Photovoltaïque et optimisation des réseaux de distribution dans un projet d aménagement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Photovoltaïque et optimisation des réseaux de distribution dans un projet d aménagement"

Transcription

1 Photovoltaïque et optimisation des réseaux de distribution dans un projet d aménagement Photovoltaïque - Fribourg-en-Brisgau ErikHau Le but de cette fiche est de donner aux maîtres d ouvrage d aménagements urbains des indications et des pistes de réflexion pour intégrer au mieux dans un projet d aménagement la Production Décentralisée d Énergie (PDE) et anticiper son raccordement au réseau public de distribution d électricité. Pour illustrer la démarche et les concepts présentés dans cette fiche, il a été décidé de ne présenter que le cas des systèmes photovoltaïques (PV) qui constitue la façon la plus répandue de produire de l électricité d origine renouvelable en milieu urbain. 1. Préconisations concernant les bâtiments.... p.2 2. Préconisations concernant le réseau public de distribution d électricité.... p.4

2 1. Préconisations concernant les bâtiments Dans un projet de mise en œuvre d installations photovoltaïques en milieu urbain, la forme des bâtiments, l inclinaison de leur toiture ainsi que leur position les uns par rapport aux autres sont des éléments qui vont fortement conditionner le potentiel de production d électricité du site. Cependant, si les principales préconisations relatives aux bâtiments en matière d optimisation des apports solaires passifs détaillées dans la «fiche solaire passif» sont respectées, l installation de systèmes solaires photovoltaïques n entraîne aucune contrainte supplémentaire à l échelle des bâtiments. La démarche à suivre pour maximiser cette production d électricité renouvelable peut alors se résumer aux 2 étapes suivantes : optimisation des toitures, qui assurent dans ce cas également la fonction de support des capteurs photovoltaïques, pour capter le plus d énergie solaire possible, réduction des sources potentielles d ombrage pouvant diminuer la quantité d énergie solaire captée. Orientation et inclinaison Pour maximiser la production d énergie, les capteurs photovoltaïques doivent être orientés plein Sud, comme pour le bâti pour bénéficier des apports solaires passifs, et inclinés à 30 par rapport au plan horizontal (0 se traduit un capteur à plat, et 90 un capteur à la verticale). Le tableau 1 donne une indication de la production relative pour différentes orientations et inclinaisons des capteurs photovoltaïques par rapport aux conditions optimales correspondant à la base 100 de ce tableau (orientation Sud et à une inclinaison de 30 ). INCLINAISON ORIENTATION EST 0,93 0,90 0,78 0,55 SUD-EST 0,93 0,96 0,88 0,66 SUD 0,93 1,00 0,91 0,68 SUD-OUEST 0,93 0,96 0,88 0,66 OUEST 0,93 0,90 0,78 0,55 Position à éviter si elle n est pas imposée par une intégration architecturale. NB : Ces chiffres n incluent pas les possibles masques qui pourraient réduire la production annuelle. Par exemple, une installation photovoltaïque orientée Sud-Est et inclinée de 30 par rapport au plan horizontal produirait environ 96 % de cette même installation orientée selon les conditions optimales (valeur 0,96 du tableau 1). Dit autrement, la perte de production due à ces conditions d orientation qui s éloignent des conditions optimales ne serait dans ce cas que de 4 %. Les installations photovoltaïques sont relativement peu sensibles à des écarts d orientation et d inclinaison par rapport aux conditions optimales sous réserve que les capteurs soient globalement orientés vers le Sud (de Sud-Est à Sud-Ouest) et inclinés d un angle compris entre 0 (modules à l horizontale) et 45. Ceci permet donc d équiper d installations photovoltaïques des bâtiments présentant des configurations variées d orientation et d inclinaison de toiture et de créer des schémas de composition urbaine qui soient le plus diversifiés possible. Toutes les orientations de toiture ne peuvent cependant pas permettre l installation de capteurs photovoltaïques dans des conditions technico-économiques acceptables. Ces configurations correspondent aux zones grisées du tableau qu il est préférable d éviter si l on veut maximiser la production des installations photovoltaïques. Tableau 1 : Indication de la production relative en fonction des orientations et de l inclinaison des capteurs photovoltaïques. (Source : HESPUL) 2

3 Masques Les masques solaires représentent tout objet naturel ou construit pouvant faire obstacle au soleil et pouvant donc diminuer la performance des installations photovoltaïques. Ils peuvent être liés aux végétaux, au bâti, ou à l environnement. Plusieurs stratégies permettent de limiter l influence de ces masques. Pour limiter les masques solaires liés à la présence de végétaux, deux facteurs doivent être pris en compte : la distance entre le bâti et les végétaux ainsi que le type de végétaux. Il existe une règle simple, illustré par la figure 1, qui permet de définir la distance minimale entre le bâti et les végétaux afin d en diminuer l impact. La distance L, qui correspond à la distance entre le bâti et les végétaux, doit être supérieure à 3 fois la hauteur H des végétaux sachant que la hauteur prise en compte n est que la différence entre le point le plus haut des végétaux et la base du toit sur lequel est envisagé la pose de capteurs photovoltaïques. L>3H L H 18 Sud Illustration 1 : Règle sur la distance des végétaux. Cette règle peut bien évidemment être utilisée également pour positionner des groupes de bâtiments les uns par rapports aux autres afin d éviter tout risque d ombrage mutuel et faire en sorte qu aucun bâtiment ne vienne pénaliser la production des installations photovoltaïques d autres bâtiments. Pour limiter les masques solaires liés à l environnement, par exemple l ombrage d une zone due à la présence d une montagne à proximité, il peut être intéressant d effectuer au préalable un relevé de masque sur la zone (voir fiche aménagement et apport solaire passif). Photovoltaïque - Lyon Concluence Neu7rinos 3

4 2. Préconisations concernant le réseau public de distribution d électricité Après avoir vu à l échelle du bâtiment les préconisations qui sont nécessaires pour optimiser la production d énergie à partir de capteurs photovoltaïques, cette partie vise à définir des préconisations qui vont permettre de faciliter l intégration sur le réseau électrique des systèmes de Production Décentralisée d Énergie et d appréhender ce qui pourrait être fait en amont de la création d un réseau pour maximiser l accueil d une PDE. Ces deux aspects font intégralement partie d une démarche de planification énergétique. Cas de création d un réseau Puissance des installations de production Dans le plupart des cas, un projet d aménagement urbain va nécessiter la création d un ou plusieurs tronçons de réseau public de distribution d électricité. Aussi, lors de la création d un réseau, il est fondamental d avoir une estimation, le plus tôt possible, de la puissance des futures installations de PDE qui pourront voir le jour sur le site, pour que ce réseau puisse être dimensionné en conséquence. Il faut donc les connaître, ou être en capacité de les évaluer. Le tableau 2 permet de définir à partir de la surface de toiture disponible des futurs bâtiments, la puissance des installations exprimée en kwc grâce à des ratios de puissance par m 2 qui varient en fonction du type de mise en œuvre et de la technologie des modules photovoltaïques. Par exemple, une toiture terrasse de 1000 m 2 pourrait permettre la réalisation d une installation photovoltaïque d environ 45 kwc avec des modules standards à base de silicium cristallin installés sur des châssis (avant dernier cas du tableau facteur de 45 Wc/m 2 ). Tableau 2 : Puissance des installations de production. TYPE DE MISE EN ŒUVRE TYPE DE MODULES PHOTOVOLTAÏQUES PUISSANCE PAR m 2 DE TOITURE NOMBRE DE m 2 DE TOITURE NÉCESSAIRES PAR kwc Toiture inclinée Modules standards à base de silicium cristallin 125 Wc/m 2 8 m 2 /kwc Toiture inclinée Bac acier ou alu PV à base de silicium cristallin ou couche mince 45 à 65 Wc/m 2 15 à 22 m 2 /kwc Toiture inclinée Tuiles PV à base de silicium cristallin 80 à 125 Wc/m 2 8 à 12,5 m 2 /kwc Toiture terrasse Modules standards à base de silicium cristallin montés sur bacs plastiques 45 Wc/m 2 22 m 2 /kwc Tout type de toitures Verrière photovoltaïque Sur commande de 50 à 125 Wc/m 2 Sur commande de 20 à 50 m 2 /kwc 4

5 Caractéristiques et cheminement du réseau de distribution La puissance des installations photovoltaïques est une caractéristique très importante puisqu elle détermine la tension de livraison du réseau qui va devoir être créé. Les réseaux de distribution possèdent 2 niveaux de tension : La basse tension (BT) correspondant à la tension 230 / 400 Volts, La moyenne tension, appelée HTA, et correspondant à une tension de Volts. Quelques règles simples permettent de connaître la tension de livraison du réseau à créer en fonction de la puissance des installations : une installation photovoltaïque dont la puissance est comprise entre 0 et 120 kw sera toujours raccordée en BT, entre 120kW et 250kW elle sera raccordée en BT mais nécessitera un départ dédié relié au transformateur, enfin au-dessus de 250 kw, elle devra être raccordée au réseau HTA. Il faut donc avoir à l esprit ces notions lors de la réalisation des études qui seront réalisées par le gestionnaire du réseau de distribution, en général ERDF, pour vérifier que le dimensionnement du réseau ait bien été effectué en tenant compte de la présence future des installations photovoltaïques et éviter des modifications ultérieures de ce dernier afin d optimiser les coûts des travaux de voirie et de raccordement des installations. L objectif de cette démarche peut se résumer de façon simpliste à vérifier que «le bon réseau passe au bon endroit» comme l illustre l exemple suivant. L illustration ci-dessous représente deux bâtiments alignés le long d une voie. Un réseau HTA (en orange) chemine en pied d immeuble. Un des 2 bâtiments est équipé d un poste de distribution public contenant un transformateur HTA/BT (en jaune). Un troisième bâtiment est planifié de l autre coté de la voirie, mais lors d une seconde phase il est prévu de l équiper d une installation photovoltaïque de 300 kw. Il devra donc être raccordé au réseau HTA. Bâtiment 1 Bâtiment 2 HTA Bâtiment kw Installation PV Tranchée réalisée a posteriori sur voirie existante : coût élevé, évitable, si connaissance en amont de la présence de l installation photovoltaïque. Ilustration 3 : Tracé réalisé trop tard : nécessité de casser la voirie terminée. Pour cela, il sera nécessaire de casser la voirie, qui avait été réalisée seulement quelques années auparavant. Ces travaux entraînent un coût conséquent pour la collectivité et le producteur et une gêne dans le domaine public. Or cette situation aurait pu être facilement évitée en faisant preuve d anticipation en phase de création de ce réseau. En effet, comme le montre la troisième illustration, il aurait été plus judicieux, à la condition de connaître l existence de cette installation PV au moment des études de dimensionnement de ce réseau, de tenir compte de cette future installation et, en conséquence de faire passer la ligne HTA de l autre côté de la voirie (en rouge) pour faciliter son raccordement, en diminuer les coûts et limiter les travaux sur des ouvrages de voirie neufs. Bâtiment 1 HTA Bâtiment kw Bâtiment 1 HTA Voirie Tracé optimal Réseau Bâtiment 2 Bâtiment 2 Poste de distribution public Illustration 4 : Tracé optimal du réseau, conçu en amont Illustration 2 : Tracé existant du réseau (1) Photovoltaics in the Urban Environment, Lessons Learnt from Large-scale Projects, ISBN , Earthscan, London,

6 Cas nécessitant un «départ dédié» Une installation de puissance comprise entre 120 kw et 250 kw sera raccordée au réseau à basse-tension (BT) mais, compte tenu de la puissance en jeu, ce raccordement ne sera pas réalisé sur le réseau BT cheminant à proximité du bâtiment comme cela est le cas pour les installations de plus faible puissance. En effet, le raccordement d une installation de puissance comprise entre 120 kw et 250 kw sera réalisé grâce à un jeu de câbles reliant directement l installation PV au poste de distribution public appelé «départ dédié». Il est également possible d anticiper ces situations afin d éviter d avoir à intervenir de nouveau sur des voiries neuves pour raccorder de telles installations PV. Lors de la réalisation du réseau de distribution et des voiries, il suffit de positionner des fourreaux laissés en attente entre les installations PV et le poste de distribution public. Ces fourreaux pourront ensuite être très utiles pour créer les départs dédiés sans avoir à intervenir en voirie. Dimensionnement du transformateur Après avoir fait le nécessaire pour que le cheminement du réseau soit optimisé, il faut veiller à ce que le transformateur de distribution public qui va alimenter le site soit également dimensionné de manière optimale pour lui permettre de supporter la Production Décentralisée d Énergie (PDE). À l étranger, des expériences ont été menées pour évaluer la puissance maximale des installations photovoltaïques qui pouvaient être raccordées sur un poste de distribution public. À Fribourg, la somme des puissances des installations photovoltaïques de l opération «Solarsiedlung am Schlierberg» situées dans le quartier Vauban est de 400 kw et sont raccordées sur un transformateur de 400 kva (1)! DP HTA 130 kw 140 kw Illustration 6: Quartier de Fribourg-en-Brisgau 150 kw BT Illustration 5 : Cas d un départ dédié. Afin d éviter de futures interventions sur la voirie, il est pertinent d anticiper en créant des fourreaux (traits pointillés orange) pour les futurs départ dédiés, même si les installations photovoltaïques ne sont pas encore existantes. Les pointillés gris représentent le départ BT qui va alimenter en consommation les bâtiments. Cela signifie que la puissance injectable par des systèmes de PDE peut donc bien avoisiner la puissance nominale du transformateur du poste de distribution public mais sans jamais pouvoir la dépasser. Il est donc possible, en connaissant la somme des puissances des futures installations PV d un site, de déterminer en première approche si la puissance du transformateur sera suffisante ou pas pour évacuer cette production locale. Par exemple si la puissance des installations photovoltaïques prévue sur un site approche les 600 kw, la mise en place d un transformateur de 400 kva n est pas adaptée, car le transformateur ne sera pas dimensionné pour évacuer l ensemble de la puissance attendue aux termes de l opération. 6

7 Dimensionnement du réseau Même lorsque le réseau est bien positionné et que le transformateur du poste de distribution public est bien dimensionné, il reste un critère de dimensionnement très important qui peut empêcher de maximiser l accueil d une PDE. Il s agit de la section des conducteurs du réseau qui a une influence directe sur leur résistance, c est à dire leur capacité à s opposer ou pas au passage du courant électrique. Traditionnellement le câblage du réseau est constitué de sections variables, plutôt importantes en sortie du transformateur et plus faibles aux autres extrémités du réseau au niveau des bâtiments. L illustration 7 illustre cette configuration qui n est pas favorable à la PDE, car elle va conduire à une certaine résistance, qui sans rentrer dans une explication complexe, peut générer des effets de sur-tension liés à une utilisation du réseau non pas pour distribuer l énergie comme il a été conçu mais pour collecter de la production. TRANSFORMATEUR Illustration 7 : Câblage traditionnel d un réseau PDE Des études récentes (2) ont montré qu une façon relativement simple d augmenter la capacité d un réseau de distribution consistait à ne pas en diminuer la section, notamment pour les tronçons situés loin du poste de distribution public, mais au contraire de conserver des sections de câble constantes, comme sur l illustration 8. Cette solution permet de diminuer la résistance du réseau et d éviter ce phénomène complexe de surtension qui limite la capacité d un réseau à accueillir de la PDE. TRANSFORMATEUR Illustration 8 : Câblage préconisé PDE Cependant, ce phénomène est limité en milieu urbain, puisque les gestionnaires de réseau de distribution, notamment ERDF, conçoivent désormais le plus souvent des réseaux de forte section (240 mm 2 ) et de faible longueur (250m maximum). Cas d un réseau existant Un projet d aménagement urbain peut également comporter un certain nombre de bâtiments existants d ores et déjà alimentés par un réseau de distribution public existant. Dans ce cas très précis, il peut être très utile de réaliser un pré-diagnostic de ce réseau afin d évaluer la puissance maximale des installations photovoltaïques qui pourraient être mise en œuvre sur ces bâtiments existants dans le cadre d une approche de planification énergétique. Ceci va particulièrement être utile en phase d avant projet de l opération et en particulier lorsque les exploitants des installations photovoltaïques ne sont pas connus. En effet, les Gestionnaires de Réseaux de Distribution (GRD) ne réalisent des études de raccordement des installations de production que sur demande des producteurs exclusivement, qui dans le cas d une opération d aménagement, ne seront généralement connus que plusieurs années après les études préalables aux opérations d aménagement. Ce diagnostic du réseau existant consiste à localiser les postes de distribution public HTA/BT et à en identifier la puissance nominale. Dans l exemple ci-dessous, un quartier existant dispose de 3 postes de distribution public de 400 kw chacun. Cette analyse simplifiée permet de conclure qu il n est pas envisageable d installer sur ce quartier des installations photovoltaïques dont la puissance cumulée dépasserait 1200 kw sans avoir à modifier de façon certaine les postes DP existants. Poste de distribution public 400 kw Poste de distribution public 400 kw Illustration 9 : Cas d un réseau existant Poste de distribution public 400 kw Cette valeur doit être vue comme une limite haute qui va certainement devoir être revue à la baisse à cause des autres caractéristiques physiques du réseau existant, notamment la longueur et la section des départs BT alimentant ce quartier. (2) Review, comment and influence standards and rules for network interconnection, IEE PV Upscale, WP4-Deliverable 4.4,

8 Conclusion Pour s assurer qu une opération d aménagement urbain puisse intégrer la mise en place d installations photovoltaïques de puissance significative et contribuer ainsi à l équilibre énergétique de cette opération, il est nécessaire de veiller à ce que le gestionnaire de réseau de distribution intègre dans ses études de dimensionnement du réseau : les futures installations prévues dans le projet d aménagement dans le cas où elles seraient connues, et/ou le potentiel de Production Décentralisée d Énergie sur le secteur si une telle étude a été réalisée. Cela nécessite donc une concertation entre l aménageur, le GRD, voire les producteurs s ils sont connus au moment des études, le plus en amont possible dans la phase de conception et de définition du projet d aménagement. Bien entendu, ces préconisations sont susceptibles d engendrer des surcoûts du projet d aménagement qu il conviendra soit de répartir entre les différentes parties impliquées dans l opération (aménageur, collectivité locale, GRD, promoteurs, producteurs, ) soit de répercuter aux principaux bénéficiaires, à savoir les propriétaires des installations photovoltaïques, sachant que ces coûts devraient être dans la plupart des cas inférieurs aux coûts de raccordement qui auraient été nécessaires sans anticipation (réduction des travaux de voirie). Rédaction : HESPUL Graphisme : H. Bories (www.helenebories.fr) Cette fiche fait partie d un guide «Prise en compte de l énergie dans les projets d aménagement» téléchargeable sur le site HESPUL 14, place Jules Ferry, LYON Tél

Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération

Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération Centrales villageoises photovoltaïques Comment choisir les toits les plus appropriés pour une première opération 1. Les caractéristiques techniques de la toiture et du bâtiment... 1 2. Les critères susceptibles

Plus en détail

Seconde partie de l épreuve

Seconde partie de l épreuve Seconde partie de l épreuve Le sujet comprend 3 documents notés de A à C. L image ci-dessous présente un capteur d énergie intégré à la couverture d un bâtiment industriel : Question 1 (3 points) En vous

Plus en détail

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA

Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Direction Technique Étude de la protection de découplage pour le raccordement d une production décentralisée en HTA Identification : ERDF-PRO-RES_1E Version : V3 Nombre de pages : 11 Version Date d'application

Plus en détail

BÂTIMENT XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

BÂTIMENT XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE MAINE ET LOIRE 49000 BÂTIMENT DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Maître de l'ouvrage : EXPERTISE CAPTAGE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE RACCORDÉ (EXEMPLE) Architecte : ARKITEKTO - Atelier d'architecture & d'ecoexpertise

Plus en détail

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Le projet POLIS (identification et mobilisation du potentiel solaire

Plus en détail

Votre projet solaire photovoltaïque de A à Z. Mr Martin Espace Info Energie de la Ville de Nice

Votre projet solaire photovoltaïque de A à Z. Mr Martin Espace Info Energie de la Ville de Nice Votre projet solaire photovoltaïque de A à Z Mr Martin Espace Info Energie de la Ville de Nice Les Espaces Info Energie un réseau national, service gratuit, neutre et indépendant énergies renouvelables,

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique Le 16 avril 2015 Consultation publique de la Commission de régulation de l énergie relative à la création d une prestation annexe réalisée à titre exclusif par les gestionnaires de

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE

REFERENTIEL TECHNIQUE REFERENTIEL TECHNIQUE A. L INSTALLATION DE L UTILISATEUR ET SON RACCORDEMENT A.1 RACCORDEMENT A.1.2 PROCEDURE DE RACCORDEMENT A.1.2.3 ETUDES ET METHODES ASSOCIEES A.1.2.3.1 GENERALITES RACCORDEMENT AU

Plus en détail

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR)

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Avis CCI de région PACA SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Suite à la validation du Schéma régional Climat Air Energie (SRCAE) en juillet 2013, les ambitions

Plus en détail

Note de synthèse sur les arrêtés publiés au Journal Officiel le 5 mars 2011

Note de synthèse sur les arrêtés publiés au Journal Officiel le 5 mars 2011 ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE Note de synthèse sur les arrêtés publiés au Journal Officiel le 5 mars 2011 Ces 2 textes sont entrés en vigueur le 10 mars 2011 Arrêté du 4 mars 2011 portant

Plus en détail

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires Catalogue 2 Les chauffe-eau solaires Itho Daalderop propose deux modèles de chauffe-eau solaires, le Solior et le Préchauffeur. Le Solior est un

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

1. CAHIER DES CHARGES

1. CAHIER DES CHARGES CONTI & ASSOCIES Ingénieurs S.A. 2 décembre 2010 Quartier de Laurana-Parc et extensions Concept énergétique 1. CAHIER DES CHARGES 1.1. Situation et description générale du projet Les immeubles de logements

Plus en détail

Les installations photovoltaïques de Buderus : ou comment gagner sa propre énergie

Les installations photovoltaïques de Buderus : ou comment gagner sa propre énergie [ Air ] [ Eau ] Brochure compétence Photovoltaïque [ Terre ] [ Buderus ] Les installations photovoltaïques de Buderus : ou comment gagner sa propre énergie La chaleur est notre élément Connectez-vous au

Plus en détail

ressources nécessaires Guy MENUT. Président du SYMIELECVAR. inférieure à 450 KW Art 5 du décret du 10 mai 2001. Dans les 2 cas, les obligations

ressources nécessaires Guy MENUT. Président du SYMIELECVAR. inférieure à 450 KW Art 5 du décret du 10 mai 2001. Dans les 2 cas, les obligations 1 Le département du Var dispose des ressources nécessaires pour être un acteur important dans le développement de la production d électricité photovoltaïque. Il nous appartient en tant qu élus, de mettre

Plus en détail

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva

supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Conditions de Raccordement d'un consommateur individuel au RPD Basse Tension pour une puissance supérieure à 36 kva et inférieure à 250 kva Résumé Ce modèle présente les conditions techniques, les types

Plus en détail

Optimiser les coûts de raccordement par l analyse des devis et des projets. AMORCE 27 juin 2012

Optimiser les coûts de raccordement par l analyse des devis et des projets. AMORCE 27 juin 2012 Optimiser les coûts de raccordement par l analyse des devis et des projets AMORCE 27 juin 2012 Le SIPPEREC LES COMPÉTENCES : Compétence Electricité Concession service public de la distribution et de la

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 1.Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

PATHOLOGIE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES

PATHOLOGIE PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES UN GUIDE POUR ENCADRER LA CONCEPTION, LA MISE EN ŒUVRE ET LA MAINTENANCE TEXTE : PASCAL POGGI PHOTOS : FATH, FRANKEN SOLAR, SAG SOLARSTROM, SCHOTT SOLAR Le récent Guide Systèmes

Plus en détail

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur 8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur Les Micros Onduleurs et les Optimiseurs de Puissance Comparaison Technique DEUX APPROCHES SIMILAIRES L'électronique au niveau

Plus en détail

3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Le contexte Accompagner la transition énergétique, préparer l avenir et développer les réseaux

Plus en détail

Réalisation de postes HTA/BT de distribution publique

Réalisation de postes HTA/BT de distribution publique Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans les guides SéQuélec, faite sans l'autorisation du comité est illicite et constitue

Plus en détail

DE SAINT MARTIN DE LONDRES RESUME/AVERTISSEMENT. Ce document précise les différentes fiches techniques à remplir par un demandeur pour :

DE SAINT MARTIN DE LONDRES RESUME/AVERTISSEMENT. Ce document précise les différentes fiches techniques à remplir par un demandeur pour : FICHE DE COLLECTE DE RENSEIGNEMENTS POUR UNE PRE- ETUDE OU POUR UNE ETUDE DETAILLEE DE RACCORDEMENT D'UNE INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE DE PUISSANCE SUPERIEURE A 250 KVA AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION

Plus en détail

CHARTE CALPV. de qualité des installations photovoltaïques résidentielles en Nouvelle-Calédonie

CHARTE CALPV. de qualité des installations photovoltaïques résidentielles en Nouvelle-Calédonie 1. Un dispositif photovoltaïque à destination des particuliers Afin de répondre à la demande des particuliers souhaitant produire une partie de leur énergie électrique, les propriétaires titulaires d une

Plus en détail

Version : 3.0 Nombre de pages : 6. Version Date Nature de la modification Annule et remplace

Version : 3.0 Nombre de pages : 6. Version Date Nature de la modification Annule et remplace Direction Technique Demande d'augmentation de puissance d'une installation de production photovoltaïque raccordée au Réseau Public de Distribution géré par ERDF, de puissance de raccordement finale inférieure

Plus en détail

Notice d utilisation du Titre V RT2012 Heliopacsystem. Heliopac

Notice d utilisation du Titre V RT2012 Heliopacsystem. Heliopac Notice d utilisation du Titre V RT2012 Heliopacsystem Cette notice explicite les modalités de prise en compte d Heliopacsystem dans la réglementation thermique 2012 en application du Titre V Heliopacsystem

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 2011. SRER, 14 mars 2011

Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 2011. SRER, 14 mars 2011 Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 20. SRER, 4 mars 20 Contexte Malgré les baisses successives des tarifs d achat de janvier et septembre 200, le rythme de

Plus en détail

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015 Mis en œuvre par la: En coopération avec: Installation PV de démonstration : Toit Solaire ANME Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie 17/10/2015 Toit Solaire ANME Seite 1 QU EST CE QU UNE

Plus en détail

Analyse. Un raccordement. Installation. Production. Les différentes étapes d un projet photovoltaïque. Que signifie «se raccorder à ERDF»?

Analyse. Un raccordement. Installation. Production. Les différentes étapes d un projet photovoltaïque. Que signifie «se raccorder à ERDF»? Les démarches administratives interviennent tout au long de la vie de votre installation Les différentes étapes d un projet photovoltaïque Analyse Visite Terrain d un Conseiller technique Etude du terrain

Plus en détail

Mode d'emploi pour une demande de raccordement photovoltaïque 100 kva au réseau Basse Tension de ENERGIE & SERVICES DE SEYSSEL

Mode d'emploi pour une demande de raccordement photovoltaïque 100 kva au réseau Basse Tension de ENERGIE & SERVICES DE SEYSSEL Mode d'emploi pour une demande de raccordement photovoltaïque 100 kva au réseau Basse Tension de ENERGIE & SERVICES DE SEYSSEL Résumé Ce document présente les différentes démarches à accomplir pour : -

Plus en détail

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION I. Préliminaire - Que signifie par le terme «Photovoltaïque» Photo de photon (énergie lumineuse) et voltaïque de volt (tension électrique). Si le matériau est semi conducteur, alors une partie de l énergie

Plus en détail

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

SolarEdge. Conversion d énergie solaire par systèmes distribués. 2014 SolarEdge

SolarEdge. Conversion d énergie solaire par systèmes distribués. 2014 SolarEdge SolarEdge Conversion d énergie solaire par systèmes distribués 2014 La vision de SolarEdge Être le premier fournisseur au monde d électronique intelligente au niveau du module pour l'industrie PV Accélérer

Plus en détail

Demande de raccordement d un programme immobilier au réseau public de distribution géré par ERDF

Demande de raccordement d un programme immobilier au réseau public de distribution géré par ERDF Direction Raccordements Demande de raccordement d un programme immobilier au réseau public de distribution géré par ERDF Identification : ERDF-FOR-RAC_14E Version : V.1.1 Nombre de pages : 11 Version Date

Plus en détail

Pour les personnes souhaitant comprendre le calcul de L, vous pouvez vous référer à l annexe 4 du présent document.

Pour les personnes souhaitant comprendre le calcul de L, vous pouvez vous référer à l annexe 4 du présent document. Énergies renouvelables et efficacité Energétique FACTURATION DE L ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE Sites bénéficiant d un seul contrat d achat régi par l arrêté du 10 juillet 2006 Comment calculer le tarif d

Plus en détail

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Les différents rapports d enquête sur la canicule 2003 ont souligné que le rafraîchissement des

Plus en détail

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD généralités environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet Objectif Le travail pour ce dossier a pour objectif d être capable d évaluer les partis pris d un projet architectural

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE

REFERENTIEL TECHNIQUE REFERENTIEL TECHNIQUE A. L INSTALLATION DE L UTILISATEUR ET SON RACCORDEMENT A.2 INSTALLATIONS DE L UTILISATEUR EN EXPLOITATION A.2.2 CONTROLES DES INSTALLATIONS DE L UTILISATEUR CONFIES AU GESTIONNAIRE

Plus en détail

Intégration du photovoltaïque au réseau électrique. Contraintes et enjeux

Intégration du photovoltaïque au réseau électrique. Contraintes et enjeux Intégration du photovoltaïque au réseau électrique Contraintes et enjeux La situation du PV raccordé au réseau en France Installations PV raccordées au réseau de distribution Une puissance raccordée au

Plus en détail

De la cellule au champ PV

De la cellule au champ PV De la cellule au champ PV 1- De la cellule au module Tous les modules PV, quelque soit leur technologie fonctionnent grâce au même principe : l effet photoélectrique. Je ne vais pas entrer dans les détails

Plus en détail

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil Chapitre 3 Performances du RPT Version 2 applicable à compter du 24 avril 2009 6 pages Page:2/6 1. RAPPEL DU CADRE REGLEMENTAIRE Cahier des charges annexé à l avenant, en date du 30 octobre 2008, à la

Plus en détail

Convention de raccordement individuel pour une installation de consommation en BT de puissance supérieure à 36 kva. Conditions Particulières

Convention de raccordement individuel pour une installation de consommation en BT de puissance supérieure à 36 kva. Conditions Particulières Direction Technique Convention de raccordement individuel pour une installation de consommation en BT de puissance supérieure à 36 kva. Conditions Particulières Identification : ERDF-FOR-RAC_42E Version

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT)

LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT) LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT) LA DISTRIBUTION ELECTRIQUE (POSTE HTA/BT) Dès que la puissance demandée atteint 50 kva, les entreprises industrielles ou tertiaires sont alimentées en haute tension

Plus en détail

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade inspiration security confidence Longévité La façade qui fournit du courant Fabriquer du

Plus en détail

Perfection du design et technologies de pointe innovantes

Perfection du design et technologies de pointe innovantes Perfection du design et technologies de pointe innovantes Nous faisons de l'électricité du soleil. www.solarworld-france.com Pas à pas : guide du a Sous-construction de la toiture Le toit solaire de SolarWorld

Plus en détail

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Qu'est-ce que le crédit d'impôt développement durable? C'est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque. Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014

Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque. Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014 Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014 Le SER Présentation 8 filières, 380 adhérents, 2/3 de PME et d ETI 20 permanents

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

Version 2 du 16 septembre 2014

Version 2 du 16 septembre 2014 Régie du Syndicat Electrique Intercommunal du Pays Chartrain Version 2 du 16 septembre 2014 Barème pour la facturation du raccordement au réseau public de distribution d électricité Version Date d application

Plus en détail

Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement. Date d'application 1 02/04/2013 Création. Version

Document(s) associé(s) et annexe(s) Résumé / Avertissement. Date d'application 1 02/04/2013 Création. Version Modèle de Pré-étude simple pour le raccordement d une Installation de production au Réseau Public de Distribution d électricité HTA ne relevant pas d un Schéma Régional de Raccordement au Réseau des Energies

Plus en détail

Demande de pré-étude pour le raccordement d un programme immobilier ou d'une zone d'aménagement au réseau public de distribution géré par ERDF

Demande de pré-étude pour le raccordement d un programme immobilier ou d'une zone d'aménagement au réseau public de distribution géré par ERDF Direction Raccordements Demande de pré-étude pour le raccordement d un programme immobilier ou d'une zone d'aménagement au réseau public de distribution géré par ERDF Identification : ERDF-FOR-RAC_07E

Plus en détail

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, Président, Olivier CHALLAN BELVAL et Michel THIOLLIERE, Commissaires.

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, Président, Olivier CHALLAN BELVAL et Michel THIOLLIERE, Commissaires. Délibération Délibération de la ommission de régulation de l énergie du 27 septembre 2012 portant avis sur le projet de décret modifiant le décret n 2011-1597 du 21 novembre 2011 relatif aux conditions

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 14 : PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Panneaux photovoltaïques - 1 / 8 14 LOT 14 PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES

SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES SCHEMA DEPARTEMENTAL DES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES DE RECHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES OU HYBRIDES RECHARGEABLES Dossier de presse Carcassonne, le 5 février 2015 Maître d Ouvrage : SYADEN (Syndicat

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

Borne escamotable anti bélier

Borne escamotable anti bélier Site autonome de production d'électricité photovoltaïque TD 1 Système étudié : Borne escamotable anti bélier 1 Bac Pro ELEEC «Electrotechnique Energie Equipement Communicants» Fiche de travaux liés à des

Plus en détail

CTE de Tours : C. VOLKMER

CTE de Tours : C. VOLKMER Raccordement au réseau public de distribution des installations de production photovoltaïque de puissance 36 kva CTE de Tours : C. VOLKMER 2 variantes d achat Variante A dite de l achat du surplus où le

Plus en détail

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Solution photovoltaïque hybride pour la RDC 1-Présentation des solutions Il existe en fait plusieurs types de solutions pour l alimentation d un consommateur

Plus en détail

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp)

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp) Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression

Plus en détail

Étude sur la valeur des flexibilités pour la gestion et le dimensionnement des réseaux de distribution

Étude sur la valeur des flexibilités pour la gestion et le dimensionnement des réseaux de distribution E-CUBE Strategy Consultants 350, rue Saint-Honoré 75001 Paris +33 1 83 95 46 80 Étude sur la valeur des flexibilités pour la gestion et le dimensionnement des réseaux de distribution Rapport final Version

Plus en détail

Une installation photovoltaïque en tant que locataire

Une installation photovoltaïque en tant que locataire Une installation photovoltaïque en tant que locataire Analyse des différentes configurations pour l établissement d un plan d étapes nécessaires à l installation Suzanne Keignaert APERe - Gregory Neubourg

Plus en détail

IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ELECTRICITE PRIVE

IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ELECTRICITE PRIVE Traduction Le texte néerlandais est le seul faisant foi Approuvé par le Comité de secteur Nord Sibelgaz le 28.02.2012 IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ELECTRICITE PRIVE ARTICLE 1 GENERALITES

Plus en détail

La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015)

La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015) La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015) Deux textes réglementaires datés du 24 décembre 2015 viennent de modifier

Plus en détail

CARACTERISTIQUES A PRENDRE EN COMPTE

CARACTERISTIQUES A PRENDRE EN COMPTE Jean-Pierre L. Consultant logistique spécialiste en entreposage. DIALOGIS METHODE L implantation du picking : enjeu majeur de la mise en oeuvre d une chaîne de préparation mécanisée RESUME L exploitation

Plus en détail

Etude et configuration

Etude et configuration Etude et configuration /2 SIMARIS CFB /3 Procédure de configuration /4 Liste de contrôle pour SIVACON S4 /6 Facteurs de correction /8 Température intérieure des tableaux basse tension /10 Exemple 2009

Plus en détail

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur)

Habilitation Electrique B0 & B0V. Préparation théorique. Dossier B0V : vidéo Classes branchées (version professeur) page 1 / 10 Habilitation Electrique B0 & B0V Préparation théorique 1/ Exploitation du film «Classe Branchés»............................. p 2 2/ Organismes agréés..............................................

Plus en détail

Procédure de raccordement au réseau Basse tension des productions décentralisées d électricité inférieures à 36 kw

Procédure de raccordement au réseau Basse tension des productions décentralisées d électricité inférieures à 36 kw Procédure de raccordement au réseau Basse tension des productions décentralisées d électricité inférieures à 36 kw Interlocuteurs EDSB : - coordination EDSB des demandes et contrats de raccordement et

Plus en détail

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007

Très haut débit. résultats des consultations publiques et orientations. Conférence de presse du 28 novembre 2007 Très haut débit résultats des consultations publiques et orientations Conférence de presse du 28 novembre 2007 Contexte La mutualisation de la partie terminale L accès au génie civil Conclusion 2 La régulation

Plus en détail

Prise en compte de la nouvelle procédure de raccordement ERDF-PRO-RAC-14E Adaptation du titre de la note

Prise en compte de la nouvelle procédure de raccordement ERDF-PRO-RAC-14E Adaptation du titre de la note Direction Réseau Communication de données d étude dans le cadre de la présentation d une solution de raccordement d une installation individuelle au réseau public de distribution géré par ERDF Identification

Plus en détail

Identification : ERDF-NOI-RES_46E Version : V1 Nombre de pages : 18. Direction Technique. Document(s) associé(s) et annexe(s)

Identification : ERDF-NOI-RES_46E Version : V1 Nombre de pages : 18. Direction Technique. Document(s) associé(s) et annexe(s) Direction Technique Règles d établissement des schémas de comptage et de raccordement au réseau public de distribution des sites de production HTA et BT de puissance comprise entre 36 et 250 kva Identification

Plus en détail

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Etudes complémentaires suite au débat public Rapports Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Juin 2008 LGV PACA Etude de faisabilité sommaire pour le raccordement et l alimentation

Plus en détail

Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009

Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009 Application de la loi SRU à partir 1 er janvier 2009 Loi SRU (2000-1208) signifie loi Solidarité et Renouvellement Urbains. Cette loi est issue d un débat national lancé en 1999 ayant pour thème «habiter,

Plus en détail

Gestion de Projets partie 3

Gestion de Projets partie 3 Gestion de Projets partie 3 Jean-Louis Lefèvre jean-louis.lefevre@univ-lyon1.fr Polytech Lyon GESPRO 3-2014 JL LEFEVRE Page 1 La gestion de Projets La planification consiste à définir l enchaînement des

Plus en détail

Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF

Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à ERDF Direction Technique Barème pour la facturation des raccordements au réseau public de distribution d électricité concédé à Identification : -PRO-RAC_03E Version : Nb. de pages : 50 Version Date d application

Plus en détail

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation reste l utilisation la plus vertueuse de l énergie solaire photovoltaïque pour les infrastructures

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Service Public d Assainissement Non Collectif 57, Grande Rue 01 290 PONT-DE-VEYLE RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Lorette CLEMENT Mars 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 Union Européenne APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 L obligation de réduction des émissions de gaz à effet de serre et les

Plus en détail

Identification de personnes Système Mains-libres Lecteur RFID UHF STid GAT

Identification de personnes Système Mains-libres Lecteur RFID UHF STid GAT Identification de personnes Système Mains-libres Lecteur RFID UHF STid GAT NOTE D APPLICATION Introduction Le lecteur GAT permet l identification «mains libres» de personnes en mouvement. Ce document a

Plus en détail

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes

Fonctions. Fonctions linéaires, affines et constantes linéaires, affines et constantes 1. linéaires Comme il existe une infinité de fonctions différentes, on les classe par catégories. La première catégorie est constituée par les fonctions linéaires. Une

Plus en détail

Le vase d expansion d une installation solaire thermique collective

Le vase d expansion d une installation solaire thermique collective Le vase d expansion d une installation solaire thermique collective Fiche technique sur le rôle et l importance du dimensionnement du vase d expansion d une installation solaire thermique collective. Cette

Plus en détail

2.1.3. La représentation graphique d évolutions

2.1.3. La représentation graphique d évolutions 2.1.3. La représentation graphique d évolutions 142 2 La mathématique financière 2.1.3. - LA REPRÉSENTATION GRAPHIQUE D ÉVOLUTIONS L analyse de la succession des données dans le temps va devoir être traitée

Plus en détail

Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010. Réponse de COVAGE à la consultation publique

Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010. Réponse de COVAGE à la consultation publique Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010 Réponse de COVAGE à la consultation publique Question n 1 : COVAGE cautionne la démarche retenue par

Plus en détail

Fronius IG Plus La nouvelle génération d'onduleurs PV couplés au réseau.

Fronius IG Plus La nouvelle génération d'onduleurs PV couplés au réseau. Fronius IG Plus La nouvelle génération d'onduleurs PV couplés au réseau. Un gain maximal. Et par tout temps. Le premier appareil tous usages. Fiabilité et assurance de gain maximales. La famille s'agrandit

Plus en détail

Procédure de traitement des mises sous tension pour essai (MSTPE) des installations de consommation des segments C1 à C4

Procédure de traitement des mises sous tension pour essai (MSTPE) des installations de consommation des segments C1 à C4 Procédure de traitement des mises sous tension pour essai (MSTPE) des installations de consommation des segments C1 à C4 Indice Date application Objet de la modification A 26/04/2015 Création Document(s)

Plus en détail

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14

DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 DEPARTEMENT DU CALVADOS COMMUNE DE BANNEVILLE SUR AJON ENQUETE PUBLIQUE N E13000217/14 Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et à l enquête parcellaire Projet de création

Plus en détail

Le Potentiel Solaire dans le Canton de Genève

Le Potentiel Solaire dans le Canton de Genève Le Potentiel Solaire dans le Canton de Genève Analyse et Evaluation du Potentiel Solaire - Photovoltaïque et Thermique - dans le Parc Immobilier Public du Canton de Genève Rapport Technique Novembre 2004

Plus en détail

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau II.1 Introduction Les systèmes connectés au réseau sont aujourd hui prisent sérieusement pour compléter la génération conventionnelle d énergie dans plusieurs

Plus en détail

Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques

Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques Stéphane Duplantier Responsable du Pole PHDS (Phénomènes dangereux & Résistances des Structures) Direction des Risques Accidentels Stephane.duplantier@ineris.fr

Plus en détail

5.11 ENERGIE SOLAIRE PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Service des transports et de l énergie

5.11 ENERGIE SOLAIRE PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Service des transports et de l énergie INSTANCE RESPONSABLE Service des transports et de l énergie INSTANCE DE COORDINATION Service de l aménagement du territoire AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Office de la culture Office de l environnement Service

Plus en détail

APPEL A PROJETS REGIONAL «GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES INTEGRES AU BATIMENT»

APPEL A PROJETS REGIONAL «GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES INTEGRES AU BATIMENT» APPEL A PROJETS REGIONAL «GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES INTEGRES AU BATIMENT» 1. Objectif Le photovoltaïque connecté au réseau a connu ces dernières années un essor très important en France, notamment sur

Plus en détail

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique Petit Rappel Quelles sont les conditions pour en bénéficier en 2012? Votre situation : Vous êtes locataire, propriétaire occupant ou occupant à titre gratuit ; Vous êtes fiscalement domicilié en France.

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Production renouvelable d'électricité pour logements de maximum 10 unités Gregory Neubourg APERe Objectif(s) de la présentation Connaitre les

Plus en détail

Application Production d'énergie photovoltaïque... Chap. 1&2

Application Production d'énergie photovoltaïque... Chap. 1&2 Onduleur Onduleur Application Production d'énergie photovoltaïque... Chap. 1&2 1 Présentation. 1.1 Introduction. L étude suivante porte sur une installation photovoltaique réalisée par un ancien élève

Plus en détail

CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005

CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005 CRITÈRES d APPROBATION pour CIRCUIT TOUT-TERRAIN CRÉÉ APRÈS le 1 er janvier 2005 SONT ADMIS : A - PISTE: Les véhicules : - Poursuite sur terre promotion - Poursuite sur terre T1 - Poursuite sur terre T2

Plus en détail

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE AVIS CD-7a16-CWaPE-158 concernant la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

Plus en détail