UNE SCENE DE GENRE FLAMANDE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE SCENE DE GENRE FLAMANDE"

Transcription

1 UNE SCENE DE GENRE FLAMANDE UN ECHEVIN ET SA FEMME de Marinus van Reymerswaele ( ) Un Echevin et sa femme Van Reymerswaele Marinus (vers 1493-après 1567) (attribué à) Nantes, musée des Beaux-arts (C) RMN / Gérard Blot Extrait du dossier : Du XIIIe au XVIe siècle au musée des Beaux-arts de Nantes Approches thématiques INTRODUCTION La peinture de genre, qui reçoit cette dénomination seulement au XVIIIe siècle, représente des scènes de la vie quotidienne ou des sujets de mœurs. Déjà présentes durant l'antiquité et le Moyen-âge (exemple Les Allégories du bon et du mauvais gouvernement de Lorenzetti en 1338 à Sienne ; Les Très riches heures du Duc de Berry des Frères Limbourg...), il semble que les premières scènes de genre apparaissent dans les pays nordiques au XVe siècle. Jérôme Bosch ( ) en est sans doute un des grands initiateurs avec par exemple son célèbre tableau L Escamoteur (vers 1502, Saint-Germain-enLaye) Le XVIe siècle néerlandais voit alors une grande floraison d'artistes, soucieux de rendre le réel sans l'idéaliser, s'adonner à la peinture de genre. Citons par exemple Quentin Metsys (1465/ ) ; son fils Jan ; Marinus Van Reymerswaele ( ) ; et plus tard Pieter Bruegel ( ) Le tableau de Nantes, Un Echevin et sa femme (signé et daté 1528 sur un livre de comptes ouvert et posé sur l'étagère), ressemble à la fois par son thème et par sa composition à celui d'un autre peintre flamand: Quentin Metsys. Cet artiste très connu a en effet réalisé, quatorze années plus tôt (1514), le Prêteur et sa femme exposé aujourd'hui au Louvre. 1

2 La question de savoir si Marinus Van Reymerswaele a été ou non l'élève de ce dernier n'a pu encore être résolue. Il a toutefois été son imitateur ; il s'est plu à représenter les «hommes d'argent», financiers, banquiers, collecteurs d impôts... et il a fait de nombreuses répliques sur ce même sujet. Aujourd'hui un exemplaire similaire est exposé à Madrid au palais de l'escorial, et d'autres à Dresde, Munich, Londres, Copenhague et Valenciennes. Les nombreuses répliques de cette scène montrent l'intérêt des pays du Nord de l'époque pour le thème. Nous sommes en pleine Renaissance italienne bien qu'en France ce soit encore la période de transition avec le Moyen Age. Aux Pays Bas, les artistes de ce siècle se plaisent à peindre des scènes de genre qui leur permettent de développer leur art du portrait. Ces œuvres répondent souvent à des commandes passées par des hommes de la bourgeoisie marchande. Aux XV et XVIe siècles naît une nouvelle société. A la société médiévale, âgée dans ses trois ordres : noblesse, clergé et tiers-état, se substitue lentement une société plus ouverte marquée par la montée de la bourgeoisie. L'abondance des métaux précieux favorise le développement économique ; au marchand boutiquier du Moyen-âge dont l'horizon commercial se limitait aux villes environnantes, succède l'homme d'affaires qui étend ses relations à toute l'europe. Ce flot d'argent explique aussi le rôle nouveau joué par les banquiers qui devinrent les bailleurs de fonds aussi bien des commerçants que des souverains. L Italien Guichardin nous a laissé en 1567 une remarquable description des «hommes d'argent» de cette époque : «Tous ces marchands d'anvers font un commerce incroyable tant en eschange qu'en despot de marchandises. Et soir et matin, ils vont à heure certaine à la bourse des Angloys, et là l'espace de plus d'une haure à la foys, par le moyen de truchements de chacusne langue (desquels y en a grand nombre), ils traitent sur l'achapt et la vente de toutes sortes de marchandises, et après, un peu plus tard ils vont à la nouvelle Bourse, qui est la place principale, et là, l'espace d'une heure,et par les mêmes interprètes des langues, ils parlent et traictent particulièrement des despots et des changes». On a longtemps pensé que l'homme du tableau de Nantes était un banquier, or il s'agit ici d'un échevin. Cette variante subtile ne peut être reconnue que par des spécialistes sachant lire le néerlandais. En effet, c'est en traduisant les écrits suspendus à l'étagère à gauche du tableau qu'il fut récemment déduit qu'il s'agissait là d'un échevin et non d'un banquier. Il est question sur ces papiers de sommes d'argent à verser à Charles Quint, prince des Pays-Bas de 1515 à Comme dans toutes les villes de la région, les personnages les plus riches de la ville de Reymerswaele avançaient l'argent pour payer les impôts redevables au Prince et ils étaient ensuite remboursés en partie. Les échevins de la ville étaient responsables de ces transactions financières. Le Prêteur et sa femme - Quentin METSYS (Louvain, 1465/1466 Paris, Musée du Louvre R.M.N./G. Blot - C. Jean Anvers, 1530) EN QUOI EST-CE UN TABLEAU RICHE DE TÉMOIGNAGES SUR SON ÉPOQUE? 2

3 LE LIEU, LE MÉTIER, LES OBJETS Le peintre nous introduit dans l'intimité de la pièce où travaillent l'échevin et sa femme, et d'emblée, le décor nous fournit des indications sur les conditions dans lesquelles s'effectue leur activité. Le contraste est saisissant entre la richesse des objets et la sobriété relative du décor. L'ameublement en effet est austère et fonctionnel ; il se réduit à une étagère sommaire et à une table recouverte de velours. La notion de confort au début du XVIe siècle est relativement récente. Le goût du luxe se voit surtout sur les édifices religieux et commence tout juste à marquer de son empreinte les intérieurs les plus riches. De plus, la Réforme marquée par un esprit d'austérité est en train de s'affirmer. Notre regard est focalisé sur l'occupation de l'échevin et de sa femme assis à une table. L'homme pose une pièce d'or sur le plateau triangulaire d'un trébuchet (outil de mesure et de précision qui implique un travail très concentré) tandis que sa femme le regarde faire et tient les feuillets d'un livre de comptes ouvert qui renferme les remboursements que la ville doit effectuer aux riches bourgeois. Sur la table est posée une boîte à petits poids destinés au travail de pesée et spécifiques aux hommes d'argent. Certains d'entre eux semblent enveloppés dans des morceaux de papier. Notre regard est attiré par un amas de pièces où l'or et le métal blanc sont mêlés. Ce sont essentiellement des monnaies espagnoles. Sur cette table sont également posés, à gauche, un encrier et une plume et, à droite, une bourse avec un manche à sceaux? Ou un manche de poignard? Sur l'étagère un bougeoir, quelques livres de comptes et des papiers sont restés là sans être ordonnés. LES VÊTEMENTS DES PERSONNAGES. Les vêtements d'un brun habituel pour l'homme et d'un rouge à la mode pour la femme nous signalent l'aisance du couple. L'ampleur des vêtements plissés ou drapés, la qualité du drap, les bordures de fourrure au col et aux poignets sont autant de marques de richesse. Les vêtements amples et confortables étaient adaptés à la rigueur du climat et aux activités de la vie quotidienne. La coiffe de l'homme est très importante par rapport à celle de la femme beaucoup plus simple. Il porte un chapeau aux bords largement relevés desquels s'échappe une écharpe frangée qui peut servir de cache-nez. La coiffe blanche de la femme retombe en plis sur les épaules. UNE SCÈNE DE GENRE QUI EST AUSSI UN PORTRAIT. Du visage de l'échevin dont le rictus d'attention accentue les rides, se dégage une impression de sérieux, de concentration, mais aussi de froideur calculatrice. On peut imaginer que ces mains, aux longs doigts effilés, ont surtout manié les pages de ses livres de compte, les billets à ordre qu'il envoie et qui sont encore accrochés derrière lui, ou ont compté les pièces de ses transactions. Sa femme a la même sévérité que lui ; aucun sourire n'éclaire son visage, aucun bijou ne vient l'égayer. Le cadrage serré montre les deux personnages à mi-corps, immobiles, absorbés par leur activité quotidienne ne nous accordant pas la moindre attention.. Le geste ébauché par la femme qui se détourne de son livre pour s'incliner vers son mari semble répondre à une sollicitation : peut-être lui demande-t-il un avis, un conseil. En effet, les femmes des bourgeois marchands sont souvent associées au travail de leur mari. Le portrait de ce couple bourgeois est tout à fait caractéristique de l'humanisme qui s'efforce de valoriser la vie de tous les jours. LE TRAITEMENT PICTURAL EST BIEN TYPIQUE DE L'ECOLE FLAMANDE. La minutie descriptive et la finesse des détails signent l'appartenance de cette œuvre à l'école flamande : cire fondue qui s'amasse sur les bords de la bougie et qui a même coulé sur le métal ; illusion tactile de l'écharpe frangée de la coiffe de l'échevin ; précision des écritures et des monnaies... Il s'agit pour les artistes de peindre les détails de la vie quotidienne alors que dans le même temps les peintres italiens sont plus sensibles à l'idéalisation des objets et du cadre environnant. 3

4 UNE COMPOSITION GÉOMÉTRIQUE ET RIGOUREUSE. Les personnages sont situés dans un espace resserré : peu de profondeur, limite du plafond visible, espace fermé sur le côté et porte à peine entrouverte, plateau de la table coupé. Le point de vue ainsi crée, nous projette directement dans le tableau, à la différence de celui de Quentin Metsys. En effet, dans ce dernier, la lumière venant de gauche, la présence de la porte ouverte sur l'extérieur et celle du miroir dévoilant un autre espace, créent pour le spectateur l'impression d'un espace plus vaste. L'échevin et sa femme sont placés de part et d'autre de la médiane verticale et leur posture inclinée forme une pyramide. Il est surprenant de remarquer que les deux obliques de cette pyramide semblent se répéter et structurer les différents éléments du tableau. UNE REPRÉSENTATION SYMBOLIQUE Comme il était d'usage au XVIe siècle, le tableau comporte des objets dont le sens symbolique apparaissait instantanément aux contemporains du peintre. Tandis que les pièces d'or et d'argent font référence à la richesse et à l'opulence, le trébuchet donne un avertissement. Il est en effet symbole de mesure, de justice, de droit. Il prévient du risque de perdre son âme dans la manipulation des richesses matérielles. La balance rappelle donc que l'ascension par la richesse pourrait n'être qu'une illusion et que la seule vraie pensée, celle qui compte, c'est la pesée des âmes. La bougie qui se consume est le symbole de la vie qui passe. Le manche de la bourse (ou du poignard) a probablement un sens symbolique au début du XVIe siècle qui est aujourd'hui perdu. Mais, contrairement au tableau de Quentin Metsys, le livre que consulte la femme est un livre de comptes et non pas 4

5 un livre religieux. Cette différence est importante et il n'y a donc pas ici de message et de mise en garde du danger de la domination des valeurs matérielles sur les valeurs spirituelles. De même, on ne trouve pas dans le tableau de Marinus van Reymerswaele de miroir. Or l'on sait que le miroir a une fonction symbolique très forte. Il fonctionne dans le tableau de Quentin Metsys comme révélateur de la vérité. En effet, la fenêtre (ou croisée) qui se réfléchit dans ce miroir serait le symbole christique de la croix. Il s'agirait aux dires des spécialistes, d'une fenêtre mystique représentation du christ sauveur du monde. Son reflet, présent au centre du tableau, fonctionnerait comme un rappel à l'ordre, pour signifier aux hommes du XVIe siècle tentés de s'en détourner que les biens matériels ne comptent guère au regard de la foi et de la spiritualité. L'œuvre de Quentin Metsys comporte donc une plus grande valeur symbolique et davantage de spiritualité. Son œuvre est porteuse des questionnements métaphysiques de l'époque. Le tableau de Marinus van Reymerswaele ne nous mène pas si loin dans la réflexion et reste beaucoup plus anecdotique. Dans le tableau de Nantes, s'effectue, malgré tout, la synthèse d'une époque. Il se fait l'écho d'une période, de ses valeurs et de ses meurs. C'est une incitation pour le spectateur à aller toujours plus loin dans la lecture de l'œuvre, à travers la toile pour aller voir ce qui se trouve au- delà. Marinus van Reymerswaele apparaît ainsi comme le peintre de ce milieu flamand où naissent à la fois le capitalisme moderne et l humanisme érasmien. Les œuvres de cet artiste étaient appréciées et plusieurs d'entre elles ont été dès rapidement acquises par la Cour d'espagne. 5

tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine

tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine rue du Palais Trévoux Dossier IM01000652 réalisé en 1991 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel Jourdan

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance L'autoportrait Un autoportrait est une représentation d'un artiste, dessinée, peinte, photographiée ou sculptée par l'artiste lui-même. Bien que l'exercice de l'autoportrait ait été pratiqué depuis les

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

Appart City Cap Affaires Lille Centre

Appart City Cap Affaires Lille Centre Au coeur du triangle Paris Londres Bruxelles, grâce aux réseaux TGV et autoroutier et au Tunnel sous la Manche, se situe à moins de 350 kms de 6 capitales européennes. Mégapole, transfrontalière et européenne,

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

Outil d Evaluation relatif aux Socles de compétences Premier degré de l enseignement secondaire HISTOIRE. ANVERS AU XVI e SIÈCLE. Dossier de l élève

Outil d Evaluation relatif aux Socles de compétences Premier degré de l enseignement secondaire HISTOIRE. ANVERS AU XVI e SIÈCLE. Dossier de l élève Outil d Evaluation relatif aux Socles de compétences Premier degré de l enseignement secondaire HISTOIRE ANVERS AU XVI e SIÈCLE Dossier de l élève Nom :.. Prénom : Classe : Première partie Tâche : Tu disposes

Plus en détail

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet.

Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. La liberté guidant le peuple Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet. L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830, à Paris, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

Collection de photos échantillons

Collection de photos échantillons Collection de photos échantillons SB-800/600 Entrez dans le monde passionnant du Système d Eclairage Créatif de Nikon avec le SB-800/600. Les numéros de page se rapportent aux explications dans le manuel

Plus en détail

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS :

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : Tania Mouraud : Glamour-ing, 2000 C est un film vidéo qui montre un acteur de théâtre qui se maquille avant d aller sur scène. Ça se passe en Inde. L acteur

Plus en détail

Musée Saint-Loup. Service d'action culturelle des musées de Troyes

Musée Saint-Loup. Service d'action culturelle des musées de Troyes Musée Saint-Loup La nature Service d'action culturelle des musées de Troyes morte Action culturelle et pédagogique des musées de Troyes Jean-Paul Hauty, professeur animateur 2008 Dis, c'est quoi une nature

Plus en détail

Autoportraits photographiques. Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre)

Autoportraits photographiques. Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre) Autoportraits photographiques Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre) 1-pratique photographique : en se montrant jouer sur les notions propres à la photographie

Plus en détail

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble A MORTAGNE-SUR-SÈVRE (85 - VENDÉE) AUTOUR DE TROIS PEINTRES CONTEMPORAINS AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble des classes des écoles maternelle et primaire qui est concerné par la création artistique.

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

Les Frères Limbourg Les Très Riches Heures du Duc de Berry

Les Frères Limbourg Les Très Riches Heures du Duc de Berry Les Frères Limbourg Les Très Riches Heures du Duc de Berry Le mois de Mars Les frères Limbourg Pol, Jean et Hermann de Limbourg, dits les Frères de Limbourg (1380-1416) sont célèbres pour les livres enluminés

Plus en détail

Le petit lexique du cinéma

Le petit lexique du cinéma Le petit lexique du cinéma Dossier réalisé par Alice Mennesson 1 QUELQUES DEFINITIONS POUR COMMENCER La séquence (Sequenz) est un groupe de plans qui forment un ensemble narratif. On peut comparer la séquence

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes 12 novembre 2012 Hôtel Drouot, Paris 1 VENTE Lundi 12 novembre 2012 Hôtel Drouot EXPERT Cabinet de BAYSER 69 rue Sainte-Anne 75002 Paris Tél. : +33

Plus en détail

Le jugement esthétique d Alain Flamand à travers son ouvrage Regard sur la peinture contemporaine au Maroc

Le jugement esthétique d Alain Flamand à travers son ouvrage Regard sur la peinture contemporaine au Maroc Le jugement esthétique d Alain Flamand à travers son ouvrage Regard sur la peinture contemporaine au Maroc Le critique d art français Alain Flamand est venu enseigner au Maroc en 1969. Son ouvrage Regard

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC

PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS

Plus en détail

Le Centre Georges Pompidou, Paris.

Le Centre Georges Pompidou, Paris. Le Centre Georges Pompidou, Paris. 1- L OEUVRE : Titre de l œuvre Centre Georges Pompidou aussi surnommé Beaubourg d après le nom du quartier dans lequel il fut construit. Nom de l auteur ou de l artiste

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

PRISE DE VUE 2. Approche de la photographie. Extrait de cours : S. Helmbacher - UER Arts - UMBL Strasbourg - 2006

PRISE DE VUE 2. Approche de la photographie. Extrait de cours : S. Helmbacher - UER Arts - UMBL Strasbourg - 2006 PRISE DE VUE 2 Approche de la photographie Extrait de cours : S. Helmbacher - UER Arts - UMBL Strasbourg - 2006 Deuxième séance Lumière artificielle Explorer les principales problématiques photographiques

Plus en détail

Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne

Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne STAGE FOAD 2009-2010 Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne Nathalie GIRO Moyenne section de Maternelle Ecole Maternelle du Colombier à MOUZON Circonscription

Plus en détail

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers LES SECRETS DE L'OR Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers AVERTISSEMENT INVESTISSEMENT À HAUT RISQUE : Le trading de forex et de contrats de différence (CFDs)

Plus en détail

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio Studio de design textile spécialisé dans la création de motifs et illustrations exclusifs destinés aux secteurs de la mode, de la maison, des accessoires,

Plus en détail

Les métiers de la ville 1. Joffrey 5 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, ANNÉE 2009-2010 LES MÉTIERS DE LA VILLE AU MOYEN-ÂGE

Les métiers de la ville 1. Joffrey 5 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, ANNÉE 2009-2010 LES MÉTIERS DE LA VILLE AU MOYEN-ÂGE Les métiers de la ville 1 Joffrey 5 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, ANNÉE 2009-2010 LES MÉTIERS DE LA VILLE AU MOYEN-ÂGE Les métiers de la ville 2 SOMMAIRE INTRODUCTION P.3 - PREMIÈRE PARTIE : LES MÉTIERS P.4 DEUXIÈME

Plus en détail

L'argent-dette de Paul Grignon

L'argent-dette de Paul Grignon Formation des 1 et 3 avril 2014 au LAG Préalable : 3 fonctions de la monnaie une unité d'échange [ équivalence ] une unité de mesure un moyen de réserve [valeur qu'on peut stocker] introduction L'argent-dette

Plus en détail

Bienvenue à la Banque nationale de Belgique!

Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! La Banque nationale de Belgique n est pas une banque comme les autres Par exemple, tu ne peux pas y ouvrir de compte bancaire : seules les autres banques y

Plus en détail

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris Le handicap visuel au Petit Palais Le Service éducatif et culturel propose des activités variées autour

Plus en détail

Histoire des arts. sujet : les mythes célèbres dans la peinture le mythe de Narcisse. 1) Présentation du mythe de Narcisse

Histoire des arts. sujet : les mythes célèbres dans la peinture le mythe de Narcisse. 1) Présentation du mythe de Narcisse Histoire des arts sujet : les mythes célèbres dans la peinture le mythe de Narcisse 1) Présentation du mythe de Narcisse Narcisse, trop imbu de lui-même, ne voit pas l'amour que lui portent les nymphes

Plus en détail

5 photographies 5 tunnels

5 photographies 5 tunnels DOSSIER 5 photographies 5 tunnels 5 photographies qui vont vous aider à réduire le taux d abandon de vos tunnels de conversion. Introduction Les tunnels de conversion sont présents dans de nombreux sites.

Plus en détail

1 planche Cour du Roi, pour poser les cartes Audience. 5 pions Château, pour indiquer votre emplacement autour de la Cour

1 planche Cour du Roi, pour poser les cartes Audience. 5 pions Château, pour indiquer votre emplacement autour de la Cour Honneurs de la Cour Un jeu créé par Damien NICOLAS De 2 à 5 joueurs - A partir de 10 ans 10min/joueurs But du jeu Vous incarnez une des plus prestigieuses familles de la Cour du Roi de France et rêvez

Plus en détail

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 Introduction Afin de traiter les notions d Espace privé-

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS POUR SE COSTUMER EN ROMAIN OU ROMAINE

QUELQUES CONSEILS POUR SE COSTUMER EN ROMAIN OU ROMAINE QUELQUES CONSEILS POUR SE COSTUMER EN ROMAIN OU ROMAINE La femme romaine : La femme porte une tunique de lin ou de laine pourvue de manches longues. De couleur blanche, elle est souvent portée sans rien

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Je et Nous. Projet. Campement Urbain. Fondation Evens / janvier 200 2

Je et Nous. Projet. Campement Urbain. Fondation Evens / janvier 200 2 Je et Nous Projet Fondation Evens / janvier 200 2 Campement Urbain " Je " et " Nous" Dans nombre de métropoles, l appartenance communautaire et la reconnaissance par la communauté, sont les conditions

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

L auteure. L illustrateur

L auteure. L illustrateur Nouveauté jeunesse L histoire Dans le centre historique de Milan, Emma, dix ans, habite avec ses parents et son chat dans un immeuble ancien qui renferme un jardin secret. Son souhait le plus cher est

Plus en détail

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS Alexandre GRIVEAU Mathieu GROLEAU IUP 2 Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS 2.1) brève présentation- description des trois sites 2.1.1) musée de la révolution

Plus en détail

Musée temporaire. Le jeu

Musée temporaire. Le jeu Musée temporaire Le jeu Bienvenue à la Banque nationale de Belgique! La Banque nationale de Belgique n est pas une banque comme les autres Par exemple, tu ne peux pas y ouvrir de compte bancaire : seules

Plus en détail

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche.

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. HOPE Photographe : Mannie Garcia Graphiste : Shepard Fairey Sujet : Barrack Obama En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. Shepard Fairey est un jeune

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE Compétence Comprendre l importance de l Église dans la vie des hommes au Moyen Âge. Quelle impression te donne l église dans cette photographie, par rapport aux autres constructions?

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

LE CONTENU DU JEU : LA NOTATION :

LE CONTENU DU JEU : LA NOTATION : Dames Classiques Les jeux de pions et de plateau datent de la plus haute antiquité et furent trouvés notamment, dans des tombes en Egypte. Il semble donc logique de voir le jeu de dames comme un de leur

Plus en détail

INDICATEURS D OPÉRATIONS DE BLANCHIMENT

INDICATEURS D OPÉRATIONS DE BLANCHIMENT CELLULE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIERES Avenue de la Toison d Or 55 boîte 1-1060 BRUXELLES Tél.: 02/533 72 11 Fax: 02/533 72 00 E-mail: info@ctif-cfi.be NL1175e Avril 2007 INDICATEURS D OPÉRATIONS

Plus en détail

Le prospectus. 1 Prospectus- ISA Mercatique directe

Le prospectus. 1 Prospectus- ISA Mercatique directe Le prospectus 1 Le prospectus : un outil destiné à vendre une offre (produit, service...) 1.Points à définir Offre principale Budget Lieux de distribution Mode de distribution Design 2. Utiliser la méthode

Plus en détail

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ La place du dessin dans le cours d'arts plastiques Les évolutions en arts plastiques - Académie de Nice année 2012/2013 PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ Eugène DELACROIX, Cadiz 11 mai Vue S.E à 4 milles (detail),11

Plus en détail

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1 Pourquoi? Pour enrichir l'imaginaire et la créativité C'est le moyen privilégié pour que l'enfant ne reste pas au niveau d'images mentales stéréotypées mais aille vers d'autres modes originaux de représentation.

Plus en détail

Le cabaret mobile eauzone

Le cabaret mobile eauzone le théâtre cabines présente Le cabaret mobile eauzone Fable théâtrale tout public A partir de 8 ans SYNOPSIS Le cabaret mobile eauzone est une fable onirique et sensible qui nous entraîne dans un univers

Plus en détail

Une religion, deux Eglises

Une religion, deux Eglises Une religion, deux Eglises template : www.indezine.com Belin 2009 L empire byzantin et l empire carolingien sont tous les deux chrétiens. Mais leurs pratiques religieuses sont différentes : quelles sont-elles?

Plus en détail

Paris a-t-elle la grosse tête?

Paris a-t-elle la grosse tête? Paris a-t-elle la grosse tête? Magazine français traduit en anglais pour les touristes Paris Capitale Hors-Série. N 1008 du 12 juillet 2010. La France vue par les parisiens http://www.dailymotion.com/video/x6pg5r_pub-le-parisien-et-les-japonais_fun

Plus en détail

Anne Cauquelin, L'invention du paysage.

Anne Cauquelin, L'invention du paysage. Anne Cauquelin, L'invention du paysage. Anne Cauquelin, L'invention du paysage, QUADRIGE, PUF, 2000, 2002 [1ère édition Libriarie Plon, 1989]. Analyse historique de la notion de paysage : - Qu'est ce qu'un

Plus en détail

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL Page 1 sur 12 OBJECTIF GÉNÉRAL : 1. AMÉLIORER LES HABILETÉS MOTRICES GLOBALES 1.1 L élève développera des stratégies pour coordonner ses mouvements. 1. Appliquer les recommandations

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

BERLIN-MITTE Appartements de luxe en plein cœur de Berlin

BERLIN-MITTE Appartements de luxe en plein cœur de Berlin Appartements de luxe en plein cœur de Berlin LA LOCALISATION L ensemble immobilier se situe en plein cœur de la ville historique et de son offre culturelle. Alors que tout le centre-ville est en ébullition

Plus en détail

Ce document présente un caractère informatif et ne prétend pas être exhaustif par rapport à la réglementation en vigueur.

Ce document présente un caractère informatif et ne prétend pas être exhaustif par rapport à la réglementation en vigueur. Portes - Portiques - Sas Fiche H.09 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux portes, portiques et sas, des articles R.111-19 à R.111-19-3 ; R.111-19-6, R.111-19-8

Plus en détail

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC 1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC Dans la galerie Est du Palais du Luxembourg (aujourd hui l Annexe de la Bibliothèque) s ouvre le 14 octobre 1750 le Cabinet du

Plus en détail

ALAIN-DOMINIQUE GALLIZIA

ALAIN-DOMINIQUE GALLIZIA ALAIN-DOMINIQUE GALLIZIA est un architecte français, mécène urbain et curateur-collectionneur œuvrant à la RECONNAISSANCE DE L ART DU GRAFFITI. L atelier de Boulogne Billancourt appelé «La Ruche du Tag»

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

Réunion de présentation. Avril 2015

Réunion de présentation. Avril 2015 Réunion de présentation Avril 2015 Points abordés 1. L environnement 2. L équipe 3. La pédagogie et le fonctionnement de l établissement 4. Après la 3 ème? 5. Questions L environnement 12, chaussée Jules

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

Dossier Histoire des arts

Dossier Histoire des arts Nguon Léa 3 5 Dossier Histoire des arts LE POP ART Sommaire 1. Introduction...p.2-3 2. Biographie...p.4-5 3. Présentation de l'oeuvre...p.6-7 a. Spécificité de l'oeuvre b. Contexte sociologique c. Analyse

Plus en détail

Une religion, deux Eglises

Une religion, deux Eglises Une religion, deux Eglises template : www.indezine.com Quelles sont les principales différences entre les pratiques religieuses des chrétiens d Occident et des chrétiens d Orient? Eglises Eglise d Occident

Plus en détail

DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP

DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP DOSSIER : TOURISME ET HANDICAP Dossier à l intention des professionnels souhaitant s améliorer dans l accueil des personnes handicapées. Réaliser les aménagements fondamentaux pour l accueil des personnes

Plus en détail

Séquence : Niveau 6 ème. Nature morte contemporaine. Mise en scène d objets Autoportrait Petit théâtre personnel. Livres utilisés:

Séquence : Niveau 6 ème. Nature morte contemporaine. Mise en scène d objets Autoportrait Petit théâtre personnel. Livres utilisés: Livres utilisés: Séquence : Niveau 6 ème Nature morte contemporaine Mise en scène d objets Autoportrait Petit théâtre personnel Madlyn Millner Kahr, la peinture hollandaise du siècle d or, 1978-1993 Chapitre

Plus en détail

REVUE DE PRESSE. Suite à l annonce de l ouverture du Musée Mohammed VI d art moderne et contemporain

REVUE DE PRESSE. Suite à l annonce de l ouverture du Musée Mohammed VI d art moderne et contemporain REVUE DE PRESSE Suite à l annonce de l ouverture du Musée Mohammed VI d art moderne et contemporain Juillet / Août 2014 LE POINT (France), le 10/07/2014 Un signe : les vitrines se multiplient Depuis 2010,

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

Présenter une œuvre à l'oral d'histoire des arts. Questionner cette œuvre

Présenter une œuvre à l'oral d'histoire des arts. Questionner cette œuvre Présenter une œuvre à l'oral d'histoire des arts Questionner cette œuvre Questionner une œuvre L œuvre : De quel domaine artistique s'agit-il? Quel est le titre, la date de création, le lieu de conservation?

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!!

PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!! PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!! sommaire A votre domicile Des gestes simples se prémunir des cambriolages en cas d'absence prolongée que faire? Vous avez été victime d'un

Plus en détail

BUNCH. projet start-up. Date de réalisation: Novembre 2014 Technique : Dessin vectoriel sur Adobe Illustrator

BUNCH. projet start-up. Date de réalisation: Novembre 2014 Technique : Dessin vectoriel sur Adobe Illustrator ALEXANDRA BAKALOVA BUNCH projet start-up Bunch est un réseau social d entreprise spécifique qui propose aux salariés d organiser leur pause déjeuner de manière collaborative et ludique. L application et

Plus en détail

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait Fiche de préparation Cycle III Niveau de classe : CM Intitulé de séquence : le portrait Domaines étudiés : arts du langage, arts visuels Champs disciplinaires : français/ langage oral, lecture, écriture

Plus en détail

Lecture analytique 2 Victor Hugo, «Un jour Je vis...», Poème liminaire des Comtemplations, 1856

Lecture analytique 2 Victor Hugo, «Un jour Je vis...», Poème liminaire des Comtemplations, 1856 Un jour je vis, debout au bord des flots mouvants, Passer, gonflant ses voiles, Un rapide navire enveloppé de vents, De vagues et d'étoiles ; Et j'entendis, penché sur l'abîme des cieux, Que l'autre abîme

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

La liberté guidant le peuple,

La liberté guidant le peuple, La liberté guidant le peuple, (Huile sur toile, 1831, 2,60 x 3,25 m) d Eugène Delacroix XIXè Cette toile d Eugène Delacroix évoque la Révolution de Juillet 1830, dite «les 3 glorieuses», à laquelle il

Plus en détail

Chapitre 4 : Guide de Mouvement et Masque

Chapitre 4 : Guide de Mouvement et Masque Cours Flash Chapitre 4 : Guide de Mouvement et Masque Rappel : les fichiers fla et swf sont dans le fichier «4_Guide de mouvement et masque.zip». SOMMAIRE 1 OBJECTIFS DU CHAPITRE... 1 2 INTRODUCTION...

Plus en détail

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

NUMISMATIQUE REVUE BELGE BRUXELLES, CINQUANTE-SIXIÈME ANNÉE. DIREOTETJRS = MM. lb V" B. de JONGHE, lb O Th. de LIMBURG-STIRUM bt A.

NUMISMATIQUE REVUE BELGE BRUXELLES, CINQUANTE-SIXIÈME ANNÉE. DIREOTETJRS = MM. lb V B. de JONGHE, lb O Th. de LIMBURG-STIRUM bt A. REVUE BELGE DE NUMISMATIQUE SOUS LES AUSPICES DE LA SOCIÉTÉ ROYALE DE NUMISMATIQUE. DIREOTETJRS = MM. lb V" B. de JONGHE, lb O Th. de LIMBURG-STIRUM bt A. de WITTE 1900 CINQUANTE-SIXIÈME ANNÉE. BRUXELLES,

Plus en détail

GRAND De l œuvre à l expo 2013-2014 Activité de mise en situation

GRAND De l œuvre à l expo 2013-2014 Activité de mise en situation GRAND De l œuvre à l expo 2013-2014 Activité de mise en situation Les œuvres présentées aux élèves à partir du diaporama servent de base de discussion (comparaisons et analyses), pour aborder les critères

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution PRENDRE DE MEILLEURES PHOTOS 101 Par Lesley Ouimet Rien de plus facile que de prendre une photo numérique, mais c est un peu plus difficile de prendre une bonne photo numérique. Qu est-ce qui différencie

Plus en détail

Jean RAOUX (1677-1734)

Jean RAOUX (1677-1734) Jean RAOUX (1677-1734) 1734) 27 novembre 2009-14 mars 2010 Musée e FABRE Présentation SERVICE EDUCATIF PISTES PEDAGOGIQUES Service Educatif du Musée Fabre: Anne Dumonteil et Aline Palau-Gazé Les œuvres

Plus en détail

HOMMES EN STOCK. De Hanicka ANDRES. Présente une exposition photographique/performance. LA COMPAGNIE Théâtre avec Entractes

HOMMES EN STOCK. De Hanicka ANDRES. Présente une exposition photographique/performance. LA COMPAGNIE Théâtre avec Entractes LA COMPAGNIE Théâtre avec Entractes Présente une exposition photographique/performance HOMMES EN STOCK De En partenariat avec le C2 à Torcy (71) Théâtre avec Entractes est une compagnie créée, sous l impulsion

Plus en détail

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640

«La Fuite en Egypte» Nicolas POUSSIN 1594-1665. «Les Saints préservant le monde de la colère du Christ» Pierre Paul RUBENS 1577-1640 Cinq artistes qui vivent et travaillent à Lyon visitent régulièrement le Musée des Beaux Arts de la ville. Sur leurs parcours, ils s arrêtent devant une ou plusieurs oeuvres... «La Fuite en Egypte» Nicolas

Plus en détail

Fiche n 6-1 : La Scène, plan et repères

Fiche n 6-1 : La Scène, plan et repères La Scène Les membres d une troupe de théâtre amateur sont souvent plusieurs pour préparer un spectacle, aménager la scène, implanter les projecteurs. Il est de ce fait intéressant d avoir un langage en

Plus en détail

L écriture Au Moyen Âge

L écriture Au Moyen Âge MUSEE DES BEAUX-ARTS S E R V I C E E D U C A T I F L écriture Au Moyen Âge ² Page enluminée du registre de charité de la confrérie de Sainte-Croix, Musée de Bernay 2 Les grandes périodes de l évolution

Plus en détail

Les nouveaux billets canadiens en polymère

Les nouveaux billets canadiens en polymère Les nouveaux billets canadiens en polymère Sûrs Durables Novateurs MANUEL DE L EMPLOYÉ GUIDE DE VÉRIFICATION DES BILLETS DE BANQUE CANADIENS www.banqueducanada.ca/billets 3-EH/ME (05-11) Pour obtenir gratuitement

Plus en détail

Les Entreprises du Libre. Cartographie des Entreprises du Logiciel Libre du CNLL

Les Entreprises du Libre. Cartographie des Entreprises du Logiciel Libre du CNLL Les Entreprises du Libre Cartographie des Entreprises du Logiciel Libre du CNLL Page 2 AVANT PROPOS «Le Conseil National du Logiciel Libre a été créé en février 2010, par les grandes associations du Logiciel

Plus en détail

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web

Rédiger pour le web. Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Rédiger pour le web Objet : Quelques conseils pour faciliter la rédaction de contenu à diffusion web Sommaire 1. Rédiger des contenus... 2 Lire à l écran : une lecture contraignante... 2 Ecrire des phrases

Plus en détail