Arno dans le taxi de Jérôme Colin : L interview intégrale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Arno dans le taxi de Jérôme Colin : L interview intégrale"

Transcription

1 Arno dans le taxi de Jérôme Colin : L interview intégrale Je n ai pas mon permis. Donc Et c est grâce à ça que je vis encore JÉRÔME COLIN : Bonjour. ARNO : Bonjour. JÉRÔME COLIN : Dites-moi, on va où? ARNO : Au paradis. JÉRÔME COLIN : Ah c est bien ça. JÉRÔME COLIN : D accord. Bonne destination. J aime bien. Ça ressemble à quoi pour savoir quand on est arrivé? ARNO : Au paradis? JÉRÔME COLIN : Oui. ARNO : Ben on m a dit que tout le monde est gentil là-bas. Et je suis très curieux. JÉRÔME COLIN : Vous y croyez? ARNO : Heu, à quoi? Au paradis? JÉRÔME COLIN : Au fait que tout le monde puisse être gentil. ARNO : Je pense que ça doit être très chiant. Quel bazar, quand tout le monde est gentil on s ennuie. Ça arrive hein.

2 JÉRÔME COLIN : C est vrai. Ça ferait une belle chanson. JÉRÔME COLIN : Vous aimez bien les taxis? ARNO : Heu j ai pas mon permis. Donc Et c est grâce à ça que je vis encore. Parce que je n ai pas mon permis et ça ne m intéresse pas les voitures, je prends toujours des trains et des taxis. JÉRÔME COLIN : Voilà. ARNO : Et tu sais pourquoi, dans les trains et dans les taxis je pense, je pense que je pense que je pense. Et j écris des trucs dans ma tête dans les taxis. Et dans les trains. Et comme ça, par exemple à Bruxelles je connais tous les chemins pour être près de chez moi, je connais tous les chemins les plus courts pour arriver. Mieux que donc quand je suis avec quelqu un dans une voiture je donne toutes les JÉRÔME COLIN : Les indications. JÉRÔME COLIN : Vous avez déjà écrit des chansons dans les taxis, vraiment? ARNO : Des phrases et je pense, des trucs, pas seulement des chansons mais les débuts des chansons j écris dans les taxis. JÉRÔME COLIN : Vous vous souvenez de laquelle par exemple? ARNO : Oh JÉRÔME COLIN : Non. ARNO : J ai l Alzheimer, je suis né avec l Alzheimer. J oublie tout. Et j ai toujours un truc, un crayon JÉRÔME COLIN : Ah oui! JÉRÔME COLIN : D accord. Le populisme est en érection, le nationalisme aussi en érection, et moi j ai peur de ça!

3 JÉRÔME COLIN : Est-ce que vous n êtes pas né dans un taxi? JÉRÔME COLIN : Oui hein. ARNO : Exactement, je suis né dans un taxi. JÉRÔME COLIN : En quelle année? ARNO : En Au mois de mai. Et je vais t expliquer, je vais te raconter une histoire qui est vraie. Je suis né devant l hôpital, enfin c était une petite clinique à Ostende, Wittenonnenstraat on m a dit, non, c était enfin Wittenonnenstraat je ne sais plus, et à 15 ans, quand j ai eu 15 ans, j ai trouvé un porte feuilles avec 500 francs dedans, c était, dans les années 60 c était beaucoup, et je suis allé chez les flics, j ai dit j ai trouvé un porte feuilles avec 500 francs, et le lendemain on sonne à ma porte et mon père ouvre la porte, et il dit : je te connais! Et le mec aussi. Et c était le chauffeur de taxi qui m a où je suis presque né dans son taxi. JÉRÔME COLIN : Excellent! ARNO : Il était roux et le mec m a donné 20 francs, dans le temps c était beaucoup, il dit : écoute c est pour ton fils. Et c était le même mec qui a conduit ma mère qui était enceinte, à l hôpital. C est incroyable. JÉRÔME COLIN : Génial. Et quoi, votre mère elle a accouché trop tôt, c est ça? Elle est allée en urgence à l hôpital, elle a accouché dans le taxi. ARNO : Oui c était avant, tout le bazar quoi. Et je suis un peu comme ça aussi. Avant tout le bazar ou après tout le bazar.

4 JÉRÔME COLIN : Ça veut dire que vous n êtes jamais à l heure? C est ça? Jamais au bon moment? ARNO : Heu je suis né au bon moment je trouve, parce que moi j ai vécu avec mon cul dans le beurre parce que je suis né après la guerre, mon père a vécu la guerre, mon grand-père deux guerres mondiales, et moi j ai vécu les années 60, 70, 80 où tout était possible quoi. The sky was the limite. Et maintenant on est en 2000, 12, 13, je ne sais pas l émission va sortir, mais on est dans un changement de décor partout, parce que l Europe est en faillite, c est la crise, on est dans les années 30, le populisme en érection, le nationalisme aussi en érection, et j ai peur de ça. Mais ça m inspire aussi. JÉRÔME COLIN : Ça vous inspire quoi? Un peu de colère. ARNO : Qu est-ce qui arrive dans notre pays. Est-ce que ça existe encore la Belgique? Je ne sais pas, parce que JÉRÔME COLIN : Vous parlez des élections qui ont eu lieu il n y a pas très longtemps. ARNO : Exactement et aussi, écoute quand je suis à Bruxelles, quand je vais en Flandre, je vais dans un autre pays. Quand je suis à Charleroi, en Wallonie, je suis dans un autre pays quoi. C est comme je dois changer mon passeport. Mais ça m inspire tout ça. J aime pas dire ça mais la misère des autres ça m inspire aussi. Et c est pas bien. Mais dans les années 30 il y a beaucoup de bonnes choses qui sont venues aussi, artistiquement. JÉRÔME COLIN : Quand c est la crise c est très pratique pour les artistes. On est vraiment des vampires. Et c est dommage de le dire, je trouve ça triste de le dire mais je profite de notre situation. Je suis vraiment un branleur.

5 JÉRÔME COLIN : Oui, vous profitez de notre situation pour nous donner du beau! Alors c est pratique quand même, en pleine crise d avoir de temps en temps des gens qui nous donnent du beau. Non? ARNO : Mais excuses-nous de temps en temps je suis avec ma gueule sur la réalité quoi. Et ça fait du mal, pour moi. JÉRÔME COLIN : Pour vous. Et j ai peur pour les jeunes, parce qu il y a maintenant des jeunes qui qui font des études pour des métiers qui n existent pas peut-être dans 3 ans. JÉRÔME COLIN : Vous avez conscience d avoir vécu, vous, probablement la période la plus enchantée du siècle quoi. Les années 60, 70, c était coup de pot. ARNO : Oui nous on a été des enfants des anges. JÉRÔME COLIN : Vous en avez profité des années 60, 70, comme il a fallu? ARNO : Moi j ai profité, à fond. JÉRÔME COLIN : Genre? ARNO : Ben tout, j ai voyagé quoi. Dans le temps on partage tout le bazar, parce que moi dans le temps j ai jamais fumé un joint tout seul. On partage des joints. Maintenant on fume les joints tout seul. Maintenant je ne fume plus parce que c est pour les coiffeuses j ai rien contre les coiffeuses mais les joints, enfin oui ça enfin chacun fait ce qu il veut mais ça ne m inspire plus des trucs. Maintenant je n ai pas besoin des joints ou de la drogue pour avoir une inspiration. Pour me cultiver. JÉRÔME COLIN : Alors que dans les années 60, 70, oui. C était des années où on s est bien lâché. ARNO : Oui mais c était une autre drogue, parce que maintenant le hasch ou l herbe qu on fume maintenant ce n est pas vrai quoi. Dans le temps c était encore bio. JÉRÔME COLIN : C est vrai. ARNO : Bio, écologique.

6 J aime tout le monde qui a deux trous dans le nez! JÉRÔME COLIN : Quoi, vous avez beaucoup voyagé dans les années 60, 70? ARNO : Ah oui. JÉRÔME COLIN : Genre? Y a des voyages qui ont changé la vie du Arno quand il était ado ou jeune homme? Des grands voyages? ARNO : Ben par exemple, je me souviens encore, la première fois que j ai été en Amérique, aux Etats-Unis, c était en 76 oui j ai été à New York, Los Angeles, San Francisco, et c est là-bas que j ai dit «je suis un Européen». Et l Europe a une culture plus riche que les Américains. JÉRÔME COLIN : Alors que vous croyiez le contraire parce que vous pensiez qu Elvis Presley c était le centre du monde jusque-là. ARNO : Oui, le rock n roll ça vient de là-bas, mais c est vrai, mais ce sont les Afro Américains qui ont fait la musique, parce que sans les Noirs esclaves, il n y a pas de rock, y a pas de jazz, y a pas bass and drum, y a pas dub step, n importe quoi, ça vient tout de là-bas, et j ai vu des trucs parce que c était bizarre, parce que quand j avais 15 ans, j ai un prof de morale qui s appelle Hubert Dekleer, et j étais un fan des Rolling Stones et des Beatles, enfin Kings et tout le bazar et un jour il me donne, après le cours il m a donné 5 vinyles, disques dans le temps, maintenant le CD, c était 5 disques

7 JÉRÔME COLIN : Le blues! Le delta blues. Et j ai dit Skip James aussi Il dit : toute cette musique que tu écoutes maintenant ça vient de là! Et c est vrai. Et comme des années après, dans les années 70 j ai été en Amérique, j ai dit : tiens les Américains ont utilisé les Africains, qu ils ont comme esclaves, dans leur musique, c est leur culture, et aussi l art, parce que par exemple j étais un fan de Andy Warhol et en Amérique j ai dit : Andy Warhol a tout pris de Magritte, le Belge. What a fucker. Et nous ici on connait il n y a pas beaucoup de gens qui connaissent Spilliaert ou Magritte ou Ensor. Par exemple il y a «L entrée du Christ» à Bruxelles JÉRÔME COLIN : Magnifique. Elle est à Los Angeles. ARNO : A Los Angeles, et pas ici en Belgique. JÉRÔME COLIN : Elle est au Musée de Los Angeles. ARNO : Au Getty Museum. J ai vu ça et j ai dit shit mother fucker, et quand je vais à Bruxelles, aux Beaux-Arts, on n a plus rien d Ensor. Il y a oui, 2 choux fleurs, mais le reste est parti. Mais ils ont à Bruxelles on a fait un truc, le Musée de Magritte c est incroyable. JÉRÔME COLIN : Ceci dit les Français ont failli nous piquer Arno. ARNO : Comment? JÉRÔME COLIN : Alors qu Arno est quand même bien belge aussi. Comme Magritte quoi. Et à un moment les Français ont essayé de nous le piquer.

8 ARNO : Non mais je n ai pas de frontières moi. Ecoute quand je dis toujours, quand je suis à Bruxelles je pisse au Nord, Amsterdam est mouillée. Quand je pisse au Sud, Paris est mouillée. Quand Bruxelles-Londres, c est 1h50 et maintenant la banlieue de Paris, non la banlieue enfin tous les Parisiens JÉRÔME COLIN : Paris est la banlieue Bruxelles est la banlieue de Paris. ARNO : Non, l inverse. JÉRÔME COLIN : Oui l inverse. C est clair. ARNO : Et c est mais nous, nous les Belges, est-ce que ça existe encore? Peut-être que maintenant je suis à l étranger ici. JÉRÔME COLIN : Ici, vous savez où on est ici? ARNO : Oui je suis en Wallonie. Mais pour moi j ai pas de frontières. Ecoute, moi je suis vraiment un Européen. J habite au centre de l Europe et je suis près de tout et je profite, et on doit profiter de ça, parce que les gens qui vivent avec des frontières sont pauvres. Moi j aime le couscous, moi j aime le stoemp, plus le poireau parce que je ne peux plus manger de poireaux parce qu il y a trop de fer j ai trop de fer! Tu vois. Je mange tout, j ai pas de problème. Mais personne ne doit me dire ce que je dois manger ou ce que je ne peux pas manger. Je veux être libre. Et je suis ouvert comme une vieille pute. Je suis une vieille pute. Mais j ai pas de frontières, et j aime tout le monde qui a deux trous dans son nez. Et tout le monde a deux trous dans son nez et y a des cons partout aussi. JÉRÔME COLIN : C était quoi l expression? J aime tout le monde qui a deux? ARNO : Trous dans leur nez. JÉRÔME COLIN : Qui a deux trous dans le nez. ARNO : Tout le monde a deux trous. L être humain a deux trous dans son nez. JÉRÔME COLIN : Très bien. ARNO : J aime tout le monde. Mais je n aime pas quelqu un qui va dire : tu ne peux pas manger ça, tu vas faire ça comme ça Je ne suis pas d accord. JÉRÔME COLIN : On arrive à une écluse. JÉRÔME COLIN : Ça vous arrive souvent de prendre des voitures sur des bateaux? Parce que le problème c est qu elle est en panne aujourd hui donc on la mise sur un bateau. ARNO :J ai jamais été avec une voiture sur un bateau, jamais de ma vie. JÉRÔME COLIN : C est votre première fois? ARNO : Que je suis avec un bateau dans un taxi sur un bateau? JÉRÔME COLIN : Première fois? ARNO : Mais toi aussi non? JÉRÔME COLIN : Oui. ARNO : Ah ben oui. C est un peu belge non? JÉRÔME COLIN : C est un peu belge. ARNO : C est un peu le surréalisme aussi non? JÉRÔME COLIN : Elle était en panne, il a fallu trouver quelque chose sinon on ne pouvait pas vous amener du point A au point B. ARNO : Qu est-ce qu il a dit l autre? Ma femme ce n est pas une pipe. On est moche mais on s amuse hein. JÉRÔME COLIN : Oui, c est vrai. Première écluse. Et je crois d ailleurs qu ils ne sont pas assez, il faut donner un coup de main. ARNO : Moi j ai deux mains gauches hein. JÉRÔME COLIN : Vous avez déjà passé une écluse? JÉRÔME COLIN : Mais jamais donné un coup de main.

9 ARNO : Non. J ai deux mains gauches. Ecoute, moi, j ai deux mains gauches, de temps en temps, non mais c est vrai quand je rentre dans un studio, avec des tout bloque! Oui mais j ai des ondes JÉRÔME COLIN : Moi les gens que je connais qui disent j ai deux mains gauches c est parce qu ils ne veulent rien faire. ARNO : Non mais JÉRÔME COLIN : C est très pratique. ARNO : Non mais chez moi c est comme ça, j ai vraiment deux mains gauches, c est la vérité, je ne peux pas être un plombier ou un «carpenter», j ai vraiment deux mains gauches. Et j ai de la chance que je fais de la musique autrement j étais dans la merde. J ai eu des symptômes d autisme quand j étais jeune! JÉRÔME COLIN : Quoi la musique ça s est imposé après le prof qui vous donne 5 disques avec du blues? ARNO : Oui c est lui qui m a mais j ai eu toujours eu ça, la musique c était parce que j ai un truc d autisme aussi. JÉRÔME COLIN : Comme? ARNO : J ai eu le temps être autiste quand j étais jeune. J ai eu des symptômes d autisme. Et la musique a sauvé mon cul. JÉRÔME COLIN : Quels symptômes d autisme quand vous étiez jeunes? Les médecins ont dit ça ou pas?

10 ARNO : on mais moi je le sais maintenant parce que dans le temps ce n était pas mais j ai eu mes médecins ont sauvé ma vie, ils ont donné une direction, et je suis éduqué par des femmes. Et je dis toujours, les femmes je dis les mecs ils pensent qu ils savent tout mais ce sont les femmes qui comprennent tout. JÉRÔME COLIN : Ça c est vrai. JÉRÔME COLIN : Il faut qu on sorte, je dois aller donner un coup de main. Je dirai que vous avez deux mains gauches. Promis. Je le ferai moi. JÉRÔME COLIN : Arno, ici! On doit rester là. ARNO : Mais je dois faire pipi. JÉRÔME COLIN : Ben va faire pipi! ARNO : Parce que moi j ai deux mains gauches JÉRÔME COLIN : Je vais le faire. ARNO : aime voir les gens qui travaillent. JÉRÔME COLIN : Oui je vais faire ça. Pas trop long le pipi! Il va faire pipi. RETOUR CABINE DE PILOTAGE JÉRÔME COLIN : Quitte à ce que la voiture soit sur un bateau, autant venir conduire le bateau. ARNO : C est trop dangereux pour moi. JÉRÔME COLIN : Moi je conduis ou vous vous conduisez? ARNO : Non c est trop dangereux si moi je conduis.

11 JÉRÔME COLIN : C est vrai? ARNO : On ne rentre pas dans le paradis. Parce qu on doit aller au paradis hein. JÉRÔME COLIN : On va au paradis. Il ne faut pas l oublier. ARNO : Et je ne connais pas le chemin. Toi tu connais le chemin. JÉRÔME COLIN : Tout droit, il faut suivre l eau. ARNO : Tout droit. JÉRÔME COLIN Quelle drôle d idée d ailleurs. C est marrant parce que tout à l heure tu disais : quand j étais petit je crois que j étais autiste. JÉRÔME COLIN : Mais pourquoi? A cause de quoi? ARNO : Ben écoute, donc je vois ça maintenant avec le recul. JÉRÔME COLIN : Genre, quel détail? ARNO : Avec plein de trucs. JÉRÔME COLIN : Ah oui? Et tu crois que tu as échappé à la folie comment? ARNO : Le sport m a sauvé. Le sport. J ai fait beaucoup de sport moi. On ne peut pas croire ça mais beaucoup. JÉRÔME COLIN : Genre? ARNO : J ai fait du football, j ai fait du karaté, j ai nagé. JÉRÔME COLIN : Les para-commandos non? ARNO : Non.

12 JÉRÔME COLIN : Tu n as pas fait les para-commandos? ARNO : On ne va pas parler de ça. JÉRÔME COLIN : D accord. On ne peut pas personne ne peut savoir que vous avez fait les para-commandos? Mais pourquoi? ARNO : Non. JÉRÔME COLIN : C est honteux ou quoi, l armée? ARNO : J ai pas fait. J ai pas fait. JÉRÔME COLIN : D accord. ARNO : J ai pas fait. J ai beaucoup sauté. JÉRÔME COLIN : Mais pas qu en parachute. ARNO : Non. Non. Ma grand-mère, c est une femme avec des couilles! JÉRÔME COLIN : Et les femmes? Elles vous ont sauvé un peu aussi. ARNO : Je suis lesbienne. JÉRÔME COLIN : Je sais. Est-ce qu elles vous ont sauvé un peu ou elles ont plutôt compliqué votre vie. ARNO : On va parler d autre JÉRÔME COLIN : On va parler des paras.

13 ARNO : Mais oui mais et toi tu es est-ce que tu aimes les femmes? JÉRÔME COLIN : Oui. ARNO : Moi aussi. Quelle chance! JÉRÔME COLIN : A fond! J adore. Elles ont embelli ma vie mais je me suis compliqué la vie aussi pour elles. ARNO : es marié? JÉRÔME COLIN : Oui. ARNO : Combien de fois? Une fois. JÉRÔME COLIN : Oui. ARNO : T as des enfants? JÉRÔME COLIN : Oui. ARNO : Ok. Ce sont les femmes qui font des enfants hein. JÉRÔME COLIN : C est vrai. ARNO : Elles portent le bazar pendant 9 mois. Un mec ne peut pas le faire. Donc c est pour ça qu un mec n a pas de couilles. Moi je porte mes couilles ici (il montre ses yeux). JÉRÔME COLIN : Bon, elles ont simplifié votre vie les femmes, elles l ont embellie ou elles l ont compliquée? ARNO : Elles ont donné beaucoup d inspiration. Ouais. JÉRÔME COLIN : Comme la crise. ARNO : Et ma grand-mère aussi. C est une femme qui m a donné des directions. Mes tantes aussi. JÉRÔME COLIN : Marie-Louise. JÉRÔME COLIN : La grand-mère. ARNO : J ai perdu ma mère quand j étais jeune. JÉRÔME COLIN : Quel âge? ARNO : J étais jeune. On ne va pas parler de ça. JÉRÔME COLIN : D accord. Mais la grand-mère c est un truc super important hein. Et le grand-père aussi non?

14 ARNO : Je dis toujours : chaque mec doit chercher une femme comme sa grand-mère. JÉRÔME COLIN : Qu est-ce qu elle avait de spécial, de génial, la vôtre? ARNO : C est une vraie salope mais avec de la classe. Elle m a beaucoup appris. Sans ma grand-mère j étais pas ici. JÉRÔME COLIN : C est vrai? ARNO : Exactement. C est une femme qui m a beaucoup elle était spirituelle, c est une femme avec des couilles. JÉRÔME COLIN : Elle a appris quoi par exemple? ARNO : Tout. La vie quoi. C est une femme Mais les femmes se sont Ecoute, un mec, un mec quand il le plus grand salaud, le plus grand dictateur, le plus grand branleur, le plus grand sportif, avant qu il meure il crie après sa maman. Et un mec ne peut pas mentir à sa mère. JÉRÔME COLIN : C est vrai, c est dur. J ai essayé récemment, ça ne marche pas. ARNO : Elle sait parce qu elle a porté 9 mois, elle sait tout de toi. Elle sait comment tu es nu, elle sait ton odeur, elle sait tout. JÉRÔME COLIN : Parce que c est la reine du suppositoire. ARNO : Par exemple aussi. Et quand on voit maintenant aujourd hui les femmes qui font la révolte, ce sont des femmes JÉRÔME COLIN : Il y en a beaucoup oui. ARNO : En Russie JÉRÔME COLIN : Les Pussy Riot. ARNO : Pussy Riot. En Ukraine les femmes qui montrent leurs Partout. Ce sont les femmes qui font le bazar. JÉRÔME COLIN : C est vrai. ARNO : Et nous les hommes y a un problème avec les mecs ; JÉRÔME COLIN : Vous avez perdu votre maman tôt mais elle n a pas entendu «Dans les yeux de ma mère»? ARNO : Non. JÉRÔME COLIN : Elle ne l a pas entendue. ARNO : Non.

15 JÉRÔME COLIN : Merde. Ça vous rend triste ça? ARNO : Pfff écoute, c est la vie, je dois accepter ça. Moi j ai perdu ma mère au début que j ai fait de la musique, j étais très jeune. Ça c est JÉRÔME COLIN : C était une chanson importante pour vous ou c est une chanson plus importante pour le public? Ou c est aussi quelque chose de très important pour vous «Dans les yeux de ma mère»? ARNO : Ben on m a dit que c est pour beaucoup de gens très important. On m a dit ça. Oui. Mais je ne le savais pas quand j ai écrit ça, j ai écrit ça très vite. JÉRÔME COLIN : Mais pour vous est-ce que c est important cette chanson? ARNO : Ben on m a dit que je parle avec ma mère mais je parle à des femmes. Donc les mères. Je parle pour toutes les mères. Pour le mec qui c est mère-enfant ou femme, pas seulement un mec, mais aussi une femme avec sa mère. C est la mère qui elle sait tout de toi. C est un truc JÉRÔME COLIN : C est terrible hein. J ai écrit ça en 25. JÉRÔME COLIN : C est vrai? JÉRÔME COLIN : Ça c est salaud. ARNO : Oui mais c est comme ça, ce sont des trucs JÉRÔME COLIN : Qui sortent tout seul. Ça vous arrive souvent? ARNO : Oui mais je suis très impulsif. Dans tout. Quand je parle aussi. Et je paie la facture de ça aussi. JÉRÔME COLIN : Pourquoi? ARNO : Ben quand on est impulsif on fait des trucs sans penser. Je fais et quand je parle aussi, parce que moi j écris des chansons comme je parle aussi. Je ne pense pas, je le fais et je paie les factures de ça aussi peut-être, je fais aussi des conneries. J ai fait beaucoup de conneries dans ma vie. JÉRÔME COLIN : Arnaud sans conneries ce ne serait quand même pas Arno. ARNO : On m a dit ça oui. JÉRÔME COLIN : Non? ARNO : C est vrai oui.

16 Il faut aller chez l urologue pour ta prostate! JÉRÔME COLIN : Vous l aimez bien votre vie comme ça non? ARNO : Ah oui j ai une vie incroyable. Je ne peux pas me plaindre maintenant. A mon âge je ne peux pas me plaindre. Je ne me plains pas. Je ne fais pas des. je veux ça, quelle vie! J ai voyagé avec grâce à la musique, c est ma maîtresse la musique. C est une salope aussi mais formidable quoi. JÉRÔME COLIN : C est marrant parce qu au début vous parliez de liberté. Moi c est une question qui me tracasse beaucoup pour le moment ARNO : Pourquoi? JÉRÔME COLIN : Probablement parce que je vais bientôt avoir 40 ans, dans 2, 3 ans ARNO : T es encore jeune! JÉRÔME COLIN : Mais je sais! Mais il est temps de s en préoccuper. ARNO : Mais il faut aller chez l urologue. JÉRÔME COLIN : Chez l urologue? JÉRÔME COLIN : Pourquoi? ARNO : Pour ta prostate. JÉRÔME COLIN : Maintenant? ARNO : Est-ce que tu pisses comme moi je parle? JÉRÔME COLIN : Aussi vite? ARNO : Non de temps en temps je bégaye. JÉRÔME COLIN : Non c est normal. ARNO : Ça va. T as de la chance. JÉRÔME COLIN : C est normal. ARNO : Il faut a 40 ans il faut aller JÉRÔME COLIN : Mais c est touché rectal? ARNO : Ecoute tonton Arno. Maintenant non t inquiète pas, tout va bien. On se téléphone. Il faut être soi-même! Une vache donne du lait, pas du champagne! JÉRÔME COLIN : Soit. Et donc la question de liberté, c est une question qui me préoccupe beaucoup pour le moment, mais vraiment beaucoup, et vous, vous avez réussi à être libre? Avoir une vie où vous pouvez dire : je suis libre. JÉRÔME COLIN : Ah putain! Comment on fait? ARNO : Etre soi-même. Le jour où tu veux être quelqu un d autre, t es dans la merde. C est du boulot. Il faut accepter comme tu es. Je dis toujours : une vache donne du lait, pas du champagne. JÉRÔME COLIN : Comment? ARNO : Une vache donne du lait, pas du champagne. JÉRÔME COLIN : Ça c est beau. ARNO : Tu vois, il faut accepter Donc les gens qui veulent être riches moi je suis riche, tu sais pourquoi? Parce que je suis heureux avec ce que j ai. Mais c est pas de l argent hein. Des gens qui sont riches, qui ont 2 voitures, 5 maisons, 5 villas, des avions quel boulot! JÉRÔME COLIN : Oui. Mais je ne parlais pas d être riche, je parlais d être libre. ARNO : Libre ça c est JÉRÔME COLIN : D être peut-être moi-même. Mais c est difficile d être soi-même parce qu on fait du mal aux gens.

17 ARNO : C est le plus facile. JÉRÔME COLIN : D être soi-même? JÉRÔME COLIN : Ah! Pourquoi? ARNO : Mais d abord il faut accepter soi-même, comme tu es. JÉRÔME COLIN : Vous avez su vous? Moi je pense oui. Pour le moment je suis heureux. JÉRÔME COLIN : Vous avez fait des dégâts autour de vous? Parce que vous acceptiez d être vous-même? ARNO : Peut-être oui. JÉRÔME COLIN : C est dur ça. ARNO : Mais je ne sais pas, j ai pas fait ça exprès. Quand tu es conscient que tu fais du mal à des autres ça c est un problème. JÉRÔME COLIN : C est un problème hein. Et quand tu ne le sais pas JÉRÔME COLIN : En même temps c est la bonne planque. J ai pas vu. On sait quand on fait du mal aux autres. ARNO : Ah non, mais c est comme dans le bouddhisme, les zen bouddhistes, ils disent : quand tu as vu le Bouddha il faut le tuer. JÉRÔME COLIN : Ça veut dire quoi exactement? ARNO : Il faut accepter comme tu es, on ne peut pas être le Bouddha, on ne peut pas être parfait. Quel boulot d être parfait! Je ne veux pas être parfait. JÉRÔME COLIN : Moi je ne veux pas non plus hein. C est pas ça hein. Juste d être bien. ARNO : Accepte toi-même d abord. Ça c est le premier bazar. JÉRÔME COLIN : On va au paradis, on s en fout quoi. Franchement. ARNO : Quel bazar!

18 Les plus grands artistes peintres viennent d Ostende. Ensor, Spilliaert, et tout le bazar! JÉRÔME COLIN : Comme vous venez d Ostende vous avez navigué? Le bateau? L eau, c est quelque chose qui représente quelque chose pour vous ou pas du tout? ARNO : Oui, l eau Parce que moi j ai habité à Ostende, c était je dis toujours : je suis devant une piscine avec des bateaux dedans. La Mer du Nord c est une piscine avec des bateaux. Et quand on vit à la Côte on est toujours curieux de qu est-ce qui se passe après la mer. Et JÉRÔME COLIN : Là en l occurrence c est l Angleterre. ARNO : Et c est pour ça que j ai toujours voyagé. Dans le temps il y a des bateaux, 24 bateaux par jour qui part d Ostende jusqu à Douvres. Je les ai pris beaucoup. Parce que moi j ai acheté mes vêtements à Londres, dans les années 60, mes disques aussi. Et c était Et à Ostende on parlait dans le temps 4 langues. Anglais, français, allemand et ostendais. C est une langue hein l ostendais. Non mais c est vrai. JÉRÔME COLIN : Je sais. ARNO : C est énorme. Parce que par exemple les Flamands ne comprennent pas les Et c est une L ostendais c est un mélange de l anglais et du français, et du vieux flamand. Et comme nous on est confronté avec la mer et c est pour ça qu à Ostende les gens parlent très haut, très fort, parce qu il y a toujours un son et je suis né avec la marée haute, la marée basse. Et aussi l odeur qui est très importante. JÉRÔME COLIN : Ça veut dire quoi «marée haute, marée basse»? Ça veut dire que votre caractère peut être comme ça aussi? ARNO : Ouais. JÉRÔME COLIN : C est vrai? ARNO : Entre les deux. Parce que comme ça mais c est un truc aussi, c est l odeur et par exemple, la Mer du Nord c est une peinture de Spilliaert, parce que chaque donc, le ciel peut changer en 1. Et c est une les plus grands artistes peintres viennent d Ostende. Ensor, Spilliaert, et tout le bazar. La Mer du Nord c une inspiration pour beaucoup d artistes belges.

19 JÉRÔME COLIN : Et en Angleterre ils avaient Turner. ARNO : Oui mais Mais pas seulement des peintres, aussi comme Picha, le mec des dessins animés. Raoul Servais est connu dans le monde entier mais pas en Belgique. JÉRÔME COLIN : Ostende? Il vient d Ostende? ARNO : Ah oui. Raoul Servais habite là. Par exemple Peellaert qui a fait des trucs, des pochettes des Rolling Stones, David Bowie et de Bob Dylan JÉRÔME COLIN : Il est d Ostende? ARNO : Il est bruxellois mais JÉRÔME COLIN : Il habite à Ostende. ARNO : Moitié Bruxelles, moitié Ostende. Et Karl Marx il a écrit son Manifeste à Ostende et à Bruxelles aussi. JÉRÔME COLIN : Ah oui? Et vous pourquoi vous êtes parti alors d Ostende pour aller dans la ville, à Bruxelles? ARNO : Mais c est pas loin, c est 1h20. JÉRÔME COLIN : C est vrai mais vous n habitez plus à la mer, y a plus l odeur, il n y a plus la marée haute et la marée basse. ARNO : C est pas loin, je prends le train de la Gare du Midi JÉRÔME COLIN : Et vous le faites? ARNO : Ah ben oui. JÉRÔME COLIN : Souvent? ARNO : Beaucoup, oui. J ai pas de voiture moi. JÉRÔME COLIN : Non mais est-ce que vous y allez encore souvent à Ostende? ARNO : Ben oui, je travaille là-bas aussi. Et les crevettes c est formidable. JÉRÔME COLIN : Oh c est bon. ARNO : Mais je suis allergique aux crevettes. JÉRÔME COLIN : Mais non! Parce que l autre jour je me souviens encore, dans les années 70, j ai pris un trip, LSD trip, j étais en train de manger des tomates crevettes, et pour moi des tomates crevettes ce sont des tomates avec des bêtes dedans. JÉRÔME COLIN : Avec des bêtes? ARNO : Des bêtes. Des crevettes. Et j étais en train de manger des tomates crevettes, il y a une crevette qui a fait comma ça (il fait un geste). Et depuis ce jour-là j ai plus mangé de tomates crevettes. JÉRÔME COLIN : Mauvais trip. ARNO : Et aussi j ai une maison comme ça, j ai fait une chanson sur mon dernier disque de ça, Ostend Dub, et j ai rêvé un jour, je vois des mouettes, 4 mouettes, 10 mouettes qui sont en train de danser avec leur cul comme ça, et j ai dit : ça je vais faire une chanson. Il y a 1 mouette qui était comme ça, qui fait comme ça Et j ai fait une chanson de ça. JÉRÔME COLIN : Ostend Dub. Très bien. Le disque s appelle Future Vintage. ARNO : Oui et sans le futur sans le passé il n y a pas de futur. JÉRÔME COLIN : Ça c est bien vrai. ARNO : C est incroyable. JÉRÔME COLIN : C est beau hein ici! Non? ARNO : Y a du vert partout. C est vraiment écolo ici. JÉRÔME COLIN : Des oies On est dans le écolo On doit arrêter encore? JÉRÔME COLIN : Non pas encore tout de suite, il va y avoir une autre écluse. C est incroyable, c est super beau. Moi je n étais jamais venu sur une péniche sur la Sambre. ARNO : Moi non plus. Quel bazar!

20 La musique ça m a sauvé, donc je m ennuie quand je suis sobre dans un bar, je m ennuie! JÉRÔME COLIN : est joli hein. Comme quoi. Je vous ai couru après très longtemps, vous savez ça? Vous m avez toujours planté. ARNO : Qui, moi? JÉRÔME COLIN : Oui. ARNO : Y a plein de gens qui disent qu ils courent après de temps en temps je cours après moi-même aussi. JÉRÔME COLIN : C est marrant, je vous croise souvent dans Bruxelles, et j ai toujours l impression que vous vous emmerdez. J ai l impression que des fois vous vous emmerdez. Je me dis toujours : regarde, ça ne lui convient plus, il a l air de s emmerder un peu. Est-ce que c est vrai? Est-ce que dans la vie, quand vous ne faites pas de la musique, vous vous emmerdez? JÉRÔME COLIN : Oui ou non? ARNO : Quand je ne fais pas de la musique, quand je ne suis pas occupé, je m emmerde. C est pour ça que je vais crever sur une scène, c est pour ça que je fais encore des disques, parce que sans la musique je ne suis rien. JÉRÔME COLIN : Il n y a pas d autre occupation qui vous plait? ARNO : Des hobbys non. La musique ça m a sauvé, donc je m ennuie quand je suis sobre dans un bar, je m ennuie. Mais je regarde les gens, ça, ça m inspire. Quand je suis sur les terrasses, je vois les gens, j aime l être humain, ça m inspire. C est eux qui donnent mon inspiration.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB Niveau 2 - Mots treize quatorze quinze seize dix-sept dix-huit dix-neuf vingt vingt-et-un vingt-deux vingt-trois vingt-quatre vingt-cinq vingt-six vingt-sept vingt-huit vingt-neuf trente quarante cinquante

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Alice s'est fait cambrioler

Alice s'est fait cambrioler Alice s'est fait cambrioler Un beau jour, à Saint-Amand, Alice se réveille dans un hôtel cinq étoiles (elle était en congés). Ce jour-là, elle était très heureuse car elle était venue spécialement ici

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

Institut Supérieur des Langues Université de Damas

Institut Supérieur des Langues Université de Damas Institut Supérieur des Langues Université de Damas Texte 1: Chère Josette, Il a de grands yeux bleus et une mèche blonde qui lui tombe sur le front. Il s appelle Alain, Alain et Aline, c est joli, n est-ce

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine.

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine. Bonjour, chers lecteurs et lectrices. Voici votre 2 ème numéro du Romane Actu, et à mon avis ce bimensuel est assez réussi. Mais vous n avez encore rien vu ce numéro est plus grand que le précédent, car

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

TIMECODE C est l histoire de Sacha et d Annie qui partagent un appartement à

TIMECODE C est l histoire de Sacha et d Annie qui partagent un appartement à TIMECODE C est l histoire de Sacha et d Annie qui partagent un appartement à Paris et de leurs voisins, Nico, et Sam qui vient d Amérique. Sacha veut devenir riche. Nico veut être acteur et Sam veut demander

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» AUTEUR : Chrispin Mwakideu LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste des personnages

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Mobile A2 Transcriptions des vidéos

Mobile A2 Transcriptions des vidéos Mobile A2 Transcriptions des vidéos Unité 1, piste n 2 : Bonjour, je m appelle Pierre, j ai 30 ans. J habite Lyon et j exerce la profession de cuisinier. Dans la vie, j aime beaucoup voir mes amis, sortir,

Plus en détail

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE 1. On t a volé ton vélo. Tu vas au commissariat de police pour déclarer le vol: Tu dois donner à l agent - toutes les informations nécessaires sur le vol : - quoi (description de l objet volé) - quand

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

UNITÉ 4. pub. Colle, dessine, écris... tout ce que tu veux. Cette page est pour toi!

UNITÉ 4. pub. Colle, dessine, écris... tout ce que tu veux. Cette page est pour toi! UNITÉ La pause pub Colle, dessine, écris... tout ce que tu veux. Cette page est pour toi! Activités A. Tu travailles dans une agence de publicité et tu dois choisir une photo et un slogan pour... des chaussures

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Rencontre avec Mylène, le 10.03.15

Rencontre avec Mylène, le 10.03.15 Rencontre avec Mylène, le 10.03.15 Mylène : Bonjour, j ai 24 ans. Je suis Asperger. Je l ai découvert il y a deux ans ; le cours «acquisition et dysfonctionnement» m a aidée à en savoir plus. J ai rencontré

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire?

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire? Léo adore sa maitresse. Surtout quand elle lui frotte la tête en disant : Bravo Léo, tu as encore bien travaillé. Il adore. Pour demain, elle a demandé à chacun de ses élèves de rapporter un objet ancien.

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Learning by Ear L hygiène: Comment éviter la diarrhée. Episode 06 «Se laver les mains»

Learning by Ear L hygiène: Comment éviter la diarrhée. Episode 06 «Se laver les mains» Learning by Ear L hygiène: Comment éviter la diarrhée Episode 06 «Se laver les mains» Auteur: Njoki C. Muhoho Conseiller médical Dr Ng ethe Muhoho Rédaction Maja Braun Scènes Personnages 1 1. SAM 2. CHEMU

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

«Foyer» Description. Eléments techniques

«Foyer» Description. Eléments techniques «Foyer» Description A première vue, Foyer semble être une projection sans film où seul est donné à voir un écran blanc palpitant. Des voix accompagnent ce blanc. Elles proviennent de personnes qui ont

Plus en détail

LBE 2009 Migration Épisode 10 : Une Allemande en Ouganda

LBE 2009 Migration Épisode 10 : Une Allemande en Ouganda LBE 2009 Migration Épisode 10 : Une Allemande en Ouganda Auteur : Adrien Demun / Pseudonym : Henri Leenhart!!!!! Editeur : Thomas Mösch, Sandrine Blanchard Adaptation française : Christophe Lascombes 1

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

4e oreiller (*) de Sylvain BRISON. Synopsis Vous aussi, vous pourriez bien sans le savoir être inscrit au guide du co-sommeillage!

4e oreiller (*) de Sylvain BRISON. Synopsis Vous aussi, vous pourriez bien sans le savoir être inscrit au guide du co-sommeillage! 4e oreiller (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 10 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Vous aussi, vous

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ

RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ Un travail de Valérie du Chéné avec les jeunes de l ulis du Lycée Lamartine à Paris 9e Dans le cadre du projet

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu parles de toi, de tes goûts. Tu lis BD. Tu fabriques un poster pour te

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

D où viennent nos émotions

D où viennent nos émotions D où viennent nos émotions Il y a des émotions qui sont vraiment désagréables : l anxiété, la culpabilité, la colère, les grosses rages qui nous réveillent la nuit, la dépression, la tristesse, la peur,

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail