Armée Baume du Tiger P. 5. Nos meilleurs mélanges P. 17. Jeu d agent P. 4. Défunt du fin P. 8. CHF 3.50 / Abonnement annuel CHF 140. /

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Armée Baume du Tiger P. 5. Nos meilleurs mélanges P. 17. Jeu d agent P. 4. Défunt du fin P. 8. CHF 3.50 / Abonnement annuel CHF 140. / www.vigousse."

Transcription

1 Vendredi 3 octobre 2014 / N o 205 CHF 3.50 / Abonnement annuel CHF 140. / Casino Jeu d agent P. 4 Armée Baume du Tiger P. 5 Conso Défunt du fin P. 8 Vin Suisse Nos meilleurs mélanges P. 17 JAA 1300 Eclépens PP/Journal Poste CH SA

2 2 C EST PAS POUR DIRE! QUELLE SEMAINE! AFFAIRE EN COURT 3 Stade de trublion Roger Jaunin Quand c est à C, c est souvent trop. Alors avec deux, pensez Christian Constantin en fait beaucoup. Il dirige, engage, juge, critique, renvoie, réengage, saque à nouveau. Normal puisque le patron c est lui et personne d autre. Ah oui, on oubliait, il paye. De sa poche, pour l essentiel, avec l argent de quelques «partenaires» auxquels il n oublie jamais de renvoyer l ascenseur, parfois. Clichés éculés, certains le désignent comme «le Tapie des alpages», d autres le qualifient volontiers de mégalo, quand ce n est pas tout bonnement de rouleur de mécaniques (de luxe et de préférence rouges). On l aime ou on le déteste, on le voue aux gémonies ou on l admire, toujours est-il que l homme ne laisse personne indifférent. Et que le FC Sion, unique représentant romand au sein de l élite du football suisse, c est lui. Lui qui tient la baraque à bout de bras, ce qui n a rien d infâmant lorsqu on est à la fois architecte et promoteur immobilier de profession. Bon, d accord, CC se révèle nul dès lors qu il s agit de mener le moindre casting. Et il n est pas rare qu à choisir sur vidéos ou sur «recommandation», il se soit vu refiler quelques pieds bots en lieu et place des Messi(es) attendus. C est valable pour les joueurs, bien sûr, ça l est aussi pour les entraîneurs, qui défilent et qui filent aussi vite qu arrivés. Le dernier en date, Frédéric Chassot, «n arrivait pas à vivre avec la défaite», selon le verdict du boss. Exit donc, ou plutôt retour au bureau plutôt que sur le banc. Le FC Sion s en remettra d autant mieux que les candidats à la succession se pressent au portillon. C est vrai qu être joueur ou entraîneur du côté de Sion, c est mieux que de se retrouver chômeur et contraint de briguer une place au Servette ou au Lausanne-Sport. Parce que sur les bords du Léman, chaque jour ressemble à s y méprendre à celui qui précède et à celui qui suivra : il ne se passe rien. Entre immobilisme et sempiternel Tourbillon, la sélection est facile. L art et la lanière Au mois de mai dernier, sept jeunes gens de Téhéran ont été arrêtés pour avoir publié sur la Toile leur propre version du clip «Happy» de Pharrel Williams. Fin septembre, ils ont été condamnés au nom de la chasteté publique à 6 mois de prison (1 an pour le «réalisateur») et à 91 coups de fouet, avec 3 ans de sursis. En Iran, la musique n adoucit pas les mœurs. Faites comme je dis Lors de la dernière réunion internationale concernant la «Convention sur la sûreté nucléaire», la Suisse s est illustrée en suggérant aux autres Etats une série de mesures pour améliorer la sécurité. Sachant que la plus vieille casserole atomique du monde est à Beznau, un coup de balai devant la porte serait indiqué. La douleur de l argent Le nouveau rapport d Amnesty International révèle que la Chine participe activement aux violations des droits de l homme en Afrique et en Asie en exportant des instruments de répression. Plus de 130 entreprises publiques fabriquent et vendent du matériel de torture «made in China», tel que matraques à pointes (métalliques) ou électriques, barres cloutées, fers à entraver Un marché sang pour sang rentable. Ello maman bobo Démarrage en fanfare pour le nouveau réseau social Ello, qui se présente comme l «anti-facebook». Minimaliste, gratuite, sans pubs et respectueuse de la vie privée, la plateforme suscite un fort enthousiasme alors même qu elle n est pas encore aboutie, que son mode de financement est inconnu, qu on y accède uniquement sur invitation et que nombre de tentatives du même genre se sont cassé la figure ces dernières années. Encore un projet qui tombe Ello? LE CHIFFRE 6 moutons Tel est le nombre des survivants retrouvés, sur 103 bêtes mystérieusement disparues en septembre à Saas (VS). Deux bergers italiens criblés de dettes ont avoué avoir volé ces moutons suisses, bien nourris et tentants, et les avoir amenés de l autre côté de la frontière. Avec 97 animaux manquants, les bouchers de Domodossola n ont probablement pas travaillé ovin.

3 4 TEST à CLAQUES FAITS DIVERS ET VARIÉS 5 Jeu de vilain Roulette ruse Un exploitant de casinos espionne ses salariés par l entremise d une boîte française, laquelle dépêche sur les lieux de faux clients en mission de contrôle. Plongée dans l envers du jeu. Jeudi 18 septembre, 12 heures 13, quelque part en Suisse profonde* : les machines à sous cliquettent sous les doigts frénétiques des joueurs qui, le regard vide, fixent le cadran où les chiffres tournent inlassablement. Ils ignorent, tout comme le personnel, qu un «client mystère» s est glissé dans l établissement, histoire de «contrôler la qualité du service». Ledit espion a été recruté par un courriel non désiré, envoyé tous azimuts par une boîte française. Spécialisée dans ce genre de mission, elle est mandatée par l exploitant du casino, manifestement soucieux d inspecter ses employés en catimini. Pour une immersion de deux heures, plus quatre heures de bagnole, le candidat «client mystère» s est vu proposer en tout et pour tout un salaire brut de 23 euros : il semble que les entreprises françaises méconnaissent les réalités économiques de ce côté-ci du Jura. Après âpre négociation, le montant est passé à 50 euros. C est mieux, mais à 10 francs suisses de l heure, l espionnage reste une activité mal payée. L agent dispose par ailleurs d un budget de 61 euros pour mener son enquête : 25 euros à dépenser au restaurant, 30 dans la salle des machines à sous, 6 au bar. L affaire conclue, il se voit inondé de documents préparatoires : un topo indiquant le lieu et la date de l intervention, une fiche de mission précisant les sept étapes qui jalonneront l infiltration, un dossier d «informations complémentaires» sur le casino visé, un questionnaire détaillé à remplir dans les 24 heures suivant la visite, enfin un contrat de travail. Après une heure de bachotage et l écoute attentive d une présentation audio, le «client mystère» prend la mesure de sa mission et comprend qu aux six heures de trajet et d inspection s ajouteront deux bonnes heures de paperasserie. Une journée de huit heures pour 50 euros : on commence à entrer dans l Europe, dirait-on. La première phase du contrôle consiste à prendre des renseignements par téléphone : les réponses reçues seront minutieusement et exhaustivement consignées dans le questionnaire. Ensuite, une fois sur place, l enquêteur «déroule son premier scénario», intitulé «demande silencieuse», qui consiste à se planter quelque part et à vérifier si, comme il se doit, un employé surgit dans les 30 secondes pour proposer ses services. Le constat chronométré est dûment noté. Suivent d autres scénarios, qui tous visent à évaluer l empressement, l affabilité et la compétence du personnel de l établissement. Citons notamment le scénario «client perdant» (mimer la rage et le désespoir, et voir si quelqu un vient apporter du réconfort) et le scénario «joueur débutant» (prendre un air égaré et voir si de l aide est proposée spontanément). Le personnel, sans doute sous pression, déploie un dévouement qui frise l obséquiosité ridicule. Un personnel en phrase Si le commerce fut jadis régi par l offre et la demande, il semble désormais gouverné par le gavage permanent, comme si la consommation dépendait de l insistance avec laquelle on nous harcèle. En témoigne le principe de la vente active, qui fait l objet d une partie de l inspection incognito et de son questionnaire. Il s agit de compter les fois où le personnel a prononcé l une ou l autre des «phrases gagnantes», dont voici un florilège : ; au client qu on accueille, «merci d avoir choisi ce casino» et «vous étiez attendu» ; à qui demande quelles sont les machines qui paient, «elles paient toutes, mais pas tous les jours» ; au restaurant, «pour votre repas, le chef vous propose» Le même menu que dans le reste de l établissement, sans doute : du pigeon à toutes les sauces. Le gérant lui-même, ne sachant plus que proposer pour se rendre agréable, donne des signes de fébrilité. A-t-il flairé un «client mystère» en mission secrète? Après inspection détaillée de trois toilettes, le contrôleur incognito se rend au restaurant où, comme prévu, il lance le scénario «carte club». Le serveur, très aimable au demeurant, échoue lamentablement : il va devoir le signaler, désolé, mais le commanditaire a clairement stipulé qu on ne fait pas de quartiers. Après deux heures de cette mascarade, l espion quitte les lieux. De retour à sa planque (son domicile), il se met en devoir de remplir les formulaires, sans pitié ni complaisance. Fébrile, il note le travail de gens qui, comme tout le monde, trouvent sans doute que le flicage au boulot est une dérive préoccupante. Les points s enchaînent : «L apparence du personnel est correcte (hygiène corporelle, tenue propre, comportement au loin, comportement de près)», «le personnel sait faire preuve de pédagogie adaptée au client débutant», «le personnel sait accompagner le client perdant» (vers une autre machine?), etc. Après dix pages farcies d occasions de dénoncer son prochain et après avoir scanné les tickets de caisse qui prouveront qu il a bel et bien accompli sa mission (car lui aussi est surveillé serré), l agent sous couverture goûte un repos bien mérité, les mains vides mais le cœur plein de fierté. Celle d avoir endossé le rôle ô combien reluisant du petit flic, du délateur, du vendu que la société d aujourd hui glorifie au nom de la sécurité et surtout de la rentabilité. Rien ne va plus. Sacha Durant * Une clause de confidentialité féroce interdit de préciser davantage le cadre de ce récit, qui n en est pas moins authentique. Attaque au lance-missive Bonnet d armes Amèrement défaits après le tragique refus du Gripen, les enragés de l armée suisse ne désarment pas : par courrier, ils montrent que l achat du Gripen était stupide. Ou qu ils le sont eux-mêmes. Peuplé de galonnés et de citoyens épris de gris-vert, le Groupe Giardino s est donné pour mission de défendre l armée suisse, gravement menacée par l inqualifiable mollesse des responsables politiques, ces traîtres à la patrie. «Nous sommes bouleversés par les pannes à répétition dans le cadre de la politique de sécurité. La politique est incapable ou n a pas la volonté de créer pour l armée les conditions cadre nécessaires pour accomplir les tâches attribuées par la Constitution», écrivent ces vaillants défenseurs de la Nation, qui martèlent la liste de leurs «exigences» : en vrac et en substance, une armée de milice forte et lourdement équipée avec neuf brigades sur le pied de guerre, la cessation immédiate de toute tentative d économies telles que réduction d effectif, vente d installations militaires et autres turpitudes défaitistes, des crédits en hausse, des partis politiques et des autorités civiles au gardeà-vous. Quant aux salopards d officiers supérieurs d Etat-Major qui «ne reconnaissent pas le sens et les chances du principe suisse de milice et les possibilités d une défense nationale basée sur nos moyens propres», le Groupe Giardino exige qu ils «quittent l armée et le service de la Confédération». Il omet de préciser, en revanche, s il y a lieu de les passer ensuite par les armes. Montant au front et s engouffrant dans la session d automne des Chambres fédérales, le Groupe a adressé ce mois-ci un courrier bilingue (allemand et français fédéral) à tous les parlementaires, fermement enjoints de ne pas envoyer les vieux avions Tiger à la casse. Sous le titre alarmant «Modernisation du Tiger F-5 : ici on vous cache la vérité!», le président dudit machin, Hermann Suter, harangue les élus. «C est un commandant d escadrille toujours actif et très connu qui nous assure, que cet avion Tiger F-5 pourrait facilement être modernisé. Et cela Déconnage à tire-d'aile pour un très bon prix. Nous vous invitons à bien vouloir examiner cette idée d une manière précise et par des experts indépendants, avant que le DDPS exécutera leur grounding», écrit ce poète en oubliant toutefois de nommer le fameux expert. Puis il ajoute, en caractère gras : «C est vous qui portez la responsabilité principale pour la sécurité et pour le peuple suisse et pour une armée de milice crédible!» A cette aimable missive sont joints quelques papiers censés démontrer que le Tiger peut voler par mauvais temps, et qu en le dotant d une «valeur combattive augmentée» on pourra protéger notre espace aérien 24 heures sur 24, stopper «le collapsus de notre armée de l air», faire voler la Patrouille suisse quinze années de plus, soulager nos 32 appareils FA-18. La panacée, quoi. Résumé : «Oui à une dépense efficace pour la modernisation de notre Tiger, non à une mise hors service irresponsable, sauvez le Tiger F-5.» Un brin tardive, cette éclatante révélation soulève une question : pourquoi donc le Groupe Giardino a-t-il, durant des mois, défendu mordicus l achat du Gripen, alors qu il suffit de bricoler les vieux Tiger pour tout résoudre? Pourquoi ne l a-t-il pas dit plus tôt, épargnant au pays la perte de temps, d argent et d énergie d une votation inutile? Par étourderie, sans doute. A moins peut-être que les fanatiques de l armée soient un peu lents à la détente. Laurent Flutsch PUB Françoise Neuhaus Petit-Flon 35b, 1052 Le Mont-sur-Lausanne Tél Fax

4 6 FAITS DIVERS ET VARIÉS FAITS DIVERS ET VARIÉS 7 Poteaux et montants Crise de voie Sur la ligne ferroviaire Aigle-Sépey-Diablerets, des poteaux sont remplacés juste avant d être remplacés. Le gaspillage va bon train. Au printemps 2013, les Transports publics du Chablais (TPC) remplaçaient, sur la ligne Aigle- Sépey-Diablerets (ASD), de vieux poteaux électriques en bois par de nouveaux poteaux électriques en bois. Il faut dire qu une partie des mâts était d origine, ce qui remonte quand même à D importants travaux de rénovation se déroulent donc depuis quelques années. «C est la vie du chemin de fer, quand un poteau est cassé, un autre prend sa place», note poétiquement le chef technique des TPC, Laurent Pittet. Or ce printemps, surprise, des poteaux en bois tout neufs ont été remplacés par des poteaux métalliques (très laids selon certains riverains). Gaspillage éhonté, gabegie et impéritie? Pour le savoir, nous avons contacté la direction des TPC. Le Chablais Il faut aujourd hui une force de caractère hors du commun pour s occuper de son bébé sans installer au moins une application smartphone spécialisée ou quelque bidule de dernière technologie. Le marché de la puériculture en est saturé : balance électronique connectée au téléphone, tétine qui affiche la température corporelle, détecteurs de mouvement, surveillance respiratoire et cardiaque intégrée à la layette, couche intelligente, capteurs cachés dans les peluches, interphone vidéo On en passe et des plus flippants : à peine le cordon ombilical coupé, on en noue d autres, virtuels mais nettement plus invasifs. Des garderies étrangères proposent même et ses transports publics étant l un des invités d honneur de la Foire du Valais à Martigny, la réponse a tardé... Mais elle a fini par tomber : Les rails déraillent selon Laurent Pittet, tout serait lié aux lenteurs de l Office fédéral des transports. Histoire de rénover la ligne en vue de la célébration du centenaire, en juillet dernier, les TPC voulaient ériger des pylônes métalliques, plus solides et plus sûrs. Mais voilà : pour construire les socles de ces nouveaux mâts, il fallait une autorisation de Berne. Laquelle a tant pétouillé qu il a fallu, à défaut, remplacer les poteaux en bois vermoulus par des poteaux en bois éphémères, bientôt remplacés par les montants métalliques définitifs quand l autorité fédérale une application qui permet de se connecter aux caméras de l établissement depuis son boulot. Evidemment, tous ces appareils électroniques viennent avec leur lot d ondes wi-fi, bluetooth, électroniques et téléphoniques. L impact sanitaire de ces dernières n est pas totalement démontré, mais il se pourrait bien qu elles ne soient pas franchement bénéfiques, à plus forte raison sur un petit cerveau en formation dans une boîte crânienne encore molle. La multiplication des bidules affecte par ailleurs le comportement des parents technophiles, eut enfin donné le coup de tampon idoine. Une façon originale de jeter l argent par les fenêtres. Régulièrement menacé, le chemin de fer Aigle-Sépey-Diablerets, 21 kilomètres et 250 ouvrages d art, survit grâce à de l argent public. Après maintes tergiversations, la Confédération et l Etat de Vaud se sont engagés pour la rénovation complète, à hauteur de 40 millions de francs. Les travaux sur la ligne de contact devraient s achever l année prochaine. Même si ses recettes ne couvrent qu un quart environ de ses frais d exploitation, le tortillard fait le bonheur des touristes mais aussi des indigènes. A l époque, pour sauver la ligne, un comité avait récolté un demi-million en vendant des bouts de rails. Désormais, il pourra vendre des poteaux en bois. Jean-Luc Wenger Téléphones intelligents, parents débiles * Big Mother Les premiers mois de la vie se déclinent de plus en plus en numérique. Mais les bébés connectés ont des parents déconnectés. qui consacrent davantage de temps à analyser les courbes du sommeil de leur rejeton plutôt qu à le Sémantique en toc Christophe Reymond, directeur du Centre patronal, une «entreprise privée au service des entreprises et des groupements professionnels», propose une édifiante leçon de «sémantique fiscale» dans la page «Opinions» du 24 heures ( ). Ainsi, le terme «privilège fiscal» ne lui convient pas parce que les vrais privilégiés sont les pauvres qui paient peu ou pas d impôts. De même, la notion de «cadeau fiscal» implique «une mentalité aux relents totalitaires» puisqu elle sousentend que l argent des riches appartient à l Etat, qui décide ou non d en faire «cadeau». Pour preuve, le terme «évasion fiscale» n impliquet-il pas que les riches, ces malheureux, sont des prisonniers? Enfin, le concept de «paradis fiscal» est un leurre qui devrait en réalité signifier «le nirvana de l administration fiscale, le lieu où tout impôt peut être prélevé à l envi». C est un jeu très amusant auquel tout le monde devrait jouer, à l image de Humpty-Dumpty, qui affirme dans Alice de l autre côté du miroir : «Moi, quand j emploie un mot ( ) il signifie ce que je veux qu il signifie, ni plus ni moins.» Par exemple, quand vous lisez «directeur du centre patronal», comprenez «larbin d une bande de profiteurs pleurnichards et adepte de la novlangue». S. D. regarder, le toucher De plus, la surveillance permanente engendre naturellement l inquiétude permanente : au moindre gémissement amplifié par leur smartphone, au plus petit frémissement respiratoire, les géniteurs accourront, frisant l hystérie, dans la chambre de bébé. De quoi préparer une génération d anxieux! Bref, les ultraconnectés devraient peut-être épargner leur manie à leurs nourrissons. Mais sans doute s imaginent-ils que l amour parental consiste à faire dormir bébé à côté d un iphone 6. Samuel Dubuis * noms connus de la rédaction Pas de problème? Voici la solution! trouvailles que vaille Pendant que les techniciens du numérique se dépêchent de résoudre tous les problèmes du monde, un auteur a découvert un moyen plus efficace encore : se débarrasser d eux. Peut-être n avez-vous pas encore bien compris que nous vivons une véritable «révolution», là, aujourd hui, en ce moment même. Pas d inquiétude : quelqu un se chargera certainement de vous le rappeler rapidement. Qu elle soit «numérique», «digitale» ou «technologique», vous dira-t-on, cette «révolution» va tout changer, pour toujours, et pour le meilleur. Qui plus est, c est comme ça et pis c est tout. Toute résistance est futile et fait de vous, de facto, un vieux grincheux réactionnaire et ringard. Ah, la joie de voir en direct l effondrement de notre vieux monde obsolète! Pas une semaine sans qu on évoque la dernière trouvaille, issue généralement de la Silicon Valley, qui va enfin résoudre tous nos problèmes concernant les médias, la politique, la justice, l enseignement, la médecine, le sport, la cuisine Dans ce concert d enthousiasme, difficile d entendre la moindre voix discordante. Heureusement, il y a désormais aussi une application pour ça. Elle s appelle Pour tout résoudre, cliquez ici, et ça se présente sous la forme d un livre. Cette plateforme génératrice de bon sens et de jubilation, entière- Ça laisse rongeur Rendue célèbre par le film Un jour sans fin, la coutume états-unienne qui consiste à étudier l ombre d une marmotte pour prédire le début du printemps a fait une malheureuse victime. Le 2 février dernier en effet, le très grand maire de New York a laissé tomber l adorable animal, nommé Chuck, lors du rituel météorologique. Mais la tragédie n a été rendue publique que très récemment : la pauvre bête a succombé à de graves blessures quelques jours après l horrible accident. Les New-Yorkais sont en état de Chuck. ment composée de pages en papier, a été conçue par Evgeny Morozov, journaliste et étudiant en histoire des sciences. Elle contient nombre de «concepts» aptes à vous défendre contre l envahissement des gadgets et ahuris du technonumérique qui polluent nos vies. Prenez le thème central du livre : le «solutionnisme». Cette option vous permettra de détecter sans faille la tendance à A l ouest du nouveau Les cartes sont formelles : les résultats du vote sur la caisse publique ressemblent beaucoup à ceux du premier scrutin sur le suffrage féminin, rejeté en 1959 (au détail graphique près que le vert du Jura, Pour le droit de vote des femmes au plan fédéral (1959) proposer des «solutions» à des problèmes qui n en sont pas, mais que la technologie permet de «résoudre». Ainsi, grâce à la brosse à dents connectée, un logiciel analysera l efficacité de votre brossage, vous donnera des tuyaux pour l améliorer et enverra vos données à votre dentiste et assureur. Mieux : vous pourrez comparer vos performances bucco-hygiéniques avec celles de vos «amis» puisque tout est tellement plus cool quand ça devient un «jeu». Morozov multiplie les exemples de ce genre : la poubelle munie d une caméra pour analyser vos déchets, les lunettes augmentées qui vous aident à cuisiner, les capteurs qui analysent la qualité de votre sommeil Avec cette question lancinante : mais comment diable faisait-on avant? Cette solutionnite aiguë, naturellement, a une explication. Morozov l appelle «l internet», qu il met entre guillemets tout le long du livre. Cet «internet», c est une qui n existait pas encore, était alors noyé dans le rose bernois). Conclusions : premièrement, le progrès en Suisse vient du sudouest ; deuxièmement, sachant que le droit de vote féminin a fini par sorte de loi de la nature tombée du ciel, éternelle et indestructible, sans origine, ni créateur, ni intentions, et qui permet à nos capitalistes et entrepreneurs de faire ce qu ils ont toujours fait, mais désormais en arguant qu il est impossible de faire autrement, à cause, justement, de «l internet». Pratique. fais pas Ci, fais pas ça Idéologie circulaire donc, défendue et répandue par une armée de gogos technolâtres, experts et penseurs autoproclamés de la modernité, ânonnant servilement le mantra de «l innovation» qui va «changer le monde». Certes, ce livre ne vous rendra pas les dents plus blanches, mais c est à ce jour la critique la plus féroce, la mieux documentée et la plus marrante du fétichisme délirant pour les «nouvelles technologies» d une époque qui se prend pour la fin de l Histoire. Sebastian Dieguez Pour tout résoudre, cliquez ici : l aberration du solutionnisme technologique, par Evgeny Morozov, Editions FYP, 350 p. être adopté en 1971, la caisse maladie publique sera acceptée en Corollaire : dans ce pays, les mieux portants sont les patients. L. F. Pour une caisse publique (2014)

5 8 Conso & Consorts QUELLE SEMAINE! faits divers 9 Beau tombeau bio Le moment fatidique de quitter ce monde les pieds devant précède le plus souvent le séjour inerte dans une sépulture mortellement austère ou dans urne funéraire attrapepoussière. Mais deux designers italiens ont conçu une alternative bienvenue, étonnante et écologique : un gros œuf en plastique biodégradable, baptisé Capsula Mundi, dans lequel la dépouille est blottie en position fœtale. Cette capsule est enterrée à la façon d un cercueil. Au-dessus sont plantés des graines ou un un arbre entier pour que la vie végétale puise ses ressources dans les substances du corps en décomposition. Au bout du compte, les proches se recueilleront auprès d un arbre plutôt que devant une tombe tristounette aux fleurs fanées. Et nul chêne, hêtre ou sapin n aura été abattu pour la confection de la dernière bière. Hélas toutefois, ces œufs ne peuvent pas encore être commandés : ils ne sont qu au stade de projet, la législation mortuaire qui prévaut en Italie étant plutôt restrictive. Si l idée de faire naître un arbre à partir de jus de cadavre rebute certains, signalons une variante plus romantique fondée sur l incinération. Déjà commercialisées, PUB les urnes funéraires 100 % biodégradables de la marque Urna Bios permettent en effet de faire pousser un arbre avec les cendres du disparu. Cette alternative consiste à déposer lesdites cendres, avec la graine d une essence à choix, dans une urne faite de cellulose, de noix de coco et de tourbe. Le récipient est enterré, puis se désagrège pour donner naissance à un arbrisseau. Ce petit jardin post mortem peut être commandé en Suisse pour une centaine de francs sur le site officiel d Urna Bios. Les puristes objecteront que la crémation est une pratique polluante, qui rejette des gaz à effet de serre et donc contribue à dérégler le climat. Ce n est pas faux, mais l ensevelissement d un corps s avère plus néfaste encore : selon une étude australienne, l inhumation produirait globalement 10 % de rejets de CO 2 de plus que l incinération en tenant compte de l entretien des cimetières, des trajets des proches qui s y rendent, des excavations à l expiration des concessions L idée du cercueil ou de l urne biodégradables perpétuant le cycle de la vie sous forme végétale semble donc plus belle, et plus utile, que les pratiques funéraires traditionnelles. Après tout, se réincarner en belle plante, il y a pire comme nouvelle vie! Noémie Matos Biscuit du cru Le luxueux catalogue d automne de la maison Läckerli Huus vaut son pesant de cacahouètes. Notamment grâce à l édito signé Miriam Blocher, propriétaire et fille de, qui vante la nouvelle boîte en forme de car postal et qui lance aussi : «Découvrez les douceurs de nos voisins et l incroyable créativité des confiseurs européens.» On ignore si papa, qui passe son temps à bomber son torse national en vomissant l Europe, savoure cet enthousiasme. A 39 ans, l entrepreneuse a réussi à relever le biscuit bâlois en l assaisonnant à l oseille. Cet été, elle a prolongé le contrat qui lie son entreprise et l armée suisse : dans les cinq prochaines années, les soldats avaleront les 12 millions de leckerlis fournis par la maison. Une commande qui équivaut à un chiffre d affaires annuel de francs. Les rejetons de Silvia et Christoph Blocher ont tous très bien tourné. Magdalena siège à la tête d Ems- Chemie et Markus dirige l une de ses filiales. Et Rahel a racheté la Basler Zeitung. C est dans les colonnes de ce quotidien ( ) que Miriam avait juré de ne jamais faire de politique, ayant trop vu son paternel en souffrir et s y épuiser. Pour le ménager, elle devrait toutefois éviter de célébrer publiquement la qualité et la créativité européennes, fût-ce en matière de gâteaux. Ça risque de provoquer une crise sur le gâteux. J.-L. W. CADEAU À TOUS LES ABONNÉS Exclusivité mondiale. La première tablette numérique entièrement en vrai papier. Pour tout renouvellement ou nouvel abonnement, vous recevrez en bonus le recueil «Le mieux de Vigousse 2013». 88 pages, format 24 x 31 cm, valeur CHF / En vente chez Payot et Naville PUB En panne? Ne jetez pas... Faites réparer! La Bonne Combine Réparations Occasions - Électroménager - Aspirateur - Machine à café - Gros-ménager - TV, Hi-Fi - Ordinateur - iphone, ipad - réparations toutes marques - garantie de 6 mois sur nos réparations route de Renens 4, 1008 Prilly,

6 10 BIEN PROFOND DANS L'ACTU BIEN PROFOND DANS L'ACTU 11 Pitch Le journal intime du professeur Junge Cette semaine : ma vie professionnelle est bouleversée par l introduction de quotas dans les entreprises. 21 septembre. Le réservoir de mon stylo à bille est à sec. Je descends donc à l économat pour en réclamer un neuf. Au guichet, à la place de Jean-Claude, il y a une femme que je ne connais pas. Je lui demande si le préposé au poste est malade. Elle m explique que non, mais qu elle a été engagée afin de remplir le quota de 30 % de femmes dans les entreprises imposé par le Conseil fédéral. Bon ben, je m en fiche, hein. J ai rien contre les femmes. 23 septembre. A midi, à la cantine, je suis surpris d entendre parler allemand à la table d à côté. Je m enquiers auprès de ma nouvelle collègue Josiane s il s agit de clients en visite. Elle m apprend qu il s agit en fait de notre quota de Schwytzois. Je m en fiche, j ai rien contre les Alémaniques. 25 septembre. Alors que je plaisante à la machine à café avec Hans-Ruedi, un clown débarque et se tire un espresso. Après l avoir dévisagé un moment, nous l inter- On est en train de battre un triste record, Eveline. Ode à la diversité rogeons de concert : «Quota?» «Oui», répond-il tandis que la fleur accrochée à sa boutonnière nous asperge copieusement d eau. «Comment avez-vous deviné? Je suis le nouveau directeur des RH.» Pas grave, j ai rien contre les clowns. Euh, en fait, j en sais rien, c est la première fois que j en rencontre un 27 septembre. La conférence des résultats annuels est nettement plus distrayante avec notre nouveau directeur atteint du syndrome de Gilles de la Tourette, qui ponctue chaque chiffre par une bordée de gros mots. Même Hans-Ruedi, qui ne comprend pas encore très bien le français, et Bozo, qui se fait piquer la vedette, ont le sourire. 29 septembre. Il y a une file interminable devant la photocopieuse. Il faut dire que le nain obèse de la comptabilité a défoncé la vitre en se photocopiant les fesses et qu il est coincé dans la machine. L amputé du contentieux et l aveugle de la sécurité tentent de le sortir de Le 8 e conseiller fédéral Depuis son bunker sous le Palais fédéral, il dirige dans le plus grand secret le Gouvernement helvétique. Les rentes cumulées de tous les conseillers fédéraux à la retraite dépassent pour la première fois les 5 millions de francs par an. Ils vont nous ruiner, ces vieux croulants! Pourquoi ils ne veulent pas mourir? Ils ne nous servent plus à rien. On n y peut rien, chef. L espérance de vie augmente, c est comme ça. sa fâcheuse posture, mais avec peu de succès étant donné qu au lieu d empoigner les jambes du nain, l aveugle tire sur le bras valide de l amputé. C est à ce moment que le fauteuil roulant électrique du tétraplégique narcoleptique du service des expéditions, hors de tout contrôle, fonce dans la foule. Seuls le mendiant rom de la réception, le tueur psychopathe autodidacte du télémarketing et le chimpanzé du secrétariat peuvent échapper au véhicule fou. Les poumons de ce pauvre Bozo, écrabouillés par le pneu gauche du fauteuil, éclatent dans un bruit parfaitement ridi- Mais est-ce qu ils ne pourraient pas se rendre utiles, au moins? C est vrai qu aux Etats-Unis, par exemple, les anciens présidents se voient parfois confier des missions diplomatiques importantes. cule, car le coussin péteur qu il gardait dans son slip est écrasé au même moment par le pneu droit. 2 octobre. Viré pour faire de la place à un quota d organismes unicellulaires issus des grands fonds marins, je me rends au bureau du chômage, où je retrouve Josiane et Hans-Ruedi. Nous sommes immédiatement replacés dans un hôpital comme infirmière, technicien de laboratoire et médecin-chef du département de gériatrie. Finalement, ça a du bon, ces quotas. Professeur Junge, phare de la pensée contemporaine Ah ben voilà! C est exactement ce qu on va faire. Envoyez-moi toute cette équipe de pensionnaires d EMS négocier avec l Etat islamique. LE COURRIER DU CHIEUR A Pierre-Marcel Revaz Revenu parti Vous le clamez haut et fort, votre départ précipité de la présidence du Groupe Mutuel, annoncé lundi matin, n a rien à voir avec l enquête de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma). Deuxième coïncidence inouïe, tout le comité prend la même porte que vous au lendemain de la votation sur la caisse publique. «Nous voulions savoir à quelle sauce nous allions être mangés», déclariez-vous au «Nouvelliste» ( ). Grâce, en partie, aux moyens que vous avez investis dans la campagne, vous ne serez pas croqués. Les assurés, eux, n en finiront pas de trinquer. Créé en 1993, le Groupe Mutuel affichait l an dernier 1,21 million d affiliés à l assurance de base et un chiffre d affaires de 4,4 milliards. Il emploie près de 2000 personnes, il est numéro un de l assurance maladie en Suisse romande, troisième au plan national. Votre ami Pascal Couchepin l aurait bien vu, à l époque, rester la seule et unique caisse maladie du pays. Vous n aimiez pas apparaître dans les médias, laissant ce rôle à Yves Seydoux. Vous avez été, en revanche, très actif dans les groupes d intérêts qui dictent la politique de la santé au Palais fédéral. Quand les dirigeants des autres caisses publiaient leurs salaires, vous avez toujours refusé de confirmer que le vôtre tournait autour du million. Une motivation de plus dans votre combat contre le projet de caisse unique en 2007 : il prévoyait d indexer les primes sur le revenu... Jean-Luc Wenger Complètement Fadak! Fabrique à brac A Lausanne, des optimistes acharnés ont ouvert un centre dédié à l art, au social et à la santé. Ou comment faire autrement avec les autres. Une idée, un souhait qui trotte dans la tête. Depuis des années, ces trois humanistes rêvaient d agir contre l exclusion sociale en ouvrant, à Lausanne, plus précisément dans le quartier de Bellevaux, un centre dédié à l art et à l humain. Une douce utopie longtemps discutée, ressassée et, depuis mars dernier, réalisée. La découverte de locaux sis route Aloys-Fauquez 28, une ancienne banque, a tout rendu possible : 430 mètres carrés, sorte de mystérieux labyrinthe parsemé de corridors, de coffre-fort et de pièces biscornues, qu il a fallu aménager. Mus par une débordante motivation et un sens esthétique certain, les art-thérapeutes Katia Delay Groulx et Violaine Knecht, ainsi que le musicothérapeute Daniel Groulx, ont magistralement pris possession des lieux. Quelques coups de pinceau et de marteau, et les mornes bureaux ont fait place à un étonnant foisonnement d ateliers et de salles dédiés à l écriture, au théâtre, à la musique et autres formes d expression créatrice. Ainsi est née LaFadak, sobriquet de «Fabrique Autrement d Aloys K.». A partir de cet automne, il ne reste plus qu à la faire fonctionner. Mais concrètement, qu est-ce qu on y fabrique? «Même si nous l appelons fabrique de poésie, on n y produit Le strip de Vincent pas de la poésie au sens littéral, mais du poétique. Ce que l on souhaite, c est relier les êtres et porter une attention particulière à la beauté, à la douceur», explique Katia Delay Groulx. En d autres termes, tout un catalogue d animations, de formations, de séminaires, de séances individuelles, d interventions et d événements urbains permettra de se réunir, de communiquer et de créer. «Les étapes du processus de création sont bienfaisantes, elles nous changent et, comme nous le croyons tous, elles peuvent changer les choses», précise la thérapeute. Tel cet atelier de théâtre masqué, où le participant conçoit et réalise son masque, travaille le jeu et, enfin, s exprime publiquement. Les activités sont-elles ouvertes à tous? «Certaines s adressent à un public en particulier alors que d autres visent à une mixité sociale, culturelle, générationnelle. LaFadak accueille donc tout le monde : enfants, ados, adultes, personnes âgées, migrants, handicapés et tous ceux qui ont envie de venir créer du sens et du lien avec nous.» Mais combien ça coûte? «Malgré notre engagement bénévole et le soutien de mécènes, nous demandons une petite participation pour chaque activité. Pour l avenir, nous comptons sur certaines subventions et collaborations» Quitter sa solitude, sa tristesse, son oisiveté le temps d une rencontre artistique et sociale, se frotter à la création et à l échange sous l œil d aimables professionnels, voilà qui semble plus sympathique qu une séance chez le psy ou qu un cours de crochet pour troisième âge. Au cœur d un quartier lausannois, LaFadak est une belle idée dans un monde sans cœur qui ne fait pas de quartiers. Alinda Dufey La Fabrique Autrement d Aloys K., route Aloys-Fauquez 28, 1018 Lausanne, tél , Ça pourrait être une solution. Il est grand temps que nous réglions ce problème. 139

7 12 CULTURE CULTURE 13 Des bouquins Gérimont et merveilles Un an après la publication de Gérimont, un roman policier (illustré) délirant et déluré, l écrivain Stéphane Bovon livre le deuxième tome (aussi illustré) : La lueur bleue. Une suite qui révèle en préface l existence future d un cycle Gérimont composé de dix ouvrages, sorte de «Rougon-Macquart du XXI e siècle qui pose une Suisse fantasmée en toile de fond et propose une lecture sur de multiples strates, parfois en apparences éclatées et digressives, mais les apparences sont trompeuses ; le créateur et ses doubles savent très bien où ils vont.» Dans cette seconde aventure, qui se déroule à nouveau dans cette utopique et postapocalyptique Helvétie de bord de mer où monarchie et heure de l apéro priment tout le reste, l entêtée Xixa cherche la vérité sur le meurtre de son époux, Shriptar Ruchet. Une soif de vengeance qui lui fera vivre un périple peuplé de dangers et l emmènera en des terres redoutablement lointaines : les Dents-du- Midi. Une quête de mort. Alinda Dufey La lueur bleue (Gérimont II), de Stéphane Bovon, Olivier Morattel Editeur, 274 pages. Gare aux grilles par égé Solution de la semaine précédente E T O U R D E R I E 2 S U C R I E R E S 3 C R E U S I O N S 4 A I L S D I O N 5 M S O A I E A I E 6 O T T M A R I R U 7 T A E T W E E T 8 A C L A Y O N R 9 G P O R C T H E 10 E T A N C H E O S Prolégomènes à une ontologie helvétique Un festival Arare et précieux Le Festival d Arare rempile. Pour la dixième année consécutive, ce dernier événement rock de la saison réunit, les 10 et 11 octobre dès 17 heures, les ingrédients qui ont fait son succès : organisateurs motivés, groupes amateurs pleins de talent, entrée gratuite, accueil convivial en pleine campagne (mais tentes agréablement tempérées!), ainsi que boissons et victuailles à prix raisonnables. Un festival petit et humble, mais une édition 2014 de luxe. A. D. 10 e Festival rock d Arare, chemin des Vaulx à Plan-les-Ouates, les 10 et 11 octobre : entrée libre, www. rockfestivalarare.ch Avec un titre comme Aristote chez les Helvètes, on s attend à une énième livraison de philosophie du commerce, du style Marx contre Mad Men ou Plus belle la vie avec Spinoza. Puis on regarde l éditeur. Ithaque : d ordinaire, c est du lourd, niveau Collège de France minimum, catégorie autiste sévère. Puis les auteurs : pas de people, aucun des sempiternels donneurs de leçons du panorama «philo» audiovisuel, pas de moine boud dhiste à deux balles. Qu est-ce donc que ce truc? Eh bien un livre de philosophie, tout simplement. Mais de la philosophie pour de vrai, de la métaphysique même, avec des questions qui donnent lieu à des raisonnements qui mènent à des réponses. Non pas «comment vivre heureux?» ou «quelle méthode pour s accepter soi-même?», mais douze chapitres qui interrogent certains concepts bien de chez nous, a priori non problématiques et banals au possible. Qu est-ce qu une vache? Qui est Roger Federer? Comment définir une confédération, une horloge, une banque? Où commence une montagne? Le Röstigraben existet-il physiquement? Et plus important encore : y a-t-il des trous dans le fromage ou du fromage autour des trous? Oui, la philosophie, c est un métier, pas une posture, et les auteurs de ce merveilleux recueil nous montrent à quel point c est une affaire de pros d examiner l évidence avec calme et méthode, tout en restant accessible et divertissant. Sebastian Dieguez Aristote chez les Helvètes, sous la direction d'o. Massin et A. Meylan, illustré par Baba, Editions Ithaque, 98 pages. BROUILLON DE CULTURE ZIGOTOS Les otarires, le vendredi 3 octobre à 20 h 30, Grande Salle de la Douane, Moudon, REVIGORANT Festival Assemblag S, musique, cirque, humour et théâtre, Troinex, les 3, 4 et 5 octobre, BOURRU Thierry Meury : tournée d adieu, Café-Théâtre Le Bilboquet, Fribourg, les 3 et 11 octobre à 20 h 30, ACHARNEMENT En attendant Godot, de Samuel Beckett, mise en scène: Laurent Vacher, Théâtre Le Poche, Genève, du 7 au 11 octobre, LIBERTé Western Dramedies, C ie 2b, Théâtre Saint-Gervais, Genève, du 7 au 18 octobre, GRAISSé Cœur et malbouffe. N est-il donc plus possible de manger en paix?, conférence de Roger Dairoli, Club 44, La Chaux-de-Fonds, le jeudi 9 octobre à 20 h 15, POILADE Yann Lambiel : le zapping, Théâtre Barnabé, Servion, le 10 octobre à 20 h 30, FLOTTE Le poids des éponges, C ie Alias, chorégraphe: Guilherme Botelho, le vendredi 10 octobre à 20 h 15, Théâtre Palace, Bienne, NUANCES Jean Scheurer peinture, peintures, Musée jurassien des arts, Moutier, jusqu au 16 novembre, CAILLOU Métamorphismes, Musée d art, Sion, jusqu au 23 novembre, éclat La couleur et moi. Augusto Giacometti, Musée des beaux-arts, Berne, jusqu au 8 février 2015, MéLODIE L intruse, roman de Gilbert Pingeon, Editions Infolio, 180 pages, Des films Accros et à cran, ils ont les crocs à vous de voir Denzel Washington flingue à tort et à travers sans perdre son sang-froid (The Equalizer), Sophie Marceau et Patrick Bruel au sang chaud tringlent à tout-va (Tu veux ou tu veux pas), Vlad, avec qui tout finit aussi au pieu, épingle ses ennemis à tire-larigot (Dracula Untold). Pour ceux qui acceptent les missions impassibles. C est le (presque) vieil homme et l amer. A 2 h du mat, McCall, c est ainsi qu il s appelle, aime boire du thé et lire du Hemingway peinard dans un troquet de Boston. Il y croise souvent Teri, qui, vu sa tenue, talons hauts, perruque et minijupe, ne sort pas du couvent d en face. Quand la poupée, jouet d un Russe plutôt mac que PC, se fait refaire le portrait, l homme, justicier ascendant bon samaraitain, ne va pas donner dans la cosmétique... Réveiller l agent qui dort, cela se paie cash. Polar qui part pas mal (voir un type lire un livre dans un film américain a de quoi surprendre!), The Equalizer tourne assez rapidement au n importe quoi avec ses ralentis chichiteux, sa violence hénaurme et son héros imperturbable. Que le film Une expo Iran de perles En parallèle à l exposition Chaplin entre guerre et paix et à une rétrospective sur le scénariste israélien Amos Gitai, le Musée de l Elysée présente une partie de l œuvre de Gilles Peress. Photographe de presse engagé, le Français a immortalisé quelques-uns des conflits les plus barbares de l histoire contemporaine. Des horreurs de la guerre d Irlande du Nord aux charniers de Bosnie en passant par les massacres du Rwanda, il a ramené des centaines de clichés, témoins froids et cinglants de l inhumain. En 1979, lors de la prise d otages à l ambassade des Etats-Unis de Téhéran, alors que l Iran est soit signé Fuqua n obligeait pas Denzel Washington à avoir l air constamment constipé. Pour ceux qui veulent se faire entuber. Deux noms sur une affiche, cela n a jamais fait un film. Nouvelle preuve avec le pitoyable Tu veux ou tu veux pas, plus cucul que cul. Patrick Bruel y joue les sex addict (il saute même les repas) avec l air de s en foutre et Sophie Marceau y recycle sa plastique (ce qui nous fait deux belles jambes!). La Telex Iran : In the name of the Revolution, Editions Scalo, 101 pages. minauderie, point trop nympho! Pour ceux qui espèrent du sang frais! Revoilà Vlad, à qui les Turcs font la tête, façon Astérix en Transylvanie (militaires éjectés comme de vulgaires légionnaires romains, potion magique sang pour sang efficace). A coup d effets spéciaux, de musique pompière et d acteurs caricaturaux, Dracula est devenu un superhéros... Plus empalant qu emballant! Bertrand Lesarmes The Equalizer, d Antoine Fuqua (2 h 11) ; Tu veux ou tu veux pas, de Tonie Marshall (1 h 27) ; Dracula Untold, de Gary Shore (1 h 32). Tous en salles. décrit et décrié comme un nid d extrémistes sanguinaires, Peress, sceptique face à cette vision unilatérale, se rend sur place pour voir directement ce qui se passe. Durant cinq semaines, il voyage à travers le pays et saisit des images fortes d un paysage sociopolitique fait de violences mais aussi de nuances. Un travail regroupé dans un livre majeur, Telex Iran, dont une centaine de tirages originaux sont exposés dans les combles du musée lausannois. Des clichés fous. Alinda Dufey Gilles Peress, Telex Iran, Musée de l Elysée, Lausanne, jusqu au 30 novembre, Des védés Du feu de vieux Les adaptations de best-sellers, ça ne marche pas toujours très bien. Entre fidélité absolue au texte (chiant!) et coupes sauvages (trahison!), l équilibre n est pas chose facile. Il y aura donc quelques insatisfaits qui décrieront cette version du roman suédois de Jonas Jonasson, histoire un peu folle d un centenaire qui s échappe de son EMS le jour de son anniversaire, qui aime bien faire exploser des trucs et qui a rencontré durant sa longue vie (attention flashback!) un certain nombre de gens importants. C est drôle, constamment surprenant et au final touchant, car la dernière virée du vieillard est forcément un parcours qui mène à l acceptation de sa mort prochaine. Quelques scènes touchent au burlesque forcené (il était temps de voir un vendeur de hot-dogs et un éléphant dans un même film!) et rappellent le fantastique Grand Budapest Hotel de Wes Anderson. Juste du bonheur, bon cent! Michael Frei, Karloff, films cultes, rares et classiques, Lausanne Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, de Felix Herngren, 2013, Ascot-Elite, Vf et Vost, DVD et Blu-ray, 109 min. PUB Vendredi 3 octobre (20 h 30) Samedi 4 octobre (20 h 30) Dimanche 5 octobre (17 h) Michel Bühler Chansons d hier et de toujours Vendredi 3 octobre 1 re partie Thomas Louise Une voix, un style : à découvrir L Esprit frappeur Villa Mégroz 1095 Lutry (VD)

8 14 MASS MERDIA Suisse-Fiction 15 Zoos de boudin Bêtes de lecture Comment Le Matin bricole un sujet émotionnel pour mieux le dénoncer ensuite : farce en trois actes. Acte I : notoirement remuante, la conseillère nationale Isabelle Chevalley (Vert lib/vd) prend à cœur son rôle parlementaire en déposant une foultitude d interventions. Deux interpellations le 8 septembre, l une sur l argent public englouti dans des expérimentations animales dont la fiabilité est régulièrement mise en cause, l autre sur les accords Euratom-Horizon Deux encore le 15 septembre, sur le statut des zoos et la reproduction d animaux en guise d attraction, et sur la position diplomatique de la Suisse quant au désarmement nucléaire. Une autre encore le 17 septembre, araignée du matin sur les normes en matière de rejets radioactifs de gaz rares par les centrales nucléaires, normes 100 fois moins strictes en Helvétie que dans les pays voisins. Acte II : le quotidien Le Matin ( ), qui n a pas son pareil pour hiérarchiser l information, choisit l un des cinq sujets. Lequel? Bravo, vous avez deviné. Sous le titre «Elle veut moins de naissances dans les zoos», un article réduit et déforme le texte de l interpellation, laquelle se bornait à soulever des questions, au demeurant pertinentes : sachant que la législation suisse, très vague, permet à tout détenteur privé d animaux de créer un «zoo», ne faudrait-il pas s aligner sur la di- Evolution régressive Femina croit vanter sa modernité et sa nouvelle formule à l aide d une réclame qui, avec pour slogan «Les temps changent. Femina aussi», illustre l évolution de quatre objets : sèche-cheveux, casserole, vase à fleurs et chaussures. Coquetterie, cuisine, déco et mode : les clichés sur les femmes, eux, demeurent. rective européenne qui lie le statut de zoo aux missions de sauvegarde d espèces, de recherche et d éducation du public? Par ailleurs, ne faudrait-il pas subordonner la reproduction d animaux à ces missions, pour éviter que certains exploitants favorisent les naissances à des fins médiatiques et commerciales, quitte à tuer ensuite les bêtes surnuméraires? Evidemment, Le Matin ne s embarrasse pas de telles nuances, et tartine sur les portées d attendrissantes boules de poils menacées par l intransigeante conseillère nationale. L article s accompagne d un édito signé Philippe Clément, ancien de la rubrique «Auto», qui saute sur l occasion d étriller une écolo : «Après les dauphins de Connyland, après les ours, les lions et les lapins dans les cirques, voici le nouveau combat d Isabelle Chevalley : les bébés dans les zoos!» ironiset-il, comme si la députée n avait pas d autres préoccupations. Suivent des arguments qui laissent à penser qu il ne s est pas fatigué à lire l interpellation. Ni bien sûr les autres. Admirons par ailleurs l abnégation qui consiste à traiter longuement un sujet jugé risible au lieu de choisir les rejets radioactifs de gaz rares, par exemple. Acte III : dans Le Matin Dimanche ( ), l illustre Peter Rothenbühler, du haut de son infinie supériorité morale et intellectuelle, tance Isabelle Chevalley. Elle doit s ennuyer terriblement pour plonger ainsi dans «le populisme émotionnel», pontifie le sage. Elle ne rêve que d interdictions, enchaîne-t-il avec finesse (alors que la notion d interdiction est absente du texte de l interpellation) : pourquoi ne pas interdire les chiens et les chats, tant qu on y est? Suit le sermon : «Ce genre d interpellation fait surtout du vent médiatique ; tout ce qui plaît aux extrémistes de la protection des animaux est immédiatement repris partout.» En effet : sinon partout, du moins dans Le Matin, qui raffole des histoires de bêbêtes. Et le cuistre suprême de conclure : «Cessez d instrumentaliser nos émotions pour vous faire réélire!» Il est à l évidence beaucoup plus noble et plus sensé d isoler un sujet en taisant les autres, de le rendre émotionnel, d en déformer la teneur, de monter le tout en mayonnaise, puis de dénoncer ce qu on a soi-même fabriqué pour vendre du papier, racoler des annonceurs et enrichir les actionnaires de Tamedia. Laurent Flutsch Confit de générations Le journal 24 heures aime les jeunes. Le 30 septembre, il lançait un appel aux Vaudois de 16 à 20 ans : «Tu aimes communiquer, discuter, débattre, viens te frotter au journalisme dans le Labo24.» Les vingt recrues seront défrayées durant une année. Le quotidien souligne qu il a «envie de partager la passion de ce métier mais surtout celle de créer un dialogue et une ouverture sur cette jeunesse peut-être pas si opaque». Voilà qui ressemble à un discours de vieux. LE CAHIER DES SPORTS Jouons français Nasser al-kelaïfi est un homme heureux. «C est la plus belle victoire de ma vie», qu il a dit. Et à sa gauche, Nicolas Sarkozy a posé un regard plein de tendresse sur le président du PSG et bras droit de Tamin ben Hamad, le nouvel émir du Qatar. Promis, s il est réélu à la présidence, Nico se fera un plaisir de revenir souvent au Parc des Princes. Le PSG, donc, a battu «l ogre» de Barcelone. Trois buts à deux, ce qui a fait dire à l ex et présumé futur que «c est bien là la preuve que la France peut (aussi) gagner». Et toc! Dans les dents de Hollande qui, lui, perd. Enfin, la France Celle des pétrodollars injectés à coups de centaines de millions puisés dans les caisses de l émirat, de joueurs venus du monde entier, «parce que le projet de monter une grande équipe à Paris est enthousiasmant» et qu un salaire de trois, quatre ou cinq millions d euros net par année, ça ne se refuse pas. Le bon peuple des gradins, et avec lui plus de deux millions de téléspectateurs, a applaudi à tout rompre, à l unisson de tout le gratin de la politique, du show-biz et du cinoche. Beckham était là, Noah, Jay-Z et Beyoncé aussi, Bruel n aurait «pour rien au monde manqué d être présent» et Debbouze a décidé que «c est bien là le début d une grande aventure». C est tout dire Dans son coin, un certain Rabiot, prénom Adrien, 19 ans, devait bien être le seul à tirer la gueule. Le gamin est pour quelque temps encore joueur du PSG. Il serait, dit-on, bourré de talent, mais ne joue jamais. Alors, logique, il a voulu aller voir si ailleurs le gazon était plus vert. Quelques clubs d importance lui ont fait les yeux doux, mais ses patrons ont refusé de le laisser partir. C est que ledit Adrien est Français. Et que pour l image d un club français ça fait chic de compter dans ses rangs un joueur français. Quitte à le garder en otage. C est chouette, le foot d aujourd hui. Et ce sera tout pour cette semaine. Roger Jaunin A quelques mètres d elle, Greta aperçut des formes à peine humaines. Certaines d entre elles, très petites, trottinaient en portant de volumineux sacs sur leur dos. D autres, plus grandes, coiffées de chapeaux melon, cravatées et engoncées dans des imperméables noirs, fendaient le brouillard à pas rapides. Greta ne put retenir un cri d effroi. Le groupe Episode 7 Résumé : Lorsque Glutz enclenche l helvétoscope, Greta est projetée dans une ville inconnue. La brume qui se dissipe révèle une vision d horreur. s arrêta, se tourna vers la jeune femme, puis, poussant des ricanements sinistres, les êtres chapeautés se précipitèrent sur elle. Greta hurla à pleins poumons : «A l aide, professeur Glutz!» Le faciès d un des monstres, les crocs luisants, était à quelques centimètres du visage de Greta lorsque la lumière se ralluma. Elle était à nouveau dans le salon du manoir. Les Est-ce que tu beuzzes? Toute l actu qui fait du clic L homme-cravate était un fake! Révélation C est le site HoaxAlert qui a dévoilé la supercherie grâce à un vieux manuel de biologie indiquant clairement que l homme-cravate n existe pas. Depuis 3 semaines, les images de l homme-cravate enflammaient la Toile et suscitaient toutes sortes de théories. apparitions cauchemardesques avaient disparu. L air satisfait, Glutz dit : «Saisissant, n estce pas?» «Mais qu est-ce qui s est passé?» bredouilla Greta. «Mon helvétoscope permet de voir ce qui se passe dans la Suisse miniature de la dimension Mais au lieu de diffuser une image plate, elle plonge l observateur dans une reconstitution en trois dimensions. La première fois ça peut être un peu perturbant.» «Perturbant? éclata Greta. J ai cru que j allais y passer!» «Du calme, intima Glutz. Vous ne risquiez rien.» Greta empoigna en tremblant son verre de patate et le vida d un trait. «Dites-moi, professeur : qu est-ce que c était?» «Voyez-vous, j ai bâti ma Suisse expérimentale en tous points semblable à la Suisse réelle. Et j ai pensé naïvement que les helvétrons allaient reproduire notre organisation sociale, car je croyais qu elle découlait de la topographie. Or pas du tout. Les habitants de mon simulacre n ont pas établi leur capitale à Berne, mais à Zurich.» «Zurich? Jamais entendu parler.» «Normal. Dans le monde réel, c est un hameau de pêcheurs sur le lac de Tuggen. Pour une raison que j ignore, les helvétrons y ont été irrésistiblement attirés et y ont fondé, à la place de notre belle démocratie, une dictature basée sur le pouvoir occulte de l argent.» «Mon Dieu, murmura Greta. Et les créatures que j ai vues?» «Des gnomes de Zurich et des banquiers vampires» «Et ce lieu, la Paradeplatz?» déglutit Greta avec peine, car la patate lui incendiait la gorge. «C est le siège de leur empire du mal.» Niouzes Mini beuzzes (bonne continuation) Mystère résolu L affaire de la maison hantée de Marsens a enfin trouvé un dénouement. Après une longue investigation portant d abord sur un canular familial, puis sur une arnaque à l assurance, il s est avéré que le véritable responsable des phénomènes inexpliqués était en fait une entité désincarnée en transit depuis l au-delà, ayant précédemment habité le corps de M. Jean-Pierre Piot, un criminel psychopathe qui logeait dans la même maison il y a plus d un siècle. «Ainsi, tout s explique et l affaire est désormais close», a déclaré avec satisfaction l agent Guy Roule, responsable du Département des Affaires Inexpliquées du district de la Gruyère. La honte Ce jeune prodige du web fait encore pipi au lit. Logique La tournée commune du Cercle de Vienne et de Rondò Veneziano annulée suite à un «différend épistémologique». Ouf! Il frôle le drame. ATTENTION : ne frôlez pas le drame chez vous. Si si, regardez bien! Imperceptiblement, ce chanteur est en train de disparaître des radars. Plainte France Loisirs attaque Netflix en justice : «C était notre idée d arnaquer les cons avec un catalogue de merde!» a déclaré le porte-parole du club de livres français. Epidémie L ensemble du public du Festival de piano classique d Evolène a été mis en quarantaine pour toux excessive et suspecte avant le début d un concert. Hélas, aucun des tousseurs compulsifs ne souffrait d Ebola. Sebastian Dieguez

9 16 LA SUITE AU PROCHAIN NUMÉRO { BéBERT DE PLONK & REPLONK} Delhi de sale gueule Comme il n y a plus de saison, ma bonne dame, c est en automne que refleurit, au ras des pâquerettes, la (plus très) fine fleur d une espèce qui sent des pieds : la vieille gloire footballistique. Une espèce qui voyage en classe décatie et essaime ici et là, sur des terres exotiques où elle peut être grassement payée à tapoter dans un ballon et planter quelques buts. Même fané, l Homo cramponus antiquus vulgaris intéresse quelques bouquets satellites et deux-trois officines de paris sportifs qui cultivent leur jardin sur le web pas très net. Après le Qatar, la Russie et la Chine, c est pour l Inde cette année que les les ex-stars des pelouses arrosées de dollars douteux ont composté leur billet. Le nouveau machin dont tout le monde parle, c est l ISL, l Indian Super League, mini-championnat qui débute le 12 octobre et durera... dix petites semaines. Huit équipes s y affronteront et seront chacune dotées d une recrue étrangère de dimension internationale pour épicer la recette du foot à l indienne et susciter l appétit du public du cru, dont le plat de base reste le cricket! En guise de beau linge, il y en a surtout du sale... Ainsi Nicolas Anelka, qui a la quenelle et la querelle faciles, pourra Bombay le torse au FC Mumbai City ; Marco Materazzi, le serial tatoué qui se pique d insulter la mère des autres et la Terre entière, jouera à Chennai (aïe, aïe) ; Robert Pirès fera rimer Goa avec et moi et moi et moi ; David Trezeguet change d air mais pas de chanson (le malaimé) au FC Pune ; au bout du rouleau, le gardien David James s en prendra quelques-uns dans les cages des Kerala Blasters. Quant à Alessandro Del Piero, qui vient de faire faire le service des à son déambulateur, il évoluera à Delhi, ce qui n est pas un crime, mais ternit un peu plus son image... Puissent-ils, ceux-là qui courent après le pognon, pardon le ballon, méditer ce proverbe indien : «La richesse est le poison du plaisir et la racine du souci.» Bertrand Lesarmes Il a dit la semaine prochaine (ou du moins ça se pourrait bien) «Par quel bout commencer?» Le dépeceur de Montréal à la Cour Vigousse Sàrl, rue du Simplon 34, CP 1499, CH-1001 Lausanne > > tél Directeur rédacteur en chef : Barrigue Rédacteur en chef adjoint : Laurent Flutsch Chef d édition : Roger Jaunin Journalistes : Alinda Dufey, Jean-Luc Wenger Correction : Victor Gagnaux Abonnements : > Tél Publicité : IRL Plus, Ch. du Closel 5, 1020 Renens, , fax , MEDIALIVE SA, Oetlingerstrasse 10, 4057 Bâle, tél , Layout et production : Impression : CIR, Sion > Tirage : ex. Vigousse vendredi 3 octobre 2014

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Tutoriel de connexion au site du Royal Moana (ver 1.5)

Tutoriel de connexion au site du Royal Moana (ver 1.5) Pour toutes les personnes inscrites sur le site, nous vous demandons de donner la plus large diffusion autour de vous parmi les membres du club, afin que ceux ci en viennent à utiliser le site et l espace

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère»

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» «Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» * Précision apportée par l auteur, publiée le 26 novembre. Voir en fin d'article Gabriel Zucman vient de publier un livre, «La Richesse cachée

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse.

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse. Page 1 sur 6 Accueil À propos Contact 1. Ecrire un communiqué de presse 2. Publier un communiqué de presse Tapez un mot et appuyez sur Entrée Recevoir les CP par RSS Recevoir les CP par email Recevoir

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

La responsabilitié civile... vous connaissez?

La responsabilitié civile... vous connaissez? Fiche d activité FA La responsabilitié civile... vous connaissez? Lorsqu on parle d assurance habitation, le feu et le vol sont les deux sortes de sinistres qui viennent d abord à l esprit. Mais il y en

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Thierry Bellefroid. Bonheur portable EPISODE 1/35. Série Frisson 35 épisodes / 5,99

Thierry Bellefroid. Bonheur portable EPISODE 1/35. Série Frisson 35 épisodes / 5,99 Thierry Bellefroid Bonheur portable Série Frisson 35 épisodes / 5,99 Ça commence comme ça... Isabelle, caissière surqualifiée et en surcharge pondérale, habite seule avec son chat. Sa vie bascule lorsqu

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Publicité et environnement

Publicité et environnement Publicité et environnement Publicité et environnement font-ils bon ménage? C est la question à laquelle répondent les deux invités de l émission C est pas du vent! : Jacques-Olivier Barthes, membre fondateur

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE 1. On t a volé ton vélo. Tu vas au commissariat de police pour déclarer le vol: Tu dois donner à l agent - toutes les informations nécessaires sur le vol : - quoi (description de l objet volé) - quand

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR Les années Primaire et Collège : 7-14 ans Le seul baromètre en France qui vous apporte des données actualisées tous les 6 mois avec : o une analyse nourrie de l'expertise

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil La perte d un proche est douloureuse et pas facile à surmonter. C est volontiers que nous vous aidons à

Plus en détail

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu parles de toi, de tes goûts. Tu lis BD. Tu fabriques un poster pour te

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2 Les adolescents et leur cher téléphone La plupart des ados en France (70 % des ados de plus de 12 ans ont un téléphone portable et 95 % des 15-17 ans sont équipés) se sent complètement perdue sans le téléphone.

Plus en détail

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité I La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité Si vous lisez ce livre et que vous êtes responsable d une entreprise, d un service qui s intéresse à la fidélité client, c est que vous

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but DE MATÉRIEL CONSÉQUENCE POUR ET DE BUTALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but 1 LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE CAUSE La subordonnée circonstancielle

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur..

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. Fiche Pédagogique Le 14 juillet Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. 6 Transcription 7 Sources 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR, compréhension

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

L auteure. L illustrateur

L auteure. L illustrateur Nouveauté jeunesse L histoire Dans le centre historique de Milan, Emma, dix ans, habite avec ses parents et son chat dans un immeuble ancien qui renferme un jardin secret. Son souhait le plus cher est

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 8 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,...

Plus en détail

Catalogue des nouveautés du printemps 2014

Catalogue des nouveautés du printemps 2014 Catalogue des nouveautés du printemps 2014 24 pages 250 x 260 10,90 24 pages 250 x 260 10,90 Quand Petit Ours se promène seul dans la forêt, il emporte toujours son crayon magique. Au moindre danger, hop!

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine.

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine. Bonjour, chers lecteurs et lectrices. Voici votre 2 ème numéro du Romane Actu, et à mon avis ce bimensuel est assez réussi. Mais vous n avez encore rien vu ce numéro est plus grand que le précédent, car

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

L homme versus machine

L homme versus machine L homme versus machine 15. Juin 2015, Cedres réflexions Espaces des Terreaux Défense de l homme, par Wulfram Gerstner (EPFL) Je pense donc je suis! Cela me plait de commencer ma défense de l homme avec

Plus en détail

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 DOSSIER DE PRESSE Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 What is that word known to all men, Huile sur toile, 150 x 90 cm, 2013 17, rue des Filles-du-Calvaire

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance.

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. www.myesmart.com Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. «Facile la vie à la maison!» Pour un habitat durable et connecté Et si votre habitat

Plus en détail

Yves Rocher mécène des artistes femmes

Yves Rocher mécène des artistes femmes C55/M30/J100 Ton en quadrichromie Créateur de la Cosmétique Végétale C75/M80/J95 Yves Rocher mécène des artistes femmes Depuis toujours très engagée auprès des femmes, la Marque Yves Rocher a décidé d

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2 Comment avoir une banque sans banque Tome 2 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. Je vous avais promis de mettre dans votre bibliothèque d'ebooks, un système économique fou furieux: une banque sans

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

ATELIERS D ARTS à Paris

ATELIERS D ARTS à Paris ATELIERS D ARTS à Paris cours et stages pour adultes enfants ados privatisation de l espace les ateliers d arts Rrose Sélavy Marie-Lorraine Benzacar > Créatrice du concept Au cœur du 9ème arrondissement

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE PILOTAGE À DISTANCE Je commande mes volets, mes éclairages, mon alarme et mon chauffage à distance PILOTAGE CHAUFFAGE Je fais des économies sur le poste chauffage

Plus en détail

Canicule et business, quand la météo fait l économie!

Canicule et business, quand la météo fait l économie! Canicule et business, quand la météo fait l économie! La canicule actuelle, par conséquent la meteo en général, a de nombreuses conséquences sur le business des entreprises : 70 % environ des entreprises

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

NEWSLETTER AVRIL 2013 EDITION MOSELLE (57)

NEWSLETTER AVRIL 2013 EDITION MOSELLE (57) NEWSLETTER AVRIL 2013 EDITION MOSELLE (57) Nous sommes heureux de vous adresser votre Newsletter Passtime du mois d avril. Nous vous invitons également à consulter notre site internet www.passtime.eu pour

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

Ouvrages de références et objectifs

Ouvrages de références et objectifs Valise pédagogique Ouvrages de références et objectifs MESSAGE IMPORTANT: Prendre le temps de bien lire les histoires et d explorer la valise, ses activités et ce guide. Ouvrages de références Activités

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail