2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS"

Transcription

1 sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh jgbjgbbs bbsghhhf ;y dpi LA GESTION DES TRAVAUX h jgbjgbjg hjkoop;y hlkjg gbjgbbsgh fhhj koop;y hlk bjgbjgb hlkj jgbbsghh koop;y op;y hfhhjko op;y hlkj gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;aes hlkjgbj bbsghh hjkoop;y dpi jgbjgbj hhjkoop;y 2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS Même si le respect des consignes de sécurité ne permet pas toujours d éliminer les accidents, il est permis de penser que la sensibilisation est suffisante pour en réduire le nombre. C est donc dans le but précis de réduire les risques d accidents pour les travailleurs et travailleuses en briquetage-maçonnerie que l on présente, dans ce guide, un ensemble de consignes préventives reliées à ce travail. Même si bon nombre de mesures de sécurité vous ont été présentées au fur et à mesure de votre apprentissage, dans les différents modules, plusieurs sont reprises ici, afin d en rappeler l importance. Accidents du travail Chaque année, au Québec, des briqueteurs et briqueteuses sont victimes d accidents du travail qui sont tantôt bénins, tantôt graves et parfois même mortels. Les principaux accidents, en termes de fréquence et de gravité, recensés chez les briqueteurs et briqueteuses sont les suivants : chutes; maux de dos; chocs électriques; blessures aux mains; torsions du corps. Mesures préventives Équipement de protection individuelle En matière de protection individuelle, les briqueteurs ou briqueteuses doivent se conformer aux règles suivantes : Le port du casque de sécurité est obligatoire en tout temps sur un chantier de construction. Le port de chaussures de sécurité réglementaires est obligatoire en tout temps. Le travailleur ou la travailleuse doit porter en tout temps une chemise ou un gilet sur le chantier de construction. Ces vêtements de travail doivent être bien ajustés et ne comporter aucune partie flottante. Il est interdit de porter des bijoux. Il est fortement recommandé de porter un tablier et un pantalon de caoutchouc lors de : l utilisation d une scie à maçonnerie; nettoyages effectués à l aide de produits chimiques. Il faut éviter autant que possible tout contact à mains nues avec le mortier. Les travailleurs et travailleuses doivent porter des gants pour la manutention d objets présentant des arêtes vives, une surface rugueuse ou lors de la manipulation de substances présentant des risques similaires. Il faut porter des gants de caoutchouc munis de manchettes lorsqu on se sert d une scie à maçonnerie ou lors de travaux de nettoyage effectués à l aide de produits chimiques. Les travailleurs et travailleuses doivent porter des lunettes de sécurité lorsqu il y a projection de poussières ou de particules. Le port d un masque est requis lors de travaux où il y a risque d aspiration de poussière, par exemple lors de la coupe à sec. Le port de dispositifs de protection de l audition est requis pour certains travaux, comme le découpage à la scie. Travail sur échafaudage Concernant le travail réalisé sur des échafaudages, il faut savoir que (figure 2.9) : Tous les travailleurs et travailleuses doivent connaître la hauteur de l échafaudage qu ils utilisent. 2.16

2 LA GESTION DES TRAVAUX Pour éviter les maux de dos, on recommande d utiliser les échafaudages qui permettent de garder les matériaux à un niveau plus élevé que celui où se trouvent les travailleurs. On évite ainsi les fléchissements répétés, puisque les matériaux à installer sont à portée de la main. Emploi des outils En ce qui concerne l emploi des outils, plusieurs points méritent attention : Pour éviter les chutes (figure 2.10), il faut suspendre les rallonges électriques à 2,4 m du sol (8 pi) ou les protéger si elles reposent au sol. Figure 2.9 Échafaudage Figure 2.10 Chute occasionnée par une rallonge électrique Concernant les échafaudages, il faut vérifier : dès l arrivée, si les madriers couvrent l ensemble de l échafaudage et qu ils ne risquent pas de glisser; s il y a des garde-corps en bordure du vide ou à tout autre endroit où il y a risque de chute; que des échelles sont à la disposition des travailleurs et travailleuses, lorsqu il n y a ni escalier, ni rampe, ni passage pour accéder à un lieu de travail se trouvant à plus de 1,5 m du sol. Il est très important de bien aiguiser les burins et de choisir le burin approprié pour la tâche à exécuter (figure 2.11), car : le travail s effectue plus rapidement; l effort requis est moins grand; le dérapage de l outil est évité. 2.17

3 LA GESTION DES TRAVAUX Figure 2.11 Choix du bon outil Figure 2.12 Erreur à éviter lors du déballage d une palette de briques ou de blocs Pour couper la bande de métal qui retient une palette de briques, il faut (figure 2.12) : se servir d une paire de ciseaux et non d un marteau seul ou d un burin; éviter de se placer devant l attache à couper. Pour utiliser une brouette de façon sûre, il faut : lorsqu on circule avec une brouette sur une passerelle, s assurer que cette passerelle repose sur deux madriers; que la charge de la brouette se trouve à l avant, afin de diminuer l effort de levage. que la brouette ne soit pas trop chargée, sinon elle risque d être déséquilibrée; si la brouette se renverse, il est préférable de ne pas tenter de la retenir, car il y a risque de se blesser. Lors du déplacement de la ligne à briqueter, il faut toujours la tenir à deux mains (se reporter à la section 2.5 du guide n o 6). Pendant l exécution de cette tâche, les autres travailleurs ou travailleuses se trouvant près du mur doivent s éloigner et se tourner la tête. 2.18

4 LA GESTION DES TRAVAUX Pour effectuer des travaux à l aide d une scie à maçonnerie, il faut tenir compte des éléments suivants : Avant de procéder à une coupe, on doit vérifier si la lame de la scie est en bon état. Il est préférable d effectuer une coupe à l eau plutôt qu à sec. Il ne faut jamais démarrer une scie lorsque la lame est en contact avec un élément. Durant la coupe, il ne faut jamais forcer la lame à travers le matériau. Il suffit d appliquer une pression régulière et laisser la scie fonctionner à sa vitesse normale. Lorsque la scie est en marche, il ne faut jamais mesurer ou marquer le matériau. Il ne faut jamais utiliser une lame à diamant à eau pour effectuer une coupe à sec. On doit placer un protecteur souple à l arrière de la scie afin de retenir les éclats de matériaux. Il faut que la table de la scie soit suffisamment longue pour éviter que les pièces basculent au moment du sciage. Il ne faut jamais laisser les débris s accumuler sur la table; on doit plutôt les enlever au fur et à mesure. Maux de dos En briquetage-maçonnerie, on doit souvent exécuter des mouvements répétitifs en portant des éléments dont le poids varie. Un bloc de béton de 190 mm par exemple ne pèse que 17 kg, mais s'il faut soulever ce poids des centaines de fois dans une seule journée, une mauvaise position peut, à la longue, entraîner de graves problèmes. Pour éviter les maux de dos, il faut donc adopter, dès la période d apprentissage, de bonnes postures de travail. En suivant les quelques conseils présentés dans les figures qui suivent, vous mettrez toutes les chances de votre côté. Pour soulever un objet lourd (figure 2.13) ou encore pour déplacer un poids (figures 2.14 et 2.15), tenez compte des points suivants : Figure 2.13 Soulèvement d un poids 1. Se rapprocher de l objet. 2. Plier les genoux et non le dos. 3. Lever l objet en redressant les jambes. Le dos reste droit et les bras demeurent en position allongée. 4. Garder l objet près du corps. Si l objet est trop loin du corps, il exercera plus de poids sur le dos. 2.19

5 Figure 2.14 LA Déplacement d un poids Figure 2.17 GESTION DES TRAVAUX Mouvements à effectuer lors du pelletage Lors du transfert de l objet, tourner le corps et les pieds dans la direction où l objet doit être déposé. Figure Écarter les pieds. Le pied avant doit être près de la pelletée. Posture à éviter lors du déplacement d un poids Torsion du corps Éviter ceci : 2. Lors de la pelletée, pousser avec les jambes plutôt qu avec le dos. Un autre mouvement très courant dans l exercice du métier de briqueteur-maçon est le pelletage. Encore ici, des précautions sont à prendre (figures 2.16 et 2.17). Figure Déplacer le poids vers la jambe arrière et garder la charge de la pelle près du corps. Posture à éviter lors du pelletage Torsion du corps 2.20 Éviter ceci : 4. Tourner les pieds dans la direction désirée pour lancer la pelletée.

Nettoyeur de joints électrique

Nettoyeur de joints électrique Nettoyeur de joints électrique Référence 39260 Mode d emploi - Branchez l article avec une rallonge électrique. - Agrafez la rallonge au serre-câble (image A). - Tenez l appareil avec les deux mains. -

Plus en détail

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits.

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. DC 500-141-1 2008 (final).qxd 20/05/08 10:40 Page 1 Prévention des chutes de toits de haut Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. Table

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

Livret sécurité Compass

Livret sécurité Compass Livret sécurité Compass Livret SÉCURITÉ COMPASS La sécurité notre première exigence SOMMAIRE 2 La sécurité notre première exigence 4 Consignes générales de circulation 6 Consignes générales au poste de

Plus en détail

Sécurité des outils industriels et sélection des cisailles

Sécurité des outils industriels et sélection des cisailles Sécurité des outils industriels et sélection des cisailles Les employeurs assument la responsabilité de maintenir en bon état et réparer tous les outils et tout l équipement fournis à leurs ouvriers. Pour

Plus en détail

ASPIRATEUR/SOUFFLEUR/BROYEUR 2400W. Notice d utlisation Instructions de sécurité

ASPIRATEUR/SOUFFLEUR/BROYEUR 2400W. Notice d utlisation Instructions de sécurité ASPIRATEUR/SOUFFLEUR/BROYEUR 2400W Notice d utlisation Instructions de sécurité MODÈLE No 7108 P a g e 1 AVERTISSEMENT Avant d utiliser cette machine, il est très important de lire, comprendre et suivre

Plus en détail

TEST LA SÉCURITÉ MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS

TEST LA SÉCURITÉ MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS TEST LA SÉCURITÉ MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS Question n 01 Question n 01 Sur les chantiers sous circulation : Je travaille toujours dans la zone de travaux délimitée par la balisage Je veille à ce que

Plus en détail

Sécurité des outils industriels et sélection des chauffe-paliers

Sécurité des outils industriels et sélection des chauffe-paliers Sécurité des outils industriels et sélection des chauffe-paliers Les employeurs assument la responsabilité de maintenir en bon état et réparer tous les outils et tout l équipement fournis à leurs ouvriers.

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mme et Mrs les Directeurs Date : des Caisses Régionales d'assurance Maladie 29/11/91 Mrs les Directeurs

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne

A l intention des employeurs du commerce de détail de Lausanne direction de l enfance, de la jeunesse et de la cohésion sociale service du travail (ST) Inspection du travail Lausanne place de la Riponne 10 case postale 5032 1002 Lausanne Lausanne, le 1 er novembre

Plus en détail

SOMMAIRE 3 CONSIGNES GENERALES. 5-6 Plaques simples. 7-8 Plaques articulées. 8-9 Plaques Telecom Triangulaires. 9 Elargisseurs et montage

SOMMAIRE 3 CONSIGNES GENERALES. 5-6 Plaques simples. 7-8 Plaques articulées. 8-9 Plaques Telecom Triangulaires. 9 Elargisseurs et montage NOTICE ORIGINALE MAIL : eurosign@orange.fr - Site : www.liftplaq.fr 24 BD DE LA MARINE 66510 ST HIPPOLYTE Tél. 04 68 28 44 73 - Fax. 04 68 28 52 38 SARL au capital de 40020 T - SIRET 401 852 215 00029

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Les risques électriques

Les risques électriques Les risques électriques Ne pas débrancher un appareil en tirant sur le cordon Tirer sur la fiche en tenant de l autre main la prise murale Ne pas toucher un interrupteur, une prise de courant ou un appareil

Plus en détail

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10 EPLOITATION EPLOITATION AGRICOLE EARL 72 DATE DE CRÉATION 1 juil. 10 MISE À JOUR 6 déc. 10. exploitante dates tâches si spécifiques travaux sur machines traitement Travailleurs permanents Y. YYYYY conjoint

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES. Amélioration des conditions de travail sur chantier

BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES. Amélioration des conditions de travail sur chantier BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES Amélioration des conditions de travail sur chantier Page 2 Page 3 3 4 5 5 6 7 8 8 9 9 10 11 12 Page 13 13 15 17 17 18 20 22 26 28 29 30 31 32 PRÉAMBULE

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Perceuses à colonne

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Perceuses à colonne Identification de l équipement : Date: Perceuses à colonne A 4 2 1 3 Éléments d une perceuse 1 Bâti 2 Table 3 Outil 4 Mandrin 5 Levier 6 Système de fixation Dispositifs de sécurité A Bouton d arrêt d urgence

Plus en détail

pulverisateur_final.qxd 14/04/05 10:44 Page 95 Section 10

pulverisateur_final.qxd 14/04/05 10:44 Page 95 Section 10 Section 10 0 L équipement de protection individuelle La composition de l équipement Gants Bottes Tablier Vêtement protecteur Chapeau Lunettes Appareil de protection respiratoire Considérations diverses

Plus en détail

Consignes de Sécurité en Atelier

Consignes de Sécurité en Atelier Nom.. Prénom.. Consignes de Sécurité en Atelier Date :.. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS) Risque Électrique : Dans des conditions normales d humidité, toute tension supérieure

Plus en détail

Informations importantes pour votre sécurité. Maîtrisez le danger

Informations importantes pour votre sécurité. Maîtrisez le danger Informations importantes pour votre sécurité Maîtrisez le danger «Il ne m est encore rien arrivé». De nombreux accidents se produisent au cours d activités banales telles que marcher, monter les escaliers

Plus en détail

Liste de contrôle Posture de travail correcte

Liste de contrôle Posture de travail correcte La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Posture de travail correcte Dans votre entreprise, l aménagement des postes de travail permet-il de travailler en adoptant une posture adéquate? De mauvaises

Plus en détail

AVANT L INSTALLATION

AVANT L INSTALLATION INSTRUCTIONS D INSTALLATION MATÉRIAUX DE MILLÉNIUM DECKING Avant d installer les matériaux de Millénium Decking, veuillez lire les instructions en entier. Sécurité AVANT L INSTALLATION La conformité avec

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 05 15 Le maçon à son poste de travail Partie 4 : les produits de maçonnerie Fabrication des liants, approvisionnement, mise en œuvre La réalisation de murs en maçonnerie est une

Plus en détail

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL Dimensions des locaux et espaces de travail : les locaux ont une hauteur minimum de 2,5 m (les parties des locaux dont la hauteur n atteint pas 2,5 m, ne sont pas

Plus en détail

Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant,

Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant, Des notions d anatomie Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant, cette douleur ne doit pas être considérée comme une fatalité. Agissons ensemble! Pourquoi a t-on mal au

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage Identification de l équipement : Date: Meuleuses fixes et meuleuses portatives Poste de meulage Éléments du poste de meulage 1 Arbre 2 Flasques Meule 2 4 Tampons 5 Écrou 6 Porte-outil 1 7 Rodoir Équipements

Plus en détail

Trampoline et Enceinte Directives d Assemblage

Trampoline et Enceinte Directives d Assemblage Trampoline et Enceinte Directives d Assemblage Poids recommandé 175 lbs (80 kg) Version 718502 L information contenue dans ce document peut être modifiée sans préavis. Springfree Trampoline Inc. 2005,

Plus en détail

Pressurage en Champagne

Pressurage en Champagne Plus de documentation sur http://references-sante-securite.msa.fr Vos interlocuteurs Santé Sécurité au Travail MSA MARNE ARDENNES MEUSE 24 boulevard Louis Roederer 51077 REIMS CEDEX Tél. 03 26 40 80 76

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire.

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire. 1. INTRODUCTION Cette fiche ne donne qu'un aperçu de la mise en place d'une bonne signalisation temporaire de chantiers. Cela ne peut en aucun cas remplacer une véritable formation qui est indispensable

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. PRESENTATION DU PROJET... 3 1.1 DESCRIPTION DE L OUVRAGE... 3 1.2 LES INTERVENANTS...

Plus en détail

Prendre soin de son dos. 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos. > Vous êtes assis en voiture

Prendre soin de son dos. 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos. > Vous êtes assis en voiture 1 > Mieux utiliser son corps : les grands principes > Vous êtes assis en position de repos Si l on regarde la télévision, par exemple, le dossier du siège doit permettre au corps d être légèrement incliné

Plus en détail

Fiche Support de Cours

Fiche Support de Cours TOP Fiche Support de Cours Code E.2 THEME SOURCE LSPCC - SAUVETAGE PAR L EXTERIEUR PREVENTIS GNR OPERATION DE SAUVETAGE PAR L EXTERIEUR Chef d agrès : Désigne le personnel Indique le lieu de sauvetage

Plus en détail

SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com Tél. : +32 13 772 313 Courriel : info@solide.com

SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com Tél. : +32 13 772 313 Courriel : info@solide.com Manuel d utilisation Échafaudage de façade SOLIDE type GS - 075 Échafaudage de façade en aluminium conforme à la norme européenne EN 12810-1/2. SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Presses plieuses

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Presses plieuses Identification de l équipement : Complété par : Date : Presses plieuses G A PRESSE PLIEUSE MÉCANIQUE À EMBRAYAGE À FRICTION : le mouvement du tablier est assuré par le volant d entraînement il est possible

Plus en détail

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS INTRODUCTION Les dangers dans un espace clos : Occasionnent souvent des accidents graves ou mortels Travail à chaud Conditions de travail 60 % des victimes sont des travailleurs

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE PLATEAU RENOVATION Code 312795501

NOTICE TECHNIQUE PLATEAU RENOVATION Code 312795501 NOTICE TECHNIQUE PLATEAU RENOVATION Code 312795501 Le plateau rénovation est un accessoire qui s utilise sur des monte-matériaux installés en oblique et permet de transporter des matériels et matériaux

Plus en détail

Task Safety Requirements Working at Height Roof Work F

Task Safety Requirements Working at Height Roof Work F Page 1 of 5 A. INTRODUCTION AU TRAVAIL SUR LES TOITS Le travail sur les toits est une activité très risquée. Les chutes des toits causent de nombreuses blessures très graves et peut même entrainer la mort,

Plus en détail

5, D. Détecteurs de sécurité photoélectriques Pédale de commande

5, D. Détecteurs de sécurité photoélectriques Pédale de commande PRESSE PLIEUSE HYDRAULIQUE : le mouvement du coulisseau est assuré par des cylindres hydrauliques. 3 2 C A B 1 5, D Éléments de la presse plieuse hydraulique 1 Bâti Dispositifs de sécurité 2 Coulisseau

Plus en détail

RISQUES RP RR PDA MESURES DE PREVENTION TRAVAIL. Analyse des risques :toiture plate RISQUES

RISQUES RP RR PDA MESURES DE PREVENTION TRAVAIL. Analyse des risques :toiture plate RISQUES Analyse des risques :toiture plate ACTIVITE Travaux sur toiture plate Chute, trébuchement, glissade Porter des chaussures de sécurité adaptées résistant à la chaleur et avec des semelles antidérapantes.

Plus en détail

Collection PIEGES AUX RISQUES

Collection PIEGES AUX RISQUES Collection PIEGES AUX RISQUES objectif: repérer les situations à risques au cours d'une activité professionnelles et proposer des mesures correctives cibles chefs d'entreprises et salariés (métiers coiffure,

Plus en détail

Gardons la forme! S exercer au quotidien, une liberté préservée.

Gardons la forme! S exercer au quotidien, une liberté préservée. Gardons la forme! S exercer au quotidien, une liberté préservée. 2 S exercer au quotidien, une liberté préservée Depuis sa création le Centre Local d Information et de Coordination Gérontologique (CLIC)

Plus en détail

Constructions modulaires Une réorganisation teintée d ambition

Constructions modulaires Une réorganisation teintée d ambition Constructions modulaires Le site d assemblage de modules Algeco ( 1 ), situé à Saint-Amour, dans le Jura, a récemment revu intégralement l organisation de ses lignes de production. Un projet dans lequel

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Petit guide. outils, techniques et matériaux. science et la technologie. des. pour la. au premier cycle du secondaire

Petit guide. outils, techniques et matériaux. science et la technologie. des. pour la. au premier cycle du secondaire Petit guide des outils, techniques et matériaux pour la science et la technologie au premier cycle du secondaire 2006-2007 Coupage et sciage Nom français : Couteau rétractable (X-acto) 1. Pour faire une

Plus en détail

INSTALLATION ÉLECTRIQUE RÉSIDENTIELLE MODULE 7

INSTALLATION ÉLECTRIQUE RÉSIDENTIELLE MODULE 7 INSTALLATION ÉLECTRIQUE RÉSIDENTIELLE MODULE 7 Les précisions d éléments de contenu A. Interpréter le croquis et utiliser le devis. Circuits d éclairage : contrôlés par interrupteur unipolaire; contrôlés

Plus en détail

Dos à la route. Manuel de l utilisateur. 0+ 0-13 kg 0-12 m

Dos à la route. Manuel de l utilisateur. 0+ 0-13 kg 0-12 m Dos à la route Manuel de l utilisateur CEE R44 04 GROUPE Poids AGE 0+ 0-13 kg 0-12 m 1 !! Merci d avoir choisi l izi Sleep de BeSafe BeSafe a développé ce siège avec beaucoup d attention, afin de protéger

Plus en détail

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes vous guider Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes n ELEVAGE AVICOLE Rédacteur :... Personnes associées :... Date initiale :... Date de mise à jour :... Installation

Plus en détail

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT Asseoir sur le bord du lit Supervision S'asseoir sur le bord d'un lit o plat 1-111a o électrique 1-111b o électrique en se tournant sur le côté 1-111c Assistance partielle

Plus en détail

Programme de prévention Service des eaux

Programme de prévention Service des eaux Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation»

GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» GYMNASTIQUE CYCLE 3 «Consolidation» SOL La situation de référence de cet agrès correspond à la situation d évaluation «évolution» niveau 2 Cycle 2 Situations d apprentissage Il ne s agit bien sûr que de

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

MÉMO SANTÉ. Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER

MÉMO SANTÉ. Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER MÉMO SANTÉ PAYSAGISTES Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité tout au long de sa vie

Plus en détail

WWW.PATTERSONMEDICAL.FR. Mode d emploi et garantie Elévateur de bain gonflable. freedom. through lightweight solutions

WWW.PATTERSONMEDICAL.FR. Mode d emploi et garantie Elévateur de bain gonflable. freedom. through lightweight solutions Mode d emploi et garantie Elévateur de bain gonflable freedom through lightweight solutions Elévateur de bain gonflable L élévateur de bain gonflable est conçu pour procurer un bain au confort ultime.

Plus en détail

dos à la route Manuel utilisateur 0+/1 0-18 kg 6m-4a

dos à la route Manuel utilisateur 0+/1 0-18 kg 6m-4a dos à la route Manuel utilisateur CEE R44 04 GROUPe Poids Âge 0+/1 0-18 kg 6m-4a 1 Merci d avoir choisi BeSafe izi Kid ISOfix BeSafe a développé ce siège avec beaucoup de soin afin de protéger votre enfant

Plus en détail

Document unique de prévention des risques professionnels sur l exploitation agricole

Document unique de prévention des risques professionnels sur l exploitation agricole Document unique de prévention des risques professionnels sur l exploitation agricole Culture de plein champ FDSEA de l Hérault Service main-d œuvre Juin 2003 Exploitation : RECOMMANDATIONS L employeur

Plus en détail

CHUTES. La sécurité pas à pas. bpa Bureau de prévention des accidents

CHUTES. La sécurité pas à pas. bpa Bureau de prévention des accidents CHUTES La sécurité pas à pas bpa Bureau de prévention des accidents Grimper sur un escabeau pour fixer une lampe, monter et descendre les escaliers, franchir le seuil de la porte... Ces activités, nous

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux Page 1 / 7 Rapport technique / Travaux spéciaux Contenu : Mise en place de palplanches Rédaction : Nicolas Rime / Etudiants ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Mise en place de palplanches Introduction

Plus en détail

Merci de votre collaboration LA FUMISTERIE INDUSTRIELLE

Merci de votre collaboration LA FUMISTERIE INDUSTRIELLE Merci de votre collaboration LA FUMISTERIE INDUSTRIELLE Dernières précisions Avant - propos Attention il ne faut pas se méprendre sur le mot fumisterie!! La fumisterie n est pas une mauvaise plaisanterie

Plus en détail

Le déneigement des véhicules lourds. transport

Le déneigement des véhicules lourds. transport Le déneigement des véhicules lourds transport TABLE DES MATIÈRES L élimination du danger à la source : éviter le travail en hauteur!...p. 5 En hauteur, mais en toute sécurité! Utiliser des moyens collectifs

Plus en détail

Printed: 07.07.2013 Doc-Nr: PUB / 5071457 / 000 / 00

Printed: 07.07.2013 Doc-Nr: PUB / 5071457 / 000 / 00 NOTICE ORIGINALE DD-ST-150/160-CCS Traverse de colonne Avant de mettre l'appareil en marche, lire impérativement son mode d'emploi et bien respecter les consignes. Le présent mode d'emploi doit toujours

Plus en détail

vous guider LE CONDITIONNEMENT Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr

vous guider LE CONDITIONNEMENT Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr vous guider LE CONDITIONNEMENT Livret d accueil des travailleurs saisonniers en arboriculture www.msa-ardeche-drome-loire.fr 1 L ACCUEIL DES TRAVAILLEURS SAISONNIERS Vous venez d être embauché(e) pour

Plus en détail

Mode d emploi du montage des chapiteaux

Mode d emploi du montage des chapiteaux Mode d emploi du montage des chapiteaux Structure du toit en 12m Sangles et piquets : Structure du chapiteau en 12m U V T W Montage en 24m, structure de toit 1 Pièces nécessaires en fonction de la longueur

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Pour les stagiaires de l enseignement secondaire Modèle A (secteur lourd) Divisions : Bois/Construction Ce document est

Plus en détail

Charges. Charges Page 1 sur 6

Charges. Charges Page 1 sur 6 Charges Charges Page 1 sur 6 Dangers principaux Un certain nombre d études permettent d établir un lien entre le déplacement et le levage de charges et des problèmes de santé de toute nature, dont les

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 Gel pam SAS La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE Sécurité Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 IP Projects Sommaire Consignes de sécurité...3 1. La politique de sécurité... 4 2. Les

Plus en détail

LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ

LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ sur les exploitations agricoles En tant qu agricultrice ou agriculteur, vous exécutez de nombreuses tâches durant votre journée de travail. Parmi vos activités, vous travaillez

Plus en détail

LES VASES COMMUNICANTS

LES VASES COMMUNICANTS 1 LES SITUATIONS SIMPLES, MISE EN ŒUVRE LES VASES COMMUNICANTS Objectif de ce document : Vous aider à réussir cette séance en analysant dans le détail votre rôle d enseignant. En espérant que, vous appuyant

Plus en détail

Consignes de Sécurité

Consignes de Sécurité Mode demploi Consignes de Sécurité Des instructions et avertissements importants sont présentés par symboles sur la machine. Pour utiliser la machine en toute sécurité, lire d abord attentivement le mode

Plus en détail

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux Manuel d utilisation ROXY Aspirateur silencieux Veuillez lire ce manuel attentivement avant d'employer l'appareil. Veuillez garder ce manuel pour la future référence. CONTENU Instructions de sécurité...

Plus en détail

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation SIEGE D EVACUATION Manuel d'utilisation REHA-TRANS Siège d évacuation Evacuation d'urgence Armoire de rangement Introduction Vous avez choisi d acheter un SIEGE D EVACUATION D'URGENCE. Veuillez lire attentivement

Plus en détail

9. A partir de quelle hauteur les balustrades sont-elles obligatoires? a) 1,50 mètres b) 3 mètres c) 2 mètres d) 2,5 mètres

9. A partir de quelle hauteur les balustrades sont-elles obligatoires? a) 1,50 mètres b) 3 mètres c) 2 mètres d) 2,5 mètres 1. Un permis de travail est un document : a) devant favoriser la concertation entre toutes les personnes concernées par les travaux b) dans lequel sont consignées toutes les conditions régissant les travaux

Plus en détail

Livret de Sécurité pour les personnels des caves de vinification

Livret de Sécurité pour les personnels des caves de vinification santé - sécurité au travail > VINIFICATION Livret de Sécurité pour les personnels des caves de vinification Vous allez travailler dans une cave de vinification... Bienvenue... lisez ce document, il vous

Plus en détail

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5

Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 Projet Apprendre à porter secours-cycle 3 - Séance 2 Protection-Traumatisme - Page 1 sur 5 SEANCE 2 : Partie 1 : La Protection (suite) Partie 2 : Secourir une victime suite à une chute Durée : 1h30 Mise

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SECURITE De l ENTREPISE

LIVRET D ACCUEIL SECURITE De l ENTREPISE 1 LIVRET D ACCUEIL SECURITE De l ENTREPISE Peinture Haute Voltige Version 2011.1 Une Filiale de INTERNATIONAL COLOR GROUP Qu est-ce que le livret d accueil sécurité? 2 Le livret d accueil sécurité fait

Plus en détail

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prémurs

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prémurs Prémurs Prémur KP1 sécurisé CORRESPONDANCES Des composants sécurisés à manipuler avec précaution Jugez plutôt Un prémur KP1, longueur 6 m, hauteur 10 m = 12 petites voitures A. Boucles de levage bleues

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils.

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils. ECHAFAUDAGE 49-900 P 15/15 1. Règlementation: Elle est contenue dans le Décret n 2004-924 du 01/09/2004 Article R233-13-20

Plus en détail

TRAVAUX INTERDITS POUR LES JEUNES DE MOINS DE 18 ANS : SUPPRESSION DE L AUTORISATION PREALABLE DE L INSPECTEUR DU TRAVAIL

TRAVAUX INTERDITS POUR LES JEUNES DE MOINS DE 18 ANS : SUPPRESSION DE L AUTORISATION PREALABLE DE L INSPECTEUR DU TRAVAIL N 53 - FORMATION n 6 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 5 mai 2015 ISSN 1769-4000 TRAVAUX INTERDITS POUR LES JEUNES DE MOINS DE 18 ANS : SUPPRESSION DE L AUTORISATION PREALABLE DE L INSPECTEUR

Plus en détail

La FFCT c est : la randonnée en sécurité

La FFCT c est : la randonnée en sécurité La FFCT c est : la randonnée en sécurité Sécurité à vélo Les bons réflexes pour tous! Un vélo bien équipé Ce qui est obligatoire : une sonnette dont le son peut être entendu à 50 m au moins, deux freins

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur peut engendrer des risques - c est d ailleurs l un des premiers cas d accident de travail. Vous trouverez dans ce document des mesures de sécurité générales ainsi que des indications concrètes liées à

Plus en détail

mieux vaut sauver sa peau!

mieux vaut sauver sa peau! EN MOTO mieux vaut sauver sa peau! Blessures graves au visage, au nez et au menton Ecchymoses graves Blessures aux épaules Lacérations graves Blessures au dos Perte de peau importante Lésions aux mains

Plus en détail

L ERGONOMIE ET LES LÉSIONS MUSCULO-SQUELETTIQUES. La prévention des blessures au moyen d une bonne conception

L ERGONOMIE ET LES LÉSIONS MUSCULO-SQUELETTIQUES. La prévention des blessures au moyen d une bonne conception L ERGONOMIE ET LES LÉSIONS MUSCULO-SQUELETTIQUES La prévention des blessures au moyen d une bonne conception L ergonomie et Les lésions musculo-squelettiques Certaines tâches que nous effectuons au travail,

Plus en détail

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine

Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine Solution n 1 Fournissez des chaussures antidérapantes au personnel de cuisine En cuisine, tout le monde porte des chaussures antidérapantes de type SRC. Pourquoi porter des chaussures antidérapantes? Chaque

Plus en détail

Titre : Analyse de risque général / Directive SSE GER-FOR-07-06-R00F Famille Observateur Page 1 sur 9

Titre : Analyse de risque général / Directive SSE GER-FOR-07-06-R00F Famille Observateur Page 1 sur 9 Famille Observateur Page 1 sur 9 1. INTRODUCTION L analyse de risque général (ARG) et la directive SSE sont des documents utilisés dans la gestion du risque SSE chez Rio Tinto. Cette analyse, issue des

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE RENOVATION DE L IMMEUBLE SIEGE DE LA BAD A ABIDJAN PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE LOT 3 / SOUS LOT: CLIMATISATION - VENTILATION DESENFUMAGE P.P.S.P.S - CVD Page 1 SOMMAIRE 1.0

Plus en détail

manuel de l utilisateur

manuel de l utilisateur manuel de l utilisateur Version 1.0 09/2012 page 1 page 3 Table des matières Pièces... Liste des pieces... Diagrammes des pièces... Avertissements de sécurité... Besoins électriques... Montage... Utilisation...

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS Décret no 2001-1016 du 5 novembre 2001 Article L. 230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième

Plus en détail

5.3 Les gestes et postures

5.3 Les gestes et postures 5.3 Les gestes et postures Répétition ou maintien prolongé de gestes sans charge Lorsqu il n est pas possible de procéder à des aménagements ergonomiques, ou en complément de ceux-ci, les gestes adéquats

Plus en détail

Conseils pour un dos en santé tout en jardinant Feuillet de conseils

Conseils pour un dos en santé tout en jardinant Feuillet de conseils Conseils pour un dos en santé tout en jardinant Feuillet de conseils Se protéger les pieds avec des chaussures qui soutiennent les chevilles et qui ont des semelles épaisses. En bénéficiant d un examen

Plus en détail

Plateforme élévatrice (scissor lift)

Plateforme élévatrice (scissor lift) Pour ne rien oublier concernant la sécurité des chariots élévateurs s adresse aux inspecteurs et aux inspectrices de la CSST, aux travailleurs et aux employeurs qui participent à des opérations de manutention

Plus en détail

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES Hygiène Industrielle - Santé au Travail ERGONOMIE Ingénieurs en Sécurité Industrielle POSTURES ET GESTES I - RAPPEL D'ANATOMIE... 1 II - POSTE DE TRAVAIL... 3 1 - Postures...3 2 - Effet sur l organisme...3

Plus en détail

Utilisation des gaz comprimés au Département de physique. - Information - Formation - Prévention - Intervention

Utilisation des gaz comprimés au Département de physique. - Information - Formation - Prévention - Intervention Utilisation des gaz comprimés au Département de physique - Information - Formation - Prévention - Intervention Avant d utiliser une bouteille - Fixer solidement la bouteille à un mur ou autre emplacement

Plus en détail

Comment utiliser vos béquilles

Comment utiliser vos béquilles Comment utiliser vos béquilles Votre équipe de soins vous recommande des béquilles pour vous aider dans vos déplacements. Cette fiche vous explique comment bien les utiliser. Pourquoi est-il important

Plus en détail

Protection de la tête

Protection de la tête Analyse de risques : Casques de sécurité Protection de la tête Le casque de sécurité est porté en dehors des interventions qui nécessitent le port du casque d incendie. Lors de la présence de chaleur et

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 04 15 Le maçon à son poste de travail Partie 3 : les produits de maçonnerie Caractéristiques, manutention manuelle, livraison La réalisation de murs en maçonnerie est une opération

Plus en détail

Français SYSTÈME DE RAYONNAGE DE MONTAGE MURALE. Manuel de l utilisateur Série AVS Système de Rayonnage de Montage Murale AVS1 AVS2 AVS3

Français SYSTÈME DE RAYONNAGE DE MONTAGE MURALE. Manuel de l utilisateur Série AVS Système de Rayonnage de Montage Murale AVS1 AVS2 AVS3 Français Manuel de l utilisateur Série AVS Système de Rayonnage de Montage Murale AVS1 30 lbs (14 kg) 45 lbs (20 kg) 60 lbs (27 kg) SYSTÈME DE RAYONNAGE DE MONTAGE MURALE Supportant votre mode de vie digital

Plus en détail

Remplacer une baie vitrée, c est risqué?

Remplacer une baie vitrée, c est risqué? Remplacer une baie vitrée, c est risqué? Amélie Trudel Conseillère en prévention APSAM Éric Carignan Chef de section Remplacer une baie vitrée, c est risqué? À quoi ça sert une baie vitrée? Caractéristiques

Plus en détail