Mécanique véhicules lourds

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mécanique véhicules lourds"

Transcription

1 Mécanique véhicules lourds sont des emplacements situés sous le niveau du sol qui servent à l en tretien ou à la réparation des véhicules. Il existe notamment : des fosses pour réparer ou inspecter les véhicules ; des fosses d alignement ; des puits techniques pour certains équipements (ex. : les ponts élévateurs hydrauliques). Compte tenu des risques particuliers, et notamment des risques d incendie, une réglementation particulière s applique aux fosses de réparation. Remarque Cette fiche technique couvre uniquement les fosses d entretien des véhicules et les fosses d alignement. Références réglementaires CÉQ : Code de construction du Québec, chapitre 5 : électricité (communément appelé «Code de l électricité») RSST : Règlement sur la santé et la sécurité du travail Des dangers propres aux fosses En plus des dangers présents dans les ateliers de mécanique, toutes les fosses présentent les risques suivants : l explosion suite à l accumulation de vapeurs dans la fosse ; la chute de personnes ou d objets dans la fosse ; le basculement du véhicule dans la fosse. Compte tenu de ces dangers, dans les bâtiments construits depuis août 2001, les garages d entretien et de réparation doivent être pourvus de ponts élévateurs au lieu de fosses, à moins qu elles soient nécessaires pour des raisons techniques. (RSST art. 333) Figure 1. Une fosse de réparation.

2 2 Comment prévenir les risques d incendie et d explosion Voici les principaux éléments à surveiller pour qu une fosse de réparation soit sécuritaire et conforme à la réglementation. La géométrie et les matériaux Le plancher de la fosse doit avoir une pente de 1 : 120 (1 po de hauteur sur 10 pi de longueur) et un drain à son point le plus bas. (RSST art. 334) Le plancher et les escaliers doivent être anti dérapants. On recommande d appliquer un scellant qui conserve la rugosité du béton tout en permettant le nettoyage. S assurer que la surface de roulement des véhicules est antidérapante. Installer un escalier en béton ou en acier rugueux à une extrémité de la fosse. On peut y installer une main courante pour diminuer les risques de chute. Installer au besoin un escalier à l autre extrémité. Cela s avère essentiel si l accès normal peut être obstrué par les véhicules en réparation ou s il s agit d une très longue fosse (plus de 15 m 50 pi). Les parois et le sol doivent offrir une résistance au feu de degré suffisant. En pratique, on opte pour un coulage monolithique du béton avec un adjuvant au silicate pour éviter l effritement. On peut installer une bordure autour de la fosse (un chasse-roue). Cette bordure de 100 mm de hauteur aide à guider les véhicules, empêche l eau du plancher de s écouler dans la fosse et prévient la chute de pièces ou d outils qui peuvent rouler vers la fosse. Par contre, elle peut nuire à certains travaux sous le véhicule. La ventilation Il faut éva cuer les va peurs inflam mables qui peuvent s accumuler dans la fosse. Voici les caractéristiques du système de ventilation requis : Débit de 12 changements d air à l heure. (RSST art. 334) Aspiration de l air au point bas de la fosse (donc près du drain de plancher). Conduites en matériau non combustible (typiquement en acier galvanisé). Ventilation fonctionnelle en tout temps durant les heures de travail. (Même si la fosse ne sert pas.) Nous recommandons de la faire fonctionner 24 heures par jour, car le débit d air requis n est que de pi 3 /min (moins qu une hotte de cuisine). Il s agit donc d une assu rance peu dispendieuse contre l accu mulation de vapeurs inflam mables durant la nuit. Les activités autour de la fosse Une bonne planification des activités dans l atelier et particulièrement à proximité de la fosse aide à diminuer les risques d incendie et d explosion. Nous vous recommandons de respecter les points suivants. Ne faire aucun travail dangereux à proximité d une fosse Les vapeurs de produits in flam mables sont plus lourdes que l air et s accumulent aux points bas. Il faut donc ne pas effectuer de travaux dangereux à proximité de la fosse. Ainsi, les activités qui génèrent des flammes ou des étincelles doivent être exécutées à plus de 11 m (35 pi) de la fosse : le soudage et le découpage du métal ; tous les autres travaux au chalumeau ; les travaux de meulage et d ébarbage, les travaux avec un disque de découpage, etc. De même, les activités qui génèrent des gaz ou des vapeurs inflammables doivent être exécutées à plus de 6 m (20 pi) de la fosse : les travaux sur le système d alimentation en essence ; la pulvérisation de produits inflammables et combustibles ; l application d antirouille inflammable ou combustible. Les installations électriques Les fosses et les autres endroits situés au-dessous du sol de l atelier sont considérés comme des endroits dangereux. Le Code de l électricité nous impose donc certaines exigences. (CÉQ, art par. 4 ; art par. 3) Le câblage et les installations électriques doivent être antidéflagrants (classe I zone 2). Pour éviter l achat de pompes de classe I zone 2, on recommande d installer les pompes de drainage et les pompes de vidange d huile à l extérieur de la fosse et au-dessus du sol. On peut aussi utiliser des systèmes pneumatiques munis d une mise à la terre. Les outils électriques portatifs utilisés dans la fosse doivent être de classe I zone 2. Si requis, le branchement d une rallonge électrique approuvée doit se situer à l extérieur de la fosse.

3 3 Extincteurs ABC (un à l intérieur de la fosse, un à l extérieur, à au plus 3 m) Recommandation : Escalier ou échelle antidérapante (sert de sortie d urgence) Conduit reliant les bouches d extraction d air au ventilateur (débit requis : 12 changements d air/h) Recommandation : asservir à l éclairage de l établissement Bouche d extraction d air Drain Système électrique antidéflagrant (classe I zone 2) Éclairage antidéflagrant (classe I zone 2) ou éclairage totalement fermé et muni de joints d étanchéité Bande de couleur contrastante antidérapante (30 cm de largeur) Escalier (finition antidérapante) Non illustrés : Dispositif de sécurité pour délimiter la zone de la fosse Chasse-roue (facultatif) pour (non retenir illustré les objets voir les qui photos roulent aux vers pages la fosse suivantes) Dispositif de sécurité pour délimiter la zone de la fosse (voir aux pages suivantes) Figure 2. Les critères de conception d une fosse de réparation. L éclairage Il est important d installer un éclairage fixe dans la fosse, car l éclairage général de l atelier ne permet pas d éclairer suffisamment la fosse lorsqu un véhicule s y trouve. (CÉQ, art par. 4 ; art par. 3) Les luminaires fixes doivent être de classe I zone 2. Dans les ateliers de véhicules lourds, des luminaires totalement fermés et munis de joints d étanchéité sont acceptés. La sur face de ces luminaires doit être résistante aux chocs. Pour assurer un éclairage de qualité, on recommande d installer un éclairage fluorescent sur les deux côtés de la fosse. Les baladeuses doivent être de classe 1 zone 2 et spécialement approuvées pour cet usage.

4 4 Comment prévenir les chutes Pour prévenir les risques de chute, il est essentiel de mettre en place des mesures techniques et logistiques pour contrôler l accès à toutes les personnes qui n ont pas à travailler dans la fosse ni autour de celle-ci. Voici donc les mesures à mettre en place pour y arriver. 1. Isoler la fosse de réparation La fosse doit être clairement séparée des lieux de travail. Pour y arriver, il faut : Utiliser des barrières fixes de préférence. Ces barrières doivent être installées à au moins 1 m autour de la fosse et sont préférablement pourvues de chaînes et de poteaux ancrés au sol. Placer un écriteau près des points d accès pour interdire l accès à tous, sauf au personnel autorisé qui travaille dans la fosse. Les figures 3 et 4 (page suivante) illustrent une fosse bien isolée et délimitée. 2. Tracer des voies de circulation dans l atelier La chute de personnes dans une fosse est surtout un problème lorsque des personnes non affectées à l entretien de véhicules (les visiteurs, les clients, le personnel d autres services) circulent à proximité des fosses de réparation. Des voies de circulation bien tracées permettent d éloigner la circulation des zones de danger. Elles doivent répondre aux critères suivants : (RSST. art. 15) être tenues en bon état et dégagées ; être entretenues de façon à ne pas être glissantes, même avec l humidité ou l usure ; être d une largeur suffisante pour permettre la manipulation sécuritaire des outils et du matériel, et dans tous les cas, d au moins 600 mm ; si elles servent d accès direct à une issue, être d une largeur d au moins 1100 mm ; être délimitées par des lignes sur le plancher ou être autrement balisées à l aide notamment d installations, d équipements, de murs ou de dépôts de matériaux ou de marchandises, de manière à permettre la circulation sécuritaire des personnes ; comporter une hauteur libre d au moins 2 m audessus du plancher, à moins que le danger ne soit annoncé au moyen d un signal visuel. 3. Limiter l accès de la fosse au personnel autorisé L accès à la fosse de réparation et à son pourtour immédiat est limité aux seules personnes qui y travaillent. (RSST art. 335) L employeur doit donc : Prévoir une formation, un accompagnement ou une surveillance étroite pour les visiteurs d exception (les fournisseurs de services d entretien ou de services conseils, les inspecteurs, les pompiers, etc.). S assurer du respect de ces directives en tout temps. Obtenir la collaboration des travailleurs à cet effet. 4. Protéger les personnes qui travaillent dans la zone de la fosse 4.1. Rendre la fosse bien visible Prévoir un éclairage suffisant sur toute la longueur de la fosse tant à l extérieur qu à l intérieur de celle-ci. Délimiter la fosse de réparation par une bande de couleur voyante, d une largeur minimale de 30 cm. Cette bande doit être antidérapante Utiliser des passerelles aux extrémités du véhicule qui surplombent la fosse Pour permettre de travailler à une extrémité d un véhicule (lorsqu il est plus court que la fosse), on doit prévoir des passerelles munies d un garde-corps sur le côté libre. La passerelle amovible illustrée à la figure 5 permet de travailler en toute sécurité à l extrémité du véhicule. Une passerelle installée au milieu d une longue fosse doit être munie de deux garde-corps si les deux côtés sont exposés. L utilisation d une passerelle n est pas nécessaire, par exemple, dans les baies d inspection mécanique. Lorsqu il n y a pas de passerelle, les travailleurs doivent toujours faire le tour de la fosse.

5 5 Figure 3. Une fosse de réparation bien isolée et délimitée. Les poteaux doivent être situés à au moins 1 m du bord de la fosse. Ici, ils ont été placés de façon à permettre d entrer le véhicule à l intérieur de la zone délimitée, de sorte qu on n a pas à enlever les chaînes ni les poteaux à chaque fois qu un véhicule entre ou sort de l aire de réparation. Photos de cette page : Le centre du camion Du-So Jac-Sil, Québec Figure 4. Vue de l extrémité de la fosse. (près de la porte arrière de la figure 3). On voit que les chaînes obligent le personnel et les visiteurs à passer autour de la fosse. Figure 5. Un exemple de passerelle utilisé pour travailler à l extrémité du véhicule. On y voit un garde-corps pour protéger le côté exposé de la passerelle.

6 6 Comment protéger une fosse qui n est pas isolée? Lorsqu il est impossible de délimiter et d isoler une fosse tel que décrit aux pages précédentes, ou encore lorsque la fosse n est pas utilisée pendant une longue période et qu on décide d enlever les barrières qui l isolent, il faut protéger la fosse autrement. De plus, il faut maintenir la ventilation en fonction comme si la fosse était utilisée. Voici quelques façons possibles de protéger la fosse dans ces cas-là. Installer un garde-corps autour de la fosse Le garde-corps s installe au pourtour de la fosse. Il doit être conçu en tenant compte du fait qu il faut le manipuler assez souvent. Il doit être rigide et sa lisse supé rieure doit se situer entre 900 et 1100 mm (36 et 42 po) du sol. Il doit aussi être conçu, construit et installé pour résister aux charges minimales réglementaires. (RSST art. 9-13) Le garde-corps en sections Le garde-corps en sections demande peu d entretien et est polyvalent, car on installe le nombre de sections nécessaires selon les besoins. Par contre, il nécessite beaucoup de manipulations. On doit privi légier des sections courtes en aluminium et un bon chariot pour les transporter. Le garde-corps escamotable Le garde-corps escamotable nécessite un entretien rigoureux pour assurer son bon fonctionnement. Lorsqu il protège une longue fosse, il doit être divisé en quelques sections pour pouvoir se manipuler aisément. Figure 6. Un garde-corps en sections d aluminium et son chariot de transport. Chariot de transport Poignée de levage Dispositif de blocage Note. Les mesures de protection présentées aux pages 6 et 7 peuvent être utilisées avec toute fosse de réparation. On com pren dra toutefois que l installation de grillages ou de gardes-corps n est pas une solution pratique dans le cadre des opérations normales. Figure 7. Un garde-corps escamotable.

7 7 Recouvrir la fosse en y installant un grillage d acier Lorsqu une fosse ne sert pas pendant quelque temps, on peut la recouvrir d un grillage d acier. Ce grillage peut être constitué de courtes sections pour une manutention manuelle ou de longues sections lorsqu on l installe à l aide d un pont roulant. Le grillage utilisé doit respecter ces critères : être exactement au même niveau que le plancher pour éviter les risques de trébuchement ; être suffisamment résistant pour permettre aux véhicules de rouler sur sa surface ; avoir une surface antidérapante. Figure 8. Un grillage protège la fosse durant les périodes où elle n est pas utilisée. La ventilation doit fonctionner dans la fosse, même lorsqu elle est recouverte d un grillage ou d une plaque d acier. Que faire avec une fosse qui ne sert plus? Lorsqu une fosse n est plus jamais utilisée, il est préférable de la condamner en la remplissant complètement et en la nivelant au niveau du sol. C est la seule façon d éliminer les risques d incendie et d explosion! On évite ainsi de devoir implanter des moyens de contrôle pour éviter l accumulation de vapeurs inflammables et pour prévenir les chutes de personnes.

8 8 Les mesures de prévention pour travailler en sécurité Les mesures suivantes permettent de réparer les véhicules en toute sécurité. Pour entrer ou sortir un véhicule Faire déplacer les véhicules par des travailleurs expérimentés. S assurer d abord que les lieux sont dégagés et que personne ne se trouve ou ne passe dans la zone du déplacement. De préférence, reculer uniquement lorsqu une personne guide le conducteur. Personne ne doit se trouver dans la fosse pendant qu un véhicule est déplacé. Note. On peut installer des miroirs ou peindre des lignes guides pour faciliter le positionnement du véhicule. Comment guider l entrée d un véhicule Ne jamais se placer dans la fosse, ni dans le trajet du véhicule, ni entre deux véhicules. Si le véhicule avance, le guide doit se placer à l avant et sur le côté du conducteur. Si le véhicule recule, le guide doit être à l arrière, du côté du conducteur, et être visible dans le rétroviseur du camion. Pendant la réparation de véhicules Les consignes de sécurité habituelles s appliquent dans une fosse de visite. De plus : Utiliser des équipements de manutention appropriés lorsqu on installe ou qu on enlève des composantes impor tantes ; de man der l aide d un autre travailleur au besoin. Pour travailler au sol, devant ou derrière le véhicule : Installer une plate-forme de travail au-dessus de la fosse. Elle doit être munie d un garde-corps du côté ouvert (voir la figure 5, page 5) Avancer ou reculer le véhicule au besoin pour travailler sur le sol ferme et non en équilibre au dessus de la fosse. Ne pas faire de travaux susceptibles d entraîner des déversements de produits inflammables (dont l essence) au-dessus ou à moins de 6 m (20 pi) d une fosse. Ne pas faire de travaux de soudage au-dessus ou à moins de 11 m (35 pi) d une fosse. Faire régulièrement l entretien de la fosse. Les mesures d urgence En cas de fuite ou de déversement Éliminer toute source d ignition et toute source de gaz ou de vapeurs inflammables. Interrompre tout travail dans l atelier et dans la fosse en cas de fuite ou de déversement de produits inflammables (ex. : essence, diluant, acétylène) dans l atelier. Aérer immédiatement les lieux (ventilation fonctionnelle et portes ouvertes). Épandre un produit absorbant sur le déversement, le ramasser puis en disposer de façon sécuritaire. Avant de reprendre les activités, s assurer que : la fuite est colmatée ; les vapeurs de produits inflammables ont été évacuées de la fosse. Lors d une panne du système de ventilation La ventilation est essentielle à la sécurité des lieux! En cas de panne, éliminer toute source d ignition et toute source de gaz ou de vapeurs inflammables, et suspendre les travaux en cours dans la fosse ainsi qu à proximité de celle-ci. Attention Il est recommandé de disposer d un explosimètre à l intérieur de la fosse pour les travaux où il y a un risque de déversement de matières inflammables. Note. Ce document tient compte des commentaires de la CSST. Rév

L aménagement d une fosse de réparation

L aménagement d une fosse de réparation Sécurité L aménagement d une fosse de réparation Les fosses sont des emplacements situés sous le niveau du sol qui servent à l en tretien ou à la réparation des véhicules. Il existe notamment : des fosses

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

Programme de prévention Service de sécurité incendie

Programme de prévention Service de sécurité incendie Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS diverses, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

Liste d inspection des lieux (CFMA)

Liste d inspection des lieux (CFMA) Liste d inspection des lieux (CFMA) Basée sur le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (adopté en mai 2010) Atelier ou lieu: Inspecté par : Date de l inspection : Page 1 sur 5 Liste des lieux

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Plateforme élévatrice (scissor lift)

Plateforme élévatrice (scissor lift) Pour ne rien oublier concernant la sécurité des chariots élévateurs s adresse aux inspecteurs et aux inspectrices de la CSST, aux travailleurs et aux employeurs qui participent à des opérations de manutention

Plus en détail

Liste de contrôle Zones de (dé)chargement à l aide de chariots élévateurs et d appareils de levage

Liste de contrôle Zones de (dé)chargement à l aide de chariots élévateurs et d appareils de levage La sécurité, c'est réalisable Liste de contrôle Zones de (dé)chargement à l aide de chariots élévateurs et d appareils de levage Les zones de (dé)chargement dans votre entreprise sont-elles équipées de

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Le déneigement des véhicules lourds. transport

Le déneigement des véhicules lourds. transport Le déneigement des véhicules lourds transport TABLE DES MATIÈRES L élimination du danger à la source : éviter le travail en hauteur!...p. 5 En hauteur, mais en toute sécurité! Utiliser des moyens collectifs

Plus en détail

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2

RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 RECOMENDATIONS AUX DISTRIBUTEURS POUR LE TRANSPORT ET LE STOCKAGE DU CHEMTANE 2 TRANSPORT: Classement du produit pour le transporteur Le classement du produit Chemtane 2 pour le transporteur est le suivant:

Plus en détail

Infos Prévention SOMMAIRE : Prévention des risques liés aux fosses de visite de véhicules. L aménagement des fosses de visite de véhicules

Infos Prévention SOMMAIRE : Prévention des risques liés aux fosses de visite de véhicules. L aménagement des fosses de visite de véhicules Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Service Hygiène et Sécurité - Infos Prévention n 19 Édition d avril 2013 Infos Prévention SOMMAIRE : L aménagement des fosses de

Plus en détail

Rénovation et réaménagement d un logement

Rénovation et réaménagement d un logement Rénovation et réaménagement d un logement 8 Dans la majorité des cas, vous devez obtenir un permis avant de rénover ou de réaménager l intérieur d un logement. Si l arrondissement exige ce permis, c est

Plus en détail

QUELLES SONT LES QUESTIONS A SE POSER?

QUELLES SONT LES QUESTIONS A SE POSER? Page : 1/5 QUELLES SONT LES QUESTIONS A SE POSER? Avant d envisager l aménagement ou la construction d un local ou d une armoire de stockage des produits, il faut se poser plusieurs questions : - L existant

Plus en détail

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire

Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire Aménagement des véhicules citernes routiers pour un accès sécuritaire La meilleure façon de ne pas tomber, c est de ne pas monter! sinon, voici deux façons de vous protéger. Statistiques Les statistiques

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

Dispositif composé d une ceinture ou d un harnais qui empêche de

Dispositif composé d une ceinture ou d un harnais qui empêche de Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 7 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos Colloque, CSST Sherbrooke, 22 mai 2013 ASFETM Travail sécuritaire en espace clos par Charbel Mouawad, M.Sc. Hygiéniste industriel/ergonome, ASFETM 1 Objectifs À la fin de la session, les participants seront

Plus en détail

principes fondamentaux en matière de sécurité

principes fondamentaux en matière de sécurité 10 principes fondamentaux en matière de sécurité Principes fondamentaux du programme Travailler ensemble en toute sécurité Nous estimons que ces principes permettront de diminuer les risques et ainsi

Plus en détail

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base énovation.4..escalie. 4.1 Concept de base S assurer que l emplacement des escaliers soit uniforme d un étage à l autre pour que leur localisation soit prévisible. egrouper l'escalier et les principaux

Plus en détail

RESURFAÇAGE DE LA PISCINE AU CENTRE SPORTIF POLYDIUM DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

RESURFAÇAGE DE LA PISCINE AU CENTRE SPORTIF POLYDIUM DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY RESURFAÇAGE DE LA PISCINE AU CENTRE SPORTIF POLYDIUM DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-15-112 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour le resurfaçage de la piscine au centre sportif Polydium de

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention L entretien préventif des équipements Qui de mieux placé qu un spécialiste de l entretien automobile pour faire valoir les avantages d un entretien préventif? Celui-ci persuade

Plus en détail

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS La sécurité n est performante que si elle est accessible Économique et Ergonomique GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS Montage et Démontage en Sécurité Ce guide est une information sur la législation de sécurisation

Plus en détail

Compagnie minière IOC Santé, sécurité et environnement

Compagnie minière IOC Santé, sécurité et environnement Santé, sécurité et environnement Travail à chaud 1 BUT La pratique sur le travail à chaud a pour but : d établir un système efficace de gestion du travail à chaud pouvant contribuer à prévenir un incendie,

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

Prévention et lutte contre l incendie

Prévention et lutte contre l incendie Prévention et lutte contre l incendie Voici les principales obligations des établissements de commerce de détail de l habillement en matière de prévention et de lutte contre l incendie. Cette fiche ne

Plus en détail

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires Annexes à la règle CIPA n 22 Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires 1.1 Signaux de sécurité Forme géométrique Signification Couleur de sécurité Couleur de contraste

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE POUR L ENTREPRENEUR TRAVAUX À PROXIMITÉ DES LIGNES ÉLECTRIQUES

AIDE-MÉMOIRE POUR L ENTREPRENEUR TRAVAUX À PROXIMITÉ DES LIGNES ÉLECTRIQUES AIDE-MÉMOIRE POUR L ENTREPRENEUR TRAVAUX À PROXIMITÉ DES LIGNES ÉLECTRIQUES Édition 2013 2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 4 CHANTIERS À PROXIMITÉ DE LIGNES AÉRIENNES 7 Risques potentiels à surveiller

Plus en détail

Politique : travail en hauteur

Politique : travail en hauteur Page 1 sur 9 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a) Chef d exploitation / Agent de projets de l ASC... 3 b) Exécutant de l ASC et sous-traitant... 4 c) Agent

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur peut engendrer des risques - c est d ailleurs l un des premiers cas d accident de travail. Vous trouverez dans ce document des mesures de sécurité générales ainsi que des indications concrètes liées à

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR AVRIL 2013 Page 1 sur 13 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a)gestionnaire immobilier...

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits.

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. DC 500-141-1 2008 (final).qxd 20/05/08 10:40 Page 1 Prévention des chutes de toits de haut Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. Table

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME Dispositions générales Risque chimique Dans tous les cas, se reporter à la Fiche de Données de Sécurité de chaque produit (fournie à l utilisateur par le fabricant

Plus en détail

ANCRAGES CÂBLES EN INOX SIGNALISATION

ANCRAGES CÂBLES EN INOX SIGNALISATION ANCRAGES CÂBLES EN INOX SIGNALISATION CÂBLES EN INOX MULTI-LINE GARDE-CORPS ÉCHELLES Un toit protège les gens, les marchandises et les machines contre les éléments. Nous avons donc tout intérêt à maintenir

Plus en détail

Appareils de transport mécanique 07 (ascenseur, escalier ou trottoir roulants)

Appareils de transport mécanique 07 (ascenseur, escalier ou trottoir roulants) transport mécanique 07 - Respecte les normes du Code de construction du Québec- Chapitre 1, Bâtiment et Code national du bâtiment-canada 1995 (modifié) - Résulte du vécu des personnes ayant une déficience

Plus en détail

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL

FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL FICHE AMÉNAGEMENT DES LIEUX DE TRAVAIL Dimensions des locaux et espaces de travail : les locaux ont une hauteur minimum de 2,5 m (les parties des locaux dont la hauteur n atteint pas 2,5 m, ne sont pas

Plus en détail

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité lors des manœuvres des véhicules ferroviaires dans votre entreprise est-elle garantie?

Plus en détail

Réaménagement de la soute à produits chimiques

Réaménagement de la soute à produits chimiques Réaménagement de la soute à produits chimiques CAHIER DES CHARGES Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement public à caractère Scientifique et Technologique 28 rue

Plus en détail

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES Définition Une signalisation ou un affichage sécurité doit être mise en place dans l entreprise lorsqu un risque ne peut

Plus en détail

CONSEILS D INSTALLATION

CONSEILS D INSTALLATION CONSEILS D INSTALLATION L installation des toilettes Ecodomeo nécessite la création d une pièce pour le compostage (local de compostage), adaptée à votre habitation. Il est important de prêter une attention

Plus en détail

NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES

NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES Septembre 2002 PRÉAMBULE L aménagement et l environnement des lieux physiques d une ressource intermédiaire doivent assurer la

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09 Groupe cible Les collaborateurs qui doivent travailler avec un chariot élévateur à fourche sur un terrain d exploitation, dans des installations, ateliers, magasins où les travaux présentent un certain

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3.

Dangers des gaz NATURE : TEMPERATURE : PRESSION : Transport de gaz dans des véhicules non ADR (Qté transportée < Qté définies par le 1.1.3. Dangers des gaz NATURE : Gaz inerte : Azote, Argon, CO2, Hélium Gaz comburant : Oxygène, Protoxyde d azote Gaz inflammable : Hydrogène, Acétylène, Propane Gaz toxique : Ammoniac, Chlore, Fluor, SO2 Risque

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 Stockage de liquides inflammables Installations non classées pour la protection de l environnement Arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques

Plus en détail

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES fiche technique GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES MAINTENIR LA SANTÉ DES ÉLEVAGES La maladie dans un élevage est une menace constante aux conséquences économiques pouvant être désastreuses.

Plus en détail

La vidange de votre installation septique

La vidange de votre installation septique La vidange de votre installation septique Guide du Propriétaire SAISON 2012-2013 «La vidange de votre installation septique un geste important pour l environnement» NOUVEAU SERVICE La municipalité de Saint-Aubert

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Révision A du 25/02/11 Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Sommaire : I) Introduction Page 1 II) La formation des opérateurs Page 1 III) Les conditions d exploitation 1) La constitution des charges

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

Sécurité des outils industriels et sélection des chauffe-paliers

Sécurité des outils industriels et sélection des chauffe-paliers Sécurité des outils industriels et sélection des chauffe-paliers Les employeurs assument la responsabilité de maintenir en bon état et réparer tous les outils et tout l équipement fournis à leurs ouvriers.

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com CARDOK MULTI Doubler votre espace de parking Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Installation pour maison privée, immeuble, hôtel, bureau, CARDOK MULTI - FICHE TECHNIQUE Différents

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION

GUIDE D INSTALLATION PRÉPARATION 1. Les chambres sont livrées soit sur une remorque ouverte, soit sur une remorque fermée. Dans le cas d une remorque fermée, lorsque possible, les chambres seront chargées vers l arrière de

Plus en détail

INFO-CITOYEN PLANS D ÉVACUATION MURAUX

INFO-CITOYEN PLANS D ÉVACUATION MURAUX INFO-CITOYEN PLANS D ÉVACUATION MURAUX Saviez-vous que dans tout bâtiment muni d un système d alarme incendie, il est obligatoire d afficher un plan d évacuation à l intention des personnes se trouvant

Plus en détail

LE TRANSPORT DES MATIÈRES DANGEREUSES

LE TRANSPORT DES MATIÈRES DANGEREUSES FICHE TECHNIQUE #51 PRODUITS ET MATIÈRES DANGEREUSES LE TRANSPORT DES MATIÈRES DANGEREUSES Le Règlement sur le transport des matières dangereuses encadre la manutention et le transport des matières dangereuses

Plus en détail

Travail à chaud Réglementation et permis (version abrégée)

Travail à chaud Réglementation et permis (version abrégée) Travail à chaud Réglementation et permis (version abrégée) par Claude Millette Conseiller en préveniton, ASFETM Le Grand Rendez-vous SST Montréal, 18 octobre 2011 Travail à chaud - 0 Contenu Objectifs

Plus en détail

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF GUIDE TECHNIQUE CONSOMMATEURS MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF Document préparé par le Service technique et inspection de chantiers de l Association provinciale

Plus en détail

ables élévatrices Tables élévatrices pour quais de chargement

ables élévatrices Tables élévatrices pour quais de chargement Tables élévatrices pour quais de chargement ables élévatrices Flexibilité d emploi. Pour tous types de véhicules. Toutes hauteurs possibles. Robustesse exceptionnelle. 2 Implantation B Les tables élévatrices

Plus en détail

INSTRUCTIONS D'INSTALLATION POUR TABLE DE CUISSON À INDUCTION

INSTRUCTIONS D'INSTALLATION POUR TABLE DE CUISSON À INDUCTION États-Unis UN INSTALLATEUR QUALIFIÉ DOIT EFFECTUER L INSTALLATION ET LE SERVICE. IMPORTANT: CONSERVEZ CES INSTRUCTIONS POUR LES INSPECTEURS LOCAUX. LISEZ CES INSTRUCTIONS ET CONSERVEZ LES POUR RÉFÉRENCES

Plus en détail

Pont Élévateur à ciseaux RX16 Bas, long, rapide et puissant NOUVEAU!

Pont Élévateur à ciseaux RX16 Bas, long, rapide et puissant NOUVEAU! Pont Élévateur à ciseaux RX16 Bas, long, rapide et puissant NOUVEAU! 2 3 4 5 6 7 8 9 Pont à ciseaux RX16 Grande capacité avec un minimum d espace Rampes extra larges Meilleure Hauteur d accès 1 10 11 12

Plus en détail

Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole

Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole Fiche technique Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole Le levage d équipements roulants, du rez-de-chaussée aux étages supérieurs d un bâtiment avicole, que ce soit des

Plus en détail

Des solutions de sécurisation innovantes pour associer sécurité et productivité The global leader in door opening solutions

Des solutions de sécurisation innovantes pour associer sécurité et productivité The global leader in door opening solutions Des solutions de sécurisation innovantes pour associer sécurité et productivité The global leader in door opening solutions Réglementation Le contexte réglementaire La réglementation qui s applique à l

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 6 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

L escalier extérieur, le jardin et le balcon

L escalier extérieur, le jardin et le balcon L escalier extérieur, le jardin et le balcon Les marches Glissantes, irrégulières ou en pierres disjointes, les marches de l escalier extérieur représentent un risque important de chute. Entretenez l escalier

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Lignes directrices 2. Issue extérieure au niveau du sol Accès et aire de manœuvre Sécurité fonctionnelle 3. Étages desservis par un Bâtiment protégé par des extincteurs automatiques

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

Les palettiers, les piétons et la sécurité du travail. entreposage

Les palettiers, les piétons et la sécurité du travail. entreposage Les palettiers, les piétons et la sécurité du travail entreposage Avis de non-responsabilité VIA PRÉVENTION ne donne aucune garantie relative à l exactitude, la fiabilité ou le caractère exhaustif de l

Plus en détail

L'extincteur portatif

L'extincteur portatif L'extincteur portatif Si l avertisseur de fumée est le moyen le plus efficace pour nous sauver la vie, l extincteur n est pas à dédaigner : il peut s avérer utile dans certaines situations. Les extincteurs

Plus en détail

Programme de prévention Service des eaux

Programme de prévention Service des eaux Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

Ergonomie et. service de pneus >>>

Ergonomie et. service de pneus >>> Ergonomie et AMÉLIORER L ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL service de pneus >>> DEPUIS PLUSIEURS MOIS, UN CONSEILLER D AUTO PRÉVENTION, UN ERGONOME DE LA CSST ET DES TRAVAILLEURS ET EMPLOYEURS DE CONCESSIONNAIRES

Plus en détail

SQRD. Défi scolaire secondaire Cégep et Université Construction d un composteur

SQRD. Défi scolaire secondaire Cégep et Université Construction d un composteur Défi scolaire secondaire Cégep et Université Construction d un composteur SQRD «L R du compost» Niveau de difficulté : avancé Nombre de participants : 10 ou plus Durée de préparation : indéterminée Durée

Plus en détail

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT LOCALISATION SITUATION En tant que technicien en architecture, nous avons analysé le site du Première

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION Pour toute opération de travaux ou prestation de service réalisée par une ou plusieurs entreprises extérieures sur les sites de l ANSES

Plus en détail

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT CONDUITE ET REMORQUAGE SÉCURITAIRES La conduite et le remorquage d un véhicule récréatif exigent le respect de certaines règles (arrimage, charges

Plus en détail

Règlement technique fédéral

Règlement technique fédéral S E C T E U R E Q U I P E M E N T RÈGLEMENT TECHNIQUE Edition Octobre 2009 Règlement technique fédéral La chaise d'arbitrage de badminton La chaise d arbitrage de badminton Règlement Technique Mise à jour

Plus en détail

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES ASSURANCE ENTREPRISE PARCOUREZ IBC.CA LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS, ET CHUTES donnent lieu à certaines des réclamations en

Plus en détail

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes Connaissez-vous les dangers liés au chargement et au déchargement des bennes, conteneurs roulants

Plus en détail

Guide de clôtures de piscine

Guide de clôtures de piscine Guide de clôtures de piscine ottawa.ca/enceintesdepiscine Le présent guide vous aidera à obtenir un permis pour l enceinte qui entoure votre piscine (voir la définition plus bas). En vertu du Règlement

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle

Sécurité des bâtiments : Protection contre l incendie. Liste de contrôle 1 Conformément à l article 3a en association avec l article 6 de la loi sur le travail et à l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail, l employeur (canton) est tenu d adopter des mesures appropriées

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Aménagement physique des locaux. Alex Stanoprud Consultant alimentaire Agri-Vision

Aménagement physique des locaux. Alex Stanoprud Consultant alimentaire Agri-Vision Aménagement physique des locaux Alex Stanoprud Consultant alimentaire Agri-Vision 1. Connaissons-nous le domaine d activités? 2. Normes, exigences, règles, contrôles MAPAQ ACIA Santé Canada HACCP GFSI

Plus en détail

TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT.

TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT. TITRE II : LE REGLEMENT TECHNIQUE ET SPORTIF DES QUILLES DE HUIT. CHAPITRE I : LE REGLEMENT TECHNIQUE Ce règlement est celui de la F.F.B.S.Q., Comité National Quilles de Huit. Il édicte les règles de jeu,

Plus en détail

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES Ecole de MIRANGO I Vincent DAVID Le 21 décembre 2010 Table des matières 1- Les outils d accessibilité principalement utilisés 1-1 Les rampes d accès

Plus en détail

Instructions d'installation DA 289-4 fr-ca

Instructions d'installation DA 289-4 fr-ca Instructions d'installation DA 289-4 fr-ca L installation, les réparations et l entretien doivent être effectués par un technicien autorisé de Miele, conformément aux normes de sécurité nationales et locales

Plus en détail

Sinistres causés par l eau

Sinistres causés par l eau Sinistres causés par l eau Activités de formation continue accréditées par la ChAD 4 Chapitres - 4 UFC http://reseauexperts.ca/ PRÉSENTÉ PAR : Frédéric Charest, ing. http://expertises.ca/ fci@expertises.ca

Plus en détail

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement Evaluation des risques professionnels La sécurisation des quais de chargement La prévention des collisions et des risques d écrasement La sécurisation des quais de chargement Evaluation des risques professionnels

Plus en détail

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent

Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent LES AMÉNAGEMENTS USUELS DES IMMEUBLES Les immeubles résidentiels et commerciaux disposent normalement d installations et d aménagements relativement similaires qui répondent aux normes applicables et aux

Plus en détail

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile Muret Laurentien MC Classique et Versatile Le muret Laurentien par son look classique s agence à toutes nos gammes de pavé. Qualités et caractéristiques Intégration particulièrement harmonieuse du muret

Plus en détail