Comité d'audit de l'uer

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comité d'audit de l'uer"

Transcription

1 Mandat Comité d'audit de l'uer 1. Constitution 1.1. A l'occasion de sa réunion à Istanbul, les 5 et 6 juillet 2007, l'assemblée générale (ci-après désignée l'"assemblée") de l'union Européenne de Radio-Télévision (l'"uer" ou l'"union") a décidé de créer un comité permanent du Conseil exécutif de l'uer, destiné à être connu sous l'appellation de Comité d'audit (le "Comité") Le présent Mandat, qui a été adopté par le Conseil exécutif, régit les opérations dudit Comité conformément aux statuts de l'uer et à la réglementation externe, notamment le code suisse de bonnes pratiques pour le gouvernement d'entreprise et les normes internationales définies par l'institut des auditeurs internes ("normes IIA"). 2. Objectif général 2.1. Le Comité est un organe consultatif, qui aide le Conseil exécutif à assumer ses obligations statutaires de surveillance Dans le cadre des fonctions qui lui sont dévolues conformément à l'article des statuts de l'uer, le Comité donne son avis au Conseil exécutif, eu égard à la pertinence des systèmes de contrôle interne et de maîtrise des risques de l'union. Il propose également des solutions et formule des recommandations afin d'améliorer ces systèmes. Le Comité d'audit recommande aussi au Conseil exécutif d'accepter les états financiers de l'uer. 3. Organisation 3.1. Le Comité est placé sous l'autorité du Conseil exécutif Le Comité s'occupe des activités des auditeurs internes et externes, qu'il est chargé de superviser L'UER fournit au Comité des ressources adéquates, qui lui permettent d'assumer efficacement ses obligations et ses responsabilités (mise à disposition de personnel, formation continue, financement des honoraires des auditeurs externes, des conseillers extérieurs ou autres de l'uer, selon les besoins) Le Comité réexamine chaque année le Mandat, afin de déterminer si celui-ci est toujours complet et adapté et, le cas échéant, de l'adapter aux changements rendus nécessaires par les statuts de l'uer, la loi, les exigences règlementaires, ou les bonnes pratiques, l'objectif étant de s'assurer que ledit Mandat suit l'évolution des besoins de l'uer et du marché. Le Comité soumet les propositions de changements au Conseil exécutif, pour approbation. Approuvé le Mis à jour le

2 Le Comité assure la qualité de ses activités de soutien et de conseil en se tenant constamment informé de l'actualité du monde des affaires, en communiquant régulièrement avec la direction, le Responsable de l'audit interne et les auditeurs externes, en proposant des programmes de formation continue à ses membres et en évaluant régulièrement ses performances, conformément à ce qui est décrit dans le Mandat. 4. Composition 4.1. Le Conseil exécutif détermine le nombre de membres et nomme le Président du Comité. Le Comité est exclusivement composé de membres du Conseil exécutif (voir l'article 7.12 des statuts de l'uer) Les membres du Comité ne peuvent pas faire partie du Comité du personnel. Les situations suivantes, entre autres, peuvent être considérées comme susceptibles de porter atteinte à l'indépendance du Comité: être ou avoir été employé(e) par l'uer ou l'une de ses filiales; avoir reçu des honoraires ou d'autres formes de dédommagement pour la fourniture de conseils, ou d'avis, par l'uer (ou ses filiales); appartenir à la famille immédiate de l'équipe de direction Le Conseil exécutif sélectionnera uniquement des candidats qui possèdent la formation et l'expérience requises. Les membres du Comité d'audit doivent satisfaire aux critères suivants: bien connaître au moins certains secteurs d'activité de l'uer; posséder des connaissances dans le domaine financier (un membre au moins du Comité doit être un spécialiste des finances et posséder de solides compétences en comptabilité ou en finances); posséder une expérience en matière de gestion, assumer des responsabilités au sein de leurs organismes respectifs et avoir un certain degré de pouvoir décisionnel. Le Conseil exécutif doit réexaminer régulièrement l'ensemble des caractéristiques, de l'expérience et des connaissances de tous les membres du Comité d'audit, afin de s'assurer que ce dernier continue à offrir une gamme de compétences appropriée. L'UER doit veiller à proposer aux membres du Comité des réunions d'information adaptées et des offres de formation pertinentes, eu égard aux principes et aux procédures comptables, aux sujets qui intéressent l'uer en matière de comptabilité, et à tout autre sujet qui peut faire l'objet d'une demande du Comité. L'UER aide le Comité à entretenir et à actualiser ses connaissances financières. Les devoirs et les responsabilités confiés à un membre du Comité viennent s'ajouter à ceux qui sont dévolus à tout membre du Conseil exécutif. Les membres occupent leurs fonctions à titre honoraire. Ils prennent en charge leurs propres frais liés à leur participation aux diverses activités du Comité d'audit, en tant que détenteurs de poste ou autres. 5. Mandat 5.1. Les membres du Comité sont élus pour une période de deux années civiles consécutives, commençant le 1 er janvier de l'année qui suit l'élection. A la fin de leur mandat, les membres du Comité ne peuvent être réélus, selon la même procédure, qu'une seule fois au poste qu'ils occupent.

3 Le Conseil exécutif procède aussitôt que possible au remplacement de tout membre du Comité auquel le Président de l'uer aura notifié la fin de son mandat pour une ou plusieurs des raisons suivantes: ce membre a abandonné son mandat au Conseil exécutif ou au Comité d'audit; il a quitté son organisme; il a été exclu, sur demande du Conseil exécutif ou du Comité d'audit, parce qu'il n'a pas participé aux réunions programmées du Conseil ou du Comité, qu'il n'est pas en mesure d'assumer ses fonctions pour la période restante du mandat, ou pour toute autre cause raisonnable; son organisme a quitté l'uer ou a fait l'objet d'une mesure de retrait d'affiliation ou d'exclusion Afin de continuer à assurer l'équilibre global de la composition du Comité d'audit, son remplaçant termine le mandat du sortant; cependant, quelle que soit la durée de ce remplacement, elle n'entre pas en ligne de compte pour déterminer la majorité requise pour une réélection ultérieure. 6. Règles applicables aux réunions 6.1. Le Comité se réunit deux fois par an. Des réunions supplémentaires sont convoquées, au besoin, si le Président du Comité, au moins deux de ses membres ou le Président de l'uer formulent une demande en ce sens. En outre, le Responsable de l'audit interne ou les auditeurs externes peuvent demander au Président d'organiser une réunion Le quorum du Comité est atteint lorsque la majorité des membres est présente, soit en personne, soit par le biais d'une conférence téléphonique, sauf en cas de force majeure pour l'un des membres du Comité, auquel cas le quorum est fixé à trois. Chaque membre du Comité dispose d'une voix. Seuls les membres du Comité présents à l'une de ses réunions sont habilités à voter; en cas d'égalité, la voix du Président du Comité est prépondérante. Si les sujets traités concernent directement l'un des membres du Comité, le membre en question doit s'abstenir de tout vote ou de toute décision Le Président du Comité d'audit convoque les réunions et établit les ordres du jour, après consultation des membres du Comité. Le Président dirige les débats et maintient l'ordre des réunions Les réunions du Comité sont programmées de manière à accorder suffisamment de temps aux activités du Comité et à ce que ce dernier puisse rendre compte rapidement et efficacement au Conseil exécutif. Les ordres du jour et les documents de travail doivent être préparés et distribués aux membres raisonnablement à l'avance de chaque réunion (au moins 10 jours ouvrables avant la réunion, lorsque cela s'avère possible) Sauf dans le cadre des réunions, le Président peut, en cas d'urgence, prendre toutes les décisions qui s'avèrent nécessaires, sous réserve de l'approbation des différents membres du Comité, obtenue par tous les moyens appropriés (courrier électronique, téléphone, télécopie et lettre). 7. Participation aux réunions 7.1. Seuls les membres du Comité d'audit ont le droit de participer régulièrement à ses réunions. La régularité de la participation aux réunions doit faire l'objet d'un chapitre dans le rapport établi chaque année par le Comité pour le Conseil exécutif.

4 Le Responsable de l'audit interne participe d'office aux réunions du Comité, sauf dans le cas prévu au paragraphe Lorsqu'il l'estime nécessaire, le Comité peut demander à un collaborateur ou employé de l'uer, ainsi qu'à des personnes extérieures (auditeurs externes, consultants, etc.) d'assister à l'une de ses réunions, à titre consultatif, afin de fournir des informations pertinentes. 8. Autorité 8.1. Le Comité d'audit dispose des ressources et de l'autorité nécessaires pour assumer ses devoirs et ses responsabilités. Afin qu'il soit en mesure d'étudier, lorsqu'il l'estime nécessaire, toute question s'inscrivant dans le cadre de sa mission, le Comité est habilité à chercher des informations auprès des sources suivantes: les responsables et employés de l'uer, qui doivent déployer tous les efforts nécessaires pour répondre aux demandes formulées par le Comité et fournir les informations requises; les publications, données, fichiers, installations et locaux de l'uer; toute entité extérieure (fiduciaire, cabinet de juristes ou autre) chargée, en fonction de ce que le Comité d'audit jugera nécessaire, de fournir des conseils ou avis indépendants et d'apporter son concours à toute étude ou à tout réexamen de questions jugées pertinentes par le Comité Le Comité d'audit: exprime des points de vue, propose des solutions et formule des recommandations au Conseil exécutif, en vue d'obtenir son approbation ou sa décision définitive, ne détenant aucun pouvoir exécutif en ce qui concerne ses conclusions et ses recommandations; dispose librement de toutes les ressources nécessaires pour accomplir la mission qui lui est dévolue; n'assume aucune fonction ou responsabilité en matière de direction des activités, sauf dans les cas expressément prévus par le présent Mandat Le Comité peut déléguer des tâches spécifiques à un ou plusieurs de ses membres. En règle générale, il accomplit sa mission par l'intermédiaire du Responsable de l'audit interne ou des auditeurs externes. 9. Devoirs et responsabilités 9.1. Le Comité prête assistance au Conseil exécutif afin que celui-ci puisse exercer son devoir de surveillance vis-à-vis des actionnaires et d'autres parties intéressées, concernant principalement les points suivants:

5 5 pertinence et efficacité des systèmes de contrôle interne portant sur les risques financiers, opérationnels et liés au non-respect des lois et réglementations applicables; buts, champ d'action, autorité, responsabilités, performance, qualifications et indépendance du Responsable de l'audit interne de l'uer; buts, champ d'action, performances, qualifications, indépendance et honoraires des auditeurs externes; intégrité des états financiers de l'uer ainsi que des rapports publics, présentations d'informations et publications règlementaires dans lesquels ils apparaissent; respect du code d'éthique de l'uer, ainsi que des exigences règlementaires et légales applicables. De surcroît, le Comité exécute toute autre mission qui lui est spécifiquement confiée par le Conseil Il relève de la responsabilité du Comité d'audit d'établir une communication libre et ouverte entre le Comité, les auditeurs externes, le Responsable de l'audit interne et la direction de l'uer Le Comité examine avec le Responsable de l'audit interne et les auditeurs externes leurs plans d'audit, afin d'assurer une coordination optimale des travaux d'audit. Les articles qui suivent décrivent en détail les tâches confiées au Comité. 10. Système de contrôle interne Le Comité est chargé de superviser le processus d'identification et d'évaluation des risques encourus par l'uer. Il est également chargé d'aider le Conseil exécutif et la direction à déterminer la propension au risque et à mettre en œuvre les plans d'action et de gestion nécessaires pour ramener l'exposition aux risques à un niveau acceptable Dans le cadre de son rôle de supervision et de conseil, le Comité d'audit: détermine en accord avec le Conseil exécutif, l'étendue de son rôle de surveillance de la gestion des risques, si nécessaire, en coordination avec les autres comités du Conseil; s'assure que la direction a pris connaissance de l'avis du Comité avant de prendre des décisions importantes en ce qui concerne la gestion des risques et le contrôle interne: veille à ce que le mode de gestion assure l'intégrité et la précision de l'établissement des rapports financiers et d'exploitation, et met à disposition une structure solide pour les processus de contrôle interne au sein de l'uer; demande aux responsables des secteurs d'activité leur avis sur les processus de gestion des risques de l'uer, ainsi que sur les contrôles internes qui s'y rapportent; examine, avec le concours du Responsable de l'audit interne et des auditeurs externes, les observations, questions, conclusions et recommandations de ces derniers concernant l'efficacité du système de contrôle interne, et évalue la suite donnée par la direction à ces remarques;

6 6 supervise les plans d'action mis au point par la direction afin de répondre rapidement et de manière adaptée aux défaillances de gestion pour lesquelles la direction doit mettre en œuvre des procédures de contrôle interne et analyse l'impact des faiblesses pour lesquelles aucune solution n'a encore été trouvée; prête son assistance aux organes internes compétents pour élaborer les politiques d'entreprise et les procédures nécessaires concernant les questions de contrôle interne (notamment celles portant sur la prévention ou la détection de fraudes ou d'actes illicites); s'assure que l'uer respecte les exigences réglementaires et juridiques applicables; fait en sorte que tous les employés comprennent leur rôle et leurs responsabilités; prend toutes les mesures raisonnables pour s'assurer que l'uer a mis en place les procédures appropriées pour recevoir, classer, traiter et signaler toute réclamation concernant des questions de comptabilité, de contrôle interne ou d'audit, y compris les procédures visant à traiter les préoccupations exprimées de manière anonyme et confidentielle par les employés de l'uer, les investisseurs, les utilisateurs ou autres. 11. Audit interne Le Comité d'audit de l'uer est chargé d'étudier et de soumettre des recommandations au Conseil exécutif, en vue de leur approbation par l'assemblée, concernant la nomination, la reconduction, le remplacement ou la suppression du Responsable de l'audit interne. Le Comité d'audit doit étudier les raisons d'une éventuelle démission du Responsable de l'audit interne. Le Comité est également chargé d'examiner la structure hiérarchique, l'autorité, les devoirs, les activités, les ressources et la structure organisationnelle de l'audit interne, afin de s'assurer qu'aucune restriction ou limitation injustifiée ne soit imposée à l'audit interne. En particulier, le Comité: s'assure que l'activité de l'audit interne dispose des ressources ainsi que d'une place adaptée au sein de l'organisation; se charge de la promotion du rôle de l'audit interne et s'assure que la direction coopère avec l'unité chargée de cette fonction et reconnaît la valeur ajoutée qu'elle apporte; analyse et approuve le Mandat de l'audit interne, le plan d'audit et le budget annuels, ainsi que les règles régissant l'établissement des rapports. Le plan d'audit, basé sur une évaluation des risques et établi en coordination avec l'un des auditeurs externes, doit aborder les principaux domaines dans lesquels les risques sont importants. Le Comité surveille la mise en œuvre du plan d'audit, approuve les éventuels changements d'une certaine importance et toute demande formulée par la direction qui serait de nature à transférer une partie des ressources de l'audit interne vers d'autres projets que les activités prévues dans le plan (par exemple des projets spéciaux). Le Comité étudie les conclusions de l'audit, les désaccords avec la direction et toute autre information avec le Responsable de l'audit interne et, si nécessaire, avec la direction et les auditeurs externes, afin de trouver des solutions réalisables; entretient, dans le cadre d'un rapport de confiance, un dialogue constant, ouvert et efficace avec le Responsable de l'audit interne, au sujet des problèmes rencontrés dans le cadre de ses activités, étudie les rapports des auditeurs internes et s'assure que la direction prend les mesures nécessaires sur la base des recommandations formulées. Le Comité se réunit régulièrement avec le Responsable de l'audit interne afin d'étudier toute question délicate devant faire l'objet de discussions confidentielles;

7 7 évalue l'indépendance et les performances de l'audit interne ainsi que le respect des processus d'audit. Le Comité évalue également la mesure dans laquelle les normes IIA ont été adoptées et, en cas de besoin, il s'appuie sur les résultats d'études de qualité externes ou sur les réactions de la direction et des auditeurs externes. Le Comité est tenu de s'assurer que le Responsable de l'audit interne est efficace et performant; apporte son soutien aux organes internes compétents, afin de s'assurer que la rémunération du Responsable de l'audit interne est appropriée. 12. Auditeurs externes Le Comité participe, avec d'autres organes internes, aux processus d'appel d'offres visant à sélectionner les auditeurs externes de l'union, conformément à l'article des statuts de l'uer. En outre, le Comité d'audit émet un avis contraignant en cas de résiliation du contrat avec les auditeurs externes et se charge d'étudier les raisons ayant conduit à la résiliation Le Comité est également chargé d'examiner la structure hiérarchique, le champ d'action proposé de l'audit, les qualifications et les ressources des auditeurs externes afin de s'assurer qu'aucune restriction ou limitation injustifiée ne soit imposée et que la collaboration entre la direction et le Responsable de l'audit interne est renforcée. En particulier, le Comité: préserve l'indépendance des auditeurs externes, notamment en veillant à promouvoir, sur la base de la réglementation applicable et des normes internationales en vigueur, des lignes de conduite interne concernant les restrictions quant à l'utilisation des auditeurs externes pour des missions autres que celles relevant de l'audit (y compris les services liés à des questions fiscales) et à l'embauche d'anciens membres du personnel des entreprises d'audit externe à l'uer. Le Comité d'audit veille à l'application efficace de ces lignes de conduite; analyse le mandat (objectifs, portée, règles concernant la rédaction des rapports ), la planification et la portée proposés de l'audit, basées sur une évaluation des risques et établies en coordination avec les auditeurs internes, et tout changement notable demandé dans le plan d'audit indépendant. Le Comité d'audit surveille la mise en œuvre du plan d'audit et discute les conclusions de l'audit, les désaccords avec la direction et toute autre information avec les auditeurs externes et, si nécessaire, avec la direction et le Responsable de l'audit interne, afin de trouver des solutions réalisables. Par ailleurs, il étudie et approuve les éventuelles modifications; entretient, dans le cadre d'un rapport de confiance, un dialogue constant, ouvert et efficace avec les auditeurs externes, au sujet des problèmes rencontrés au cours de ses activités, étudie les rapports des auditeurs externes et s'assure que la direction prend les mesures nécessaires sur la base des recommandations formulées. Le Comité d'audit rencontre au moins une fois par an les auditeurs externes afin d'étudier toute question délicate devant faire l'objet de discussions confidentielles; évalue chaque année les performances des auditeurs externes ainsi que le respect des processus d'audit, en tenant compte des règlements, lois ou normes internationales applicables. A ce propos, le Comité peut demander l'avis de la direction et du Responsable de l'audit interne; examine, avec la direction et les auditeurs externes, les raisons qui motivent l'utilisation des entreprises d'audit autres que les comptables externes indépendants.

8 8 13. Etats financiers Le Comité soutient les décisions du Conseil exécutif concernant les rapports financiers et tout autre rapport sur la base des certifications et des explications des auditeurs externes et de la direction, des opinions de tiers et de tout autre avis jugé utile. Conformément à son rôle de conseil, le Comité d'audit examine: les procédures utilisées pour développer et vérifier tout type de publication d'informations financières, afin d'en assurer la précision, l'intégrité, la fiabilité et l'exhaustivité et pour réduire le risque de fraudes; les versions provisoires des états financiers et de tout autre document financier, afin d'en évaluer la précision, l'exhaustivité et la cohérence avec les faits et la perception que les Membres ont de l'uer et de ses activités. Le Comité s'occupera notamment des questions touchant à l'évaluation des parties importantes du bilan, du bien-fondé des politiques comptables (spécialement celles impliquant des estimations ou exigeant des appréciations), les modifications discrétionnaires, la plausibilité des changements de volume des comptes et des traitements, les domaines les plus exposés aux fraudes et la pertinence des rapports; les questions importantes qui sont à l'ordre du jour et l'évolution des techniques comptables et de rédaction de rapports (prises de position des associations professionnelles ou des organes règlementaires ), afin de comprendre leur impact sur les états financiers, en collaboration avec la direction et les auditeurs internes et externes; les listes des mesures correctives (mises en œuvre et planifiées). Le cas échéant, le Comité demande des explications aux auditeurs externes et à la direction, concernant les raisons pour lesquelles certaines erreurs ne sont pas corrigées; la lettre des directeurs ou de la direction adressée aux auditeurs et portant sur les états financiers et étudie les questions posées dans cette lettre Le Comité discute, avec les organes compétents (notamment la direction, le Responsable de l'audit interne, les auditeurs externes et les conseillers juridiques), toute correspondance avec les législateurs et tout rapport publié soulevant des points concrets sur les états financiers de l'uer, sur ses pratiques comptables ou sur tout autre sujet pouvant avoir un impact matériel sur les états financiers ou le respect des lignes de conduite de l'uer Le Comité recommande les états financiers au Conseil exécutif, avant qu'ils soient présentés à l'assemblée générale. 14. Respect et éthique Le Comité est chargé d'évaluer l'efficacité et les performances des processus mis en œuvre par la direction afin de surveiller le respect des lois et des règlements concernant la gouvernance de l'entreprise, ainsi que la gestion des risques et le contrôle financier, fiscal et interne. Dans ce but, le Comité d'audit reçoit régulièrement des conseils de la direction Le Comité est chargé d'analyser les conclusions et les rapports des organismes de réglementation.

9 Il s'assure qu'un Code d'éthique complet a été rédigé et communiqué en temps voulu à toutes les parties concernées, afin de minimiser les risques et déceler des conduites inappropriées ou illicites Le Comité analyse toute autre question qui lui est soumise conformément aux normes habituellement acceptées en matière d'audit et il accomplit toute autre tâche qui est exigée par la loi ou qui lui est confiée par le Conseil exécutif. 15. Etablissements de rapports et communications Le caractère officiel et la fréquence des rapports et des communications du Comité d'audit dépendent de la législation en vigueur, des statuts et des règlements de l'uer et des demandes de la direction Le Comité adresse au Conseil exécutif les rapports qui lui semblent nécessaires. Toutefois, au moins un rapport d'activité écrit, résumant l'ensemble des résultats obtenus, doit être remis une fois par an Les ordres du jour et les procès-verbaux définitifs des réunions du Comité d'audit doivent être distribués par le Président aux personnes suivantes: le Président de l'uer; les Membres du Comité d'audit; toute autre personne interne ou externe à l'uer, selon les besoins Le Comité officialise une liste des documents que la direction doit transmettre régulièrement ou selon les besoins Le comité d'audit favorise l'établissement de relations saines avec toutes les parties intéressées, qu'elles soient internes ou externes L'organisation et les activités du Comité d'audit figurent également dans le rapport annuel de l'uer, dans la partie consacrée à la gouvernance. 16. Filiales Etant donné que le Conseil exécutif agit pour le compte de l'actionnaire des filiales de l'uer, conformément à l'article des statuts de l'uer, les activités et les responsabilités du Comité porteront également sur les filiales de l'uer. 17. Dispositions finales Si certaines parties du présent règlement sont en contradiction avec le règlement du Conseil exécutif de l'uer, c'est le règlement du Conseil exécutif de l'uer qui prévaut. Ce Mandat a été approuvé par le Conseil exécutif à sa réunion du 10 novembre 2011 tenue à Genève. Le texte sera maintenu et, si besoin, mis à jour par le Département juridique de l'uer. Toute proposition de changement devra être notifiée à la Directrice juridique, qui consultera la Directrice générale. Si les modifications proposées sont de nature substantielle, elles seront soumises au Conseil exécutif pour approbation.

CHARTE D'AUDIT INTERNE

CHARTE D'AUDIT INTERNE CHARTE D'AUDIT INTERNE La présente Charte est fondée sur l'article 36 de la loi sur l'université (C1 30). 1. BUT L'Audit interne est une activité indépendante et objective, conduite par le Comité d'audit

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION 1. RESPONSABILITÉ DE GÉRANCE Le conseil d'administration (le «Conseil») d'aeterna Zentaris Inc. (la «Société») assume la gérance de la Société. Ce rôle du Conseil consiste

Plus en détail

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT 16 NOVEMBRE 2008 I. OBJECTIF A. La principale fonction du Comité de vérification (le «Comité») est d'aider le Conseil d administration à s acquitter de

Plus en détail

SOLVAY SA REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU COMITE D AUDIT. Les membres du Comité d Audit sont nommés pour un terme de deux ans, renouvelable.

SOLVAY SA REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU COMITE D AUDIT. Les membres du Comité d Audit sont nommés pour un terme de deux ans, renouvelable. SOLVAY SA REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU COMITE D AUDIT I. COMPOSITION DU COMITÉ D AUDIT 1. Nombre de membres - Durée des mandats Le Comité d Audit compte au moins quatre membres. Les membres du Comité

Plus en détail

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA

PROCÈS-VERBAUX INTÉGRITÉ ET CONFLITS D INTÉRÊTS COMPOSITION RÔLE ET RESPONSABILITÉS. Étendue générale BANQUE NATIONALE DU CANADA BANQUE NATIONALE DU CANADA CONSEIL D ADMINISTRATION Les administrateurs sont élus annuellement par les actionnaires pour superviser la gestion, en vertu de la loi, des activités commerciales et des affaires

Plus en détail

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION I. RAISON D ÊTRE ET OBJECTIFS GLOBAUX Le Comité de vérification (le «Comité») aide le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec

Plus en détail

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration 1. Le conseil d administration (le conseil) est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

3.4 Charte du comité de vérification et de gestion des risques

3.4 Charte du comité de vérification et de gestion des risques 3.4 Charte du comité de vérification et de gestion des risques AVIS IMPORTANT Le chapitre 1 intitulé Rêve, mission, vision et valeurs, des Textes fondamentaux du Groupe CGI inc. énonce les principes fondamentaux

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D AUDIT

CHARTE DU COMITE D AUDIT CHARTE DU COMITE D AUDIT INTRODUCTION... 2 I. RÔLE... 2 II. RESPONSABILITÉS... 2 1. Reporting financier... 2 2. Contrôle interne - gestion des risques et compliance... 3 3. Audit interne... 3 4. Audit

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «Comité») est responsable auprès du conseil d administration (le «Conseil») des politiques et pratiques relatives à l intégrité des déclarations financières

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5. QUORUM, DESTITUTION ET POSTES

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Charte du comité de vérification Révisée en décembre 2012

Charte du comité de vérification Révisée en décembre 2012 Charte du comité de vérification Révisée en décembre 2012 BUT La principale fonction du Comité de vérification (le «comité») de TransForce Inc. (la «Société») consiste à aider le conseil d administration

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT D ORDRE INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le présent règlement d ordre intérieur a été adopté par le Conseil d Administration d Econocom Group SA/NV («Econocom»), ci-après également dénommé

Plus en détail

Mandat - Modèle détaillé

Mandat - Modèle détaillé La gouvernance des PME Mandat - Modèle détaillé - modèle détaillé mandat pour un comité consultatif Nous vous présentons ci-dessous un exemple de mandat pour un comité consultatif plus sophistiqué que

Plus en détail

Charte du comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Obligations et responsabilités du Comité de gouvernance du conseil d'administration («le comité»). GOUVERNANCE

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration de Cogeco inc. (la «Société») est élu par les actionnaires de la Société afin de surveiller la gestion de l ensemble

Plus en détail

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES

CONSTITUTION TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA. 6. Présidence COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ DE RESSOURCES HUMAINES Le comité de ressources humaines (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»).

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE PRINCIPE L audit interne

Plus en détail

Textes de référence : articles L. 225-37, L. 225-68, L. 225-102-1, L. 225-185, L. 225-197-1, L. 823-19 et L. 823-20 du code de commerce

Textes de référence : articles L. 225-37, L. 225-68, L. 225-102-1, L. 225-185, L. 225-197-1, L. 823-19 et L. 823-20 du code de commerce Recommandation AMF n 2012-02 Gouvernement d entreprise et rémunération des dirigeants des sociétés se référant au code AFEP-MEDEF - Présentation consolidée des recommandations contenues dans les rapports

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction 1 1. Objectif (1) La principale fonction du Comité de la rémunération et des ressources du personnel de direction est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités en matière

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 5 novembre 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 5 novembre 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Le comité des ressources humaines («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil à s acquitter

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE, DE LA FORMATION DU PERSONNEL, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE, DE LA FORMATION DU PERSONNEL, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE, DE LA FORMATION DU PERSONNEL, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente

Plus en détail

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Supprimé: relatives à des Le membre ou le cabinet qui réalise une mission ou participe à une

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL Introduction Le mandat de l OCRCVM est d agir en tant qu organisme d autoréglementation pour le compte

Plus en détail

CHARTE. DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CASCADES INC. (la «Société»)

CHARTE. DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CASCADES INC. (la «Société») DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CASCADES INC. (la «Société») 1. OBJET La présente charte vise à décrire le rôle du comité d audit et des finances (le «comité») ainsi que les fonctions et les responsabilités

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

CONSEIL MONDIAL : TERMES DE RÉFÉRENCE

CONSEIL MONDIAL : TERMES DE RÉFÉRENCE Extrait du manuel de gouvernance http://www.publishwhatyoupay.org/wpcontent/uploads/2015/06/manuel_de_gouvernance_20151.pdf Objectif CONSEIL MONDIAL : TERMES DE RÉFÉRENCE Le Conseil mondial conseille le

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL FAIVELEY TRANSPORT Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 14.614.152 euros Siège social : Immeuble Le Delage Hall Parc Bâtiment 6A 3 rue du 19 mars 1962 92230 Gennevilliers

Plus en détail

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette

Charte de l audit interne de la Direction Générale de la Dette MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DE LA PROSPECTIVE RÉPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice ------------ -------- SECRETARIAT GENERAL ------------ ------------ DIRECTION DE L AUDIT ET DU CONTROLE ------------

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE MODIFIE PAR LE CONSEIL DE SURVEILLANCE LORS DE SA REUNION DU 16 MARS 2011 Le présent Règlement Intérieur a pour objet de déterminer les règles de fonctionnement

Plus en détail

Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du Comité de gouvernance du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Le Comité de gouvernance du conseil d administration («le comité») a les obligations et responsabilités décrites

Plus en détail

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE. qui se tiendra le 21 octobre 2008 à 12,00 heures au siège social afin de débattre de l'ordre du jour suivant :

L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE. qui se tiendra le 21 octobre 2008 à 12,00 heures au siège social afin de débattre de l'ordre du jour suivant : COMPAGNIE DE L'OCCIDENT POUR LA FINANCE ET L'INDUSTRIE, société anonyme Siège social : L-1145 Luxembourg, 180, rue des Aubépines R.C.S. Luxembourg B- 9539 Messieurs les actionnaires sont priés d'assister

Plus en détail

RÈGLE 1 : CONSEIL DE L ÉCOLE

RÈGLE 1 : CONSEIL DE L ÉCOLE Règle 1 : Conseil de l École Conformément à l'article 157 du Gouvernement universitaire, le Conseil de la Faculté établit les règlements afin d'assurer la bonne administration des affaires de la Faculté.

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES RESULTATS ET

Plus en détail

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE Le conseil d administration a constitué le Comité de gouvernance d entreprise (le «comité») pour le seconder dans son devoir de supervision de l efficacité du système de gouvernance d entreprise de la

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR Version approuvée par le Conseil de surveillance du 10 mai 2012 1 CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR Suite aux modifications apportées par le décret

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE LAIT LACTALIS CRAON

STATUTS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE LAIT LACTALIS CRAON STATUTS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE LAIT LACTALIS CRAON ARTICLE 1 : CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérents, et toutes les personnes physiques ou morales qui adhéreront ultérieurement, une association,

Plus en détail

L indépendance et l autonomie des auditeurs internes du secteur public

L indépendance et l autonomie des auditeurs internes du secteur public Groupe ERFA, Collectivités publiques latines «L audit interne des collectivités publiques : Evolutions et défis» L indépendance et l autonomie des auditeurs internes du secteur public Charles Pict Directeur

Plus en détail

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF)

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Statuts juridiques adoptés lors de l Assemblée générale constitutive et spéciale du Regroupement des écoles de pêche francophones», tenue à l Institut

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Objet Le comité de vérification de la Société d évaluation foncière des municipalités (SÉFM) est établi par le conseil d administration afin de permettre au conseil de

Plus en détail

DECRET Décret n 2006-963 du 1 août 2006 portant organisation et fonctionnement de l'agence nationale de la recherche.

DECRET Décret n 2006-963 du 1 août 2006 portant organisation et fonctionnement de l'agence nationale de la recherche. DECRET Décret n 2006-963 du 1 août 2006 portant organisation et fonctionnement de l'agence nationale de la recherche. NOR: MENX0600086D Version consolidée au 26 mars 2014 Le Président de la République,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Règlement intérieur du Comité permanent tel qu'amendé à la 65 e session du Comité (Genève, juillet 2014)

Règlement intérieur du Comité permanent tel qu'amendé à la 65 e session du Comité (Genève, juillet 2014) CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Règlement intérieur du Comité permanent tel qu'amendé à la 65 e session du Comité (Genève, juillet

Plus en détail

Société de gestion des placements du Nouveau-Brunswick (SGPNB) Mandat du comité des ressources humaines et de la rémunération

Société de gestion des placements du Nouveau-Brunswick (SGPNB) Mandat du comité des ressources humaines et de la rémunération Société de gestion des placements du Nouveau-Brunswick (SGPNB) Mandat du comité des ressources humaines et de la rémunération 1. Introduction et raison d être Selon Loi sur la Société de gestion des placements

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT Suivant délibération en date du 14 avril 2009 le Conseil d Administration de la société Groupe CRIT a établi son règlement intérieur. Le Conseil

Plus en détail

MAGINDUSTRIES CORP (La COMPAGNIE ) MANDAT DU COMITE DE REGIE D ENTREPRISE, NOMINATIF ET DE COMPENSATION

MAGINDUSTRIES CORP (La COMPAGNIE ) MANDAT DU COMITE DE REGIE D ENTREPRISE, NOMINATIF ET DE COMPENSATION MAGINDUSTRIES CORP (La COMPAGNIE ) MANDAT DU COMITE DE REGIE D ENTREPRISE, NOMINATIF ET DE COMPENSATION I. But/Objectifs Le Comité de Régie d Entreprise, Nominatif et de Compensation (le "Comité") est

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

Renouvellement du mandat du Secrétaire du Traité

Renouvellement du mandat du Secrétaire du Traité Octobre 2015 F Point 18 de l'ordre du jour provisoire SIXIÈME SESSION DE L ORGANE DIRECTEUR Rome (Italie), 5-9 octobre 2015 Renouvellement du mandat du Secrétaire du Traité Le tirage du présent document

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Rôle Les affaires de la Caisse sont, en vertu de la Loi sur la Caisse de dépôt et placement du Québec (la «loi sur la Caisse»), administrées par un conseil d'administration

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Article 1 er Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002

Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002 Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002 2 Table des matières Préambule 3 I. Définition, objectifs et délimitation 4 II. Surveillance par le management et culture

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Etabli par le Conseil d administration dans sa séance du 27 mai 2015, et modifié lors des séances des 30 août 2005, 12 décembre 2007, 20 janvier 2009,

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUT TYPE C.O. M.I.O. - version initiale Page 1 de 15 SOMMAIRE ARTICLE 1 : FORME... 3 ARTICLE 2 : DENOMINATION... 3 ARTICLE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DU CENTRE EUROPEEN POUR LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES A MOYEN-TERME Adopté par le Conseil lors de sa 2 e session en mai 1976 Modifié par le Conseil lors de sa 66 e session

Plus en détail

Code de déontologie en vigueur à compter du 9 décembre 2010

Code de déontologie en vigueur à compter du 9 décembre 2010 Tableau comparatif des modifications apportées au Code de déontologie des comptables agréés Code de déontologie en vigueur jusqu au 7 décembre 2010 CHAPITRE I DEVOIRS ET OBLIGATIONS ENVERS LE PUBLIC SECTION

Plus en détail

Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives

Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives Références [1] Paragraphe 1.7.3 de l accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Indications et outils à l intention des comités d audit

Indications et outils à l intention des comités d audit Indications et outils à l intention des comités d audit L organisation des Comptables professionnels agréés (CPA Canada) a publié de nouveaux documents en vue d aider les comités d audit à mieux surveiller

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION RADECS

STATUTS DE L'ASSOCIATION RADECS 1- Article I. STATUTS DE L'ASSOCIATION RADECS Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association scientifique européenne régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION ABC ARBITRAGE - REGLEMENT INTERIEUR

CONSEIL D ADMINISTRATION ABC ARBITRAGE - REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION ABC ARBITRAGE - REGLEMENT INTERIEUR Préambule Lors de sa réunion du 7 décembre 2010, le Conseil d administration de la société ABC arbitrage s est doté d un règlement intérieur

Plus en détail

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1)

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1) 4711 Yonge Street Suite 700 Toronto ON M2N 6K8 Telephone: 416-325-9444 Toll Free 1-800-268-6653 Fax: 416-325-9722 4711, rue Yonge Bureau 700 Toronto (Ontario) M2N 6K8 Téléphone : 416 325-9444 Sans frais

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR (modifié par décision du Conseil d administration du 30 juillet 2013)

REGLEMENT INTERIEUR (modifié par décision du Conseil d administration du 30 juillet 2013) SUEZ ENVIRONNEMENT COMPANY Société Anonyme au capital de 2 040 935 316 euros 433 466 570 R.C.S. Nanterre Siège social : Tour CB21, 16 place de l Iris 92040 PARIS LA DEFENSE Cedex REGLEMENT INTERIEUR (modifié

Plus en détail

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres.

«MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT. La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. «MODÈLE» DE RÈGLES DE RÉGIE INTERNE POUR LE CONSEIL D ÉTABLISSEMENT CONSEIL D'ÉTABLISSEMENT: 1. Les membres La section 47 de la Loi détermine la façon de nommer ou d'élire ses membres. Les parents de l'école

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

(TIC) (ECDC/AD/2016/ICT-GLPM)

(TIC) (ECDC/AD/2016/ICT-GLPM) Centre européen de prévention et de contrôle des maladies Avis de vacance pour le poste de responsable du groupe de gestion de projets au sein de l'unité des technologies de l'information et de la communication

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014 DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Mise à jour janvier 2014 Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL DE SURVEILLANCE

REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE -=-=-=-=-=-=-=- Annexe au PV de la Réunion du Conseil de Surveillance du 12 mai 2014 1 REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE La société Saft Groupe

Plus en détail

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47 47. Nous sommes conscients de l importance de la communication, par les entreprises, d informations sur l impact environnemental de leurs activités et les encourageons, en particulier s agissant des entreprises

Plus en détail

Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil et les procédures de contrôle interne mises en place par la société

Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil et les procédures de contrôle interne mises en place par la société HITECHPROS Société anonyme au capital de 730.434,40 euros Siège social : 15-17, boulevard du Général de Gaulle 92120 Montrouge 440 280 162 R.C.S. Nanterre Rapport du Président sur le fonctionnement du

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE

MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE MORNEAU SHEPELL INC. CHARTE DE LA RÉMUNÉRATION, DE LA NOMINATION ET DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE La présente Charte de la rémunération, de la nomination et de la gouvernance d entreprise a été adoptée

Plus en détail

Rapport du Président aux Actionnaires. prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce

Rapport du Président aux Actionnaires. prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce Rapport du Président aux Actionnaires prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce Exercice 2005 Sommaire R apport du Président aux Actionnaires prévu par l Article L. 225-37 du Code de Commerce Rapport

Plus en détail

Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières.

Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières. Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières. Vu l'article 68 de la Constitution ; ALBERT II PAR LA GRACE DE

Plus en détail

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S.

DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. DBV TECHNOLOGIES Société Anonyme au capital de 882.274,50 Green Square Bâtiment D, 80/84 rue des meuniers Bagneux 441 772 522 R.C.S. Nanterre (la "Société") REGLEMENT INTERIEUR Adopté, sous condition suspensive,

Plus en détail

Loi n 36-01 portant création du Fonds Hassan Il po ur le développement économique et social

Loi n 36-01 portant création du Fonds Hassan Il po ur le développement économique et social Dahir n 1-02-02 du 15 kaada 1422 portant promulgat ion de la loi n 36-01 portant création du Fonds Hassan Il pour le développement économique et social. (B.O du 21 février 2002) Loi n 36-01 portant création

Plus en détail

SECTION 1 : ADMINISTRATION

SECTION 1 : ADMINISTRATION Un règlement traitant de manière générale de l exécution et de la gestion des affaires du Council of Atlantic University Libraries - Conseil des bibliothèques universitaires de l Atlantique (la «société»)

Plus en détail

POLITIQUE DE SÉLECTION ET ENGAGEMENT DU PERSONNEL. Direction des ressources humaines et des affaires corporatives

POLITIQUE DE SÉLECTION ET ENGAGEMENT DU PERSONNEL. Direction des ressources humaines et des affaires corporatives POLITIQUE DE SÉLECTION ET ENGAGEMENT DU PERSONNEL Direction des ressources humaines et des affaires corporatives Octobre 2014 Page : 1/15 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE......................................................3

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE ET DE SES COMITES

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE SURVEILLANCE ET DE SES COMITES RIBER S.A Société anonyme à directoire et conseil de surveillance Au capital de 3.091.348,96 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 BEZONS RCS PONTOISE 343 006 151 REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL DE

Plus en détail

Ordre des Experts Comptables de Tunisie

Ordre des Experts Comptables de Tunisie Ordre des Experts Comptables de Tunisie Note d orientation sur les diligences du Commissaire aux Comptes d un établissement de crédit en matière de l obligation mise à sa charge par l article 3 de la circulaire

Plus en détail

Règlement intérieur du conseil d administration de LEGRAND SA

Règlement intérieur du conseil d administration de LEGRAND SA Mis à jour le 17 mars 2016 Préambule Règlement intérieur du conseil d administration de LEGRAND SA Première Partie : Le conseil d administration Article 1 er Article 2 Article 3 Missions et attributions

Plus en détail

Constitution de la Societas Liturgica PRÉFACE

Constitution de la Societas Liturgica PRÉFACE Constitution de la Societas Liturgica PRÉFACE La Societas Liturgica a vu le jour à l'initiative de Wiebe Vos, un pasteur de l'église réformée hollandaise. En 1962, il fonde Studia Liturgica, un journal

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations particulières

Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations particulières IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations

Plus en détail

Revue sur le réaménagement des effectifs. Direction générale de la vérification et de l'évaluation

Revue sur le réaménagement des effectifs. Direction générale de la vérification et de l'évaluation Revue sur le réaménagement des effectifs Direction générale de la vérification et de l'évaluation Février 2014 Dates importantes Première conférence (note de lancement) Juin 2012 Plan de vérification envoyé

Plus en détail

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice STATUTS Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice Article 1 Dénomination, adhésions Il est constitué entre les soussignés et tous ceux qui deviendront membres par la suite une association

Plus en détail