Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F"

Transcription

1 3 Projet du 2l août Projet d'engagements de Henkel dans le cadre d'une procédure de non-contestation de griefs dans les affaires n 06/OOOlF et 06/0042F Au cours de l'année 2008 et à la suite des enquêtes initiées par l'autorité de la concurrence dans les secteurs des produits détergents et des produits cosmétiques, le Groupe Henkel a mis en place un programme de conformité au niveau mondial. Ce programme prévoit notamment l'élaboration et la diffusion d'un code de conduite auprès des employés, l'organisation de séances de formation aux régies de concurrence et un dispositif d'alerte professionnelle permettant aux employés du Groupe Henkel de dénoncer toute pratique illégale (ci-après, le «Programme de Conformité»). Le Directeur juridique et Directeur conformité du Groupe Henkel est chargé de la mise en œuvre du Programme de Conformité. Ce Programme de Conformité est présenté de manière détaillée dans la première section (I). Henkel AG & Co. KGaA et Henkel France S.A. (ci-après, «Henkel»)' ont reçu une notification de griefs dans les affaires 06/0001F et 06/00042F relatives à des pratiques mises en œuvre en France entre janvier 2003 et février 2006 dans le secteur des produits d'entretien et dans le secteur des produits d'hygiène et de soins du corps. Henkel envisage de ne pas contester les griefs qui lui ont été notifiés par l'autorité de la concurrence. Dans le cadre de cette éventuelle procédure de non-contestation des griefs, Henkel envisage, sur le fondement de l'article L III du code de commerce, de prendre des engagements visant à améliorer, pour la France, son Programme de Conformité existant, en prenant des engagements de conformité supplémentaires en matière de formation, d'audit et d'élaboration de rapports sur la mise en œuvre de ses engagements en France. Ces améliorations sont présentées de manière détaillée dans la seconde section (II). I. Présentation du Programme de Conformité existant Le Groupe Henkel a déjà mis en place pour l'ensemble de ses activités un Programme de Conformité comprenant les documents suivants : code de conduite, lignes directrices portant sur la participation à des réunions d'association professionnelles, instructions à suivre pour les contacts bilatéraux avec les concurrents et "-Do 's and Don 'ts". 1. Code de conduite et lignes directrices Le Groupe Henkel diffuse un code de conduite, qui traite notamment de la conformité aux règles de concurrence, à tous ses employés en France, ainsi que systématiquement aux nouveaux employés lors de leur prise de fonction en France. Tous les ans, il est demandé aux employés du Groupe Henkel en France ayant des fonctions d'encadrement de certifier avoir respecté le code de conduite ainsi que toutes les autres règles internes. Le Groupe Henkel diffuse également des lignes directrices portant sur le droit de la concurrence et la participation aux réunions d'associations professionnelles. Ces lignes directrices sont distribuées à tous les employés et nouveaux employés du Groupe Henkel, qui Henkel France S.A. sera désignée ci-après Henkel France.

2 sont particulièrement exposés aux problématiques de conformité aux règles de concurrence (ci-après, les «Employés Concernés»), à savoir : Les Directeurs généraux, les Directeurs commerciaux, les Directeurs marketing et les Directeurs des achats ; Les employés des Directions commerciales, des Directions marketing et des Directions des achats ; et Les employés qui assistent régulièrement aux réunions d'associations professionnelles. Le Groupe Henkel met également à la disposition de ses employés une liste de "Do 's and Don 'ts " et les instructions à suivre pour les contacts bilatéraux avec les concurrents qui présentent de façon synthétique les comportements interdits par le droit de la concurrence dans le cadre des relations avec des clients ou des concurrents. Le document "Z)o 's and Don 'ts " précise que les employés doivent consulter la Direction juridique du Groupe Henkel, s'ils ont des doutes sur les règles applicables. 2. Formation et e-learning Tous les employés ayant des fonctions d'encadrement reçoivent une formation aux principes fondamentaux du droit de la concurrence. Les Employés Concernés reçoivent des formations approfondies qui sont obligatoires ; ils participent notamment à des séances de formation en présentiel environ une fois tous les trois ans. Des outils de formation au droit de la concurrence en ligne, avec des mises en situation adaptées aux activités concernées, sont également disponibles sur l'intranet de Henkel France. Chaque Employé Concerné ayant des fonctions d'encadrement est tenu de valider, au moins une fois par an, un module en ligne consacré au droit de la concurrence. De surcroît, une formation au droit de la concurrence est organisée régulièrement pour les Employés Concernés récemment recrutés ou récemment nommés à de nouvelles fonctions et qui n'auraient pas déjà assisté à une formation. Les registres de présence aux séances de formation sont conservés par la Direction juridique de Henkel France. 3. Contacts avec les concurrents Les contacts avec les concurrents (à l'occasion de réunions d'associations professionnelles ou autres) font l'objet de règles spécifiques. Une autorisation écrite doit être sollicitée auprès du Senior Corporate Vice-Président responsable de la branche d'activités ou de la fonction support concernée avant toute réunion entre un employé de Henkel et l'un de ses homologues chez un concurrent. Lorsque cette première autorisation est accordée, l'approbation du Directeur juridique et Directeur conformité du Groupe Henkel est également requise. II peut décider qu'un juriste assistera à la réunion.

3 4. Directeur conformité du Groupe Henkel et Comité Conformité France Le Directeur juridique et Directeur conformité du Groupe Henkel est chargé de mettre en œuvre et de faire respecter le Programme de Conformité dans l'ensemble du Groupe Henkel. Il rend compte de cette mission au directoire et au comité d'audit du conseil de surveillance de Henkel AG & Co. KGaA. En France, un comité conformité France (ci-après, le «Comité Conformité France») est chargé de mettre en œuvre et de faire respecter le Programme de Conformité. Le Comité Conformité France rend compte de cette mission au département conformité du Groupe Henkel et à la Direction de l'audit interne du Groupe Henkel. Le Comité Conformité France est composé du Directeur juridique, du Directeur financier et du Directeur des ressources humaines de Henkel France. 5. Dispositif d'alerte Les employés de Henkel peuvent faire part, à titre confidentiel, de leurs soupçons concernant l'existence d'infractions aux règles de concurrence grâce à une ligne téléphonique d'alerte professionnelle ou en contactant le Directeur conformité du Groupe Henkel, le Directeur juridique ou le Directeur des ressources humaines en France par tout moyen (courrier, , contact direct). Les employés de Henkel France qui rapportent l'existence d'une violation potentielle des règles de concurrence bénéficient de mesures de protection contre toute mesure de représailles. Le dispositif d'alerte professionnelle, lorsqu'il implique un traitement automatisé de données personnelles, est mis en place dans le respect de la réglementation en vigueur et notamment des dispositions de la loi «Informatique et Libertés». 6. Sanctions en cas de non-respect du code de conduite Le règlement intérieur de Henkel France prévoit que toute infraction au code de conduite, et notamment aux règles de concurrence, pourra donner lieu à des sanctions appropriées conformément au droit du travail applicable en France. ffi

4 II. Les engagements supplémentaires proposés par Henkel pour la France 1. Consignation du programme de conformité dans un document unique, clair et actualisé Henkel France s'engage à élaborer un document unique, clair et actualisé décrivant l'ensemble de son programme de conformité au droit de la concurrence tel qu'amélioré conformément aux présents engagements (ci-après, le «Programme de Conformité Amélioré»). Ce document rédigé en français sera approuvé par le comité exécutif de Henkel France qui prendra un engagement ferme et explicite de veiller à son application. Il sera préfacé et signé par le Président de Henkel France et sera distribué à l'ensemble des Employés Concernés actuels et futurs de Henkel France. Il sera également disponible sur l'intranet de Henkel France et accessible par l'ensemble des employés de Henkel France. Ce document consolidé comportera en annexe les sections du code de conduite du Groupe Henkel relatives à la conformité au droit de la concurrence, ainsi que les lignes directrices de Henkel concernant les contacts avec les concurrents, y compris les contacts ayant lieu dans le cadre de réunions d'associations professionnelles. Henkel France s'engage à actualiser ce document unique en français chaque fois que cela sera nécessaire pour prendre en compte les évolutions de son Programme de Conformité Amélioré. 2. Responsable Conformité France Henkel France s'engage à nommer un juriste à la fonction de responsable conformité pour la France (ci-après, le «Responsable Conformité France»), lequel sera basé en France et sera employé par Henkel France. Le Responsable Conformité France aura pour mission de s'assurer de la mise en œuvre effective du Programme de Conformité Amélioré en France. Le Responsable Conformité France rendra compte régulièrement au responsable conformité du Groupe Henkel et agira sous l'autorité du Directeur juridique et Directeur conformité du Groupe Henkel afin de disposer d'une autorité incontestable au sein de l'entreprise. Il disposera également des moyens humains et financiers suffisants pour assurer sa mission. En particulier, Henkel France s'engage à faire en sorte que la Direction Juridique et la Direction Financière assistent efficacement le Responsable Conformité France dans l'exercice de ses fonctions. Le Responsable Conformité France présidera le Comité Conformité France. Il rendra compte à chaque réunion du Comité Conformité France de la mise en œuvre et du suivi du Programme de Conformité Amélioré. Le Responsable Conformité France rendra compte chaque année de la mise en œuvre et du suivi du Programme de Conformité Amélioré au Président et au comité exécutif de Henkel France. En cas de découverte d'une infraction ou pour toute autre question stratégique liée à la politique de conformité ou au Programme de Conformité Amélioré, le Responsable

5 Conformité France s'adressera directement au Directeur juridique et Directeur conformité du Groupe Henkel, ainsi qu'au Président et au Directeur juridique de Henkel France. 3. Augmentation de la fréquence des formations Henkel France s'engage à augmenter la fréquence des formations aux règles de concurrence qui sont dispensées aux Employés Concernés. Les Employés Concernés seront tenus de participer à une séance obligatoire de formation au moins une fois par an. Ces formations viseront plus particulièrement à sensibiliser les Employés Concernés sur l'interdiction des ententes, des pratiques concertées et des échanges d'informations sensibles avec les concurrents, notamment dans le cadre d'associations professionnelles, ainsi qu'à l'interdiction des restrictions verticales. Les séances de formation seront animées par le Responsable Conformité France et le Directeur juridique de Henkel France qui s'attacheront à présenter les règles de droit de la concurrence de façon didactique et à organiser des mises en situation reflétant les situations concrètes auxquelles les Employés Concernés peuvent être confrontés. Tout Employé Concerné qui, pour des raisons personnelles ou professionnelles, ne participe pas à la session de formation annuelle obligatoire devra assister à une session de rattrapage ou à la prochaine session de formation au droit de la concurrence destinée aux nouveaux employés. Les registres de présence aux sessions de formation seront conservés par le Responsable Conformité France. Les Employés Concernés seront également tenus de suivre un module de formation obligatoire en ligne au moins deux fois par an. A la fin de chaque module en ligne, les Employés Concernés seront soumis à une épreuve de connaissance portant sur des questions de conformité au droit de la concurrence. Les Employés Concernés qui auront répondu correctement à moins de 80 % des questions de l'épreuve devront suivre à nouveau cette formation en ligne le mois suivant. S'ils échouent à nouveau, ils devront participer à une session de formation de rattrapage ou à la prochaine session de formation destinée aux nouveaux employés. La liste des employés de Henkel France ayant suivi des modules de formation en ligne sera conservée par le Responsable Conformité France. Henkel France s'engage à organiser ces sessions de formation au droit de la concurrence (formation en présentiel et formation en ligne) pour une période de dix ans. A l'issue de cette période de dix ans et au vu de son expérience, Henkel pourra ajuster le format ainsi que la fréquence des formations au droit de la concurrence. 4. Formations dédiées aux nouvelles règles applicables aux relations contractuelles avec les distributeurs En plus du renforcement des formations précitées, Henkel France s'engage à organiser des séances de formation spécifiques à l'attention des Employés Concernés chaque fois qu'ils seront affectés par un nouveau texte (loi, décret, arrêté, circulaire ; directive.

6 règlement ou lignes directrices de l'union européenne) modifiant significativement les relations contractuelles avec les distributeurs L'objectif de ces formations sera de former les Employés Concernés aux évolutions apportées par le nouveau texte et d'examiner comment ces évolutions juridiques devront être mises en œuvre dans le respect des règles de concurrence. Les séances de formation seront animées par la Direction juridique qui s'attachera à présenter ces nouvelles règles de façon didactique et adaptée aux situations concrètes auxquelles les Employés Concernés seront confrontés. 5. Attestations de conformité Chaque Directeur général d'une branche d'activités et chaque responsable d'une fonction support en France (Directeur juridique, Directeur fmancier) signe chaque année une attestation, dans laquelle il confirme que les règles, standards et procédures internes à Henkel ainsi que les lois et réglementations en vigueur ont été respectés dans les activités ou fonctions sous sa direction. 6. Insertion dans les contrats de travail futurs d'une clause relative aux sanctions applicables en cas de violation des règles de concurrence Henkel France s'engage à insérer dans les contrats de travail, qui seront signés à l'avenir avec tout Employé Concerné nouvellement embauché, une clause stipulant que toute violation des règles de concurrence fera l'objet d'une sanction appropriée conformément aux dispositions du code du travail (avertissement, blâme, mise à pied, licenciement). Ces sanctions disciplinaires pourront aller jusqu'au licenciement pour faute lourde en cas d'infraction grave aux règles de concurrence. La mise en œuvre de ces sanctions devra être effective et adaptée à la situation individuelle et au comportement de l'intéressé. 7. Des audits réguliers et approfondis du respect des règles de concurrence Le Responsable Conformité France sera responsable de l'organisation, en coopération avec le service juridique, d'audits du respect des règles de concurrence qui seront réalisés au moins une fois tous les trois ans, de manière aléatoire, au sein des activités françaises. Ces audits incluront à la fois des vérifications de documents (tels que s, notes manuscrites, agendas, comptes rendus de réunions, notes de frais, etc.) sélectionnés de manière aléatoire chez les Employés Concernés et des interviews d'employés Concernés (sur la base d'un échantillon). Ces audits seront menés non seulement au sein des activités détergents et cosmétiques de Henkel France, mais également au sein des activités adhésifs. A l'issue de ces audits, le Responsable Conformité France préparera, ou fera préparer par un conseil extérieur, un rapport résumant les principales conclusions de l'audit et présentant d'éventuelles recommandations pour améliorer les procédures mises en place par le Programme de Conformité Amélioré. Henkel France s'engage à mener en France des audits réguliers et approfondis du respect des règles de concurrence pour une période de dix ans.

7 8. Renforcement du dispositif d'alerte professionnelle Les employés de Henkel France pourront faire part, à titre confidentiel ou anonyme, de leurs soupçons concernant l'existence d'infractions aux règles de concurrence grâce à une ligne téléphonique d'alerte professionnelle en français, ou en contactant le Responsable Conformité France, le Directeur juridique France ou le Directeur des ressources humaines France par tout moyen (courrier, , téléphone, contact direct). Afin d'encourager ses employées à dénoncer toute infraction au droit de la concurrence dont ils auraient connaissance, Henkel France s'engage à : - protéger contre toute mesure de représailles tout employé ayant dénoncé l'existence d'une infraction potentielle au droit de la concurrence à laquelle il n'aurait pas participé personnellement ; - exonérer de sanction disciplinaire, sauf cas exceptionnel, tout employé ayant dénoncé une infraction potentielle au droit de la concurrence à laquelle il aurait lui-même participé, si l'infraction dénoncée n'est pas encore connue du Comité Conformité France et est suffisamment documentée pour établir une infraction spécifique. Henkel France s'engage à réunir le Comité Conformité France à la suite d'une alerte révélant des faits vraisemblables et crédibles, qui pourraient constituer une violafion potentielle sérieuse des règles de concurrence. Le Comité Conformité France mettra en œuvre les procédures d'enquête nécessaires afin de confirmer les faits dénoncés. Si la matérialité des faits est confirmée, le Comité Conformité France prendra toutes les mesures qu'il estime nécessaires pour mettre fin à la violation des règles de concurrence (y compris des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu'au licenciement). Une note spécifique décrivant cette procédure d'alerte sera incluse dans le Programme de Conformité Amélioré. 9. Audit interne et rapport annuel à l'autorité de la concurrence sur la mise en œuvre du Programme de Conformité Amélioré au sein de Henkel France Henkel France s'engage à organiser tous les ans un audit concernant le respect des procédures mises en place par le Programme de Conformité Amélioré. A l'issue de chacun des cinq premiers audits, Henkel France s'engage à rédiger et à mettre à disposition de l'autorité de la concurrence un rapport sur le respect des procédures mises en place par le Programme de Conformité Amélioré. Henkel France s'engage à indiquer notamment dans son rapport les éléments suivants : Le contenu des programmes de formation en présentiel ; La liste des employés de Henkel France qui ont participé aux séances de formation ; La liste des employés de Henkel France qui ont suivi les modules de formation en ligne, ainsi que les résultats ;

8 - Le cas échéant, la liste des formations spécifiques dédiées aux nouvelles règles applicables aux relations industrie-commerce prévue au point II-4 ; - Le cas échéant, les nouvelles versions du code de conduite, des lignes directrices, des instructions à suivre pour les contacts bilatéraux et des "Do 's and Don 'ts " relatifs aux règles de concurrence et à la participation aux réunions des associations professionnelles. En fonction du résultat de chacun de ces audits, Henkel France s'engage, si nécessaire, à amender le Programme de Conformité Amélioré en vue d'accroître son efficacité. Le rapport sera préparé par le Responsable Conformité France qui se rendra disponible en vue de répondre à toutes questions de l'autorité de la concurrence sur la mise en œuvre du Programme de Conformité Amélioré. Henkel mettra en œuvre l'ensemble de ces engagements en France dans un délai de six mois à compter de la décision de l'autorité de la concurrence. #741087

ENGAGEMENTS PROPOSES PAR LA SOCIETE LAÏTA S JV.S. A L'AUTORITE DE LA CONCURRENCE DANS LE CADRE DE LA SAISINE N 12/0003F

ENGAGEMENTS PROPOSES PAR LA SOCIETE LAÏTA S JV.S. A L'AUTORITE DE LA CONCURRENCE DANS LE CADRE DE LA SAISINE N 12/0003F BREDIN PRAT ENGAGEMENTS PROPOSES PAR LA SOCIETE LAÏTA S JV.S. A L'AUTORITE DE LA CONCURRENCE DANS LE CADRE DE LA SAISINE N 12/0003F Le 22 octobre 2013, la société Laïta S.A.S. (RCS Btest 380 656 439) a

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 REGLES DE CERTIFICATION MARQUE MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus

Plus en détail

MANITOWOC. Bulletin d'orientation de l'entreprise. Circulaire originale En remplacement de la circulaire 103 datée du 22 septembre 1999

MANITOWOC. Bulletin d'orientation de l'entreprise. Circulaire originale En remplacement de la circulaire 103 datée du 22 septembre 1999 Page 1 MANITOWOC Bulletin d'orientation de l'entreprise Objet : Éthique Circulaire originale En remplacement de la circulaire 103 datée du 22 septembre 1999 CIRCULAIRE 103 2 décembre 2002 EXPIRATION :

Plus en détail

Directive 8: Sponsored Access

Directive 8: Sponsored Access SIX Swiss Exchange SA Directive 8: Sponsored Access du 9..0 Entrée en vigueur: 07.04.04 Directive 8: Sponsored Access 07.04.04 Sommaire. But et fondement.... Définitions.... Sponsored Access (SA).... Sponsoring

Plus en détail

Code Disciplinaire. Commission Disciplinaire de Première Instance Commission Disciplinaire d Appel Règlement de Fonctionnement

Code Disciplinaire. Commission Disciplinaire de Première Instance Commission Disciplinaire d Appel Règlement de Fonctionnement Code Disciplinaire Commission Disciplinaire de Première Instance Commission Disciplinaire d Appel Règlement de Fonctionnement Version 17/05/2013 STATUTS F.I.J. : ANNEXE 1 : CODE DISCIPLINAIRE de la FIJ

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAGIAIRES article 1 Dispositions générales Le présent règlement est établi conformément aux dispositions des articles L 6352-3 et L. 6352-4 et R 6352-1 à R 6352-15 du

Plus en détail

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015

Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Les articles modifiés par la loi Macron au 30 janvier 2015 Pour faciliter lecture, les textes nouveaux ou ajouts à des textes existants figurent en bleu, les suppressions en rouge. Les textes en noir ne

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- DÉCEMBRE 2014 NOTE N 24 LA

Plus en détail

Chapitre Ier : Qualifications.

Chapitre Ier : Qualifications. G / Vte fds comm forma Décret n 98-246 du 2 avril 1998 relatif à la qualification professionnelle exigée pour l'exercice des activités prévues à l'article 16 de la loi n 96-603 du 5 juillet 1996 relative

Plus en détail

Politique en matière de traitement des demandes d'information et des réclamations

Politique en matière de traitement des demandes d'information et des réclamations Politique en matière de traitement des demandes d'information et des réclamations Validée formellement par le comité exécutif le 21 août 2014; mise en application dès le 1 er juillet 2014. Le présent document

Plus en détail

SALMON et Associés Avocats à la Cour

SALMON et Associés Avocats à la Cour SALMON et Associés Avocats à la Cour Philippe SALMON Avocat DESS Droit des Affaires DJCE Certificat de Spécialisation en droit du Travail Et droit de la distribution REUNION D INFORMATION CGPME 5 Juin

Plus en détail

Règlement d'organisation

Règlement d'organisation Règlement d'organisation de l'organisme d'autorégulation de l'association Suisse d'assurances pour la lutte contre le blanchiment d'argent (en vigueur depuis le 7 novembre 2013) Impressum Editeur: Secrétariat

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION SOMMAIRE 3.1. Constitution du dossier de demande 3.2. Processus d'évaluation initiale Rev. 9 mai 2012 PROCESSUS D'OBTENTION

Plus en détail

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes

Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes Accord sur l égalité professionnelles entre les femmes et les hommes PREAMBULE Dans le but de concrétiser les dispositions légales visant à instaurer l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,

Plus en détail

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale Dispositions législatives relatives au chapitre : La protection des droits de la personne Code de la santé publique Dispositions introduites

Plus en détail

Coach motive est un organisme de formation professionnel indépendant dont le siège social est au 1 allée des 4 sous 95160 Montmorency

Coach motive est un organisme de formation professionnel indépendant dont le siège social est au 1 allée des 4 sous 95160 Montmorency I PRÉAMBULE Coach motive est un organisme de formation professionnel indépendant dont le siège social est au 1 allée des 4 sous 95160 Montmorency Coach motive est déclaré sous le numéro de déclaration

Plus en détail

SYNTHESE SUR LE RENFORCEMENT DES OBLIGATIONS DANS LES RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS

SYNTHESE SUR LE RENFORCEMENT DES OBLIGATIONS DANS LES RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS LOI N 2014-344 DU 17 MARS 2014 RELATIVE A LA CONSOMMATION juin SYNTHESE SUR LE RENFORCEMENT DES OBLIGATIONS DANS LES RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS 25/04/2014 I. CONDITIONS GENERALES DE VENTE L article

Plus en détail

STATUTS VERSION 2014. Elle est constituée en date du 29 septembre 2009. La liste des membres fondateurs est annexée aux présents statuts.

STATUTS VERSION 2014. Elle est constituée en date du 29 septembre 2009. La liste des membres fondateurs est annexée aux présents statuts. STATUTS VERSION 2014 I. DISPOSITIONS GENERALES Article 1 L Association des Commerçants de Collonge-Bellerive et Vésenaz (ci-après l'association) est une association de droit suisse au sens des articles

Plus en détail

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article...

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article... Page 1 sur 5 Code de l'éducation Version consolidée au 31 mars 2011 Partie législative Première partie : Dispositions générales et communes Livre Ier : Principes généraux de l'éducation Titre III : L'obligation

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail

Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition des matériels roulants des lignes 15, 16 et 17

Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition des matériels roulants des lignes 15, 16 et 17 Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20131211-2013-546-DE Date de télétransmission : 16/12/2013 Date de réception préfecture : 16/12/2013 Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition

Plus en détail

EXIGENCES MINIMALES RELATIVES À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS LORS DE SONDAGES RÉALISÉS PAR UN ORGANISME PUBLIC OU SON MANDATAIRE

EXIGENCES MINIMALES RELATIVES À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS LORS DE SONDAGES RÉALISÉS PAR UN ORGANISME PUBLIC OU SON MANDATAIRE EXIGENCES MINIMALES RELATIVES À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS LORS DE SONDAGES RÉALISÉS PAR UN ORGANISME PUBLIC OU SON MANDATAIRE JUIN 1999 Exigences minimales relatives à la protection des

Plus en détail

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques LOT N 2 ASSURANCE «RESPONSABILITE CIVILE ET RISQUES ANNEXES» Procédure adaptée (article 28 du code des marchés publics) Le présent dossier comporte : 1/

Plus en détail

1 - Les conditions légales et réglementaires

1 - Les conditions légales et réglementaires LES REMPLACEMENTS 1. Les conditions légales et réglementaires 2. Formalités diverses - obligations 3. Responsabilités du médecin remplacé et du médecin remplaçant 1 1 - Les conditions légales et réglementaires

Plus en détail

MODALITES D'APPLICATION DE LA KEYMARK. "Refroidisseurs de lait en vrac à la ferme "

MODALITES D'APPLICATION DE LA KEYMARK. Refroidisseurs de lait en vrac à la ferme Organisme certificateur 11, avenue Francis Le Pressensé F 93571 SAINT-DENIS LA PLAINE CEDEX MODALITES D'APPLICATION DE LA KEYMARK "Refroidisseurs de lait en vrac à la ferme " N d identification AFAQ AFNOR

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (89) 2 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES SUR LA PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL UTILISÉES À DES FINS D'EMPLOI 1 (adoptée

Plus en détail

ÉNERGIE. - Groupement de commandes. - Formules

ÉNERGIE. - Groupement de commandes. - Formules Litec Formulaire des Maires Cote : 02,2012 Date de fraîcheur : 10 Juillet 2012 Fasc. 293-30 : ÉNERGIE. - Groupement de commandes. - Formules Sommaire analytique FORM. 1. - Délibération du conseil municipal

Plus en détail

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques LOT N 1 ASSURANCE «DOMMAGE AUX BIENS ET RISQUES ANNEXES» Procédure adaptée (article 28 du code des marchés publics) Le présent dossier comporte : 1/ Fiche

Plus en détail

Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud QUESTIONS - REPONSES SUR LE MARQUAGE CE DES ENROBES BITUMINEUX A CHAUD

Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud QUESTIONS - REPONSES SUR LE MARQUAGE CE DES ENROBES BITUMINEUX A CHAUD Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud QUESTIONS - REPONSES SUR LE MARQUAGE CE DES ENROBES BITUMINEUX A CHAUD (Version 11 juillet 2008) 1- Quels enrobés doivent être marqués? Tous les enrobés bitumineux

Plus en détail

Le compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps (CET) Le compte épargne-temps (CET) Comment mettre en place le compte épargne-temps? Le compte épargne temps est mis en place par convention ou accord collectif de branche, de groupe, d'entreprise ou d'établissement

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence. Le Chef du gouvernement ; Pour contreseing

1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence. Le Chef du gouvernement ; Pour contreseing 1Q9 Projet de décret n du pris pour l'application de la loi no 20-13 relative au Conseil de la concurrence Pour contreseing Le Ministre Délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires Générales

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

Article 1 er. Code de la santé publique Texte précédent. Nouveau texte. 28/11/2012 Evelyne Pierron Consultants. Article R5121-25

Article 1 er. Code de la santé publique Texte précédent. Nouveau texte. 28/11/2012 Evelyne Pierron Consultants. Article R5121-25 Tableau comparatif Décret n 2012-1244 du 8 novembre 2012 relatif au renforcement des dispositions en matière de sécurité des médicaments à usage humain soumis à autorisation de mise sur le marché et à

Plus en détail

CONVENTION. sur le contrôle du travail au noir dans le canton du Valais

CONVENTION. sur le contrôle du travail au noir dans le canton du Valais Case postale 141 1950 Sion Tél. : 027/327.51.11 Fax : 027/327.51.80 CONVENTION sur le contrôle du travail au noir dans le canton du Valais Le Conseil d'etat du canton du Valais et les parties ci-après

Plus en détail

Les présentes Conditions Générales de vente régissent les rapports entre :

Les présentes Conditions Générales de vente régissent les rapports entre : Les présentes Conditions Générales de vente régissent les rapports entre : D une part, la société Atoopharm, société à responsabilité limitée, au capital de 112.750 Euros, dont le siège est situé à Seine

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC.

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. CONTEXTE : Alcoa Inc. («Alcoa») et sa direction se sont engagés à mener toutes leurs activités dans le monde entier, avec éthique et en conformité

Plus en détail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail les infos DAS - n 051 7 avril 2015 Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail Les entreprises se trouvant régulièrement confrontées à des cas d infraction routières

Plus en détail

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX. ARTICLE 1 er DEFINITION

ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX. ARTICLE 1 er DEFINITION ANNEXE AU REGLEMENT INTERIEUR DE LA FFGOLF STATUTS ET REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES DEPARTEMENTAUX ARTICLE 1 er DEFINITION L'association dite Comité Départemental de Golf de est une association Loi 1901

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LES ENQUÊTES ADMINISTRATIVES INTERNES MENEES PAR LE BUREAU DE L'INSPECTEUR GÉNÉRAL

DIRECTIVES POUR LES ENQUÊTES ADMINISTRATIVES INTERNES MENEES PAR LE BUREAU DE L'INSPECTEUR GÉNÉRAL DIRECTIVES POUR LES ENQUÊTES ADMINISTRATIVES INTERNES MENEES PAR LE BUREAU DE L'INSPECTEUR GÉNÉRAL INTRODUCTION 1. L'Organisation est soucieuse de maintenir un environnement de travail qui favorise l'intégrité

Plus en détail

LA COMMISSION DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LA COMMISSION DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission ~ UEMOA RÈGLEMENT D'EXECUTION N~(t..~.:.~.9.1 RELATIF AUX REGLES PRUDENTIELLES PORTANT SUR LES RISQUES COURTS, AUX MECANISMES DE GARANTIE ET

Plus en détail

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE 1 - L'APPLICATION DE LA GARANTIE DANS LE TEMPS (Application de la garantie dans le temps dans les assurances de responsabilité avant

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise

Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise http://www.droit-technologie.org Présente : Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise Olivier Rijckaert Avocat au barreau de Bruxelles,

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT

SÉNAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT PROJET DE LOI adopté le 20 novembre 1974. N 39 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1974-1975 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT relatif aux. opérations des entreprises d'assurances dommages relevant des

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACPA

REGLEMENT INTERIEUR ACPA REGLEMENT INTERIEUR ACPA Association le Coeur sur la Patte pour les Animaux déclarée à la Préfecture du Loiret le 4 Juin 2014 Publiée au Journal Officiel sous le numéro W452012356 le 14 Juin 2014 Ce règlement

Plus en détail

Société française d'économie rurale

Société française d'économie rurale Article 1 : L'association dite «Société Française d'économie Rurale}} est régie par la loi du 1er juillet 1901 et par les présents statuts. Article 2 : Le siége social de la SFERest au 19 avenue du Maine,

Plus en détail

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib ; vu la loi n 34-03 relative aux établissements de c

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de 15 MAI 2007. - Loi relative à la création de la fonction de gardien de la paix, à la création du service des gardiens de la paix et à la modification de l'article 119bis de la nouvelle loi communale (1)

Plus en détail

Le Directeur général de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

Le Directeur général de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision du Directeur général de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 23 mars 2009 portant mise en demeure de la société Free SAS de se conformer aux obligations

Plus en détail

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012)

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX (Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Missions Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d'emplois

Plus en détail

CONTRAT D'ASSURANCE ET MODALITES DE RESILIATION. Article juridique publié le 16/02/2015, vu 1139 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine

CONTRAT D'ASSURANCE ET MODALITES DE RESILIATION. Article juridique publié le 16/02/2015, vu 1139 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine CONTRAT D'ASSURANCE ET MODALITES DE RESILIATION Article juridique publié le 16/02/2015, vu 1139 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine I Le défaut d information ou l information tardive du délai de préavis

Plus en détail

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS La présente politique fournit des lignes directrices aux administrateurs, aux dirigeants, aux employés et aux consultants de Groupe HNZ Inc.

Plus en détail

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises UCvD 2010/06 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises: état des lieux 16/03/2010 1 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises Plan 1. Principe de l interdiction de la mise à disposition

Plus en détail

Politique sur l accès aux documents et sur la protection des renseignements personnels

Politique sur l accès aux documents et sur la protection des renseignements personnels Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1511-00-12 Nombre de pages : 6 Politique sur l accès aux documents et sur la protection des renseignements personnels Amendée par le Comité exécutif le 4 octobre 2006

Plus en détail

Droit social R È G L E M E N T A T I O N. Fraude au détachement de travailleurs et travail illégal Décret du 30 mars 2015

Droit social R È G L E M E N T A T I O N. Fraude au détachement de travailleurs et travail illégal Décret du 30 mars 2015 Lettre d information 19 Droit social R È G L E M E N T A T I O N Fraude au détachement de travailleurs et travail illégal Décret du 30 mars 2015 ~ Portage salarial Ordonnance du 2 avril 2015 ~ Convention

Plus en détail

Vu le Code monétaire et financier, notamment ses articles L. 612-23-1, R. 612-29-3 et R. 612-29-4 ;

Vu le Code monétaire et financier, notamment ses articles L. 612-23-1, R. 612-29-3 et R. 612-29-4 ; AUTORITÉ DE CONTRÔLE PRUDENTIEL ET DE RÉSOLUTION ----- Instruction n 2015-I-02 relative au formulaire de nomination ou de renouvellement de dirigeant des organismes du secteur assurance L Autorité de contrôle

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION

POLITIQUE DE DÉNONCIATION POLITIQUE DE DÉNONCIATION APPROUVÉE PAR LE COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE LE 11 DÉCEMBRE 2013 APPROUVÉE PAR LE COMITÉ D AUDIT LE 25 MARS 2014 APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

Avis relatif à la note approuvée par le Gouvernement flamand concernant une publicité accrue de la politique salariale au sein de l'autorité flamande.

Avis relatif à la note approuvée par le Gouvernement flamand concernant une publicité accrue de la politique salariale au sein de l'autorité flamande. ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacycommission.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacycommission.be COMMISSION

Plus en détail

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES

LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES LE TITRE PROFESSIONNEL ASSISTANT(E) RESSOURCES HUMAINES Dispositif innovant de formation et d acquisition de compétences RH au service de votre Entreprise! Notre organisme de formation propose depuis 2009,

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB 5F1134] Références du document 5F1134 Date du document 10/02/99 2. Fonctionnement. 23 Le CET est alimenté par

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION REGLEMENT DE CONSULTATION visant à l attribution d un marché de fournitures informatiques et de pièces détachées dans le cadre du fonctionnement du système d information du Palais omnisports de Paris-Bercy

Plus en détail

Sur le rapport du ministre du travail et de la sécurité sociale, Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4 et 125 (alinéa 2);

Sur le rapport du ministre du travail et de la sécurité sociale, Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4 et 125 (alinéa 2); Décret exécutif n 2006-223 du 25 Joumada El Oula 1427 correspondant au 21 juin 2006 portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l'organisme de prévention des risques professionnels

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443. M. Olivier Yeznikian Rapporteur

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443. M. Olivier Yeznikian Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 0903439, 0903440, 0903441, 0903442, 0903443 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Olivier Yeznikian Rapporteur M. Charles-Edouard Minet Rapporteur 4ublic Le

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION 02 CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION

Plus en détail

DES RESSOURCES INFORMATIQUES DE L'IFMA

DES RESSOURCES INFORMATIQUES DE L'IFMA CHARTE POUR L'UTILISATION DE L'IFMA DES RESSOURCES INFORMATIQUES La présente charte a pour objet de définir les règles d'utilisation des moyens et systèmes informatiques de l'institut Français de Mécanique

Plus en détail

Règlement Intérieur. Les modifications au règlement intérieur ont été adoptées en assemblée Générale le 28 août 2014 à Holtzheim.

Règlement Intérieur. Les modifications au règlement intérieur ont été adoptées en assemblée Générale le 28 août 2014 à Holtzheim. Gravière du Fort Règlement Intérieur Les modifications au règlement intérieur ont été adoptées en assemblée Générale le 28 août 2014 à Holtzheim. Par plongée nous entendrons par extension toute activité

Plus en détail

Cabinet d Avocat Patrick DUPIRE

Cabinet d Avocat Patrick DUPIRE Cabinet d Avocat Patrick DUPIRE Avocat au Barreau DIPLOME DE L INSTITUT DE DROIT DES AFFAIRES D.E.S.S. DE FISCALITE DES ENTREPRISES DIPLOME JURISTE CONSEIL D ENTREPRISE LE CHOIX D UN PACTE D ASSOCIES DANS

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

Projet de règlement général de l AMF sur le financement participatif

Projet de règlement général de l AMF sur le financement participatif Projet de règlement général de l AMF sur le financement participatif 1. L article 211-2 est ainsi rédigé : I. - Au sens du I de l'article L. 411-2 du code monétaire et financier, ne constitue pas une offre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 24 mai 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 18 sur 63 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 22 mai 2015

Plus en détail

VADE-MECUM des droits et devoirs du géomètre-expert stagiaire et du maître de stage

VADE-MECUM des droits et devoirs du géomètre-expert stagiaire et du maître de stage VADE-MECUM des droits et devoirs du géomètre-expert stagiaire et du maître de stage 14 juin 2011 1/11 Préambule Dans le cadre de la nécessaire communication auprès des jeunes en formation, le Conseil supérieur

Plus en détail

GDF SUEZ DISPOSITIF ETHIQUE ET COMPLIANCE

GDF SUEZ DISPOSITIF ETHIQUE ET COMPLIANCE GDF SUEZ DISPOSITIF ETHIQUE ET COMPLIANCE INTRODUCTION L'expression de nos valeurs et le respect de notre éthique s'affirment d'abord par le comportement intègre des administrateurs et des collaborateurs

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE

CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Rabat, le 25 décembre 2000 CIRCULAIRE N 06/00 RELATIVE A LA GESTION INDIVIDUELLE DE PORTEFEUILLE EN VERTU D UN MANDAT PAR UNE SOCIETE DE BOURSE Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212

Plus en détail

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ----- NOR : SAA0402629DL DELIBERATION N 2005-13 APF DU 13 JANVIER 2005 portant modification de la délibération n 2001-200 APF du 4 décembre 2001 portant code de procédure

Plus en détail

Directive de la Direction 6.2. Utilisation d Internet, de la messagerie électronique, des réseaux sociaux, de la téléphonie et du poste de travail

Directive de la Direction 6.2. Utilisation d Internet, de la messagerie électronique, des réseaux sociaux, de la téléphonie et du poste de travail Directive de la Direction Directive de la Direction 6.2. Utilisation d Internet, de la messagerie électronique, des réseaux sociaux, de la téléphonie et du poste de travail 1 Base La présente directive

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1.

DIRECTIVE SUR L UTILISATION DES OUTILS INFORMATIQUES, D INTERNET, DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE ET DU TELEPHONE ( JUIN 2005.-V.1. 1 BUT 1.1 Le but de la présente directive est de définir les droits et les devoirs des utilisateurs à propos des moyens de communication (Internet, messagerie électronique, téléphonie) et des postes de

Plus en détail

UE4 COMPTABILITÉ ET AUDIT Corrigé indicatif -

UE4 COMPTABILITÉ ET AUDIT Corrigé indicatif - UE4 COMPTABILITÉ ET AUDIT Corrigé indicatif - DOSSIER 1 : Consolidation PREMIERE PARTIE 1. Présenter sous forme de tableau synthétique : les pourcentages de contrôle, la nature du contrôle, les méthodes

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail Demande d'autorisation de travail tendant la délivrance : d'une d'une d'une de jeune fille Né(e) le de la personne contacter bre de salariés avant l'embauche Type de contrat de travail durée indéterminée

Plus en détail

DEMANDE DES PIÈCES DÉTACHÉES MASERATI CLASSIC

DEMANDE DES PIÈCES DÉTACHÉES MASERATI CLASSIC DEMANDE DES PIÈCES DÉTACHÉES MASERATI CLASSIC PRÈNOM: NOM: SOCIETÉ: ADRESSE: VILLE: TÉLÉPHONE: E-MAIL: MODÈLE DE LA VOITURE: NOMBRE DU CHÂSSIS: RAISON DE LA DEMANDE: GENRE DE LA DEMANDE: PROPRIÉTAIRE DE

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ;

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; 1/9 Avis n 06/2010 du 3 février 2010 Objet : avant-projet de décret relatif à l'archivage administratif La Commission de la protection de la vie privée (ci-après "la Commission") ; Vu la loi du 8 décembre

Plus en détail

FOURNITURE DE MATERIEL DE SERRURERIE. Marché à bons de commande C.C.A.P.

FOURNITURE DE MATERIEL DE SERRURERIE. Marché à bons de commande C.C.A.P. FOURNITURE DE MATERIEL DE SERRURERIE Marché à bons de commande C.C.A.P. MAITRISE D OUVRAGE et MAITRISE D ŒUVRE HABITAT 70 (OPH) 26 rue de Fleurier B.P. 70309 70006 VESOUL Cedex 03.84.96.13.50-03.84.96.13.74

Plus en détail

N 409 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1991-1992. Annexe au procès-verbal de la séance du 15 juin 1992. PROJET DE LOI

N 409 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1991-1992. Annexe au procès-verbal de la séance du 15 juin 1992. PROJET DE LOI N 409 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1991-1992 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 juin 1992. PROJET DE LOI ADOPTÉ AVEC MODIFICATIONS PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, EN DEUXIÈME LECTURE portant adaptation

Plus en détail

Mise en œuvre de la responsabilité du maire

Mise en œuvre de la responsabilité du maire Mise en œuvre de la responsabilité du maire Les conditions d engagement de la responsabilité du maire relèvent du droit commun de l engagement de la responsabilité des personnes publiques. A ce titre,

Plus en détail

La loi NRE. Article 116

La loi NRE. Article 116 La loi NRE La loi sur les nouvelles régulations économiques fixe (art.116) l'obligation pour les sociétés française cotées sur un marché réglementé l'obligation de rendre compte dans leur rapport annuel

Plus en détail

Règlement intérieur. de la Commission de surveillance

Règlement intérieur. de la Commission de surveillance Règlement intérieur de la Commission de surveillance L a loi du 28 avril 1816 dote la Caisse des Dépôts et Consignations d un statut particulier destiné à assurer à sa gestion une indépendance complète

Plus en détail

TITRE III SANTÉ DES SPORTIFS ET LUTTE CONTRE LE DOPAGE. Chapitre II. Lutte contre le dopage. Section 3. Agissements interdits et contrôles

TITRE III SANTÉ DES SPORTIFS ET LUTTE CONTRE LE DOPAGE. Chapitre II. Lutte contre le dopage. Section 3. Agissements interdits et contrôles TITRE III SANTÉ DES SPORTIFS ET LUTTE CONTRE LE DOPAGE Chapitre II Lutte contre le dopage Section 3 Agissements interdits et contrôles Sous-section 1 Organisation des contrôles Paragraphe 2 Examens et

Plus en détail

T : +33 1 47 38 55 00 F : +33 1 47 38 55 55 info@cms-bfl.com www.cms-bfl.com Neuilly-sur-Seine, le 14 décembre 2011

T : +33 1 47 38 55 00 F : +33 1 47 38 55 55 info@cms-bfl.com www.cms-bfl.com Neuilly-sur-Seine, le 14 décembre 2011 CMS Bureau Francis Lefebvre 1-3 Villa Emile Bergerat, 92522 Neuilly-sur-Seine Cedex, France T : +33 1 47 38 55 00 F : +33 1 47 38 55 55 info@cms-bfl.com www.cms-bfl.com Neuilly-sur-Seine, le 14 décembre

Plus en détail

OBJET : FORMULES DE FINANCEMENT EN PREVISION D OBSEQUES.

OBJET : FORMULES DE FINANCEMENT EN PREVISION D OBSEQUES. MINISTERE DE L INTERIEUR ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Paris, le 20/12/06 Le Ministre d Etat, ministre de l'intérieur et de l aménagement du

Plus en détail

BTS CE1 DROIT EVALUATION N 3 Cas de synthèse /Thème 1/L individu au travail

BTS CE1 DROIT EVALUATION N 3 Cas de synthèse /Thème 1/L individu au travail BTS CE1 DROIT EVALUATION N 3 Cas de synthèse /Thème 1/L individu au travail MISE EN SITUATION La SA IMPRESSIONS COULEURS est une imprimerie, fondée par M. Pierreta, qui réalise des travaux d impression

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations Service hébergement, accès au logement, familles vulnérables. PRÉFET DE LA MAYENNE CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 1 DU 4 JANVIER 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 A-10-10 INSTRUCTION DU 23 DECEMBRE 2010 INSTRUCTION RELATIVE A L OBLIGATION DOCUMENTAIRE EN MATIERE DE PRIX

Plus en détail

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 )

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 ) 5112/PC/MS ANNEXE 1 À LA COMMUNICATION F.2 DÉSIGNATION D'UN COMMISSAIRE AUPRÈS D'UNE SOCIÉTÉ DE CAUTIONNEMENT MUTUEL La société de cautionnement mutuel...... (dénomination statutaire)......... (adresse

Plus en détail

CONTRAT DE PARTENARIAT

CONTRAT DE PARTENARIAT CONTRAT DE PARTENARIAT Entre: ODIMAT, SARL au capital de 8700 dont le siège social est situé rue de l'abregain, 62800 Liévin, immatriculée au registre du commerce de Béthune sous le numéro 493 754 824

Plus en détail