Chaînes de modules -String -cables

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chaînes de modules -String -cables"

Transcription

1 Fiche Technico-économique et environnementale Système photovoltaïque de puissance inférieure à 3kWc raccordé au réseau en toiture de maison individuelle Date : Juillet 211 Eléments techniques Un système solaire photovoltaïque transforme le rayonnement solaire en énergie électrique utilisée localement et/ou injectée sur le réseau électrique local. Modules Un module regroupe un ensemble de cellules photovoltaïques. Les principales technologies de cellules utilisées pour des installations domestiques sont les cellules cristallines : monocristallin et polycristallin dont les cellules sont respectivement obtenues à partir d'un ou de plusieurs cristaux. Les cellules monocristallines ont un aspect uniforme proche du noir tandis que les cellules polycristallines ont un aspect de plusieurs teintes bleutées. Les modules sont généralement garantis pour une baisse de rendement à 2 ans inférieure à 2%. La durée de vie réelle des modules peut toutefois être largement supérieure, plus de 3 ans, si ceux-ci ne sont pas démontés à la fin du contrat d'achat de l'électricité (2 ans). Système d'intégration / de support Descriptif technologique Conditions techniques de mise en œuvre Eléments de dimensionnement Caractéristique de la ressource Caractéristique du productible Composition Orientation / Inclinaison Masques Surface occupée complèxes et couteux. Système électrique Les principaux constituants sont les modules, qui transforment le rayonnement solaire en énergie électrique sous la forme d'un courant continu, les onduleurs, qui convertissent ce courant en alternatif, et les équipements de sécurité et de comptage. Un schéma de principe est donné ci-dessous. Raccordement réseau Le raccordement au réseau est en basse tension, soit vers le réseau domestique existant (autoconsommation) soit en un autre point du réseau de distribution d'électricité (vente totale). Le choix doit se faire entre la vente de la totalité de la production ou le surplus après autoconsommation toutefois le contexte réglementaire actuel incite à vendre la totalité de la production. Les pertes dues à l'orientation et à l'inclinaison des modules sont représentées par le disque solaire donné ci-dessous. La plage pertinente de fonctionnement - pertes inférieures à 1% - se situe pour une orientation Sud à +/- 45 et une inclinaison de (plan horizontal) à 75. Les modules cristallins sont très sensibles aux ombrages. Une ombre projetée sur une seule cellule d'un module réduit significativement le rendement de l'installation si cela n'a pas été correctement pris en compte lors de la conception. Certains composants du système électrique, dont l'onduleur, doivent être positionnés dans un local ventilé proche des modules pour réduire les pertes d'énergie. La surface occupée en toiture est directement liée au rendement des modules. Les principaux ordres de grandeurs sont : Monocristallin : 15 à 23 m² Polycristallin : 2 à 25 m² L'irradiation solaire globale incidente sur un plan d'orientation et d'inclinaison optimum en Région Centre varie de à kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud-Ouest comme le montre la carte ci-dessous. Le productible optimum varie de 9 à 1115 kwh/(kwc.an). A titre de comparaison, la consommation moyenne nationale d'électricité spécifique est de 115 kwh/(an.hab). Un système de 3kWc représente donc la consommation en électricité spécifique de 2 à 3 habitants. Vue d'une cellule monocristalline : Vue d'une cellule polycristalline : Les systèmes d'intégration sont très nombreux. Ils sont classés en deux grandes catégories : superposition et intégration. Les systèmes dits intégrés donnent un meilleur aspet visuel et permettent de bénéficier de la prime d'intégration au bâti. En revanche, le rendement du système est généralement moins bon - ventilation réduite des modules - et le coût de l'installation est plus élevé - systèmes plus Le disque solaire donne un ordre de grandeur de la part de l'énergie solaire captée par les panneaux selon leur orientation et leur inclinaison par rapport à la situation optimale (Rendement de 1%). Disque solaire (Lyon - peu de différences avec la Région Centre) Irradiation globale annuelle [kwh/m2] plan d'orientation et inclinaison optimum De façon très schématique, l'effet visuel des deux modes d'intégration en toiture peut être représenté des deux façons suivantes selon que le système est en intégration ou en superposition au sens réglementaire français. Schémas d'intégration en toiture des systèmes photovoltaïques Système intégré Intégration simplifiée Source : Hespul, Ecofys Source : Sogreah Pour un site donné, le productible [kwh/an] peut être Source : PVGIS simplement estimé par le produit : Irradiation [kwh/m²] x Rendement du disque solaire [%] x Puissance crète [kwc] x Ratio de performance [,75] Intégration simplifiée Chaînes de modules -String Connecteurs -cables Onduleur(s) Equipements de protection Compteurs Réseau basse tension Composants d'un système photovoltaïque installé sur une maison individuelle Système intégré rogermax - FOTOLIA Toiture - Façade Réseau électrique Eléments réglementaires et normatifs Les principales réglementations concernant les systèmes photovoltaïques sont les suivantes : Tarifs d'achat De nouveaux tarifs d'achat ont été instaurés en mars 211. Le tarif dépend de la mise en œuvre, de l'usage du bâtiment et de la puissance du système. La loi de finances 211 a modifié le crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie dont le taux pour l'achat d'équipements de production d'une Crédit d'impot énergie photovoltaïque est de 45%. Il s'applique sur les dépenses de matériel hors main d'oeuvre. Aspects financiers Le taux de TVA applicable sur le matériel et la pose pour les installations de moins de 3kWc mises en œuvre sur les bâtiments achevés depuis plus de 2 ans est de 5,5%. Dans certaines conditions, généralement respectées pour un particulier, le revenu d'une installation photovoltaïque est exonéré de l'impôt sur le revenu : Taxes et impôts > Maximum de deux points de raccordement de puissance par point de moins de 3kWc. > L'installation ne doit pas être affectée à l'exercice d'une activité professionnelle. Aspects Procedure L'installation d'un système photovoltaïque en toiture d'un bâtiment modifiant l'aspect extérieur de ce bâtiment, il est nécessaire de procéder à une déclaration préalable. administratifs administrative Enfin, un certain nombre de certifications permettent de garantir l'usage et la pose d'un matériel de qualité : Systèmes Avis technique favorable du CSTB, applicable au panneau photovoltaïque, soit à la combinaison de la structure d'intégration et du module photovoltaïque. Certification TUV des modules photovoltaïque. Installateurs QualiPV : faisant partie des certifications de Qualit'ENR, cette certification des installateurs est généralement nécessaire pour l'obtention des aides financières. L'installation modifiant la toiture du bâtiment, l'installateur doit être couvert par la garantie décénale pour ce type d'installation, et ce en particulier pour les systèmes intégrés.

2 Eléments économiques Les données du tableau suivant sont calculées pour une installation type de 3 kwc sans ombrage. Unité Remarques Matériel k TTC Le coût de la structure d'intégration peut fortement varier selon le type d'intégration concerné. Etude et installation k TTC Raccordement k TTC 1,7 1,5 Coûts indiqués pour un site urbain. Celui-ci peut fortement varier selon la situation du bâtiment. Entretien/Maintenance k TTC/an,12,9,15 Un changement des onduleurs est prévu au bout de 1 ans de fonctionnement. Un système photovoltaïque domestique est concerné par 2 assurances : Coûts > Responsabilité civile : obligatoire et souvent intégrée à l'assurance habitation sans surcoût. Fonctionnement Assurance k TTC/an - -,1 > Dommages aux biens : assure les panneaux comme bien immobilier. Prime de coût variable selon les assurances, généralement mutualisée avec les autres ENR. Utilisation du Réseau Public k TTC/an,6,6,6 Le tarif d'utilisation du réseau public, TURPE 3, peut être modifié sur décision du gouvernement. Coût global k TTC Le coût global est celui engendré par le système sur la durée de 2 ans. Crédit d'impôt k TTC 3,4 2,8 3,6 Taux actuel du crédit d'impôt : 22% du coût du matériel. Recettes Subventions Prêts bonifiés k TTC 2,1 1,8 2,3 Attention : un cumul du crédit impot et du prêt bonifié est pris en compte ici. Vente de l'électricité k TTC/an 1,3,8 Le tarif d'achat est de,3 /kwh à,46 /kwh selon le type d'intégration. Ces données sont 1,5 calculées pour une production d'électricité annuelle de 27 à 33 kwh/an. Recettes globales k TTC Les recettes sont calculées sur la durée de 2 ans de fonctionnement. Coût global de l'électricité hors subvention /kwh,4,28 Coût de revient global du kwh électrique d'origine photovoltaïque, pouvant être comparé au coût,5 global moyen de,13 /kwh du réseau électrique pour une famille de 4 personnes. Coût de l'électricité générée avec subvention /kwh,31,21,39 Coût de revient global avec déduction des aides - hors tarif d'achat. La valeurs "Min" et "Max" des graphiques correspondent respectivement à la juxtaposition des situations les plus défavorables et les plus favorables. Ainsi, contrairement à ce qui est retenu ici, en situation réelle, le tarif d'achat le plus élevé devrait probablement être obtenu pour l'installation dont le coût est le plus élevé. Le coût global d'une installation photovoltaïque type de 3kWc en maison individuelle, sur toute sa durée de vie, varie de près de 2 à 25 k, dont 6 à 7% représentent la facture en matériel, et 15% la facture en phase de fonctionnement. Le revenu global d'une installation photovoltaïque type de 3kWc en maison individuelle, sur toute sa durée de vie, varie de près de 2 à 35 k, dont 15% à 2% proviennent des aides à l'investissement, le complément étant lié au tarif d'achat de l'électricité photovoltaïque. Hors subvention, le coût global de l'électricité produite par le système photovoltaïque est de,28 à,5 /kwh. Pour que l'installation soit économiquement intéressante pour le particulier, une aide financière est nécessaire pour combler l'écart avec le coût de l'électricité du réseau, de l'ordre de,13 /kwh. Cette aide, sous la forme du certificat d'obligation d'achat associé au tarif d'achat, permet de rendre la plupart des projets réalisables, toutefois ils ne sont pas particulièrement attractifs : le tarif d'achat actuel n'est pas surdimensionné pour la région Centre Décomposition du coût global d'une installation photovoltaïque de 3 kwc sur une maison individuelle Utilisation du Réseau Public Assurance Entretien/Maintenance Raccordement Etude et installation Matériel TTC/kWh,6,5,4,3,2,1 Coût global de l'électricité produite par une installation photovoltaïque de 3 kwc sur une maison individuelle Subvention complémentaire nécessaire incertaine possible Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, Décomposition du revenu global d'une installation photovoltaïque de 3 kwc sur une maison individuelle Crédit d'impôt Prêts bonifiés Vente de l'électricité, hors subvention avec subvention tarif d'achat Rentabilité économique Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, 211 Eléments environnementaux Le contenu CO2 d'un système photovoltaïque, dépend essentiellement du lieu de fabrication et peu de la technologie considérée. Notons toutefois que les impacts environnementaux dépendent du système d'intégration, les plus faibles étant obtenus pour les systèmes posés lors de la construction ou rénovation complète de la toiture, et/ou pour les systèmes dits en superposition. Le graphique ci-contre donne une reconstitution, effectuée à partir des données disponibles par le projet ESPACE de l'ademe, pour le climat de Lyon du contenu CO2 et temps de retour énergétique de quelques situations types. Pour la Région Centre, ces valeurs devraient être légèrement moins bonnes, mais la différence n'est pas significative. Le recyclage des systèmes photovoltaïques concerne essentiellement les 3 composants suivants : > Les modules photovoltaïques : l'association PV CYCLE, fondée en juillet 27, organise une démarche volontaire de collecte et recyclage des modules, qui ne font pas partie du champ de la DEEE. > Les composants électriques, dont l'onduleur : ces composants font partie du champ de la DEEE, directive européenne n 22/96/CE portant sur les déchets d équipements électriques et électroniques, obligeant les fabricants de ces équipements à prendre en charge leur collecte et recyclage. > La structure d'intégration : dont les éléments sont généralement des matériaux de construction usuels. 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1,5 an Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, 211 Contenu CO2 de l'électricité et temps de retour énergétique d'un système photovoltaïque à Lyon selon le mix électrique et la technologie gco2eq/kwh Mix français Mix européen Mix chinois Source : ADEME projet ESPACE-ACV-PV, Sogreah temps de retour énergétique - Mono Polycristallin Amorphe Contenu CO2 - Silicium monocristalin Silicium polycristalin Conditions de mise en œuvre et sensibilité aux enjeux Conditions de mise en œuvre économique d'un système photovoltaïque de 3kWc pour assurer un temps de retour sur investissement brut inférieur à 15 ans. Intégration simplifiée Intégration Remarques Ensoleillement minimal des modules 1 3 kwh/(m².an) 1 2 kwh/(m².an) prenant en compte les masques solaires proches et lointains soit un taux d'ombrage maximum de % à 1% 4% à 17% selon la localisation Productible 3 kwh/an 2 5 kwh/an Productible minimum pour assurer la rentabilité économique de l'installation Coût global du kwh avec subvention,25 /kwh,37 /kwh Coût de revient de l'électricité du point de vue du maître d'ouvrage. hors subvention,32 /kwh,48 /kwh Coût de revient de l'électricité du point de vue de la collectivité. Dans le cadre réglementaire national actuel, le tableau précédent donne pour chacun des deux types d'intégration des systèmes photovoltaïques en toiture, les ensolleillements minimum nécessaires pour assurer un temps de retour sur investissement brut inférieur à 15 ans, soit 12 à 13 kwh/(m².an). L'ensoleillement, dans les conditions optimales d'inclinaison et d'orientation, en région Centre variant de 125 à 145 kwh/(m².an), un taux d'ombrage moyen annuel de 1% à 17% maximum peut être accepté. Dans ces conditions limites du point de vue économique, le productible de l'installation varie de 25 à 3 kwh/an pour un coût global de l'électricité produite, subvention déduite, de,25 à,37 /kwh. Contraintes paysagères, environnementales et architecturales : Contraintes Enjeu Légende Environnementales Espaces naturels protégés Faible Concurrence d'usage des sols Moyen Architecturales Secteurs urbains sauvegardés Fort Techniques Montage du projet Raccordement au réseau électrique Tenue de la charpente en rénovation Juridique Economique Chiffres clefs pour une installation type de 3 kwc intégrée en toiture de maison individuelle. Occupation de l'espace La surface occupée en toiture est de l'ordre de 23 m². Impact énergétique La production annuelle de ce système est de 28 kwh/an, ce qui permet l'économie annuelle de 72 kwhep/an d'énergie primaire, soit 31 kwhep/m² occupé. Impact environnemental Pour un contenu CO2 moyen de 13 gco2eq/kwh du mix électrique français, l'évitement annuel en émissions de CO2 est de l'ordre de 29 kgco2/an. Le coût d'investissement de ce système est de 2,5 k TTC dont 3% peuvent être financés par des aides. Recette annuelle Ce système fournit un revenu annuel de l'ordre de 1,3 k /an. Le temps de retour sur investissement simple, aides comprises, est donc d'environ 11 ans.

3 Fiche Technico-économique et environnementale Système photovoltaïque raccordé au réseau en toiture de logement collectif Date : Juillet 211 Eléments techniques Un système solaire photovoltaïque transforme le rayonnement solaire en énergie électrique utilisée localement et/ou injectée sur le réseau électrique local. Modules Descriptif technologique Conditions techniques de mise en œuvre Eléments de dimensionnement Caractéristique de la ressource Caractéristique du productible Composition Orientation / Inclinaison Masques Surface occupée Système d'intégration / de support Système électrique Raccordement réseau Un module regroupe un ensemble de cellules photovoltaïques. Les principales technologies mises en oeuvre dans le cadre de moyennes installations sont : cristallins (mono, poly) et couche mince (silicium amorphe, CdTe). De nouveaux types de cellules qui pourront concerner ce marché à moyen terme sont en cours de développement (CIS, CIGS, CIGSS, GaAs). Les modules sont généralement garantis pour une baisse de rendement à 2 ans inférieure à 2%. La durée de vie réelle des modules peut toutefois être largement supérieure, plus de 3 ans, si ceuxci ne sont pas démontés à la fin du contrat d'achat de l'électricité (2 ans). Les systèmes d'intégration sont très nombreux. Ils sont classés en deux grandes catégories : superposition et intégration. Les systèmes dits intégrés donnent un meilleur aspet visuel et permettent de bénéficier de la prime d'intégration au bâti. En revanche, le rendement du système est généralement moins bon - ventilation réduite des modules - et le coût de l'installation est plus élevé - systèmes plus complexes et couteux. Les principaux constituants sont les câbles, boitiers de jonction, fusibles, sectionneurs, parafoudre, onduleurs, et compteurs d'énergie. Le schéma de raccordement type est donné ci-dessous. Le raccordement au réseau est en basse tension. Un choix est possible entre la vente de la totalité de la production ou le surplus après autoconsommation toutefois le contexte réglementaire actuel incite à vendre la totalité de la production. Les pertes dues à l'orientation et à l'inclinaison des modules sont représentées par le disque solaire donné ci-dessous. La plage pertinente de fonctionnement - pertes inférieures à 1% - se situe pour une orientation Sud à +/- 45 et une inclinaison de (plan horizon tal) à 75. Les modules cristallins sont très sensibles aux ombrages. Une ombre projetée sur une seule cellule d'un module réduit significativement le rendement de l'installation si cela n'a pas été correctement pris en compte lors de la conception. Les modules à couche mince sont moins sensibles aux ombrages que les modules cristallins. Certains composants du système électrique, dont l'onduleur, doivent être positionnés dans un local ventilé proche des modules pour réduire leurs pertes. La surface occupée en toiture est directement liée au rendement des modules. Pour une installation de 9 kwc, les principaux ordres de grandeurs sont : Monocristallin : 5 à 7 m² Polycristallin : 6 à 8 m² Couche mince : 8 à 15 m² L'irradiation solaire globale incidente sur un plan d'orientation et d'inclinaison optimum en Région Centre varie de à kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud-Ouest comme le montre la carte ci-dessous. Le productible varie de 9 à 1115 kwh/(kwc.an). A titre de comparaison, la consommation moyenne nationale d'électricité spécifique est de 115 kwh/(an.habitant). Un système de 9 kwc représente donc la consommation en électricité spécifique de 7 à 9 habitants. Vue d'un module silicium amorphe : Vue d'une cellule monocristalline : Vue d'une cellule polycristalline : Le disque solaire donne un ordre de grandeur de la part de l'énergie solaire captée par les panneaux selon leur orientation et leur inclinaison par rapport à la situation optimale (Rendement de 1%). Disque solaire (Lyon - peu de différences avec la Région Centre) Irradiation globale annuelle [kwh/m2] plan d'orientation et inclinaison optimum De façon très schématique, l'effet visuel des deux modes d'intégration en toiture peut être représenté des deux façons suivantes selon que le système est en intégration ou en superposition au sens réglementaire français. Schémas d'intégration en toiture des systèmes photovoltaïques Système intégré Intégration simplifiée Source : Sogreah Source : Hespul, Ecofys Pour un site donné, le productible [kwh/an] peut être Source : PVGIS simplement estimé par le produit : Irradiation [kwh/m²] x Rendement du disque solaire [%] x Puissance crète [kwc] x Ratio de performance [,75] Non intégré Chaînes de modules -String Connecteurs Boite de jonction, Onduleurs, Equipements de protection, Suivi Compteurs Réseau basse tension Composants d'un système photovoltaïque installé sur un logement collectif Fotolia Intégré, S.SChuldis - FOTOLIA Toiture - Façade Eléments réglementaires et normatifs Les principales réglementations concernant les systèmes photovoltaïques sont les suivantes : Tarifs d'achat De nouveaux tarifs d'achat ont été instaurés en mars 211. Le tarif dépend de la mise en œuvre, de l'usage du bâtiment et de la puissance du système. Crédit d'impot Le taux actuel du crédit d'impôt sur les systèmes photovoltaïques pour les particuliers est de 22% du coût de matériel. Aspects financiers Le taux de TVA applicable sur le matériel et la pose des installations dont la puissance rapportée au nombre de logements du bâtiment est inférieure à 3 kwc est de 5,5%. Taxes et impôts Si l'installation photovoltaïque est copropriétée directe de particuliers - personnes physiques et non par l intermédiaire d une personne morale ou d un organisme dépourvu de personnalité morale (société, groupement, syndicat de copropriété) - alors l'exonération d'împot sur le revenu des recettes du photovoltaïque s'applique. Aspects Procedure L'installation d'un système photovoltaïque en toiture d'un bâtiment modifiant l'aspect extérieur de ce bâtiment, il est nécessaire de procéder à une déclaration préalable. administratifs administrative rogermax - FOTOLIA Enfin, un certain nombre de certifications permettent de garantir l'usage et la pose d'un matériel de qualité : Systèmes Avis technique favorable du CSTB, applicable au panneau photovoltaïque, soit à la combinaison de la structure d'intégration et du module photovoltaïque. Certification TUV des modules photovoltaïque. Installateurs QualiPV : faisant partie des certifications de Qualit'ENR, cette certification des installateurs est généralement nécessaire pour l'obtention des aides financières. L'installation modifiant la toiture du bâtiment, l'installateur doit être couvert par la garantie décénale pour ce type d'installation, et ce en particulier pour les systèmes intégrés. Réseau électrique

4 Eléments économiques Les données du tableau suivant sont calculées pour une installation type de 9 kwc sans ombrage. Unité Remarques Matériel k TTC Le coût de la structure d'intégration peut fortement varier selon le type d'intégration concerné. Etudes et Installation k TTC Raccordement k TTC 1,7 1,5 Coûts indiqués pour un site urbain. Celui-ci peut fortement varier selon la situation du bâtiment. Entretien/Maintenance k TTC/an,37,28,46 Contrat de maintenance et changement des onduleurs au bout de 1 ans de fonctionnement. Un système photovoltaïque domestique est concerné par 2 assurances : Coûts > Responsabilité civile : obligatoire et souvent intégrée à l'assurance habitation sans surcoût. Fonctionnement Assurance k TTC/an,15,,16 > Dommages aux biens : assure les panneaux comme bien immobilier. Prime de coût variable selon les assurances, généralement mutualisée avec les autres ENR. Utilisation du Réseau Public k TTC/an,6,6,6 Le tarif d'utilisation du réseau public, TURPE 3, peut être modifié sur décision du gouvernement. Coût global k TTC Le coût global est celui engendré par le système sur la durée de 2 ans. Crédit d'impôt k TTC 9, 8,2 9,9 Taux actuel du crédit d'impôt : 22% du coût du matériel. Recettes Subventions Prêts bonifiés k TTC 5,8 5,3 6,3 Hypothèse : un prêt bonifié couvre 1% de l'investissement, cumulé avec le crédit d'impot. Vente de l'électricité k TTC/an 3,9 2,5 Le tarif d'achat est de,3 /kwh à,46 /kwh selon le type d'intégration. Ces données sont 4,6 calculées pour une production d'électricité annuelle de 81 à 1 kwh/an. Recettes globales k TTC Les recettes sont calculées sur la durée de 2 ans de fonctionnement. Coût global de l'électricité hors subvention /kwh,37,26 Coût de revient global du kwh électrique d'origine photovoltaïque, pouvant être comparé au coût,43 global moyen de,13 /kwh du réseau électrique pour une famille de 4 personnes. Coût de l'électricité générée avec subvention /kwh,28,19,33 Coût de revient global avec déduction des aides - hors tarif d'achat. La valeurs "Min" et "Max" des graphiques correspondent respectivement à la juxtaposition des situations les plus défavorables et les plus favorables. Ainsi, contrairement à ce qui est retenu ici, en situation réelle, le tarif d'achat le plus élevé devrait probablement être obtenu pour l'installation dont le coût est le plus élevé. Le coût global d'une installation photovoltaïque type de 9 kwc en toiture de logement collectif, sur toute sa durée de vie, varie de près de 5 à 7 k, dont 65 à 7% représentent la facture en matériel, et 15 à 2% la facture en phase de fonctionnement. Le revenu global d'une installation photovoltaïque type de 9kWc en toiture de logement collectif, sur toute sa durée de vie, varie de près de 65 à 11 k, dont 15% à 2% proviennent des aides à l'investissement, le complément étant lié au tarif d'achat de l'électricité photovoltaïque. Hors subvention, le coût global de l'électricité produite par le système photovoltaïque est de,26 à,43 /kwh. Pour que l'installation soit économiquement intéressante pour le particulier, une aide financière est nécessaire pour combler l'écart avec le coût de l'électricité du réseau, de l'ordre de,13 /kwh. Cette aide, sous la forme du certificat d'obligation d'achat associé au tarif d'achat, permet de rendre la plupart des projets réalisables, toutefois ils ne sont pas particulièrement attractifs : le tarif d'achat actuel n'est pas surdimensionné pour la région Centre. TTC/kWh,5,4,3,2,1, hors subvention avec subvention tarif d'achat Rentabilité économique Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, 211 Coût global de l'électricité produite par une installation photovoltaïque de 9 kwc sur un immeuble collectif Subvention complémentaire nécessaire incertaine possible Eléments environnementaux Le contenu CO2 d'un système photovoltaïque, dépend essentiellement du lieu de fabrication et peu de la technologie considérée. Notons toutefois que les impacts environnementaux dépendent du système d'intégration, les plus faibles étant obtenus pour les systèmes posés lors de la construction ou rénovation complète de la toiture, et/ou pour les systèmes dits en superposition. Le graphique ci-contre donne une reconstitution, effectuée à partir des données disponibles par le projet ESPACE de l'ademe, pour le climat de Lyon du contenu CO2 et temps de retour énergétique de quelques situations types. Pour la Région Centre, ces valeurs devraient être légèrement moins bonnes, mais la différence n'est pas significative. Le recyclage des systèmes photovoltaïques concerne essentiellement les 3 composants suivants : > Les modules photovoltaïques : l'association PV CYCLE, fondée en juillet 27, organise une démarche volontaire de collecte et recyclage des modules, qui ne font pas partie du champ de la DEEE. > Les composants électriques, dont l'onduleur : ces composants font partie du champ de la DEEE, directive européenne n 22/96/CE portant sur les déchets d équipements électriques et électroniques, obligeant les fabricants de ces équipements à prendre en charge leur collecte et recyclage. > La structure d'intégration : dont les éléments sont généralement des matériaux de construction usuels. Synthèse Conditions de mise en œuvre économique d'un système photovoltaïque de 9kWc pour assurer un temps de retour sur investissement brut inférieur à 15 ans. Cadre réglementaire national Intégration simplifiée Intégration Remarques Ensoleillement minimal des modules 1 3 kwh/(m².an) 1 1 kwh/(m².an) prenant en compte les masques solaires proches et lointains soit un taux d'ombrage maximum de % à 1% 12% à 24% selon la localisation Productible 8 7 kwh/an 6 8 kwh/an Productible minimum pour assurer la rentabilité économique de l'installation Coût global du kwh avec subvention,24 /kwh,37 /kwh Coût de revient de l'électricité du point de vue du maître d'ouvrage. hors subvention,32 /kwh,48 /kwh Coût de revient de l'électricité du point de vue de la collectivité. Dans le cadre réglementaire national actuel, le tableau précédent donne pour chacun des deux types d'intégration des systèmes photovoltaïques en toiture, les ensolleillements minimum nécessaires pour assurer un temps de retour sur investissement brut inférieur à 15 ans, soit 11 à 13 kwh/(m2.an). L'ensoleillement, dans les conditions optimales d'inclinaison et d'orientation, en région Centre variant de 125 à 145 kwh/(m2.an), un taux d'ombrage moyen annuel de 1% à 24% maximum peut-être accepté. Dans ces conditions limites du point de vue économique, le productible de l'installation varie de 68 à 87 kwh/an pour un coût global de l'électricité produite, subvention déduite, de,24 à,37 /kwh. Notons que dans le contexte réglementaire actuel, ces installations sont plus attractives du point de vue économique que dans le cadre des maisons individuelles. Contraintes paysagères, environnementales et architecturales : Contraintes Enjeu Légende Environnementales Espaces naturels protégés Faible Concurrence d'usage des sols Moyen Architecturales Secteurs urbains sauvegardés Fort Techniques Montage du projet Raccordement au réseau électrique Tenue de la charpente en rénovation Juridique Economique Plusieurs montages juridiques sont possibles parmi lesquels peuvent être cités : > Copropriété : présente de nombreux avantages financiers mais une barrière élevée à la prise de décision. > Création d'une société et prise de parts du capital par les investisseurs avec rémunération des parts : montage simple mais paiement de l'impôt sur les sociétés. > Création d'une société et investissement en compte courant d'associé : montage complexe mais classique en Allemagne. Permet d'être indépendant des lois de finance. > Location de la toiture à une société installant et exploitant le système photovoltaïque : des précautions doivent être prises sur les limites de reponsabilité concernant l'état et en particulier l'étanchéité de la toiture. Chiffres clefs pour une installation type de 9 kwc intégrée en toiture d'un immeuble collectif. Occupation de l'espace La surface occupée en toiture est de l'ordre de 7 m². Impact énergétique La production annuelle de ce système est de 84 kwh/an, ce qui permet l'économie annuelle de 218 kwhep/an d'énergie primaire, soit 31 kwhep/m² occupé. Impact environnemental Pour un contenu CO2 moyen de 13 gco2eq/kwh du mix électrique français, l'évitement annuel en émissions de CO2 est de l'ordre de 87 kgco2/an. Le coût d'investissement de ce système est de 55 k TTC dont 3% peuvent être financés par des aides. Recette annuelle Ce système fournit un revenu annuel de l'ordre de 3,9 k /an. Le temps de retour sur investissement simple, aides comprises, est donc d'environ 1 ans. an 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1, Décomposition du coût global d'une installation photovoltaïque de 9 kwc sur un immeuble collectif Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, 211 Utilisation du Réseau Public Assurance Entretien/Maintenance Raccordement Etudes et Installation Matériel Décomposition du revenu global d'une installation photovoltaïque de 9 kwc sur un immeuble collectif Mix français Mix européen Mix chinois gco2eq/kwh Crédit d'impôt Prêts bonifiés Contenu CO2 de l'électricité et temps de retour énergétique d'un système photovoltaïque à Lyon selon le mix électrique et la technologie Source : ADEME projet ESPACE-ACV-PV, Sogreah Vente de l'électricité temps de retour énergétique - Mono Polycristallin Amorphe Contenu CO2 - Silicium monocristallin Silicium polycristallin Silicium amorphe

5 Fiche Technico-économique et environnementale Système photovoltaïque raccordé au réseau en toiture d'un bâtiment non résidentiel Date : Juillet 211 Eléments techniques Un système solaire photovoltaïque transforme le rayonnement solaire en énergie électrique utilisée localement et/ou injectée sur le réseau électrique local. Modules Descriptif technologique Conditions techniques de mise en œuvre Eléments de dimensionnement Caractéristique de la ressource Caractéristique du productible Composition Orientation / Inclinaison Masques Surface occupée Système d'intégration / de support Système électrique Raccordement réseau Un module regroupe un ensemble de cellules photovoltaïques. Les principales technologies mises en oeuvre dans le cadre de grandes installations en toiture sont : cristallins (mono, poly) et couche mince (silicium amorphe, CdTe). De nouveaux types de cellules qui pourront concerner ce marché à moyen terme sont en cours de développement (CIS, CIGS, CIGSS, GaAs). Les modules sont généralement garantis pour une baisse de rendement à 2 ans inférieure à 2%. La durée de vie réelle des modules peut toutefois être largement supérieure, plus de 3 ans, si ceux-ci ne sont pas démontés à la fin du contrat d'achat de l'électricité (2 ans). Pour cette catégorie de bâtiment et pour des puissances supérieures à 9 kwc, les nouveaux tarifs d'achat ne sont pas différents selon les systèmes d'intégration au bati. Les plus courants pour ce type d'installation sont des structures métalliques supportant directement, ou en superposition d'un bac acier, les modules photovoltaïques cadrés ou non, ainsi que des membranes (couches minces), réalisant directement l'étanchéité de la toiture, particulièrement adaptées pour les toitures plates ou de formes arrondies. Les principaux constituants sont les câbles, boitiers de jonction, fusibles, sectionneurs, parafoudre, onduleurs, et compteurs d'énergie. Le schéma de raccordement type est donné ci-dessous. Le raccordement au réseau est en basse tension en triphasé. Un choix est possible entre la vente de la totalité de la production ou le surplus après auto-consommation toutefois le contexte réglementaire actuel incite à vendre la totalité de la production. Les pertes dues à l'orientation et à l'inclinaison des modules sont représentées par le disque solaire donné ci-dessous. La plage pertinente de fonctionnement - pertes inférieures à 1% - se situe pour une orientation Sud à +/- 45 et une inclinaison de (plan horizon tal) à 75. Les modules cristallins sont très sensibles aux ombrages. Une ombre projetée sur une seule cellule d'un module réduit significativement le rendement de l'installation si cela n'a pas été correctement pris en compte lors de la conception. Les modules à couche mince sont moins sensibles aux ombrages que les modules cristallins. Certains composants du système électrique, dont l'onduleur, doivent être positionnés dans un local ventilé proche des modules pour réduire leurs pertes. La surface occupée en toiture est directement liée au rendement des modules. Pour une installation de 36 kwc, les principaux ordres de grandeurs sont : Monocristallin : 2 à 3 m² Polycristallin : 2 à 3 m² Couche mince : 3 à 6 m² L'irradiation solaire globale incidente sur un plan d'orientation et d'inclinaison optimum en Région Centre varie de 125 à 145 kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud-Ouest comme le montre la carte ci-dessous. Le productible varie de 9 à 1115 kwh/(kwc.an). A titre de comparaison, la consommation moyenne nationale d'électricité spécifique est de 115 kwh/(an.habitant). Un système de 36kWc représente donc la consommation en électricité spécifique de 28 à 35 habitants. Vue d'un module silicium amorphe : Vue d'une cellule monocristalline : Vue d'une cellule polycristalline : Le disque solaire donne un ordre de grandeur de la part de l'énergie solaire captée par les panneaux selon leur orientation et leur inclinaison par rapport à la situation optimale (Rendement de 1%). Disque solaire (Lyon - peu de différences avec la Région Centre) Irradiation globale annuelle [kwh/m2] plan d'orientation et inclinaison optimum Pour un site donné, le productible [kwh/an] peut être simplement estimé par le produit : Irradiation [kwh/m²] x Rendement du disque solaire [%] x Puissance crète [kwc] x Ratio de performance [,75] Source : Hespul, Ecofys Source : PVGIS Non intégré Chaînes de modules -String Connecteurs -cables Boite de jonction, Onduleurs, Equipements de protection, Suivi Compteurs Réseau basse tension Composants d'un système photovoltaïque installé sur un bâtiment non-résidentiel Intégré rogermax - FOTOLIA arsdigital.de - FOTOLIA Toiture - Façade Réseau électrique Eléments réglementaires et normatifs Les principales réglementations concernant les systèmes photovoltaïques sont les suivantes : Tarifs d'achat De nouveaux tarifs d'achat ont été instaurés en mars 211. Le tarif dépend de la mise en œuvre, de l'usage du bâtiment et de la puissance du système. Crédit d'impot Aucun crédit d'impôt ne s'applique ici. Le taux de TVA réduit ne s'applique pas ici. La taxe foncière sur les propriétés bâties pour les immobilisations destinées à la production d électricité d origine photovoltaïque peut être exonérée. Pour les organismes publics, la pose d'un système photovoltaïque peut requalifier le bâtiment en caractère industriel et commercial, entrainant alors l'imposition de l'ensemble du bâtiment. Les Aspects financiers Taxes et impôts bâtiments ruraux à usage exclusivement agricole peuvent bénéficier d'une exonération permanente non remise en cause par une installation photovoltaïque. Les recettes engendrées par la production du système photovoltaïque sont soumises à l'imposition sur les sociétés. Les agriculteurs peuvent déclarer les bénéfices de l exploitation d un système photovoltaïque en tant que bénéfices agricoles sous réserve des conditions suivantes : > être au régime d imposition «au réel». > les recettes majorées des recettes des autres activités accessoires ne doivent excéder ni 5 % des recettes tirées de l activité agricole, ni 1. L'installation d'un système photovoltaïque en toiture d'un bâtiment modifiant l'aspect extérieur de ce bâtiment, il est nécessaire de procéder à une déclaration préalable. Aspects Procedure Pour les établissements recevant du public (ERP), la Commission Centrale de Sécurité (CCS) préconise de transmettre pour avis un dossier au service prévention du administratifs administrative service d incendie et de secours territorialement compétent. Le service d incendie et de secours est ensuite prévenu de son installation effective. Enfin, un certain nombre de certifications permettent de garantir l'usage et la pose d'un matériel de qualité : Systèmes Avis technique favorable du CSTB, applicable au panneau photovoltaïque, soit à la combinaison de la structure d'intégration et du module photovoltaïque. Certification TUV des modules photovoltaïque. Installateurs QualiPV : faisant partie des certifications de Qualit'ENR, cette certification des installateurs est généralement nécessaire pour l'obtention des aides financières. L'installation modifiant la toiture du bâtiment, l'installateur doit être couvert par la garantie décénale pour ce type d'installation, et ce en particulier pour les systèmes intégrés.

6 Eléments économiques Les données du tableau suivant sont calculées pour une installation type de 36 kwc sans ombrage. Unité Remarques Matériel k TTC Le coût de la structure d'intégration peut fortement varier selon le type d'intégration concerné. Etudes et Installation k TTC Raccordement k TTC 1,7 1,5 Coûts indiqués pour un site urbain. Celui-ci peut fortement varier selon la situation du bâtiment. Entretien/Maintenance k TTC/an 1,51 1,13 1,89 Contrat de maintenance et changement des onduleurs au bout de 1 ans de fonctionnement. Un système photovoltaïque domestique est concerné par 2 assurances : Coûts > Responsabilité civile : obligatoire et souvent intégrée à l'assurance habitation sans surcoût. Fonctionnement Assurance k TTC/an,49,,54 > Dommages aux biens : assure les panneaux comme bien immobilier. Prime de coût variable selon les assurances, généralement mutualisée avec les autres ENR. Utilisation du Réseau Public k TTC/an,64,64,64 Le tarif d'utilisation du réseau public, TURPE 3, peut être modifié sur décision du gouvernement. Coût global k TTC Le coût global est celui engendré par le système sur la durée de 2 ans. Crédit d'impôt k TTC,,, Taux actuel du crédit d'impôt : % du coût du matériel. Recettes Subventions Prêts bonifiés k TTC,,, Hypothèse : un prêt bonifié couvre % de l'investissement, cumulé avec le crédit d'impot. Vente de l'électricité k TTC/an 1,2 9,8 Le tarif d'achat est de,3 /kwh. Ces données sont calculées pour une production d'électricité 12,8 annuelle de 324 à 41 kwh/an. Recettes globales k TTC Les recettes sont calculées sur la durée de 2 ans de fonctionnement. Coût global de l'électricité hors subvention /kwh,3,21 Coût de revient global du kwh électrique d'origine photovoltaïque, pouvant être comparé au coût,36 global moyen de,13 /kwh du réseau électrique pour une famille de 4 personnes. Coût de l'électricité générée avec subvention /kwh,3,21,36 Coût de revient global avec déduction des aides - hors tarif d'achat. La valeurs "Min" et "Max" des graphiques correspondent respectivement à la juxtaposition des situations les plus défavorables et les plus favorables. Ainsi, contrairement à ce qui est retenu ici, en situation réelle, le tarif d'achat le plus élevé devrait probablement être obtenu pour l'installation dont le coût est le plus élevé. Le coût global d'une installation photovoltaïque type de 36kWc en toiture d'un bâtiment non résidentiel, sur toute sa durée de vie, varie de près de 17 à 23 k, dont 6% à 65% représentent la facture en matériel, et 15 à 2% la facture en phase de fonctionnement. 3 Décomposition du coût global d'une installation photovoltaïque de 36 kwc sur un bâtiment non résidentiel Utilisation du Réseau Public Le revenu global d'une installation photovoltaïque type de 36kWc en toiture d'un bâtiment non résidentiel, sur toute sa durée de vie, varie de près de 195 à 255 k, sans aide à l'investissement. 2 Assurance Entretien/Maintenance Hors subvention, le coût global de l'électricité produite par le système photovoltaïque est de,21 à,36 /kwh. Pour que l'installation soit économiquement intéressante pour l'investisseur, une aide financière est nécessaire pour combler l'écart avec le coût de l'électricité du réseau, de l'ordre de,13 /kwh. Cette aide, sous la forme du certificat d'obligation d'achat associé au tarif d'achat, ne permet pas de rendre la plupart des projets réalisables. TTC/kWh,4,3,2 Coût global de l'électricité produite par une installation photovoltaïque de 36 kwc sur un bâtiment non résidentiel Subvention complémentaire nécessaire incertaine possible 1 Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, Raccordement Etudes et Installation Matériel Décomposition du revenu global d'une installation photovoltaïque de 36 kwc sur un bâtiment non résidentiel Crédit d'impôt Prêts bonifiés,1 1 Vente de l'électricité, hors subvention avec subvention tarif d'achat Rentabilité économique Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, 211 Eléments environnementaux Le contenu CO2 d'un système photovoltaïque, dépend essentiellement du lieu de fabrication et peu de la technologie considérée. Notons toutefois que les impacts environnementaux dépendent du système d'intégration, les plus faibles étant obtenus pour les systèmes posés lors de la construction ou rénovation complète de la toiture, et/ou pour les systèmes dits en superposition. Le graphique ci-contre donne une reconstitution, effectuée à partir des données disponibles par le projet ESPACE de l'ademe, pour le climat de Lyon du contenu CO2 et temps de retour énergétique de quelques situations types. Pour la Région Centre, ces valeurs devraient être légèrement moins bonnes, mais la différence n'est pas significative. Le recyclage des systèmes photovoltaïques concerne essentiellement les 3 composants suivants : > Les modules photovoltaïques : l'association PV CYCLE, fondée en juillet 27, organise une démarche volontaire de collecte et recyclage des modules, qui ne font pas partie du champ de la DEEE. > Les composants électriques, dont l'onduleur : ces composants font partis du champ de la DEEE, directive européenne n 22/96/CE portant sur les déchets d équipements électriques et électroniques, obligeant les fabricants de ces équipements à prendre en charge leur collecte et recyclage. > La structure d'intégration : dont les éléments sont généralement des matériaux de construction usuels. Synthèse Conditions de mise en œuvre économique d'un système photovoltaïque de 36kWc pour assurer un temps de retour sur investissement brut inférieur à 15 ans. Cadre réglementaire national Intégration simplifiée Intégration Remarques Ensoleillement minimal des modules 1 4 kwh/(m².an) 1 8 kwh/(m².an) prenant en compte les masques solaires proches et lointains soit un taux d'ombrage maximum de % à 3% - selon la localisation Productible 38 MWh/an 47 MWh/an Productible minimum pour assurer la rentabilité économique de l'installation Coût global du kwh avec subvention,24 /kwh,24 /kwh Coût de revient de l'électricité du point de vue du maître d'ouvrage. hors subvention,24 /kwh,24 /kwh Coût de revient de l'électricité du point de vue de la collectivité. Dans le cadre réglementaire national actuel, le tableau précédent donne pour chacun des deux types d'intégration des systèmes photovoltaïques en toiture, les ensolleillements minimum nécessaires pour assurer un temps de retour sur investissement brut inférieur à 15 ans, soit 14 à 18 kwh/(m².an). L'ensoleillement, dans les conditions optimales d'inclinaison et d'orientation, en région Centre variant de 125 à 145 kwh/(m².an), un taux d'ombrage moyen annuel de % à 3% maximum peut-être accepté. Dans ces conditions limites du point de vue économique, le productible de l'installation varie de 38 à 47 MWh/an pour un coût global de l'électricité produite, subvention déduite, de,24 /kwh. Le coût de la structure d'intégration des modules photovoltaïques est ici primordial sur la rentabilité économique du projet. Le coût global du kwh produit doit être inférieur à,24 /kwh pour assurer un temps de retour économique de 15 ans. Notons aussi que selon les investisseurs, un temps de retour sur investissement brut (non actualisé) de 15 ans est déjà trop long. Contraintes paysagères, environnementales et architecturales : Contraintes Enjeu Légende Environnementales Espaces naturels protégés Faible Concurrence d'usage des sols Moyen Architecturales Secteurs urbains sauvegardés Fort Techniques Montage du projet Raccordement au réseau électrique Tenue de la charpente en rénovation Juridique Economique an 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1,5 Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, 211 Contenu CO2 de l'électricité et temps de retour énergétique d'un système photovoltaïque à Lyon selon le mix électrique et la technologie Mix français Mix européen Mix chinois Source : ADEME projet ESPACE-ACV-PV, Sogreah gco2eq/kwh temps de retour énergétique - Mono Polycristallin Amorphe Contenu CO2 - Silicium monocristalin Silicium polycristalin Silicium amorphe Chiffres clefs pour une installation type de 36 kwc intégrée en toiture de bâtiment non résidentiel. Occupation de l'espace La surface occupée en toiture est de l'ordre de 28 m2. Impact énergétique La production annuelle de ce système est de 336 kwh/an, ce qui permet l'économie annuelle de 87 kwhep/an d'énergie primaire, soit 31 kwhep/m2 occupé. Impact environnemental Pour un contenu CO2 moyen de 13 gco2eq/kwh du mix électrique français, l'évitement annuel en émissions de CO2 est de l'ordre de 347 kgco2/an. Le coût d'investissement de ce système est de 181 k TTC dont % peuvent être financés par des aides. Recette annuelle Ce système fournit un revenu annuel de l'ordre de 1,7 k /an. Le temps de retour sur investissement simple, aides comprises, est donc d'environ 17 ans.

7 Fiche Technico-économique et environnementale Centrale solaire photovoltaïque au sol raccordée au réseau Date : Juillet 211 Eléments techniques Un système solaire photovoltaïque transforme le rayonnement solaire en énergie électrique utilisée localement et/ou injectée sur le réseau électrique local. Modules Un module regroupe un ensemble de cellules photovoltaïques. Les principales technologies mises en oeuvre dans le cadre des centrales solaires sont : cristallins (mono, poly) et couche mince (silicium amorphe, CdTe). De nouveaux types de cellules qui pourront concerner ce marché à moyen terme sont en cours de développement (CIS, CIGS, CIGSS, GaAs). Les modules sont généralement garantis pour une baisse de rendement à 2 ans inférieure à 2%. La durée de vie réelle des modules peut toutefois être largement supérieure, plus de 3 ans, si ceuxci ne sont pas démontés à la fin du contrat d'achat de l'électricité (2 ans). Système d'intégration / de support Trois grandes catégories de structure porteuses peuvent être distinguées pour les centrales au sol exploitant la technologie photovoltaïque : > Fixe : l'orientation et l'inclinaison sont fixées afin d'optimiser le productible global de l'ensemble d'une année. Descriptif > Suiveur : un à deux axes (orientation et/ou inclinaison) peuvent être modifiés au cours du temps afin de positionner le module de façon à Composition technologique optimiser le productible à chaque instant. Du fait du surcoût généré par le suiveur, un tel choix se justifie pour une irradiation incidente conséquente supérieure à celle de la Région Centre dans l'état actuel de développement de ces technologies. > Concentration : plusieurs principes techniques sont en cours de développement. Système électrique Les principaux constituants sont les câbles, boitiers de jonction, fusibles, sectionneurs, parafoudre, onduleurs, et compteurs d'énergie. Le schéma de raccordement type est donné ci-dessous. Afin de réduire le nombre et les pertes dans les câbles, du fait de l'éloignement entre les modules et le point de raccordement, une cascade de boite de jonction est possible. Raccordement réseau Le raccordement au réseau est en basse tension en triphasé jusqu'à 25kVA, et bascule en HTA puis HTB à partir de 12MW. Orientation / Les pertes dues à l'orientation et à l'inclinaison des modules sont représentées par le disque solaire donné ci-dessous. La plage pertinente de fonctionnement - pertes Conditions Inclinaison inférieures à 5% - se situe pour une orientation Sud à +/- 45 et une inclinaison de 15 (plan horizon tal) à 6. techniques de mise Les modules à couche mince sont moins sensibles aux ombrages que les modules cristallins. La conception de la centrale au sol devra être faite de façon à minimiser Masques en œuvre l'impact éventuel de l'ombrage d'une partie des capteurs sur la production totale. Certains composants du système électrique, dont l'onduleur, doivent être positionnés dans un local ventilé proche des modules pour réduire leurs pertes. La surface occupée au sol est de l'ordre du double de la surface des modules. Pour une installation de 25kWc, les principaux ordres de grandeurs sont : Eléments de Monocristallin : 13 à 19 m² de module, soit,3 à,4 ha de terrain Surface occupée dimensionnement Polycristallin : 17 à 21 m² de module, soit,3 à,4 ha de terrain Couche mince : 23 à 42 m² de module, soit,5 à,8 ha de terrain. Caractéristique de la ressource Caractéristique du productible L'irradiation solaire globale incidente sur un plan d'orientation et d'inclinaison optimum en Région Centre varie de à kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud-Ouest comme le montre la carte ci-dessous. Le productible varie de 9 à 1115 kwh/(kwc.an). A titre de comparaison, la consommation moyenne nationale d'électricité spécifique est de 115 kwh/(an.habitant). Un système de 25kWc représente donc la consommation en électricité spécifique de 196 à 242 habitants. Vue d'un module silicium amorphe : Vue d'une cellule monocristalline : Vue d'une cellule polycristalline : Le disque solaire donne un ordre de grandeur de la part de l'énergie solaire captée par les panneaux selon leur orientation et leur inclinaison par rapport à la situation optimale (Rendement de 1%). Disque solaire (Lyon - peu de différences avec la Région Centre) Irradiation globale annuelle [kwh/m2] plan d'orientation et inclinaison optimum Pour un site donné, le productible [kwh/an] peut être simplement estimé par le produit : Irradiation [kwh/m2] x Rendement du disque solaire [%] x Puissance crète [kwc] x Ratio de performance [,75] Source : Hespul, Ecofys Source : PVGIS Fixe Chaînes de modules Connecteurs, Cables, Boites de jonction, Equipements de protection, Onduleurs, Equipements de protection, Suivi du parc, Transformateur Réseau basse tension triphasé, Composants d'un système photovoltaïque installé au sol Fotolia Tracker Sol Réseau électrique Eléments réglementaires et normatifs Les principales réglementations concernant les systèmes photovoltaïques sont les suivantes : De nouveaux tarifs d'achat ont été instaurés en mars 211. Pour des puissances supérieures à 1 kw, un principe d'appel d'offre simplifié sera mis en place pour les Tarifs d'achat installations jusqu'à 25kW. Au-delà, les installations seront développées dans le cadre "d'appels d'offre CRE". Crédit d'impot Aucun crédit d'impôt ne s'applique ici. Pour des puissances installées supérieures à 1kWc, l'installation est soumise à l'imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux - IFER. Pour les installations de puissance inférieure à 12 MW, le montant est de 7 /kw à compter de 211. A partir du 1er mars 212, une taxe d'aménagement définie spécifiquement pour les installations photovoltaïques au sol s'applique. Le taux d'imposition est de 1 à 2% de Aspects financiers l'assiette de 1 /m2. Taxes et impôts Les recettes engendrées par la production du système photovoltaïque sont soumises à l'imposition sur les sociétées. Toutefois, les sociétés crées dans le seul but de produire de l'électricité photovoltaïque peuvent bénéficier d'une exonération d'impôt. Les agriculteurs peuvent déclarer les bénéfices de l exploitation d un système photovoltaïque en tant que bénéfices agricoles sous réserve des conditions suivantes : > être au régime d imposition «au réel». > les recettes majorées des recettes des autres activités accessoires ne doivent excéder ni 5 % des recettes tirées de l activité agricole, ni 1. Pour les centrales au sol de moins de 25kWc, seule une déclaration préalable est demandée, sauf pour les secteurs sauvegardés pour lesquels un permis de construire est nécessaire pour des puissances supérieures à 3 kwc. Aspects Procedure Pour celles de plus de 25kWc, une étude d'impact et enquête public sont nécessaires. D'autre part, une déclaration voire autorisation d'exploiter pour des puissances administratifs administrative supérieures à 4,5MW doit être demandée à la DIDEME. Pour les installations de moins de 12MWc dans des zones ne faisant l'objet d'aucune protection, le PLU peut être modifié suivant la procédure simplifiée. Enfin, selon la nature des travaux, un permis d'aménager ou de construire peut être nécessaire. Enfin, un certain nombre de certifications permettent de garantir l'usage et la pose d'un matériel de qualité : Systèmes Avis technique favorable du CSTB, applicable au panneau photovoltaïque, soit à la combinaison de la structure d'intégration et du module photovoltaïque. Certification TUV des modules photovoltaïque. Installateurs QualiPV : faisant partie des certifications de Qualit'ENR, cette certification des installateurs est généralement nécessaire pour l'obtention des aides financières. rogermax - Loic Strullu - FOTOLIA

8 Eléments économiques Les données du tableau suivant sont calculées pour une installation type de 25 kwc sans ombrage. Unité Remarques Matériel k TTC Le coût de la structure d'intégration peut fortement varier selon le type d'intégration concerné. Etudes et Installation k TTC Raccordement k TTC Coûts indiqués pour un site urbain. Celui-ci peut fortement varier selon la situation du bâtiment. Taxe k 4 8 Taxe foncière d'aménagement Entretien/Maintenance k TTC/an Contrat de maintenance et changement des onduleurs au bout de 1 ans de fonctionnement. Coûts Imposition k TTC/an IFER et imposition sur les sociétés. Fonctionnement Un système photovoltaïque domestique est concerné par 2 assurances : Assurance k TTC/an > Responsabilité civile : obligatoire et souvent intégrée à l'assurance habitation sans surcoût. > Dommages aux biens : assure les panneaux comme bien immobilier. Prime de coût variable. Utilisation du Réseau Public k TTC/an,2,2 1, Le tarif d'utilisation du réseau public, TURPE 3, peut être modifié sur décision du gouvernement. Coût global k TTC Le coût global est celui engendré par le système sur la durée de 2 ans. Crédit d'impôt k TTC Taux actuel du crédit d'impôt : % du coût du matériel. Recettes Subventions Prêts bonifiés k TTC Hypothèse : un prêt bonifié couvre % de l'investissement, cumulé avec le crédit d'impot. Vente de l'électricité k TTC/an 75 7 L'hypothèse de tarif d'achat est retenu est de,3 /kwh. Ces données sont calculées pour une 85 production d'électricité annuelle de 2 à 3 MWh/an. Recettes globales k TTC Les recettes sont calculées sur la durée de 2 ans de fonctionnement. Coût global de l'électricité hors subvention /kwh,23,18 Coût de revient global du kwh électrique d'origine photovoltaïque, pouvant être comparé au coût,31 global moyen de,13 /kwh du réseau électrique pour une famille de 4 personnes. Coût de l'électricité générée avec subvention /kwh,23,18,31 Coût de revient global avec déduction des aides - hors tarif d'achat. La valeurs "Min" et "Max" des graphiques correspondent respectivement à la juxtaposition des situations les plus défavorables et les plus favorables. Ainsi, contrairement à ce qui est retenu ici, en situation réelle, le tarif d'achat le plus élevé devrait probablement être obtenu pour l'installation dont le coût est le plus élevé. Le coût global d'une installation photovoltaïque type de 25 kwc en toiture d'un bâtiment non résidentiel, sur toute sa durée de vie, varie de près de 1 à 14 k, dont 55% à 6% représentent la facture en matériel, et 25 à 3% la facture en phase de fonctionnement. Le revenu global d'une installation photovoltaïque type de 25 kwc en toiture d'un bâtiment non résidentiel, sur toute sa durée de vie, varie de près de 135 à 167 k, sans aide à l'investissement. Le coût global de l'électricité produite par la centrale photovoltaïque est de,18 à,31 /kwh. Pour que l'installation soit économiquement intéressante pour l'investisseur une aide financière est nécessaire pour combler l'écart avec le coût de l'électricité du réseau, de l'ordre de,13 /kwh. Dans le cadre des appels d'offres, cette aide, sous la forme du certificat d'obligation d'achat associé au tarif d'achat, devra être de l'ordre de,3 /kwh. TTC/kWh,4,3,2,1, hors subvention avec subvention tarif d'achat Rentabilité économique Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, 211 Coût global de l'électricité produite par une centrale photovoltaïque au sol de 25 kwc incertaine possible Eléments environnementaux Le contenu CO2 d'un système photovoltaïque, dépend essentiellement du lieu de fabrication et peu de la technologie considérée. Notons toutefois que les impacts environnementaux dépendent du système d'intégration, les plus faibles étant obtenus pour les systèmes posés lors de la construction ou rénovation complète de la toiture, et/ou pour les systèmes dits en superposition. Le graphique ci-contre donne une reconstitution, effectuée à partir des données disponibles par le projet ESPACE de l'ademe, pour le climat de Lyon du contenu CO2 et temps de retour énergétique de quelques situations types. Pour la Région Centre, ces valeurs devraient être légèrement moins bonnes, mais la différence n'est pas significative. Le recyclage des systèmes photovoltaïques concerne essentiellement les 3 composants suivants : > Les modules photovoltaïques : l'association PV CYCLE, fondée en juillet 27, organise une démarche volontaire de collecte et recyclage des modules, qui ne font pas partie du champ de la DEEE. > Les composants électriques, dont l'onduleur : ces composants font partis du champ de la DEEE, directive européenne n 22/96/CE portant sur les déchets d équipements électriques et électroniques, obligeant les fabricants de ces équipements à prendre en charge leur collecte et recyclage. > La structure d'intégration : dont les éléments sont généralement des matériaux de construction usuels. Outre les impacts liés aux travaux et à la réalisation de fondations en béton, nécessaires pour l'ancrage des capteurs, une centrale solaire au sol peut avoir d'autres impacts sur les terrains : > il faut veiller à maintenir un espace entre les modules d'une même rangée afin de limiter les impacts sur l'écoulement et les infiltrations d'eau, > le sol est partiellement ombragé et moins exposé au soleil. Synthèse Conditions de mise en œuvre économique d'un système photovoltaïque de 25 kwc pour assurer un temps de retour sur investissement brut inférieur à 12 ans. Cadre réglementaire national Situation optimiste Situation pessimiste Remarques Ensoleillement minimal des modules 1 3 kwh/(m².an) 1 9 kwh/(m².an) Etabli pour une hypothèse de tarif d'achat de,3 /kwh soit un taux d'ombrage maximum de % à 1% - selon la localisation Productible 25 MWh/an 34 MWh/an Productible minimum pour assurer la rentabilité économique de l'installation Coût global du kwh,2 /kwh,2 /kwh Avec une hypothèse de tarif d'achat de,3 /kwh, le tableau précédent donne pour deux jeux d'hypothèses - optimistes et pessimistes -, les ensolleillements minimum nécessaires pour assurer un temps de retour sur investissement brut inférieur à 15 ans, soit 13 à 19 kwh/(m².an). L'ensoleillement, dans les conditions optimales d'inclinaison et d'orientation, en région Centre variant de 125 à 145 kwh/(m².an), un taux d'ombrage moyen annuel de % à 1% maximum peut être accepté dans les situations les plus optimistes. Dans ces conditions limites du point de vue économique, le productible de l'installation varie de 25 à 34 MWh/an pour un coût global de l'électricité produite, subvention déduite, de,2 /kwh. an 4 3,5 3 2,5 2 1,5 1, Décomposition du coût global d'une centrale photovoltaïque au sol de 25 kwc Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, Source : PVGIS, Hespul, Sogreah, 211 Utilisation du Réseau Public Assurance Imposition Entretien/Maintenance Taxe Raccordement Etudes et Installation Matériel Décomposition du revenu global d'une centrale photovoltaïque au sol de 25 kwc Mix français Mix européen Mix chinois gco2eq/kwh Crédit d'impôt Prêts bonifiés Contenu CO2 de l'électricité et temps de retour énergétique d'un système photovoltaïque à Lyon selon le mix électrique et la technologie Source : ADEME projet ESPACE-ACV-PV, Sogreah Vente de l'électricité temps de retour énergétique - Mono Polycristallin Amorphe Contenu CO2 - Silicium monocristalin Silicium polycristalin Silicium amorphe Contraintes paysagères, environnementales et architecturales : Contraintes Enjeu Légende Environnementales Espaces naturels protégés Faible Concurrence d'usage des sols Moyen Architecturales Secteurs urbains sauvegardés Fort Techniques Montage du projet Raccordement au réseau électrique Tenue de la charpente en rénovation Juridique Economique Chiffres clefs pour une centrale au sol type de 25 kwc. Occupation de l'espace La surface occupée au sol est de l'ordre de,4 ha. Impact énergétique La production annuelle de ce système est de 3 MWh/an, ce qui permet l'économie annuelle de 6 MWhep/an d'énergie primaire, soit 34 kwhep/m2 occupé. Impact environnemental Pour un contenu CO2 moyen de 13 gco2eq/kwh du mix électrique français, l'évitement annuel en émissions de CO2 est de l'ordre de 26 tco2/an. Le coût d'investissement de ce système, incluant les taxes, est de l'ordre de 9 k TTC. Il n'y a pas de cadre préétabli fixant une aide à l'investissement. Recette annuelle Ce système fournit un revenu annuel de l'ordre de 8 k /an. Le temps de retour sur investissement simple, aides comprises, est donc d'environ 13 ans.

9 Fiche Technico-économique et environnementale Système solaire thermique en toiture de maison individuelle : Chauffe-eau solaire individuel à circulation forcée Date : Juillet 211 Eléments techniques Un chauffe-eau solaire individuel (CESI) transforme le rayonnement solaire en énergie thermique utilisée pour la production d'eau chaude sanitaire du logement. Capteurs Descriptif technologique Conditions techniques de mise en œuvre Eléments de dimensionnement Masques Elément dimensionnant Surface occupée Ballon solaire Caractéristique de la ressource Caractéristique du productible Composition Orientation / Inclinaison Les capteurs utilisés sont généralement des capteurs plans composés, à partir de l'extérieur, d'un vitrage sélectif, d'une circulation du fluide caloporteur, d'un absorbeur, et d'un isolant. Système d'intégration Certains fabriquants proposent des systèmes d'intégration des capteurs, de façon similaire aux modules photovoltaïques, toutefois cet élément présente moins d'importance du point de vue technico-économique car il a peu d'impact sur les gains générés. Système hydraulique Les principaux constituants du système hydraulique sont les tuyauteries isolées, une pompe, un ballon de stockage, un échangeur solaire pouvant être intégré au ballon, un système de régulation et des équipements de sécurité. Le schéma de principe type est donné ci-dessous. Le fluide caloporteur utilisé est généralement de l'eau glycolée. Il est possible d'utiliser de l'eau pure sous réserve de disposer d'un mécanisme fiable contre la surchauffe et le gel. Intégration dans le réseau Le ballon solaire peut intégrer ou être couplé à un appoint (électrique, gaz, bois, pompe à chaleur,...), ou être raccordé en amont de domestique l'appoint, assurant alors un préchauffage de l'eau chaude sanitaire. Les pertes dues à l'orientation et à l'inclinaison des capteurs sont représentées par le disque solaire donné ci-dessous. La plage pertinente de fonctionnement - pertes inférieures à 15% - se situe pour une orientation Sud à +/- 6 et une inclinaison de (plan horizon tal) à 9. Si l'ombrage doit être évité, les capteurs thermiques plans sont moins sensibles à l'ombrage que les modules photovoltaïques. La partie ombragée ne contribue à la production de chaleur qu'à hauteur du rayonnement diffus qu'elle reçoit mais ne limite pas la production de la partie non ombragée du capteur. Un local est nécessaire pour les équipements techniques et le ballon. Le dimensionnement de l'installlation doit être réalisé en fonction des besoins réels en eau chaude sanitaire du foyer, besoins qui doivent être constants tout au long de l'année. Si la surface de capteur peut être sous-dimensionnée sans aucun problème, il est dangereux de la surdimensionner à moins de disposer d'une gestion avancée et d'un système d'occultation efficaces en été, le risque étant de réduire la durée de vie des capteurs. De ce fait, il est souhaitable de mettre en oeuvre au préalable ou simultanément des mesures d'économie d'énergie sur le poste de l'eau chaude sanitaire : isolation de la distribution, réducteur de pression, régulateur de débit sur les points de puisage, récupération de chaleur domestique, dont le coût rapporté à l'énergie économisée sont moins élevés que ceux d'un système solaire thermique. L'irradiation solaire globale incidente sur un plan d'orientation et d'inclinaison optimum en Région Centre varie de à kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud-Ouest comme le Pour une famille de 4 personnes, le volume du ballon solaire est de l'ordre de 3 L. L'irradiation solaire globale incidente sur la Région Centre varie de 125 à 145 kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud-Ouest comme le montre la carte ci-dessous. Le productible du système solaire thermique est plafonné par la consommation annuelle d'eau chaude sanitaire. Le taux de couverture solaire, donnant la part de la consommation d'eau chaude sanitaire produite par le système solaire sur la consommation d'eau chaude sanitaire totale, est de l'ordre de 4% à 5%, soit une production solaire utile de 16 à 19 kwh/an. Le disque solaire donne un ordre de grandeur de la part de l'énergie solaire captée par les panneaux selon leur orientation et leur inclinaison par rapport à la situation optimale (Rendement de 1%). Vue d'un capteur plan Irradiation globale annuelle [kwh/m2] plan d'orientation et inclinaison optimum Disque solaire (Lyon - peu de différences avec la Région Centre) Gilles Paire -FOTOLIA Si de nombreuses variantes sont possibles, un schéma de principe type d'un chauffe-eau solaire individuel est généralement le suivant. Source : Hespul, Ecofys Source : PVGIS Sortie d eau chaude sanitaire Le productible utile [kwh/an], à fixer comme objectif de production, peut-être estimé par le produit : Consommation d'ecs [kwh/an] x Taux de couverture [45%] Pour un site donné, la surface de capteur [m²] peut être approchée par le ratio : Productible utile [kwh/an] / (Irradiation [kwh/m²] x Rendement du disque solaire [%] x Rendement des capteurs [4%] x Rendement Syst. [8%]) Le graphique suivant donne les rendements des capteurs selon la situation : Ballon solaire d eau chaude sanitaire Gilles Paire -FOTOLIA Echangeur d'appoint Chaudière d appoint Echangeur solaire Capteurs solaires Source : Cours pour installateur, Centre d'information du cuivre, laiton et alliage Entrée d eau froide Eléments réglementaires et normatifs Les principales réglementations concernant les systèmes solaires thermiques individuels sont les suivantes : La loi de finances 211 a modifié le crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie dont le taux pour l'achat d'équipements de chauffage ou de fournitures d'eau Aspects financiers chaude sanitaire fonctionnant avec une énergie renouvelable est de 45%. Il s'applique sur les dépenses de matériel hors main d'oeuvre. L'installation d'un système solaire thermique dans un bâtiment achevé depuis plus de 2 ans entre dans le cadre du taux réduit de TVA (5,5%), mesure valable jusqu'au 31/12/211. Aspects L'installation d'un système solaire thermique en toiture d'un bâtiment modifiant l'aspect extérieur de ce bâtiment, il est nécessaire de procéder à une déclaration préalable. administratifs De par sa fonction, les règles sanitaires relatives à la légionélose doivent être respectées par un système solaire thermique. Autres La prochaine réglementation thermique - RT212 - impose le recours à une énergie renouvelable pour satisfaire les besoins énergétiques d'une maison individuelle neuve, au minimum à hauteur de 5 kwhep/(m2.an). Concernant le solaire thermique, l'obligation porte sur la pose d'une surface minimale de capteur de 2 m². Enfin, il est recommandé de mettre en œuvre des capteurs disposant des certifications suivantes : Certifications Avis technique favorable du CSTB, applicable au capteur mais aussi aux kits regroupant l'ensemble des éléments du système - kits CESI. Certification Solar Keymark. Installateurs QualiSol et QualiBat : faisant partie des certifications de Qualit'ENR, une au moins de ces certifications des installateurs est généralement nécessaire pour l'obtention des aides financières. L'installation modifiant la toiture du bâtiment, l'installateur doit être couvert par la garantie décénale pour ce type d'installation, et ce en particulier pour les systèmes intégrés.

10 Eléments économiques Les données du tableau suivant sont calculées pour une installation type pour 4 personnes sans ombrage. Unité Remarques Matériel k TTC 4,1 3,3 5,4 Le coût de la structure d'intégration peut fortement varier selon le type d'intégration concerné. Installation k TTC 1,2 1,2 1,6 Etudes k TTC,,, Entretien/Maintenance k TTC/an,3,3,4 Renouvellement du fluide caloporteur et nettoyage du circuit hydraulique. Consommation des auxiliaires k TTC/an,1,1,1 Coûts Un système solaire thermique domestique est concerné par 2 assurances : Fonctionnement > Responsabilité civile : obligatoire et souvent intégrée à l'assurance habitation sans surcoût. Assurance k TTC/an,,,1 > Dommages aux biens : assure les panneaux comme bien immobilier. Prime de coût variable selon les assurances généralement mutualisée avec les autres ENR. Coût global k TTC 6,5 5,7 11,3 Le coût global est celui engendré par le système sur la durée de 3 ans. Crédit d'impôt k TTC 1,8 1,5 2,4 Taux actuel du crédit d'impôt : 45% du coût du matériel. Recettes Subventions Prêts bonifiés k TTC,6,5,8 Attention : un cumul du crédit impot et du prêt bonifié est pris en compte ici. Economie d'énergie k TTC/an,13,12,2 Economies valorisées en euros selon le prix de l'énergie substituée. Recettes globales k TTC 6,3 5,6 9,4 Les recettes sont calculées sur la durée de 3 ans de fonctionnement. Coût global de la chaleur utile hors subvention /kwhu,13,1 Coût de revient global du kwhu solaire, pouvant être comparé au coût global de,12 à,15,24 /kwhu de la chaleur générée par les systèmes ECS conventionnels. Coût de la chaleur utile avec subvention /kwhu,8,7,17 Coût de revient global avec déduction des aides. La valeurs "Min" et "Max" des graphiques correspondent respectivement à la juxtaposition des situations les plus défavorables et les plus favorables. Le coût global d'une installation solaire thermique type pour 4 personnes, sur toute sa durée de vie, varie de près de 5 à 1 k, dont 5 à 6% représentent la facture en matériel, et 2 à 4% la facture en phase de fonctionnement. Le revenu global d'un CESI type pour 4 personnes en maison individuelle est limité aux aides à l'investissement, la production de chaleur ne générant pas de recette. Toutefois en élargissant aux dépenses évitées, il varie de près de 5 à 1 k, dont 35% proviennent des aides à l'investissement, le complément étant lié aux économies d'énergie. Avec subvention, le coût global de la chaleur produite par le CESI est de,7 à,17 /kwhu. En comparaison avec le coût de la chaleur produite par un système conventionnel, de l'ordre de,13 /kwh, dans les conditions d'aides actuelles, un système solaire thermique peut être intéressant économiquement sur du long terme. La différence de coût global étant faible par rapport à un système conventionnel, l'aide sous la forme du prêt bonifié est pertinente, la barrière d'ordre financière que constitue la capacité d'investissement initiale devenant prépondérante, celui-ci devant être largement supérieur à celui d'un système conventionnel. TTC/kWh,25,2,15,1,5 Coût global de la chaleur produite par un chauffe eau solaire thermique individuel - CESI - d'une maison individuelle, hors subvention avec subvention prix chaleur système conventionnel Source : Sogreah, 211 Mauvais Bon intérêt économique Source : Sogreah, Source : Sogreah, 211 Décomposition du coût global d'un chauffe-eau solaire individuel - CESI - d'une maison individuelle Assurance Consommation des auxiliaires Entretien/Maintenance Etudes Installation Matériel Décomposition du revenu global d'un chauffe-eau solaire individuel - CESI - d'une maison individuelle Crédit d'impôt Prêts bonifiés Economie d'énergie Eléments environnementaux Selon l'énergie substituée et le choix de l'appoint, les émissions de CO2 évitées sont comprises entre 19 et 49 kgco2/an, soit entre 5 et 12 kgco2 par unité de surface de capteur et par an. Un capteur solaire thermique plan ne met pas en œuvre de composés chimiques particulièrement dangereux pour l'environnement, comme cela peut être le cas pour le photovoltaïque. Toutefois, certains fluides caloporteurs présentent un impact environnemental et sanitaire peu favorable. L'attention doit donc être portée sur cet élément du système d'autant plus que des fuites de ce fluide sont possibles. Synthèse L'ensoleillement de la Région Centre est suffisant pour valider la pertinence économique d'un chauffe eau solaire thermique individuel. L'ensoleillement n'est donc pas le critère à retenir, contrairement aux systèmes photovoltaïques. Cette remarque nécessite toutefois une réserve concernant la disponibilité d'une toiture correctement orientée, inclinée et l'absence de masques solaires lointains et proches qui eux sont susceptibles de remettre en cause la pertinence d'un tel système. Le profil annuel des besoins est le principal critère limitant la pertinence de ce système : Résidence principale Résidence secondaire Un système solaire thermique sur une maison individuelle entre en conflit d'usage avec les systèmes photovoltaïques sur la surface disponible en toiture. La priorité sera donnée au solaire thermique. Contraintes paysagères, environnementales et architecturales : Contraintes Enjeu Légende Environnementales Espaces naturels protégés Faible Concurrence d'usage des sols Moyen Architecturales Secteurs urbains sauvegardés Fort Techniques Montage du projet Distribution adaptée de l'eau chaude sanitaire Tenue de la charpente en rénovation Juridique Economique Chiffres clefs pour une installation type de 4m² intégrée en toiture de maison individuelle. Occupation de l'espace La surface occupée en toiture est de l'ordre de 4 m². Impact énergétique La production annuelle de ce système est de 17 kwh/an, ce qui permet de couvrir près de 5% des besoins en eau chaude sanitaire. Impact environnemental Selon l'énergie substituée et le choix de l'appoint, l'évitement annuel en émissions de CO2 est compris entre 19 et 49 kgco2/an. Le coût d'investissement de ce système est de 5 k TTC dont 5% peuvent être financés par des aides. Economies annuelles Ce système génère une baisse annuelle des charges de l'ordre de,9 k /an.

11 Fiche Technico-économique et environnementale Système solaire thermique en toiture de logement collectif, équipements tertiaires (piscine, gymnase ) et industriels Date : Juillet 211 Eléments techniques Un chauffe-eau solaire collectif transforme le rayonnement solaire en énergie thermique utilisée pour la production d'eau chaude sanitaire ou le chauffage du bâtiment. Capteurs Descriptif technologique Conditions techniques de mise en œuvre Eléments de dimensionnement Masques Elément dimensionnant Surface occupée Ballon solaire Caractéristique de la ressource Caractéristique du productible Composition Orientation / Inclinaison Selon l'espace disponible et le régime de température nécessaire, les capteurs utilisés sont des capteurs plans ou des tubes sous vide. Les capteurs plans sont composés, à partir de l'extérieur, d'un vitrage sélectif, d'une circulation du fluide caloporteur, d'un absorbeur, et d'un isolant. Les tubes sous vides sont composés d'un tube en verre sélectif encapsulant une plaque métallique constituant l'absorbeur dans laquelle circule un fluide caloporteur. Les tubes sont raccordés ensemble sur un collecteur. De nombreuses variantes existent parmi lesquelles peuvent être cités : > la séparation entre le fluide caloporteur de la boucle solaire et le fluide circulant dans le tube sous-vide : la chaleur est alors transférée à la boucle solaire primaire au niveau du collecteur, dits tubes caloduc. > la présence de miroir réfléchissant le rayonnement sur l'arrière du tube, augmentant le rendement du capteur, dits tubes en U. Système d'intégration En toiture plate, les capteurs sont généralement installés sur des chassis donnant l'inclinaison optimale aux capteurs. Système hydraulique Les principaux constituants du système hydraulique sont les tuyauteries isolées, des pompes, un ou plusieurs ballons de stockage, un échangeur solaire pouvant être intégré au ballon, un système de régulation et des équipements de sécurité. Le schéma de principe type est donné ci-dessous. Le fluide caloporteur utilisé est généralement de l'eau glycolée. Il est possible d'utiliser de l'eau pure sous réserve de disposer d'un mécanisme fiable contre la surchauffe et le gel. Intégration dans le réseau Le ballon solaire peut intégrer ou être couplé à un appoint (électrique, gaz, bois, pompe à chaleur,...), ou être raccordé en amont de domestique l'appoint, assurant alors un préchauffage de l'eau chaude sanitaire. Les pertes dues à l'orientation et à l'inclinaison des capteurs sont représentées par le disque solaire donné ci-dessous. La plage pertinente de fonctionnement - pertes inférieures à 15% - se situe pour une orientation Sud à +/- 6 et une inclinaison de (pl an horizontal) à 9. Si l'ombrage doit être évité, les capteurs thermiques plans sont moins sensibles à l'ombrage que les modules photovoltaïques. La partie ombragée ne contribue à la production de chaleur qu'à hauteur du rayonnement diffus qu'elle reçoit mais ne limite pas la production de la partie non ombragée du capteur. Un local est nécessaire pour les équipements techniques et le(s) ballon(s). Le dimensionnement de l'installlation doit être réalisé en fonction des besoins réels en eau chaude sanitaire des foyers, besoins qui doivent être constants tout au long de l'année. Si la surface de capteur peut être sous-dimensionnée sans aucun problème, il est dangereux de la surdimensionner à moins de disposer d'une gestion avancée et d'un système d'occultation efficaces en été, le risque étant de réduire la durée de vie des capteurs. De ce fait, il est souhaitable de mettre en oeuvre au préalable ou simultanément des mesures d'économie d'énergie sur le poste de l'eau chaude sanitaire : isolation de la distribution, réducteur de pression, régulateur de débit sur les points de puisage, récupération de chaleur domestique, dont le coût rapporté à l'énergie économisée sont moins élevés que ceux d'un système solaire thermique. L'irradiation solaire globale incidente sur un plan d'orientation et d'inclinaison optimum en Région Centre varie de 15 à 125 kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud- Pour un bâtiment de 2 logements, le volume du ballon solaire est de l'ordre de 41 L. L'irradiation solaire globale incidente sur la Région Centre varie de 125 à 145 kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud-Ouest comme le montre la carte ci-dessous. Le productible du système solaire thermique est plafonné par la consommation annuelle d'eau chaude sanitaire. Le taux de couverture solaire, donnant la part de la consommation d'eau chaude sanitaire produite par le système solaire sur la consommation d'eau chaude sanitaire totale, est de l'ordre de 5% à 6%, soit une production solaire utile de 28 à 32 MWh/an. Le disque solaire donne un ordre de grandeur de la part de l'énergie solaire captée par les panneaux selon leur orientation et leur inclinaison par rapport à la situation optimale (Rendement de 1%). Vue d'un capteur sous vide Irradiation globale annuelle [kwh/m2] plan d'orientation et inclinaison optimum Disque solaire (Lyon -peu de différences avec la Région Centre) Packshot-SOGREAH Si de nombreuses variantes sont possibles, un schéma de principe type d'un chauffe-eau solaire en logement collectif est généralement le suivant. Source : Hespul, Ecofys Source : PVGIS Sortie d eau chaude sanitaire Le productible utile [kwh/an], à fixer comme objectif de production, peut être estimé par le produit : Consommation d'ecs [kwh/an] x Taux de couverture [55%] Pour un site donné, la surface de capteur [m²] peut être approchée par le ratio : Productible utile [kwh/an] / (Irradiation [kwh/m²] x Rendement du disque solaire [%] x Rendement des capteurs [6%] x Rendement Syst. [75%]) Le graphique suivant donne les rendements des capteurs selon la situation : Ballon solaire d eau chaude sanitaire Echangeur solaire Packshot-SOGREAH Echangeur solaire Chaudière d appoint Capteurs solaires Source : Cours pour installateur, Centre d'information du cuivre, laiton et alliage Entrée d eau froide Eléments réglementaires et normatifs Les principales réglementations concernant les systèmes solaires thermiques sont les suivantes : La loi de finances 211 a modifié le crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie dont le taux pour l'achat d'équipements de chauffage ou de fournitures d'eau chaude sanitaire fonctionnant avec une énergie renouvelable est de 45%. Il s'applique sur les dépenses de matériel hors main d'oeuvre. Aspects financiers Le Grenelle de l'environnement a introduit le fond chaleur, piloté par l'ademe, dont l'objectif est de vendre la chaleur renouvelable a un prix inférieur de 5% à celle issue des énergies conventionnelles. Cette aide n'est pas cumulable avec les autres aides comme les CEE (Certificats d'economie d'energie) et le crédit d'impôt. L'installation d'un système solaire thermique dans un bâtiment achevé depuis plus de 2 ans entre dans le cadre du taux réduit de TVA (5,5%), mesure valable jusqu'au 31/12/211. Aspects L'installation d'un système solaire thermique en toiture d'un bâtiment modifiant l'aspect extérieur de ce bâtiment, il est nécessaire de procéder à une déclaration préalable. administratifs De par sa fonction, les règles sanitaires relatives à la légionélose doivent être respectées par un système solaire thermique. Autres La prochaine réglementation thermique - RT212 - impose le recours à une énergie renouvelable pour satisfaire les besoins énergétiques d'un logement neuf, au minimum à hauteur de 5 kwhep/(m2.an). Concernant le solaire thermique, l'obligation porte sur la pose d'une surface minimale de capteur de 2 m² par logement. Enfin, il est recommandé de mettre en œuvre des capteurs disposant des certifications suivantes : Certifications Avis technique favorable du CSTB des capteurs. Certification Solar Keymark. Installateurs QualiSol et QualiBat : faisant partie des certifications de Qualit'ENR, une au moins de ces certifications des installateurs est généralement nécessaire pour l'obtention des aides financières. Pour les installations modifiant la toiture du bâtiment, l'installateur doit être couvert par la garantie décénale pour ce type d'installation, et ce en particulier pour les systèmes intégrés. Installation Une Garantie de Résultat Solaire - GRS - peut être demandée par le maitre d'ouvrage auprès de l'équipe de maîtrise d'œuvre afin de garantir un productible solaire utile minimum.

12 Eléments économiques Les données du tableau suivant sont calculées pour une installation type pour 6 personnes sans ombrage. Unité Remarques Matériel k TTC Le coût de la structure d'intégration peut fortement varier selon le type d'intégration concerné. Installation et Moe k TTC Une mission de maîtrise d'œuvre est recommandée. Etudes k TTC Etude de faisabilité. Entretien/Maintenance k TTC/an 1, 1, 1,5 Intègre une prestation de suivi du productible de l'installation. Consommation des auxiliaires k TTC/an,1,1,1 Les auxiliaires sont les pompes de circulation et la régulation. Coûts Un système solaire thermique est concerné par 2 assurances : Fonctionnement > Responsabilité civile : obligatoire et souvent intégrée à l'assurance habitation sans surcoût. Assurance k TTC/an,1,,3 > Dommages aux biens : assure les panneaux comme bien immobilier. Prime de coût variable selon les assurances généralement mutualisée avec les autres ENR. Coût global k TTC Le coût global est celui engendré par le système sur la durée de 3 ans. Crédit d'impôt k TTC 33 Taux actuel du crédit d'impôt : % du coût du matériel. Peu adapté aux installations collectives. Prêts bonifiés k TTC 7 1 Attention : un cumul du crédit impot et du prêt bonifié est pris en compte ici. Subventions Recettes Fond chaleur k TTC Surface minimale de capteur de 25 m2 utile et productible supérieur à 35 kwhu/m2 de capteur. Economie d'énergie k TTC/an Economies valorisées en euros selon le prix de l'énergie substituée. Recettes globales k TTC Les recettes sont calculées sur la durée de 3 ans de fonctionnement. Coût global de la chaleur utile hors subvention /kwhu,12,1 Coût de revient global du kwhu solaire, pouvant être comparé au coût global de,8 à,14,18 /kwhu de la chaleur générée par les systèmes ECS conventionnels. Coût de la chaleur utile avec subvention /kwhu,9,7,14 Coût de revient global avec déduction des aides. La valeurs "Min" et "Max" des graphiques correspondent respectivement à la juxtaposition des situations les plus défavorables et les plus favorables. Le coût global d'une installation solaire thermique type pour un bâtiment collectif de 2 logements sur toute sa durée de vie, varie de près de 95 à 15 k, dont 5 à 55% représentent la facture en matériel, et 35 à 4% la facture en phase de fonctionnement. Le revenu global d'une installation solaire thermique type pour un bâtiment de 2 logements est limité aux aides à l'investissement, la production de chaleur ne générant pas de recette. Toutefois en élargissant aux dépenses évitées, il varie de près de 85 à 14 k, dont 35% à 55% proviennent des aides à l'investissement, le complément étant lié aux économies d'énergie. Avec subvention, le coût global de la chaleur produite par l'installation est de,7 à,14 /kwhu. En comparaison avec le coût de la chaleur produite par un système conventionnel, de l'ordre de,13 /kwh, dans les conditions d'aides actuelles, un système solaire thermique peut être intéressant économiquement sur du long terme. La différence de coût global étant faible par rapport à un système conventionnel, l'aide sous la forme du prêt bonifié est pertinente, la barrière d'ordre financière que constitue la capacité d'investissement initiale devenant prépondérante, celui-ci devant être largement supérieur à celui d'un système conventionnel. TTC/kWh,2,15,1,5 Coût global de la chaleur produite par un chauffe eau solaire hors maisons individuelles, hors subvention avec subvention prix chaleur système conventionnel Source : Sogreah, 211 Mauvais Eléments environnementaux Selon l'énergie substituée et le choix de l'appoint, les émissions de CO2 évitées sont comprises entre 362 et 82 kgco2/an, soit entre 7 et 15 kgco2 par unité de surface de capteur et par an. Les capteurs solaires thermiques ne mettent pas en œuvre de composés chimiques particulièrement dangereux pour l'environnement, comme cela peut-être le cas pour le photovoltaïque. Toutefois, certains fluides caloporteurs présentent un impact environnemental et sanitaire peu favorable. L'attention doit donc être portée sur cet élément du système d'autant plus que des fuites de ce fluide sont possibles. Synthèse L'ensoleillement de la Région Centre est suffisant pour valider la pertinence économique d'un système solaire thermique de taille moyenne. L'ensoleillement n'est donc pas le critère à retenir, contrairement aux systèmes photovoltaïques. Cette remarque nécessite toutefois une réserve concernant la disponibilité d'une toiture correctement orientée et l'absence de masques solaires lointains et proches qui eux sont susceptibles de remettre en cause la pertinence d'un tel système. Le profil annuel des besoins est le principal critère limitant la pertinence de ce système : Résidence principale Residentiel Résidence secondaire Piscine, hôtel, gymnase Tertiaire Bureau Un système solaire thermique peut entrer en conflit d'usage avec les systèmes photovoltaïques sur la surface disponible en toiture. La priorité sera donnée au solaire thermique. Contraintes paysagères, environnementales et architecturales : Contraintes Enjeu Légende Environnementales Espaces naturels protégés Faible Concurrence d'usage des sols Moyen Architecturales Secteurs urbains sauvegardés Fort Techniques Montage du projet Distribution adaptée de l'eau chaude sanitaire Tenue de la charpente en rénovation Juridique Economique Chiffres clefs pour une installation type en toiture d'un bâtiment résidentiel collectif de 2 logements. Occupation de l'espace La surface occupée en toiture est de l'ordre de 55 m². Impact énergétique La production annuelle de ce système est de 31 kwh/an, ce qui permet de couvrir près de 5% des besoins en eau chaude sanitaire. Impact environnemental Selon l'énergie substituée et le choix de l'appoint, l'évitement annuel en émissions de CO2 est compris entre 362 et 82 kgco2/an. Le coût d'investissement de ce système est de 7 k TTC dont % peuvent être financés par des aides. Economies annuelles Ce système génère une baisse annuelle des charges de l'ordre de 1 k /an. Bon intérêt économique Source : Sogreah, Source : Sogreah, 211 Décomposition du coût global d'un chauffe-eau solaire hors maisons individuelles Assurance Consommation des auxiliaires Entretien/Maintenance Etudes Installation et Moe Matériel Décomposition du revenu global d'un chauffe-eau solaire hors maisons individuelles Economie d'énergie Fond chaleur Prêts bonifiés Crédit d'impôt (initial+e

13 Fiche Technico-économique et environnementale Centrale solaire thermique raccordée à un réseau de chaleur Date : Juillet 211 Eléments techniques Une centrale solaire thermique transforme le rayonnement solaire en énergie thermique, énergie distribuée par un réseau de chaleur. Capteurs Descriptif technologique Conditions techniques de mise en œuvre Eléments de dimensionnement Masques Elément dimensionnant Surface occupée Stockage Caractéristique de la ressource Caractéristique du productible Composition Orientation / Inclinaison Pour cette application, les capteurs utilisés sont généralement des capteurs plans, des tubes sous vide, ou des capteurs à concentration. Les capteurs plans sont composés, à partir de l'extérieur, d'un vitrage sélectif, d'une circulation du fluide caloporteur, d'un absorbeur, et d'un isolant. Les tubes sous vide, raccordés sur des collecteurs, sont composés d'un tube en verre sélectif encapsulant une plaque métallique constituant l'absorbeur dans laquelle circule un fluide caloporteur. Les capteurs à concentration mettent en oeuvre un miroir parabolique réfléchissant le rayonnement incident sur un tube dans lequel circule un fluide caloporteur. Ces trois technologies sont à rendement et température de fonctionnement croissants. Système d'intégration Les capteurs sont disposés en rangés sur des chassis. Système hydraulique Les principaux constituants du système hydraulique sont les tuyauteries isolées, des pompes, un ou plusieurs ballons de stockage, un échangeur solaire pouvant être intégré au ballon, un système de régulation et des équipements de sécurité. Le schéma de principe type est donné ci-dessous. Le fluide caloporteur utilisé est généralement de l'eau glycolée. Il est possible d'utiliser de l'eau pure sous réserve de disposer d'un mécanisme fiable contre la surchauffe et le gel. Distribution de la chaleur La production de chaleur d'origine solaire peut être : > couplée à une autre centrale, les deux installations étant situées à proximité ; > raccordée sur le tronçon primaire du réseau de chaleur, les installations pouvant alors être localisées indépendament les unes des autres. Il est aussi possible d'intégrer une installation à absorption ou adsorption pour alimenter un réseau de froid. Enfin, une réflexion peut être menée sur la température du réseau de chaleur qui pourrait avantageusement être abaissée à près de 6 C à 8 C : le réseau de chaleur peut alors être alimenté en de multiples points y compris par de petites installations domestiques réduisant les pertes liées aux mutliples stockages de la chaleur (ballon ECS) et au transport. Pour cela une campagne de réduction des besoins en chaleur des bâtiments est nécessaire pour éviter d'avoir à surdimensionner le réseau. Les pertes dues à l'orientation et à l'inclinaison des capteurs sont représentées par le disque solaire donné ci-dessous. La plage pertinente de fonctionnement - pertes inférieures à 1% - se situe pour une orientation Sud à +/- 75 et une inclinaison de 15 à 6. Selon l'usage de la chaleur, en particulier si le besoin en hiver est important (chauffage), il pourra être pertinent d'augmenter l'inclinaison des capteurs. Si l'ombrage doit être évité, les capteurs thermiques plans sont moins sensibles à l'ombrage que les modules photovoltaïques : la partie ombragée ne contribue à la production de chaleur qu'à hauteur du rayonnement diffus qu'elle reçoit mais ne limite pas la production de la partie non ombragée du capteur. Un local est nécessaire pour les équipements techniques et le(s) ballon(s), et la station de transfert de la chaleur sur le réseau primaire. Le réseau de chaleur doit être conçu afin d'alimenter un ensemble de bâtiments dont les besoins en chaleur sont complémentaires : certains équipements tertiaires ou industriels peuvent assurer une base de besoins annuels sur lesquels sont ajoutés les besoins en chauffage des différents bâtiments en hiver. Afin d'optimiser la performance et les coûts des installations, il est souhaitable d'organiser la distribution de chaleur afin d'atteindre une température de retour la plus faible possible. Cela peut être facilité par la réalisation d'un certain nombre de mesures d'économie d'énergie sur le poste du chauffage, en particulier remplaçant les émetteurs de chaleur par des émetteurs basse température comme le chauffage par le sol. L'irradiation solaire globale incidente sur un plan d'orientation et d'inclinaison optimum en Région Centre varie de 48 à 56 kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud-Ouest Des stockages journaliers (jour/nuit) et/ou saisonniers (Réservoires, aquifères) peuvent être envisagés. L'irradiation solaire globale incidente sur la Région Centre varie de 125 à 145 kwh/(m².an) du Nord-Est au Sud-Ouest comme le montre la carte ci-dessous. Le productible du système solaire thermique est plafonné par la consommation de chaleur. Si le réseau de chaleur alimente un ensemble de bâtiment dont les besoins sont complémentaires au cours de l'année, il est possible d'accroitre significativement le taux de couverture solaire. Pour cette fiche, des taux de l'ordre de 1% à 2% ont été retenus, soit une production solaire utile de 17 à 2 MWh/an. Le disque solaire donne un ordre de grandeur de la part de l'énergie solaire captée par les panneaux selon leur orientation et leur inclinaison par rapport à la situation optimale (Rendement de 1%). Vue d'une centrale solaire à capteur plan Irradiation globale annuelle [kwh/m2] plan d'orientation et inclinaison optimum Disque solaire (Lyon -peu de différences avec la Région Centre) Sogreah Si de nombreuses variantes sont possibles, un schéma de principe type d'une centrale solaire thermique raccordée à un réseau de chaleur est généralement le suivant. Sous stations distribution Source : Hespul, Ecofys Source : PVGIS Le productible utile [kwh/an], à fixer comme objectif de production, peut être estimé par le produit : SOGREAH Consommation [kwh/an] x Taux de couverture du solaire thermique [%] Réseau de chaleur Pour un site donné, la surface de capteur [m²] peut être approchée par le ratio : Productible utile [kwh/an] / (Irradiation [kwh/m²] x Rendement du disque solaire [%] x Rendement des capteurs [6%] x Rendement Syst. [7%]) Le graphique suivant donne les rendements des capteurs selon la situation : Echangeur solaire et ballon tampon fotolia Capteurs solaires Autres sources de production Source : Cours pour installateur, Centre d'information du cuivre, laiton et alliage Sogreah Eléments réglementaires et normatifs Les principales réglementations concernant les systèmes solaires thermiques sont les suivantes : Ces projets sont éligibles aux Certificats d'economies d'énergie (CEE) : fiches RES-CH-1 (production de chaleur renouvelable en réseau), BAR-TH-37 (résidentiel) et BAT-TH-27 (tertiaire). D'autres opérations portant sur le réseau de chaleur (ex: réhabilitation des postes de livraison ou isolation dans un caniveau de réseau de chaleur sont également éligibles). Aspects financiers Le Grenelle de l'environnement a introduit le fond chaleur, piloté par l'ademe, dont l'objectif est de vendre la chaleur renouvelable a un prix inférieur de 5% à celle issue des énergies conventionnelles. Cette aide n'est pas cumulable avec les autres aides comme les CEE et le crédit d'impôt, mais est la plus pertinente a priori. Aspects administratifs Autres La loi du 15 juillet 198 relative aux économies d énergie et à l utilisation de la chaleur, modifiée par la loi Grenelle 2, définit un dispositif de classement des réseaux de chaleur et de froid existants ou à créer respectant trois conditions dont l'une d'elles est que le réseau soit alimenté à au moins 5% par des énergies renouvelables ou de récupération. Le classement du réseau de chaleur permet de rendre obligatoire le raccordement au réseau de chaleur des bâtiments construits ou fortement rénovés dans la zone desservie par le réseau de chaleur. La prochaine réglementation thermique - RT212 - impose le recours à une énergie renouvelable pour satisfaire les besoins énergétiques d'un logement neuf, au minimum à hauteur de 5 kwhep/(m2.an). Le raccordement à un réseau de chaleur alimenté au moins à hauteur de 5% par du solaire permet de respecter ce point de la réglementation. Enfin, il est recommandé de mettre en œuvre des capteurs disposant des certifications suivantes : Certifications Avis technique favorable du CSTB des capteurs. Certification Solar Keymark. Installateurs QualiSol : faisant partie des certifications de Qualit'ENR, cette certification des installateurs est généralement nécessaire pour l'obtention des aides financières. Pour les installations modifiant la toiture du bâtiment, l'installateur doit être couvert par la garantie décénale pour ce type d'installation, et ce en particulier pour les systèmes intégrés. Installation Une Garantie de Résultat Solaire - GRS - peut être demandée par le maitre d'ouvrage auprès de l'équipe de maîtrise d'œuvre afin de garantir un productible solaire utile minimum.

14 Eléments économiques Les données du tableau suivant sont calculées pour une centrale solaire type alimentant 1 logements. Unité Remarques Matériel k TTC Installation et Moe k TTC Etudes k TTC Etude de faisabilité. Fonctionnement/Entretien k TTC/an 56, 39,5 7,6 Consommation des auxiliaires k TTC/an Inclus dans les frais de fonctionnement/entretien Coûts Un système solaire thermique est concerné par 2 assurances : Fonctionnement > Responsabilité civile : obligatoire et souvent intégrée à l'assurance habitation sans surcoût. Assurance k TTC/an > Dommages aux biens : assure les panneaux comme bien immobilier. Prime de coût variable selon les assurances généralement mutualisée avec les autres ENR. Coût global k TTC Le coût global est celui engendré par le système sur la durée de 3 ans. Crédit d'impôt k TTC Il n'y a pas de crédit d'impôt applicable pour ce type de projet. Prêts bonifiés k TTC Les prêts bonifiés ne concernent pas ce type de projet. Recettes Subventions Fond chaleur k TTC Surface minimale de capteur de 25 m² utile et productible supérieur à 35 kwhu/m² de capteur. CEE k TTC Les CEE ne sont éligibles que pour la part des bâtiments existants raccordés au réseau. Vente de chaleur k TTC/an Le prix de la chaleur retenu ici est le prix moyen observé sur les réseaux de chaleur en 29. Recettes globales k TTC Les recettes sont calculées sur la durée de 3 ans de fonctionnement. Coût global de la chaleur utile hors subvention /kwhu,9,7 Coût de revient global du kwhu solaire, pouvant être comparé au coût global de,7 à,8,12 /kwhu de la chaleur générée par les systèmes ECS conventionnels. Coût de la chaleur utile avec subvention /kwhu,6,4,7 Coût de revient global avec déduction des aides. La valeurs "Min" et "Max" des graphiques correspondent respectivement à la juxtaposition des situations les plus défavorables et les plus favorables. Le coût global d'une centrale solaire thermique alimentant un réseau de chaleur équivalent à 1 logements sur toute sa durée de vie, varie de près de 41 à 5965 k, dont 55 à 6% représentent la facture en matériel, et 35 à 4% la facture en phase de fonctionnement. 5 En valorisant le kwh de chaleur à la valeur moyenne de celui observé sur les réseaux de chaleur en france en 29, 4 le revenu global d'une centrale solaire thermique alimentant un réseau de chaleur équivalent à 1 logements varie de près de 537 à 8785 k, dont 25% à 3% proviennent des aides à l'investissement. 3 Avec subvention, le coût global de la chaleur produite par l'installation est de,4 à,7 /kwhu. En comparaison avec le coût de la chaleur produite par un système conventionnel, de l'ordre de,13 /kwh, dans les conditions d'aides actuelles, une centrale solaire thermique est économiquement intéressante. La barrière économique restante concerne l'existance d'une densité de besoin de chaleur suffisante à proximité pour assurer la faisabilité économique du réseau de chaleur. TTC/kWh Coût global de la chaleur produite par une centrale solaire thermique alimentant un réseau de chaleur,14,12,1,8,6,4,2, hors subvention avec subvention prix moyen de vente de la chaleur Source : Sogreah, 211 Mauvais Eléments environnementaux Selon l'énergie substituée et le choix de l'appoint, les émissions de CO2 évitées sont comprises entre 3 et 9 tco2/an, soit entre 8 et 24 kgco2 par unité de surface de capteur et par an. En associant la centrale solaire thermique à une centrale biomasse, l'impact environnemental du réseau de chaleur peut être encore significativement amélioré. Les capteurs solaires thermiques ne mettent pas en œuvre de composés chimiques particulièrement dangereux pour l'environnement. Toutefois, certains fluides caloporteurs présentent un impact environnemental et sanitaire peu favorable. L'attention doit donc être portée sur cet élément du système d'autant plus que des fuites de ce fluide sont possibles. Outre les impacts liés aux travaux et à la réalisation de fondations en béton, nécessaires pour l'ancrage des capteurs, une centrale solaire au sol peut avoir d'autres impacts sur les terrains : > il faut veiller à maintenir un espace entre les modules d'une même rangée afin de limiter les impacts sur l'écoulement et les infiltrations d'eau, > le sol est partiellement ombragé et moins exposé au soleil. Synthèse L'ensoleillement de la Région Centre est suffisant pour valider la pertinence économique d'un système solaire thermique de grande taille. L'ensoleillement n'est donc pas le critère à retenir, contrairement aux systèmes photovoltaïques. Le principal critère limitant la pertinence de ce système est la présence d'une densité de besoins thermiques suffisants tout au long de l'année, à proximité d'un terrain disponible et bien exposé pour une centrale solaire thermique. Un système solaire thermique peut entrer en conflit d'usage avec les systèmes photovoltaïques sur la surface disponible au sol. La priorité sera donnée au solaire thermique. Contraintes paysagères, environnementales et architecturales : Contraintes Enjeu Légende Environnementales Espaces naturels protégés Faible Concurrence d'usage des sols Moyen Architecturales Secteurs urbains sauvegardés Fort Techniques Montage du projet Distribution adaptée de l'eau chaude sanitaire Tenue de la charpente en rénovation Juridique Economique Bon intérêt économique Chiffres clefs pour une centrale solaire thermique alimentant 1 équivalents logements. Occupation de l'espace La surface occupée au sol est de l'ordre de,7 ha. Impact énergétique La production annuelle de ce système est de 19 MWh/an, ce qui permet de couvrir près de 2% des besoins en eau chaude sanitaire. Impact environnemental Selon l'énergie substituée et le choix de l'appoint, l'évitement annuel en émissions de CO2 est compris entre 3 et 9 tco2/an. Le coût d'investissement de ce système est de 3 M TTC dont 6% peuvent être financés par des aides. Economies annuelles Ce système fournit un revenu annuel de l'ordre de 14 k /an. Le temps de retour sur investissement simple, aides comprises, est d'environ 2 ans Source : Sogreah, Source : Sogreah, 211 Décomposition du coût global d'une centrale solaire thermique alimentant un réseau de chaleur Assurance Consommation des auxiliaires Fonctionnement/Entretien Etudes Installation et Moe Matériel Décomposition du revenu global d'un e centrale solaire thermique alimentant un réseau de chaleur Vente de chaleur CEE Fond chaleur (initial+e

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

SAISISSEZ L OPPORTUNITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ENR)

SAISISSEZ L OPPORTUNITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ENR) Parution mai 2009 SAISISSEZ L OPPORTUNITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ENR) AFORTECH a mis en place des formations qui visent à fournir aux participants une meilleure compréhension des techniques et des

Plus en détail

Rapport de dimensionnement de système photovoltaïque

Rapport de dimensionnement de système photovoltaïque Entreprise CYTHELIA Adresse: La maison Zen Le Chef Lieu 73000 Montagnole Rapport de dimensionnement de système photovoltaïque Exemple de capture écran Google SketchUp Projet : Client : Adresse : Projet

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE REALISATION D UNE INSTALLATION SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Puissance crête : 2940 Wc M AMANDIER - 13013 - MARSEILLE Devis N GNB2011-06-01-03 du 01/06/2011 Votre interlocuteur

Plus en détail

Le solaire chez moi : mode d emploi

Le solaire chez moi : mode d emploi Le solaire chez moi : mode d emploi Sabine Pouchelle midi de l INES 02/10/2015 1 Est-ce l investissement le plus pertinent dans mon cas? Copropriété ou habitat individuel? Solaire thermique ou photovoltaïque?

Plus en détail

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Mis en œuvre par la: Modes de Financement des projets solaires en Tunisie Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Ghada Bel Hadj Ali Tunis, le 27 Octobre 2014 10.11.2014 Seite 1 Ce qu il

Plus en détail

Consommation temps réel CONTEXTE ET ENJEUX

Consommation temps réel CONTEXTE ET ENJEUX Contexte, enjeux énergétiques Procédés de fabrication actuels Analyse de cycle de vie (ACV) Projet Espace PV Procédés NICE et PHOTOSIL Recyclage des modules en fin de vie Conclusions sur l aspect environnemental

Plus en détail

CHARTE CALPV. de qualité des installations photovoltaïques résidentielles en Nouvelle-Calédonie

CHARTE CALPV. de qualité des installations photovoltaïques résidentielles en Nouvelle-Calédonie 1. Un dispositif photovoltaïque à destination des particuliers Afin de répondre à la demande des particuliers souhaitant produire une partie de leur énergie électrique, les propriétaires titulaires d une

Plus en détail

Qualité et Sécurité des installations photovoltaïques intégrées au bâti

Qualité et Sécurité des installations photovoltaïques intégrées au bâti Photo NTD Photo CLIPSOL Qualité et Sécurité des installations photovoltaïques intégrées au bâti 1 Les installations PV raccordées au réseau Vente totale Champ photovoltaïque Interrupteur sectionneur Onduleur

Plus en détail

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES D'UNE PUISSANCE INFERIEURE OU EGALE A 250 kwc

INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES D'UNE PUISSANCE INFERIEURE OU EGALE A 250 kwc 2, place du Pontiffroy BP 20129-57014 METZ CEDEX 01 Téléphone 03 87 34 44 44 - Télécopie 03 87 31 34 25 INSTALLATIONS PHOTOVOLTAÏQUES D'UNE PUISSANCE INFERIEURE OU EGALE A 250 kwc ANNEXE 1 : DEMANDE DE

Plus en détail

Agriculture, Énergie & Environnement

Agriculture, Énergie & Environnement Agriculture, Énergie & Environnement Un inter-réseau régional qui oeuvre pour une agriculture durable en PACA Fiche technique 02 Installation photovoltaique Fiche technique #02 Installation photovoltaique

Plus en détail

Votre projet solaire photovoltaïque de A à Z. Mr Martin Espace Info Energie de la Ville de Nice

Votre projet solaire photovoltaïque de A à Z. Mr Martin Espace Info Energie de la Ville de Nice Votre projet solaire photovoltaïque de A à Z Mr Martin Espace Info Energie de la Ville de Nice Les Espaces Info Energie un réseau national, service gratuit, neutre et indépendant énergies renouvelables,

Plus en détail

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade inspiration security confidence Longévité La façade qui fournit du courant Fabriquer du

Plus en détail

BÂTIMENT XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

BÂTIMENT XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE MAINE ET LOIRE 49000 BÂTIMENT DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Maître de l'ouvrage : EXPERTISE CAPTAGE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE RACCORDÉ (EXEMPLE) Architecte : ARKITEKTO - Atelier d'architecture & d'ecoexpertise

Plus en détail

Solaire photovoltaïque Actualités. Assemblée Générale IDD Oct 13 Florent Wieczorek

Solaire photovoltaïque Actualités. Assemblée Générale IDD Oct 13 Florent Wieczorek Solaire photovoltaïque Actualités Assemblée Générale IDD Oct 13 Florent Wieczorek Accompagnement de la CA24 2009-2010, 4 groupements d achats photovoltaïque 17000 m2 posés = Puissance totale installée

Plus en détail

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 Union Européenne APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 L obligation de réduction des émissions de gaz à effet de serre et les

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque André JOFFRE Energivie 25-10-2013 Autoconsommation 2 Évolution des prix d achat de l électricité réseau La fin des tarifs électriques réglementés est programmée pour 2015

Plus en détail

SOMMA RE. À propos de S.IN.E.S Qui sommes nous? Quelle est notre politique? Quels sont nos repères?

SOMMA RE. À propos de S.IN.E.S Qui sommes nous? Quelle est notre politique? Quels sont nos repères? À propos de S.IN.E.S Qui sommes nous? Quelle est notre politique? Quels sont nos repères? Composition d une installation photovoltaïque racordée au réseau Fonctionnement d une installation photovoltaïque

Plus en détail

LES ASPECTS FINANCIERS DU PHOTOVOLTAÏQUE. Benoît MERIEAU - Chargé de mission HESPUL 09/ 09/ 2010

LES ASPECTS FINANCIERS DU PHOTOVOLTAÏQUE. Benoît MERIEAU - Chargé de mission HESPUL 09/ 09/ 2010 LES ASPECTS FINANCIERS DU PHOTOVOLTAÏQUE Benoît MERIEAU - Chargé de mission HESPUL 09/ 09/ 2010 1 1 Déroulement de la séance Présentation de l Association HESPUL Les pôles d activité de l association Espace

Plus en détail

Ce dossier est à envoyer par mail aux différents partenaires. Les pièces complémentaires demandées pourront être alors fournies au choix en format

Ce dossier est à envoyer par mail aux différents partenaires. Les pièces complémentaires demandées pourront être alors fournies au choix en format Ce dossier est à envoyer par mail aux différents partenaires. Les pièces complémentaires demandées pourront être alors fournies au choix en format électronique ou papier. IDENTIFICATION DU MAITRE D' OUVRAGE

Plus en détail

Petit éolien & photovoltaïque. Jeudi 19 septembre 2013 - Bignan Isabelle HASCOET

Petit éolien & photovoltaïque. Jeudi 19 septembre 2013 - Bignan Isabelle HASCOET Petit éolien & photovoltaïque Jeudi 19 septembre 2013 - Bignan Isabelle HASCOET Sommaire petit éolien Aspects techniques Economie Aspects fiscaux Raccordement au réseau Tarif d achat de l électricité Aspects

Plus en détail

Comparaison de la rentabilité des installations sur habitation

Comparaison de la rentabilité des installations sur habitation Comparaison de la rentabilité des installations sur habitation (Mathilde MARDUEL-Cythelia-23/02/2012) 1. Recommandation de bonnes pratiques pour les installations chez les particuliers Toute installation

Plus en détail

Principe et constitution d une installation photovoltaïque

Principe et constitution d une installation photovoltaïque Principe et constitution d une installation photovoltaïque Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Bruno ESTIBALS Maître de Conférences à l Université Paul Sabatier Toulouse III LAAS-CNRS

Plus en détail

Installation photovoltaïque autonome Document ressource

Installation photovoltaïque autonome Document ressource Installation photovoltaïque autonome Document ressource Les composants d un système photovoltaïque Deux types de capteurs solaires existent pour récupérer de l énergie : Les panneaux photovoltaïques qui

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 14 : PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Panneaux photovoltaïques - 1 / 8 14 LOT 14 PANNEAUX PHOTOVOLTAIQUES

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

PHOTOVOLTAÏQUE. CATEGORIE rénovation de bâtiments récents. ETUDES DE CAS Plateforme technique de l Arbois

PHOTOVOLTAÏQUE. CATEGORIE rénovation de bâtiments récents. ETUDES DE CAS Plateforme technique de l Arbois PHOTOVOLTAÏQUE PHOTOVOLTAÏQUE CATEGORIE rénovation de bâtiments récents La technologie photovoltaïque permet de transformer l énergie solaire en électricité. Il existe deux technologies principales : -Poly

Plus en détail

L énergie solaire en région Rhône-Alpes

L énergie solaire en région Rhône-Alpes L énergie solaire en région Rhône-Alpes Les installations photovoltaïques en toiture M in is tè re d e l'é c o lo g ie, d e l'é n e rg ie, d u D é v e lo p p e m e n t d u ra b le e t d e la M e r 1 Les

Plus en détail

Photovoltaïque pour entreprises : mythe ou réalité? Jean-Philippe Dartiguenave

Photovoltaïque pour entreprises : mythe ou réalité? Jean-Philippe Dartiguenave Photovoltaïque pour entreprises : mythe ou réalité? Animateur : Jean-Philippe Dartiguenave 1 Aspects réglementaires 2 Tarifs d achat Modification récente des tarifs d achat de l électricité, pour les installations

Plus en détail

APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 «Intégration architecturale des systèmes photovoltaïques»

APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 «Intégration architecturale des systèmes photovoltaïques» APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 «Intégration architecturale des systèmes photovoltaïques» La Région Centre a inscrit la lutte contre les gaz à effet de serre et contre le changement climatique parmi ses

Plus en détail

Le photovoltaïque. au service de la performance énergétique. dans le bâtiment PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE

Le photovoltaïque. au service de la performance énergétique. dans le bâtiment PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE Le GMPV-FFB, l Union LES MÉTIERS technique DE représentant DEMAIN les professionnels du photovoltaïque dans le bâtiment Ce guide a été établi par le GMPV-FFB, l Union de la Fédération

Plus en détail

PHOTOVOLTAÏQUE Centrale Raccordée au réseau Cours CR1 : Analyse structurelle 13.10.09

PHOTOVOLTAÏQUE Centrale Raccordée au réseau Cours CR1 : Analyse structurelle 13.10.09 1/ Introduction a/ Problématique Lorsqu un particulier désire mettre en place une alimentation électrique à son domicile, il fait appel à un fournisseur d énergie(edf, ) et un installateur (l électricien)

Plus en détail

Quel intérêt du photovoltaïque pour les institutions du secteur à profit social?

Quel intérêt du photovoltaïque pour les institutions du secteur à profit social? Quel intérêt du photovoltaïque pour les institutions du secteur à profit social? 20 avril 2010 UNION DES ENTREPRISES A PROFIT SOCIAL 2 Sommaire Bénéfice environnemental Fonctionnement Coût & aides financières

Plus en détail

APPEL À PROJET PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION ELECTRIQUE RACCORDE RESEAU AVEC OU SANS STOCKAGE D ELECTRICITE Année 2016

APPEL À PROJET PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION ELECTRIQUE RACCORDE RESEAU AVEC OU SANS STOCKAGE D ELECTRICITE Année 2016 APPEL À PROJET PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION ELECTRIQUE RACCORDE RESEAU AVEC OU SANS STOCKAGE D ELECTRICITE Année 2016 FICHE A1 : FICHE DESCRIPTIVE DU PROJET PORTEUR DU PROJET Nom du Maître d Ouvrage

Plus en détail

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015 Mis en œuvre par la: En coopération avec: Installation PV de démonstration : Toit Solaire ANME Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie 17/10/2015 Toit Solaire ANME Seite 1 QU EST CE QU UNE

Plus en détail

Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie. Benno WEINBERGER INERIS

Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie. Benno WEINBERGER INERIS Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie Benno WEINBERGER INERIS Sécurité des énergies renouvelables risque d incendie et équipements photovoltaïques 2 Plan Contexte

Plus en détail

G U I M E L E C Z A C d u G o u r e t 1 1 5 9, r u e d e l a G a l a n d r i n e 3 8 2 1 0 S t Q u e n t i n s u r I s è r e T e l : 0 4. 7 6. 9 3.

G U I M E L E C Z A C d u G o u r e t 1 1 5 9, r u e d e l a G a l a n d r i n e 3 8 2 1 0 S t Q u e n t i n s u r I s è r e T e l : 0 4. 7 6. 9 3. C est la capacité de certains matériaux à transformer l énergie solaire (photons) en un courant électrique continu. Découvert en 1839 par le physicien français Antoine Becquerel. Première application créée

Plus en détail

Donnons à la Terre l énergie de durer. AA TUILE PHOTOVOLTAÏQUE LA PREMIERE TUILE TRANSFORMANT L ENERGIE SOLAIRE EN ELECTRICITE

Donnons à la Terre l énergie de durer. AA TUILE PHOTOVOLTAÏQUE LA PREMIERE TUILE TRANSFORMANT L ENERGIE SOLAIRE EN ELECTRICITE Donnons à la Terre l énergie de durer. AA TUILE PHOTOVOLTAÏQUE LA PREMIERE TUILE TRANSFORMANT L ENERGIE SOLAIRE EN ELECTRICITE L a l l i a n c e p a r f AA PRINCIPE Les séries de tuiles photovoltaïques,

Plus en détail

Le développement d un parc photovoltaïque au sol

Le développement d un parc photovoltaïque au sol Le développement d un parc photovoltaïque au sol 1 - Présentation EDF Energies Nouvelles EDF Energies Nouvelles : Qui sommes-nous? Notre Activité : Produire de l électricité verte et développer les énergies

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Systèmes d énergie renouvelable (SER): conception et régulation Bruxelles Environnement Le photovoltaique Stéphane Barbier Pulsis Objectif(s) de la présentation Comprendre

Plus en détail

Les énergies renouvelables à la ferme

Les énergies renouvelables à la ferme Déroulement Les énergies renouvelables à la ferme Le solaire photovoltaïque 1. Qui sommes nous. Introduction sur le photovoltaïque. La cellule photovoltaïque Le modules photovoltaïques L onduleur. Le potentiel

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

Donnons à la Terre l énergie de durer. AA TUILE PHOTOVOLTAÏQUE LA PREMIERE TUILE TRANSFORMANT L ENERGIE SOLAIRE EN ELECTRICITE

Donnons à la Terre l énergie de durer. AA TUILE PHOTOVOLTAÏQUE LA PREMIERE TUILE TRANSFORMANT L ENERGIE SOLAIRE EN ELECTRICITE Donnons à la Terre l énergie de durer. AA TUILE PHOTOVOLTAÏQUE LA PREMIERE TUILE TRANSFORMANT L ENERGIE SOLAIRE EN ELECTRICITE L a l l i a n c e p a r f AA PRINCIPE Les séries de tuiles photovoltaïques,

Plus en détail

Installation pilote de panneaux photovoltaïques sur le toit de la salle de gymnastique du Grand-Pont

Installation pilote de panneaux photovoltaïques sur le toit de la salle de gymnastique du Grand-Pont COMMUNE DE LUTRY PREAVIS MUNICIPAL N 1179 / 2012 Installation pilote de panneaux photovoltaïques sur le toit de la salle de gymnastique du Grand-Pont Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président,

Plus en détail

REALISATION, EXPLOITATION ET MAINTENANCE D UNE TOITURE PHOTOVOLTAÏQUE

REALISATION, EXPLOITATION ET MAINTENANCE D UNE TOITURE PHOTOVOLTAÏQUE REALISATION, EXPLOITATION ET MAINTENANCE D UNE TOITURE PHOTOVOLTAÏQUE Cahier des charges pour le choix d un prestataire RESUME Cahier des charges pour la location d une toiture sur bâtiment neuf public

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques

Les cellules photovoltaïques Le texte qui suit est extrait intégralement du site web suivant: http://e-lee.hei.fr/fr/realisations/energiesrenouvelables/filieresolaire/mppt/mppt/principes.htm 1 Principe Les cellules photovoltaïques

Plus en détail

Rencontre de l OCEN, 20 juin

Rencontre de l OCEN, 20 juin Cadastre solaire du canton de Genève - Phase 2 Rencontre de l OCEN, 20 juin OCEN Gilles Desthieux, Peter Gallinelli, Reto Camponovo Plan Phase 1 (2012): analyse du potentiel solaire brut sur les toitures

Plus en détail

Rapport de dimensionnement de système photovoltaïque

Rapport de dimensionnement de système photovoltaïque CYTHELIA Adresse: La maison Zen Le Chef Lieu 73000 Montagnole Rapport de dimensionnement de système photovoltaïque La maison ZEN Projet : Client : Adresse : Maison Zen Cythelia Le Chef Lieu 73 000 Montagnole

Plus en détail

Photovoltaïque et optimisation des réseaux de distribution dans un projet d aménagement

Photovoltaïque et optimisation des réseaux de distribution dans un projet d aménagement Photovoltaïque et optimisation des réseaux de distribution dans un projet d aménagement Photovoltaïque - Fribourg-en-Brisgau ErikHau Le but de cette fiche est de donner aux maîtres d ouvrage d aménagements

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION CONSULTATION EN VUE D'INSTALLER DES CENTRALES PHOTOVOLTAIQUES RACCORDEES AU RESEAU SUR LE PATRIMOINE BATI DE L'ETAT DANS LE DEPARTEMENT DE 1 Préambule L'Etat poursuit un objectif

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Source : La Gazette de la Société Suisse pour l'energie Solaire - Installation du domaine "Le Petit Viry" (Barberêche) DESCRIPTION TECHNIQUE

Source : La Gazette de la Société Suisse pour l'energie Solaire - Installation du domaine Le Petit Viry (Barberêche) DESCRIPTION TECHNIQUE Réseau REAGRI Groupe «Agriculture et Energie» Novembre 2006 LES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAIQUES SUR BATIMENTS AGRICOLES Source : La Gazette de la Société Suisse pour l'energie Solaire - Installation du domaine

Plus en détail

Xavier GROJEAN. CER FRANCE Midi Méditerranée

Xavier GROJEAN. CER FRANCE Midi Méditerranée Les Instants Eco du GRAND NARBONNE Photovoltaïque, entre ombre et lumière L énergie : un sujet d actualité, un enjeu d avenir Xavier GROJEAN Expert Comptable Consultant Energie CER FRANCE Midi Méditerranée

Plus en détail

Un projet en plusieurs étapes

Un projet en plusieurs étapes Mis à jour le 22/07/2014 RÉUSSIR UN PROJET SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Ce document présente les démarches à suivre pour réaliser un projet d'installation photovoltaïque. Un projet en plusieurs étapes 1. Se

Plus en détail

Document réalisé pour. Photovoltaïque Créer, Développer et Transmettre son outil

Document réalisé pour. Photovoltaïque Créer, Développer et Transmettre son outil Document réalisé pour Photovoltaïque Créer, Développer et Transmettre son outil Juin et septembre 2013 Un cadre réglementaire et juridique récent et non stabilisé Il s agit d un secteur en phase de démarrage

Plus en détail

Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES

Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité pour l installation de générateur(s) photovoltaïque(s) raccordé(s) au réseau CAHIER DES CHARGES SOMMAIRE A / OBJET DE L ETUDE 1 Le contexte 2 Le périmètre de l étude 3 Les objectifs

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Cycle de formation RE 2008 en RBC. Approche du solaire photovoltaïque : du design de projet à la réalisation

Cycle de formation RE 2008 en RBC. Approche du solaire photovoltaïque : du design de projet à la réalisation Cycle de formation RE 2008 en RBC Approche du solaire photovoltaïque : du design de projet à la réalisation Stéphane Noirot Bruxelles, le 29/05/2008 Sommaire Approche Faisabilité Conception Aspects financiers

Plus en détail

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE AVIS CD-7a16-CWaPE-158 concernant la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

Plus en détail

Les installations photovoltaïques de Buderus : ou comment gagner sa propre énergie

Les installations photovoltaïques de Buderus : ou comment gagner sa propre énergie [ Air ] [ Eau ] Brochure compétence Photovoltaïque [ Terre ] [ Buderus ] Les installations photovoltaïques de Buderus : ou comment gagner sa propre énergie La chaleur est notre élément Connectez-vous au

Plus en détail

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau II.1 Introduction Les systèmes connectés au réseau sont aujourd hui prisent sérieusement pour compléter la génération conventionnelle d énergie dans plusieurs

Plus en détail

Délibération 1/5. 26 novembre 2009. 1 Voir : New Energy Finance, PV market outlook Q3 2009, 30 septembre 2009 et Research note : solar grid parity,

Délibération 1/5. 26 novembre 2009. 1 Voir : New Energy Finance, PV market outlook Q3 2009, 30 septembre 2009 et Research note : solar grid parity, Délibération Avis de la Commission de régulation de l énergie du 3 décembre 2009 sur le projet d arrêté fixant les conditions d achat de l électricité produite par les installations utilisant l énergie

Plus en détail

Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables

Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables Pascal Quénéa Quénéa Energies Renouvelables Energence 29 septembre 2015 Sommaire I - Présentation de l entreprise II - Présentation de

Plus en détail

Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques

Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques Etude sur le risque incendie associé aux panneaux photovoltaïques Stéphane Duplantier Responsable du Pole PHDS (Phénomènes dangereux & Résistances des Structures) Direction des Risques Accidentels Stephane.duplantier@ineris.fr

Plus en détail

Seconde partie de l épreuve

Seconde partie de l épreuve Seconde partie de l épreuve Le sujet comprend 3 documents notés de A à C. L image ci-dessous présente un capteur d énergie intégré à la couverture d un bâtiment industriel : Question 1 (3 points) En vous

Plus en détail

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation reste l utilisation la plus vertueuse de l énergie solaire photovoltaïque pour les infrastructures

Plus en détail

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée Fiche N 28 Ind. 3 du 26 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE 1. RAPPEL DU PRINCIPE Lorsqu un matériau reçoit la lumière

Plus en détail

Une centrale photovoltaïque

Une centrale photovoltaïque Cahier des charges: Une centrale photovoltaïque Date limite de l offre : 5 novembre 2008 NOTA : une réponse détaillée est exigée pour chaque caractéristique technique présentée ci-dessous Caractéristiques

Plus en détail

ressources nécessaires Guy MENUT. Président du SYMIELECVAR. inférieure à 450 KW Art 5 du décret du 10 mai 2001. Dans les 2 cas, les obligations

ressources nécessaires Guy MENUT. Président du SYMIELECVAR. inférieure à 450 KW Art 5 du décret du 10 mai 2001. Dans les 2 cas, les obligations 1 Le département du Var dispose des ressources nécessaires pour être un acteur important dans le développement de la production d électricité photovoltaïque. Il nous appartient en tant qu élus, de mettre

Plus en détail

C est quoi l'éco-prêt à taux zéro?

C est quoi l'éco-prêt à taux zéro? C est quoi l'éco-prêt à taux zéro? de 10 précédemment. La loi de finances pour 2009 (article 99) a instauré un prêt à taux zéro (éco-ptz) pour les travaux d'amélioration de la performance énergétique des

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Guadeloupe

Le Photovoltaïque en Guadeloupe Le Photovoltaïque en Guadeloupe Quelles opportunités? Recommandations pour une bonne mise en oeuvre? Coûts et démarches? CAUE Cynthia CAROUPANAPOULLÉ, Responsable Environnement Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

Economisons l Energie..

Economisons l Energie.. Economisons l Energie.. Fléron, le 22 mai 2008 Le photovoltaïque en Région Wallonne: Le plan «SOLWATT» Les Guichets de l Energie PRESENTATION 2008 Conseils gratuits, techniques, objectifs et personnalisés

Plus en détail

Guide d'utilisation de la check-list Installations solaires

Guide d'utilisation de la check-list Installations solaires Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS armasuisse Immobilier Guide d'utilisation de la check-list Installations solaires Version 1.0 / 20.11.2012 Table

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement UNE TOITURE PLEINE D ENERGIE Jonathan FRONHOFFS, Spécialiste Energie Renouvelable Service

Plus en détail

ETUDE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

ETUDE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Avelyse Entreprise individuelle SIRET 52533603800019 276, Impasse de la Beussière 44522 Mésanger 02 40 96 05 02 06 48 16 34 37 jamoisf@yahoo.fr ETUDE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE NOM : XXXXXXXX Adresse : XXXXXXXXXXXX

Plus en détail

Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques?

Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques? Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques? L effet photovoltaïque a été découvert en 1839 par Becquerel. Il s agit d un phénomène physique propre à certains matériaux appelés semi-conducteurs.

Plus en détail

Le photovoltaïque. Mathieu Mansouri

Le photovoltaïque. Mathieu Mansouri Le photovoltaïque Mathieu Mansouri Le CRER Association d assistance technique Information, conseil Information, conseil Accompagnement Formation Observation Public visé Particuliers, Collectivités, Entreprises,

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

Le solaire photovoltaïque

Le solaire photovoltaïque Le solaire photovoltaïque par Manoël REKINGER Date: 03/06/2010 Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be EF4 - activités Gestionnaire

Plus en détail

Damien GROLLEAU 10 Novembre 2010

Damien GROLLEAU 10 Novembre 2010 Le solaire photovoltaïque Damien GROLLEAU 10 Novembre 2010 1 Sommaire 1. Puissance solaire 2. Le besoin versus la production 3. Impact sur l environnement 4. Facteur de correction f(inclinaison et orientation)

Plus en détail

Fronius IG Plus La nouvelle génération d'onduleurs PV couplés au réseau.

Fronius IG Plus La nouvelle génération d'onduleurs PV couplés au réseau. Fronius IG Plus La nouvelle génération d'onduleurs PV couplés au réseau. Un gain maximal. Et par tout temps. Le premier appareil tous usages. Fiabilité et assurance de gain maximales. La famille s'agrandit

Plus en détail

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE Clément Brossard, Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART

COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART Original : 2006-10-30 Page 1 de 25 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE...5 2 CARACTÉRISTIQUES DES POSTES DE DÉPART...6 3 COÛTS DE RÉFÉRENCE...8 3.1 MODULES...8 3.2 RÈGLES

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

Politique de soutien du Conseil Régional en faveur de l énergie

Politique de soutien du Conseil Régional en faveur de l énergie Politique de soutien du Conseil Régional en faveur de l énergie Gaëlle GILBOIRE Coordonnatrice du Service Ile Solaire Secrétaire Générale de l observatoire énergie réunion 13/05/13 Politique de soutien

Plus en détail

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ER 03)

LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ER 03) LA RENTABILITE DES ENERGIES RENOUVELABLES (ER 03) 1 COMMENT JUGER DE LA RENTABILITE DE L INVESTISSEMENT? Est-il rentable d investir dans un système exploitant les énergies renouvelables dans votre logement?

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

Le photovoltaïque Un choix pertinent pour un Développement Responsable

Le photovoltaïque Un choix pertinent pour un Développement Responsable Le photovoltaïque Un choix pertinent pour un Développement Responsable Le Développement du Photovoltaïque Un choix écologique et économique La raréfaction des énergies fossiles et leur coût en hausse constante

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Installation Photovoltaïque - Connectée au réseau

Installation Photovoltaïque - Connectée au réseau Installation Photovoltaïque - Connectée au réseau Belpower (div. de Reibel SA) 200, Avenue de Vilvorde 1000 Bruxelles Belgique Tel : +32 2 421 99 35 Fax : +32 2 421 99 12 belpower@reibel.be p 1 1. Introduction

Plus en détail

APPEL A PROJETS INTEGRATION ARCHITECTURALE DES SYSTEMES PHOTOVOLTAIQUES EN REGION CENTRE DOSSIER DE CANDIDATURE

APPEL A PROJETS INTEGRATION ARCHITECTURALE DES SYSTEMES PHOTOVOLTAIQUES EN REGION CENTRE DOSSIER DE CANDIDATURE APPEL A PROJETS INTEGRATION ARCHITECTURALE DES SYSTEMES PHOTOVOLTAIQUES EN REGION CENTRE DOSSIER DE CANDIDATURE Les dossiers de candidature comprendront l ensemble des documents listés ci - dessous. Pour

Plus en détail

La terre vue du ciel. Devenir producteur d électricité en installant des panneaux photovoltaïques Mode d emploi

La terre vue du ciel. Devenir producteur d électricité en installant des panneaux photovoltaïques Mode d emploi La terre vue du ciel Devenir producteur d électricité en installant des panneaux photovoltaïques Mode d emploi Gautier Perrin - Région Alsace Salon Energivie 2009 UNION EUROPÉENNE 1 Le contexte Consommation

Plus en détail

«Le photovoltaïque raccordé au réseau : enjeux et développement»

«Le photovoltaïque raccordé au réseau : enjeux et développement» Opérations photovoltaïques sur bâtiments publics «Le photovoltaïque raccordé au réseau : enjeux et développement» Angela SAADÉ, HESPUL 6 mai 2010, LYON 1 1 Présentation d Hespul Espace Info->Energie du

Plus en détail

Acteo Solutions. Installer des panneaux PV en milieu agricole Aspects règlementaires et financiers. Historique de la filière La RW pionnière du PV

Acteo Solutions. Installer des panneaux PV en milieu agricole Aspects règlementaires et financiers. Historique de la filière La RW pionnière du PV Acteo Solutions Installer des panneaux PV en milieu agricole Aspects règlementaires et financiers Par Xavier Walhin Acteo Solutions Lieu : Assemblée Générale de la FIWAP Date : 9 mars 2010 Gère des projets

Plus en détail

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de développement? Contexte Depuis le début des années 1990, l Etat, l ADEME et la Région travaillent sur le développement des

Plus en détail

SYRPA Normand Communication Agriculture Normandie

SYRPA Normand Communication Agriculture Normandie SYRPA Normand Communication Agriculture Normandie Le Photovoltaïque sur les hangars agricoles en Haute Normandie Introduction A l initiative du Syrpa Normand, une cinquantaine de professionnels, dont un

Plus en détail

Guide de l Énergie Photovoltaïque

Guide de l Énergie Photovoltaïque Guide de l Énergie Photovoltaïque Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Les Cellules Photovoltaïques Une cellule photovoltaïque est composée d un matériau semi-conducteur qui absorbe

Plus en détail