Linux et les logiciels libres : une alternative à la domination des systèmes propriétaires?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Linux et les logiciels libres : une alternative à la domination des systèmes propriétaires?"

Transcription

1 Linux et les logiciels libres : une alternative à la domination des systèmes propriétaires? René Begon, chargé de projets au CVFE Février 2006 L avènement de l ordinateur personnel en 1981 a permis la naissance de très grands fabricants de logiciels, comme Microsoft, qui vendent leurs produits comme des biens commerciaux classiques, en vertu du fait qu ils en sont les concepteurs et les propriétaires. Face à cette logique, une autre attitude s est développée : celle du système d exploitation Linux et des logiciels libres, qui repose sur l idée que chacun doit pouvoir adapter librement à ses besoins les programmes informatiques. Petit historique des ces démarches pour le moins contrastées. Rien n est plus facile, et moins coûteux, que de copier un fichier informatique. En principe, tout fichier numérique est reproductible gratuitement à l infini. Il suffit d utiliser un traitement de texte pour le savoir. On connaît aussi la facilité avec laquelle on peut se procurer une (ou une multitude de) copie(s) gratuite(s) d un CD ou d un film grâce à un graveur relié à un PC. Et on sait qu il s agit là de la principale source du piratage informatique. Pourtant, Bill Gates est devenu l un des hommes les plus riches du monde, à la tête d un empire multinational (Microsoft), en fondant son impressionnante réussite industrielle et commerciale sur le fait de vendre des copies de systèmes d exploitation et de logiciels 1 protégés par des licences d utilisation qui interdisent de les copier librement et qui obligent (légalement) tout nouvel utilisateur à acheter une licence pour installer un logiciel sur son PC. Chacun connaît des programmes ainsi protégés qu on trouve dans le commerce : ce sont des produits de sociétés privées, comme Microsoft (Windows XP, Word, Excel, Outlook, Powerpoint, etc.), Macromedia (Dreamweaver, qui sert à faire des pages Web), Adobe (Photoshop, pour traiter des photos), etc. C est ce système des «logiciels propriétaires» qu ambitionne de contester et de concurrencer le mouvement des «logiciels libres» né aux USA dans les années 80 et également associé au nom d un système d exploitation conçu par un étudiant finlandais, Linux. Richard Stallman, le projet GNU et la licence GPL Tout commence en 1984, au Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston, à une époque où l informatique était beaucoup plus confidentielle qu aujourd hui et où le commerce des logiciels était beaucoup moins développé. A cette époque, les logiciels circulaient encore assez librement et les spécialistes de la programmation avaient l habitude de les modifier en fonction de leurs besoins et cela parce que le «code source» du logiciel, c est-à-dire la base de sa conception, n était pas encore secret. Dans ce contexte, un informaticien du MIT nommé Richard Stallman, se trouva un jour confronté au remplacement d une ancienne imprimante, dont il possédait le code source, par un nouveau modèle dont il voulut obtenir également le code source, mais auquel on lui refusa 1 Et de les vendre plusieurs fois, dans la mesure où de nouvelles versions viennent régulièrement rendre les précédentes obsolètes

2 l accès. Ulcéré de voir s installer cette nouvelle conception commerciale, mercantile, de l informatique, Stallman démissionna du MIT et entreprit de développer sa conception de la liberté en matière de création et de circulation des logiciels. C est de là qu est né le mouvement qu on appelle des «logiciels libres» : il peut s agir certes dans certains cas de logiciels gratuits, mais, pour ses promoteurs, ce n est pas l essentiel. Pour pouvoir être appelé «libre», un logiciel doit être fourni avec son code source et tout utilisateur a le droit de le modifier et de l adapter à son usage, pour autant qu il mette également ses modifications (avec leur code source) à la libre disposition des autres utilisateurs. Dans sa croisade en faveur des logiciels libres, Stallman créa le projet GNU, qui signifie «GNU is not Unix», manière de dire que l ingénieur américain militait en faveur de la création d un système d exploitation aussi puissant qu Unix, mais qui serait libre. Et immédiatement, Stallman se mit à développer des logiciels compatibles avec Unix, dont il distribuait les copies, agrémentées du code source, pour un prix très modique. Peu après, il fonda la «Free Software Foundation» (Fondation pour le logiciel libre) qui sera chargée de distribuer les copies des logiciels libres. Ensuite, pour donner une forme juridique à son projet et protéger les logiciels libres contre une appropriation intempestive par quiconque déciderait d en faire un logiciel propriétaire, Stallman invente également la notion de «General public licence» (GPL). A l opposé de la notion de «copyright», qui permet aux propriétaires de logiciels de les «privatiser» et d interdire «à l utilisateur de le copier ou de le modifier sans accord de l éditeur» 2, Stallman, avec sa GPL, introduit la notion inverse de «copyleft» («left» en anglais signifiant gauche et «right», droit) 3 : «Cela signifie que l'utilisateur peut copier, modifier et distribuer une version modifiée du logiciel à condition que celle-ci soit elle aussi soumise au principe du copyleft ( ) La notion de copyleft provoque donc un renversement de la conception classique du droit d'auteur. La GPL est un texte que des concepteurs acceptent d'adopter pour permettre la modification de leurs créations par les utilisateurs. On retrouve la conception du progrès technologique de la culture des hackers protégée juridiquement : un logiciel doit être le résultat d'une œuvre collective, son développement ne peut être aux mains de quelques-uns. ( ) Paradoxalement, une partie du monde de l'informatique revient à une conception de l'art hérité du Moyen Age et tout particulièrement de l'époque de la construction des cathédrales. En effet, ces cathédrales ont été bâties par un ensemble d individus qui contribuaient tous à leur réalisation de manière anonyme. Ce qui comptait alors, c était la beauté de l'œuvre achevée et non la gloire des concepteurs.» 4 2 Voir 3 «Au copyright est associé le fameux «All right reserved» et au copyleft appartient «all right reversed» («tout droit renversé» au lieu de «tout droit réservé»), voir Guffens (Vincent) et Hilgers (Mathieu), «A propos du logiciel libre», dans La revue nouvelle, n 6-7, juin-juillet 2005, page Voir ci-dessus, note 1. Les «hackers» sont des informaticiens très qualifiés, pionniers de l usage d Internet et qui sont partisans du partage des connaissances et de la coopération entre les chercheurs pour augmenter les connaissances humaines

3 L univers du logiciel libre repose sur quatre libertés fondamentales : «la liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages ; la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à ses besoins ; la liberté de redistribuer des copies, donc d'aider son voisin ; la liberté d'améliorer le programme et de publier les améliorations pour en faire profiter toute la communauté» 5. Ces caractéristiques permettent de distinguer les logiciels libres d autres logiciels comme les «freewares» (gratuiciels) ou les «sharewares» (partagiciels), qu on trouve sur Internet, mais dont le code source reste secret 6 et qui sont, donc, malgré les apparences, des logiciels propriétaires. Linux, le noyau du système libre Dès la fin des années 80, l idée de Stallman va séduire pas mal d informaticiens et d usagers d Internet : grâce au Web, les logiciels libres vont commencer à rencontrer un certain succès et à être utilisés couramment. Cependant, pour créer un système entièrement alternatif à la logique propriétaire, il manquait une pièce essentielle : le système d exploitation, permettant à toutes les composantes de l ordinateur de fonctionner ensemble et de faire tourner les logiciels. Ce ne sera pas à un tenant du projet GNU que reviendra le mérite d avoir conçu cet élément fondamental, mais à un étudiant en informatique finlandais, Linus Thorvalds, qui, en 1991, à l université d Helsinki, créera le «noyau» (ou, en anglais, «kernel») du système d exploitation libre qu il appellera Linux (contraction de «Linus» et «Unix», le système dont il s est inspiré pour créer son noyau). Désirant au départ réaliser une adaptation simplifiée d Unix, susceptible d être utilisée sur son PC, le jeune hacker, partisan des logiciels libres et usager des forums spécialisés d Internet, va mettre sa réalisation à la disposition de la communauté des internautes, auxquels il va demander leur collaboration pour améliorer son travail. Placé sous licence GPL, Linux sera téléchargeable à partir de 1994 et deviendra la pièce centrale du projet des logiciels libres, qui sera rebaptisé «GNU-Linux». Linux connaîtra un succès croissant, représentant aujourd hui 5 % des systèmes d exploitation domestiques (on dit qu il y a autant d utilisateurs de Linux que de MacOS, le système d exploitation de Macintosh) et servant de système d exploitation pour environ 30 % des serveurs d Internet. Il pénètre également le monde de l entreprise où les possibilités d adaptation qu il offre, grâce à la liberté d accès au code source, rencontrent un intérêt certain. Sans cesse amélioré par les internautes informaticiens, Linux connaît aujourd hui plusieurs versions ou «distributions». Cet étonnant succès n aurait sans doute pas vu le jour s il n avait pu s appuyer sur l existence de la «Toile» : 5 Voir 6 Voir

4 «On peut considérer que Linux est véritablement le fruit d'internet puisque c est grâce aux capacités de communication offertes par ce réseau que Linux a pu se développer. En effet, tous ceux qui participent à son développement utilisant Internet pour échanger leurs informations avec d autres, cela permet à des développeurs des quatre coins du monde d'associer leurs efforts pour parvenir à améliorer ce système. Linux est donc le produit d'un développement mondial. Ce système n'est ni américain, ni européen, ni japonais, C'est un système international qui appartient à tout le monde et non à une nation particulière» 7. L «Open Source», un compromis avec la logique commerciale Certains hackers et concepteurs de logiciels considèrent la logique de Richard Stallman et du mouvement des logiciels libres comme excessive et ne rejettent pas d office la logique propriétaire. Ainsi, la société Netscape, créatrice du navigateur Web «Navigator», supplantée du marché des navigateurs par Microsoft qui offrait gratuitement son logiciel Internet Explorer avec le système d exploitation Windows, décida d offrir gratuitement son navigateur sur le Web, avec son code source, en lui donnant le nom de «Firefox». Par la même occasion, Netscape désirait profiter de l aide des développeurs de logiciels libres pour mettre au point une version plus performante de son logiciel initial. Mais, au lieu de laisser gratuitement l usage des améliorations ainsi réalisées, Netscape les intégra dans une nouvelle version de son navigateur, Navigator 6, dont il garda secret le code source et qui resta, ou redevint, donc un logiciel propriétaire. Il n empêche que le succès de Firefox est considérable : lancé en novembre 2004, le logiciel avait déjà été téléchargé par cinquante millions d utilisateurs en juin Firefox a été suivi par un logiciel de courrier électronique, Thunderbird, qui est également occupé à tailler des croupières à Internet Explorer de Microsoft. Cette attitude, qui consiste à utiliser les ressources de développement du monde des logiciels libres pour une version d un logiciel tout en gardant la logique propriétaire pour une autre version, s écarte de la conception prônée par Richard Stallman. Elle préside cependant au projet de l «Open Source», proposé par Bruce Perens et Eric S. Raymond, qui consiste en une certification déterminant la nature (propriétaire ou libre) d un logiciel d une façon plus souple que chez Stallman. Ainsi, désormais, des sociétés comme IBM (grand fabricant américain d ordinateurs et concepteur du PC en 1981) ou Intel (leader mondial du secteur des micro-processeurs) envisagent de donner à certains de leurs logiciels le label Open Source, de façon à profiter du bouillonnement créatif du monde des logiciels libres, tout en continuant à en commercialiser une version propriétaire. Conclusion Malgré une domination objectivement écrasante de la logique propriétaire au sein du marché des logiciels informatiques actuels, notamment à travers des géants comme Microsoft, Adobe, Macromedia, etc., il faut reconnaître que l univers des logiciels libres, grâce au projet GNU- 7 Voir 8 «Firefox : le cauchemar de l oncle Bill», dans Pepper (supplément gratuit, aujourd hui disparu, au journal Le Soir), 20/06/05, pp

5 Linux, a fait mieux que se défendre auprès des utilisateurs privés, mais aussi institutionnels, de l informatique. Si, selon des chiffres de 2005, Windows occupe 95 % du marché des systèmes d exploitation, Linux représente quand même au niveau mondial une part de 3 %. Par contre, alors que Windows est le système d exploitation de 62 % des serveurs d applications, Linux occupe 19 % du marché. Mieux encore, dans le domaine des serveurs Web, c est la solution libre Apache qui domine avec 68 % du marché. Même chose dans le secteur des serveurs de courriels où Sendmail, solution libre, s est emparé de 41 % du marché contre 19 % à Microsoft Exchange. On peut aussi signaler que, si l encyclopédie Microsoft Encarta offre entrées, sa concurrente libre Wikipédia en propose plus de Enfin, on n oubliera pas de noter que Linux est devenu le système informatique de référence d un certain nombre de services publics (en Allemagne notamment). Soulignons aussi le rôle important joué par Internet dans le processus de collaboration planétaire entre développeurs informatiques qui permet aux logiciels libres d atteindre un niveau de qualité et de stabilité qui n a rien à envier, dit-on dans les milieux spécialisés, aux logiciels propriétaires. La qualité des produits libres, leur facilité d accès grâce à Internet et l augmentation constante des compétences en informatique des utilisateurs autorisent à penser que le développement de l alternative proposée par les logiciels libres et ceux de l Open Source n en est qu à ses débuts. Dès lors, les grands fabricants mondiaux de logiciels ont sans doute des raisons de s inquiéter pour l avenir 10 Références «Bienvenue dans le monde libre», dossier d Imagine, n 47, nov janv. 2005, pages «Etic sur le Web», «Firefox : le cauchemar de l oncle Bill», dans Pepper, 20/06/05, pp «Pour les logiciels libres», dossier de La revue nouvelle, n 6-7, juin-juillet 2005, pages Article cité. 10 Après cette introduction historique au développement du mouvement des logiciels libres, le lecteur pourra se référer, sur le même site, à deux autres articles, l un comparant plus précisément les logiques à l œuvre au sein des logiciels libres et propriétaires (Voir Logiciels libres et logiciels propriétaires : mise en parallèle de deux logiques antagonistes) et l autre se penchant sur l utilisation des logiciels libres dans le secteur de la réinsertion socio-professionnelle

UNIX / LINUX. gbrunel.epsi@gmail.com. u Guilhem Brunel. u 20h de cours (TP et TD) u 1 contrôle con@nu à mi parcours (50%) u 1 par@el (50%)

UNIX / LINUX. gbrunel.epsi@gmail.com. u Guilhem Brunel. u 20h de cours (TP et TD) u 1 contrôle con@nu à mi parcours (50%) u 1 par@el (50%) UNIX / LINUX u Guilhem Brunel gbrunel.epsi@gmail.com u 20h de cours (TP et TD) u 1 contrôle con@nu à mi parcours (50%) u 1 par@el (50%) u Ordinateur avec un Linux obligatoire!! 1 UNIX u Licences u U@lité

Plus en détail

Logiciels libres : Une Utopie d'aujourd'hui? Université Populaire d'avignon Mardi 6 janvier 2009 - version 1.0

Logiciels libres : Une Utopie d'aujourd'hui? Université Populaire d'avignon Mardi 6 janvier 2009 - version 1.0 Logiciels libres : Une Utopie d'aujourd'hui? Université Populaire d'avignon Mardi 6 janvier 2009 - version 1.0 Plan - Contexte : qui? / quoi? / où? - Cette présentation n'est pas... - Définitions - La

Plus en détail

Un exposé sur les Logiciels Libres,

Un exposé sur les Logiciels Libres, Un exposé sur les Logiciels Libres, une alternative au système propriétaire. Association Rhizomes Association loi 1901 assurant la promotion des logiciels libres et le partage des connaissances en Morbihan.

Plus en détail

Introduction aux logiciels «libres»

Introduction aux logiciels «libres» LES APPLICATIONS SCIENTIFIQUES ET INDUSTRIELLES DES LOGICIELS LIBRES Jean-Pierre HAUET President ISA-France Associate Partner BEA Consulting Introduction aux logiciels «libres» Journée Technique ISA-France/SEE

Plus en détail

Entreprises et TIC: quels enjeux juridiques

Entreprises et TIC: quels enjeux juridiques Entreprises et TIC: quels enjeux juridiques Technofutur TIC, Observatoire des droits de l Internet 23 septembre 2008 Les logiciels libres Caroline Ker, chercheuse au CRID 1 Les logiciels libres: quelques

Plus en détail

Logiciel Libre Cours 1 Introduction

Logiciel Libre Cours 1 Introduction Logiciel Libre Cours 1 Introduction Stefano Zacchiroli zack@pps.univ-paris-diderot.fr Laboratoire PPS, Université Paris Diderot 2013 2014 URL http://upsilon.cc/zack/teaching/1314/freesoftware/ Copyright

Plus en détail

Introduction à la journée et au Logiciel Libre / Open Source

Introduction à la journée et au Logiciel Libre / Open Source Introduction à la journée et au Logiciel Libre / Open Source Roald SIEBERATH Directeur Marketing & Business Development CETIC rs@cetic.be 1 Plan Pourquoi cette journée Historique Logiciel Libre / Open

Plus en détail

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Synthèse Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Copie notée : 15/20 Objet : Le patrimoine numérique : enjeux et perspectives

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/58/217

Assemblée générale. Nations Unies A/58/217 Nations Unies A/58/217 Assemblée générale Distr. générale 5 août 2003 Français Original: anglais Cinquante-huitième session Point 122 de l ordre du jour provisoire* Budget-programme de l exercice biennal

Plus en détail

Intego NetUpdate X4 Manuel de l utilisateur

Intego NetUpdate X4 Manuel de l utilisateur Intego NetUpdate X4 Manuel de l utilisateur Intego NetUpdate X4 - Manuel de l utilisateur Page 1 Intego NetUpdate X4 pour Macintosh 2005 Intego. Tous droits réservés. Intego 10, rue Say - 75009 Paris,

Plus en détail

Logiciels alternatifs Types de logiciels Avantages et inconvénients

Logiciels alternatifs Types de logiciels Avantages et inconvénients Logiciels alternatifs Types de logiciels Avantages et inconvénients Logiciels «portables» Attention au piratage! Ou trouver des logiciels alternatifs? Catégories de logiciels: Système d exploitation Navigateur

Plus en détail

@promt NET Professional 8.0

@promt NET Professional 8.0 @promt NET Professional 8.0 Description abrégée @promt NET Professional 8.0 Pratique et rentable, ce logiciel de traduction peut être utilisé par un nombre illimité d utilisateurs et vous permet de réaliser

Plus en détail

Prise en main d Access 2007

Prise en main d Access 2007 Introduction Microsoft Office Access 2007 ne représente qu une partie de la stratégie globale des produits de gestion des données de Microsoft. Comme toutes les bonnes bases de données relationnelles,

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Les licences CeCILL. François PELLEGRINI Projet ScAlApplix ENSEIRB & INRIA Futurs pelegrin@labri.fr

Les licences CeCILL. François PELLEGRINI Projet ScAlApplix ENSEIRB & INRIA Futurs pelegrin@labri.fr Les licences CeCILL François PELLEGRINI Projet ScAlApplix ENSEIRB & INRIA Futurs pelegrin@labri.fr Contexte Modèle de diffusion ouverte courant au sein de la communauté scientifique Nécessité de pouvoir

Plus en détail

IBM Tivoli Provisioning Manager Express for Software Distribution et IBM Tivoli Provisioning Manager Express for Inventory

IBM Tivoli Provisioning Manager Express for Software Distribution et IBM Tivoli Provisioning Manager Express for Inventory Solutions de gestion de parc et de distribution de logiciels pour les PME ou les départements et groupes de travail des grandes entreprises IBM Software Distribution et IBM Tivoli Provisioning Manager

Plus en détail

Logiciel libre : les licences E. RAMAT LISIC - ULCO

Logiciel libre : les licences E. RAMAT LISIC - ULCO Logiciel libre : les licences E. RAMAT LISIC - ULCO 1 Plan Les catégories Les licences avec copyleft fort Les licences avec copyleft faible Les licences sans copyleft Les licences pour les documents Les

Plus en détail

Concepts fondamentaux d'un système Gnu/Linux

Concepts fondamentaux d'un système Gnu/Linux Concepts fondamentaux d'un système Gnu/Linux Ateliers Gnu/Linux et systèmes embarqués par X. HINAULT www.mon-club-elec.fr Tous droits réservés 2011-2012. Rappel : Système d'exploitation Unix UNIX est le

Plus en détail

Présentation de la thèse. Mots-clés :

Présentation de la thèse. Mots-clés : Laure MUSELLI CEPN (Centre d Economie de l Université Paris Nord) Présentation de la thèse. «L OPEN SOURCE, DE LA SPHERE NON-MARCHANDE A LA SPHERE MARCHANDE DU LOGICIEL : CHOIX DE LICENCES, MODELES DE

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE CAROLINE René-Yves Hervé, Ph.D.

GUIDE D UTILISATION DE CAROLINE René-Yves Hervé, Ph.D. GUIDE D UTILISATION DE CAROLINE René-Yves Hervé, Ph.D. TABLE DES MATIÈRES I. Présentation générale de Claroline II. III. IV. Documents disponibles 2.1) Fiches d information 2.2)) Documents de références

Plus en détail

Développement à base de Logiciels Libres Chapitre 1

Développement à base de Logiciels Libres Chapitre 1 Introduction Développement à base de Logiciels Libres Chapitre 1 2011 Institut Supérieur d Informatique ISI Objectif de ce cours: -Découvrir la notion du logiciel libre. -Les différents types de licences.

Plus en détail

CAPS-Collector-USB-16Go Pour Windows & Android

CAPS-Collector-USB-16Go Pour Windows & Android CAPS-Collector-USB-16Go Pour Windows & Android Bon à savoir : Cette édition permet de gérer une collection de capsules sur clé USB ou sur PC. L échange de données entre la clé et le PC est possible en

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL relatif à une demande de crédit de CHF 775'825.- pour la mise à jour de la plate-forme informatique (du 29 octobre 2008) AU CONSEIL GENERAL DE LA

Plus en détail

ENTREPRISES SANS DELEGATION SYNDICALE

ENTREPRISES SANS DELEGATION SYNDICALE ANNEXE 3 CCT 09.07.2015 ENTREPRISES SANS DELEGATION SYNDICALE ADHESION AU PLAN SUPPLETIF DE FORMATION A renvoyer avant le 31 décembre 2016 - enregistrez-vous en ligne via le site web www.sfonds200.be -

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Futurs enseignants QUESTIONNAIRE FUTURS ENSEIGNANTS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations

Plus en détail

La différence entre mise à jour et installation

La différence entre mise à jour et installation 9 La différence entre mise à jour et installation Selon l état de votre disque dur, vous devez réaliser une installation ou une mise à jour. Si votre disque dur ne contient plus aucune donnée ni aucun

Plus en détail

PRESENTATION DE L ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF

PRESENTATION DE L ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF PRESENTATION DE L ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF I Présentation Générale II Les utilisateurs, les membres et les administrateurs III Présentation détaillée des modules IV Spécifications techniques V Droits

Plus en détail

Logiciels libres. UPDATE ASBL Michael Barchy 26 & 27 janvier 2012

Logiciels libres. UPDATE ASBL Michael Barchy 26 & 27 janvier 2012 Logiciels libres UPDATE ASBL Michael Barchy 26 & 27 janvier 2012 Histoire du logiciel libre La première ébauche de définition du logiciel libre est proposée en février 1986 par la FSF ; un logiciel est

Plus en détail

Le logiciel libre. Genma. October 7, 2015. This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License.

Le logiciel libre. Genma. October 7, 2015. This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Le logiciel libre Genma October 7, 2015 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Un logiciel, c est quoi? Définissions ce qu est un logiciel Un

Plus en détail

Les Licences Libres. Présentation des licences par. Dominique Pasquier. Document sous licence libre CC BY-SA

Les Licences Libres. Présentation des licences par. Dominique Pasquier. Document sous licence libre CC BY-SA Les Licences Libres Présentation des licences par Dominique Pasquier Document sous licence libre CC BY-SA Les Licences Libres Qu'est ce que c'est? Pour quoi faire. Présentation et rappel de définition.

Plus en détail

Les différentes. Logidée, tous droits réservés.

Les différentes. Logidée, tous droits réservés. Les différentes licences Logidée, tous droits réservés. Logidée sàrl Support de cours Logidée Auteurs : Marc Simon, Stéphane Casset, Joël Kociolek, François Jeanmougin. La reproduction dans ce manuel de

Plus en détail

4D Live Window. Plug-in Navigateur Web Windows /Mac OS. 4 ème Dimension 1985-2007 4D SAS. Tous droits réservés.

4D Live Window. Plug-in Navigateur Web Windows /Mac OS. 4 ème Dimension 1985-2007 4D SAS. Tous droits réservés. Plug-in Navigateur Web Windows /Mac OS 4 ème Dimension 1985-2007 4D SAS. Tous droits réservés. Pour Windows et Mac OS Copyright 1985-2007 4D SAS / 4D, Inc. Tous droits réservés Le logiciel et le manuel

Plus en détail

Utilisation de composants libres dans l'industrie

Utilisation de composants libres dans l'industrie Utilisation de composants libres dans l'industrie Le libre est-il synonyme de «tout gratuit»? Pierre FICHEUX, CTO Open Wide / OS4I pierre.ficheux@openwide.fr Novembre 2010 1 Présentation Open Wide / OS4I

Plus en détail

Montpel'libre Lycée Nevers de Montpellier Internet pour le meilleur et pour le pire

Montpel'libre Lycée Nevers de Montpellier Internet pour le meilleur et pour le pire 1 Montpel'libre Les logiciels libres et les biens communs Romain Boyrie - paumdapy@yahoo.fr Montpel'libre - contact@montpel-libre.fr http://montpel-libre.fr/stock/diaporamas/conf_lycee-nevers.pdf 2 Qu'est-ce

Plus en détail

Découvrir Internet et rechercher des informations

Découvrir Internet et rechercher des informations Module Internet Découvrir Internet et rechercher des informations Médiathèque de Haguenau - mediatheque.ville-haguenau.fr 1 Sommaire Sommaire 2 I. Internet 2 a. Définition 2 b. Quelles sont les utilisations

Plus en détail

Brevets et droit d auteur

Brevets et droit d auteur Brevets et droit d auteur Ce qu un informaticien ne peut pas ne pas savoir Thomas Tempé Thomas.Tempe@insa-lyon.fr INSA de Lyon, dpartement Informatique Brevets et droit d auteur p.1/32 La propriété intellectuelle

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Distribution limitée IFAP-2008/COUNCIL.V/6 Paris, 2008 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Conseil intergouvernemental du Programme Information pour

Plus en détail

Les logiciels OpenSource pour l'entreprise

Les logiciels OpenSource pour l'entreprise Les logiciels OpenSource pour l'entreprise 26 février 2008 Pierre PAGES : Consultant, intégrateur Open Source Michel RENON : Formateur, développeur Open Source Programme 18h15-19h : présentation des logiciels

Plus en détail

SCRIBE CONSULTING. Les entreprises intelligentes comprennent que la traduction est un impératif stratégique.

SCRIBE CONSULTING. Les entreprises intelligentes comprennent que la traduction est un impératif stratégique. Les entreprises intelligentes comprennent que la traduction est un impératif stratégique. Ce processus fait appel à une programmation et une analyse complexes, et requiert l investissement de ressources

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Plan d orientation et d actions triennales visant à intégrer les TIC dans l apprentissage et l enseignement

Plan d orientation et d actions triennales visant à intégrer les TIC dans l apprentissage et l enseignement Plan d orientation et d actions triennales visant à intégrer les TIC dans l apprentissage et l enseignement Orientations, objectifs, stratégies, actions Mars 2003 Collège Gérald-Godin Table des matières

Plus en détail

Rapport individuel Génie logiciel

Rapport individuel Génie logiciel 2012 Rapport individuel Génie logiciel Dans ce rapport sera présenté l ensemble des activités effectuées au cours du projet de création de site de covoiturage «Etucovoiturage» (http://etucovoiturage.free.fr)

Plus en détail

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2003-82 R-3511-2003 25 avril 2003 PRÉSENTE : Francine Roy, M.B.A. Régisseure

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2003-82 R-3511-2003 25 avril 2003 PRÉSENTE : Francine Roy, M.B.A. Régisseure D É C I S I O N QUÉBEC RÉGIE DE L ÉNERGIE D-2003-82 R-3511-2003 25 avril 2003 PRÉSENTE : Francine Roy, M.B.A. Régisseure Société en commandite Gaz Métropolitain (SCGM) Demanderesse Décision concernant

Plus en détail

TERMES ET CONDITIONS

TERMES ET CONDITIONS TERMES ET CONDITIONS Le site Web www.ninaricci.com («Site Web») est géré par la société PUIG FRANCE SAS («PUIG»), ayant son siège social sis 65/67 Avenue des Champs Elysées, 75008 Paris (France), inscrite

Plus en détail

Version pour un ordinateur Macintosh

Version pour un ordinateur Macintosh Procédures à suivre pour accéder au site internet de l UQAM afin de poser votre candidature sur les cours à l affichage Étape n 1 : Version pour un ordinateur Macintosh N. B. : Cette étape s adresse aux

Plus en détail

Logiciels Libres. Histoire et principe des logiciels libres. «Logiciels libres en partage»

Logiciels Libres. Histoire et principe des logiciels libres. «Logiciels libres en partage» Logiciels Libres Histoire et principe des logiciels libres «Logiciels libres en partage» au Carrefour numérique de la Cité des Sciences et de l'industrie 2 mai 2006 Benoît Sibaud bsibaud @ april.org Association

Plus en détail

Déploiement et migration Windows 8 Méthodologie Compatibilité des applications ADK MDT 2012 ConfigMgr 2012 SCCM 2012 Windows Intune MDOP

Déploiement et migration Windows 8 Méthodologie Compatibilité des applications ADK MDT 2012 ConfigMgr 2012 SCCM 2012 Windows Intune MDOP Déploiement et migration Windows 8 Méthodologie Compatibilité des applications ADK MDT 2012 ConfigMgr 2012 SCCM 2012 Windows Intune MDOP William Bories Olivia Mirial Stéphane Papp Préface de Vianney Airaud

Plus en détail

Explication succincte des opérations sur les répertoires

Explication succincte des opérations sur les répertoires Les données et les documents stockés sur votre PC sont enregistrés sur un ou plusieurs disques durs. Même si votre machine ne contient physiquement qu un seul disque dur, il peut se faire qu il soit divisé

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 POLITIQUE Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 Adoptée par le conseil d administration le 24 novembre 2011 En vigueur le 24-11-2011 Note : Dans ce document, le générique

Plus en détail

LA SITUATION ACTUELLE DE L'ENSEIGNEMENT DE L INFORMATIQUE DANS LE SECONDAIRE EN GRÈCE

LA SITUATION ACTUELLE DE L'ENSEIGNEMENT DE L INFORMATIQUE DANS LE SECONDAIRE EN GRÈCE 187 LA SITUATION ACTUELLE DE L'ENSEIGNEMENT DE L INFORMATIQUE DANS LE SECONDAIRE EN GRÈCE L'introduction de l'informatique, dans l'enseignement second degré en Grèce, peut-elle être, selon le cas, soit

Plus en détail

Cours 7 : Les logiciels (Software)

Cours 7 : Les logiciels (Software) Cours 7 : Les logiciels (Software) Abdelkrim Zehioua 2éme année Licence Gestion Faculté des sciences Économiques et sciences de Gestion Université Constantine 2 Plan du cours Les logiciels Système d'exploitation

Plus en détail

NUMIS-Collector-USB pour Windows MC-Monnaies sous Android

NUMIS-Collector-USB pour Windows MC-Monnaies sous Android NUMIS-Collector-USB pour Windows MC-Monnaies sous Android Cette édition permet de gérer une collection de pièces sur clé USB ou sur PC. L échange de données entre la clé et le PC est possible en utilisant

Plus en détail

CONTEXTE DSI - Pôle Infrastructures/ Multimédia

CONTEXTE DSI - Pôle Infrastructures/ Multimédia Département du Système d Information CONTEXTE DSI - Pôle Infrastructures/ Multimédia SUJET Manuel de bonnes pratiques de la Plate-forme WebConferencing. référence MLTD000112V03T version statut créé le

Plus en détail

Guide de mise en route

Guide de mise en route Guide de mise en route POUR ENTREPRISES À DOMICILE OU EN DÉMARRAGE Comprend des renseignements importants sur la façon : d installer Succès PME d activer Succès PME d explorer l espace de travail Succès

Plus en détail

Site de Cours. Procédure pour l utilisation de Site de Cours par le titulaire d un cours

Site de Cours. Procédure pour l utilisation de Site de Cours par le titulaire d un cours Site de Cours Procédure pour l utilisation de Site de Cours par le titulaire d un cours 11/06/2015 Version 6 Service des technologies de l information Table des matières Table des matières... 1 Introduction...

Plus en détail

FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille

FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille Silvie Delorme Dès sa création en 1969, la Corporation accorde une importance majeure à la formation continue. Gage d une profession

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

Conseils pour REDIGER UN CV. Executive Search Search & Selection Assessment Center Outplacement

Conseils pour REDIGER UN CV. Executive Search Search & Selection Assessment Center Outplacement Conseils pour REDIGER UN CV Executive Search Search & Selection Assessment Center Outplacement I. La forme du CV TAILLE Doit tenir sur une page idéalement pour un débutant, deux pages s il s agit d un

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

Choisissez l un des modèles et dans la zone Options dans le volet de droite indiquez où vous désirez voir apparaître la Barre de navigation.

Choisissez l un des modèles et dans la zone Options dans le volet de droite indiquez où vous désirez voir apparaître la Barre de navigation. Publisher 2007 Créer une composition de type WEB Pour pouvoir publier votre site Web sur le Web, vous devez vous abonner à un service d'hébergement Web après d'un fournisseur de services Internet. Ce service

Plus en détail

Forum Panafricain de Haut niveau AIDE MEMOIRE. Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Forum Panafricain de Haut niveau AIDE MEMOIRE. Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original : français Évaluation des réformes des cours et

Plus en détail

Chapitre 3 : Systèmes d'exploitation et réseaux

Chapitre 3 : Systèmes d'exploitation et réseaux Chapitre 3 : Systèmes d'exploitation et réseaux A. Système d exploitation I. Présentation d un système d exploitation : 1. Définition d un système d exploitation: Un système d exploitation est un ensemble

Plus en détail

Expérience Picturale Augmentée

Expérience Picturale Augmentée Expérience Picturale Augmentée Fribourg Rebecca Guyet Florian Saint-Maxent Manon Sené Baptiste I- Concept Le cœur du projet est d offrir à un public une expérience picturale augmentée. Le fil conducteur

Plus en détail

Système d Exploitation Libre UBUNTU 9.04 INITIATION

Système d Exploitation Libre UBUNTU 9.04 INITIATION ALIOUI Mahdi ESPACE LINUX Système d Exploitation Libre UBUNTU 9.04 INITIATION Page 1/20 ESPACE LINUX ALIOUI Mahdi SOMMAIRE 1. INTRODUCTION Page 1.1 Présentation de Linux. 3/20 1.2 Présentation d Ubuntu

Plus en détail

La technologie et la préparation électorale

La technologie et la préparation électorale La technologie et la préparation électorale Introduction Alors que la période électorale a été raccourcie, il est crucial que les circonscriptions utilisent l informatique pour maximiser leurs chances

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. INTRODUCTION... 1 2. ÉVALUATION DES BESOINS DE L ÉLÈVE ET DE L ENVIRONNEMENT MATÉRIEL...

TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. INTRODUCTION... 1 2. ÉVALUATION DES BESOINS DE L ÉLÈVE ET DE L ENVIRONNEMENT MATÉRIEL... PROJET DE DÉVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Procédure de connexion pour les tableaux blancs interactifs 29 avril 2011 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 3 1. INTRODUCTION... 1 2. ÉVALUATION

Plus en détail

Commandité par : VMware. Brett Waldman May 2013

Commandité par : VMware. Brett Waldman May 2013 Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis Tél : 508.872.8200 Fax : 508.935.4015 www.idc.com W H I T E P A P E R E x t e n s i o n d e l a g e s t i o n d u c y c l e d e v i e d e s

Plus en détail

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008 Point 9 d) de l ordre du jour provisoire EUR/RC58/Inf.Doc./2 28 juillet 2008 80849 ORIGINAL : ANGLAIS Désignation

Plus en détail

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264

Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012. Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Mon engagement, ma réussite. GUIDE DU PROMOTEUR 2011-2012 Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 www.lancement-e.com Un atout pour réussir en affaires! Prenez

Plus en détail

Formations 2010. (0508) 41 05 30 (0508)41 05 35 cacim@ccimspm.org www.cacimaspm.fr

Formations 2010. (0508) 41 05 30 (0508)41 05 35 cacim@ccimspm.org www.cacimaspm.fr Formations 2010 Chambre d Agriculture, de Commerce, d Industrie, de Métiers et de l Artisanat 4 Boulevard Constant Colmay BP : 4207 97500 Saint-Pierre et Miquelon (0508) 41 05 30 (0508)41 05 35 cacim@ccimspm.org

Plus en détail

Installer des applications Office 2003

Installer des applications Office 2003 ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Installer des applications Office 2003 DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire Introduction...

Plus en détail

Guide de configuration de vos courriels

Guide de configuration de vos courriels Guide de configuration de vos courriels Table des matières : Configuration d un compte de messagerie sous Microsoft Outlook... 2 Configuration d un compte de messagerie sous Outlook Express... 5 Configuration

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

Installation personnalisée

Installation personnalisée Installation personnalisée Pour installer Windows 7, démarrez l ordinateur et insérez le disque d installation de Windows 7. Si la page Installer Windows ne s affiche pas ou si vous n êtes pas invité à

Plus en détail

KARATESIGHT 9 rue du bijou 86360 MONTAMISE mathieu.fourtillan@karatesight.com. Karatesight v6 INSTALLATION DE KARATESIGHT

KARATESIGHT 9 rue du bijou 86360 MONTAMISE mathieu.fourtillan@karatesight.com. Karatesight v6 INSTALLATION DE KARATESIGHT KARATESIGHT 9 rue du bijou 86360 MONTAMISE mathieu.fourtillan@karatesight.com Karatesight v6 INSTALLATION DE KARATESIGHT Juillet 2010 KARATESIGHT 9 rue du bijou 86360 MONTAMISE mathieu.fourtillan@karatesight.com

Plus en détail

À votre agenda à notre calendrier Avril-mai-juin 2011 Des petits groupes, des horaires variés Des formateurs passionnés

À votre agenda à notre calendrier Avril-mai-juin 2011 Des petits groupes, des horaires variés Des formateurs passionnés Des petits groupes, des horaires variés Des formateurs passionnés 37,50$ 150,00$ 75,00$ 225,00$ Taxes applicables Taxes applicables et documentation en sus et documentation en sus M initier à la microinformatique

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION À DISTANCE EAC MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL MARS SESSION OCTOBRE DOSSIER DE CANDIDATURE Comment avez-vous connu le groupe EAC? Site Internet Presse Salon Autres Lequel? ÉTAPES DE VOTRE CANDIDATURE

Plus en détail

Installation de Mac OS 9

Installation de Mac OS 9 apple Installation de Mac OS 9 K Apple Computer Inc. 1999 Apple Computer Inc. Tous droits réservés. Ce manuel est protégé par la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique, complétée

Plus en détail

Organiser et rédiger sa bibliographie avec Zotero

Organiser et rédiger sa bibliographie avec Zotero ATELIER DE FORMATION Organiser et rédiger sa bibliographie avec Zotero 2015-2016 CC BY-NC-ND V e t A g r o S u p B i b l i o t h è q u e v é t é r i n a i r e Table des matières Présentation de Zotero...

Plus en détail

Mise en œuvre du déploiement de la suite bureautique OpenOffice.org dans l ensemble des écoles de la Côte-d Or

Mise en œuvre du déploiement de la suite bureautique OpenOffice.org dans l ensemble des écoles de la Côte-d Or Domaine : T.I.C.E. Mise en œuvre du déploiement de la suite bureautique dans l ensemble des écoles de la Côte-d Or Sommaire Introduction 1. Constats états des lieux 1.1. Coût des logiciels de type bureautique

Plus en détail

Avant-propos. Dimitri UZUNIDIS

Avant-propos. Dimitri UZUNIDIS Avant-propos Dimitri UZUNIDIS Innovation : introduire des nouveautés, des changements, plus spécialement dans l industrie et, plus généralement, dans les affaires. Aussi, faire du neuf à partir de l existant

Plus en détail

Approche de la négociation commerciale et objet du livre

Approche de la négociation commerciale et objet du livre I N T R O D U C T I O N Approche de la négociation commerciale et objet du livre Depuis l achèvement de la première édition de cet ouvrage en décembre 1997, le monde a changé sous plusieurs angles et a

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

LE PARRAINAGE POUR LIER SCIENCE ET CULTURE

LE PARRAINAGE POUR LIER SCIENCE ET CULTURE LE PARRAINAGE POUR LIER SCIENCE ET CULTURE Marcel Risi, président et directeur général Centre québécois de valorisation de la biomasse, Sainte-Foy, Québec Introduction L expérience accumulée depuis huit

Plus en détail

Travaux pratiques : PMB (1)

Travaux pratiques : PMB (1) 1. Introduction Travaux pratiques : PMB (1) Les logiciels libres de gestion de bibliothèque (SIGB) sont encore mal connus de la profession, en Suisse. Il est vrai qu il existe actuellement peu de choix

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre du Club Construction Durable Logement social du 26 mars 2013. Comment anticiper les usages de demain?

Compte rendu de la rencontre du Club Construction Durable Logement social du 26 mars 2013. Comment anticiper les usages de demain? Compte rendu de la rencontre du Club Construction Durable Logement social du 26 mars 2013 Comment anticiper les usages de demain? Christine Grèzes, Directrice Développement durable Bouygues Construction

Plus en détail

Version pour un ordinateur PC

Version pour un ordinateur PC Procédures à suivre pour accéder au site internet de l UQAM afin de poser votre candidature sur les cours à l affichage Version pour un ordinateur PC Étape n 1 : N. B. : Cette étape s adresse aux personnes

Plus en détail

Extensis Inc. vous présente la nouvelle version de Portfolio 8 pour Mac & PC en français.

Extensis Inc. vous présente la nouvelle version de Portfolio 8 pour Mac & PC en français. Communiqué de Presse - 10.01.06 Extensis Inc. vous présente la nouvelle version de Portfolio 8 pour Mac & PC en français. Cette nouvelle version de Portfolio a pris en compte les problématiques grandissantes

Plus en détail

Ce réseau local est relié au réseau Internet ; les postes peuvent donc éventuellement accéder à ce réseau mondial.

Ce réseau local est relié au réseau Internet ; les postes peuvent donc éventuellement accéder à ce réseau mondial. Utiliser la salle sous SolSTICE 1 11.. Géénnéérraal littééss.. Votre salle informatique est en réseau, ce qui signifie que toutes les machines sont physiquement reliées entre elles. On parle de réseau

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

SITE RH DE L INSERM MODE D EMPLOI

SITE RH DE L INSERM MODE D EMPLOI SITE RH DE L INSERM MODE D EMPLOI Le site des Ressources Humaines de l Inserm est à votre disposition depuis octobre 2002. Vous êtes nombreux à le consulter mais savez-vous vraiment tout ce que vous pouvez

Plus en détail

Logiciel Libre : principes, enjeux, licences

Logiciel Libre : principes, enjeux, licences : principes, enjeux, licences Séminaire ENACT - Angers - 11 janvier 2005 Frédéric Couchet Free Software Foundation France - APRIL http://www.fsffrance.org/ - http://www.april.org/

Plus en détail

A LA DÉCOUVERTE DE SAS UNIVERSITY EDITION

A LA DÉCOUVERTE DE SAS UNIVERSITY EDITION A LA DÉCOUVERTE DE SAS UNIVERSITY EDITION SAS University Edition est une offre logicielle membre du programme SAS Analytics U. Elle est entièrement gratuite, dédiée à l enseignement supérieur, la recherche

Plus en détail

Installer des applications Office 2003

Installer des applications Office 2003 Installer des applications Office 2003 Introduction 1. Configuration et dépannage d une installation Office 1.1. Types d installations Office 1.2. Méthodes, sources et outils pour installer Office 1.2.1.

Plus en détail

Programme d'utilisation obligatoire d un ordinateur portable 2016-2017

Programme d'utilisation obligatoire d un ordinateur portable 2016-2017 Programme d'utilisation obligatoire d un ordinateur portable 2016-2017 Baccalauréat en architecture (B.Sc.arch.) Maîtrise (professionnelle) en architecture (M.Arch.) Table des matières Page 1. Contexte

Plus en détail

CHAPITRE 2 COMPOSANTS, CARACTERISTIQUES ET ARCHITECTURE D UN PC

CHAPITRE 2 COMPOSANTS, CARACTERISTIQUES ET ARCHITECTURE D UN PC CHAPITRE 2 COMPOSANTS, CARACTERISTIQUES ET ARCHITECTURE D UN PC Ce chapitre explique ce qu est vraiment un PC et il présente les différents types de PC du marché. Il dresse en outre une présentation générale

Plus en détail

Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse

Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse 1.0 CONTEXTE Le programme Partenariats entrepreneuriat

Plus en détail

Logiciels Libres: quel opportunités pour les marocains?

Logiciels Libres: quel opportunités pour les marocains? Logiciels Libres: quel opportunités pour les marocains? Khalid ALLILI Ingénieur Étude et Développement khalid@allili.net www.allili.net Document sous licence : Creative Commons paternité partage des conditions

Plus en détail

Conditions d inscription par OPAN

Conditions d inscription par OPAN Conditions d inscription par OPAN 1. Parties au contrat, association des services ambulatoires de la ville de Berne, Könizstrasse 60, case postale 450, CH-3000 Berne 5 ; ci-après «prestataire», ainsi que

Plus en détail