Dossier Technique. Dossier Technique. Panneau solaire asservi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier Technique. Dossier Technique. Panneau solaire asservi"

Transcription

1 Panneau solaire de DMS. Copyright DMS 2007

2 Table des matières : 1. L énergie solaire 3 Pourquoi les énergies renouvelables? 3 Forme et potentiel de l'énergie solaire 4 2. Les panneaux solaires Principe des panneaux 5 Principe de fonctionnement du panneau solaire Les panneaux fixes 6 Pourquoi orienter les panneaux solaires? Les panneaux suiveurs 8 Panneau Alden 8 Tour de panneaux Le panneau solaire DMS Analyse fonctionnelle 16 Analyse du besoin : 16 Analyse fonctionnelle 19 FAST des fonctions de services 21 Constitution et description du panneau solaire Analyse temporelle 24 Fonctionnement 24 Description du fonctionnement du panneau solaire 24 Recherche de la source lumineuse 25 Suivi de la source lumineuse 25 Description de la commande e Analyse structurelle 27 SADT 27 La partie commande 28 La partie opérative 29 de DMS. Copyright DMS 2007

3 1. L énergie solaire Pourquoi les énergies renouvelables? Le Soleil constitue une énorme source d énergie dans laquelle nous baignons en permanence. L homme a compris depuis longtemps l intérêt pour lui d exploiter une telle source de lumière et de chaleur. Actuellement, il existe deux voies d utilisation de l énergie solaire qui transforment directement le rayonnement en chaleur ou en électricité, respectivement le solaire thermique et le solaire photovoltaïque. Toutefois, l exploitation de cette source énergétique est récente et se développe mais reste encore très coûteuse. L énergie solaire fait partie des énergies renouvelables. Par définition, les énergies dites renouvelables sont potentiellement inépuisables. La nature peut les reconstituer assez rapidement, contrairement au gaz, au charbon et au pétrole, dont les réserves, constituées après des millions d'années, sont limitées. Les énergies solaire, éolienne, hydraulique, géothermique et de biomasse en sont les formes les plus courantes. Trois facteurs militent en faveur des énergies renouvelables : la sauvegarde de l'environnement ; l'épuisement inévitable des ressources (pétrole, gaz,..) limitées de la planète ; les considérations économiques (coût). Les énergies renouvelables ne peuvent pas remplacer dès aujourd'hui toutes les énergies conventionnelles, mais elles peuvent enrichir la gamme des énergies exploitées à l'heure actuelle. Le changement climatique attribuable à la pollution, et à ses effets sur le milieu naturel, est au premier rang des préoccupations environnementales depuis la conférence «Sommet de la Terre», en En outre, les deux crises du pétrole des années 70 ont contraint les pays industrialisés à bien examiner l'emploi qu'ils font de leurs ressources et à prendre des mesures pour ne plus dépendre quasi uniquement des hydrocarbures pour leurs besoins en combustibles. Ces pays entreprennent des recherches poussées pour trouver des substituts écologiques aux combustibles fossiles. Quant aux pays en voie de développement, il est d'une importance capitale pour eux de diversifier leurs sources d'énergie. Leur rapide croissance industrielle exerce de fortes pressions sur des ressources déjà limitées et accélère la dégradation des écosystèmes de la planète. Les énergies renouvelables ont un attrait certain lorsqu'on considère qu'elles peuvent fournir de l'électricité, écologiquement et à bon marché, aux populations isolées des pays en voie de développement. Bien des localités n'ont en effet pas les moyens de se relier à un réseau d'électricité, mais elles peuvent tirer profit des techniques qui ont été mises au point pour domestiquer les sources naturelles d'électricité et de chaleur. Étant donné que trois milliards de personnes n'ont pas d'électricité, il ne fait aucun doute que les énergies renouvelables peuvent jouer un rôle clé et concourir au développement économique des régions pauvres. de DMS. Copyright DMS 2007

4 Forme et potentiel de l'énergie solaire Ce que l'on désigne par énergie solaire est le rayonnement émis dans toutes les directions par le Soleil et que la Terre reçoit à raison d'une puissance moyenne de 1,4 kw.m -2, pour une surface perpendiculaire à la direction Terre - Soleil. Ce flux solaire est atténué lors de la traversée de l'atmosphère par absorption ou diffusion, suivant les conditions météorologiques et la latitude du lieu ; au niveau du sol, la puissance restante est de l'ordre de 1 kw.m -2 sous nos latitudes. La quantité d'énergie utilisable varie entre 800 et 7000 kwh.m -2 suivant le lieu. Une petite idée de l ensoleillement sur notre pays est donnée par la carte ci-dessous. Les régions les plus froides reçoivent un ensoleillement inférieur à 1220 kwh.m -2 /An, alors que les zones rouges reçoivent un ensoleillement supérieur à 1760 kwh.m -2 /An. de DMS. Copyright DMS 2007

5 2. Les panneaux solaires 2.1. Principe des panneaux Principe de fonctionnement du panneau solaire Les panneaux solaires convertissent l'énergie lumineuse en énergie électrique. Ils sont composés de cellules photovoltaïques. Ces cellules sont constituées de matériaux semi-conducteurs qui peuvent libérer leurs électrons sous l'action d'une énergie (ici l'énergie lumineuse). La libération des électrons des matériaux constituant les cellules sous l'action des photons permet ainsi la production d'un courant électrique. Il existe trois types de cellules photovoltaïques : Les cellules mono-cristallines : elles sont constituées d un cristal à deux couches, le plus souvent du silicium. Elles ont un rendement entre 15 et 22 % mais elles sont chères à fabriquer. Les cellules poly-cristallines : elles sont constituées de plusieurs cristaux, ce qui diminue leur prix de fabrication. Cependant leur rendement n est que de 10 à 13 %. Les cellules amorphes : elles ont un rendement très faible (5 à 10 %) mais leur prix est très bas. Une cellule photovoltaïque est assimilable à une diode photo-sensible, son fonctionnement est basé sur les propriétés des matériaux semi-conducteurs. En effet, une cellule est constituée de deux couches minces d'un semi-conducteur. Ces deux couches sont dopées différemment : pour la couche N, apport d'électrons ; pour la couche P, déficit d'électrons. L'énergie des photons lumineux captés par les électrons périphériques (couche N) leur permet de franchir la barrière de potentiel et d'engendrer un courant électrique continu. Pour effectuer la collecte de ce courant, des électrodes sont déposées par sérigraphie sur les deux couches de semi-conducteur L'électrode supérieure est une grille permettant le passage des rayons lumineux. Une couche anti-reflet est ensuite déposée sur cette électrode afin d'accroître la quantité de lumière absorbée. Sous l'action de la lumière (photons) ces cellules génèrent une tension électrique qui se mesure en volt. La tension obtenue est de l'ordre de 0,5 V par cellule. Ces cellules sont ensuite assemblées en série et parallèle pour former des panneaux. de DMS. Copyright DMS 2007

6 2.2. Les panneaux fixes Pourquoi orienter les panneaux solaires? Le soleil se déplace au cours de la journée et suivant les saisons. Le panneau solaire, en revanche, se trouve généralement en position fixe, ce qui entraîne des pertes énergétiques précieuses. Une installation fixe, orientée, dans le cas idéal, vers le sud délivre une puissance qui croît très lentement tôt le matin et diminue fortement l après-midi. 24 Une part importante de l énergie récupérable est ainsi perdue. Si l installation s oriente constamment en direction du soleil, elle génère un maximum d électricité. Une installation fixe de 1 kw et orientée de façon optimale, produit par jour d ensoleillement, environ 5 kwh d électricité solaire. La même installation de 1 kw avec «suiveur» fournit en revanche jusqu à 10 kwh par jour. Le déplacement apparent du soleil et d environ 240 en azimut et de 70 en élévation sous nos latitudes. de DMS. Copyright DMS 2007

7 Le rendement des panneaux solaires dépend ainsi de leur orientation. L'angle d'incidence des rayons du soleil détermine le rendement du panneau solaire. L'angle d'incidence Ø optimal est de 90. Le rendement du panneau solaire est définit selon l'équation suivante : R = 100.sin θ θ : Angle d incidence en degrés R : Rendement en % Ainsi, seule une rotation automatique peut permettre au panneau solaire de délivrer une puissance maximale. En effet, si le panneau reste statique, la production d'électricité peut être réduite de 50 % à cause de l'orientation. Comme le rendement des cellules polycristallines ne dépasse que rarement 10 %, s'il y a une perte supplémentaire du rendement de 50 %, la production finale d'énergie pour une panneau solaire qui délivre un puissance de 100 W orienté de manière optimale ne sera, dans le cas d une installation fixe que de 50 W alors qu'il reçoit plus de 1000 W.m -2. θ de DMS. Copyright DMS 2007

8 2.3. Les panneaux suiveurs Panneau Alden Mise en situation : Le système de capteur solaire motorisé Kéops permet d optimiser la production électrique des cellules phovoltaïques par le suivi du soleil. L ensemble se monte essentiellement sur le toit de camping cars. Il permet le maintien en charge des batteries. (Batterie moteur et batterie de bord) Cellules photovoltaïques montées en série pour une production de Déflecteur d air pour la position route du panneau Embase de l ensemble qui permet la rotation du panneau solaire suivant de DMS. Copyright DMS 2007

9 Principe de fonctionnement : Positionnement du panneau solaire par rapport au soleil F α' θ α Capteur solaire ψ Toit du camping-car F ϕ ϕ Le principe de fonctionnement du panneau solaire nécessite que la surface plane sur laquelle sont fixées les cellules photovoltaïques soit orthogonale aux rayons solaires pour une efficacité maximale. Deux réglages sont à effectuer : - une rotation autour d un axe horizontal Elévation : rotation θ - une rotation autour d un axe vertical Azimut : rotation ψ de DMS. Copyright DMS 2007

10 L élévation : La Société ALDEN a pris comme option de découper l hémisphère nord en trois zones qui permettent de régler l angle θ en fonction du jour et de l heure de la journée. L erreur due à la position dans l une des zones peut être caractérisée par les angles maximum α et α. Les angles maximum α et α dépendent de la distance du soleil au panneau solaire. Donc compte tenu de cette distance les angles maximum α et α sont très petits. (Voir dossier RESSOURCES) L azimut : (Rotation du panneau solaire autour d un axe vertical) En fonction de l orientation du camping-car à l arrêt, la rotation ψ du panneau solaire doit permettre de se «caler» par rapport au soleil. Initialisation : L initialisation du panneau solaire se fait par les deux rotation ; élévation et azimut. L élévation : cet angle de rotation est donné par le micro processeur en fonction de : - La zone dans laquelle on se trouve 01 ou 02 ou 03 - L heure de la journée - Le jour de l année. L azimut : Cette opération est manuelle et appréciée par l opérateur qui lit sur le boîtier la valeur de l intensité transformée par le panneau solaire. Lorsque cette intensité est à son maximum l opérateur interrompt la rotation et cette position est prise comme référence au bout de 2 minutes. Durant ce laps de temps il est possible d affiner son réglage. de DMS. Copyright DMS 2007

11 Tour de panneaux de DMS. Copyright DMS 2007

12 Constitution Le système se compose de 3 parties distinctes : une partie production d énergie Les modules photovoltaïques convertissent le rayonnement solaire en courant continu. L'électricité produite est stockée dans une batterie. Lorsque l'ensoleillement et la luminosité sont insuffisants, la nuit par exemple, la batterie restitue l'énergie nécessaire au fonctionnement de l'installation. Un régulateur protège la batterie contre les surcharges et les éventuelles décharges profondes. une partie opérative Déplacement en azimut Cette partie comporte une tourelle équipée de 2 moto réducteurs à courant continu permettant le déplacement des panneaux solaires en élévation ( 90 ) et azimut ( 270 ). Ce système permettant un gain en énergie de 30% à 50% par rapport à une installation sur support fixe. 0 à 90 élévation 270 Azimut Déplacement en élévation de DMS. Copyright DMS 2007

13 une partie commande Apte à traiter les informations de position du soleil et les transmettrent aux actionneurs pour effectuer la poursuite du soleil, détecter les anomalies de fonctionnement et effectuer les opérations de mise en sécurité de l équipement. Cette partie comprend : le boîtier capteurs embarqué sur la tourelle. le boîtier de commande équipé des cartes électroniques. les câbles et connecteurs de liaisons. Fonctions réalisées Fonction globale ÉLÉVATIO Grandeur physique Rayonnement solaire Poursuivre le soleil et positionner la tourelle de manière optimale Fonctions composantes AZIMUT ÉLÉVATION ACQUERIR et DETECTER TRAITER Les informations COMMANDER les Moteurs AZIMUT de DMS. Copyright DMS 2007

14 Fonctionnement des capteurs embarqués OMBRE CAPTEURS CROISILLO POSITION A POSITION OPTIMALE 1 capteur horizontal est éclairé : déplacement en azimut de la tourelle 1 capteur vertical est éclairé : déplacement en élévation de la tourelle 1 capteur vertical et 1 capteur horizontal éclairés : déplacement en élévation et azimut de la tourelle Tous les capteurs éclairés uniformément: Tourelle à l arrêt de DMS. Copyright DMS 2007

15 Synoptique Boîtier de commande Boîtier capteurs Moteur Azimut Moteur Elévation batterie Microswitch Les capteurs embarqués sur la tourelle sont intégrés à un boîtier étanche résistant au UV. Les 4 photorésistantes montés sur le croisillon permettent la recherche et la poursuite du soleil. La détection du jour et de la nuit et pris charge par une photopile au silicium. Le boîtier de commande équipé des cartes électroniques se fixe sur le mât de la tourelle à un endroit accessible par l opérateur. L ensemble des liaisons externes au boîtier sont réalisées par des câbles et connecteurs étanches. de DMS. Copyright DMS 2007

16 3. Le panneau solaire DMS Le panneau solaire est issu de l association : du panneau solaire Alden avec sa partie opérative qui permet son orientation ; de la partie commande de la tour de panneaux solaires adaptée au panneau Alden Analyse fonctionnelle Analyse du besoin : L énergie électrique sur les camping-car permet d alimenter : - le moteur de propulsion de la cellule (Souvent Diesel) - les accessoires tels que : o Réfrigérateur o Téléviseur o Eclairage de la cellule o Pompe d alimentation sous pression de l eau o Afin de différencier les deux principales utilisations de l énergie électrique, les camping-cars possèdent en général deux batteries : - Une pour le moteur et les accessoires liés au véhicule (autoradio, GPS, ) - Une pour l alimentation des accessoires de la cellule.

17 Lors des déplacements fréquents, l alternateur du véhicule permet la charge normale des deux batteries. Dans le cas d un arrêt prolongé, la recharge de la batterie alimentant la cellule devient impérative. Un panneau captant l énergie solaire permet la recharge des batteries par transformation de l énergie. Problématique : Orienter le panneau solaire perpendiculairement aux rayons du soleil afin d avoir le meilleur rendement dans la transformation de l énergie. Ce réglage varie dans la journée compte tenu de la rotation de la terre. Expression du besoin : Contexte : Constructeur Produit : Panneau solaire orientable motorisé Spécification selon un point de vue : Utilisateur Expression du besoin : Point de vue utilisateur

18 Validation du besoin Pourquoi le besoin existe-t-il? Les batteries ont une autonomie en énergie limitée. Comment pourrait-il disparaître? Batteries de très grandes capacités de charge Comment pourrait-il évoluer? Capteur solaire à grand rendement ne nécessitant plus d orientation du récepteur Validation : Le besoin est validé par le nombre de camping-cars qui fonctionne avec des batteries au plomb nécessitant une charge régulière.

19 Analyse fonctionnelle Définition des environnements Soleil : - Etoile dont l énergie provient des réactions thermonucléaires de fusion de l hydrogène en hélium - Température superficielle moyenne 5800 C - Le rayonnement solaire met environ 8 min pour parvenir jusqu à la terre Toit du camping-car : - Tôle aluminium extérieure (1.5mm) ou résine polyester (3mm) sur châssis - Surface plane minimum de 1200 x Couleur clair souvent blanche - Aspect lisse brillant Milieu ambiant : - Ph - Humidité - UV - T Œil : - Vision d un individu - Esthétique des formes et des couleurs Batteries : - Batterie du véhicule dont la capacité est de environ 400A et une tension de 12 V - Batterie de la cellule dont la capacité est de environ 300A et une tension de 12 V à décharge lente Utilisateur : - Personne adulte

20 Rosace des interacteurs FP1 : Capter l énergie émise par le soleil pour le maintien en charge des batteries FC1 : Etre fixé sur le toit du camping-car FC2 : Résister au milieu ambiant FC3 : Etre agréable à l œil FC4 : Etre piloté par l utilisateur

21 FAST des fonctions de services FP1 : Capter l énergie émise par le soleil pour le maintien en charge des batteries FT11 : Suivre la course apparente du soleil FT12 : Transformer l énergie solaire en énergie électrique FT13 : Gérer l énergie électrique FC1 : Etre fixé sur le toit du camping-car FT11 : Fixer l ensemble sur le toit du camping-car FC2 : Résister au milieu ambiant FC3 : Etre agréable à l œil FT31 : Respecter les couleurs claires du camping-car FT32 : Donner des formes compatibles avec celles de la cellule FC4 : Etre piloté par l utilisateur FT41 : Dialoguer avec la partie commande FT42 : Traiter les informations FT43 : Tourner le capteur autour d un axe vertical FT44 : Tourner le capteur autour d un axe horizontal

22

23 Constitution et description du panneau solaire Le panneau solaire, monté sur un socle fixe (fig. 1), peut être animé de deux mouvements : une rotation autour d un axe vertical, appelée «azimut» ; elle permet de rechercher les orientations Est et Ouest. Les rotations correspondantes du moteur d azimut sont notées respectivement EST et OUEST. Des capteurs de fin de course de type NO «limite Est» (le) et «limite Ouest» (lo) détectent les positions extrêmes de cette rotation (voir le système) ; une rotation autour d un axe horizontal, appelée «élévation» ; elle permet de rechercher les orientations Nord et Sud. Les rotations correspondantes du moteur d élévation sont notées respectivement NORD et SUD. Des capteurs de fin de course de type NO «limite Nord» (ln) et «limite Sud» (ls) détectent les positions extrêmes de cette rotation (voir le système). Avec l utilisation d un bloc de capteurs solaires (fig. 2), la combinaison des deux rotations permet d obtenir une orientation optimale du panneau solaire afin que celui-ci soit constamment perpendiculaire aux rayons solaires. Ce bloc comporte 4 photo résistances et une photopile. Fig 1 : Vue d'ensemble du panneau solaire Fig 2 : Détail du bloc de capteurs solaires La photopile délivre une tension qui est proportionnelle à son éclairement. Deux valeurs réglables notées lux1 et lux2 déterminent respectivement les seuils nuit/jour et couvert/ensoleillé (voir les valeurs données dans le document sur les photopiles de l'onglet "Dossier ressources") de la façon suivante : lux1 = 0 s il fait nuit, lux1 = 1 s il fait jour ; lux2 = 0 s il fait jour sans soleil, lux2 = 1 s il fait soleil. Les photo résistances sont insérées par paire dans un circuit électrique de type «pont diviseur de tension» dont la tension de référence est environ 12V. À l équilibre (même éclairement, donc même résistance), la tension est de 6V.

24 L'électronique associée à ces photo résistances permet d'affecter des valeurs binaires aux variables associées aux différents seuils de tension. Les informations générées sont les suivantes : azime = 1 si l éclairement est du côté Est par rapport à l axe du bloc de capteurs solaires ; azimo = 0 ET azime = 0 si l éclairement est dans l axe du bloc capteurs solaires ; azimo = 1 si l éclairement est du côté Ouest par rapport à l axe du bloc de capteurs solaires ; elevn = 1 si l éclairement est du côté Nord par rapport à l axe du bloc de capteurs solaires ; elevn = 0 ET elevs = 0 si l éclairement est dans l axe du bloc capteurs solaires ; elevs = 1 si l éclairement est du côté Sud par rapport à l axe du bloc de capteurs solaires 3.2. Analyse temporelle Fonctionnement Le fonctionnement du panneau est essentiellement régi par deux modes : le mode automatique qui permet au panneau de suivre la course du soleil de façon à optimiser le rendement ; le mode repli qui permet de positionner le panneau à l horizontale (orientation Nord) et orienté vers l Est. La sélection de l un des deux modes se fait à l aide d un sélecteur à deux positions stables situé sur un petit pupitre (voir le système et la figure 3). On y trouve de plus un interrupteur de type «coup de poing» à accrochage NF pour l arrêt d urgence. Fig 3 : Pupitre de commande du panneau (réel et simulation dans Automgen) Description du fonctionnement du panneau solaire (Extrait du cahier des charges fonctionnel) Description du mode repli Le mode repli est obtenu lorsque l on positionne le sélecteur sur la position «repli». Quelle que soit la position d origine du panneau, son repli se fait de la façon suivante : rechercher le Nord jusqu à la butée de fin de course Nord ; le panneau est alors à plat ; rechercher l Est jusqu à la butée de fin de course Est. Le système reste dans ce mode tant que le mode automatique n est pas demandé.

25 Description du mode automatique Le mode automatique est obtenu lorsque l on positionne le sélecteur sur la position «auto». Le bit interne «auto» a pour valeur binaire le complément de la variable «repli». Dans ce mode, le fonctionnement est le suivant : recherche de la source lumineuse si celle-ci a une valeur suffisante (lux1 = 1) ; suivi automatique de la source lumineuse (soleil). Recherche de la source lumineuse Le panneau part de la position «repli». Le moteur d azimut est actionné pour rechercher la source lumineuse vers l Ouest. Si la butée de fin de course Ouest est rencontrée, la rotation du moteur d azimut s inverse pour repartir vers l Est. Si la butée de fin de course Est est rencontrée, la rotation du moteur d azimut s inverse pour repartir vers l Ouest. Ce cycle est entretenu tant que l éclairement des capteurs Est et Ouest n est pas dans l axe du bloc de capteurs solaires. Lorsque la source lumineuse est trouvée en azimut, le même type de recherche est lancé en élévation. Le moteur d élévation est actionné pour rechercher la source lumineuse vers le Sud. Si la butée de fin de course Sud est rencontrée, la rotation du moteur d élévation s inverse pour repartir vers le Nord. Si la butée de fin de course Nord est rencontrée, la rotation du moteur d élévation s inverse pour repartir vers le Sud. Ce cycle est entretenu tant que l éclairement des capteurs Nord et Sud n est pas dans l axe du bloc de capteurs solaires. Lorsque la source lumineuse est trouvée en élévation, le système passe en situation de suivi automatique du soleil. Variante : Dans le cas où la source lumineuse ne peut pas être trouvée (défaut), la recherche est limitée à 3 cycles avant que le panneau revienne dans le mode repli. C est la disparition du défaut qui relance la recherche de la source lumineuse. Suivi de la source lumineuse La source lumineuse ayant été trouvée, dès qu un des ponts du bloc de capteurs perd est déséquilibré, le moteur correspondant est actionné dans le sens convenable. L insuffisance d éclairement (lux1 = 0) ou le choix du mode «repli» ou la recherche infructueuse limitée à 3 cycles met fin à ce fonctionnement. Gestion de l'arrêt d'urgence Dans toutes les situations, l appui sur le bouton d arrêt d urgence, qui équivaut à une coupure de courant, fige le système dans l'état où il se trouve. La remise en service "force" le système au mode repli.

26 Description de la commande e Modélisation classique Pour chacun des mouvements, la commande du moteur est réalisée suivant le schéma blocs suivant : CPS Consigne de position du soleil exprimée en degré PP Position du panneau exprimée en degré eps Écart de position CAP Fonction de transfert du bloc de capteurs V Tension au point central du pont de capteurs REL Relais permettant de transformer la tension v en commande binaire du moteur cm Tension de commande du moteur (+12V, 0V ou -12V) MOT Fonction de transfert du moteur à courant continu RED Fonction de transfert du réducteur de vitesse TRA Bloc de transformation radian degré ang Angle absolu du panneau (ang = PP) Modélisation réaliste Pour chacun des mouvements, la commande du moteur est réalisée suivant le schéma blocs suivant : CPS Consigne de position du soleil exprimée en degré PP Position du panneau exprimée en degré eps Écart de position CAP Fonction de transfert du bloc de capteurs V Tension au point central du pont de capteurs REL Relais permettant de transformer la tension v en commande binaire du moteur cm Tension de commande du moteur (+12V, 0V ou -12V) MOT Fonction de transfert du moteur à courant continu RED Fonction de transfert du réducteur de vitesse REMARQUES La consigne de position du soleil est une rampe. Le schéma blocs ci-dessus est saisi dans le logiciel Did Acsyde qui permet de simuler le comportement du panneau suivant l axe souhaité.

27 3.3. Analyse structurelle SADT

28 La partie commande

29 La partie opérative

30 Les 3 sous-ensembles présentés ci-dessus permettent de visualiser : - Le panneau solaire : Capteur d énergie par cellules photoélectriques - Ensemble des moteurs réducteurs : Positionnement suivant deux axes du panneau solaire - Embase : fixée sur le toit du camping-car. Un axe creux est lié à cette embase et centre une butée à billes qui supporte les efforts verticaux. Embase : Nomenclature : Embase

31 8 1 plaque de liaison E295 Galvanisée 7 4 Vis CHC M5-16 NF E Cale de réglage 37 Cr But ée à billes SNR NF EN ISO Vis butée CHC M5-16 NF E Vis CHC M5-16 NF E Arbre creux de fixation 37 Cr Plaque de fixation sur le toit E295 Galvanisée Rep Nb Désignation Matière Observation Embase TOURNE-SEUL Ensemble des moto réducteurs : Ensemble pivotant avec les 2 moto réducteur de commande d axes de rotation : - Une rotation autour d un axe vertical Moto réducteur de rotation - Une rotation autour d un axe horizontal Moto réducteur d inclinaison

32 Palier 9 4 Ecrou H M6 NF E Vis H M5-16 E295 NF E Rondelle plate M5 U Z6 CN NF E Equerre d entraînement E Vis CHC M5-30 NF E Flasque ZA Roulement à billes 6204 ZZ SNR 2 1 Arbre de liaison 37 Cr Flasque ZA27 Rep Nb Désignation Matière Observation Palier TOURNE-SEUL

33 Moto réducteur de rotation Support moto réducteur 4 2 Vis CHC M4-50 NF E Coquille supérieure PA Coquille inférieure PA Plaque de protection S185 Rep Nb Désignation Matière Observation Support moto réducteur TOURNE-SEUL

34 Entraîneur inclinaison 8 1 Clavette parallèle S Doigt S Rondelle plate M 8 U NF E Vis H M8-16 NF E Equerre d entraînement NF E Entretoise S Came de contact S Arbre 37 Cr 4 Rep Nb Désignation Matière Observation Entraîneur d inclinaison TOURNE-SEUL

35 Réducteur roue et vis sans fin

36 13 Couvercle arrière ZA Roulement à billes ref 6002 SNR 11 1 Arbre vis sans fin 20Mn Cr Roulement à billes ref 6000 SNR 9 8 Vis CHC M4-16 NF E Vis CHC M4-12 NF E Couvercle avant ZA Bouchon H,M10 x1.25 S300 NF E Corps ZA Vis sans fin arbrée EN-GJS Roue CW453C 3 2 Roulement à billes ref SNR 2 2 Joint d étanchéité à lèvre Type IE 1 2 Flasque ZA27 Rep Nb Désignation Matière Observation Réducteur Roue et vis sans fin TOURNE-SEUL Moto réducteur 1/200 Le réducteur du moto réducteur est conçu pour réaliser plusieurs réductions (voir Dossier Ressources)

37 Moto réducteur seul

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Panneau solaire ALDEN

Panneau solaire ALDEN SOMMAIRE 1. Présentation... 1.1. Mise en situation... 1.2. Analyse du besoin... 4 1.. Problématique... 4 1.4. Expression du besoin... 5 1.5. Validation du besoin... 5 2. Analyse fonctionnelle... 2.1. Définition

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques

Les cellules photovoltaïques Le texte qui suit est extrait intégralement du site web suivant: http://e-lee.hei.fr/fr/realisations/energiesrenouvelables/filieresolaire/mppt/mppt/principes.htm 1 Principe Les cellules photovoltaïques

Plus en détail

Seconde partie de l épreuve

Seconde partie de l épreuve Seconde partie de l épreuve Le sujet comprend 3 documents notés de A à C. L image ci-dessous présente un capteur d énergie intégré à la couverture d un bâtiment industriel : Question 1 (3 points) En vous

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE ROBOT TONDEUR

DOSSIER TECHNIQUE ROBOT TONDEUR DOSSIER TECHNIQUE ROBOT TONDEUR Boîtier de commande extractible Batterie 24V SOMMAIRE 1. PRESENTATION GENERALE... 3 1.1. Mise en situation... 3 1.2. Fonctionnement de la partie opérative... 4 1.3. Photographies

Plus en détail

Portail Solaire DOSSIER TECHNIQUE SOMMAIRE:

Portail Solaire DOSSIER TECHNIQUE SOMMAIRE: Portail Solaire SOMMAIRE: P1 Présentation Diagrammes SysML : P3 Diagramme d'exigence P4 Diagramme des cas d'utilisation P5 Diagramme de séquence P6 Diagramme d'états P7 Diagramme de définition des blocs

Plus en détail

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

2007-2008. L équipe du Projet Hélios

2007-2008. L équipe du Projet Hélios Projet Hélios 2007-2008 L équipe du Projet Hélios Association Projet Hélios Pour la promotion des énergies renouvelables a l Ensmm. Projet Hélios BDE ENSMM 26, chemin de l Épitaphe 25030 Besançon cedex

Plus en détail

PANNEAU SOLAIRE ASSERVI. Dossier Ressources

PANNEAU SOLAIRE ASSERVI. Dossier Ressources PANNEAU SOLAIRE ASSERVI Produit en situation d'utilisation Produit didactisé SOMMAIRE 1 - Les cellules photovoltaïques 2 - Programme Grafcet du Panneau Solaire Asservi 3 - Notice d'utilisation du logiciel

Plus en détail

CONVERTIR l ENERGIE HYDRAULIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

CONVERTIR l ENERGIE HYDRAULIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Centre d Intérêt n 5 : ALIMENTER ET DISTRIBUER L ENERGIE ENERGIE HYDRAULIQUE Système : pilote automatique de bateau COURS TP série 2 TD NOM : Prénom : DATE : 1 T.S.I. Nous avons mis en évidence, dans la

Plus en détail

Autonomie du système d afficheur autonome SOLEOTEC

Autonomie du système d afficheur autonome SOLEOTEC TP SI Autonomie du système d afficheur autonome SOLEOTEC Durée 3h A. PROBLEMATIQUE Le bureau d études vous demande de vérifier la capacité d autonomie du système, pour un fonctionnement souhaité 24h/24h

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Direction à Assistance Electrique Variable de Twingo DOSSIER TECHNIQUE

Direction à Assistance Electrique Variable de Twingo DOSSIER TECHNIQUE Sommaire PRESENTATION DU SYSTEME :... 3 Généralités... 3 Principe de Fonctionnement... 4 Colonne motorisée... 4 Gestion de l assistance... 4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES :... 5 Calculateur électronique...

Plus en détail

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE SEQUENCE DE TRAVAUX PRATIQUES N 1 Fonctionnement et performances 1/18 2/18 SOMMAIRE 1. PROBLEME TECHNIQUE:... 5 2. DEROULEMENT DE LA SEANCE... 6 3. MISE EN SITUATION...

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE : ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 Cric électrique pour véhicule

Plus en détail

Analyse structurelle des systèmes industriels

Analyse structurelle des systèmes industriels Analyse structurelle des systèmes industriels Compétences attendues: o Définir les frontières de l'analyse, o Appréhender les analyses fonctionnelle et structurelle, o identifier et caractériser les éléments

Plus en détail

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence - Société & développement durable - Technologie - Communication 3.2.3 Acquisition et codage de l information 1 Introduction Anémomètre Capteur solaire Capteur à ultrasons Capteur de présence Capteur de

Plus en détail

Panneau solaire orientable

Panneau solaire orientable Panneau solaire orientable Cours Secondaire d'orsay Club robotique 2013/2014 Sommaire 1. Présentation générale...3 2. Étude du besoin...4 3. Fonctionnement...5 3.1. Schéma fonctionnel...5 3.2. Entrées...5

Plus en détail

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux

GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux GESEC Siège Social - Rénovation des bureaux Les Besoins Gestion des Apports Solaires Les Systèmes La Synthèse Site Climat & Ressources Ventilation QAI Typologie Bâtiment & les usages Isolation Thermique

Plus en détail

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min)

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min) Baccalauréat S profil SI épreuve de sciences de l ingénieur Sujet BEZOUT -Track T1 analyser un technique et vérifier ses performances attendues ; T2 proposer et valider des modèles ; T3 analyser des résultats

Plus en détail

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES 1. Présentation SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES Le système d empilage de palettes de la société ERM «Multitec» est un mécanisme didactique qui permet de simuler un système d empilage ou de dépilage de palettes

Plus en détail

Exercices (Energie solaire photovoltaïque)

Exercices (Energie solaire photovoltaïque) Exercices (Energie solaire photovoltaïque) 1- Qu'est-ce que une diode Schottky? 2- Qu'est-ce qu'un contact ohmique? 3- Est-ce que la caractéristique I-V d'une diode est ohmique? 4- Qu'est-ce que la barrière

Plus en détail

Installation photovoltaïque autonome Document ressource

Installation photovoltaïque autonome Document ressource Installation photovoltaïque autonome Document ressource Les composants d un système photovoltaïque Deux types de capteurs solaires existent pour récupérer de l énergie : Les panneaux photovoltaïques qui

Plus en détail

Page 1 sur 22. opérateur dossier technique V2.doc

Page 1 sur 22. opérateur dossier technique V2.doc . Présentation du système.... Cahier des charges fonctionnel..... Besoin associé au produit..... Fonctions de service du produit.... Diagramme FAST partiel du système.... Présentation des fonctions techniques

Plus en détail

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Mis en œuvre par la: Modes de Financement des projets solaires en Tunisie Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Ghada Bel Hadj Ali Tunis, le 27 Octobre 2014 10.11.2014 Seite 1 Ce qu il

Plus en détail

BÂTIMENT XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

BÂTIMENT XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE MAINE ET LOIRE 49000 BÂTIMENT DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Maître de l'ouvrage : EXPERTISE CAPTAGE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE RACCORDÉ (EXEMPLE) Architecte : ARKITEKTO - Atelier d'architecture & d'ecoexpertise

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS I DEFINITIONS 1 Exemple E x O X B V Le potentiomètre convertit une grandeur d entrée mécanique, la distance x en une grandeur de sortie électrique, la tension

Plus en détail

Optimisation du rendement d un panneau solaire par héliotropisme

Optimisation du rendement d un panneau solaire par héliotropisme Epreuve de TIPE Sujet : Surfaces Optimisation du rendement d un panneau solaire par héliotropisme Problématique : Quelle technique pouvons nous envisager afin d optimiser le rendement d un panneau solaire

Plus en détail

L'ÉNERGIE. La meilleure façon de comprendre l'énergie, c'est de faire une comparaison avec l'humain :

L'ÉNERGIE. La meilleure façon de comprendre l'énergie, c'est de faire une comparaison avec l'humain : L'ÉNERGIE Par définition l'énergie est la grandeur qui représente la capacité d'un système à produire du mouvement. Donc sur un navire, beaucoup d'éléments peuvent transformer une énergie potentielle en

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable NAVETTE MARITIME ELECTRO-SOLAIRE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable NAVETTE MARITIME ELECTRO-SOLAIRE SESSION 2015 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé

Plus en détail

1) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE...2 2) ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE...3 3) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE...

1) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE...2 2) ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE...3 3) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE... Dossier technique Portail BFT Page 1/8 Portail BFT 1) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE....2 2) ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE....3 21) SADT... 3 22) FAST.... 3 3) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU

Plus en détail

L EAU CHAUDE DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES INVENTION SLOVAQUE BREVETÉE LES CHAUFFE-EAU HYBRIDES LOGITEX CATALOGUES DES PRODUITS

L EAU CHAUDE DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES INVENTION SLOVAQUE BREVETÉE LES CHAUFFE-EAU HYBRIDES LOGITEX CATALOGUES DES PRODUITS L EAU CHAUDE DES PANNEAUX PHOTOVOLTAÏQUES INVENTION SLOVAQUE BREVETÉE LES CHAUFFE-EAU HYBRIDES LOGITEX CATALOGUES DES PRODUITS Les chauffe-eau LOGITEX représentent une nouvelle solution révolutionnaire

Plus en détail

ModuloSolaire Système modulaire d étude du solaire photovoltaïque pour site isolé

ModuloSolaire Système modulaire d étude du solaire photovoltaïque pour site isolé ModuloSolaire Système modulaire d étude du solaire photovoltaïque pour site isolé Classe de seconde: SI & CIT Bac STI2D: Etude des systèmes & EE Bac Pro ELEEC Comparaison de 4 technologies de modules Descriptif

Plus en détail

Dossier technique Pilote automatique

Dossier technique Pilote automatique Pilote automatique Pour barre franche Pour barre à roue S. Génouël 09/04/2008 Page 0 1) MISE EN SITUATION...2 11) CONSTITUTION D UN GOUVERNAIL.... 2 12) NOTION DE ROUTE SUIVANT UN CAP... 2 13) INTERET

Plus en détail

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée Fiche N 28 Ind. 3 du 26 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE 1. RAPPEL DU PRINCIPE Lorsqu un matériau reçoit la lumière

Plus en détail

Régulateurs solaires Schüco SOLO FS et DUO FS Gestion d installations solaires fournissant de l ECS et un complément de chauffage

Régulateurs solaires Schüco SOLO FS et DUO FS Gestion d installations solaires fournissant de l ECS et un complément de chauffage Sonnenenergie mit Schüco Régulateurs solaires Schüco SOLO FS et DUO FS Gestion d installations solaires fournissant de l ECS et un complément de chauffage 1 2 Schüco Sonnenenergie Régulateurs solaires

Plus en détail

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau II.1 Introduction Les systèmes connectés au réseau sont aujourd hui prisent sérieusement pour compléter la génération conventionnelle d énergie dans plusieurs

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. assistance variable GUIDE POUR LE CANDIDAT :

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. assistance variable GUIDE POUR LE CANDIDAT : ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D TITRE : Stabilité directionnelle des véhicules : direction assistée à assistance variable Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le

Plus en détail

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015 Mis en œuvre par la: En coopération avec: Installation PV de démonstration : Toit Solaire ANME Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie 17/10/2015 Toit Solaire ANME Seite 1 QU EST CE QU UNE

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 4 Durée de l épreuve : 4 heures Sont autorisés les calculatrices électroniques et le matériel

Plus en détail

Panneau solaire flexible

Panneau solaire flexible Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 07/06 Panneau solaire flexible Code : 110268 Cette notice fait partie du produit. Elle contient des informations importantes concernant son utilisation.

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Table des matières. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie.

Table des matières. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie. Table des matières. Introduction I. Constat de départ. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie. 1.1. La suite de Fibonacci. 1.2. Description des dispositions

Plus en détail

Analyse des systèmes Structure d un système technique

Analyse des systèmes Structure d un système technique Analyse des systèmes Structure d un système technique http://perso.numericable.fr/starnaud/ 1. Définitions Système : Un système est une association structurée d éléments ayant des relations entre eux.

Plus en détail

DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997. --------------- Opacimètre TECNOTEST modèle FLEX ---------------

DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997. --------------- Opacimètre TECNOTEST modèle FLEX --------------- Ministère de l Industrie, de la Poste et des Télécommunications SOUS-DIRECTION DE LA MÉTROLOGIE DA 13-1317 DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997 --------------- Opacimètre

Plus en détail

Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES VÉHICULES Option A : Voitures Particulières

Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES VÉHICULES Option A : Voitures Particulières Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES VÉHICULES Option A : Voitures Particulières Nature des activités professionnelles de référence Compétences Activités Tâches associées C1.2 Communiquer en interne

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

Principe et constitution d une installation photovoltaïque

Principe et constitution d une installation photovoltaïque Principe et constitution d une installation photovoltaïque Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Bruno ESTIBALS Maître de Conférences à l Université Paul Sabatier Toulouse III LAAS-CNRS

Plus en détail

TD 1 : RÉALISER L ANALYSE

TD 1 : RÉALISER L ANALYSE TD 1 : RÉALISER L ANALYSE FONCTIONNELLE ET STRUCTURELLE DES SYSTÈMES. Exercice 1 : Sèche-mains Dyson AirBlade L association de la technologie Airblade et du tout dernier moteur numérique Dyson permet de

Plus en détail

ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006)

ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006) 1.MISE EN SITUATION ROBOT DE PRESSE INJECTION PLASTIQUE (Banque PT SIA 2006) Les pièces injectées représentent aujourd'hui une grande part de la production industrielle. Le déchargement des presses d'injection

Plus en détail

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque - L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque A. Benabou 2011-2012 PLAN Introduction I. L énergie solaire II. III. Le photovoltaïque Systèmes photovoltaïques 2 Introduction Energie solaire photovoltaïque

Plus en détail

LE SOLEIL. Source d énergie gratuite, pour tout le monde

LE SOLEIL. Source d énergie gratuite, pour tout le monde LE SOLEIL Source d énergie gratuite, pour tout le monde Petite histoire. - Le soleil est, depuis des millions d années, la source d énergie la plus importante sur terre. Les rayons solaires qui parviennent

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique)

Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE. (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Manuel d'utilisation de la maquette VEHICULE ELECTRIQUE A ENERGIE SOLAIRE (Modèle avec stockage de l'énergie électrique) Enseignement collège et lycée Article Code Véhicule électrique à énergie solaire

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade inspiration security confidence Longévité La façade qui fournit du courant Fabriquer du

Plus en détail

CAISSONS DOUBLE FLUX CONTRE-COURANT HAUT RENDEMENT Série HR MURAL

CAISSONS DOUBLE FLUX CONTRE-COURANT HAUT RENDEMENT Série HR MURAL Commande déportée (RC) La commande déportée (RC) permet: De saisir tous les paramètres de fonctionnement. De contrôler les vitesses des ventilateurs. De visualiser l ensemble des paramètres et les alarmes.

Plus en détail

Le cahier des charges

Le cahier des charges 41 Le cahier des charges Pages 205 et 206 Le cahier des charges est un document qui contient la liste des besoins, des exigences et des contraintes qu il faut respecter lors de la réalisation d un projet.

Plus en détail

Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS

Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS Chapitre 5 : LES CAPTEURS ET DETECTEURS C est à partir du moment ou l on à su détecter une grandeur physique et exploiter sa variation que l on a pu faire des systèmes automatiques qui s auto contrôlent

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION PRODUIT

DOSSIER DE PRÉSENTATION PRODUIT DOSSIER DE PRÉSENTATION PRODUIT 1. Présentation générale du système : Le système étudié est un destructeur de document de marque Rexel. Il fait parti d une gamme de destructeurs pour le bureau à domicile.

Plus en détail

Comment créer un nouveau cycle permettant le malaxage et la vidange des granulés en mode automatique avec affichage des actions sur le TGBT

Comment créer un nouveau cycle permettant le malaxage et la vidange des granulés en mode automatique avec affichage des actions sur le TGBT Prérequis : Classe : Terminale Compétence(s) : Connaitre les caractéristiques des systèmes pneumatiques Raccorder les systèmes programmables à leurs périphériques Réaliser des modifications simples sur

Plus en détail

De la cellule au champ PV

De la cellule au champ PV De la cellule au champ PV 1- De la cellule au module Tous les modules PV, quelque soit leur technologie fonctionnent grâce au même principe : l effet photoélectrique. Je ne vais pas entrer dans les détails

Plus en détail

Métrologie tridimensionnelle : Technologie des Machines à Mesurer

Métrologie tridimensionnelle : Technologie des Machines à Mesurer Métrologie tridimensionnelle : Technologie des Machines à Mesurer SPRUYT G. 1 / 14 I.S.I.P.S Table des matières 1. Construction des machines à mesurer... 3 1.1. Architecture... 3 1.1.1. Machine à portique...

Plus en détail

PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES

PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES But de la protection des moteurs PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES Les protections des moteurs électriques contre les surintensités (surcharges et courts-circuits) ont

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

La production industrielle de l énergie électrique

La production industrielle de l énergie électrique Chapitre 3 La production industrielle de l énergie électrique Ch 3 p 1 Objectifs : Trouver l élément commun aux différents types de centrales électriques. Savoir comment mettre une turbine en rotation.

Plus en détail

RACO VÉRINS ÉLECTRIQUES SYSTÈME MODULAIRE / SÉRIE AU FACTEUR DE SERVICE ÉLEVÉ (TYPE 1) TAILLE 4,5,6,7,8. RACO Schwelm

RACO VÉRINS ÉLECTRIQUES SYSTÈME MODULAIRE / SÉRIE AU FACTEUR DE SERVICE ÉLEVÉ (TYPE 1) TAILLE 4,5,6,7,8. RACO Schwelm TAILLE,,,, VÉRINS ÉLECTRIQUES HAUTES PERFORMANCES, ROBUSTES, FIABLES ET MODULAIRE Le système de vérin RACO est de conception modulaire, il permet ainsi la combinaison la plus importante d éléments intégrés

Plus en détail

Les modules autonomes

Les modules autonomes Les modules autonomes Approche système, bilan énergétique et application à un petit système photovoltaïque Julien Werly, ingénieur plateau technique Le CRT CRESITT est soutenu par Le CRT CRESITT Centre

Plus en détail

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR 1) Introduction : DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR Respect de l environnement : Les réserves de combustibles fossiles comme le gaz naturel et le pétrole sont limitées. La conscience

Plus en détail

Pompe à chaleur au CO2

Pompe à chaleur au CO2 Document SANYO date mai 9 tous droits réservés Pompe à chaleur au CO La problématique Le COP de 3 qui diminue fortement quand les besoins de chauffage augmentent, n est pas une fatalité. L utilisation

Plus en détail

Système de volets roulants Punext. Ingénieux Économique À haut rendement énergétique. made in germany

Système de volets roulants Punext. Ingénieux Économique À haut rendement énergétique. made in germany Système de volets roulants Punext Ingénieux Économique À haut rendement énergétique made in germany Une très bonne chose : les volets roulants Punext pour le neuf Ingénieux, économiques et à haut rendement

Plus en détail

Unité de ventilation HRU3BVN Double flux avec échangeur de chaleur

Unité de ventilation HRU3BVN Double flux avec échangeur de chaleur Double flux avec échangeur de chaleur Applications Le système «combiflow» de Codumé avec groupes de ventilation et de récupération de chaleur type HRU3BVN s adapte à de nombreux types de logements, aussi

Plus en détail

POINCONNEUSE HYDRAULIQUE à TOURELLE LVD GLOBAL 30-1225. TOURELLE EPAISSE FANUC 180i CNC. Page 1 sur 5

POINCONNEUSE HYDRAULIQUE à TOURELLE LVD GLOBAL 30-1225. TOURELLE EPAISSE FANUC 180i CNC. Page 1 sur 5 POINCONNEUSE HYDRAULIQUE à TOURELLE LVD GLOBAL 30-1225 TOURELLE EPAISSE FANUC 180i CNC Page 1 sur 5 SPECIFICATIONS TECHNIQUES - Configuration tourelle...epaisse - Capacité de poinçonnage sur X sans repositionnement...

Plus en détail

Sujet 2 Ouvre portail automatisé SIMINOR

Sujet 2 Ouvre portail automatisé SIMINOR Épreuve de Sciences de l'ingénieur Série S Annales «zéro» : exemples de sujets Partie écrite ; durée : 4 heures - coefficient : 4 Session 2003 : première année d'application des nouvelles modalités de

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2006 Série S Sciences de l ingénieur Etiqueteuse à transfert thermique ALX92 1/17 !" L'étiqueteuse ALX92 est une machine capable d'imprimer et de déposer des étiquettes sur

Plus en détail

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE kw 9 12 14 16 Unités Extérieures s s L 200 / 300 200 / 300 200 / 300 200 / 300 Ballon ECS m 2 Panneaux Compatibles Ballon ECS Panneaux Solaires Fiable et très

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s IN SITU : ÉNERGIE 2 PANNEAUX SOLAIRES Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s Ce film montre des applications pratiques des générateurs électriques que sont les

Plus en détail

VIGIPARK. Présentation Générale

VIGIPARK. Présentation Générale 1/10 (Mécanisme de réservation d emplacement de parking) Présentation Générale Réalisé par MM LARONDE Jean Yves 1, ROY Frédéric 2, BETTIG Bruno 2 1 Professeur agrégé de génie électrique 2 Professeurs agrégés

Plus en détail

L'ELECTRICITE Courant électrique Le rôle d'un générateur Les différents types de générateur Les constituants d'un circuit. Les symboles électriques

L'ELECTRICITE Courant électrique Le rôle d'un générateur Les différents types de générateur Les constituants d'un circuit. Les symboles électriques L'ELECTRICITE Courant électrique Le rôle d'un générateur Les différents types de générateur Les constituants d'un circuit. Les symboles électriques Le circuit électrique Réalisation d'un circuit électrique

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 2/19 PREMIERE PARTIE

Plus en détail

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE (Coefficient : 1 Durée : 4 h) Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : calculatrice

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Terminale Bac Pro NOM : DATE : Comment exploiter l énergie solaire? Comment fonctionne une installation photovoltaïque? Principe de l énergie solaire photovoltaïque : transformer

Plus en détail

Terminus. par Kopal. Intelligence au service de la sécurité...

Terminus. par Kopal. Intelligence au service de la sécurité... Terminus par Kopal Intelligence au service de la sécurité... La nouvelle porte Terminus combine un nouveau design avec une automatisation complète départ usine. La motorisation intelligente détecte tout

Plus en détail

THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D.

THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D. THÈME : MOTORISATION TITRE : Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs 1.1.1. Cours 1.1.2. T.P. / T.D. Date mise à jour 6 mai 2004 Auteur référent Nom :

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques

J AUVRAY Systèmes Electroniques LE TRANITOR MO Un transistor MO est constitué d'un substrat semiconducteur recouvert d'une couche d'oxyde sur laquelle est déposée une électrode métallique appelée porte ou grille (gate).eux inclusions

Plus en détail

Dossier de partenariat : Bateau Solaire

Dossier de partenariat : Bateau Solaire Dossier de partenariat : Bateau Solaire 1 SOMMAIRE Partie 1. Le «Bateau solaire»: un défi technologique et un double intérêt environnemental... 3 A- Le Soleil au service de la navigation :... 3 B - L énergie

Plus en détail

Thème : Batteur - Mélangeur

Thème : Batteur - Mélangeur Département Génie Industriel et Maintenance Thème : Batteur - Mélangeur Le sujet comporte : Dossier technique : Mise en situation, documents techniques, extraits de normes ou de catalogues,... Dossier

Plus en détail

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque Sommaire Introduction...............................................1 1. Production électrique photovoltaïque 1.1 Structures de base de puissance inférieure à 5 kw...............4 Structure retenue pour

Plus en détail

LA BATTERIE CELLULE LE CŒUR DE VOTRE VÉHICULE! Comment choisir et entretenir la batterie de son camping-car, de son fourgon ou de sa caravane?

LA BATTERIE CELLULE LE CŒUR DE VOTRE VÉHICULE! Comment choisir et entretenir la batterie de son camping-car, de son fourgon ou de sa caravane? LA BATTERIE CELLULE LE CŒUR DE VOTRE VÉHICULE! Comment choisir et entretenir la batterie de son camping-car, de son fourgon ou de sa caravane? Livre blanc Il n y a probablement pas plus important, dans

Plus en détail

Circulateur de chauffage à haute efficacité énergétique. Rio-Eco N / Rio-Eco Z N. Livret technique

Circulateur de chauffage à haute efficacité énergétique. Rio-Eco N / Rio-Eco Z N. Livret technique Circulateur de chauffage à haute efficacité énergétique Rio-Eco N / Rio-Eco Z N Livret technique Copyright / Mentions légales Livret technique Rio-Eco N / Rio-Eco Z N Tous droits réservés. Les contenus

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

Moyeu Multivitesse NEXUS SG-4R35

Moyeu Multivitesse NEXUS SG-4R35 SOMMAIRE 1. Présentation... 3 2. Principe de fonctionnement... 5 3. Analyse et description du moyeu multivitesse NEXUS SG-4R35... 6 4. Description de l ensemble moyeu NEXUS... 9 4.1. Nomenclature et dessin

Plus en détail

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE

LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE ( Leçon 6 ) LE MOTEUR ASYNCHRONE TRIPHASE Les moteurs asynchrones triphasés représentent plus de 80 % du parc moteur électrique. Ils sont utilisés pour transformer l énergie

Plus en détail

Brûleurs fioul Weishaupt L3Z-A, L5Z et RL7 Exécution 1LN (Low NO x ) 1/2001 F

Brûleurs fioul Weishaupt L3Z-A, L5Z et RL7 Exécution 1LN (Low NO x ) 1/2001 F Brûleurs fioul Weishaupt L3Z-A, L5Z et RL7 Exécution 1LN (Low NO x ) 1/2001 F Description Les brûleurs fioul Weishaupt Low NO x, modèles 1, 3 et 7, sont des brûleurs entièrement automatiques à pulvérisation

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

Caractéristiques thermiques «vérifiées» des composants. Cahier des charges à l attention des industriels et organismes vérificateurs

Caractéristiques thermiques «vérifiées» des composants. Cahier des charges à l attention des industriels et organismes vérificateurs Région Guadeloupe Règlementation thermique des bâtiments neufs en Guadeloupe (RTG) Caractéristiques thermiques «vérifiées» des composants Cahier des charges à l attention des industriels et organismes

Plus en détail

Thème Baccalauréat 2005 STI Génie Electronique Etude des Constructions

Thème Baccalauréat 2005 STI Génie Electronique Etude des Constructions Dans certaines usines de retraitement des eaux usées, les techniciens du laboratoire qui surveillent la qualité de l eau se sont aperçus qu une sonde qui n est pas nettoyée régulièrement peut donner des

Plus en détail

KIT PRIX HOTEL. Manuel d installation et d utilisation

KIT PRIX HOTEL. Manuel d installation et d utilisation KIT PRIX HOTEL Manuel d installation et d utilisation BP1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. 02 41 71 72 00 Fax 02 41 71 72 01 www.bodet.com Réf. 607456 C S assurer à réception que le produit n a pas été endommagé

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail