DM DEPENSES D AIDE SOCIALE - REMISES GRACIEUSES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DM2 2014 - DEPENSES D AIDE SOCIALE - REMISES GRACIEUSES"

Transcription

1 CONSEIL GENERAL DU JURA Réunion du : 3 novembre 2014 Type : DM Service : DSSD Thème : ACTIONS SOCIALES Commission : Act. Sociales : Personnes Agées/Handicapées - Enfance Famille/Insertion Logement DM DEPENSES D AIDE SOCIALE - REMISES GRACIEUSES Le département procède à la récupération de la participation des bénéficiaires de l aide sociale à leurs frais d hébergement en structure ainsi qu à la restitution d indus, de trop-perçus auprès des bénéficiaires de prestations. En cas de décès du bénéficiaire, la récupération s effectue à l encontre de la succession. Ces récupérations peuvent faire l objet d une demande d étalement de dettes, compétence exclusive du Payeur Départemental, ou de remise de dette, compétence du Président du Conseil Général (RMI-RSA) ou de l Assemblée Départementale (autres aides). Par ailleurs, le plan comptable de notre collectivité considère les remises de dettes comme des subventions. Par conséquent, je soumets à votre assemblée les différentes demandes de remises de dettes dont l incidence financière s élève à 5 405,71. A - Présentation générale : remise gracieuse, admission en non-valeur Le Conseil Général peut renoncer à percevoir des recettes dûment justifiées après émission du titre de recette, il dispose alors de deux procédures : - la remise gracieuse, - l admission en non-valeur. L admission en non-valeur est à différencier de la remise gracieuse qui est une mesure de «bienveillance» au profit d un débiteur en situation difficile. L admission en non-valeur permet de constater que les démarches accomplies pour recouvrer une créance n ont pas abouti malgré les diligences de l agent comptable. A1 Remise gracieuse La remise gracieuse éteint le rapport de droit existant entre la collectivité et son débiteur. Elle libère définitivement le redevable et décharge la responsabilité du comptable public. La créance peut faire l objet d une réduction ou d une remise par le Président du Conseil général (Indus RSA-RMI) ou par l Assemblée Départementale (Indus aide sociale hors RSA-RMI) au vu de la bonne foi ou de la situation précaire du débiteur. Aucune remise de dette ne peut être accordée en cas de fraude ou de fausse déclaration. A2 Admission en non-valeur L admission en non-valeur peut être demandée par le comptable public dès lors que la créance lui paraît irrécouvrable, l irrécouvrabilité de la créance pouvant trouver son origine dans la situation du demandeur, (insolvabilité ), dans l attitude de l ordonnateur (refus d autoriser les poursuites), ou encore dans l échec de recouvrement amiable (créance inférieure au seuil de poursuites). L admission en non-valeur ne modifie pas les droits de l organisme public vis à vis de son débiteur. En conséquence, celle-ci ne fait pas obstacle à un recouvrement ultérieur dans l hypothèse où le débiteur revient à meilleure fortune. L admission en non-valeur est une mesure d ordre budgétaire et comptable qui a pour but de faire disparaître des écritures de prise en charge du comptable, les créances irrécouvrables. La décision d admission en non-valeur relève de l Assemblée délibérante et précise pour chaque créance le montant admis. Elle ne décharge pas la responsabilité du comptable public. C est au Juge des Comptes qu il appartient d apurer définitivement les comptes. B Indu Un indu est «ce qui a été payé sans être dû» ou «ce qui n est pas dû en définitive». L indu peut être le fait indifféremment, de celui qui paie comme de celui qui reçoit. Le versement à tort de prestations d aide sociale peut donner lieu à une Page 55

2 récupération par l administration des sommes indûment perçues par le bénéficiaire. Ces versements indûment effectués doivent être récupérés par l organisme payeur. Lorsque cet indu est exclusivement imputable à l administration, l allocataire n est pas exonéré par principe du remboursement des sommes qui lui ont été versées à tort. En revanche la créance peut être remise ou réduite en cas de précarité de la situation du débiteur. On appelle ce type d opération le recouvrement d indus ou la récupération ou encore plus juridiquement «la répétition» d indu, qui ne signifie rien d autre que «réclamer» l indu. Ainsi l article 1235 du Code Civil stipule : «ce qui a été payé sans être dû est sujet à répétition». Pour certaines prestations, le législateur a prévu que le remboursement ne s exerce pas lorsque le montant de l indu est inférieur à un certain seuil. C Prescription Les actions en paiement de répétition de l indu perçu au titre des prestations d aide sociale se prescrivent, conformément au délai de droit commun, par cinq ans (article 2124 du Code Civil). Cependant, certaines prestations d aide sociale telles l Allocation Personnalisée d Autonomie (APA), l Allocation Compensatrice pour Tierce Personne (ACTP), la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), le Revenu Minimum d Insertion (RMI), le Revenu de Solidarité Active (RSA), sont régies par des dispositions particulières en matière de prescription, à savoir deux ans sauf en cas de fraude ou de fausse déclaration. D Demandes de remises gracieuses de dettes Je vous expose donc ci-après les diverses demandes présentées au cours de l année D1 Personnes Agées : 4 605,71 D1-1 : Quatre demandes de remises gracieuses au titre de l'hébergement Personnes Agées (HPA) :... 0 Mme B. m. : La demande de recours est faite par Mr B. r., son fils. Mme B. m. a bénéficié de l Aide Sociale à l Hébergement du 01/07/2012 au 17/02/2013, date de son décès. La créance d aide sociale est de 9 795,80. A l instruction du recours sur succession, il est apparu que Mme B. m. avait fait donation d une somme de à son fils unique ; cette information ne figurait pas au dossier de demande d aide sociale. En application de la législation, le Département a exercé son droit de recours contre le donataire, Mr. B. r.. Ce dernier indique qu il a utilisé la donation pour aider au financement des frais d hébergement de sa mère de juin 2006 à juin 2012 et fait état de ses faibles revenus (de l ordre de /mois). Or, au dossier, il est indiqué que des biens immobiliers de Mme B. m. avaient été vendus sans plus de précisions sur la nature et les montants. Mr B. r. n a pu fournir d éléments complémentaires. Pour le règlement des frais d hébergement de Mme B. m., son fils a apporté un financement complémentaire évalué de 43 à (après prise en compte des ressources de sa mère). Au vu de la valeur de la donation, la différence devrait permettre au donataire de rembourser la créance d aide sociale de 9 795,80. Aussi, je vous propose de rejeter la demande de remise de la dette de Mr B. r.. Mme C. m. : La demande de remise est déposée par Mme C. m.f., sa fille. Mme C. m. a été bénéficiaire de l Aide Sociale à l Hébergement du 01/07/2011 au 02/05/2013, date de son décès. La créance du Département est de 7 925,54. Mme C. m. avait fait donation d une maison à sa fille, pour une somme de (bien en indivision, part appartenant à Mme C. m.). Aussi, en application du Code de l Action Sociale et des Familles, le Département a exercé un recours auprès de la fille en vue du remboursement de l aide sociale avancée pour le compte de sa mère. Mme C. m.f. indique que le produit de la vente du bien qui lui a été donné, d un montant de , a été utilisé pour aider à payer les frais d hébergement de sa mère avant la période de prise en charge de l aide sociale, de 2006 à juin Aujourd hui, elle précise que le montant de la vente est épuisé. Sur cette période, après prise en compte de retraites de Mme C. m., la somme restant à verser pour régler les frais d hébergement a été évaluée à Aussi, le montant de la vente du bien donné permettant de rembourser la créance d aide sociale, je vous propose de rejeter la demande de remise de la dette de Mme C. m.f.. Mme F. j. : La demande de remise gracieuse est faite par Mr F. j.c., fils unique de Mme F. j.. Cette dernière a été bénéficiaire de l Aide Sociale à l Hébergement sous réserve de la récupération de 90% de ses retraites. Suite au renouvellement de son admission à l aide sociale, le Département n a pu encaisser les retraites de Mme F. j. de mai à août 2013, date de son décès, les pensions ayant été versées sur son compte personnel. La somme à récupérer est de 1 541,12. Son fils indique qu il n a enregistré aucun versement correspondant à des retraites sur le compte de sa mère. Il précise que sa situation financière ne lui permet pas de rembourser la somme due et s acquitte déjà des frais d obsèques de sa mère, par mensualités, auprès des Pompes Funèbres. Les retraites du fils et de son épouse étaient de l ordre de en Après Page 56

3 vérification, il apparait que les retraites de mai à août 2013 ont bien été versées à Mme F. j.. Aussi, je propose de rejeter la demande de remise de la dette de 1 541,12 due par la succession de Mme F. j. Mr H. m. : La demande de remise gracieuse a été faite par Mr K. s., beau-fils de Mr H. m. bénéficiaire de l Aide Sociale à l Hébergement. Au décès de l intéressé le 21/03/2003, Mr K. s. a hérité de son beau-père. La créance d aide sociale s élève à 5 870,98. L actif de succession était composé d un terrain d une valeur estimée à qui devait être vendu et permettait ainsi de rembourser la créance d aide sociale. Mr K. s. a contesté, devant la Commission Départementale d Aide Sociale, la décision de récupération, par le Département, de la créance notifiée à son encontre. La CDAS a rejeté son recours le 29/03/2010. Aussi, à la demande de ce dernier, un échelonnement de la dette lui a été proposé et il reste à rembourser en septembre 2014, Mr K. s. n a pas fourni l acte de vente du terrain qui lui avait été demandé. La valeur de ce bien permettant de rembourser la créance restant due, je vous propose de rejeter sa demande de remise de la dette. D1-2 : Huit demandes de remises gracieuses au titre de l Allocation Personnalisée d Autonomie (APA) : ,71 Mme B. c. : La demande est faite par Mme B. m. sa fille. Mme B. c. a été bénéficiaire de l APA du 25/04/2012 au 23/04/2013, date de son entrée en établissement. L indu d APA est de 498,54. Mme B. m. indique que ses parents ont des revenus modestes ; ils règlent actuellement les frais d hébergement en EHPAD de Mme avec leurs ressources et quelques économies. Les ressources mensuelles du couple étaient de l ordre de en 2012 et les placements financiers de Au vu de la situation financière modeste et du financement des frais d hébergement par le couple sans solliciter l aide sociale du Département, je vous propose d accorder, à titre exceptionnel, la remise totale de la dette d APA de Mme B. c. soit 498,54. Mme B. j. : La demande de recours gracieux est présentée par Mme R. m. sa fille et curatrice de Mme B. j.. Cette dernière a été bénéficiaire de l APA du 28/10/2011 au 20/11/2012, date de son entrée en établissement. Suite à l enregistrement tardif d une hospitalisation, il lui a été notifié un trop perçu d APA, à rembourser, de 1 081,93. Les ressources de Mme B. j. sont modestes (de l ordre de 900 /mois). Néanmoins, elle n a pas souhaité déposer une demande d aide sociale pour le financement de ses frais d hébergement à ce jour et règle à l aide d un petit capital de Compte tenu de ces éléments, je vous propose d accorder, à titre exceptionnel, une remise partielle de la dette à hauteur de 550. Mme M. s. : La demande de recours gracieux a été déposée par son fils Mr M. a.. Sa mère a été bénéficiaire de l APA du 9/02/2004 au 25/09/2012, date de son décès. L indu à ce titre est de 5 638,63. Il est justifié pour l essentiel (4 699,62 ) par le maintien de l allocation 6 mois après décès, son fils ayant omis de signaler l évènement malgré une demande d information des services. Mr M. a indiqué qu il a des petites ressources (minimum vieillesse), prétend qu il ne gérait pas les comptes de sa mère et ne connaissait même pas le montant de l aide qui lui était accordé. Il est précisé que l allocation de Mme M. s. était versée sur un compte bancaire joint avec son fils. Dans ce contexte, je vous propose de rejeter la demande de remise de dette due par la succession de Mme M. s.. Mr P. m. a été bénéficiaire de l APA du 28/08/2005 au 9/10/2012, date de son décès. L indu à ce titre est de 447,10 et correspond à l allocation versée du 10 au 31 octobre 2012, l APA versée après décès devant être remboursée. La demande de remise gracieuse est déposée par Mme P. m.c. veuve de Mr P. m.. Elle indique qu elle ne perçoit qu une petite retraite et qu elle a dû solliciter une aide auprès d une association d anciens combattants. Mme P. m.c. n a pas fourni les justificatifs demandés concernant ses retraites et l aide perçue, pour l instruction de son recours gracieux. Aussi, je vous propose de rejeter la demande de remise de dette due par la succession de Mr P. m.. Mr P. r. a été bénéficiaire de l Allocation Personnalisée d Autonomie (APA) du 1/01/2002 au 31/12/2013, date de son décès. Un indu de 1 503,12 résultant des contrôles d effectivité 2012 et 2013, reste à régler au Département, par son épouse, en maison de retraite depuis le 24/06/2013. La fille de Mme P. r. qui a déposé la demande de remise gracieuse au nom de sa mère, indique que cette dernière ne dispose que de 800 de retraite. Aussi, elle doit l aider financièrement pour régler ses frais d hébergement. Il leur a été indiqué la possibilité de déposer une demande d Aide Sociale à l Hébergement pour le financement de la maison de retraite. Ce choix n a pas été fait à ce jour. Aussi, compte tenu de ces éléments, je vous propose d accorder, à titre exceptionnel, une remise partielle de la dette due par la succession de Mr P. r. à hauteur de 750. Mr R. f. ; La demande de remise gracieuse a été déposée par la veuve de Mr R. f.. Ce dernier a été bénéficiaire de l APA du 22/03/2010 au 18/06/2013, date de son décès. L indu au titre de cette allocation est de 2 785,38 justifié par le maintien de l allocation plusieurs mois après décès (l événement ayant été signalé tardivement) et par l absence de réalisation d une partie des aides financées par l APA. Mme R., veuve de Mr R. f. est accueillie en maison de retraite depuis novembre Elle indique avoir des difficultés à régler ses frais d hébergement. Elle précise qu il lui manque 588 /mois pour honorer sa facture mais n a pas souhaité déposer une demande d aide sociale à l hébergement à ce jour. Aussi, je vous propose d accorder, à titre exceptionnel, une remise partielle de la dette due par la succession de Mr R. f. à hauteur de Mme S. c. est bénéficiaire de l APA depuis le 22/02/2012. L indu d APA est de 1 207,17. Il correspond essentiellement à l absence de justificatifs de portage de repas effectué par un service agréé (972,45 ). En effet, l intéressée fait appel à un Page 57

4 traiteur et indique qu elle ignorait devoir utiliser un service agréé. Depuis le 1 er juin 2014, l aide pour le portage des repas est suspendue avec son accord et elle maintient la livraison de ses repas par le traiteur. En raison des ressources modestes de Mme S. c. (minimum vieillesse) et du fait que l allocation a néanmoins été utilisée pour la livraison de ses repas, je vous propose d accorder, à titre exceptionnel, une remise totale de la dette de 1 207,17 due par Mme S. c.. Mme S. j. : La créance à rembourser est de 1 830,63. La demande de remise gracieuse est déposée par sa fille, Mme L. m.. Sa mère a été bénéficiaire de l APA versée par le Conseil Général de l Ain. Suite à son déménagement chez sa fille, dans le Jura, le dossier a été transféré dans notre département pour prise en charge de l APA à l issue de 3 mois de présence au domicile de sa fille. Toutefois, Mme S. j. ayant été hospitalisée depuis son arrivée dans le Jura puis décédée à l hôpital le 21/06/2013, elle n a donc pas pu acquérir son domicile de secours dans le Département. Le Département de l Ain a d ailleurs régularisé et versé la somme qui était réellement due à Mme S.j., compte tenu de son hospitalisation, soit 631,12. En ce qui concerne le Département du Jura, l hospitalisation n ayant pas été communiquée dans les délais, la somme de 1 830,63 lui a été versée à tort. La fille de Mme S. j. fait état de ses ressources modestes (elle est accueillante familiale agréée d une personne âgée) et ajoute qu elle a utilisé l argent déposé sur le compte de sa mère pour régler les frais d obsèques, cette dernière n ayant aucun bien mobilier et immobilier à son décès. Compte tenu de ces éléments, je vous propose d accorder, à titre exceptionnel, une remise partielle de la dette due par la succession de Mme S. j. à hauteur de 600. D2 Personnes Handicapées : 800,00 D2-1 : Deux demandes de remises gracieuses au titre de l hébergement pour personnes handicapées (HPH) :... 0 Mme M l. a bénéficié de l aide sociale aux personnes handicapées du 4 juin 2007 au 30 septembre Le Département a donc réglé les frais d hébergement et en contrepartie l intéressée devait participer aux dits frais. Durant les mois d avril, mai, juin, août et septembre 2012, sur des revenus de 5 947,37, sa participation a été appelée à hauteur de 2 881,43, la somme de 3 065,94 étant laissée à sa disposition. L intéressée fait l objet d une mesure de protection exercée par son père Mr M. e. Ce dernier a sollicité une remise de dette ainsi que des délais de paiement auprès du Payeur départemental pour apurer cette créance. Un échéancier a donc été mis en place à raison de 262 /mensuel et à la date de rédaction du présent rapport, la somme de 262 reste à régler. Compte tenu des ressources dont disposait Mme M. l., je vous propose de rejeter sa demande de remise de dette. Mr M. p. a bénéficié de l aide sociale aux personnes handicapées du 6 août 2012 au 11 février 2013 au titre de l amendement Creton. Le Département a donc réglé les frais d hébergement et en contrepartie Mr M. p. devait participer aux dits frais. Durant cette période, sa participation a donc été appelée à hauteur de 1 663,51. L intéressé faisant l objet d une mesure de protection exercée par sa mère Mme M. f., cette dernière a sollicité une remise de dette. A la date de rédaction du présent rapport, l intégralité de la créance a été réglée. Aussi, je vous propose de rejeter la demande de remise de dette. D2-2 : Trois demandes de remises gracieuses au titre de la PCH : ,00 Mme B. f. était bénéficiaire de la PCH au titre des charges spécifiques : 36 /mois du 1 er novembre 2010 au 30 septembre Lors des contrôles d effectivité un indu de 819,60 a été constaté. Fin 2012, lors d une première demande de remise de dette, l intéressée déclarait que sa fille, domiciliée à Lyon, effectuait les achats des produits et qu elle ne disposait pas des justificatifs. Une remise partielle de dette de 409,80 a donc déjà été accordée par votre assemblée dans sa séance du 15 novembre 2013 et notifiée «à titre exceptionnel et non renouvelable» par courrier du 5 décembre La dette s établit donc à ce jour à 409,80. Mme B. f. sollicite à nouveau une remise de dette de ce solde de créance. Elle déclare que le traitement médical suivi au cours de cette période avait altéré ses facultés. C est la raison pour laquelle elle n aurait pas gardé ses justificatifs. En effet, la situation de Mme B. f. n a pas évolué. Elle vit seule et perçoit mensuellement une AAH de 790,18 avec des charges de 208,35. Par conséquent, je vous propose de rejeter cette nouvelle demande de remise de dette, Mme B. f. ayant déjà bénéficié d une remise de 50% de sa dette initiale soit 409,80 en Mme C.v. a bénéficié de la PCH au titre de l aide humaine dispensée par un prestataire notamment du 1 er décembre 2007 au 30 novembre En janvier 2014, la CDAPH du Jura a étudié sa demande de renouvellement de PCH et a prononcé un rejet, l intéressée ne remplissant plus les conditions d accès au volet aide humaine de la PCH. Durant toute cette période, des indus au titre des contrôles d effectivité et/ou comptables pour un total de ,52 ont été relevés. Ils s établissent à : 3 374,22 pour 2008 et 2009 (récupérés par prélèvement sur les PCH en cours), 4 392,98 pour 2010 et 2011 (remise totale de la dette accordée par votre assemblée en DM et notifiée «à titre exceptionnel et non renouvelable» par courrier du 30 novembre 2012), 3 383,32 pour 2012 et 2013 (retenus à hauteur de 1 840,64 sur les PCH versées jusqu au 30 novembre 2013). Ainsi, deux titres de recette correspondant au solde de sa dette ont été émis pour un total de 1 542,68. Mme C.v. divorcée avec un enfant à charge, dispose mensuellement de 795,26 avec des charges de 297,28. Par conséquent, je vous propose de rejeter cette nouvelle demande de remise de dette, Mme C. v. ayant déjà bénéficié d une première remise totale de dette à hauteur de 4 392,98 en Page 58

5 Mme G. j. est bénéficiaire de la PCH au titre de l aide humaine dispensée par un prestataire du 1 er février 2012 au 31 mai 2014, 626,03 /mois. A ce titre lors des contrôles d effectivité, il est ressorti 1 724,53 d indu. Un prélèvement sur les PCH versées à hauteur de 626,03 ayant déjà été opéré, la créance s établit 1 098,50. L intéressée a sollicité l interruption de sa PCH fin mai Elle perçoit 1 182,66 de revenus et les charges s élèvent à 804,26 soit un reste à vivre de 378,40. Au vu du budget de Mme G. j. je vous propose d accorder, à titre exceptionnel, une remise partielle de dette soit 800,00. Je vous serais obligé de bien vouloir en délibérer Proposition du rapport : Vous prononcer sur les remises de dettes suivantes : Au titre de l Aide Sociale à l Hébergement des Personnes Agées - rejet de la demande de remise de dette concernant Mme B. r. - rejet de la demande de remise de dette concernant Mme C. m.f. - rejet de la demande de remise de dette concernant la succession de Mme F. j. - rejet de la demande de remise de dette concernant Mr H. m. Au titre de l Allocation Personnalisée d Autonomie (APA) : 4 605,71 - remise totale de la dette de Mme B. c. soit 498,54 - remise partielle de la dette de Mme B. j. à hauteur de 550,00 - rejet de la demande de remise de dette due par la succession de Mme M. s. - rejet de la demande de remise de dette due par la succession de Mr P. m. - remise partielle de la dette due par la succession de Mr P. r. à hauteur de 750,00 - remise partielle de la dette due par la succession de Mr R. f. à hauteur de 1 000,00 - remise totale de la dette de Mme S. c. soit 1 207,17 - remise partielle de la dette due par la succession de Mme S. j. à hauteur de 600,00 Au titre de l Aide Sociale à l Hébergement des Personnes Handicapées - rejet de la demande de remise de dette concernant Mme M. l. - rejet de la demande de remise de dette concernant Mr M. p. Au titre de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : 800,00 - rejet de la demande de remise de dette concernant Mme B. f. - rejet de la demande de remise de dette concernant Mme C. v. - remise partielle de la dette de Mme G. j. à hauteur de 800, Incidences financières : 4 605,71 intégrés au rapport : DM Personnes Agées Personnes Handicapées 800,00 intégrés au rapport : DM Enfance Famille Insertion Logement Montant global du rapport (année n) Pour mémoire, rappel des crédits déjà votés (à périmètre constant) ANNEE n - 1 ANNEE n BP DM 1 BP DM 1 AP Crédit de paiement - Investissement : - Fonctionnement : Recette - Investissement : - Fonctionnement : Le Président Christophe PERNY Page 59

PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP PROCEDURE D ADMISSION A L AIDE SOCIALE DES PERSONNES AGEES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Instances concourant à l admission à l aide sociale Procédures d admission à l aide sociale Obligation

Plus en détail

GENERALITES DE L AIDE SOCIALE

GENERALITES DE L AIDE SOCIALE GENERALITES DE L AIDE SOCIALE CONDITIONS GENERALES DE L AIDE SOCIALE RESIDENCE : art. L111-1 du CASF Pour prétendre à l aide sociale, il faut résider en France de façon habituelle et non passagère. Elle

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES

LES PERSONNES HANDICAPÉES LES PERSONNES HANDICAPÉES - 1 - Hébergement et accompagnement de la personne handicapée Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 25 LES 1 1 - Hébergement et

Plus en détail

Article L. 231-1 du C.A.S.F, article L.111-2 du CASF

Article L. 231-1 du C.A.S.F, article L.111-2 du CASF I VOLET 3 L aide ménagère Article L. 231-1 du C.A.S.F, article L.111-2 du CASF 1. Définition Les personnes âgées à domicile ou hébergées en foyers logements peuvent demander la prise en charge de leurs

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES C13 L aide sociale à l hébergement en établissement (foyer d hébergement, foyer de vie et foyer d accueil médicalisé, établissement pour personnes âgées) et accueil en structure occupationnelle Références

Plus en détail

LES FRAIS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

LES FRAIS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES LES FRAIS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES DEFINITION Les frais de placement d une personne adulte handicapée dans un établissement correspondant à son état peuvent être pris en charge par l aide

Plus en détail

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES Maison de retraite «Séguin» à Cestas Rapport n 2012-0358 Audience publique du 12 décembre 2012 Lecture en séance publique du 06 février 2013 Trésorerie de Pessac (033 041 976) (département de la Gironde)

Plus en détail

Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE

Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE DES PERSONNES AGEES LE DOSSIER EST A RETOURNER A LA MSA AIN RHONE SERVICE D ACTION SANITAIRE ET SOCIALE 35-37

Plus en détail

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations LES DOCUMENTS de la Maison Départementale des Personnes Handicapées du Fiche > 2 Pouvoir bénéficier de différents droits et prestations Sommaire A L Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH)

Plus en détail

Règlement d'action Sanitaire et Sociale

Règlement d'action Sanitaire et Sociale Règlement d'action Sanitaire et Sociale Aide au Soutien à Domicile des Personnes Âgées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2016 Principes Généraux Préambule Le présent règlement est élaboré

Plus en détail

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010 Edition 2010 Informations pratiques - L aide sociale aux adultes Le Conseil général vous guide L aide sociale départementale aux adultes La marche à suivre Edition 2010 www.somme.fr L aide sociale aux

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 19 DECEMBRE 2014 BP 2015 COMMISSION DES SOLIDARITES Direction Générale Adjointe des Solidarités Direction du Handicap et de la Vieillesse RAPPORT

Plus en détail

- 4 - L aide ménagère

- 4 - L aide ménagère - 4 - L aide ménagère Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 49 LES 4 4 - L aide ménagère. Dispositions générales. Article 1.1 Objectifs. L aide ménagère

Plus en détail

- 7 - L allocation Frais de transport

- 7 - L allocation Frais de transport - 7 - L allocation Frais de transport 91 Règlement départemental d aide sociale 2007 - Enfance et famille TITRE 1 7 - L allocation frais de transport. Définition et objectifs de l allocation pour frais

Plus en détail

Paris, le 10 octobre 2012

Paris, le 10 octobre 2012 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction du budget 2BPSS n 12-3537 -------- Direction générale de l administration

Plus en détail

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) :

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) : C14 Allocation compensatrice tierce personne (ACTP) Depuis la mise en œuvre au 01/01/2006 de la loi du 11 février 2005 instaurant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) remplaçant l Allocation

Plus en détail

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS Retraite plus - Service gratuit d orientation en Maison de Retraite COMPRENDRE LES AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES service gratuit

Plus en détail

PREMIERE PARTIE - DISPOSITIONS GENERALES

PREMIERE PARTIE - DISPOSITIONS GENERALES 1 PREMIERE PARTIE - DISPOSITIONS GENERALES TITRE I - Principes de l aide sociale générale Chapitre 1 Caractères de l aide sociale - principe général caractère subsidiaire - caractère d'avance - caractère

Plus en détail

Juin 2010. Indus CAF. Fraudes? Escroqueries? Malversations? Fausses déclarations? Etude sur dossiers de recours CDAPL

Juin 2010. Indus CAF. Fraudes? Escroqueries? Malversations? Fausses déclarations? Etude sur dossiers de recours CDAPL Juin 2010 Indus CAF Fraudes? Escroqueries? Malversations? Fausses déclarations? Etude sur dossiers de recours CDAPL Qu est ce qu un indu? Un indu est «ce qui a été payé sans être dû» ou «ce qui n est pas

Plus en détail

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Qu est-ce que l APA? L APA est une aide personnalisée gérée par le Conseil général. C est une prestation en nature et non un complément

Plus en détail

PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION

PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION Sylvie Chanh Chargée d études juridiques risque automobile, Fédération Française des Sociétés d Assurances Une prestation sociale consiste est le versement par un

Plus en détail

Demande d intervention du Fonds Départemental de Compensation.

Demande d intervention du Fonds Départemental de Compensation. Fonds Départemental de Compensation Demande d intervention du Fonds Départemental de Compensation. Le document complété est à retourner au secrétariat du Fonds de Compensation 21 rue de la Toison d Or

Plus en détail

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP La prestation de compensation du handicap (PCH) a été instaurée par la loi n 2005-102 du 11 février 2005. Elle est attribuée à la personne qui présente

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-225

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-225 Paris, le 7 janvier 2015 Décision du Défenseur des droits MSP-2014-225 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

Page 104 ANNEXE 1 DEPENSES POUVANT ETRE DEDUITES DES CONTRIBUTIONS DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES A LEURS FRAIS D HEBERGEMENT

Page 104 ANNEXE 1 DEPENSES POUVANT ETRE DEDUITES DES CONTRIBUTIONS DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES A LEURS FRAIS D HEBERGEMENT Page 104 ANNEXE 1 DEPENSES POUVANT ETRE DEDUITES DES CONTRIBUTIONS DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES A LEURS FRAIS D HEBERGEMENT DEPENSES DEDUCTIBLES Frais de mutuelle Forfait journalier hospitalier Responsabilité

Plus en détail

Action sanitaire et sociale

Action sanitaire et sociale Nous sommes là pour vous aider Action sanitaire et sociale Demande d accompagnement à la sortie d hospitalisation Action sociale... soutien à domicile... Pouvoir vivre chez soi Cette notice a été réalisée

Plus en détail

Lettre d actualité juridique Mars 2009. Tutelle, Curatelle

Lettre d actualité juridique Mars 2009. Tutelle, Curatelle Lettre d actualité juridique Mars 2009 Tutelle, Curatelle I. Communication de la circulaire «justice» Emanant de la direction des affaires civiles et du sceau du ministère de la justice, une imposante

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. avril 2013

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. avril 2013 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. avril 2013 ARTICLE 4 4.5 La contestation du domicile de secours Dans le Département :

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE DEPARTEMENT DE LA MANCHE INTRODUCTION I) LE REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE 1) DEFINITION Le règlement départemental d aide sociale se réfère aux dispositions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Direction

Plus en détail

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste Direction Nationale des Activités Sociales Pôle Prévoyance Solidarité Loisirs Culture Destinataires Tous services Contact CABEDOCE Bernard Tél : 01.41.24.40.83 Fax : 01.41.24.40.05 E-mail : Date de validité

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION DE L'AIDE DU DÉPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE AUX EMPLOYEURS DE SALARIÉS EN EMPLOIS D AVENIR

CONVENTION DE GESTION DE L'AIDE DU DÉPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE AUX EMPLOYEURS DE SALARIÉS EN EMPLOIS D AVENIR Page 1/5 CONVENTION DE GESTION DE L'AIDE DU DÉPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE AUX EMPLOYEURS DE SALARIÉS EN EMPLOIS D AVENIR ENTRE ET le Département de Seine-et-Marne, représenté par le Président du Conseil

Plus en détail

DOSSIER D AIDE MENAGERE

DOSSIER D AIDE MENAGERE Social et santé Mon Département, terre de toutes les solidarités DOSSIER D AIDE MENAGERE toujours avec v us. www.hauteloire.fr L aide ménagère sociale Le Conseil général peut octroyer une aide aux personnes

Plus en détail

Personnes Âgées Personnes Handicapées

Personnes Âgées Personnes Handicapées Personnes Âgées Personnes Handicapées Janvier 2011 Conseil Général de l Yonne Direction Générale Adjointe de la Solidarité Départementale Sous-direction Autonomie Handicap Dépendance Janvier 2011 CGY Direction

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 29 SEPTEMBRE 2010 DM4 COMMISSION DES FINANCES ET DU FUTUROSCOPE Direction Générale Adjointe des Finances et des Moyens Direction Générale Adjointe

Plus en détail

Délibérations Conseil général DM2 2013 15 novembre 2013

Délibérations Conseil général DM2 2013 15 novembre 2013 Délibérations Conseil général DM2 2013 15 novembre 2013 1 CONSEIL GENERAL DU JURA Réunion du : 4ème trimestre 2013 Type : DM2 2013 Service : DEDM/NTIC Rapporteur : Jean-Daniel MAIRE Thème : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Exemples de médiation en matière de fiscalité professionnelle

Exemples de médiation en matière de fiscalité professionnelle Exemples de médiation en matière de fiscalité professionnelle Réexamen d une demande de remboursement d un crédit de TVA formulée par une entreprise allemande dans le cadre d opérations intracommunautaires.

Plus en détail

6 - VOTRE SITUATION ACTUELLE : REPERAGE DES FRAGILITES

6 - VOTRE SITUATION ACTUELLE : REPERAGE DES FRAGILITES DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE DES PERSONNES AGEES ESSS05487 MSA AUVERGNE 1 ère demande Renouvellement Aide à domicile Prestataire Mandataire Structure envisagée :.. Portage de repas Installation

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 15 décembre 2013 Adopté ACCÈS AU LOGEMENT ET URBANISME RÉNOVÉ - (N 1499) AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 8 N o CE624 Rédiger ainsi cet article : «I. Il est

Plus en détail

L allocation pour adulte handicapé (AAH)

L allocation pour adulte handicapé (AAH) 1. Principe 2. Conditions d attribution Conditions liées au handicap : examen par la MDPH Conditions administratives : examen par la CAF ou la MSA 3. Auprès de qui faire la demande? 4. Comment est traité

Plus en détail

L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES PERSONNES HANDICAPEES

L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES PERSONNES HANDICAPEES L AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES PERSONNES HANDICAPEES Chapitre I L admission à l aide sociale aux personnes âgées personnes handicapées I Les conditions générales d admission à l aide sociale La résidence

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 PREAMBULE LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L AIDE SOCIALE Le Règlement départemental

Plus en détail

Demande Action sociale de retraite personnelle

Demande Action sociale de retraite personnelle Demande Action sociale de retraite personnelle Salarié Demande du d aide régime pour général, Bien salarié vieillir chez et non soi salarié agricole (MSA), artisan et commerçant (RSI) 1 Vous-même Madame

Plus en détail

LES FRAIS D HEBERGEMENT EN EHPAD PERSONNES AGEES

LES FRAIS D HEBERGEMENT EN EHPAD PERSONNES AGEES LES FRAIS D HEBERGEMENT EN EHPAD PERSONNES AGEES CONDITIONS GENERALES Age : art. L 113-1 du CASF Toute personne âgée de 65 ans ou 60 ans en cas d inaptitude, peut bénéficier de l Aide Sociale pour la prise

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ADMINISTRATIF

QUESTIONNAIRE ADMINISTRATIF E.H..P.A.D RESIDENCE BELLE FONTAINE 35, rue Saint-Exupéry 62152 NEUFCHATEL-HARDELOT tél : 03.21.99.91.30 fax : 03.21.99.91.32 QUESTIONNAIRE ADMINISTRATIF Modalité de la demande : Hébergement : URGENT ENTREE

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Tableau de tri et de conservation des documents

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Tableau de tri et de conservation des documents CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Tableau de tri et de conservation des documents Références : - Code général des collectivités territoriales, - Code de l action sociale et des familles, - Code de la santé

Plus en détail

DOSSIER D AIDE SOCIALE

DOSSIER D AIDE SOCIALE N de dossier :.. Commune :..... Canton :.. DOSSIER D AIDE SOCIALE NOM et PRENOM : (de la personne pour laquelle l Aide est demandée)... AVANTAGES SOLLICITES PRISE EN CHARGE DES FRAIS D HEBERGEMENT : Établissement

Plus en détail

REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011

REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011 150 REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011 CONSEIL GENERAL Conseil Gênerai Rapport du Président Pôle sanitaire social Direction dépendance handicap ~ervice ces pr,:,statlolls sociales! 3. 1[;8 \"acri2ind Sail:ant

Plus en détail

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Les tarifs en EHPAD (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Le prix journalier en EHPAD est composé du tarif Hébergement, du tarif Dépendance et du forfait Soins. Le tarif Hébergement

Plus en détail

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 17/07/2014 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 9 juillet 2014 N de pourvoi: 13-19130 ECLI:FR:CCASS:2014:C100860 Publié au bulletin Rejet Mme Bignon (conseiller doyen faisant fonction

Plus en détail

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les dépenses du régime général... 4 II - Les recettes

Plus en détail

document de travail Les bénéficiaires de l aide sociale départementale en 2011 SÉRIE STATISTIQUES N 176 FÉVRIER 2013

document de travail Les bénéficiaires de l aide sociale départementale en 2011 SÉRIE STATISTIQUES N 176 FÉVRIER 2013 Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES document de travail SÉRIE STATISTIQUES N 176 FÉVRIER 2013 Les bénéficiaires de l aide sociale départementale en 2011 Françoise

Plus en détail

F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE

F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE Code de l action sociale et des familles Articles L 132-8 et suivant Articles L 132-9 R 132-13 à R 132-16 Article L 344-5 Article L 351-1 Code

Plus en détail

Impôt sur le revenu remise gracieuse du différentiel d impôt résultant d un trop perçu de salaires indépendant de la volonté de l usager.

Impôt sur le revenu remise gracieuse du différentiel d impôt résultant d un trop perçu de salaires indépendant de la volonté de l usager. Impôt sur le revenu remise gracieuse du différentiel d impôt résultant d un trop perçu de salaires indépendant de la volonté de l usager. Suite à un dysfonctionnement qui ne lui était pas imputable, M

Plus en détail

Le contrat de prêt immobilier

Le contrat de prêt immobilier Le contrat de prêt immobilier samedi 8 septembre 2007, par Gabriel Neu-Janicki (Date de rédaction antérieure : 8 septembre 2007). LE CONTRAT DE PRET IMMOBILIER I. Les documents à fournir pour une demande

Plus en détail

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande?

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande? DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES Quelles aides? Pour qui? Comment et où déposer une demande? Vous souhaitez une aide pour rester à votre domicile. Selon votre degré d autonomie

Plus en détail

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES 1 RAPPEL DU CONTEXTE REGLEMENTAIRE La loi du 11 février

Plus en détail

Le surendettement. Les Mini-Guides Bancaires. Nouvelle édition Août 2011

Le surendettement. Les Mini-Guides Bancaires. Nouvelle édition Août 2011 022 Le surendettement Les Mini-Guides Bancaires Nouvelle édition Août 2011 4 6 8 12 14 16 18 22 26 28 Sommaire Le surendettement Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de la procédure? Comment

Plus en détail

PROJET CHARTE PARTENARIALE ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ET LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES ***

PROJET CHARTE PARTENARIALE ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ET LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES *** PROJET CHARTE PARTENARIALE ENTRE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX ET LA DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES *** DEFINITION D UNE POLITIQUE DE RECOUVREMENT 1 Entre la Communauté Urbaine de Bordeaux,

Plus en détail

Règlement d attribution des prestations d action sanitaire et sociale de la MSA Ile-de-France

Règlement d attribution des prestations d action sanitaire et sociale de la MSA Ile-de-France vous guider Règlement d attribution des prestations d action sanitaire et sociale de la MSA Ile-de-France n Plan d action Sanitaire et Sociale 2011-2015 www.msa-idf.fr PRÉAMBULE En cas de garde alternée,

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L AIN -------- DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE L ACTION SOCIALE. -------- Jacques Chapeau Réunion de décembre 2007 Tél :04 74 32 58 45

DEPARTEMENT DE L AIN -------- DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE L ACTION SOCIALE. -------- Jacques Chapeau Réunion de décembre 2007 Tél :04 74 32 58 45 REPUBLIQUE FRANCAISE ---------- DEPARTEMENT DE L AIN -------- DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE L ACTION SOCIALE -------- Service Logement CONSEIL GENERAL -------- Jacques Chapeau Réunion de décembre 2007

Plus en détail

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION DE L'AIDE DU CONSEIL GENERAL AUX EMPLOYEURS DE SALARIES EN CONTRAT UNIQUE D INSERTION

CONVENTION DE GESTION DE L'AIDE DU CONSEIL GENERAL AUX EMPLOYEURS DE SALARIES EN CONTRAT UNIQUE D INSERTION CONVENTION DE GESTION DE L'AIDE DU CONSEIL GENERAL AUX EMPLOYEURS DE SALARIES EN CONTRAT UNIQUE D INSERTION Vu la loi n 2008-1249 du 1 er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active et réformant

Plus en détail

LES COMPLEMENTS DE L AAH

LES COMPLEMENTS DE L AAH Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n I-1 bis CNSA - DGAS Version 1 Juillet /2009 LES COMPLEMENTS DE L AAH Plan : 1. Définition... 1 2. La garantie de ressources pour les personnes handicapées... 2 3. La

Plus en détail

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR

FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR FONDS DÉPARTEMENTAL D AIDE AUX JEUNES RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le fonds départemental d aide aux jeunes (FAJ) est créé en application de la loi n 92.722 du 29 juillet 1992 et du décret n 93.671 du 27 mars 1993.

Plus en détail

ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE

ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE LES AIDES ET PRISES EN CHARGE : L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE (APA) Conditions d attribution L'allocation

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR UNE PREMIERE DEMANDE D AIDE SOCIALE

LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR UNE PREMIERE DEMANDE D AIDE SOCIALE LISTE DES DOCUMENTS À FOURNIR POUR UNE PREMIERE DEMANDE D AIDE SOCIALE Ci-dessous les documents nécessaires pour une demande d aide sociale à l hébergement Au verso les documents nécessaires pour une demande

Plus en détail

aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées

aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées AllocAtion personnalisée d Autonomie (ApA) Dossier De DemanDe aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées nom : prénom(s) : commune de résidence : canton (*) : * (rempli

Plus en détail

BUDGET ET AIDE SOCIALE

BUDGET ET AIDE SOCIALE BUDGET ET AIDE SOCIALE 2 PLAN 1 - Les budgets de nos adultes 2 - Ce que nous faisons de leur épargne 3 - L AIDE SOCIALE : Qu est-ce que c est? Le remboursement, Les montants en jeu. 4 - Comment gérer au

Plus en détail

Droit de nature universelle : «quels que soient l origine, et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie»

Droit de nature universelle : «quels que soient l origine, et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie» 1 Genèse = affaire PERRUCHE Droit de nature universelle : «quels que soient l origine, et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie» Objet : «répondre à ses besoins» => Par exemple : places

Plus en détail

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES Les droits DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES et de leurs PROCHES ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 Les chiffres qui

Plus en détail

L allocation aux adultes handicapés

L allocation aux adultes handicapés Fiche technique n 3 créée en novembre 2009, mise à jour en avril 2014 L allocation aux adultes handicapés I - L AAH L allocation aux adultes handicapés créée par la loi d orientation en faveur des personnes

Plus en détail

- I - Le handicap - L invalidité ALLOCATION COMPENSATRICE TIERCE PERSONNE LES JURISPRUDENCES DU CATRED - 27

- I - Le handicap - L invalidité ALLOCATION COMPENSATRICE TIERCE PERSONNE LES JURISPRUDENCES DU CATRED - 27 - I - Le handicap - L invalidité ALLOCATION COMPENSATRICE TIERCE PERSONNE LES JURISPRUDENCES DU CATRED - 27 Définition L allocation compensatrice tierce personne est une prestation d aide sociale dont

Plus en détail

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Références juridiques Code de l Action Sociale et des Familles: Article L 131-3 sur l admission d urgence Article L 231-4 et suivants concernant les modalités

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET EQUIPEMENT MOBILIER MENAGER DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET EQUIPEMENT MOBILIER MENAGER DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET EQUIPEMENT MOBILIER MENAGER DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse participe depuis juin 2003 à

Plus en détail

L accueil en établissement

L accueil en établissement I VOLET 3 L accueil en établissement Article L. 131-3 du CASF, Article L 132-6 du code de l action sociale et des familles 1. Définition Toute personne âgée de 65 ans, ou de plus de 60 ans reconnue inapte

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SOLIDARITÉS SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Direction générale

Plus en détail

LA REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'ILE DE FRANCE A RENDU LE JUGEMENT SUIVANT :

LA REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'ILE DE FRANCE A RENDU LE JUGEMENT SUIVANT : S3/2120859/MC 1/10 Maison de retraite intercommunale La Seigneurie à Pantin (093.020.997) (1ère Section) N G/96/2012 0189 R Jugement n 2012-0037 J Audience du 10 octobre 2012 Lecture du 13 novembre 2012

Plus en détail

CHAPITRE II LES PERSONNES HANDICAPÉES EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

CHAPITRE II LES PERSONNES HANDICAPÉES EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL CHAPITRE II LES PERSONNES HANDICAPÉES EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Les frais d hébergement et d entretien sont à la charge : à titre principal, de l'intéressé lui-même sans toutefois

Plus en détail

Réglement Départemental d Aide Sociale pour les Personnes Agées et les Personnes Handicapées. RDAS adopté le 17/12/2007

Réglement Départemental d Aide Sociale pour les Personnes Agées et les Personnes Handicapées. RDAS adopté le 17/12/2007 Réglement Départemental d Aide Sociale pour les Personnes Agées et les personnes Handicapées RDAS adopté le 17/12/2007 modifié par délibérations : 04/07/2008 RDAS adopté le 17/12/2007 27/03/2009 30/04/2010

Plus en détail

Dossier d Allocation Personnalisée d Autonomie

Dossier d Allocation Personnalisée d Autonomie ACTION SOCIALE ET SOLIDARITÉ Dossier d Allocation Personnalisée d Autonomie N de dossier :... Demande : c à domicile c en établissement c 1 ère demande c renouvellement Nom :... Prénom :... Commune :...

Plus en détail

Action sociale Demande d Aide aux retraités en Situation de Rupture (ASIR)

Action sociale Demande d Aide aux retraités en Situation de Rupture (ASIR) Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d Aide aux retraités en Situation de Rupture (ASIR) Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Pour nous contacter : Vous

Plus en détail

COMMENT REMPLIR VOTRE DOSSIER?

COMMENT REMPLIR VOTRE DOSSIER? Services ménagers Votre dossier complet d'allocation PERSONNALISÉE D'AUTONOMIE est à renvoyer à la Maison Loire dont dépend votre commune. Maison Loire du Roannais 31-33 rue Alexandre Raffin 42300 ROANNE

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 LOI n 2005-102 DU 11 FEVRIER 2005 Pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Action sociale Vivre chez soi Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Pour nous contacter

Plus en détail

Cahier des charges Mesure d Accompagnement Social personnalisé (MASP) de niveau 2

Cahier des charges Mesure d Accompagnement Social personnalisé (MASP) de niveau 2 Département de Seine-Maritime Direction de l Action Sociale et de l Insertion Service Accompagnement Cahier des charges Mesure d Accompagnement Social personnalisé (MASP) de niveau 2 1 Mars 2015 Sommaire

Plus en détail

Aide Sociale de l Etat. Dispositifs d aide sociale relevant de l État ouverts aux personnes âgées et aux personnes handicapées

Aide Sociale de l Etat. Dispositifs d aide sociale relevant de l État ouverts aux personnes âgées et aux personnes handicapées Aide Sociale de l Etat Dispositifs d aide sociale relevant de l État ouverts aux personnes âgées et aux personnes handicapées Guide pratique Mars 2015 Direction générale de la cohésion sociale Service

Plus en détail

Conseil Général de la Moselle. RSA Revenu de Solidarité Active vos droits & vos obligations

Conseil Général de la Moselle. RSA Revenu de Solidarité Active vos droits & vos obligations Conseil Général de la Moselle RSA Revenu de Solidarité Active vos droits & vos obligations le mot du Président Le Revenu de Solidarité Active (RSA) est entré en vigueur le 1 er juin 2009. Cette allocation

Plus en détail

Que l on vive à son domicile ou en établissement, ou encore que l on rencontre

Que l on vive à son domicile ou en établissement, ou encore que l on rencontre selon différents critères tels que l âge, le degré d autonomie ou encore les ressources. Il est important de savoir quelles sont ces aides et auprès de qui il est possible d en faire la demande. Que l

Plus en détail

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques.

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques. Si vous remplissez certaines conditions vous pourrez avoir droit à l allocation veuvage, à la retraite de réversion, à certaines aides pour la famille et le logement. Faites attention aux possibles récupérations

Plus en détail

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Action sociale Vivre chez soi Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Pour nous contacter

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE- OBJET : La majoration pour tierce personne du régime général. Base juridique

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE- OBJET : La majoration pour tierce personne du régime général. Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE- OBJET : La majoration pour tierce personne du régime général Base juridique Article L.355-1

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE,

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE, Jugement n 2015-0011 Audience publique du 9 juillet 2015 Jugement prononcé le 30 juillet 2015 Commune de Pithiviers (Loiret) 045 044 252 Exercices 2008 à 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

Livret d accueil. livret d accueil 1

Livret d accueil. livret d accueil 1 Livret d accueil livret d accueil 1 2 livret d accueil Somma ire Les prestations proposées Deux agréments Loi informatique et libertés L organisation de la prestation Des prestations assurées 7j/7 et 24h/24

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement Vous cherchez un logement locatif dans les Alpes-Maritimes et vous êtes en difficulté

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail Bureau des prestations familiales

Plus en détail

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi

Action sociale. Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Nous sommes là pour vous aider Action sociale Demande d aide pour Bien vieillir chez soi Pour nous contacter : Vous désirez des informations complémentaires, Vous souhaitez nous rencontrer, appelez-nous

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE. Personnes âgées et personnes handicapées

RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE. Personnes âgées et personnes handicapées RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE Personnes âgées et personnes handicapées Annexe à la délibération n 4/05 votée à l Assemblée départementale le 29 mars 2013 Édito L aide sociale regroupe l ensemble

Plus en détail

Pouvoir vivre chez soi... Demande d aide ménagère à domicile. Nous sommes là pour vous aider. Cerfa CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE

Pouvoir vivre chez soi... Demande d aide ménagère à domicile. Nous sommes là pour vous aider. Cerfa CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Nous sommes là pour vous aider CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Demande d aide ménagère à domicile... action sociale... soutien à domicile... action Pouvoir vivre chez soi...... soutien à domicile...

Plus en détail