CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES"

Transcription

1 MAÎTRE D OUVRAGE : COMMUNE DE BIVIERS OPÉRATION : Extension d un restaurant scolaire et construction d une salle multi-activités à BIVIERS (38) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 11 - MÉTALLERIE SERRURERIE Architecte : Mireille BONNAZ La Chaz - Cidex 833 bis ARVILLARD Tél Tcp Bureau Structure : CEBEA 15, av. Général Champon GRENOBLE Tél Tcp Bureau Fluides : GTI 141, rue des Alliés GRENOBLE Tél Tcp Grenoble, MARS 2012

2 TABLE DES MATIERES 1 PRÉAMBULE COMMUN A TOUS LES LOTS VISITES DES LIEUX PROTECTIONS DES OUVRAGES CONSERVÉS RÉSEAUX EXISTANTS CONSERVÉES INTERVENTIONS PARTICULIÈRES NETTOYAGE JOURNALIER ÉVACUATION DES DÉBLAIS CHOIX DES PRODUITS SONDAGES - NATURE DES SUPPORTS OBLIGATIONS DE L'ENTREPRISE DEVIS QUANTITATIF MISE EN OEUVRE - OBLIGATIONS - RESPONSABILITÉS ÉTANCHÉITÉ A L'AIR DU BÂTIMENT 6 2 GÉNÉRALITÉS SERRURERIE - METALLERIE CONSISTANCE DES TRAVAUX DE SERRURERIE DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE PLANS D'ATELIER MODE D'EXÉCUTION DES OUVRAGES EXÉCUTION DES TRAVAUX QUALITÉ DES MATÉRIAUX ÉLÉMENTS À INTÉGRER RÉSISTANCE DES GARDE-CORPS SURFACES DES VENTILATIONS VÉRIFICATIONS ET RÉGLAGES SERRURES DE CHANTIER QUINCAILLERIES 13 3 DESCRIPTION DES OUVRAGES BLOC PORTE MÉTALLIQUE ISOLANT GARDE-CORPS MÉTALLIQUE VITRÉ BRISE SOLEIL EN FAÇADE MAIN COURANTE ÉCHELLE MOBILE ÉCHELONS MÉTALLIQUES D'ACCÈS GRILLE DE VENTILATION 17 ESEB - Economie de la construction Page : 1

3 4 OPTION SUPPRESSION GARDE-CORPS MÉTALLIQUE VITRÉ GARDE-CORPS MÉTALLIQUE AVEC REMPLISSAGE MÉTAL 18 ESEB - Economie de la construction Page : 2

4 1 PRÉAMBULE COMMUN A TOUS LES LOTS 1.1 VISITES DES LIEUX L'entrepreneur devra, avant la remise de son offre, se rendre sur place et visiter les lieux, afin d'inclure dans son offre toutes les prestations nécessaires à la parfaite exécution des travaux lui incombant. Dans le cas ou à travers les documents établis par les concepteurs certaines stipulations particulières sembleraient avoir été omises ou paraîtraient inadaptées ; l'entrepreneur devra le signaler au cours de l'appel d'offre et effectuer une mise au point chiffrée sur un document annexe, remis avec sa proposition. 1.2 PROTECTIONS DES OUVRAGES CONSERVÉS Toutes les précautions et protections auront été prises lors des interventions pour protéger les ouvrages à conserver. Les dégradations seront immédiatement signalées au M aître d'oeuvre et seront réparées aux frais de l'entreprise concernée. Les systèmes choisis pour ces reprises et les aspects de finition devront en tous points, satisfaire à ceux existants : matériaux compatibles, coloris, etc RÉSEAUX EXISTANTS CONSERVÉES L'attention des entreprises est attirée sur la présence de réseaux enterrés existants conservés sur l'emprise du terrain. Toutes les dispositions seront prise par chacune des entreprises intervenants sur le chantier pour ne pas détériorés ces réseaux par le fait d'intervention ou passage d'engins. Tous désordres apparaissant en cours de chantier sur ces réseaux sont réputés intervenus par suite de travaux, les réparations nécessaires seront à la charge de l'entreprise incriminée. 1.4 INTERVENTIONS PARTICULIÈRES Pour les interventions dans les locaux existants, l'entrepreneur devra impérativement définir avec le maître d'oeuvre les emplacements et les limites de prestations, ainsi que le choix et la qualité des matériaux à mettre en oeuvre (coloris, aspect, mode de pose, etc...). Cette mise au point sera effectuée avant toute intervention du présent lot. ESEB - Economie de la construction Page : 3

5 1.5 NETTOYAGE JOURNALIER Prestation obligatoire due par l'entreprise : - Nettoyage quotidien après chaque intervention de son lot. - Balayage fréquent et rassemblement de ses gravats durant les travaux, plusieurs fois par jour si nécessaire. - Nettoyage et enlèvement systématique de ses déblais en fin d'intervention. - Chaque entreprise doit le nettoyage quotidien après chaque intervention de son lot, toutefois, en cas de négligence ou défaillance de certaines entreprises, le coordinateur pourra faire exécuter tous nettoyages complémentaires par une entreprise spécialisée, et ce, à la charge de ces mêmes entreprises. 1.6 ÉVACUATION DES DÉBLAIS Les déblais seront évacués par chaque entreprise aux décharges publiques ou payantes, y compris taxes et frais. En tout état de cause, la manutention, le stockage et le transport des déblais incombent au titulaire de chaque lot. Pour les matériaux et produits dangereux et/ou particuliers, il sera fourni par l'entreprise une note précisant le lieu et le type de décharges retenues dans l'offre, ainsi qu'une copie de l'agrément. 1.7 CHOIX DES PRODUITS L'entrepreneur devra joindre à l'appui de son acte d'engagement, la nature, les caractéristiques et la marque des produits sur la base desquels il a établi son offre. Les produits devront être de fabrication notoirement connue. Leur composition ne pourra être modifiée que dans les limites prescrites par le fabricant. L'entrepreneur doit notamment l'exécution de "surfaces témoins" suivant les coloris choisis par le M aître d'oeuvre. 1.8 SONDAGES - NATURE DES SUPPORTS Prestation à inclure aux prix unitaires des ouvrages : tous sondages nécessaires à la reconnaissance des supports existants, afin de déterminer la nature et les dimensions des matériaux les composant pour apprécier la compatibilité avec les ouvrages neufs à créer. ESEB - Economie de la construction Page : 4

6 1.9 OBLIGATIONS DE L'ENTREPRISE Le devis descriptif n'étant pas limitatif, l'entreprise devra prévoir tous les travaux complémentaires indispensables au complet et parfait achèvement des ouvrages inclus dans son lot et ce, sans qu'il puisse prétendre à aucune modification de son prix forfaitaire pour raison d'omission aux plans et au devis descriptif, étant entendu que l'entrepreneur s'est rendu compte des travaux à effectuer, de leur importance et de leur nature, et qu'il a suppléé par ses connaissances professionnelles aux détails qui pourraient être omis sur les plans et descriptifs. Dans le cas ou à travers les documents établis par les concepteurs certaines stipulations particulières sembleraient avoir été omises ou paraîtraient inadaptées ; l'entrepreneur devra le signaler au cours de l'appel d'offre conformément aux dispositions prévues dans le règlement de consultation DEVIS QUANTITATIF L'entrepreneur du présent lot devra impérativement répondre sur le cadre du devis quantitatif joint au dossier. La proposition de l'entreprise étant globale et forfaitaire, l'entrepreneur est tenu de vérifier les quantités. S'il découvre éventuellement des erreurs ou des oublis, il devra se conformer aux disposions prévues dans le règlement de consultation. A défaut, après signature du marché, les quantités seront réputées être acceptées par l'entreprise sans aucune réserve MISE EN OEUVRE - OBLIGATIONS - RESPONSABILITÉS L'entreprise doit prévoir tout le matériel, toutes les fournitures et les travaux préparatoires indispensables pour assurer le complet et parfait achèvement des ouvrages prévus à son lot. Elle doit, pour la mise en oeuvre de l'ensemble de ses ouvrages, respecter les prescriptions et recommandations contenues dans les DTU, avis et fiches techniques, recommandations professionnelles en vigueur à l'ouverture du chantier. Elle doit respecter tous les règlements et informations édités par les organismes de sécurité (médecine du travail, sécurité sociale, inspection du travail, etc...). Elle doit rigoureusement respecter la conception de l'ensemble du projet avec ses obligations de résultats. Elle doit impérativement utiliser une main d'oeuvre qualifiée, assistée d'une organisation hiérarchisée et compétente. Elle doit signaler, en temps utile, ses observations, les erreurs ou omissions constatées dans le dossier de consultation des entreprises à l'équipe de M aîtrise d'oeuvre. ESEB - Economie de la construction Page : 5

7 Elle ne peut mettre en oeuvre que des matériaux et produits faisant partie de l'échantillonnage retenu, dans les prototypes d'outils sélectionnés et pour un objectif correspondant au prototype de référence. Elle ne peut mettre en oeuvre des éléments d'ouvrages sans accord préalable de la M aîtrise d'oeuvre sur les documents graphiques et écrits correspondant à l'élément concerné remis dans son contexte d'ensemble. La Maîtrise d'oeuvre se réserve le droit de refuser, de démolir et de faire refaire les ouvrages non conformes à leurs : - caractéristiques mécaniques et fonctionnelles, - caractéristiques structurelles et dimensionnelles, - exigences de qualité, d'aspect et de teinte, telles que précisées au présent document et confirmées par les échantillons et prototypes de référence et ce sans que l'entreprise puisse prétendre à des indemnisations ÉTANCHÉITÉ A L'AIR DU BÂTIMENT OBJECTIF L'objectif est de réaliser un bâtiment à basse consommation d'énergie (label BBC) ce qui impose une bonne étanchéité à l'air et une maîtrise de la perméabilité de l'enveloppe de la construction. Les précautions particulières sont à prendre en compte dès la remise de l'offre, notamment pour : Identifier sur les plans d exécution les points sensibles pour l étanchéité. Identifier les techniques et produits à utiliser pour atteindre le niveau d étanchéité requis QUALITÉ DES OUVRAGES Pour obtenir les résultats demandés, une exécution soignée, la mise au point des détails de traitement des liaisons, l'utilisation de produits et composants spécialement conçus pour limiter les infiltrations, sont nécessaires. L'impact financier de ces sujétions est à prendre en compte dans l'offre et à intégrer au prix unitaire des ouvrages. ESEB - Economie de la construction Page : 6

8 M ATÉRIAUX EM PLOYÉS FILM FREIN-VAPEUR Le frein-vapeur doit permettre la régulation de la migration de la vapeur d eau au travers des parois (murs et toiture). Compte tenu des différences de migrations d humidités entre climat hivernal et estival, les freins-vapeur pourront avoir une diffusion variable. Par climat hivernal, ils sont plus étanches à la diffusion et protègent la construction de l humidité. Par climat estival, ils sont plus ouverts à la diffusion et permettent un séchage vers l extérieur de l humidité éventuellement présente dans la construction. Ils sont plus étanches à la diffusion dans un environnement sec et plus ouverts à la diffusion dans un environnement humide. (0,25< Sd < 10 m). BANDES D ÉTANCHÉITÉ Les bandes d étanchéité devront permettre de réaliser tous les types d ouvrages : angles rentrants et sortants, recouvrement des lés, calfeutrement au pourtour des menuiseries, etc... Elles devront être choisies en fonction de leur adhérence sur les matériaux sur lesquels elles sont mises en oeuvre PRESCRIPTIONS Chaque entreprise doit assurer la continuité de l étanchéité et notamment au niveau des :. M enuiseries extérieures (éléments de menuiseries, liaisons menuiserie/façade).. Liaisons entre les parois (continuité du frein-vapeur devant tous les éléments de structure).. Équipements électriques (manchons).. Trappes et tout élément traversant les parois. L ensemble des éléments nécessaires pour assurer l étanchéité des liaisons (adhésifs adaptés, joint pré-comprimé, joint acrylique, joint silicone, etc ) devront être prévus par les entreprises PROTOCOLE DE TEST Le test d'infiltrométrie permet de mesurer l étanchéité à l air du bâtiment. Selon la norme NF EN 13829, on teste deux cas : en dépression (pour tracer de l intérieur les éventuelles fuites) et en surpression (traçage des fuites par fumée). ESEB - Economie de la construction Page : 7

9 Une première série de tests sur l'enveloppe brute dès que sont mis en place les éléments qui ont une influence sur l étanchéité (maçonnerie, ossature bois, pare-vapeur, film d'étanchéité, membranes diverses, menuiseries extérieures, etc...) et une deuxième série après intervention des lots techniques et secondaires (plaquiste, électricité, plomberie, etc ). Un relevé des défauts est établi. Chaque entreprise devra être présente lors des tests d'étanchéité à l'air TEST FINAL - OBLIGATION DE RÉSULTAT Un test d étanchéité à l air sera réalisé à la charge du M aître d ouvrage en fin de chantier sur l ensemble du bâtiment. La valeur limite du débit de fuite traversant l enveloppe est fixée à Q4 < ou = 1,2 m3/h.m² sous une pression de 4 Pa.. Chaque entreprise est responsable de l'atteinte de l'objectif d'étanchéité à l'air. En cas du résultat non satisfaisant, les entreprises devront apporter les modifications sur leurs ouvrages jusqu à obtention de la valeur minimum d étanchéité à l air. Ces reprises seront étendues à l ensemble des ouvrages similaires dans l ensemble du bâtiment. Les entreprises auront également à leur charge le coût des tests complémentaires d étanchéité à l air pour validation des reprises, si cela s'avère nécessaire. ESEB - Economie de la construction Page : 8

10 2 GÉNÉRALITÉS SERRURERIE - METALLERIE 2.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX DE SERRURERIE Les travaux comprennent d'une manière générale : - Fourniture et transport de tous les matériels nécessaires, stockage, distribution, montage, tracés. - Fourniture des plans- guide de Génie Civil (trous à réserver, matériels à incorporer). - Relevé des dimensions sur place et réception des travaux préparatoires. - Plans d'exécution, plans de fabrication et d'atelier et présentation de prototype. - Fourniture et pose des baies, y compris toutes manutentions, montage de distribution, réglage et mise en place, protections diverses, montage et démontage des parcloses, etc... - Tous les éléments d'étanchéité et d'habillage. - L'ensemble de la visserie apparente est en inox. - Pose, réglage et calage de l'ensemble de la fourniture. - Contrôle des scellements et calfeutrements exécutés par le GROS-OEUVRE, y compris joints plastiques de calfeutrement. - Protection des ouvrages jusqu'à réception. - M ise en jeu, réglage et graissage des serrures et pivots. - Echafaudages nécessaires. - Exécution des trous oubliés, ou non, signalés en temps opportun. - Immobilisation provisoire des parties ouvrantes. - Fourniture des indications nécessaires aux autres corps d'état (gros oeuvre, peinture, vitrerie, etc...). - Nettoyage du chantier. - Essais et vérifications, selon Normes NF-P La part de l'entrepreneur dans le compte prorata. - La remise en état des ouvrages dégradés et / ou détériorés pendant l'intervention du présent lot, ceci à ses frais exclusifs et s'inscrivant dans les délais du planning travaux. 2.2 DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE Les travaux seront réalisés conformément aux D.T.U., Règles et Normes en vigueur, et notamment : - Normes concernant les essais de résistance des garde-corps. - Règles de construction. - Règles de sécurité. - Règles de calcul des ossatures métalliques. ESEB - Economie de la construction Page : 9

11 2.3 PLANS D'ATELIER Les études d'exécution comprenant notamment les plans d'atelier sont à la charge de l'entreprise et à faire approuver par le bureau de contrôle. Les cotes, les sections et les principes d'assemblages prescrits dans le dossier de consultation des entreprises sont à justifier en fonction de la qualité des matériaux employés, des techniques de fabrication et des modes d'assemblages choisis par l'entreprise. Elle doit aussi justifier les sections, les déformations, les assemblages, la stabilité pour les phases de transport et de montage. Elle doit enfin fournir les plans de fabrication comprenant les épures des pièces de charpente et de serrurerie, les fiches de fabrication des pièces métalliques et toutes les précisions sur les modes d'assemblages. Ces documents devront être visés par la maîtrise d'oeuvre, avant toute mise en fabrication dans les délais précisés dans le CCAP. Les justifications se feront sur la base des documents de référence cités et des hypothèses de calcul. Le M aître d'oeuvre aura la possibilité d'apporter dans le cadre des indications des plans et spécifications des CCTP du projet, toutes les modifications qui lui paraîtront souhaitables, tant du point de vue technique qu'architectural. L'entreprise devra adapter et modifier ses documents, et proposer des solutions satisfaisantes pour obtenir une approbation sans réserve de la part de l'architecte. 2.4 MODE D'EXÉCUTION DES OUVRAGES Tous les ouvrages de serrurerie seront exécutés avec le plus grand soin. La section des profilés sera déterminée pour résister à un usage normal correspondant à celui auquel il est destiné, le M aître d'oeuvre se réservant le droit d'exiger, sans changement de prix toutes modifications justifiées par une insuffisance des sections profilées. Les assemblages d'angles seront soigneusement ajustés. Les assemblages soudés électriquement ne devront comporter aucune trace de soudure en saillie. Toutes les vis employées pour les parties démontables devront affleurer la pièce démontable. Les pattes à scellement devront être suffisamment longues pour assurer une parfaite finition de l'ouvrage. La protection antirouille des pièces devra permettre l'application des peintures définitives. Les parties assemblées seront obligatoirement protégées avant leur assemblage. L'entrepreneur est tenu de se rapprocher du LOT PEINTURE pour la détermination de la concordance. Les ouvrages seront mis en place par le présent lot avec toutes les pattes à scellement ou autres systèmes de fixations nécessaires à la fixation de ces ouvrages dans la maçonnerie. ESEB - Economie de la construction Page : 10

12 L'emploi du plâtre et du ciment prompt est interdit pour les scellements, ces derniers doivent être effectués au mortier de ciment. Tous les systèmes de scellement devront être soumis à l'approbation du M aître d'oeuvre et du Bureau de Contrôle, les scellements dans les parties béton pouvant être faits par chevilles auto-foreuses et boulonnage. Les pattes à scellement devront être réparties afin d'assurer une parfaite rigidité des ouvrages. Elles auront une longueur de 100 mm pour scellement dans les matériaux agglomérés et 70 mm pour les scellements dans des bétons banchés, armés ou non. 2.5 EXÉCUTION DES TRAVAUX Approbation des plans : tous les plans, détails, croquis que l'entrepreneur du présent lot devra établir, devront être soumis pour accord à l'architecte et au Bureau de contrôle. Chaque entreprise devra tenir compte, dans l'établissement de son offre forfaitaire, de tous légers ouvrages, raccords, tranchées, percements, scellements, trous, refouillements, calfeutrements à toutes hauteurs et de toutes natures, toutes fixations, en un mot tous travaux complémentaires, accessoires et annexes à l'ouvrage principal. Toutefois les trous et percements dans le béton armé qui n'auront pu être réservés par l'entreprise de GROS-OEUVRE, en raison du retard d'une entreprise de second oeuvre dans la communication des réservations, seront exécutés par l'entrepreneur de maçonnerie, sous sa propre responsabilité, mais aux frais de l'entreprise intéressée. 2.6 QUALITÉ DES MATÉRIAUX Les matériaux doivent être de la meilleure qualité, travaillés et mis en oeuvre conformément aux règles de l'art. Ils peuvent en cas de surprise, de mauvaise qualité ou de malfaçons, être refusés par l'architecte ou son délégué. Ils seront alors remplacés par l'entrepreneur et à ses frais, y compris toutes sujétions que ce remplacement comporterait et ce jusqu'à la réception définitive. Les pièces métalliques de serrurerie seront traitées, à leur mise en oeuvre, d'une couche d'antirouille après dégraissage et brossage de surface. 2.7 ÉLÉMENTS À INTÉGRER L'entrepreneur doit la fourniture et la pose des douilles auto-foreuses, chevilles et systèmes de fixation non incorporés au GROS-OEUVRE. Il doit la fourniture seule et les plans d'implantation des rails et douilles à intégrer dans le GROS-OEUVRE. Il doit fournir tous les dispositifs de fixation particuliers, les poser, les régler et surveiller les scellements réalisés par l'entrepreneur de GROS-OEUVRE. ESEB - Economie de la construction Page : 11

13 Les pattes à scellement devront être suffisamment longues pour assurer une parfaite fixation des ouvrages. Après pose et réglage, scellement et calfeutrement seront assurés par l'entrepreneur de GROS OEUVRE. Les éléments déplacés ou dégradés seront remis en place ou remplacés aux frais de l'entrepreneur de GROS-OEUVRE. 2.8 RÉSISTANCE DES GARDE-CORPS Les garde-corps seront conformes à la norme NF-P et dimensionnés suivant les efforts précisés selon la norme NF-P , à savoir : résistance 100 KN/ml appliqués à 1,00 m de hauteur. La note de calcul est à communiquer au bureau de contrôle pour approbation et validation. La résistance de la poussée doit être justifiée par rapport à un effort de 130 dan ou 40 dan/ml dès que la longueur du garde-corps dépasse 3,00 m. De plus un essai de résistance au choc mou doit être prévu, en l'absence de justification par un PV. 2.9 SURFACES DES VENTILATIONS Dans le cas ou il est demandé une section de ventilation, il est précisé que la section indiquée est toujours la section nette. L'entrepreneur devra prévoir les dimensions brutes de son ouvrage en conséquence VÉRIFICATIONS ET RÉGLAGES Après mise en place, scellement et calfeutrement de ses ouvrages, l'entrepreneur procède : - à la vérification de l'équerrage des cadres et de leur planimétrie, - à la vérification des jeux entre dormant et ouvrant, et du fonctionnement des ouvrages de condamnation, - au contrôle des joints d'articulation et de rotation et à leur graissage éventuel, - aux retouches de protection par peinture s'il y a lieu, - aux réglages des ouvrants SERRURES DE CHANTIER Toutes les portes seront équipées de serrure de sûreté à canon ou à goupilles, pendant la durée du chantier, jusqu'au jour de la réception des travaux. Les clés seront en nombre suffisant pour les différents intervenants du chantier. ESEB - Economie de la construction Page : 12

14 2.12 QUINCAILLERIES Les quincailleries seront de première qualité avec label NF-SNFQ. Dans la majorité des cas, les articles de quincaillerie sont définis dans chaque ouvrage et l'entrepreneur devra établir sa proposition avec les articles précisés dans le présent devis. ESEB - Economie de la construction Page : 13

15 3 DESCRIPTION DES OUVRAGES 3.1 BLOC PORTE MÉTALLIQUE ISOLANT Fourniture et pose de porte métallique isolante, comprenant : - Huisserie ou cadre murailler en acier apprêté. L'huisserie sera équipée d'un joint caoutchouc pour isolation thermique et feuillure permettant de recevoir une porte de 52 mm d'épaisseur. - Porte de 52 mm d'épaisseur à recouvrement composée de 2 parements en tôle d'acier galvanisée d'épaisseur 75/100è reliés par un cadre rigide. L'âme isolante et coupe-feu sera constituée d'un complexe absorbant. Porte garantie stable en ambiance différentielle. La porte sera équipée : - D'un joint d'étanchéité périphérique néoprène, d'un seuil et d'une plinthe rejet d'eau en aluminium. - Ferrage par 4 paumelles avec goujon en acier. - Serrure de sûreté à cylindre européen, sur organigramme défini avec le M aître d'ouvrage. - Bouton moleté côté intérieur pour local poubelles et barre anti-panique pour local chaufferie. - Garniture comprenant béquille double sur plaques en aluminium. - 1 ferme-porte hydraulique avec bras à coulisse sur chaque vantail. - L'ensemble huisserie et porte sera livré avec une peinture de finition aux résines époxy, coloris au choix de l'architecte. * Bloc-porte métallique 1 vantail, dimensions de 1,10 x 2,10 m ht.. Résistance au feu : CF ½ heure.. Thermique : coefficient U = 2,0 W/m².K.. Étanchéité air/eau/vent : A3-EE-VE. Localisation : porte ex térieure sur local chaufferie. * Bloc-porte métallique 1 vantail, dimensions de 1,10 x 2,10 m ht.. Résistance au feu : sans objet.. Thermique : coefficient U = 2,0 W/m².K.. Étanchéité air/eau/vent : A3-EE-VE. Localisation : porte ex térieure sur local poubelles. ESEB - Economie de la construction Page : 14

16 3.2 GARDE-CORPS MÉTALLIQUE VITRÉ Garde-corps extérieur complet comprenant notamment : - M ontants verticaux en tubes creux carrés ou rectangulaires, avec platines soudées en partie basse, fixation par boulons et chevilles autoforeuses dans muret, à espaces variables, selon étude de l'entreprise. - M ain-courante haute en tubes creux carrés ou rectangulaires. - Lisses hautes et basses formant cadre pour prise en feuillure de panneau vitré. - Remplissage panneau vitré, verre de sécurité pour protection au vide. - Hauteur totale du garde-corps (allège béton du serrurerie) : 1,30 m au-dessus du sol fini. - Y compris toutes les façons telles que coupes, percement de trous, ajustage, soudures, ouvrages serruriers accessoires et visseries acier inox, fixations, etc... - Traitement anti-corrosion et finition des ouvrages acier : sablage, métallisation au zinc 80 microns et thermo-laquage en usine épaisseur minimale 80 microns. Coloris au choix de l'architecte selon palette à présenter dans la gamme RAL. - Garde-corps livrés finis d'usine avec protection à enlever en fin de chantier. - NOTA : ces garde-corps seront posés au plus tôt pour assurer la protection au vide pendant le chantier. - Les garde-corps seront conformes à la norme N.F.P et dimensionnés suivant les efforts précisés selon la norme NF-P , à savoir : résistance 100 KN/ml appliqués à 1,00 m de hauteur. La note de calcul est à communiquer au bureau de contrôle pour approbation et validation. De plus un essai de résistance au choc mou doit être prévu, en l'absence de justification par un PV. - Exécution et dimensions : principes selon plans architecte, détails à préciser par l'entreprise. Localisation : garde-corps en périphérie des terrasses accessibles, selon plans et façades architecte. 3.3 BRISE SOLEIL EN FAÇADE Réalisation de brise soleil, ouvrage complet comprenant notamment : - Ossature porteuse en profil d'aluminium ou acier laqué, avec platines soudées, fixation boulons et chevilles autoforeuses dans la structure béton. - Remplissage lame bois, inclinaison et espacement suivant détail architecte. - Habillage des rives par bandeaux aluminium ou métal laqué. - Y compris toute ossature complémentaires, ancrages, découpe et assemblages, contreventement, et toutes sujétions d'exécution. - Y compris toutes les façons telles que coupes, percement de trous, ajustage, soudures, ouvrages serruriers accessoires, fixations, etc... - Tous ouvrages en acier, protection par métallisation et peinture thermodurcissable en atelier (pas de finition au lot FACADES). ESEB - Economie de la construction Page : 15

17 - L'ensemble des bois aura subi un traitement de préservation pour extérieur (ouvrage non peint). Ensemble des bois traité en autoclave classe 4. Fournir certificat de traitement classe 4 minimum. * Dimensions et configuration suivant plans, façades et détails architecte. * Sections des éléments suivant plan de détails architecte et exigences de rigidité de l'ouvrage. Localisation : brise-soleil filant au-dessus des baies en façade Sud. 3.4 MAIN COURANTE Tube creux formant main courante, y compris écuyers de fixation, extrémités bouchonnées, parties droites et rampantes. Y compris prolongement sur palier de 30 cm par rapport au nez de marche. Protection : sablage et métallisation, finition thermo-laquage en usine, coloris au choix de l'architecte dans la gamme RAL. * Tube acier diamètre 50 mm. Localisation : contre façade Ouest au droit de l'escalier ex térieur, en remplacement de la main-courante existante déposée pour permettre les travaux de bardage. 3.5 ÉCHELLE MOBILE Échelle aluminium avec crochets en tête et ferrure porte-cadenas au pied. Patin caoutchouc antidérapant aux extrémités. Tringles d'accrochage en fer rond de 20 mm en U avec queue de carpe aux extrémités pour scellement. En partie basse collier à scellement avec charnière et porte-cadenas. Cadenas fer noir et chaînette : 2 clés. Localisation : pour accès technique en toiture depuis le local VMC, selon plans architecte. 3.6 ÉCHELONS MÉTALLIQUES D'ACCÈS Échelle constituée par deux montants en fer plat 40 x 8. Barreaudage en acier rond : diamètre 30 mm tous les 250 mm. Fixation au mur par pattes en plat de 30 x 10, tous les 1 mètre. ESEB - Economie de la construction Page : 16

18 En partie haute, crosse amovible en fer rond de 25 mm placée latéralement. Lisses de maintien latérales de part et d'autre. Protection par galvanisation en atelier (pas de finition au lot peinture). Localisation : accès fosse ascenseur, selon plans architecte. 3.7 GRILLE DE VENTILATION Grille préfabriquée à partir de profils métalliques en acier galvanisé, comprenant : - 1 cadre en profil cornière. - 1 ensemble démontable formé d'un cadre et d'une grille en élément de profil chevron pare-pluie spécial. - Grille laiton pare-insectes et anti-rongeurs. - Fixation par pattes avec chevilles et vis. * Protection métallisation et thermolaquage. Localisation : selon plans et indications du BET, notamment pour ventilation haute et basse du local OM et chaufferie. ESEB - Economie de la construction Page : 17

19 4 OPTION SUPPRESSION GARDE-CORPS MÉTALLIQUE VITRÉ M oins-value pour suppression de garde-corps extérieur remplissage panneau vitré, prévu en solution de base à l'article 1.2 "GARDE-CORPS M ÉTALLIQUE VITRÉ" et remplacement par garde-corps avec remplissage panneau métallique perforé décrit à l'article suivant. Localisation : suppression garde-corps vitré en périphérie des terrasses accessibles, selon plans et façades architecte. 4.2 GARDE-CORPS MÉTALLIQUE AVEC REMPLISSAGE MÉTAL Garde-corps extérieur complet comprenant notamment : - M ontants verticaux en tubes creux carrés ou rectangulaires, avec platines soudées en partie basse, fixation par boulons et chevilles autoforeuses dans muret, à espaces variables, selon étude de l'entreprise. - M ain-courante haute en tubes creux carrés ou rectangulaires. - Remplissage en tôle acier perforée dans cadre métal avec pare close. - Hauteur totale du garde-corps (allège béton du serrurerie) : 1,30 m au-dessus du sol fini. - Y compris toutes les façons telles que coupes, percement de trous, ajustage, soudures, ouvrages serruriers accessoires et visseries acier inox, fixations, etc... - Traitement anti-corrosion et finition des ouvrages acier : sablage, métallisation au zinc 80 microns et thermo-laquage en usine épaisseur minimale 80 microns. Coloris au choix de l'architecte selon palette à présenter dans la gamme RAL. - Garde-corps livrés finis d'usine avec protection à enlever en fin de chantier. - NOTA : ces garde-corps seront posés au plus tôt pour assurer la protection au vide pendant le chantier. - Les garde-corps seront conformes à la norme N.F.P et dimensionnés suivant les efforts précisés selon la norme NF-P , à savoir : résistance 100 KN/ml appliqués à 1,00 m de hauteur. La note de calcul est à communiquer au bureau de contrôle pour approbation et validation. De plus un essai de résistance au choc mou doit être prévu, en l'absence de justification par un PV. - Exécution et dimensions : principes selon plans architecte, détails à préciser par l'entreprise. Localisation : garde-corps en périphérie des terrasses accessibles, selon plans et façades architecte. ESEB - Economie de la construction Page : 18

20 MAÎTRE D OUVRAGE : COMMUNE DE BIVIERS OPÉRATION : Extension d un restaurant scolaire et construction d une salle multi-activités à BIVIERS (38) DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE LOT 11 - MÉTALLERIE SERRURERIE Architecte : Mireille BONNAZ La Chaz - Cidex 833 bis ARVILLARD Tél Tcp Bureau Structure : CEBEA 15, av. Général Champon GRENOBLE Tél Tcp Bureau Fluides : GTI 141, rue des Alliés GRENOBLE Tél Tcp Grenoble, MARS 2012

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. ATELIERS COMMUNAUX EXTENSION ET REHABILITATION Rue des Brelles 56200 - LA GACILLY

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. ATELIERS COMMUNAUX EXTENSION ET REHABILITATION Rue des Brelles 56200 - LA GACILLY CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LA GACILLY MAIRIE Rue de l Hôtel-de-Ville 56200 - LA GACILLY Tél. 02.99.08.10.18 - Fax 02.99.08.25.38 ATELIERS COMMUNAUX

Plus en détail

! "# $ "%& & *+ *!1 '() /.2( + (/(, 2,2 )5 0120 "$62!, 75., "#8%% "#9$%!&%#'%(988)(*+,-&%#'%("%:"9 &%#'%('9)#9*+,-&%#'%%'()$%.,&,2;3,<4.

! # $ %& & *+ *!1 '() /.2( + (/(, 2,2 )5 0120 $62!, 75., #8%% #9$%!&%#'%(988)(*+,-&%#'%(%:9 &%#'%('9)#9*+,-&%#'%%'()$%.,&,2;3,<4. ! "# $ "%& & '() *+ *,!+-).(/0-!1 % *! "#$#%!&%#'%((")##*+,-&%#'%((")##.,&/01, 2-344 /.2( + (/(, 2,2 )5 0120 "$62!, 75., "#8%% "#9$%!&%#'%(988)(*+,-&%#'%("%:"9 &%#'%('9)#9*+,-&%#'%%'()$%.,&,2;3,

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 07 : METALLERIE - SERRURERIE Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET OCT 2009 09.007.PRO.CCTP.24.04.2009 Métallerie - Serrurerie - 1 / 10 7 LOT 07 METALLERIE -

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 1 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND

LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 1 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 1 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 2 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND

Plus en détail

"Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO"

Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO Département de l'hérault commune de Montpellier CEMAGEF Groupement de Montpellier Domaine de Lavalette 361 rue jean François Breton 34196 Montpellier C.C.T.P. "Construction d'un Laboratoire sec sur la

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot n 03 Menuiseries Aluminium - Serrurerie Sté d ARCHITECTURE BOITTE Agence de

Plus en détail

MENUISERIE METALLIQUE-SERRURERIE

MENUISERIE METALLIQUE-SERRURERIE Référence : 11-14-00 MENUISERIES METALLIQUES - SERRURERIE Page 8-1 MENUISERIE METALLIQUE-SERRURERIE MENUISERIE METALLIQUE-SERRURERIE 1 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES SERRURERIE 3 PRESTATIONS GÉNÉRALES À LA

Plus en détail

CCTP REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 08 SERRURERIE - METALLERIE. Altitude 2040 m - 73620 - LES SAISIES

CCTP REGIE DES SAISIES. Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat. Lot N 08 SERRURERIE - METALLERIE. Altitude 2040 m - 73620 - LES SAISIES Espace Cristal 73620 LES SAISIES Bâtiment de commande amont du télésiège de Bellastat Altitude 2040 m - 73620 - LES SAISIES CCTP ECONOMISTE : DIDIER BOULANGER 73600 MOUTIERS Portable : 06 62 37 63 50 -

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Programme des Nations Unies pour le Développement ANNEXE CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : ESCALIER METALLIQUE DE SECOURS SUR LA FACADE POSTERIEURE DE L IMMEUBLE LOSONIA

Plus en détail

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 1.1 - Objet 1.2 - Qualification 1.3 - Offre 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 2.0 Mobilier d archivage fixe 2.1 Meuble à plan 2.2 Armoire à produits dangereux 2.3

Plus en détail

LOT N 4 - SERRURERIE. GNAT INGENIERIE BUREAU D'ETUDES 5, rue de l'hospice

LOT N 4 - SERRURERIE. GNAT INGENIERIE BUREAU D'ETUDES 5, rue de l'hospice GNAT INGENIERIE BUREAU D'ETUDES 5, rue de l'hospice 62300 LENS Tél. : 03 21 67 44 01 Fax. : 03 21 43 72 14 Dossier n 14-62-016M Salle 20x15 - NOYELLES-GODAULT Centre Léo Lagrange, rue Victor Hugo 62950

Plus en détail

Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE CHAMBORD 41500 SAINT DYE SUR LOIRE

Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE CHAMBORD 41500 SAINT DYE SUR LOIRE Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE CHAMBORD 41500 SAINT DYE SUR LOIRE Opération : REAMENAGEMENT DE LA MAISON DE LOIRE DU LOIR ET CHER A SAINT DYE SUR LOIRE C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

5.1 5.2 MENUISERIE METALLIQUE 5_200 1

5.1 5.2 MENUISERIE METALLIQUE 5_200 1 code uts résumé 5.1 5.2 MENUISERIE METALLIQUE 5_200 1 U PORTE DE PASSAGE EN ACIER GALVANISÉ LAQUÉ D UN VANTAIL ET VINYLES DÉCORATIFS P.1.1.A (et "s", "*", "s*") 22 5_200 2 5_200 3 Fourniture et pose de

Plus en détail

Lot n 05 SERRURERIE EXTERIEURE

Lot n 05 SERRURERIE EXTERIEURE Lot n 05 SERRURERIE EXTERIEURE 05.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 2 05.2 TEXTES ET REGLEMENTS... 2 05.3 PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES... 2 05.4 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES... 3 05.4.1 GENERALITES... 3 05.4.2 SERRURERIE...

Plus en détail

LOT 10 SERRURERIE - METALLERIE

LOT 10 SERRURERIE - METALLERIE CCTP PRO CONSTRUCTION DE DEUX GYMNASES KERRAOUL A PAIMPOL Page 1 A - GENERALITES 1 - DOCUMENTS TECHNIQUES DE REFERENCE Les ouvrages, matériaux, mise en oeuvre seront conformes aux règles de l'art, D.T.U.,

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

LOT N 07 - SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 07 - SERRURERIE SOMMAIRE LOT N 07 - SERRURERIE SOMMAIRE CHAPITRE I PRESCRIPTIONS TECHNIQUES GENERALITES 1.1 DEFINITION DES PRESTATIONS DU LOT 1.2 DOCUMENTS DE REFERENCES 1.3 PROVENANCE ET QUALITE DES MATERIAUX 1.4 SPECIFICATIONS

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE - page 1/5 LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

Lot n 02 - MENUISERIES

Lot n 02 - MENUISERIES Ville de SAINT-AUNES RENOVATION DU MAZET FOBIS RUE LOUIS TRIBLE Dossier de Consultation des Entreprises CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Avril 2014 Lot n 02 - MENUISERIES MAITRE DʼOUVRAGE MAITRE

Plus en détail

LOT N 5 SERRURERIE NOVEMBRE 2011

LOT N 5 SERRURERIE NOVEMBRE 2011 SELARL LEGENDRE Architecte dplg 23 rue du Docteur Michel Gibert 28000 CHARTRES legendre@joel-legendre-archi.com Tél. : 02.37.84.00.40 Fax. : 02.37.84.00.41 CREATION D'UN GITE DE GROUPE Dossier n 349 Adresse

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

CCTP Lot n 09 - Serrurerie Page 1 / 6 DOMATS- Maison de Santé pluridisciplinaire D.C.E. JANVIER 2015 avec prise en compte remarques M. de lʼ O.

CCTP Lot n 09 - Serrurerie Page 1 / 6 DOMATS- Maison de Santé pluridisciplinaire D.C.E. JANVIER 2015 avec prise en compte remarques M. de lʼ O. CCTP Lot n 09 - Serrurerie Page 1 / 6 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) LOT n 09 SERRURERIE SOMMAIRE CHAPITRE 0 - GENERALITES...1 Art. 0. 1 - Etendue des travaux... 1 CHAPITRE 1 PRESCRIPTIONS

Plus en détail

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières SCI RUE DE LILLE - MONT SAINT MARTIN 102C rue Amelot 75011 PARIS 11 Construction d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de 100 lits et places Rue de Lille 54350 MONT SAINT MARTIN

Plus en détail

Construction d un Centre Technique Municipal SARZEAU Page 1 sur 15 SOMMAIRE 12 SERRURERIE-METALLERIE... 3 12.1 PRESCRIPTIONS GENERALES...

Construction d un Centre Technique Municipal SARZEAU Page 1 sur 15 SOMMAIRE 12 SERRURERIE-METALLERIE... 3 12.1 PRESCRIPTIONS GENERALES... Construction d un Centre Technique Municipal SARZEAU Page 1 sur 15 SOMMAIRE 12 SERRURERIE-METALLERIE... 3 12.1 PRESCRIPTIONS GENERALES... 3 12.2 PRESCRIPTIONS PARTICULIERES... 5 12.2.1 CONSISTANCE DES

Plus en détail

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES DEPARTEMENT DU NORD RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES VILLE DE SAINT AMAND LES EAUX Maitre d ouvrage : A.M.O. : Architecte : Bureau d études : Economiste : OGEC NOTRE DAME

Plus en détail

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX MAITRE D OUVRAGE 29, Rue Frédéric CHOPIN 26000 VALENCE MSA CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 02 CHARPENTE BOIS - ARCHITECTE BET STRUCTURE / ECONOMIE / FLUIDES Cabinet d'architecture Olivier

Plus en détail

Aménagement des Locaux de la Maison de Santé Rue de lʼ église 89150 DOMATS

Aménagement des Locaux de la Maison de Santé Rue de lʼ église 89150 DOMATS CCTP Lot n 02 Charpente - Ossature Bois - Bardage Bois Page 1 / 6 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT n 02 CHARPENTE OSSATURE BOIS

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

Terminologie et définitions

Terminologie et définitions IV.70 OUVERTURES EXTÉRIEURES IV.701.1 IV.701 TERMINOLOGIE ET DÉFINITIONS RELATIVES AUX FENÊTRES ET PORTES EXTÉRIEURES IV.701.1 Terminologie et définitions extrémités inférieure et supérieure de la porte

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

L ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON NATALE DE COLETTE DITE «ASSOCIATION LA MAISON DE COLETTE» 4 CITÉ GRISET 75011 PARIS OPÉRATION

L ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON NATALE DE COLETTE DITE «ASSOCIATION LA MAISON DE COLETTE» 4 CITÉ GRISET 75011 PARIS OPÉRATION L ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON NATALE DE COLETTE DITE «ASSOCIATION LA MAISON DE COLETTE» 4 CITÉ GRISET 75011 PARIS OPÉRATION RESTAURATION ET RÉUTILISATION DE LA MAISON NATALE DE COLETTE

Plus en détail

DPGF MARCHE LOT 120 - PEINTURE

DPGF MARCHE LOT 120 - PEINTURE GENERALITES Tous les ouvrages devront être principalement conformes aux exigences en vigueur : des textes législatifs et règlementaires, DTU, normes, règles techniques, traitant de la construction et tout

Plus en détail

Les portes intérieures

Les portes intérieures Les portes intérieures TECHNOLOGIE 2è DEGRE Wilmotte Bernard Institut Saint-Joseph de Saint Hubert Généralités 2 Description 2 Relevé des dimensions 3 Les genres de portes 3 Systèmes de suspension ou de

Plus en détail

PARC IMPERIAL RENOVATION DE LOCAUX

PARC IMPERIAL RENOVATION DE LOCAUX PARC IMPERIAL RENOVATION DE LOCAUX MAÎTRISE D 'OUVRAGE ETABLISSEMENT SCOLAIRE DU PARC IMPERIAL 2 Avenue Paul Arène 06 050 NICE cedex MAÎTRISE D'OEUVRE ARCHITECTE BET FLUIDES ELEC Eric SANSOË Architecte

Plus en détail

Variations autour de motifs entre barreaux

Variations autour de motifs entre barreaux Variations autour de motifs entre barreaux GARDE-CORPS ALUMINIUM 2 CORAL est un concept de garde-corps en aluminium composé de barreaux entre lesquels peuvent venir se glisser des motifs existants ou à

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 07

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

LOT 08 MENUISERIE ALUMINIUM / SERRURERIE

LOT 08 MENUISERIE ALUMINIUM / SERRURERIE MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE PHALSBOURG CONSTRUCTION DE DEUX COURTS DE TENNIS COUVERTS Rue de Sarreguemines - 57370 PHALSBOURG DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) LOT 08 MENUISERIE ALUMINIUM

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201.

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201. MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO 1, cours du général de Gaulle CS 40201 33175 Gradignan CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché à procédure

Plus en détail

REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES

REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES FS131170 MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES DCE - INDICE A Mai 2014 C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 3 Charpente

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

D30 / C30. La sécurité selon votre style

D30 / C30. La sécurité selon votre style / C30 La sécurité selon votre style La sécurité selon votre style Les portes blindées C 30 et D 30 constituent un choix particulièrement indiqué pour les bâtiments neuf parce qu elles offrent des particularitées

Plus en détail

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20.

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. MAITRE D'OUVRAGE HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. Construction d'un ensemble de 6 logements à SAINT MARCELLIN (38160) Dossier de consultation des entreprises : JUILLET

Plus en détail

Palieris. Palieris G 351. Bloc-porte blindé. An ASSA ABLOY Group company. Conforme à la NOUVELLE CERTIFICATION a2p Blocs-Portes Bloc-porte a2p BP 1

Palieris. Palieris G 351. Bloc-porte blindé. An ASSA ABLOY Group company. Conforme à la NOUVELLE CERTIFICATION a2p Blocs-Portes Bloc-porte a2p BP 1 Palieris Bloc-porte blindé Palieris G 351 Modèle présenté : avec option entrebâilleur manuel Conforme à la NOUVELLE CERTIFICATION a2p Blocs-Portes Bloc-porte a2p BP 1 An ASSA ABLOY Group company Bloc-porte

Plus en détail

Réussir l assemblage des meubles

Réussir l assemblage des meubles Réussir l assemblage des meubles Assemblages en ligne Systèmes d accrochage de meuble LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les différents types d assemblage Les assemblages en angle ou en croix permettent

Plus en détail

Lot N 08 METALLERIE SERRURERIE. METALLERIE SERRURERIE. 1 GENERALITES. PRO MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale

Lot N 08 METALLERIE SERRURERIE. METALLERIE SERRURERIE. 1 GENERALITES. PRO MOISSY CRAMAYEL - Construction d'une Cuisine centrale A METALLERIE SERRURERIE. 1 GENERALITES 1.1 PRESENTATION DU PROJET 1.1.1 OBJET DU PRESENT DOCUMENT Ce document a pour but de définir l ensemble des travaux du lot N 8 Métallerie serrurerie, nécessaire à

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE DE SERVICES Achat de locaux modulaires Cahier des Clauses Techniques Particulières Désignation de la personne publique contractante : Commune Saint-Pathus 6 rue Saint-Antoine 77178 SAINT-PATHUS

Plus en détail

Grilles de défense - Garde-corps - Balcons - Portails et clôtures Oeil de boeuf - Marquise - Barres d appui - Mains courantes - Etendoir - Grilles

Grilles de défense - Garde-corps - Balcons - Portails et clôtures Oeil de boeuf - Marquise - Barres d appui - Mains courantes - Etendoir - Grilles Grilles de défense - Garde-corps - Balcons - Portails et clôtures Oeil de boeuf - Marquise - Barres d appui - Mains courantes - Etendoir - Grilles ouvrantes Fabrication française standard et sur mesure

Plus en détail

LOT 8 MENUISERIE EXTERIEURE / SERRURERIE

LOT 8 MENUISERIE EXTERIEURE / SERRURERIE AMENAGEMENT DE L OFFICE DU TOURISME DE PUYLAURENS MAÎTRE D OUVRAGE : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE SOR ET AGOUT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 8 MENUISERIE EXTERIEURE / SERRURERIE Office du

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2

LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2 LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2 02.01 PRESCRIPTIONS...2 02.01.01 Prescriptions réglementaires...2 02.01.02 Qualité des bois...2 02.02 NOTE DE CALCULS ET PLANS...2 02.03

Plus en détail

PDS (Plaque de Distance de Sécurité)

PDS (Plaque de Distance de Sécurité) PDS (Plaque de Distance de Sécurité) La plaque de distance de sécurité est prévue pour respecter la distance règlementaire entre le conduit et son environnement direct. Elle peut être utilisée pour toutes

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 03 : CHARPENTE OSSATURE BOIS Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Charpente ossature bois - 1 / 11 - 3 LOT 03 CHARPENTE OSSATURE BOIS 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

CHAPITRE I : GENERALITES

CHAPITRE I : GENERALITES CHAPITRE I : GENERALITES 1.01 - GÉNÉRALITÉS L'Entrepreneur du présent lot devra prévoir tous les travaux indispensables, nécessaires au complet et parfait achèvement des travaux, conformément aux règles

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

LOT N 7 - MENUISERIE BOIS

LOT N 7 - MENUISERIE BOIS CCTP LOT N 7 MENUISERIE BOIS Page 1 / 1 LOT N 7 - MENUISERIE BOIS CCTP LOT N 7 MENUISERIE BOIS Page 2 / 2 SOMMAIRE LOT N 7 - MENUISERIE BOIS...1 7.1 - PRESCRIPTIONS COMMUNES TCE...3 7.2 - DOCUMENTS DE

Plus en détail

LOT N 7: ESCALIER EXTERIEUR

LOT N 7: ESCALIER EXTERIEUR MISE EN CONFORMITE ACCESSIBILITE DU PARKING, DU BATIMENT D ACCUEIL & AMENAGEMENT DES SANITAIRES BATIMENT D ACCUEIL DES PUNTAS 65 110 CAUTERETS MAÎTRE D'OUVRAGE SEM DU PONT D Espagne MAIRIE DE CAUTERETS

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 05 - Menuiseries intérieures EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007

A.P.D. 06-17. C.C.T.P. Lot n 05 - Menuiseries intérieures EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION AVRIL 2007 EXTENSION ET REAMENAGEMENT DU RESTAURANT ADMINISTRATIF DE LA DELEGATION Allée de la Boétie 33400 TALENCE LOT : ARCHITECTE DOSSIER N PHASE DATE : 06-17 AVRIL 2007 A.P.D. C.C.T.P. Lot n 05 - Menuiseries

Plus en détail

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public NORMES FRANÇAISES I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public II. Garde-corps pour terrasses techniques inaccessibles au public I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. ATELIERS COMMUNAUX EXTENSION ET REHABILITATION Rue des Brelles 56200 - LA GACILLY

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. ATELIERS COMMUNAUX EXTENSION ET REHABILITATION Rue des Brelles 56200 - LA GACILLY CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LA GACILLY MAIRIE Rue de l Hôtel-de-Ville 56200 - LA GACILLY Tél. 02.99.08.10.18 - Fax 02.99.08.25.38 ATELIERS COMMUNAUX

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes

Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur acier (en tant qu'annexe 3 de la publication SZS C2.5 «Peintures intumescentes» reconnue officiellement

Plus en détail

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ AGENCEMENT INTÉRIEUR CONCOURS EXTERNE ET INTERNE CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE NATURE DES ÉPREUVES Arrêté du 24 janvier 1992 (publié au Journal officiel du 14 février 1992) Les épreuves

Plus en détail

FORMULAIRE DE REPONSE

FORMULAIRE DE REPONSE Lot 1 : Item 2 : Table d Etudiant Dimensions : 70 X 50X75 cm - Piètement en tube acier carré type «serrurier» de 30X30X1.5 mm - Traverses du cadre en tube acier rectangulaire tube «serrurier» de 30X15X1.5

Plus en détail

AMIENS Logis du Roy LOT N 2 : MENUISERIES METALLIQUES / Page 1/21 SERRURERIE SOMMAIRE 1 DEFINITION DES PRESTATIONS 3 1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX 3

AMIENS Logis du Roy LOT N 2 : MENUISERIES METALLIQUES / Page 1/21 SERRURERIE SOMMAIRE 1 DEFINITION DES PRESTATIONS 3 1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX 3 AMIENS Logis du Roy LOT N 2 : MENUISERIES METALLIQUES / Page 1/21 SOMMAIRE 1 DEFINITION DES PRESTATIONS 3 1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX 3 1.2 PRESTATIONS PREVUES AU PRESENT LOT 3 1.2.1 Travaux 3 1.2.2 Prototype

Plus en détail

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20.

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. MAITRE D'OUVRAGE HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. Construction de 15 villas locatives «L'Allée du Parc» Dossier de Consultation des Entreprises :JANVIER 2015 C.C.T.P.

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

Lot : Bât 06 Menuiserie - Serrurerie

Lot : Bât 06 Menuiserie - Serrurerie Dossier DCE Décembre 2011 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) DEPARTEMENT de SEINE SAINT DENIS SIRESCO Site de production 68, rue GALLIENI 93000 BOBIGNY Maître d Ouvrage : SIRESCO 15,

Plus en détail

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20.

MAITRE D'OUVRAGE. HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. MAITRE D'OUVRAGE HABITAT DAUPHINOIS 20 rue Balzac 26000 VALENCE Tél : 04.75.44.92.20. Construction de 13 villas Dossier de consultation des entreprises : DECEMBRE 2014 C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre. www.designproduction.fr

Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre. www.designproduction.fr Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre www.designproduction.fr PROFILS DE SOL ALUMINIUM SYSTÈME DE GARDE CORPS EN VERRE Les profils pour les serruriers, métalliers, miroitiers Nous disposons

Plus en détail

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015 MAÎTRE D OUVRAGE : MAIRIE DU MONÊTIER LES BAINS PLACE NOVALESE - 05 220 LE MONETIER LES BAINS Téléphone : 04 92 24 40 04 - Télécopie : 04 92 24 52 18 monetier@monetier.com APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE

Plus en détail

G TRAVAUX DE MENUISERIE

G TRAVAUX DE MENUISERIE ARRET TECHNIQUE 2009 N/O THALASSA G TRAVAUX DE MENUISERIE G.1 construction et remplacement de la partie du meuble de la cafetéria : intégration de 2 réfrigérateurs Localisation : cafeteria partie arrière

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

[LES portes de hall DECAYEUX ]

[LES portes de hall DECAYEUX ] [LES portes de hall DECAYEUX ] LE CONCEPT Global Hall 107 [Vision] LES EN TÔLE PLIÉE [ GLOBAL HALL ] Vision Quatre modèles dans cette série réalisés à partir d un bloc porte plié, usiné et traité. Cette

Plus en détail

BATIMENT COLLECTIF CCTP LOT 16 : SERRURERIE

BATIMENT COLLECTIF CCTP LOT 16 : SERRURERIE 22 rue Jules Labat 64100 BAYONNE Résidence Louis Lejeunes 16 Rue Durin 33520 BRUGES BATIMENT COLLECTIF CCTP LOT 16 : SERRURERIE PHASE INDICE DATE MODIFICATION DCE A 14/02/2014 DCE B 07/03/2014 Modifications

Plus en détail