chaux les solutions Lafarge Chaux blanches

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "chaux les solutions Lafarge Chaux blanches"

Transcription

1 chaux les solutions Lafarge Chaux blanches

2 Chaux hydrauliques et naturelles une gamme complète Naturelles, transparentes, les chaux hydrauliques Lagarge sont parfaitement adaptées à la rénovation des bâtis anciens. Leurs nombreuses et exceptionnelles qualités en font une matière première d exception pour tous les travaux liés à la préservation et la sauvegarde du patrimoine. LAFARGE 3

3 Les solutions chaux blanches Lafarge, chaufournier depuis 1833 L histoire du leader mondial des matériaux de construction débute en 1833, en France au cœur de l Ardèche avec le développement de la Chaux Hydraulique Naturelle. L essor du groupe Lafarge provient alors du bassin méditerranéen. En 1864, Lafarge obtient le contrat du siècle en Égypte : tonnes de chaux hydraulique naturelle pour la construction des jetées et berges du Canal de Suez. La chaux, un matériau ancestral La chaux est avec le plâtre, l un des plus anciens et des plus universels matériaux de construction. Qu est-ce que la chaux? Église Sainte-Florence à Paron (89) Une matière première d exception L Usine de Cruas a recours au gisement de la carrière de Saint-Victor, implantée en Ardèche, qui a la particularité d offrir une matière première d exception. Une pierre calcaire blanche naturellement exempte d oxydes métalliques (fer) offrant ainsi aux chaux Lafarge une grande blancheur. Une juste proportion naturelle de calcaire et de silice dotant les chaux Lafarge d une forte teneur en chaux libre offrant ainsi des caractéristiques aériennes au mortier de chaux. L usine de chaux de Cruas : plus de 150 ans d expertise Fondée en 1858 par la famille Vallette-Viallard, l usine de Cruas intègre le Groupe Lafarge en Depuis 1984, l usine se consacre exclusivement à la production de Chaux Hydrauliques Naturelles pour la construction. Modernisé en 1999, ce site est l un des premiers producteurs français de chaux hydraulique. Lafarge a conservé toute la maîtrise et le savoir-faire de la fabrication de la Chaux Hydraulique Naturelle acquise au fil des siècles et reste aujourd hui un chaufournier de premier plan en France avec son usine de chaux de Cruas. Une usine exemplaire pour la protection de la biodiversité. Cruas a été retenue par Lafarge pour y tester la biodiversité avec le WWF International. L intérêt global du site est qualifié de fort, du fait des espèces identifiées tant au niveau de la faune que des types d habitats. Une usine certifiée ISO 9001 pour la Qualité depuis 2003 et ISO pour l Environnement depuis laboratoires contrôlent la qualité des produits en cours de fabrication et la conformité et régularité des produits finis. Usine de Cruas (07) Du XIIe au XIXe siècle, la chaux connut son heure de gloire dans le bâtiment. Aujourd hui, la chaux revient en force dans le cadre de la sauvegarde du patrimoine bâti. Les chaux de construction sont régies par la norme NF EN Les Chaux Aériennes (CL ou DL) : produites à base de calcaire pur (> 90 %), elles sèchent très lentement au contact de l air et doivent donc être utilisées en milieux secs. Les Chaux Hydrauliques Naturelles (NHL) : produites par calcination de calcaire plus ou moins siliceux, les NHL ont la propriété de faire prise en présence d eau et de durcir au contact de l air. Selon la composition du calcaire utilisé pour leur fabrication, elles peuvent avoir des propriétés aériennes plus ou moins importantes. Les Chaux Hydrauliques (HL) : liants hydrauliques fabriqués par mélange de chaux et d autres matériaux (clinker, ciment, adjuvant...). Les Chaux Formulées (FL) : liants obtenus par mélange de chaux (aérienne ou hydraulique) et de matériaux ajoutés. Le terme chaux désigne les produits issus de la calcination du calcaire. On la trouve sous forme de chaux éteinte pouvant être aérienne ou hydraulique naturelle. Ces deux types de chaux éteintes se différencient notamment par la composition de la matière première utilisée, ainsi que dans les mécanismes de durcissement. Les 3 classes de résistance des Chaux Hydrauliques Naturelles selon la norme des chaux de construction NF EN Résistance à la compression à 28 j en MPa Chaux Aériennes NHL 2 Chaux Hydrauliques Naturelles 2 3, NHL 3,5 La classification des chaux hydrauliques naturelles est exprimée par la résistance mécanique minimale à 28 jours. NHL 5 4 LAFARGE LAFARGE 5

4 Les solutions chaux blanches Les atouts de la Chaux Hydraulique Naturelle La gamme des chaux Lafarge Respectueuse du savoir-faire des professionnels du bâtiment La chaux offre la liberté aux hommes de métier de pouvoir confectionner eux-mêmes sur chantier des recettes différentes de mortier. Respectueuse des bâtis anciens Exclusivement issue de la cuisson du calcaire, la chaux a une faible résistance mécanique qui est particulièrement adaptée aux supports anciens ou supports mixtes. Son utilisation permet d assurer la pérennité de l ouvrage.une résistance inadaptée au support pourrait engendrer des sinistres (décollement d enduit). Souple et en cohésion avec les supports Une chaux souple et élastique permet de suivre les mouvements des bâtis anciens, limitant ainsi le risque de fissures. pour favoriser l évacuation de l humidité. La chaux laisse respirer les murs en favorisant les échanges hygrométriques. Imperméable à l eau de ruissellement La chaux est imperméable aux eaux de ruissellement et protège les murs des intempéries. Esthétique et respectueuse de la tradition La transparence de la chaux blanche permet de faire ressortir les couleurs des sables locaux pour travailler les bâtis anciens dans la plus pure tradition. Agréable à mettre en œuvre La finesse de la chaux dote le mortier de chaux de qualités de mise en œuvre telles que l onctuosité, la plasticité et l accroche aux supports. Chaux blanche HL 5 pour les travaux sur supports neufs et durs. Chaux blanche NHL 3,5 100 % naturelle pour la rénovation des bâtis anciens. Chaux blanche NHL % naturelle pour les supports très fragiles. Perméable à la vapeur d eau Les maçonneries anciennes sont souvent très sensibles à l eau. Les murs doivent donc être perméables à la vapeur d eau Confort de vie et bâti sain La chaux a la caractéristique de limiter l apparition de moisissures, champignons et micro-organismes. Quel est le cycle de la Chaux Hydraulique Naturelle? Les chaux blanches fabriquées à Cruas (07) Une gamme optimisée de 3 chaux blanches pour les applications les plus courantes. Des performances adaptées aux supports anciens et aux supports neufs. CO2 de l air Eau d hydratation H2O Mortier frais 4 PRISE Calcaire siliceux Ca CO 3 + silice Mortier ayant fait prise Ca CO 3 + silicate De son extraction à son application, la chaux retrouve sa formulation initiale en passant par 4 étapes différentes 1 CUISSON CO2 Chaux vive Ca O + silicate Une luminance élevée pour reproduire les teintes locales. Une matière première d exception pour doter les mortiers de chaux d exceptionnelles qualités de mise en œuvre. Une qualité garantie grâce à l expertise de Lafarge acquise dans la fabrication de la chaux depuis plus de 150 ans. CO2 de l air 3 GÂCHAGE Hydrate de chaux + silicate de chaux Ca (OH)2 + C2S 2 EXTINCTION Eau d extinction H2O Maison Saint-Vincent-de-Paul à Joigny (89) 6 LAFARGE LAFARGE 7

5 Les solutions chaux blanches Chaux blanche NHL 3,5 100 % naturelle pour la rénovation des bâtis anciens Cette chaux est recommandée pour les travaux de rénovation et de restauration... Les enduits extérieurs Les enduits à pierres vues Les enduits intérieurs Le rejointoiement de briques et pierres anciennes La maçonnerie de pierres Le scellement de carreaux de terre cuite ou de dalles de pierre Le scellement d éléments de toiture (solins, rives, arêtiers, crêtes, tuiles de faîtage) Le coulis de renforcement 100% naturelle, la chaux est une chaux blanche NHL 3,5 issue de la cuisson de roches calcaires. Grâce à cela, les utilisateurs sont maîtres de leurs recettes. Elle respecte les bâtis anciens : faiblement hydraulique, la chaux offre des propriétés aériennes assurant respiration et souplesse nécessaires à la rénovation. atouts produit La chaux blanche Nathural s applique aussi bien manuellement que mécaniquement avec un pot à projeter, une machine à enduire ou à rejointoyer. Cette chaux 100 % naturelle s utilise sur les maçonneries anciennes telles que : Les pierres calcaires tendres et fermes : Tuffeau, Anstrude, Richemont... Les pierres dures : granite, basalte, silex... Les briques de parement anciennes et les briques foraines. Les supports mixtes et hétérogènes : galets et briques, pierres et briques, pans de bois et briques ou pierres. Les supports en terre : torchis, pisé, bauge et la brique de terre crue ou adobe. Transparente, elle révèle la couleur des sables son indice de luminance élevé, L* = 92, s explique par la pierre calcaire blanche naturellement exempte d oxyde métallique (fer). Souple, elle est plus agréable à travailler : grâce à la qualité de la roche calcaire, la chaux permet de réaliser des mortiers souples, faciles à lisser et très adhérents aux supports. Quelles sont les caractéristiques de la chaux? CaraCtéristiQUEs VaLEUrs moyennes obtenues selon La NormE NF EN * Libellé normatif Nhl 3,5 Composition Indice de luminance L*= 92 Teneur en CaOl (chaux libre) 44% Masse volumique apparente 590 kg/m 3 Temps de prise initial Résistance à la compression à 28 jours Conditionnement 100 % Chaux hydraulique naturelle supérieur à 4 heures 5 MPa * Ces valeurs, extraites de nos autocontrôles, permettent de vérifier la conformité de notre produit aux spécifications normatives et donnent une indication pour les caractéristiques complémentaires. La chaux est conforme à la norme NF EN Quels sont les dosages recommandés pour l utilisation de la chaux? 35 kg DtU applications CHaUx sable 26.1 Enduit extérieur - Enduit intérieur Enduit à pierres vues sur maçonneries anciennes Application manuelle ou mécanique DosagEs recommandés par LE DtU Corps d enduit ou renformis kg/m 3 5 Finition kg/m Rejointoiement de briques anciennes ou de pierres anciennes kg/m Maçonnerie de pierres anciennes Pierres dures kg/m 3 Pierres fermes kg/m 3 Pierres tendres kg/m Scellement de carreaux de terre cuite ou de dalles de pierre kg/m et Scellement d éléments de toiture kg/m 3 Règles professionnelles DosagE minimum, par seaux DE 10 LitrEs, recommandés par LEs DtU Et LEs règles professionnelles Coulis de renforcement Dosage à adapter en fonction du vide à combler dans un mur dégradé : dosage allant de : 1 ChAux POuR 1 d EAu À 1 ChAux POuR 3 d EAu L appréciation du volume d eau nécessaire à la préparation du mortier de chaux sera jugée par le professionnel sur le chantier en fonction de la consistance souhaitée du mortier. TABLE DE CONVERSION 1 = 10 LITRES 1 = 35 KG = 5 6 = = 60 LITRES 8 LAFARGE LAFARGE 9

6 Les solutions chaux blanches Chaux hydraulique avec adjonction de ciment blanc (HL 5) Chaux hydraulique naturelle NHL 2 Cette chaux est recommandée pour les travaux réalisés sur supports neufs et durs tels que : Les enduits extérieurs La chaux blanche s utilise sur les supports neufs et durs tels que : le béton et les parpaings, Les briques creuses, les briques pleines. Il est conseillé de ne pas enduire à la chaux hydraulique naturelle des briques isolantes collées type monomur et de préférer l utilisation d un mortier bâtard à base de ciment et de chaux, comme. les pierres neuves : pierres dures et pierres fermes. La chaux blanche s utilise sur les supports très tendres ou les maçonneries très anciennes tels que : la terre : torchis, pisé, adobe, Lles briques de parement anciennes, les briques foraines, les supports mixtes et hétérogènes : galets et briques, pierres et briques, pans de bois et briques, pans de bois et pierres. Cette chaux est recommandée pour les travaux de rénovation et de restauration sur supports très tendres tels que : La maçonnerie de pierres neuves et dures, Le scellement de carreaux de terre cuite ou de dalles de pierre. TRADIFARGE est également conseillée pour la réalisation du gobetis sur béton cellulaire. atouts produit Performances adaptées aux travaux sur supports neufs et durs, luminance élevée. atouts produit Respect des supports très fragiles et très anciens, luminance élevée. Les enduits extérieurs, les enduits intérieurs, les enduits à pierres vues, Le rejointoiement de briques et pierres anciennes, La maçonnerie de pierres anciennes très tendres. est également conseillée pour la réalisation de corps d enduit et finition sur béton cellulaire. Agrandissement de terrasse en maçonnerie de briques et de pierres. Enduit à pierres vues au haras de Tarbes (65). 10 LAFARGE LAFARGE 11

7 Les solutions chaux blanches Une possibilité de finitions inf inies La luminance élevée des chaux Lafarge permet de révéler la teinte des sables locaux et leur souplesse permet de reproduire des textures respectueuses des traditions régionales. enduit taloché enduit gratté enduit brossé Le type de finition en extérieur dépendra de l environnement architectural, de la nature de l édifice et de l appareillage des pierres du mur. Les finitions L enduit extérieur a pour fonction principale de protéger le mur sans l altérer. En intérieur, on privilégiera le confort tactile et visuel par des effets d aspects et de couleurs ; enduits colorés, feutrés, lissés, donnant chaleur et douceur. L enduit taloché est l enduit le plus courant en France. Son aspect dépend de la qualité des sables utilisés mais également de l outil. On préférera une taloche en bois ou en mousse dure afin de faire rouler le grain de sable donnant ainsi vie à la façade. L usage de la taloche en plastique est à éviter car elle génère la remontée de laitance en surface, risquant alors de provoquer des décollements et micro-faïençages de surface. Un enduit taloché légèrement durci est gratté en surface à l aide de la tranche de la truelle ou d une taloche à pointes pour enlever de la matière. Cette technique présente l inconvé nient de dégrader la surface de l enduit en enlevant la partie resserrée par la taloche et également la fine pellicule de laitance (calcin) qui amène une protection de surface. L enduit est donc ouvert et a une forte propension à accueillir dans ses aspérités des poussières et autres particules organiques favorisant le développement de mousses et autres pathologies (traces noires). Cette finition est une alternative à la finition grattée. Elle est beaucoup moins traumatisante et plus douce pour l enduit. On passera sur un enduit de finition légèrement durci une brosse plus ou moins souple, enlevant ainsi une petite partie de matière, mais laissant apparaître les grains de sable sans les déchausser. Cette finition est régulièrement utilisée pour les enduits dits à pierres vues et pour les rejointoiements de maçon nerie. enduit lissé enduit épongé enduit dos de truelle enduit lavé enduit tyrolien/mouche Une fois l enduit taloché, il est resserré à la truelle, cette action permet d enfoncer les grains de sable dans l épaisseur de l enduit et de faire légèrement ressortir la laitance laissant ainsi un aspect doux et lisse. L enduit épongé a pour but d enlever les coups de taloche et d enlever une mince pellicule de laitance laissant très légèrement apparaître le grain de sable. Pendant l application de la couche d enduit de finition, le mortier est resserré avec le dos de la truelle, donnant quelques effets d ondulations. Cette finition est souvent appréciée en intérieur. L enduit lavé a pour but de faire apparaître les gros grains de sable. Sur un enduit taloché, à l aide d un jet d eau fin et d une éponge on procédera au lavage en enlevant la laitance de surface. Sur un enduit taloché durci et sec, on procédera à une projection de mortier à l aide d une tyrolienne. le badigeon Le badigeon peut s appliquer sur un enduit fraîchement taloché ou durci et permet également d uniformiser des supports hétérogènes. Il peut se teinter et a des vertus de protection, en particulier fongicides et bactéricides. 12 LAFARGE LAFARGE 13

8 Les solutions chaux blanches Les caractéristiques techniques de Tradifarge et Crualys Quels dosages pour l utilisation de tradifarge? sacs de 35 kg DosagE minimum, par seaux DE 10 LitrEs, recommandés par LEs DtU Et LEs règles professionnelles DtU 26.1 applications CHaUx Corps d enduit ou renformis Enduit extérieur sur supports neufs et durs* Application manuelle ou mécanique Pierres dures 20.1 Maçonnerie de pierres neuves kg/m kg/m kg/m kg/m kg/m kg/m3 5 Pierres fermes Finition Gobetis sur béton cellulaire** DosagEs recommandés par LE DtU sable Scellement de carreaux de terre cuite ou de dalles de pierre 5 *Le gobetis sur supports neufs et durs peut être réalisé avec un mortier bâtard (dosage 500 kg/m3 dont 1/3 de chaux et 2/3 de ciment). **Le corps d enduit et la finition sur béton cellulaire doivent être exclusivement réalisés avec une chaux NHL 2 type CRUALYS. CaraCtéristiQUEs VaLEUrs moyennes obtenues selon La NormE NF EN * VaLEUrs moyennes obtenues selon La NormE NF EN * Libellé normatif HL 5 Nhl 2 Composition Mélange de Chaux hydraulique naturelle et de 19 % de ciment blanc 100 % Chaux hydraulique naturelle Indice de luminance L*= 92 L*= 92 Teneur en CaOl (chaux libre) 35 % Masse volumique apparente 633 kg/m Temps de prise initial sacs de 30 kg DosagE minimum, par seaux DE 10 LitrEs, recommandés par LEs DtU Et LEs règles professionnelles 3 applications 26.1 Enduit extérieur - Enduit intérieur Enduit à pierres vues sur supports très tendres Application manuelle ou mécanique Supérieur à 3 heures 590 kg/m CHaUx Corps d enduit ou renformis DosagEs recommandés par LE DtU sable kg/m kg/m3 4 Finition 20.1 Rejointoiement de briques anciennes ou de pierres anciennes kg/m Maçonnerie de pierres tendres kg/m3 Règles professionnelles Badigeon 3 Supérieur à 6 heures 13 MPa 3,5 MPa Conditionnement 35 kg 30 kg * Ces valeurs, extraites de nos autocontrôles, permettent de vérifier la conformité de notre produit aux spécifications normatives et donnent une indication pour les caractéristiques complémentaires. L A FA R G E DtU 42 % Résistance à la compression à 28 jours 14 Quels dosages pour l utilisation de crualys? TABLE DE CONVERSION 1 1 = 10 LITRES 1 = 35 KG = 5 ChAux + 10 litres d EAu 6 = = 60 LITRES L appréciation du volume d eau nécessaire à la préparation du mortier de chaux sera jugée par le professionnel sur le chantier en fonction de la consistance souhaitée du mortier. Tradifarge et Crualys s appliquent aussi bien manuellement que mécaniquement avec un pot à projeter ou une machine à enduire. L A FA R G E 15

9 CONSEILS PRATIQUES N 1 CHAUX Les bonnes pratiques pour utiliser la Chaux Blanche Hydraulique Naturelle La chaux blanche a plein d avantages techniques et esthétiques Et aussi quelques contraintes! Il faut s équiper avec une tenue adéquate et enduire dans de bonnes conditions climatiques. C est indispensable de respecter ces règles pour notre sécurité et le respect des chantiers. Léo, chef de chantier les équipements de protection individuelle Les chaux sont des produits fortement basiques, elles peuvent, selon les individus, être plus ou moins irritantes pour la peau et provoquer des lésions oculaires. Les protections ci-dessous sont vivement recommandées. l usage des lunettes est obligatoire car elles protègent les yeux des projections, lors de la confection du mortier en bétonnière, mais également lors de l application de l enduit sur le mur. l usage des gants est obligatoire lors de la manipulation de mortier de chaux. Ils permettent d éviter les contacts directs avec le mortier humide. Le port de vêtements à manches longues est recommandé afin de protéger les avant-bras des projections de chaux et du frottement de la taloche. Il est vivement recommandé d appliquer une crème adaptée à l entretien des mains 2 à 3 fois par jour. Comme la chaux est très fine et légère, elle est très pulvérulente. Il est nécessaire d utiliser des masques anti-poussière lorsd une exposition intense.! les précautions et règles de bon sens Précaution 1 : les conditions climatiques défavorables Église Sainte-Florence à Paron (89) En règle générale, il ne faut pas enduire entre la Toussaint et la Saint-Joseph (fin octobre à mi-mars). Afin d éviter les désordres, il est fortement déconseillé d appliquer les mortiers de chaux et plus particulièrement la réalisation d enduit et joints dans les conditions suivantes : Froid (< 8 C) et période de gel > Risque d enduit gelé, qui se décolle de la façade par écaillage. > Risque de générer une mauvaise gestion du temps pour la réalisation de la finition désirée. 16 LAFARGE

10 Fiches : conseils pratiques N 1 CONSEILS PRATIQUES N 2 CHAUX Les bonnes Vent pratiques > Risque de dessiccation de l enduit par l évaporation de l eau qui entraîne un faïençage. pour utiliser la Façade Chaux en plein soleilblanche > Risque de grillage de l enduit par la Hydraulique Naturelle température élevée de la façade à enduire. Évaporation rapide de l eau de gâchage qui est éliminée prématurément avant que l enduit ne fasse prise. Par manque de cohésion, l enduit grillé s effrite et se désagrège. Pluie et forte humidité > Risque d efflorescences blanchâtres sur la façade. Du diagnostic du mur à la finition de l enduit Précaution 2 : les supports recevant un mortier de chaux Pour éviter les risques de décollement : > Nettoyer les supports comprenant des parties végétales (mousses, lichens ). > Purger les anciennes couches d enduit et les parties abimées. > Ne pas appliquer la couche de finition en mortier de chaux sur un dégrossi prêt dit d imperméabilisation. > Appliquer systématiquement un gobetis de ciment sur les supports en terre cuite de type monomur. > Ne pas enduire sur les supports suivants : plâtres, isolations extérieures, maçonneries en présence de sel, bois sur les supports structurels en pan de bois. Pour éviter des désordres ultérieurs > Se débarrasser, avant d enduire, par traitement ou par lessivage, de certains sels minéraux solubles souvent appelés salpêtre pour limiter la remontée en surface de traces blanchâtres sur la façade. > S assurer de la stabilité des murs afin qu ils ne subissent pas de déformation sous l effet des variations climatiques pour éviter les fissures. Exemple : pans de bois ou différence marquée de matériaux. > Arroser la veille, à grande eau, les murs extérieurs. > Dépoussiérer, brosser et souffler puis légèrement humidifier les murs intérieurs. Pour moi, il est indispensable avant toute autre chose, de procéder à une analyse précise du mur sur lequel nous allons appliquer un enduit ou procéder à un rejointoiement. Il est inutile de rénover un support qui n est pas sain! Dominique, chef de chantier Précaution 3 : ajustez vos dosages les ÉtaPes PrÉParatoires Allô Lafarge ,12 TTC/mn Éviter l usage de mortier trop riche ou trop dosé en chaux. > Risque d incompatibilité entre le matériau support (mur) et l enduit pouvant générer un décollement ou des fissures. > Risque de trop enfermer le mur support, ne favorisant pas les échanges de vapeur d eau. Précaution 4 : choisissez judicieusement vos sables si le granulat est trop cru, il existe un risque de surdosage en chaux pour améliorer la maniabilité entraînant le micro-faïençage. Si le granulat contient trop de fine argileuse, il existe un risque de fissures de retrait important. La taille du granulat est choisie en fonction de l épaisseur de l enduit. Pour éviter la Concernant la consistance du mortier > Éviter d utiliser des mortiers trop plastiques pouvant générer des fissures d affaissement car le mortier ne se tient pas, mais également des fissures de retrait d eau. fissuration par tassement, il est intéressant d ajouter des granulats de gros diamètre dans le mortier (de 5 à 10 mm). Ne pas réaliser de mortiers avec des sables de mer contenant du sel. Église Sainte-Florence à Paron (89) étape 1 : diagnostiquer le mur support de l enduit Regarder le mur dans son ensemble et se poser les questions suivantes : les Questions MÉtier > Quelle est la nature de la maçonnerie? (assisée, ou non assisée). > Quelle est la nature de la pierre, des matériaux? > Quelle est la nature du mortier de hourdage, son niveau de cohésion? (poreux, poussiéreux, ferme...). > Quelle est la nature du profil des joints (larges, fins, profonds ou non )? Si le mur est profond, on pourrait estimer que le mortier de hourdage est tendre? > Quel est l état général de la maçonnerie? Nécessite-t-elle des reprises? les Questions d ordre architectural > De quelle époque date le bâtiment? > Quelle est la fonction première du bâtiment? > Qu est-ce qui le caractérise? > Quelle sera l utilisation finale du bâtiment? > Était-il enduit ou non et quel type d enduit doit être utilisé pour l intégration dans son environnement? Porter une attention particulière au pied de mur est-il humide? La nature de la pierre est-elle différente de la maçonnerie courante? Y a t-il des traces d efflorescences? quelle est la couleur du mortier? Elle donne des indications concernant sa qualité. (Ex : s il est foncé, il y a probablement des échanges avec la terre, le mortier est donc poreux et fragile).

11 Fiches : conseils pratiques N 2 CONSEILS PRATIQUES N 3 CHAUX Les bonnes étape pratiques 2 : assainir efficacement le mur Par des dispositifs de traitements des murs (produits spéciaux). pour utiliser la Par Chaux des dispositifs de Blanche traitement de ventilation du mur en pied de mur. Hydraulique Naturelle Profiter de cette étape pour réaliser différents échantillons d enduits (choix des sables, granulométrie, couleurs, composants et du type de finition). ENDUITS MANUELS SUR SUPPORTS ANCIENS Village médiéval de Cruas (07) Allô Lafarge ,12 TTC/mn étape 3 : préparer le support pour recevoir l enduit Procéder à un piquetage des anciennes couches de l enduit en dégarnissant au minimum les joints. Enlever les peintures et toutes les matières organiques et végétales. les étapes clés pour réussir l enduit arroser les façades extérieures la veille, plus ou moins abondamment en fonction de la nature de la pierre et des conditions climatiques. humidifier légèrement si nécessaire. appliquer le dégrossi. Celui-ci sera dressé à la règle de manière à obtenir une surface permettant à la couche de finition d avoir Pour réaliser la couche de finition, il faut attendre le séchage complet du corps d enduit. La couleur du mur doit être homogène, les spectres des maçonneries ne doivent plus être visibles. procéder à des consolidations si nécessaire par : > maçonnerie et blocage des parties fragiles ou désolidarisées, > injection gravitaire d un coulis de chaux dans les murs, > traitement des fissures, > pré-remplissage des joints trop creux. étape 4 : humidifier les supports et première couche : gobetis étape 6 : appliquer la couche de finition Brosser et souffler puis humidifier légèrement les façades intérieures. Réaliser le gobet à fleur de pierres en mortier de chaux avec un sable gros. étape 5 : préparer le dégrossi ou corps d enduit à réaliser 24 heures après le gobetis une épaisseur constante (pas de taches, de trous, de bosses). L état de surface devra être rugueux. Humidifier légèrement si nécessaire. Appliquer la couche de finition en respectant une épaisseur constante. Lycée Jacques Amyot à Auxerre (89) les ÉtaPes de Mise en Œuvre Dans la rénovation des bâtis anciens, les enduits et rejointoiements sont complexes et exigeants... étape 1 : le choix des sables Le choix de la granulométrie du sable dépend de l épaisseur à rejointoyer ou à enduire. L épaisseur maximum d une couche d enduit doit être égale à 2,5 fois la taille du plus gros étape 2 : la préparation du support Procéder à un piquetage des anciennes couches de l enduit en dégarnissant au minimum les joints. Enlever les peintures et toutes les matières organiques et végétales. Arroser les façades extérieures la veille, plus ou moins abondamment en fonction de la nature de la pierre, de la nature du mortier de pose et des conditions climatiques. Humidifier légèrement le support si nécessaire. Appliquer le dégrossi. Celui-ci sera dressé à la règle de manière à obtenir une surface Hervé, chef de chantier Avant tout, il est indispensable de réaliser un diagnostic du mur et de le rendre sain (cf. fiche n 2 - Du diagnostic du mur à la finition de l enduit). grain de sable. Si vous optez pour un sable de granulométrie 0/4 mm, la couche d enduit ne devra ainsi pas dépasser 10 à 12 mm d épaisseur. Procéder à des consolidations si nécessaire par : > maçonnerie et blocage des parties fragiles ou désolidarisées, > injection gravitaire d un coulis de chaux dans les murs, > traitement des fissures, > pré-remplissage des joints trop creux. étape 3 : l humidification des supports et la première couche : gobetis Brosser et souffler puis humidifier légèrement les façades intérieures. Réaliser le gobetis à fleur des pierres en mortier de chaux avec un sable gros. étape 4 : le dégrossi ou corps d enduit à réaliser 24 heures après le gobetis permettant à la couche de finition d avoir une épaisseur constante (pas de taches, de trous, de bosses). L état de surface devra être rugueux.

12 Fiches : conseils pratiques N 3 CONSEILS PRATIQUES N 4 CHAUX Les bonnes étape pratiques 5 : la couche de finition à réaliser Humidifier légèrement le support si nécessaire. pour utiliser la Appliquer Chaux la couche Blanche de finition en respectant une épaisseur constante Hydraulique Naturelle (respecter la règle de l étape 1). Réaliser la finition demandée (éviter la finition grattée). éviter les raccords sur les façades pour faire les arrêts d enduit. Profiter des bandeaux, corniches ou modénatures de façades. ENDUITS MANUELS SUR SUPPORTS TERRE le dosage idéal Maison Saint-Vincent-de-Paul à Joigny (89) Les dosages dépendent du diagnostic du support, de la nature des matériaux, du mortier en place mais aussi du choix du sable pour l enduit. Les dosages ci-dessous sont proposés à titre indicatif, avec la chaux blanche NATHURAL. Le gobetis Le corps d enduit La couche de finition Entre 250 et 350 kg/m 3 avec un sable gros > à Dmax 5mm Soit 5 de chaux pour 10 à 15 de sable Entre 250 et 350 kg/m 3 avec un sable adapté à l épaisseur de la couche (sables de type 0/4 pour 10 à 12 mm d épaisseur), soit 5 de chaux pour 10 à 15 de sable Entre 200 et 300 kg/m 3 avec un sable adapté à l épaisseur de la couche (sables de type 0/2 pour 5 à 6 mm d épaisseur), soit 5 de chaux 12 à 16 de sable Les principaux murs en terre que je rencontre en France sont le torchis, le pisé, la bauge et la brique de terre crue. Seules les chaux très faiblement hydrauliques ont des caractéristiques compatibles avec ces terres. LUC, chef de chantier Rappel 1. en période hivernale, de gel, il est interdit d enduire ou de rejointoyer en extérieur. 2. la finition grattée est à éviter absolument : elle est salissante, poreuse et fragile. 3. une couche ne peut dépasser 2,5 fois l épaisseur du plus gros grain de sable. Quelles sont les chaux recommandées? Type de support Nathural TM Crualys Tuffeau hourdé au mortier de chaux Pierre tendre hourdée au mortier de chaux Pierre de taille (tendre, dure et ferme) Pierre dure et ferme hourdée à la chaux Bloc de mâchefer Brique ancienne creuse Brique ancienne pleine Support mixte Le + de la chaux nathural tm Transparente, elle révèle la couleur des sables. Plus adhérente, elle accroche parfaitement au support. 100 % naturelle, elle respecte les bâtis anciens. Très faiblement hydraulique, elle suit les mouvements du bâti. les Étapes de mise en œuvre Avant tout, il est indispensable de réaliser un diagnostic du mur et de le rendre sain (cf. fiche n 2 - Du diagnostic du mur à la finition de l enduit). étape 1 : la préparation du support pour recevoir l enduit, points d ancrage ou d accrochage Pratiquer des stries dans la terre pour augmenter l adhérence. Dans certaines régions on pratique, dans des murs fraîchement construits, des petits trous à l aide de chevilles en bois. Attendre un mois de séchage avant d enduire, pour la bauge, selon les techniques, pour un mur neuf en torchis, il est préférable de laisser passer un hiver. étape 2 : humidification du support pour recevoir l enduit Un mur en terre ne se MOUILLE PAS, on humecte légèrement à la brosse ou au pulvérisateur avec un lait de chaux (1 volume de chaux pour 5 volumes d eau). Purger les murs anciens ; tous types d enduits seront piqués. Toutes les particules de poussières ou petits morceaux de terre qui ne font pas corps avec le support seront balayés et éliminés. reboucher avec de la terre les trous plus importants. La chaux, en pénétrant dans la terre, donne une bonne surface d accrochage. Le gobetis devra être passé sur cette imprégnation encore fraîche. Allô Lafarge ,12 TTC/mn étape 3 : la première couche : gobetis épais La consistance de cette première couche est très plastique et plus épaisse qu un gobetis traditionnel, sinon la terre assèche davantage le mortier.

13 Fiches : conseils pratiques N 4 CONSEILS PRATIQUES N 5 CHAUX étape 4 : le dégrossi appliqué peu de temps après le gobetis Le dégrossi sera généralement appliqué en 2 passes afin de faciliter le dressage et d assurer une bonne planéité du support. Son épaisseur devrait être comprise entre 10 et 12 mm. REJOINTOIEMENTS DE PIERRES OU BRIQUES ANCIENNES étape 5 : la couche de finition comme pour les autres finitions, pour les supports en terre, la finition est moins dosée mais très fine. La finition recommandée est la finition lissée avec le dos de la truelle. le dosage idéal Rappel Sur ce type de support, il est strictement déconseillé d enduire en période hivernale ainsi que par forte température (> à 30 C), de réaliser des fi nitions grattées et de dépasser 2,5 fois le plus gros grain de sable pour une couche d enduit Les dosages dépendent du diagnostic du support, de la nature des matériaux, du mortier en place mais aussi du choix du sable pour l enduit. Les dosages ci-dessous sont proposés à titre indicatif, avec la chaux blanche NATHURAL. Le gobetis Le corps d enduit La couche de finition 350 kg/m 3 avec un sable 0/4mm Soit 5 de chaux pour 10 de sable Entre 250 et 300 kg/m 3 avec un sable adapté à l épaisseur de la couche (sables de type 0/4 pour 10 à 12 mm d épaisseur). Soit 5 de chaux pour 12 à 14 de sable 200 kg/m3 à 250 kg/m 3 avec un sable adapté à l épaisseur de la couche (sables de type 0/2 pour 4 à 5 mm d épaisseur). Soit 5 de chaux 14 à 16 de sable Quelles sont les chaux recommandées? Type de support Nathural TM Crualys Torchis Pisé Bauge Adobe ou brique de terre crue Le + de la chaux nathural tm Transparente, elle révèle la couleur des sables. Plus adhérente, elle accroche parfaitement au support. 100 % naturelle, elle respecte les bâtis anciens. Très faiblement hydraulique, elle suit les mouvements du bâti. Avant de réaliser des enduits à pierres vues ou un rejointoiement sur une maçonnerie ancienne de pierres ou moellons, je vérifie toujours la non gélivité et non porosité des pierres. les Étapes de mise en œuvre étape 1 : le choix des sables Le choix de la granulométrie du sable dépend de l épaisseur à rejointoyer ou à enduire. L épaisseur maximum d une couche à rejointoyer doit être égale à 2,5 fois la taille étape 2 : la préparation du support pour le rejointoiement Procéder à une purge par piquetage des anciennes couches de l enduit en dégarnissant au minimum les joints. Enlever les peintures et toutes les matières organiques et végétales. Julien, artisan Avant tout, il est indispensable de réaliser un diagnostic du mur et de le rendre sain (cf. fiche n 2 - Du diagnostic du mur à la finition de l enduit). du plus gros grain de sable. Si le D max * du granulat est de 10 mm alors la couche du joint ne devra pas dépasser 25 à 30 mm d épaisseur. Procéder à des consolidations si nécessaire par : > maçonnerie et blocage des parties fragiles ou désolidarisées, > injection gravitaire d un coulis de chaux dans les murs, > traitement des fissures, > pré-remplissage des joints trop creux. Allô Lafarge ,12 TTC/mn Lycée Jacques Amyot à Auxerre (89) étape 3 : l humidification des supports Arroser les façades extérieures la veille, plus ou moins abondamment en fonction de la nature de la pierre et des conditions climatiques. Brosser et souffler puis humidifier légèrement les façades intérieures. * diamètre maximum du plus gros grain de sable

14 Fiches : conseils pratiques N 5 CONSEILS PRATIQUES N 6 CHAUX Les bonnes étape pratiques 4 : le rejointoiement Appliquer par beurrage le mortier de rejointoiement qui aura une consistance pour utiliser la Chaux Blanche plastique / ferme. Si les joints sont trop creux, 2 couches seront alors nécessaires. Hydraulique Naturelle Effectuer un premier regarnissage à environ 2 à 3 cm en retrait de la pierre. Appliquer un deuxième regarnissage le lendemain à dosage identique sans réhumidification. procéder au serrage des joints frais, à l aide de la truelle ou langue de chat une fois les joints beurrés à fleur des pierres ou des briques de parement. le dosage idéal Brosser les joints à l aide d une brosse métallique souple ou d une brosse à chiendent dès que le mortier est durci mais encore friable. Le brossage est délicat et permet de laisser apparaître les pierres et les grains de sable du mortier. Il ne faut pas que le mortier bourre dans la brosse. Nettoyer le mur par balayage après le brossage des joints afin d ôter les poussières de mortier déposées sur des pierres en saillies. Quelques jours après, un nettoyage à l eau claire peut être envisagé. Les dosages dépendent du diagnostic du support, de la nature des matériaux, du mortier en place mais aussi du choix du sable pour l enduit. Les dosages ci-dessous sont proposés à titre indicatif, avec la chaux blanche NATHURAL. Jointoiement Entre 200 et 350 kg/m 3 avec un sable adapté à l épaisseur de la couche (sables de type 0/4 pour 10 à 11 mm d épaisseur). Soit 5 de chaux pour 10 à 16 de sable MAÇONNERIES ANCIENNES ENDUITES OU REJOINTOYÉES À LA MACHINE Avant réalisation du rejointoiement, je réalise toujours un diagnostic du mur et je l assainis le cas échéant. Pour moi, utiliser une Chaux Hydraulique Naturelle est davantage respectueux du bâti ancien. J ai le sentiment de travailler dans la tradition Antonio, artisan Quelles sont les chaux recommandées? Type de support Nathural TM Crualys les Étapes de mise en œuvre Rappel Sur ce type de support, il est strictement déconseillé d enduire en période hivernale ainsi que par forte température (> à 30 C), de réaliser des finitions grattées et de dépasser 2,5 fois le plus gros grain de sable pour une couche d enduit Tuffeau hourdé au mortier de chaux Pierre tendre hourdée au mortier de chaux Pierre de taille (tendre, dure et ferme) Pierre dure et ferme hourdée à la chaux Brique ancienne Le + de la chaux nathural tm Transparente, elle révèle la couleur des sables. Plus adhérente, elle accroche parfaitement au support. 100 % naturelle, elle respecte les bâtis anciens. Très faiblement hydraulique, elle suit les mouvements du bâti. étape 1 : le choix des sables Le choix de la granulométrie du sable dépend de l épaisseur à rejointoyer ou à enduire. L épaisseur maximum d une couche à rejointoyer doit être égale à 2,5 fois la taille du plus gros grain de sable. Si le D max * du granulat est de 10 mm alors la couche du joint ne devra pas dépasser 25 à 30 mm d épaisseur. étape 2 : la préparation du support pour le rejointoiement Procéder à un piquetage des anciennes couches de l enduit en dégarnissant au minimum les joints. Enlever les peintures et toutes les matières organiques et végétales. Cependant, un essai est à réaliser pour le passage en machine, car il est très difficile de projeter avec des sables trop «crus». Le manque de fines, ne permet pas un passage en machine aisé. On ajoutera un deuxième sable correcteur plus fin. Procéder à des consolidations si nécessaire par : > maçonnerie et blocage des parties fragiles ou désolidarisées, > injection gravitaire d un coulis de chaux dans les murs, > traitement des fissures, > pré-remplissage des joints trop creux. Allô Lafarge ,12 TTC/mn Muret maison de campagne (07) étape 3 : l humidification des supports Arroser les façades extérieures la veille, plus ou moins abondamment en fonction de la nature de la pierre et des conditions climatiques. Brosser et souffler puis humidifier légèrement les façades intérieures.

15 Fiches : conseils pratiques N 6 CONSEILS PRATIQUES N 7 CHAUX étape 4 : le choix des machines à projeter ou pompes pour des petits travaux, ou pour des chantiers exigus, une petite pompe à vis de type SP5 (Putzmeister) ou équivalente peut convenir mais nécessite toujours l usage d une bétonnière pour malaxage. pour des travaux plus importants, le malaxage est intégré à la pompe qui peut être : soit à vis, la SP11 Beliso, soit à piston, la P13 (Putzmeister) ou équivalentes étape 5 : essais de convenance : échantillons Le choix du ou des sables est primordial lorsque l on veut enduire ou rejointoyer avec la machine à projeter. C est pourquoi, il est important de connaître l offre des sables régionaux. Afin d obtenir des dosages conforment aux bâtis anciens (non sur-dosés), la correction de la courbe granulaire pourra se faire en mélangeant plusieurs sables. (Ex : sable cru + sable contenant des fines + sable coloré). Une fois le bon mélange obtenu et les échantillons validés, on procédera au malaxage en bétonnière ou en machine. La consistance du mortier devra être plastique. En pressant du mortier avec la main, il ne doit pas rester une boule de mortier dans le creux de celle-ci (test à faire avec des gants). étape 6 : le premier passage dans les tuyaux et projection Remplir la machine au seau (respect plus précis des dosages). Monter les tuyaux de 35 mm ou de 25 mm selon la granulométrie du sable. Monter la buse de Ø 12 mm pour rejointoyer, et la buse de Ø 16 ou 18 mm pour enduire. Avant la projection du mortier, lubrifier les tuyaux de la machine à projeter avec une barbotine ou coulis (50 % de chaux, 50 % d eau) d environ 10 litres. Régler la machine à 5 bars. Faire les 2 premières gâchées un peu plus dosées, 350 à 400 kg/m 3, soit 10 seaux pour 1 sac de 35 kg de chaux NATHURAL. Dans un deuxième temps, il est possible de réduire les dosages pour le rejointoiement courant : entre 300 et 350 kg/m 3, soit 10 à 12 seaux pour 1 sac de 35 Kg de chaux (avec certains sables, il est possible de descendre les dosages à 200 kg/m 3 ). le dosage idéal Les dosages dépendent du diagnostic du support, de la nature des matériaux, du mortier en place, du choix du sable pour les joints mais également de sa capacité à passer en machine. Les dosages ci-dessous sont proposés à titre indicatif, avec la chaux blanche NATHURAL. Jointoiement Entre 250 et 350 kg/m 3 avec un sable adapté à l épaisseur de la couche (sables de type 0/4 pour 10 à 12 mm d épaisseur), soit 5 de chaux pour 10 à 14 de sable La réalisation d enduit à pierres vues sur d anciennes maçonneries de pierres ou de moellons ne peut se faire qu après vérification de la non gélivité et non porosité des matériaux dégagés. Quelles sont les chaux recommandées? Type de support Nathural TM Crualys Tuffeau hourdé au mortier de chaux Pierre tendre hourdée au mortier de chaux Pierre de taille (tendre, dure et ferme) Pierre dure et ferme hourdée à la chaux Brique ancienne Support mixte ENDUITS SUR SUPPORTS NEUFS Réaliser un mortier à enduire de bonne qualité ne se borne pas à appliquer des recettes toutes faites. On peut tout à fait réaliser des enduits traditionnels à la main ou à la machine. Ces enduits assurent une excellente protection des murs. La composition de l enduit est toujours à mon initiative mais respecte bien entendu les choix de mes clients. les Étapes de mise en œuvre étape 1 : la préparation du support à réaliser la veille Le support doit être propre, rugueux et les joints de maçonnerie doivent être remplis et arasés. Des renforts d armature (treillis en fi bre de verre) doivent être posés à la jonction de différents matériaux (entre les volets jean-luc, maçon roulants et les blocs béton ). La planéité du support ne devra pas dépasser 1 cm sous la règle de 2 m. Arrosez le support la veille et le matin de l application selon sa nature et les conditions climatiques. étape 7 : le rejointoiement Le mortier est déposé en boudin dans les joints. Le beurrage peut se faire en plusieurs passages pour un remplissage optimum. Une fois les joints beurrés à fleur des pierres ou des briques de parement, il est indispensable de procéder au serrage du mortier frais, à l aide de la truelle ou langue de chat. Dès que le mortier est durci mais encore friable, brosser les joints à l aide d une brosse métallique souple ou d une brosse à chiendent. Le brossage est délicat, et permet de laisser apparaître les pierres et les grains de sable du mortier. Il ne faut pas que le mortier bourre dans la brosse pour éviter des marques de coup de brosse dans les joints. Après le brossage des joints, nettoyer le mur par balayage est nécessaire afi n d ôter les poussières de mortier. Quelques jours après, un nettoyage à l eau claire peut être envisagé. Le + de la chaux nathural tm Transparente, elle révèle la couleur des sables. Plus adhérente, elle accroche parfaitement au support. 100 % naturelle, elle respecte les bâtis anciens. Très faiblement hydraulique, elle suit les mouvements du bâti. étape 2 : la caractérisation des supports Les supports sont répertoriés en trois catégories définies par la résistance à l arrachement (RE). Éléments de résistance à l arrachement élevée Rt3 : Rt > à 0,8 MPa. Béton, bloc béton, briques pleines et creuses. Éléments de résistance à l arrachement moyenne Rt2 : 0,6 < Rt < 0,8 MPa. Bloc béton de granulat léger, brique monomur. étape 3 : quelques règles à ne pas oublier éléments de résistance à l arrachement faible Rt1 : 0,4 < Rt < 0,6 MPa. Blocs de béton cellulaire. Appliquer systématiquement un gobetis de ciment sur les supports en brique de terre cuite même de type monomur qu elles soient collées ou maçonnées. Sinon, il y a risques de décollement et d apparition de spectres. Allô Lafarge ,12 TTC/mn Domaine de La Coquillade dans le Lubéron (84) attendre 1 mois minimum après la réalisation de la maçonnerie pour pouvoir enduire. Les supports en terre cuite seront arrosés la veille et à l avancement. comprise entre 8 C et 25 C à l ombre. les enduits ne devront pas être réalisés en période de gel, de vent sec et sur des supports chauds ou desséchés. l application sera exécutée sur les surfaces à l ombre.

16 Fiches : conseils pratiques N 7 CONSEILS PRATIQUES N 8 CHAUX étape 4 : le choix des matériaux l eau de gâchage doit être propre et claire. Le sable doit être exempt de terre et de matière végétale, avec une courbe granulométrique régulière. Le surplus de fines peut en effet entraîner un retrait important de même qu un sable trop cru ne permet pas une bonne finition. étape 5 : l application manuelle Quel que soit le type de maçonnerie, on appliquera une couche d accrochage appelée gobetis, son épaisseur est comprise entre 3 et 5 mm. Après 48 h minimum, le corps d enduit peut Enfin, la résistance du liant doit être cohérente avec celle du support. Éviter le surdosage car un mortier trop dosé est sujet à la fissuration et au décollement. être appliqué, son épaisseur sera de 12 mm. La couche de finition sera appliquée dans un délai de 7 jours après la réalisation du corps d enduit et aura une épaisseur de 5 à 6 mm. MONTAGE DE MAÇONNERIES DE PIERRES le dosage idéal Dosages pour enduit sur béton, parpaing et briques Le gobetis 500 kg/m 3 avec un sable 0/4 épaisseur 4 à 5 mm Soit 3 de ciment pour 5 à 6 de sable Le corps d enduit entre 350 et 400 kg/m 3 - avec un sable 0/4 épaisseur 10 à 12 mm Soit 5 de chaux pour 8 à 10 de sable La couche de finition entre 250 et 400 kg/m 3 avec un sable 0/2 épaisseur 5 à 6 mm Soit 5 de chaux pour 8 à 14 de sable Lorsque je bâtis une maçonnerie de pierres, j œuvre pour la sauvegarde des réalisations anciennes en respectant les appareillages locaux. Jean-Pierre, artisan Rappel L enduit taloché, le plus courant en France, est tiré à la règle, dressé puis serré à la taloche par un mouvement circulaire afin d obtenir une surface plane. L enduit gratté consiste à utiliser, lorsque le mortier commence à durcir, une planche à clous pour gratter le mortier en surface. Cependant, ce traitement favorise l encrassement de la façade et réduit son imperméabilité et son épaisseur, ce qui peut entraîner un risque d apparition de spectres. En méthode traditionnelle, cette finition est à éviter. Dosages sur béton cellulaire Le gobetis entre 350 et 450 kg /m 3 avec un sable 0/4 épaisseur 4 à 5 mm Soit 5 de chaux pour 8 à 10 de sable Le corps d enduit entre 300 et 350 kg/m 3 - avec un sable 0/4 épaisseur 10 à 12 mm Soit 5 de chaux pour 10 à 12 de sable La couche de finition entre 250 et 300 kg/m 3 avec un sable 0/2 épaisseur 5 à 6 mm Soit 5 de chaux pour 12 à 15 de sable les Étapes mise en œuvre L enduit projeté (rustique). L aspect final est obtenu directement par projection. L aspect final est fonction de la consistance de gâchage du mortier, du nombre Allô Lafarge de passes et de l angle de projection adopté, cette 385 finition favorise également 0,12 TTC/mn l encrassement. Quelles sont les chaux recommandées? Supports neufs Gobetis Béton et parpaing Ciment Le Classic + Tradifarge Briques pleines Le + de la chaux tradifarge Adaptée aux supports neufs, elle contient du ciment. Plus adhérente, elle accroche parfaitement au support. Elle permet de réaliser les finitions dans la journée. Briques monomur et briques creuses Béton cellulaire Pierres neuves, dures et fermes Ciment Le Classic + Ciment Le Classic Tradifarge Tradifarge Tradifarge Corps d enduit Tradifarge Tradifarge Ciment Le Classic + Tradifarge Crualys Tradifarge Finition Tradifarge Tradifarge Tradifarge Crualys Tradifarge Domaine de La Coquillade dans le Lubéron (84) étape 1 : le choix de la pierre L aspect de la pierre ou moellon doit être exempt des défauts suivants : fils ou poils (matière terreuse en veines minces), moyes (matière terreuse remplissant des cavités), arêtes, pouffes (la pierre s égrène à l humidité ou sous le choc de l outil), bousin (partie tendre interposée entre les lits de carrière), étape 2 : la technique de pose Les moellons sont posés à bain soufflant de mortier et bien serrés, pour permettre à celui-ci de refluer en surface. On appelle bain soufflant de mortier, un lit de mortier refluant de part et d autre du moellon, lorsqu on l assoit. Les moellons doivent être enrobés afin qu il ne puisse s établir entre eux aucun contact direct. Les cendrures ou terrasses (fente ou cavité remplie d une matière étrangère pulvérulente), clous (rognons très durs qui rendent la taille très difficile), fissures, pouvant être très fines. La teneur en eau pour la pierre calcaire devra être inférieure à 75 %, notamment en hiver afin de limiter les effets du gel. intervalles sont remplis de mortier ou, pour ceux qui sont trop importants, garnis de morceaux de pierre ou de petits moellons, également enrobés de mortier, de manière à obtenir une maçonnerie bien pleine. Des moellons doivent, de place en place, être disposés en boutisse de façon à procurer une bonne liaison avec le reste de la maçonnerie.

17 Fiches : conseils pratiques N 8 CONSEILS PRATIQUES N 9 CHAUX Les bonnes étape pratiques 4 : les joints l épaisseur des joints peut varier de 1 à 5 cm. Ils peuvent être réalisés à l avancement ou pour utiliser la Chaux Blanche après coup. S ils sont réalisés après coup, le mortier de Hydraulique Naturelle pose est en retrait de 3 cm environ. Leur finition peut être lissée, coupée, brossée COULIS DE RENFORCEMENT POUR INJECTION DANS LES MURS le dosage idéal Le choix de la chaux se fera en fonction de la nature de la pierre (tendre, ferme, dure). Pour les pierres dures (fb > 40 MPa) Pour les pierres fermes (10 < fb (MPa) 40) Pour les pierres tendres (fb à 10 MPa) entre 350 et 400 kg/m 3 (sables de type 0/4 mm) Soit 5 de chaux pour 9 à 10 de sable entre 250 et 350 kg/m 3 (sables de type 0/4 mm) Soit 5 de chaux pour 10 à 12 de sable entre 200 et 300 kg/m 3 (sables de type 0/4 mm) Soit 5 de chaux 12 à 16 de sable Quelles sont les chaux recommandées? Type de pierre tradifarge Nathural TM Crualys Tuffeau Craie Pierre calcaire (Bourgogne...) Les coulis de renforcement ou consolidation permettent une confortation des maçonneries anciennes afin de rendre une nouvelle cohésion dans les ouvrages anciens. Cette technique consolide sans démontage et conserve ainsi l authenticité du monument.pour moi, cette technique est un outil indispensable de la restauration moderne. Frédéric, chef de chantier Pierre de silex ou meulière Galets Granit, grès, gneiss, basalte Pierre de Saint-Maximin les Étapes de mise en œuvre Brique ancienne pleine Éviter de hourder au mortier de chaux (NHL) des blocs de pierres gypseux. Le + de la gamme lafarge Le but de l injection est double : ré-homogénéiser les maçonneries en remplissant les vides créés par le temps passé, REstituer les propriétés mécaniques initiales. Pour cette application, la Chaux Hydraulique Naturelle est conseillée car elle permet un séchage dans des temps corrects. à chaque type de pierre, sa chaux idéale. étape 1 : la mise en vigilance - l étude de la maçonnerie existante Identifier les matériaux qui composent la maçonnerie. > Quelle est la nature de la pierre? (moellons, pierres de taille, briques, matériaux deremplissage ). > Quelle est la nature du mortier? (sable, composition ). Ne pas faire de coulis à la chaux si les maçonneries sont montées au plâtre. Estimer les épaisseurs de mur et reconnaître les sols (ajout de poids dans le mur). estimer les volumes de vides et donc les volumes de coulis. Pour des Monuments Classés, une étude en laboratoire du coulis est à réaliser. Allô Lafarge ,12 TTC/mn Église Sainte-Florence à Paron (89) étape 2 : Les précautions à prendre avant l injection de coulis S assurer de l étanchéité des parements, joints et adhésion de l enduit. Réfection des joints si nécessaire. R ler les fissures.

18 Fiches : conseils pratiques N 9 Vérifier que la base du mur à injecter est étanche pour éviter que le coulis ne s infiltre et ne se perde dans le sol. Prévoir les réservations des trous de coulage et des évents dans les joints existants, sans réaliser de forage. Au besoin, mise en place des étais et coffrage de maintien pour consolider les enduits fragiles à conserver (poussée hydrostatique). Protéger les ouvrages craignant l humidité : l injection provoque un apport d eau. étape 3 : l injection du coulis Ll injection gravitaire, de haut en bas, doit être privilégiée à l injection sous faible pression. Dans le cas d injection de deux coulis, le moins fluide est injecté en premier, afin de remplir les vides importants, et le coulis le plus fluide est injecté ensuite pour remplir les vides les plus fins et imprégner le mortier de pose. L opération d injection est effectuée par tronçons sur une hauteur maximale d un mètre. Pendant l opération d injection, il est nécessaire de mesurer la quantité de produit infiltrée par injecteur, pour déceler toute fuite ou déformation de la structure. Le délai entre deux coulages doit correspondre au temps nécessaire à la prise du coulis (échantillon témoin). Attention au phasage du chantier. le dosage idéal Les dosages dépendent du diagnostic du support, de la nature des matériaux, et des vides à remplir. Les dosages ci-dessous sont proposés à titre indicatif, avec la chaux NATHURAL. Règles professionnelles Coulis de renforcement Dosage à adapter en fonction du vide à combler dans un mur dégradé. Dosage allant de : 1 de chaux pour 1 d eau à 1 de chaux pour 3 d eau Pour des remplissages importants, l ajout de sable dans le coulis est nécessaire pour la consolidation du mur. Le + de la chaux nathural tm Chaux Hydraulique Naturelle, elle permet un séchage dans des délais corrects. Allô Lafarge ,12 TTC/mn

19 Lafarge à votre écoute un numéro d appel dédié 0,12e TTC/mn pour toute information technique sur nos produits. Du lundi au vendredi de 8 h à 18 h site internet : Tout lafarge à portée de clic Lafarge LAFARGE FRANCE 2 Nbr avenue and Name du Général of the Street De Gaulle City, Code CLAMART and Country Tel. (+00) (0) Tél Fax: : 01 (+00) 58 (0) Destiné aux professionnels, est une plateforme d information ergonomique et fonctionnelle. Ce site contient une mine d informations : actualités, informations sur l entreprise, fiches produits en ligne... Lafarge France - v LAF Lafarge France : R.C.S. Nanterre - Edition Design : STARTING BLOCK

conformes aux règles de l Art

conformes aux règles de l Art conformes aux règles de l Art documents de référence travaux d enduits de mortiers minéraux revêtements plastiques épais sur béton et enduits hydrauliques documents de référence mortiers d enduits minéraux

Plus en détail

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008 3 Liants 3.1 Ciments Les ciments Portland (CEM I) et ciments Portland composés (CEM II) doivent être conformes à la norme NF EN 197-1. NOTE 1 La marque NF-Liants hydrauliques, ou son équivalent dans les

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SikaLatex

FICHE TECHNIQUE SikaLatex FICHE TECHNIQUE SikaLatex RÉSINE À MÉLANGER À L'EAU DE GÂCHAGE DES MORTIERS DESCRIPTION DU PRODUIT Le SikaLatex est une dispersion aqueuse de résine synthétique qui se présente sous la forme d un liquide

Plus en détail

Béton ciré sols & murs

Béton ciré sols & murs Béton ciré sols & murs FICHE PRATIQUE BÉTON CIRÉ SOLS & MURS 1 Les nouveautés apportées par Cirex System Face à la demande croissante et à l engouement des médias pour le béton ciré, Cirex System a décidé

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

SOS traitement des surfaces

SOS traitement des surfaces COMMUNIQUÉ DE PRESSE Nouveauté bâtiment 2012 Service de Presse : CAROLINE LANDAIS E-mail : caroline.landais@c-l-consulting.fr Port. 06 63 95 19 77 SOS traitement des surfaces endommagées par l humidité

Plus en détail

enduits à la chaux naturelle

enduits à la chaux naturelle Joël SARLOT Président du CAUE de la Vendée Le département de la Vendée a conservé à travers les siècles une part importante de son patrimoine bâti, des édifices prestigieux et d humbles constructions,

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Maçonneries. Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français. Les différents types de roches. La localisation

Maçonneries. Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français. Les différents types de roches. La localisation Maçonneries Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français Territoire de calcaire, c est tout naturellement que le choix des matériaux pour ériger les constructions dans le Vexin français s est porté

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment. Contenu : L humidité dans les bâtiments Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : L humidité dans les bâtiments Rédaction : Tomasini François / Etudiant ETC 3 ème année Date : Décembre 2010 Présentation Un problème abordé

Plus en détail

La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie.

La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie. La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie. Carrière souterraine de Thénac exploitée depuis l'antiquité - cr1974

Plus en détail

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Isolation en façade 2 4 6 7 CONNAÎTRE > Les techniques d isolation > Les différents systèmes REGARDER > L emploi de l isolation > La pose de l isolation > Le traitement des points singuliers

Plus en détail

SOMMAIRE. LES MURS EXTERIEURS page 2. LES BOISERIES EXTERIEURES page 5. LES LASURES ET VERNIS page 6. LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8

SOMMAIRE. LES MURS EXTERIEURS page 2. LES BOISERIES EXTERIEURES page 5. LES LASURES ET VERNIS page 6. LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8 SOMMAIRE LES MURS EXTERIEURS page 2 LES BOISERIES EXTERIEURES page 5 LES LASURES ET VERNIS page 6 LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8 LES TOITURES page 8 LES INTERIEURS page 9 CONSEILS PRATIQUES page 11

Plus en détail

LES SOUBASSEMENTS ET LES MURS EN PIERRE OU MAÇONNERIE

LES SOUBASSEMENTS ET LES MURS EN PIERRE OU MAÇONNERIE fiche technique / 02 les techniques constructives traditionnelles Le soubassement est en général en pierre afin de protéger les parties en bois de l'humidité et de l'intrusion des animaux comme les rongeurs

Plus en détail

P r é s e r v a t i o n e t v a l o r i s a t i o n d u b â t i a n c i e n

P r é s e r v a t i o n e t v a l o r i s a t i o n d u b â t i a n c i e n P r é s e r v a t i o n e t v a l o r i s a t i o n d u b â t i a n c i e n Conseils sur le bâti ancien, en complément du cahier de recommandations architecturales Objectifs Le cahier de recommandations

Plus en détail

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION FONDATIONS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES FONDATIONS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Déterminez la nature des fondations : matériaux utilisés (béton, blocs de béton, pierres) ;

Plus en détail

RÉALISER UN ENDUIT A LA CHAUX SUR UN MUR ANCIEN

RÉALISER UN ENDUIT A LA CHAUX SUR UN MUR ANCIEN RÉALISER UN ENDUIT A LA CHAUX SUR UN MUR ANCIEN L'enduit doit s'accrocher / protéger / décorer. S'accrocher par le gobetis ou par les joints? Restaurer le support Quelques définitions Le corps d'enduit

Plus en détail

ANTI CONDENSATION PEINTURE ASSAINISSANTE PEINTURE ANTI-CONDENSATION. Direct sur Murs Humides. Cuisine - Salle de Bain - Lingerie PRINCIPES ACTIFS

ANTI CONDENSATION PEINTURE ASSAINISSANTE PEINTURE ANTI-CONDENSATION. Direct sur Murs Humides. Cuisine - Salle de Bain - Lingerie PRINCIPES ACTIFS ANTI HUMIDITÉ PEINTURE ASSAINISSANTE Direct sur Murs Humides i s o l e e t c o n s o l i d e PEINTURE ANTI-CONDENSATION Cuisine - Salle de Bain - Lingerie a n t i - b u é e PRINCIPES ACTIFS l e s s i va

Plus en détail

Bâtir un mur en briques de terre compressée. Livret stagiaire

Bâtir un mur en briques de terre compressée. Livret stagiaire Bâtir un mur en briques de terre compressée Livret stagiaire Sommaire Planning 3 La construction en terre 4 Historique 4 Les particularités du bâti en terre crue 4 La Brique de Terre Compressée (BTC) 5

Plus en détail

Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre

Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre COLLECTION T ECHNIQUE C IMBÉTON G11 FICHES TECHNIQUES TOME 2 Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre FICHES TECHNIQUES TOME 2 Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre Avant-propos

Plus en détail

PRODUITS d entretien pour l asphalte GUIDE. d installation et d information

PRODUITS d entretien pour l asphalte GUIDE. d installation et d information PRODUITS d entretien pour l asphalte GUIDE d installation et d information TABLE des matières À propos de RESISTO 2 AsphaltE Nettoyeur et dégraisseur 3 Apprêt pour taches d huile 3 Enduit de colmatage

Plus en détail

CHAPITRE F ANALYSE DU TISSU BATI AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DES PERFORMANCES ENERGETIQUES

CHAPITRE F ANALYSE DU TISSU BATI AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DES PERFORMANCES ENERGETIQUES CHAPITRE F ANALYSE DU TISSU BATI AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DES PERFORMANCES ENERGETIQUES 149 Les ilots continus du bourg: alignement compacité et densité Orientation des faîtages Nord Sud;

Plus en détail

2.5 Les bétons : fabrication et transport

2.5 Les bétons : fabrication et transport .5 Les bétons : fabrication et transport.5.1 - La fabrication du béton Avant d aborder la fabrication du béton, il n est pas inutile de rappeler qu il s agit d un matériau obtenu en mélangeant un ensemble

Plus en détail

INTRO. Comment appliquer une peinture en façade? Caisse à outils. Matériaux nécessaires

INTRO. Comment appliquer une peinture en façade? Caisse à outils. Matériaux nécessaires Comment appliquer une peinture en façade? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Une combinaison ou tenue de travail adaptée Une bâche Des gants et lunettes de protection Une bande

Plus en détail

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19)

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise

Plus en détail

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet Notice de montage Vous avez choisi Eurotrappe, pour isoler votre sortie de cheminé à foyer ouvert, et nous vous en félicitons! Consignes de sécurité : Monter sur un toit n est pas anodin!!, cela comporte

Plus en détail

Sommaire. Des sacs allégés 35 kg. Des couleurs propres à chaque utilisation. Date d ensachage. Date de fin d utilisation*.

Sommaire. Des sacs allégés 35 kg. Des couleurs propres à chaque utilisation. Date d ensachage. Date de fin d utilisation*. Comment lire le sac Calcia? Document normatif de référence : NF EN 197-1 + Annexe A1 (Février 2001) NF EN 197-4 (Décembre 2004) la norme des ciments Des sacs allégés 35 kg. Comment lire le sac Calcia?

Plus en détail

HYDROMENT. Isoler. Hydroment assainit les mûrs et conserve la propriété. Finition

HYDROMENT. Isoler. Hydroment assainit les mûrs et conserve la propriété. Finition Hydroment devient, en ajoutant au sable et du ciment, un mortier spécial, destiné à la maçonnerie humide et saline. L enduit régulateur d humidité Extrait l humidité de la maçonnerie et la fait s évaporer

Plus en détail

weber.cel bordure (procomix)

weber.cel bordure (procomix) Κ. ΚΑΛΦΙΔΗΣ ΕΠΕΞΕΡΓΑΣΜΕΝΑ ΔΟΜΙΚΑ ΥΛΙΚΑ ΤΕΧΝΙΚΑ ΚΟΝΙΑΜΑΤΑ ΚΑΘΗΓ. Δ. ΕΥΡΙΓΕΝΗ 15 (ΚΕΡΑΜ. ΑΛΛΑΤΙΝΗ) ΤΚ 542 49 ΘΕΣ/ΝΙΚΗ ΤΗΛ / FAX: 2310-330 003 e-mail: info@weberkalfidis.gr www.weberkalfidis.gr Το έντυπο

Plus en détail

AVEC ARDEX, vous MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX

AVEC ARDEX, vous MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX AVEC ARDEX, vous pouvez regarder de pres! MORTIERS DE JOINTOIEMENT ARDEX ARDEX EG 8 Joint hybride Protection longue durée contre les agents agressifs. Nous sommes fiers de vous présenter ARDEX EG 8, le

Plus en détail

La Chapelle de la Ferme d Ithe

La Chapelle de la Ferme d Ithe La Chapelle de la Ferme d Ithe Le Tremblay-sur-Mauldre / Jouars-Pontchartrain (78 Yvelines) Une dizaine de jeunes, âgés de 17 à 20 ans, ont inauguré, durant les deux dernières semaines de juillet, une

Plus en détail

Sika ComfortFloor pour votre maison

Sika ComfortFloor pour votre maison Sika ComfortFloor pour votre maison LA PERFECTION N A JAMAIS ÉTÉ AUSSI PROCHE Vivre avec perfection Sika ComfortFloor à la maison Sika ComfortFloor est bien plus qu un revêtement de sol. C est également

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

LES DESORDRES DE LA FACADE

LES DESORDRES DE LA FACADE LES DESORDRES DE LA FACADE AVERTISSEMENT : La responsabilité de la société ne peut être engagée en cas de mauvaise reconnaissance du support ou de non respect des méthodes d application mentionnées sur

Plus en détail

REMPLACEMENT OU MISE À NIVEAU DE TRAPILLON. Avant. 150 min. plus tard prêt pour trafic intense. www.fondatel.com. Français

REMPLACEMENT OU MISE À NIVEAU DE TRAPILLON. Avant. 150 min. plus tard prêt pour trafic intense. www.fondatel.com. Français REMPLACEMENT OU MISE À NIVEAU DE TRAPILLON Avant 150 min. plus tard prêt pour trafic intense Français www.fondatel.com MACSCELL Enrobé Hydrocarboné de laitier de haut fourneau autoblocant Conservation:

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT:

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT: Panneaux de terrasse TimberStar Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2 Veuillez lire l intégralité de la notice de pose avant de commencer le montage! Les panneaux de terrasse TimberStar peuvent être sciés,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Yves Baret Traiter l humidité

Yves Baret Traiter l humidité Yves Baret Traiter l humidité 2 e édition, 2011 Groupe Eyrolles, 2007-2011 ISBN 13 : 978-2-212-13223-6 III Sources de l humidité / Sources externes constantes ou naturelles Sources externes constantes

Plus en détail

Comprendre l efflorescence

Comprendre l efflorescence Février 2006 Bulletin technique 4 BULLETIN TECHNIQUE Le Conseil Canadien des Systèmes d Isolation et de Finition Extérieure (SIFE) / (416) 499-4000 Comprendre l efflorescence Nous avons tous déjà observé

Plus en détail

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements Conseils de pose Conseils de pose Vous avez des idées Cloison de séparation Aménagements de cuisine Habillage de baignoire et aménagements de

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Sommaire Principes d établissement de plans Formats de briques Appareillages de maçonnerie Construction

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

l enduit prêt à gâcher

l enduit prêt à gâcher Joël SARLOT Président du CAUE de la Vendée Le département de la Vendée a conservé à travers les siècles une part importante de son patrimoine bâti, rural et urbain, formé tant de constructions ordinaires

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION DES BRIQUETTES ET PIERRES BRICO DÉCO CONCEPT

MANUEL D INSTALLATION DES BRIQUETTES ET PIERRES BRICO DÉCO CONCEPT Manuel d installation Version Beta 2010 MANUEL D INSTALLATION DES BRIQUETTES ET PIERRES BRICO DÉCO CONCEPT Table des matières AVANT DE COMMENCER... 3 OUTILS REQUIS... 3 ÉLÉMENTS DE SÉCURITÉ REQUIS... 3

Plus en détail

3 / Interventions à réaliser, à éviter

3 / Interventions à réaliser, à éviter 3 / Interventions à réaliser, à éviter dans le bâti ancien, hauts et bas Ils ont un rôle très semblable à celui des murs verticaux dans la gestion thermique et hydrique de la maison. Ensemble, ils déterminent

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation d une ancienne grange du XVIII ème siècle Localisation : 49260

Plus en détail

7. Finitions du béton cellulaire

7. Finitions du béton cellulaire 95 96 7. Finitions du béton cellulaire 7.1 Finition des blocs de béton cellulaire Les murs extérieurs en maçonnerie de béton cellulaire doivent être protégés contre les intempéries. De cette manière, les

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Précis d utilisation de Chaux Naturelle Hydraulique NHL

Précis d utilisation de Chaux Naturelle Hydraulique NHL Précis d utilisation de Chaux Naturelle Hydraulique NHL «Ou comment utiliser la nature pour nous protéger de ses caprices». Olivier Labesse. 1 2 À mon Père, cet homme à qui je dois tout. 3 4 Avant-propos

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383 Chapitre Contenu Page 14 383 14 Principes De par ses propriétés particulières, le béton s est installé comme matériau dans tous les domaines de la construction. Partenaire important et fiable, il est

Plus en détail

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Guide d utilisation Version abrégée Table des matières 1 OBJECTIFS... 2 2 VERSION... 2 3 SPÉCIFICATION DU BÉTON À

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr Comment choisir un isolant pour les murs Avec16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs l isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l isolation de la toiture. Les caractéristiques

Plus en détail

Plafonds Placostil sur montants Montage standard

Plafonds Placostil sur montants Montage standard A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Plafonds Placostil sur montants Montage standard Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

N 1 FACADES ENDUITES CHAUX SUR MOELLONS DE PIERRE TYPOLOGIE ELEMENTS GENERAUX PATHOLOGIES RECURRENTES

N 1 FACADES ENDUITES CHAUX SUR MOELLONS DE PIERRE TYPOLOGIE ELEMENTS GENERAUX PATHOLOGIES RECURRENTES FACADES ENDUITES CHAUX SUR MOELLONS DE PIERRE TYPOLOGIE N 1 ELEMENTS GENERAUX Les façades enduites chaux sur moellons de pierre correspondent au système constructif traditionnel ancien le plus répandu

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

D6 Couverture de lauzes

D6 Couverture de lauzes Arts de bâtir: Pays : D6 Couverture de lauzes Espace Méditerranéen PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Couverture de lauzes - Toiture à pente courante de 25% à 40% couverte de lauzes de calcaire,

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

Isolation Thermique par l Extérieur

Isolation Thermique par l Extérieur Isolation Thermique par l Extérieur Protéger le présent, préserver l avenir Pourquoi isoler? Les origines des fuites s d un immeuble ou d une maison sont connues. Provenant d une isolation absente ou faible,

Plus en détail

Humidité FICHE TECHNIQUE

Humidité FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Humidité 2 5 CONNAÎTRE > Eau solide, eau liquide et eau vapeur > Migration de l eau à travers les matériaux > L évacuation de l eau > Les dommages causés par l humidité REGARDER > Accidents

Plus en détail

documentation c a l f e u t r e m e n t s

documentation c a l f e u t r e m e n t s documentation c a l f e u t r e m e n t s Notre département calfeutrement vous propose sur toute la France, le rebouchement de vos passages de câbles ou tuyauteries afin de reconstituer le degré coupe-feu

Plus en détail

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Après Avant Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 40.03 POSER UNE MOQUETTE C O N S E I L C a s t o r a m a La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose pages 3&4&5 La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 page 1/6 - Fiche Conseil n 40.03

Plus en détail

Isolation grâce à l air immobile

Isolation grâce à l air immobile Principes / La structure idéale 44 La structure idéale Schutz im Winter Rücktrocknung im Sommer L efficacité de toutes les isolations thermiques repose sur les inclusions d air dans le matériau isolant

Plus en détail

Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines

Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines Isolation intérieure et extérieure de murs anciens en briques pleines LES CAHIERS PRATIQUES Préambule La demande du client Ce document est réalisé sur la base d ateliers de travail rassemblant des entreprises

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

NUANCIERS SOMMAIRE. ENDUITS DE PAREMENT ET PEINTURES ORGANIQUES... 576 et 577. MORTIERS POUR PIERRE DE TAILLE... 584 à 587. ASPECTS...

NUANCIERS SOMMAIRE. ENDUITS DE PAREMENT ET PEINTURES ORGANIQUES... 576 et 577. MORTIERS POUR PIERRE DE TAILLE... 584 à 587. ASPECTS... NUANCIERS SOMMAIRE ENDUITS DE PAREMENT ET PEINTURES ORGANIQUES... 576 et 577 Sélection de 60 teintes : weber.tene XL, weber.tene XL+, weber.tene ST, weber.plast souple, weber peinture, weber peinture silicate,

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION FICHE CONSEIL N 2 REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION (Plaques, carreaux, enduits) Ces préconisations communes des Industriels du plâtre ont pour but d aider l expert mandaté dans son

Plus en détail

L isolation extérieure dès le gros œuvre

L isolation extérieure dès le gros œuvre L isolation extérieure dès le gros œuvre L ISOLATION PAR L EXTERIEUR : SA SUPERIORITE SUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR RTh est un nouveau procédé de maçonnerie spécialement conçu pour l isolation par l

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi fautil faire attention? Eléments de diagnostic Le contexte économique et écologique actuel rend l isolation des bâtiments en rénovation incontournable.

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

H Y G R O B A E t u d e d e l a r é h a b i l i t a t i o n h y g r o t h e r m i q u e d e s p a r o i s a n c i e n n e s

H Y G R O B A E t u d e d e l a r é h a b i l i t a t i o n h y g r o t h e r m i q u e d e s p a r o i s a n c i e n n e s Etude de la réhabilitation hygro des parois anciennes CAHIER N 1 : MURS EN TERRE CRUE Sommaire 1. Caractéristiques principales des murs en terre crue... 5 1.1. Le pisé... 5 1.2. La bauge... 8 1.3. L adobe...

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

Drainage de maches anti-remontée à l humidité. Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs.

Drainage de maches anti-remontée à l humidité. Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs. Drainage de maches anti-remontée à l humidité Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs. Goutte par goutte, le désastre prend forme. Comme ils ne

Plus en détail

LES FAÇADESF. LA POST-ISOLATION DES FAÇADES : TRAITEMENT PAR L INTÉRIEUR Particularités Humidité et condensation interne Les différents systèmes

LES FAÇADESF. LA POST-ISOLATION DES FAÇADES : TRAITEMENT PAR L INTÉRIEUR Particularités Humidité et condensation interne Les différents systèmes LES FAÇADESF LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES FAÇADES ET L ÉNERGIE LES FONCTIONS PRINCIPALES L ISOLATION THERMIQUE DES FAÇADES DANS LE CONTEXTE DU BÂTIMENT EXISTANT - ORGANIGRAMME DÉCISIONNEL DOSSIER

Plus en détail

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc

avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison bardage pvc avec ou sans isolation Relookez et isolez votre maison F IC H E PRODUIT bardage pvc L utilisation du revêtement avec ou sans isolant proposé par Plein jour vous permet de rajeunir et embellir l aspect

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia sols A

Document Technique d Application. Agilia sols A Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/09-1553*V2 Annule et remplace le Document Technique d Application 12/09-1553*V1 Intègre le modificatif 12/09-1553*02 Mod Chape fluide à base

Plus en détail

La solution céramique

La solution céramique octobre 2010 LES ATOUTS DE LA SOLUTION CERAMIQUE Confort Acoustique Conductibilité thermique Economie Coût global Introduction Les planchers chauffants connaissent depuis quelques années un fort développement.

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

d installation GUIDE D INSTALLATION

d installation GUIDE D INSTALLATION Guide d installation GUIDE D INSTALLATION Etape 1 Etape 2 Les panneaux Wallart doivent tout d abord être placés 48H dans la pièce où ils seront posés afin qu ils s acclimatent. Etape 3 Ce produit est fait

Plus en détail

La gamme Façade. de Seigneurie

La gamme Façade. de Seigneurie La gamme Façade La gamme Façade de Seigneurie Face extérieure du bâtiment, la façade reflète la personnalité d une habitation et contribue à l environnement des traditions locales. Les revêtements de façade,

Plus en détail

Charpente et couverture

Charpente et couverture Charpente et couverture Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français Les paysages du Vexin français sont fortement marqués par ces longs pans de toiture couverts de tuiles. En très grande majorité

Plus en détail

MAÇONNERIE. 2594-080 du 07-08-2012-7 pages numérotées. CONSEILS de POSES des BRIQUES. Fabrication des BRIQUES sur Machine BRICKaBRICK-12

MAÇONNERIE. 2594-080 du 07-08-2012-7 pages numérotées. CONSEILS de POSES des BRIQUES. Fabrication des BRIQUES sur Machine BRICKaBRICK-12 MAÇONNERIE CONSEILS de POSES des BRIQUES Fabrication des BRIQUES sur Machine BRICKaBRICK-12 PRÉPARATION des MORTIERS Mortier de hourdage Composition Mortier de rejointoiement Composition Boîte en bois

Plus en détail

fermacell Assainissement avec un gain énergétique

fermacell Assainissement avec un gain énergétique fermacell Assainissement avec un gain énergétique Version: mars 2014 Édition Suisse Subventions possibles Vérifiez les subventions possibles pour vos travaux 2 Sommaire 1. Produits utilisés dans l assainissement

Plus en détail

APPLICATION, NETTOYAGE ET ENTRETIEN Le Groupe Pavigrés représente une vaste gamme de produits céramiques pour application au sol et au mur.

APPLICATION, NETTOYAGE ET ENTRETIEN Le Groupe Pavigrés représente une vaste gamme de produits céramiques pour application au sol et au mur. APPLICATION, NETTOYAGE ET ENTRETIEN Le Groupe Pavigrés représente une vaste gamme de produits céramiques pour application au sol et au mur. Ces produits se divisent en 3 groupes : Grés cérame, Grés émaillé

Plus en détail

La toiture traditionnelle... en acier! SUR MESURE. facile à poser COUVERTURE PANNEAUX-TUILES ET SES ACCESSOIRES

La toiture traditionnelle... en acier! SUR MESURE. facile à poser COUVERTURE PANNEAUX-TUILES ET SES ACCESSOIRES COUVERTURE PANNEAUX-TUILES ET SES ACCESSOIRES SUR MESURE facile à poser aspect comparable à une toiture en tuiles 1,1 m La toiture traditionnelle... en acier! Facile à poser! Suivez le guide... BATITUILE

Plus en détail

fermacell Newsletter Des sols robustes et faciles à poser. 2/2015 I Fermacell Sàrl Suisse

fermacell Newsletter Des sols robustes et faciles à poser. 2/2015 I Fermacell Sàrl Suisse fermacell Newsletter 2/2015 I Fermacell Sàrl Suisse Des sols robustes et faciles à poser. Systèmes de sol fermacell adaptés à tous les supports p. 3 fermacell Therm38 Les tout derniers systèmes de chauffage

Plus en détail

Les bâtiments en tuffeau. L amélioration thermique du bâti ancien

Les bâtiments en tuffeau. L amélioration thermique du bâti ancien Les bâtiments en tuffeau L amélioration thermique du bâti ancien Journée technique 9 octobre 2012 L amélioration thermique du bâti en tuffeau Connaître le bâtiment ancien Savoir diagnostiquer les désordres

Plus en détail

technologie de séchage

technologie de séchage technologie de séchage we process the future Technologie de traitement LA TÂCHE Dans tous les domaines de l industrie, le séchage constitue une étape nécessaire du processus de traitement. Tous les produits

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail