FISCHER NEWSLETTER. «actualités» Chers clients,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FISCHER NEWSLETTER. «actualités» Chers clients,"

Transcription

1 No /09 No. 09 FRANCE FISCHER NEWSLETTER Epaisseur Analyse Matériaux Micro Dureté Contrôle des Matériaux «editorial» Chères lectrices et chers lecteurs, Nous nous réjouissons de vous faire parvenir la dernière édition de notre newsletter FISCHERSCOPE a encore été une année très riche en événements pour FISCHER. Nous avons étendu notre réseau commercial mondial de deux nouvelles succursales Fischer en Malaisie et en Thaïlande. En Inde, nous avons ouvert deux autres bureaux régionaux Fischer à Chennai et à Kolkatta, ce qui représente pour nous un investissement dans la proximité client, le service et les infrastructures. L accréditation ISO du laboratoire technologique Helmut Fischer Technologie AG de notre siège social en Suisse témoigne de compétences que nous mettons volontiers au service de nos clients. Avec le XAN 220 et 250, Helmut Fischer offre la solution idéale pour déterminer la teneur en or de façon rapide, non intrusive et, surtout, fiable. La précision de cet appareil atteint les meilleurs niveaux. Les étalons or produits spécifiquement à cette fin par Helmut Fischer en garantissent la justesse. Un autre article traite aussi des mesures sur or : la mesure fiable de revêtements or épais jusqu à 35 μm à l aide de la rétrodiffusion-bêta. Il est impossible de mesurer de telles épaisseurs avec les appareils à rayons X conventionnels. Bonne lecture! Bien cordialement «actualités» «Ce qui rend tous les clients Fischer heureux : C est la qualité du SAV Fischer» Chers clients, L année 2013 se termine avec une bonne nouvelle : le SAV Fischer s est renforcé cette année encore! Cet été, Mme Anne Leguy a rejoint le SAV Fischer dans le cadre d une création de poste, pour la fonction d administration et de coordination du SAV Fischer, dont l activité a doublé depuis les 5 dernières années. Pour accompagner la croissance d activité du SAV Fischer, M. Thomas Lelandais nous a rejoints à la rentrée de septembre. Le SAV Fischer est donc organisé de la manière suivante, depuis notre siège de Montigny-le-Bretonneux : M. Gilles Peurois, dirige l équipe technique Fischer, Assisté par Mme Anne Leguy, assistante administrative et commerciale au SAV à votre service au (hotline) et au Secondé par M. Jean-François Roudier, son délégué en son absence, Et par MM. Thomas Lelandais, Daniel Ravary et Aurélien Vasseur. Cette équipe est formée pour le service de tous les appareils Fischer, et se charge : des mises en service et mises en place de nouveaux cas de mesure, de la formation des utilisateurs (Fischer est agrée comme centre de formation), du service de PCR externe réglementaire (Personne Compétente en Radioprotection) des calibrations, des certifications, de la réparation et des maintenances préventives ou curatives, des dépannages et programmation à distance (Hotline), des modernisations, des reprises, des préparations d équipement de 2 ème main, des locations courte ou longue durée des équipements, des mesures à façon de vos lots de pièces, Walter Mittelholzer CEO Helmut Fischer Holding AG Helmut Fischer AG Thierry Vannier Directeur Général Fischer Instrumentation Electronique sarl. En attendant les nouveaux produits révolutionnaires Fischer prévus à la fin d année à mettre sous le sapin, je vous souhaite une heureuse période de fin d année, de bonnes fêtes, une bonne nouvelle année pleine d activité, et je vous assure de toute notre énergie et de notre disponibilité, pour vous servir. A bientôt chez Fischer! Thierry Vannier

2 «en pratique» Nouvelle technologie et nouvelle apparence pour les appareils de la gamme XAN : FISCHERSCOPE X-RAY XAN 220 et XAN 250 Illustration 1: Les différents nouveaux appareils XAN offrent des possibilités de mesure variées, depuis les mesures d or jusqu aux analyses de matériaux complexes avec de nombreux éléments. La gamme d appareils FISCHERSCOPE X-RAY XAN a été introduite il y a 12 ans. Les appareils de mesure de cette gamme ont été conçus sous la forme de systèmes d analyse compacts et puissants et ils sont largement répandus sur le marché. Ils sont avant tout utilisés comme appareils de laboratoire ou pour répondre à des tâches spécifiques, comme l analyse de métaux précieux ou de substances polluantes. Cette gamme d appareils, qui avait subi peu de modifications depuis son introduction, a été fondamentalement modernisée, et équipée de nombreuses améliorations technologiques. Cela permet au FISCHERSCOPE X-RAY XAN de répondre aussi à l avenir aux besoins toujours plus exigeants de nos clients. Nouveautés technologiques Le détecteur à dérive silicium (SDD) d une surface active importante entraîne une amélioration majeure des performances ; il n est utilisé que dans le XAN 220 et le XAN 250. Il permet de travailler avec des taux de comptage deux fois plus élevés que ce qui était possible jusqu à présent avec les appareils XAN ; cela permet de diviser le temps de mesure par deux tout en conservant la même précision. Bien entendu, tous les avantages du SDD sont également intégrés, comme la bonne résolution énergétique, la possibilité de travailler avec des taux de comptage très élevés et la sensibilité accrue pour les faibles énergies. D autres nouveautés améliorent en premier lieu l exploitation quotidienne de l appareil. Une caméra USB est maintenant installée de série pour la surveillance du point de mesure. Cela permet de s affranchir de la carte vidéo supplémentaire sur l ordinateur d évaluation. De plus, tous les appareils sont équipés de ventilateurs extrêmement silencieux, ce qui permet une exploitation sans aucun problème au bureau ou dans des locaux commerciaux. Illustration 2: Mesure avec les nouveaux appareils XAN. Ici : On pose simplement l objet en or et on le mesure de façon non intrusive. FISCHERSCOPE No. 09

3 Le XAN 220 Le XAN 220 est spécialement conçu pour l analyse d alliages de métaux précieux. Les appareils sont équipés d un diaphragme fixe d un diamètre de 1 mm (autres tailles disponibles en option), de tubes à rayons X à microfocus avec anode en tungstène et d un filtre primaire fixe. Chaque XAN 220 est fourni avec une configuration permettant l analyse de métaux précieux. Celle-ci contient les applications de mesure typiques sous la forme d un étalonnage usine. Le tableau ci-dessus (ill. 3) montre le résultat d une calibration avec 12 étalons. Il montre la valeur de consigne de l étalon (jeu Au(%)) et la valeur moyennée par le logiciel WinFTM sans calibration (Au(%) théor.). On peut voir que les valeurs non calibrées correspondent déjà bien aux consignes, et que la calibration ne doit apporter qu une légère correction. Cela permet de garantir une précision élevée, même pour les types d alliage qui ne sont pas couverts par l étalonnage. Le XAN 250 Contrairement au XAN 150, le XAN 250 est équipé de 6 filtres primaires échangeables, ce qui permet d adapter le rayonnement d excitation primaire à de nombreuses applications différentes. De plus, 4 diaphragmes d un diamètre de 0,2 mm à 2 mm peuvent être sélectionnés de façon motorisée. Cela permet d analyser des surfaces spécimen de tailles très variées avec un seul appareil. Le XAN 250 permet donc de répondre aux besoins d applications aussi variées que l analyse d alliages, la détermination de la teneur en substances polluantes, la mesure de revêtements métalliques jusqu à la plage du nm ou la recherche d éléments ayant un faible numéro atomique. Il convient donc parfaitement bien à une utilisation comme appareil de laboratoire universel. Dr. Bernhard Nensel Illustration 3: Résultat de la calibration d un XAN 220 avec 12 étalons. «en pratique» Appareils Fischer XRF pour les analyses médico-légales 1. Détermination de la distance de tir avec le XDV -SDD Les résidus de poudre sur les vêtements donnent des indications quant à la distance entre l arme et la victime à l instant du tir. Avec le projectile se déposent sur les vêtements de la victime des résidus de la combustion du détonateur, du bloc de poudre et des traces du projectile. L émission de ces gaz varie d une arme à l autre, il faut donc étalonner la mesure de distance pour chaque arme de crime. Pour ce faire, on tire sur un morceau de tissu à des distances déterminées et on mesure l intensité des résidus afin de les comparer avec l empreinte des résidus provenant du crime. Le tissu provenant de ces tirs de test a été tendu et analysé en suspension (Ill. 1). Le graphique de l illustration 3 montre par exemple la distribution du Pb sur un morceau de tissu sur lequel on a tiré à des distances d de 10 cm, 20 cm et 40 cm. Les traces de nitrate de baryum et de bioxyde de plomb provenant du détonateur sont facilement identifiables (Ill.2). Nous avons balayé chaque morceau de tissu sur une zone d environ 15x15 cm avec un diamètre de diaphragme de 3 mm (50x50 points mesurés). Cela a entraîné un temps de mesure total d environ 7 heures. On distingue clairement que l intensité du signal Pb diminue et que la zone présentant des traces de résidus augmente avec la distance de tir (Ill. 3). Grâce à un étalonnage tel qu il est représenté dans l illustration 4 on peut déterminer la distance de tir sur un spécimen inconnu. Illustration 1: Tissu de vêtement après un tir. On reconnaît la coloration marron liée aux dépôts de suie autour du trou d entrée. Remerciements : Dr. L. Niewöhner, BKA Wiesbaden, nous a gentiment prêté les spécimens de résidus poudre. No. 09 FISCHERSCOPE

4 Illustration 2: spectre de résidus contenant du Pb, Ba et de faibles quantités de Fe, Cu et Zn. Illustration 3: distribution Pb sur le tissu en fonction de la distance de tir d. Element intensity (cps) Illustration 4: intensités nettes des éléments Pb et Ba sur une surface autour du trou d entrée en fonction de la distance de tir d. Element intensity versus shot distance Shot distance d (cm) Pb Ba Pb (log scale) Ba (log scale) 2. Analyses de verres avec le XUV -773 Une des applications importantes des analyses médico-légales se consacre aux méthodes les plus variées de l analyse de verres. De nombreux cas de cambriolages ou d accidents produisent du verre pilé, que ce soit en cassant une vitre de fenêtres ou de voitures (voir Ill. 5). L analyse chimique du verre pilé retrouvé sur les lieux de l infraction ou sur le suspect peut aider à étayer ou écarter le lien entre un suspect et les faits. Dans notre exemple, nous avons comparé les verres des pare-brise de différents modèles de voitures afin de voir s il semble possible d utiliser la composition du verre d un modèle donné comme Illustration 5: lors d un bris de glace, chaque auteur d infraction récolte involontairement de minuscules granulés de verre sur ses vêtements dont les traces peuvent être évaluées par la suite. «empreinte digitale» en vue de distinguer cette composition parmi de nombreux autres verres. En général, les verres Na-Ca sont les plus répandus dans le monde et, malheureusement, seule la présence de quelques éléments trace permet tout au plus de les distinguer. L Ill. 6a montre la comparaison spectrale des verres de 6 véhicules différents ; les différences résident principalement dans les concentrations de Fe, Mn, Sr et Zr. De plus, on peut démontrer des différences significatives dans la teneur en Al et en K, même si celles-ci n apparaissent pas dans cette vue spectrale. Pour pouvoir rendre ces petites différences visibles, le logiciel WinFTM de FISCHER offre la possibilité d une excitation multiple et intègre l évaluation de résultats optimisés. En d autres termes, les verres ont été analysés sous 8 kv sans filtre primaire, sous 20 kv avec filtre primaire Al 100 μm et sous 50kV et filtre primaire Al 1000 μm. L excitation de 8 kv est optimale pour les éléments entre Na et Ca, l excitation de 20 kv est idéale pour Mn et Fe, alors que l excitation de 50 kv convient parfaitement aux éléments lourds à partir du numéro atomique 30 (zinc). L Ill. 6b représente les spectres des différentes énergies d excitation afin de mettre en valeur les différences spectrales. Les différences des 21 types de verres analysés apparaissent pour 6 types de véhicules dans le diagramme de l illustration 7 ; les concentrations y sont représentées de façon logarithmique. Les 6 éléments choisis montrent des différences significatives en valeur absolue alors que les éléments principaux Na, Mg, Ca, Si et oxygène ne conviennent pas pour distinguer différents types de verres. Si on regarde les résultats d un peu plus près, on peut constater que certains ratios d éléments comme Fe/Mn, Sr/Zr et Al/K représentent de bons critères permettant de distinguer différents types de verres. Ces ratios d éléments ne correspondent pas et permettent ainsi de distinguer clairement les verres des uns des autres. En plus des ratios d éléments (qui peuvent être identiques malgré de grands écarts en teneur absolue), on peut aussi considérer les teneurs absolues comme critère de différentiation. La comparaison de la consigne et du résultat de l analyse de deux étalons de verre montre que la précision de l évaluation sans étalon des analyses de verre est remarquable (Tab. 1). Grâce à la création d une bibliothèque de matériaux, on peut vérifier la correspondance ou non d un verre avec le contenu de FISCHERSCOPE No. 09

5 Illustration 6a: différence des concentrations en Fe, Mn, Sr et Zr dans les verres de 6 types de véhicules différents (conditions de mesure : HV=50 kv, filtre primaire Al 1000 µm). Illustration 7: concentrations d éléments choisis dans les verres de quelques types de véhicules. la bibliothèque. Comme le montre l illustration 8, la justesse de la concordance est représentée par une valeur différentielle. Plus cette valeur est petite, meilleure est la concordance. Illustration 6b: comparaison des spectres des verres pour 8kV (rouge), 20kV (bleu) et 50kV (jaune). On ne détermine les éléments légers qu à partir du spectre 8kV, les éléments lourds comme le Sr ou le Zr qu à partir du spectre 50kV. Dans cet exemple, nous avons comparé le verre Peugeot aux verres de tous les types de véhicules contenus dans la bibliothèque. La concordance avec d autres compositions de verre est significativement inférieure, ce qui signifie que la valeur différentielle est plus grande. Cet outil peut donc s avérer utile pour établir un lien entre un suspect et les faits ou pour disculper un suspect. Dr. Wolfgang Klöck Eléments FGS1 FGS2 Résultat Résultat Consigne Consigne mesuré mesuré (poids % / ppm) (poids % / ppm) (poids % / ppm) (poids % / ppm) Na 10.28(0.21) 10.17(0.20) 10.05(0.25) 9.51(0.26) Mg 2.39(0.32) 2.66(0.08) 2.34(0.36) 2.55(0.05) Al 0.15(0.015) 0.23(0.03) 0.74(0.01) 0.96(0.03) K 0.092(0.002) 0.11(0.004) 0.46(0.02) 0.51(0.01) Ca 6.06(0.42) 6.35(0.02) 5.93(0.41) 6.26(0.04) Ti 69(7) 120(50) 330(20) 360(50) Mn 43(6) 48(4) 220(20) 230(6) Fe 580(60) 580(6) 2600(100) 2800 (11) Sr 57(4) 54(1) 253(15) 267(1.3) Zr 49(3) 40(1) 223(15) 253(1.6) Tableau 1: résultats du calcul sans étalon d un étalon de verre plat Na-Ca. (la dispersion pour 10 mesures apparaît entre parenthèses à côté des résultats, les incertitudes des consignes proviennent de Latkocy et al. (2005), toutes les données sont en poids %, sauf pour Ti, Mn, Fe, Sr, Zr en ppm). Illustration 8: représentation des résultats de la bibliothèque de matériaux. Littérature: Latkocy Ch., Becker, St., Dücking, M., Günther D., Hoogewerff J.A., Almirall J.R., Buscaglia J., Dobney A., Koons R.D., Montero S., van der Peijl G.J.Q., Stoecklein W.R.S., Trejos T., Watling J.R., Zdanowicz V.S. (2005) J. Forensic. Sci., Vol. 50, No. 6 No. 09 FISCHERSCOPE

6 «en détail» La rétrodiffusion bêta permet de mesurer des revêtements or épais Principe de fonctionnement L ill. 2 montre le principe de fonctionnement du procédé par rétrodiffusion bêta. Les numéros atomiques chimiques Z des éléments des matériaux revêtement et substrat doivent présenter une différence d au moins Δ Z=5. Le choix d isotope de la source de rayons bêta détermine l épaisseur de revêtements maximum mesurable voir aussi tableau 1, colonne de droite pour la configuration or sur acier inoxydable. Illustration 1: Capteur de pression à membrane WIKA, revêtement or membrane 25µm sur acier CrNi. Photo WIKA. Pendant plus de 2 décennies (de 1960 à 1985), la méthode par rétrodiffusion bêta a été un procédé souvent mis en œuvre dans de nombreux secteurs industriels pour la mesure d épaisseur de revêtements métalliques et organiques. Des travaux fondamentaux de Helmut Fischer ont permis la conception d une gamme de produits pratiques qui a été mise en œuvre avec succès dès le début des années 60 de par le monde sous la marque déposée BETASCOPE, spécialement auprès d utilisateurs dans l électrodéposition de métaux précieux ou de fabricants de circuits imprimés et de contacts. A partir de 1983 et suite à l introduction sur le marché des technologies de mesure par fluorescence de rayons X, produits chez FISCHER sous la marque FISCHERSCOPE X-RAY, le procédé bêta a été de plus en plus délaissé. La capacité du procédé par fluorescence de rayons X à mesurer en une seule mesure et sans contact des systèmes de revêtements multiples (par exemple Au/Ni/Cu ou Au/Pd/Ni) et ce pour des points de mesure inférieurs à 100μm a été déterminante dans le succès du procédé RFA. Pourtant, le procédé par rétrodiffusion bêta offre aujourd hui des propriétés avantageuses qui peuvent s avérer déterminantes pour certains produits techniques de niche. Les avantages de ce procédé sont les suivants : Un choix de quatre modèles d isotopes avec différentes énergies de sortie des particules bêta permet de s adapter à l épaisseur de revêtements de l application. Voir tableau 1 avec indication de l épaisseur d or maximum mesurable sur acier inoxydable. On peut mesurer des revêtements organiques (peinture, téflon, huile) sur substrats métalliques sans que les propriétés magnétiques ou électriques ou des effets de bord du substrat ne faussent la mesure. Le choix du bon isotope permet de mesurer des revêtements organiques entre 1μm et 800 μm. Par rapport aux procédés de mesure tactiles (méthodes des courants de Foucault, à induction magnétique), on obtient un point de mesure bien défini à l aide de diaphragmes Juwelring (typiquement d un diamètre de 0,63 mm à 1.6 mm). Produits techniques avec revêtements or épais (20 µm à 35 µm) Particulièrement pour les revêtements épais, le procédé par rétrodiffusion bêta s adapte de façon flexible grâce au choix de l isotope, voir tableau 1. Les particules bêta Sr 90 riches en énergie pénètrent si profondément dans le revêtement qu on peut mesurer des revêtements or jusqu à 35 μm. La méthode par fluorescence de rayons X n est capable de mesurer des épaisseurs de revêtements or que jusqu à environ 8 μm. Capteurs de pression à membrane Ils sont utilisés dans l industrie pétrochimique et chimique avec les fluides agressifs et très visqueux. L ill. 1 montre une configuration dans laquelle tous les composants en contact avec les fluides sont revêtus d un revêtement or de 25 μm. Le substrat est en acier CrNi. Le revêtement or épais doit permettre l étanchéité par rapport aux fluides agressifs. Technique de mesure : source de rayons Sr-90 dans la sonde manuelle Z9NG, temps de mesure 20 sec, évaluation avec le MMSR-PC2, module BETASCOPE. Boîtier chronographe Il existe des chronographes de bonne qualité avec boîtier en inox et revêtement or de 20 μm. L ill. 3 montre la mesure d un boîtier de montre doré. L utilisateur pose le boîtier manuellement sur un Signal mesuré vers le MMS -PC2 Particules bêta rétrodiffusées (rayonnement secondaire) Mesure : épaisseur d'or Substrat acier inoxydable Détecteur de rayonnement (tubes Geiger-Müller) Source de rayonnement bêta (rayonnement primaire) Diaphragme Juwelring particules bêta émises par la source de rayonnement bêta Particules bêta rétrodiffusées par le spécimen Illustration 2: Fonctionnement de principe de la méthode par rétrodiffusion bêta pour la mesure d épaisseur de revêtements (spécimen : or sur acier inoxydable). FISCHERSCOPE No. 09

7 diaphragme Juwelring 0,6 x 1,2 mm. L épaisseur du revêtement or doit garantir l apparence décorative et la résistance à la corrosion. Technique de mesure : source de rayons Sr-90 dans la sonde manuelle Z9NG ou table Z5NG, temps de mesure 20 sec, évaluation avec le MMS -PC2, module BETASCOPE. Dr. Winfried Staib Type d isotope Energie des particules bêta Epaisseur d or max. sur acier Prométhium Pm-147 0,22 MeV 3 μm Thallium Tl-204 0,76 MeV 12 μm Strontium Sr-90 2,27 MeV 35 μm Carbone C-14 0,156 MeV < 2 μm Illustration 3: FISCHERSCOPE MMS -PC2 avec source de rayonnement bêta et spécimen boîte de montre (revêtement or) Tableau 1: sources d isotopes et énergie des particules bêta. «en pratique» Mesure du taux de ferrite dans les aciers (duplex) et les soudures Illustration 1: mesure du taux de ferrite sur des soudures avec le FERITSCOPE FMP30 et la sonde FGAB1.3-Fe associée. Les installations chimiques, énergétiques et process sont souvent soumises à la chaleur, à des fluides agressifs et à une pression élevée. Cela nécessite des aciers particulièrement résistants à la corrosion et aux acides et pouvant être sollicités mécaniquement à température élevée. Le taux de ferrite qui apparaît pendant le processus de soudure sur les aciers austénitiques utilisés revêt une importance significative et influence fortement les propriétés du matériau. Seul un taux de ferrite optimal peut garantir la meilleure protection anticorrosion possible. Il existe à cet effet, dans différents domaines d application, des normes, réglementations ou directives. Lors de la soudure des raccords sur des cuves et tuyauteries, le réseau cristallin se modifie sous l influence de la température ce qui entraîne la formation de ferrite. Un manque de ferrite dans la zone de la soudure entraîne une diminution de la ténacité, un taux de ferrite trop élevé réduit la ductilité et la résistance à la corrosion. Il peut arriver facilement, particulièrement lors des soudures sur aciers duplex, que soit à cause d additifs de soudures inappropriés soit à cause d un mauvais apport ou d une mauvaise évacuation de chaleur le taux de ferrite dans la zone de soudure atteigne des valeurs inadéquates. Dans ce cas, seule une mesure sur site permet de garantir que le traitement n a pas modifié défavorablement le taux de ferrite optimal aux dépends des propriétés mécaniques ou anticorrosion. C est pour répondre à ces besoins que FISCHER a développé l appareil portatif mobile FERITSCOPE FMP30 qui mesure le taux de ferrite grâce au procédé à induction magnétique et l affiche sous forme de taux de ferrite (en %) ou de numéro de ferrite WRC-FN (Welding Research Council Ferrite Numbers). On peut équiper le FERITSCOPE FMP30 de sondes de formes spécifiques, comme des sondes axiales, angulaires ou à alésage interne. Le FERITSCOPE FMP30 de FISCHER permet une détermination fiable et précise du taux de ferrite en % ou sous forme de nombre de ferrite conforme à WRC. Pour obtenir de plus amples informations, veuillez contacter votre partenaire FISCHER local. Illustration 2: la meilleure protection anticorrosion possible est requise, par exemple pour les tuyaux et cuves utilisés dans l industrie chimique ou pétrochimique. No. 09 FISCHERSCOPE

8 «en pratique» Accréditation ISO de Helmut Fischer Technologie AG Harald Hermann Dr. Daniel Sutter Dr. André Kaufmann Nous nous réjouissons d annoncer l accréditation ISO obtenue par Helmut Fischer Technologie AG en tant que laboratoire d étalonnage et d essai suisse (accréditation pour les mesures de longueur). Le laboratoire propose des prestations dans les domaines de la mesure d épaisseur de revêtements, de l analyse élémentaire, des essais mécaniques et de la microscopie. Il s est spécialisé dans la mesure des épaisseurs de revêtements sur des coupes transversales à l aide des dernières innovations technologiques. Ces coupes sont polies par faisceaux ioniques, ce qui permet d obtenir des bords et interfaces parfaitement définis. La mesure de longueur (épaisseur de revêtements) se fait par microscopie électronique et est traçable selon des étalons nationaux. Le laboratoire vous apporte son soutien professionnel pour les Mesures d applications spéciales Validations de méthodes de mesure Certifications d étalons fabriqués à partir de vos matériaux pour des performances appareil optimales dans votre environnement Recherches approfondies en matériaux en collaboration avec différents laboratoires partenaires Les spécialistes de Helmut Fischer Technologie AG attendent vos demandes et vous renseigneront avec plaisir. Vous pouvez contacter votre partenaire Fischer habituel ou visiter notre site web FISCHER INSTRUMENTATION ELECTRONIQUE SARL 7 rue Michael Faraday F Montigny-le-Bretonneux Tel : +33 (0) Fax: +33 (0) FISCHERSCOPE No. 09

Chères lectrices et chers lecteurs, «Et si vous décidiez vous-même quelle sera votre prochaine Fluo Fischer?» 01 10/09 FRANCE FISCHER NEWSLETTER

Chères lectrices et chers lecteurs, «Et si vous décidiez vous-même quelle sera votre prochaine Fluo Fischer?» 01 10/09 FRANCE FISCHER NEWSLETTER No. 01 10/09 No. 07 FRANCE FISCHER NEWSLETTER Epaisseur Analyse Matériaux Micro Dureté Contrôle des Matériaux «editorial» Chères lectrices et chers lecteurs, Nous avons la joie de vous faire parvenir la

Plus en détail

Helmut Fischer Holding AG. Chères lectrices et chers lecteurs, à la Swisstech 2014. Après vingt-huit ans de bons et loyaux services 01 10/09 SUISSE

Helmut Fischer Holding AG. Chères lectrices et chers lecteurs, à la Swisstech 2014. Après vingt-huit ans de bons et loyaux services 01 10/09 SUISSE No. 01 10/09 No. 10 SUISSE FISCHER NEWSLETTER Coating Thickness Material Analysis Microhardness Material Testing «editorial» Chères lectrices et chers lecteurs, Nous avons le plaisir de vous faire parvenir

Plus en détail

DELTA. Technologie XRF portable pour les applications PMI

DELTA. Technologie XRF portable pour les applications PMI Analyseur à fluorescence X DELTA Technologie XRF portable pour les applications PMI Identification des métaux et des alliages Contrôle et assurance qualité Sécurité et entretien Analyse exceptionnelle

Plus en détail

INGOLD Leading Process Analytics

INGOLD Leading Process Analytics INGOLD Leading Process Analytics Systèmes de Turbidité Sondes InPro 8000 Transmetteurs Trb 8300 Qualité du produit et fiabilité du procédé améliorées Productivité accrue Adaption simple du procédé Usage

Plus en détail

Analyseur XRF portable DELTA

Analyseur XRF portable DELTA Analyseurs XRF portables Gamme DELTA Analyseur XRF portable DELTA pour les applications d identification positive des matériaux (PMI) Inspection non destructive et rapide pour les opérations de QA/QC,

Plus en détail

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable PMI portatif PMIP Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable ORTABI Trois possibilités de transport...... pour répondre à vos besoins Portabilité et commodité Grâce à

Plus en détail

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Henkel Votre partenaire en solutions de réparation des surfaces Grâce à de nombreuses années d expérience dans

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Laboratoire d essais techniques

Laboratoire d essais techniques Laboratoire d essais techniques Pour être sûr à 100 % Pour être sûr à 100 % Bossard dispose de plusieurs laboratoires d essais accrédités conformément à ISO / CEI 17025 dans les trois grandes zones du

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Sertissage Aciers COMAP,

Sertissage Aciers COMAP, Sertissage Aciers COMAP, passez à la vitesse supérieure! Jean Vasseur Communication - Photo : Domino Pascal P. Plombier (Lyon) XPress aciers Carbone XPress aciers Inox RAPIDITÉ Réalisez vos installations

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006

Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces. GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Traitement des surfaces métalliques et contrôle des interfaces GIS Surface des Matériaux Journée Thématique 21 Février 2006 Les défis d aujourd hui: Les nouveaux substrats Revêtir et préserver Fonctionnaliser

Plus en détail

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round.

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. 1 Objet La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. Le système complet comprend les éléments suivants: Panneaux Poteaux Accessoires tels que fixations

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS Généralités Aperçu Introduction Précision Instruction de montage Lubrification Conception page............................. 4............................. 5............................. 6.............................

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

Manomètre à tube manométrique à contacts électriques Types PGS23.1x0, version acier inox

Manomètre à tube manométrique à contacts électriques Types PGS23.1x0, version acier inox Mesure mécatronique de pression Manomètre à tube manométrique à contacts électriques Types PGS23.1x0, version acier inox k Applications Fiche technique WIKA PV 22.02 Contrôle et régulation des industriels

Plus en détail

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Mesure mécatronique de pression Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Fiche technique WIKA PV 27.05 Applications Contrôle

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

Technique de mesure WIKA. aussi fiable qu une horloge suisse

Technique de mesure WIKA. aussi fiable qu une horloge suisse Technique de mesure WIKA aussi fiable qu une horloge suisse La précision compte! Nous sommes entourés de technique. Elle envahit notre société et pénètre partout. Les techniques de mesure et d étalonnage

Plus en détail

La plus haute sécurité n a pas de secret pour Kaba: Chambres fortes en Relastan.

La plus haute sécurité n a pas de secret pour Kaba: Chambres fortes en Relastan. La plus haute sécurité n a pas de secret pour Kaba: Chambres fortes en Relastan. Kaba SA Safes + Vaults Route des Deux-Villages 51c CH 1806 St-Légier-La Chiésaz Tél. +41 21 946 52 72 Fax +41 21 946 52

Plus en détail

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Fiche technique Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Table des matières Page Introduction... 3 Caractéristiques techniques... 3 AVTA pour fluides neutres...

Plus en détail

Filtre/Sécheurs émaillés

Filtre/Sécheurs émaillés Filtre/Sécheurs émaillés Innovation par la compétence. La nouvelle dimension de Filtre/Sécheurs pour milieu corrosif Rosenmund est une marque leader dans le domaine de la séparation liquide/solide et du

Plus en détail

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00 1 EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE DEPARTEMENT DE MICROTECHNIQUE INSTITUT DE PRODUCTION MICROTECHNIQUE CH - 1015

Plus en détail

Vanne " Tout ou Rien" à siège incliné Type 3353

Vanne  Tout ou Rien à siège incliné Type 3353 Vanne " Tout ou Rien" à siège incliné Type 3353 Application Vanne "Tout ou Rien" avec servomoteur pneumatique à piston Diamètre nominal DN 15 ( 1 2 ) à 50 (2 ) Pression nominale PN Plage de température

Plus en détail

LES RÉPLIQUES MÉTALLOGRAPHIQUES

LES RÉPLIQUES MÉTALLOGRAPHIQUES CONGRÈS MATÉRIAUX 2014 Colloque 6 «Corrosion, vieillissement, durabilité, endommagement» LES RÉPLIQUES MÉTALLOGRAPHIQUES Une méthode non destructive pour contrôler le vieillissement et l endommagement

Plus en détail

A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Analyser Détecter Rapporter

A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Analyser Détecter Rapporter A LA RECHERCHE DE LA PURETE... Analyser Détecter Rapporter Détecteurs de métaux pour les industries alimentaires & d emballage EARNING CUSTOMER CONFIDENCE Analyser Détecter Rapporter INSIGHT IN PURSUIT

Plus en détail

Force de serrage 123 N.. 21800 N. Pince de préhension parallèle à 2 doigts PGN-plus 160 avec doigts de préhension spécifiques à la pièce à manipuler

Force de serrage 123 N.. 21800 N. Pince de préhension parallèle à 2 doigts PGN-plus 160 avec doigts de préhension spécifiques à la pièce à manipuler PGN-plus Tailles 40.. 380 Poids 0.08 kg.. 39.5 kg Force de serrage 123 N.. 21800 N Course par doigt 2 mm.. 45 mm Poids de pièce recommandé 0.62 kg.. 80.5 kg Exemple d application Poste de chargement de

Plus en détail

Série M Débitmètres Eletta. Débitmètre à P avec sortie programmable

Série M Débitmètres Eletta. Débitmètre à P avec sortie programmable Série M Débitmètres Eletta Débitmètre à P avec sortie programmable Débitmètre à fonctions multiples pour gaz et liquides M3 Le débitmètre série M, avec sa conception polyvalente et conviviale, trouve tout

Plus en détail

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE COMBINEZ VOTRE STATION INDIVIDUELLE Le module thermique d appartement TacoTherm Dual Piko s adapte parfaitement à toutes les configurations

Plus en détail

Objet : Étalonnage de dosimètres de référence pour la Radiothérapie, de dosimètres et de kvp mètres pour le Radiodiagnostic et la Radioprotection

Objet : Étalonnage de dosimètres de référence pour la Radiothérapie, de dosimètres et de kvp mètres pour le Radiodiagnostic et la Radioprotection Référence : LIST/DM2I/LNHB/14-0470/LdC-dr Saclay, le 10 octobre 2014 Objet : Étalonnage de dosimètres de référence pour la Radiothérapie, de dosimètres et de kvp mètres pour le Radiodiagnostic et la Radioprotection

Plus en détail

USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel

USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel GE Measurement & Control NEW USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel 16/128 16/128 16/128 Scan

Plus en détail

Serruriersmétalliers. Le meilleure liaison. Un service toujours sur mesure

Serruriersmétalliers. Le meilleure liaison. Un service toujours sur mesure Serruriersmétalliers Le meilleure liaison Un service toujours sur mesure «Le souci du détail, le conseil professionnel et les performances logistiques ont été les atouts du groupe The Coatinc Company auxquels

Plus en détail

w w w. c e i a. n e t

w w w. c e i a. n e t Systèmes de détection de métaux pour le Contrôle Qualité Capacité de détection supérieure Configurabilité très élevée Conforme aux directives HACCP et GMP Conformité aux chapitre 21 du code FDA des Règlements

Plus en détail

Une production économique! Echangeur d ions TKA

Une production économique! Echangeur d ions TKA Une eau totalement déminéralisée Une production économique! Echangeur d ions TKA Eau déminéralisée pour autoclaves, laveurs, analyseurs automatiques, appareils d'eau ultra pure... SYSTÈMES DE PURIFICATION

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

Nous mesurons notre succès à votre succès! Pour chaque application un appareil adéquat.

Nous mesurons notre succès à votre succès! Pour chaque application un appareil adéquat. Nous mesurons notre succès à votre succès! Pour chaque application un appareil adéquat. De l instrument standard jusqu à la solution sur mesure: des instruments de mesure de haute qualité pour toutes les

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Diagnostic des installations de gaz

Diagnostic des installations de gaz ECOLE CHEZ SOI - GAZ02 - Le diagnostic des installations de gaz 11 DROIT COU GENER Généralités 3. la combustion du gaz chapitre 1 - généralités Pour récupérer son pouvoir calorifique, il faut faire brûler

Plus en détail

CleverLevel LBFS/ LFFS. L alternative vraiment intelligente aux détecteurs de niveau à lames vibrantes

CleverLevel LBFS/ LFFS. L alternative vraiment intelligente aux détecteurs de niveau à lames vibrantes CleverLevel LBFS/ LFFS L alternative vraiment intelligente aux détecteurs de niveau à lames vibrantes L alternative vraiment intelligente Avec sa gamme CleverLevel, Baumer révolutionne la technologie de

Plus en détail

GAMME UVILINE 9100 & 9400

GAMME UVILINE 9100 & 9400 GAMME UVILINE 9100 & 9400 SPECTROPHOTOMÈTRES UV & VISIBLE NOUVEAU Sipper avec effet peltier Une combinaison intelligente d innovations EXCELLENTE PRÉCISION DE MESURE GRÂCE À UNE OPTIQUE HAUT DE GAMME Gain

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Détecteurs inductifs et photoélectriques pour l industrie agroalimentaire. Des capteurs INOX faits pour durer. +100 C résistance à la chaleur

Détecteurs inductifs et photoélectriques pour l industrie agroalimentaire. Des capteurs INOX faits pour durer. +100 C résistance à la chaleur i n f o r m at i o n p r o d u i t Détecteurs inductifs et photoélectriques pour l industrie agroalimentaire Des capteurs INOX faits pour durer. Vos capteurs doivent résister aux conditions extrêmes La

Plus en détail

MICROTRON MB 550 / MB 800

MICROTRON MB 550 / MB 800 MICROTRON MB 550 / MB 800 Mélangeur de laboratoire TECHNIQUE D HOMOGÉNÉISATION ET DE MÉLANGE AU LABORATOIRE POUR DES ECHANTILLONS SÉCABLES ET LIQUIDES MICROTRON - Mélangeur de laboratoire Lors de la préparation

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils INSTALLATION ET ACCESIBILITE INSTALLATION ET ACCESIBILITE - PIED LATERAUX ACTIU fabrique 2 références; une pour installation sur sols droites

Plus en détail

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX 08/ENS/24 BORDEREAU DES PRIX-DETAIL ESTIMATIF Lot n 2 : Achat et installation de matériel pour l enseignement

Plus en détail

Scanner de film numérique

Scanner de film numérique HD-CR 35 NDT Le nouveau standard de la radiographie numérique avec la technologie TroisFocales Scanner de film numérique Données techniques HD-CR 35 NDT Taille ajustable des spots laser : 12,5-25 - 50

Plus en détail

Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés. La solution à tous les besoins de transfert de chaleur

Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés. La solution à tous les besoins de transfert de chaleur Alfa Laval échangeurs de chaleur spiralés La solution à tous les besoins de transfert de chaleur L idée des échangeurs de chaleur spiralés n est pas nouvelle, mais Alfa Laval en a amélioré sa conception.

Plus en détail

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management. permanents

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management. permanents 01 Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management systèmes de sécurité permanents 2 SpanSet - Compétence et passion pour votre sécurité Des mesures de sécurité s imposent

Plus en détail

Transmetteur de pression de haute qualité pour applications industrielles Type S-10

Transmetteur de pression de haute qualité pour applications industrielles Type S-10 Mesure électronique de pression Transmetteur de pression de haute qualité pour applications industrielles Type S-10 Fiche technique WIKA PE 81.01 pour plus d'agréments, voir page 4 Applications Construction

Plus en détail

Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret.

Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret. Le secret. 2 Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret. Le Getinge Quadro est un stérilisateur de table totalement révolutionnaire, conçu pour traiter davantage d

Plus en détail

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15 Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-03) Version CT-Q 0--5 Groupe cible Collaborateurs qui doivent effectuer des mesures EX-OX-TOX sur un terrain d exploitation, les interpréter

Plus en détail

Stainless Tubes Europe. Tubes soudés en acier inoxydable

Stainless Tubes Europe. Tubes soudés en acier inoxydable Stainless Tubes Europe Tubes soudés en acier inoxydable L histoire 1901 Création de la société 1921 Début de la production de tubes 1967 Premier tube en acier inoxydable 1988 La Meusienne rejoint le groupe

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

Qu est-ce que l acier inoxydable? Fe Cr > 10,5% C < 1,2%

Qu est-ce que l acier inoxydable? Fe Cr > 10,5% C < 1,2% Cr > 10,5% C < 1,2% Qu est-ce que l acier inoxydable? Alliage de fer comportant 10,5 % de chrome et 1,2 % de carbone nécessaires pour garantir la formation d une couche de surface auto-régénérante (couche

Plus en détail

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES instrumentation III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES Spectrophotomètres UV/visibles 2 à 4 Spectrophotomètres visibles 5 à 7 0100100100100100011100110100100100100100 110100100100100100 011100110100100100100100 00100100100100011100110100100100100100

Plus en détail

Détection de fuite hélium Aspect Mesure

Détection de fuite hélium Aspect Mesure Détection de fuite hélium Aspect Mesure Préparé par : F.Rouveyre Date : 24 Octobre 2012 La détection de fuite La détection de fuite par spectrométrie de masse à gaz traceur a plus de 50 ans. Même si cette

Plus en détail

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR POUJOULAT POUR PLUS DE PERFORMANCE POUR L AVENIR > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

Système multicouche raccords à sertir et tubes

Système multicouche raccords à sertir et tubes Système multicouche raccords à sertir et tubes 4BONNES RAISONS DE CHOISIR LES SOLUTIONS 4GAMMES COMPLÉMENTAIRES 1 L EFFICACITÉ : pour répondre à toutes les configurations Avec les solutions multiconnect,

Plus en détail

L'analyse élémentaire en "routine"!

L'analyse élémentaire en routine! L'analyse élémentaire en "routine"! Christophe Cloquet SARM- CNRS Basé à Vandoeuvre-lès-Nancy dans le Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) UMR7358 Le SARM, comme le CRPG font parties

Plus en détail

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure IR Temp 210 Thermomètre infrarouge Contenu 1. Spécifications...26 2. Touches et affichages...28 3. Utilisation...30 4. Entretien...31 5. Elimination des piles et de l appareil...31 6. Tableau de facteur

Plus en détail

Vannes indépendantes des variations de la pression.

Vannes indépendantes des variations de la pression. L'eau est notre élément. www.belimo.fr 0,32 m 3 /h 18,2 m 3 /h 28,8 m 3 /h 162 m 3 /h FENIKS 4 m 3 /h 80 m 3 /h Vannes indépendantes des variations de la pression. Contrôle, mesure et gestion idéale de

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation > Les nuances de carbure à grain ultra-fin se caractérisent par une dureté très élevée et une excellente résistance à l usure. Elles sont utilisées à la fabrication d outils de fraisage et de forets pour

Plus en détail

InfraLab. Analyseur de Viande. Production. Assurance Qualité. Laboratoire. Contrôle Qualité. The Measure of Quality

InfraLab. Analyseur de Viande. Production. Assurance Qualité. Laboratoire. Contrôle Qualité. The Measure of Quality TM InfraLab Production Assurance Qualité Laboratoire Analyseur de Viande Contrôle Qualité The Measure of Quality Mesures en process de viandes NDC & l Industrie de la Viande Réalisation de production de

Plus en détail

Vanne à tête inclinée VZXF

Vanne à tête inclinée VZXF Caractéristiques et fourniture Fonction LavanneàtêteinclinéeVZXF est un distributeur 2/2 à pilotage externe. Les distributeurs de ce type sont commutés par le biais d'un fluide de commande supplémentaire.

Plus en détail

Fiable, sûr et économique Mesure de niveau par pression différentielle électronique avec cellules métalliques ou céramiques

Fiable, sûr et économique Mesure de niveau par pression différentielle électronique avec cellules métalliques ou céramiques Products Solutions Services Fiable, sûr et économique Mesure de niveau par pression différentielle électronique avec cellules métalliques ou céramiques Pression 2 Mesure de pression différentielle traditionnelle

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

Pression Température Humidité Débit Niveau

Pression Température Humidité Débit Niveau Pression Température Humidité Débit Niveau www.citec.fr Pression - Température - Humidité - Débit - Niveau Secteurs d activités Industrie générale Agroalimentaire Chimie, pétrochimie Pharmacie Énergie

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

Sondes à résistance et thermocouples Manuel de référence

Sondes à résistance et thermocouples Manuel de référence Manuel de référence Sondes à résistance et thermocouples Manuel de référence www.rosemount.com Manuel de référence Sonde à résistance et thermocouple Conseils de montage et d installation pour les thermomètres

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Systèmes de portes coulissantes automatiques

Systèmes de portes coulissantes automatiques Systèmes de portes coulissantes automatiques La qualité est notre moteur En collaboration avec des partenaires reconnus, TORMAX réalise dans le monde entier des solutions de portes automatiques pour différents

Plus en détail

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales *Des réponses pour les infrastructures. Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales Surveillez vos paramètres environnementaux et réduisez vos

Plus en détail

Appareil multifonction

Appareil multifonction Description L appareil multifonction PC permet de mesurer notamment la pression, la vitesse d air, le débit, la température, etc. Il est indispensable pour un parfait réglage et équilibrage des installations

Plus en détail

TransPort PT878GC Débitmètre portable à ultrasons pour gaz Panametrics. GE Measurement & Control Solutions. Applications.

TransPort PT878GC Débitmètre portable à ultrasons pour gaz Panametrics. GE Measurement & Control Solutions. Applications. Applications Caractéristiques Le débitmètre non-intrusif portable Transport PT878GC est un système à ultrason complet pour la mesure de débit de gaz, notamment sur : Gaz naturel Air comprimé Gaz combustibles

Plus en détail

Exemple d application

Exemple d application Tailles 801.. 9010 Poids 0.036 kg.. 1.10 kg Force de serrage 13 N.. 460 N Course par doigt 2.5 mm.. 40 mm Poids de pièce recommandé 0.065 kg.. 2.30 kg Exemple d application Station de transfert avec réorientation

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs

D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE C OMPTEUR DE FRANGES A FIBRE OPTIQUE. Détecteurs D ETECTEURS L UXMETRE SUR TIGE Capteur luxmètre à sonde détachable, idéal pour les expériences de polarisation, il permet de quantifier simplement et rapidement les principales sources et phénomènes lumineux.

Plus en détail

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs Département Energie Santé Environnement Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs DESE/Santé N 0-086R Mai 0 GUIDE D APPLICATION POUR LA SURVEILLANCE DU CONFINEMENT DE L AIR DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Système d enregistreurs de données WiFi

Système d enregistreurs de données WiFi Système d enregistreurs de Saveris 2 La surveillance de la température et de l humidité réinventée Transmission des données via WiFi Toutes les données de mesure disponibles à tout moment, partout, sur

Plus en détail

Outillage d atelier. Consommables

Outillage d atelier. Consommables Outillage d atelier Consommables Equiper son atelier pour la climatisation Détection de fuite par rayon UV Coffret Lampe ultraviolet sans fil Ref : 420A58 Kit de détection de fuites air conditionné véhicule.

Plus en détail

DETECTION DE GAZ TYPES DE DETECTEURS DE GAZ COMMENT SELECTIONNER LE DETECTEUR LE PLUS APPROPRIE? DETECTION DE GAZ

DETECTION DE GAZ TYPES DE DETECTEURS DE GAZ COMMENT SELECTIONNER LE DETECTEUR LE PLUS APPROPRIE? DETECTION DE GAZ DETECTION DE GAZ DETECTION DE GAZ Un détecteur de gaz portatif peut avoir une valeur inestimable pour avertir vos employés des dangers tels que l intoxication, le manque d oxygène ou l explosion. Un détecteur

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR Précision de mesure

COUP DE PROJECTEUR Précision de mesure Traçabilité de la puissance RF à Le présent article, émanant de l institut national de métrologie allemand (Physikalisch-Technische Bundesanstalt PTB), montre comment la mesure «Puissance haute fréquence»,

Plus en détail

On peut être «lourd» et agile!

On peut être «lourd» et agile! éditorial Traitements & Matériaux 412 Octobre - Novembre 2011 3 On peut être «lourd» et agile! La métallurgie est considérée comme une industrie «lourde», les traitements thermiques comme de «vieux» procédés,

Plus en détail

Améliorer Processus de Production et Qualité. Solution MES - LIMS chez Salzgitter Mannesmann Stainless Tubes

Améliorer Processus de Production et Qualité. Solution MES - LIMS chez Salzgitter Mannesmann Stainless Tubes Améliorer Processus de Production et Qualité Solution MES - LIMS chez Salzgitter Mannesmann Stainless Tubes La forte intégration entre le MES et le LIMS garantit un contrôle qualité efficace Salzgitter

Plus en détail

CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW

CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW Rendement énergétique maximal et très faibles émissions grâce à une technologie de pointe à condenseur et à modulation ANS 2 CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION:

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

pur et silencieux dentaire

pur et silencieux dentaire pur et silencieux dentaire de l air pur JUN-AIR a produit son premier compresseur il y a 50 ans et développé la technologie et le design qui ont fait du compresseur JUN-AIR le choix numéro UN des cabinets

Plus en détail

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides.

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. HMX la reine du chauffage au bois. HMX la technique de chauffage optimale pour un chauffage écologique. Chaudière modulante à bûches de bois. Puissance

Plus en détail

novatec PREMIUM II Le joint standard pour applications industrielles

novatec PREMIUM II Le joint standard pour applications industrielles novatec PREMIUM II Le joint standard pour applications industrielles JOINTS TEXTILES TECHNIQUES COMPENSATEURS ISOLATIONS NOUVEAUX MATERIAUX Vos exigences... sécurité accrue meilleure résistance à la température

Plus en détail

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER- INSERT - POÊLE - CHAUDIÈRE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012

Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 ARNANO Le hiéroglyphe du 3 ème millénaire. Association Aristote Groupe PIN Projets de technologies innovantes pour les supports de stockage 22 mars 2012 Conservation sécurisée à très long terme de documents

Plus en détail

Collimateur universel de réglage laser

Collimateur universel de réglage laser Collimateur universel de réglage laser Manuel de l utilisateur Réf. WG-840 Mise à jour 27.08.2013 En projetant un rayon laser dans l axe du canon de votre arme à feu, ce collimateur universel de réglage

Plus en détail

Thermographie sur les vitrages

Thermographie sur les vitrages Thermographie sur les vitrages Par Martin Veillette, ing. 28 décembre 2011 J ai été mandaté par Solution Thermos pour faire des essais sur plusieurs types de vitrages : double, triple, faible émissivité

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 Base de données Utilisateur Principe général

Plus en détail