Les Punaises de Lit, état de situation, méthodes de protection, de prévention et de contrôle Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Punaises de Lit, état de situation, méthodes de protection, de prévention et de contrôle Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC"

Transcription

1 Les Punaises de Lit, état de situation, méthodes de protection, de prévention et de contrôle Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC 8e atelier de santé environnementale 2 juin 2010 Direction de Santé Publique de Montréal

2 Plan L Ampleur du problème Les causes de l épidémie actuelle La Biologie de la punaise Mode d infestation Les lieux Éléments pour établir le diagnostic Effets sur la Santé Stratégies de Lutte Intégrée Prévention dans la clinique Conclusion

3 L ampleur du problème Jusque dans les années 40, Les infestations de punaises étaient fréquentes Depuis la 2 e guerre mondiale, L utilisation des insecticides (DDT) a presque éradiqué la punaise de nombreux pays industrialisés Dans les années 70-80, Polluants organiques persistants ont été bannis Depuis la fin des années 90, 1 er signalisations dans les hôtels, motels, établissements de santé, refuges, résidences, cinémas, transport public etc.

4 L ampleur du problème L épidémie de Punaises dans le Monde : Depuis la fin des années 90, punaises dans plusieurs grandes villes et pays au niveau international Londres, Royaume-Uni Sydney, Australie États-Unis San Francisco New York Atlanta Séoul, Corée Paris, France Canada Toronto Vancouver

5 L épidémie à Montréal L épidémie à Montréal : En 2007, 20 immeubles des 700 que gère l office municipal d habitation étaient infestés En 2008, 120 immeubles infestés Les cas d infestation de punaise de lit à Montréal ont augmenté par un facteur de 40 entre 2005 et 2009

6 Les causes de l épidémie actuelle et de sa propagation Mobilité des individus Stratégies d extermination plus complexes Connaissances des individus Élimination des insecticides persistants et résistance aux insecticides Collaboration entre les propriétaires, locataires, gestionnaires de parasites et municipalités : Propriétaires Certains refusent de payer et n encouragent pas le locataire à signaler la présence de punaises Locataires Parfois peur des conséquences de divulguer, prise en charge individuelle Gestionnaires de parasites Certains ne consultent pas les locataires, traitement d un seul logement, pas de stratégie de contrôle, les approches les plus payantes sont les moins efficaces, etc. Certaines villes n ont pas de règlementation ni de services d inspection

7 Biologie de la punaise

8 La Biologie de la Punaise Nom scientifique : Cimex Lectularix Corps ovale aplati (femelle plus ronde), dépourvu d ailes 4 à 7mm de long. Alimentation : Sang humain Repas : min Après avoir mangé, passe 4 à 7 jours sans se nourrir Attirés par : vibrations, chaleur, odeurs, CO 2

9 Biologie de la Punaise : Cycle de Vie Cycle de Vie 3 stades : Oeuf Blanche, 1mm de long Exuvie est jaunâtre Nymphes 5 instars. Adulte Développement en jours (selon humidité, température) À 18 Celsius, durée de vie = 1 an a 25 Celsius = 5mois Femelle dépose 2 à 5 oeufs/jr; l éclosion se fait au bout de 10 à 14jrs Peut vivre un an sans se nourrir

10 Biologie de la Punaise : Habitats Contrairement aux poux, la punaise ne reste pas sur le corps après un repas de sang Activité maximale entre 03:00-06:00 am * Rouges, visibles et vulnérables aux prédateurs Fuient la lumière Se réfugient dans des endroits inaccessibles Près du garde-manger, donc du lit, matelas, fissures, manteaux, valises et meubles proches du lit! Ponds ses œufs aux mêmes endroits (matelas, meubles à proximité, etc.

11 Biologie : Modes de Dispersion Se disperseront dans tout le logement et ailleurs dans l immeuble en quelques semaines Punaise seule Entre les pièces À travers les fissures (carte de crédit ) Dans les murs Entre les logements Transportée par l humain à distance Visites (linge, valises) Ventes de garages Articles abandonnés À pied, en auto, par camions, trains, avions, etc.

12 Lieux à risque Immeubles avec beaucoup de visites et où les personnes passent la nuit Risque de prolifération et de transmission Hôpitaux Centre d hébergement Motel/hôtel Multiplex Résidence pour les étudiants Maison de transit CLSC/CHSLD Etc. Risque de transmission > prolifération Garderies Écoles Campus universitaires Tours à bureau Friperies, sites d échange de meubles ou de matelas Etc. Risque faible Centres commerciaux

13 Signes d infestation Les taches de sang Les excréments Les individus Les exuvies Les œufs

14 Éléments pour établir le diagnostic

15 Éléments pour établir le diagnostic Siège des lésions Sur les endroits exposés lors du sommeil Bras et épaules Parfois jambes Presque jamais le visage Groupées ou en ligne Types de lésion Papule érythémateuse avec punctum central Prurit plus intense le matin, diminue au cours de la journée Choix de la personne Attirées par la chaleur, donc piqueront la personne qui en émet le plus Historique Lésion caractéristique d un insecte dans un contexte où seule une punaise peut être présente (ex. : découverte de la lésion le matin, et ce, de manière répétée chaque matin)

16 Effets sur la santé

17 Effets sur la santé Dermatologiques Anxiété et insomnie Utilisation d insecticide à répétition Accès aux services de santé

18 Résumé des problèmes dermatologiques associés aux punaises de lit: Résumé des problèmes dermatologiques : Papules oedémateuses Urticaire géante Éruptions bulleuses (parfois hémorragiques) Urticaire papuleuse Cicatrices chéloïdiennes et hypertrophiques

19 Papules oedémateuses Papules oedémateuses : Dans la plupart des patients : Papules érythémateuses indurées. Punctum central Arrangement groupé et parfois linéaire Très fréquente, suit généralement chaque piqûre Ressemble à une piqûre de moustique Traitement des symptômes Cortisone topique

20 Présentations Cliniques Rares Urticaire géante : Gonflement rapide de la peau avec démangeaisons importantes Rare Traitement des symptômes Antihistaminique

21 Présentations Cliniques rares : Éruptions bulleuses (parfois hémorragiques) Traitement : Corticostéroïdes oraux et antihistamiques oraux Prophylaxie avec antibiotiques oraux et topique Corticostéroïdes topiques Fletcher CL, Ardern-Jones MR, Hay RJ. Widespread bullous eruption due to multiple bed bug bites. Clin Exp Dermatol 2002;27:74-5. Liebold K, Schliemann-Willers S, Wollina U. Disseminated bullous eruption with systemic reaction caused by Cimex lectularius. J Eur Acad Dermatol Venereol 2003;17:461-3.

22 Presentations Cliniques rares : Urticaire papuleuse : Papules de 3 à 10 mm, parfois surmontés d une vésicule De quelques jours à plusieurs mois Généralement groupées Plus souvent chez les jeunes enfants de 2 à 5 ans Traitement: corticostéroïdes topiques Sources: Thieu KP, Lio PA. Recurrent papular urticaria in a 6-yearold girl. Arch. Dis. Child. 2008;93;750

23 Gale Effets sur la Santé : Dermatologie Diagnostic Différentiel Trouvés surtout sur la peau couverte (eg: aisselles, région periumbilicale) et sur les mains acral furrows Mite identifiable sous microscope Puces Surtout sur les chevilles et mollets Présence d animaux domestiques Morsures de Moustiques, mouches noires, mouches à chevreuil, etc. Lésions similaires Histoire d exposition aux moustiques et autres insectes piqueurs Alan N. Binnick & Thomas P. Habif, Dartmouth Medical School, New Hampshire: DermNet.com Google images

24 Effets sur la Santé : Cellulite Cellulite : Infection bactérienne de la peau Le plus souvent suite à un grattage intense Rare Traitement : antibiotique

25 Anxiété et insomnie Littérature ne recèle aucune étude formelle Cases reports non publiés Personnes vulnérables peuvent décompenser aggraver état dépressif/psychotique Associations avec problèmes de santé mentale déjà établie entre divers problèmes prurigineux, piqûres d arthropodes et la santé mentale Anxiété Problèmes de sommeil Isolement social

26 Autres effets sur la santé Problèmes cognitifs, Troubles fonctionnels Ces individus seront souvent incapables de mettre en oeuvre les mesures préventives et de contrôle qui visent l élimination des punaises Infestation sévère chez les personnes fragilisées Anémie Case report de patient avec anémie importante (ad 52g/L) Infections? Les punaises de lit ne transmettent pas d infection sanguine (tel que l hépatite B, le VIH, etc.) Burton (1963). Bedbugs in Relation to transmission of human diseases: Review of the Literature. Public Health Reports. Vol 78(6): Pritchard and Hwang. (2009) Severe Anemia from Bedbugs. CMAJ. 181(5):

27 Effets sur la santé Utilisation inappropriée des pesticides Pyréthrinoïdes Organophosphates Carbamates Effets aigus et chroniques sur la santé

28 Stratégies de Lutte Intégrée Basé sur : Inspection Identification Utilisation de plusieurs approches Évaluation de l efficacité des interventions La réussite du traitement contre la punaise des lits dépend de la collaboration entre l occupant, le propriétaire et le gestionnaire des punaises

29 Méthodes de Contrôle physique : Aspirateur Mettez-les dans des sacs; fermez les sacs hermétiquement Placez-le aux ordures à l extérieur de la maison Vêtements et literie sacs hermétiquement fermés Vider sacs directement dans la lessiveuse. Eau chaude Sortir du sac seulement lorsque les punaises seront disparues Matelas et sommiers infestés Si aucun signe de déchirure : vapeur chaude (mortelle pour punaises et leurs oeufs) Couvre-matelas anti-acarien sur le matelas et le sommier

30 Méthodes de Contrôle physique : Éloigner le lit du mur : Enduire les pattes du lit avec vaseline Sceller les fentes et fissures : Taille d une carte de crédit Prises électriques (vaseline) Éliminer les encombrements Si possible, enlever les moquettes (tapis cloués couvrant généralement toute la surface d une pièce) Objets électriques entreposés quelques heures à -15 Celsius

31 Contrôle : Prévenir la dispersion Si l enveloppe du matelas est déchirée : Couvre-matelas anti-acarien Autrement, mettre aux ordures; il faudrait le rendre inutilisable Meubles rembourrés Pour les locataires infestés: Éviter d échanger leurs vêtements Marché aux puces, friperie, etc. Ne pas apporter sacs à dos, valises lors des déplacements Avertir les visiteurs Mettre effets personnels en sacs hermétiques Éviter la chambre à coucher S asseoir dans la cuisine

32

33 Contrôle : méthode de contrôle chimique Insecticides chimiques sont souvent nécessaires Homologués : Pyrethrinoides, terre diatomée. De préférence pas sur les matelas ni sur les sommiers! Vapeurs Utiliser près des fissures, fentes et autres endroits susceptibles. Une seule application n est pas efficace. Recommencer 2-6 sem après l application du premier tx. Visite de suivi 2-4semaines après chaque application. Attendre 6 h avant de réintégrer le logement Attendre 24 h avant d y marcher pieds nus. Plusieurs personnes utilisent des produits proscrits, voir dangereux (organophosphate, carbamates, kérosène, etc.)

34 Responsabilités du propriétaire Étant donné que la responsabilité de l infestation initiale est très difficile à déterminer, le propriétaire devrait payer pour l extermination des punaises L immeuble au complet doit être investigué pour la présence de punaise Les logements adjacents au logement atteint doivent souvent être aussi traités Si le propriétaire menace de poursuivre un locataire, celuici ne déclarera pas l infestation, et la punaise aura le temps de se propager partout dans le logement

35 Prévention dans la clinique Planification en fonction du milieu où il sera implanté : Comité responsable devrait être formé Élaboration d un plan d action pour réagir rapidement Identification des personnes responsables d implanter le plan d action Information à toutes personnes qui occupent l immeuble Mécanismes d évaluation de la mise sur pied des stratégies de prévention et de contrôle

36 Prévention dans la clinique Mesures à prendre lorsqu une personne provenant d un lieu infesté consulte le réseau de la santé Au téléphone, On doit demander au patient de ne pas apporter avec lui de sacs, sacoches, valises ou effets personnels Les effets personnels (incluant manteaux) Sac de plastique fermé Lorsque le personnel reçoit de la nouvelle clientèle, il doit demeurer vigilant quant à la présence de piqûres, de lésions ou de démangeaisons caractéristiques d une activité parasitaire. Si tel est le cas, les mesures mentionnées ci-haut doivent être suivies Le personnel doit aviser un responsable afin de faire nettoyer la pièce occupée par l usager après son départ

37 Prévention dans la clinique Mesures à prendre lorsqu une personne provenant d un lieu infesté consulte le réseau de la santé Idéalement, la consultation avec le patient devrait se dérouler dans une salle désignée à cette fin Idéalement, cette salle devrait être proche de l entrée, peinte en blanc, exempte de tapis et bien calfeutrée La salle devrait être exempte de tout objet superflu, seulement les équipements nécessaires devront être entreposés dans cette salle Le mobilier devrait être en plastique ou en métal et devrait être exempt de rembourrage La salle devrait être nettoyée chaque jour L aspirateur devrait être passé chaque jour

38 Méthodes de protection pour les visites à domicile pour les intervenants de la santé Pour les intervenants qui doivent interagir de manière étroite avec le patient (par exemple : déplacer le patient avec des manœuvres physiques ou être en contact prolongé avec le mobilier de la chambre) Vêtements de protection jetables qui couvrent tout le corps, des couvre-chaussures et sacs de plastique L employé doit revêtir le survêtement et les couvrechaussures avant d entrer dans le domicile de l usager L employé doit placer ses effets personnels (manteaux, sacs, etc.) dans le sac de plastique et le fermer Tout équipement ou matériel de soins doit être placé dans un sac de plastique avant d entrer dans le domicile. Si le matériel est jetable, il pourra être sorti du sac. S il est réutilisable, il doit être remis dans le sac de plastique aussitôt après usage et le sac doit être refermé

39 Méthodes de protection pour les visites à domicile pour les intervenants de la santé Pour les intervenants qui doivent interagir de manière étroite avec le patient (par exemple : déplacer le patient avec des manœuvres physiques ou être en contact prolongé avec le mobilier de la chambre) Se tenir dans un endroit éclairé Retirer ses couvre-chaussures et le survêtement seulement avant de quitter le domicile de l usager. Les couvre-chaussures et le survêtement devront être placés dans un sac de plastique qui sera fermé hermétiquement. Ne pas circuler à nouveau à l intérieur du domicile ou s approcher de l usager lorsque le survêtement a été retiré Si ces règles de base sont respectées, le risque de transmission est presque nul

40 Méthodes de protection pour les visites à domicile pour les intervenants de la santé Visites à domicile pour l intervenante qui ne doit pas déplacer le patient : Prendre les mêmes précautions que les intervenants qui doivent déplacer le patient, sauf qu il n est pas nécessaire d apporter et de revêtir un survêtement et des couvre-chaussures

41 Méthodes de protection pour les personnes qui visitent un endroit infesté Pour les visiteurs Le visiteur doit placer ses effets personnels (manteaux, sacs, etc.) dans le sac de plastique et le fermer Le visiteur devrait se tenir loin du lit, préférablement debout. S il doit s asseoir, il devrait rester dans la cuisine Le visiteur devrait se tenir dans un endroit éclairé

42 Conseils aux patients Éducation Propriétaire Ne pas utiliser les insecticides toute seul, faire appel à un gestionnaire de parasite qualifié Si un locataire ne collabore pas Régie du logement 311 (à Montréal) Locataire Aviser le propriétaire immédiatement Régie du logement Comité de logement locaux Pour une liste voir le site du RECLALQ (www.rclalq.qc.ca) Si le propriétaire n engage pas un gestionnaire qualifié ville de Montréal Division des permis et des inspections Soutien psychologique Il faut jamais blâmer le patient. Ça pourrait arriver à nous tous

43 Conclusion Épidémie des punaises à Montréal et dans plusieurs villes en Amérique de Nord Le diagnostic est relativement simple Les méthodes de contrôle nécessitent la coordination de plusieurs acteurs Des moyens existent pour prévenir l infestation dans les milieux de santé

44 Pour le patient Matériel éducatif Épinglons la punaise disponible au

45 Remerciement Stephanie Susser RII en médecine communautaire Norman King Louis Jacques Louise Lajoie Patrice Tchinda Annick Simard

46 References: Articles: Perron S, King N, Lajoie L, Jacques L. Les punaises de lit, retour vers le futur BISE. Burkhart et al. (2000). An Epidemiologic and Therapeutic Reassessment of Scabies. Cutis, vol.65: Burton (1963). Bedbugs in Relation to transmission of human diseases: Review of the Literature. Public Health Reports. Vol 78(6): Barrozo et al. (2004). Daily Rhythms in Disease-Vector Insects. Biological Rhythm Research. Vol. 35 Nos 1/2. pp Doggett et al. (2004). The resurgence of bed bugs in Australia: with notes on their ecology and control.environ Health. Vol 4: Fletcher CL, Ardern-Jones MR, Hay RJ. Widespread bullous eruption due to multiple bed bug bites. Clin Exp Dermatol 2002;27:74-5. Hwang et al. (2005). Bed Bug Infestations in an Urban Environment. Emerging Infectious Diseases. Vol 11(4): Lee et al. (2008). Reemergence of the bedbug Cimex lectularius in Seoul, Korea. Korean J Parasitol. Vol. 46, No. 4: Liebold et al. (2003) Disseminated bullous eruption with systemic reaction caused by Cimex lectularius. Journal European Academy of Dermatology and Venereology. 17: Paul et al. (2000). Is infestation with the common bedbug increasing? BMJ.320 ( 7242): Perron, Lajoie, King. Biologie, Effects sur la Sante, Situation Actuelle, et methodes de Controle. Direction de Sante Publique. Pritchard and Hwang. (2009) Severe Anemia from Bedbugs. CMAJ. 181(5): Steen et al. (2004). Arthropods in Dermatology. Journal of the American Academy of Dermatology. Vol 50(6): Stucki. Et al. (2008). bedbug bites : Images in Clinical Medicine. New England Journal of Medicine. Vol 359(10). Ter Poorten et al. (2005). The Return of the Common Bedbug. Pediatric Dermatology. Vol 22(3): Thieu KP, Lio PA. Recurrent papular urticaria in a 6-year-old girl. Arch. Dis. Child. 2008;93;750 Thomas et al. (2004). Bedbug Bites: A Review. International Journal of Dermatology. Vol 43: Sites Web: Alan N. Binnick & Thomas P. Habif, Dartmouth Medical School, New Hampshire: DermNet.com

Les problèmes de santé liés aux punaises de lit et la situation à Montréal Sommet sur les punaises de lit 1 juin 2011

Les problèmes de santé liés aux punaises de lit et la situation à Montréal Sommet sur les punaises de lit 1 juin 2011 Les problèmes de santé liés aux punaises de lit et la situation à Montréal Sommet sur les punaises de lit 1 juin 2011 Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC Les infestations à Montréal Montréal : De 2006 à

Plus en détail

Les Punaises de lit Connaître et prévenir. Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC

Les Punaises de lit Connaître et prévenir. Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC Les Punaises de lit Connaître et prévenir Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC Plan Une introduction aux punaises Effets sur la santé Gestions des punaises Cas d intervention Ampleur du problème Jusque dans

Plus en détail

Répercussions directes et indirectes des infestations de punaises de lit sur la santé Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de

Répercussions directes et indirectes des infestations de punaises de lit sur la santé Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de Répercussions directes et indirectes des infestations de punaises de lit sur la santé Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche 13 juin Plan de la présentation Aperçu

Plus en détail

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Geneviève Hamelin Direction de santé publique Adrien Sansregret Office municipal d habitation de

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre Édition 2011 GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre

Plus en détail

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre les infestations

Plus en détail

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit.

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. Introduction Au cours de la dernière décennie, il y a eu une augmentation exponentielle du nombre d infestation

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. Guide sur la gestion des cas en milieu scolaire

PUNAISES DE LIT. Guide sur la gestion des cas en milieu scolaire PUNAISES DE LIT Guide sur la gestion des cas en milieu scolaire Juillet 2011 Une réalisation du Comité de salubrité des milieux Coordination : Patrice Tchinda, conseiller-cadre, Direction de la santé publique,

Plus en détail

Punaises de lit Fiche à l intention des CSSS

Punaises de lit Fiche à l intention des CSSS Punaises de lit Fiche à l intention des CSSS Les problèmes causés par les punaises de lit Les punaises de lit sont des insectes piqueurs qui se nourrissent de sang humain. Elles ne transmettent pas de

Plus en détail

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit : de la prévention au contrôle Conférenciers Louise Lajoie, M.D.,

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention PUNAISES DE LIT prévention et intervention À quoi ressemble la punaise de lit? La punaise de lit, aussi appelée punaise, est un insecte brunâtre visible à l œil nu qui mesure de 4 à 7 millimètres. Elle

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT, RETOUR VERS LE FUTUR

LES PUNAISES DE LIT, RETOUR VERS LE FUTUR LES PUNAISES DE LIT, RETOUR VERS LE FUTUR Crédit photo : Piotr Naskrecki Stéphane Perron, MD, MSc, FRCPC (1,2), Norman King, MSc (1), Louise Lajoie MD, M.Sc., FRCPC (1,3), Louis Jacques MD, MPH, FRCPC

Plus en détail

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement MESURES DE PRÉVENTION POUR LES ÉTABLISSEMENTS OFFRANT DE L HÉBERGEMENT Les travailleurs œuvrant dans les établissements de santé ou communautaire offrant de l hébergement sont susceptibles d être confrontés

Plus en détail

Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires

Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires ANNEXE VIII Protocole- cadre en gestion parasitaire Mesures s adressant aux partenaires Réalisé en collaboration avec M. Harold Leavey, Les entreprises Maheu Ltée. Extrait de la brochure Épinglons la punaise,

Plus en détail

Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous!

Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous! Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous! Document présenté par Organisation d éducation et d information logement de Côte-des-Neiges (OEIL) et Collectif de défense des droits

Plus en détail

PROTECTION TOTALE CONTRE LES INSECTES

PROTECTION TOTALE CONTRE LES INSECTES PROTECTION TOTALE CONTRE LES INSECTES SOMMEIL SANS INSECTES, SOMMEIL PROFOND Personne n aime l idée de partager son lit avec des invités indésirables, encore moins avec un parasite hautement prolifique

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. Rang de la révision : 1 Date d adoption de la dernière révision : 2013. CONTENU

PUNAISES DE LIT. Rang de la révision : 1 Date d adoption de la dernière révision : 2013. CONTENU PUNAISES DE LIT Code : 001 Date d approbation : Date d entrée en vigueur : Cette procédure entre en vigueur le 22 septembre 2011. Elle abroge et remplace toute procédure en vigueur avant cette date. Rang

Plus en détail

Punaises de lit : impact sanitaire et ressenti d une population infestée dans le 91

Punaises de lit : impact sanitaire et ressenti d une population infestée dans le 91 Punaises de lit : impact sanitaire et ressenti d une population infestée dans le 91 Journée régionale de veille sanitaire d Ile-de- France 21 novembre 2013 XX/XX/XX Dr. C. Bruel Dr. M. Le Bail Introduction

Plus en détail

Les punaises de lit Guide d intervention en service de garde

Les punaises de lit Guide d intervention en service de garde Les punaises de lit Guide d intervention en service de garde Une réalisation de la Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal 1301, rue Sherbrooke Est Montréal

Plus en détail

CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit

CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit Arezki IZRI Parasitologie-Mycologie CHU Avicenne, Université Paris 13 93009 Bobigny cedex arezki.izri@avc.aphp.fr 01 48 95 56 52 INTRODUCTION Arthropodes, Réduvidés,

Plus en détail

DEPARTEMENT DES SPECIALITES DE MEDECINE Service de Dermatologie et Vénérologie HUG

DEPARTEMENT DES SPECIALITES DE MEDECINE Service de Dermatologie et Vénérologie HUG DEPARTEMENT DES SPECIALITES DE MEDECINE Service de Dermatologie et Vénérologie HUG PRISE EN CHARGE DES PUNAISES DE LIT Le Cimex lectularius RESUME : Les punaises de lit sont des arthropodes hématophages

Plus en détail

Punaises de lit Comment les détecter et s en débarrasser?

Punaises de lit Comment les détecter et s en débarrasser? Punaises de lit Comment les détecter et s en débarrasser? Qu est-ce que la punaise de lit? Un insecte brunâtre luisant sans aile, de forme ovale et aplatie, long de 4 à 7 mm ( ¼ po). Le jour, fuit la lumière

Plus en détail

Punaises de lit. Les habitations peuvent être infestées par les punaises de différentes manières.

Punaises de lit. Les habitations peuvent être infestées par les punaises de différentes manières. Punaises de lit De récents rapports indiquent que la fréquence des punaises a été multipliée par 500 % ces dernières années il ne fait, du moins, aucun doute que leurs populations augmentent. Un certain

Plus en détail

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal

Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Punaises de lit, logement et santé publique à Montréal Stéphane Perron, M.D., M.Sc., F.R.C.P.C. Réunion de planification du CCNSE à Vancouver pour la lutte contre les punaises de lit 29 novembre 2013 Logement

Plus en détail

Ça pique ma curiosité : Les punaises de lit

Ça pique ma curiosité : Les punaises de lit BOÎTE À OUTILS À L INTENTION DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MAURICIE ET CENTRE-DU-QUÉBEC Ça pique ma curiosité : Les punaises de lit Copyright 2006, Piotr Naskrecki Public Health Image Library Direction de

Plus en détail

Les punaises de lit Guide d intervention en milieu scolaire

Les punaises de lit Guide d intervention en milieu scolaire Les punaises de lit Guide d intervention en milieu scolaire Une réalisation de la Direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Est-de-l Île-de-Montréal

Plus en détail

CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit

CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit Arezki IZRI Parasitologie-Mycologie CHU Avicenne, Université Paris 13 93009 Bobigny cedex arezki.izri@avc.aphp.fr 01 48 95 56 52 INTRODUCTION Arthropodes, Réduvidés,,

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT. Mieux les connaitre pour Mieux les combattre. www.kristol.fr

LES PUNAISES DE LIT. Mieux les connaitre pour Mieux les combattre. www.kristol.fr LES PUNAISES DE LIT Mieux les connaitre pour Mieux les combattre Ce document a pour but de vous informer sur les Punaises de Lit, qui sont elles, comment vivent-elles, quels sont les problèmes occasionnés

Plus en détail

Présence de punaises de lit

Présence de punaises de lit Présence de punaises de lit une expérience... une galère B. TEYSSIER Cadre hygiéniste CHD «La Candélie»-AGEN CCLIN MAI 2012 1 Unité concernée 1 2 2 3 3 1 2 3 1 2 3 VESTIAIRE 1 2 3 ETAGE 1er Traitement

Plus en détail

Albane Crassous Franck-Olivier Mallaval Marianne Combaz. Contexte

Albane Crassous Franck-Olivier Mallaval Marianne Combaz. Contexte GESTION D UNE EPIDEMIE DE DERMATITES LIEES A CIMEX LECTULARIUS DANS UNE UNITE DE SOINS DU CENTRE HOSPITALIER SPECIALISE DE LA SAVOIE : RETOUR D EXPERIENCE Albane Crassous Franck-Olivier Mallaval Marianne

Plus en détail

Questions et réponses au sujet des punaises des lits

Questions et réponses au sujet des punaises des lits Questions et réponses au sujet des punaises des lits Que sont les punaises des lits? Les punaises des lits se trouvent partout dans le monde et le nombre de cas signalés au Canada augmente rapidement depuis

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

Les punaises de lit: guide à l intention des écoles. Apprenez ce que vous pouvez faire pour ne pas avoir de punaises de lit dans votre école.

Les punaises de lit: guide à l intention des écoles. Apprenez ce que vous pouvez faire pour ne pas avoir de punaises de lit dans votre école. Les punaises de lit: guide à l intention des écoles Apprenez ce que vous pouvez faire pour ne pas avoir de punaises de lit dans votre école. Contexte La présence de punaises de lit n est plus quelque chose

Plus en détail

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation Punaise des lits À quoi ressemblent-elles? Lorsqu elle est à jeun, la punaise des lits présente une coloration allant du brun au brun jaunâtre. Une fois gorgée de sang, elle devient brune rougeâtre et

Plus en détail

Les punaises de lit : mythe et réalité

Les punaises de lit : mythe et réalité Les punaises de lit : mythe et réalité Mythe : Les punaises de lit sont trop petites pour être vues à l'œil nu. RÉALITÉ : Bien qu'étant difficiles à trouver parce qu'elles savent bien se cacher, les punaises

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants. Le saviez-vous? Les poux de tête

Plus en détail

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45 MYTHIC 10 SC Préparation biocide (TP18) pour lutter contre les fourmis et les punaises des lits Suspension concentrée (SC) contenant : 106 g/l de chlorfenapyr (N CAS : 122453-73-0) MYTHIC 10 SC - (chlorfénapyr

Plus en détail

La solution contre les punaises de lit Entotherm

La solution contre les punaises de lit Entotherm The Experts in Pest Control La solution contre les punaises de lit Entotherm Entotherm 2 Les punaises de lit, un problème en recrudescence. De plus en plus d hôtels belges sont confrontés aux punaises

Plus en détail

L emploi et l installation de. punaises de lit. MidMos is a subsidiary of Brandenburg UK Ltd

L emploi et l installation de. punaises de lit. MidMos is a subsidiary of Brandenburg UK Ltd L emploi et l installation de BB ALERT PASSIVE, Détecteur des punaises de lit PUNAISES DE LIT 1 Les punaises de lit sont de petits insectes nocturnes qui se nourrissent du sang humain. Elles passent la

Plus en détail

Ça pique, ça démange et ça sillonne. Forum mars 2015 Delphine Zbinden Cheffe de clinique HPCi

Ça pique, ça démange et ça sillonne. Forum mars 2015 Delphine Zbinden Cheffe de clinique HPCi Ça pique, ça démange et ça sillonne Forum mars 2015 Delphine Zbinden Cheffe de clinique HPCi Histoire de démangeaisons Un patient sans domicile fixe est hospitalisé depuis 3 jours en chirurgie. Il se gratte

Plus en détail

Route des Rez 20 CH-1667 Enney Tél. 026 921 29 Fax 026 921 36 75 DE LIT. ment LA LITERIE. une heure. le risque de son transport.

Route des Rez 20 CH-1667 Enney Tél. 026 921 29 Fax 026 921 36 75 DE LIT. ment LA LITERIE. une heure. le risque de son transport. Produits techniques professionnels www.atn-diffusion-lpf.com info@atn-diffusion-lpf.com N TVA / MWST-Nr. CHE-106.389.754 TVA Route des Rez 20 CH-1667 Enney Tél. 026 921 29 12 Fax 026 921 36 75 PUNAISES

Plus en détail

Punaises de lit : état des lieux dans les Pyrénées-Atlantiques janvier 2012

Punaises de lit : état des lieux dans les Pyrénées-Atlantiques janvier 2012 : état des lieux dans les Pyrénées-Atlantiques janvier 2012 C O M I T É D É P A R T E M E N T A L D U T O U R I S M E B É A R N P AY S B A S Q U E En savoir plus sur le Cimex lectularius Les adultes ont

Plus en détail

GUIDE. Le traitement des punaises de lit : les meilleures pratiques CONSEIL. BASF Pest Control Solutions

GUIDE. Le traitement des punaises de lit : les meilleures pratiques CONSEIL. BASF Pest Control Solutions Le traitement des punaises de lit : les meilleures pratiques GUIDE CONSEIL BASF Pest Control Solutions Les solutions les plus efficaces pour vos problèmes de nuisibles. MP3315 BASF French Bed Bug Guide

Plus en détail

Infestation par les puces

Infestation par les puces Fiche technique n 16 2 ème édition Infestation par les puces Les puces sont les parasites externes les plus fréquents en médecine féline. Les mâles et les femelles adultes sont des parasites hématophages*,

Plus en détail

>> DIAGNOSTIC & PHASES DE TRAITEMENTS DES PUNAISES DE LITS HAMBRES D HÔTES LE DIAGNOSTIC

>> DIAGNOSTIC & PHASES DE TRAITEMENTS DES PUNAISES DE LITS HAMBRES D HÔTES LE DIAGNOSTIC >> DIAGNOSTIC & PHASES DE TRAITEMENTS DES PUNAISES DE LITS LE DIAGNOSTIC HAMBRES D HÔTES L infestation, un point sur la répartition géographique : Contamination explosive depuis 15 ANS : Etats Unis, Canada,

Plus en détail

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010 Direction de santé publique L'éthique pour guider la réflexion et influencer l'élaboration des politiques publiques favorables à la santé: le cas des logements insalubres à Montréal JASP 2010 Québec 24

Plus en détail

PUNAISES DE LIT CONSEILS ET MOYENS DE LUTTE POUR LES PROFESSIONNELS DE L HOTELLERIE

PUNAISES DE LIT CONSEILS ET MOYENS DE LUTTE POUR LES PROFESSIONNELS DE L HOTELLERIE ZENNAO Rue des Navettes - BP 35-42190 Charlieu T. : 33 (0)4.77.693.690 - F. : 33 (0)4.77.693.699 Site : www.zennao.fr - Email : infos@zennao.fr PUNAISES DE LIT CONSEILS ET MOYENS DE LUTTE POUR LES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Punaises de lits. Foire aux questions

Punaises de lits. Foire aux questions Punaises de lits Foire aux questions Qu'est-ce qu'une punaise de lits? Les punaises de lits sont des insectes bruns et plats. Elles ont la forme d'un pépin de pomme et sont visibles à l'œil nu. Avant de

Plus en détail

Mode d emploi. des lits. MidMos is a subsidiary of Brandenburg UK Ltd

Mode d emploi. des lits. MidMos is a subsidiary of Brandenburg UK Ltd Mode d emploi BB ALERT ACTIVE Détecteur Punaises des lits PUNAISES DE LIT 1 Les punaises des lits sont de petits insectes normalement nocturnes quise nourrissent du sang. Elles passent la plus part de

Plus en détail

Illusion? Réalité? Décisions après identification formelle de l insecte: Ne pas évacuer l unité

Illusion? Réalité? Décisions après identification formelle de l insecte: Ne pas évacuer l unité lundi Illusion? Réalité? vendredi Décisions après identification formelle de l insecte: Ne pas évacuer l unité Présence de punaises de lit Illusion? Ou Réalité? Découverte d insectes non identifiables

Plus en détail

: 4 7 : 2 : 10-20 : ), 2 3-10 14-27 C.

: 4 7 : 2 : 10-20 : ), 2 3-10 14-27 C. Les punaises de lit «bed bugs» Pascale Huet d après l atelier sur «Prurit et prurigos» de Pascal Delaunay des JNPD de Lille 2013 Généralités Arthropodes hématophages vivant aux côtés de l homme depuis

Plus en détail

Le Manuel des Procédures de Lutte Antiparasitaire

Le Manuel des Procédures de Lutte Antiparasitaire Le Manuel des Procédures de Lutte Antiparasitaire Les Punaises des lits Mai 2011 Table de Matières Introduction................................................ 3 Identification et biologie....................................

Plus en détail

BETTER THAN FUMIGATEUR À LIBÉRATION TOTALE AÉROSOL INSECTICIDE FUMIGATEUR-EXTERMINATEUR DOMESTIQUE

BETTER THAN FUMIGATEUR À LIBÉRATION TOTALE AÉROSOL INSECTICIDE FUMIGATEUR-EXTERMINATEUR DOMESTIQUE BETTER THAN FUMIGATEUR À LIBÉRATION TOTALE AÉROSOL INSECTICIDE FUMIGATEUR-EXTERMINATEUR DOMESTIQUE Enfoncer et barrer la gâchette pour une VAPORISATION CONTINUE ou appuyer sur la gâchette pour une VAPORISATION

Plus en détail

Chapitre 11. L hygiène

Chapitre 11. L hygiène 191 1. Un environnement et un corps propre 193 A. La toilette collective 193 B. Le linge 193 C. L endroit de camp 194 2. Les coups d œil (et non les inspections) 194 3. Les maladies de la nature 194 A.

Plus en détail

Notre Guide Officiel Contre La Punaise De Lit.

Notre Guide Officiel Contre La Punaise De Lit. Notre Guide Officiel Contre La Punaise De Lit. Les punaises de lit n'étaient dans le passé qu'un léger problème de santé publique. Le problème avait même connu une baisse d'importance vers le milieu du

Plus en détail

Les punaises de lit : le cas de Montréal Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche13 juin 2010

Les punaises de lit : le cas de Montréal Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche13 juin 2010 Les punaises de lit : le cas de Montréal Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche13 juin 2010 Le retour de la punaise de lit Infestation mondiale à la fin des années

Plus en détail

METHODES DE LUTTE CONTRE LES PUNAISES DE LITS Cimex lectularius et Cimex hemipterus

METHODES DE LUTTE CONTRE LES PUNAISES DE LITS Cimex lectularius et Cimex hemipterus Centre Hospitalier Universitaire de Nice Hôpital Cimiez 4, avenue Reine Victoria BP 1179 06003 Nice cedex 1 C.H.U.N. Laboratoire de Parasitologie-Mycologie Cimiez Page 1/16 GESTION DES Mots clés : Insecte

Plus en détail

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS PEDICULOSES PARASITOSES Hélène DALMAS Les pédiculoses (poux), la gâle sont dues à une infestation de l homme par des parasites. Ile se transmettent par contact avec une personne atteinte. Ils sont surtout

Plus en détail

Punaise de lits. Nuisance émergente. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY. CHU de Nice. Parasitologie-Mycologie. Pascal DELAUNAY

Punaise de lits. Nuisance émergente. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY. CHU de Nice. Parasitologie-Mycologie. Pascal DELAUNAY Punaise de lits Cimex lectularius Nuisance émergente Parasitologie-Mycologie CHU de Nice 1947 1999 2009 Ectoparasite Hématophage chez les 2 sexes Adultes et larves ressemblent à un confetti brun ou beige

Plus en détail

Bonne fête à toutes les mamans des enfants de l école FLB!

Bonne fête à toutes les mamans des enfants de l école FLB! Bonne fête à toutes les mamans des enfants de l école FLB! LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI 1 2 3 4 7 8 9 10 11 Caisse scolaire Cours de gardiens avertis ( À confirmer) 14 15 16 Caisse scolaire A.M.-

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Ils ne sont pas dangereux bien qu'ils soient dérangeants. À CONSERVER Saviez-vous que les poux de

Plus en détail

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE 13.05 Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les patients et pour le

Plus en détail

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! Zone libérée des poux français Guide anti-poux Double efficacité: Elimine les poux Endommage la membrane chitineuse des lentes empêchant ainsi l éclosion de

Plus en détail

Cimex lectularius L., C. hemipterus Fabr. (Cimicidae: Heteroptera)

Cimex lectularius L., C. hemipterus Fabr. (Cimicidae: Heteroptera) La Punaise de Lit: Guide Pratique pour Propriétaires et Locataires Cimex lectularius L., C. hemipterus Fabr. (Cimicidae: Heteroptera) Dr. Gale E. Ridge Connecticut Agricultural Experiment Station 123 Huntington

Plus en détail

Manifestations cutanées des voyageurs. François Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon Journée de formation Siemens

Manifestations cutanées des voyageurs. François Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon Journée de formation Siemens Manifestations cutanées des voyageurs François Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon Journée de formation Siemens 1 sensationel 2 Les causes bacteriennes Les plus fréquentes: S. aureus (MRSA) ou Streptococcus

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE À CONSERVER TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants... Le saviez-vous?

Plus en détail

Pourquoi, comment, bien se protéger?

Pourquoi, comment, bien se protéger? Moustiques, tiques... Pourquoi, comment, bien se protéger? Pourquoi se protéger? VECTEUR Individu infecté L individu devient infecté Individus sains Le moustique ayant déjà piqué une personne malade est

Plus en détail

Insalubrité morbide. menace la santé. lorsqu il constitue une menace pour la santé ou la sécurité de ses occupants. Il est donc

Insalubrité morbide. menace la santé. lorsqu il constitue une menace pour la santé ou la sécurité de ses occupants. Il est donc Insalubrité morbide Quand l insalubrité menace la santé Un logement est considéré insalubre lorsqu il constitue une menace pour la santé ou la sécurité de ses occupants. Il est donc impropre à l habitation.

Plus en détail

VENINS D INSECTES. Conseils et renseignements pour les patients allergiques. Curing Allergy. Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy

VENINS D INSECTES. Conseils et renseignements pour les patients allergiques. Curing Allergy. Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy VENINS D INSECTES Conseils et renseignements pour les patients allergiques Curing Allergy Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy Chère patiente allergique, cher patient allergique, Seuls quelques

Plus en détail

La reconnaissez- vous?

La reconnaissez- vous? La reconnaissez- vous? Qu est ce qu une puce? C est un insecte piqueur sans ailes de couleur brune mesurant quelques millimètres et ayant la capacité de sauter 30 fois sa longueur. L espèce Cténocephalidès

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

Lutte contre les nuisibles

Lutte contre les nuisibles Information Presse Mardi 15 janvier 2013 Chambre Lutte contre les nuisibles un enjeu sanitaire pour les sociétés contemporaines r elations presse Chambre 39/41 rue Louis Blanc - 92400 COURBEVOIE Tél. :

Plus en détail

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu

Comprendre. son Psoriasis du Cuir Chevelu Comprendre son Psoriasis du Cuir Chevelu Vous avez un psoriasis du cuir chevelu ou une personne de votre entourage en est atteinte. Cette brochure vous est destinée. Grâce aux informations transmises,

Plus en détail

Les punaises de lit :

Les punaises de lit : Médecins inspecteurs de santé publique Promotion : 2012-2013 Date du Jury : Septembre 2013 Les punaises de lit : Emergence d un problème de santé publique Exemple en Ile-de-France Morgane LE BAIL R e m

Plus en détail

Gros plan incroyable d'une tête de fourmi. Les scientifiques estiment à 10 millions de milliards le nombre de fourmis vivant sur terre.

Gros plan incroyable d'une tête de fourmi. Les scientifiques estiment à 10 millions de milliards le nombre de fourmis vivant sur terre. Gros plan incroyable d'une tête de fourmi. Les scientifiques estiment à 10 millions de milliards le nombre de fourmis vivant sur terre. On a recensé seulement 12 000 espèces, il en existerait 10 000 autres.

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2013-783 MODIFIANT LE RÈGLEMENT CO-2009-577 ÉTABLISSANT UN CODE DU LOGEMENT POUR LA VILLE DE LONGUEUIL

RÈGLEMENT CO-2013-783 MODIFIANT LE RÈGLEMENT CO-2009-577 ÉTABLISSANT UN CODE DU LOGEMENT POUR LA VILLE DE LONGUEUIL RÈGLEMENT CO-2013-783 MODIFIANT LE RÈGLEMENT CO-2009-577 ÉTABLISSANT UN CODE DU LOGEMENT POUR LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Le Règlement CO-2009-577 établissant un code du logement

Plus en détail

Recourir à un programme de lutte antiparasitaire intégrée pour gérer les punaises des lits

Recourir à un programme de lutte antiparasitaire intégrée pour gérer les punaises des lits Recourir à un programme de lutte antiparasitaire intégrée pour gérer les punaises des lits Janvier 2011 Introduction Les punaises des lits se sont beaucoup répandues ces dernières années dans les maisons,

Plus en détail

PIQÛRES D INSECTES. Il existe plusieurs insectes qui peuvent piquer ou mordre. Vous les retrouverez ci-dessous par type de morsure qu ils causent :

PIQÛRES D INSECTES. Il existe plusieurs insectes qui peuvent piquer ou mordre. Vous les retrouverez ci-dessous par type de morsure qu ils causent : PIQÛRES D INSECTES QUELS INSECTES PEUVENT VOUS PIQUER? Il existe plusieurs insectes qui peuvent piquer ou mordre. Vous les retrouverez ci-dessous par type de morsure qu ils causent : Démangeaisons et boutons

Plus en détail

L extermination des coquerelles

L extermination des coquerelles L extermination des coquerelles De la façon la moins toxique Guide pratique pour se débarrasser des coquerelles dans les maisons et appartements AU CŒUR DE L HABITATION La SCHL : Au cœur de l habitation

Plus en détail

Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca

Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca Phéromones d alarme. En phase de recherche. Aldéhydes 4-oxo-hexénal et 4-oxo-octénal chez les punaises de

Plus en détail

ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA GESTION PARASITAIRE JOURNÉE DE FORMATION AVRIL 2010

ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA GESTION PARASITAIRE JOURNÉE DE FORMATION AVRIL 2010 ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA GESTION PARASITAIRE JOURNÉE DE FORMATION AVRIL 2010 Best Western Hôtel Universel - Drummondville - Le 10 avril 2010 ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE LA GESTION PARASITAIRE TEXTES

Plus en détail

Ce que vous devez savoir pour prévenir le syndrome pulmonaire à Hantavirus (SPH) 1

Ce que vous devez savoir pour prévenir le syndrome pulmonaire à Hantavirus (SPH) 1 Ce que vous devez savoir pour prévenir le syndrome pulmonaire à Hantavirus (SPH) 1 Introduction : Le syndrome pulmonaire à Hantavirus est une maladie très grave mais rare dont on ne connaît que quatre

Plus en détail

Les punaises de lit : le cas de Toronto

Les punaises de lit : le cas de Toronto Les punaises de lit : le cas de Toronto ACSP CCNSE Reg Ayre Manager Healthy Environments (Directeur Environnements sains) Toronto Public Health (Services de la Santé publique de Toronto) Date : le 14 juin

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

Comment se protéger des frelons asiatiques?

Comment se protéger des frelons asiatiques? PREFET de l AUDE Comment se protéger des frelons asiatiques? Vous trouverez ci-dessous des conseils pour vous protéger du frelon asiatique, que vous soyez particulier, maire ou apiculteur ainsi que des

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

Infestation par Dipylidium caninum,

Infestation par Dipylidium caninum, Fiche technique n 24 Infestation par Dipylidium caninum, le téniasis félin à Dipylidium Parmi tous les vers qui peuvent infester le chat, Dipylidium caninum est un parasite fréquemment rencontré dans le

Plus en détail

Des Hôtes peu sympathiques!!!

Des Hôtes peu sympathiques!!! Des Hôtes peu sympathiques!!! Des hivers de moins en moins rude, des saisons sans grandes différences, un automne très doux bouleversent le rythme de la nature. Mais pendant ce temps...... certaines petites

Plus en détail

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique

Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Gale ou Scabiose Epidémiologie, clinique et thérapeutique Dr Nelly Contet-Audonneau et Isabelle Glatz Parasitologie- Mycologie n.contet-audonneau@chunancy.fr Dr Jean-Philippe Schurra Dermatologue Dr M-F

Plus en détail

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients

Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Centre de médecine familiale Herzl, Clinique d allaitement Goldfarb Infection à Candida ou muguet du mamelon et du sein Document à l intention des patients Définition Le Candida albicans est un type de

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

Guide d intervention dans les cas d insalubrité

Guide d intervention dans les cas d insalubrité Guide d intervention dans les cas d insalubrité Volet : «Punaises de lit» Novembre 2011 Une réalisation du Comité de salubrité des milieux Rédaction : Annick Simard, Responsable du travail social, Direction

Plus en détail

Appât insecticide anti-fourmis en gel OPTIGARD

Appât insecticide anti-fourmis en gel OPTIGARD Approved Pamphlet OPTIGARD Ant Gel Bait 30788 2013-03-06 Page 1 of 6 GROUPE 4 INSECTICIDE INSECTICIDE USAGE COMMERCIAL Appât insecticide anti-fourmis en gel OPTIGARD POUR UTILISATION DANS LES ZONES COMMERCIALES,

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

Contre les Insectes en Général

Contre les Insectes en Général les Insectes en Général Nettoyant, désodorisant Le Bicarbonate De Soude a bien des vertus! Derrière sa poudre blanche, fine et sans odeur se cache un puissant insecticide biodégradable et non toxique pour

Plus en détail

La punaise de lit est un insecte hématophage

La punaise de lit est un insecte hématophage La punaise de lit : un ectoparasite émergent Bed Bug: an emerging ectoparasite M. Anastay*, V. Blanc*, P. Del Giudice**, P. Marty***, P. Delaunay*** * Fédération de biologie, centre hospitalier d Antibes-Juan-les-Pins.

Plus en détail

Groupe de travail pour prévenir la prolifération des punaises de lit à Genève Rapport de travail au 10 avril 2015

Groupe de travail pour prévenir la prolifération des punaises de lit à Genève Rapport de travail au 10 avril 2015 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l emploi, des affaires sociales et de la santé Direction générale de la santé Groupe de travail pour prévenir la prolifération des punaises de lit à Genève

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail