Rédacteur territorial Rédacteur principal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rédacteur territorial Rédacteur principal"

Transcription

1 Concours Rédacteur territorial Rédacteur principal Concours externe, interne, 3 e voie et examens professionnels Bruno Rapatout Formateur au Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), membre de jury Christian Carcagno Conseiller référendaire à la Cour des comptes Élisabeth Chaperon Maître de conférences à l université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Monique Langeraert Formatrice au Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), membre de jury Laura Reynaud Première conseillère de chambre régionale des comptes, sous préfète Patricia Vannier Maître de conférences à l université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Collection dirigée par : Anne Ducastel

2 «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs. Largement répandu dans les établissements d enseignement, le photocopillage menace l avenir du livre, car il met en danger son équilibre économique. Il prive les auteurs d une juste rémunération. En dehors de l usage privé du copiste, toute reproduction totale ou partielle de cet ouvrage est interdite.» ISBN (Nouvelle édition) ISBN (1 re édition) Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans le présent ouvrage, faite sans autorisation de l éditeur ou du Centre français d exploitation du droit de copie (20, rue des Grands-Augustins, Paris), est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d une part, les reproductions strictement réservées à l usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et, d autre part, les analyses et courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d information de l œuvre dans laquelle elles sont incorporées (loi du 1 er juillet art. 40 et 41 et Code pénal - art. 425)., Malakoff 2015

3 Sommaire Partie 1 Concours et examens professionnels : mode d emploi 1 Devenir rédacteur territorial Devenir rédacteur principal de 2 e classe Devenir rédacteur principal de 1 re classe Réussir son concours ou son examen professionnel...18 Partie 2 L environnement territorial Sous-partie 1 Principes de droit public 5 Les grands principes régissant les collectivités territoriales Les différentes collectivités territoriales Les compétences des collectivités territoriales La coopération intercommunale L exercice démocratique du pouvoir Le fonctionnaire La fonction publique territoriale Le préfet et les services déconcentrés La commande publique...43 Sous-partie 2 Principes de finances publiques 14 Le cadre budgétaire et comptable L élaboration des budgets locaux : les principes budgétaires La préparation et le vote budgétaire L exécution des budgets locaux Les contrôles exercés sur les budgets locaux Les dépenses des budgets locaux Les ressources des budgets locaux...63 Partie 3 Les épreuves de note et de rapport 21 Les épreuves à partir d un dossier Les fonctions de la note/du rapport

4 Sommaire Partie 3 23 Un travail en trois étapes La commande de la note/du rapport L observation des titres des documents Le parcours du dossier pour la note Le parcours du dossier pour le rapport Le plan avant la prise de notes La lecture et la prise de notes pour la note La prise de notes pour des propositions opérationnelles Trouver des titres efficaces La présentation de la copie La gestion du temps...97 sujet 1 Sujet exemple Note...99 Partie 4 L épreuve de questions 34 La méthode de l épreuve de questions Les questions au concours de rédacteur Les questions au concours de rédacteur principal Partie 5 L épreuve orale d entretien 37 Les caractéristiques communes à tous les concours/examens L épreuve orale pour devenir rédacteur L épreuve orale pour devenir rédacteur principal Atteindre des objectifs Rappeler son cursus scolaire Valoriser ses expériences passées Expliquer ses fonctions Exprimer sa motivation Répondre aux questions à partir de sa présentation Répondre aux questions organisationnelles et de management Répondre aux questions institutionnelles

5 Sommaire Partie 6 Annales et sujets corrigés Sous-partie 1 Épreuves écrites sujet 2 Note Concours de rédacteur, sujet 3 sujet 4 sujet 5 sujet 6 sujet 7 sujet 8 Rapport Examen professionnel de rédacteur principal, Questions de finances publiques/intervention économique Questions de droit public Questions sur l action sanitaire et sociale Questions de droit civil Questions sur les collectivités territoriales Sous-partie 2 Épreuves orales sujet 9 sujet 10 Entretien Concours de rédacteur Entretien Concours et examen de rédacteur principal

6 Fiche 5 Les grands principes régissant les collectivités territoriales L administration décentralisée a fait l objet de profondes réformes. Les modifications dues aux grandes réformes de 1982, 2003 et 2008 ont remanié le statut constitutionnel des collectivités territoriales. 1 Les différentes formes d État tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt 2 Dans le cadre d un État unitaire, un seul pouvoir politique fixe sur l ensemble du territoire national les droits et obligations des autres personnes physiques ou morales. Il détient seul la souveraineté même si, dans le cadre d un État de droit, il exerce son pouvoir dans la forme juridique, c est-à-dire au moyen de règles qui s imposent à lui. Dans un État fédéral (ou fédération), ce dernier se superpose à des entités fédérées, entités politiques qui disposent chacune des pouvoirs exécutif, législatif et juridictionnel s articulant avec ceux des institutions fédérales. Les États fédérés participent aux décisions fédérales (exemples : l Allemagne, les États-Unis). La confédération est une association d États indépendants qui, par traité, ont délégué certaines compétences (monnaie, diplomatie) à des institutions communes, sans constituer cependant un nouvel État (exemple : l Union européenne). Au sein d un État unitaire, l exercice du pouvoir peut être concentré, déconcentré ou décentralisé. La centralisation et la déconcentration ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt A. Définitions Dans un régime entièrement centralisé, toutes les décisions administratives émanent directement des organes centraux de l État. Modèle quasiment impossible à réaliser en pratique, cette centralisation parfaite (la concentration), s accompagne le plus souvent de déconcentration. Il y a déconcentration lorsqu une partie du pouvoir de décision détenu par les services centraux de l État est transférée à des représentants locaux du pouvoir central, les services déconcentrés de l État. En application du principe dit «de subsidiarité» posé par la loi du 6 février 1992, la déconcentration est la règle ; seules les missions présentant un caractère national sont du ressort des administrations centrales. B. La présence immuable du contrôle hiérarchique Centralisation et déconcentration reposent sur des relations hiérarchiques de supérieur à subordonné. Ce pouvoir, exercé de plein droit, est également inconditionné : sous réserve de ne pas prescrire ou commettre d irrégularités, le supérieur a le droit de donner à ses inférieurs les ordres qu il juge bons. Le supérieur peut prendre trois sortes de mesures qui s imposent au subordonné : lui adresser des instructions, annuler ses décisions, les réformer sans cause déterminée pour des questions d opportunité ou de légalité. Enfin, dans certains cas exceptionnels, le pouvoir hiérarchique permet à l autorité 24

7 Partie 2 L environnement territorial supérieure de se substituer à l autorité inférieure normalement compétente si celle-ci s est abstenue. Aujourd hui, sont des autorités déconcentrées : les préfets (départements, régions), les recteurs (académies), les maires (communes), etc. Les autorités déconcentrées sont nommées et révoquées par le pouvoir central, sauf le maire en raison de son double statut d autorité déconcentrée et décentralisée. 3 La décentralisation ttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt L article 1 er de la Constitution pose comme principe «l organisation décentralisée de la République». A. Définition La décentralisation se traduit par le transfert d attributions de l État à des institutions juridiquement distinctes de lui et bénéficiant, sous son contrôle, d une certaine autonomie. On distingue la décentralisation territoriale, qui s applique aux collectivités territoriales, et la décentralisation technique ou fonctionnelle, qui concerne les institutions spécialisées dotées de la personnalité morale, en particulier les établissements publics chargés de gérer un service public. Ils ne disposent que d une compétence d attribution qui correspond à l objet même du service public transféré. Plusieurs critères permettent de mesurer l étendue de la décentralisation : l attribution de la personnalité morale, la reconnaissance d un domaine réservé de compétences, l indépendance des autorités décentralisées (comme par exemple leur élection), la disposition de moyens techniques et financiers suffisants gérés librement. B. Les quatre principes de base du statut constitutionnel des collectivités territoriales 1. L existence des collectivités territoriales L article 72 de la Constitution consacre l existence de cinq catégories de collectivités territoriales : les communes, les départements, les régions, les collectivités à statut particulier et les collectivités d outre-mer régies par l article 74 C. Trois collectivités territoriales de base (région, département et commune) sont des circonscriptions administratives qui servent de support à la fois aux services déconcentrés de l État et à ceux d une collectivité décentralisée. 2. La gestion par des représentants élus Dans des conditions prévues par la loi, ces collectivités s administrent librement par des conseils ou assemblées délibérantes élus au suffrage universel direct ; les organes exécutifs peuvent ne pas être élus. Cependant, la Constitution autorise le législateur à introduire quelques éléments de démocratie participative (droit de pétition, référendum art. 72-1C). 3. Le principe de libre administration Les collectivités territoriales s administrent librement dans les conditions prévues par la loi. Cette libre administration se limite à des compétences «administratives» et exclut les compétences régaliennes (édiction de lois, justice, diplomatie). Les collectivités disposent d un pouvoir réglementaire limité à l exercice de leurs compétences dans le cadre des lois adoptées au niveau étatique et des règlements nationaux 25

8 5 édictés par les autorités centrales : Premier ministre, président de la République, ministres (décrets et arrêtés). Le législateur détermine les ressources des collectivités territoriales mais le principe constitutionnel d autonomie financière leur permet de fixer l assiette et le taux d imposition ; aucun transfert de compétence entre l État et les collectivités ne peut s effectuer sans transfert de ressources correspondantes. Les collectivités territoriales étant toutes placées sur un même pied d égalité, aucune ne peut exercer une tutelle sur une autre (art. 72 al. 5C). Cependant, une collectivité dite «chef de file» peut gérer de manière commune une compétence qui nécessite le concours de plusieurs collectivités territoriales ou groupements de celles-ci. 4. Les contrôles La libre administration des collectivités territoriales ne saurait remettre en cause l unité de l ordre juridique et l indivisibilité de la République (art. 1C.). Aussi, un certain nombre de dispositifs de contrôle ont été prévus par le législateur afin de prévenir ou de sanctionner le non-respect des lois et règlements par les autorités publiques locales (art. 72C.). Le contrôle administratif sur les actes. Après avoir longtemps pris la forme d un contrôle de tutelle, ce contrôle se présente depuis 1982 comme un contrôle administratif de légalité. Les délibérations du conseil régional, du conseil général et du conseil municipal sont exécutées directement mais elles sont soumises au contrôle de légalité. Les décisions les plus importantes sont transmises au préfet (ou au préfet de région) sous quinzaine. Ce dernier peut, dans les deux mois, saisir le tribunal administratif des décisions qui lui semblent irrégulières : c est le déféré préfectoral. Ses caractéristiques l opposent nettement au contrôle de tutelle : il est identique pour toutes les collectivités territoriales locales et intervient a posteriori (il ne suspend pas l application de l acte). Le contrôle administratif sur les personnes. Quand le fonctionnement d un conseil municipal ou d un conseil général se révèle impossible, le gouvernement peut en prononcer la dissolution par décret. Le maire et ses adjoints peuvent être suspendus par arrêté motivé du ministre de l Intérieur ou révoqués par décret motivé pris en Conseil des ministres. Le contrôle financier. Le préfet assure le contrôle du budget voté par le département et la commune (le préfet de région contrôle celui de la région). Il saisit la chambre régionale des comptes dans les quatre cas suivants : le budget n a pas été voté dans le délai légal ; il n a pas été adopté en équilibre réel ; une dépense obligatoire n a pas été inscrite ; il existe un déficit dans le compte administratif. Le contrôle de tutelle continue de s exercer sur les établissements publics de l État, les hôpitaux ou certaines entreprises publiques. À la différence du pouvoir hiérarchique, la tutelle ne peut s exercer sans qu un texte en ait tracé les limites avec précision : pas de tutelle sans texte ni au-delà des textes. La tutelle permet d exercer quatre pouvoirs différents : un pouvoir d annulation, d approbation, d autorisation et, plus rarement, de substitution d action. Dans tous les cas, l autorité de tutelle exerce ses pouvoirs sous le contrôle du juge, qui peut annuler les actes de l autorité de tutelle (CE, 1902, Commune de Néris-les-Bains) ou mettre en cause sa responsabilité pour faute. 26

LA CULTURE TERRITORIALE

LA CULTURE TERRITORIALE LA CULTURE TERRITORIALE Olivier Gabarda Maître de Conférences en droit public Directeur de l Institut de Préparation à l Administration générale (IPAG) Université Picardie Jules Verne d Amiens Florence

Plus en détail

CADRE DE SANTÉ. Le concours d entrée. Sylvie Pierre Formatrice IFCS

CADRE DE SANTÉ. Le concours d entrée. Sylvie Pierre Formatrice IFCS CADRE DE SANTÉ Le concours d entrée Sylvie Pierre Formatrice IFCS «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs. Largement répandu

Plus en détail

CONCOURS. Le Tout-en-un. Objectif FONCTION PUBLIQUE RÉDACTEUR RÉDACTEUR TERRITORIAL. PRINCIPAL 2 e CLASSE CONCOURS EXTERNE INTERNE

CONCOURS. Le Tout-en-un. Objectif FONCTION PUBLIQUE RÉDACTEUR RÉDACTEUR TERRITORIAL. PRINCIPAL 2 e CLASSE CONCOURS EXTERNE INTERNE Objectif CONCOURS FONCTION PUBLIQUE Le Tout-en-un CONCOURS 2017-2018 CONCOURS & EXTERNE INTERNE 3 e CONCOURS RÉDACTEUR TERRITORIAL RÉDACTEUR PRINCIPAL 2 e CLASSE Bernard Delhoume Directeur des études de

Plus en détail

INGÉNIEUR TERRITORIAL

INGÉNIEUR TERRITORIAL INGÉNIEUR TERRITORIAL Concours externe et interne, examen professionnel n Peio Bergé Ingénieur territorial n Nicolas Baguenard Ingénieur en chef, Chef de la section Seine et ouvrage d arts, Ville de Paris,

Plus en détail

Gendarme Gendarme adjoint

Gendarme Gendarme adjoint Gendarme Gendarme adjoint Concours externe et interne Philippe Alban Officier supérieur de la gendarmerie nationale, chargé de formations Valérie Béal Directrice du site www.epreuves-concours.fr Rosa Lüthi

Plus en détail

SOMMAIRE. I. L emploi 2. A. Présentation du cadre d emplois 2 B. Les fonctions exercées 2. II. L examen professionnel 4

SOMMAIRE. I. L emploi 2. A. Présentation du cadre d emplois 2 B. Les fonctions exercées 2. II. L examen professionnel 4 EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT DU PATRIMOINE DE 1ERE CLASSE FILIERE CULTURELLE CATEGORIE C Examen professionnel par voie d avancement de grade Contact : Accueil de la Maison de L Emploi Territorial 04.76.33.20.33

Plus en détail

Gendarme Gendarme adjoint

Gendarme Gendarme adjoint CONCOURS / FONCTION PUBLIQUE Gendarme Gendarme adjoint Philippe Alban Valérie Béal Rosa Lüthi Véronique Saunier Sous la direction de Anne Ducastel «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif

Plus en détail

Vu le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 231-1, R. 232-1 et R. 242-2 ;

Vu le code des juridictions financières, notamment ses articles L. 231-1, R. 232-1 et R. 242-2 ; Séance du 16 avril 2014 Avis n o 14-CB-05 COMMUNE DE LONS-LE-SAUNIER (Département du Jura) Dépense obligatoire Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales LA CHAMBRE RÉGIONALE DES

Plus en détail

IFSI. S entraîner aux tests d aptitude. Valérie Béal Directrice du site epreuves-concours.fr

IFSI. S entraîner aux tests d aptitude. Valérie Béal Directrice du site epreuves-concours.fr IFSI S entraîner aux tests d aptitude Valérie Béal Directrice du site epreuves-concours.fr Valérie Bonjean Responsable pédagogique de préparations aux concours paramédicaux Sous la direction de Anne Ducastel

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE 22, rue Oberkampf 75011 PARIS Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Reconnue d utilité publique par décret du 31 mars 1932

Plus en détail

L environnement juridique de l établissement public local d enseignement (EPLE)

L environnement juridique de l établissement public local d enseignement (EPLE) L environnement juridique de l établissement public local d enseignement (EPLE) ESENESR 12 décembre 2013 Marie-Cécile LAGUETTE, chef de service, adjointe au directeur des affaires juridiques à la direction

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat le versement de la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat le versement de la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux chh N 304301 SOCIETE PRO DECOR M. Gilles Pellissier Rapporteur Mme Julie Burguburu Rapporteur public REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Conseil d'etat

Plus en détail

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation.

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation. MESR 27 octobre 2006 Statuts-types de fondation de coopération scientifique «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation Article 1 er «Le réseau thématique de recherche avancée» 1

Plus en détail

Rédacteur territorial Rédacteur principal

Rédacteur territorial Rédacteur principal Concours Rédacteur territorial Rédacteur principal Annales corrigées Concours externe, interne, 3 e voie et examens professionnels Bruno Rapatout Formateur au centre national de la fonction publique territoriale

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL. Mise à jour août 2010 1 CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL Mise à jour août 2010 1 I ) STRUCTURE ET MISSIONS DU CADRE D EMPLOIS Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d emplois administratif de catégorie B au sens de

Plus en détail

LA GRÈVE. - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, articles 9 bis, 12, 10 et 20 ;

LA GRÈVE. - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, articles 9 bis, 12, 10 et 20 ; CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier de Clisson B.P. 161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Site Internet : www.cdg56.fr Circulaire n 10-19

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS

LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS NOTE D'INFORMATION N 134 À substituer à la note d information n 119 LE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS La première loi «relative à la prévention et au règlement des difficultés liées au surendettement

Plus en détail

ARRETE N 1763 Portant Règlement Intérieur de la salle de lecture des Archives Municipales de Colmar Le Maire de la Ville de Colmar

ARRETE N 1763 Portant Règlement Intérieur de la salle de lecture des Archives Municipales de Colmar Le Maire de la Ville de Colmar Service des Archives ARRETE N 1763 Portant Règlement Intérieur de la salle de lecture des Archives Municipales de Colmar Le Maire de la Ville de Colmar Vu le Code du Patrimoine ; Vu le Code Général des

Plus en détail

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE Il est constitué entre les établissements publics locaux d enseignement relevant de l Education nationale suivants : -. (nom, siège)

Plus en détail

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE.

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. Jean Claude BOUAL Secrétaire général adjoint EGALE Les deux concepts de laïcité et de service public ont été forgés à la même époque, la fin du 19ème siècle et

Plus en détail

Statuts de l ONCF. adoptés lors du 18 e congrés des 20 et 21 janvier 2011 à Reims ORPHELINAT NATIONAL DES CHEMINS DE FER DE FRANCE

Statuts de l ONCF. adoptés lors du 18 e congrés des 20 et 21 janvier 2011 à Reims ORPHELINAT NATIONAL DES CHEMINS DE FER DE FRANCE ORPHELINAT NATIONAL DES CHEMINS DE FER DE FRANCE Statuts de l ONCF adoptés lors du 18 e congrés des 20 et 21 janvier 2011 à Reims Statuts de l ONCF - page 1 sommaire CHAPITRE I : Création - But Article

Plus en détail

L organisation administrative du Portugal

L organisation administrative du Portugal L organisation administrative du Portugal A savoir : Le Portugal est un Etat unitaire Il comprenait 10,56 millions d habitants en 2011 La Constitution portugaise a été adoptée en 1976 (après 40 ans sous

Plus en détail

LOI N 2004-006 du 26 juillet 2004. portant réorganisation et fonctionnement du. Conseil de Discipline Budgétaire et Financière CHAPITRE PREMIER

LOI N 2004-006 du 26 juillet 2004. portant réorganisation et fonctionnement du. Conseil de Discipline Budgétaire et Financière CHAPITRE PREMIER LOI N 2004-006 du 26 juillet 2004 portant réorganisation et fonctionnement du Conseil de Discipline Budgétaire et Financière (JO n 2921 du 09.08.04, p.2702) DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER Article

Plus en détail

Les Fondations. Fondations classiques. Nature et objet

Les Fondations. Fondations classiques. Nature et objet Les Fondations La fondation est l acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d une œuvre d intérêt

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ET INTERVENANT FAMILIAL TERRITORIAL

MONITEUR-EDUCATEUR ET INTERVENANT FAMILIAL TERRITORIAL Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l Isère 416 rue des Universités CS 50097 38402 St Martin d Hères Cedex Tél. 04.76.33.20.30 Fax 04.56.38.87.07 Site internet : www.cdg38.fr e-mail

Plus en détail

Filière administrative

Filière administrative Filière administrative LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Notice d information Mise à jour le : 11/04/2016 de Rédacteur Territorial Textes de référence : - Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012 portant statut

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Ville de CHARENTON 1 SOMMAIRE I PREAMBULE... 3.4 II Les engagements de la ville de Charenton... 5 Respecter la vie démocratique... 5 Garantir aux associations une écoute et

Plus en détail

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA

DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ----------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 01/2009/CM/UEMOA PORTANT CODE DE TRANSPARENCE DANS LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

LA SEPARATION DES ORDONNATEURS ET DES COMPTABLES

LA SEPARATION DES ORDONNATEURS ET DES COMPTABLES LA SEPARATION DES ORDONNATEURS ET DES COMPTABLES Grand principe du droit de la comptabilité publique, la séparation des ordonnateurs et des comptables remonte, comme les principes de droit budgétaire,

Plus en détail

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM

TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM TEXTES REGLEMENTAIRES ET LEGISLATIFS REGISSANT L OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME GESTION, PROTECTION ET PRESERVATION DU DPM Ces textes sont relatifs au Processus Occupation Temporaire

Plus en détail

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG Article 1 Dénomination Inscription Il existe une association qui se dénomme «AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG».

Plus en détail

Déconcentration/Décentralisation

Déconcentration/Décentralisation 5 Chapitre Déconcentration/Décentralisation Objectifs Pour votre concours vous devez être capable de : Définir les termes : décentralisation et déconcentration Citer les représentants de l État pour chaque

Plus en détail

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES HAUTES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES

ASSOCIATION INTERNATIONALE DES HAUTES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES ASSOCIATION INTERNATIONALE DES HAUTES JURIDICTIONS ADMINISTRATIVES XIIe Congrès Istanbul du 03 au 07 mai 2016 LES MODES ALTERNATIFS DE REGLEMENT DES DIFFERENDS EN MATIERE ADMINISTRATIVE Les procédures

Plus en détail

Concours de policier municipal

Concours de policier municipal 1 Concours de policier municipal TESTEZ VOS CONNAISSANCES Droit public - Les questions sont posées de différentes manières pour obliger le candidat à changer de méthode de raisonnement. - Répondez aux

Plus en détail

Chapitre 5: L organisation administrative en France

Chapitre 5: L organisation administrative en France Chapitre 5: L organisation administrative en France Organisation administrative Etat Collectivités territoriales Rappel Président de la République Commune PM + Ministres et Secrétaires d Etat Département

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SOMMITALE IRP AUTO

STATUTS DE L ASSOCIATION SOMMITALE IRP AUTO STATUTS DE L ASSOCIATION SOMMITALE IRP AUTO (Approuvés par l assemblée générale extraordinaire du 21 novembre 2013 et validés par la lettre AGIRC ARRCO du 10 janvier 2014) (d après les statuts de référence

Plus en détail

Contrôleur des impôts

Contrôleur des impôts Intégrer la fonction publique Concours Contrôleur des impôts Catégorie B SOUS LA DIRECTION DE PASCAL TUCCINARDI Formateur au ministère de la Justice et au CNFPT ÉLISABETH BONNET PINEAU Professeur de chaire

Plus en détail

LICENCE PRO Métiers de l administration territoriale. Programme

LICENCE PRO Métiers de l administration territoriale. Programme U N I V E R S I T É D E C A E N B A S S E - N O R M A N D I E LICENCE PRO Métiers de l administration territoriale Programme Volume total des enseignements : 445 h ETD Volume des unités d enseignements

Plus en détail

LES FONDATIONS FRANÇAISES ET LA PUISSANCE PUBLIQUE. 1987-2003 : vers l allègement du contrôle par la puissance publique

LES FONDATIONS FRANÇAISES ET LA PUISSANCE PUBLIQUE. 1987-2003 : vers l allègement du contrôle par la puissance publique XXème COLLOQUE DE L ADDES 10 mars 2009 LES FONDATIONS FRANÇAISES ET LA PUISSANCE PUBLIQUE Odile de Laurens, responsable de l Observatoire de la Fondation de France. Janvier 2009 La lecture des différents

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours d accès au grade de rédacteur Mise à jour : 17 août 2012 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS 1 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS

Plus en détail

CYCLES INTERNATIONAUX 2015-2016

CYCLES INTERNATIONAUX 2015-2016 Lieu des épreuves écrites (Pays) :.. CYCLES INTERNATIONAUX 2015-2016 TEST DE SPECIALISATION Administration et management public DUREE : 1 HEURE 7 pages NOM... Prénom(s)... Date de naissance... Nationalité...

Plus en détail

Dialogue social et exercice du droit syndical. Instances consultatives et Droit syndical. MARS 2015 Dialogue social et exercice du droit syndical 2

Dialogue social et exercice du droit syndical. Instances consultatives et Droit syndical. MARS 2015 Dialogue social et exercice du droit syndical 2 Dialogue social et exercice du droit syndical Instances consultatives et Droit syndical MARS 2015 Dialogue social et exercice du droit syndical 2 1 PROGRAMME Introduction sur la place du «dialogue social»

Plus en détail

LES ARRÊTÉS de DÉLÉGATIONS de FONCTIONS et de SIGNATURES du MAIRE. Généralités Règles communes à toutes les délégations

LES ARRÊTÉS de DÉLÉGATIONS de FONCTIONS et de SIGNATURES du MAIRE. Généralités Règles communes à toutes les délégations LES ARRÊTÉS de DÉLÉGATIONS de FONCTIONS et de SIGNATURES du MAIRE Fiche 2 Base réglementaire : (voir annexe fiche 2) Délégations aux adjoints et conseillers municipaux : o CGCT : article L. 2122-18 Délégations

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE LES STRUCTURES DE PROTECTION DE L ENFANCE n LC 170 Février 2007 - 3 - LES STRUCTURES DE PROTECTION DE L ENFANCE Sommaire Pages NOTE DE SYNTHÈSE...

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant Le poste à pourvoir se situe au siège de la cour d appel de Toulouse. Ce ressort inclut les cours d appel de Montpellier,

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

CONCOURS PROFESSIONNEL DE RECRUTEMENT DE SECRÉTAIRES D ADMINISTRATION ET DE CONTRÔLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DE CLASSE SUPÉRIEURE

CONCOURS PROFESSIONNEL DE RECRUTEMENT DE SECRÉTAIRES D ADMINISTRATION ET DE CONTRÔLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DE CLASSE SUPÉRIEURE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ CONCOURS PROFESSIONNEL DE RECRUTEMENT DE SECRÉTAIRES D ADMINISTRATION ET DE CONTRÔLE DE CLASSE

Plus en détail

Accord (Système -) Abattement Abonnement (Système de l -) Accises

Accord (Système -) Abattement Abonnement (Système de l -) Accises A Abattement : L abattement correspond à une diminution forfaitaire de la matière imposable. La fraction représentative de cet abattement est ainsi exclue du calcul de l impôt. L exemple peut être donné

Plus en détail

Conférence Citoyenne Ondes, santé, société

Conférence Citoyenne Ondes, santé, société 0 Conférence Citoyenne Ondes, santé, société Philippe Distler, Directeur Général de l ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) Dimanche 26 avril 2009 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Municipales 2014 : Guide pratique du candidat

Municipales 2014 : Guide pratique du candidat COLLECTION DOSSIER D EXPERTS Municipales 2014 : Guide pratique du candidat Financement, communication et organisation Philippe BLUTEAU Avocat au barreau de Paris Référence DE 747 Avril 2013 Groupe Territorial

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS Adoptés par le Conseil d administration et L Assemblée générale du 23 avril

Plus en détail

Pas d assignation sans médiation préalable?

Pas d assignation sans médiation préalable? 1 Pas d assignation sans médiation préalable? A la suite du DÉCRET n 2015-282 du 11 mars 2015, toute assignation devra désormais être précédée de tentatives de règlement amiables des différends. Si la

Plus en détail

N 55 TRANSMISE. Enregistré à la. Voir. les numéros :

N 55 TRANSMISE. Enregistré à la. Voir. les numéros : N 55 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 2 juillet 2012. PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE AVEC MODIFICATIONS PAR

Plus en détail

Les collectivités territoriales

Les collectivités territoriales André BARILARI Pierre-François GUÉDON QCM de Culture Générale Les collectivités territoriales Collection dirigée par Jean-François Guédon ancien élève de l'ena Troisième édition Éditions d'organisation,

Plus en détail

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux PROJET DE DECRET portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux Public concerné : Fonctionnaires territoriaux de la filière administrative. Objet : Intégration du cadre d emplois

Plus en détail

Promotion interne. Filière. Examen professionnel de rédacteur territorial principal de 2 ème classe. Catégorie B. Administrative

Promotion interne. Filière. Examen professionnel de rédacteur territorial principal de 2 ème classe. Catégorie B. Administrative Filière Administrative Edition Septembre 2012 Examen professionnel de rédacteur territorial principal de 2 ème classe Promotion interne Catégorie B Services concours Centres de Gestion du Languedoc- Roussillon

Plus en détail

Décret-Loi no. 002/2003 du 11 janvier 2003 portant création et organisation de la Direction Générale de Migration.

Décret-Loi no. 002/2003 du 11 janvier 2003 portant création et organisation de la Direction Générale de Migration. Décret-Loi no. 002/2003 du 11 janvier 2003 portant création et organisation de la Direction Générale de Migration. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Vu, tel que modifié et complété à ce jour, le Décret-Loi

Plus en détail

MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION DES RESSOURCES ET DES COMPETENCES DE LA POLICE NATIONALE

MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION DES RESSOURCES ET DES COMPETENCES DE LA POLICE NATIONALE MINISTERE DE L INTERIEUR DIRECTION DES RESSOURCES ET DES COMPETENCES DE LA POLICE NATIONALE ACCUEIL EN DETACHEMENT DANS LE CORPS DE CONCEPTION ET DE DIRECTION DE LA POLICE NATIONALE Bureau des commissaires

Plus en détail

Patricia Grelier Wyckoff. Mémento des marchés privés de travaux

Patricia Grelier Wyckoff. Mémento des marchés privés de travaux droit Le mémento des marchés privés de travaux rives Intervenants, passation & exécution Patricia Grelier Wyckoff 2 e édition Patricia Grelier Wyckoff Mémento des marchés privés de travaux DU MÊME AUTEUR

Plus en détail

LES MÉTIERS DE L INFORMATIQUE

LES MÉTIERS DE L INFORMATIQUE LES MÉTIERS DE L INFORMATIQUE À LA DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES CONTRÔLEUR PROGRAMMEUR INSPECTEUR ANALYSTE INSPECTEUR PROGRAMMEUR DE SYSTÈME D EXPLOITATION L ENVIRONNEMENT DE L INFORMATIQUE

Plus en détail

Auprès des professionnels :

Auprès des professionnels : CHARTE PARTENARIALE Historique : En 2004, un diagnostic de territoire réalisé sur la Communauté de Communes d Erdre et Gesvres avait mis en évidence la présence de nombreux services à destination des personnes

Plus en détail

Espagne - Spain. Le juge administratif et le droit communautaire de l environnement. National administrative courts And Community Environmental law

Espagne - Spain. Le juge administratif et le droit communautaire de l environnement. National administrative courts And Community Environmental law Le juge administratif et le droit communautaire de l environnement National administrative courts And Community Environmental law Espagne - Spain Réponse au questionnaire Answer to The questionnaire SEMINAIRE

Plus en détail

Ville de Parentis en Born

Ville de Parentis en Born Tél 05 58 78 40 02 Fax 05 58 78 90 22 Délibération n 10/20 : Finances Rapporteur : Monsieur LAVIELLE VOTE DU COMPTE ADMINISTRATIF BUDGET ANNEXE FORET EXERCICE 2009 L arrêté des comptes de la Collectivité

Plus en détail

LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIERE INSTANCE DE L ORDRE DES MEDECINS --- Présentation rapide -

LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIERE INSTANCE DE L ORDRE DES MEDECINS --- Présentation rapide - LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIERE INSTANCE DE L ORDRE DES MEDECINS Présentation rapide - M. Blaise SIMONI Président de la chambre de première instance de l Ordre des médecins d Ile-de-France - Quelles

Plus en détail

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle Attributions de la cour constitutionnelle Loi organique du 3 octobre 2005 [NB - Loi organique du 3 octobre 2005 relative aux autres attributions de la cour constitutionnelle] Conformément aux articles

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL (Bac) et CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (Bac +2)

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL (Bac) et CONCOURS DE REDACTEUR PRINCIPAL de 2 ème classe (Bac +2) ADMINISTRATIVE 3440, route de Neufchâtel B.P. 72 76233 BOIS-GUILLAUME Cedex Tél. : 02 35 59 7 Fax : 02 35 59 94 63 www.cdg76.fr FILIERE ADMINISTRATIVE CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL (Bac) et CONCOURS

Plus en détail

LES INSTITUTIONS COMMUNAUTAIRES

LES INSTITUTIONS COMMUNAUTAIRES LES INSTITUTIONS COMMUNAUTAIRES Joël DUMONT - LP de Grandvilliers - Octobre 2000 Les institutions de la Communauté Européenne sont : - la Commission - le Conseil - le Parlement Européen - la Cour de justice

Plus en détail

ATTACHE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE

ATTACHE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE ATTACHE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE NOTE INDICATIVE DE CADRAGE Cette note contient des informations indicatives visant à aider le candidat à se préparer au mieux aux épreuves du concours. Son objectif

Plus en détail

Association Clichoise d Aide aux Handicapés et aux Familles (ACAHF) Le Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale de Paris,

Association Clichoise d Aide aux Handicapés et aux Familles (ACAHF) Le Tribunal Interrégional de la Tarification Sanitaire et Sociale de Paris, TRIBUNAL INTERREGIONAL DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE DE PARIS REPUBLIQUE FRANÇAISE CONTENTIEUX N 08.005 PRESIDENT/RAPPORTEUR : Monsieur LEVY COMMISSAIRE DU GOUVERNEMENT : Monsieur GUILLOU SEANCE

Plus en détail

Fiche 1-2 Organisation de l État

Fiche 1-2 Organisation de l État Fiche 1-2 Organisation de l État L État est une personne morale de droit public territoriale et souveraine. Cette définition large signifie que l État ne se confond pas avec une personne physique. Il n

Plus en détail

Statuts. Règlement intérieur

Statuts. Règlement intérieur ÉPARGNER POUR SA RETRAITE ÉPARGNER POUR SES PROJETS ÉPARGNER POUR TOUT PRÉVOIR Statuts Adoptés par l Assemblée générale extraordinaire du 23 novembre 2001 Modifiés par l Assemblée générale des 11 et 12

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE SPECIALITE : TECHNICO-COMMERCIAL EN PRODUITS INDUSTRIELS Arrêté d habilitation : 20014020 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE.

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. STATUTS ARTICLE 1 FORME. TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. Aux termes d un acte sous seing privé, fait à Rennes le 5 Mai 1985, il a été constitué une association régie par les dispositions

Plus en détail

Cour administrative d'appel de Nancy, 8 avril 2013, n 11NC01847 (Activité libérale - Praticien hospitalier - Suspension - Illégalité - Responsabilité)

Cour administrative d'appel de Nancy, 8 avril 2013, n 11NC01847 (Activité libérale - Praticien hospitalier - Suspension - Illégalité - Responsabilité) Cour administrative d'appel de Nancy, 8 avril 2013, n 11NC01847 (Activité libérale - Praticien hospitalier - Suspension - Illégalité - Responsabilité) Date : Type : Rubrique : Thème(s) : 04/04/2013 Jurisprudences

Plus en détail

La décentralisation territoriale

La décentralisation territoriale 1 La décentralisation territoriale La Constitution consacre, sans que soit remise en cause l'unité de la Nation, le principe de l'organisation décentralisée de la République. L organisation administrative

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 juillet 2009.

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 juillet 2009. REPUBLIQUE DU BENIN ASSEMBLEE NATIONALE Loi N 2009-22 DU 11 AOUT 2009 Instituant le Médiateur de la République. L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 juillet 2009. Suite à la décision

Plus en détail

REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE-ATLANTIQUE REGLEMENT GENERAL

REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE-ATLANTIQUE REGLEMENT GENERAL REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA LOIRE-ATLANTIQUE REGLEMENT GENERAL Préambule La réutilisation des informations publiques La réutilisation des informations

Plus en détail

arde champêtre principal

arde champêtre principal arde champêtre principal Sommaire Introduction générale... 11 I. Qu est-ce qu un agent de police municipale ou un garde champêtre?... 11 A. L intégration dans la fonction publique territoriale... 11 B.

Plus en détail

COMMUNE DE BROU SUR CHANTEREINE REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AUX ASSOCIATIONS

COMMUNE DE BROU SUR CHANTEREINE REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AUX ASSOCIATIONS COMMUNE DE BROU SUR CHANTEREINE REGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES AUX ASSOCIATIONS SOMMAIRE Préambule... 2 I. Objet du règlement... 2 II. Bénéficiaires... 2 III. Critères d'attribution... 3 IV. Nature

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL DIRECTEUR DE POLICE MUNICIPALE. (Promotion Interne)

EXAMEN PROFESSIONNEL DIRECTEUR DE POLICE MUNICIPALE. (Promotion Interne) ADMINISTRATIVE 3440, route de Neufchâtel B.P. 72 76233 BOIS-GUILLAUME Cedex Tél. : 02 35 59 71 11 Fax : 02 35 59 94 63 www.cdg76.fr FILIERE POLICE EXAMEN PROFESSIONNEL DIRECTEUR DE POLICE MUNICIPALE (Promotion

Plus en détail

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2012-45 DU 2 AVRIL 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA SINGLE BUOY MOORING OFFSHORE A LA MISE EN ŒUVRE DU

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Marthe GALLOIS

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN. avec la collaboration de Marthe GALLOIS Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2003, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-55182-2

Plus en détail

Le Droit Public Marocain. Fikri Bouchaib

Le Droit Public Marocain. Fikri Bouchaib 2005 Le Droit Public Marocain Fikri Bouchaib [ L Organisation Communale Marocaine] La commune est une collectivité territoriale du droit public, dotée de la personnalité morale et l autonomie fnancière.

Plus en détail

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur NOR : MTSA0755914A

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur NOR : MTSA0755914A Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur NOR : MTSA0755914A La garde des sceaux, ministre de la justice, le ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité,

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL DE RECRUTEMENT DE SECRÉTAIRES D ADMINISTRATION ET DE CONTRÔLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DE CLASSE SUPÉRIEURE

EXAMEN PROFESSIONNEL DE RECRUTEMENT DE SECRÉTAIRES D ADMINISTRATION ET DE CONTRÔLE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DE CLASSE SUPÉRIEURE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L'ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT EXAMEN PROFESSIONNEL DE RECRUTEMENT DE SECRÉTAIRES D ADMINISTRATION ET DE CONTRÔLE

Plus en détail

Convention de prestation de services ou d assistance

Convention de prestation de services ou d assistance Convention de prestation de services ou d assistance Entre : La communauté de communes «Saint-Germain Seine et Forêts», située en l Hôtel de Ville de Saint-Germain-en-Laye, 16 rue de Pontoise - 78100 Saint-Germain-en-Laye

Plus en détail

Université de Nantes Règlement des études de Licence en Droit

Université de Nantes Règlement des études de Licence en Droit Université de Nantes Règlement des études de Licence en Droit A jour au 1 er septembre 2015 Sous réserve de validation par les instances de l université Préambule Article 1er. : Diplôme de Licence en Droit

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil d Administration du 28 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil d Administration du 28 novembre 2011 Collège Amédée Dunois Compte-rendu du Conseil d Administration du 28 novembre 2011 Ouverture de la séance à 18h00 21 présents Le Président du C.A. donne lecture de l ordre du jour et y ajoute 3 points

Plus en détail

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation)

FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) FONDATION MEDITERRANEENNE D ETUDES STRATEGIQUES (Association loi de 1901, de préfiguration à une fondation) STATUTS Art. 1 Constitution Il est créé entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui

Plus en détail

Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE FEVRIER 2015

Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE FEVRIER 2015 Direction Administrative et Financière APM BULLETIN COMMUNAUTAIRE FEVRIER 2015 1 SOMMAIRE I DECISIONS DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DE FEVRIER 2015 : EAU ET ASSINISSEMENT Tarifs 2015 eau potable... p. 4 Tarifs

Plus en détail

Réussir le diplôme d expertise comptable. Du stage professionnel aux épreuves finales

Réussir le diplôme d expertise comptable. Du stage professionnel aux épreuves finales Réussir le diplôme d expertise comptable Du stage professionnel aux épreuves finales Éditions d Organisation Groupe Eyrolles 61, bd Saint-Germain 75240 Paris cedex 05 www.editions-organisation.com www.editions-eyrolles.com

Plus en détail

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : sa gestion»

Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes. Formations thématiques : «L'association : sa gestion» Dispositif régional de formations des bénévoles en Poitou-Charentes Formations thématiques : Afin que les formations répondent au mieux à vos besoins, ou pour toute demande de formation sur-mesure, nous

Plus en détail

Chapitre III. Les contrôles effectués sur l Etat employeur

Chapitre III. Les contrôles effectués sur l Etat employeur 69 Chapitre III Les contrôles effectués sur l Etat employeur LES CONTROLES EFFECTUES SUR L ETAT EMPLOYEUR 71 PRESENTATION L Etat employeur a versé en 2008 au régime général 5 331 M de cotisations maladie

Plus en détail

Nombre d annexes : 4. Decision du Directeur Général de FranceAgriMer. INTV-SANAEI- 2016-21 du 22 avril 2016

Nombre d annexes : 4. Decision du Directeur Général de FranceAgriMer. INTV-SANAEI- 2016-21 du 22 avril 2016 Decision du Directeur Général de FranceAgriMer INTV-SANAEI- 2016-21 du 22 avril 2016 Direction Interventions Unité Entreprises et Filières 12 rue Henri Rol-Tanguy TSA 20002 93555 Montreuil cedex Dossier

Plus en détail

La communication en période préélectorale MAI 2016

La communication en période préélectorale MAI 2016 P R E M I E R M I N I S T R E La communication en période préélectorale MAI 2016 Mémento En période préélectorale, la communication gouvernementale doit, strictement, respecter le principe de la non utilisation

Plus en détail

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Juin 2010 Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Instituée par l ordonnance n 2010-76 du 21 janvier 2010, l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) est une autorité administrative indépendante adossée

Plus en détail

Conseil municipal : mode d emploi

Conseil municipal : mode d emploi COLLECTION LES CLASSEURS Consultez votre classeur en ligne! (voir au verso) Conseil municipal : mode d emploi Par Joël CLÉREMBAUX Consultant auprès de collectivités territoriales Groupe Territorial CS

Plus en détail

Les métiers de la Fonction Publique Hospitalière - Territoriale - Européenne

Les métiers de la Fonction Publique Hospitalière - Territoriale - Européenne AUVERGNE RHÔNE-ALPES SITE DE LYON Les métiers de la Fonction Publique Hospitalière - Territoriale - Européenne Sommaire Qu est-ce qu un fonctionnaire?...3 Organisation de la fonction publique...4 Organisation

Plus en détail