ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN"

Transcription

1 MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)

2 ENERGIES EN MILIEU URBAIN : UN PROBLEME A PLUSIEURS FACETTES

3 Energies en milieu urbain - 1 Environ 70% de la consommation d énergie primaire en Suisse a lieu au sein des agglomérations, notamment au niveau des transports et des bâtiments La population des zones urbaines non seulement en Suisse - est en constante augmentation. Les administrations communales sont les structures les plus proches de la population et ont donc un rôle majeur à jouer.

4 Energies en milieu urbain - 2 Une réponse possible : les éco-quartiers ou quartiers durables Un exemple : Projet Métamorphose à Lausanne Questions ouvertes : Comment traiter le problème du 90% de bâtiments existants? Comment éviter un certain «élitisme social» dû aux surcoûts de construction? Comment réaliser le bilan et le suivi des performances? OFS: Recensement 2000, Février 2007

5 Energies en milieu urbain - 3 En plus des nouvelles constructions, il faut également : Mettre en place une dynamique forte de rénovation et d assainissement énergétique des bâtiments existants. Réfléchir à d autres formes d approvisionnement énergétique, notamment en substitution au mazout. Objectif : réduire la consommation énergétique globale et les émissions polluantes. Conséquences : Plus de consommation électrique et pénétration accrue du gaz naturel Recours accru aux énergies renouvelables

6 QUELQUES PERSPECTIVES POUR LES ENERGIES EN MILIEU URBAIN

7 Perspectives : trois grands défis Trois grands défis pour une utilisation plus rationnelle de l énergie dans les zones urbaines : 1.Rénovation de bâtiments existants à large échelle 2.Diminution de l impact de la mobilité 3.Substitution du mazout comme agent de chauffage, aussi large que possible Les perspectives technologiques et/ou de planification territoriale dépassent souvent le cadre des collectivités publiques. Ces 3 défis présentent des horizons temporels différents, tant du point de vue des décisions politiques que de leur mise en œuvre technologique.

8 Perspectives : bâtiments et mobilité Quelques perspectives technologiques, s ajoutant ou accompagnant à celles d ordre urbanistique et politique : Rénovation de bâtiments existants Nouvelles techniques de rénovation (e.g. projet ccem-retrofit) Gestion intelligente des immeubles Rénovation des bâtiments appartenant au patrimoine historique Energie grise des matériaux de rénovation Nouvelles modalités de financement des rénovations Mobilité Electrification des véhicules, notamment privés Utilisation de biocarburants certifiés Amélioration énergétique des transports en commun existants Améliorations au niveau des véhicules à moteur thermique

9 Perspectives : chaud, froid, électricité - 1 Important potentiel de substitution du mazout, en tant qu agent énergétique pour le chauffage et l eau chaude sanitaire (ECS). Ce potentiel peut se traduire en réalité notamment au travers d une densification et d une extension des réseaux existants de chaleur à distance (CAD) et de gaz naturel.

10 Perspectives : chaud, froid, électricité - 2 Autres solutions pour le chauffage et la production d ECS : Utilisation accrue de la biomasse (bois, déchets, etc.) Installation de pompes à chaleur (PAC), tant électriques qu alimentées au gaz naturel Pénétration plus large de solutions basées sur le solaire thermique, notamment pour la production d ECS Utilisation de technologies géothermiques avancées (pieux énergétiques, etc.) Utilisation accrue des rejets thermiques d installations industrielles et des stations d épuration des eaux usées (STEP) Solutions de stockage de chaleur (eau, sol, etc.)

11 Perspectives : chaud, froid, électricité - 3 Solutions durables pour la génération et la distribution de froid ou de rafraîchissement, de plus en plus demandé. Un exemple emblématique : le projet Genève-Lac-Nations En parallèle : on peut générer de l électricité au niveau des zones urbaines: unités de cogénération (notamment dans les UIOM), petite hydraulique, PV (notamment toits plats), géothermie.

12 MOINS D ENERGIE, MAIS PLUS D ELECTRICITE, POURQUOI?

13 Consommation nationale d électricité La consommation d électricité en Suisse est en augmentation

14 Appareils domestiques - 1 D une part, les appareils domestiques/individuels cuisine, divertissement, communications, informatique, etc. en tant que tels consomment de moins en moins d électricité

15 Appareils domestiques - 2 Toutefois, la consommation totale augmente, à cause du nombre d appareils installés et de la croissance de la population résidente Evolution de la consommation (en PJ), selon rapport OFEN Eclairage Réfrigeration et congélation Lavage et séchage Divertissement et I&C Climatisation, ventilation et domotique Autres Somme appareils électriques

16 Pompes à chaleur électriques - 1 Les pompes à chaleur électriques connaissent une pénétration importante sur le marché suisse. Nombre d unités installées 78 % du marché des nouvelles constructions (22 % en rénov.) Nombreuses possibilités : sol-eau, eau-eau, air-air, etc. Possibilité d utiliser le potentiel de chaleur des eaux usées (bon rendement et utilisation en ruban possible) -> SuisseEnergie pour les infrastructures

17 Pompes à chaleur électriques - 2 Les plus importants consommateurs d électricité en 2006 : Consommation de toute la Suisse 100% Moteurs dans l industrie 19% Eclairage 13% Appareils électroménagers 11% Chauffages électriques à résistances 6% Trains, trams, transports par câbles 5% Chauffe-eau électriques à résistances 4% Brûleurs de chauffages à gaz et à mazout 2% A titre de comparaison: pompes à chaleur (état fin 2006) 1,5% 400'000 pompes à chaleur (objectif fin 2020) 4% Le remplacement de tous les chauffages électriques à résistances et de tous les chauffe-eau électriques permettrait de libérer suffisamment de courant pour faire fonctionner un million de pompes à chaleur. Source : OFEN

18 Pompes à chaleur électriques - 3 Maintenant sur le marché : pompes à chaleur électriques à haute température et performances (i.e. aussi adaptées pour fournir l ECS, sans chauffage d appoint). Exemple d une PAC électrique 55 kw Température départ eau : jusqu à 75 C Particulièrement adaptée pour rénovation de chauffages centralisés, car elle ne nécessite pas le remplacement de systèmes de radiateurs COP jusqu à Un nouvel acteur complémentaire sur le marché : les pompes à chaleur à gaz naturel.

19 Aération contrôlée Lorsqu un bâtiment n est pas étanche, le renouvellement d air se fait naturellement et les déperditions d énergie sont importantes (équivalent d env. 500 l. de mazout pour 1 maison individuelle). Les constructions d habitation dotées des différents labels Minergie (standard, P, P-Eco ou rénovation) doivent toujours disposer d une aération contrôlée ou douce (à double flux), car le renouvellement d air n est plus suffisant. La seule consommation pour chauffage d une maison passive est, donc, idéalement, uniquement celle de l aération contrôlée. Moins d énergie = plus d électricité!

20 Autres éléments basés sur l électricité Une grande majorité des mesures mises en oeuvre pour changer de système d approvisionnement énergétique ou pour en augmenter l efficacité ont comme conséquence directe ou indirecte, des éléments supplémentaires, alimentés par de l électricité. Exemples : Systèmes de contrôle et de règlage des températures internes (même sur base de chauffage fossile) + brûleurs Pompes pour alimenter des systèmes de pompes à chaleur centralisés (par exemple, à partir d un lac) Pompes pour alimenter des réseaux de free cooling Pompes pour réseaux de chauffage à distance Les pompes actuellement installées sur les réseaux CAD sont probablement surdimensionnées. Toutefois, des nouvelles unités seront nécessaires notamment en cas d extension d un réseau (moins en cas de densification seulement) Systèmes de contrôle de fenêtres (surchauffe)

21 PLUS DE PRODUCTION D ELECTRICITE EN MILIEU URBAIN?

22 La production décentralisée i.e. au niveau d un quartier ou d une ville - de chaleur et d électricité semble être une bonne solution pour diminuer les consommations d énergie primaire et les émissions de CO 2. Unités de co-génération - 1 Notamment : potentialités offertes par des unités de production décentralisées telles que les couplages chaleur-force (cogénération de chaleur et d électricité) alimentés par du gaz ou, éventuellement, par du biogaz ou du bois. Voir : G. Cherix, Bulletin VSE/AES, 11/2010, pp

23 Etude sur un quartier de La Chauxde-Fonds (projet MEU) Remplacement de chaudières d appoint à gaz et à bois par des unités de co-génération sur le réseau CAD Unités de co-génération - 2 Les résultats dépendent du mix électrique local et de sa charge carbone + approvisionnement CAD Voir : G. Cherix, Bulletin VSE/AES, 11/2010, pp Combinaison intéressante : PAC + co-génération gaz naturel Attention : PAC surtout utilisées en hiver, alors que CH importe une partie importante de l électricité

24 Productions renouvelables d électricité en milieu urbain - 1 Aujourd hui déjà, les usines d incinération des déchets (UIOM) constituent la plus importante source d électricité renouvelable en Suisse, après l énergie hydraulique. Total: Sans CCF : GWh Avec CCF : 220 GWh Alternative à la production chaleur (saisonnalité) Source : OFEN Potentiel encore important, notamment en termes d optimisation Mini- et micro-hydraulique sur eau potable et eaux usées Particulièrement adapté aux milieux urbains (haute densité) A l horizon 2020, le potentiel est estimé par l OFEN à 135 GWh/an

25 Productions renouvelables d électricité en milieu urbain - 2 Production électrique en milieu urbain par la géothermie Pas seulement géothermie très profonde (EGS) Géothermie moyennement profonde pour obtenir : Vapeur à pression suffisante pour production électrique (rare) Eau chaude utilisée soit pour augmenter le rendement d un CAD existant (température retour) ou pour alimenter un CAD basse température. Eau chaude dont la température doit être réhaussée par des sources renouvelables (solaire à concentration, bois, biogaz) pour produire de la vapeur en vue d une production électrique. Solaire photovoltaïque : Toits plats dans les zones industrielles ou commerciales sont particulièrement adaptés. Attention à la concurrence avec le solaire thermique ou le solaire industriel (production de chaleur et/ou de froid).

26 CONCLUSIONS

27 Conclusions Les villes sont des acteurs incontournables pour mettre en oeuvre des technologies visant à une utilisation plus rationnelle de l énergie. Nouveaux quartiers et nouvelles constructions Rénovation de bâtiments et de zones urbaines Nouvelles formes d approvisionnement énergétique Un nombre important des technologies permettant une utilisation plus sobre de l énergie font appel à l électricité. Par conséquent, une augmentation de la consommation électrique est prévisible, en tout cas à court terme. Les villes peuvent également et le font déjà dans une certaine mesure co-produire, sur leur territoire, une partie de l électricité (et du gaz naturel) qu elles consomment.

28 MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Merci pour votre attention! Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)

Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite

Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite Martigny, l expérience d une «ville laboratoire» Historique Objectifs Approvisionnement Avancer ensemble Programme et bilan Et la suite Une pionnière visionnaire 1986 Plan de zones énergétiques avec l

Plus en détail

Chauffage au mazout moderne énergies renouvelables

Chauffage au mazout moderne énergies renouvelables Chauffage au mazout moderne énergies renouvelables 1 2 Le mazout, le diesel et les technologies faisant appel à ces combustibles peuvent être combinés avec des énergies renouvelables. Production d eau

Plus en détail

Les pompes à chaleur. Un peu d histoire

Les pompes à chaleur. Un peu d histoire Les pompes à chaleur Bilan de 40 ans d utilisation et opportunités de développement dans le cadre de la stratégie énergétique 2050 de la Suisse Affiche de la fin des années 90 Un peu d histoire Sadi Carnot

Plus en détail

CAD La Chaux-de-Fonds. Séminaire CAD, Martigny. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009

CAD La Chaux-de-Fonds. Séminaire CAD, Martigny. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009 CAD La Chaux-de-Fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 30 avril 2009 Séminaire CAD, Martigny Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisés Résultats énergétiques

Plus en détail

Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt?

Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt? Quel développement énergétique territorial pour atteindre la société à 2000 watt? 12 décembre 2013 Dr Jean-Albert Ferrez Directeur général, énergies sion région Chef Service Eau Energies, Ville de Sion

Plus en détail

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française

Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Service de l énergie et des mines Les enjeux énergétiques de la Polynésie française Introduction : L énergie en Polynésie française I Etat des lieux -l approvisionnement & dépendance énergétique -Le secteur

Plus en détail

Étude de faisabilité des approvisionnements en énergie

Étude de faisabilité des approvisionnements en énergie Bureau d'étude: Maître d'ouvrage: M Petit Projet: Date: 2014-11-18 INDEX 1.- INTRODUCTION... 3 2.- DESCRIPTION DE L'OUVRAGE... 3 3.- SYNTHÈSE DES RÉSULTATS... 3 3.1.- Consommations et émissions de CO 2

Plus en détail

L histoire du gaz de réseau : une transition historique

L histoire du gaz de réseau : une transition historique Volume L histoire du gaz de réseau : une transition historique Ressource Vecteur Usages Charbon H 2 + CO Eclairage Cuisson Gaz naturel CH 4 Chauffage, ECS, Industrie Organisation Ressource centralisée

Plus en détail

Plan directeur communal des énergies

Plan directeur communal des énergies Séminaire CREM du mercredi 8 septembre Planification énergétique territoriale Enjeux pour les collectivités locales Plan directeur communal des énergies 09.09.2010 [ INTRODUCTION ] Sommaire - Contextes

Plus en détail

Merci aux exposants qui ont fait cette démonstration à nos côtés et, au vu des premières retombées, en sont très largement satisfaits.

Merci aux exposants qui ont fait cette démonstration à nos côtés et, au vu des premières retombées, en sont très largement satisfaits. Le mot du Commissaire Un pari réussi! Des échanges à prolonger... Cette deuxième édition du Salon Planet Energy a réussi son pari : démontrer que, dans un climat de crise, un salon centré sur les économies

Plus en détail

Plan directeur communal des énergies

Plan directeur communal des énergies Plan directeur communal des énergies Vers une meilleure planification et utilisation des ressources énergétiques au niveau local CREM, le 29 mars 2011 CET: un outil au service de l'efficacité énergétique

Plus en détail

Le développement coordonné de ses réseaux par la Ville de Metz

Le développement coordonné de ses réseaux par la Ville de Metz Distribution d énergie dans les territoires : quels leviers, quelle gouvernance pour atteindre les 3x20? Le développement coordonné de ses réseaux par la Ville de Metz Didier DUC Colloque AMORCE Paris

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

Quel concept énergétique pour les Plaines-du-Loup?

Quel concept énergétique pour les Plaines-du-Loup? Quel concept énergétique pour les Plaines-du-Loup? Jean-Yves Pidoux Directeur des Services industriels Lausanne Ulrick Liman Coresponsable des Plaines-du-Loup Service du logement et des gérances Conférence

Plus en détail

«La Cigale» - Projet de rénovation Chauffage par pompes à chaleur solaires couplées à des stocks à changement de phase - retour d expérience

«La Cigale» - Projet de rénovation Chauffage par pompes à chaleur solaires couplées à des stocks à changement de phase - retour d expérience «La Cigale» - Projet de rénovation Chauffage par pompes à chaleur solaires couplées à des stocks à changement de phase - retour d expérience Avant la rénovation Après la rénovation Les partenaires du projet

Plus en détail

Gaz naturel/biogaz notre énergie

Gaz naturel/biogaz notre énergie Gaz naturel/biogaz notre énergie 1 Gaz naturel: efficient Le gaz naturel est un agent énergétique présent dans la nature, combustible, incolore et inodore, qui peut être utilisé directement, donc sans

Plus en détail

Usages de l électricité et gestion du système électrique

Usages de l électricité et gestion du système électrique Usages de l électricité et gestion du système électrique 22 juin 2011 Alain Burtin (EDF-R&D) Les rencontres de l USINE NOUVELLE ENERGIE 22 juin 2011, PARIS. Usages et gestion du système électrique page

Plus en détail

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique

la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Association Choc Electrique, Gland, 5.6.2014 la stratégie énergétique 2050 & Chauffage électrique Roger Nordmann Conseiller national PS, Lausanne, Président de Swissolar Membre de la Commission de l environnement,

Plus en détail

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé

Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label de qualité destiné aux bâtiments neuf et modernisé Le label MINERGIE en Suisse www.minergie.ch Aperçu général Qu est-ce que c est Minergie produits, histoire, resultats Les different standards

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À DISTANCE

LE CHAUFFAGE À DISTANCE LE CHAUFFAGE À DISTANCE Une solution d avenir durable www.celsius.ch Télécharger l application SPIDS pour visionner du contenu additionnel. GROUPE E CELSIUS Groupe E Celsius est une entreprise dynamique

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

Gaz naturel/biogaz. notre énergie

Gaz naturel/biogaz. notre énergie Gaz naturel/biogaz notre énergie 1 Le gaz naturel est simple, pratique, propre Le gaz naturel est un agent énergétique présent dans la nature, combustible, incolore et inodore, qui peut être utilisé directement,

Plus en détail

Des investissements rentables

Des investissements rentables Service de l'énergie SdE Amt für Energie AfE Efficacité énergétique et Energies renouvelables Des investissements rentables Conférence Mercredi 3 mai 2017 Serge Boschung Chef du Service de l énergie Evolution

Plus en détail

Le «Smart Gaz» Enjeux de la transition énergétique

Le «Smart Gaz» Enjeux de la transition énergétique Le «Smart Gaz» Enjeux de la transition énergétique 25.09.2017 Carmen Popescu Resp. d Activité Distribution Gaz 1 Les Services Industriels de Genève 2 Au service de 225 000 clients 1 675 collaborateurs,

Plus en détail

Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie

Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie Centrale Chaleur Force du Lignon, Une installation de production d énergie et un réseau CAD pour une meilleure maitrise de l énergie Séminaire «Chauffage à distance» 8 septembre 2011, Monthey P. Abbet,

Plus en détail

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique Le contexte Le cahier SIA 2031: principes Méthodes Le certificat Applications et perspectives

Plus en détail

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE OBSERVATOIRE janvier 2012 Suivi des Consommations d Energie, des émissions de GAZ À EFFET DE SERRE et de la production

Plus en détail

5. Mesures d encouragements

5. Mesures d encouragements CONTENU DE LA PRÉSENTATION: Réduction des émissions de CO 2 Les quatre piliers Les mesures prises par le Conseil fédéral Efficacité énergétique Stratégie énergétique Suisse Énergies renouvelables Grandes

Plus en détail

Situation et vision du canton du Valais sur la planification énergétique territoriale

Situation et vision du canton du Valais sur la planification énergétique territoriale Département de l économie, de l énergie et du territoire Service de l énergie et des forces hydrauliques Departement für Wirtschaft, Energie und Raumentwicklung Dienststelle für Energie und Wasserkraft

Plus en détail

ROF 2007_001. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête: du 12 décembre 2006

ROF 2007_001. Ordonnance. modifiant le règlement sur l énergie. Le Conseil d Etat du canton de Fribourg. Arrête: du 12 décembre 2006 Ordonnance du 12 décembre 2006 Entrée en vigueur : 01.01.2007 modifiant le règlement sur l énergie Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 9 juin 2000 sur l énergie; Arrête: Art. 1 Le règlement

Plus en détail

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées

Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Exemples de mesures d'efficacité énergétique fréquemment utilisées Mesures à PRI très courte Installation d un refroidisseur permettant la récupération de chaleur Gestion de l apport d air extérieur par

Plus en détail

Contenu. Ecube. tive. Extraits du Schweizer Energiefachbuch Puidoux, 5 mai Charles Weinmann

Contenu. Ecube. tive. Extraits du Schweizer Energiefachbuch Puidoux, 5 mai Charles Weinmann Ecube Extraits du Schweizer Energiefachbuch 2017 Puidoux, 5 mai 2017 Charles Weinmann tive Contenu Contenu Schweizer Energiefachbuch Stratégie énergétique Projets-phare Exemples Conclusions Contenu 34

Plus en détail

L énergie géothermique: un choix stratégique en matière de développement durable

L énergie géothermique: un choix stratégique en matière de développement durable L énergie géothermique: un choix stratégique en matière de développement durable Choix énergétiques, environnement et santé globale UQAM (Montréal) 17 novembre 2007 Denis Tanguay Président directeur-général

Plus en détail

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION Intervenant : Gilles Guillemard ADEME Ville et Aménagement Durable 25 octobre 2012 SOMMAIRE Comment choisir les différents systèmes de ventilation

Plus en détail

Modification de la loi sur l énergie

Modification de la loi sur l énergie Amt für Energie AfE Séance d information Modification de la loi sur l énergie Suissetec section fribourg Jeudi 30 janvier 2014 Serge Boschung Chef du service de l énergie Direction de l'économie et de

Plus en détail

La situation énergétique mondiale

La situation énergétique mondiale Prof. Hans Björn (Teddy) Püttgen Directeur Energy Center, EPFL Berne, 4 septembre 2012 La situation énergétique mondiale La politique énergétique de la Suisse doit se concevoir dans un contexte européen

Plus en détail

Sécurité d approvisionnement en en électricité en Suisse après 2015

Sécurité d approvisionnement en en électricité en Suisse après 2015 Sécurité d approvisionnement en en électricité en Suisse après 2015 Rôle de la co(tri-) génération pour satisfaire les services énergétiques du futur Prof Daniel Favrat 1 Thèses Electricité = 23% de l

Plus en détail

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg PLAN-ER Landau 5 juin 2015 Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg 1. Etat des lieux énergétique et objectifs Les facteurs pour atteindre les objectifs Situation énergétique actuelle 2.

Plus en détail

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001

631.421. Ordonnance. La Direction des finances. Ordonne : du 21 mars 2001 63.4 Ordonnance du mars 00 sur la déduction des frais relatifs aux immeubles privés, des investissements destinés à économiser l énergie et à ménager l environnement ainsi que des frais de restauration

Plus en détail

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur Les pompes à chaleur Journée d étude consacrée aux agriculteurs, relais du soleil Virton, 17 décembre 2008 G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site

Plus en détail

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 CONTEXTE : Évolution des consommations et objectifs attendus A partir de la consommation électrique globale du département prévue en

Plus en détail

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences

Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Norme SIA380/1: éd. 2009 MINERGIE / MINERGIE-P: Bases et exigences Agence MINERGIE romande Nicole Perrenoud Février 2010 Nouveautés 2009/2010 De nombreux règlements, normes et ordonnances ont été modifiés

Plus en détail

Viessmann : objectif rénovation positive avec des solutions pertinentes pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire

Viessmann : objectif rénovation positive avec des solutions pertinentes pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire Viessmann : objectif rénovation positive avec des solutions pertinentes pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire La rénovation énergétique du parc des logements existants s avère aussi

Plus en détail

Intégration des pompes a chaleur dans le système énergétique

Intégration des pompes a chaleur dans le système énergétique Intégration des pompes a chaleur dans le système énergétique Bernard Lachal Formation continue énergie et géothermie, jour 3 23 novembre 2017 Plan Positionnement du problème Développement des PAC et politique

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Exemple d un réseau géothermique à basse densité à Aschheim-Feldkirchen-Kirchheim (Munich) J. Faessler

Plus en détail

Aéroport international de Genève Présentation GNI 16 nov. 2010

Aéroport international de Genève Présentation GNI 16 nov. 2010 1 Aéroport international de Genève Présentation GNI 16 nov. 2010 Les solution GTC/GTB appliquées à un site aéroportuaire Maîtrise des énergies 2 Contexte Statut: Etablissement Public Autonome 11,3 millions

Plus en détail

Territoire de la province de Luxembourg. Bilan énergétique - potentiels - perspectives 2050

Territoire de la province de Luxembourg. Bilan énergétique - potentiels - perspectives 2050 Territoire de la province de Luxembourg Bilan énergétique - potentiels - perspectives 2050 Contenu de la présentation Co-construire une vision 100% Renouvelable Bilan énergétique Potentiels techniques

Plus en détail

Maîtrise de l énergie Utilisation rationnelle de l électricité

Maîtrise de l énergie Utilisation rationnelle de l électricité Maîtrise de l énergie Utilisation rationnelle de l électricité Charles Weinmann, physicien, dr. ès sc. CUEPE, 23 mars 2007 Contenu : La société à 2000 watts L amélioration de l efficacité énergétique,

Plus en détail

Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique. Le Fonds Chaleur

Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique. Le Fonds Chaleur Le soutien de l ADEME à l efficacité énergétique Le Fonds Chaleur Une aide financière pour passer aux Énergies Renouvelables Florence MORIN ADEME Franche-Comté Soutien à l efficacité énergétique Aide technique:

Plus en détail

Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur

Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur FORUM Habitat & Jardin / Journée professionnelle, Jeudi 15 mars 2007, Lausanne Remplacer son chauffage traditionnel par une pompe à chaleur Pourquoi avec une pompe à chaleur? Comment? Conséquences et coûts!

Plus en détail

[ Vernier : du plan directeur stratégique à la planification énergétique ]

[ Vernier : du plan directeur stratégique à la planification énergétique ] Ajouter dans la bande grise les photos du projet ou faisant l objet de la présentation [ Vernier : du plan directeur stratégique à la planification énergétique ] Martigny, le 10 décembre 2013 10.12.2013

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE

CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE Jean Carassus s Directeur du département Economie et Sciences Humaines du CSTB Professeur à l Ecole des Ponts ParisTech Sommaire 1/ Le bâtiment

Plus en détail

Quel distributeur de gaz demain?

Quel distributeur de gaz demain? Quel distributeur de gaz demain? Les missions du distributeur GrDF Les missions du distributeur GrDF La gestion des relations clients / fournisseurs : Distribution de gaz, relevé des consommations, facturation,

Plus en détail

SIG, une entreprise de service public engagée

SIG, une entreprise de service public engagée SIG, une entreprise de service public engagée 29 avril 2016 Stéphane Maret Directeur GRD Propriétaires Entreprise de droit public autonome Capital de CHF 100 millions : 30% 55% Communes genevoises 15%

Plus en détail

Quelle place pour le chauffage à distance dans la planification énergétique de la ville de Vevey?

Quelle place pour le chauffage à distance dans la planification énergétique de la ville de Vevey? Quelle place pour le chauffage à distance dans la planification énergétique de la ville de Vevey? Depuis 1994, la s est engagée dans une politique active en faveur des économies d énergies et de développement

Plus en détail

Plan directeur cantonal - Fiche de coordination. Approvisionnement en énergie. Instances. Description. Etat au:

Plan directeur cantonal - Fiche de coordination. Approvisionnement en énergie. Instances. Description. Etat au: Plan directeur cantonal - Fiche de coordination Approvisionnement Approvisionnement en énergie Etat au: 04.11.2008 voir aussi fiches n A.7/A.10/C.7/G.1/G.3/G.4/G.5/F.8/H.4 Instances responsable de l'objet

Plus en détail

La rénovation énergétique dans le contexte neuchâtelois

La rénovation énergétique dans le contexte neuchâtelois La rénovation énergétique dans le contexte neuchâtelois Steeve Michaud Responsable de la gestion énergétique des bâtiments La Sagne, le 4 mai 2017 1 Situation initiale: parc existant Source : Recensement

Plus en détail

La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain

La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain ConstructionValais BauenWallis Assemblée générale Sion, 26 avril 2007 La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain Thomas Burgener Chef DSSE Mandat de prestation Forces hydrauliques Domaine

Plus en détail

Promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et des énergies renouvelables

Promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et des énergies renouvelables Projet No 27/2009-1 5 février 2009 Promotion de l utilisation rationnelle de l énergie et des énergies renouvelables Texte du projet Projet de règlement grand-ducal instituant un régime d aides pour des

Plus en détail

Chauffage à distance par copeaux de bois Une décision pour l avenir

Chauffage à distance par copeaux de bois Une décision pour l avenir Chauffage à distance par copeaux de bois Une décision pour l avenir Sources : Allotherm SA et Viret Architectes SA Présentation des enjeux Critères de choix de la source d énergie Avantages du bois Potentiel

Plus en détail

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire?

Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Les impacts environnementaux de la construction : comment les réduire? Dr Jean-Bernard Gay Privat docent EPFL LESO Pour sa construction, son exploitation et son entretien toute construction nécessite une

Plus en détail

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech

Colloque DDT novembre Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech Colloque DDT 77 22 novembre 2012 Bruno Duplessis Centre Énergétique et Procédés - Mines ParisTech France = 0,9 % de la population mondiale Réserves fossiles : 23 Mtep soit 0,01 % des réserves mondiales

Plus en détail

Stratégie de l énergie 2050 du Conseil fédéral

Stratégie de l énergie 2050 du Conseil fédéral Stratégie de l énergie 2050 du Conseil fédéral Directeur suppléant Office fédéral de l énergie OFEN 5 octobre 2011 Nous nous souviendrons encore longtemps des reportages sur Fukushima 2 En Suisse jusqu

Plus en détail

Découvrez les réseaux de chaleur

Découvrez les réseaux de chaleur Découvrez les réseaux de chaleur hiffres CLÉS Les réseaux de chaleur évitent la production et le rejet de 2,3 millions de tonnes de CO 2 par an (comparaison avec les émissions du chauffage au gaz pour

Plus en détail

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Le développement territorial à l échelle du quartier. La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser Le développement territorial à l échelle du quartier La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser 1 La sobriété énergétique à Morges Opportunités à saisir et outils à mobiliser

Plus en détail

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Recensement des infrastructures existantes : les chauffages à distance. Document No 2.2.1

PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Recensement des infrastructures existantes : les chauffages à distance. Document No 2.2.1 PDCEN: COMMUNE DE MONTREUX Recensement des infrastructures existantes : les chauffages à distance Document No 2.2.1 2 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 1.1 Intérêt du chauffage à distance... 3 1.2 Fonctionnement

Plus en détail

Villes et Territoires Durables

Villes et Territoires Durables Villes et Territoires Durables Rénovation énergétique des villes de la reconstruction Construisons l énergie des villes et territoires Leviers pour des villes et territoires durables REDUIRE LA CONSOMMATION

Plus en détail

Notice technique. Remplacement des installations de production de chaleur selon le MoPEC

Notice technique. Remplacement des installations de production de chaleur selon le MoPEC Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband Association suisse et liechtensteinoise de la techniue du bâtiment Associazione svizzera e del Liechtenstein della tecnica della costruzione Associaziun

Plus en détail

La stratégie énergétique cantonale Les subventions du domaine de l énergie

La stratégie énergétique cantonale Les subventions du domaine de l énergie Séminaire HOVAL 2014 La stratégie énergétique cantonale Les subventions du domaine de l énergie Service de l énergie et des forces hydrauliques SEFH Guy Jacquemet Sion, le 5 juin 2014 Plan de l exposé

Plus en détail

Scénarios à mettre en œuvre pour valoriser l'eau de forages géothermiques sur le littoral neuchâtelois et dans l arc Jurassien. L exemple de GeoNE.

Scénarios à mettre en œuvre pour valoriser l'eau de forages géothermiques sur le littoral neuchâtelois et dans l arc Jurassien. L exemple de GeoNE. Société Suisse pour la Géothermie 25 ème journée technique et d information Géothermie et réseaux de chaleur Scénarios à mettre en œuvre pour valoriser l'eau de forages géothermiques sur le littoral neuchâtelois

Plus en détail

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne

L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement. Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité en Bretagne : Consommation, production et approvisionnement GIP Bretagne environnement GIP Bretagne environnement Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre en Bretagne L électricité

Plus en détail

LA VILLE Ι SUR LA VOIE DU 100% RENOUVELABLE EN 2050

LA VILLE Ι SUR LA VOIE DU 100% RENOUVELABLE EN 2050 LA VILLE Ι SUR LA VOIE DU 100% RENOUVELABLE EN 2050 RENCONTRE COMMUNALE POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE 11 NOVEMBRE 2014 Etienne Favey Service de l énergie de la Ville de Genève UNE VISION À LONG TERME À

Plus en détail

La récupération dans les réseaux de chaleur

La récupération dans les réseaux de chaleur La récupération dans les réseaux de chaleur Plus qu une obligation, une évidence www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr La récupération, une donnée historique La création de réseaux de chaleur a

Plus en détail

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage

23/05/2013. Prise en compte dans la PEB. Chauffage et ventilation. Déperditions calorifiques. Aspects importants pour le chauffage Prise en compte dans la PEB Chauffage et ventilation Bâtiments à haute performance énergétique Mai 2013 Les systèmes de chauffage et de ventilation sont pris en compte dans la PEB Consommation en énergie

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES FACTURES» CADRE A Données relatives

Plus en détail

Forum Business Valais Programmes de promotion énergétiques

Forum Business Valais Programmes de promotion énergétiques Département de l économie, de l énergie et territoire Service de l énergie et des forces hydrauliques Departement für Wirtschaft,Energie und Raumentwicklung Dienststelle für Energie und Wasserkraft Forum

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE DU PATRIMOINE IMMOBILIER DE L ENAC. Bilan 2016

BILAN ENERGETIQUE DU PATRIMOINE IMMOBILIER DE L ENAC. Bilan 2016 BILAN ENERGETIQUE DU PATRIMOINE IMMOBILIER DE L ENAC Bilan 2016 Consommations énergétiques de l ENAC Sommaire 1. Rappel des objectifs de réduction des consommations énergétiques 2. Consommation globale

Plus en détail

Enjeux et modalités de l intersectorialité : l exemple de l EIS genevoise sur les politiques urbaines relatives aux changements climatiques

Enjeux et modalités de l intersectorialité : l exemple de l EIS genevoise sur les politiques urbaines relatives aux changements climatiques Evaluation d Impact sur la Santé : opportunités et défis pour l action en promotion de la santé Enjeux et modalités de l intersectorialité : l exemple de l EIS genevoise sur les politiques urbaines relatives

Plus en détail

Valorisation de rejets thermiques par CAD Exemple: chaleur des eaux usées

Valorisation de rejets thermiques par CAD Exemple: chaleur des eaux usées Valorisation de rejets thermiques par CAD Exemple: chaleur des eaux usées Séminaire du CREM du 8 septembre 2011 à Monthey Fabrice Rognon, dipl. ing. méc. EPFZ, Planair SA, La Sagne, Sous-Directeur SuisseEnergie

Plus en détail

Le solaire potentiel et possibilités

Le solaire potentiel et possibilités 1 ère partie : Le solaire potentiel et possibilités Jean-Pierre Eggimann SWISSOLAR est une association non commerciale qui œuvre pour la promotion de l énergie solaire Les applications de l énergie solaire

Plus en détail

La stratégie énergétique 2050 de la Confédération

La stratégie énergétique 2050 de la Confédération La stratégie énergétique 2050 de la Confédération Tournant énergétique et efficacité énergétique dans le bâtiment Daniel Büchel, vicedirecteur de l OFEN Chef de la division Efficacité énergétique et énergies

Plus en détail

GAZ NATUREL ET BIOGAZ

GAZ NATUREL ET BIOGAZ GAZ NATUREL ET BIOGAZ L énergie qui relève ses défis www.celsius.ch Roland Bürgy Responsable ventes & marketing GROUPE E CELSIUS Groupe E Celsius est une entreprise dynamique spécialisée dans la distribution

Plus en détail

Etienne Courtois, Collaborateur scientifique Fribourg, le 29 Septembre 2016

Etienne Courtois, Collaborateur scientifique Fribourg, le 29 Septembre 2016 Amt für Energie AfE Etienne Courtois, Collaborateur scientifique Fribourg, le 29 Septembre 2016 Direction de l'économie et de l'emploi DEE Volkswirtschaftsdirektion VWD Sommaire Programme de subventions

Plus en détail

Aides financières et Modes de financement Dès le 20 février 2008

Aides financières et Modes de financement Dès le 20 février 2008 République et canton de Genève Département du territoire SERVICE CANTONAL DE L'ÉNERGIE Aides financières et Modes de financement Dès le 20 février 2008 Les conditions d octroi des aides financières pour

Plus en détail

Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités locales

Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités locales Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités locales PCET Communauté Urbaine Creusot - Montceau Montceau Les Mines 12 avril 2012 Energies renouvelables pour le patrimoine bâti des collectivités

Plus en détail

CLERVIA, filiale de Dalkia, est la société

CLERVIA, filiale de Dalkia, est la société VOTRE RÉSEAU DE CHALEUR DU QUARTIER DE LA GAUTHIÈRE DE CLERMONT-FERRAND CLERVIA, filiale de Dalkia, est la société dédiée à la Délégation de Service Public de production et de distribution d énergie du

Plus en détail

Atelier du 16 mars 2007

Atelier du 16 mars 2007 Atelier du 16 mars 2007 Consommation d énergie et «facteur 4» Consommation d énergie et des émissions de CO2 National Ile de France Secteur Consommation finale en % Emission de CO2 en % Consommation finale

Plus en détail

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE FAITES CONNAISSANCE AVEC... SOLERIO OPTIMUM 2 Qu est-ce que Solerio Optimum 2? C est

Plus en détail

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec

Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Consultation pour le plan stratégique de réduction de la dépendance au pétrole Centre-du-Québec Plan de la rencontre 1. Portrait sectoriel de la dépendance au pétrole 2. Atelier 1: Diagnostic sectoriel

Plus en détail

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service

LE GUIDE PRATIQUES DES BONNES. pour la rentabilité énergétique de votre site. Notre exigence à votre service LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES pour la rentabilité énergétique de votre site Notre exigence à votre service À l heure où les énergies et ressources deviennent de plus en plus rares et onéreuses, bien les

Plus en détail

Bilan énergétique et Perspectives de la Province de Luxembourg

Bilan énergétique et Perspectives de la Province de Luxembourg Emissions potentiels et perspectives 2050 Bilan énergétique et Perspectives de la Province de Luxembourg - 2017 Co-construisons la transition Province à Energies Positives L engagement de nos territoires

Plus en détail

Bassins à flot de Bordeaux, de l étude stratégique énergétique à l ingénierie des ouvrages et systèmes en énergie.

Bassins à flot de Bordeaux, de l étude stratégique énergétique à l ingénierie des ouvrages et systèmes en énergie. Bassins à flot de Bordeaux, de l étude stratégique énergétique à l ingénierie des ouvrages et systèmes en énergie. Production & Réseau de chaleur urbain ANMA La Communauté Urbaine de Bordeaux est maître

Plus en détail

Ecoquartier Flaubert solidarité énergétique

Ecoquartier Flaubert solidarité énergétique Réunion du 5 décembre 2014 Ecoquartier Flaubert solidarité énergétique Situation ROUEN Petit Quevilly Situation ROUEN Petit Quevilly 1 ère partie - Présentation de l opération d aménagement 2 ème partie

Plus en détail

Place de la biomasse dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050

Place de la biomasse dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050 Place de la biomasse dans le cadre de la Stratégie énergétique 2050 Matthieu Buchs, section Energies renouvelables Biogas unter besonderer Berücksichtigung der Holzmethanisierung, Berne, 29 juin 2015 Structure

Plus en détail

Scenario de mutation Facteur 4 du secteur habitat-tertiaire Prospective Facteur 4 & mutation énergétique d un territoire

Scenario de mutation Facteur 4 du secteur habitat-tertiaire Prospective Facteur 4 & mutation énergétique d un territoire Scenario de mutation Facteur 4 du secteur habitattertiaire Prospective Facteur 4 & mutation énergétique d un territoire 10 novembre 2011 La stratégie du scenario Facteur 4 Viser le facteur 4 à horizon

Plus en détail

Développement durable. Gestion durable de l hôpital

Développement durable. Gestion durable de l hôpital Développement durable Gestion durable de l hôpital Gestion - Durable Action de gérer - Administrer pour son propre compte ou le compte d un autre - Gouverner Pour l hôpital : - Assurer la pérénité de son

Plus en détail

Extrait du rapport de gestion 2003 des Travaux Publics de la Ville de Neuchâtel

Extrait du rapport de gestion 2003 des Travaux Publics de la Ville de Neuchâtel Extrait du rapport de gestion 2003 des Travaux Publics de la Ville de Neuchâtel 5. Assainissement 5.1. Canalisations et stations de pompage Les principales interventions sur les canalisations ont eu lieu

Plus en détail

Le contracting : un vecteur de développement des systèmes de PAC

Le contracting : un vecteur de développement des systèmes de PAC Le contracting : un vecteur de développement des systèmes de PAC CUEPE Genève, 22 novembre 2013 Dr Patrick Sudan Responsable Suisse romande, EKZ Contracting SA, Bulle Développement du marché des PAC Facteurs

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 Aperçu des données Lausanne Avril 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

CHAUFFAGE A DISTANCE Usine de Pierre de Plan

CHAUFFAGE A DISTANCE Usine de Pierre de Plan CHAUFFAGE A DISTANCE 2008 Usine de Pierre de Plan Part dans la production d énergie (en rose) du chauffage à distance Réservoir d'expansion RESEAU "ALLER" pompe de circulation Accumulateurs CONSOMMATEURS

Plus en détail