Management international / International Management / Gestión Internacional

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Management international / International Management / Gestión Internacional"

Transcription

1 Management international / International Management / Gestión Internacional Fondateur / Founder / Fundador Rédacteurs en chef / Editors / Editores Taïeb Hafsi Patrick Cohendet Bachir Mazouz Rédacteurs en chef adjoints / Associate Editors / Editores adjuntos Jean-François Chanlat Jean-Claude Cosset Pascal Grandin Michel Kalika François Leroux Pierre Romelaer Comité scientifique / Scientific Committee / Comité científico Franck Aggeri MINES Paris Tech, France Boualem Aliouat Université de Nice, France Florence Allard-Poesi Paris-Est Créteil, IAE Gustave Eiffel David Arellano CIDE, Mexique Jean-Luc Arrègle EM Lyon, France Marie-José Avenier CNRS-CERAG, France Rodrigo Bandeira-de-Mello FGV, Sao Paulo, Brésil Christoph Barmeyer University of Passau, Allemagne Isabelle Barth École de Management de Strasbourg, France Jérôme Barthélemy ESSEC Paris, France Anissa Ben Hassine École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales de Tunis Faouzi Bensebaa Université Paris XII, France Nicolas Berland Université Paris Dauphine Luiz Bignetti Universidade Federal do Rio Grande do Sul, Brésil Olivier Boiral Université Laval, Canada Jean-Pierre Boissin Université de Grenoble Pierre Mendez, France Yves Boisvert École nationale d administration publique (ÉNAP) Dominique Bouchet Université d Odense, Danemark Hamid Bouchikhi ESSEC New Business School, France Stefano Brusoni Université Bocconi, Italie Thierry Burger-Helmchen BETA, EM Strasbourg, Université de Strasbourg, France Enrique Cabrero Mendoza Centro de Investigación y Docencia Económicas, Mexique Louise Cadieux Université du Québec à Trois-Rivières, Canada John Cantwell Rutgers Business School, États-Unis Jamil Chaabouni FSEG Sfax, Tunisie Valérie Chanal Université de Grenoble Pierre Mendez, France Jean-François Chanlat Université Paris Dauphine, France, HEC Montréal Stéphanie Chasserio Skema Business School, France Elie Chrysostome SUNY at Plattsburgh, États-Unis Stewart Clegg University of Technology of Sydney, Australie Patrick Cohendet HEC Montréal, Canada Bernard Colasse Université Paris Dauphine, France Annie Cornet UCL, Belgique Jean-Claude Cosset HEC Montréal, Canada Julien Cusin IAE de Bordeaux Stéphanie Dameron Université Paris Dauphine Éric Davoine Université de Fribourg, Suisse Maria Ester de Freitas Escola de Administração, FGV, São Paulo, Brésil François-Xavier De Vaujany Université Paris Dauphine, France Jean-Philippe Denis Université Paris 10 Nanterre, France Ludovic Di Biaggio Skema Business School, France Yves Doz INSEAD, Campus Europe, France Thomas Durand CNAM, France Pierre Dussauge Groupe HEC, France Yves Emery Swiss Graduate School of Public Administration (IDHEAP) Mehdi Farashahi Université de Concordia, Canada Alain Fayolle EM Lyon, France Tania Fischer Université fédérale de Bahia, Brésil David Giauque Université de Lausanne Pierre-Yves Gomez EM Lyon, France Pascal Grandin Skema Business School, France Gilles Guieu Aix-Marseille Université, France Taïeb Hafsi HEC Montréal, Canada Louis Hébert HEC Montréal, Canada Isabelle Huault Paris Dauphine, France Marc Ingham ESC Dijon, France Henri Isaac Paris Dauphine, France Dominique Jolly Skema Business School, France Michel Kalika Paris Dauphine, France Emmanuel Kamdem Université de Douala, ESSEC, Cameroun Christian Kœnig ESSEC Paris, France Gérard Kœnig Université Paris 12 Val-de-Marne, France Daniel Labaronne Université Bordeaux IV Gilles Lambert École de management de Strasbourg, France Ann Langley HEC Montréal, Canada Jean-Fabrice Lebraty Université de Lyon 3 Jean-François Lemoine Université Paris Panthéon Sorbonne Xavier Lecocq IAE Lille, France Albert Lejeune UQAM, Canada François Leroux HEC Montréal, Canada Alain Charles Martinet Université Lyon 3 Jean Moulin, France Ulrike Mayrhofer IAE Lyon, Université Lyon 3, France Bachir Mazouz ENAP, Université du Québec, Canada Ababacar MBengue Université de Reims, France John McGee University of Warwick, Royaume-Uni Pierre-Xavier Meschi Université de la Méditerranée / Euromed Marseille, France Géraldine Michel Université du Maine Le Mans, France Danny Miller HEC Montréal, Canada Philippe Monin École de Management de Lyon, France Caroline Mothe Université de Savoie, France David Oliver HEC Montréal, Canada Mustafa Ozbilgin Brunel Business School, Royaume-Uni Philippe Pailot IAE de Lille / Skema Business School, France Jean Pasquero UQAM, Canada Véronique Perret Université Paris Dauphine, France Eric Persais Université de Poitiers Andrew Pettigrew Saïd Business School, Royaume-Uni Alain Pinsonneault Université McGill, Canada Sébastien Point EM Strasbourg, Université de Strasbourg, France Salvador Porras UAM Iztapalapa, Mexique Ravi Ramamurti University Northeastern, États-Unis Emmanuel Raufflet HEC Montréal, Canada Joanne Roberts Newcastle Business School, United Kingdom Pierre Romelaer Université de Paris Dauphine, France Linda Rouleau HEC Montréal Anne Rousseau Université de Louvain Alan M. Rugman Henley Business School, Royaume-Uni Anne-Laure Saives UQAM, Canada Ali Smida Paris 13 Sorbonne Paris Cité Howard Thomas Singapore Management University, Singapour Zhilong Tian Huazhong U. of Sci. And Techno., Chine Olivier Torrès Université de Montpellier 3, France Marie-France Turcotte UQAM, Canada Sabine Urban Université Robert Schuman, France Alain Vas Université catholique de Louvain Thierry Verstraete Université Montesquieu Bordeaux, France Shaker Zahra Carlson School of Management, États-Unis

2 Assistante à la publication et à la diffusion / Publication and Distribution Assistants / Asistentas editorial y de distribución Anaïs Latulippe Réviseurs et traducteurs / Copy editors and translators / Revisores y traductores Cecilia Fasola, Nancy Dunham ISSN Publié par / Published by / Publicado por HEC Montréal et Université Paris Dauphine

3 Table des matières / Table of Contents / Índice Automne / Fall / Otoño 2013 Vol. 18 Nº1 Mot de la rédaction...v Le Global à l écoute du local Jacques Jaussaud, Ulrike Mayrhofer Tissages locaux, maillages globaux : nouvelles dynamiques de la créativité et de l innovation territorialisées pour la compétitivité internationale Laurent Simon Premier dossier thématique : Le Global à l écoute du local Les tensions global-local : l organisation et la coordination des activités internationales Jacques Jaussaud, Ulrike Mayrhofer «Traduttore, Traditore»? La réception contextualisée des valeurs d entreprise dans les filiales françaises et allemandes d une entreprise multinationale américaine Christoph I. Barmeyer, Eric Davoine Innovation Processes in Emerging Markets: Empirical Evidence from the Indian Insurance Industry Mohit Anand, Philippe Monin Effet de la corruption sur la survie des filiales de multinationales dans un pays émergent : Le cas de l Indonésie Virginie Vial, Frédéric Prévot L influence du risque pays et de la distance culturelle sur les modes de présence et de contrôle des PME à l étranger Carole Jean-Amans, Mahamat Abdellatif Innovation and internationalization of young entrepreneurial firms Olivier Lamotte, Ana Colovic The Role of Partnerships in the Internationalisation Process of Small Knowledge Intensive Firms (SKIFs) Antonella Zucchella, Diala Kabbara Deuxième dossier thématique : Tissages locaux, maillages globaux : nouvelles dynamiques de la créativité et de l innovation territorialisées pour la compétitivité internationale. Les pôles de compétitivité : morphologies et performances Caroline Hussler, Paul Muller, Patrick Ronde Le rôle des pôles de compétitivité dans l internationalisation des PME : Une étude exploratoire Ana Colovic

4 L écosystème d innovation universitaire de Aalto : une contribution au repérage des acteurs impliqués lors de la phase d émergence Franck Barès, Thomas Froehlicher Note de lecture Bruno Amann Sélection du rédacteur Notes biographiques

5 v Mot de la rédaction Le Management International entre local et global Numéro Thématique coordonné par Jacques Jaussaud, Ulrike Mayrhofer, et Laurent Simon Ce numéro thématique exceptionnel de Management International est composé de deux sous-dossiers : d une part nos collègues Jacques Jaussaud, et Ulrike Mayrhofer ont coordonné un premier dossier thématique sur le thème du global à l écoute du local. Ce premier dossier est le fruit d une sélection de textes choisis parmi les meilleures communications présentées au deuxième colloque d Atlas/AFMI (Association Francophone de Management International) qui s est tenu à Lyon, les 31 mai et 1 er juin D autre part, Laurent Simon a coordonné un dossier sur le thème Tissages locaux, maillages globaux : nouvelles dynamiques de la créativité et de l innovation territorialisées pour la compétitivité internationale, à partir de contributions de collègues qui ont participé aux 7 ième journées de la Proximité, sur le thème «créativité, innovation et proximités» qui se sont déroulées du 21 au 23 mai 2012 à HEC Montréal. Ces deux dossiers se font naturellement écho sur le thème central des rapports global/local qui au cœur de nombreuses recherches de management international. Nous tenons à remercier très vivement nos trois collègues qui ont tenu leur rôle d éditeurs en chef invités avec enthousiasme, patience, rigueur et qui nous livre un numéro de Management International dont nous sommes très particulièrement fiers. Très bonne lecture! International Management: Between Local and Global Thematic issue coordinated by Jacques Jaussaud, Ulrike Mayrhofer, and Laurent Simon This exceptional thematic issue of International Management comprises two sub-files. Our colleagues Jacques Jaussaud and Ulrike Mayrhofer coordinated the first thematic file, with global in tune with local as its theme. This first file features a selection of texts chosen from among the best communications presented at the second Atlas/AFMI conference, held in Lyon on May 31 and June 1, Laurent Simon coordinated the second file with the following theme: local connections, global networking: new dynamics of territorialized creativity and innovation for international competitiveness, based on contributions from colleagues who participated in the 7 th edition of Proximity Days with its theme Creativity, Innovation and Proximity, held at HEC Montréal from May 21 to May 23, These two files naturally echo the central theme of global/ local relationships that is at the heart of many of International Management s research papers. We would like to sincerely thank our three editors for their enthusiasm, patience and rigour and for delivering an issue of International Management of which we are particularly proud. Happy reading! La gestión internacional entre local y global Número temático coordinado por Jacques Jaussaud, Ulrike Mayrhofer y Laurent Simon Este número temático excepcional de Gestión Internacional se compone de dos dossiers: por un lado, nuestros colegas Jacques Jaussaud y Ulrike Mayrhofer coordinaron un primer dossier temático acerca del tema Lo global a la escucha de lo local. Este dossier es una selección de textos escogidos entre las comunicaciones del Segundo coloquio de Atlas/ AFMI (Association Francophone de Management International), el que tuvo lugar en Lyon, Francia, el 31 de mayo y el 1ero de junio Por el otro, Laurent Simon coordinó un dossier sobre el tema Tejidos locales, mallas globales: nueva dinámica de la creatividad y de la innovación territorializadas para la competitividad internacional, en base a las ponencias de colegas que participaron en la 7as Jornadas de la proximidad, sobre el tema «creatividad, innovación y proximidad», y que se llevaron a cabo del 21 al 23 de mayo 2012, en HEC Montreal. Ambos dossiers dialogan y se complementan con respecto a su tema central, o sea la relación global/local, tema que constituye el núcleo de numerosísimas investigaciones de gestión internacional. Agradecemos mucho a estos tres colegas que se desempeñaron como jefes editores invitados con entusiasmo, paciencia y rigor, y que nos brindan este número de Gestión Internacional del que estamos especialmente orgullosos. Excelente lectura! MI 2013

6 Introduction : numéro thématique Le global à l écoute du local Jacques Jaussaud Ulrike Mayrhofer CREG, Université de Pau et des Pays de l Adour IAE Lyon, Magellan, Université Jean Moulin Lyon 3 Le dossier thématique que propose ce numéro de Management International sur le thème du global à l écoute du local est le fruit d une sélection de textes choisis parmi les meilleures communications présentées au deuxième colloque d Atlas/AFMI (Association Francophone de Management International), à Lyon, les 31 mai et 1 er juin Le colloque s est déroulé dans les prestigieux locaux de l ancienne Manufacture des Tabacs, où se trouvent l IAE Lyon et le Centre de Recherche Magellan. Les textes proposés dans ce dossier thématique ont fait l objet d une double sélection rigoureuse. Les communications au colloque Atlas/AFMI ont d abord été choisies sur la base d un processus d évaluation anonyme, par atelier thématique. 60 contributions ont ainsi été retenues et présentées au colloque. Par la suite, les meilleures contributions ont été proposées à Management International, puis à nouveau évaluées en aveugle selon les règles de la revue. Les textes retenus qui composent ce numéro ont considérablement bénéficié des critiques constructives des évaluateurs, que nous remercions chaleureusement : Bernadette Andreosso, Christophe Baret, Jérôme Barthélémy, Jean-Pierre Bréchet, Franck Brillet, Franck Brulhart, Sam Dzever, Alain Fayolle, Jean- Pascal Gond, Birgit Hagen, Caroline Hussler, Héléna Karjalainen, Frédéric Leroy, Olivier Meier, François Meyssonier, Serge Rey, Emmanuelle Reynaud, Richard Soparnot, Barbara Stöttinger et Bruna Zolin. Le dossier thématique débute par un article de Jacques Jaussaud et Ulrike Mayrhofer, intitulé «Les tensions globallocal : l organisation et la coordination des activités internationales». Les auteurs s attachent à cadrer dans ce texte la problématique générale du numéro, rappelant en quoi global et local ne peuvent plus simplement s opposer, ne constituent plus une simple alternative stratégique. Ils expliquent comment les structures organisationnelles et les mécanismes de coordination et de contrôle peuvent être mobilisés au service de l effort visant à être attentif au local dans une perspective globale. Christoph Barmeyer et Eric Davoine, dans un article intitulé «Traduttore, Traditore? La réception locale des valeurs d entreprise dans les filiales françaises et allemandes d une entreprise multinationale américaine», montrent que les valeurs d entreprises, qui sont transférées de la maisonmère vers les filiales dans le but de partager un ensemble de références communes, sont en partie spécifiques à la langue et au contexte culturel et institutionnel dans lequel elles sont formulées. L analyse comparée de la réception de ces valeurs dans les filiales françaises et allemandes permet de mettre en évidence leurs interprétations différenciées dans les deux pays et d étudier les éléments, voire les processus de recontextualisation locale de ces valeurs. Mohit Anand et Philippe Monin nous livrent un article intitulé «Innovation Processes in Emerging Markets : Empirical Evidence from the Indian Insurance Industry». Ils s efforcent, à partir de cas soigneusement choisis dans le secteur des assurances en Inde, de comprendre comment les organisations innovent pour répondre aux attentes des marchés émergents. Cela les conduit à identifier sept processus d innovation différents, visant à répondre finalement à trois types d enjeux fondamentaux sur ces marchés. Leur analyse contribue à une meilleure connaissance des processus d innovation dans les pays émergents. Virginie Vial et Frédéric Prévot, pour leur part, étudient la délicate question que posent aux entreprises multinationales les pratiques de corruption dans certains pays. Dans leur article intitulé «Effet de la corruption sur la survie des filiales de multinationales dans un pays émergent : le cas de l Indonésie», ils analysent l influence de la corruption sur la survie des filiales. L étude est menée à grande échelle, sur 3483 filiales d entreprises multinationales en Indonésie, et sur une période de 33 ans. Cette recherche met en évidence un effet modérateur de la corruption sur le taux de mortalité des filiales étrangères les plus récentes, mais cet effet disparaît ensuite pour les plus anciennes filiales. Carole Jean-Amans et Mahamat Abdellatif examinent «l influence du risque pays et de la distance culturelle sur les modes de présence et de contrôle des PME à l étranger». Les auteurs travaillent à partir d une base de données qu ils ont constituée par enquête, portant sur 2526 PME françaises implantées à l étranger sous forme de filiales. Ils mesurent l effet du risque pays et de la distance culturelle sur les deux variables que sont le type d implantation (filiale détenue à 100 % ou coentreprise) et les pratiques d expatriation. Leur analyse révèle que le risque pays et la distance culturelle influencent le type d implantation, mais pas les pratiques d expatriation. Olivier Lamotte et Ana Colovic, sur le cas des firmes entrepreneuriales, étudient l incidence de l innovation sur les processus d internationalisation. Leur article, intitulé «Innovation and early internationalization of entrepreneurial firms : evidence from cross-country data», apporte un effort de quantification utile sur cette question importante. La recherche est conduite à partir de données de Global Entrepreneurship Monitor et de la Banque Mondiale, portant sur 64 pays. Les auteurs établissent que les jeunes entreprises

7 Le global à l écoute du local 7 entrepreneuriales innovantes ont plus de chances de s internationaliser que les autres. Ils trouvent en outre que l impact de l innovation sur l internationalisation est plus fort pour les innovations de produits que pour les innovations de processus ainsi que dans les pays à revenus élevés que dans les autres pays. Antonella Zucchella et Diala Kabbara examinent, pour leur part, les processus d internationalisation des petites entreprises fortement innovantes. Leur article, intitulé «The internationalisation process of small knowledge intensive firms (SKIFs) and the role of partnerships», souligne le rôle particulier des alliances dans le développement international de ce type de firmes. Sur la base d études de cas comparatives, les auteurs analysent et décomposent en différentes phases le processus d internationalisation de ces firmes. Ils distinguent en outre, parmi les différents types de partenariats envisageables, ceux qui contribuent le plus à ce processus. Au total, à l étude de ces différents textes, notre compréhension de l articulation global-local s enrichit considérablement. L ensemble ou presque des dimensions environnementales affectant les processus d internationalisation sont étudiées dans ce numéro, dimensions culturelles, géographiques et institutionnelles (notamment à travers les pratiques de corruption). Tant le cas des grandes firmes que celui des PME s internationalisant sont présentés dans ce dossier, et une large place est consacrée à l innovation, pour en dégager l impact sur les processus d internationalisation. Nous espérons en conséquence que ces contributions retiendront l attention de notre communauté des chercheurs en management international, et au nom de l association Atlas/ AFMI, nous vous en souhaitons une excellente lecture.

8 Introduction: Thematic Issue The global listening to the local Jacques Jaussaud Ulrike Mayrhofer CREG, Université de Pau et des Pays de l Adour IAE Lyon, Magellan, Université Jean Moulin Lyon 3 This special issue of International Management on the theme of the global listening to the local results from the selection of the best papers presented at the second annual conference of Atlas/AFMI (French-Speaking Association for International Management) in Lyon on May 31 st and June 1 st The conference took place in the prestigious building of the former Manufacture des Tabacs, the location of IAE Lyon and the Magellan Research Centre. The texts proposed in this special issue were subject to a rigorous selection process. The papers of the Atlas/AFMI conference were first chosen on the basis of an anonymous evaluation process, organized by thematic tracks. 60 contributions were accepted and presented at the conference. The best papers were proposed to International Management and then again anonymously evaluated following the rules of the journal. The texts retained for this special issue have considerably benefited from the constructive comments of the reviewers whom we wish to thank very warmly: Bernadette Andreosso, Christophe Baret, Jérôme Barthélémy, Jean-Pierre Bréchet, Franck Brillet, Franck Brulhart, Sam Dzever, Alain Fayolle, Jean-Pascal Gond, Birgit Hagen, Caroline Hussler, Héléna Karjalainen, Frédéric Leroy, Olivier Meier, François Meyssonier, Serge Rey, Emmanuelle Reynaud, Richard Soparnot, Barbara Stöttinger and Bruna Zolin. The special issue starts with an article of Jacques Jaussaud and Ulrike Mayrhofer, entitled Global-local tensions: the organization and coordination of international activities. The authors attempt to present the general theme of this special issue, reminding that the global and the local cannot be opposed anymore and represent no longer a simple strategic alternative. They also explain how organizational structures as well as coordination and control mechanisms can be used for the effort to integrate the local into a global perspective. Christoph Barmeyer and Eric Davoine, in an article entitled Traduttore, Traditore? The local reception of corporate values in French and German subsidiaries of a US multinational company, try to understand how corporate values, which are transferred from headquarters to subsidiaries in order to share a set of common references, are partly specific to the language as well as to the cultural and institutional context where they are formulated. The compared analysis of the reception of these values in French and German subsidiaries allows to show their differentiated interpretations in the two countries and to study the elements and even the local recontextualization process of these values. Mohit Anand and Philippe Monin propose an article entitled Innovation Processes in Emerging Markets: Empirical Evidence from the Indian Insurance Industry. They attempt, by using carefully selected cases in the insurance sector in India, to understand how organizations innovate to respond to emerging country expectations. This conducts them to identify seven different innovation processes, with the objective to respond to three different fundamental stakes on these markets. Their analysis contributes to a better knowledge of innovation processes in emerging countries. Virginie Vial and Frédéric Prévot examine the delicate question posed to multinational companies by corruption practices in certain countries. In their article entitled Effect of corruption on the survival of subsidiaries of multinationals in an emerging country: the case of Indonesia, they analyse the influence of corruption on the survival of subsidiaries. The study is conducted on a large scale, on 3483 subsidiaries of multinational companies in Indonesia, during a period of 33 years. This research highlights a moderating effect of corruption on the mortality rate of the most recent foreign subsidiaries, but this effect disappears for the oldest subsidiaries. Carole Jean-Amans and Mahamat Abdellatif examine the influence of country risk and cultural distance on foreign market entry and control modes of SMEs. The authors use a data-base constituted by a survey of 2526 French SMEs with foreign subsidiaries. They measure the effect of country risk and cultural distance on two variables, which are the type of subsidiary (wholly-owned subsidiary or joint venture) and expatriation practices. Their analysis reveals that country risk and cultural distance influence the type of subsidiary, but do not shape expatriation practices. Olivier Lamotte and Ana Colovic, on the case of entrepreneurial firms, study the incidence of innovation on the internationalization process. Their article, entitled Innovation and early internationalization of entrepreneurial firms: evidence from cross-country data, brings a useful quantification effort on this important question. The research is based on data provided by the Global Entrepreneurship Monitor and the World Bank, concerning 64 countries. The authors establish that young innovative entrepreneurial firms have more chances to internationalize than other ones. They also find that the impact of innovation on internationalization is stronger for product innovations than for process innovations as well as for high-income countries than for other ones. Antonella Zucchella and Diala Kabbara examine the internationalization process of small companies that are highly innovative. Their article, entitled The

9 The global listening to the local 9 internationalisation process of small knowledge intensive firms (SKIFs) and the role of partnerships, underlines the particular role of alliances in the international development of this type of companies. On the basis of comparative casestudies, the authors analyze and decompose the different phases of the internationalization process of these firms. They also differentiate, among different types of possible partnerships, the ones that contribute most to this process. Finally, the study of these different texts considerably improves our understanding of the global-local articulation. All or nearly all dimensions of environmental dimensions that affect the internationalization process are studied in this special issue, cultural, geographic and institutional dimensions (more specifically corruption practices). Large companies as well as SMEs that internationalize are presented and an important place is provided to innovation, to determine its impact on the internationalization process. Consequently, we hope that the contributions will retain the attention of the community of researchers in international management, and in the name of the Atlas/AFMI association, we wish you an excellent reading.

10 Introducción : Número Temático Lo global a la escucha de lo local Jacques Jaussaud Ulrike Mayrhofer CREG, Université de Pau et des Pays de l Adour IAE Lyon, Magellan, Université Jean Moulin Lyon 3 El dossier temático que propone este número de Management International sobre el tema de lo global a la escucha de lo local es el fruto de una selección de textos escogidos entre las mejores comunicaciones presentadas en el segundo coloquio de la asociación Atlas/AFMI (Asociación Francófona de Management Internacional) en Lyon, el 31 de mayo y el 1ro de junio de Este coloquio tuvo lugar en los prestigiosos locales de la antigua Manufactura del Tabaco, donde se encuentra el IAE Lyon (Instituto de Administración de Empresas) y el Centro de Investigación Magellan. Los textos propuestos en este dossier temático fueron objeto de una doble selección muy rigorosa. Las comunicaciones en el coloquio Atlas/AFMI han sido escogidas en base a un proceso de evaluación anónimo por módulos temáticos. Es de este modo que 60 contribuciones han sido retenidas y presentadas en el coloquio. Seguidamente, las mejores contribuciones han sido propuestas a Management International, y fueron reevaluadas a ciegas siguiendo las reglas de la revista. Los textos retenidos de los cuales se compone este número han sido beneficiados considerablemente de críticas constructivas por parte de los evaluadores a quienes les damos un agradecimiento sincero: Bernadette Andreosso, Christophe Baret, Jérôme Barthélémy, Jean-Pierre Bréchet, Franck Brillet, Franck Brulhart, Sam Dzever, Alain Fayolle, Jean-Pascal Gond, Birgit Hagen, Caroline Hussler, Héléna Karjalainen, Frédéric Leroy, Olivier Meier, François Meyssonier, Serge Rey, Emmanuelle Reynaud, Richard Soparnot, Barbara Stöttinger y Bruna Zolin. El presente dossier temático se abre con un artículo de Jacques Jaussaud y Ulrike Mayrhofer, titulado Las tensiones entre lo global y lo local: la organización y la coordinación de las actividades internacionales. En este artículo, los autores se preocupan de poner énfasis la problemática general de este número, recordando de qué manera lo global y lo local no pueden simplemente oponerse y por lo tanto ya no constituyen una simple alternativa estratégica. Explican también el modo en el que las estructuras organizacionales y los mecanismos de coordinación y de control pueden ser movilizados al servicio del esfuerzo dirigido a un seguimiento local con una perspectiva global. Christoph Barmeyer y Éric Davoine, en un artículo titulado Traduttore, Traditore? La recepción local de los valores empresariales en las filiales francesas y alemanas de una empresa multinacional americana, muestra que los valores de la empresa transferidos por la empresa matriz a las filiales, con el objetivo de compartir un conjunto de referencias comunes, son en parte específicas a la lengua y al contexto cultural e institucional en los cuales estos han sido formulados. El análisis comparativo de la recepción de estos valores en las filiales francesas y alemanas permite poner en evidencia sus diferentes interpretaciones en los dos países y estudiar los elementos e incluso el proceso de recontextualización local de esos valores. Mohit Anand y Philippe Monin proponen un artículo titulado Procesos de innovación en los mercados emergentes: evidencia empírica de la industria aseguradora hindú. Ellos intentan, comprender como las organizaciones innovan para responder las expectativas de los mercados emergentes basándose en casos cuidadosamente escogidos provenientes del sector de seguros en India. Eso los llevó a identificar siete procesos diferentes de innovación con el objetivo de responder a tres tipos de desafíos fundamentales en estos mercados. Su análisis contribuye a un mejor entendimiento del proceso de innovación en los países emergentes. Virginie Vial y Frédéric Prévot examinan, por su parte, la delicada problemática planteada en las empresas multinacionales por prácticas de corrupción en algunos países. En su artículo titulado Efecto de la corrupción en la supervivencia de las filiales de las multinacionales en un país emergente: el caso de Indonesia, analiza la influencia de la corrupción en la supervivencia de las filiales. El estudio se lleva a cabo a gran escala, en 3483 filiales de empresas multinacionales en Indonesia, durante un período de 33 años. Esta investigación pone de relieve un efecto moderador de la corrupción en la tasa de mortalidad de las filiales extranjeras más recientes, sin embargo este efecto desaparece en las filiales más antiguas. Carole Jean-Amans y Mahamat Abdellatif examinan La influencia de riesgo país y la distancia cultural sobre la entrada y control de las PYMES en el extranjero. Los autores trabajan haciendo uso de una base de datos constituida de encuestas dirigidas a 2526 PYMES francesas con filiales implantadas en el extranjero. Ellos miden el efecto de riesgo país y la distancia cultural sobre dos variables que son: el tipo de filial (filial totalmente controlada o joint venture) y las prácticas de expatriación. Su análisis da a conocer que el riesgo país y la distancia cultural influyen en el tipo de implantación de la filial, pero no en las prácticas de expatriación. Olivier Lamotte y Ana Colovic, estudian la incidencia de la innovación en el proceso de internacionalización en el caso de las firmas emprendedoras. Su artículo, intitulado Innovación e internacionalización precoz de las firmas

11 Lo global a la escucha de lo local 11 emprendedoras: evidencia de datos entre distintos países, aporta un esfuerzo de una cuantificación útil sobre esta importante problemática. La investigación se llevó a cabo a partir de datos del Global Entrepreneurship Monitor y del Banco Mundial en 34 países. Los autores establecen que las nuevas empresas emprendedoras e innovadoras tienen más oportunidades de internacionalizarse que las otras. Se observa que el impacto de la innovación sobre la internacionalización, es más contundente en las innovaciones de productos que en las innovaciones de procesos y por ende en los países con ingresos elevados, lo que no ocurre en los otros países. Antonella Zucchella y Diala Kabbara examinan, por su parte, los procesos de internacionalización de pequeñas empresas considerablemente innovadoras. Su artículo intitulado El proceso de internacionalización de pequeñas firmas intensivas en conocimientos y el rol de sus asociados, subraya en particular las alianzas dentro del desarrollo internacional de ese tipo de empresas. Basándose en estudios comparativos, los autores analizan y descomponen las diferentes fases del proceso de internacionalización de estas compañías. Asimismo, diferencian los tipos de alianza posible, aquellos que contribuyen más dentro de este proceso. Finalmente, el estudio de estos diferentes textos, enriquece considerablemente nuestra comprensión entre la articulación de lo global y de lo local. En este número, son estudiadas casi la totalidad del conjunto de las dimensiones contextuales tales como las dimensiones culturales, geográficas e institucionales (particularmente a través de las prácticas de corrupción) que afectan el proceso de internacionalización. No solamente las grandes compañías sino también las PYMES que se internacionalizan están presentes en este dossier en el cual damos una importancia relevante a la innovación, determinando así su impacto en el proceso de internacionalización. Esperamos que las contribuciones llamen la atención de la comunidad de investigadores en management internacional, y en nombre de la asociación Atlas/AFMI, le deseamos una agradable lectura.

12 Introduction : Numéro thématique Tissages locaux, maillages globaux : nouvelles dynamiques de la créativité et de l innovation territorialisées pour la compétitivité internationale Laurent Simon HEC Montréal Du 21 au 23 mai 2012, se sont tenues à HEC Montréal les 7 ième journées de la proximité, sur le thème «créativité, innovation et proximités». À l heure du global, du virtuel et de la distance, ces journées, initiées au tournant des années 2000 par quelques chercheurs éclairés, visent à réintroduire dans la réflexion les dynamiques du proche, de la rencontre, du contact et du lien. Où de plus en plus, dans les logiques économiques comme dans celles du social, on envisage les forces et les vertus de la diversité, sources de la créativité indispensable à l évolution et à l innovation, il nous faut aussi reconnaître qu elles ne peuvent s exprimer qu en lien, et donc en lieux. Ces lieux physiques, géographiques, sociaux, cognitifs, symboliques, voire imaginaires parfois, reviennent ces dernières années au cœur des recherches économiques et organisationnelles. Car les organisations, les institutions, les firmes, sont avant tout des lieux et des espaces artificiellement créés, mais aussi des frontières érigées par souci d efficacité (Williamson), dont il revient de questionner la perméabilité et la porosité relative. La question se pose aujourd hui des formes d aménagement et d accompagnement des dynamiques locales et territoriales qui favorisent ce plein jeu de la diversité et ses expressions créatives pour l amélioration des pratiques de l innovation pour la compétitivité. Face à ces enjeux, les politiques publiques et les expérimentations institutionnelles se multiplient avec des résultats mitigés et des niveaux de performances variés qui appellent des évaluations et des recherches en forme de premiers bilans, abordés en particulier lors des Journées de la proximité. Ce dossier court se veut un écho de ces journées, en privilégiant ici deux initiatives institutionnelles majeures de pilotage du territoire, abordées dans trois articles qui se font écho et se complètent en alimentant la réflexion sur les dynamiques locales d agglomération pour l innovation qui supportent des stratégies globales de positionnement. Dans un premier article, Hussler, Muller et Rondé proposent une réflexion sur la nature et l évaluation la performance des pôles de compétitivité français. Dispositif public de gestion territoriale implanté par vague de 2005 à 2010, les pôles visent la mise en réseau d organisations sur le mode de la triple hélice (université, industries et acteurs publics) autour d une thématique innovante. Les auteurs questionnent les limites opérationnelles d un dispositif générique, dont chaque incarnation est par ailleurs soumise à des critères de performance multidimensionnels auxquels il apparait difficile de répondre également. À travers un exercice de typologie qui révèle la variété des expériences, des orientations et des pôles, les auteurs visent à «identifier et comprendre les formes organisationnelles les plus favorables à l innovation et à la compétitivité». Ils interrogent aussi les modes d évaluation de la performance autour des axes de l entrepreneurship, de la compétitivité/attractivité ou de l activité innovante. Leurs analyses plaident pour une gestion différenciée de ces pôles, qui tienne compte de leur configuration structurelle, de leur morphologie et de leur singularité, et pour une appréciation pragmatique de leur performance plus sensible à leurs caractéristiques propres, marquées par le local. Dans un second article, Colovic aborde la dynamique interne des mêmes pôles de compétitivité français, considérés comme un cas particulier de cluster innovant, et mettant l accent sur leur rôle de tremplin pour l internationalisation des PME. Si l engagement dans un pôle «réseau territorial formel» - apporte à la PME des ressources cognitives et relationnelles, sur le mode classique des externalités d agglomération, les effets sur son internationalisation dépendront aussi et surtout de son entrée en relations avec des partenaires étrangers via le jeu d alliances inter-clusters, nous montre l auteur. Un tel constat met en évidence le rôle stratégique des animateurs des pôles, et de leur propension à assurer leur inscription dans les réseaux internationaux pouvant bénéficier aux membres du pôle. Il porte aussi un éclairage sur le nécessaire dialogue entre les PME membres du pôle, son conseil d administration et ses animateurs, pour assurer un alignement stratégique entre les intérêts des firmes membres et les alliances privilégiées par le CA et négociées par les animateurs. Dans une autre perspective, le troisième article réinterprète et réinterroge l élaboration du positionnement de l écosystème d innovation d Aalto, en Finlande, au tournant des années 2000, qui a conduit à sa reconnaissance internationale. Animés par une politique volontariste de différenciation et par une forte ambition de favoriser l interdisciplinarité pour réinscrire utilement l action de l université dans le milieu socio-économique local, certains acteurs locaux mobilisent le Design Thinking comme un objet fédérateur et réconciliateur pour différentes facultés (sciences, génie, business school ). L analyse des auteurs révèle un effort socio-institutionnel intense et réfléchi de

13 Tissages locaux, maillages globaux : nouvelles dynamiques de la créativité et de l innovation territorialisées pour la compétitivité tissages de liens entre acteurs locaux par le maillage global avec les grands acteurs de référence du Design Thinking. Le double pilotage du réseau local et du réseau global assura à la fois le démarrage de projets interdisciplinaires autour de l objet commun, l attraction d expertises internationales contribuant à la consolidation des projets, et l élaboration rapide d une identité à la fois singulière et légitime. À travers ces analyses, les trois articles contribuent à illustrer la diversité des dynamiques d agglomération socio-économique locales engagées dans des stratégies globales d innovation et de positionnement. Ils incitent aussi à nuancer et relativiser les approches unidimensionnelles qui pourraient inspirer les politiques publiques. En particulier, ils soulignent, s il était nécessaire, la force de la singularité des synergies locales (Hussler et al), l importance centrale de l engagement et de la proactivité des acteurs économique dans leurs écosystèmes locaux (Colovic), mais aussi le rôle déterminant des efforts des porteurs de projets locaux dans l élaboration socio-institutionnelle couplant local et global, ainsi que dans la construction et l animation symbolique de ces pôles (Barès & Froelicher).

14 Introduction: Thematic Issue Local connections, global networking : New dynamics of territorialized creativity and innovation for international competitiveness Laurent Simon HEC Montréal From May 21 to 23, 2012, HEC Montréal hosted the 7 th edition of Proximity Days, on the theme Creativity, Innovation and Proximity. In the present global, virtual and distance era, this event, begun in the early 2000s by a few informed researchers, aims to reintroduce into the reflection the dynamics of nearness, meeting, contact and connection. Whereas increasingly, in economic and social logics, we see the strengths and virtues of diversity, a source of creativity indispensable to development and innovation, we must also recognize that the strengths and virtues of creativity can only be expressed in connection, and therefore in location. These physical, geographical, social, cognitive, symbolic, and at times even imaginary spaces have in recent years resumed their place at the heart of economic and organizational research. Organizations, institutions, firms are mainly artificially created spaces, but also boundaries erected for the sake of efficacy (Williamson), and we must question their relative permeability and porosity. The question arises today of the forms of arrangement and support of local and territorial dynamics that promote the full play of diversity and its creative expressions to improve innovation practices for competitiveness. Given these issues, public policies and institutional experiments are multiplying with mitigated results and varied performance levels that require evaluation and research in the form of initial assessments, explored in particular during the Proximity Days. This brief record is illustrative of this event as it focuses on two major institutional initiatives of territorial management discussed in three articles that echo and complement one another while adding to the reflection on local agglomeration innovation dynamics that support global positioning strategies. In the first article, Hussler, Muller and Rondé offer a reflection on the nature and evaluation of the performance of French competitiveness clusters. These clusters are part of a government framework for territorial management introduced progressively between 2005 and 2010, with the objective to network organizations in a triple helix model (university, industries and public actors) around an innovating theme. The authors question the operational limits of a generic framework, each incarnation of which is subject to multidimensional performance criteria that the clusters have difficulty meeting uniformly. Through a typology that reveals the variety of experiences, directions taken and clusters, the authors aim to identify and understand the organizational forms most favourable to innovation and competitiveness. They also examine the methods used to evaluate performance around the axes of entrepreneurship, competitiveness/attraction or innovating activity. Their analyses argue for a differentiated management of these clusters, that takes into account their structural configuration, their morphology and their uniqueness, and for a pragmatic assessment of their performance that is more sensitive to their specific, locally influenced characteristics. In the second article, Colovic looks at the internal dynamic of the same French competitiveness clusters, considered as a particular case of innovating cluster and stressing their role as springboard for the internationalization of SMEs. The author shows us that while joining a cluster a formal territorial network - brings the SME cognitive and relational resources, on the traditional model of agglomeration externalities, the effects on its internationalization will also and chiefly depend on its entering into relations with foreign partners via the inter-clusters alliances game. This observation highlights the strategic role of the cluster facilitators, and their propensity to ensure their enrolment in international networks that can benefit the members of the cluster. It also sheds light on the need for dialogue between the SME members of the cluster, its board of directors and its facilitators, to ensure a strategic alignment between the interests of member firms and the alliances favoured by the BD and negotiated by the facilitators. In another perspective, the third article reinterprets and re-examines the innovation ecosystem development of Finland s Aalto University, in the early 2000s, which led to its international recognition. Driven by a proactive policy of differentiation and by a strong ambition to foster interdisciplinarity in order to intelligently reinsert university action in the local socio-economic milieu, some local actors drew upon Design Thinking as a unifying and reconciling element for various faculties (science, engineering, business school, etc.). The authors analysis reveals an intense and thoughtful socio-institutional effort to weave connections between local actors through global networking with key players from Design Thinking. The dual management of the local network and the global network will ensure the launch of interdisciplinary projects with a common goal, the attraction of international expertise contributing to the

15 Local connections, global networking: New dynamics of territorialized creativity and innovation for international competitiveness 15 consolidation of the projects, and the rapid development of an identity that is both unique and legitimate. Through these analyses, the three articles help to illustrate the diversity of local socio-economic dynamics of agglomerations engaged in global innovation and positioning strategies. They also require that the one-dimensional approaches that might inspire public policies be qualified and put into perspective. In particular, they emphasize, if necessary, the strength of the singularity of local synergies l (Hussler et al.), the central importance of the commitment and proactiveness of economic actors in their local ecosystems (Colovic), but also the decisive role of local project leaders efforts in the socio-institutional development connecting local and global, as well as the construction and the symbolic facilitation of these clusters (Barès & Froelicher).

16 Introducción : Número Temático Tejidos locales, mallas globales : nueva dinámica de la creatividad y de la innovación territorializadas para la competitividad internacional Laurent Simon HEC Montréal Del 21 al 23 de mayo 2012, en HEC Montreal, tuvieron lugar las 7 as Jornadas de la proximidad, sobre el tema «creatividad, innovación y proximidad». A la hora de lo global, de lo virtual y de la distancia, estas Jornadas -iniciadas alrededor del año 2000 por algunos brillantes investigadoresapuntan a reintroducir en la reflexión las dinámicas de lo cercano, del encuentro, del contacto y del nexo. Allí donde, cada vez más, en las lógicas económicas como en las de lo social se contemplan las fuerzas y las virtudes de la diversidad, fuentes de la creatividad indispensable para la evolución y la innovación, se debe reconocer también que ellas no pueden expresarse que en contactos y, por ende, en lugares. Estos lugares físicos, geográficos, sociales, cognitivos, simbólicos y, a veces, hasta imaginarios, vuelven ahora al centro de las investigaciones económicas y organizacionales. Porque las organizaciones, las instituciones, las firmas son, ante todo, espacios creados artificialmente, pero también son fronteras que se erigen por razones de eficacia (Williamson), y así se plantea cuestionar su permeabilidad y su porosidad. Actualmente, surge la cuestión sobre las formas de acondicionamiento y de acompañamiento de las dinámicas locales y territoriales que favorecen el juego de la diversidad y sus expresiones creativas para mejorar las prácticas de la innovación para una mayor competitividad. Frente a estas problemáticas, las políticas públicas y las experimentaciones institucionales se multiplican con resultados más bien modestos y niveles de desempeño variados, los cuales exigen evaluaciones e investigaciones que sirven de balances, abordados de manera especial en esas Jornadas de la proximidad. Este dossier breve es un eco de esas jornadas; en él se privilegian dos iniciativas institucionales mayores de dirección del territorio, tratadas en tres artículos que abordan y complementan la reflexión acerca de las dinámicas locales de aglomeración para la innovación que soportan las estrategias globales de posicionamiento. En el primer artículo, Hussler, Muller y Rondé proponen una reflexión sobre la naturaleza y la evaluación del desempeño de los polos de competitividad franceses. Dispositivo público de gestión territorial implantado por etapas desde 2005 hasta 2010, los polos apuntan a crear una red de organizaciones con el modo triple hélice (universidad, industria y actores públicos) alrededor de una temática innovadora. Los autores cuestionan los límites operacionales de un dispositivo genérico, del cual cada concretización está sujeta a criterios de desempeño multidimensionales a los cuales es difícil responder. Por medio de un ejercicio de tipología que revela la variedad de las experiencias, de las orientaciones y de los polos, los autores apuntan a «identificar y comprender las formas organizacionales más favorables a la innovación y a la competitividad». Ellos se interrogan, además, sobre los modos de evaluación del desempeño alrededor de los ejes de empresariado, de competitividad/atracción o de la actividad innovadora. Sus análisis se inclinan por una gestión diferenciada de esos polos, la cual tiene en cuenta la configuración estructural, la morfología y la singularidad de los mismos, y por una apreciación pragmática del desempeño más sensible a sus características, marcadas por lo local. En el segundo artículo, Colovic trata la dinámica interna de esos mismos polos de competitividad franceses, considerándolos como un caso particular de reagrupamiento innovador (clusters de innovación), poniendo el acento en su rol de trampolín para la internacionalización de la PyME. El autor nos muestra que si la implicación de las PyME en un polo «red territorial formal» - les aporta recursos cognitivos y relacionales sobre el modo clásico de las externalidades de aglomeración, los efectos sobre su internalización dependerán también, y sobre todo, de su entrada en relación con asociados extranjeros mediante un juego de alianzas inter-clusters. Esta constatación pone en evidencia el rol estratégico de los animadores de los polos y de su tendencia a asegurar la participación en aquellas redes internacionales que puedieran ser beneficiosas para los miembros del polo. El autor saca a la luz el diálogo necesario entre las PyME miembros del polo, su consejo de administración y sus animadores, para asegurar un alineamiento estratégico entre los intereses de las firmas miembros y las alianzas privilegiadas por los CA y negociadas por los animadores. Desde otra perspectiva, el tercer artículo vuelve a interpretar e interrogar la elaboración del posicionamiento del ecosistema de innovación de Aalto, en Finlandia, alrededor del 2000, el cual condujo a su reconocimiento internacional. Animados por una política voluntarista de diferenciación y por una gran ambición de favorecer la interdisciplinaridad con el fin de inscribir de manera útil la acción de la universidad en el medio socio económico local, algunos actores locales movilizaron el Design Thinking como un objeto

17 Tejidos locales, mallas globales : nueva dinámica de la creatividad y de la innovación territorializadas para la competitividad consensual y conciliador de las diferentes facultades (ciencias, ingeniería, comercio ). El análisis de los autores revela un esfuerzo socio institucional intenso y bien pensado que entreteje nexos entre actores locales y relaciones globales con los grandes actores de referencia del Design Thinking. Una doble dirección de red local y de red global asegura al mismo tiempo la iniciación de proyectos interdisciplinarios alrededor de un objeto común, la atracción de pericias internacionales que contribuyen a la consolidación de los proyectos, y la elaboración rápida de una identidad que es, a la vez, singular y legítima. A través de estos análisis, los tres artículos contribuyen a ilustrar la diversidad de las dinámicas de aglomeración socio económica locales implicadas en estrategias globales de innovación y de posicionamiento. También invitan a relativizar y a matizar los enfoques unidimensionales que pudieran inspirar las políticas públicas. En particular, ellos destacan la fuerza de la singularidad de las sinergías locales (Hussler y otros), la importancia central del compromiso y de la proactividad de los actores económicos en sus ecosistemas locales (Colovic), así como también el papel determinante que juegan los esfuerzos de quienes llevan los proyectos locales en la elaboración socio institucional que reúne local y global, y en la construcción y la animación simbólicas de estos polos (Barès y Froelicher).

18 Introduction Les tensions global-local : l organisation et la coordination des activités internationales Jacques Jaussaud Ulrike Mayrhofer Université de Pau et des Pays de l Adour IAE Lyon, Magellan, Université Lyon 3 Résumé La diversification des flux d investissements directs et leur rééquilibrage en faveur des pays émergents augmentent l hétérogénéité des environnements auxquels sont confrontées les entreprises à l international. Se trouve ainsi renouvelée la question de la nécessaire prise en compte des particularités locales, y compris lorsque l entreprise s efforce de promouvoir une approche globale de ses marchés. Les structures, l organisation, les mécanismes de coordination et de contrôle, comme le souligne cet article, en sont considérablement affectés. Mots clés : globalisation, investissement direct à l étranger (IDE), local, usine mondiale, structures organisationnelles, expatriation, coordination, contrôle Abstract The diversification of direct investment flows and the rebalancing in favor of emerging markets increase the heterogeneity of environments faced by companies at the international scale. Thus comes back with strength the question of the need to take account of specific local conditions, even when the company seeks to promote a global approach of markets. Structures, organization, coordination and control mechanisms, as the article investigates, are considerably affected. Keywords: globalization, Foreign Direct Investments (FDI), local, global factory, organizational structures, expatriation, coordination, control Resumen La diversificación geográfica de los flujos de inversiones directas y su reequilibrio a favor de los países emergentes aumenta la heterogeneidad en los entornos con los cuales están confrontadas las empresas a nivel internacional. Resulta así, reiterada la necesidad de tomar en cuenta el tema de las particularidades locales, incluyendo cuando la empresa se esfuerza en promover un enfoque global de sus mercados. Las estructuras, la organización, las modalidades de coordinación y de control, están siendo considerablemente afectadas, como lo subraya este artículo. Palabras claves: globalización, inversión extranjera directa (IED), contexto local, fábrica mundial, estructuras regionales, organización, coordinación, control, expatriación Dans un contexte de globalisation et d élargissement des marchés, les entreprises cherchent à diversifier la localisation des activités de leur chaîne de valeur. Durant la dernière décennie, de nombreuses entreprises, notamment les grandes multinationales, ont renforcé de manière significative leur présence dans d autres zones géographiques, en priorité dans les pays émergents (Mayrhofer et Urban, 2011). Par exemple, en 2012, le groupe Danone a réalisé un chiffre d affaires plus important dans les pays émergents que dans les pays matures, et la Russie est devenue le premier marché de l entreprise, devant la France. Parallèlement, on peut observer une progression sans précédent des investissements des acteurs des pays émergents dans les pays matures et dans d autres pays émergents. Ces flux d investissements Nord- Sud, Sud-Nord et Sud-Sud soulèvent de nombreuses interrogations pour les entreprises. Ils sont susceptibles d accentuer les tensions entre le global et le local, car les environnements locaux dans lesquels s implantent les entreprises sont de plus en plus hétérogènes. Si le débat global-local alimente depuis plusieurs décennies les travaux en management international, le contexte actuel appelle à une nouvelle compréhension des relations qui peuvent exister entre le global et le local (Mayrhofer et Very, 2013). De nombreux chercheurs en management international s intéressent à la question de la convergence ou de la divergence des marchés nationaux. Les défenseurs de la convergence (par exemple, Levitt, 1983) prônent une conception universaliste qui est fondée sur l idée que, dans une perspective de mondialisation économique, les différences entre les pays auraient tendance à s estomper. En effet, la diffusion mondiale de nombreux produits et services, l utilisation généralisée des technologies de l information et de la communication, la mobilité croissante des individus et des organisations de même que la création d espaces économiques intégrés seraient susceptibles de réduire les différences entre les marchés nationaux. Les tenants de cette approche, à la suite de Levitt (1983), prévoient un rapprochement entre les pays et, à terme, l émergence d une économie globale et sans frontières. Dans cette optique, les modes de management pourraient devenir universels et s appliquer dans différents contextes nationaux, sans qu il ne soit nécessaire de prendre en considération les spécificités locales. A l inverse, d autres spécialistes (par exemple, Davel, Dupuis et Chanlat, 2009; Lemaire, 2013) mettent en exergue la persistance des particularismes des systèmes nationaux, qui pourraient même s accentuer dans les décennies à venir. Selon cette perspective, les marchés nationaux continueraient d afficher des différences significatives qui seraient susceptibles d influencer les comportements individuels et collectifs, de même que les pratiques de management. Les organisations

19 Les tensions global-local : l organisation et la coordination des activités internationales 19 devraient alors prêter une attention particulière à la gestion des diversités locales dans le cadre de leur développement international. Les différences observées concernent plusieurs dimensions liées aux environnements nationaux telles que la culture, le cadre institutionnel et réglementaire, le contexte économique, l environnement technologique et le développement durable. Si les débats concernant la convergence et la divergence des marchés nationaux se poursuivent, il convient de remarquer que plusieurs auteurs ont récemment souligné les tensions qui peuvent exister entre ces deux conceptions du management international. Par exemple, Milliot et Tournois (2009) mettent en relief les forces contradictoires qui caractérisent les modes de fonctionnement et de développement des organisations dans un contexte de mondialisation économique. Ces paradoxes concernent différents domaines du management : la stratégie, le marketing, la logistique, la comptabilité, la gestion des ressources humaines, la finance, etc. Ils requièrent de repenser l organisation des activités, comme l avaient bien pressenti Bartlett et Ghoshal (1989). L analyse proposée par Milliot et Tournois (2009) montre l intérêt d une conception du management international que l on pourrait qualifier d hybride. En effet, le processus de mondialisation modifie incontestablement de nombreuses caractéristiques des marchés nationaux, mais, en même temps, les différences subsistent et continuent d influencer les pratiques de management et les comportements des acteurs. Pour mieux comprendre les enjeux auxquels sont confrontées les entreprises dans un contexte marqué par des tensions - qui peuvent être plus ou moins fortes - entre le global et le local, nous allons d abord, dans une première partie, examiner quelques tendances concernant les flux d investissements réalisés par les entreprises à l échelle mondiale. Nous tenterons ensuite de mettre en relief les principaux questionnements liés au développement de chaînes de valeur mondiales (partie 2). De telles démarches, nous le préciserons enfin en partie 3, requièrent d adapter les modes de coordination et de contrôle des activités. La montée en puissance des pays émergents dans les flux d investissements En 2012, les investissements directs à l étranger (IDE) s élèvent à milliards de dollars US. Pour la première fois, les pays en développement ont attiré davantage d IDE que les pays développés. Comme le montre le tableau 1, les pays en développement comptabilisent désormais 52 % des flux d IDE entrants (contre 41,5 % pour les pays développés et 6,5 % pour les pays en transition). Parmi les pays en développement, ce sont principalement les pays de l Asie de l Est et du Sud Est (24,1 %) et de l Amérique latine et des Caraïbes (18,1 %) qui comptent le plus grand nombre d investissements. Parmi les pays développés, les pays de l Union européenne Tableau 1 Les flux d IDE dans le monde (en 2012) Zone géographique Entrées d IDE Sorties d IDE Pays développés* 41,5 % 65,4 % dont Union européenne 19,1 % 23,2 % dont Amérique du Nord 15,8 % 27,5 % Pays en développement** 52,0 % 30,6 % dont Afrique 3,7 % 1,0 % dont Asie (Asie de l Est et du Sud Est) 30,1 % (24,1 %) 22,2 % (19,8 %) dont Amérique latine et Caraïbes 18,1 % 7,4 % dont Océanie 0,2 % 0,0 % Pays en transition** 6,5 % 4,0 % Total 100 % 100 % * Pays développés : pays membres de l OCDE (sauf le Chili, le Mexique, la République de Corée et la Turquie), plus les nouveaux pays membres de l Union européenne qui ne sont pas membres de l OCDE (Bulgarie, Chypre, Lettonie, Lituanie, Malte et Roumanie), plus l Andorre, les Bermudes, le Liechtenstein, Monaco et Saint-Marin. ** Pays en développement : les pays qui ne figurent pas parmi les pays développés et les pays en transition. *** Pays en transition : pays d Europe du Sud-Est, pays membres de la Communauté d Etats indépendants et Géorgie. Source : A partir des chiffres fournis par l UNCTAD (2013), p

20 20 Management international / International Management / Gestión Internacional, 18 (1) (19,1 %) et d Amérique du Nord (15,8 %) sont toujours les plus attractifs en termes d investissements. Concernant les sorties d IDE, on peut remarquer que les investissements effectués par les pays développés (65,4 % des IDE sortants) continuent de dépasser ceux réalisés par les pays en développement (30,6 %) et les pays en transition (4 %). Ainsi, les pays d Amérique du Nord (27,5 %) et de l Union européenne (23,2 %) se montrent les plus actifs en matière d IDE. Toutefois, avec 19,8 % des IDE sortants, les pays d Asie de l Est et du Sud Est contribuent désormais également de manière significative aux investissements réalisés à l étranger (UNCTAD, 2013). Les statistiques publiées par l UNCTAD (2013) montrent également que, si, dans le passé, les flux d IDE concernaient principalement les pays de la Triade (Amérique du Nord, Europe occidentale, Japon), les pays en développement participent aujourd hui de manière plus importante aux mouvements d IDE, comme pays d accueil, mais aussi comme pays émetteurs. Le tableau 2 montre les vingt premiers pays qui ont accueilli le plus d IDE en 2012 : les Etats-Unis (12,4 % des entrées d IDE) figurent au premier rang, devant la Chine (9 %) et Hong Kong, Chine (5,6 %). Il convient de remarquer que neuf des plus importants pays destinataires d IDE sont des pays en développement et que les pays BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine hors Hong Kong) accueillent désormais 19,5 % des flux d IDE. Le tableau 3 présente les vingt premiers pays investisseurs dans le monde en Les Etats-Unis occupent toujours la première place (23,7 % des sorties d IDE), suivis du Japon (8,8 %) et de la Chine (6 %). On peut noter que le classement reste dominé par les pays développés, même si la Chine s est aujourd hui hissée au rang de troisième pays investisseur au niveau mondial. Les variations géographiques des flux d IDE et la participation croissante des marchés émergents comme pays d accueil, mais aussi comme pays émetteurs, soulèvent de nouvelles interrogations concernant l organisation des activités internationales. Le rééquilibrage entre pays émergents et pays développés comme récipiendaires des IDE renouvelle, par la diversité des situations locales, la tension entre global et local pour les firmes qui investissent à l étranger. De nouveaux questionnements liés à la multiplication des chaînes de valeur mondiales Sous l impulsion de la mondialisation économique, de nombreuses entreprises multinationales ont mis en place des chaînes de valeur mondiales pour améliorer leur compétitivité globale et pour saisir les opportunités liées à l élargissement des marchés. Dans ces chaînes de valeur, des biens et des services intermédiaires sont échangés selon des processus de production fragmentés et dispersés dans plusieurs pays. La coordination des chaînes de valeur mondiales s effectue généralement à travers des réseaux de filiales, dont le capital peut être possédé à 100 % ou partagé, et de partenaires contractuels (qui peuvent intervenir en amont ou en aval du processus de production) (Colovic et Mayrhofer, 2011). Aujourd hui, les chaînes de valeur mondiales coordonnées par les entreprises internationalisées comptent pour près de 80 % du commerce mondial (UNCTAD, 2013). Tableau 2 Les vingt premiers pays destinataires des IDE (en 2012) Pays (rang en 2011) Flux d IDE entrants (en milliards de dollars US) Flux d IDE entrants (en %) 1. Etats-Unis (1) ,4 % 2. Chine (2) 121 9,0 % 3. Hong Kong, Chine (4) 75 5,6 % 4. Brésil (5) 65 4,8 % 5. Îles Vierges britanniques (7) 65 4,8 % 6. Royaume-Uni (10) 62 4,6 % 7. Australie (6) 57 4,2 % 8. Singapour (8) 57 4,2 % 9. Fédération de Russie (9) 51 3,8 % 10. Canada (12) 45 3,3 % 11. Chili (17) 30 2,2 % 12. Irlande (32) 29 2,1 % 13. Luxembourg (18) 28 2,1 % 14. Espagne (16) 28 2,1 % 15. Inde (14) 26 1,9 % 16. France (13) 25 1,9 % 17. Indonésie (21) 20 1,5 % 18. Colombie (28) 16 1,2 % 19. Kazakhstan (27) 14 1,0 % 20. Suède (38) 14 1,0 % Source : A partir des chiffres fournis par l UNCTAD (2013), p. 3.

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

Professeurs ESCP-EAP vers TEC Monterrey (Mexique)

Professeurs ESCP-EAP vers TEC Monterrey (Mexique) Professeurs ESCP-EAP vers TEC Monterrey (Mexique) Professeur Période Thématique traitée Cadre de l intervention Florence PINOT Novembre 2006 Inauguration de la Chaire ESCP- EAP et intervention au colloque

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Report to the Executive Committee

Report to the Executive Committee Report to the Executive Committee Seniors Project Toronto-Paris (May and October 2009) Forty four low income seniors will participate in this project in 2009. Twenty two Toronto seniors will go to Paris

Plus en détail

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca Francoise Lee De: Francoise Lee [francoiselee@photoniquequebec.ca] Envoyé: 2008 年 11 月 17 日 星 期 一 14:39 À: 'Liste_RPQ' Objet: Bulletin #46 du RPQ /QPN Newsletter #46 No. 46 novembre 2008 No. 46 November

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail

BIENVENUE WELCOME BIENVENIDOS

BIENVENUE WELCOME BIENVENIDOS BIENVENUE WELCOME BIENVENIDOS The BBA: in a class of its own Federico Pasin Director, BBA Director, International Activities Among the features of the program Rigorous curriculum Internships and career

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile RÉSUMÉ DE THÈSE L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile avec des estimations de deux projets sur trois peinent à donner un résultat satisfaisant (Nelson,

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Perceptions de perte de confiance dans la littérature récente: des exemples

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences PUSG, UFR 413 35, avenue Abadie 33072 Bordeaux Cedex celine.barredy@u-bordeaux4.fr TEL +33(0)685431233 Education 2005: PhD in Management Sciences

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE

RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE CALL FOR PAPERS / APPEL A COMMUNICATIONS RETHINKING JACQUES ELLUL AND THE TECHNOLOGICAL SOCIETY IN THE 21ST CENTURY REPENSER JACQUES ELLUL ET LA SOCIETE TECHNICIENNE AU 21EME SIECLE The Conference Rethinking

Plus en détail

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation www.terresneuves.com Institut d Acclimatation et de Management interculturels Dans un

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

2012$ Incomindios!Welcome!Centre!(IWC)! !!!!!!!!!!UN!Expert!Mechanism!on!the!Rights!of!Indigenous!Peoples!(EMRIP)!

2012$ Incomindios!Welcome!Centre!(IWC)! !!!!!!!!!!UN!Expert!Mechanism!on!the!Rights!of!Indigenous!Peoples!(EMRIP)! 2012$ UNExpertMechanismontheRightsofIndigenousPeoplesEMRIP) IncomindiosWelcomeCentreIWC) English Español Français mail@incomindios.ch www.incomindios.ch IncomindiosWelcomeCentreIWC)7th;14thJuly2012 Keeping

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

ESC Programme CORE COURSES (Master level) 2011/2012

ESC Programme CORE COURSES (Master level) 2011/2012 CORE COURSES (Master level) 2011/2012 Language (F : French - E : English) Semester (1 : Fall - 2 : Spring) M-ESC-4-06-99-10-E M-ESC-4-06-99-10-F M-ESC-4-05-99-05-F M-ESC-4-05-99-05-E M-ESC-4-02-99-03-E

Plus en détail

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques «Re-analysis is a powerful tool in the review of important studies, and should be supported with data made available by

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

L organisation du développement coopératif au Québec. Par Gérard Perron, PMP. Expert-conseil en développement économique et coopératif

L organisation du développement coopératif au Québec. Par Gérard Perron, PMP. Expert-conseil en développement économique et coopératif L organisation du développement coopératif au Québec Par Gérard Perron, PMP Expert-conseil en développement économique et coopératif gerard.perron@videotron.ca Abstract L organisation du développement

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

MONTRÉAL LA CONFORTABLE MC

MONTRÉAL LA CONFORTABLE MC Sabin Boily Président du conseil d administration Éric Baudry Représentant Smart Electric Lyon Carrefour de l innovation Mercredi, 18 mars 12h30 à 13h00 Sabin Boily Président du conseil d administration

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

Memorandum of Understanding

Memorandum of Understanding Memorandum of Understanding File code of the Memorandum of Understanding (optional) texte 1. Objectives of the Memorandum of Understanding The Memorandum of Understanding 1 (MoU) forms the framework for

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

CURRICULUM VITAE PARCOURS PROFESSIONNEL

CURRICULUM VITAE PARCOURS PROFESSIONNEL CURRICULUM VITAE Adresses professionnelles : Institut d Administration des Entreprises de l Université de Toulon Campus de La Garde - Bâtiment Z - Av. de l Université - BP 20132 83957 La Garde Cedex Tél

Plus en détail

Toute une palette de compétences et de personnalités pour vous accompagner. A large palette of competencies and personalities to accompany you.

Toute une palette de compétences et de personnalités pour vous accompagner. A large palette of competencies and personalities to accompany you. Toute une palette de compétences et de personnalités pour vous accompagner. A large palette of competencies and personalities to accompany you. Expertise comptable / Certified accountancy Social / Social

Plus en détail

13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING

13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING ST GEORGE S COLLEGE LANGUAGES DEPARTMENT 13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING The examination is separated into two sections. You have this answer booklet with the questions for the

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

«Comment l appropriation du numérique façonne l innovation sociale, organisationnelle et celle des affaires»

«Comment l appropriation du numérique façonne l innovation sociale, organisationnelle et celle des affaires» «Comment l appropriation du numérique façonne l innovation sociale, organisationnelle et celle des affaires» Conférence annuelle 2013 Innovation et créativité : Développement nordique, 30 et 31 mai 2013

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

UN PEU DE VOTRE CŒUR EST TOUJOURS À LYON... A PIECE OF YOUR HEART IS FOREVER IN LYON...

UN PEU DE VOTRE CŒUR EST TOUJOURS À LYON... A PIECE OF YOUR HEART IS FOREVER IN LYON... UN PEU DE VOTRE CŒUR EST TOUJOURS À LYON... A PIECE OF YOUR HEART IS FOREVER IN LYON... Diplômé(e)s et futur(e)s diplômé(e)s, les moments passés sur le campus d EMLYON ne s oublient pas... Etre membre

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie Courriel : Fonction : Professeur Associé Marc ROBERT Biographie Marc ROBERT, docteur en Economie, est professeur assistant au Groupe Sup de Co Montpellier Business School où il est responsable du département

Plus en détail

Quick start guide. www.philips.com/support HTL1170B

Quick start guide. www.philips.com/support HTL1170B For product support, visit Para obtener asistencia técnica, visite Pour en savoir plus sur l assistance sur les produits, visitez le site www.philips.com/support HTL1170B Quick start guide P&F USA, Inc.

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments?

1. City of Geneva in context : key facts. 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? THE AALBORG COMMITMENTS IN GENEVA: AN ASSESSMENT AT HALF-TIME 1. City of Geneva in context : key facts 2. Why did the City of Geneva sign the Aalborg Commitments? 3. The Aalborg Commitments: are they useful

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE

UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE UPFI URBAN PROJECTS FINANCE INITIATIVE Union pour la Méditerranée Union for the Mediterranean Lors de la conférence ministérielle des 9 et 10 novembre 2011 à Strasbourg sur le développement urbain durable,

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE www.integralvision.fr 28/04/12 1 LES SERVICES INTEGRAL VISION Cradle to Cradle «Avoir un impact positif» Déchet = nourriture Energie renouvelable Diversité

Plus en détail

Call for submission 3rd Bordeaux Workshop in International Economics and Finance. organized by LAREFI - Bordeaux University

Call for submission 3rd Bordeaux Workshop in International Economics and Finance. organized by LAREFI - Bordeaux University Call for submission 3rd Bordeaux Workshop in International Economics and Finance organized by LAREFI - Bordeaux University Alternative Platforms and Organization of Trading Activities Friday, december

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

numéro 212 mars 2011 Dossier Les relations siège-filiales dans les multinationales Sous la direction de Ulrike Mayrhofer

numéro 212 mars 2011 Dossier Les relations siège-filiales dans les multinationales Sous la direction de Ulrike Mayrhofer numéro 212 mars 2011 SOMMAIRE 9 Ont contribué à ce numéro 13 Le couple DG-DRH à l épreuve des démarches compétences Bruno Henriet, Cathy Krohmer 29 Technologie polyfonctionnelle et compétences des acteurs.

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Sonatrach Headquarters 7 November 2006 Adam Shepherd, Associate, Baker & McKenzie Baker & McKenzie International is

Plus en détail

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016 CHECKLIST FOR APPLICATIONS Please read the following instructions carefully as we will not be able to deal with incomplete applications. Please check that you have included all items. You need to send

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT A Guideline on the Format of District Planning Commission Staff Reports

Plus en détail

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE

PRESENTATION. CRM Paris - 19/21 rue Hélène Boucher - ZA Chartres Est - Jardins d'entreprises - 28 630 GELLAINVILLE PRESENTATION Spécialités Chimiques Distribution entreprise créée en 1997, a répondu à cette époque à la demande du grand chimiquier HOECHTS (CLARIANT) pour distribuer différents ingrédients en petites

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree

UNIVERSITY OF MALTA FACULTY OF ARTS. French as Main Area in an ordinary Bachelor s Degree French Programme of Studies (for courses commencing October 2009 and later) YEAR ONE (2009/10) Year (These units start in and continue in.) FRE1001 Linguistique théorique 1 4 credits Non Compensatable

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK

147788-LLP IT-ECVET N.E.T.WORK ECVET system for No borders in tourism hospitality European Training and Work N.E.T.WORK 147788--1-IT-ECVET Units of learning outcomes What methods have you used? Le projet a pris en compte, à l avance

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

CECOP NEWS. CECOP is working at a better communication toward members, which is one of the priorities of the 2006 working plan.

CECOP NEWS. CECOP is working at a better communication toward members, which is one of the priorities of the 2006 working plan. 1 de 5 CECOP NEWS Nr 2006/00 - Tuesday 2 May 2006 Version française cliquer ici Edito New CECOP Website CECOP General Assembly Commission communication on social services of general interest SME Day Lobby

Plus en détail

Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption»

Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption» Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption» L inventaire ci-après, présente des bonnes pratiques des entreprises du CAC40 ainsi que des bonnes pratiques étrangères et, est organisé dans l ordre

Plus en détail

Council Meeting_Sep15_2015 COUNCILLOR FUNDING REQUEST FISCAL SERVICES

Council Meeting_Sep15_2015 COUNCILLOR FUNDING REQUEST FISCAL SERVICES Council Meeting_Sep15_2015 COUNCILLOR FUNDING REQUEST FISCAL SERVICES Federation of Canadian Municipalities Standing Committee Authorization of Elected Official s Business Expense from Fiscal Services

Plus en détail

numéro 183 avril 2008 LÉGITIMITÉ, DÉVIANCE ET DÉLIT LES DÉFIS DU MANAGEMENT Coordonné par Jean-Pierre Bréchet, Philippe Monin, Anne-Laure Saives

numéro 183 avril 2008 LÉGITIMITÉ, DÉVIANCE ET DÉLIT LES DÉFIS DU MANAGEMENT Coordonné par Jean-Pierre Bréchet, Philippe Monin, Anne-Laure Saives numéro 183 avril 2008 SOMMAIRE LÉGITIMITÉ, DÉVIANCE ET DÉLIT LES DÉFIS DU MANAGEMENT Coordonné par Jean-Pierre Bréchet, Philippe Monin, Anne-Laure Saives 9 Ont contribué à ce numéro 13 RFG-AIMS : le numéro

Plus en détail

Sub-Saharan African G-WADI

Sub-Saharan African G-WADI Sub-Saharan African G-WADI Regional chapter of the Global network on Water and Development Information for Arid Lands Prof. Cheikh B. Gaye G-WADI Workshop 20-21 April 2010 Dakar, Senegal 35 participants

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

Travailler en réseau. Know Cities: un proyecto de red

Travailler en réseau. Know Cities: un proyecto de red Travailler en réseau Know Cities: un proyecto de red Tamara Guirao-Espiñeira Conférence des Villes de l Arc Atlantique CVAA- CAAC-CCAA coordinator@atlanticcities.eu Juillet 2013 Origen del proyecto El

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

Colloque international de management. Appel à communications

Colloque international de management. Appel à communications Colloque international de management Appel à communications Gouvernance, Management et Performance des Entreprises de l Économie Sociale et Solidaire. Quelles spécificités? Dates : Jeudi 4 et vendredi

Plus en détail

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 EDUCATION 2011 Qualification aux fonctions de Maître de Conférences en Sciences

Plus en détail