La vie privée dans Internet : soyez sur vos gardes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vie privée dans Internet : soyez sur vos gardes"

Transcription

1 La vie privée dans Internet : soyez sur vos gardes Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario Microsoft Canada Co. Août 2001

2 Merci à Sarah Mann, étudiante inscrite au programme d éducation coopérative de l Université de Waterloo, et à Michael Eisen, de Microsoft Canada Co., d avoir contribué à la réalisation du présent document. Cette publication est également accessible au site Web du Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario. This publication is also available in English. Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario 2, rue Bloor Est, Bureau 1400 Toronto (Ontario) M4W 1A Télécopieur : ATS (Téléimprimeur) : Site Web : Microsoft Canada Co. Service juridique 320, boul. Matheson Ouest Mississauga (Ontario) L5R 3R Télécopieur : Site Web :

3 Table des matières Introduction... 1 La vie privée... 1 Les faits... 1 Le cheminement des renseignements personnels dans Internet... 3 Initiatives nationales et internationales... 3 Pour évaluer les pratiques d un site Web en matière de confidentialité... 4 Techniques de protection des renseignements personnels dans Internet... 5 Autres ressources... 6 Témoins... 6 GIF invisibles... 6 Sceaux de confidentialité... 7 Politiques de confidentialité... 7 Organismes de protection de la vie privée... 7 Technologies de protection de la vie privée... 7

4 Introduction On dit que l avènement d Internet a été le point de départ d une véritable révolution. Il est désormais possible de communiquer, de faire des recherches et de se divertir en se procurant simplement un ordinateur et une connexion à Internet. Cependant, cette liberté n est pas sans risque pour l usager. Les entreprises, quant à elles, doivent gérer les renseignements personnels qu elles recueillent dans le respect de la loi et de la vie privée, afin de mériter la confiance de leur clientèle. Malgré les apparences, il est rare dans Internet que l on puisse vraiment cacher son identité. En effet, en accédant à des contenus ou à des services (dans les sites Web, lors de transactions en ligne, par courriel, dans les bavardoirs et les forums, pendant le téléchargement de logiciels, de musique, de vidéos, etc.), l internaute peut révéler à son insu des renseignements sur son emplacement, ses intérêts, ses habitudes de furetage et son ordinateur. Pour se protéger, certaines personnes utilisent un pseudonyme dans les bavardoirs et les forums. Cependant, il n est pas impossible de découvrir leur véritable identité, et il serait naïf de croire que leur présence sur Internet passe habituellement inaperçue. La vie privée L expression vie privée peut désigner un certain nombre de notions connexes. Tout le monde ne s entend pas sur ce qui constitue une atteinte à la vie privée, de sorte qu il est important d établir une définition commune et claire. La protection de la vie privée, ou plus précisément, la protection des renseignements personnels, consiste en la protection de renseignements concernant un particulier qui peut être identifié, ce dernier ayant le droit de déterminer les renseignements qu il veut bien divulguer à son sujet et l usage qui en sera fait. Dans Internet, il peut y avoir atteinte à la vie privée si des renseignements personnels sont recueillis et divulgués à l insu et sans le consentement de la personne concernée. Le présent document porte sur la protection des renseignements personnels dans Internet, et propose des mesures que peuvent prendre les internautes pour protéger leur vie privée. Les faits Pour protéger sa vie privée en ligne, il faut d abord s informer. Les internautes avisés, qui connaissent les menaces à la vie privée en ligne, sont en mesure d en évaluer les risques et de déterminer les mesures à prendre pour se protéger. 1

5 Les renseignements sur les habitudes et les préférences des consommateurs revêtent beaucoup d intérêt à des fins de marketing. Il existe des outils de repérage qui permettent de recueillir automatiquement ces renseignements en ligne, parfois à l insu de l internaute. Généralement, il s agit d indications anodines : adresse IP, ordinateur et logiciel, site Web d origine, fichiers consultés, temps passé à chaque page. Cependant, au moyen de témoins, des fichiers journaux de serveurs, des GIF invisibles et d algorithmes de couplage de données, les entreprises peuvent regrouper les données recueillies à partir de plusieurs sites Web et constituer un profil détaillé des contenus et services auxquels un ordinateur particulier a accédé par Internet. Lorsque ces profils sont combinés à des renseignements qui permettent d identifier des particuliers, on obtient des profils détaillés de consommateurs. L outil de repérage de loin le plus connu est le témoin («cookie»). Un témoin est un petit fichier texte qu un site Web sauvegarde sur le disque dur de l internaute lors de sa première visite. Une fois sauvegardé, le témoin demeure inactif jusqu à la prochaine visite du site. Ce dernier lit alors le contenu du témoin, ce qui lui permet d identifier l ordinateur où il se trouve et de déterminer que l internaute est déjà allé sur le site. Les témoins ont été créés en vue de personnaliser les sites Web, c est-à-dire de permettre à leurs utilisateurs de modifier ce qu affiche le site Web lorsqu ils s y rendent. Cependant, comme les témoins peuvent servir à contrôler la consultation des sites Web, les entreprises ont constaté qu ils pouvaient également servir à d autres fins, comme déterminer la popularité de leurs contenus et faire du marketing ciblé. Un autre outil employé dans le repérage des habitudes de furetage et le marketing ciblé est l image GIF invisible (ou pixel invisible), qui permet aux agences de publicité de recueillir des données provenant de sites Web multiples, contrairement aux témoins, qui sont installés par un seul site. Grâce à un témoin, les GIF invisibles peuvent identifier un ordinateur, la page Web consultée, l heure de consultation et d autres renseignements. Ceux-ci peuvent être acheminés à une agence de publicité, qui s en servira pour déterminer si le même ordinateur est utilisé pour visiter la page Web d une autre entreprise qui fait partie de son réseau de clients. (Ce système est semblable au programme Air Miles, qui repère les achats des personnes qui se servent de leur carte Air Miles dans les magasins participants.) Ainsi, les agences de marketing peuvent recueillir une foule de renseignements sur l utilisation d un ordinateur pour les emplettes en ligne. En associant un nom ou une adresse de courriel aux données recueillies par l entremise des sites Web, les agences de marketing peuvent cibler des consommateurs précis. Ils peuvent le faire en jumelant les renseignements fournis par l utilisateur qui s inscrit aux sites et qui répond à des sondages en ligne ainsi que les données sur les habitudes de furetage de cet utilisateur. Bien des utilisateurs jugeraient acceptable que les entreprises recueillent des données d ensemble afin d améliorer leur service à la clientèle, mais pourraient être moins favorables à l idée que leur profil en ligne puisse être rattaché à leur véritable identité. Une fois rassemblées, ces bribes de renseignements anodins peuvent aboutir à la création d un profil descriptif que bien des gens ne tiendraient pas à divulguer. 2

6 Le cheminement des renseignements personnels dans Internet Une fois qu un site Web a recueilli des renseignements personnels, la personne concernée exerce très peu de contrôle sur leur utilisation. Devant le nombre effarant d organisations de toutes tailles qui s échangent des données sur les activités des utilisateurs, la masse d informations qu il est possible d obtenir sur simple clic est inquiétante. Il est vrai que l échange de renseignements remonte à bien avant Internet; autrement, on ne verrait pas son nom sur tant de listes d envoi. Cependant, les nouvelles technologies et les dernières méthodes d échange de données permettent leur diffusion tentaculaire dans Internet. Initiatives nationales et internationales Comme Internet traverse les frontières, il est souvent difficile pour les internautes de déterminer de quel territoire relève un site Web. Les tribunaux éprouvent le même problème, car ils n ont pas toujours le pouvoir de trancher des différends concernant Internet. Devant l essor des communications et du commerce électronique dans Internet, l American Bar Association recommande l adoption de lois internationales, du fait que les lois nationales varient considérablement. Le Canada a adopté récemment la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques, qui prévoit qu en règle générale, aucun organisme du secteur privé ne peut recueillir, utiliser ou transmettre des renseignements personnels à des fins commerciales sans le consentement de la personne concernée. Depuis le 1 er janvier 2001, tous les organismes réglementés par le gouvernement fédéral sis au Canada sont assujettis à cette règle. D ici 2004, toutes les entreprises qui recueillent et échangent des renseignements personnels devront s y conformer également, sauf dans les provinces qui ont adopté une loi essentiellement semblable. Les provinces ont d ailleurs déjà commencé à renforcer leurs mesures de protection de la vie privée. Ainsi, le Québec dispose d une réglementation stricte concernant les données personnelles des résidents de la province depuis Il est également prévu que l Ontario déposera en une loi s appliquant au secteur privé. Certains pays, comme ceux de l Union européenne, ont adopté des lois strictes concernant la protection des renseignements personnels de leurs citoyens sous forme électronique, alors que d autres, comme les États-Unis, s en remettent essentiellement à l autoréglementation de l industrie et à un éventail disparate de règlements. Bien qu environ 80 pour 100 des sites Web se trouvent aux États-Unis, la façon dont ces sites recueillent ou utilisent les renseignements personnels est peu réglementée. L importance accordée à l autoréglementation a abouti à la création d organismes indépendants qui délivrent des «sceaux de confidentialité», comme WebTrust, BBB Online et TRUSTe. 3

7 Pour évaluer les pratiques d un site Web en matière de confidentialité Face aux préoccupations des internautes, un nombre croissant de sites Web comportent une déclaration de confidentialité qui précise les renseignements recueillis et à quelles fins. Les déclarations de ce genre permettent de déterminer si les sites respectent ou non la vie privée de leurs clients. Il est donc recommandé de les lire attentivement. La déclaration de confidentialité devrait être facile à trouver et à comprendre. Si elle est dissimulée dans le site ou truffée de termes juridiques, les exploitants pourraient tenter de camoufler le fait qu ils se réservent le droit de recueillir et de vendre des renseignements personnels sans le consentement des utilisateurs. Une bonne déclaration devrait être simple et donner le nom d une personneressource à qui adresser ses questions ou préoccupations. La déclaration doit comprendre au moins des renseignements sur les avis, les choix, l accès, la sécurité et l application. À sa lecture, l utilisateur devrait pouvoir déterminer la nature des renseignements que le site recueille et qui y a accès. Il devrait également avoir le choix d autoriser ou non que ces renseignements soient communiqués à un tiers, le droit d accéder aux renseignements et la possibilité de les rectifier s ils sont erronés. Enfin, les mesures de sécurité employées pour protéger les renseignements devraient être énoncées. La déclaration de confidentialité qui figure au site Web de Microsoft est un bon exemple de politique fondée sur les principes de protection des données et de la vie privée des clients. Celles du Groupe financier Banque Royale, de Visa et de Mastercard sont également détaillées et facilement accessibles. Les programmes de sceaux de confidentialité, qui promettent de mieux protéger la vie privée en ligne, retiennent l attention depuis quelque temps. Un tel sceau indique généralement que les exploitants d un site Web ont conclu une entente avec une société qui vérifie la conformité du site à ses normes de protection de la vie privée. En d autres mots, le site confie à quelqu un d autre le soin de vérifier s il respecte les politiques énoncées dans sa déclaration de confidentialité. Le client qui est d avis que le site a porté atteinte à sa vie privée peut déposer une plainte à la société qui accorde les sceaux, et qui est en fait un tiers neutre. Cependant, les programmes de sceaux ont des objectifs et des principes de confidentialité différents. Certains n exigent même pas l adhésion à une politique précise de protection de la vie privée. Le sceau ne représente donc pas une garantie absolue de confidentialité, même s il témoigne de la volonté de protéger la vie privée des clients. Pour un exposé et une analyse de trois des principaux programmes de sceaux de confidentialité, consulter le document préparé conjointement par le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario et de l Office of the Federal Privacy Commissioner d Australie intitulé Web Seals: A Review of Online Privacy Programs <www.ipc.on.ca/english/pubpres/papers/ seals.htm>. 4

8 Une autre façon de déterminer si un site Web a adopté de bonnes pratiques de confidentialité serait de vérifier s il a mis en oeuvre le protocole P3P (Platform for Privacy Preferences). Il s agit d une nouvelle norme qui permet à un site Web de transmettre ses pratiques en matière de protection de la vie privée sous une forme normalisée que les navigateurs peuvent interpréter automatiquement. Grâce au protocole P3P, l internaute n a pas à lire la déclaration de confidentialité de tous les sites qu il visite, car des indications sur les données que ces sites recueillent sont transmis à son navigateur, qui peut l alerter de toute divergence entre les pratiques du site et ses préférences. Le protocole P3P est un mécanisme technique qui a pour but de préciser la politique de confidentialité du site Web à l utilisateur avant que ce dernier ne donne des renseignements personnels, mais il ne permet pas de confirmer que les exploitants du site se conforment à leur propre politique. Pour favoriser la confiance des consommateurs, il est important d assurer l application des politiques de confidentialité des sites Web. Cette question demeurera sans doute d actualité pendant quelque temps encore dans le domaine du commerce électronique. Pour plus de renseignements sur le protocole P3P, visiter le site <www.w3.org/p3p/>. Techniques de protection des renseignements personnels dans Internet Les pratiques commerciales douteuses peuvent porter atteinte à la vie privée des internautes. Ceuxci, cependant, peuvent contribuer à cette situation sans le savoir. Ainsi, ils sont appelés à fournir des renseignements pour une foule de raisons : personnalisation des sites Web, clavardage, participation à des forums et à des concours, emplettes en ligne. Il n y a rien de mal à cela, mais ce faisant, l internaute divulgue des renseignements personnels sur lesquels il ne pourra peut-être plus exercer de contrôle. Il faut donc choisir avec discernement les formulaires et questionnaires que l on remplit. Voici quelques conseils simples à suivre pour protéger sa vie privée dans Internet. La plupart des fournisseurs Internet et des sites Web ont adopté des politiques de confidentialité. L internaute devrait les lire attentivement pour déterminer si elles lui apparaissent acceptables avant d utiliser ces services. L internaute devrait faire des recherches avant d utiliser un nouveau service. Il suffit généralement de poser une question dans un forum fiable pour déterminer si des gens qui l ont essayé en sont insatisfaits. Les navigateurs sont dotés d une fonction de gestion des témoins. Cette fonction permet à l utilisateur de rejeter tous les témoins, d être avisé lorsqu un témoin est sur le point d être sauvegardé ou de n accepter que certains types de témoins. À noter que certains sites Web ne fonctionnent pas correctement lorsqu on interdit les témoins. 5

9 Il existe également une foule de technologies de protection de la vie privée. Par exemple, un internaute qui veut protéger son identité en ligne peut fureter par l entremise d un tiers, et demeurer ainsi totalement anonyme. Au lieu d être lié directement à un site Web, l ordinateur de l utilisateur envoie une demande à un serveur mandataire. Ce dernier accède au site Web désiré et achemine le contenu à l utilisateur. Ce processus empêche le site Web de recueillir des renseignements personnels sur l utilisateur et de déposer des témoins sur le disque dur de son ordinateur. Le furetage est quelque peu ralenti, mais les internautes soucieux de protéger leur vie privée seront peut-être disposés à accepter ce compromis. Autres ressources Les secteurs public et privé ont pris des mesures visant à protéger la vie privée dans Internet, mais il y a quand même lieu de prendre des précautions. Avant de déterminer quoi faire, l internaute doit se renseigner sur les enjeux, les solutions possibles et les conséquences d une atteinte éventuelle à sa vie privée. À l heure actuelle, il existe de nombreuses ressources qui permettent d analyser sa situation personnelle. Des exemples de ressources plus détaillées en ce qui concerne la protection des renseignements personnels dans Internet sont fournis ci-dessous. En connaissant les choix qui s offrent à lui, l internaute sera mieux en mesure de prendre des décisions éclairées pour protéger sa vie privée. Témoins Cookie Central. <www.cookiecentral.com> Conseils pratiques : Comment gérer les témoins. Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario, novembre <www.ipc.on.ca/francais/pubpres/ifyou/cookiesf.htm> GIF invisibles The Web Bug FAQ. Richard Smith. 11 novembre <www.tiac.net/users/smiths/ privacy/wbfaq.htm> 6

10 Sceaux de confidentialité TRUSTe. <www.truste.org> BBBOnLine. <www.bbbonline.org> WebTrust. <www.icca.ca> Politiques de confidentialité Tips for Reviewing Privacy Policies on Other Web Sites. <http://privacypolicy.com/> Organismes de protection de la vie privée Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario. <www.ipc.on.ca> EPIC. <www.epic.org> Junkbusters. <www.junkbusters.com> Technologies de protection de la vie privée Zero-Knowledge. <www.zeroknowledge.com> The Anonymizer. <www.anonymizer.com> Privada. <www.privada.com> Pretty Good Privacy (PGP). <web.mit.edu/network/pgp.html> Outils de protection de la vie privée d EPIC. <www.epic.org/privacy/tools.html> Le chiffrement du courrier électronique : Rien de plus simple! Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario, août <www.ipc.on.ca/francais/pubpres/ papers/encryp-f.htm> 7

11 Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario 2, rue Bloor Est, Bureau 1400 Toronto (Ontario) M4W 1A Télécopieur : ATS (Téléimprimeur) : Site Web : Microsoft Canada Co. Service juridique 320, boul. Matheson Ouest Mississauga (Ontario) L5R 3R Télécopieur Fax: Site Web :

Le chiffrement des renseignements personnels sur la santé dans les appareils mobiles

Le chiffrement des renseignements personnels sur la santé dans les appareils mobiles Commissaire à l information et à la protection de la vie privée de l Ontario Numéro 12 Mai 2007 Le chiffrement des renseignements personnels sur la santé dans les appareils mobiles Le paragraphe 12 (1)

Plus en détail

Lignes directrices sur la protection des renseignements personnels hors de son lieu de travail

Lignes directrices sur la protection des renseignements personnels hors de son lieu de travail Commissaire à l information et à protection de la vie privée/ontario Lignes directrices sur la protection des renseignements personnels hors de son lieu de travail Ann Cavoukian, Ph.D. Commissaire Juillet

Plus en détail

Votre vie Privée. le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée. www.ipc.on.ca

Votre vie Privée. le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée. www.ipc.on.ca et Votre vie Privée le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée www.ipc.on.ca Votre vie Privée et le Bureau du commissaireà l information et à la protection de la vie

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures. Services à la clientèle

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures. Services à la clientèle Services à la clientèle Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures Conformément aux normes d accessibilité pour les services à la clientèle Table des matières

Plus en détail

Les rapports d inspection

Les rapports d inspection Introduction Les rapports d inspection et la Loi sur l accès à l information municipale et la protection de la vie privée Projet conjoint de la ville de Newmarket et du Bureau du commissaire à l information

Plus en détail

Pratiques exemplaires de protection de la vie privée dans les transactions en ligne

Pratiques exemplaires de protection de la vie privée dans les transactions en ligne Commissaire à l information et à protection de la vie privée/ontario Pratiques exemplaires de protection de la vie privée dans les transactions en ligne Ann Cavoukian, Ph.D. Commissaire Juin 2001 Commissaire

Plus en détail

Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario. Directives concernant la sécurité des transmissions par télécopieur

Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario. Directives concernant la sécurité des transmissions par télécopieur Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario Directives concernant la sécurité des transmissions par télécopieur Ann Cavoukian, Ph. D. Commissaire Modifié en janvier 2003 Commissaire

Plus en détail

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE ET DES PRATIQUES DE GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE ET DES PRATIQUES DE GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS La présente Politique de respect de la vie privée et des pratiques de gestion des renseignements personnels (ci-après: «Politique») détermine les pratiques de Antirouille Métropolitain MD via ses sites

Plus en détail

Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit?

Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit? Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit? Le vol d identité est considéré comme le crime de l ère de l information; il s agit de la forme de fraude contre

Plus en détail

La protection de la vie privée et les appareils mobiles

La protection de la vie privée et les appareils mobiles i La protection de la vie privée et les appareils mobiles www.ipc.on.ca Table des matières Introduction 1 Comment sécuriser les appareils mobiles 3 Aide-mémoire 4 Autres resources 8 La protection de la

Plus en détail

Énoncé relatif à la Protection des Renseignements Personnels des Comptes Espace santé TELUS MC

Énoncé relatif à la Protection des Renseignements Personnels des Comptes Espace santé TELUS MC Énoncé relatif à la Protection des Renseignements Personnels des Comptes Espace santé TELUS MC (Dernière mise à jour : Août 2011) TELUS Solutions en santé S.E.N.C. (ci-après désignée «TELUS Santé») s engage

Plus en détail

SUPPLÉMENT À LA DÉCLARATION SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS EN LIGNE

SUPPLÉMENT À LA DÉCLARATION SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS EN LIGNE SUPPLÉMENT À LA DÉCLARATION SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS EN LIGNE Ce supplément en ligne et notre Déclaration sur la protection des renseignements personnels décrivent nos pratiques

Plus en détail

La vérification des antécédents, ça vous dit quelque chose?

La vérification des antécédents, ça vous dit quelque chose? La vérification des antécédents, ça vous dit quelque chose? Quel droit les employeurs, les organisations bénévoles, les autorités de réglementation et les établissements d enseignement (les «organismes»)

Plus en détail

Politique de confidentialité

Politique de confidentialité Politique de confidentialité OPGI Management GP Inc., en tant que gestionnaire d immeuble du centre commercial des Promenades Cathédrale au nom de ses propriétaires (collectivement désignés aux présentes

Plus en détail

Politiques d achats en ligne

Politiques d achats en ligne Politiques d achats en ligne Conditions générales Désignation «Nous», «notre» et «nos» font référence à Solution Saveur Santé (dénomination sociale appartenant à 9211-8140 Québec), ayant place d affaires

Plus en détail

Téléphone : 416 326-3333 1 800 387-0073 Télécopieur : 416 325-9195 ATS : 416 325-7539 info@ipc.on.ca www.ipc.on.ca

Téléphone : 416 326-3333 1 800 387-0073 Télécopieur : 416 325-9195 ATS : 416 325-7539 info@ipc.on.ca www.ipc.on.ca Au sujet du CIPVP Le rôle du commissaire à l information et à la protection de la vie privée est décrit dans trois lois : la Loi sur l accès à l information et la protection de la vie privée, la Loi sur

Plus en détail

UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS

UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS Page 1 de 9 UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS CONTEXTE La Commission scolaire doit s assurer d un usage adéquat des ressources informatiques mises à la disposition des

Plus en détail

CONSOLES DE JEU ET RENSEIGNEMENTS PERSONNELS : LA VIE PRIVÉE EN JEU

CONSOLES DE JEU ET RENSEIGNEMENTS PERSONNELS : LA VIE PRIVÉE EN JEU CONSOLES DE JEU ET RENSEIGNEMENTS PERSONNELS : LA VIE PRIVÉE EN JEU 1 2 La façon de jouer aux jeux en ligne a changé de manière radicale au cours de la dernière décennie. Comme la majorité des logiciels

Plus en détail

Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage

Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage Examen des exigences relatives aux cartes prépayées Document de consultation publique et sondage Cette initiative fait partie du plan quinquennal du Manitoba pour une meilleure protection du consommateur.

Plus en détail

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Veuillez passer en revue les conditions ci-après régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale (les «conditions»). Vous devez les

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL Renseignements et documents exigés Novembre 2008 Ouvrir un compte personnel TABLE DES MATIÈRES I. À PROPOS DE L OCRCVM 1 II. OUVERTURE D UN COMPTE 1 III. DEMANDE D OUVERTURE

Plus en détail

POLITIQUE DE SÉCURITÉ DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

POLITIQUE DE SÉCURITÉ DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION POLITIQUE DE SÉCURITÉ DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION VERSION 1 Créée le 24 août 2012 (v1), par Christian Lambert Table des matières 1 INTRODUCTION 1 2 ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE SÉCURITÉ 2 2.1 VERROUILLAGE

Plus en détail

Les renseignements sur votre santé et votre vie privée à notre bureau. Ontario Bar Association Association du Barreau de l Ontario

Les renseignements sur votre santé et votre vie privée à notre bureau. Ontario Bar Association Association du Barreau de l Ontario Les renseignements sur votre santé et votre vie privée à notre bureau Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario Ontario Bar Association Association du Barreau de

Plus en détail

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 www.metrolinx.com 20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 20 rue Bay, bureau 600 Toronto, ON M5J 2W3 Politique de protection de la vie privée Metrolinx apprécie et respecte votre vie privée. Metrolinx

Plus en détail

L affichage de renseignements dans les sites web : Pratiques exemplaires pour les écoles et les conseils scolaires

L affichage de renseignements dans les sites web : Pratiques exemplaires pour les écoles et les conseils scolaires L affichage de renseignements dans les sites web : Pratiques exemplaires pour les écoles et les conseils scolaires Projet conjoint du Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario,

Plus en détail

Règlements de participation

Règlements de participation CONCOURS «Challenge Art Latte Mon grand coup de cœur latte» Règlements de participation 1. Le concours «Challenge Art Latte Mon grand coup de cœur latte» est tenu par Agropur coopérative, Division Natrel

Plus en détail

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION

Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques À DES FINS DE DISCUSSION FONDS DES MÉDIAS DU CANADA Comité aviseur sur les mesures de performance en médias numériques Date : Le 28 juin 2011 Présentatrices : C. Briceno et J. Look À DES FINS DE DISCUSSION OBJET : Indicateurs

Plus en détail

Notre engagement à l égard du service offert à nos entreprises clientes

Notre engagement à l égard du service offert à nos entreprises clientes Services bancaires aux entreprises Notre engagement à l égard de votre entreprise Notre engagement à l égard du service offert à nos entreprises clientes Une relation fondée sur une promesse. En tant que

Plus en détail

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des

protection consommateurs commerce électronique Principes régissant la dans le Le cadre canadien des Principes régissant la protection consommateurs des dans le commerce électronique Le cadre canadien Groupe de travail sur la consommation et le commerce électronique Principes régissant la protection

Plus en détail

Dominique Valiquet. Publication n o 40-3-C22-F Le 6 mai 2010 Révisé le 5 novembre 2010

Dominique Valiquet. Publication n o 40-3-C22-F Le 6 mai 2010 Révisé le 5 novembre 2010 Projet de loi C-22 : Loi concernant la déclaration obligatoire de la pornographie juvénile sur Internet par les personnes qui fournissent des services Internet Publication n o 40-3-C22-F Le 6 mai 2010

Plus en détail

Comment sécuriser l information confidentielle de vos clients

Comment sécuriser l information confidentielle de vos clients Comment sécuriser l information confidentielle de vos clients Un sondage mené récemment auprès de praticiens au Canada a montré que seul un faible pourcentage de CA (entre 10 % et 15 %) a toujours recours

Plus en détail

Agence de rénovation du bâtiment Inc. (ARB)

Agence de rénovation du bâtiment Inc. (ARB) Agence de rénovation du bâtiment Inc. (ARB) Veuillez lire attentivement ces conditions d'utilisation avant toute navigation. Avis légal et Conditions d'utilisation Renseignements généraux Le présent Site

Plus en détail

CONCOURS «Voyage à Vegas» Hypertherm Powermax RÈGLEMENT OFFICIEL Air Liquide Canada inc. 2009

CONCOURS «Voyage à Vegas» Hypertherm Powermax RÈGLEMENT OFFICIEL Air Liquide Canada inc. 2009 CONCOURS «Voyage à Vegas» Hypertherm Powermax RÈGLEMENT OFFICIEL Air Liquide Canada inc. 2009 1. Le concours est tenu par Air Liquide Canada inc. (ci-après les «organisateurs du concours»). Il se déroule

Plus en détail

Les renseignements sur votre santé et votre vie privée à l hôpital. Ontario Bar Association Association du Barreau de l Ontario

Les renseignements sur votre santé et votre vie privée à l hôpital. Ontario Bar Association Association du Barreau de l Ontario Les renseignements sur votre santé et votre vie privée à l hôpital Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario Ontario Bar Association Association du Barreau de l

Plus en détail

Politique d Utilisation Acceptable

Politique d Utilisation Acceptable Politique d Utilisation Acceptable (Mise à jour : 4 Mars 2014) INTRODUCTION L objet de ce document Politique d Utilisation Acceptable (PUA) est d encadrer l utilisation des services et de tout équipement

Plus en détail

14.1. Paiements et achats en ligne

14.1. Paiements et achats en ligne Chapitre 14 Sécurité et Internet Si Internet vous permet de vous connecter et d accéder à des services et des sites du monde entier, il est important aussi de comprendre qu une fois connecté au Web votre

Plus en détail

DIRECTIVES DU COMMISSAIRE

DIRECTIVES DU COMMISSAIRE DIRECTIVES DU COMMISSAIRE SUJET: CODE DE CONDUITE DESTINÉ À L INDUSTRIE CANADIENNE DES CARTES DE CRÉDIT ET DE DÉBIT Divulgation accrue des pratiques de vente et d affaires et l annulation de contrats sans

Plus en détail

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active N o 71-544-XIF au catalogue Produits et services de l Enquête sur la population active 2006 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet

Plus en détail

Politique sur la protection des renseignements personnels

Politique sur la protection des renseignements personnels Page : 1 de 9 Émis : 2014-09-22 Note : Les textes modifiés d une politique existante sont identifiés par un trait vertical dans la marge de gauche. A. PRÉAMBULE La Charte des droits et libertés de la personne

Plus en détail

Annule : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. 1. TITRE... 2 2. CONTEXTE...

Annule : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. 1. TITRE... 2 2. CONTEXTE... Approbation : CC-120424-3691 Amendement : Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S U J E T : Politique relative à l utilisation des technologies de l information de la Commission scolaire. TABLE

Plus en détail

INTRODUCTION. Digital Advertising Alliance des États Unis.

INTRODUCTION. Digital Advertising Alliance des États Unis. INTRODUCTION Les présents principes canadiens d autoréglementation de la publicité comportementale en ligne (ci-après les «principes») ont été élaborés par l Alliance de la publicité numérique du Canada

Plus en détail

Introduction à l infonuagique

Introduction à l infonuagique Introduction à l infonuagique Lorsque vous stockez vos photos en ligne au lieu d utiliser votre ordinateur domestique, ou que vous utilisez le courriel Web ou un site de réseautage social, vous utilisez

Plus en détail

Vérification des références : employeur? www.ipc.on.ca

Vérification des références : employeur? www.ipc.on.ca Vérification des références : que révélez-vous & à votre employeur? Le monde nouveau des médias sociaux : votre profil Facebook et la protection de votre vie privée www.ipc.on.ca Vérification des références

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS D UTILISATION DU SITE INTERNET. www.carrefourfrontenac.com

MODALITÉS ET CONDITIONS D UTILISATION DU SITE INTERNET. www.carrefourfrontenac.com MODALITÉS ET CONDITIONS D UTILISATION DU SITE INTERNET www.carrefourfrontenac.com L'accès au site internet du Carrefour Frontenac www.carrefourfrontenac.com («le site internet») vous est offert sous réserves

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

Les demandes de financement reçues sont sujettes à l approbation du crédit. Toute demande incomplète ou erronée sera refusée.

Les demandes de financement reçues sont sujettes à l approbation du crédit. Toute demande incomplète ou erronée sera refusée. Règlement officiel Le concours «LA GRANDE CHEVAUCHÉE ST-TITE» se déroulera du 6 septembre 2013 (00 h 01) au 15 septembre 2013 (18 h 00) (ci-après «période du concours»). Il est organisé par la Fédération

Plus en détail

Directives destinées aux dépositaires

Directives destinées aux dépositaires Directives destinées aux dépositaires pour évaluer leur conformité avec la Loi sur l accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé (LAPRPS) Le présent document vise à aider

Plus en détail

CONCOURS EN LIGNE NATIONAL «GAGNEZ UN VOYAGE EN SUISSE POUR RENCONTRER ROGER FEDERER» DE LINDT

CONCOURS EN LIGNE NATIONAL «GAGNEZ UN VOYAGE EN SUISSE POUR RENCONTRER ROGER FEDERER» DE LINDT CONCOURS EN LIGNE NATIONAL «GAGNEZ UN VOYAGE EN SUISSE POUR RENCONTRER ROGER FEDERER» DE LINDT 1 er juin 2015 19 juillet 2015 Règlements officiels du concours (les «règlements») Le présent concours «Gagnez

Plus en détail

Ouvrir un compte personnel

Ouvrir un compte personnel www.iiroc.ca 1 877 442-4322 Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières Ouvrir un compte personnel Ce que votre société de courtage doit apprendre sur vous et pourquoi Investment

Plus en détail

Accord d Hébergement Web Mutualisé

Accord d Hébergement Web Mutualisé Les Conditions qui suivent s appliquent aux services d hébergement Web mutualisé et aux services associés de Radiant achetés sur le site Web de Radiant ou sur les sites d autres partenaires. D autres services

Plus en détail

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le

Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le Mémoire présenté par Co operators au Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance en réponse au document de discussion sur le commerce électronique Le mercredi 28 mars 2012 Co-operators

Plus en détail

En consultant, en lisant et en utilisant le présent site web, vous acceptez d être lié par les conditions et termes détaillés ci-dessous.

En consultant, en lisant et en utilisant le présent site web, vous acceptez d être lié par les conditions et termes détaillés ci-dessous. Petits caractères Conditions d accès En consultant, en lisant et en utilisant le présent site web, vous acceptez d être lié par les conditions et termes détaillés ci-dessous. Nous réservons le droit, à

Plus en détail

Programme canadien d autoréglementation pour la publicité comportementale en ligne

Programme canadien d autoréglementation pour la publicité comportementale en ligne 1 Programme canadien d autoréglementation pour la publicité comportementale en ligne Webinaire d introduction 26 février 2015 Julie Courtemanche, co-directrice média, Cossette Média, et SE-TR du CDMQ Isabel

Plus en détail

Le vol d'identité. Un crime de situation. www.ipc.on.ca

Le vol d'identité. Un crime de situation. www.ipc.on.ca i Le vol d'identité Un crime de situation www.ipc.on.ca Introduction Le vol d'identité Un crime de situation Le vol d identité est un crime de plus en plus fréquent et aux conséquences graves, qui fait

Plus en détail

Services de réparation et d entretien

Services de réparation et d entretien N o 63-247-X au catalogue. Bulletin de service Services de réparation et d entretien 2010. aits saillants Le secteur des services de réparation et d entretien a affiché des revenus de 22,5 milliards de

Plus en détail

IBM Managed Security Services for Web Security

IBM Managed Security Services for Web Security Description des services 1. Nature des services IBM Managed Security Services for Web Security Les services IBM Managed Security Services for Web Security («MSS for Web Security») peuvent inclure : a.

Plus en détail

La vente liée avec coercition

La vente liée avec coercition La vente liée avec coercition 2 La vente liée avec coercition La vente liée avec coercition 3 La vente liée avec coercition ce qu elle est Table des matières La vente liée avec coercition ce qu elle est

Plus en détail

PERSPECTIVES. Le Bureau du commissaire s ouvre à l Ontario. Dans ce numéro :

PERSPECTIVES. Le Bureau du commissaire s ouvre à l Ontario. Dans ce numéro : VOL. 9 N O 1 PRINTEMPS 2000 PERSPECTIVES COMMISSAIRE ANN CAVOUKIAN, Ph.D., COMMISSAIRE Ann Cavoukian, commissaire, Tom Mitchinson, commissaire adjoint (à droite) et Brian Beamish, directeur des politiques

Plus en détail

RÈGLEMENTS DU CONCOURS «Célébrer la diversité corporelle partout!»

RÈGLEMENTS DU CONCOURS «Célébrer la diversité corporelle partout!» RÈGLEMENTS DU CONCOURS «Célébrer la diversité corporelle partout!» COMMENT PARTICIPER: Pour participer au Concours «Célébrer la diversité corporelle partout!», vous devez commander gratuitement des affiches

Plus en détail

Le droit pénal et la non-divulgation du VIH

Le droit pénal et la non-divulgation du VIH Le droit pénal et la non-divulgation du VIH Comprendre le droit pénal canadien Les sources du droit Au Canada, les crimes sont principalement définis par le Code criminel et, dans une moindre mesure, par

Plus en détail

Profitez de la vie. L'expérience à votre service

Profitez de la vie. L'expérience à votre service Profitez de la vie. Profitez de la vie en adhérant à un régime qui agira lorsque vous ou vos proches en aurez besoin. L'expérience à votre service Profitez de la vie. ENCON vous protège. Le Régime d assurance-vie

Plus en détail

90 AV SHEPPARD E 90 SHEPPARD AVE E BUREAU 200 SUITE 200

90 AV SHEPPARD E 90 SHEPPARD AVE E BUREAU 200 SUITE 200 Commission des alcools Alcohol and Gaming et des jeux de l Ontario Commission of Ontario Inscription pour les jeux et loteries Licensing and Registration 90 AV SHEPPARD E 90 SHEPPARD AVE E BUREAU 200 SUITE

Plus en détail

Lexique informatique. De l ordinateur :

Lexique informatique. De l ordinateur : De l ordinateur : Lexique informatique CD / Cédérom : CD (Compact Disc) contient des logiciels (dictionnaire, jeux, ) Clavier : permet de taper du texte, de la ponctuation, des chiffres et des symboles.

Plus en détail

Concours «Un amour de bébé»

Concours «Un amour de bébé» Concours «Un amour de bébé» DURÉE DU CONCOURS Règlement Le concours «Un amour de bébé» est organisé par Desjardins Sécurité financière, compagnie d assurance vie (les «organisateurs du concours»). Il se

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

Charte sur le respect de la vie privée. Mars 2014

Charte sur le respect de la vie privée. Mars 2014 Charte sur le respect de la vie privée Mars 2014 Préambule L existence d une charte sur le respect de la vie privée souligne l engagement d Ethias quant à la protection de la vie privée. Cet engagement

Plus en détail

RÈGLEMENTS DU CONCOURS Gagnez une certification en ligne SMART

RÈGLEMENTS DU CONCOURS Gagnez une certification en ligne SMART RÈGLEMENTS DU CONCOURS Gagnez une certification en ligne SMART 1. DURÉE DU CONCOURS Le concours «Gagnez une certification!» (ci-après le «Concours») est organisé par Marcotte Systèmes (ci-après l «Organisateur»).

Plus en détail

Régie des rentes du Québec 2006. En cas

Régie des rentes du Québec 2006. En cas Régie des rentes du Québec 2006 En cas Profitez de nos services en ligne Le relevé de participation au Régime de rentes du Québec ; SimulRetraite, un outil de simulation des revenus à la retraite ; La

Plus en détail

CONCOURS OMAX. 1) Nutrifrance (l «Organisateur») est l organisateur du concours «Écoute ton corps avec OMAX» (le «Concours»).

CONCOURS OMAX. 1) Nutrifrance (l «Organisateur») est l organisateur du concours «Écoute ton corps avec OMAX» (le «Concours»). CONCOURS OMAX RÈGLEMENTS 1) Nutrifrance (l «Organisateur») est l organisateur du concours «Écoute ton corps avec OMAX» (le «Concours»). 2) Le Concours débute le 23 février 2015 (la «Date d ouverture du

Plus en détail

CADRE POUR LA COORDINATION INTERNATIONALE DES INTERVENTIONS D APPLICATION DES LOIS DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

CADRE POUR LA COORDINATION INTERNATIONALE DES INTERVENTIONS D APPLICATION DES LOIS DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE CADRE POUR LA COORDINATION INTERNATIONALE DES INTERVENTIONS D APPLICATION DES LOIS DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Sujet de discussion pour la 34 e Conférence internationale des commissaires à la protection

Plus en détail

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise.

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. Protégez-vous en ligne. Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. CONSEILS PENSEZ CYBERSÉCURITÉ POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Si vous êtes comme la plupart des petites

Plus en détail

AVIS IMPORTANTS AUX UTILISATEURS ET UTILISATRICES

AVIS IMPORTANTS AUX UTILISATEURS ET UTILISATRICES AVIS IMPORTANTS AUX UTILISATEURS ET UTILISATRICES En accédant au site internet de la Ville de Granby et en téléchargeant le moindre élément du contenu, vous convenez d être liés par toutes les conditions

Plus en détail

Lignes directrices sur l utilisation de caméras de surveillance vidéo dans les endroits publics

Lignes directrices sur l utilisation de caméras de surveillance vidéo dans les endroits publics Commissaire à l information et à la protection de la vie privée de l'ontario Lignes directrices sur l utilisation de caméras de surveillance vidéo dans les endroits publics Ann Cavoukian, Ph.D. Commissaire

Plus en détail

Lignes directrices sur l utilisation de caméras de surveillance vidéo dans les écoles

Lignes directrices sur l utilisation de caméras de surveillance vidéo dans les écoles Commissaire à l information et à la protection de la vie privée de l Ontario Lignes directrices sur l utilisation de caméras de surveillance vidéo dans les écoles Ann Cavoukian, Ph. D. Commissaire Modifié

Plus en détail

CONCOURS GAGNER GROS POUR L ÉDUCATION DE VOTRE ENFANT DE KELLOGG S* RÈGLEMENT COMPLET DU CONCOURS. (le «règlement du concours»)

CONCOURS GAGNER GROS POUR L ÉDUCATION DE VOTRE ENFANT DE KELLOGG S* RÈGLEMENT COMPLET DU CONCOURS. (le «règlement du concours») CONCOURS GAGNER GROS POUR L ÉDUCATION DE VOTRE ENFANT DE KELLOGG S* RÈGLEMENT COMPLET DU CONCOURS (le «règlement du concours») CE CONCOURS S ADRESSE AUX RÉSIDANTS EN RÈGLE DU CANADA QUI ONT ATTEINT L ÂGE

Plus en détail

Cookies de session ils vous permettent de sauvegarder vos préférences d utilisation et optimiser l expérience de navigation de l Utilisateur ;

Cookies de session ils vous permettent de sauvegarder vos préférences d utilisation et optimiser l expérience de navigation de l Utilisateur ; Ce site utilise des Cookies, émis également par des tiers, pour des raisons de fonctionnalité, pratiques et statistiques indiquées dans notre politique en matière de Cookies. Politique en matière de Cookies

Plus en détail

L'utilisation du service mis en place par TEMPLAR, et décrit dans les présentes conditions générales, est entièrement gratuite.

L'utilisation du service mis en place par TEMPLAR, et décrit dans les présentes conditions générales, est entièrement gratuite. La société TEMPLAR a ouvert le site Internet globber.info. (Ci-après «le Site») L utilisation du Site implique de respecter les termes des présentes conditions d utilisation. En accédant au Site, tout

Plus en détail

Barème de frais des produits et services

Barème de frais des produits et services Barème de frais des produits et services Le 4 mai 2015 Barème de frais des produits et services Sommaire Comptes bancaires 4 Compte de chèques 4 Compte Mérite 6 Compte Élan 7 Compte Épargne Privilège 8

Plus en détail

Déclaration de protection des données

Déclaration de protection des données Déclaration de protection des données pour le site Internet MyLyconet Version du fichier : 3.00 (05.2014) Pour Lyoness tout comme pour le propriétaire du site Internet MyLyconet la protection de vos données

Plus en détail

Concours hypothécaire RÈGLEMENT

Concours hypothécaire RÈGLEMENT Concours hypothécaire RÈGLEMENT DURÉE DU CONCOURS 1. Le concours hypothécaire est organisé par la Caisse Desjardins de Gatineau (les «organisateurs du concours»). Il débute le 1 er octobre 2013 et prend

Plus en détail

Club Lagoon. Conditions Générales d Utilisation

Club Lagoon. Conditions Générales d Utilisation Club Lagoon Conditions Générales d Utilisation Préambule Le site internet «www.club-lagoon.com» est la propriété de CNB (Construction Navale Bordeaux) société par actions simplifiée au capital de 3.487

Plus en détail

Protection et sécurité des données personnelles

Protection et sécurité des données personnelles Protection et sécurité des données personnelles 1. Protection des données personnelles Nous prenons la protection de vos données personnelles très au sérieux. Vos données sont, sauf exceptions stipulées

Plus en détail

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Ébauche datée du 22 mai 2002 Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Rapport annuel au Secrétariat de l ACI Bureau de la consommation, Industrie Canada,

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications

Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications 26 mai 2006 N o 2006-012 Acheminement suggéré Négociation Affaires juridiques et conformité DISPOSITIONS SE RAPPORTANT À LA PRIORITÉ AUX

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS UN SPIRITUEUX VRAIMENT BRANCHÉ SUR LA MUSIQUE D ICI!

RÈGLEMENT DU CONCOURS UN SPIRITUEUX VRAIMENT BRANCHÉ SUR LA MUSIQUE D ICI! RÈGLEMENT DU CONCOURS UN SPIRITUEUX VRAIMENT BRANCHÉ SUR LA MUSIQUE D ICI! 1. DURÉE DU CONCOURS Le Concours «UN SPIRITUEUX VRAIMENT BRANCHÉ SUR LA MUSIQUE D ICI!» est organisé par Groupe Archambault. Le

Plus en détail

Livret des libertés numériques Produit dérivé du «Catalibre» 12 avril 2011

Livret des libertés numériques Produit dérivé du «Catalibre» 12 avril 2011 Livret des libertés numériques Produit dérivé du «Catalibre» 12 avril 2011 La vente forcée des ordinateurs et des logiciels M algré de nombreuses qualités, le logiciel libre reste largement bannide la

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

Pour toutes questions concernant votre soumission, veuillez lire cette foire aux questions :

Pour toutes questions concernant votre soumission, veuillez lire cette foire aux questions : Pour toutes questions concernant votre soumission, veuillez lire cette foire aux questions : Qui est The Hunt Group? Avant de soumettre Si votre soumission exige un CUP Si vous avez déjà envoyé votre soumission

Plus en détail

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ

LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ BUREAU DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC LA PRISE DE DÉCISIONS AU NOM D AUTRUI EN MATIÈRE DE SOINS DE SANTÉ LE RÔLE DU TUTEUR ET CURATEUR PUBLIC 2 Bureau du Tuteur et curateur public La prise de décisions au

Plus en détail

PARTICIPATION. Aucun achat requis pour participer au Concours.

PARTICIPATION. Aucun achat requis pour participer au Concours. «Rouge 6 Condominiums» Règlement de participation 1. Le concours «Rouge 6 Condominiums» (ci-après dénommé le «Concours») est tenu par et au bénéfice de Devmont (R6) Inc. (ci-après dénommés les «Organisateurs

Plus en détail

SERVICE DES LETTRES ET DE L ÉDITION Aide à l édition de livres : subventions à la traduction

SERVICE DES LETTRES ET DE L ÉDITION Aide à l édition de livres : subventions à la traduction LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE DEMANDE SERVICE DES LETTRES ET DE L ÉDITION Aide à l édition de livres : subventions à la traduction Veuillez suivre les trois étapes ci-dessous pour présenter cette

Plus en détail

SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L ONTARIO RÈGLEMENT DES TIRAGES ÉLECTRONIQUES

SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L ONTARIO RÈGLEMENT DES TIRAGES ÉLECTRONIQUES SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L ONTARIO RÈGLEMENT DES TIRAGES ÉLECTRONIQUES Le présent Règlement s applique aux Tirages électroniques tenus et gérés par la Société des loteries et des jeux de l Ontario

Plus en détail

Nous sommes là pour vous aider.

Nous sommes là pour vous aider. Processus de résolution des plaintes de BMO Groupe financier Nous sommes là pour vous aider. Chaque fois que vous aurez besoin de nous parler, nous tendrons l oreille et nous vous écouterons. Vous avez

Plus en détail

Certificats SSL Extended Validation : un gage de confiance absolue THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Certificats SSL Extended Validation : un gage de confiance absolue THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Certificats SSL Extended Validation : un gage de confiance absolue THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE CERTIFICATS SSL EXTENDED VALIDATION : UN GAGE DE CONFIANCE

Plus en détail

Concours «Dites oui à Monetico Mobile» Règlements

Concours «Dites oui à Monetico Mobile» Règlements Concours «Dites oui à Monetico Mobile» Règlements DURÉE DU CONCOURS Le concours «Dites oui à Monetico Mobile» est organisé par la Fédération des caisses Desjardins du Québec (ci-après «l Organisateur»)

Plus en détail

Modalités de vente, d utilisation et de protection des renseignements personnels d In-dex.ca inc.

Modalités de vente, d utilisation et de protection des renseignements personnels d In-dex.ca inc. Modalités de vente, d utilisation et de protection des renseignements personnels d In-dex.ca inc. 1 INFORMATIONS PRÉLIMINAIRES Bienvenue sur le site «in-dex.ca» exploité par In-dex.ca inc., ci-après appelée

Plus en détail

La protection des données par affilinet

La protection des données par affilinet La protection des données par affilinet Rev. 04/03/2014 La protection des données par affilinet Contenu La protection des données par affilineta 1 1. Collecte et traitement des données personnelles et

Plus en détail