La vie privée dans Internet : soyez sur vos gardes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vie privée dans Internet : soyez sur vos gardes"

Transcription

1 La vie privée dans Internet : soyez sur vos gardes Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario Microsoft Canada Co. Août 2001

2 Merci à Sarah Mann, étudiante inscrite au programme d éducation coopérative de l Université de Waterloo, et à Michael Eisen, de Microsoft Canada Co., d avoir contribué à la réalisation du présent document. Cette publication est également accessible au site Web du Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario. This publication is also available in English. Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario 2, rue Bloor Est, Bureau 1400 Toronto (Ontario) M4W 1A Télécopieur : ATS (Téléimprimeur) : Site Web : Microsoft Canada Co. Service juridique 320, boul. Matheson Ouest Mississauga (Ontario) L5R 3R Télécopieur : Site Web :

3 Table des matières Introduction... 1 La vie privée... 1 Les faits... 1 Le cheminement des renseignements personnels dans Internet... 3 Initiatives nationales et internationales... 3 Pour évaluer les pratiques d un site Web en matière de confidentialité... 4 Techniques de protection des renseignements personnels dans Internet... 5 Autres ressources... 6 Témoins... 6 GIF invisibles... 6 Sceaux de confidentialité... 7 Politiques de confidentialité... 7 Organismes de protection de la vie privée... 7 Technologies de protection de la vie privée... 7

4 Introduction On dit que l avènement d Internet a été le point de départ d une véritable révolution. Il est désormais possible de communiquer, de faire des recherches et de se divertir en se procurant simplement un ordinateur et une connexion à Internet. Cependant, cette liberté n est pas sans risque pour l usager. Les entreprises, quant à elles, doivent gérer les renseignements personnels qu elles recueillent dans le respect de la loi et de la vie privée, afin de mériter la confiance de leur clientèle. Malgré les apparences, il est rare dans Internet que l on puisse vraiment cacher son identité. En effet, en accédant à des contenus ou à des services (dans les sites Web, lors de transactions en ligne, par courriel, dans les bavardoirs et les forums, pendant le téléchargement de logiciels, de musique, de vidéos, etc.), l internaute peut révéler à son insu des renseignements sur son emplacement, ses intérêts, ses habitudes de furetage et son ordinateur. Pour se protéger, certaines personnes utilisent un pseudonyme dans les bavardoirs et les forums. Cependant, il n est pas impossible de découvrir leur véritable identité, et il serait naïf de croire que leur présence sur Internet passe habituellement inaperçue. La vie privée L expression vie privée peut désigner un certain nombre de notions connexes. Tout le monde ne s entend pas sur ce qui constitue une atteinte à la vie privée, de sorte qu il est important d établir une définition commune et claire. La protection de la vie privée, ou plus précisément, la protection des renseignements personnels, consiste en la protection de renseignements concernant un particulier qui peut être identifié, ce dernier ayant le droit de déterminer les renseignements qu il veut bien divulguer à son sujet et l usage qui en sera fait. Dans Internet, il peut y avoir atteinte à la vie privée si des renseignements personnels sont recueillis et divulgués à l insu et sans le consentement de la personne concernée. Le présent document porte sur la protection des renseignements personnels dans Internet, et propose des mesures que peuvent prendre les internautes pour protéger leur vie privée. Les faits Pour protéger sa vie privée en ligne, il faut d abord s informer. Les internautes avisés, qui connaissent les menaces à la vie privée en ligne, sont en mesure d en évaluer les risques et de déterminer les mesures à prendre pour se protéger. 1

5 Les renseignements sur les habitudes et les préférences des consommateurs revêtent beaucoup d intérêt à des fins de marketing. Il existe des outils de repérage qui permettent de recueillir automatiquement ces renseignements en ligne, parfois à l insu de l internaute. Généralement, il s agit d indications anodines : adresse IP, ordinateur et logiciel, site Web d origine, fichiers consultés, temps passé à chaque page. Cependant, au moyen de témoins, des fichiers journaux de serveurs, des GIF invisibles et d algorithmes de couplage de données, les entreprises peuvent regrouper les données recueillies à partir de plusieurs sites Web et constituer un profil détaillé des contenus et services auxquels un ordinateur particulier a accédé par Internet. Lorsque ces profils sont combinés à des renseignements qui permettent d identifier des particuliers, on obtient des profils détaillés de consommateurs. L outil de repérage de loin le plus connu est le témoin («cookie»). Un témoin est un petit fichier texte qu un site Web sauvegarde sur le disque dur de l internaute lors de sa première visite. Une fois sauvegardé, le témoin demeure inactif jusqu à la prochaine visite du site. Ce dernier lit alors le contenu du témoin, ce qui lui permet d identifier l ordinateur où il se trouve et de déterminer que l internaute est déjà allé sur le site. Les témoins ont été créés en vue de personnaliser les sites Web, c est-à-dire de permettre à leurs utilisateurs de modifier ce qu affiche le site Web lorsqu ils s y rendent. Cependant, comme les témoins peuvent servir à contrôler la consultation des sites Web, les entreprises ont constaté qu ils pouvaient également servir à d autres fins, comme déterminer la popularité de leurs contenus et faire du marketing ciblé. Un autre outil employé dans le repérage des habitudes de furetage et le marketing ciblé est l image GIF invisible (ou pixel invisible), qui permet aux agences de publicité de recueillir des données provenant de sites Web multiples, contrairement aux témoins, qui sont installés par un seul site. Grâce à un témoin, les GIF invisibles peuvent identifier un ordinateur, la page Web consultée, l heure de consultation et d autres renseignements. Ceux-ci peuvent être acheminés à une agence de publicité, qui s en servira pour déterminer si le même ordinateur est utilisé pour visiter la page Web d une autre entreprise qui fait partie de son réseau de clients. (Ce système est semblable au programme Air Miles, qui repère les achats des personnes qui se servent de leur carte Air Miles dans les magasins participants.) Ainsi, les agences de marketing peuvent recueillir une foule de renseignements sur l utilisation d un ordinateur pour les emplettes en ligne. En associant un nom ou une adresse de courriel aux données recueillies par l entremise des sites Web, les agences de marketing peuvent cibler des consommateurs précis. Ils peuvent le faire en jumelant les renseignements fournis par l utilisateur qui s inscrit aux sites et qui répond à des sondages en ligne ainsi que les données sur les habitudes de furetage de cet utilisateur. Bien des utilisateurs jugeraient acceptable que les entreprises recueillent des données d ensemble afin d améliorer leur service à la clientèle, mais pourraient être moins favorables à l idée que leur profil en ligne puisse être rattaché à leur véritable identité. Une fois rassemblées, ces bribes de renseignements anodins peuvent aboutir à la création d un profil descriptif que bien des gens ne tiendraient pas à divulguer. 2

6 Le cheminement des renseignements personnels dans Internet Une fois qu un site Web a recueilli des renseignements personnels, la personne concernée exerce très peu de contrôle sur leur utilisation. Devant le nombre effarant d organisations de toutes tailles qui s échangent des données sur les activités des utilisateurs, la masse d informations qu il est possible d obtenir sur simple clic est inquiétante. Il est vrai que l échange de renseignements remonte à bien avant Internet; autrement, on ne verrait pas son nom sur tant de listes d envoi. Cependant, les nouvelles technologies et les dernières méthodes d échange de données permettent leur diffusion tentaculaire dans Internet. Initiatives nationales et internationales Comme Internet traverse les frontières, il est souvent difficile pour les internautes de déterminer de quel territoire relève un site Web. Les tribunaux éprouvent le même problème, car ils n ont pas toujours le pouvoir de trancher des différends concernant Internet. Devant l essor des communications et du commerce électronique dans Internet, l American Bar Association recommande l adoption de lois internationales, du fait que les lois nationales varient considérablement. Le Canada a adopté récemment la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques, qui prévoit qu en règle générale, aucun organisme du secteur privé ne peut recueillir, utiliser ou transmettre des renseignements personnels à des fins commerciales sans le consentement de la personne concernée. Depuis le 1 er janvier 2001, tous les organismes réglementés par le gouvernement fédéral sis au Canada sont assujettis à cette règle. D ici 2004, toutes les entreprises qui recueillent et échangent des renseignements personnels devront s y conformer également, sauf dans les provinces qui ont adopté une loi essentiellement semblable. Les provinces ont d ailleurs déjà commencé à renforcer leurs mesures de protection de la vie privée. Ainsi, le Québec dispose d une réglementation stricte concernant les données personnelles des résidents de la province depuis Il est également prévu que l Ontario déposera en une loi s appliquant au secteur privé. Certains pays, comme ceux de l Union européenne, ont adopté des lois strictes concernant la protection des renseignements personnels de leurs citoyens sous forme électronique, alors que d autres, comme les États-Unis, s en remettent essentiellement à l autoréglementation de l industrie et à un éventail disparate de règlements. Bien qu environ 80 pour 100 des sites Web se trouvent aux États-Unis, la façon dont ces sites recueillent ou utilisent les renseignements personnels est peu réglementée. L importance accordée à l autoréglementation a abouti à la création d organismes indépendants qui délivrent des «sceaux de confidentialité», comme WebTrust, BBB Online et TRUSTe. 3

7 Pour évaluer les pratiques d un site Web en matière de confidentialité Face aux préoccupations des internautes, un nombre croissant de sites Web comportent une déclaration de confidentialité qui précise les renseignements recueillis et à quelles fins. Les déclarations de ce genre permettent de déterminer si les sites respectent ou non la vie privée de leurs clients. Il est donc recommandé de les lire attentivement. La déclaration de confidentialité devrait être facile à trouver et à comprendre. Si elle est dissimulée dans le site ou truffée de termes juridiques, les exploitants pourraient tenter de camoufler le fait qu ils se réservent le droit de recueillir et de vendre des renseignements personnels sans le consentement des utilisateurs. Une bonne déclaration devrait être simple et donner le nom d une personneressource à qui adresser ses questions ou préoccupations. La déclaration doit comprendre au moins des renseignements sur les avis, les choix, l accès, la sécurité et l application. À sa lecture, l utilisateur devrait pouvoir déterminer la nature des renseignements que le site recueille et qui y a accès. Il devrait également avoir le choix d autoriser ou non que ces renseignements soient communiqués à un tiers, le droit d accéder aux renseignements et la possibilité de les rectifier s ils sont erronés. Enfin, les mesures de sécurité employées pour protéger les renseignements devraient être énoncées. La déclaration de confidentialité qui figure au site Web de Microsoft est un bon exemple de politique fondée sur les principes de protection des données et de la vie privée des clients. Celles du Groupe financier Banque Royale, de Visa et de Mastercard sont également détaillées et facilement accessibles. Les programmes de sceaux de confidentialité, qui promettent de mieux protéger la vie privée en ligne, retiennent l attention depuis quelque temps. Un tel sceau indique généralement que les exploitants d un site Web ont conclu une entente avec une société qui vérifie la conformité du site à ses normes de protection de la vie privée. En d autres mots, le site confie à quelqu un d autre le soin de vérifier s il respecte les politiques énoncées dans sa déclaration de confidentialité. Le client qui est d avis que le site a porté atteinte à sa vie privée peut déposer une plainte à la société qui accorde les sceaux, et qui est en fait un tiers neutre. Cependant, les programmes de sceaux ont des objectifs et des principes de confidentialité différents. Certains n exigent même pas l adhésion à une politique précise de protection de la vie privée. Le sceau ne représente donc pas une garantie absolue de confidentialité, même s il témoigne de la volonté de protéger la vie privée des clients. Pour un exposé et une analyse de trois des principaux programmes de sceaux de confidentialité, consulter le document préparé conjointement par le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario et de l Office of the Federal Privacy Commissioner d Australie intitulé Web Seals: A Review of Online Privacy Programs <www.ipc.on.ca/english/pubpres/papers/ seals.htm>. 4

8 Une autre façon de déterminer si un site Web a adopté de bonnes pratiques de confidentialité serait de vérifier s il a mis en oeuvre le protocole P3P (Platform for Privacy Preferences). Il s agit d une nouvelle norme qui permet à un site Web de transmettre ses pratiques en matière de protection de la vie privée sous une forme normalisée que les navigateurs peuvent interpréter automatiquement. Grâce au protocole P3P, l internaute n a pas à lire la déclaration de confidentialité de tous les sites qu il visite, car des indications sur les données que ces sites recueillent sont transmis à son navigateur, qui peut l alerter de toute divergence entre les pratiques du site et ses préférences. Le protocole P3P est un mécanisme technique qui a pour but de préciser la politique de confidentialité du site Web à l utilisateur avant que ce dernier ne donne des renseignements personnels, mais il ne permet pas de confirmer que les exploitants du site se conforment à leur propre politique. Pour favoriser la confiance des consommateurs, il est important d assurer l application des politiques de confidentialité des sites Web. Cette question demeurera sans doute d actualité pendant quelque temps encore dans le domaine du commerce électronique. Pour plus de renseignements sur le protocole P3P, visiter le site <www.w3.org/p3p/>. Techniques de protection des renseignements personnels dans Internet Les pratiques commerciales douteuses peuvent porter atteinte à la vie privée des internautes. Ceuxci, cependant, peuvent contribuer à cette situation sans le savoir. Ainsi, ils sont appelés à fournir des renseignements pour une foule de raisons : personnalisation des sites Web, clavardage, participation à des forums et à des concours, emplettes en ligne. Il n y a rien de mal à cela, mais ce faisant, l internaute divulgue des renseignements personnels sur lesquels il ne pourra peut-être plus exercer de contrôle. Il faut donc choisir avec discernement les formulaires et questionnaires que l on remplit. Voici quelques conseils simples à suivre pour protéger sa vie privée dans Internet. La plupart des fournisseurs Internet et des sites Web ont adopté des politiques de confidentialité. L internaute devrait les lire attentivement pour déterminer si elles lui apparaissent acceptables avant d utiliser ces services. L internaute devrait faire des recherches avant d utiliser un nouveau service. Il suffit généralement de poser une question dans un forum fiable pour déterminer si des gens qui l ont essayé en sont insatisfaits. Les navigateurs sont dotés d une fonction de gestion des témoins. Cette fonction permet à l utilisateur de rejeter tous les témoins, d être avisé lorsqu un témoin est sur le point d être sauvegardé ou de n accepter que certains types de témoins. À noter que certains sites Web ne fonctionnent pas correctement lorsqu on interdit les témoins. 5

9 Il existe également une foule de technologies de protection de la vie privée. Par exemple, un internaute qui veut protéger son identité en ligne peut fureter par l entremise d un tiers, et demeurer ainsi totalement anonyme. Au lieu d être lié directement à un site Web, l ordinateur de l utilisateur envoie une demande à un serveur mandataire. Ce dernier accède au site Web désiré et achemine le contenu à l utilisateur. Ce processus empêche le site Web de recueillir des renseignements personnels sur l utilisateur et de déposer des témoins sur le disque dur de son ordinateur. Le furetage est quelque peu ralenti, mais les internautes soucieux de protéger leur vie privée seront peut-être disposés à accepter ce compromis. Autres ressources Les secteurs public et privé ont pris des mesures visant à protéger la vie privée dans Internet, mais il y a quand même lieu de prendre des précautions. Avant de déterminer quoi faire, l internaute doit se renseigner sur les enjeux, les solutions possibles et les conséquences d une atteinte éventuelle à sa vie privée. À l heure actuelle, il existe de nombreuses ressources qui permettent d analyser sa situation personnelle. Des exemples de ressources plus détaillées en ce qui concerne la protection des renseignements personnels dans Internet sont fournis ci-dessous. En connaissant les choix qui s offrent à lui, l internaute sera mieux en mesure de prendre des décisions éclairées pour protéger sa vie privée. Témoins Cookie Central. <www.cookiecentral.com> Conseils pratiques : Comment gérer les témoins. Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario, novembre <www.ipc.on.ca/francais/pubpres/ifyou/cookiesf.htm> GIF invisibles The Web Bug FAQ. Richard Smith. 11 novembre <www.tiac.net/users/smiths/ privacy/wbfaq.htm> 6

10 Sceaux de confidentialité TRUSTe. <www.truste.org> BBBOnLine. <www.bbbonline.org> WebTrust. <www.icca.ca> Politiques de confidentialité Tips for Reviewing Privacy Policies on Other Web Sites. <http://privacypolicy.com/> Organismes de protection de la vie privée Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario. <www.ipc.on.ca> EPIC. <www.epic.org> Junkbusters. <www.junkbusters.com> Technologies de protection de la vie privée Zero-Knowledge. <www.zeroknowledge.com> The Anonymizer. <www.anonymizer.com> Privada. <www.privada.com> Pretty Good Privacy (PGP). <web.mit.edu/network/pgp.html> Outils de protection de la vie privée d EPIC. <www.epic.org/privacy/tools.html> Le chiffrement du courrier électronique : Rien de plus simple! Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario, août <www.ipc.on.ca/francais/pubpres/ papers/encryp-f.htm> 7

11 Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario 2, rue Bloor Est, Bureau 1400 Toronto (Ontario) M4W 1A Télécopieur : ATS (Téléimprimeur) : Site Web : Microsoft Canada Co. Service juridique 320, boul. Matheson Ouest Mississauga (Ontario) L5R 3R Télécopieur Fax: Site Web :

Lignes directrices sur la protection des renseignements personnels hors de son lieu de travail

Lignes directrices sur la protection des renseignements personnels hors de son lieu de travail Commissaire à l information et à protection de la vie privée/ontario Lignes directrices sur la protection des renseignements personnels hors de son lieu de travail Ann Cavoukian, Ph.D. Commissaire Juillet

Plus en détail

Votre vie Privée. le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée. www.ipc.on.ca

Votre vie Privée. le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée. www.ipc.on.ca et Votre vie Privée le Bureau du commissaire à l information et à la protection de la vie privée www.ipc.on.ca Votre vie Privée et le Bureau du commissaireà l information et à la protection de la vie

Plus en détail

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE ET DES PRATIQUES DE GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE ET DES PRATIQUES DE GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS La présente Politique de respect de la vie privée et des pratiques de gestion des renseignements personnels (ci-après: «Politique») détermine les pratiques de Antirouille Métropolitain MD via ses sites

Plus en détail

INTRODUCTION. Digital Advertising Alliance des États Unis.

INTRODUCTION. Digital Advertising Alliance des États Unis. INTRODUCTION Les présents principes canadiens d autoréglementation de la publicité comportementale en ligne (ci-après les «principes») ont été élaborés par l Alliance de la publicité numérique du Canada

Plus en détail

La webémission d aujourd hui est la première d une série de webémissions présentées par la CSFO.

La webémission d aujourd hui est la première d une série de webémissions présentées par la CSFO. 1 Narrateur : À compter du 1 er décembre 2014, les fournisseurs de services qui soumettront des formulaires FDIO-21 par le Système de demandes de règlement pour soins de santé liés à l assurance-automobile

Plus en détail

Téléphone : 416 326-3333 1 800 387-0073 Télécopieur : 416 325-9195 ATS : 416 325-7539 info@ipc.on.ca www.ipc.on.ca

Téléphone : 416 326-3333 1 800 387-0073 Télécopieur : 416 325-9195 ATS : 416 325-7539 info@ipc.on.ca www.ipc.on.ca Au sujet du CIPVP Le rôle du commissaire à l information et à la protection de la vie privée est décrit dans trois lois : la Loi sur l accès à l information et la protection de la vie privée, la Loi sur

Plus en détail

SUPPLÉMENT À LA DÉCLARATION SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS EN LIGNE

SUPPLÉMENT À LA DÉCLARATION SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS EN LIGNE SUPPLÉMENT À LA DÉCLARATION SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS EN LIGNE Ce supplément en ligne et notre Déclaration sur la protection des renseignements personnels décrivent nos pratiques

Plus en détail

Les rapports d inspection

Les rapports d inspection Introduction Les rapports d inspection et la Loi sur l accès à l information municipale et la protection de la vie privée Projet conjoint de la ville de Newmarket et du Bureau du commissaire à l information

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures. Services à la clientèle

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures. Services à la clientèle Services à la clientèle Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Politiques, pratiques et procédures Conformément aux normes d accessibilité pour les services à la clientèle Table des matières

Plus en détail

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise.

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. Protégez-vous en ligne. Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. CONSEILS PENSEZ CYBERSÉCURITÉ POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Si vous êtes comme la plupart des petites

Plus en détail

Charte sur le respect de la vie privée. Mars 2014

Charte sur le respect de la vie privée. Mars 2014 Charte sur le respect de la vie privée Mars 2014 Préambule L existence d une charte sur le respect de la vie privée souligne l engagement d Ethias quant à la protection de la vie privée. Cet engagement

Plus en détail

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Politique sur les renseignements personnels Septembre 2004

Plus en détail

desjardinssecuritefinanciere.com

desjardinssecuritefinanciere.com Assurance collective efficaces simples sécurisés desjardinssecuritefinanciere.com Votre régime entre vos mains Les services en ligne offerts par Desjardins Sécurité financière vous permettent de prendre

Plus en détail

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Veuillez passer en revue les conditions ci-après régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale (les «conditions»). Vous devez les

Plus en détail

Déclaration Vie privée Date de dernière modification: le 14 novembre 2013

Déclaration Vie privée Date de dernière modification: le 14 novembre 2013 Déclaration Vie privée Date de dernière modification: le 14 novembre 2013 Le Groupe Delhaize prend la protection de vos données personnelles très au sérieux. Dans la présente Déclaration, nous vous expliquons

Plus en détail

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SAC AU SOL POLITIQUE SUR LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS L entreprise Sac au sol inc. («Sac au sol») reconnaît l importance de la protection et de la sensibilité des renseignements personnels.

Plus en détail

Le chiffrement des renseignements personnels sur la santé dans les appareils mobiles

Le chiffrement des renseignements personnels sur la santé dans les appareils mobiles Commissaire à l information et à la protection de la vie privée de l Ontario Numéro 12 Mai 2007 Le chiffrement des renseignements personnels sur la santé dans les appareils mobiles Le paragraphe 12 (1)

Plus en détail

PROFIL PERSONNEL GUIDE DE L UTILISATEUR

PROFIL PERSONNEL GUIDE DE L UTILISATEUR PROFIL PERSONNEL GUIDE DE L UTILISATEUR Mis à jour le 25 septembre 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. UN NOUVEAU SERVICE... 1 Personnalisé... 1 Sécuritaire... 1 Complémentaire... 1 2. ENREGISTREMENT ET AUTHENTIFICATION...

Plus en détail

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc.

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Merci de vous procurer et de lire l énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services

Plus en détail

Régime de soins de santé de la fonction publique

Régime de soins de santé de la fonction publique Régime de soins de santé de la fonction publique Effectuer l adhésion préalable Table des matières Introduction... i Ayez les renseignements suivants à portée de la main... 1 Protection de vos renseignements

Plus en détail

Énoncé relatif à la Protection des Renseignements Personnels des Comptes Espace santé TELUS MC

Énoncé relatif à la Protection des Renseignements Personnels des Comptes Espace santé TELUS MC Énoncé relatif à la Protection des Renseignements Personnels des Comptes Espace santé TELUS MC (Dernière mise à jour : Août 2011) TELUS Solutions en santé S.E.N.C. (ci-après désignée «TELUS Santé») s engage

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

14.1. Paiements et achats en ligne

14.1. Paiements et achats en ligne Chapitre 14 Sécurité et Internet Si Internet vous permet de vous connecter et d accéder à des services et des sites du monde entier, il est important aussi de comprendre qu une fois connecté au Web votre

Plus en détail

Cookies de session ils vous permettent de sauvegarder vos préférences d utilisation et optimiser l expérience de navigation de l Utilisateur ;

Cookies de session ils vous permettent de sauvegarder vos préférences d utilisation et optimiser l expérience de navigation de l Utilisateur ; Ce site utilise des Cookies, émis également par des tiers, pour des raisons de fonctionnalité, pratiques et statistiques indiquées dans notre politique en matière de Cookies. Politique en matière de Cookies

Plus en détail

La protection de la vie privée et les appareils mobiles

La protection de la vie privée et les appareils mobiles i La protection de la vie privée et les appareils mobiles www.ipc.on.ca Table des matières Introduction 1 Comment sécuriser les appareils mobiles 3 Aide-mémoire 4 Autres resources 8 La protection de la

Plus en détail

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014

Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 1 Sondage sur le site Web du BSIF de 2014 Sommaire Le 31 mars 2014 Préparé pour le Bureau du surintendant des institutions financières information@osfi-bsif.gc.ca This summary is also available in English.

Plus en détail

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM CIRCUS BELGIUM reconnaît l'importance de la protection des informations et données à caractère personnel. C'est pourquoi nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

L'utilisation du service mis en place par TEMPLAR, et décrit dans les présentes conditions générales, est entièrement gratuite.

L'utilisation du service mis en place par TEMPLAR, et décrit dans les présentes conditions générales, est entièrement gratuite. La société TEMPLAR a ouvert le site Internet globber.info. (Ci-après «le Site») L utilisation du Site implique de respecter les termes des présentes conditions d utilisation. En accédant au Site, tout

Plus en détail

SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA

SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA POLITIQUE EN MATIÈRE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA Adopté par le Conseil national en février 2004 1 OBJET DU MANUEL...2 POLITIQUE EN MATIÈRE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Liste de contrôle relative à la politique en matière de protection de la vie privée

Liste de contrôle relative à la politique en matière de protection de la vie privée Fiche-conseil Liste de contrôle relative à la Pourquoi les organismes de bienfaisance enregistrés doivent-ils avoir une politique en matière de protection? Des lois ont été adoptées par le gouvernement

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL

OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL OUVRIR UN COMPTE PERSONNEL Renseignements et documents exigés Novembre 2008 Ouvrir un compte personnel TABLE DES MATIÈRES I. À PROPOS DE L OCRCVM 1 II. OUVERTURE D UN COMPTE 1 III. DEMANDE D OUVERTURE

Plus en détail

Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit?

Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit? Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit? Le vol d identité est considéré comme le crime de l ère de l information; il s agit de la forme de fraude contre

Plus en détail

Pour la lecture de ces termes de réservation et de paiement, les mots ou expressions suivants ont le sens qui leur est donné ci après :

Pour la lecture de ces termes de réservation et de paiement, les mots ou expressions suivants ont le sens qui leur est donné ci après : Termes et conditions Termes de réservation et de paiement 1. Introduction Les présentes constituent les termes et conditions selon lesquelles nous acceptons des réservations en ligne à l un de nos stationnements.

Plus en détail

Clauses de Protection de la Vie Privée du Site Internet. Informations fournies volontairement par un utilisateur du site

Clauses de Protection de la Vie Privée du Site Internet. Informations fournies volontairement par un utilisateur du site Politique générale Vippass de Protection de la Vie privée et des données personnelles sur Internet Vippass respecte votre droit à la vie privée. Le présent documentent vise à identifier quels types de

Plus en détail

Version pour un ordinateur Macintosh

Version pour un ordinateur Macintosh Procédures à suivre pour accéder au site internet de l UQAM afin de poser votre candidature sur les cours à l affichage Étape n 1 : Version pour un ordinateur Macintosh N. B. : Cette étape s adresse aux

Plus en détail

SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES

SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

Guide de l utilisateur du portail

Guide de l utilisateur du portail Cette version du guide a été conçue expressément pour la phase d essai public du portail. Ne vous en servez pas après le 15 octobre 2015. Guide de l utilisateur du portail Version 0.92 septembre 29, 2015

Plus en détail

Notre engagement à l égard du service offert à nos entreprises clientes

Notre engagement à l égard du service offert à nos entreprises clientes Services bancaires aux entreprises Notre engagement à l égard de votre entreprise Notre engagement à l égard du service offert à nos entreprises clientes Une relation fondée sur une promesse. En tant que

Plus en détail

Politique de Sage en matière de protection de la vie privée

Politique de Sage en matière de protection de la vie privée Politique de Sage en matière de protection de la vie privée 1. A propos de cette politique 1.1 Ce document résume la politique de Sage en matière de protection des données personnelles. Il s applique aux

Plus en détail

Votre aide-mémoire pour RBC Banque en direct

Votre aide-mémoire pour RBC Banque en direct Banque en Direct Votre aide-mémoire pour RBC Banque en direct La commodité et la sécurité pour gérer tous vos besoins bancaires quotidiens Un moyen pratique et sécuritaire de faire ses opérations bancaires

Plus en détail

AVERTISSEMENT GENERALITES

AVERTISSEMENT GENERALITES AVERTISSEMENT Toutes nos informations sont, par nature, génériques ; ils ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue

Plus en détail

Espace Client Aide au démarrage

Espace Client Aide au démarrage Espace Client Aide au démarrage 1. A propos de l Espace Client... 2 a. Nouvelles fonctionnalités... 2 b. Reprise de vos documents... 2 c. Migration vers l Espace Client... 2 2. Accès à l Espace Client...

Plus en détail

Gestion de la dette PRATIQUE RECOMMANDÉE PAR LA GFOA UTILISATION D UN SITE WEB À DES FINS DE DIVULGATION (MAI 2003) Contexte

Gestion de la dette PRATIQUE RECOMMANDÉE PAR LA GFOA UTILISATION D UN SITE WEB À DES FINS DE DIVULGATION (MAI 2003) Contexte Gestion de la dette PRATIQUE RECOMMANDÉE PAR LA GFOA UTILISATION D UN SITE WEB À DES FINS DE DIVULGATION (MAI 2003) Contexte La technologie a des répercussions importantes sur la façon dont les renseignements

Plus en détail

Outil d évaluation aux fins de la notification en cas d atteinte à la vie privée

Outil d évaluation aux fins de la notification en cas d atteinte à la vie privée Outil d évaluation aux fins de la notification en cas d atteinte à la vie privée Décembre 2006 Commissaire à l information et à la protection de la vie privée de l Ontario David Loukidelis Commissaire

Plus en détail

Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada

Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada Parler au téléphone, accéder à une salle de réunion, lire l écran de son ordinateur la plupart d entre nous tiennent ces activités

Plus en détail

Comment gérer les médias sociaux Recommandations pour les médecins

Comment gérer les médias sociaux Recommandations pour les médecins Version brève Comment gérer les médias sociaux Recommandations pour les médecins Avril 2016 Les médias sociaux dans le quotidien professionnel des médecins Les médias sociaux jouissent d une popularité

Plus en détail

Configuration des. pour ONE Mail Direct. Version: 1.0 Document ID: 3368 Document Owner: Equipe du produit ONE Mail

Configuration des. pour ONE Mail Direct. Version: 1.0 Document ID: 3368 Document Owner: Equipe du produit ONE Mail Configuration des ordinateurs MAC pour ONE Mail Direct Version: 1.0 Document ID: 3368 Document Owner: Equipe du produit ONE Mail Avis de droit d auteur Copyright 2014, cybersanté Ontario Tous droits réservés

Plus en détail

Le Programme de licences multipostes pour entreprises de l App Store

Le Programme de licences multipostes pour entreprises de l App Store Le Programme de licences multipostes pour entreprises de l App Store L App Store offre des milliers applications d affaires conçues pour améliorer la productivité de votre entreprise. Grâce au Programme

Plus en détail

Le Site «Greenbet», accessible via l adresse www.greenbet.fr est confié en conception, réalisation et développement à HALLOWEEN SAS.

Le Site «Greenbet», accessible via l adresse www.greenbet.fr est confié en conception, réalisation et développement à HALLOWEEN SAS. MENTIONS LEGALES Le Site «Greenbet», accessible via l adresse www.greenbet.fr est confié en conception, réalisation et développement à HALLOWEEN SAS. HALLOWEEN SAS, («La Société»), au capital de 95.000,

Plus en détail

POLITIQUE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE BBA GROUPE FINANCIER

POLITIQUE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE BBA GROUPE FINANCIER -+ POLITIQUE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE BBA GROUPE FINANCIER En tant qu entreprise de services, BBA se conforme à la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur

Plus en détail

Service d information et de recherche parlementaires

Service d information et de recherche parlementaires Résumé législatif LS-666F PROJET DE LOI C-58 : LOI SUR LA PROTECTION DES ENFANTS (EXPLOITATION SEXUELLE EN LIGNE) Dominique Valiquet Division des affaires juridiques et législatives Le 17 décembre 2009

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 18 janvier et du 17 février 2012 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 18 janvier et du 17 février 2012 Présentateur : Michel Gagné Club informatique Mont-Bruno Séances du 18 janvier et du 17 février 2012 Présentateur : Michel Gagné Le fonctionnement du courrier électronique La différence entre Internet, Web et courrier électronique

Plus en détail

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile

Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Résumé du rapport Étude de référence sur la satisfaction de la clientèle : consommateurs à domicile Numéro de contrat : 90030-121581/001/CY Contrat attribué le : 2013-01-18 Préparé pour : Office national

Plus en détail

et à la protection de la vie privée

et à la protection de la vie privée VOL. 7 N O 2 AUTOMNE 1998 PERSPECTIVES COMMISSAIRE ANN CAVOUKIAN, Ph.D., COMMISSAIRE Les questions non résolues freinent l essor du commerce électronique ANN CAVOUKIAN, COMMISSAIRE À L INFORMAtion et à

Plus en détail

Pratiques exemplaires de protection de la vie privée dans les transactions en ligne

Pratiques exemplaires de protection de la vie privée dans les transactions en ligne Commissaire à l information et à protection de la vie privée/ontario Pratiques exemplaires de protection de la vie privée dans les transactions en ligne Ann Cavoukian, Ph.D. Commissaire Juin 2001 Commissaire

Plus en détail

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS COGECO est une société de portefeuille diversifiée qui exerce des activités de câblodistribution, de télécommunication et de radiodiffusion

Plus en détail

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES

EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES EXAMEN DU CHAPITRE CINQ RAPPORT À LA TNMP GT n o 7 APPELS D OFFRES ÉLECTRONIQUES Compte rendu des décisions de la réunion de la TNMP à Québec (les 20 et 21 novembre 2003) : Les Parties ont présenté un

Plus en détail

Traitement transfrontalier des données personnelles Lignes directrices

Traitement transfrontalier des données personnelles Lignes directrices Commissariat à la protection de la vie privée du Canada LPRPDE Traitement transfrontalier des données personnelles Lignes directrices OBJET Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a

Plus en détail

Poll-O Guide de l utilisateur. Pierre Cros

Poll-O Guide de l utilisateur. Pierre Cros Poll-O Guide de l utilisateur Pierre Cros TABLE DES MATIÈRES Table des matières Table des matières 1 1 Créer un site sur Poll-o.fr 2 2 Configurer le site 2 3 Créer une enquête ou un vote 2 3.1 Ajouter,

Plus en détail

International Laboratory Accreditation Cooperation. Les avantages de l accréditation. global trust. Testing Calibration Inspection

International Laboratory Accreditation Cooperation. Les avantages de l accréditation. global trust. Testing Calibration Inspection International Laboratory Accreditation Cooperation Les avantages de l accréditation La reconnaissance de la compétence en matière d essais L accréditation représente une reconnaissance officielle pour

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET 2001 COMITÉ EUROPÉEN DES ASSURANCES Ce document est également disponible en allemand et en anglais. Objectifs Le guide de bonne

Plus en détail

Politique éditoriale relative au site Web PO-E-3

Politique éditoriale relative au site Web PO-E-3 Politique éditoriale relative au site Web PO-E-3 Adoptée par le : Conseil d'administration 14 mars 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. Principes généraux... 3 2. Cadre général d application... 3 3. Engagements

Plus en détail

Plus500 Ltd. Politique de respect de la vie privée

Plus500 Ltd. Politique de respect de la vie privée Plus500 Ltd Politique de respect de la vie privée Politique de respect de la vie privée Déclaration de confidentialité de Plus500 La protection de la vie privée et des informations personnelles et financières

Plus en détail

Règlement des plaintes. Pour une relation d affaires harmonieuse

Règlement des plaintes. Pour une relation d affaires harmonieuse Règlement des plaintes Pour une relation d affaires harmonieuse Vous avez toute notre attention La Banque Nationale et ses filiales 1 accordent beaucoup d importance à votre satisfaction. C est pourquoi

Plus en détail

IBM Managed Security Services for Web Security

IBM Managed Security Services for Web Security Description des services 1. Nature des services IBM Managed Security Services for Web Security Les services IBM Managed Security Services for Web Security («MSS for Web Security») peuvent inclure : a.

Plus en détail

Conditions d'utilisation 1. Applicabilité et informations juridiques

Conditions d'utilisation 1. Applicabilité et informations juridiques Conditions d'utilisation 1. Applicabilité et informations juridiques Votre accès au site web www.drogistenverband.ch et à ses pages signifie que vous avez compris et accepté les conditions d utilisation

Plus en détail

SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES

SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES 175 Bloor Street East Suite 700, North Tower Toronto, Ontario M4W 3R8 Telephone: (416) 922-6065 Fax: (416) 922-7538 www.mssociety.ca SOCIÉTÉ CANADIENNE DE LA SCLÉROSE EN PLAQUES Politique sur le format

Plus en détail

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Version PDF Ottawa, le 8 février 2011 Appel aux observations Instance visant à examiner le bien-fondé d exiger des fournisseurs de services VoIP mobiles et

Plus en détail

CHARTE DE GESTION DES COOKIES

CHARTE DE GESTION DES COOKIES CHARTE DE GESTION DES COOKIES 1. PREAMBULE La présente Charte de gestion des Cookies s adresse aux utilisateurs du site internet http://www.procedurescollectives.com/ (ci-après le «SITE»), à savoir, toute

Plus en détail

NOUVEAU SITE INTERNET Une vitrine dédiée à la qualité, la fierté et la passion

NOUVEAU SITE INTERNET Une vitrine dédiée à la qualité, la fierté et la passion NOUVEAU SITE INTERNET Une vitrine dédiée à la qualité, la fierté et la passion Par MARLÈNE RANCOURT, agente de communication, Communications et vie syndicale, PLQ Une série de boutons conduisent directement

Plus en détail

La version 12 de PaperPort s est enrichie de nombreuses fonctions qui vont vous aider à gérer encore plus efficacement l ensemble de vos documents.

La version 12 de PaperPort s est enrichie de nombreuses fonctions qui vont vous aider à gérer encore plus efficacement l ensemble de vos documents. Bienvenue! Nuance PaperPort est un logiciel de gestion documentaire qui vous permet de numériser, d organiser, de consulter, de manipuler et de partager vos documents papier et vos fichiers numériques

Plus en détail

DIRECTIVE ET PROCÉDURE Utilisation des messages électroniques au Collège Boréal en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP)

DIRECTIVE ET PROCÉDURE Utilisation des messages électroniques au Collège Boréal en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) DIRECTIVE ET PROCÉDURE Utilisation des messages électroniques au Collège Boréal en vertu de la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP) Entrée en vigueur : 2014-10-01 Dernière modification : 2014-10-20 Approuvé

Plus en détail

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques

Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Comment obtenir des réponses à vos questions? Écoles catholiques Objectifs Permettre aux participants d apprendre : Comment obtenir des réponses le plus rapidement possible. Qui prend les décisions. Quelles

Plus en détail

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés

Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Réponses aux questions des titulaires sur les Services en ligne et la réception des relevés Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez communiquer avec l administrateur de votre programme ou le Service à

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

1 VOS DONNÉES PERSONNELLES 2 LA COLLECTE DE VOS DONNÉES PERSONNELLES

1 VOS DONNÉES PERSONNELLES 2 LA COLLECTE DE VOS DONNÉES PERSONNELLES AS Team Equitation SARL, responsable du traitement de vos Données Personnelles, prenons très au sérieux la vie privée de toute personne qui visite notre boutique en ligne (le «Site Web»). Nous traiterons

Plus en détail

Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario. Directives concernant la sécurité des transmissions par télécopieur

Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario. Directives concernant la sécurité des transmissions par télécopieur Commissaire à l information et à la protection de la vie privée/ontario Directives concernant la sécurité des transmissions par télécopieur Ann Cavoukian, Ph. D. Commissaire Modifié en janvier 2003 Commissaire

Plus en détail

Politique d Utilisation Acceptable

Politique d Utilisation Acceptable Politique d Utilisation Acceptable (Mise à jour : 4 Mars 2014) INTRODUCTION L objet de ce document Politique d Utilisation Acceptable (PUA) est d encadrer l utilisation des services et de tout équipement

Plus en détail

BOSS : Bourses régionale du Sanitaire et du Social http://boss.region-alsace.eu GUIDE UTILISATEUR ETUDIANT

BOSS : Bourses régionale du Sanitaire et du Social http://boss.region-alsace.eu GUIDE UTILISATEUR ETUDIANT BOSS : Bourses régionale du Sanitaire et du Social http://boss.region-alsace.eu GUIDE UTILISATEUR ETUDIANT 1. Recherche d'informations p 2 (conditions générales, règlement, FAQ, contacts, mot du président)

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE Sécurité Page 1 de 5 A la BANQUE DES MASCAREIGNES, nous accordons une extrême importance à la sécurité de vos informations. Nos systèmes et les procédures

Plus en détail

Guide du processus d autorisation pour les hygiénistes dentaires en Ontario

Guide du processus d autorisation pour les hygiénistes dentaires en Ontario 69, rue Bloor Est, bureau 300, Toronto, Ontario M4W 1A9 Tél. : 416-961-6234 Sans frais : 1-800-268-2346 Téléc. : 416-961-6028 www.cdho.org Guide du processus d autorisation pour les hygiénistes dentaires

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS. Dragons Den de CBC et Postes Canada Concours Petite entreprise (le «concours»)

RÈGLEMENT DU CONCOURS. Dragons Den de CBC et Postes Canada Concours Petite entreprise (le «concours») RÈGLEMENT DU CONCOURS Dragons Den de CBC et Postes Canada Concours Petite entreprise (le «concours») Du 19 janvier 2015 à 0 h 00 (HE) au 29 mars 2015 (HE) à 23 h 59 (HE) (la «période du concours») Société

Plus en détail

Politique sur la protection des renseignements personnels lors d un sondage

Politique sur la protection des renseignements personnels lors d un sondage Page 1 de 5 Politique sur la protection des renseignements personnels lors d un sondage DATE DE MISE EN VIGEUR 2011-10-17 BUT Cette politique vise à assurer la protection des renseignements personnels

Plus en détail

Quelles sont les conditions Générales d Utilisation?

Quelles sont les conditions Générales d Utilisation? Quelles sont les conditions Générales d Utilisation? Nous vous fournissons un service ("le service"), sujet aux conditions suivantes ("conditions"), qui peuvent être mises à jour de temps en temps sans

Plus en détail

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre utilisation du site http://www.assessfirst.com/ (ci-après

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

Service d information pour remise de paiement de factures Scotia

Service d information pour remise de paiement de factures Scotia Services de paiement Guide de démarrage Service d information pour remise de paiement de factures Scotia Juillet 2010 Table des matières 1 S inscrire et ouvrir une session..................................................3

Plus en détail

La protection des données par affilinet

La protection des données par affilinet La protection des données par affilinet Rev. 04/03/2014 La protection des données par affilinet Contenu La protection des données par affilineta 1 1. Collecte et traitement des données personnelles et

Plus en détail

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS MAI 2013 Table des matières 1. Introduction... 3 2. Interface d accueil... 4 2.1. Zone d authentification...

Plus en détail

TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications

TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications NO 1 Adoption par la direction générale : Date : Le 1 er octobre 2003 Dernière révision : 01/10/03

Plus en détail

Accès Client IndemniPro

Accès Client IndemniPro Accès Client IndemniPro SCM Services d assurances Nous sommes heureux de fournir les instructions étape par étape suivantes pour simplifier le processus d accès à vos données par le biais du système Accès

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles.

Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles. Faites le plein et allez de l avant avec les cartes Esso pour parcs automobiles. Les cartes Esso pour parcs automobiles permettent à votre entreprise d aller de l avant. Inscrivez-vous dès maintenant.

Plus en détail

Directives destinées aux dépositaires

Directives destinées aux dépositaires Directives destinées aux dépositaires pour évaluer leur conformité avec la Loi sur l accès et la protection en matière de renseignements personnels sur la santé (LAPRPS) Le présent document vise à aider

Plus en détail