Banque Internationale à Luxembourg SA. Rapport semi-annuel au 30 juin 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Banque Internationale à Luxembourg SA. Rapport semi-annuel au 30 juin 2012"

Transcription

1 Banque Internationale à Luxembourg SA Rapport semi-annuel au 30 juin 2012

2 Rapport semi-annuel au 30 juin Comptes s

3

4 4 Organes de Banque Internationale à Luxembourg S.A. 6 Activités et résultats 10 Gestion des risques

5 Organes de Banque Internationale à Luxembourg S.A. Composition du Conseil d administration de BIL S.A. au 30 juin 2012 Président FRANK WAGENER Vice-président Président du Conseil d administration de BIL S.A., Brouch/Wecker rené STEICHEN Vice-président du Conseil d administration de BIL S.A., Diekirch Comptes s Administrateur-délégué FRANçOIS PAULY Administrateur-directeur administrateur-délégué de BIL S.A., Luxembourg PIERRE MALEVEZ Membre du Comité de direction de BIL S.A., Luxembourg Membres MARC CROONEN FERNAND FISCHER PIERRE MARIANI CLAUDE PIRET PHILIPPE RUCHETON JEAN-LOUIS SCHILTZ SERGE SCHIMOFF DONNY WAGNER FERNAND WELSCHBILLIG Responsable des Ressources humaines de Dexia S.A., Bruxelles Président de la Délégation du personnel de BIL S.A., Bertrange administrateur-délégué de Dexia S.A., Paris Directeur du risque de Dexia S.A., Bruxelles Directeur financier de Dexia S.A., Paris avocat, Luxembourg Membre de la Délégation du personnel de BIL S.A., Olm Membre de la Délégation du personnel de BIL S.A., Mondorf-les-Bains Membre de la Délégation du personnel de BIL S.A., Wecker 4 BIL Rapport semi-annuel 2012

6 Composition du Comité d audit de BIL S.A. au 30 juin 2012 FRANK WAGENER RENÉ STEICHEN PHILIPPE RUCHETON Président du Comité d audit Membre Membre FRANçOIS PAULY associé permanent CHRISTINE LENSEL-MARTINAT Associé permanent (jusqu au 1er mai 2012) THOMAS GUITTET associé permanent (à partir du 1er mai 2012) PIA HAAS BERNARD MOMMENS MARTIN FLAUNET RAPHAEL CHARLIER inspection générale Invité Deloitte Audit Deloitte Audit Comptes s Composition du Comité de direction de BIL S.A. au 30 juin 2012 FRANçOIS PAULY THIERRY DELROISSE BENOÎT HOLZEM ANDRÉ LECOQ PIERRE MALEVEZ BERNARD MOMMENS CLAUDE SCHON CHRISTIAN STRASSER PIA HAAS Président du Comité de direction Membre COO Membre Corporate & Institutional Banking Membre Wealth Management Membre Finance & Risks Membre Secretary General, SLT Membre Treasury & Financial Markets Membre RH / Retail Banking ff. inspection générale BIL Rapport semi-annuel

7 Activités et résultats Comptes s 1. Faits marquants du 1 er semestre 2012 La signature du protocole d accord contraignant du 20 décembre 2011 a été confirmée le 5 avril 2012 par la signature d accords de cession concernant la vente de la participation de 99,906 % de Dexia dans Banque Internationale à Luxembourg à Precision Capital (90 %) et au Grand-Duché du Luxembourg (10 %). Le périmètre de cet accord reste conforme au traitement des comptes s au 31 décembre Les participations dans Dexia Asset Management 1, RBC Dexia Investor Services 2, Dexia LdG Banque, Parfipar et Popular Banca Privada et le portefeuille «Legacy Portfolio Management» ne sont pas repris dans la transaction. Ces actifs seront soit transférés vers Dexia soit vendus séparément avant la clôture de la transaction. La clôture de la transaction est prévue au milieu du 2ème semestre et demeure soumise à différentes approbations réglementaires. Le processus d approbation suit normalement son cours et la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) a marqué son accord avec l opération en date du 17 juillet La Commission européenne a elle aussi déjà autorisé la vente en date du 25 juillet Depuis l automne 2011, BIL peut désormais envisager son avenir sur des bases saines et solides et continuer à développer ses métiers phares. Les premiers signes de ce renouveau se sont caractérisés tout au long du 1er semestre On peut notamment citer la confirmation des grands axes en termes de stratégie et d organisation future de la Banque, le changement de dénomination de la Banque et de son logo présentés le 22 mars 2012, le maintien de notre rating annoncé le 11 mai 2012 par l agence de rating S&P à A-. En date du 18 juillet 2012, Fitch a également confirmé notre rating A-. Ce renouveau se caractérise également par de solides performances opérationnelles. Les franchises commerciales affichent une solidité certaine, notamment au niveau des dettes envers la clientèle de +6,9 % à 10,2 milliards (9,5 milliards fin 2011) et des avoirs de la clientèle de +3,3 % à 28 milliards (à comparer à 27,1 milliards 3 fin 2011). 2. Résultats et bilan PRéLIMINAIRE AUX COMPTES ANNUELS Les comptes s de la Banque sont préparés conformément à toutes les normes IFRS adoptées par l Union européenne. Les principes et règles comptables sont présentés dans la Note 1. Il convient de se reporter au rapport annuel 2011 concernant la comptabilisation des ventes de participations et le transfert des positions du portefeuille «Legacy Portfolio Management» qui n influencent ni le compte de résultats ni le bilan au 30 juin ANALYSE DU COMPTE DE RÉSULTATS CONSOLIDÉ Compte de résultats Le compte de résultats synthétique se présente comme suit: (en millions d EUR) 30/06/11 30/06/12 Evolution Revenus dont commissions nettes Coûts Résultat brut d exploitation Coût du risque et dépréciations Charge d impôts Résultat net Le 27 juin 2012, Dexia a annoncé être dans la phase finale des négociations avec trois investisseurs internationaux en vue de la cession de sa filiale de gestion d actifs Dexia Asset Management. 2 Le 3 avril 2012, Dexia a annoncé la signature d un accord définitif avec Royal Bank of Canada pour la cession de la participation de 50 % dans RBC Dexia Investor Services pour un prix de 837,5 millions. Cette vente est effective depuis le 27 juillet Ce montant est inférieur de 812 millions au montant communiqué au 31 décembre 2011, la différence résultant d un changement organisationnel. Les activités commerciales avec certaines contreparties institutionnelles et notamment les Eurobanques luxembourgeoises sont en effet exclues des activités commerciales pour le suivi du fonds de commerce à partir de BIL Rapport semi-annuel 2012

8 Activités et résultats Les comptes du 1er semestre 2011 continuent à intégrer la contribution des entités qui ne font pas partie du périmètre de la transaction, à savoir Dexia Asset Management, RBC Dexia Investor Services, Dexia LdG Banque, Parfipar et Popular Banca Privada, ainsi que la contribution au résultat du portefeuille Legacy. (en millions d EUR) Core New BIL Core Activités Cédées 6 mois mois 2012 Afin de pouvoir apprécier l évolution des résultats réalisés, il convient de distinguer les résultats générés par les divisions «Core» et «Legacy Portfolio Management», en scindant la contribution de la division «Core» entre le périmètre futur de BIL et le périmètre des activités cédées. 6 mois mois 2012 Legacy Portfolio Management Revenus Coûts Résultat brut d exploitation Coût du risque et provisions pour litiges Résultat avant impôts Charge d impôts Résultat net Revenus Les revenus du 1er semestre 2012 s élèvent à 174 millions, et proviennent des activités «Core New BIL» à concurrence de 212 millions alors que les activités cédées engendrent une contribution négative de 38 millions aux revenus. La vente à terme du portefeuille «Legacy Portfolio Management» conclue dans le cadre de la vente de BIL conduit à ce que les comptes ne soient plus affectés par ce portefeuille en Les revenus «Core New BIL» sont en repli de 25 millions (10,7 %) par rapport au 1er semestre Les ventes des positions obligataires du portefeuille ALM (Asset and Liability Management) de la Banque courant 2011 et 2012 et l impossibilité de réinvestir les liquidités produites par ces ventes avant le closing de la vente de la Banque conduisent à une contribution au PNB en baisse de l ALM pour 11 millions. À périmètre comparable, les activités commerciales «Banque de détail et commerciale» produisent sur les six premiers mois 2012 des revenus en baisse de 18 millions (8,5 %) pour se situer à 193 millions. Les filiales internationales engendrent une contribution de 18 millions, en repli de 3 millions (12,7 %) par rapport à l exercice précédent. À Luxembourg, les revenus s élèvent à 173 millions soit 15 millions (8,0 %) en-dessous de la contribution de l année précédente. Ce repli provient essentiellement d une baisse des commissions nettes sous l influence de la baisse des actifs gérés observée courant 2011 suite aux problèmes rencontrés par le groupe Dexia et d une diminution des commissions transactionnelles dans un environnement économique incertain qui n incite pas les clients à faire tourner leurs portefeuilles. Les activités cédées généraient 327 millions de revenus en 2011 dont l essentiel provenait de la division «Gestion d actifs et services aux investisseurs» qui avait produit 323 millions au 1er semestre de l année dernière, alors que ces activités exercées par Dexia Asset Management et RBC Dexia Investor 6 mois mois mois 2011 TOTAL 6 mois 2012 Services ne contribuent plus au résultat du groupe BIL en 2012 suite à la déconsolidation de ces entités depuis le 31 décembre En 2012, les activités cédées affectent négativement les revenus du groupe BIL suite principalement à la réalisation d une moinsvalue de 42 millions provenant de la vente d une exposition nominale de 100 millions sur le Portugal. Par ailleurs le PNB souffre d un impact négatif de 16 millions de conversion de change lié à la conversion en euros des pertes réalisées fin 2011 en différentes devises suite à la vente du portefeuille «Legacy Portfolio Management». Ces effets négatifs sont partiellement compensés par des dividendes reçus de Dexia Asset Management à concurrence de 18 millions. La poursuite active du programme de réduction du bilan par des ventes de 1,5 milliard de positions obligataires du portefeuille géré en extinction avait permis au 1er semestre 2011 de réduire la taille de ce portefeuille, mais s était traduit parallèlement par des moins-values de cession de 32 millions. Ceci expliquait le PNB de la «Legacy Portfolio Management Division» de -33 millions au 1er semestre La vente à terme de ce portefeuille fin 2011 permet d éviter que ce portefeuille n affecte le résultat de l exercice Coûts Les frais généraux s établissent à 152 millions au 1er semestre La baisse substantielle des coûts s explique par la sortie de Dexia Asset Management et de RBC Dexia Investor Services du groupe BIL qui contribuaient pour l essentiel aux coûts de 244 millions des activités cédées en Les frais de la division «Core New BIL» quant à eux sont en repli de 6 millions (-3,6 %). La bonne maîtrise des coûts et la baisse des refacturations de services prestés historiquement par le groupe Dexia permettent de contenir la base de coûts. Comptes s BIL Rapport semi-annuel

9 Activités et résultats Résultat brut d exploitation Le «Résultat brut d exploitation» (RBE) atteint 22 millions au 30 juin Les activités cédées pèsent à concurrence de -39 millions sur ce résultat, alors que les activités «Core New BIL» génèrent 61 millions, un repli de 20 millions par rapport aux 6 premiers mois Coût du risque et dépréciations «Legacy Portfolio Management» à concurrence de 18 millions, essentiellement sur les expositions de type ABS. Impôts La répartition du résultat imposable entre les différentes entités du groupe BIL dans des juridictions à taux d impôts différents conduit à un crédit d impôts net de 4 millions sur les 6 premiers mois Comptes s Au 1er semestre 2012, le groupe BIL a enregistré des provisions nettes de 8 millions. Ce coût du risque reste très limité et régresse au niveau des activités «Core New BIL» de 3 millions par rapport à la même période Rappelons qu en 2011, sur la même période, le groupe BIL avait par ailleurs enregistré des provisions collectives dans la division ANALYSE DU BILAN CONSOLIDÉ L évolution du bilan synthétique se présente de la manière suivante : Résultat net Le 1er semestre se solde par un résultat net de 18 millions, le résultat opérationnel «Core New BIL» permettant de largement compenser les effets négatifs de change liés aux cessions d activités et les mesures de réduction d exposition de BIL sur le Portugal. (en millions d EUR) 31/12/11 30/06/12 Évolution Actif ,2 % Prêts et créances sur établissements de crédit ,5% Prêts et créances sur la clientèle ,5 % Prêts et titres disponibles à la vente ,8% Valeur positive des produits dérivés ,1% Autres actifs ,8 % Passif ,2 % Dettes envers les établissements de crédit ,3% Dettes envers la clientèle ,9 % Valeur négative des produits dérivés ,1% Dettes représentées par un titre ,5% Dettes subordonnées et convertibles ,9% Autres passifs ,1% Fonds propres ,4 % Évolution de l actif La baisse de l actif de 3,7 milliards se concentre sur les postes «Prêts et créances sur établissements de crédit» et «Autres actifs». Les «Autres actifs» sont en repli de 2,8 milliards. Ceci s explique par la sortie progressive du portefeuille obligataire «Legacy Portfolio Management» vers une autre entité du groupe Dexia. Ce portefeuille ne fait en effet pas partie du périmètre vendu à Precision Capital et à l État luxembourgeois et doit être repris par une autre entité Dexia avant la réalisation effective de la vente de BIL. La vente à terme du portefeuille avait donné lieu dans les comptes de 2011 à la décomptabilisation des positions concernées d une part et à la reconnaissance d une créance d autre part. Étant donné que le paiement en espèces relatif à la vente du portefeuille n a lieu qu à la date du transfert effectif des titres, la décomptabilisation du portefeuille avait donné lieu à l enregistrement d une créance envers Dexia Crédit Local au 31 décembre Cette créance représente le prix de vente du portefeuille, fixé selon les prix de marché au 31 décembre Au cours du 1er semestre, les lettres de gage émises par Dexia LdG Banque et détenues par la Banque, représentées par 138 lignes de titres et 62 swaps du portefeuille «Legacy Portfolio Management», ont été transférées à DCL Dublin, conduisant de la sorte à une baisse de la créance de 2,8 milliards. Au 30 juin 2012, la créance résiduelle représentant la valeur de vente du solde de ce portefeuille s élève à 3,4 milliards et correspond à 196 titres et 94 swaps. 8 BIL Rapport semi-annuel 2012

10 Activités et résultats Les «Prêts et créances sur établissements de crédit» sont en repli de 813 millions. À noter par ailleurs, même si l impact sur l évolution des «Prêts et titres disponibles à la vente» reste globalement limité, la baisse de 70 millions observée s explique principalement par une baisse de nos expositions sur le Portugal. Ces dernières ont été vendues au cours du 1er semestre 2012 pour un montant nominal de 100 millions, ce qui permet de réduire substantiellement notre exposition sur ce pays. Au 30 juin 2012, il ne subsiste ainsi plus qu une exposition de 45 millions en nominal sur cette signature. Les crédits à la clientèle augmentent de 48 millions ou 0,5 %. À Luxembourg, la Banque a continué de développer les financements des habitations privées. Sur le 1er semestre, l encours des crédits hypothécaires progresse ainsi de 96 millions (3,4 %). Parallèlement à cela, l activité d octroi de crédits à la consommation est elle aussi restée soutenue et génère une croissance d encours de 9 millions (4,6 %) sur 6 mois. Ces évolutions sont partiellement compensées par de moindres utilisations de lignes de crédit en compte courants qui régressent sur la période de 44 millions (2,3 %). Évolution du passif Au passif, la baisse du bilan est essentiellement portée par le poste «Dettes envers les établissements de crédit», qui diminue de 4,0 milliards (-60,3 %). Alors qu au 31 décembre 2011, la Banque avait recours à des financements auprès de la Banque centrale à concurrence de 2 milliards, les transferts progressifs de positions obligataires a substantiellement amélioré la situation de liquidité de la Banque qui n a depuis le 2ème trimestre plus aucun recours à des financements auprès de cette dernière. Elle n a, par ailleurs, pas non plus participé au LTRO lancé au 1er trimestre Les financements interbancaires quant à eux sont en repli eu égard au moindre besoin de financement corollaire à la baisse de l actif du bilan. Les «Dettes envers la clientèle» connaissent une très satisfaisante progression de 652 millions (6,9 %). Dans un environnement de marché incertain, les clients ont privilégié des dépôts au bilan à des investissements en titres. L évolution est portée par la croissance de l encours d épargne (+11,3 % ou 363 millions) où l on notera au 1er semestre le lancement d une nouvelle formule d épargne BIL TOP PLUS, pour laquelle le client, outre un taux de base, bénéficie d une prime de fidélité sur tous les montants versés lors de la période de souscription et qui restent confiés à la Banque pendant une période déterminée. Dans un environnement de taux très bas, ce type de produits va continuer à être développé afin de proposer à la clientèle des rendements attractifs. Les «Fonds propres» progressent de 92 millions (12,4 %). Cette évolution est due pour moitié à l amélioration des réserves de réévaluation des portefeuilles disponibles à la vente et d instruments dérivés et pour le solde au résultat de l exercice et à l affectation des résultats Perspectives Au cours du 1er semestre, la Banque a pu mener à bien l essentiel des projets qui lui permettront dès le closing de fonctionner de façon indépendante. Les fonctions qui avaient été centralisées auprès de Dexia ont été reprises et des systèmes informatiques indépendants ont été remis en place et sont opérationnels dès le 1er juillet 2012 en remplacement des systèmes centralisés par le passé. Le 27 juillet 2012, la vente à Royal Bank of Canada de la participation de 50 % détenue par la Banque dans RBC Dexia Investor Services est effective, réduisant de la sorte à concurrence du prix de vente de 837,5 millions la créance matérialisant la vente à terme des participations au poste «Autres actifs» du bilan. Une nouvelle vague de transferts du portefeuille «Legacy Portfolio Management» vers Dexia Credit Local pour un nominal de 1,1 milliard s est faite fin juillet, réduisant la créance sur Dexia de l ordre de 800 millions. De nouveaux transferts sont prévus en août et le solde du portefeuille sera transféré au plus tard à la date de clôture de la vente de BIL qui est prévue au milieu du 2ème semestre BIL met tout en œuvre pour renforcer son rôle d acteur stratégique en s appuyant sur l expertise et les métiers qu elle a su développer au Luxembourg comme à l international dans le seul but d accompagner la clientèle efficacement dans ses projets en proposant des produits et services répondant à leurs besoins réels. Comptes s BIL Rapport semi-annuel

11 Gestion des risques Introduction Les principaux risques que BIL doit gérer dans le cadre de ses activités sont décrits de manière détaillée dans le rapport annuel 2011 de BIL. Ces risques sont notamment les risques de crédit, de marché, la gestion du bilan (BSM), le risque de liquidité, le risque de change et la gestion des risques opérationnels. 1. Risque de crédit BIL a l ambition de se développer de façon équilibrée, tout en respectant ses valeurs fondatrices en matière de risques et de solidité financière. Ainsi la Banque respecte les normes les plus strictes en matière d octroi de crédits, de contrôle du risque, d activités opérationnelles et de qualité des produits. Exposition par zone géographique (en millions d'eur) Exposition par catégorie de contrepartie (en millions d'eur) Comptes s 30/06/11 30/06/12 Belgique France Allemagne Grèce Irlande Italie Luxembourg Portugal Espagne Autres pays de l Union européenne Reste de l Europe Turquie États-Unis et Canada Amérique du Sud et Amérique Centrale Sud-Est asiatique Japon Autres TOTAL Inclut des entités supranationales comme la BCE. 30/06/11 30/06/12 États Secteur public local Sociétés privées Assureurs monoline ABS/MBS Projet Finance Particuliers, PME, indépendants Institutions financières Autres TOTAL Répartition du portefeuille d'obligations d'état pour les pays européens sensibles (en millions d'eur) Portefeuille bancaire 30/06/11 31/12/11 30/06/12 Grèce Irlande Italie Portugal Espagne TOTAL La Banque continue d alléger ses expositions aux États sensibles de la zone euro. En effet, le total des expositions sur les PIIGS est passé de EUR 135 millions fin 2011 à EUR 64 millions fin juin BIL Rapport semi-annuel 2012

12 Gestion des risques 2. Risque de marché VaR (10j, 99 %), en millions d EUR Sensibilité en millions d EUR Risque de marché Value-at-Risk de TFM IR & FX (Trading and Banking) 2Q11 1Q12 2Q12 Moyenne 1,23 1,30 1,04 Fin de trimestre 1,27 1,10 1,33 Maximum 2,13 2,50 1,73 Limite 6,50 7,00 6,00 Sensibilité 1 1,81 10,70 5,63 EQT Trading 2Q11 1Q12 2Q12 Moyenne 0,06 0,02 0,02 Fin de trimestre 0,04 0,03 0,02 Maximum 0,13 0,04 0,04 Limite 0,38 0,38 0,38 Sensibilité Comptes s Spread Trading 2Q11 1Q12 2Q12 Moyenne 0,10 0,10 0,19 Fin de trimestre 0,08 0,40 0,15 Maximum 0,27 0,40 0,72 Limite 1,20 1,50 1,50 Sensibilité 2-0,002-0,004-0,001 Autres risques 3 2Q11 1Q12 2Q12 Moyenne 0,000 0,000 0,000 Fin de trimestre 0,000 0,000 0,000 Maximum 0,000 0,000 0,000 Limite 0,000 0,000 0,000 Sensibilité 0,000 0,000 0,000 Total 2Q Core 2Q Moyenne 1,26 Moyenne 1,26 Fin de trimestre 1,50 Fin de trimestre 1,5 Maximum 1,83 Maximum 1,83 Limite 7 Limite 7 1 Sensibilité +1 % sur toute la courbe de taux d intérêts 2 Sensibilité + 1pb du fait de l élargissement des spreads de crédit 3 Inflation et matières premières Total BIL Rapport semi-annuel

13 Gestion des risques 3. Qualité des actifs en EUR 30/06/ /12/ /06/2012 Encours brut des prêts non dépréciés Prêts et créances dépréciés sur la clientèle Provisions spécifiques sur les prêts et créances sur la clientèle Ratio de qualité des actifs 1 1,78 % 2,67 % 2,70 % Ratio de couverture 2 77,95 % 82,11 % 83,77 % 1 Le rapport entre les prêts et créances dépréciés sur la clientèle et l encours brut des prêts et créances sur la clientèle. 2 Le rapport entre les provisions spécifiques sur les prêts et créances et les prêts et créances dépréciés sur la clientèle. Comptes s 4. Suivi de la solvabilité Voir détails en note BIL Rapport semi-annuel 2012

14 Comptes s au 30 juin Bilan (non audité) 16 Compte de résultats (non audité) 17 Variation des fonds propres s (non audité) 20 État de résultat global 21 Tableau des flux de trésorerie (non audité) 22 Notes aux comptes s

15 Bilan (non audité) Comptes s ACTIFS (en EUR) 30/06/11 31/12/11 30/06/12 I. Caisse et avoirs auprès des banques centrales II. Prêts et créances sur établissements de crédit III. Prêts et créances sur la clientèle IV. Actifs financiers à la juste valeur par le résultat V. Investissements financiers VI. Dérivés VII. Écart de réévaluation des portefeuilles couverts en taux VIII. Investissements dans des entreprises associées IX. Immobilisations corporelles X. Immobilisations incorporelles et écarts d'acquisition XI. Actifs fiscaux XII. Autres actifs TOTAL DE L ACTIF Conformément au référentiel IFRS tel qu adopté dans l Union européenne. Les notes 1 à 9 ci-après font partie intégrante des états financiers s résumés. 14 BIL Rapport semi-annuel 2012

16 Bilan (non audité) DETTES (en EUR) 30/06/11 31/12/11 30/06/12 I. Dettes envers les établissements de crédit II. Dettes envers la clientèle III. Passifs financiers à la juste valeur par le résultat IV. Dérivés V. Écart de réévaluation des portefeuilles couverts en taux VI. Dettes représentées par un titre VII. Dettes subordonnées VIII. Provisions et autres obligations IX. Dettes fiscales X. Autres passifs TOTAL DES DETTES FONDS PROPRES (en EUR) 30/06/11 31/12/11 30/06/12 XI. Capital souscrit XII. Primes d'émission et d'apport XIII. Actions propres ( ) ( ) ( ) XIV. Réserves et report à nouveau XV. Résultat net de la période ( ) Comptes s Fonds propres de base XVI. Gains ou pertes latents ou différés ( ) a) Réserve sur titres disponibles à la vente ( ) b) Ajustement de juste valeur gelée des actifs financiers reclassés en prêts et créances ( ) 0 0 c) Autres réserves ( ) ( ) ( ) Fonds propres du groupe XVII. Intérêts minoritaires TOTAL DES FONDS PROPRES Total des dettes et des fonds propres Conformément au référentiel IFRS tel qu adopté dans l Union européenne. Les notes 1 à 9 ci-après font partie intégrante des états financiers s résumés. BIL Rapport semi-annuel

17 Compte de résultats (non audité) Comptes s (en EUR) 30/06/11 30/06/12 I. Intérêts perçus II. Intérêts payés ( ) ( ) III. Dividendes IV. Résultat net des entreprises associées V. Résultat net du portefeuille de transaction et résultat net de la comptabilité de couverture ( ) VI. Résultat net sur investissements ( ) ( ) VII. Commissions perçues VIII. Commissions versées ( ) ( ) IX. Autres résultats nets d'exploitation Produit net X. Frais de personnel ( ) ( ) XI. Frais généraux et administratifs ( ) ( ) XII. Amortissements sur immobilisations corporelles et incorporelles ( ) ( ) COÛTs ( ) ( ) RÉSULTAT brut d exploitation XIII. Corrections de valeur sur prêts et provisions pour engagements de crédit ( ) ( ) XIV. Provisions pour litiges juridiques ( ) (5 000) RÉSULTAT net avant IMPÔTS XV. Charge d'impôts ( ) RÉSULTAT net Part des minoritaires dans le résultat Part du groupe dans le résultat Résultat par action - de base 30,76 9,00 - dilué 30,76 9,00 Conformément au référentiel IFRS tel qu adopté dans l Union européenne. Les notes 1 à 9 ci-après font partie intégrante des états financiers s résumés. 16 BIL Rapport semi-annuel 2012

18 Variation des fonds propres s (non audité) Fonds propres de base, Groupe 2011 (en EUR) Capital souscrit Primes d'émission Actions propres Réserves et report à nouveau Résultat net de la période Fonds propres de base Au 31/12/11, IFRS ( ) Stock Option Achat d'actions propres (3 000) (3 000) Affectation du résultat ( ) Variation du périmètre de consolidation (9 796) (9 796) Résultat net de la période Au 30/06/12, IFRS ( ) GAINS OU PERTES LATENTS OU DIFFÉRÉS Variation de la Variation de Entreprises Résultats non juste valeur des la juste valeur associées réalisés - Actifs Gains ou Écarts de titres disponibles des instruments non courants pertes latents ou conversion 1 à la vente, nette dérivés de destinés à être différés d impôts couverture, nette cédés - Brut (en EUR) d impôts Au 31/12/11, IFRS ( ) ( ) 0 0 ( ) ( ) Variation par les réserves de la juste valeur des titres disponibles à la vente (AFS) Variation par les réserves de la juste valeur des instruments dérivés ( ) Écarts de conversion ( ) ( ) Variation du périmètre de consolidation Annulation de juste valeur des titres AFS suite à la vente Amortissement agios et disagios Transfert de la couverture d'investissement net en réserves de conversion 2 ( ) Au 30/06/12, IFRS ( ) ( ) ( ) 0 ( ) ( ) Comptes s 1 Au 30 juin 2011, les écarts de conversion comprennent un montant de EUR relatif à la couverture d investissements nets liée aux variations de change des titres s (au 31 décembre 2010 : EUR ). 2 Ce transfert correspond à la couverture de la variation de change des titres s. BIL Rapport semi-annuel

19 Variation des fonds propres s (non audité) Intérêts minoritaires (en EUR) Fonds propres de base Gains ou pertes latents ou différés Intérêts minoritaires AU 31/12/11, IFRS Dividendes ( ) ( ) Variation du périmètre de consolidation (11 538) (11 538) Valorisation à la juste valeur par les réserves ( ) ( ) Stock Option Résultat net de la période Au 30/06/12, IFRS ( ) Fonds propres de base, Groupe 2012 (en EUR) Capital souscrit Primes d'émission Actions Réserves et report à propres nouveau Résultat net de la période Fonds propres de base Comptes s Au 31/12/11, IFRS ( ) ( ) Affectation du résultat 2011 ( ) ( ) Affectation du résultat au capital hybride Variation du périmètre de consolidation ( ) ( ) Résultat net de la période Au 30/06/12, IFRS ( ) GAINS OU PERTES LATENTS OU DIFFÉRÉS Variation de la Variation de Entreprises Résultats non juste valeur des la juste valeur associées réalisés - Actifs Gains ou Écarts de titres disponibles des instruments non courants pertes latents ou conversion 1 à la vente, nette dérivés de destinés à être différés d impôts couverture, nette cédés - Brut (en EUR) d impôts Au 31/12/11, IFRS ( ) Variation par les réserves de la juste valeur des titres disponibles à la vente (AFS) Variation par les réserves de la juste valeur des instruments dérivés Écarts de conversion Remboursements de la période, cessions ou arrivées à maturité (5 007) (5 007) Annulation de juste valeur des titres AFS suite à la vente Couverture de flux de trésorerie - Rupture de la relation de couverture ( ) ( ) Au 30/06/12, IFRS ( ) Au 30 juin 2012, les écarts de conversion comprennent un montant de EUR relatif à la couverture d investissements nets liée aux variations de change des titres s (au 31 décembre 2011 : EUR ). 18 BIL Rapport semi-annuel 2012

20 Variation des fonds propres s (non audité) Intérêts minoritaires (en EUR) Fonds propres de base Gains ou pertes latents ou différés Intérêts minoritaires Au 31/12/11, IFRS Variation du périmètre de consolidation ( ) ( ) Résultat net de la période 0 Au 30/06/12, IFRS Comptes s BIL Rapport semi-annuel

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France Téléphone : +33 (0)4 37 64 78 00 Télécopie : +33 (0)4 37 64 78 78 Site internet : www.kpmg.fr

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE 2013 2014 Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 Dépôts à terme et assimilés

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011-1 - SOMMAIRE ETATS DE SYNTHESE Etat de la situation financière au 1 er janvier

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2005 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE PREAMBULE 1 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2005

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES SOFT COMPUTING TRANSITION AUX 1- CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2- ORGANISATION DU PROJET DE CONVERSION 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES 4- TABLEAU DE RAPPROCHEMENT DES CAPITAUX PROPRES

Plus en détail

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES ETATS FINANCIERS 2010 ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES 2010 EDENRED COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES Compte de résultat pro forma p.2

Plus en détail

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 Grenoble, France et Durham, Caroline du Nord, 26 mars 2010 MEMSCAP (NYSE Euronext:

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE FRANCHE-COMTE 11 Avenue Elisée Cusenier 25 084 BESANCON CEDEX 9 COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2015

CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE FRANCHE-COMTE 11 Avenue Elisée Cusenier 25 084 BESANCON CEDEX 9 COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2015 CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE FRANCHE-COMTE 11 Avenue Elisée Cusenier 25 084 BESANCON CEDEX 9 COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2015 (Ayant fait l objet d un examen limité) Examinés par

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau de flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 * ex Legrand Holding

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREDIT SUISSE AG (Succursale) Dotation : 60 244 902 Adresse de la succursale en France : 25, avenue Kléber, 75784 Paris

Plus en détail

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2

Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS 1, 2 Analyse statistique des dix derniers exercices IFRS, Bilan consolidé condensé (en millions de dollars canadiens) 04 03 0 0 ACTIF Trésorerie et autres 46 554 $ 3 64 $ 5 8 $ 4 $ Prêts, valeurs mobilières

Plus en détail

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009.

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009. RECOMMANDATION n 2013-04 du 7 novembre 2013 Relative au format des comptes consolidés des établissements du secteur bancaire établis selon les normes comptables internationales Cette recommandation annule

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

Poursuite de la restructuration du groupe Dexia

Poursuite de la restructuration du groupe Dexia Information réglementée* Bruxelles, Paris, 20 octobre 2011 7h30 Poursuite de la restructuration du groupe Dexia Le conseil d'administration de Dexia s est réuni ce jour et a pris connaissance de l évolution

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015

Communiqué de presse. Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile. Berne, le 7 août 2015 Berne, le 7 août 2015 Communiqué de presse Premier semestre 2015 Résultat solide dans un contexte difficile Au cours du premier semestre 2015, la Banque Cantonale Bernoise (BCBE) a développé ses cœurs

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1 Bruxelles, 27 mars 2014 17h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS ANNUELS 2013 IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair

Plus en détail

6.7. Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Dettes envers les établissements de crédit

6.7. Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Dettes envers les établissements de crédit 6.7. Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Dettes envers les établissements de crédit RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2008 89 Dettes envers la clientèle 6.8. Actifs financiers détenus jusqu

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 13 mai 2009 7h00 Résultat net de EUR 251 millions au 1 er trimestre 2009 Ratio Tier 1 de 10,7 % et core Tier 1 de 9,8 % Faits

Plus en détail

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Ces résultats et le référentiel du premier semestre 2004 sont présentés en normes IFRS. Chiffre d affaires en hausse de 5,5 % à 833,7 millions d euros

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004

Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004 SCOR VIE Embedded Value de SCOR VIE au 31 décembre 2004 Présentation du Paris Avertissement Certaines informations contenues dans cette présentation pouvant être des informations de nature prospective

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DU DIRECTOIRE PREMIER SEMESTRE 2013

RAPPORT D ACTIVITE DU DIRECTOIRE PREMIER SEMESTRE 2013 ASSYSTEM SA Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 19 219 840 Euros Siège social : 70 Boulevard de Courcelles 75017 PARIS RCS PARIS B 412 076 937 RAPPORT D ACTIVITE DU DIRECTOIRE

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES 30 JUIN 2015 1 SOMMAIRE A - Bilan consolidé... 3 B - Compte de résultat consolidé et état du résultat global consolidé... 4 C - Tableau de flux de trésorerie consolidés...

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2015

PREMIER TRIMESTRE 2015 PREMIER TRIMESTRE 2015 INFORMATIONS ADDITIONNELLES LA PÉRIODE CLOSE LE 31 JANVIER 2015 Faits saillants Page 1 Bilan consolidé Page 2 État du résultat consolidé Page 3 État du résultat global consolidé

Plus en détail

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ : 3 591,5 millions d euros (3 727,4 millions en 2012) RÉSULTAT BRUT D EXPLOITATION COURANT : 642,9 millions

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Communiqué de presse 6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Le Groupe Crédit Coopératif a connu en 2014 une activité commerciale de bon niveau qui a permis d obtenir

Plus en détail

EVOLUTION POSITIVE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT

EVOLUTION POSITIVE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT COMMUNIQUE FINANCIER DE SALAFIN : RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat Net de 92 MDH - Maintien du niveau de rentabilité de 15% Progression des crédits distribués dans un marché en retrait. Poursuite de la

Plus en détail

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens)

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens) États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre (en dollars canadiens) États intermédiaires de la situation financière (Non audités) (en dollars canadiens) Note

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

(en millions d euros) 2012 2011 2010

(en millions d euros) 2012 2011 2010 D.16. INTÉRÊTS NON CONTRÔLANTS Les intérêts non contrôlants dans les sociétés consolidées se décomposent comme suit : 2012 2011 2010 Intérêts non contrôlants de porteurs d actions ordinaires : BMS (1)

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES BILAN CONSOLIDE AU 30 SEPTEMBRE 2008 ACTIF 09/2008 12/2007 09/2007 Net Net Net Immobilisations corporelles 5 948 5 564 5 271 Immobilisations incorporelles 1 166 1 073 1 013 Goodwill 5 164 5 123 5 086 Entités

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de six mois closes les 3 mars (en milliers

Plus en détail

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés résumés intermédiaires du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés intermédiaires du résultat Pour les périodes de trois et de neuf mois (en milliers de dollars

Plus en détail

Résultats 1. Bilan 2. Déficit et surplus d apport 3. Flux de trésorerie 4. Notes afférentes aux états financiers 5-11

Résultats 1. Bilan 2. Déficit et surplus d apport 3. Flux de trésorerie 4. Notes afférentes aux états financiers 5-11 RAPPORT FINANCIER INTERMÉDIAIRE ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Résultats 1 Bilan 2 Déficit et surplus d apport 3 Flux de trésorerie 4 Notes afférentes aux états financiers 5-11 1 RÉSULTATS CONSOLIDÉS POUR

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE: SIOEN INDUSTRIES - 27/02/2015 AVANT OUVERTURE DE LA BOURSE CONTENU 1. Synthèse de l état consolidé du résultat total 4 2. Commentaire

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

BILAN Au 31/12/1997 Au 31/12/1996 en francs

BILAN Au 31/12/1997 Au 31/12/1996 en francs BILAN Au 31/12/1997 Au 31/12/1996 en francs ACTIF Caisse, banques centrales, CCP (note 1) 5 875 222,37 5 951 492,95 Effets publics et valeurs assimilées Créances sur les établissements de crédit (note

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel

Gestion de Placements TD. FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Gestion de Placements TD FONDS ÉMERAUDE TD Rapport financier semestriel Période close le 30 juin 2015 Table des matières Responsabilité de la direction en matière d information financière.................................

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES IMMOBEL (ci-après dénommée la «Société») est une société anonyme de droit belge dont le siège social est établi Rue de la Régence 58 à 1000 Bruxelles.

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés. Comptes consolidés de résultat

États financiers consolidés intermédiaires résumés. Comptes consolidés de résultat États financiers consolidés intermédiaires résumés Comptes consolidés de résultat (non audité) trimestres clos les 30 juin semestres clos les 30 juin (en milliers de dollars canadiens, sauf les nombres

Plus en détail

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1

GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 30 JUIN 2012 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 GROUPE ILIAD INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE RESUMEE 3 JUIN 212 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL... 1 ETAT DE RESULTAT GLOBAL SEMESTRIEL... 2 RESULTAT NET HORS ELEMENTS NON RECURRENTS...

Plus en détail

Une banque engagée et responsable

Une banque engagée et responsable Une banque engagée et responsable Chiffres clés juin 2014 www.bmci.ma C hiffres clés au 30 juin 2014 Un résultat avant impôt du premier semestre 2014 en progression par rapport au second semestre 2013

Plus en détail

Département des Risques

Département des Risques DOCUMENTATION RELATIVE AU PILIER 3 DE LA REGLEMENTATION BALE II SOMMAIRE 1- Présentation 2- Politique de gestion des risques 3- Fonds propres 4- Adéquation des fonds propres 5- Risques de contrepartie

Plus en détail

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 COMPTES INDIVIDUELS Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 SOMMAIRE Note 1 - Principes comptables... 6 a) Immobilisations corporelles... 6 b) Titres de participation... 6 c) Opérations en

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

États financiers intermédiaires consolidés résumés (non audité) LUMENPULSE INC. Trimestres et périodes de neuf mois clos les 31 janvier 2015 et 2014

États financiers intermédiaires consolidés résumés (non audité) LUMENPULSE INC. Trimestres et périodes de neuf mois clos les 31 janvier 2015 et 2014 États financiers intermédiaires consolidés résumés (non audité) LUMENPULSE INC. États financiers intermédiaires consolidés résumés (non audité) États financiers États intermédiaires consolidés résumés

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie (Ordonnance sur l assurance dommages, OAD) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 8 septembre

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES

TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES Novembre 2014 SERVICES DISPONIBLES SUR LA PLATEFORME FX4BIZ Exécution de virements vers comptes de tiers.... Réception de virements en provenance de comptes de tiers........

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Avril 2015 Le montant des émissions a atteint, en 2014 un total

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (ARTICLES L 225-115, 1 et R 225-83, 6 DU CODE DE COMMERCE)

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (ARTICLES L 225-115, 1 et R 225-83, 6 DU CODE DE COMMERCE) ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (ARTICLES L 225-115, 1 et R 225-83, 6 DU CODE DE COMMERCE) Les comptes consolidés du groupe SCOR pour l exercice clos le 31 décembre 2012 sont présentés ciaprès. 1.1 BILAN CONSOLIDÉ

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

DECLARATION SUR LA CONFORMITE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES ET DU RAPPORT DE GESTION AU 30 JUIN 2015

DECLARATION SUR LA CONFORMITE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES ET DU RAPPORT DE GESTION AU 30 JUIN 2015 INFORMATION FINANCIERE CONSOLIDEE INTERMEDIAIRE RESUMEE AU 30 JUIN 2015 SOMMAIRE RAPPORT DE GESTION CONSOLIDE INTERMEDIAIRE DECLARATION SUR LA CONFORMITE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES RESUMES ET DU RAPPORT

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

ETATS FINANCIERS 2014

ETATS FINANCIERS 2014 ETATS FINANCIERS 2014 IN ASPIRATION WE TRUST. IN TOMORROW. WE TRUST. IN EXPERTISE. WE TRUST. Member of Trust Group www.trustgroup.net TRUST BANK ALGERIA Etats Financiers 2014 Bilan au 31 12 2014 Annexe

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

1. Définition des fonds propres : rapport résultant de l affectation du bénéfice (article 14, 1, 1 a), ii) du règlement relatif aux fonds propres)

1. Définition des fonds propres : rapport résultant de l affectation du bénéfice (article 14, 1, 1 a), ii) du règlement relatif aux fonds propres) ANNEXE A LA LETTRE DU 11 JUIN 2002 : COMMENTAIRE DE L ARRETE DE LA COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE DU 5 DECEMBRE 1995 CONCERNANT LE REGLEMENT RELATIF AUX FONDS PROPRES DES ETABLISSEMENTS DE CREDIT. 1.

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232 GROUPE TRILOGIQ BILAN CONSOLIDE En KEuros ACTIF 30/09/2007 31/03/2007 PASSIF 30/09/2007 31/03/2007 Note Brut Amortis. Net Note Annexe et provisions Annexe ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 2) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 14 AVRIL 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge)

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 2) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 14 AVRIL 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge) Ce document est la traduction du Supplément n 2 au Prospectus de Base rédigé en anglais qui a été approuvé par la FSMA. En cas de contradictions entre la version anglaise et la version française du Supplément

Plus en détail

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 AU 31 DÉCEMBRE 2014 Bilan consolidé 86 État du compte de résultat consolidé 88 État du résultat global consolidé 89 Variation de la trésorerie consolidée 90 Variation des capitaux propres consolidés 91

Plus en détail

GROUPE. Rapport Semestriel

GROUPE. Rapport Semestriel GROUPE Rapport Semestriel Au 30 juin 2015 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE CONSOLIDATION...

Plus en détail

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance Réglementation prudentielle en assurance Principes de comptabilité : comment lire les comptes des entreprises d assurance? Franck Le Vallois Commissaire-contrôleur des assurances Plan - I - Les principes

Plus en détail

Groupe Ipsos *** Comptes consolidés

Groupe Ipsos *** Comptes consolidés Groupe Ipsos *** Comptes consolidés pour l exercice clos le 31 décembre 2013 Comptes consolidés du groupe Ipsos au 31 décembre 2013 Page 2/61 SOMMAIRE 1. Compte de résultat consolidé... 4 2. Etat du résultat

Plus en détail

PASSAGE AUX NORMES IFRS

PASSAGE AUX NORMES IFRS PASSAGE AUX NORMES IFRS L Union Européenne a choisi d adopter le référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards) émis par l IASB (International Accounting Standards Board) : en

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 (En millions d'euros) ACTIF I. - Bilan consolidé (IFRS) PASSIF RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 IFRS

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2009

FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2009 COMMUNIQUÉ Source : Contact : Fonds de revenu Supremex Stéphane Lavigne, CA Vice-président et chef de la direction financière (514) 595-0555 FONDS DE REVENU SUPREMEX : RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE

Plus en détail