Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation"

Transcription

1 Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Conférence IMA du 05 avril 2012 Isabelle SAPET, Associée

2 Programme 1. Introduction 2. Classification des instruments financiers à terme 3. Dérivés classés en position ouverte isolée 4. Opérations de couverture et assimilées 4.1. Opérations de couverture simples Critères d application de la comptabilité de couverture Principes généraux de comptabilisation des opérations de couverture simples Documentation de couverture Comptabilisation des primes d options Arrêt des relations de couverture 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque 4.4. Synthèse des dispositions du nouveau règlement sur la couverture 5. Dispositions particulières relatives au risque de change 6. Dispositions particulières relatives au risque sur matières premières 7. Informations en annexe et modalités de première application 2

3 1. Introduction Les raisons qui ont motivé les travaux sur les instruments financiers Le PCG actuel est succinct et ne traite explicitement que de certains dérivés de taux Besoin de sécuriser le traitement comptable d opérations devenues courantes et parfois significatives Projet de Règlement de l ANC sur les instruments financiers Nécessité d adapter le PCG aux nouveaux dérivés apparus depuis son élaboration Nécessité de répondre aux besoins pratiques des entreprises en explicitant le traitement comptable de certaines opérations (couverture de matières premières, arrêt et reprise de couverture) 3

4 1. Introduction Principes suivis pour l élaboration du règlement Utiliser des principes clairs et compréhensibles Refléter la gestion de l entreprise Proposer un mode de comptabilisation simple pour les couvertures simples Traduire les risques pris par l entreprise dans les opérations complexes (application du principe de prudence) 4

5 1. Introduction Quelles ont été les étapes suivies pour élaborer le projet de texte? Projet de règlement formalisé sur la base des propositions d un groupe de travail comprenant des représentants de diverses parties prenantes. Préparation de 6 documents Projet de règlement Note de présentation y compris exemples d application Tableau des modifications apportées au PCG Tableau comparatif avec les IFRS Pré étude d impact Questionnaire pour conduire l étude d impact Réalisation d une évaluation ex-ante avant la publication définitive du règlement, avec pour objectifs: La vérification ultime de la qualité «intrinsèque» du règlement : intelligibilité, cohérence, etc. De fournir des éléments d appréciation des effets du texte sur les actions des agents économiques au sens large (effets internes à l entreprise et externes). 5

6 1. Introduction Les dates clés Groupe de travail de l ANC 2012? Publication du règlement S Etude d impact Exercice 2013? Application obligatoire 6

7 1. Introduction Champ d application Le champ d application du présent règlement se limite aux instruments financiers à terme et à la comptabilité de couverture dans les comptes individuels des entreprises industrielles et commerciales. Il ne vise donc qu une modification du règlement CRC n relatif au PCG. Le projet de règlement impactera par extension la comptabilisation des instruments financiers à terme et des couvertures dans les comptes consolidés établis en référentiel CRC n Les spécificités des activités de trading ne sont pas traitées par le présent règlement. L objectif de l ANC est d étudier ce sujet ultérieurement compte tenu des implications autres que comptables que pourrait avoir ce projet. 7

8 1. Introduction Les grands principes Généralisation de la reconnaissance symétrique dans le compte de résultat de l instrument de couverture avec l élément couvert (pour tous les gains ou pertes latents ou réalisés). Pour les opérations de couverture, comptabilisation au bilan des effets des dérivés permettant d assurer le traitement symétrique avec le risque couvert Traitement unique des dérivés en position ouverte isolée (n entrant pas dans une relation de couverture) Clarification du périmètre des instruments de couverture et des éléments couverts éligibles Application de la comptabilité de couverture obligatoire si la couverture est l intention de gestion Ajout d une décomposition de certains dérivés complexes afin de traduire les sources de prise de risque (à provisionner) Ajout d un traitement spécifique pour certaines composantes d optimisation qui n augmentent pas le risque de l entreprise Clarification de la présentation au compte de résultat 8

9 Programme 1. Introduction 2. Classification des instruments financiers à terme 3. Dérivés classés en position ouverte isolée 4. Opérations de couverture et assimilées 4.1. Opérations de couverture simples Critères d application de la comptabilité de couverture Principes généraux de comptabilisation des opérations de couverture simples Documentation de couverture Comptabilisation des primes d options Arrêt des relations de couverture 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque 4.4. Synthèse des dispositions du nouveau règlement sur la couverture 5. Dispositions particulières relatives au risque de change 6. Dispositions particulières relatives au risque sur matières premières 7. Informations en annexe et modalités de première application 9

10 2. Classification des instruments financiers à terme Approche générale Le dérivé a-t-il été souscrit à des fins de couverture? Non Oui S agit-il d une opération de couverture avec prise de risque? Oui L entité peut elle comptabiliser de manière séparée la composante prise de risque? Non Non Oui Approche par composante Composante couverture Composante prise de risque S agit-il d une opération de couverture avec optimisation sans prise de risque? Non Oui Catégorie Couverture Catégorie Opération de couverture avec optimisation sans prise de risque Catégorie Position ouverte isolée 10

11 Programme 1. Introduction 2. Classification des instruments financiers à terme 3. Dérivés classés en position ouverte isolée 4. Opérations de couverture et assimilées 4.1. Opérations de couverture simples Critères d application de la comptabilité de couverture Principes généraux de comptabilisation des opérations de couverture simples Documentation de couverture Comptabilisation des primes d options Arrêt des relations de couverture 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque 4.4. Synthèse des dispositions du nouveau règlement sur la couverture 5. Dispositions particulières relatives au risque de change 6. Dispositions particulières relatives au risque sur matières premières 7. Informations en annexe et modalités de première application 11

12 3. Dérivés classés en position ouverte isolée Rappel de la classification des dérivés Le dérivé a-t-il été souscrit à des fins de couverture? Non Oui S agit-il d une opération de couverture avec prise de risque? Oui L entité peut elle comptabiliser de manière séparée la composante prise de risque? Non Non Oui Approche par composante Composante couverture Composante prise de risque S agit-il d une opération de couverture avec optimisation sans prise de risque? Non Oui Catégorie Couverture Catégorie Opération de couverture avec optimisation sans prise de risque Catégorie Position ouverte isolée 12

13 3. Dérivés classés en position ouverte isolée Rappel du traitement comptable actuel Dérivé sur marché organisé ou assim ilé Dérivé de gré à gré Gain latent Non pris en compte Résultat Perte latente Comptabilisation en P&L Provision pour risques par P&L Résultat réalisé (gain ou perte) Comptabilisation en P&L Bilan Primes ou soultes initiales Variations de valeur Appels de marge ou collatéral cash Comptabilisation au bilan par contrepartie cash Comptabilisation au bilan par contrepartie P&L Non pris en compte Mouvement de cash comptabilisé en contrepartie du poste dérivés ou dans un compte transitoire au bilan Commentaires Le PCG actuel ne traite explicitement que de certains instruments dérivés de taux : dérivés négociés sur un marché organisé et options de gré à gré (art ) Le mode de comptabilisation est différencié en fonction de la nature du marché où les dérivés sont négociés : marché organisé vs. marché de gré à gré Le marché des changes est en pratique souvent assimilé à un marché organisé 13

14 3. Dérivés classés en position ouverte isolée Traitement comptable prévu par le nouveau règlement Marché organisé ou de gré à gré Résultat Bilan Gain latent Perte latente Résultat réalisé (gain ou perte) Primes ou soultes initiales Variations de valeur Appels de marge ou collatéral cash Non pris en compte Provision pour risques par P&L Comptabilisation en P&L Comptabilisation au bilan par contrepartie cash Comptabilisation au bilan par contrepartie d'un compte transitoire au bilan Mouvement de cash comptabilisé en contrepartie du poste dérivés ou dans un compte transitoire au bilan Objectifs Suppression de la distinction marché organisé vs. marché de gré à gré Généralisation du principe de prudence Généralisation à l ensemble des sous-jacents Comptabilisation de la valeur de marché des dérivés au bilan afin de présenter la position de la société sur ces contrats classés en position ouverte isolée 14

15 Programme 1. Introduction 2. Classification des instruments financiers à terme 3. Dérivés classés en position ouverte isolée 4. Opérations de couverture et assimilées 4.1. Opérations de couverture simples Critères d application de la comptabilité de couverture Principes généraux de comptabilisation des opérations de couverture simples Documentation de couverture Comptabilisation des primes d options Arrêt des relations de couverture 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque 4.4. Synthèse des dispositions du nouveau règlement sur la couverture 5. Dispositions particulières relatives au risque de change 6. Dispositions particulières relatives au risque sur matières premières 7. Informations en annexe et modalités de première application 15

16 4.1. Opérations de couvertures simples Rappel de la classification des dérivés Le dérivé a-t-il été souscrit à des fins de couverture? Non Oui S agit-il d une opération de couverture avec prise de risque? Oui L entité peut elle comptabiliser de manière séparée la composante prise de risque? Non Non Oui Approche par composante Composante couverture Composante prise de risque S agit-il d une opération de couverture avec optimisation sans prise de risque? Non Oui Catégorie Couverture Catégorie Opération de couverture avec optimisation sans prise de risque Catégorie Position ouverte isolée 16

17 Condition Critères d application de la comptabilité de couverture Condition 2 Condition 3 Condition 4 Définition Une opération de couverture consiste à mettre en relation un élément couvert et un instrument de couverture avec pour objectif de réduire le risque d impact défavorable de l exposition couverte sur le résultat, les flux ou les capitaux propres de l entreprise. Les 4 critères d application d une comptabilité de couverture sont les suivants : Opération qualifiée de couverture en gestion Eligibilité de l instrument de couverture Eligibilité de l élément couvert Réduction du risque pour l entreprise 17

18 Condition 1 Condition 2 Condition 3 Condition 4 Condition Critères d application de la comptabilité de couverture Condition 1 : opération qualifiée de couverture en gestion Opération qualifiée de couverture en gestion Si l opération est qualifiée de couverture en gestion Les conditions 2, 3 et 4 sont respectées L application de la comptabilité de couverture est obligatoire Commentaires La comptabilité de couverture n est pas optionnelle Toute opération identifiée comme couverture en gestion (condition 1 remplie) doit obligatoirement être traitée comptablement comme telle, sauf si l une des trois autres conditions n est pas respectée Cela permet d assurer la cohérence entre la comptabilité et la gestion financière de l entreprise L entreprise qui utilise des dérivés et les traite comme des dérivés en position ouverte isolée devra justifier dans son annexe : pourquoi les dérivés ne remplissent pas les conditions d éligibilité pour être qualifiés de couverture sur le plan comptable ; ou qu elle a recours à des dérivés pour des fins autres que la couverture. 18

19 Condition Critères d application de la comptabilité de couverture Condition 2 : éligibilité de l instrument de couverture Eligibilité de l instrument de couverture Précision relatives aux instruments de couverture éligibles Instruments à terme (dérivés) Instruments à terme fermes ou optionnels Combinaison d instruments à terme fermes ou optionnels Proportion d instruments à terme fermes ou optionnels (pourcentage du notionnel) Autres actifs et passifs Pour le risque de change Pour d autres risques lorsque leur exposition compense celle de l élément couvert (emprunt indexé sur l or couvrant un stock d or) Clarification des conditions d éligibilité des ventes d options en tant qu instruments de couverture Cas des ventes d options Les ventes d options ne peuvent être qualifiées de couvertures que dans des cas exceptionnels Exemples de cas exceptionnels : La vente d option vient couvrir une exposition optionnelle de sens inverse (couverture d une dette à taux variable capée) La vente d option se combine à un autre instrument de couverture sans générer de positon vendeuse nette d options (tunnel à prime nulle) Modification des règles actuelles trop restrictives Période de qualification de l instrument de couverture Il est possible de documenter une relation de couverture avec un instrument déjà existant Il est possible de mettre fin à une relation de couverture de façon prospective avant la maturité de l instrument si l entreprise sa stratégie financière relative à ces instruments. 19

20 Condition Critères d application de la comptabilité de couverture Condition 3 : éligibilité de l élément couvert Eligibilité de l élément couvert Clarification des éléments couverts éligibles Elément existant Actif, passif ou engagement ferme Transaction future Transaction future non encore matérialisée par un engagement si la transaction est définie avec précision et possède une probabilité suffisante de réalisation La documentation de couverture doit préciser les flux couverts et la probabilité suffisante de réalisation doit être démontrée Clarification de la La probabilité suffisante de réalisation peut être appréciée de manière statistique en cas de couverture d opérations exposées à un même possibilité risque de couvrir La couverture d un appel d offre par un contrat partiellement Coface est un éligible risque (l instrument dérivé reproduit exactement la contingence de l exposition) Dérivé Un instrument financier à terme (actif ou passif) peut être un élément couvert Par exemple, une centrale de trésorerie peut documenter un dérivé avec une filiale en couverture d un dérivé de sens inverse avec une contrepartie bancaire externe Introduction de la notion de groupe d éléments couverts et des couvertures partielles Groupe Il est possible de couvrir des groupes d actifs, passifs, engagements ou transactions futures partageant un même risque Proportion Portion Il est possible de couvrir une proportion du montant d une exposition Il est possible de couvrir une portion de la durée d une exposition Un élément peut être couvert contre une portion de risque (couverture limitée au risque de change par exemple) Une exposition couverte peut consister en un risque asymétrique (couverture de la hausse des taux au-delà d un seuil par exemple) 20

21 Condition Critères d application de la comptabilité de couverture Condition 4 : réduction du risque pour l entreprise Réduction du risque pour l entreprise Couvertures simples qualifiées en gestion Instrument de couverture éligible Mise en relation Elément couvert éligible Réduction du risque Notion de réduction du risque La notion de risque s évalue en termes d impact défavorable de l exposition couverte sur le résultat, les flux ou les capitaux propres de l entreprise, même si le risque n est pas traduit comptablement en tant que tel Le critère de réduction du risque est présumé respecté lorsque les caractéristiques de l instrument de couverture sont adossées à celles de l élément couvert Le critère de réduction du risque est également respecté si une compensation suffisante est démontrée entre les gains et pertes de l instrument de couverture et ceux liés au risque couvert (par exemple couverture sur la base d un proxy) 21

22 Principes généraux de comptabilisation des couvertures simples Principe de symétrie Les résultat latents et réalisés liés aux instruments de couverture sont comptabilisés en P&L sur la durée de vie résiduelle de l élément couvert de manière symétrique au mode de comptabilisation de produits et charges sur cet élément Les variations de valeur des instruments de couverture ne sont pas reconnues au bilan, sauf si la reconnaissance en partie ou en totalité de ces variations permet d assurer un traitement symétrique avec l élément couvert Présentation en P&L Introduction du principe de symétrie en termes de présentation dans le compte de résultat de l effet de la couverture Le résultat de la couverture est présenté dans le même poste ou au minium dans la même rubrique du compte de résultat (exploitation, financier, exceptionnel) que celui de l élément couvert Elément couvert La comptabilité de couverture ne modifie pas le traitement comptable de l élément couvert Cependant, pour les éléments couverts pour lesquels les règles d évaluation imposent de calculer une dépréciation, il est tenu compte des effets de la couverture dans le calcul du montant des éventuelles dépréciations 22

23 Documentation de couverture Contenu minimum de la documentation de couverture Identification de l élément couvert Identification de l instrument de couverture Identification du risque couvert Contenu minimum de la documentation de couverture Justification de la manière dont l opération réduit le risque (totalement ou partiellement) de manière qualitative ou quantitative Par exemple par une démonstration de l adossement, une analyse de sensibilité, une simulation de différents scenarii pour vérifier le comportement du dérivé, etc. Commentaires L existence d une documentation n est pas une condition préalable à l application de la comptabilité de couverture La documentation est la conséquence du recours à la couverture en gestion. 23

24 Documentation de couverture Précisions sur le contenu de la documentation Degré de sophistication de la documentation de couverture Il doit être proportionné à la complexité de la relation La documentation de la réduction du risque peut se limiter à une analyse qualitative de l adossement des caractéristiques économiques du dérivé et de celles de l exposition pour les couvertures simples ; elle peut nécessiter des analyses de sensibilité, des analyses de corrélation ou des simulations avec différents scenarii dans le cas des couvertures complexes Plus le flux couvert est incertain, plus la documentation doit être précise Cohérence avec la gestion interne de l entreprise Les documents utilisés par l entreprise pour sa gestion sont les éléments qui servent de base à la comptabilisation des opérations Périodicité de revue de la documentation Il faut réexaminer le respect des critères de qualification de la couverture à chaque clôture, à la lumière des éléments suivants : modification de l élément couvert ; modification de l instrument de couverture ; changement important dans le marché (dé-corrélation entre deux indices par exemple). 24

25 Comptabilisation des primes d options Analyse de la prime Coût de portage (Option 1) Les primes sont constitutives d un coût de portage représentatif du temps qui s écoule entre la souscription de l option et sa maturité Coût de la couverture (Option 2) La prime d une option est constitutive du coût de la couverture Comptabilisation La prime est étalée en résultat sur la durée de la couverture La prime peut être constatée en résultat ou dans la valeur d entrée au bilan de l élément couvert uniquement à la fin de la couverture Commentaires La comptabilisation des primes d options est un choix de méthode comptable réalisé par type de sousjacent et de stratégie L entreprise doit indiquer clairement dans ses principes comptables en annexe son choix de méthode comptable et s y conformer pour toutes les transactions similaires ; Cette option peut être différenciée par type de stratégie de couverture et par nature de risque couvert. 25

26 Arrêt des relations de couverture # Cas d arrêt de la relation de couverture Comptabilisation de l arrêt de la couverture Cas 1 L instrument de couverture est dénoué ou échu mais l exposition couverte demeure Résultat réalisé de l instrument de couverture : application du principe de symétrie Cas 2 L exposition couverte n est plus éligible Résultat latent de l instrument de couverture : comptabilisation en résultat Variations de valeur ultérieures du dérivé : comptabilisation en position ouverte isolée Cas 3 Décision de gestion d arrêt de la relation de couverture Résultat latent de l instrument de couverture : application du principe de symétrie (le résultat latent est comptabilisé au bilan dans un compte d attente) Variations de valeur ultérieures du dérivé : comptabilisation en position ouverte isolée Commentaires Renforcement du principe de symétrie La comptabilisation en résultat de la performance accumulée de l instrument de couverture est guidée par le rythme de comptabilisation des produits et des charges sur l élément couvert ; En conséquence, le dénouement d un dérivé de couverture avec un impact cash est potentiellement sans impact sur le résultat de l exercice en cas de maintien de l élément couvert. 26

27 Programme 1. Introduction 2. Classification des instruments financiers à terme 3. Dérivés classés en position ouverte isolée 4. Opérations de couverture et assimilées 4.1. Opérations de couverture simples Critères d application de la comptabilité de couverture Principes généraux de comptabilisation des opérations de couverture simples Documentation de couverture Comptabilisation des primes d options Arrêt des relations de couverture 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque 4.4. Synthèse des dispositions du nouveau règlement sur la couverture 5. Dispositions particulières relatives au risque de change 6. Dispositions particulières relatives au risque sur matières premières 7. Informations en annexe et modalités de première application 27

28 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque Rappel de la classification des dérivés Le dérivé a-t-il été souscrit à des fins de couverture? Non Oui S agit-il d une opération de couverture avec prise de risque? Oui L entité peut elle comptabiliser de manière séparée la composante prise de risque? Non Non Oui Approche par composante Composante couverture Composante prise de risque S agit-il d une opération de couverture avec optimisation sans prise de risque? Non Oui Catégorie Couverture Catégorie Opération de couverture avec optimisation sans prise de risque Catégorie Position ouverte isolée 28

29 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque Définition Composante d optimisation Composante de réduction du risque La composante d optimisation est en général liée à une vente d option Notion d absence de risque supplémentaire Opération de couverture avec optimisation sans prise de risque supplémentaire pour l entreprise L absence de prise de risque supplémentaire pour l entreprise s apprécie à la date de mise en place de la relation de couverture Exemple : un swap annulable à la main de la contrepartie souscrit en couverture d une dette à taux variable Si la contrepartie exerce l option d annulation du swap, l entreprise se retrouve alors à taux variable sur la dette La mise en place du swap annulable n augmente donc pas le risque de l entreprise par rapport à la situation initiale 29

30 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque Traitement comptable Composante de réduction du risque Principes généraux de la comptabilité de couverture Composante d optimisation Le gain éventuel lié à la composante d optimisation n est reconnu en résultat que lorsqu il est certain, c est-à-dire à la maturité de l instrument Application au swap annulable Une entreprise émet un emprunt de 100 à 10 ans à taux variable Euribor 3 mois qui est swappé immédiatement à taux fixe 4% Le swap est annulable (définitivement) chaque trimestre à la main de la banque à partir de la 5 ème année Le taux de marché à 10 ans est de 5% Comptabilisation d un swap «vanille» à 10 ans à 5%, qualifié de couverture Le gain lié à la vente de swaption (écart entre 4% et 5%) n est reconnu en résultat qu à la maturité de l option Tant que ce gain n est pas reconnu en résultat, la comptabilité de couverture appliquée au swap reflète un taux de 5% en résultat. S agissant d une opération qui n accroit pas le risque de l entreprise, les moins-values latentes associées à la vente de swaption ne sont pas provisionnées. En cas d exercice de la swaption, la somme cumulée des primes reçues reconnue jusqu ici au bilan est définitivement acquise et est donc constatée immédiatement en résultat. 30

31 Programme 1. Introduction 2. Classification des instruments financiers à terme 3. Dérivés classés en position ouverte isolée 4. Opérations de couverture et assimilées 4.1. Opérations de couverture simples Critères d application de la comptabilité de couverture Principes généraux de comptabilisation des opérations de couverture simples Documentation de couverture Comptabilisation des primes d options Arrêt des relations de couverture 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque 4.4. Synthèse des dispositions du nouveau règlement sur la couverture 5. Dispositions particulières relatives au risque de change 6. Dispositions particulières relatives au risque sur matières premières 7. Informations en annexe et modalités de première application 31

32 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque Rappel de la classification des dérivés Le dérivé a-t-il été souscrit à des fins de couverture? Non Oui S agit-il d une opération de couverture avec prise de risque? Oui L entité peut elle comptabiliser de manière séparée la composante prise de risque? Non Non Oui Approche par composante Composante couverture Composante prise de risque S agit-il d une opération de couverture avec optimisation sans prise de risque? Non Oui Catégorie Couverture Catégorie Opération de couverture avec optimisation sans prise de risque Catégorie Position ouverte isolée 32

33 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque Définition Composante de prise de risque supplémentaire pour l entreprise Composante de couverture Le risque de contrepartie associé à un dérivé n est pas en tant que tel considéré comme une composante de prise de risque Opération de couverture avec prise de risque Exemple Un swap souscrit en couverture d une dette à taux variable avec un effet de levier si l Euribor 3M dépasse 5% (le taux de la jambe fixe du swap est multiplié par 3) 33

34 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque Traitement comptable Comptabilisation de manière distincte des 2 composantes (Option 1) Absence de décomposition (Option 2) Composante de couverture Principes généraux de la comptabilité de couverture Comptabilisation de l opération à l origine et pendant toute sa durée en position ouverte isolée en totalité Composante de prise de risque supplémentaire pour l entreprise Principes généraux de comptabilisation des positions couvertes isolées L entreprise doit indiquer dans l annexe les raisons du choix de cette option Commentaires Le choix entre les 2 options est réalisé opération par opération lors de la mise en place L option a été introduite pour tenir compte des contraintes opérationnelles liées à la décomposition (valorisation séparée des deux composantes) 34

35 Programme 1. Introduction 2. Classification des instruments financiers à terme 3. Dérivés classés en position ouverte isolée 4. Opérations de couverture et assimilées 4.1. Opérations de couverture simples Critères d application de la comptabilité de couverture Principes généraux de comptabilisation des opérations de couverture simples Documentation de couverture Comptabilisation des primes d options Arrêt des relations de couverture 4.2. Opérations de couverture avec optimisation sans prise de risque 4.3. Opérations de couverture avec prise de risque 4.4. Synthèse des dispositions du nouveau règlement sur la couverture 5. Dispositions particulières relatives au risque de change 6. Dispositions particulières relatives au risque sur matières premières 7. Informations en annexe et modalités de première application 35

36 4.4. Synthèse des dispositions du nouveau règlement sur la couverture Rappel du traitement comptable actuel Couverture sim ple Opération de couverture avec optimisation sans prise de risque Opération de couverture avec prise de risque Gain latent Résultat Perte latente Résultat réalisé (gain ou perte) Comptabilisation en P&L de manière symétrique à l'élément couvert Non précisé Non précisé Primes ou soultes initiales Comptabilisation au bilan par contrepartie cash Bilan Variations de valeur Uniquement pour assurer le principe de symétrie en résultat Non précisé Non précisé Appels de marge ou collatéral cash Mouvement de cash comptabilisé en contrepartie du poste dérivés ou dans un compte transitoire au bilan Commentaires Le PCG actuel ne traite explicitement que de certains instruments dérivés de taux : contrats ou options de taux d intérêt achetés ou vendus (art ) Dans la pratique, la performance du dérivé est comptabilisée en résultat de manière symétrique à l élément couvert Certaines dispositions du PCG actuel ne permettent pas d assurer la symétrie 36

En cours d homologation

En cours d homologation 1 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION En cours d homologation REGLEMENT N 2015-05 DU 2 JUILLET 2015 relatif aux instruments financiers à terme et aux opérations de couverture PREAMBULE

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 1 - DEFINITION DES PRODUITS DERIVES 2 - DEFINITIONS DES MARCHES 3 - USAGE DES CONTRATS 4 - COMPTABILISATION DES OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 51 SECTION 5

Plus en détail

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1 LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan Paper Audit & Conseil 1 Sommaire 1. Définition de la relation de couverture 2. Le swap

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Du provisionnement des emprunts à risques

GUIDE PRATIQUE. Du provisionnement des emprunts à risques Ministère de l Égalité des territoires et du Logement Ministère de l Économie et des Finances GUIDE PRATIQUE Du provisionnement des emprunts à risques Application aux Offices Publics de l Habitat à comptabilité

Plus en détail

Chapitre 1 Les instruments fermes

Chapitre 1 Les instruments fermes UV2 LES INSTRUMENTS FINANCIERS Rappel de comptes : 52 Instrument financier 476 Ecart de conversion actif 477 Ecart de conversion passif 4786 Compensation des pertes latentes sur profits 8091/801 Engagements

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 Relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ. 1.4 - Remplacement d instruments

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ. 1.4 - Remplacement d instruments CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Réponse aux questions pratiques liées à l application du règlement CRC n 2002-09 relatif à la comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Instruments financiers Bien se préparer

Instruments financiers Bien se préparer Le 5 juin 2006 À l intérieur Instruments financiers Bien se préparer En janvier 2005, le Conseil des normes comptables de l ICCA a approuvé les nouveaux chapitres suivants du Manuel, relativement aux instruments

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance

en juste valeur par résultat Placements détenus jusqu à échéance Normes IAS 32 / Instruments financiers : Présentation Normes IAS 39 / Instruments financiers : Comptabilisation et Evaluation Normes IFRS 7 / Instruments financiers : Informations à fournir Introduction

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COTES ANNUELS) GDF SUEZ TRADING Société par actions simplifiée au capital de 351 200 000. Siège social : 1, place Samuel de Champlain, 92400

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

MECANISMES DE COUVERTURE DU RISQUE DE TAUX EN CONTRAT DE PARTENARIAT (CP)

MECANISMES DE COUVERTURE DU RISQUE DE TAUX EN CONTRAT DE PARTENARIAT (CP) MAPPP/12-16 FICHE : CRISTALLISATION DES TAUX MECANISMES DE COUVERTURE DU RISQUE DE TAUX EN CONTRAT DE PARTENARIAT (CP) Introduction Cette note examine les différentes modalités de couverture du risque

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions OBJECTIF 1 L objectif de la présente Norme

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

Formation «Comptabilité des opérations de marché»

Formation «Comptabilité des opérations de marché» Formation «Comptabilité des opérations de marché» REFERENCE : 300 1. Objectif général Définir les différentes natures d instruments financiers et les concepts. Situer l'activité de marché dans son environnement

Plus en détail

États financiers Exane 2013. c onsolidés 5

États financiers Exane 2013. c onsolidés 5 É t a t s f i n a n c i e r s E x a n e 2 0 1 3 États financiers Exane 2013 3 C omptes annuels c onsolidés 5 C omptes annuels Exane SA 57 États financiers Exane 2013 4 États financiers Exane 2013 5 C

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT Société anonyme au capital de 103 312 500. Siège social : 33, rue du Quatre Septembre, 75002

Plus en détail

relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances

relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises régies par le code des assurances CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation du règlement n 2002-09 du 12 décembre 2002 du CRC relatif aux règles de comptabilisation des instruments financiers à terme par les entreprises

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS EXANE 2014

ÉTATS FINANCIERS EXANE 2014 ÉTATS FINANCIERS EXANE 2014 ÉTATS FINANCIERS EXANE 2014 3 COMPTES ANNUELS CONSOLIDÉS 5 COMPTES ANNUELS EXANE SA 55 ÉTATS FINANCIERS EXANE 2014 4 ÉTATS FINANCIERS EXANE 2014 5 COMPTES ANNUELS CONSOLIDÉS

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES Objectif(s) : o o o Evaluation des créances et dettes libellées en monnaies étrangères, Traitements comptables : facturation, fin d'exercice, règlement, Conséquences

Plus en détail

Comptes consolidés Au 31 décembre 2014

Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 SCHNEIDER ELECTRIC - 2014 1 SOMMAIRE Comptes consolidés au 31 décembre 2014... 3 Compte de résultat consolidé... 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés... 5

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

IFRS et dérivés de couverture

IFRS et dérivés de couverture IFRS et dérivés de couverture Matinale SFEV du 26 mai 2011 Jean-François Sablier Associé Gérant Ricol Lasteyrie Perspective historique (1/3) NORMES FRANÇAISES vs NORMES INTERNATIONALES Normes françaises

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE...

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE... 1 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE... 3 ETAT DU RESULTAT GLOBAL... 4 BILAN CONSOLIDE : ACTIF... 5 BILAN CONSOLIDE : PASSIF... 6 TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES... 7 TABLEAU DES

Plus en détail

GROUPE Eutelsat S.A. Société anonyme au capital de 658 555 372,80 euros Siège social : 70, rue Balard 75 015 Paris 422 551 176 R.C.S.

GROUPE Eutelsat S.A. Société anonyme au capital de 658 555 372,80 euros Siège social : 70, rue Balard 75 015 Paris 422 551 176 R.C.S. GROUPE Eutelsat S.A. Société anonyme au capital de 658 555 372,80 euros Siège social : 70, rue Balard 75 015 Paris 422 551 176 R.C.S. Paris ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2013 1 BILAN CONSOLIDE

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long»

Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» Formation «Comptabilité bancaire : cycle long» REFERENCE : 202 1. Objectif général Situer l'activité bancaire dans son environnement économique et réglementaire. Souligner les aspects techniques et économiques

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances L année 2002 est de nouveau marquée par une forte baisse des marchés financiers. Celle-ci entraîne une diminution des plus-values latentes et des produits

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

Notes annexes. 1. Méthodes comptables. 1.A Principales méthodes comptables

Notes annexes. 1. Méthodes comptables. 1.A Principales méthodes comptables Notes annexes (Montants en millions de dollars canadiens, à l exception des montants par action et sauf indication contraire) 1. Méthodes comptables 1.A Principales méthodes comptables Description des

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 décembre 2013 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2013 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Etats financiers consolidés 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Sommaire

Plus en détail

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II Ces transparents sont fondés sur les conclusions préliminaires de l IASB telles qu elles ont été rendues publiques sur le site de l IASB. Le Board peut à tout

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BRED BANQUE POPULAIRE

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BRED BANQUE POPULAIRE PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BRED BANQUE POPULAIRE Société anonyme coopérative de banque populaire régie par les articles L.512-2 et suivants du Code

Plus en détail

Recommandations communes COB CB «Montages déconsolidants et sorties d actifs»

Recommandations communes COB CB «Montages déconsolidants et sorties d actifs» COMMISSION BANCAIRE Recommandations communes COB CB «Montages déconsolidants et sorties d actifs» La Commission des opérations de bourse et la Commission bancaire ont entrepris en 2002, suite aux différentes

Plus en détail

relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation»

relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation» COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2004-11 du 23 novembre 2004 relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation» Le Comité de la réglementation comptable,

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

3 - Impact sur la présentation des états patrimoniaux de l organisme d assurance gestionnaire

3 - Impact sur la présentation des états patrimoniaux de l organisme d assurance gestionnaire CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation Recommandation R-01 du 23 juin 2004 Dispositions comptables relatives aux PERP (Plans d épargne retraite populaire) Sommaire 1 - Spécificités comptables

Plus en détail

IAS 39 ET ÉVALUATION AU COÛT AMORTI : PRINCIPES ET APPLICATIONS

IAS 39 ET ÉVALUATION AU COÛT AMORTI : PRINCIPES ET APPLICATIONS Réflexion IAS 39 ET ÉVALUATION AU COÛT AMORTI : PRINCIPES ET APPLICATIONS 22 Pierre SCHEVIN Professeur à l Université Robert Schuman de Strasbourg et à l IECS Diplômé d expertise comptable La norme IAS

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. au 31 décembre 2010. Version non auditée

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. au 31 décembre 2010. Version non auditée ETATS FINANCIERS CONSOLIDES au 31 décembre 2010 Version non auditée SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2010 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances Les marchés boursiers ont repris au cours de l année 2003. Par conséquent, les plus-values latentes sur actifs des sociétés d assurances augmentent. Les

Plus en détail

Conversion des devises

Conversion des devises exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Conversion des devises Octobre 2009 date limite de réception des commentaires : le 15 JANVIER 2010 Le présent

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2014-01 du 14 janvier 2014. Règlement homologué par arrêté du 8 septembre 2014 publié au Journal Officiel du 15 octobre 2014

RÈGLEMENT N 2014-01 du 14 janvier 2014. Règlement homologué par arrêté du 8 septembre 2014 publié au Journal Officiel du 15 octobre 2014 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2014-01 du 14 janvier 2014 Relatif au plan comptable des organismes de placement collectif à capital variable Règlement homologué par arrêté du 8 septembre 2014

Plus en détail

Comptes consolidés résumés non audités

Comptes consolidés résumés non audités Comptes consolidés résumés non audités Au SOMMAIRE ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS... 3 Bilan consolidé... 3 Compte de résultat consolidé... 5 Autres éléments du résultat global consolidé... 6 Tableau de variation

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

États financiers condensés consolidés

États financiers condensés consolidés États financiers condensés consolidés Aux 30 septembre 2014 et 2013 Ces états financiers consolidés intermédiaires n'ont pas été soumis à l'examen de l'auditeur indépendant SRM158-1(14-03) Votre partenaire

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 16 : LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Comparaison des états financiers d une entreprise et d une banque

Comparaison des états financiers d une entreprise et d une banque CHAPITRE 1 Comparaison des états financiers d une entreprise et d une banque Ce e comparaison met en évidence des différences, liées aux par cularités des ac vités bancaires. 1.1 DESCRIPTION SUCCINCTE

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

Norme comptable internationale 17 Contrats de location

Norme comptable internationale 17 Contrats de location Norme comptable internationale 17 Contrats de location Objectif 1 L objectif de la présente norme est d établir, pour le preneur et le bailleur, les principes comptables appropriés et les informations

Plus en détail

Norme internationale d information financière 3 Regroupements d entreprises

Norme internationale d information financière 3 Regroupements d entreprises Norme internationale d information financière 3 Regroupements d entreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme consiste à améliorer la pertinence, la fiabilité et la comparabilité de l information

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

RÈGLEMENT. Règlement homologué par arrêté du 26 décembre 2013 publié au Journal Officiel du 29 décembre 2013. L Autorité des normes comptables,

RÈGLEMENT. Règlement homologué par arrêté du 26 décembre 2013 publié au Journal Officiel du 29 décembre 2013. L Autorité des normes comptables, AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2013-03 du 13 décembre 2013 Relatif aux règles de comptabilisation des valeurs amortissables visées à l article R.332-20 du code des assurances, R.931-10-41 du

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ RECOMMANDATION N 2004-R.02 DU 27 OCTOBRE

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ RECOMMANDATION N 2004-R.02 DU 27 OCTOBRE CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ RECOMMANDATION N 2004-R.02 DU 27 OCTOBRE 2004 Relative au format du compte de résultat, tableau des flux de trésorerie et tableau de variation des capitaux propres,

Plus en détail

QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET

QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET QUELLE «JUSTE VALEUR»? Philippe MARTINET Workshop Agenda Perceptions et concepts de JV Les Normes internationales Approche des IFRS 7 - IFRS 9 - IFRS 13 Guide de Juste Valeur Exemple d application Confrontation

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008 Caisse nationale des autoroutes Compte financier de l exercice 2008 Comptes de l'exercice 2008 Bilan au 31/12/2008 Engagements hors bilan Compte de résultat au 31/12/2008 Annexe L actif du bilan ACTIF

Plus en détail

RAPPORT D OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LES COMPTES ET LA GESTION DE LA COMMUNE DE TARBES

RAPPORT D OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LES COMPTES ET LA GESTION DE LA COMMUNE DE TARBES CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE MIDI-PYRENEES --- N/Réf. : GO10 329 01 RAPPORT D OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LES COMPTES ET LA GESTION DE LA COMMUNE DE TARBES Exercices 2003 à 2009 22 5.3 Les renégociations

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2013

COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2013 COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2013 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Etat du résultat global consolidé 3 Etat de la situation financière consolidée 4 Tableau des flux de trésorerie consolidé

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition 2014

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition 2014 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL SOMMAIRE 1 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDÉS CONDENSÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS ACTIF 2 BILANS CONSOLIDÉS PASSIF ET CAPITAUX PROPRES 3 COMPTES

Plus en détail

COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS EN DEVISES

COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS EN DEVISES ENCYCLOPEDIE DE COMPTABILITE, CONTROLE DE GESTION ET AUDIT (SOUS LA DIRECTION DE BERNARD COLASSE), EDITIONS ECONOMICA, MARS 2009, P. 331 A 341. COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS EN DEVISES Robert OBERT Doit-on

Plus en détail

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014)

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014) REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO (avril 2014) PREAMBULE REGLEMENT FINANCIER DE L AGIRC L Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc) a pour objet la mise en œuvre

Plus en détail

Plan comptable Mai 2007

Plan comptable Mai 2007 Plan comptable Mai 2007 sommaire SOMMAIRE CHAPITRE I : PRINCIPES COMPTABLES GENERAUX Section 1 : Principes comptables fondamentaux 07 Section 2 : Organisation du système comptable et du dispositif de

Plus en détail

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS 3 États financiers Comptes consolidés au 31 décembre 2005 5 Rapport des Commissaires aux comptes 111 Comptes individuels d Électricité de France résumés

Plus en détail

OPÉRATIONS DE CESSION

OPÉRATIONS DE CESSION OPÉRATIONS DE CESSION Anticipation des difficultés de mise en œuvre de la norme IFRS 5 «Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées» Paris le 23/09/2014 Sandra Dujardin Antoine

Plus en détail