COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?"

Transcription

1 Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en Si les flux entre les grands ensembles économiques sont encore majoritaires, on observe également une montée en puissance des échanges avec non seulement les pays émergents mais également les pays peu développés. Ces évolutions ont pour corollaire des flux financiers qui intègrent au-delà des grandes devises du commerce international que sont le dollar US et l Euro, des monnaies dites «exotiques». Les grandes entreprises multinationales sont de plus en plus confrontées à une gestion de devises différentes avec souvent l obligation de multiplier les ouvertures de comptes locaux dans les pays de leurs partenaires commerciaux. Coûts des opérations de change, risques pays, risques de contreparties bancaires, multiplication des procédures administratives et gestion de la liquidité viennent souvent in fine grever la rentabilité de l activité. Pour les entreprises actives à l international et/ou y ayant des implantations, simplifier leurs flux en devises, se couvrir contre les fluctuations de devises, sécuriser et optimiser leur liquidité grâce à la centralisation multi-devises sont donc un enjeu primordial. Tout cela dans le respect des réglementations locales.

2 01. Simplifier et sécuriser les flux en devises vers plus de 180 pays Pour répondre à leurs besoins de règlements commerciaux ponctuels dans des devises qu elles ne gèrent pas (pas de compte en devise ouvert), les entreprises sont habituées aux offres bancaires leur permettant de transférer des fonds dans cette devise, à partir d un compte dans l une de leurs devises de référence : opération de change au comptant. Société Générale propose un large choix de modalités d émission et de réception de ce type de flux. Mais si les échanges internationaux sont aujourd hui majoritairement libellés en Euro ou en US Dollar, force est de constater que les pays émergents et en développement sont de plus en plus partie prenante dans le Commerce International. Les échanges avec ces économies créent de nouveaux besoins quant à la palette de devises utilisées. Nombre d entreprises souhaitent ou sont dans l obligation de mener leurs transactions dans les monnaies de ces pays, également appelées «devises exotiques», car marginales sur le marché des changes et ayant donc une faible liquidité, avec une volatilité parfois élevée. Que ce soit pour effectuer le paiement d importations (biens et services), régler des dépenses locales (investissements, salaires ) ou alimenter le compte d une implantation (lorsque la législation locale l autorise), Société Générale a bâti une solution : le Change exotique. Cette offre de paiement permet à partir d un compte dans une seule devise, d instruire des transferts dans la devise locale de règlement : le transfert est réalisé conjointement avec le change. La solution Change exotique assure : - l accès à plus de 100 devises et 180 pays dans le monde, - un taux de change connu au moment de la transaction, - la maîtrise pour l émetteur de son règlement, - la garantie pour le bénéficiaire d être crédité de la totalité du montant transféré (virement net de frais à destination) Société Générale a ainsi développé une offre différenciante, proposée par très peu de banques dans le monde. Elle allie son expertise sur le Commerce International et sa connaissance des législations locales, la puissance de son réseau mondial, ainsi que le savoir-faire de ses salles de marché sur le trading de devises. En phase avec l évolution des échanges internationaux, la solution «Change exotique» répond aux besoins d entreprises de toute taille mais également à ceux des banques et institutions financières.

3 02. Se protéger contre le risque de change Le risque de change a une incidence sur les résultats financiers d une entreprise ayant des flux monétaires à la suite d opérations d import/export mais également pour les entreprises ayant des implantations internationales lors de la consolidation de ses comptes. Les fluctuations récentes des grandes devises, dollar US, livre britannique et yen, mais aussi celles des monnaies des pays émergents ou des devises exotiques ont eu, par exemple, un impact important sur les résultats des entreprises de la zone euro. Mettre en place des solutions de couverture de ce risque est donc essentiel dans une stratégie d optimisation de la gestion de devises. Selon les devises concernées ou la nature des transactions, différentes solutions peuvent être mises en œuvre par les spécialistes change des salles des marchés Société Générale. IDENTIFIER LES BESOINS DE COUVERTURE Face à la volatilité des taux de change, une entreprise peut être exposée entre la date de négociation et le règlement d une opération, à une évolution défavorable de la devise, pouvant altérer sa marge commerciale, voire générer des pertes. Les solutions pour couvrir ce risque sont diversifiées, flexibles et ajustables pour répondre aux besoins précis de l entreprise. Elles varient selon : - les transactions concernées : import/export, - les flux : certains ou incertains (appel d offres ), leur volume, - les devises utilisées, - les dates de fixation des prix. LES STRATÉGIES DE COUVERTURE Société Générale offre une gamme complète de solutions de couverture à ses clients. Selon les montants en jeu et les stratégies envisagées, le client peut bénéficier directement des services de la Salle des Marchés par l intermédiaire d un interlocuteur spécialisé qui lui est dédié. Société Générale met ainsi son expertise au service du client grâce à la qualité de conseil (spécialiste du Change), la qualité d exécution (infrastructure d une Banque de Financement et d Investissement européenne à présence mondiale, des services à haute valeur ajoutée (Recherche, conseil en gestion des risques, gestion des aspects réglementaires) et des solutions de couverture sur mesure réellement adaptées à ses besoins (grâce à la capacité d innovation de nos ingénieurs financiers et à l expertise de nos traders qui savent mettre à profit les opportunités offertes par des marchés très volatils). Les couvertures fermes Opérations simples de terme pour les flux certains : elles figent aujourd hui le prix qui sera appliqué à une échéance future, et assurent donc une couverture certaine. Société Générale vous accompagne sur les produits de Change à Terme Classique et de Change à Terme Flexible. Pour en savoir plus : Site Import-Export Solutions Change à Terme Classique : l entreprise garantit de façon certaine un cours d achat ou de vente pour une opération future dans des conditions précises : sens, montant, devise, échéance. Il subsiste néanmoins la possibilité de dénouer sa couverture avant l échéance (levée ou livraison anticipée) moyennant le paiement ou la réception d un report ou d un déport selon l évolution de différentiel de taux entre l Euro et l autre devise. Change à Terme Flexible : l entreprise définit un montant de devises à couvrir, à l achat ou à la vente, ainsi qu une date d échéance à laquelle l intégralité de ce montant sera consommée. Société Générale définit pour vous un cours de change qui sera garanti pour toutes vos opérations pendant toute la durée du contrat. Disponible dans une dizaine de couples de devises, cette solution procure les mêmes garanties que le Change à Terme Classique avec, en plus, la possibilité de couvrir un courant d affaires

4 et d adapter l utilisation des devises couvertes aux dates effectives des règlements. Dans les deux cas, le volume d affaires couvert doit être maîtrisé et certain, car le Change à Terme est un contrat ferme qui doit être honoré, même si les contrats commerciaux sont annulés, pouvant ainsi mettre l entreprise en situation spéculative. Les couvertures optionnelles Etant données leurs caractéristiques, ces couvertures ne peuvent être proposées que par les spécialistes de la Salle des Marchés. Elles nécessitent en effet un suivi en continu et une gestion active pendant toute leur vie. Elles vont des options sèches et des produits optionnels simples, qui garantissent à une date future un montant de devises à un prix prédéterminé, aux stratégies dites optimisées, qui n offrent pas une couverture certaine, mais la possibilité pour l entreprise d optimiser la gestion de ses flux en devises (par exemple en améliorant son prix d achat d une devise, moyennant l acceptation d une incertitude sur le montant acheté). Les options sèches Elles garantissent un prix à une échéance et pour un montant définis à la mise en place du contrat tout en offrant la possibilité de bénéficier d une évolution favorable du cours de change, moyennant le paiement d une prime. Il existe des options d achat (call) et de vente (put). Les stratégies optionnelles simples Combinaisons d achat et de vente d options, elles permettent de garantir un prix et un montant à une échéance donnée tout en bénéficiant d une évolution favorable du cours, selon des modalités fixées à l avance, cela sans décaisser de prime d option ou en décaissant une prime réduite. En effet les primes des options vendues servent à financer les primes des options achetées. Exemples de modalité de participation à l amélioration des cours jusqu au niveau défini à la mise en place du contrat : - participation à un certain pourcentage de cette amélioration (50%, 40%, 60%, ) - participation à 100% de cette amélioration jusqu à un certain niveau, à partir duquel on revient au cours garanti initial, - etc. Les stratégies optionnelles optimisées Pour les entreprises ayant des flux importants, pouvant être multi-devises, les commerciaux spécialisés de la Salle des Marchés de la Société Générale proposent des stratégies optimisées qui peuvent n être adaptées que pour assurer une couverture macro ou une optimisation de l ensemble de leurs flux. L objectif est le plus souvent d obtenir un cours de couverture meilleur que celui constaté au moment de la mise en place de couverture et cela en décaissant une prime réduite, voire en n en décaissant aucune (grâce à la compensation des primes payées et reçues). Ces stratégies sont réservées à une clientèle avisée et/ou experte comme défini par les obligations de la MIF (directive sur les marchés d instruments financiers). Ce sont des combinaisons d options qui permettent d optimiser la gestion des flux en devises en permettant : - d améliorer plus ou moins le prix garanti par rapport au cours à terme classique - et, parfois, de bénéficier de l évolution favorable du cours de la devise selon certaines modalités définies au départ. Ces stratégies, du fait d un effet de levier, entraînent une incertitude sur le montant couvert (pouvant aller jusqu à l absence de couverture). C est la raison pour laquelle on ne peut pas parler de couverture certaine mais d optimisation de gestion des flux de devises.

5 03. Optimiser la gestion de la liquidité L activité des grands corporates multinationaux, caractérisée par de forts volumes import/export et très souvent par des localisations internationales, se traduit pour leurs trésoriers par la nécessité de gérer une multiplicité de comptes bancaires et de devises. L optimisation de la liquidité est un enjeu important pour la bonne santé financière de l entreprise. La centralisation de la trésorerie est un outil essentiel pour atteindre cet objectif. De plus, le contexte international actuel impose une plus grande prudence dans la gestion du risque pays et donc dans la localisation des liquidités d un groupe. Société Générale propose à ses clients corporates plusieurs approches d optimisation de la gestion de la liquidité multidevise selon le degré de centralisation souhaité pour leur trésorerie. Dans tous les cas, ces solutions s adaptent aux diverses organisations des clients, que leurs équipes de trésorerie soient elles-mêmes disséminées dans chaque filiale ou au contraire centralisées sur une entité unique (centrale de trésorerie).

6 UNE OPTIMISATION DES INTÉRÊTS Une entreprise peut vouloir optimiser sa trésorerie en devises sans velléité forte de centralisation organisationnelle. Société Générale peut dans ce cas lui proposer une solution simple pour optimiser ses intérêts. Quels que soient les pays où sont logées les positions en devises, si ces dernières sont au sein du groupe Société Générale, l entreprise peut bénéficier de conditions d intérêts améliorées. Ces améliorations seront d autant plus fortes que les soldes constitués dans ces différentes devises se compenseront. Ainsi, l entreprise bénéficie-t-elle d une diminution de sa charge d intérêts bancaires, sans avoir à compenser physiquement ses positions inverses libellées dans des devises différentes, en évitant donc également d effectuer des opérations de change et les frais afférents. UNE GESTION CENTRALISÉE ET SIMPLIFIÉE DE LA LIQUIDITÉ MULTIDEVISE Une entreprise peut souhaiter aller plus loin et envisager une centralisation physique de sa trésorerie multidevise dans une logique d optimisation de sa liquidité globale. Société Générale dispose de solutions à forte valeur ajoutée pour répondre à ce besoin. Toutes les positions devises de l entreprise sont d abord physiquement regroupées chez Société Générale à Londres ou Amsterdam. La gestion notionnelle (lien vers la partie «nos solutions de liquidity management) de ces positions centralisées permet ensuite au Trésorier de s exonérer de la gestion des devises : il peut choisir de placer ou d emprunter sur la base d un solde net notionnel, et ce, dans la devise de son choix. Ce système a l avantage de limiter voire d annuler les frais de change : le change est en effet évité par une compensation notionnelle des positions en devises. Il permet aussi d aider l entreprise à rationaliser ses coûts par une centralisation et des allègements de charges de travail du Trésorier. Les liquidités étant relogées sur Londres ou Amsterdam, l entreprise réduit son exposition à certains risques pays. Enfin, la solution améliore l autofinancement du groupe, et lui permet de bénéficier de conditions d intérêts optimisées. Tout ceci lui apporte une amélioration globale de son résultat financier. Dans l environnement économique international instable auquel les entreprises sont confrontées, simplifier ses flux en devises, se protéger contre le risque de change, optimiser la gestion de la liquidité multidevise sont plus que jamais essentiels. Parmi les facteurs de rentabilité de leur activité, ce sont des postes non négligeables qui peuvent avoir une forte incidence sur leurs résultats. Le groupe Société Générale de par ses expertises métiers, son vaste réseau international et particulièrement sa forte présence dans pays émergents et en voie de développement, est à même de proposer les solutions les plus fines pour accompagner ses clients dans le cadre de leurs activités internationales. Le partenariat qu il souhaite établir avec eux est basé sur la compréhension de leurs problématiques et stratégies de développement spécifiques pour lesquelles il mobilise les compétences et les synergies entre les experts de ses différentes équipes métiers. (Date : Mai 2014)

7 Contacts SOCIETE GENERALE LES MIROIRS PARIS CEDEX 18 - FRANCE TEL. +33(0) TEL. +33(0) FAX. +33(0) CORPORATE CASHMANAGEMENT.SOCIETEGENERALE.COM

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE..

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. Jean-Marc BUYSSCHAERT Les journées de l économie et de la gestion MARCHES DES CAPITAUX ET INSTRUMENTS FINANCIERS LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. UN EXERCICE SOUVENT PERILLEUX Plan de l intervention La

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT I. LE MARCHE AU COMPTANT : A. DEFINITION : Le marché au comptant, encore appelé «marché spot» est le marché sur

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Présenté par: Marylène Paquet Caisse Centrale Desjardins 418-634-5775 poste 235 Sophie Fortin, M.Sc., CA Samson Bélair/Deloitte

Plus en détail

DESS INGENIERIE FINANCIERE

DESS INGENIERIE FINANCIERE DESS INGENIERIE FINANCIERE Mercredi 27 mars 2005 Philippe TESTIER - CFCM Brest 1 SOMMAIRE Le Change au comptant (spot) ; Le Change à Terme (termes secs, swaps de change) ; Les Options de Change ; Les Options

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

Chapitre 1 Les instruments fermes

Chapitre 1 Les instruments fermes UV2 LES INSTRUMENTS FINANCIERS Rappel de comptes : 52 Instrument financier 476 Ecart de conversion actif 477 Ecart de conversion passif 4786 Compensation des pertes latentes sur profits 8091/801 Engagements

Plus en détail

TURBOS JOUR PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL. TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 JUSQU À x300!

TURBOS JOUR PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL. TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 JUSQU À x300! TURBOS JOUR PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 JUSQU À x300! Société Générale propose une nouvelle génération de Turbos,

Plus en détail

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS

AVERTISSEMENT ET INFORMATION SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME ET DES ACTIONS Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés par Newedge Group S.A. pour le compte d un client «le Client». Le Client est informé qu il existe

Plus en détail

DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE. Do you Renminbi?

DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE. Do you Renminbi? ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE Do you Renminbi? PROSPECTEZ ET LANCEZ-VOUS SUR LE MARCHÉ CHINOIS ADOPTEZ LE RENMINBI, LA DEVISE CHINOISE SÉCURISEZ ET FINANCEZ VOS

Plus en détail

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers 1. Risque de liquidité Le risque de liquidité est le risque de ne pas pouvoir acheter ou vendre son actif rapidement. La liquidité

Plus en détail

LES TURBOS. Investir avec du levier sur les indices et les actions!

LES TURBOS. Investir avec du levier sur les indices et les actions! LES TURBOS Investir avec du levier sur les indices et les actions! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Plus en détail

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300!

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! TURBOS Jour TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRéSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL Société Générale propose une nouvelle génération de Turbos,

Plus en détail

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10 FIN-INTER-05 ANALYSE D UN CAS CONCRET : EADS Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 8 heures. Objectifs : o Utiliser les acquis des cours précédents sur un cas concret. Pré requis

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 30 septembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 30 septembre 2015 (en millions

Plus en détail

LES MARCHES CARACTERISES PAR LA VOLATILITE DES PRIX

LES MARCHES CARACTERISES PAR LA VOLATILITE DES PRIX DECOUVRIR le marché à terme céréales et oléagineux LA SECURISATION DES PRIX est un enjeu fort. Pourquoi? La décision de produire ne peut aujourd hui être indépendante de la capacité de vendre. Les produits

Plus en détail

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Owen Williams Grenoble Ecole de Management Accréditations > 2 Introduction Une option donne au détenteur le droit de faire quelque chose dans

Plus en détail

Principales modalités des prêts de la BIRD

Principales modalités des prêts de la BIRD BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT B I R D Principales modalités des prêts de la BIRD DÉPARTEMENT DES PRODUITS ET DES SERVICES FINANCIERS TÉLÉPHONE : +1 202 458 1122 TÉLÉCOPIE

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos?

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos? Equity First une gamme d invest First une gamme d investisseme une gamme d investissements in ga d investissements intelligents Eq intelligents Equity First une gam Equity First une gamme d invest First

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

Les systèmes de cash pooling consistent à optimiser les frais financiers d un groupe de sociétés.

Les systèmes de cash pooling consistent à optimiser les frais financiers d un groupe de sociétés. FAQ Cash pooling La centralisation de trésorerie Définition Les systèmes de cash pooling consistent à optimiser les frais financiers d un groupe de sociétés. Il existe deux grandes catégories de cash pooling

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital.

Certificats TURBO. Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. Certificats TURBO Bénéficiez d un effet de levier en investissant sur l indice CAC 40! Produits non garantis en capital. www.produitsdebourse.bnpparibas.com Les Certificats Turbo Le Certificat Turbo est

Plus en détail

RÉSUMÉ (TRADUCTION) Credit Suisse International

RÉSUMÉ (TRADUCTION) Credit Suisse International RÉSUMÉ (TRADUCTION) Credit Suisse International Notes zéro coupon, liées à un indice, remboursables automatiquement, d un montant maximum total de EUR 100.000.000, échéance 2011, Série NCSI 2006 469 ISIN

Plus en détail

EDMOND DE ROTHSCHILD BOND ALLOCATION (EdR Bond Allocation)

EDMOND DE ROTHSCHILD BOND ALLOCATION (EdR Bond Allocation) INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emétteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI INVESTIR

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

Un guide du trading des Options Binaires, étape par étape. www.cedarfinance.com

Un guide du trading des Options Binaires, étape par étape. www.cedarfinance.com Un guide du trading des Options Binaires, étape par étape www.cedarfinance.com Index 3 Les meilleures raisons pour commencer le trading d Options Binaires 4 Les Options Binaires: Histoire 5 Comment réaliser

Plus en détail

Pratiques exemplaires en gestion du risque de crédit. Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres

Pratiques exemplaires en gestion du risque de crédit. Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Destinataires à l interne: Affaires juridiques et conformité Comptabilité réglementaire Crédit Détail Haute direction Institutionnel

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION

BROCHURE D INFORMATION BROCHURE D INFORMATION Instrument financier complexe non garanti en capital Durée d investissement conseillée : 3 ans en l absence d activation automatique du mécanisme de remboursement anticipé Produit

Plus en détail

entreprises COMPRENDRE LE RISQUE DE CHANGE POUR MIEUX S EN PROTÉGER LE GUIDE PRATIQUE On est là pour vous aider

entreprises COMPRENDRE LE RISQUE DE CHANGE POUR MIEUX S EN PROTÉGER LE GUIDE PRATIQUE On est là pour vous aider entreprises LE GUIDE PRATIQUE COMPRENDRE LE RISQUE DE CHANGE POUR MIEUX S EN PROTÉGER On est là pour vous aider sommaire Le marché des changes Les intervenants Page 2 La cotation des devises Page 3 Les

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 Relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des

Plus en détail

I / Un marché planétaire de la devise

I / Un marché planétaire de la devise I / Un marché planétaire de la devise Le marché des changes est le plus important des marchés. Pour beaucoup, il apparaît également comme le plus parfait des marchés, sur lequel l information circule vite

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière

Vos projets au cœur de votre Gestion Financière Vos projets au cœur de votre Gestion Financière un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier un profil financier vos projets quatre

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

En cours d homologation

En cours d homologation 1 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION En cours d homologation REGLEMENT N 2015-05 DU 2 JUILLET 2015 relatif aux instruments financiers à terme et aux opérations de couverture PREAMBULE

Plus en détail

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte La gestion de trésorerie de groupe 1. L organisation de la trésorerie dans un groupe 2. Les contraintes réglementaires, juridiques et fiscales 3. La centralisation du risque de change 1. L organisation

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

ETOILE SELECT 1. Votre sécurité nous tient à cœur. Baloise Group. Type d assurance-vie

ETOILE SELECT 1. Votre sécurité nous tient à cœur. Baloise Group. Type d assurance-vie ETOILE SELECT 1 Type d assurance-vie Garanties Les primes investies dans la partie de police Compte Etoile ont un rendement garanti (Branche 21). Pour les primes investies dans la partie de police Fonds

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Conférence IMA du 05 avril 2012 Isabelle SAPET, Associée Programme 1. Introduction 2. Classification

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque?

Qu est-ce qu une banque? Qu est-ce qu une banque? Nathalie Janson 1 Financement de l Activité économique Développement des entreprises nécessite apport de fonds Les entreprises peuvent se financer de façon interne ou externe Les

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI

Plus en détail

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS

AVERTISSEMENT SUR LES RISQUES LIES A LA NEGOCIATION DES CONTRATS A TERME CLIENTS NON PROFESSIONNELS Avant d utiliser un contrat à terme (produits dérivés, contrat à terme ferme ou contrat d option) le client (l investisseur) doit apprécier les risques liés a l utilisation de contrats à terme. Il doit

Plus en détail

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Communication Marketing Juin 2011 bgl.lu Sommaire BGL BNP Paribas au service des entreprises 5 Un interlocuteur dédié 6 Un interlocuteur

Plus en détail

Les options classiques

Les options classiques Les options classiques des options sur contrat : 1) Spéculation : Les options sur contrat est un remarquable instrument de spéculation permettant de spéculer sur la hausse ou la baisse du prix du contrat

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society

États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society États financiers de Société de recherche sur le cancer/cancer Research Society 31 août 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4

Plus en détail

États financiers de La Fondation de l Hôpital de Montréal pour enfants

États financiers de La Fondation de l Hôpital de Montréal pour enfants États financiers de La Fondation de l Hôpital de Montréal pour enfants Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats et de l évolution des soldes de fonds... 3 État de la situation financière...

Plus en détail

SESSION 2013 UE2 FINANCE

SESSION 2013 UE2 FINANCE DSCG SESSION 2013 UE2 FINANCE Éléments indicatifs de corrigé Réseau CRCF - Ministère de l'éducation nationale - http://crcf.ac-grenoble.fr 1/6 1 DOSSIER 1 : ÉTUDE DE CAS LE CAS PRIC Sous-dossier 1 1. Après

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme Commentaires Michael Narayan L étude de Levin, Mc Manus et Watt est un intéressant exercice théorique qui vise à extraire l information contenue dans les prix des options sur contrats à terme sur le dollar

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Une obligation pas comme les autres Sommaire Introduction 5 Nature de l investissement 7 Avantages et inconvénients 7 Mécanismes de performance 8 Avec ou sans protection du capital

Plus en détail

Gestion du risque de change

Gestion du risque de change LIVRE BLANC Gestion du risque de change Le dollar canadien a fait la manchette à maintes reprises au cours des dernières années. Sa valeur a fluctué de manière importante et soudaine à de nombreuses occasions,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux

DOSSIER DE PRESSE. Services de change et de gestion des paiements internationaux DOSSIER DE PRESSE Services de change et de gestion des paiements internationaux Janvier 2014 Fiche d identité de FX4Biz Date de création 2012 : FX4Biz Belgique Type de société SA de droit Belge au capital

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

SG PREMIUM RENDEMENT 6

SG PREMIUM RENDEMENT 6 MAI 2015 WWW.SGBOURSE.FR SG PREMIUM RENDEMENT 6 PÉRIODE DE COMMERCIALISATION DU 30/04/2015 AU 30/06/2015 Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à

Plus en détail

CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE ALLIANZ RENDEMENT 2017.

CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE ALLIANZ RENDEMENT 2017. Table de matière CHAPITRE I - REGLEMENT DE GESTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE ALLIANZ RENDEMENT 2017... 3 CHAPITRE II AUTRES DISPOSITIONS RELATIVES AU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 6 1. Gestion

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Pour les investisseurs, le risque de taux d intérêt est celui : - d une dévalorisation du patrimoine - d

Plus en détail

Rapport Annuel 2012. BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V.

Rapport Annuel 2012. BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Rapport Annuel 2012 BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Herengracht 537 1017 BV Amsterdam The Netherlands Chamber of Commerce Amsterdam No. 33215278 SOMMAIRE Rapport de la Gérance 3 Etats financiers de

Plus en détail

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS VOUS ÊTES UN PARTICULIER FORTUNÉ ÉVOLUANT DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL NOUS CONSTRUISONS POUR VOUS DES SOLUTIONS HAUT

Plus en détail

Produits financiers dérivés. Octobre 2007

Produits financiers dérivés. Octobre 2007 Produits financiers dérivés Octobre 2007 Plan Généralités sur les produits dérivés Les contrats Forward Les contrats Futures Les swaps Les options «plain vanilla» Les options exotiques Page 2 Généralités

Plus en détail

SERVICES DE CHANGE ET DE GESTION DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX POUR LES ENTREPRISES

SERVICES DE CHANGE ET DE GESTION DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX POUR LES ENTREPRISES SERVICES DE CHANGE ET DE GESTION DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX POUR LES ENTREPRISES PRÉAMBULE Nous nous sommes vite aperçus que dans le domaine des paiements internationaux et du change physique de devises,

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL COMMERCE INTERNATIONAL (21 février 2011) Le risque de change Le risque de change correspond à un risque de paiement plus élevé pour l'importateur ou d'une recette moindre pour l'exportateur dans les deux

Plus en détail

Plomb. Fiche d information. Introduction. Trading sur plomb

Plomb. Fiche d information. Introduction. Trading sur plomb Plomb Fiche d information Introduction Trading sur plomb L utilisation du plomb a changé au fil du temps: les batteries représentent aujourd hui près de 80% de la consommation mondiale. Même s il est moins

Plus en détail

Nickel. Fiche d information. Introduction. Trading sur nickel

Nickel. Fiche d information. Introduction. Trading sur nickel Nickel Fiche d information Introduction Trading sur nickel Les usages du nickel, en tant que métal d alliage, sont extraordinairement variés. Son point de fusion élevé et sa résistance à la corrosion font

Plus en détail

La nouvelle façon d investir sur les marchés

La nouvelle façon d investir sur les marchés Holdings plc La nouvelle façon d investir sur les marchés Accédez aux CFD IG Markets 17 Avenue George V 75008 Paris Appel gratuit : 0805 111 366 * Tel : +33 (0) 1 70 70 81 18 Fax : +33 (0) 1 56 68 90 50

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Vontobel Mini Futures Futures Investissement minimum, rendement maximum Vontobel Investment Banking Vontobel Mini Futures Investir un minimum pour un maximum de rendement Avec

Plus en détail

Cash Management. BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management. Un réseau unique. bgl.lu

Cash Management. BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management. Un réseau unique. bgl.lu Cash Management BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management Un réseau unique BGL BNP Paribas, acteur majeur et historique de la place luxembourgeoise, dispose de l un des plus vastes

Plus en détail

FINANCEMENT-QUÉBEC 2012-2013 ÉTATS FINANCIERS DE L EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS 2013

FINANCEMENT-QUÉBEC 2012-2013 ÉTATS FINANCIERS DE L EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS 2013 FINANCEMENT-QUÉBEC 2012-2013 ÉTATS FINANCIERS DE L EXERCICE TERMINÉ LE 31 MARS 2013 2012-2013 États financiers de l exercice terminé le 31 mars 2013 TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE LA DIRECTION... 3 RAPPORT

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie!

LES TURBOS INFINIS. Investir avec un levier adapté à votre stratégie! LES TURBOS INFINIS Investir avec un levier adapté à votre stratégie! Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Émetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance

Plus en détail

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX Définition du FOREX : FOREX est l abréviation de Foreign Exchange market et désigne le marché sur lequel sont échangées les devises l une contre l autre. C est un des marchés les plus liquides qui soient.

Plus en détail

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO Guide de trading de devises XForex vous a préparé un condensé du E- book, son manuel électronique sur le trading de devises. Le Mini E-book a été conçu

Plus en détail

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 13 JANVIER 2015 UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM UFF Oblicontext 2021 est un

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail