CASINO DE CHARBONNIÈRES - LES - BAINS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CASINO DE CHARBONNIÈRES - LES - BAINS"

Transcription

1

2 VII me FESTIVAL DE LYON-CHARBONNIÈRES CASINO DE CHARBONNIÈRES - LES - BAINS JUILLET 1955

3 LA SERVANTE MAITRESSE Créée en au Théâtre San Bartoloméo à Naples, se donnait pendant les entractes d'un autre opéra de Pergolèse («Horace et Curiace»). ANALYSE Uberto, vieux barbon célibataire a à son service une jeune servante, Serpina, et un valet, Vespone, qui est bègue. Serpina est servante depuis de longues années, de ce fait elle est devenue insupportable, ne faisant que ce qui lui plaît. Pour se libérer de ce joug, le barbon décide de prendre femme. Serpina, de son côté, annonce qu'elle est fiancée avec le terrible capitaine Tempête. Elle fait travestir Vespone en militaire et le présente à son patron comme étant son fiancé et prétend que le capitaine Tempête ne l'épousera pas si le vieux barbon ne lui fait pas une dot de écus. Partagé entre le chagrin de voir partir Serpina, qu'il aime secrètement, et l'obligation de lui verser écus si elle se marie, Uberto préfère l'épouser lui-même. Le stratagème a réussi et tout se termine par le mariage de Serpina avec le barbon. DISTRIBUTION SERPINA UBERTO VESPONE MARISA MOREL GINO ORLANDINI RENE CHAMBAZ MISE EN SCENE DE MARISA MOREL

4 S. A. D. M. P. LIVRET DE SACHA GUITRY MUSIQUE DE LOUIS BEYDTS DISTRIBUTION ELLE HENRI MORIN LE GRAND INDUSTRIEL LE GROS COMMERÇANT LE COMTE AGENOR MARISA MOREL JEAN CHESNEL de l'opéra-comique RENE CHAMBAZ de l'opéra de Bordeaux PAUL MARDY du Grand Théâtre de Genève RENE GACHET du Grand Théâtre de Genève Direction musicale, REMO BRUNI Mise en scène de MARISA MOREL Décors et arrangements scéniques JEAN GOINE Aux pianos : Mlle LAMY et M. VALLET Meubles et accessoires gracieusement prêtés par HONEGGER et BRUYERE, Lyon

5 Le PASTIS 51 est un produit signe PERNOD FILS

6 I RAVEl LES 'MOUCHES

7 MOBILIER DÉCORATION INTÉRIEURE , RUE DE LYON SÈZE

8 Au début de ce FeHival, tous ceux qui l'animent ont présent à la mémoire le souvenir de son créateur GEORGES BASSINET

9 LE CRÉDIT LYONNAIS CAPITAL UN MILLIARD - RÉSERVES UN MILLIARD met à votre disposition A LYON SON SIÈGE SOCIAL SES 16 BUREAUX PERMANENTS SES 26 BUREAUX EXTÉRIEURS SON SERVICE ÉTRANGER Son équipement technique le plus moderne de GRAND ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT Ses services d'exploitation décentralisés de GRANDE BANQUE RÉGIONALE

10 VI p.. FESTIVAL DE LYON - CHARBONNIÈRES THÉÂTRE ROMAIN DE FOURVIÈRE JUIN 1955

11 Après les prestigieuses évocations sonores de VERSAILLES - CHAMBORD AMBOISE - BLOIS AVIGNON etc.. LA VOIX DE SON MAITRE Production PATHÉ-MARCONI a réalisé pour vous la sonorisation du THÉÂTRE ANTIQUE pour cette représentation

12 LES MOUCHES DRAME EN TROIS ACTES DE JEAN-PAUL SARTRE MISE EN SCÈNE DE VERA KORENE de la Comédie Française MUSIQUE DE JOSEPH KOSMA ARRANGEMENT DÉCORATIF ET COSTUMES DE BERNARD DAYDE RÉALISATION SONORE DE FRED KIRILOFF CHORÉGRAPHIE DE FRED CHRYSTIAN de l'opéra

13 o y M»! O J H U»! S H O H (4 J «U O M H 4 SS PS u H M ij O z a PAULILAM BERT u EH O Z «0 O 6 tf Z H O H) J S H H (A H O H 0 t U ai 0 m» a H M H «a o. eu 4 à vt Z U S u o 2 4 K U a (A H J n p H 52, RUE DE LA RÉPUBLIQUE ET 17, RUE DES ARCHERS

14 DISTRIBUTION par ordre alphabétique MM es Tania Balachova Lucienne Le Marchand Maria Mauban Clytemnestre La l re Erinnye Electre MM. Gabriel Cattand Oreste Jean-Roger Caussimon Le Pédagogue Jacques Eyser de la Comédie Française Egisthe Jean Martinelli Jupiter Sacha Pitoeff Le grand Prêtre et M rae Denise Bridet M lle C. de Rougemont MM. Louis-Marc Baldy Jean Pasquio Marcel Santar Une jeune femme L'enfant Une vieille femme 2 me soldat 1 er soldat avec LA COMPAGNIE DE BALLET DE L'OPÉRA DE LYON

15 Le décor de mousse et de verdure a été installé sur la scène du théâtre romain par les spécialistes de PERRAUD ET FILS FLEURS ET ARRANGEMENTS DÉCORATIFS FLORAUX 22, PLACE DES TERREAUX ET 7, AVENUE JEAN-JAURÈS LYON

16 ASSISTANT METTEUR EN SCÈNE SACHA PITOEFF RÉGIE JOSEPH DEMEURE Costumes réalisés dans les ateliers du Théâtre des Célestins par CLOTILDE CHEVALIER Décors exécutés et mis en place par PIERRE DELAGE La statue a été sculptée par M. AVOSCAN d'après la maquette de BERNARD DAYDE Postiches de CHAPLAIN Coiffeur à la Comédie Française Éclairages réalisés en collaboration avec les services techniques de la ville sous la direction de MARCEL PABIOU Chef électricien BOYER La réalisation sonore a été effectuée avec le concours de la Maison PATHÉ-MARCONI

17

18 SSSSE SPECTATEUR assistant à une représentation théâtrale est soumis à deux facteurs sensoriels distincts, mais étroitement liés entre eux, sinon confondus. Il voit les acteurs, le décor, les effets de lumière, il entend le texte écrit par l'auteur et éventuellement la musique écrite par le compositeur. La restitution pendant le spectacle de cette musique destinée à compléter, à souligner l'action dramatique, pourrait être relativement simple en plaçant, à proximité du public, un simple diffuseur de sons. Ceci serait d'un effet très laid et très monotone, alors que dans l'esprit du compositeur la musique qu'il écrit est destinée à suggérer au spectateur un décor sonore, au même titre que le décor construit et les effets de lumière. La réalisation de ce décor sonore tourmente et séduit à la fois l'ingénieur du son, par lui s'impose aussitôt l'idée de déplacement sonore dans l'espace du jeu scénique et même au delà, ou plus simplement l'idée de stéréophonie ou création de l'illusion du relief sonore dans l'espace. Par le truchement d'un grand nombre de hauts-parleurs disposés à des endroits bien déterminés, un processus délicat de mise au point acoustique, un grand nombre de répétitions avec les acteurs, le metteur en scène et la lumière, le résultat recherché est finalement obtenu : tout concourt à créer chez le spectateur l'émotion dramatique. FRED KIRILOFF.

19 SOCIÉTÉ DES PÉTROLES SHELL- BERRE 42, RUE WASHINGTON PARIS (8 e )

20 SES! ES MOUCHES, pièce charnue et polychrome, qui échappe moins cependant à un certain ton «littéraire» que les oeuvres dramatiques suivantes de Sartre, se présentent comme un document secret, un monument à double sens, l'un public, l'autre caché. Qu'un contre-sens s'y ajoute dans l'esprit du spectateur fait partie des «profits et pertes». Et puis il y a des notions simples qui rendent compte, vaille que vaille, de notions compliquées. Qu'importe que le profane ne donne pas au mot «angoisse» la même valeur que l'initié de l'existentialisme? Les mouches bourdonnent pour tout le monde. Mais d'abord pour les habitants d'argos. Insistantes, insupportables, elles représentent leurs remords et un peu plus : leurs préjugés, leurs conformismes. A Argos, Jupiter-Dieu, Egisthe-roi ont érigé le remords du meurtre d'agamemnon par Egisthe en mythe national avec rites et commémoration. Excellent moyen d'assurer l'ordre, d'occuper ses sujets et de leur faire oublier qu'ils sont libres. Devant cette liberté, dieux et rois sont impuissants, mais les hommes ne le savent pas. A Oreste, fils d'agamemnon revenu à Argos, de le découvrir. Libre, il l'est : exilé, sans souvenir, sans patrie, sans passé. Liberté du «fil d'araignée qui flotte au-dessus du sol», liberté en quelque sorte gidienne. Mais il est une autre liberté qui consiste à choisir, à «inventer» son chemin, à faire «son acte». A l'issue de la Fête du Remords, où l'assassinat d'agamemnon est, comme chaque année, simulé devant la foule en pleurs, Oreste, dégoûté des hommes qui ne savent dire «que pardon et merci», des dieux qui leur font des clins d'œil, tue, avec l'aide d'electre, le couple usurpateur Egisthe-Clytemnestre. Oreste n'est pas de tout repos. Il est de ceux qui, pour vous débarrasser des mouches, font

21 SCH WEPPES INDIAN TONIC Le "drink" du couple élégant.

22 le vide dans la maison. Oreste est le révolutionnaire. Lesté de son «lourd forfait», libre enfin, Oreste se sent enraciné dans Argos. De fait, il a sauvé Argos, car l'acte individuel engage l'humanité tout entière. Oreste est solidaire d'argos, délivrée par lui de son passé. Oreste «assume» Argos. Oreste est «responsable». Sa liberté marque la fin de Jupiter qui ne récupère que la triste Electre, type de la «mauvaise foi» selon Sartre. «Tu m'as donné la liberté, dit Oreste à Jupiter, mais elle s'est retournée contre toi. Qu'y a-t-il de moi à toi? Nous glisserons l'un contre l'autre comme deux navires. Tu es un dieu et je suis libre. Nous sommes pareillement seuls». L'orgueil a-t-il un plus beau cri? Le Dieu est mort» de Nietzche est dépassé par cette image de deux solitudes parallèles. La liberté d'oreste n'est pas celle de se rouler sur un lit de roses. Elle aboutit à la solitude, au «délaissement». Sartre l'a comparée à la liberté du «prisonnier dans son cachot». P.H. Simon la dit «insoutenable aux forces réelles de l'homme». Oreste s'éloigne d'argos dont il pourrait être le roi, entraînant avec lui les mouches comme le joueur de flûte entraîna les rats. Les Erynnies s'élancent en hurlant derrière lui. Leur colère va gronder dans le sillage d'oreste. Dénouement d'une incontestable beauté tragique. Où va Oreste-Sartre que l'angoisse accompagne? Il a répondu à Electre : «Je ne sais pas. Vers Oreste...». L'homme de Sartre ne peut aller que vers soi. Marche courageuse vers un dépassement? Cheminement courageux aussi cet amer existentialisme ne manque en aucun cas de courage mais sans fin et sans illumination? Nul ne peut répondre tant que Sartre, qui prépare une volumineuse Morale, n'a pas dit son dernier mot. Les grandes pièces débouchent sur l'inconnu. Les fortes philosophies aussi peut-être? On ne s'étonnera pas de trouver, dans quelques jours, ces interrogations liées, à Fourvière, au mystère de la nuit et des pierres. Suzanne MICHET.

23 . O. C. O. D. E. ÉTABLISSEMENT FINANCIER Financement de vente à crédit de vélomoteurs, motocyclettes et scooters LYON 52, RUE DE LA RÉPUBLIQUE GA

24 Pour vos yeux. EMARD OPTICIEN - LUNETIER PRÉCISION Q U A L I T É 5, RUE DE LA RÉPUBLIQUE LYON

25 C AMBET CÉRAMISTE-VERRIER 11-13, RUE DE LA CHARITÉ MEMBRES DE COMMERCE & QUALITÉ FOURRURES 21, PLACE BELLECOUR JOANNARD

26

27 OPTIQUE - PHOTO CINÉMA 4, RUE PRÉSIDENT-CARNOT, LYON

28 VII me FESTIVAL DE LYON - CHARBONNIÈRES THÉÂTRE ROMAIN DE FOURVIÈRE JUIN 1955

29 LES ARRANGEMENTS FLORAUX DU FESTIVAL sont réalisés par PERRAUD ET FILS 22, PLACE DES TERREAUX ET 7, AVENUE JEAN-JAURÈS LYON

30 avec par ordre alphabétique JEAN BABILÉE COLETTE MARCHAND MILORAD MISCOVITCH SERGE PERRAULT CLAIRE SOMBERT ORCHESTRE DU FESTIVAL DIRIGÉ PAR JACQUES BAZIRE

31 SOCIÉTÉ DES PÉTROLES SHELL -BERRE 42, RUE WASHINGTON PARIS (8 e )

32 PROGRAMME Musique de Raffaello de Banfield LE COMBAT - Chorégraphie de William Dollar Colette Marchand Milorad Miscovitch Le grand poète italien, le Tasse, avait célébré dans «Jérusalem délivrée» les amours de Tancrède et Clorinde. Tancrède doit combattre sa bien-aimée, car la religion les sépare. Déguisée en guerrier, Clorinde livre la bataille à Tancrède et c'est seulement lorsqu'elle est mortellement blessée, qu'il découvre que le guerrier inconnu est Clorinde. VARIATION Musique de Franco Mannino Jean Babilée Cette variation est tirée d'un ballet que Léonide Massine avait composé à la Scala de Milan pour Jean Babilée en 1954.

33 . O. C. O. D. E. ÉTABLISSEMENT FINANCIER Financement de vente à crédit de vélomoteurs, motocyclettes et scooters LYON 52, RUE DE LA RÉPUBLIQUE GA

34 LA PERI Musique de Paul Dukas - Chorégraphie de Colette Marchand et Serge Perrault Colette Marchand Il advint qu'à la fin des jours de sa jeunesse, les Mages ayant observé que son astre pâlissait, Iskender parcourut l'iran, cherchant la fleur d'immortalité. Le soleil séjourna trois fois dans ses douze demeures sans qu'il la trouvât, jusqu'à ce qu'il parvint enfin aux extrémités de la Terre, au point où elle ne fait plus qu'un avec la mer et les nuages. Et là, sur les degrés qui conduisent aux parvis d'ormuzd, une Péri était étendue, dormant dans sa robe de pierreries. Une étoile scintillait au-dessus de sa tête, son luth reposait sur son sein et dans sa main la Fleur brillait. Et c'était un lotus pareil à l'émeraude, ondoyant comme la mer au soleil du matin. Iskender se pencha sans bruit vers la dormeuse et, sans l'éveiller, lui ravit la Fleur. Qui devint soudain, entre ses doigts, comme le ciel de midi sur les forêts du Ghilan. Mais la Péri, ouvrant les yeux, frappa ses mains l'une contre l'autre et poussa un grand cri. Car elle ne pouvait, à présent, remonter vers la lumière d'ormuzd. Cependant Iskender, la considérant, admira son visage qui surpassait en délices celui même de Gurdaferrid. Et il la convoita dans son cœur. De sorte que la Péri connut la pensée du Roi ; car dans la droite d'iskender, le lotus s'empourpra et devint comme la face du désir. Ainsi, la servante des Purs sut que cette fleur de Vie ne lui était pas destinée. Et pour la ressaisir s'élança, légère comme l'abeille. Pendant que le Seigneur Invincible éloignait d'elle le Lotus, partagé entre sa soif d'immortalité et la délectation de ses yeux. Mais la Péri dansa la danse des Péris. S'approchant toujours davantage, jusqu'à ce que son visage touchât le visage d'iskender. Et qu'à la fin il lui rendit la Fleur sans regret. Alors le lotus sembla de neige et d'or comme la cime de l'elbourz au soleil du soir. Puis la forme de la Péri parut se fondre dans la lumière émanée du calice et bientôt plus rien n'en fut visible, si ce n'est une main, élevant la fleur de flamme, qui s'effaçait dans la région supérieure. Iskender la vit disparaître. Et comprenant que par là, lui était signifiée sa fin prochaine, Il sentit l'ombre l'entourer. Perrault

35 PRÉLUDE A L'APRÈS-MIDI D'UN FAUNE Musique de Claude Debussy - Chorégraphie de Vaslav Nijinsky Claire Sombert Milorad Miscovitch Un faune s'enivre par une chaude après-midi, une nymphe passe, le faune lui dérobe son écharpe et avec elle assouvit son désir. La chorégraphie a été reproduite par Madame Nydia Sokolova, exactement d'après celle de V. Nijinsky avec lequel elle l'avait dansé. Les costumes sont la reproduction exacte de ceux que Léon Bakst avait dessinés pour la création chez Diaghilev. Musique de Jean Michel Damase DIVERTIMENTO - Chorégraphie de Jean Babilée Claire Sombert Jean Babilée ROMÉO ET JULIETTE Musique de Tchaikovsky - Chorégraphie de Serge Lifar Colette Marchand Serge Perrault Le pas de deux créé par Serge Lifar en 1947 pour Serge Perrault et Colette Marchand raconte les célèbres amours des Amants de Vérone depuis leur rencontre jusqu'à leur résurrection en passant par les différents épisodes de leur histoire : le duel, le balcon, la mort.

36 Un magasin dans le centre Un local commercial bien placé SE TROUVENT AU CABINET "LYON OMNIUM" 12, RUE MULET, LYON. ALLO! BU Le spécialiste à Lyon des ventes et achats de tous locaux commerciaux et industriels Entre vendeur et acquéreur il n'est meilleur ambassadeur que "LYON OMNIUM"

37 C AMBET CÉRAMISTE-VERRIER 11-13, RUE DE LA CHARITÉ MEMBRES DE COMMERCE & QUALITÉ FOURRURES 21, PLACE BELLECOUR JOANNARD

38 Le programme de cette soirée se déroulera dans l'ordre suivant : LA PERI VARIATION LE COMBAT DIVERTIMENTO PRELUDE A L'APRES-MIDI D'UN FAUNE ROMEO ET JULIETTE

39 ancienne chapelle du lycée ampère

40 FOIRE INTERNATIONALE DE LYON LYON, RUE MÉNESTRIER - BURDEAU PARIS, 1, BOULEVARD MALESHERBES - ANJOU 08-34

41 VIP e FESTIVAL DE LYON-CHARBONNIÈRES ANCIENNE CHAPELLE DU LYCÉE AMPÈRE JUIN 1955 THÉÂTRE ROMAIN DE FOURVIÈRE 6 JUILLET 1955

42 L'Orchestre de Chambre de la Sarre sous la direction de Karl Risîenparî enregistre pour LES DISCOPHILES FRANÇAIS Demandez le catalogue chez votre disquaire LE GRAMOPHONE BÉAL DISFO TÉLÉ-GLOBE 5, rue de l'hôtel-de-ville 15, rue de la République 87, rue de la République 9, rue Président-Carnot ALSATIA COLLOMB ROLLET 3, place Antonin-Poncet 59-61, passage de l'argue 86, rue de Marseille

43 ORCHESTRE DE CHAMBRE DE LA SARRE sous la direction de KARL RISTENPART SOLISTES J.-P. RAMPAL et P. PIERLOT Lundi 27 juin 1955 SOIRÉE MOZART SERENADE N» Les Sérénades, Divertissements et Cassations forment un ensemble nombreux dans l'œuvre du maître de Salzbourg. Qu'on ne se hâte pas de sous-estimer ces œuvres : même quand il enlevait d'une plume habile des pages destinées avant tout au plaisir de quelque noble compagnie, Mozart savait y laisser les traces précieuses de son génie. Si la Petite Musique de Nuit en demeure le plus éclatant témoignage, la seconde Sérénade en ré n'est pas moins digne d'intérêt. 4 EN RE (K 203) Elle date de 1774, c'est-à-dire du temps où Mozart exerçait les fonctions de directeur de la musique à la Cour archiépiscopale de Salzbourg. Ecrite pour petit orchestre, elle associe ou oppose les timbres des cordes et ceux de la petite harmonie à laquelle deux trompettes ajoutent l'éclat. Comme dans la future sérénade Ha[[ner, dont l'orchestre a la même composition, le violon principal intervient volontiers en soliste. C'est à l'intention d'un amateur hollandais que fut écrit, en 1778, ce concerto, ainsi que celui en ré et trois quatuors, toutes œuvres où la flûte tient un rôle éminent. Ici l'harmonie du tutti est réduite aux seuls cors et hautbois. Trois mouvements : Allegro CONCERT POUR FLUTE EN SOL (K 313) SYMPHONIE EN LA (K 201) maestoso, Adagio et Rondeau. Le morceau central domine par l'étendue qui lui est accordée mais surtout par la poésie dont chaque séquence renouvelle l'inspiration ; Mozart y a réduit le groupe des bois à deux flûtes, laissant au soliste le soin de mener le jeu. Contemporaine de la Sérénade en ré (K 203), la Symphonie Salzbourgeoise en la enferme un univers de beauté dans le cadre restreint d'un orchestre de chambre (quatuor, deux hautbois, deux cors). L'Allégro moderato initial donne le pas au quatuor qui expose les idées fondamentales avec une insouciance toute juvénile. Suit un Andante en forme de sérénade où cors et hautbois dialoguent sur un arrière-plan de cordes en sourdine. Le contraste est d'autant plus net qu'apporte le troisième mouvement, un Menuet, par la franchise du rythme et la couleur des timbres. Enfin YAllegro con spirito mêle la grâce émue à la légèreté d'un discours où pétille l'esprit inventif d'un adolescent de dixhuit ans, déjà maître de son métier.

44 ELECTROPHONE RADIO - DISQUES TÉLÉVISION PATHÉ MARCONI Agent officiel 13, RUE DE LA RÉPUBLIQUE, 15 LYON 26, AVENUE DE L'OPÉRA, 26 PARIS

45 Mardi 28 juin 1955 CONCERTO POUR VIOLON ET HAUTBOIS EN RE MINEUR Jean-Sébastien BACH Sans qu'on puisse l'affirmer, ce concerto semble dater du séjour fécond que Bach fit à la cour de la principauté saxonne d'anstalt. La part essentielle qu'il y fait à deux instruments solistes l'apparente en effet aux Six Brandebourgeois, écrits comme on le sait pour l'orchestre de Coethen. Les trois mouvements opposent les répliques du tutti aux interventions, isolées ou concertantes, du violon et du hautbois, avec le même souci de variété dans l'équilibre qu'on admire dans chaque numéro de la célèbre série. Et la gravité allemande s'accorde ici à l'harmonieuse symétrie des grands modèles italiens. DEUX CONCERTS POUR FLUTE ET ORCHESTRE Antonio VIVALDI La brève carrière d'un maître disparu dans sa vingt-sixième année n'en a pas moins été prodigieuse en œuvres de qualité. Malheureusement plus d'une reste d'attribution douteuse. Tels sont les six concertos pour orchestre de chambre et clavecin dont seul le style autorise le musicographe à les inscrire au catalogue du maître de Pouzzoles. CONCERTO EN SOL G.-B. PERGOLÈSE ( ) Le maître vénitien a réuni dans son Opus X les six concerts pour flûte que selon l'opinion de M. Marc Pincherle il composa vers Le Concerto en sol mineur est intitulé La Notte ; la sérénité du Largo par où débute l'œuvre justifie à l'évidence cette appellation. Le Presto qui lui fait suite (Fantasmi) délie les caprices d'une imagination qu'enivre l'ombre ; les effets presque théâtraux y abondent, que soulignent les trémolos du quatuor, chers à l'auteur des Saisons. Un second Vif reparaîtra après un bref épisode d'accalmie. C'est ensuite l'étonnante rêverie (// sonno) où la cantilène du soliste plane impalpable sur l'harmonie voilée d'un mystérieux quatuor. Mais peu à peu la scène nocturne va s'irradier des premiers rayons de l'aube qui nimbent de gloire Y Allegro final. Dans le Cardinello, le musicien a tenté la transposition musicale du ramage de l'oiseau, et y est admirablement parvenu. Le Concert en ré majeur oppose à une Sicilienne cantabile, centre de la pièce, chant ineffable de la joie paisible, les roulades, guirlandes de perles, trilles étincelants, amoureux babillages, des deux Allégros qui convoquent à l'envi toutes les ressources de la flûte. En particulier le numéro deux, en sol majeur, entraîne la conviction. La facilité mélodique, l'ingénieux emploi qui est fait des timbres purs, la vivacité des rythmes reflètent le visage pensif et charmant de celui qui écrivit avec le même bonheur la Messe en ré, le Stabat Mater et la Serva padrona. CONCERT POUR HAUTBOIS EN UT MINEUR Domenico CIMAROSA ( ) Si nul doute ne subsiste sur la paternité du texte, la forme sous laquelle on le présente ne doit rien au compositeur napolitain. Ce prétendu concerto est l'œuvre d'un musicien anglais contemporain, A. Benjamin, qui a réuni divers extraits des sonates pour clavier de Cimarosa et en a constitué un ouvrage pour petit orchestre avec hautbois principal. Au demeurant, le montage est si adroit qu'on l'oublie pour ne plus admirer que la vivacité et la grâce d'un orchestre en belle humeur. Quatre sonates ont contribué à édifier les mouvements : Introduction tente. Allegro, Sicilienne, Allegro giusto. CONCERTO EN SOL MINEUR HAENDEL A. G. Des six concerts avec hautbois dus à Haendel, celui en sol mineur connaît la faveur des solistes ; mais il en existe une transcription non moins célèbre pour violoncelle et piano. Cinq mouvements : Largo affetuoso. Allegro ma non troppo. Musette, Allegro, Allegro molto.

46 Les Artistes du Festival ont choisi le Restaurant Nandron 26, QUAI JEAN-MOULIN - LYON

47 Mercredi 6 juillet 1955 ORCHESTRE DE L'ASSOCIATION PHILHARMONIQUE DE LYON sous la direction de ANDRÉ CLUYTENS SYMPHONIE RHENANE (1850) Robert SCHUMANN Cette Troisième Symphonie est en réalité la dernière des quatre grandes compositions instrumentales de Schumann. Il était alors directeur de la musique à Dusseldorf ; les fêtes données à Cologne à l'occasion de l'élévation au cardinalat de l'archevêque titulaire lui inspirèrent ce magistral poème où revivent le visage et l'âme du pays rhénan. Par-delà la succession traditionnelle des mouvements de la sonate pour orchestre, il faut en l'écoutant imaginer une suite de tableaux dont chacun transpose l'émoi que suscite au cœur du musicien-poète un paysage, une scène populaire, une cérémonie solennelle. \J Allegro, solidement bâti sur les deux thèmes obligés, a le pittoresque et le coloris d'un dimanche printanier où la joie des hommes répond à la splendeur d'une nature ensoleillée. Le Scherzo rythme un «lândler» villageois dont la mélodie, tour à tour rude et attendrie, garde une saveur de terroir. Construit en forme de lied, ÏAndantino intercale une idylle naïve, entre deux épisodes descriptifs. On imagine un couple d'amoureux cheminant lentement à l'écart de la foule pour échanger des serments à mi-voix, le regard perdu vers un rêve sans fin. h'andante «dans le style d'accompagnement d'une solennité» transporte brusquement l'auditeur dans la nef de la cathédrale de Cologne. Les voix de l'orgue, figurées par les trombones, roulent sous les hautes voûtes, ponctuées du battement assourdi des cloches. L'âme mystique s'élargit aux dimensions de la psalmodie que chantent les violoncelles. Cette majesté est à la fois chargée d'idéal et de mélancolie. Mais Y Allegro final ramène à flots la vie et la lumière. On dirait que le musicien, le cœur tout empli des chants sacrés, s'élance gaiement à travers la place et se met à fredonner avec malice le thème de l'andante. De nouveau tout est joie et soleil.

48 LE TRICORNE Manuel de FALLA Le Tricorne est tiré d'une nouvelle de P.-A. Alarcon. Il met en scène la piteuse déconvenue d'un Corregidor, podagre et contrefait, qui s'avise de conquérir une sémillante meunière. Après mille coquetteries destinées à taquiner un mari qu'elle aime profondément, celle-ci saura confondre le barbon qui finit par s'effondrer sous la risée des villageois. En 1925, Falla tira trois épisodes de la partition écrite six ans plua tôt et en composa une suite destinée au concert. L Les voisins viennent au moulin fêter la nuit de la Saint-Jean. Une simple mélodie, assise sur un rythme souple, circule aux divers timbres de l'harmonie. IL La Danse du Meunier est un bref divertissement que scande le piétinement rageur du mari jaloux. III. La Danse finale délivre l'allégresse générale encore bien proche â'espana pour s'achever sur un rappel ironique du Corrigedor, que clament les gros cuivres. DON JUAN Richard STRAUSS Le poème symphonique fut écrit par Strauss en , d'après le drame de Nicolas Lenau. L'auteur avait vingt-trois ans. Le héros romantique «voulait embrasser toute l'âme féminine, infinie, multiforme et fascinante, voler partout où fleurissent de belles créatures et, ne fut-ce que pour un instant, conquérir chacune d'elles». Strauss paraphrase somptueusement la destinée du libertin par les transformations qu'il impose à deux thèmes antagonistes : celui de l'impétuosité du conquérant et celui de la fragilité féminine. Lutte violente où s'affrontent les puissances et les tendresses d'un orchestre manié magistralement, mais qui retombe, épuisée par sa vanité, dans le désespoir et la mort. SECONDE SUITE DE DAPHNIS ET CHLOE Maurice RAVEL En acceptant d'écrire un ballet pour la compagnie de Diaghilew, Maurice Ravel avait nettement spécifié qu'il n'entendait à aucun prix asservir sa musique aux exigences de la chorégraphie ; et pour bien marquer son intention il inscrivit en tête de sa partition : «Symphonie chorégraphique». On comprend d'autant mieux que d'amples portions de l'œuvre composée de 1909 à 1912 aient pu passer aisément du plateau à l'estrade où ils n'ont cessé depuis de poursuivre une carrière éclatante. La Seconde Suite, que l'absence des chœurs ramène plus volontiers au programme des concerts, forme un triptyque présentant successivement le Lever du ]our, une Pantomime et la Danse générale. Elle saisit l'action scénique au moment où Daphnis dort étendu devant la grotte des Nymphes. L'aube roule lentement ses ondes, sur le paysage enténébré ; les bergers arrivent et éveillent l'adolescent. Mais Chloé apparaît ; les deux amants s'étreignent. Survient le vieux pasteur Lammon qui leur explique comment le dieu Pan a sauvé Chloé en souvenir d'une nymphe qu'il a jadis aimée (c'est la pantomime). La bacchanale dansée par les bergers et les hamadryades termine la fable. Ravel a mis le meilleur de son génie dans cette évocation. On pense à quelque vaste toile de Poussin, ordonnée en lignes harmonieuses, peinte à pleine pâte et cependant animée parfois d'un frémissement panique. Les moyens somptueux et rares qu'il y met en œuvre (flûte en sol, clarinette en mi bémol) n'affectent cependant jamais la grandeur de cette fresque incomparable. Albert GRAVIER.

49

50 A. AUGIS horlogerie de précision 32, rue de la République L. CHAIZE cinéma/amateu r 4, rue de la République EMARD opticien 65, rue de la République BÉAL musique 15, rue de la République GRANDJEAN chausseur 45, rue de la République BEAUMONT joaillier 17, rue de la République HONEGGER objets d'art 6, rue PrésidentvCarnot BRUMMELL shirtmaker 50, rue de la République JOANNARD fourrures 21, place Bellecour CHEVALIER lingerie 10, rue de la République DESBROSSE tailleur 48, rue de la République CAMBET céramiste/verrier IX'13, rue de la Cbanté PERRAUD ET FILS fleurs 22, place des Terreaux et 7, avenue Jean^Jaurès WILLIAM FOUQUE coutme 57, rue de l'hôtebde'ville SCANDALE gaines, bas 7, rue de la République et 106, rue de l'hôtel'de'ville réunis sous le label de COMMERCE ET QUALITÉ mettent en commun leur expérience pour mieux vous servir. Vous êtes assurés de trouver dans leurs magasins des articles sélectionnés. Réservez^leur vos achats.

51 i.raeel théâtre romain de fa urvtere

52 C AMBET CÉRAMISTE-VERRIER 11-13, RUE DE LA CHARITÉ MEMBRES DE COMMERCE & QUALITÉ FOURRURES 21, PLACE BELLECOUR JOANNARD

53 VIP" FESTIVAL DE LYON - CHARBONNIÈRES THÉÂTRE ROMAIN DE FOURVIÈRE 30 JUIN - 1 er JUILLET 1955

54 LE LYONNAIS CAPITAL UN MILLIARD - RÉSERVES UN MILLIARD met à votre disposition A LYON SON SIÈGE SOCIAL SES 16 BUREAUX PERMANENTS SES 26 BUREAUX EXTÉRIEURS SON SERVICE ÉTRANGER Son équipement technique le plus moderne de GRAND ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT Ses services d'exploitation décentralisés de GRANDE BANQUE RÉGIONALE

55 TRICENTENAIRE DE MOLIÈRE A LYON LE SICILIEN ou L'AMOUR PEINTRE LES FOURBERIES DE SCAPIN MISE EN SCÈNE CHARLES GANTILLON ASSISTANT METTEUR EN SCÈNE JACQUES BARRAL ARRANGEMENTS DÉCORATIFS ET COSTUMES DE GEORGES WAKHEVITCH

56 o u m o -i u o «a H» J «I 2 O M H ni 2 PS H H M J 4 O H PAULILAM BERT u «H O 2 BS P O o. H 2 U O B! J & W H H O & M «m H n «2 u S u H es n o. o. 2 u S u O 2»! OJ U o l/î u J se!= H 52, RUE DE LA REPUBLIQUE ET 17, RUE DES ARCHERS

57 DISTRIBUTION par ordre alphabétique LE SICILIEN Georges DARRY Jean DESAILLY Françoise GOLÉA Jean POMMIER Simone VALÈRE Robert CHAZOT AMBLARD, BRUNOT et MOREAU DON PEDRE HALI ZAIDE ADRASTE ISIDORE Un Sénateur Les musiciens LES FOURBERIES DE SCAPIN Georges DARRY GERONTE Jean DESAILLY OCTAVE Jacques ERWIN ARGANTE Jean-Pierre GRANVAL SCAPIN Françoise GOLÉA HYACINTHE Jean JUILLARD SYLVESTRE Françoise LEDOUX NÉRINE Jean POMMIER LÉANDRE Simone VALÈRE ZERBINETTE Robert CHAZOT CARLE ARCHIMBAUD, GAUTHIER, GOINE et MARIGNY Les sbires Les élèves du Conservatoire Napolitains et Napolitaines sous la direction de Janine BERDIN

58 J O Uî W 3&, Pâtissier - Traiteur 47, RUE DE LA BOURSE ET 43, RUE VICTOR-HUGO LYON Consultez-le, pour vos soirées, buffets, diners.

59 AIRS D'ÉPOQUE JOUÉS A LA GUITARE par M. ALIQUÈS et M. PUERTOLAS COSTUMES RÉALISÉS PAR M me GROMTSEFF et CLOTILDE CHEVALIER DÉCORS EXÉCUTÉS PAR PIERRE DELAGE PERRUQUES de la Maison CHAPLAIN et de la Maison COLIN Éclairages réalisés en collaboration avec les services techniques de la ville sous la direction de MARCEL Chef électricien BOYER PABIOU RÉGIE GÉNÉRALE ASSURÉE PAR JOSEPH DEMEURE

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

Repères historiques MUSIQUE ET VARIATION. Objectifs. Léonard de Vinci W.A.Mozart G.Bizet

Repères historiques MUSIQUE ET VARIATION. Objectifs. Léonard de Vinci W.A.Mozart G.Bizet MUSIQUE ET VARIATION Objectifs A être auditeur, interprète et créateur. A décrire, identifier et caractériser les éléments constitutifs du phénomène musical. A écouter sa production pour la corriger et

Plus en détail

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses!

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses! LE SPECTACLE Dolores Dulce, une vieille dame venue d'un pays lointain d'amérique latine, Cuba, parcourt le monde avec son chariot porteur de friandises et d'histoires. Au passage, elle partage son univers

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Bruno PAULY Guitare et piano Spectacle «traces» Myspace yiddishka.htm Création

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille L Illusion comique De Corneille L œuvre à l examen oral Par Alain Migé Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille PREMIÈRE QUESTION : L ÊTRE ET LE PARAÎTRE Le titre même de L illusion

Plus en détail

La Princesse et le Plombier

La Princesse et le Plombier La Compagnie Antre-Nous présente La Princesse et le Plombier (un spectacle pour enfants à partir de 3 ans) Une comédie sur la tolérance, l amour et les contes de fée... Dans un pays de la taille d un petit

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

6000 hors taxe + transport, repas, hébergement (si province) pour 13 personnes

6000 hors taxe + transport, repas, hébergement (si province) pour 13 personnes L Italienne à Alger Opéra de Gioacchino Rossini et livret d'angelo Anneli L Opéra De Quartier Le chef d œuvre de Rossini en "opéra de poche» pour 10 chanteurs et 3 musiciens. Nous proposons une forme légère

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3 Didier Louchet CPEM Les textes officiels L éducation musicale s appuie sur des pratiques concernant la voix et l écoute : jeux vocaux,

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Sommaire DITES-MOI UN PEU

Sommaire DITES-MOI UN PEU 168 Sommaire L amour....................................page 5 Les superstitions...............................page 13 La gastronomie...............................page 23 L argent....................................page

Plus en détail

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style Séance 1 - Classe de 1 ère Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style I) Rappel définition d une figure de style A) Définition d une figure de style. - Le langage

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Île de créations 2016 Règlement du concours

Île de créations 2016 Règlement du concours Île de créations 2016 Règlement du concours Préambule La présence de la création musicale contemporaine est une ligne directrice permanente dans l activité de l Orchestre national d Île-de-France. Il développe

Plus en détail

Les étapes traditionnelles de la réalisation d un opéra

Les étapes traditionnelles de la réalisation d un opéra Les étapes traditionnelles de la réalisation d un opéra Dossier pédagogique Département jeune public En deux mots Combien de temps faut-il pour monter un opéra? Quels types de métiers interviennent lors

Plus en détail

Histoire des arts. sujet : les mythes célèbres dans la peinture le mythe de Narcisse. 1) Présentation du mythe de Narcisse

Histoire des arts. sujet : les mythes célèbres dans la peinture le mythe de Narcisse. 1) Présentation du mythe de Narcisse Histoire des arts sujet : les mythes célèbres dans la peinture le mythe de Narcisse 1) Présentation du mythe de Narcisse Narcisse, trop imbu de lui-même, ne voit pas l'amour que lui portent les nymphes

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

EN 2015, CRÉEZ L ÉVÉNEMENT

EN 2015, CRÉEZ L ÉVÉNEMENT EN 2015, CRÉEZ L ÉVÉNEMENT La Philharmonie de Paris vue du parc de la Villette Philharmonie de Paris - Ateliers Jean Nouvel - Jean Nouvel LA PHILHARMONIE DE PARIS UN PROJET FÉDÉRATEUR L année 2015 sera

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

Si c était une machine, ce serait un ordinateur génial pour voyager dans le temps et vers les autres continents.

Si c était une machine, ce serait un ordinateur génial pour voyager dans le temps et vers les autres continents. En classe, nous avons imaginé à quoi ressemblerait l école qui nous apprendrait à grandir heureux. Nous avons joué à «si c était» et improvisé, par ce jeu oral, autour du thème de l école de nos rêves

Plus en détail

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Les contes du mercredi Pour cette nouvelle saison le Centre Animation Soupetard propose GRATUITEMENT pour les tout- petits

Plus en détail

DOSSIERS D INSCRIPTION AUX AUDITIONS DE RECRUTEMENT DU CHŒUR DE L ORCHESTRE DE PARIS

DOSSIERS D INSCRIPTION AUX AUDITIONS DE RECRUTEMENT DU CHŒUR DE L ORCHESTRE DE PARIS DOSSIERS D INSCRIPTION AUX AUDITIONS DE RECRUTEMENT DU CHŒUR DE L ORCHESTRE DE PARIS Chœur d enfants pp. 2-3 Chœur d adultes pp. 4-10 1 Chœur d enfants de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Schéma d'orientation pédagogique de la musique avril 2008 FICHE PÉDAGOGIQUE A3 LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Sommaire Introduction I Différents profils d élèves pour différentes situations

Plus en détail

J'aime les fossettes qui creusent votre joue et aussi les petites imperfections autour de votre bouche Je me sens bien en votre compagnie

J'aime les fossettes qui creusent votre joue et aussi les petites imperfections autour de votre bouche Je me sens bien en votre compagnie Je suis contente de vous voir ici Vous êtes beaux Vous me faîtes du bien Vous avez la FORCE vous êtes distingué Vous m accueillez avec bienveillance Vous êtes souriants Votre présence est merveilleuse

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

Chœur de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935 Paris Cedex 19

Chœur de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935 Paris Cedex 19 Chœur de l Orchestre de Paris 191 boulevard Sérurier, 75935 Paris Cedex 19 Téléphone : 01-56-35-12-15 Mail : chœur@orchestredeparis.com Merci de vous intéresser à nos activités! Le Chœur d adultes de l

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

AGNÈS BIHL, Elle et lui (2 14)

AGNÈS BIHL, Elle et lui (2 14) (2 14) PAROLES {Refrain :} Elle et lui, c est le jour et la nuit C est le sucre et le sel, lui et elle Il est fromage elle est dessert 1 Il est sauvage elle est solaire Il est poker elle est tarot Il est

Plus en détail

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre»

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» «Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» Cet exposé vous est présenté par Liliane Gordos,Stéphanie Natalis, Bernadette

Plus en détail

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi NOUVEAUTÉ Entretien Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi Younil, L œil du chacal. Alger : Éditions Barzakh, 2000. Nous avons rencontré à Alger, où elle est née en 1965, où elle est allée à l

Plus en détail

Programme automne 2012

Programme automne 2012 Commission Culturelle et des Loisirs d Orbe Programme automne 2012 Théâtre l Conte l Mime l Musique l Humour Samedi 24 août Soirée haïtienne: dîner - concert Casino d Orbe, dès 19h Avec le groupe Sa-Kai

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé Petite forme avec une Viole de Gambe Jeune Public Pièces musicales contées La Bataille Le roi Louis XIV Sainte colombe Viole : Bruno Angé Contact CADENZA Bruno Angé 09 54 73 86 66 / 06 33 17 71 64 Adresse

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux Episode 1 Il était une fois une chèvre qui avait sept jolis petits chevreaux. Un matin, elle voulut aller chercher de la nourriture pour elle et ses petits dans la pairie. Elle les rassembla tous les sept

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Histoires de pauv filles et drôles de dames

Histoires de pauv filles et drôles de dames Histoires de pauv filles et drôles de dames Les Dieselles Comédie LES DIESELLES Né en 2006 de la rencontre de deux comédiennes autour de la découverte de textes d auteurs contemporains, le duo professionnel

Plus en détail

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule-

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- J vard Chanzy; vers midi, quelques grands personnages pleins de recueillemeiit, le procureur Lanata, le président

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Georges BORGEAUD La cathédrale de Magdebourg possède un S. Maurice noir Dans Echos de Saint-Maurice, 1966, tome 64, p. 18-22 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Souvenir

Plus en détail

écriture composition, arrangement, orchestration

écriture composition, arrangement, orchestration écriture composition, arrangement, orchestration objectifs Le CNSMD de Lyon est un lieu de formation pour les jeunes artistes se destinant aux métiers référencés de la musique et de la danse. En ce qui

Plus en détail

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble A MORTAGNE-SUR-SÈVRE (85 - VENDÉE) AUTOUR DE TROIS PEINTRES CONTEMPORAINS AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble des classes des écoles maternelle et primaire qui est concerné par la création artistique.

Plus en détail

Compétences souhaitées à la fin des trois cycles de l enseignement spécialisé (musique)

Compétences souhaitées à la fin des trois cycles de l enseignement spécialisé (musique) Compétences souhaitées à la fin des trois cycles de l enseignement spécialisé (musique) Ipmc Institut de pédagogie musicale et chorégraphique Avril 1993 1 Avant-propos 1. Ce texte a été rédigé tout d abord

Plus en détail

NOTE D INTENTION EXTRAIT DE PRESSE

NOTE D INTENTION EXTRAIT DE PRESSE NOTE D INTENTION L'idée de ce spectacle hors du commun, par sa forme de pseudo- conférence d'abord, par son sujet ensuite, est né de la rencontre entre Peggy D'Argenson, galeriste, critique d'art, qui

Plus en détail

Hugues REINER. Chef d Orchestre. Musical Team Building

Hugues REINER. Chef d Orchestre. Musical Team Building Hugues REINER Chef d Orchestre 3 Propositions à choisir pour vos séminaires. Après les succès extraordinaires régulièrement obtenus dans les entreprises suivantes Musical Team Building Nous avons pensé

Plus en détail

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Je me souviens de la naissance de mes enfants Je me souviens des bons moments Je me souviens aussi des mauvais Je me souviens de la solitude Je me souviens

Plus en détail

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon Dispositifs d actions proposés en 2014-2015 L action choisie dans les dispositifs d actions proposés par l opéra, est développée

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

La danse contemporaine à la maternelle

La danse contemporaine à la maternelle La danse contemporaine à la maternelle «Quand une image présente ne nous fait pas penser à des milliers d images absentes, il n y a pas d imagination» G.Bachelard Danse et Arts visuels-a partir de Matisse-Ecole

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!»

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Musette s est lassée. Sous son plancher, «cric, crac, croc», Des enfants grignotent, gigotent et se font des croques. Alors un matin, elle

Plus en détail

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef Il n'y a rien de plus beau qu'une clef (tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre) Spectacle de contes, à partir de 12 ans. Durée 1h Synopsis Deux conteuses Une panne de voiture Un petit village vendéen

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Direction de la Programmation

Direction de la Programmation Direction de la Programmation CONDITIONS DE LOCATION ET RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SAISON 2013-2014 Loyer de base par représentation plus Loyer variable (% sur les billets vendus) Salle Wilfrid-Pelletier

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire Mythes et musique. Quelques éléments de compréhension Cette séquence intervient en fin d année scolaire et permet une transversalité avec les cours d histoire et de français. Elle revient sur deux mythes

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

Les moments parfaits méritent le cadre

Les moments parfaits méritent le cadre Les moments parfaits méritent le cadre Riviera Maya, Mexique Karisma Hotels and Resorts propose une expérience Gourmet Inclusive cinq étoiles. Vous serez choyés grâce à d extraordinaires aménagements et

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Venez à moi vous qui peinez..., je vous procurerai le repos. Dimanche dernier, dimanche des «Pâques closes», Robert nous a

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

J'aime pas du tout comment tu chantes

J'aime pas du tout comment tu chantes Lulu Berlue Duo J'aime pas du tout comment tu chantes Contact pour ce spectacle Lucie Prod'homme luluberlueduo@yahoo.fr http://www.luluberlue.eu/ L'équipe artistique Lucie Prod'homme : Paroles, textes

Plus en détail

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 5 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images cidessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de

Plus en détail

«L Homme est un animal mobile»

«L Homme est un animal mobile» présente : «L Homme est un animal mobile» - création 2015 - www.lamenagerie.com Durant trois jours et trois nuits, sur une place et dans les rues adjacentes, des hommes en noirs, peintres, affichistes,

Plus en détail

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE LA GARENNE-COLOMBES PROGRAMME PÉDAGOGIQUE - Département Piano -

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE LA GARENNE-COLOMBES PROGRAMME PÉDAGOGIQUE - Département Piano - CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE LA GARENNE-COLOMBES PROGRAMME PÉDAGOGIQUE - Département Piano - Initiation : pour les enfants âgés entre 5 et 7 ans. Cycle I (C1) : l apprentissage : Débutant 1, Débutant 2,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent

DOSSIER DE PRESSE. PENTA Editions Des livres qui résonnent DOSSIER DE PRESSE En couverture : Ludwig van Beethoven, impression couleur d après une peinture de Johann Baptist Reiter Beethoven-Haus Bonn Partie de violon de quatuor à cordes op. 135 de Ludwig van Beethoven,

Plus en détail

Dossier de presse. Les Créatures

Dossier de presse. Les Créatures Dossier de presse Les Créatures Spectacle hommage à Félix Leclerc Par Hélène MAURICE, Isabelle BAZIN et Marie MAZILLE www.facebook.com/mauricehelenemusic MAJ Mars 2012 1 Une œuvre qui résiste à l épreuve

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication LES OUBLIÉS DU MÊME AUTEUR DIT-IL, 1987 K. 622, 1989 L AIR, 1991 DRING, 1992 LES FLEURS, 1993 BE-BOP, 1995 ( double, n o 18) L INCIDENT, 1996 LES ÉVADÉS, 1997 LA PASSION DE MARTIN FISSEL-BRANDT, 1998 NUAGE

Plus en détail

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle commence sa crise d éternuements, il faut que je m arrache.

Plus en détail

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT

Expositions. Jusqu au jeudi 15. A partir du mardi 20 Duo d Images, photographies de Christian LE SAINT Expositions Jusqu au lundi 12, A partir de 17h La Magie de Noël SAINT-PAIR-SUR-MER, Eglise La neige, les congères et les stalactites vous plongeront dans l univers d un décor montagnard pour un Noël féérique

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches.

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches. Oui, mais c'est l œuvre de quelqu'un d'autre 1 «On parle souvent des cinéastes qui, à Hollywood, déforment l œuvre originale. Mon intention est de ne jamais faire cela»¹ «la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation

Plus en détail

Thierry Romanens & Marc Aymon

Thierry Romanens & Marc Aymon DR Fabian Sbarro Thierry Romanens & Marc Aymon chanson romande coplateau spécial Saint Valentin lu 14 février 20h30 grande salle Dossier de presse Théâtre du Passage Saison 2010-2011 Chargé de communication:

Plus en détail

Scènes du Répertoire

Scènes du Répertoire Ateliers artistiques de la Francophonie 2015 - Dinard du 24 au 29 août 2015 au Château Hébert Comédienne intervenante : Marie Frémont productions du dauphin Scènes du répertoire Ce stage sera l occasion

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

L AMOUR PASSION par SONIA

L AMOUR PASSION par SONIA L AMOUR PASSION par SONIA Choix du public GAGNANTE Un soir d automne, à la Luna, je t ai rencontrée, Tu es apparue devant moi comme une belle déesse Mon cœur tout d un coup s est emballé Te regarder, t

Plus en détail