H E L L S K I T C H E N H E L L S K I T C H E N NUMÉRO 4 NUMÉRO 4

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "H E L L S K I T C H E N H E L L S K I T C H E N NUMÉRO 4 NUMÉRO 4"

Transcription

1

2 H E L L S K I T C H E N NUMÉRO 4 H E L L S K I T C H E N NUMÉRO 4 Un jeu de mots, c est souvent lourd. Ou parfois, le chemin le plus court. Pariphéries. Tel est le thème de ce numéro. Pour éviter aussi d employer n importe comment le mot ghetto, comme nous le rappelle Laurent Mucchielli dans notre interview à propos des bandes de jeunes. Les mots sont importants. Requins, par exemple. Rien n est anodin. Surtout pas un jeu de mots. Alors oui, on se pose plein de questions, on se cherche, on tourne en boucle, et parfois, on croit se trouver. Ce quatrième numéro est en tout cas une façon de boucler une boucle. Une façon d avancer par cercles concentriques, en élargissant le cercle de nos préoccupations. Et de tourner une page. Tout en revenant aux sources aussi, puisque ce Hell s Kitchen #4 contient des sujets dont on parlait entre nous avant même de sortir le #1. Boucle, encore. Il nous en a donc fallu du temps pour y arriver, encore plus que d habitude. Mais on a pris le temps qu il faut, pour parler de ces sujets comme il faut. Avec de vrais gens, qu il faut prendre le temps d écouter. Pour mieux les lire, les yeux sans ornières. Pour le plaisir des yeux aussi, et leur repos également, tel notre trou normand avec le portfolio de Dimitri Coste, déjà présent mais différemment dans le HK #3 Boucle, toujours. Boucles. Ce #4 n est pourtant pas un sampleur et ne fut pas sans pleurs. Ni sans reproches. À vous de voir. La rédaction. Directeur de la publication // Fabrice Marco Rédaction // Oldboy, Armatya, Kemar, Bus D.A. & Maquette // Bus D.A. Photo // Wilee Couverture par : Cyril Cavalié A P É R O 10 WILEEXPO 15 E N T R É E 16 ARISTOPOPULO 33 P L A T 1 34 CHINÉ CITTA 45 P L A T 2 46 REQUINS 59 S É R I E M O D E 61 CLICLI 69 P L A T 3 70 KEBAB MOBILE 71 P L A T 4 72 ARMES À L ŒIL 81 P L A T 5 82 BANDES DE JEUNES 95 T R O U N O R M A N D 96 DIMITRI COSTE 99 P.S. : Hell s Kitchen n est pas le nom d un appartement raviolis. Ce surnom est celui du quartier anciennement irlandais du westside de Manhattan ; de la 57è à la 34è rue, de la 8è Avenue à l Hudson River. Là où les gangs irlandais se sont déchaînés pendant des décades, notamment quand les Porto-Ricains ont commencé à investir le quartier. Hell s Kitchen a inspiré de nombreux polars et plusieurs films, Westside stories, Gangs of New York pour ne citer qu eux. Dans Warriors, c est le territoire des Rogues. F R O M A G E 100/101 D E S S E R T 102/105 D I G E S T I F 106 SYSTEMA 115 E D I T O M E N U 3

3

4

5

6 A P É R O A P É R O

7 1 «LA PHOTO, C EST UN SPORT DE RICHES COMBIEN DE FOIS AVONS-NOUS ENTENDU ICI, AU COURS DE RÉUNIONS DE RÉDACTION PAS TOUJOURS TRÈS SAGES, CES MOTS FLEURIS DE LA BOUCHE DE NOTRE WILEE À NOUS, D.A. PHOTO MAISON. NOTAMMENT QUAND IL S AGIT DE FAIRE LA SOMME DES BUDGETS QUE NÉCESSITE LA PRODUCTION D UNE SÉRIE MODE À L ANCIENNE PARCE QUE MONSIEUR WILEE TRAVAILLE À L ARGENTIQUE. 12 Transcription apocryphe de nos débats sans fin : allez arrête un peu, on sait bien que t es un gros fan de George Romero ou de Wes Craven mais c est un truc de mort vivant ton truc-là, tu peux pas faire comme tout le monde, et travailler au numérique? Déjà qu on n a pas une thune T aimes pas les religieux alors fais pas ton intégriste! «Je ne suis pas un intégriste de l argentique! (bordel!! en v.o. non censurée) Je ne tiens pas spécialement à rester en argentique, ou plus exactement je ne m interdis pas de shooter en numérique. J ai mes raisons. D une, c est une question de finance. Le problème du numérique c est que, dès que tu sors ton boîtier de son carton, il faut le rentabiliser le plus rapidement possible, car dès qu un nouveau boîtier va sortir, le tien ne vaudra plus rien. Acheter un boitier à 8000, et voir sa côte tombée à 1000 à peine deux ans après, c est juste tendu. Et puis je n ai pas une activité qui me permette de le rentabiliser aussi vite. Le numérique est un super support pour certains types de travaux : catalogue, photos de soirées «Et notre Wilee ne fait pas, ou plus, de photos de soirées, ni de concerts. Mais il en a fait, ça, c est sûr. On peut même y passer une soirée, le temps qu il faut pour qu il nous raconte tout, par exemple le concert des Run DMC à la Cigale quand ils ont voulu faire les malins devant une fosse remplie de lascars parisiens En quelle année? Euh, je m en rappelle plus, je commençais à m endormir, avant qu il ne me réveille d une éructation du son de sa charmante et virile voix Le pire, c est qu il en a un wagon, des comme ça : quand il est allé faire Damon Dash, lui demandant, à l encore patron de Roc-A-Fella, s il kiffait Paris alors que D.D. s était pris un pain dans sa tête gonflée comme un melon, la veille aux Halles Hop, encore un Américain qui n a pas compris Paris Hop. Hip hip hop! Wilee est hip hop, il pourrait rajouter à ses tatouages, ces 6 lettres sur son front comme un gangsta de la Mara Salvatrucha, ça dénoterait pas, à part peut-être un peu dans un studio où il shoote des mannequins anorexiques. 1-Ol kainry Photos : Wilee 13 A P É R O A P É R O

8 2 3 Eh oui, il est un peu collectionneur sur les bords : «chaque appareil et chaque objectif donne son propre grain, un rendu d image particulier. L argentique a cette particularité que ses propres défauts chimiques et physiques en font ses qualités. Pour moi la définition du numérique par rapport à l argentique, c est tout simplement la traduction en langage binaire (0 et 1) des conséquences chimiques dues à des interactions physiques de divers éléments. Je ne vais pas mentir, c est aussi et surtout cette deuxième raison qui me fera toujours pencher du côté de ce type de photographie, par rapport à mon travail et la façon dont je l aborde.» Abrège un peu, tu veux pas simplifier? Qu on ait vraiment envie de bouger nos fesses à ton expo : «je ne recadre jamais et je retouche un minimum mes images. C est une règle que je me suis donné et que j ai scrupuleusement appliqué. Même après 18 ans de métier, quand je fais mon editing, je ne choisis que celle qui me semble parfaite : cadrage, lumière, attitude, etc. C est le seul truc que je sais faire, la photo, alors je m applique! Mais comme tout le monde, il y a des jours avec, et d autres sans Pour info, dans cette expo, la seule que je vais réaliser de l époque où j étais photographe pour des magazines de musique, aucune des images exposées ne sont recadrées ou retouchées.» Ça va, ça va. On vient. Car cet ancien jeune du 94 en a fait du chemin. Au cours duquel il a rencontré pas mal de son hall of fame à lui, de Jermaine Dupri à David Banner. Tout ça en bossant pendant, allez, on va dire 15 ans pour la presse spécialisée rap. L alliance non pas de la carpe et du lapin, mais de l utile et de l agréable. Scène du métier d il y a 10 ans, une époque révolue pour de bon : Allô, Wilee? Tu veux partir en voyage de presse à L.A.? Mais c est demain, tu pars à l aube Ok? cool! Mais tu sais que c est un peu ghetto là où l on t envoie?(...) Même pas peur? Super, viens chercher tes billets alors Mais notre Wilee, il nage là-dedans comme un poisson dans l eau, dans le ghetto. Il s y sent un peu chez lui, comme un peu partout d ailleurs. Genre dans un grand hôtel parisien pour un shooting de la vénérée Aaliyah, en 15 mn chrono parce que les R.P. ça n attend pas. Et ça il sait le faire, le vite fait bien fait. Dans un palace ou dans une arrière cour crasse avec un DJ homo de Detroit, avec un nouveau boîtier chiné sur ebay 4 2-Zoxea 3-Parano Refré 4-Lino 5-Wilee himself Photos : Wilee Exposition «HIP HOP MORTALS» Du 16 au 30 Octobre Au premier étage de l Adidas Originals Store 22, av des Champs-Elysées Paris A P É R O A P É R O 15

9 1 QUAND ELIZABETH SMITH MILLER, ACTIVISTE FÉMINISTE DE LA NOUVELLE ANGLETER- RE (ETATS-UNIS) DÉCIDE EN 1851 DE FAIRE PÉTER LE CORSET, ELLE NE SE DOUTAIT PAS QU ON ALLAIT LA PRENDRE ICI COMME NOTRE POINT DE DÉPART DU SPORTSWEAR! CORSET PÉTÉ, AU SENS PROPRE COMME FIGURÉ : EXPLOSÉ LE CORSET DE L ESPRIT PURITAIN, À LA POUBELLE CE SOUS-VÊTEMENT INSTRUMENT DE TORTURE QUOTI- DIENNE. RÉVOLTE SOCIALE RÉSUMÉE À UN VÊTEMENT. LE VÊTEMENT DE SPORT. SIGNE DES TEMPS QUI BOUGENT, TEMPS REBELLES AVEC OU SANS CAUSE, JUSQU À L ATTIRAIL DES SUSNOMMÉES RACAILLES QUI A FAIT FUREUR BIEN PLUS TARD DANS NOS FRANÇAISES CONTRÉES. MICROFIBRES TEXTILES, MACROFIBRE SOCIALE. L HISTOIRE, ÇA S ÉCRIT SELON LES POINTS DE VUE, ET LE NÔTRE EST AINSI : TOUT EST POLITIQUE, JUSQU AU FIL D UNE MAILLE COTON. 16 E N T R É E E N T R É E

10 2 Elizabeth Smith Miller a inventé cette espèce de jupe pantalon (plus exactement : sorte de pantalons bouffants sous une jupe), Amelia Bloomer a propagé cette mode révolutionnaire via sa revue, révolution indifférente au qu en dira-t-on moralo religieux. Avant de se rétracter et de revenir en arrière. Mais sa volte-face un peu bizarre est venue trop tard : les jeunes femmes modernes de cette 2è partie du XIXè américain vont plébisciter ce vêtement contenant en lui une charge littéralement politique. Mais aussi quotidienne : rien de plus pratique et de beaucoup plus confortable que cette drôle de 2 en 1, qu on va finir par appeler tout simplement bloomers du nom de l apostate Amelia. Surtout quand il s agit de faire du vélo, par exemple, activité de plus en plus prisée par la jeunesse féminine et urbaine, qui a décidé de lâcher les rênes du conservatisme appliqué à l apparence extérieure pour chevaucher la petite reine. Le vélo : instrument de déplacement et de mobilité qui jouera un grand rôle plus tard et ailleurs, notamment en France au moment du Front populaire et des congés payés, dans le développement du sport et de la société de loisirs. Et dans le développement du vêtement de sport. L on va y revenir. 18 JERSEY, LE TISSU, PAS L ÎLE Si Coco Chanel est universellement connue pour son tailleur pour femmes, elle est pour nous celle qui a senti le vent de la modernité avant beaucoup. Encore plus fort que Paul Poiret qui, même s il a lui aussi clos pour de bon le règne du corset dans le champ couture, est resté depuis ses excentricités orientalisantes toujours bloqué sur la démarcation vêtement pour l intimité domestique et celui en vue des mondanités publiques. Chanel, elle, a compris dans les premières que la femme allait avoir besoin d un nouvel horizon, un ciel dégagé des obligations de la parure pour la parure, un avenir différent de la femme typiquement bourgeoise à l ancienne, placée là dans les cocktails et les dîners par son mari comme un trophée de chasse, une tête de cerf par exemple ; mignon mais selon des canons moustachus. Dès avant la première guerre mondiale, elle commence alors, en plus de porter déjà le tricot bien avant tout le monde, à étudier de près les matières qui permettraient de rendre le vêtement moins empesé et moins ampoulé, plus élastique et plus pratique, afin d obtenir un toucher et un port qui correspondent à ses idées et ses coupes. Et le jersey fut trouvé, dans le sous vêtement précisément, puisqu on considérait jusqu à présent ce tissu pas assez noble, du tout, à part protéger les bijoux de famille. Le début du XXè : carrément un autre siècle. Le jersey va plus tard envahir à peu près toutes les maisons, notamment Hermès qui en 1926 ouvre un département de vêtements femmes et couture avec des collections où cuir et jersey font ménage commun. PATOU FUT D ABORD UN COUTURIER, AU MOINS AUSSI IMPORTANT QUE CHANEL À L ÉPOQUE Mais Chanel n est pas la seule et unique : elle est la fille d une époque, de l avant-garde d une époque plus exactement. Une génération qui va renverser les hiérarchies après la guerre et qui va animer les années folles. Des années qui veulent de la folie, respirer, de la légèreté, expirer de l air. De l air, du mouvement, de la rapidité : les aviateurs sont des héros de ces temps modernes d avant, les voitures ne sont plus des prototypes, l architecture se révolutionne et se pense fonctionnelle, le cubisme pense en trois dimensions et en formes géométriques, le futurisme veut trouver les manières de représenter la vitesse. Hygiène de vie, hygiène du corps, nouvelle esthétique, nouveaux vêtements. Une génération dont fait aussi partie Jean Patou (qui déteste cordialement Chanel, et réciproquement, soit dit en passant). Encore connu aujourd hui pour ses parfums, Patou fut d abord un couturier, au moins aussi important que Chanel à l époque et précurseur de Lacoste. MEA CULPA : comme des crétins mal renseignés, nous avions écrit en ouverture de notre interview avec Christophe Lemaire (Hell s Kitchen #2) que René Lacoste était le premier à avoir apposé un logo au niveau du cœur Faux, tout faux, honte à nous : le premier fut Jean Patou. Désolé. 1-Publicité Jean Patou Le coin des sports Patou Meredith Etherington-Smith Ed. St Martin s Marek N.Y. 2-Gabrielle Bonheur Chanel Jean Patou 3 ANNÉES FOLLES, CRÉATEURS PAS FOUS C est Jean Patou qui va aussi synthétiser la nouvelle femme contemporaine, en habillant Suzanne Lenglen. Vraie star et reine provocante de la petite balle, elle règne non seulement en maître sur les courts mais cette maîtrise est comprise comme étroitement dépendante de ses vêtements, beaucoup plus souples que ceux de ses concurrentes trop old school, lui permettant des acrobaties improbables et jamais vues à Wimbledon. Les vieilles mamies encore un peu victoriennes sont choquées. Le look Lenglen : jupe plissée en soie qui remonte au genou, bandeau en tulle sur la tête pour retenir des cheveux coupés courts et surtout pour ce qui nous concerne : le cardigan sans manche. Ou le sweater. En jersey. Jean Patou décline son vestiaire maison : du cricket so british, il adopte le blazer, avec les fines rayures, les pulls en V aussi afin que le corps respire mieux sous la chemise ouverte au dernier bouton du haut, etc. Sauf que Patou, même s il nous apparaît comme un second point de départ à notre petite histoire du sportswear, est encore loin du système de la mode d aujourd hui, et du sportswear tel qu on le comprend maintenant. Ce qu il a cherché à faire, c est d amener l élégance de la ville, la nouvelle élégance de la bourgeoisie citadine, sur le terrain de jeux. Même si l air du temps réclame de l air pour le corps, pour un corps qui commence à se libérer, le sport à l époque reste mondain. Autrement dit : l inverse du processus sportswear contemporain. Même s il a évidemment surfé (le surf n étant encore pratiqué que par les Polynésiens et personne d autre) sur la folie de la pratique sportive propre à ces années : au rez-de-chaussée de sa boutique rue St Florentin, il crée Le coin des sports, où ses clients pouvaient trouver tous les accessoires maison possibles pour toutes les activités du moment : tennis, ski et sports d hiver, golf, équitation (on pourrait reparler d Hermès mais non), natation, gymnastique. 19

11 Suzanne Lenglen 1925 Wimbledon Mode Tennis Diane Elisabeth Poirier Ed. Assouline 5-Hermès Boutique Jean Patou à Deauville Patou Idem pour Elsa Schiaparelli qui indique clairement la couleur en ouvrant sa boutique rue de la Paix, sous l enseigne : Elsa Schiaparelli. Pour le sport. En Jupes hyper simples (loin de l image plutôt baroque qui colle à Schiaparelli, à partir des années 30), pull-overs et encore une fois : sweaters, ou encore blousons d aviateurs, elle aussi est en plein dans cette exaltation du grand bol d air. Simplicité et praticité : de cette philosophie du vêtement, Schiaparelli en tire la formule stylistique qui la rendra célèbre et au moins aussi polémique que Chanel : la robe du soir réduite à un fourreau en crêpe de Chine blanc portée avec jaquette à longs pans croisés dans le dos. L élégance mondaine avec un je ne sais quoi de sportif. Et l on pourrait continuer longtemps comme ça, en citant Madeleine Vyonnet ou moins connue : Madeleine de Rauch, en se limitant à la France. Aux Etats-Unis, pays supposé de la vie au grand air et d une autre sorte d élégance longtemps moquée dans nos pays européens plus stricts quant à la séparation entre classes sociales et aux signes de différenciation, le vêtement plus relax, plus décontracté, commence à faire apparaître ce qu on va appeler le look sport. En particulier grâce à Claire McCardell, papesse de la mode US à partir des années 40, et maman de l American Look. Mais c est une autre histoire. On en reparlera un jour. Notre histoire à nous, c est le sportswear vu d ici. DEUX SEMAINES DE CONGÉS PAYÉS, À NOUS LES PLAGES DES REQUINS ET UN CROCODILE Et ici, on en est à la fin des années 20, qui s achèvent avec le Krach de : ces 5 années de transition sont celles des 6 victoires consécutives des Quatre mousquetaires à la Coupe Davis, de tennis, sport de plus en plus apprécié et qu on va dire populaire, entre double guillemets. Sauf que. Sauf que début des années 30, l on finit par s apercevoir que le vent d air frais a soulevé seulement le chapeau et décoiffé juste un peu la tête du pays, autrement dit : les classes moyennes supérieures et classes supérieures tout court. Joséphine Baker parade encore telle la star vraiment populaire qu elle est, mais le complet veston et la femme à la maison sont la règle majoritaire. La bourgeoisie française reste empêtrée dans ses amours catho et conservateurs, et les esprits se crispent. Émeutes (proto-facho) de février Réaction: installation du Front Populaire en Deux semaines de congés payés, à nous les plages, celles de Normandie en particulier pour les prolos parisiens ; horreur et damnation pour ceux de la haute : Deauville se barricade face à Trouville, idem entre Mer et Fécamp etc. Et puis, avant de se baigner à Deauville ou à Biarritz en pyjamas de bains, encore faudrait-il pour la majorité espérer fouler un jour le sable blanc. La Sncf n existe pas encore, et les voitures sont un luxe inatteignable, même pas en rêve : vive le vélo. Encore le vélo, toujours le vélo. Sport -c est le début de la grande époque des courses en vélodromes, le Tour de France est déjà un événement médiatique- et activité de loisir, pour se déplacer sans dépenser autre chose que son jus de cuisse, et de mollet. 20 E N T R É E E N T R É E 21

12 7 En haut de la pyramide sociale, les clubs sportifs s organisent. Règles strictes et montants élevés de cotisations comme il faut pour rester entre soi, entre gens comme il faut. Interdiction de la couleur autre que blanche dans les clubs, privés, de tennis. Léo Lagrange a beau occuper le maroquin du tout premier sous-secrétariat aux sports (et à l organisation des loisirs ), c est pas demain la veille que les clubs de sports municipaux et de quartiers vont quadriller le terrain. Ce n est qu un début, d autres vont continuer le combat. 7-Publicité Lacoste Mode Tennis C est dans cette France post Krach, le pays s enfonçant dans la crise plus que les autres pays développés peut-être, et se crispant sur sa lutte de classes, c est dans cette France pas folichonne-là que René Lacoste, abandonnant sa carrière de sportif embrasse celle des affaires textiles. En Avec un énorme logo sur le cœur, et que ceux qui ont trouvé très laid le revival du gros croco cette année révisent leurs classiques façon de capitaliser sur un symbole. Signe de reconnaissance évidemment, d un style de vie et d un niveau de vie, aussi et surtout. Capitalisation également sur un autre phénomène, émergent : la starification des sportifs. Des sportifs qui gagnent, c est mieux, même en France malgré le futur syndrome Poulidor Ici commence le sportswear contemporain : les chemises Lacoste avec leur maille (jersey petit piqué) et leur coupe (manches de chemises raccourcies, col bord-côtes) étudiées pour la pratique sportive d abord et avant tout, vont renverser la hiérarchie entre terrain urbain et terrain de sport qui structurait encore la décennie précédente. René Lacoste annonce, lui, le sportswear strictement d aujourd hui : le sportswear, catégorie de pensée du prêt-à-porter et une bonne part de son marché. Mais l on n a pas le temps de s en apercevoir encore. La 2è guerre mondiale arrive, on va avoir autre chose à penser que de soigner son look, en tout cas la majorité Pas les jeunes zazous (ni les privilégiés de l Occupation). Mais c est une autre histoire. DE DE GAULLE À DE GAULLE 1944, la guerre est en train de finir et le gouvernement provisoire dans sa grande mansuétude donne le droit de vote aux femmes ; la France, comme souvent, est en avance sur son temps -les Anglaises sont des citoyennes comme les autres depuis 1918 La libération du pays, en plus de tout le principal, a donné aux Français et Françaises la possibilité d observer de près ces Américains et surtout Américaines (les armées se baladent avec leurs infirmières et tutti quanti), lesquelles font voir un nouveau style aux femmes françaises. Style relax : jupes larges à poches, chemisiers de coton retroussés aux coudes ou chemises d hommes nouées sur le ventre, pantalons corsaires On se détend, dans tous les sens du terme. Dommage (ou pas, c est selon) pour elles, Christian Dior revient à plus de strict et à moins de relâché. Fin de la guerre, la société de consommation n est pas pour aujourd hui, mais pour demain. Toutefois, les dollars du Plan Marshall se déversent dans les circuits. Make it rain : la France est le 2è pays le plus chouchouté, après l Angleterre. On reconstruit le pays, la fin des années 40 et début des années 50 sont la décennie des bambins fécondés à tour de bras (d une autre extrémité corporelle en fait ) et ce sont ces futurs ados qui vont tout chambouler. LES ANNÉES 60 VONT FAIRE MAL À LA VIEILLE FRANCE. SALUT LES COPAINS nes d un autre œil. D un très mauvais œil. Reformulation d une veille peur sociale, celle d une nouvelle délinquance juvénile (voir notre sujet Bandes de jeunes ). Les années 60 vont faire mal à la vieille France. Salut les copains. Optimisme et prospérité pour tous et santé pour tout le monde. Malgré de Gaulle (de retour au pouvoir en 58), l américanisation de la société fonce à toute vitesse et surtout chez les couches les plus jeunes. Rebelles bien peignés. Et dans l american way of life de France, le sport se développe à fond les ballons est comme par hasard l année où l équipe de France de football atteint les demi-finales de la coupe du monde, waouh!! Cocorico, Justo (Fontaine). Cet exploit -il va falloir attendre 1982 pour le renouveler (Schumacher, gros boucher )- n est pas encore retransmis dans chaque foyer par la télévision vu que cette grosse lucarne est le privilège d une minorité pour l instant encore mais les journaux se sont multipliés. Et la radio va suivre : Europe1 sera la radio qui va faire humer les parfums de la modernité jeune, donc les tubes de la nouvelle Angleterre, celle des Beatles et compagnie. La pop culture. Roaring sixties à l horizon, attention : explosion. Pas en France, mais d abord en Angleterre, of course, mate. 22 À la fin des années 50, ces jeunes-là se construisent petit à petit leur propre culture, comme partout dans le monde occidental, sur l exemple américain: rock n roll, films, plein emploi et argent de poche, pour ceux qui en ont. Fuck les vieux, tu peux pas comprendre si tas dépassé 25 ans : construction d une sociabilité et d un mode de vie adolescents, on commence à voir les jeu- 23 E N T R É E E N T R É E

13 9 EUROPA Avant que les hippies ne monopolisent Carnaby Street, dans les odeurs de LSD et de THC, c est l amphétamine (Dinaml pour ceux qui veulent de la précision d apothicaire) qui court dans les cerveaux des jeunes Anglais. En quête du chic urbain moderne. Du matin au petit matin. Si l on a écrit moderne, c est parce que ceux qu on appelle les Mod s sont la 2è génération des dits Modernistes, qui ont balancé l attirail teddy boy de leurs aînés par dessus le ferry Un mouvement de jeunes snobs arrogants hyper attachés à leur look extérieur qui ne veulent plus entendre parler d autre chose que ce qui se passe au-delà de la Manche : les styles français et italien. Vespa et Lambretta, Mastroianni et la Dolce Vita. Après Mastroianni, c est Belmondo circa Pierrot le fou et les coupes de cheveux Nouvelle Vague qui prennent le relais idole des Mod s, ces nouveaux jeunes British à la coupe de cheveux, non pas à la Beatles mais à la Small Faces, dans le vent de leurs scooters chéris. Hors sujet sportswear? Non. Pourquoi? Parce la marque Fred Perry (cf. interview suivante : Chiné citta»), voit sa marque devenir très vite florissante à l orée des années 50. Devenant ainsi dix ans plus tard le blason de cette jeunesse plutôt middle class toujours très classe et dans le genre bagarreuse -avec le logo aux lauriers comme emblème, calqué sur le logo originel du tournoi de Wimbledon. Et danser toute la nuit au son de la soul US notamment, c est tout un sport et le polo Fred Perry n a pas de concurrent pour garder toute sa classe bien ajustée jusqu au petit matin. C est là que ça se passe : le vêtement de sport est extirpé par ces jeunes-là du court de tennis à la ville. Or, dans cette Italie fantasmée par les premiers Mod s, Ottavio Missoni, lui-même ancien athlète (du 400 mètres), a commencé sa nouvelle vie en équipant de survêtements à son nom l équipe italienne d athlétisme dès les J.O. de C est à partir de ce starting-block que Missoni jette les bases de sa maison couture Nouvelle haie de sautée, nouvelle étape de franchie : du sport à la couture. Tour gagnant de toute la piste textile assez exceptionnelle pour la famille Missoni. Plus classiquement, du sport au sportswear, comme Réné Lacoste ou Fred Perry, par eux mais pas que pour eux (au contraire du premier streetwear), Sergio Tacchini également BOURGEOISIE COOL, QUI PRATI- QUE SES SPORTS DISTINGUÉS COMME L ON BOIT LE THÉ 8-Mod s 9-Tommie Smith & John Carlos J.O Mexico 1968 Pour l instant De Gaulle est toujours là, mais les jeunes ont la gaule, trop d entraves pour leurs nouvelles jouissances, ça gonfle. 68 : bidonvilles de Nanterre à côté de la faculté, mouvement du 22 mars, sous les pavés la plage Pas pour tout le monde, surtout pas pour les étudiants mexicains massacrés juste avant les J.O. de Mexico. Ni pour les Africains Américains ; gants noirs de Tommie Smith et John Carlos, sur le podium : sport et politique sous un autre angle, on change de focale. Dans la France post soixante-huitarde, c est la libération des mœurs, les femmes ont enfin la maîtrise de leurs corps, les prolos ont été trahis et les gauchistes de St Germain des Près vont revenir sous le nom de 2è gauche, libérale, dans les mœurs évidemment, comme en économie. Nouveau théorème : il n y a plus de classes sociales, juste une énorme classe moyenne divisée en petite, moyenne et haute. Tous communiant dans cette euphorie que les débuts du chômage de masse n ont pas encore assombrie. Individualisme et consommation : dis moi ce que tu achètes, je te dirai qui tu es. Libéralisme et libération du corps. Décennie des cheveux longs, comme ceux de Björn Borg qui entame son règne. Et décade de temps d antenne toujours plus longs pour le sport. La télévision est désormais dans presque tous les foyers. Les années 70 sont l introduction à notre époque : deux industries montent à l unisson, médias et sport. Développement parallèle logique. J.O. et Coupes du monde de football deviennent les vaches à lait automatiques pour une audience maximale. Ceux qui gagnent deviennent les nouveaux dieux, du stade. tennisman réputé dans son pays lance sa marque à partir de Comme ses prédécesseurs, Tacchini et ses associés savent pertinemment la valeur glamour ajoutée à un vêtement grâce un logo censé refléter un style de vie un peu jet set, bourgeoisie cool parce que sportive, qui pratique ses sports distingués comme l on boit le thé dans un salon aux fauteuils club, avec classe. Petit doigt bien levé. Des sports distingués parce qu ils distinguent ceux qui ont les moyens d en faire, de ceux qui ne le peuvent : le tennis, la voile, l équitation et le polo, le golf On se répète oui, mais l on ne CHEVEUX LONGS répétera jamais assez qu il s agit là de la source principale du sportswear tel En cette France des années 70, les années 20 sont de la préhistoire, ici aussi le que nous, nous l entendons : l adoption de marques qui ne s y attendaient les autres, mais une industrie quand même. Et à mesure que la pratique sportive sport est tranquillement en train de devenir une industrie, peut-être pas comme pas (cf. Lacoste et Ralph Lauren) par se développe, il va falloir penser à équiper tous ces corps, ces bras et ces arrièretrains qui suent avec entrain. un public portant leurs vêtements en dehors d une pratique sportive, totalement citadine et en plus et surtout : aux Decathlon dans n importe quel trou avec centre commercial, mais les Le- Ça tombe bien, la grande distribution se met en place. On n en est pas encore sans leur agrément. Scandale marketing. Certaines ont refoulé ce mouve- alimentaires. Comme la famille Guichard et son réseau Casino, dont la couleur clerc, Auchan etc. se sont déjà créés, petits épiciers devenus grandes chaînes ment d appropriation externe par peur commerciale est le vert, couleur du club dont ils favorisent la création -l AS St de l abaissement de l image de marque, d autres ont un été un poil plus bientôt très fameux. Etienne- et dont le pater familias, Geoffroy Guichard, donne son nom au stade subtiles. Gourmets oui, mais gourmands niveau chiffre d affaires Restons au niveau économique : pour assumer ce développement industriel tous L on va y revenir. L on oubliait le ski : rappelez vous pour azimuts, il faut de la main d œuvre. On a décolonisé avec plus ou moins de bonheur (la guerre d Algérie s est achevée dans la douleur en 1962) mais comme plus tard les photos de Jamel Shabazz, back in the days of the 80 s, un des accessoires des jeunes B-Boys new-yor- sur un autre nouveau front, celui de l industrialisation, dont la construction des l on avait besoin des zouaves au front, il nous faut les mêmes Africains, mais kais sont les lunettes de ski. Loin des agglomérations -80% de la population devient urbaine dans les années 60. Mais cimes, près du deal de dimes. là aussi, pas question de se mélanger Non, ce n est pas une autre histoire. L on va y revenir, oui, oui. 25 E N T R É E E N T R É E

14 The Fresh Commandments Fresh Gordon 11- Oh, My God! Doug E Fresh & The Get Fresh Crew The Book of Hip Hop Cover Art Andrew Emery Ed. Mitchell Beazley Björn Borg, l invincible Suédois (sauf à l US Open) dit aussi Iceman, est un de ces tout nouveaux dieux qui donne à la marque qui l équipe pas meilleur support publicitaire. En l occurrence Fila avec Iceborg. Fila, encore une marque italienne -on oublie Ellesse et on oublie aussi que Fila est désormais possédée par des Sud-Coréens- n explosera qu à partir de ce moment-là pour se retrouver au coeur du phénomène sportswear, adoptée qu elle a été ensuite par la rue hip hop américaine : remember Schoolly D, Steady B, Just-Ice aussi et tant d autres dans les années 80 Il y aura même un Fila Fresh Crew pas d anthologie. Sur cette adoration italienne loin du pays d origine et pas vraiment là où l on s y attend, surtout pas les services commerciaux, on a lu plusieurs explications. Toujours l explication sociologique classique (appropriation des signes de la bourgeoisie blanche) mais l on en a une autre en magasin : la fripe, pour plus de frime. La fripe, qu on n appelait pas encore vintage pour faire riche. Les pauvres, et les jeunes pauvres en quête de marques qui parlent leur langage à eux, commencent à accéder à ce genre de produits grâce à ce réseau de deuxième main. Au-delà, c est un autre mouvement global, plus vaste encore que l appropriation d une marque par un public pas prévu, qui fait sens : l hyper individualisation des icônes sportives qui font frémir les foules, et leur fait acheter en masse les produits qu elles portent. Le marketing du sport. Là où excellera Nike. 11 KILLY ET PLATINI, ÇA RIME Jean-Claude Killy, énorme star en France après sa triple médaille d or aux J.O. de Grenoble (1968) en est un parfait exemple : glissant tout schuss sur sa légende nationale, notre starlette d Hollywood (il a tourné là-bas une série B et a connu son heure de gloire aux E.-U. après y avoir été coureur automobile au point d avoir été le sujet d un article du gonzo Hunter S. Thompson ) est devenu très tôt l ami de Mark McCormack, l inventeur du marketing appliqué au sport, celui qui a compris très tôt tous les bénéfices que les marques pouvaient tirer d une association avec un héros des temps post-modernes que sont les sportifs. Notre Jean-Claude devient client de l agence de son ami américain : I.M.G., bientôt fameuse dans le management de talents, se faisant une spécialité de la gestion de l image des vedettes sportives -et les droits qui vont avec, de plus en plus nombreux à mesure que notre (post-) modernité contemporaine avance, notamment les stars du tennis (de Pete Sampras aux soeurs Williams) ou du golf, dont Tiger Woods aujourd hui -oui, l on n a jamais parlé du golf, ni du rugby, dans ce topo, on fait ce qu on veut, il faut faire des choix. CO-BRANDING : ASSOCIATION DE 2 MARQUES AVEC LE NOM D UN CHAMPION DEVENU L ÉQUIVALENT D UNE MARQUE Puis Killy s associe avec la marque Veleda en 1976 pour lancer en 77 une marque de vêtements de sports de montagne. Pile poil juste avant l envolée des sports de montagne parmi les classes moyennes : cette démocratisation est un des phénomènes historiques des années 80, justification sociologique de la classe moyennisation de la société dans son ensemble. Veleda, ça ne dit pas grand chose à pas grand monde, mais Killy, si. Co-branding : association de 2 marques avec le nom d un champion devenu l équivalent d une marque. Sillon d avenir. Quand ce sillon est glamour. Qui c est qui a dit Michalak et Kaporal 5? Mauvaise réponse c était Michael Jordan et Nike. Michel Platini, jeune star montante du football hexagonal dès ses premiers dribbles à Nancy, est également la figure de proue de l équipe lorraine dans une publicité pour la marque de jus de fruits Fruité, en 1976 / 77. Symptôme d un mouvement beaucoup plus large dans la décennie suivante. La preuve : l expansion du Coq Sportif, dont les courbes de vente suivent la popularité de Yannick Noah (le tennisman, pas le chanteur aux pieds nus ), au sommet après sa victoire à Roland Garros : ans avant Zidane, la collaboration payée d une idole des foules pour contribuer à l image d une marque est enclenchée, marketing plein pot qui va nous amener à voir la bouille d un n 10 spécialisé dans le coup de tête et le coup de boule en finales de coupes du Monde, dans tous les spots pub après les flashes d une chaîne tout info ciblée jeunes cadres actifs, de Danone à je sais même plus quelle compagnie assurances, à moins que ce soit pour des lunettes, ou de l eau minérale stop. Revenons à son illustre prédécesseur, Platini : pendant que le futur gras patron de l UEFA commence à savoir tirer ses coup-francs dans la lucarne, l AS St Etienne des mineurs et de Manufrance enchante la France du milieu des années 70 mais se fait planter par les Reds de Liverpool en Début de la fin de la légende des verts, qui c est les meilleurs, évidemment c est les Verts, tralali tralalère. 26 E N T R É E E N T R É E 27

15 LOOK FOOT En cette fin des années 70, les clubs anglais de foot sont (déjà) une division au dessus des clubs français. Et là-bas, 10 ans après la fin de la génération Mod s, soit à Liverpool soit à Manchester (version qui varient selon les spécialistes de la chose), des lads anglais nouvelle génération, remettent au goût du jour l esprit Mod s. Pas tant au niveau du look (les pattes d éph aux chevilles de leurs jeans sont tout sauf Mod s) qu au niveau de l attention maniaque accordée à leurs fringues. SE BASTONNER AVEC LES MECS ADVERSES OU COURIR AVEC LES FLICS AU CUL, C EST AUSSI DU SPORT 12-Jeunes Casuals Photo : David Corio Looks d enfer Ted Polhemus Ed. Alternatives 12 C est une nouvelle génération anglaise, celle des Casuals, fans de foot plus ou moins, et plutôt plus que moins, versés dans le hooliganisme. Contrairement à Ted Polhemus qui, dans sa bible sur les cultures jeunes ( Looks d enfer ), explique cette vraie folie sportswear chez ces jeunes Casuals accompagnant leur équipe partout à l extérieur, par l importation des looks des autres supporters européens, français ou italiens, l on aurait tendance, nous, à y voir une autre explication, endogène. Les Scallies à Liverpool ou les justement nommés Perry Boys de Manchester -Perry comme Fred Perry pour les mal comprenants- ont les premiers lancé leur look sportswear non pas en se référant à l étranger mais par eux-mêmes (et cette explication hypothétique colle avec le chauvinisme de club propre à cette culture). Explication fonctionnelle : se bastonner avec les mecs adverses ou courir avec les flics au cul, c est aussi du sport. Comme la danse est un genre d activité sportive, qu on retrouvait déjà chez les Mod s 2è génération, ce goût maniaque du vêtement de sport trouvent là aussi une partie de son explication -en n oubliant pas que les Perry Boys de Manchester sont les enfants du style Northern Soul. En tout cas, avec les Casuals, toutes les marques de sport validées par les mecs au ras du bitume, toutes celles que l on a connues ou connaît encore maintenant -Fred Perry évidemment mais aussi Adidas, Umbro, Ellesse, Fila, Puma, Lacoste, Kappa, Tacchini etc. etc.- toutes ces marques passées fétiches de cette culture anglaise se déversent ensuite sur tout le continent. Avec Burberrys aussi forcément, qui va rassembler dans son sillage des légions d amateurs, et amateurs 13-Stan Smith Arthur Ashe 1970 Mode Tennis 15-Grandmaster Flash d adrénaline virile -et l on oublie des marques plus spécialement connotées hooligans : Long Island et les chemises de cette marque en particulier. A partir de 1978 / 79, c est parti. L on en est pas encore, notamment pas au regard du look, aux lascars français et aux chav anglais des années 90 puisqu ils ne sont pas encore, ou à peine, nés. Mais l on y arrive. Pour l instant ce sont les hauts (sweaters toujours en coton jersey, du col en V à la Mod s mais aussi, de plus en plus, du col rond) qui affichent leurs logos sport tels des armoiries de combat ; en bas, l on porte encore des jeans, de plus en plus droit avec l arrivée des marques Lois et Lee, et le revival (pas le premier ni le dernier) Levi s. Et aux pieds : religion Adidas, avec la Stan Smith plus que toute autre (même si le modèle Samba a beaucoup plu aussi) et quelques concurrentes outsiders : la Green Flash de Dunlop ou la Arthur Ashe du Coq Sportif. L importation du hooliganisme à la sauce Kop de Boulogne, plutôt looké skins versant boneheads, est une autre histoire (rencontre musclée des maîtres anglais et de leurs élèves français lors d un match amical France / Angleterre dans les travées du Parc des Princes transformées en tranchées : 1984) SOUS LE MAINSTREAM À Paris, pas porte de St Cloud mais vers Châtelet ou ailleurs encore et surtout vers Stalingrad / La Chapelle, une autre culture jeunes a pris pied. H.I.P.H.O.P, Sidney à la télé et Dee Nasty aux platines de La Chapelle, gants blancs et Kway, folie B-Boys et graffiti, tout cela est (un peu) mieux connu et si vous voulez du précis à notre façon allez (re)lire notre dossier Vintage Streets dans notre #2. Pour ce qui est de notre sujet d aujourd hui, le look sportif n a envahi nos rues qu au cours dans les 80 s, progressivement. Très progressivement. Il en a fallu, du temps, pour que le look hip hop US et avant tout new yorkais arrive ici et même quand il est arrivé, la silhouette hip hop français n est pas exactement une réplique fidèle de l originale. Peut-être parce que le hip hop est le pur produit de son contexte et celui de La Chapelle n est pas celui du Bronx. Et qu un contexte est le produit de données économiques, sociales, politiques, culturelles, médiatiques ; une équation de paramètres dans lequel infra- et super-structures sont des données mouvantes. Qui, en plus, se modifient à travers le temps. En 6 mois tout peut changer. Un seul disque suffit. Comme un maxi 45 de Grandmaster Flash qui passe sur les ondes radio, par exemple E N T R É E

16 16/17-Casual Photo : Justin Alphonse Looks d enfer 18-Michael Jordan À la fin des années 70 et au début des années 80, Paris n est (et ne sera jamais) New York. Les jeunes dont on parle parce qu ils surprennent et choquent et dont les disques référents ont déjà été disques d or en Angleterre, ce sont les punks. Le seul mouvement culturel juvénile à connaître une exposition médiatique -la queue de comète d un contexte qui peut à son tour en modifier la trajectoire- est le punk. Ou les skins notamment. Pas les Casuals. Eux, on en parlera à Paris qu au début des années 90 quand les hools français adopteront ce modèle. Si le sportswear est aussi un langage de rue, on est en France loin de comprendre ce qu il pourrait bien exprimer. Dans les premières années 80, le trou des Halles est un carrefour où se croisent rockers, punks, new waves, skins, et chasseurs de skins (Ducky Boys, Redskins, Red Warriors ou Ruddy Fox) qui, en dépouillant les boneheads, leur empruntent leur look. Années bombers et Dr Martens. Nous sommes dans les années bataille (de rue), pas encore les années battle. NE JAMAIS OUBLIER LES RAISONS PRATIQUES D UN VÊTEMENT CULTUREL Décalage temporel. Et culturel. Chacun son contexte. Même dans le Bronx, l uniforme sportswear n existait pas à la fin des années 70, l on était très loin des shelltoes et vestes Adidas à la Run DMC, au contraire : sous le show off disco chemises cols pelle à tarte chaînes en or qui brillent, dans les quartiers difficiles comme on allait dire en France dans les années 80, dans les plus exactement ghettos du Bronx, le style en vogue était celui des mauvais garçons dérivé des Hell s Angels tout en jeans Lee Cooper -la veste aux manches coupées avec dans le dos le blason du gang sur un pantalon denim pas façon pattes d éph. Ce n est qu avec la 2è vague breakdance, quand les B-Boys s exportent downtown à l orée des années 80, que le vêtement de sport a été adopté comme vêtement culturel : la toupie avec un costard en velours et pantalons taille haute, ça l aurait fait moyen moyen Comme dit tout au long de cet article : ne jamais oublier les raisons pratiques d un vêtement culturel. Pareil cas avec les petits frères des Casuals anglais une paire d années plus tard à Manchester et les premiers ravers : danser sous ecstasy toute la nuit en Dr Martens, non merci Logiquement ces deux influences sportswear, anglaises et américaines, auraient dû converger pour vite acclimater cette douce France toujours en retard d un train d avance. Sauf qu en ces années 80, que les jeunes d aujourd hui ne peuvent pas imaginer même dans leurs cauchemars, l accès à l information était dans le genre réduit Pas de web (sic), pas (ou très, très peu) de magazines spécialisés si ce n étaient les mag étrangers, des concerts bien tous les 36 du mois (et encore, bonjour la province), peu de clips sauf si l on avait la chance d avoir MTV En résumé : un quasi désert de moyens pour savoir ce qu il se passait, là où ça se passait, à part les premiers fanzines, les pochettes de disques, les émissions de télé musicales, dont celle de de Caunes (pas Emma, Antoine : monopole familial sur Canal ) appelée Rapido, ou Rapline d Olivier Cachin sur la jeune M6. À moins de voyager, mais encore fallait-il en avoir les moyens, de ces voyages qui forment la jeunesse, et les cultures de la jeunesse. Comme un autre diction qui dit qu à toute chose, malheur est bon, les jeunes Français versés hip hop commencent alors à se construitre leurs propres panoplies. Le 501 et les Stan Smith en bas, en haut l écharpe Burberrys pour colmater les brèches du col de sa doudoune Chevignon, qu il valait mieux ranger tranquillement dans son placard sinon salut les embrouilles. Et la dépouille. Mélodies en sous-sol (du métro). 18 Contrairement alors à la vision romantique qui veut que les undergrounds, ou la rue, finissent par dessiner un modèle général, main street, mainstream, il nous apparaît maintenant évident que ce sont des évolutions beaucoup plus globales qui ont aussi modelé le sportswear français des années 90. Aussi et peut-être : surtout. Mondialisation en marche, grande distribution, urbanisation, chômage, crise, télévision : le sportswear français, même à signification culturelle, est le produit d une société. Ni plus, ni moins. Une société française qui perd de son particularisme, s américanise et où les codes American Look imprègnent les fibres textiles. Devant le stress de la précarité en marche, il faut savoir se détendre. Les années 80 sont aussi les années New Man ou Daniel Hechter. Struggle for life, le combat, c est un sport. De tous les jours. Le survêtement commence à se porter hors des terrains prévus à cet effet : uniforme du quotidien uniforme. Le sport est désormais cool, le corps est devenu un capital à sauvegarder. Au diable le vieux fond intello français à la Sartre / de Beauvoir qui dénonce le spectacle des stades comme un nouvel opium du peuple. Et du peuple des femmes. Parcourez le best of Elle des années 80 : pas un créateur qui ne soit passé à côté. L INTÉGRATION À LA FRANÇAISE L Équipe magazine est créé comme par hasard exactement en Parce que le sport comme style de vie pour classes moyennes au moins le temps du week-end passe pour une nouvelle règle, de nouvelles pages conso s offrent de plus en plus aux lecteurs pour effeuiller les envies, et le porte monnaie. Et surtout, englobant ce tout très moderne, L Équipe magazine met en avant des sportifs comme de nouveaux étalons, mais hors actualité brute des bêtes à concours, laissée à L Équipe, le quotidien. Le magazine amène une nouvelle façon de parler. Centrée moins sur les performances pures et dures, que d un rapport général à une façon de vivre. Tout est challenge, comme celui de perdre les kilos pas très sportifs E N T R É E E N T R É E

17 19 Le marketing sportif surfe sur la pensée unique, il a désormais pris le contrôle, même des esprits réfractaires, personne n y résiste. Confer l hystérie de 1998, on est tous des champions du monde Même Monsieur défaite de la pensée Finkielkraut signera une tribune sur le génie de l intégration à la française, le même qui déplorera 7 ans plus tard la couleur trop bronzée des joueurs français mais c est encore une autre histoire. Le sport est devenu une attitude des jeunes des classes populaires -première, 20 OVERGROUND, UNDERGOUND, LE TOUT EST DANS LES PARTIES, ET RÉCIPROQUEMENT 19-Arsenik Photo : Wilee 20-Publicité Lacoste The Best in Sportswear Design Joy Mc Kenzie Ed. Batsford deuxième troisième génération!- un look qui montre l aspiration à l intégration, la parfaite assimilation des codes majoritaires. D où l appropriation à la fois des marques de sport signalant le bourgeois bien français. Lacoste, a love supreme, adoration qui va culminer à la fin de ces années 90-là (on en reparle dans notre article Requins.) Mais la majorité ne veut pas le voir, elle pour qui le sport reste juste un hobby, non une échappée extraordinaire d un ordinaire en voie de ghettoïsation. Nouveau formatage des esprits à cette nouvelle échelle de la réussite : se sentir bien dans son corps qui bouge pour montrer aux autres qu on est dans le mouv. Au niveau du marché de masse, le sportswear gagne donc sa place dans toutes les garde-robes, notamment celles des quartiers populaires via la baisse des prix des produits offerts à la consommation, de plus en grande grande consommation. Sport 2000, La Hutte Intersport sont au sommet avant de chuter, et dans les placards, d autres placards plus discrets commencent à orner n importe quel sweat-shirt de jeune, le jeune pas encore dit djeun : le logo Nike devient la norme 32 À QUOI ÇA SERT UN BOUTON? -Adidas ne comprenant toujours pas, restant sur son terrain du sports pour le sport malgré l opération Run DMC, à quel point le marché est mûr pour tout rafler. Le sweat et la veste de survêtement commencent à s enfiler comme s ils avaient toujours existé. C est vrai ça, à quoi ça sert un bouton? Ça fait perdre du temps. Mauvais chrono. Et les enfants des parents dont on parlait plus haut ont l impression de se retrouver mal partis dans la course sociale. Le sport apparaît dans les années 90, avec la musique -d autant que le rap commence à devenir majeur en signant sur les majorsun de ces rares secteurs où les opportunités semblent ouvertes. Surtout que le sport est particulièrement inscrit dans la modernité hyper moderne : compétition, sélection, seuls les forts survivent. Overground, undergound, le tout est dans les parties, et réciproquement. Milieu des années 90 : des marques se font comme l écho des clips vus à la télé qui déverse de plus en plus de rap américain et au-delà, ce qu on désigne là-bas comme urban music (New Jack, R n B etc.). Les jeunes sont désormais ultra informés. C est Northface, c est Helly Hansen et tellement d autres, qu il suffit de savoir d outre-atlantique pour les adopter : c est Nautica puis Columbia, avec la fameuse capuche de la parka qu on peut profiler. Tout un look bien français qui n a rien à voir avec les marques typiquement connotées hip hop américain : ça, c est d abord pour une minorité, malgré les containers de Fubu (For Us By Us), Karl Kani au début, puis du Phat Farm, Ecko ou Sean John qu on cherche à refourguer rue St Denis. Mais ça, c est du streetwear, et même pas du streetwear français qui, lui non plus, n est jamais arrivé dans les périphéries en tant que langage commun. On a dit streetwear, pas sportswear. Qui dit streetwear, dit communauté, pas toute une société. Le sportswear se joue à l échelle du pays. Qui dit streetwear, dit nouvelle ère, dit fin de notre histoire à nous. Une histoire française du sportswear. 33 E N T R É E E N T R É E

18 1 1-Fred Perry 1947 «Mode Tennis» Diane Elisabeth Poirier Ed. Assouline CHINER, C EST DU SPORT. ET DU TEMPS. ET LE TEMPS, C EST DE L ARGENT. ET EN PASSANT DU TEMPS À ESSAYER DE DÉNICHER LA VESTE, LE BLOUSON, LA CHE- MISE OU LE POLO QUI VA BIEN ET SURTOUT MOINS CHER, ON MET DE LA FRAÎCHE AU CHAUD. LE VINTAGE COMME L ON DIT MAINTENANT, LA FRIPE COMME L ON DISAIT AVANT, A D ABORD ÉTÉ UN TRUC DE PAUVRES. AVANT QUE LES STYLÉS PLUS FRIQUÉS NE CHER- CHENT À LEUR TOUR LA PIÈCE QUE PERSONNE D AUTRE QU EUX N AURA. ET POUR S ENRICHIR À PAS CHER, IL FAUT BIEN CONNAÎTRE. CONVERSATION AVEC UN DES ACTEURS DES PUCES DE CLIGNANCOURT : MONSIEUR ROBERTO. PHILOSOPHE DU TEXTILE VINTAGE QUI NOUS A DÉFINITIVEMENT DÉPUCE- LÉS EN CETTE VASTE MATIÈRE, NOTAMMENT L ANTIQUE SPORTSWEAR. 34 P L A T 1 P L A T 1 35

19 Comment fait-on pour dater à peu près des pièces : les étiquettes, les coutures, les liserés, autre chose encore? Pour parler du polo, et en particulier d une marque connue pour ses liserés, Fred Perry, qui a démarré comme joueur de tennis dans les années 30 et qui ensuite a lancé sa ligne de vêtements avec un Australien, cette ligne de vêtements était signée du liseré autour du cou et au niveau des bras. Et la couronne de lauriers, évidemment, pour donner un logo à sa marque. Un logo qui, au départ, était brodé. Et en fait, ce qu on prend pour le nouveau et récent logo Fred Perry est tout simplement celui des origines Tout à fait, ils se basent sur des anciens modèles, comme un peu tout le monde, ils l ont à peine retouché. C est juste pour donner un côté fashion et un aspect nouveau par rapport aux productions d avant. Tout le monde joue sur un certain come-back actuellement, comme les lignes d Adidas, entre autres. Sauf qu elles n ont pas la qualité qu elles avaient auparavant, quand il y avait toute une recherche, soit dans la texture du vêtement, soit dans les logos. Parmi les plus anciens logos Adidas par exemple, il y avait une mappemonde et même s il y a eu des répliques par la suite, ils n ont jamais trouvé preneurs parce que ça ne reflétait pas l association d idées entre Adidas et leur logo fleur, ça n a pas eu d impact. Après, la fleur a fait son chemin, notamment la grosse fleur floquée De là, on peut dater : les années 60, les années 70 etc. tout ça grâce à la fleur. Je parle même pas des étiquettes. Ils ont fait (des vestes à) une ou deux poches aussi, légèrement sur le côté, des poches zippées ou carrément plaquées. On a eu même, ce qui est beaucoup plus rare, des vestes à pression en velours : ça, c est les années 60. C était terrible, de très, très belles pièces. Par contre, avec les étiquettes, en vérité, pour détecter le vintage, il faut avoir des étiquettes toutes blanches, écrites en bleu et tout en dessous, il y avait Ventex de marqué. Sinon encore il y a des produits, mais pas d aussi bonnes qualités que le Ventex, qui ont été fabriqués aux Etats-Unis. En fait, c étaient des mélanges, moins appréciés que la fabrication européenne, notamment et surtout la française. Pour revenir sur Fred Perry, pour dater les anciens modèles, on a au départ des étiquettes rectangulaires assez larges, de couleur verte, ce sont les années 60 (je n ai malheureu- sement jamais eu de pièces d époques antérieures). Un vert pas vraiment émeraude, émeraude clair on va dire, avec écriture blanche à l intérieur. Ensuite, vers la moitié des années 60, on trouve un petit logo extérieur à côté des lauriers, les lettres F.P., apposées, écrites en bleu. On ne trouvait pas ce logo sur tous les vêtements. Moi je l ai vu surtout sur les petites jupes de tennis. Fred Perry était celui qui se taillait la part du lion dans tout ce qui était tennis -normal, puisqu il était tennisman- et ça marchait dans le monde entier. Lacoste avait démarré beaucoup plus tôt mais disons que Lacoste n était pas aussi international que Fred Perry, parce que c était une production française. On trouvait certes du Lacoste très souvent dans la jet set européenne mais Fred Perrry, puisqu il s était associé en plus avec des Australiens pour lancer sa ligne à la fin des années 40, englobait tout ce qui était anglo-saxon. Il avait une plus grosse sphère d expansion, plus d impact dans la jet set mondiale. Lacoste, c était limité plus à l Europe. Pour rester toujours sur les étiquettes Fred Perry, après on a eu quoi? Des étiquettes vertes encore, mais un peu plus foncé, et légèrement moins larges. Ensuite, dans les années 70, époque à laquelle, vu l ampleur qu il avait gagné au niveau de la commercialisation de sa marque dans le monde entier, tout le monde s est mis à le copier Parmi les premiers plagiés du monde du sport, on trouve Fred Perry. Mais dans les années 70, c était encore assez bien fait et parfois, la seule façon de pouvoir différencier un Fred Perry d une contrefaçon, c étaient de tout petits détails, comme les coutures, les fils qui pendouillent ou pas par exemple, ce qu une grande marque ne peut se permettre et surtout : l étiquette! Parce que l étiquette était brodée, comme les Lacoste. Or à l époque (les contrefacteurs) n avaient pas encore mis ça au point : ils pouvaient copier au niveau du patronage du vêtement ainsi que les petits détails extérieurs mais pas l étiquette brodée. C est à cette époque là que Fred Perry a commencé à avoir moins d impact parce qu il y a eu vulgarisation de la marque, comme on dit. Les gens y ont eu plus facilement accès grâce aux contrefaçons, c était moins cher que le vrai. Et automatiquement, vulgarisation veut dire frein à la progression qui était la sienne, au niveau des ventes et de la commercialisation. Donc dans les années 70 on trouve des étiquettes tout en bleu, mais il y en a deux sortes : celles à fond bleu, assez large, où sont marqués Fred Perry en lettres dorées ou jaunes. Sinon, le vrai 70 c est à dire 73 et plus, on trouve une étiquette rectangulaire, pas large, avec des bandes blanches en haut et en bas (tout est écrit en blond, toujours) et à l intérieur, le laurier brodé avec la taille à côté. Avec ce laurier qu ils ont remis au goût du jour Exactement, et le laurier n est pas brodé dans la matière même, il était apposé, comme le crocodile de Lacoste, il est surpiqué, en haut à gauche à côté du cœur 36 P L A T 1

20 C est dans les années 70 qu ils ont commencé à mélanger le coton avec des matières synthétiques? Disons qu on peut avoir une idée de l époque d une pièce grâce à ça, parce qu à partir des années 70, c était obligé de marquer la composition des vêtements : dans n importe quel vêtement, quand on regarde à l intérieur, on trouve la petite étiquette qui décrit la composition. À l époque, on disait pas polyester, ça s appelait du terylene (le tergal en français, ndr) ou autre appellation qui revenait au même. Mais à travers ces indications, tu peux commencer à dater, début 70 au minimum. Tandis que pour tout ce qui est avant 70, il n y avait pas d obligation de marquer la composition. Dans les années 60, vu l effort qu ils faisaient dans le tennis ou autre, le vêtement juste en coton, au niveau des coutures, ça peut lâcher. Il n avait pas cette souplesse donc ils utilisaient ce genre de polyester pour donner comme un effet de lycra et même sous la tension du muscle ou du mouvement, le vêtement ne claquait pas. Dans les années 60, le mélange typique, c est un peu de coton et beaucoup, beaucoup de polyester. Tout ça fait beaucoup d indications et donc, on arrive à donner une datation approximative. Passons des produits à la consommation des produits : comment t expliques que Lacoste a beaucoup plus marché en France que Fred Perry? Déjà, la fierté d avoir un produit français, ensuite pour la valeur de Lacoste en tant que joueur, qui remonte à l époque des mousquetaires et des résultats qu ils avaient eu, c était un honneur, et surtout, un plaisir un peu chauvin, d avoir un champion qui lance une ligne de vêtements. Sur le premier vêtement que Lacoste a donné à faire, et c étaient des vêtements à peu près anodins, il a demandé d y mettre un logo bien à lui. Il avait donné le soin à une femme dont je ne me souviens plus le nom de trouver un logo (*). Ce fut ce crocodile, et il voulait que ce soit le plus gros possible, pour qu on le voie. Donc les premiers croco sont énormes, comme on le voit sur les photos d époque Aussi énorme que le coq qui était apposé dans les années 20 et 30 sur les maillots de rugby, on va dire d au moins 10 cm de hauteur, toujours côté cœur. Et aujourd hui on retrouve ce logo énorme dans la ligne de cette année, sans les mêmes matériaux ni la même impression. Un come-back comme on dit, tout en restant moins voyant et plus sobre que les premiers. Et d ailleurs le croco n était pas forcément vert Non, justement. La fabrication était en France gérée par Devanlay. Pour tout ce qui est made in France, on trouve une petite étiquette à l intérieur, à gauche ou à droite, une petite étiquette en satin, tout en bas dans la face opposée à la composition, on trouve qui a fabriqué le produit. Pour la France, c est Devanlay. Ensuite on a André Gillier Team S.A., en sachant que Team S.A. utilise beaucoup le polyester ce qui est un handicap parce qu au moment du repassage, on peut brûler le vêtement. Et puis on a Basi S.A., pour l Espagne. Et Izod qui a eu la licence de fabrication pour les Etats-Unis : Izod en a surtout fabriqué dans les années 70, parce qu après (en 93, ndr) on leur a retiré la licence, la marque mère n étant pas satisfaite de la qualité. Ceci dit, Izod avait sa propre marque dans le sportwear et dès qu on lui a enlevé la licence, Izod s est mis à fabriquer d une meilleure façon mais c était trop tard pour revenir en arrière. La particularité d Izod, c est qu ils voulaient se différencier de la marque française en utilisant différents coloris pour le crocodile. Tout ce qui était européen, je parle à partir des années 60 toujours, c était du vert, même si les premiers crocos gris sont apparus chez nous dans les années 70, mais ils n ont jamais fait autre chose, tandis que les Américains ont sorti des crocodiles bleus, rouges (et ils utilisaient, pour la base de leurs vêtements, beaucoup d acrylique à l époque) Les Américains se sont aussi mis à faire beaucoup de modèles à rayures et pour jouer des rappels entre les rayures et le croco, le croco en couleur était pratique. Même si à la base, chez Izod, on trouvait beaucoup de crocos verts, même là, on différencie très vite un Lacoste Izod d un Lacoste européen, parce qu Izod a lancé un style, repris ensuite par Ralph Lauren, Tommy Hilfiger et j en passe énormément : le devant du polo est plus court qu à l arrière, tout en ayant une fente sur le côté. Ce qu on retrouve dans ces Lacoste US, on va dire ceux des années 80, on retrouve toujours le même style : on peut avoir les rayures, le croco vert et tout, mais l arrière est toujours plus long que le devant. 39 P L A T 1

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent.

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. «Je ne veux plus être un violeur» Mise en garde Trigger warning Contient plusieurs récits

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 ÉPREUVE 3 : compréhension de l'oral NOVEMBRE 2010 Κρατικό Πιστοποιητικό

Plus en détail

Un grand merci pour ta participation!

Un grand merci pour ta participation! Chère élève, cher élève, Quels sont tes vœux pour l avenir? Participes-tu activement à la vie publique? Où aimerais-tu pouvoir t exprimer davantage? Nous souhaitons en savoir plus à ce sujet: ce questionnaire

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

Elevés aux spots de pub au moins autant qu au Banania,

Elevés aux spots de pub au moins autant qu au Banania, Êtes-vous fait pour la pub? Elevés aux spots de pub au moins autant qu au Banania, nous sommes tous des enfants de la pub pour qui un ami au petit déjeuner s appelle forcément Ricoré et le paradis a un

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

LEARNING BY EAR EPISODE

LEARNING BY EAR EPISODE LEARNING BY EAR Filles 10ème épisode Beauté Texte : Zainab Aziz Rédaction : Andrea Schmidt/Christine Harjes/Guy Degen Adaptation : Aude Gensbittel Personnages : Présentateur pour Intro/Outro Bibiy : personnage

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT N E W S O U T W A L E S IGER SCOOL CERTIICATE EXAMINATION 1998 RENC 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT 2 ITEM 1 Excusez-moi monsieur, voulez-vous ouvrir ces valises? Ah oui, madame, il n y a que

Plus en détail

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble Faisons bouger ensemble Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux le monde J assume depuis le début des responsabilités dans cet emploi. Mon travail est très apprécié dans

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Un francophone aux JO

Un francophone aux JO Un francophone aux JO Contexte d utilisation Public : adolescents et adultes. Niveau : A2. Durée prévue : une séance d une heure et demie/deux heures. Description de la tâche : parler d un sport, parler

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

ANNEXE A. Décision du CCNR 11/12-1452+ V concernant L instant gagnant

ANNEXE A. Décision du CCNR 11/12-1452+ V concernant L instant gagnant ANNEXE A Décision du CCNR 11/12-1452+ V concernant L instant gagnant L instant gagnant est une émission télé-tirelire. Un animateur ou une animatrice présente des quizz et casse-têtes à l écran et invite

Plus en détail

Je m appelle Jérôme, j habite une petite ville de province. Je mentirais si je disais que j ai atteint m a vingt et unième année sans rien connaître

Je m appelle Jérôme, j habite une petite ville de province. Je mentirais si je disais que j ai atteint m a vingt et unième année sans rien connaître 1 Je m appelle Jérôme, j habite une petite ville de province. Je mentirais si je disais que j ai atteint m a vingt et unième année sans rien connaître au sexe, mais je n avais des aventures qu avec des

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin»

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Texte : Leona Frommelt Rédaktion : Maja Dreyer Traduction: Julien Méchaussie Introduction : Bonjour et bienvenue

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou Je joue à chat perché Objectifs : Parler des membres de la famille et nommer des activités. Nommer des jeux. Décrire les règles d un jeu. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou : Je joue à chat perché.

Plus en détail

Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France

Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France Performance et débordements du travail sur la vie personnelle Les enseignements d une étude menée auprès de cadres en France Émilie Genin École de Relations Industrielles Université de Montréal Colloque

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript 2015 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners ( Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FE Chouette j ai anglais maintenant et après la récréation mes matières favorites. Vraiment

Plus en détail

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Anaïs ROCCI 6T bureau de recherche Colloque «Bougeons autrement», 30/11/2011 CNFPT, Région Haute-Normandie

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos Rédigé par : Julie PICHOT TABLE DES MATIERES 1. CHOIX DU STAGE : MAGNUM PHOTOS... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE MAGNUM PHOTOS... 2 2.1 CREATION DE L ENTREPRISE... 2 STATUT JURIDIQUE DE L ENTREPRISE...

Plus en détail

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS ΤΠΟΤΡΓΔΙΟ ΠΑΙΓΔΙΑ ΚΑΙ ΠΟΛΙΣΙΜΟΤ ΓΙΔΤΘΤΝΗ ΜΔΗ ΔΚΠΑΙΓΔΤΗ ΚΡΑΣΙΚΑ ΙΝΣΙΣΟΤΣΑ ΔΠΙΜΟΡΦΩΗ ΣΕΛΙΚΕ ΕΝΙΑΙΕ ΓΡΑΠΣΕ ΕΞΕΣΑΕΙ ΥΟΛΙΚΗ ΥΡΟΝΙΑ 2014-2015 Μάθημα : Γαλλικά Δπίπεδο : E1 Γιάρκεια : 2 ώρες Τπογραφή Ημερομηνία

Plus en détail

Edition Jeunesse. Texte et dessins Lafontaine

Edition Jeunesse. Texte et dessins Lafontaine Texte et dessins Lafontaine Raymond Lafontaine est un illustrateur de grand talent. Originaire de Québec, il s installe à Montréal en 1987. Il compte à son actif plusieurs albums jeunesse comme illustrateur,

Plus en détail

CORRIGE cas chaussure de sport Séance 4 SCP

CORRIGE cas chaussure de sport Séance 4 SCP CORRIG cas chaussure de sport Séance 4 SCP Une analyse externe : offre, demande, environnement, marché et segments 1/ Les marchés : Tous les marchés qui nous concernent ici sont des marchés français Principal

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT N E W S O U T W A L E S IGER SCOOL CERTIICATE EXAMINATION 1998 RENC 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT 2 ITEM 1 Oh, élix, tu es toujours en retard! Le film a sûrement commencé. J ai tourné une

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents L.LHOIR 10/10/2010 Alors voila; aujourd hui je vais vous raconter l histoire de Johnny le crocodile. Johnny était un petit crocodile qui venait

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

oria vidéo Lorin Petitpierre JOIE Synopsis

oria vidéo Lorin Petitpierre JOIE Synopsis JOIE Synopsis Antoine et Marianne Le Cloître, est un couple de personnes âgées d environ soixante ans. Un matin, ils reçoivent un coup de téléphone. Marianne répond et s agite en apprenant que l interlocuteur

Plus en détail

Savoir-faire depuis le XIXème siècle

Savoir-faire depuis le XIXème siècle Savoir-faire depuis le XIXème siècle La marque met en récit ses valeurs profondes par un petit historique. Les niveaux narratif et axiologique sont ainsi explicitement croisés puisque l intêret est d évoquer

Plus en détail

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois LUCY CALDWELL FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois ouvrage publié avec le concours du centre national du livre éditions THEATRALES maison antoine vitez La collection

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

QUESTIONNAIRE FAIRE DU TENNIS UN SPORT POUR TOUS ET UN STYLE DE VIE AFIN DE FAVORISER LES ADOLESCENTS A FAIRE DU SPORT POUR LA VIE

QUESTIONNAIRE FAIRE DU TENNIS UN SPORT POUR TOUS ET UN STYLE DE VIE AFIN DE FAVORISER LES ADOLESCENTS A FAIRE DU SPORT POUR LA VIE QUESTIONNAIRE FAIRE DU TENNIS UN SPORT POUR TOUS ET UN STYLE DE VIE AFIN DE FAVORISER LES ADOLESCENTS A FAIRE DU SPORT POUR LA VIE AGE: PAYS: Veuillez lire les informations ci- dessous avant de répondre

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

Bâle 3: le retour du Régulateur

Bâle 3: le retour du Régulateur Bâle 3: le retour du Régulateur Au siège de la banque Universelle Hey c est quoi cette tête d enterrement? T as lu les journaux sur les nouvelles règles de Bâle 3? Le régulateur veut augmenter le capital

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

L'écrivain Simon Boulerice: aux portes d'un grand succès populaire (ENTREVUE)

L'écrivain Simon Boulerice: aux portes d'un grand succès populaire (ENTREVUE) L'écrivain Simon Boulerice: aux portes d'un grand succès populaire (ENTREVUE) Le Huffington Post Québec Par Samuel Larochelle Publication: 03/10/2013 11:29 EDT Mis à jour: 03/10/2013 11:29 EDT Hyperactif

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte»

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» - Fichier «Gestion main de fer» Cet outil, à utiliser chaque semaine, permet de réaliser une synthèse de l

Plus en détail

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement!!! Créé Par Ben De Bourse Ensemble http://www.bourseensemble.com! À Lire - Très Important Je sais que vous avez envie de vous plonger

Plus en détail

Certaines personnes disent que je suis un garçon précoce. Surtout parce qu elles croient que je suis trop petit pour savoir les mots difficiles.

Certaines personnes disent que je suis un garçon précoce. Surtout parce qu elles croient que je suis trop petit pour savoir les mots difficiles. UN Certaines personnes disent que je suis un garçon précoce. Surtout parce qu elles croient que je suis trop petit pour savoir les mots difficiles. Mais j en sais plusieurs, par exemple : sordide, néfaste,

Plus en détail

Devenez Partenaires Football Australien Saison 2014-2015

Devenez Partenaires Football Australien Saison 2014-2015 Devenez Partenaires Football Australien Saison 2014-2015 Qu est ce que le Football Australien? Vous avez dit Bordeaux Bombers? Historique 1857, en Australie, Thomas Wentworth dit «Tom» Wills revient d

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

AMUSEMENTS MATHÉMATIQUES

AMUSEMENTS MATHÉMATIQUES AMUSEMENTS MATHÉMATIQUES Christian HESS Début de la rédaction : août 1993 1 AMUSEMENTS MATHÉMATIQUES SOMMAIRE Contents 1 ÉNONCÉS 3 1.1 Le nénuphar extraordinaire.......................................

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

RENCONTRE AVEC UN RUGBYMAN

RENCONTRE AVEC UN RUGBYMAN RENCONTRE AVEC UN RUGBYMAN Objectifs : S appuyer sur la transparence de la langue pour comprendre les mots incompris ; Identifier et comprendre l accent du Sud-Ouest ; Découvrir les règles du rugby Thème

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google?

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Préparé par l équipe ALM A l attention de la communauté ALM Novembre 2010 Introduction Comme vous le savez

Plus en détail

RENCONTRES DE LA VILLETTE

RENCONTRES DE LA VILLETTE Q1. Lisez cet article sur un festival à Paris. RENCONTRES DE LA VILLETTE DANSE HIP HOP, THEATRE, CONCERTS, ECHANGES Parc de la Villette istock/thinkstock Du 24 octobre au 4 novembre, la culture hip-hop

Plus en détail

S il te plaît! je dois rendre ce devoir demain matin. Salut fréro, j ai besoin de toi... tu peux m aider sur un exposé?

S il te plaît! je dois rendre ce devoir demain matin. Salut fréro, j ai besoin de toi... tu peux m aider sur un exposé? Salut fréro, j ai besoin de toi... tu peux m aider sur un exposé? S il te plaît! je dois rendre ce devoir demain matin Non!!!! lâche moi! débrouille toi toute seule, je suis en train de gagner ma partie!

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail

Cours d une heure. Quel Mode utiliser

Cours d une heure. Quel Mode utiliser Cours d une heure Quel Mode utiliser Quel Mode utiliser Sur quels paramètres il faut agir et pourquoi Cours d une heure Quel Mode utiliser Sur quels paramètres il faut agir et pourquoi Cours d une heure

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche.

Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. Remarques : ce jeu est directement inspiré des Mathoeufs (Asco). Vous trouverez de nombreuses activités sur votre moteur de recherche. N ayant pas ce jeu dans ma classe, j avais décidé d en créer un en

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Instrumentaliser les données?

Instrumentaliser les données? Instrumentaliser les données? Maïeutique en statistique Léo Sila Pièce en trois actes Acte I De quoi s agit-il? M. : J ai tracé ces histogrammes (il montre les histogrammes ci-dessous). Qu en dis-tu? Pourcent

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 31

Indications pédagogiques E1 / 31 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 31 E. APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 3 : DISTINGUER DANS UN MESSAGE UN PLAN D ARGUMENTATION Objectif

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com Retranscription de la vidéo 1 M- Bonjour, Mikael Messa, aujourd hui j ai le plaisir d accueillir chez moi, Marie-Noël Damas. M.N- Bonjour Mikael. M- Suite au sondage que l on vous a envoyé il y a quelques

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004. ÉPREUVE ORALE (0h30)

DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004. ÉPREUVE ORALE (0h30) DELF 1 er degré - UNITÉ A4 - CORRIGÉ Session de mai 2004 ÉPREUVE ORALE (0h30) EXERCICE 1 - IDENTIFICATION D ÉLÉMENTS SIGNIFICATIFS LIÉS À LA PRONONCIATION, À L INTONATION OU À L USAGE DES REGISTRES DE

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com 1 AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Contactez dès demain des Professionnels qui ont besoin de Petits Mannequins

Contactez dès demain des Professionnels qui ont besoin de Petits Mannequins Contactez dès demain des Professionnels qui ont besoin de Petits Mannequins Christian Scherrer Introduction Vous suivez ce programme parce que vous souhaitez inscrire votre enfant dans une agence de mannequins.

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Irina Teodorescu. La malédiction du bandit moustachu

Irina Teodorescu. La malédiction du bandit moustachu Irina Teodorescu La malédiction du bandit moustachu roman GAÏA ÉDITIONS Dans l imaginaire collectif les accidents arrivent souvent la nuit. On se représente volontiers une route sinueuse dans une montagne

Plus en détail

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1...

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1... SOMMAIRE PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3 PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5 MS 1 : L odorat en M.S. 1... 7 MS 2 : La semaine des 5 sens en Moyenne Section... 8 MS 3 : La

Plus en détail

Unité. L habit ne fait pas le moine! Leçon 3 Un pour tous, tous pour un! Leçon 1 Un look à soi! Leçon 2 Trop, c est trop!

Unité. L habit ne fait pas le moine! Leçon 3 Un pour tous, tous pour un! Leçon 1 Un look à soi! Leçon 2 Trop, c est trop! 2 Unité L habit ne fait pas le moine! Leçon 1 Un look à soi! Tu décris une tenue et tu donnes une appréciation sur un vêtement. Tu demandes et tu donnes ta taille et ta pointure Leçon 2 Trop, c est trop!

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Diplôme d études en langue française. DELF Prim A2. Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

Diplôme d études en langue française. DELF Prim A2. Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Diplôme d études en langue française Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Transcription des documents audio Épreuves collectives Durée Note sur Compréhension de l'oral Réponse

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Activités pour le début de l année scolaire

Activités pour le début de l année scolaire Activités pour le début de l année scolaire A. Dans une classe primaire. 1. Les photos : Le premier jour de la nouvelle classe, prenez une photo individuelle de chaque élève et plusieurs de la classe ensemble.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Le 05/02/2012 : point sur les CBE de Kongoussi :

Le 05/02/2012 : point sur les CBE de Kongoussi : Le 05/02/2012 : point sur les CBE de Kongoussi : Nous sommes le 5 février, la construction des cuiseurs pour Kongoussi a pris pas mal de retard ; nous aurions dû les livrer il y a une semaine. Suite à

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail