Avoir 20 ans dans les Aurès

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avoir 20 ans dans les Aurès"

Transcription

1 Dossier pédagogique n Histoire Avoir 20 ans dans les Aurès Un film de René Vautier France, 1972 Coopération DHR Dossier réalisé par Axel Duc pour Zérodeconduite.net, Se^ptembre Ce dossier est strictement réservé aux établissements acquéreurs du DVD «Avoir 20 ans dans les Aurès» auprès de l Agence Cinéma Education, 3 rue Louis Loucheur Paris Pour tout renseignement : / Une correction, une remarque, une suggestion? N hésitez pas à nous contacter : 1 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

2 SOMMAIRE DU DOSSIER Sommaire p. 2 Introduction p. 3 Dans les programmes p. 5 Fiche technique p. 6 Séquencier p. 7 n Activité n 1 (Histoire) La Guerre d Algérie et ses acteurs p Rôle et méthodes de l Armée française 2- Un FLN peu visible mais omniprésent 3- La radicalisation des partisans de l Algérie française : le putsch des généraux n Activité n 2 (Histoire / Histoire des arts) Un "docufiction" engagé : la mémoire et ses enjeux p. 41 Question préliminaire 1- La guerre vue à travers les yeux des appelés 2- L histoire de Noël Favrelière, révélatrice de l engagement d une minorité des Français en faveur du FLN et de la décolonisation 3- Une condamnation de l Armée française 4- L audacieuse ébauche d une vision algérienne du conflit et l enjeu des "vraies" images Pour aller plus loin p Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

3 INTRODUCTION Lorsqu Avoir 20 ans dans les Aurès reçoit le Prix de la critique internationale à Cannes en 1972, dix ans après la fin de la guerre d Algérie, les tensions restent vives : René Vautier doit entamer une grève de la faim en janvier 1973 pour obtenir la fin de la censure préalable et le droit de diffuser son film, et bien des projections publiques sont perturbées par des manifestants se réclamant de l ex-oas un cinéma parisien subit même un attentat. On est malgré tout loin de l accueil réservé quelques années auparavant à La Bataille d Alger de Gillo Pontecorvo (1966), qui endura l autocensure des exploitants de salles et des diffuseurs institutionnels sous la menace des associations de pieds-noirs et d anciens combattants jusqu en 2004! Il faut dire que mai 1968 était passé par là, qu une nouvelle génération arrivait sur la scène publique qui n avait pas eu à prendre position sur "les événements d Algérie", et que le contexte s avérait donc un peu moins sensible. Avec ce film de fiction, René Vautier accède enfin aux salles, lui qui avait auparavant subi la censure d État pour Algérie en flammes (1958) comme d ailleurs tous les films évoquant de près ou de loin le sujet avant 1962 : ainsi Le petit soldat de Jean-Luc Godard en 1960, Muriel ou le temps d un retour d Alain Resnais ou Adieu Philippine de Jacques Rozier en 1962 Vautier a jusqu ici tourné quasiment exclusivement des documentaires, fidèle à son adage : «écrire l histoire en images, tout de suite!». Adepte du cinéma-vérité, il a ainsi dénoncé le colonialisme français dans Afrique 1950 (N&B, 20, 1950), et d ores et déjà pris parti pour le FLN et le GPRA dans Une nation, l Algérie (N&B, 1954, 20 ) et Algérie en flammes (couleur, 1955, 25 ). Censuré par les autorités françaises, condamné et emprisonné en 1951/52, il passe du côté des maquisards de l ALN en 1956 et tourne dans les Aurès en 1957/58, avant d être blessé par l Armée française on n a d ailleurs jamais pu retirer les morceaux de sa caméra incrustés dans son crâne suite à l explosion, trop proches de la zone cervicale! Soigné en RDA, il y monte Algérie en flammes, que le FLN se chargera de diffuser tout en écartant un réalisateur trop gênant puisque français : il passe vingt-cinq mois en prison en Tunisie en 1958/60, sans en connaître les raisons. Peu rancunier, mais surtout sous le coup de multiples condamnations en France pour l aide apportée aux "terroristes algériens", il retourne travailler à Alger entre 1962 et 1966, auprès du tout jeune Centre Audiovisuel, où il forme les apprentis cinéastes du nouvel État, tels Mohammed Lakhdar-Amina. Gracié en 1966, il rentre en Bretagne et entreprend alors le travail préparatoire d Avoir 20 ans dans les Aurès, rompant avec ses habitudes pour ce premier long-métrage de fiction. Il venait en effet de lire Le Désert à l aube, de Noël Favrelière, paru aux éditions de Minuit en 1960 ; ce jeune rappelé d Algérie avait déserté en 1956 et rejoint les rangs de l ALN accompagné d un prisonnier promis à l exécution. Ce témoignage convainc le réalisateur que seule une représentation de la guerre "reflétant l état d esprit des appelés" du contingent (cf. le prologue, chapitre 1) permettra de dessiller les yeux des Français sur le sujet ; ce que lui confirme d ailleurs le général de Bollardière, connu pour avoir dénoncé l usage de la torture par l Armée française, qu il interroge à cette époque et qui lui dit : "quant aux jeunes du contingent, dont on parle très peu, ils mettront longtemps à se remettre de cette guerre. Il m arrive tous les jours d en rencontrer, qui m avouent avoir gardé un tenace et horrible souvenir de ce qu on les a contraints de faire" la citation figurera en exergue du film. Adopter le point de vue des appelés constitue pour l époque une grande originalité, puisque le réalisateur est le premier à le faire. Conscient toutefois qu il n est pas possible de se contenter d adapter l histoire de Favrelière, qui n est au fond qu une exception, Vautier recueille alors les témoignages de plus de six cents appelés ou rappelés d Algérie, soit près de huit cents heures sur cassette audio, qui constitueront son matériau de base. En 1971, il charge un groupe de jeunes gens qui à l exception de Philippe Léotard ne sont pas, ou pas encore, des comédiens de métier d assimiler ces témoignages pour en tirer les dialogues du film qu il prévoit de tourner, et qui doit constituer un équilibre parfait entre documentaire et fiction. Il a rédigé un scénario sommaire, mais laisse à ses acteurs le soin d improviser pour reconstituer au plus près la vérité des situations, qui l intéresse davantage que leur parfaite exactitude. L aspect réaliste du film est d ailleurs assuré par d autres moyens : le format 16mm et sa texture à gros grains, qu on associe instinctivement au reportage ; la prise de son directe, qui rend certains dialogues quasiment inaudibles ; les décors naturels de Tunisie, aux abords de la frontière algérienne ; la précision ethnologique de certaines images (les costumes berbères, le mode de vie de la famille bédouine de la fin du film) ou les chants berbères qui accompagnent certaines scènes ; le jeu spontané des jeunes acteurs, qui ne sonne pas toujours juste, mais authentique ; sans même parler des inserts de rushes tournés dix ans auparavant pendant le conflit en Algérie (chars sur la ligne Morice, villages détruits) ou en Tunisie (charnier de Sakiet Sidi Youssef) : l intrusion dans la continuité filmée de ces archives nimbe les autres images de leur criante véracité. Pourtant, le film ne nie pas son caractère de reconstitution, et ne manque d ailleurs pas des mérites formels propres au cinéma de fiction ; certaines techniques 3 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

4 cinématographiques l y ancrent indubitablement : le recours au suspense dans le scénario, renforcé par des effets de montage (l attente de l hélicoptère d évacuation sanitaire dans la première moitié du film ; l incertitude sur le sort que connaîtront les fuyards Nono et Youssef dans la deuxième) ; l usage du retour en arrière (flashback) à plusieurs reprises ; la mise en scène très cinégénique de l errance dans le désert qui apparente le film à certains westerns, etc. Dans la même veine, la faiblesse des moyens dont dispose le réalisateur révèle rapidement qu il s agit d une mise en scène : on entend par exemple régulièrement des hélicoptères, sans jamais les voir Peut-on alors considérer Avoir 20 ans dans les Aurès comme un film d Histoire? Certes oui, et à plus d un titre. C est tout d abord une œuvre qui a fait date pour l historiographie de la guerre d Algérie et la perception du conflit par les Français, dix ans après les accords d Évian ; elle convient donc parfaitement pour la question des mémoires que le programme de Terminale de 2012 nous invite à traiter. Le film témoigne à la fois d une grande innovation la parole y est donnée à des appelés pour qui l Algérie française ne représente pas un enjeu particulier, et d un certain manque de recul en ce début des années 1970 : il ne cherche pas à être exhaustif sur les spécificités du conflit, et certains thèmes désormais classiques dans ce genre cinématographique y sont notoirement peu ou pas traités (la torture, le terrorisme, la guerre urbaine, ) : on pourra ainsi montrer qu il est bien de son époque, à la fois par son engagement et ses omissions, y compris pourquoi pas en le comparant à d autres œuvres (L Ennemi intime, de F.E. Siri, par exemple). On y trouve toutefois une évocation précise de certains faits "historiques" : les tactiques de l Armée française dans les zones rurales (le quadrillage, les opérations aéroportées, la ligne Morice) ou le putsch des généraux d avril 1961, par exemple, ce qui permet d illustrer la guerre telle qu elle doit être enseignée en Troisième comme en Première ; et ce d autant que René Vautier choisit de situer son action sur une semaine d avril 1961, donc plutôt vers la fin du conflit entamé en novembre 1954 avec les attentats de la Toussaint Rouge comme acte de naissance du Front de Libération Nationale. Les "opérations de maintien de l ordre" en Algérie française duraient depuis déjà plus de 6 ans ; et la présence militaire avait été renforcée depuis février 1956 par les appelés du contingent qui effectuaient leur service de 18 mois de plus en plus fréquemment prolongé à 28, voire 30 mois sous les drapeaux dans les départements d Afrique du Nord. La situation militaire semblait plutôt à l avantage de l Armée française, surtout après l éradication des "terroristes" du FLN des milieux urbains (par exemple avec la bataille d Alger, en 1957) ; les opérations consistaient essentiellement en raids héliportés et en patrouilles dans les zones rurales, comme ici dans les Aurès, afin de pourchasser les fellaghas de l ALN (l Armée du FLN) dans leurs cachettes et les couper du soutien des villageois. Politiquement, pourtant, le FLN s implantait peu à peu : le GPRA (gouvernement provisoire créé en 1958) siégeait à Tunis depuis 1959, et depuis septembre 1959, le général De Gaulle, Président de la République française, avait évoqué la possibilité d une autodétermination des Algériens, ce qui revenait à reconnaître de fait qu il faudrait un jour négocier avec le FLN les Français y avaient souscrit par référendum en janvier Cette nouvelle orientation avait alors radicalisé les partisans du maintien de l Algérie française Français d Algérie ou officiers de l Armée, tels le lieutenant Perrin ici comme l avaient déjà prouvé la semaine de barricades d Alger (janvier 1960) ou la création de l Organisation Armée Secrète (OAS) en février Au-delà de sa valeur historique, ce film nous permet aussi d essayer de comprendre le mécanisme de dépersonnalisation des appelés qui ont pris part à la guerre ; nous y assistons à l effacement progressif des individualités des membres du commando et à la résurgence de l instinct de meute, rendu plus tangible avec l immobilisation du groupe au début du film : rongé tout entier par le mal qui touche pourtant le seul Robert, dont la jambe se gangrène faute de soins, il tombe définitivement dans les rets du lieutenant Perrin, qui en bon officier sait utiliser la cohésion d un groupe de copains, la souffrance, la peur et la ruse pour faire de ses hommes de «vrais» soldats. Ces jeunes Bretons antimilitaristes, qui n auraient jamais pensé pouvoir tirer sur qui que ce soit et éprouvaient même une certaine inclination en faveur du FLN, se transforment en soudards contre leur gré, mais avec d autant plus de férocité. Le film touche ainsi à l universel par ce qu il nous dit de la nature humaine, plus de quinze ans avant le Full Metal Jacket de Stanley Kubrick (1987) sur un thème très similaire. Voilà qui fait d Avoir 20 ans dans les Aurès un film indispensable. 4 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

5 DANS LES PROGRAMMES Enseignement Niveau Dans les programmes n Histoire 3 ème Thème 2 - DES COLONIES AUX ÉTATS NOUVELLEMENT INDÉPENDANTS CONNAISSANCES Dès le lendemain du conflit mondial grandissent des revendications qui débouchent sur les indépendances. ( ) DÉMARCHES L étude est conduite à partir d un exemple au choix : l Inde, l Algérie, un pays d Afrique subsaharienne. Elle porte sur le processus de la décolonisation, ( ). n Histoire 1 ère ES/L Thème 4 COLONISATION ET DÉCOLONISATION Question 2- La Décolonisation. Étude de cas : la Guerre d Algérie n Histoire 1 ère S Thème 3 LA RÉPUBLIQUE FACE AUX ENJEUX DU XXème SIÈCLE Question 3- La République face à la question coloniale ( ) : - La Guerre d Algérie n Histoire T le ES/L Thème 1 LE RAPPORT DES SOCIÉTÉS À LEUR PASSÉ Question 2- Les mémoires : lecture historique Une étude au choix parmi les deux suivantes : - L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France ; - L'historien et les mémoires de la guerre d'algérie. L étude de ce film pourra de manière très profitable être intégrée dans un projet interdisciplinaire en partenariat avec l enseignement de l histoire des arts. 5 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

6 FICHE TECHNIQUE DU FILM Avoir 20 ans dans les Aurès Un film de : René Vautier Scénariste : René Vautier Photographie : Pierre Clément / Daniel Turban Musique : Pierre Tisserand / Yves Branellec Production : U.P.C.B. (Unité de Production Cinématographique de Bretagne) Avec : Alexandre ARCADY (Nono) ; Hamid DJELLOULI (Youssef) ; Philippe LÉOTARD (le lieutenant Perrin) ; Michel ELIAS (Robert, l'instituteur) ; Jacques CANCELIER (Coco) ; Jean-Michel RIBES (le curé) ; Alain SCOFF (Lomic) ; Jean-Jacques MOREAU (Jacques) ; Yves BRANELLEC (Youenn) ; Philippe BRIZARD (la Marie) ; Charles TRÉTOUT (Charles) ; Pierre VAUTIER (Pierrick) ; Alain VAUTIER (Lanick) ; Bernard RAMEL (Nanard) Année de production : 1972 Langue : français Pays : France / Algérie Durée : 98 minutes Éditeur : DHR Synopsis : En avril 1961, le commando du lieutenant Perrin (Philippe Léotard), en mission dans le massif des Aurès (sud algérien, à la frontière tunisienne), tombe dans une embuscade de l'aln. Réfugiés dans une grotte dans l attente d un hélicoptère de secours, les hommes se remémorent la façon dont leur officier est parvenu à transformer leur groupe de jeunes bretons rebelles et antimilitaristes en redoutables tueurs de fellaghas, prêts à piller, torturer, assassiner et violer. Seul Nono (Alexandre Arcady) tient bon ; il décide de libérer leur prisonnier promis à la mort le lendemain et de s'enfuir avec lui. Tous deux se lancent alors dans la traversée du massif, espérant gagner la Tunisie avant qu on ne les rattrape. 6 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

7 SÉQUENCIER DU FILM Ch.DVD Durée Descriptif de la séquence Activité(s) d exploitation 1 2:46 Générique sur la chanson Nous aussi nous marchions de Pierre Tisserand. "Vous allez voir la chronique de 7 jours de la vie du commando du lieutenant Perrin, dit "commando de Bretons" ou encore "commando des cheveux longs". Cette chronique filmée est en quelque sorte le condensé de 800 heures de témoignages de 600 appelés ou rappelés de la guerre d Algérie. À l heure où les généraux, les politiciens et les agents secrets donnent chacun leur version de ce que fut la guerre d Algérie, nous avons pensé qu il était utile de refléter l état d esprit des appelés, de ceux-là dont le général de Bollardière interviewé, disait : "quant aux jeunes du contingent, dont on parle très peu, ils mettront du temps à se remettre de cette guerre. Il m arrive tous les jours d en rencontrer, qui m avouent avoir gardé un tenace et horrible souvenir de ce qu on les a contraints de faire." La véracité de chaque scène de ce film peut être certifiée par un minimum de 5 témoins." 2 7:18 Guidé par un prisonnier qu on contraint à le faire, le commando Perrin parcourt nonchalamment le massif désertique des Aurès. Il est soudain la cible de tirs hostiles. Le soldat Lomic est abattu alors qu il grimpait vers la cache de l ALN. À son tour, Robert, l instituteur, prend une balle dans la jambe. Tandis que Nono l aide à redescendre, les autres s acharnent à tirer sur la planque, et un homme finit par en sortir les bras en l air. Deux femmes sont tuées alors qu elles tentaient de s enfuir : "et alors? s exclame le lieutenant Perrin, de toute façon, c est des fell!". 3 10:39 Le commando trouve refuge dans les ruines d un ancien village berbère à moitié troglodytique. Coco, le radio, cherche sans succès à joindre le QG pour faire venir un hélicoptère d évacuation sanitaire. Tandis qu il s escrime sur sa radio, Nono se rend au chevet de Robert. Celui-ci se remémore leurs divergences : le pacifiste "Nono les-mains-blanches" qui "ne mettr[a] pas une seule balle dans [s]on fusil" et qu on "n obligera pas à tuer", et lui, Robert, membre d un syndicat chrétien, qui "devait" aller en Algérie pour "ne pas se couper des masses" et faire en sorte que le peuple algérien n ait pas face à lui qu une "armée raciste", mais des "fils de prolétaires" à qui on ne "réussira[it] pas à faire faire de saloperies". Il réalise pourtant que le lieutenant Perrin a trouvé "la manière de les mener". Retour en arrière - Les douze Bretons débraillés arrivent au "camp des insoumis" où les attend Perrin, qui a fait l Indochine et leur tient un discours de vérité : il veut faire de ce groupe d appelés "contestataires", qu on a envoyés "pourrir ici", un "commando de chasse", quitte à faire fi de la discipline. "Tu nous as bien eus, hein, lieutenant?", dit l instituteur à Perrin venu à son chevet ; "le jeu était faussé au départ, j avais tous les atouts", lui répond celui-ci en lui expliquant comment pour un groupe de copains en uniforme, les "autres tout autour", deviennent "les ennemis, forcément". Retour en arrière Le groupe barbote dans un oued. Activité n 1, 1-c Activité n 2, qst prélimaire Activité n 2, 1-a Activité n 2, 1-c Activité n 2, 3-a Activité n 1, 1-d Activité n 1, 1-f Activité n 1, 2-a Activité n 2, 1-e Activité n 2, 1-f Activité n 2, 2-c Activité n 2, 3-c Activité n 1, 1-a Activité n 1, 1-c Activité n 1, 1-l Activité n 1, 2-f Activité n 2, 1-d Activité n 2, 1-e Activité n 2, 2-e Activité n 2, 3-c 7 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

8 SÉQUENCIER DU FILM 4 10:03 Le commando remonte le cours de l oued ; on s aperçoit soudain de la disparition de Coco. Les hommes s emparent d un jeune homme assis dans les parages et le battent à mort. Coco, qui s était perdu, réapparaît. "Pour un qu ils enterrent, il y en a dix qui voudront nous tirer dessus. C est nous qui la semons, la graine de fellaghas", analyse avec justesse l un des membres du commando après avoir évoqué les "corps, les crânes, les os qu on a laissés derrière nous". S ensuit une séquence d interviews où les soldats, goguenards et penauds tout à la fois, avouent avoir pris goût à tuer, violer, piller. Retours en arrière - Les images de ces crimes viennent s intercaler. Au chevet de l instituteur, Perrin raconte comment il a fait éventrer un traître harki pour "obliger [les autres] à se mouiller, et aussi pour habituer les gars à pas faire de sensiblerie" ; à Nono qui lui fait remarquer que bien des appelés reviennent à moitié fous au pays, il rétorque : "ça, c est une affaire de gouvernement. Moi, j ai à faire la guerre, c est pour ça que je suis là". 5 7:30 "Et pis merde, enfin, on a pas demandé à v nir ici, nous! Alors s ils touchent un seul cheveu d un seul gars du groupe, on en bousille cent, fell ou pas fell. Y finiront bien par comprendre" s exclame Charles. Retour en arrière - Un des soldats explique en voix-off comment chaque embuscade de l ALN est suivie de la destruction d un village qu ils désignent : la population a deux heures pour fuir avant que les chars et l artillerie n entrent en action. Sur fond de chant berbère défilent les images de villages rasés et de cadavres de vieillards, de femmes et d enfants. Coco vient annoncer qu il y a eu "un putsch à Alger et que les généraux ont pris le pouvoir" ; la confusion est totale : les parachutistes se sont ralliés aux généraux Challe et Salan, mais les appelés de l aérodrome ont enfermé leur commandant qui s y apprêtait : l hélicoptère ne peut pas décoller. 6 10:21 Pour avoir plus d informations sur le coup d État, Robert allume son transistor, qui retransmet le discours de Challe proclamant l état de siège. Les jeunes gens, qui n attendent que "la quille", s esclaffent devant les relents militaristes et nationalistes des discours qui s enchaînent. Robert, qui pressent le risque de guerre civile et celui de voir le conflit se prolonger, demande à ses camarades de décider ce qu ils doivent faire du lieutenant pour qui "l Armée au pouvoir, ce serait [le] rêve". Lorsque celui-ci revient et se félicite de défiler bientôt sur les Champs-Élysées, ses hommes le mettent aux arrêts. Libérés de toute hiérarchie militaire, ils élisent Coco pour général. Le nouvel "officier supérieur" interdit la guerre : les hommes quittent l uniforme puis appellent à la fraternisation à la cantonade, sous le regard amusé de Nono qui ne prend pas part à la mascarade et leur fait remarquer que de toute façon "les fellaghas du coin ne parlent pas français" Activité n 1, 1-a Activité n 1, 1-c Activité n 1, 1-d Activité n 1, 1-f Activité n 1, 1-h Activité n 1, 2-b Activité n 1, 2-d Activité n 1, 2-f Activité n 1, 3-b Activité n 2, 1-d Activité n 2, 1-e Activité n 2, 1-f Activité n 2, 3-b Activité n 2, 3-c Activité n 2, 4-a Activité n 2, 4-c Activité n 1, 1-g Activité n 1, 1-h Activité n 1, 1-k Activité n 1, 1-m Activité n 2, 1-e Activité n 2, 4-a Activité n 2, 4-b Activité n 2, 4-c Activité n 2, 4-d Activité n 1, 3-c Activité n 1, 3-e Activité n 1, 3-f Activité n 2, 1-g 8 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

9 SÉQUENCIER DU FILM 7 8:20 La situation empêche l arrivée de l hélicoptère, alors que l état de la jambe de Robert empire. La nuit passe. Le moral des troupes va s amenuisant, à l instar des vivres, tandis que la radio diffuse inlassablement le discours du 23 avril du Président De Gaulle. Les hommes finissent par enterrer Lomic dans un trou du désert. Même le curé ne trouve rien à dire. Une autre nuit passe. 8 6:02 À la radio, les hommes suivent l échec progressif du putsch "devant la résistance opiniâtre opposée par le contingent et la fermeté de Paris", malgré le soutien d une partie des Français d Algérie. De Gaulle appelle alors à rétablir la discipline, et "en premier lieu, le respect absolu de la hiérarchie" : on libère le lieutenant Perrin, qui ne cache pas son amertume. Tandis que l hélico arrive, Perrin fait liquider un des deux prisonniers, leur guide. Le commando est de retour à son camp de base, près d un puits dont la pompe est actionnée grâce à une éolienne. Les hommes font leur toilette ; Perrin fait attacher le prisonnier à l éolienne, en plein soleil, dans l espoir d en tirer des informations. Son sort est toutefois scellé : la "corvée de bois" est prévue pour le lendemain matin. Les habitants du village voisin venus abreuver leurs bêtes assistent à la scène sans intervenir. 9 13:12 Parce que Nono a offert à boire au prisonnier, Perrin lui impose la garde de nuit. La tension entre les deux hommes monte tandis que le caporal entretient son arme tout en provoquant le lieutenant : "l Armée me l a donnée en bon état, et je la rendrai en bon état ; et j espère sans une tache de sang". Celui-ci fustige cette attitude hypocrite : "Fous le camp [ ] Tu nous dégoûtes!" Pendant la nuit, Nono détache le prisonnier et s enfuit avec lui. Les deux hommes courent à en perdre haleine dans la montagne ; pour instaurer la confiance, Nono a donné son arme au fellagha, qui le croit communiste ou fou. Au matin, Perrin lance ses hommes aux trousses de Nono et du prisonnier : "c est l honneur du commando qui est en jeu!". Nono et son compagnon continuent à courir sous un soleil de plomb, mais sont contraints de trouver un abri lorsque un hélicoptère à leur recherche les survole. La blessure à la cheville causée par les entraves de l ex-prisonnier commence à s infecter. Cette pause permet à l homme de se présenter : il s appelle Youssef. Si la confiance s installe peu à peu, la communication reste quasi-impossible ; les deux hommes parviennent toutefois à s entendre sur le terme de leur cavale : Tunis. Le départ est fixé au soleil couchant :20 Ils repartent après la prière de Youssef. Lors d un arrêt, comme il refuse de toucher au bœuf en boîte que lui propose Nono, ce dernier la jette. Les deux fuyards s épuisent à grimper et descendre dans des ravines. Ils sont contraints de se cacher au passage d une colonne motorisée : il s agit du commando Perrin. Nanard les découvre fortuitement, mais ne les dénonce pas et revient même leur donner une gourde pleine. L état de Youssef va en empirant : il s évanouit régulièrement et ne peut plus suivre Nono, qui part seul chercher de l aide. Activité n 1, 3-g Activité n 1, 3-h Activité n 2, 1-d Activité n 2, 1-f Activité n 1, 1-g Activité n 1, 1-i Activité n 1, 1-l Activité n 1, 3-i Activité n 2, 1-f Activité n 2, 1-g Activité n 2, 2-b Activité n 2, 2-c Activité n 2, 3-c Activité n 1, 1-f Activité n 1, 1-g Activité n 1, 1-l Activité n 2, 2-a Activité n 2, 2-b Activité n 2, 2-c Activité n 2, 2-d Activité n 2, 3-b Activité n 2, 3-c Activité n 2, 3-d Activité n 2, 1-e Activité n 2, 2-b 9 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

10 SÉQUENCIER DU FILM 11 10:47 À bout de forces, il parvient jusqu à une tente bédouine. Une vieille femme, une jeune fille et quatre enfants l accueillent craintivement alors qu il est sur le point d être repéré par un hélicoptère. Après avoir bu et mangé, caché sous un burnous, il part retrouver Youssef accompagné de la jeune fille, Zohra, et d un garçon, Amar. Tandis que la jeune fille applique un emplâtre sur la plaie purulente du blessé, Nono explique au garçon, fasciné, le fonctionnement de son arme. Au moment du départ des deux enfants, il offre son insigne de caporal parachutiste à la jeune fille, qui l avait trouvé joli. Il explique à Youssef qu après avoir passé la journée à l ombre, il ira lui chercher une monture afin de rejoindre la frontière tunisienne. 12 2:47 Le soir, Nono découvre les cadavres de la famille qui l avait secouru la veille. Zohra a visiblement été violée. Amar, qui n était que blessé, s empare du pistolet-mitrailleur et tire sur le déserteur qu il prend pour l un des assaillants ; il l abat. Plus tard, le lieutenant Perrin harangue ses hommes afin de "venger Nono", mort d une balle dans le dos. 13 1:15 L épilogue nous apprend que le 29 avril, le commando décida de "mettre la crosse en l air" et fut dissous ; que Robert fut amputé de la jambe ; et que le commandant Perrin se trouve au Tchad au titre de "conseiller". Générique de fin sur la chanson Le pied dans la m Activité n 1, 2-e Activité n 1, 2-f Activité n 2, 2-b Activité n 2, 2-c Activité n 2, 4-a Activité n 2, 4-b Activité n 1, 1-g Activité n 1, 1-l Activité n 2, 3-b Activité n 2, 3-c Activité n 2, 2-b 10 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

11 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, 1972 Il a été bien longtemps d autant plus difficile de comprendre les enjeux du la guerre d Algérie que sa mémoire en était censurée (État français), travestie (Armée française), tue (ex-appelés français), exploitée à des fins de propagande (État algérien, FLN, pieds-noirs, ex-oas) ou oblitérée (harkis, ex-mouvements concurrents du FLN). Pour beaucoup de Français, les "événements" avaient seulement mis aux prises l Armée française et les combattants du Front de Libération Nationale ; il a fallu plusieurs décennies pour que les historiens (entre autres Benjamin Stora, Guy Pervillé, ) finissent par dessiner le profil d une guerre complexe où venaient s emboîter de multiples affrontements, opposants des belligérants variés aux intérêts souvent divergents, aussi bien militaires (Armée française, ALN de l intérieur, ALN de l extérieur), que civils dont certains ont même fini par choisir la lute armée (OAS). Guy Pervillé a résumé la situation dans une formule lapidaire : "La guerre d Algérie a été une double guerre civile autant qu une guerre entre deux peuples étrangers." (contribution au colloque "La guerre d Algérie au miroir des décolonisations françaises", Sorbonne, novembre 2000). À ce titre, Avoir 20 ans dans les Aurès n a pas la prétention de rétablir une image exacte du conflit dans toutes ses composantes : il était trop tôt (moins de dix ans après les Accords d Évian), et ce n était de toute façon pas le propos de René Vautier, pourtant peu suspect d être mal informé ou désinformé par une quelconque propagande, lui qui avait travaillé des deux côtés du front : comme l affirme son prologue, il voulait adopter le point de vue des appelés, qui constituent l essentiel de ses protagonistes. Pourtant, certains personnages incarnent d autres acteurs : le lieutenant Perrin l Armée d active, Youssef l ALN, la famille bédouine la population d Algérie Quant aux partisans de l Algérie française (dont l'oas), on les entend à la radio dans les chapitres consacrés au putsch des généraux (n 4 à 7). Cette activité a pour objectif de repérer avec les élèves ces divers acteurs et leurs intérêts particuliers. 1- Rôle et méthodes de l Armée française a- Montrez que le lieutenant Perrin est le seul soldat de métier visible dans le film. Quel est son parcours? 11 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

12 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, 1972 b- Quel est le statut des Bretons? Que font-ils en Algérie? Pourquoi réclament-ils sans cesse "la quille"? c- Pourquoi ce groupe se trouve-t-il sous les ordres du lieutenant Perrin? Était-ce le quotidien de tous les appelés du contingent? d- Y a-t-il des musulmans d Algérie dans les rangs de l Armée française? Comment les appelle-t-on? Sont-ils là de leur plein gré? D après vos recherches, certains musulmans ont-ils combattu volontairement aux côtés de la France? Quel enseignement tirer de la lecture du graphique du document 1? 12 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

13 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, 1972 e- Décrivez l uniforme de l Armée française d Afrique du Nord au début des années f- De quel armement sont équipés les soldats ici, des fantassins? g- Lisez le témoignage du document 2 et montrez que le personnage du lieutenant Perrin campe un officier français de la guerre de d Algérie réaliste. 13 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

14 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, 1972 h- Dans le document 2, les appelés participent-ils aux exactions contre la population civile? Et dans le film? Comment l expliquer, à votre avis? i- D après le document 3, comment l Armée française justifiait-elle le recours aux violences en Algérie? Montrez que le film illustre certains aspects de cette tactique. j- Le recours à des "commandos de chasse" comme celui du lieutenant Perrin est-il réaliste? Faites par exemple des recherches sur le commando Georges. Comparez la photographie du document 4a et le film sur les procédés employés. 14 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

15 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, 1972 k- Quels objectifs militaires poursuit l Armée française lorsqu elle détruit des villages comme on peut le voir au chapitre 5? l- Le théâtre d opération de l Armée étant immense, de quelles technologies bien représentées dans le film les troupes françaises étaient-elles dépendantes? Comparez aux photographies du document 4. m- Où Nono et Youssef envisagent-ils de fuir au chapitre 9? Quels intérêts le FLN y avait-il? D après les documents 5 et 6, expliquez pourquoi l Armée surveillait particulièrement la frontière algériano-tunisienne. À quel moment du film voit-on les installations chargées de cette surveillance? 15 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

16 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, Un FLN peu visible mais omniprésent a- À quel moment voit-on des combattants de l Armée de Libération Nationale (ALN), la branche militaire du FLN, dans le film? Portent-ils un uniforme? Où se cachent-ils? b- Que révèle de la lutte du FLN la présence d un drapeau lors de la scène d inhumation des ossements au chapitre 4 (24:10)? Expliquez-en les symboles. c- Quels termes les Français emploient-ils pour désigner les combattants de l ALN? Que signifient-ils? 16 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

17 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, 1972 d- Comment le FLN finance-t-il son activité? e- Comment expliquer l absence d hommes dans la famille bédouine au chapitre 11? f- Peut-on dire que l attitude du jeune garçon bédouin (Amar) à la fin du film confirme la phrase d un soldat au chapitre 4 alors qu il vient d abattre un gosse : "de toute façon, dans dix ans ça fait un fellouze"? 17 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

18 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, La radicalisation des partisans de l Algérie française : le putsch des généraux a- Quels chapitres du film sont consacrés à l épisode de la tentative ratée de coup d État? b- D après vos recherches, quelle est l origine du "putsch des généraux"? Quand et comment commence-t-il? Qui en prend la tête d après Coco? Citez d autres officiers de haut rang impliqués dans l événement. c- Qu annonce l ordre de commandement militaire des putschistes qu on entend en premier sur le transistor de Robert (début du chapitre 6)? En le confrontant à l appel passé sur Radio-Alger par le général Challe reproduit au document 8, montrez qu il s agit bien d une tentative de coup d État. 18 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

19 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, 1972 d- Le discours qu on entend ensuite ("Je veux d abord rendre hommage à notre magnifique armée d Algérie") est un ancien discours de Jacques Soustelle le 17 mai 1958 : donnez quelques éléments biographiques sur le personnage et montrez qu il est progressivement entré en dissidence avec les autorités républicaines sur la question algérienne. Qu est-ce que l OAS qu il a dirigée? e- Montrez avec les phrases entendues à la radio qu un risque de guerre civile pèse sur la France. f- Les discours sont acclamés par une foule de Français d Algérie rassemblés à Alger. Quel est le point de vue de cette partie de la population? 19 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

20 Activité 1 La Guerre d Algérie et ses acteurs Avoir 20 ans dans les Aurès de René Vautier France, 1972 g- Relevez dans le document 9 les phrases tirées du fameux discours du 23 avril du général De Gaulle, Président de la République, qu on entend en fond sonore au chapitre 7. Commentez-les. h- Qui prononce les paroles suivantes, entendues au chapitre 7 : "dès que les sirènes retentiront, allez-y, à pied ou en voiture, convaincre des soldats trompés de leur lourde erreur ; il faut que le bon sens vienne de l âme populaire et que chacun se sente une part de la nation"? i- D après le transistor au chapitre 8, comment prend fin la tentative de putsch? Qu exige immédiatement De Gaulle? Qu est-ce que cela révèle de sa position personnelle quant à la guerre en Algérie? 20 Dossier pédagogique Avoir 20 ans dans les Aurès

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Seuls des jeux faciles à organiser sans animateur ont été retenus.

Seuls des jeux faciles à organiser sans animateur ont été retenus. Suite à une demande de collègues, j ai essayé de regrouper dans ce document des jeux simples ne nécessitant aucun ou très peu de matériel et autrefois pratiqués pendant les récréations ou dans la rue,

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

1958-1962, une nouvelle république

1958-1962, une nouvelle république Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 5 Les Français et la République Question 1 La République, trois républiques Cours 3 1958-1962, une nouvelle république I La fin de la IV e République et l adoption

Plus en détail

Alain Souchon : Et si en plus y'a personne

Alain Souchon : Et si en plus y'a personne Alain Souchon : Et si en plus y'a personne Paroles et musique : Alain Souchon et Laurent Voulzy Virgin / Emi Thèmes La religion, La guerre, Le fanatisme religieux. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5 Festival Study guide Dossier pédagogique destiné aux adolescents 2014 (Homeland) présente Alliance Française FRENCH FILM FESTIVAL Table des matières Pour travailler avec le film en classe Niveau A2...4

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación)

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) Bruxelles, lundi 3 août (1914) Bruxelles vient de s éveiller avec une effroyable impression. On n a appris qu aujourd hui, ce matin,

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie

La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie La décolonisation et la construction de nouveaux Etats: Inde et Algérie Introduction Colonisation française vers 1900 en Afrique L indépendance en Algérie 1962 (photo de Marc Riboud) Que révèlent ces photos

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC BOB RUGURIKA

ENTRETIEN AVEC BOB RUGURIKA !! BURUNDI ENTRETIEN AVEC BOB RUGURIKA Bob Rugurika est le directeur de la Radio Publique Africaine (RPA), la radio indépendante la plus populaire au Burundi. Lors de son passage à Genève en ce mois de

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 Rattache pour ordre au procès-verbal de la séance du 8 juillet 1992. Enregistre a la Présidence du Senat le 28 septembre 1992. PROPOSITION DE LOI

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur..

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. Fiche Pédagogique Le 14 juillet Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. 6 Transcription 7 Sources 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR, compréhension

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but DE MATÉRIEL CONSÉQUENCE POUR ET DE BUTALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but 1 LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE CAUSE La subordonnée circonstancielle

Plus en détail

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix!

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! Thème 3 - Participer, protéger, partager : des choix de société? Séquence 9 Nos actions sur les réseaux sociaux 9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! à partir de la 5 e comprendre créer

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C

Carnets d Orient POINTS FORTS. La série C Carnets d Orient La série C arnets d Orient de Jacques Ferrandez est un ensemble d albums huit sont parus, deux sont encore à venir qui ont pour thème la présence française en Algérie, de la conquête à

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Cette année, dans le cadre du concours Parole de Presse, la classe de CE2 de M. Sébastien Allaire de la Petite Ecole d Hydra d Alger (école d Entreprise du

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux

Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux Frédéric WONÉ Médecin Coordonnateur EHPAD «Parrot» et «Beaufort-Magne» Centre Hospitalier de Périgueux Xavier GERVAIS Médecin Coordonnateur EHPAD «Les Balcons de Tivoli» Le Bouscat Mise en œuvre confiée

Plus en détail

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton»

LA PLANETE BOUGE. Le scandale de «premier pocheton» Le scandale de «premier pocheton» La polémique enfle depuis le 1er mars, après la mise en ligne d une vidéo de rap aux paroles ultraviolentes et sexistes, où une dizaine de jeunes mineurs de Sarcelles

Plus en détail

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique.

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique. Atomic Betty Thème Jeunesse Concept Cette série de dessins animés présente les aventures de Betty, une super héroïne qui sauve la galaxie et ses habitants des pires dangers qui la menacent. Quand la sonnerie

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

IL AVAIT TOUJOURS SEMBLÉ à Antoine avoir l âge des chiens. Quand il avait sept ans, il se sentait usé comme un homme de quarante-neuf ans ; à onze,

IL AVAIT TOUJOURS SEMBLÉ à Antoine avoir l âge des chiens. Quand il avait sept ans, il se sentait usé comme un homme de quarante-neuf ans ; à onze, IL AVAIT TOUJOURS SEMBLÉ à Antoine avoir l âge des chiens. Quand il avait sept ans, il se sentait usé comme un homme de quarante-neuf ans ; à onze, il avait les désillusions d un vieillard de soixante-dix-sept

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA CIBLE

CONSTRUCTION DE LA CIBLE CONSTRUCTION DE LA CIBLE TACHES Jeux sur cibles fixes N 1 Remplir sa maison Posséder les plus de ballon que l adversaire. Au signal de l éducateur, chaque joueur part en course chercher un ballon dans

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement?

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Ce livret vous a été remis en complément de la vidéo «4 éléments pour travailler plus efficacement». Visitez http://methode-prepa.com pour

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Bilan de la semaine 49

Bilan de la semaine 49 Bilan de la semaine 49 Une semaine relativement calme hormis mardi soir où nous avons filmé des noctambules alcoolisés, bouteille à la main. La vidéo a été publiée samedi 7 décembre, un peu tardivement

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

Vos droits juridiques au Danemark et quelques remarques sur la police danoise

Vos droits juridiques au Danemark et quelques remarques sur la police danoise Vos droits juridiques au Danemark et quelques remarques sur la police danoise Ce qui suit est un court résumé de vos droits au Danemark et des us et coutumes de la police danoise. Il est utile à tous les

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005)

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Ces résultats correspondent à 18 questionnaires parmi les 26 stagiaires du groupe Amiens. Le total des réponses ne fait pas toujours

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Centre aéré (ancien moulin de Lavray)

Centre aéré (ancien moulin de Lavray) Centre aéré (ancien moulin de Lavray) ancien chemin de Saint-Jorioz à Saint-Eustache Lavray Saint-Eustache Dossier IA74001642 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10011107 M. M. Choplin Président de section Audience du 24 novembre 2010 Lecture du 15 décembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

AMUSEMENTS MATHÉMATIQUES

AMUSEMENTS MATHÉMATIQUES AMUSEMENTS MATHÉMATIQUES Christian HESS Début de la rédaction : août 1993 1 AMUSEMENTS MATHÉMATIQUES SOMMAIRE Contents 1 ÉNONCÉS 3 1.1 Le nénuphar extraordinaire.......................................

Plus en détail

5 postures pour mobiliser le don

5 postures pour mobiliser le don Confiance Sollicitude Réciprocité d engagement Tirer partie de son Relance expérience relationnelle constructive 5 postures pour mobiliser le don Attention à soi Alliance : Lier sans défier Donner Recevoir

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page1

Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page1 Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page1 1 Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page2 Estimez les produits, tournez la roue et tentez de remporter la vitrine!

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail