L observatoire de la révolution de l âge

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L observatoire de la révolution de l âge"

Transcription

1 L observatoire de la révolution de l âge Étude d opinion auprès des personnes ayant 70 ans et plus et des personnes ayant entre 40 et 70 ans Viavoice Harmonie Mutuelle France 2 Le Monde Juillet 2013 Publié et diffusé mardi 9 juillet. SOUS EMBARGO JUSQU AU 9 JUILLET À 13 HEURES Viavoice Paris. Études & conseil 9 rue Huysmans, Paris + 33 (0) François Miquet-Marty, Béatrice Philippart, Cyprien Venot

2 Sommaire Modalités de réalisation 3 Synthèse des enseignements 4 Opinions des personnes ayant 70 ans et plus 7 Le degré de préoccupation envers les personnes âgées 8 Être âgé 9 Le seuil du «grand âge» 11 Espérance de vie et renouveau 12 Le bonheur, et la peur de vieillir 13 Les motifs d inquiétude 14 Les atouts de la vieillesse 15 Les postes de dépenses 16 La préparation de la vieillesse. Sentiment de préparation 17 La préparation de la vieillesse. Acteurs de l aide 18 La préparation de la vieillesse. Actions concrètes 19 La préparation de la vieillesse. Sentiment de solitude 20 L offre de services et de soins, et la prise en charge 21 Les acteurs souhaités de la prise en charge 22 Le lieu de résidence envisagé pour l avenir 23 La canicule de Opinions des personnes ayant entre 40 et 70 ans, et regards croisés 25 Le degré de préoccupation envers les personnes âgées 26 Être âgé 27 Le seuil du «grand âge» 29 La peur de vieillir 30 Les motifs d inquiétude concernant sa propre vieillesse 31 Le sentiment de bonheur concernant les parents 32 La peur de la vieillesse de ses propres parents 33 Inquiétudes prioritaires concernant ses parents 34 La prise en charge des personnes âgées 35 Les acteurs souhaités de la prise en charge 36 Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées 37 2

3 Modalités de réalisation Étude Viavoice réalisée pour Harmonie Mutuelle, France 2 et Le Monde. Interviews effectuées par téléphone du 6 au 16 juin 2013, auprès de deux échantillons : - Un échantillon de personnes, représentatif de la population âgée de 40 à 69 ans résidant en France métropolitaine (personnes ayant «entre 40 et 70 ans») ; - Un échantillon de personnes, représentatif de la population âgée de plus de 70 ans résidant en France métropolitaine (personnes ayant «70 ans et plus»). Représentativité assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle (en cours, ou la dernière avant la retraite), région et catégorie d agglomération. Les réponses indiquées entre parenthèses dans ce document n ont pas été proposées aux personnes interrogées, mais ont été spontanément citées par ces dernières. De façon complémentaire ont été réalisés 10 entretiens individuels qualitatifs, auprès de personnes âgées de plus de 70 ans. Ces entretiens ont été conduits en face-à-face, au domicile des personnes interrogées. 3

4 Synthèse des enseignements Le temps Janus de la vieillesse Sous les anxiétés de la dépendance, des vieillesses heureuses d autonomie La vieillesse serait-elle un nouveau monde? Le temps du vieillissement s impose aujourd hui de manière totalement inédite en France. Certes en raison de l ampleur des enjeux financiers (retraites, dépendance) ou de l allongement de la durée de la vie, mais surtout parce qu arrive actuellement, au tournant des soixante-dix ans, la génération née aprèsguerre, celle du «baby boom». Celle-ci va bouleverser les équilibres démographiques, en accroissant la population âgée. Mais bien plus, cette génération qui a pour partie promu des valeurs d autonomie et de liberté n aborde-t-elle pas la vieillesse avec un regard totalement rénové? Et quelles en sont les implications? Pour apporter des réponses à ces interrogations majeures, Viavoice, Harmonie Mutuelle, France 2 et Le Monde ont créé cet «Observatoire de la révolution de l âge», reposant sur une triple enquête d opinion : - Une étude quantitative auprès des personnes ayant plus de 70 ans ; - Une étude quantitative auprès de la génération de leurs enfants, les ans, sensibilités à la question de l âge pour eux-mêmes et pour leurs parents ; - Une étude qualitative par entretiens individuels auprès de personnes ayant plus de 70 ans, réalisée en face-à-face, au domicile des personnes interrogées. Ce dispositif révèle une réalité bien plus ambivalente qu on n aurait pu l imaginer. Loin d une image sombre de la vieillesse, loin de l idée d un «naufrage», prévalent en réalité deux rivages sans commune mesure. Le premier, préalable, est une période qui se révèle massivement heureuse, en particulier pour la part inédite d autonomie qu elle autorise. Le second, angoissant, est celui des perspectives de la dépendance, le plus souvent en fin de vie. Et ces deux registres se développent aux antipodes l un de l autre. 4

5 Synthèse des enseignements Une vieillesse massivement heureuse pour sa part inédite d autonomie Les proportions sont massives et convergentes : 89 % des personnes ayant plus de 70 ans se déclarent «heureuses», dont 37 % «très heureuses». Et 78 % des enfants (entre 40 et 70 ans) imaginent leur mère «heureuse», et 86 % leur père «heureux». Ce bonheur déclaré et perçu s explique par : - Un vieillissement qui en lui-même n est pas considéré comme inquiétant : 63 % des personnes ayant plus de 70 ans déclarent ne pas avoir «peur» de vieillir (contre 33 %) ; - Un sentiment de prise en compte : 60 % estiment que «l on se préoccupe bien des personnes âgées, actuellement en France». Ce score est particulièrement intéressant à souligner, dix ans après la canicule de 2003 et le nombre important de décès qui avait conduit à stigmatiser l indifférence d une partie des Français pour les personnes âgées ; et il est par ailleurs frappant dans un contexte de sentiment d oubli voire d «abandon» au sein de notre société ; - De façon corrélative, le tissu familiale et de proximité : en priorité, les personnes âgées apprécient dans leur vie d avoir «du temps à consacrer» à leur «famille» ou à leurs «proches» (44 %), et de se sentir «entourées» par leur «famille» ou leurs «proches» (43 %). Ce bonheur s explique plus fondamentalement par une promesse d autonomie profonde et inédite par sa nature : - La «vieillesse», à la différence du «grand âge» est considérée comme un temps de liberté ; aux yeux des personnes ayant plus de 70 ans, on devient «vraiment âgé» quand «on n est plus autonome dans son logement» et que l on «a besoin d être aidé». Ainsi entendue, la «vieillesse» apparaît effectivement comme un temps de bonheur que clôt, à un âge un autre, l entrée en dépendance ; - De manière symptomatique, «en cas de nécessité» 87 % des personnes interrogées «accepteraient» l idée de rester chez elles «avec une assistance, une aide à domicile», mais seulement 14 % d «emménager» chez leurs «enfants» En revanche, des disparités majeures existent en fonction des niveaux de vie : 46 % des interviewés (70 ans et plus) ayant été cadres se déclarent «très heureux», contre 27 % des interviewés ayant été ouvriers. Ces éléments de perception sont fondamentaux en regard des valeurs qui les sous-tendent, et précisément de l «arrivée» de la génération du babyboom aux alentours des 70 ans. Il est à cet égard envisageable que ces aspirations à l autonomie heureuse, dès aujourd hui affirmées, se confirment et s amplifient à l avenir. 5

6 Synthèse des enseignements Le second temps de la vieillesse : la dépendance, ou la condamnation de l idéal d autonomie L horizon de la vieillesse, ou le «grand âge», alimente en revanche sa part d angoisse : celle de la perte d autonomie : - Les personnes ayant plus de 70 ans en ont la conviction : elles se déclarent d abord préoccupées (51 %) par «la crainte de ne plus être suffisamment autonomes», avant «la maladie» (47 %) ; - Leurs enfants éprouvent les mêmes appréhensions : concernant la vieillesse de leurs parents, ils se déclarent en priorité inquiets par leur perte éventuelle d autonomie (54 %), là encore avant «leur maladie» (48 %). Si la vieillesse n apparaît pas comme un naufrage, au contraire, la dépendance est vécue comme son accomplissement. L accompagnement de la vieillesse, entre prépondérance des proches et attentes envers les pouvoirs publics La plupart des personnes ayant plus de 70 ans (76 %) estiment s être «bien préparées» à leur vieillesse. Et pour cela, les proches ont énormément compté, au premier rang desquels figurent «la famille» (42 %) et «les médecins» (25 %). En revanche émergent des attentes majeures envers les pouvoirs publics : - La prise en charge «des personnes âgées» par «les pouvoirs publics» est jugée «insuffisante» (59 %) ; - Et concrètement, «l offre de services et de soins proposée aux personnes âgées» est elle-même considérée comme «insuffisante» (50 % contre 36 %). Conclusion Si la vieillesse est heureuse parce qu elle peut être une affirmation d autonomie, alors la perspective de la dépendance devient d autant plus insoutenable. Intolérable en soi, la dépendance devient également un mépris des valeurs qui autorisent le bonheur. Et l appel aux pouvoirs publics se comprend dans cette perspective. Être accompagné par les «pouvoirs publics», certes au cours de la dépendance mais plus globalement pendant toute sa vieillesse constitue la garantie de ne plus être contraint par ses propres ressources ou par celles de ses proches. À cet égard l adresse aux pouvoirs publics constitue une ultime revendication d autonomie, au moins matérielle et financière. En 2013, l imaginaire nostalgique d un cocon familial regroupant plusieurs générations sous un même toit ne constitue plus un idéal. Prospèrent au contraire des rêves d autonomie, gages perçus du bonheur. Et cette autonomie-là, pour être portée au plus haut, appellera des solutions nouvelles, quels qu en soient les acteurs. François Miquet-Marty, Président, Viavoice 6

7 1. Opinions des personnes ayant 70 ans et plus

8 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Le degré de préoccupation envers les personnes âgées Globalement, diriez-vous que l on se préoccupe très bien, assez bien, assez mal ou très mal des personnes âgées, actuellement en France? Sous-total «Bien» : 61 % Sous-total «Mal» : 30 % 52% 21% 9% 9% 9% Très bien Assez bien Assez mal Très mal (Ne se prononce pas) 8

9 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Être âgé. Thèmes des réponses citées Selon vous, qu est-ce qu «être âgé» actuellement en France? (1/2) Question ouverte, réponses spontanées, total supérieur à 100 Un sentiment de déclin 48% L âge 18% La dépendance 15% La retraite 14% Une détresse psychologique 13% Profiter de la vie 10% Un état d esprit 5% La précarité 5% Autres et (Ne se prononce pas) 16% 9

10 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Être âgé. Résultats détaillés Selon vous, qu est-ce qu «être âgé» actuellement en France? (2/2) 48 % On devient âgé à partir du moment où on se sent décliner Dont Déclin psychologique (mémoire, vivacité d esprit) 6 % Déclin physique (mobilité, force, santé) 35 % 18 % 15 % 14 % La vieillesse est tout d abord une question d âge Dont On est âgé à partir de 70/75 ans 5 % On est âgé à partir de 80/85 ans 7 % On est âgé quand on devient dépendant des autres au quotidien «Des personnes qui commencent à être moins autonomes» ; «C est finir par dépendre des autres» ; «Être obligé d avoir des personnes pour nous aider» ; «C'est quand on a besoin de quelqu'un pour vivre» ; «Quand on ne peut plus se débrouiller seul» ; «On devient plus ou moins à la charge des autres» On est âgé à partir du moment où on prend sa retraite «Ne plus avoir d activité professionnelle» ; «C est être à la retraite» ; «Ne plus exercer de profession» 13 % 10 % 5 % 5 % La vieillesse est un sentiment de détresse psychologique (solitude, isolement, rejet) «Ne plus avoir envie de rien / ne plus avoir envie d avancer» ; «C est de vieillir dans son coin» ; «C est d être refermé sur soi-même» ; «Être rejeté et oublié» ; «Une personne laissée toute seule» ; «C est ne plus faire partie de la société» ; «C est quand on a l impression d être inutile» ; «La solitude» Le troisième âge c est pouvoir profiter de la vie pleinement «C est pouvoir faire ce que l on veut» ; «La liberté de se déplacer et de voyager» ; «C est la joie» ; «Avoir de l'expérience, être dans la sagesse» ; «Avoir autour de soi ses enfants et ses petits enfants» «Avoir les moyens de profiter de la vie» ; «Voyager autour du monde» ; «C'est une nouvelle vie» La vieillesse n est pas une question d âge, mais d état d esprit «Ça n a rien à voir avec l âge, il faut avoir l esprit jeune» ; «C'est un état d esprit» ; «C est dans la tête» ; «C'est plutôt dans la tête, pas une question d âge» ; «Ça dépend de la mentalité» ; «C'est selon les gens» La vieillesse est synonyme de précarité «Quand on est à la retraite on n a pas les ressources financières comme dans le temps» ; «La pauvreté» 16 % ne se prononcent pas / Autres 10

11 Le seuil du «grand âge» Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus À votre avis, on devient vraiment âgé quand Deux réponses possibles, total supérieur à 100 On n'est plus autonome dans son logement et on a besoin d'être aidé 54% On perd une partie de ses facultés intellectuelles et physiques 44% On entre en établissement médicalisé ou en maison de retraite 31% On se sent coupé du reste du monde 11% On atteint 80 ans 11% On ne s'intéresse plus au reste du monde 10% On part à la retraite 3% On atteint 70 ans 2% (Ne se prononce pas) 4% 11

12 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Espérance de vie et renouveau À votre avis, l allongement de l espérance de vie est-il... Sous-total «Une bonne chose» : 76 % Sous-total «Une mauvaise chose» : 15 % 51% 25% 11% 4% 9% Toujours une bonne chose Globalement une bonne chose Globalement une mauvaise chose Toujours une mauvaise chose (Ne se prononce pas) Diriez-vous que, à 70 ans Sous-total «On peut refaire sa vie» : 57 % Sous-total «On ne peut pas refaire sa vie» : 37 % 42% 15% 23% 14% 6% On peut totalement refaire sa vie On peut en grande partie refaire sa vie On ne peut pas vraiment refaire sa vie On ne peut pas du tout refaire sa vie (Ne se prononce pas) 12

13 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Le bonheur, et la peur de vieillir Vous-même, diriez-vous que vous êtes Très heureux Assez heureux 37% 52% Sous-total «Heureux» : 89 % Pas vraiment heureux Pas du tout heureux 2% 7% Sous-total «Pas heureux» : 9 % (Ne se prononce pas) 2% Vous-même, avez-vous peur de vieillir? Sous-total «Oui» : 33 % Sous-total «Non» : 62 % 47% 10% 23% 15% 5% Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout (Ne se prononce pas) 13

14 Les motifs d inquiétude Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Dans votre vie quotidienne, qu est-ce qui vous inquiète en priorité? Trois réponses possibles, total supérieur à 100 La crainte de ne plus être suffisamment autonome 51% La maladie 47% Les troubles de la mémoire 34% Le décès de personnes que vous aimez 32% La crainte de devoir quitter votre logement s'il n'est plus adapté 18% La solitude, de manière générale 16% Le manque de ressources financières 15% L'éloignement de votre famille ou de vos connaissances 15% Le sentiment d'un décalage avec la société et les nouvelles générations 9% (Ne se prononce pas) 3% 14

15 Les atouts de la vieillesse Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Et qu appréciez-vous en priorité? *Trois réponses possibles, total supérieur à 100 Avoir du temps à consacrer à votre famille ou vos proches 44% Vous sentir entouré par votre famille ou vos proches 43% Avoir du temps pour vos activités de loisirs, culturelles ou associatives 38% Pouvoir aménager votre vie librement 34% Prendre les choses avec un peu plus de recul ou de compréhension 21% Ne plus exercer de responsabilités professionnelles 14% Ne rien faire, vous reposer 14% Commencer ou découvrir des activités nouvelles 12% (Ne se prononce pas) 3% 15

16 Les postes de dépenses Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Parmi les postes suivants, quels sont ceux pour lesquels vous dépensez prioritairement votre argent? Deux réponses possibles, total supérieur à 100 L'alimentation 56% Les soins 31% Le logement 25% Les voyages 19% Les actions de prévention santé 18% Les sorties, la culture 17% (Ne se prononce pas) 6% 16

17 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus La préparation de la vieillesse. Sentiment de préparation Avez-vous le sentiment de vous être bien préparé à votre vieillesse? Sous-total «Oui» : 76 % Sous-total «Non» : 20 % 41% 35% 8% 12% 4% Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout (Ne se prononce pas) 17

18 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus La préparation de la vieillesse. Acteurs de l aide Base : personnes déclarant s être bien préparées à la vieillesse (768 personnes) Selon vous, qu est-ce qui vous a prioritairement aidé à bien préparer votre vieillesse? Votre famille Deux réponses possibles, total supérieur à % Votre médecin Votre mutuelle Des actions de prévention Votre banque La souscription à une assurance dépendance (Ne se prononce pas) 25% 17% 11% 7% 7% 30% Base : personnes déclarant ne pas s être bien préparées à la vieillesse (197 personnes) Selon vous, qu est-ce qui pourrait vous aider à bien vivre votre vieillesse? Votre famille Deux réponses possibles, total supérieur à % Votre médecin 26% Votre mutuelle La souscription à une assurance dépendance Des actions de prévention Votre banque 18% 13% 12% 8% (Ne se prononce pas) 26% 18

19 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus La préparation de la vieillesse. Actions concrètes Concrètement, pour préparer votre vieillesse, aviez-vous... Oui Non (Ne se prononce pas) Cherché à maintenir un lien social avec des gens 82% 17% 1% Réalisé des bilans de santé 74% 26% Fait en sorte d'être propriétaire 74% 25% 1% Accepté de porter des prothèses auditives ou des lunettes adaptées 72% 27% 1% Mis de l'argent de côté 67% 30% 3% Adapté votre alimentation 60% 39% 1% Intensifié votre suivi par un médecin 57% 42% 1% Adapté votre logement dans la perspective de votre vieillesse 47% 52% 1% Souscrit à un contrat d'assurance spécifique 36% 60% 4% Pratiqué un sport adapté 32% 67% 1% Changé de logement, pour des locaux plus adaptés à la perte de mobilité 14% 86% 19

20 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus La préparation de la vieillesse. Sentiment de solitude Pour préparer votre vieillesse, vous êtes-vous plutôt senti Seul 69% 28% Accompagné 3% (Ne se prononce pas) 20

21 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus L offre de services et de soins, et la prise en charge Selon vous, l offre de services et de soins proposée aux personnes âgées est-elle actuellement, en France... Insuffisante 50 % Suffisante 36 % Excessive 2 % (Ne se prononce pas) 12 % De manière générale, diriez-vous que la prise en charge (financière, médicale, sociale) des personnes âgées par les pouvoirs publics (État, Sécurité sociale, collectivités territoriales) est... Insuffisante 59 % Suffisante 30 % Excessive 1 % (Ne se prononce pas) 10 % 21

22 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Les acteurs souhaités de la prise en charge À l avenir selon vous, qui devrait surtout assurer la prise en charge des personnes âgées? Les pouvoirs publics, la société dans son ensemble 55% Chaque personne âgée pour elle-même, avec ses propres ressources 23% La famille, les proches 16% (Ne se prononce pas) 6% 22

23 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus Le lieu de résidence envisagé pour l avenir Vous concernant en cas de nécessité, diriez-vous à propos de chacune des solutions suivantes que... Vous l'accepteriez pleinement Vous l'accepteriez plutôt Vous la refuseriez plutôt Vous la refuseriez pleinement (Ne se prononce pas) Sous-total «accepteriez» : 87 % Rester chez vous avec une assistance, une aide à domicile 53% 34% 5% 4% 4% Sous-total «accepteriez» : 57 % Déménager ou adapter votre logement 29% 28% 13% 22% 8% Sous-total «accepteriez» : 51 % Résider en établissement spécialisé (maison de retraite, Ehpad) 18% 33% 18% 26% 5% Sous-total «accepteriez» 14 % Emménager chez vos enfants * 5% 9% 30% 52% 4% * Base : personnes ayant des enfants 23

24 La canicule de 2003 Premier volet. Personnes ayant 70 ans et plus À l été 2003 a eu lieu une grande canicule qui a provoqué le décès de nombreuses personnes âgées. Selon vous, cette grande canicule a... Oui Non (Ne se prononce pas) Révélé la situation précaire des personnes âgées en France 72% 17% 11% Augmenté l'attention et la vigilance de chacun envers ses proches 67% 24% 9% Entraîné une modernisation des installations (climatiseurs) 65% 23% 12% Conduit à la mise en place de dispositifs tels que "la veille et l'alerte" 65% 18% 17% Amplifié la solidarité des Français envers les personnes âgées, de manière générale 51% 37% 12% 24

25 Résultats de l étude 2. Opinions des personnes ayant entre 40 et 70 ans, et regards croisés I. Les ans II. Les 70 ans et plus

26 Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans Le degré de préoccupation envers les personnes âgées Globalement, diriez-vous que l on se préoccupe très bien, assez bien, assez mal ou très mal des personnes âgées, actuellement en France? ans Rappel 70 ans et plus Sous-total «Bien» : 54 % Sous-total «Mal» : 42 % Sous-total «Bien» : 61 % Sous-total «Mal» : 30 % 49% 52% 5% 29% 13% 4% 9% 21% 9% 9% Très bien Assez bien Assez mal Très mal (Ne se prononce pas) Très bien Assez bien Assez mal Très mal (Ne se prononce pas) 26

27 Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans Être âgé. Thèmes des réponses citées Selon vous, qu est-ce qu «être âgé» actuellement en France? (1/2) Question ouverte, réponses spontanées, total supérieur à 100 L âge 18% 33% La dépendance 15% 33% Un sentiment de déclin 25% 48% La détresse psychologique 14% 13% La précarité 13% 14% La retraite 5% 8% Le repos 6% Un état d esprit 2% 5% Autres et (Ne se prononce pas) 12% 16% 27

28 Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans Être âgé. Résultats détaillés Selon vous, qu est-ce qu «être âgé» actuellement en France? (2/2) 33% Question ouverte, réponses spontanées, total supérieur à 100 On est âgé quand on devient dépendant des autres au quotidien «Être totalement dépendant des autres physiquement et moralement» ; «Perdre son autonomie» ; «Ne pas être capable de s assumer tout seul» ; «Avoir des difficultés à vivre tout seul» ; «C est ne plus pouvoir assumer nos responsabilités de tous les jours» ; «Ne plus être indépendant» Dont On est âgé à partir du moment où on est placé en maison de retraite 2 % 33 % 25 % 14 % 13 % 8 % La vieillesse est tout d abord une question d âge Dont On est âgé à partir de 60/65 ans 2 % On est âgé à partir de 70/75 ans 13 % On est âgé à partir de 80/85 ans 13 % On est âgé à partir de 90 ans ou plus 1 % On devient âgé à partir du moment où on se sent décliner Dont Déclin psychologique (mémoire, vivacité d esprit) 5 % Déclin physique (mobilité, force, santé) 24 % La vieillesse est un sentiment de détresse psychologique (solitude, isolement, rejet) «Être mis à l écart» ; «Être laissé à son propre sort» ; «C est être oublié» ; «C est se retrouver seul» ; «C est attendre la mort» ; «C'est un peu se dévier de la vie sociale» ; «C est de ne plus avoir de projets» On devient âgé à partir du moment où on prend sa retraite «Ce n est pas une question d'âge, c est le fait d arrêter de travailler» ; «C est quand on part à la retraite» La vieillesse est synonyme de précarité «C est la diminution du pouvoir d'achat» ; «C est presque être pauvre» ; «Des problèmes financiers» 6 % Le troisième âge c est celui de la maturité et d un repos bien mérité «Plus d'expérience que les personnes qui ont entre 30 et 40 ans» ; «Être libre, ne plus avoir de contraintes» ; «Être respecté» ; «S occuper de ses petits-enfants, faire du jardinage et des voyages» 2 % La vieillesse n est pas une question d âge, mais d état d esprit «Celui qui est âgé c est celui qui le pense» ; «Pour moi ce n'est pas question d'âge mais plutôt d'esprit» 12 % ne se prononcent pas / Autres 28

29 Le seuil du «grand âge» Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans À votre avis, on devient vraiment âgé quand Deux réponses possibles, total supérieur à 100 On n'est plus autonome dans son logement et on a besoin d'être aidé 57% 54% On perd une partie de ses facultés intellectuelles et physiques 47% 44% On entre en établissement médicalisé ou en maison de retraite 29% 31% On se sent coupé du reste du monde 14% 11% On atteint 80 ans 13% 11% On ne s'intéresse plus au reste du monde 12% 10% On atteint 70 ans 6% 2% On part à la retraite 5% 3% (Ne se prononce pas) 1% 4% 29

30 La peur de vieillir Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans Vous-même, avez-vous peur de vieillir? ans Rappel 70 ans et plus Sous-total «Oui» : 31 % Sous-total «Non» : 68 % Sous-total «Oui» : 33 % Sous-total «Non» : 62 % 50% 47% 11% 20% 18% 1% 10% 23% 15% 5% Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout (Ne se prononce pas) Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout (Ne se prononce pas) 30

31 Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans Les motifs d inquiétude concernant sa propre vieillesse Pour votre vieillesse, qu est-ce qui vous inquiète en priorité? Rappels 70 ans et plus : Dans votre vie quotidienne, qu est-ce qui vous inquiète en priorité? Trois réponses possibles, total supérieur à 100 La crainte de ne plus être suffisamment autonome 51% 56% La maladie 51% 47% Les troubles de la mémoire 36% 34% Le décès de personnes que vous aimez 25% 32% La crainte de devoir quitter votre logement s'il n'est plus adapté 15% 18% La solitude, de manière générale 20% 16% Le manque de ressources financières 15% 26% L'éloignement de votre famille ou de vos connaissances 16% 15% Le sentiment d'un décalage avec la société et les nouvelles générations 7% 9% (Ne se prononce pas) 2% 3% 31

32 Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans Le sentiment de bonheur concernant les parents Base : personnes ayant leur père en vie (334 personnes) Vous-même, diriez-vous que votre père est Sous-total «Heureux» : 86 % 53% Sous-total «Pas heureux» : 13 % 33% 9% 4% 1% Très heureux Assez heureux Pas vraiment heureux Pas du tout heureux (Ne se prononce pas) Base : personnes ayant leur mère en vie (558 personnes) Vous-même, diriez-vous que votre mère est Sous-total «Heureuse» : 78 % 53% Sous-total «Pas heureuse» : 20 % 25% 16% 4% 2% Très heureuse Assez heureuse Pas vraiment heureuse Pas du tout heureuse (Ne se prononce pas) 32

33 Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans La peur de la vieillesse de ses propres parents Base : personnes ayant au moins un parent en vie (620 personnes) La vieillesse de vos parents / votre père / votre mère vous fait-elle peur? Sous-total «Oui» : 42 % Sous-total «Non» : 58 % 27% 27% 31% 15% Oui, tout à fait Oui, assez Non, pas vraiment Non, pas du tout 33

34 Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans Inquiétudes prioritaires concernant ses parents Base : personnes ayant au moins un parent en vie (620 personnes) Concernant la vieillesse de vos parents / votre père / votre mère, qu est-ce qui vous inquiète en priorité? Trois réponses possibles, total supérieur à 100 La crainte pour eux de ne plus être suffisamment autonomes 54% Leur maladie 48% Leurs troubles de la mémoire 31% La crainte pour eux de devoir quitter un logement qui n'est plus adapté 27% Le décès de personnes qu'ils aiment 20% Leur solitude, de manière générale 19% Leur manque de ressources financières 18% L'éloignement de leur famille ou de leurs connaissances 13% Le sentiment d'un décalage avec la société et les nouvelles générations 5% (Ne se prononce pas) 3% 34

35 Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans La prise en charge des personnes âgées De manière générale, diriez-vous que la prise en charge (financière, médicale, sociale) des personnes âgées par les pouvoirs publics (État, Sécurité sociale, collectivités territoriales) est ans ans Rappel 70 ans et plus 2% 4% Insuffisante 1% 10% Insuffisante 26% Suffisante Suffisante 30% 59% Excessive 68% Excessive (Ne se prononce pas) 70 ans et plus (Ne se prononce pas) 35

36 Second volet. Personnes ayant entre 40 et 70 ans Les acteurs souhaités de la prise en charge À l avenir selon vous, qui devrait surtout assurer la prise en charge des personnes âgées? Les pouvoirs publics, la société dans son ensemble 55% 66% Chaque personne âgée pour elle-même, avec ses propres ressources 18% 23% La famille, les proches 13% 16% ans Rappel 70 ans et plus (Ne se prononce pas) 3% 6% 36

37 Résultats de l étude 3. Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées I. Les ans II. Les 70 ans et plus

38 Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées Entretiens qualitatifs réalisés par Viavoice pour Harmonie Mutuelle. Les entretiens ont été conduits en face-à-face au domicile des personnes interrogées. Ils ont été réalisés du 21 mai au 18 juin 2013, auprès de dix personnes ayant plus de 70 ans. Ils donné lieu à un enregistrement vidéo. 38

39 Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées La vieillesse, c est pour les autres Tous ont une définition très claire de la vieillesse «La vieillesse, c est tout simplement ne plus vouloir vivre», France, 70 ans, Lille, assistante de direction EDF à la retraite «Vieillir, c est perdre son autonomie et ne plus pouvoir faire ce que l on veut», Pénélope, 74 ans, Tourcoing, responsable administratif France Télécom à la retraite «Être vieux, c est ne plus avoir d activités physiques ou intellectuelles», Philippe, 70 ans, Paris, professeur d économie et consultant pour les entreprises à la retraite «Je ne comprends pas ceux qui restent chez eux et ne voient plus personne, ceux qui vieillissent trop vite» Marcel, 75 ans, Tours, cadre de la métallurgie à la retraite Et aucun d eux n estime être vieux «Je n ai pas de ressenti de la vieillesse, ce sont mes enfants qui me donnent l impression d être vieux! Par exemple, ils ne veulent pas que je prenne ma voiture pour faire Paris Saint Jean de Luz sur la journée, eh bien, je le fais quand même!» Philippe, 73 ans, Paris, chercheur à la retraite 39

40 Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées La vieillesse, c est pas pour les vivants La vieillesse est ressentie comme l annonce d une fin, elle n a pas encore de prise sur ces personnes retraitées depuis une dizaine d années et qui ont toutes des activités individuelles, familiales ou professionnelles. Parfois même, la notion de vieillesse est totalement bannie, elle n existe plus, ou alors elle s applique à leurs parents en fin de vie et qui ont perdu leur autonomie. La vieillesse est alors définie comme un état caractérisé par une perte d autonomie totale et d une incapacité de communiquer avec les autres. «Il y a quelques années je me disais que la vieillesse c était à 70 ans, je viens de les fêter eh bien je me suis rendue compte que c est bien plus tard!» Christine, 70 ans, Tours, professeure à la retraite La plupart conservent leur énergie par des activités très variées. Consciemment ou non, ils ont organisé leur vie autour de quatre axes nécessaires à leur épanouissement : - Être utile à leur famille sans se laisser envahir par les contraintes ; - Être sans cesse en contact avec un cercle de personnes partageant les mêmes projets et les mêmes envies ; - Être un consommateur averti et volontiers connecté ; - Stimuler leur vie intellectuelle au quotidien (grâce de la culture, des activités en club ou le bénévolat auprès d associations). En filigrane de ces quatre piliers, il faut noter la volonté commune de ces séniors de continuer d exister et de continuer à «être important et visible». Car si eux ont le sentiment et l envie de transmettre leur savoir-faire et leur savoir-être, ce sont leurs propres enfants qui leur renvoient le reflet de personnes âgées. Souvent inquiète à outrance, leur descendance aurait tendance à infantiliser ces séniors actifs qui souvent voyagent, sortent entre amis, font du shopping et pratiquent une activité sportive. Au-delà du regard compatissant que peuvent porter sur eux leurs enfants, c est parfois toute une société qui, selon les intéressés, les oublie dès le cap de la retraite passé : «À la retraite, les gens n existent plus, ils sont jetés à la poubelle» France, 70 ans, Lille, assistante de direction EDF à la retraite 40

41 Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées La vieillesse, c est un marché La canicule de 2003 a peut-être sensibilisé aux conditions d existence des personnes âgées en France mais elle ne les a pas rendues plus visibles. Ces séniors ont pour partie le sentiment de n avoir d intérêt que pour l argent qu ils reversent aux impôts. Ils ne sont pas habitués à consommer sans compter et portent sur cette société de consommation un regard inquiet et réprobateur. Ils considèrent le rapport que les générations suivantes entretiennent avec l argent comme destructeur. Ils n ont pas conscience de représenter par leurs actes d achat une cible prisée. Généralement, lorsqu ils consomment, c est sous le conseil appuyé ou la pression d un proche. Alors l envie de se faire plaisir prend le dessus et ils s offrent le voyage ou la voiture qu ils n ont jamais osé s acheter en une vie de travail. S ils proposent leur expertise ou leur bonne volonté à des associations ou des collectivités, ils s estiment souvent refoulés dans leur démarche et ont le sentiment d être plus utiles à assurer le confort de leurs enfants et petits-enfants en répondant pécuniairement à leurs besoins. «Je me sens invisible. J aimerais être incluse dans la vie citoyenne mais je n intéresse personne, même pas la mairie.» Pénélope, 74 ans, Tourcoing, responsable administratif France Telecom à la retraite «On se moque de la vieillesse. On ne considère les séniors que s ils consomment.» Odette, 71 ans, Paris, commerçante à la retraite 41

42 Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées À 70 ans et plus, la vie reste encore à construire Ils ont entre 70 et 75 ans, ils sont retraités du public ou du privé, en couples ou veufs ou célibataires, ils sont issus de classes sociales très diverses mais ils partagent tous la même énergie, le même envie de vivre et surtout, un profond attachement pour la liberté. Liberté d être, liberté de devenir, liberté de s exprimer, liberté d être actif Tous adressent, tantôt avec aigreur, tantôt avec humour, le même désir impérieux : «Nous avons le devoir, pour nos enfants et pour nous-mêmes de rester vivants jusqu au bout, de mourir vivants.» Françoise, 73 ans, Asnières-sur-Seine, cadre commercial à la retraite. «Laissez-moi vivre!» Et derrière ces échanges, un fil rouge, un besoin profond et réel de conserver sa liberté, l expression d être vivant et libre pour, comme le dit Françoise, «mourir vivant». Besoin d être actif Besoin d imprévu Besoin d être utile «J ai plein de rêves et de projets! Si demain je n en ai plus, je me jette par la fenêtre!» Philippe, 70 ans, Paris, professeur d économie et consultant pour les entreprises à la retraite. 42

43 Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées Vivre pour ralentir le vieillissement «On a donné notre vie à nos enfants, on a le droit de continuer notre vie. Je suis amoureuse, on a plein de projets à deux, j ai ma vie à faire!» France, 70 ans, Lille, assistante de direction EDF à la retraite Les personnes rencontrées ont remarqué les changements en profondeur dans notre société tels que : - La fin des relations hiérarchiques entre générations ; - L individualisme croissant et le respect davantage porté aux jeunes qu aux anciens (tous ont en tête un exemple dans les transports en commun d avoir à demander une place plutôt que de se la voir céder spontanément) ; - La solitude croissante au sein même des familles qui sont disséminées géographiquement ; - Le sentiment d insécurité face à l avenir comblé par un consumérisme inquiétant. Ils expriment leur sentiment d avoir vécu une belle époque et confient leur inquiétude pour les générations à venir. Générations qu ils estiment courageuses mais trop autocentrées. «On fait notre vie, on veut juste voyager et être tranquille, être cool» Jacques, 73 ans, Tours, menuisier à la retraite En réponse à ces changements d envergure, les séniors montrent de belles capacités d adaptation et revendiquent leur besoin de liberté. Ils refusent d être aliénés par une contrainte de garde de leurs petitsenfants et considèrent leurs enfants davantage comme des amis sans qu aucune des parties n aient à justifier ses choix de vie. Très curieux, ils se sont généralement approprié les nouvelles technologies et communiquent pas «Skype» avec leurs petits-enfants, jouent sur leur tablette ou font des recherches sur le net. Génération connectée, ils sont très en prise avec notre époque et vivent très mal un sentiment de mise à l écart 43 provoqué par la retraite.

44 Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées Les solutions pour mieux vivre la vieillesse «La troisième mi-temps, ça se prépare. Tout est prêt pour ma femme et moi pour la quatrième mi-temps, mais on n aime pas beaucoup en parler. Mais s il fallait quitter cette maison, on aurait de quoi payer une maison de retraite.» Gérard, 70 ans, Lille, opticien à la retraite L enjeu : surtout ne pas représenter un poids pour ses enfants. Les séniors rencontrés ont préparé ce temps de vie de façon à ne pas imposer leur présence ou leur perte d autonomie à leurs enfants. Certains d entre eux ont des termes très forts tels que «parasite» pour exprimer ce qu ils pensent qu ils seraient pour leurs enfants s ils devaient emménager chez eux. Cette solution n est pour eux pas envisageable. Ils portent même un regard acerbe sur les personnes de leur génération qui n ont pas anticipé cette partie de vie et qui en viennent à représenter une charge pour leur famille. Ils considèrent que nous vivons dans une société qui offre suffisamment d assistance. La solidarité intergénérationnelle bilatérale reste à leur sens le meilleur moyen de vieillir sereinement. Quand la perte d autonomie intervient, c est alors aux maisons spécialisées à prendre le relais. Ils sont par ailleurs très enclins à solliciter les nouveaux services tels que l aide ménagère. La majorité d entre eux suggèrent l idée de comité de séniors dans les entreprises pour briser le sentiment d isolement au moment de la retraite et permettre aux anciens de transmettre leurs savoirs. «La solidarité familiale, y a que ça qui compte mais sans être un poids» Marcel et son épouse, 75 ans, Tours, cadre de la métallurgie à la retraite 44

45 Verbatim. Entretiens avec des personnes âgées Regards sur les services proposés Si les maisons de retraite génèrent aux yeux des personnes interrogées un sentiment d inconfort et un rejet face à ce qu elles auront tendance à qualifier de «mouroirs», les nouveaux services d aide à domicile proposés notamment par les mutuelles sont fortement appréciés. Ils relèvent par ailleurs que les gens ne sont pas égaux devant la vieillesse car les Ehpad et les maisons de retraite de qualité sont bien trop onéreux. Ces personnes considèrent que ce n est pas nécessairement à l État à prendre en charge leur vieillesse mais à chacun à s organiser avec les moyens qui leur sont donnés. Ils évoquent le soutien dans ces démarches des mutuelles qui mettent à leur disposition de nombreuses sources d information. Il est à noter que selon eux, les mutuelles devraient effectuer un travail d information pour cette partie de vie bien en amont de la retraite car une fois souscrite, les séniors ne changent pas facilement de mutuelle. Ils sollicitent l information de ces organismes au sein des entreprises dans tous les domaines liés à la préparation de la retraite. «Toutes les entreprises devraient préparer leurs salariés 10 ans avant la retraite.» Philippe, 73 ans, Paris, chercheur à la retraite «Les maisons de retraite sont des mouroirs. Il faudrait prévoir des tout petits ensembles hospitaliers d une dizaine de résidants avec une ou deux personnes en soutien en continu.» Françoise, 73 ans, Asnièressur-Seine, cadre commercial à la retraite. «En France, il y a beaucoup de services d assistance proposés. Heureusement car l hôpital n est vraiment pas une solution pour les personnes âgées.» France, 70 ans, Lille, assistante de direction EDF à la retraite 45

46 «La réalité ne pardonne pas qu on la méprise.». Joris-Karl Huysmans Études et conseil pour la stratégie, la communication, le marketing et les ressources humaines Les récents sondages Viavoice, réalisés pour HEC, CCI France, Libération, Le Monde, Le Figaro, Les Echos, France Inter et France Info sont consultables sur 9, rue Huysmans, Paris (0) Viavoice est une SAS indépendante.

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé

Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé Sondage Viavoice pour le CISS - Octobre 2010 MIEUX COMPRENDRE L OPINION POUR AGIR INSTITUT VIAVOICE Contacts : Arnaud ZEGIERMAN Aurélie

Plus en détail

Les palmarès du bonheur professionnel

Les palmarès du bonheur professionnel Les palmarès du bonheur professionnel Viavoice Le Nouvel Observateur Octobre 2013 Viavoice Paris. Études Viavoice & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Mieux Paris. comprendre + 33 (0)1 40 l opinion 54 13 90

Plus en détail

Perceptions du Grand Paris par les Franciliens

Perceptions du Grand Paris par les Franciliens LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL Perceptions du Grand Paris par les Franciliens Sondage Viavoice pour la Région Île-de-France Septembre 2014 Institut VIAVOICE 9, rue Huysmans 75006 Paris Contacts : Maïder

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

L observatoire de l âge

L observatoire de l âge LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire de l âge Viavoice Harmonie Mutuelle Le Monde en partenariat avec France Inter Étude d opinion auprès des personnes âgées de 70 ans et plus, complétée par

Plus en détail

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie

Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Mieux comprendre l opinion pour agir Etude quantitative sur la perception des Français des évolutions de l assurance maladie Octobre 2008 Institut Viavoice Contact : Arnaud ZEGIERMAN LD : 01 40 54 13 71

Plus en détail

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE

BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE BAROMÈTRE «CE QUE PENSENT LES FRANCILIENS» POUR LE JOURNAL ÎLE DE FRANCE OCTOBRE 2011 Institut Viavoice 9 rue Huysmans 75006 Paris Tél : 01 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com Synthèse des enseignements

Plus en détail

«Séniors et adaptation du logement»

«Séniors et adaptation du logement» «Séniors et adaptation du logement» APPROCHE QUALITATIVE & BENCH MARK Etude réalisée en dpt 37 et 71 SYNTHESE DE L ETUDE POUR LA PRESSE MARS 2015 15 rue de Bellefond, 75009 Paris // www.adjuvance.fr //

Plus en détail

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Résultats du premier Observatoire des femmes et l assurance Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Fiche méthodologique Cible : Hommes et femmes âgés

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE 1 Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique JeanPierre THOMAS Président du Cercle de l'epargne Philippe CREVEL Directeur

Plus en détail

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012

Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. - Résultats du Volet salariés-parents - 3 avril 2012 Baromètre 2012 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale - Résultats du Volet "salariés-parents" - 3 avril 2012 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 La conciliation

Plus en détail

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet

Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Les pratiques des 9-16 ans sur Internet Regards croisés entre parents et enfants! - Principaux résultats -! Décembre 2012! Arnaud ZEGIERMAN Directeur associé az@institut-viavoice.com Aurélien PREUD HOMME

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail Contacts Ifop : Rudy BOURLES/Isabelle MANDERON 6-8, rue Eugène Oudiné 75013 Paris tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Etude 23384 Baromètre : Le bien être psychologique au travail Septembre 2008 vague

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Sondage de l institut CSA

Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina édition hors-série Journée de la femme digitale Sondage de l institut CSA En partenariat avec l SOUS EMBARGO JUSQU AU VENDREDI 8 MARS 2013 1 Fiche technique du sondage L

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Comment partager sans se sur-exposer?

Comment partager sans se sur-exposer? Comment partager sans se sur-exposer? Conférence de presse Mercredi 12 décembre 2012 Méthodologie de l enquête 1 Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1554 individus âgés de 13 ans et plus Interrogation

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements - N 1001198 Février

Plus en détail

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010.

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010. Octobre 00 Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Agence Thomas Marko & Associés Echantillon : 000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance

Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Baromètre Prévoyance Dépendance La Banque Postale Prévoyance La Croix Vague 5 : Dépendance Sommaire 1 Contexte / préoccupations des Français 2 Des Français concernés par la dépendance des personnes âgées

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

L Avenir des Retraites. Après la vie active? Rapport France

L Avenir des Retraites. Après la vie active? Rapport France L Avenir des Retraites Après la vie active? Rapport France Sommaire 4 5 6 7 9 11 14 16 Avant-propos Introduction Principaux résultats Partie 1 - Le départ à la retraite Partie 2 - Les aspirations à la

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Publié le 3 et 4 avril 2014

Publié le 3 et 4 avril 2014 Publié le 3 et 4 avril 2014 Enquête nationale «Comment accompagner le choix des Français dans les Magasins Spécialisés?» Votre contact : Irina Tshelnakova Directrice Conseil : it@institut-viavoice.com

Plus en détail

Observatoire Gleeden de l infidélité

Observatoire Gleeden de l infidélité 16 janvier 2014 N 111 730 Enquêtes auprès d un échantillon national représentatif de 804 Français âgés de 18 ans et plus Contacts : 01 72 34 94 64 / 94 13 François Kraus / Anne-Sophie Vautrey Prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique

BVA / Orange / Forum d Avignon. Les Français et la culture numérique Octobre 2010 BVA / Orange / Forum d Avignon Les Français et la culture numérique Ce sondage est réalisé par pour et le et sera présenté lors du du 4 au 6 novembre Contact BVA : Céline Bracq Directrice

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Prêts pour l avenir. A chaque étape de la vie. Comment assurer une prévoyance optimale. En famille, en couple et en célibataire.

Prêts pour l avenir. A chaque étape de la vie. Comment assurer une prévoyance optimale. En famille, en couple et en célibataire. Prêts pour l avenir. A chaque étape de la vie. Comment assurer une prévoyance optimale. En famille, en couple et en célibataire. Votre famille a de l avenir. Tout comme notre société, les modes de vie

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance 2013 Objectifs et méthodologie L'objectif de ce panorama est de mettre en évidence les différences de postures, de comportements et d'image entre hommes

Plus en détail

Publicité: Le retour en grâce?

Publicité: Le retour en grâce? Publicité: Le retour en grâce? Pour la première fois depuis 2004, les Français, qui font preuve de maturité, sont moins critiques à l'égard de la publicité. Mais ils en attendent beaucoup. Septembre 2012

Plus en détail

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015 LesFurets.com Etude réalisée par pour Publiée le 13 octobre 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 10 et 11

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 19 janvier 2015 Levée d embargo le 19 janvier

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013 2013 : 7 ème vague du baromètre 15 octobre 2013 Contexte, objectifs et méthodologie 2 Objectifs de l étude En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut CSA,

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali A la demande du Cercle des Epargnants et de Generali, le Centre d Etudes et de Connaissances

Plus en détail

Les jeunes et les métiers de l industrie

Les jeunes et les métiers de l industrie Novembre 2013 Institut Lilly N 111442 Contacts : Damien Philippot / Esteban Pratviel 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A - B - C - D - Le

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Accès au logement et immobilier de demain vus par les jeunes

Accès au logement et immobilier de demain vus par les jeunes La situation politique à Villefranche sur Mer - Novembre 2013 1 Accès au logement et immobilier de demain vus par les jeunes Institut CSA pour Guy Hoquet l Immobilier Avril 2014 Vacances Propres - Post

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite 11, boulevard Haussman. 75009 Paris 01 58 38 65 87 / 37 www.cercledesepargnants.com contact@cercledesepargnants.com Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

La place des seniors dans le bénévolat

La place des seniors dans le bénévolat La place des seniors dans le bénévolat On sait que les seniors jouent un rôle très important dans le bénévolat, notamment en qualité d élus aux seins des associations, bénéficiant de l expérience qu ils

Plus en détail

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 «Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 Sommaire Introduction P. 2 Profil des personnes interrogées

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

Enquête auprès des personnes favorables au don d organes

Enquête auprès des personnes favorables au don d organes Enquête auprès des personnes favorables au don d organes Cécile BAZIN - Jacques MALET Centre d étude et de recherche sur la Philanthropie Objectifs de l enquête L enquête s adresse exclusivement aux personnes

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011 Les Français et les soins palliatifs Janvier 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

Les relations intergé né rationnelles

Les relations intergé né rationnelles 5 Les relations intergé né rationnelles Rencontre avec Claudine Attias-Donfut 1, directrice de recherche, Ehess Les changements dans les relations intergénérationnelles La mutation importante observée

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux new 3 12 2014 CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux est la déclinaison suisse du célèbre magazine français lancé en 1968. Alors précurseur sur la cible des 50 ans et plus, il est aujourd hui le

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Regards croisés sur l intérim

Regards croisés sur l intérim octobre 2012 Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi Regards croisés sur l intérim Regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français Résultats d enquête Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris 23 octobre 2014 Quelques mots sur la méthodologie de l enquête

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance

Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance FONDATION NATIONALE DE GERONTOLOGIE Charte des droits et libertés de la personne âgée en situation de handicap ou de dépendance La vieillesse est une étape de l existence pendant laquelle chacun poursuit

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé

Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Les Français et les retraites Volet 4 : la santé Sondage réalisé par pour et Publié le jeudi 11 décembre 2014 Levée d embargo le mercredi 10 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Les Français et le Tour de France 2015

Les Français et le Tour de France 2015 Les Français et le Tour de France 2015 Juillet 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 4 JUILLET A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé samedi à 18h00

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Conférence de presse 8 juin 2011

Conférence de presse 8 juin 2011 Conférence de presse 8 juin 2011 Conférence de presse 8 juin 2011 1. Objectifs & fonctionnement de l Observatoire des femmes et de l assurance Marie-Louise Antoni et Véronique Morali 3. Principaux éclairages

Plus en détail

SYNTHÈSE. En 2012, la province Sud compte 16 700 personnes. Le maintien à domicile : solution privilégiée des personnes âgées

SYNTHÈSE. En 2012, la province Sud compte 16 700 personnes. Le maintien à domicile : solution privilégiée des personnes âgées SYNTHÈSE BP 823-98845 Nouméa Nouvelle-Calédonie (687) 27 54 81 isee@isee.nc www.isee.nc Directeur de la publication Alexandre Gautier Conception et réalisation Département publications Synthèse N 3 Édition

Plus en détail