RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉ POUR L ANNÉE 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉ POUR L ANNÉE 2010"

Transcription

1 MINISTÈRE DE LA DÉFENSE COMMISSION DES RECOURS DES MILITAIRES Code de la défense articles R à R organisant la procédure de recours administratif préalable aux recours contentieux formés à l encontre d actes relatifs à la situation personnelle des militaires RAPPORT ANNUEL D ACTIVITÉ POUR L ANNÉE 2 présenté au ministre de la défense et au ministre de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités territoriales et de l immigration par le contrôleur général des armées Grollemund, président de la commission des recours des militaires 9 juillet 2 Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2

2 COMMISSION DES RECOURS DES MILITAIRES RAPPORT ANNUEL, ANNÉE 2 Sommaire page Résumé 4 Première partie : Le fonctionnement de la commission des recours des militaires 6. Les mouvements au sein de la commission en Les membres de la commission 6..2 Les rapporteurs 6..3 Le personnel des secrétariats 6.2 L organisation du traitement des recours de la gendarmerie avec le ministère de l intérieur 7.3 La publication de l arrêté relatif au fonctionnement de la commission 7.4 Le nouveau dispositif indemnitaire des membres de la commission 7.5 Les actions de communication de la commission 7.5. Les relations avec les correspondants de la commission Les présentations de la commission 8 Deuxième partie : L évolution quantitative des recours et de leurs suites contentieuses 9 2. Les recours reçus ou dossiers ouverts par la commission en Le flux de réception des recours, en Analyse des dossiers ouverts en 2, par catégories de militaires et par rapport aux effectifs de ces catégories Analyse des dossiers ouverts en 2 en fonction de l objet de la contestation Analyse d ensemble des dossiers ouverts en 2, par thèmes de contestation Analyse d ensemble des dossiers ouverts en 2, par thèmes de contestation et par armées, formations rattachées ou services Cas particulier des recours relatifs aux contrats Cas particulier des recours relatifs aux notations Les recours qui ne sont pas examinés en commission : les «incidents divers» et les «agréments internes» Les incidents divers conduisant à la clôture prématurée du dossier de recours Les agréments du recours en cours de procédure Les recours reçus en 2 qui ont été examinés par la commission Avis et décisions : sur l ensemble des recours, sur ceux relatifs à la notation et sur ceux portant sur d autres sujets que la notation, globalement puis par armées, formations rattachées et services Globalement Par armées, formations rattachées et services Taux de satisfaction des recours reçus en 2 25 Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 2

3 2.5. Evaluation du contentieux des décisions ministérielles prises après recours administratifs préalables Le dénombrement des cas connus de contentieux Appréciation de l influence de la procédure de recours administratif préalable sur le volume du contentieux des militaires Troisième partie : Relevé de quelques décisions du Conseil d État en Concernant la recevabilité des recours formés devant la commission 3.2 Concernant la procédure de traitement des recours par la CRM 3.3 Décisions dans différents domaines Quatrième partie : Analyses des recours reçus en 2 4. L évolution du nombre de recours avec et sans les séries entre 29 et Présentation des flux 4..2 Analyse des taux de satisfaction en 29 et 2 pour l ensemble des militaires 4..3 Analyse en 2 des taux de satisfaction par armée 4.2 Le nombre et le montant des régularisations de trop-perçus 4.2. Analyse par catégories de militaires Présentation des principaux motifs de régularisation Les montants Annexes 44 Annexe I : 3 èmes Rencontres - Tribunal administratif de Pau Faculté de droit Décisions administratives individuelles et droit du citoyen d exprimer son point de vue Exprimer son point de vue lors de la contestation de la décision L exemple de la commission des recours des militaires Annexe II : L'expression du militaire dans le cadre du recours préalable obligatoire Présentation par le rapporteur général Annexe III : Version en français de l exposé fait en anglais lors de la 2 ème conférence internationale des Ombudsman militaires en avril 2. La commission des recours des militaires Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 3

4 Résumé-conclusion L augmentation du nombre de recours reçus en 2 est nettement plus forte que celles constatées les années précédentes : + 45% au lieu de + % en 29. Cette augmentation résulte du développement des «séries» constituées principalement par les 93 recours contre le refus d accorder aux titulaires d un pacte civil de solidarité les mêmes indemnités qu aux militaires mariés et les 328 recours contre le refus d accorder aux militaires ayant été affectés à Djibouti depuis 23 le dégrèvement fiscal que le ministre des finances de la République de Djibouti a accordé aux coopérants civils. Ces séries qui ont concerné toutes les catégories de militaires, mais plus particulièrement les sous-officiers, ont gonflé le taux moyen de recours qui passe de 9,6 pour mille militaires en 29 à 3,9 pour mille en 2 (page 4 du rapport). Les thèmes de recours dits «ordinaires», c est à dire ceux qui n appartiennent pas à une série, ont connu des variations singulières, notamment une diminution importante des recours liés à la solde (stricto-sensu) et une augmentation importante des recours relatifs aux mutations, aux NBI et aux réparations de préjudice (page 7 du rapport). L analyse par armée de ces variations met en évidence la propension nettement plus forte qu auparavant des militaires de la gendarmerie à former des recours (pages 4 et 8 du rapport). Les recours reçus en 2 se distinguent des recours reçus antérieurement par les incidents de procédure que sont l augmentation importante du nombre d absence de régularisation (+ 4% par rapport à 29) et des désistements sans agrément (+ 36% par rapport à 29). Ces démarches inabouties donnent l impression que le recours auquel le requérant ne donne pas suite est assez souvent un acte irréfléchi ou une façon particulière de manifester son mécontentement ou sa frustration (page 2 du rapport). Le nombre de recours examinés par la commission a, lui aussi sous l influence des séries, fortement augmenté : il est passé de 223 en 29 à 3399 en 2 (page 4 du rapport). En revanche, toujours sous l effet des séries, la proportion des décisions d agréments partiels et totaux est passée de 33,4% en 29 à 22,8% en 2 (pages 23 et 24 du rapport). Cette diminution concerne essentiellement les recours hors notation, car le taux d agrément des recours relatifs à la notation (qui ne sont pas «pollués» par les séries) reste stable à près de 28% (page 27 du rapport). L analyse des recours reçus en 2 en quatrième partie (pages 39 à 44 du rapport) distingue les recours «ordinaires» des recours de séries afin de proposer une comparaison historique non biaisée. Elle révèle qu entre 29 et 2, le nombre de recours «ordinaires» examinés par la commission a augmenté de 2% alors que le taux réel de satisfaction de ces recours n a pratiquement pas varié (tableau de la page 4 du rapport). Cette relative inefficacité d une proportion importante de recours incite à penser que les requérants paraissent plus déterminés à aller jusqu au bout du recours et témoignent d une façon active une certaine forme de mécontentement. Cette observation complète et corrobore celle qui a été faite plus haut sur l augmentation des «incidents de procédure». La comparaison du nombre d agréments internes et d agréments des recours «ordinaires» entre 29 et 2 fait apparaître l importance prédominante des agréments internes dans le taux de satisfaction réel des recours «ordinaires» : en 29, les agréments internes représentaient 65% de l ensemble des agréments internes et agréments, tandis qu en 2, la proportion est montée à 79% pour l ensemble du ministère et a atteint 89% pour l armée de l air et 82% pour l armée de terre. Cette importance relative des agréments internes est un signe de bon fonctionnement de la procédure des recours et de la bonne volonté des états-majors et directions qui corrigent assez spontanément les erreurs révélées par les recours. La majorité des décisions d agrément prises par le ministre contre la position des états-majors et des directions est prise pour des raisons d équité ou d opportunité. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 4

5 Le taux important de rejet des recours révèle par ailleurs que les décisions initiales étaient, dans l ensemble, correctement prises. Le nombre de recours relatifs à des régularisations de trop-perçus «ordinaires» et leurs montants moyens ont augmenté de manière inquiétante en 2. Cette évolution révèle des différences importantes entre les armées, les militaires de l armée de terre étant les plus nombreux à former des recours contre les régularisations de trop-perçu «ordinaires», tant en absolu qu en proportion des effectifs. Cette situation, qui est préoccupante dans la perspective du passage ultérieur à l opérateur national de paie, est due pour partie à des erreurs de l administration que les administrés sont souvent incapables de déceler en raison du caractère ésotérique des bulletins de solde mais aussi à la prise en compte tardive (parce que entérinée par une décision de justice qui intervient la plupart du temps assez longtemps après le début de la séparation) de situations de famille modifiées par le divorce ou la séparation. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 5

6 Première partie Le fonctionnement de la commission des recours des militaires. Les mouvements au sein de la commission en 2.. Les membres de la commission Ont été renouvelés les mandats : - du contrôleur général des armées Gilles Grollemund, le er mars 2, - du général de brigade (2 ème section) Michel Cabrières, le er septembre 2. Ont pris fin les mandats : - du commissaire général de brigade (2 ème section) Claude Vernier, le 24 mars 2, - du général de division Frédéric Servera, le er juillet 2, - du colonel (G) Christian Fritsch (représentant le ministre de l intérieur), le er août 2, - du contre-amiral Jérôme Régnier, le 9 août 2, - du général de brigade aérienne Bernard Teyssonnières, le 3 août 2. Ont été nommés membres de la commission : - le contre-amiral (2 ème section) Eric Abadie, le er janvier 2, - le colonel (G) Christian Fritsch (représentant le ministre de l intérieur), le 2 janvier 2, - le lieutenant-colonel (G) Alain Puligny (représentant le ministre de l intérieur), le 2 janvier 2, - le commissaire général de division Christian Mansotte, le er juillet 2, - le général de division (2 ème section) Alain Daniel, le er juillet 2, - le colonel (G) Jean-Jacques Taché (représentant le ministre de l intérieur), le er août 2, - le commissaire général de ère classe André Foures, le août 2, - le général de brigade aérienne Claude Tafani, le er septembre 2, - l ingénieur général de 2 ème classe Jean Audisio, le er octobre 2, - l ingénieur général de 2 ème classe Frédéric Charton, le er octobre Les rapporteurs Ont quitté la commission : - le commissaire lieutenant-colonel (T) Delphine Castillon, le er mai 2, - le capitaine (G) Charlotte Tournant, le 3 juillet 2, - le capitaine (A) Guillaume Fonteneau, le er août 2, - le capitaine (G) Pascal Mercerolle, le er août 2, - le commissaire commandant (A) Jean-Michel Charzat, le 3 décembre 2. Sont arrivés à la commission : - le lieutenant (G) Nicolas Derasse, le er mai 2, - l officier greffier de 2 ème classe Nathalie Toutain, le er juin 2, - le capitaine (A) Hugues Tolen, le er août 2, - le capitaine (G) Michel Bosse, le er août 2, - le commissaire lieutenant-colonel (T) Philippe Charollais, le er septembre Le personnel des secrétariats A quitté la commission : - Madame Bernon, le 2 mars 2. Sont arrivés à la commission : - le caporal-chef (A) Sandrine Canal épouse Maingé, le er mars 2, - le caporal-chef (A) Cynthia Suner, le 8 octobre 2. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 6

7 .2 L organisation du traitement des recours de la gendarmerie avec le ministère de l intérieur A partir du er janvier 2, les décisions relatives aux recours de gendarmes ont été majoritairement prises par le ministre de l intérieur. Dans la pratique, seuls les recours de gendarmes relatifs à des questions d aptitude médicale et ceux des gendarmeries spécialisées (gendarmerie maritime, gendarmerie de l air et gendarmerie de l armement) restent de la compétence du ministre de la défense. Pour montrer clairement que les gendarmes, même rattachés au ministère de l intérieur, restent des militaires, l organisation du suivi et du traitement des recours par le cabinet du ministre de l intérieur a été strictement calquée sur celle du ministère de la défense. Le président et le rapporteur général ont eu plusieurs entretiens avec le directeur adjoint du cabinet du ministre de l intérieur et son conseiller Gendarmerie pour présenter la commission et son fonctionnement et pour faire périodiquement le point sur les thèmes majeurs de recours des gendarmes..3 La publication de l arrêté relatif au fonctionnement de la commission L article R du code de la défense prévoyant que «Les règles de fonctionnement de la commission et les modalités d examen des recours sont précisées par arrêté conjoint du ministre de la défense et du ministre de l intérieur.», l arrêté du 23 août 2 relatif aux règles de fonctionnement de la commission des recours des militaires et aux modalités d examen des recours administratifs préalables a été publié au Journal officiel du 2 septembre 2..4 Le nouveau dispositif indemnitaire des membres de la commission L arrêté du 5 novembre 2 portant extension de la procédure de paiement sans ordonnancement préalable des rémunérations, prévue par le décret n du 4 octobre 965 modifié, aux officiers généraux de la deuxième section rappelés en activité par le ministre de la défense par voie de vacation a été publié au Journal officiel du 2 novembre 2 pour une entrée en vigueur le er janvier 2. Cet arrêté donne une base réglementaire à la légitime rémunération des officiers généraux de la 2 ème section membres de la CRM qui consacrent quatre à six jours par mois à étudier les dossiers de recours. L arrêté du 5 novembre 2 a été complété par la note n 635/DEF/BOG du 23 décembre 2 relative au «Rappel à l activité des officiers généraux de la 2 e section par voie de vacation». Le dispositif indemnitaire des membres de la commission est, en outre, complété par le décret n 2-27 du 27 décembre 2 «relatif aux conditions de rémunération du président et des collaborateurs de la commission prévue à l article er du décret n 2-47 du 7 mai 2 organisant la procédure de recours administratif préalable aux recours contentieux formés à l encontre d actes relatifs à la situation personnelle des militaires». Son article 4 prévoit que «le président, les membres de la commission, le rapporteur général et les rapporteurs peuvent prétendre au remboursement des frais de transport et de séjour qu ils sont susceptibles d engager dans les conditions prévues par les décrets du 28 mai 99 et du 2 février 992 susvisés.».5 Les actions de communication de la commission.5. Les relations avec les correspondants de la commission Les relations téléphoniques que les rapporteurs, le rapporteur général et le président ont régulièrement avec leurs interlocuteurs habituels des cabinets, des états-majors et directions ont été complétées par : - la participation du président et du rapporteur général à cinq réunions à thème général ou particulier avec le cabinet du ministre de la défense et celui du ministre de l intérieur, - l invitation à assister aux débats de la commission faite à une quinzaine de correspondants habituels au cours d une dizaine de commissions. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 7

8 .5.2 Les présentations de la commission Outre les présentations régulièrement faites devant les officiers-élèves des écoles d application de l armée de terre par des membres ou des rapporteurs et devant les sous-officiers-élèves de l école des fourriers de Querqueville par un rapporteur, l activité et le fonctionnement de la CRM ont été présentés devant : - la 2 ème Conférence internationale des institutions «Ombudsman» pour les forces armées à Vienne (Autriche) les 26 et 27 avril 2, - le séminaire annuel des chefs de corps de l armée de terre, le 7 mai 2, - le séminaire annuel de commandants de base aérienne, le 9 juin 2, - la visite du Régiment d infanterie-chars de marine à Poitiers, le 4 juin 2, - les troisièmes Rencontres Tribunal administratif de Pau Faculté de droit 2 le 7 septembre 2, - la Direction des ressources humaines de l armée de l air à Tours le 5 novembre 2, - l Inspection de l armée de terre à la caserne de Reuilly le 3 décembre 2. On trouvera en annexe les textes des présentations faites à Vienne et à Pau. Comme suite de la conférence de Vienne, l attaché de défense du Japon à Paris, à la demande de son ministère, a souhaité recevoir des informations sur le fonctionnement de la CRM. Il a été invité à assister à une séance de la commission et a été reçu une deuxième fois pour compléter les informations qui lui avaient été initialement données. Cette conférence réunissait des représentants des institutions «Ombudsman» dédiées aux forces armées très diverses dans leurs attributions et leurs moyens venant d Allemagne, d Argentine, d Autriche, de Belgique, de Bosnie et Herzégovine, du Canada, d Estonie, des Etats Unis, de Finlande, de Hongrie, d Irlande, de Lithuanie, de Norvège, des Pays Bas, de Pologne, de Roumanie, du Royaume Uni, de Serbie, de Slovénie et de Suède. Elle faisait suite à celle qui avait été organisée en 29 à Berlin par le Président de la commission de la défense du Bundestag pour célébrer le cinquantième anniversaire de la création du Médiateur de la Bundeswehr. C est le CGA Nicolardot, secrétaire général du Conseil supérieur de la fonction militaire qui y avait représenté un aspect de l acception française de l Ombudsman militaire. 2 Dont le thème général était «Décisions administratives individuelles et droit du citoyen d exprimer son point de vue». La contribution de la CRM portait sur «Exprimer son point de vue lors de la contestation de la décision. L exemple de la commission des recours des militaires». Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 8

9 Deuxième partie L évolution quantitative des recours et leurs suites contentieuses. A l instar de l année précédente et rompant en cela avec la logique des premiers rapports annuels, les chiffres présentés ci-dessous sont tous issus de l extraction de données relatives aux recours enregistrés à la commission entre le er janvier et le 3 décembre 2. La parution plus tardive du présent rapport permet en effet d observer la quasi totalité des issues des recours reçus en 2 sans qu il soit besoin d extraire un volant significatif de recours en cours d instruction faussant de facto l évaluation du travail annuel de la commission. A la date de réalisation du présent rapport, 34 recours sur les 4 68 enregistrés en 2 n avaient pas encore d issue, 26 d entre eux étant passés en commission et les 53 autres n étant pas encore passés en commission. 2.. Les recours reçus ou dossiers ouverts par la commission en Flux de réception des recours, en 2 et les années précédentes Nombre de recours enregistrés Variation par rapport à l année précédente - 2,56 % + 3,4% + 6,62 % - 2,59 % -,5 % + 6.5% +,2% +45,3% Moyenne annuelle sur 8 ans 3 29 On observe une augmentation importante du nombre d enregistrements annuels de recours. Cette tendance semble se confirmer pour l année 2 puisqu en cinq mois de fonctionnement, la commission a enregistré 872 recours (soit une moyenne annuelle de 4492 recours) alors même que ces cinq mois du début d année sont habituellement ceux pendant lesquels le nombre d enregistrements est le plus faible. Cela étant, il convient de relativiser la hausse très sensible du nombre de recours reçus au titre de l année 2. En effet, parmi les 4 68 recours reçus, près de 8 d entre eux relevaient de l une des deux séries «ICM PACS» et «impôts Djibouti» (voir en 4 ème partie une analyse de l effet des séries) Nombre de recours enregistrés Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 9

10 Répartition des enregistrements de recours par la commission, mois par mois au cours des 8 dernières années : Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Total Nombres moyens d enregistrements par mois Écart entre nombres maximum et minimum d enregistrements par mois Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2

11 Répartition des enregistrements de recours par la commission, mois par mois au cours de l année 2 recours reçus par mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre On relève que le «pic» traditionnel de réception des recours au mois de juillet et au mois d août est, cette année, moins perceptible du fait de l augmentation du nombre de recours avant et surtout après cette période Analyse des dossiers ouverts en 2, par catégories de militaires et par rapport aux effectifs de ces catégories Recours enregistrés en 2 (rappel des données 29) formés par : des officiers des sous-officiers des militaires du rang (engagés ou volontaires) grade Armée de terre Marine formés par des militaires appartenant à : Armée de l air Gendarmerie Service de santé Service des essences 2 6 Armement indéterminé Total Affaires pénales militaires Total des dossiers de recours ouverts en 2, ventilés ci-dessus : (auxquels il convient d ajouter 94 recours de militaires de grade indéterminé et 3 recours sans rattachement possible à une armée soit un total de 4 68 recours pris en compte en 2) Dossiers demeurés indéterminés, généralement parce que le recours n était pas recevable et n a pas donné lieu à une décision ministérielle. Il peut s agir, par exemple, d anciens militaires dont le grade est sans incidence sur le traitement du recours... Exceptionnellement, il peut aussi s agir de recours agréés par les autorités concernées sans que soit levée l indétermination dans les statistiques de la commission des recours des militaires. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2

12 Le nombre de recours par armée est en augmentation sensible pour l ensemble des armées. Par ordre croissant on relève une augmentation de : recours pour l armée de terre, soit + 5% ; recours pour la marine, soit + 82% ; recours pour l armée de l air, soit + 93% ; pour la gendarmerie, soit + 46%. 4,9% 9,% 36,2% TERRE MARINE AIR GENDARMERIE AUTRES 2,8% 8,% Si on corrige ces chiffres en ôtant du nombre de recours reçus par armées ceux concernant les séries (ICM PACS, impôts Djibouti et IJAT Saint Barthélémy pour la gendarmerie), on obtient un total de recours de : - pour l armée de terre : = 6 recours, soit une baisse de 358 recours ou - 24, 28% ; - pour la marine : = 485 recours, soit une augmentation de 2 recours ou + 4,5% ; - pour l armée de l air : = 338 recours, soit une baisse de 9 recours ou - 36% ; - pour la gendarmerie : = 74, soit une augmentation de 97 recours ou + 5,98%. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 2

13 La répartition des 4 68 recours reçus en 2 entre les armées, formations rattachées ou services des requérants, puis par catégories hiérarchiques, détermine les ratios suivants de recours par milliers de militaires en service fin 2 : données 2 (rappel des données 29) Armée de terre Marine Armée de l air Gendarmerie Service de santé Service des essences Armement (y compris SIAé) Affaires pénales militaires Indéterminé ou hors calcul de ratio Total Nombre de recours en ( 474) 848 (464) (529) (67) (88) () (22) (8) (9) (3 222) Pourcentages 36,2 % (45,8 %) 8, % (4,4 %) 2,8 % (6,4 %) 9 % (8,8 %) 3,4 % (2,7 %),2 % (,3 %),6 % (,7 %), % (,2 %),6 % (,6 %), % Effectif réel fin 2 4 source : DRHMD (rappel des effectifs fin 29) (26 963) (4 32) (53 889) (99 46) (9 73) ( 475) (3 48) (23) (335 37) Soit : nombre de recours par millier de militaires 3,2 (,6) (,5) (9,8) (6,) (9,) (7,5) (6,3) (65) (9,6) 9,8 9,4 9,3 5,9 6, 5,9 4,3 3,94 données 2 (rappel des données 29) Officiers Sous-officiers Militaires du rang (engagés ou volontaires) Indéterminé ou hors calcul de ratio Total Nombre de recours en 2 (76) ( 675) 97 (729) (62) (3 222) Pourcentages 9,2 % (22,2 %) 58,8 % (52 %) 9,4 % (23,9 %) 2,6 % (,9 %) % Effectif réel fin 2 source : DRHMD (rappel des effectifs fin 29) (43 83) (83 96) 7 4 (7 67) (335 37) Soit : Nombre de recours par millier de militaires 9,4 (6,4) (9,) (7,) (9,6) 5, 8,4 3,9 4 Effectifs réalisés au 3 décembre 2, source : DRHMD et DGGN. Ces effectifs sont plus importants malgré la déflation due à la RGPP car les recensements en 2 ont été plus exhaustifs. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 3

14 Les ratios de recours pour mille militaires, propres à chaque catégorie hiérarchique de chaque armée, formation rattachée ou service, sont donnés dans le tableau suivant : Ratio : nombre de recours émanant de chaque catégorie de militaires pour mille militaires de la catégorie en service fin 2 2 (rappel des ratios pour mille 29 Officiers Sous-officiers Militaires du rang (engagés ou volontaires) Ensemble Armée de terre 373/ ,8 (2,2) 74/ (2,7) 572/ ,4 (8,4) 696/ ,2 (,4) Marine 36/ , (8,6) 59/ ,2 (,7) 5/ , (6,) 848/ ,8 (,35) Armée de l air 23/ ,3 (4,8) 637/ ,2 (,6) 77/ 4 765,9 (5,5) 22/ ,4 (9,7) Gendarmerie 9/ (3,8) 74/ ,9 (5,9) 34/ ,4 (3,3) 89/ ,3 (6,7) Service de santé 67/ ,6 (2,7) 76/ ,4 (6,2) 3/ 395 7,5 () 56/ ,7 (8,23) Service des essences 2/ 24 8,3 (9,) / 34 2,9 (3,) 6/ 928 6,5 (8,5) () 9/ 59 6 (7,45) Armement 24/ ,5 (6,3) 24/ ,5 (6,32) Affaires pénales militaires 3/ 38 (ns) 2/ 83 (ns) 5/ 2 (ns) Pour la DGA et surtout pour les APM et le SEA, ces ratios sont fortement fluctuants et peu significatifs du fait des petits nombres de recours Ces ratios sont calculés sur la ventilation de recours, soit 4 68 dossiers de recours ouverts en 2, moins 24 indéterminations concernant l armée ou le grade. A la lecture de ce tableau, on relève que les catégories les plus disposées à former des recours sont les officiers de l armée de l air, ceux de la marine puis ceux de l armée de terre. La marine et l armée de l air affichent le plus fort taux de requérant (près de 2 pour mille) quand la gendarmerie ne compte que 9 requérants pour mille militaires. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 4

15 2..3. Analyse des dossiers ouverts en 2 en fonction de l objet de la contestation Analyse d ensemble des dossiers ouverts en 2, par thèmes de contestation Thèmes généraux de recours (par ordre décroissant des occurrences) Statuts, dont : contestation de la notation «lien au service» (renouvellement d engagement, résiliation ou dénonciation de contrat) mutations positions statutaires droits divers (à formation professionnelle ou liés à la formation professionnelle, etc. hors droits aux soins) droits aux soins avancement (grade ou échelon) changement d armée, de corps Nombre de recours reçus en 2 Pourcentage du total (rappel des nombres correspondants en 29) ,3% 644-4,% 27 - % 2 + 2,8% % 89-7,4% ,4% 99-3,% , 2% ,7 % 5,3 % 3,8 % 2 % 8,4 % 6,4 % 3,84 % 5,86 % 2,% 3, %,56 % 5,5 % 5,49 % 3,97 % 3,33 %,52 %,84 %,66 % Reste (divers) 48,3 %. Rémunérations, dont : ,88 % % 44,85 % primes et indemnités 279 5,96 % (autres qu ICM et accessoires) ,7% 7,4 % solde (régimes et modalités diverses) 46 8,67 % changements de résidence (déménagement) Autres thèmes, dont : ICM et accessoires impôts nouvelle bonification indiciaire ,7% 22-4, % % , 6% ,5% 6,85 %,65 % 4,2 % 29,6 % 9,38 %,66 % concessions de passage gratuit 49,5 % Reste (divers) 93,99 % ,84 % 2,95 % prescription quadriennale,23 % hors compétence de la commission : discipline = 4,88 % et recrutement 9+8=37,39 % demandes de réparation 67,43 % Total %,5 % Reste (divers ou mal précisé) 9,4% % Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 5

16 Les variations les plus significatives par rapport à 29 sont : - les mutations (+ 2,8%) ; - les primes et accessoires (+ 6,7%) ; - la solde (- 27,7%) ; - l ICM PACS (+ 367 %) ; - les impôts (Djibouti) (+ 4 5%) ; - les NBI (+ 47,6%) ; - les demandes de réparation de préjudices (+ 48%). Dans la continuité des constatations de l année précédente, on relève une augmentation importante de la proportion des recours relatifs aux rémunérations notamment due aux recours relatifs aux PACS et aux impôts à Djibouti pour l essentiel. Pour la première fois depuis la création de la commission, leur nombre a dépassé celui des recours «statutaires» et a nécessité à nouveau des aménagements au niveau de la répartition des recours entre rapporteurs Analyse des dossiers ouverts en 2, par thèmes de contestation et par armées, formations rattachées ou services Recours enregistrés par la commission en 2, par catégories de thèmes et par armées : Armée de terre Marine Armée de l air Gendarmerie statuts ,% ,7% 24 23,5% 458 5,4% rémunérations 44 6,6% 55 65,% ,9% ,4% autres thèmes 58 3,4% 2 2,4% 6,6% 37 4,2% total 696,% 848,% 22,% 89,% Il convient de relever que seule la gendarmerie conserve une part de recours relatif au statut, supérieure à celle des recours concernant la rémunération. Dans chacune de ces trois catégories, les principaux motifs de recours sont les suivants : statuts notation lien au service mutations Recours enregistrés par la commission en 2, par thèmes et par armées (pourcentages du total des recours de chaque armée) : Armée de terre Marine Armée de l air Gendarmerie 286-2% 88-24% 6,9% 9 2,9% 6-29% 6,% 35 +4% 5,2% 5,2% 67 7,9% 28 2,7% 37 4,2% 42 2,5% 27 3,2% 48 4,7% 29 +4% 4,5% positions statutaires 49 2,9% 34 4,% 37 3,6% 36 4,% droits aux soins 36 2,% 3,4% 7,7% 7,9% avancement 7,% 8,9%,% 33 3,7% changement d armée, arme ou spécialité,6% 8,9%,% 2,2% Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 6

17 rémunérations solde % 2,4% 95 +9%,2% 29 2,8% 53 5,9% primes et indemnités ,4% 4 4,8% 3 2,9% 26 4,% (sauf ICM) ICM et accessoires 369 2,8% 354 4,7% ,2% 32 4,8% NBI 4,2% 9,% 7,7%,2% déménagements 4 6,7% 2 2,5% 8,8% 38 4,3% concessions de passage 7,% 5,8% 9,9% 4,4% gratuit fiscalité 22 2,5% 9,% 22 9,8% 2,2% autres thèmes prescription 6,4% %,% 2,2% quadriennale 7 discipline, 9,5% 5,6%,% 26 2,9% recrutement * réparations 34 2,% 4,7% 5,5% 6,7% * Les recours relatifs à la discipline et au recrutement sont hors compétence de la commission (qui les adresse alors à la SDBC) mais sont cependant reçus par la CRM et doivent donc être comptabilisés parmi les «entrants». Pour les services, la répartition est la suivante : Statuts dont notation dont lien au service dont avancement dont positions statutaires Service de santé des armées % 6 3 Service des essences des armées 2 n.s. 6 2 Armement Affaires pénales militaires 62 % 28 Rémunérations % 3 n.s % 4 n.s. Autres thèmes 7 4 % n.s. 4 5 % n.s. Total 58 % 9 n.s. 26 % 5 n.s. n.s. Les variations les plus significatives entre 29 et 2 sont : - les notations : armée de terre (- 2%), armée de l air (- 29%), gendarmerie (+ 4%) ; - le lien au service : armée de terre (- 24%) ; - les mutations : gendarmerie (+ 4%) Droit aux divers éléments de solde, de solde à l étranger, de solde en opérations, etc. par exemple en fonction de la situation familiale, ou reprise de trop-perçus en cas d erreurs commises dans la liquidation des soldes. Droit aux primes et indemnités ou reprise de trop-perçus en cas d erreurs. Presque toujours à propos de demandes tardives de l indemnité d installation en métropole. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 7

18 Cas particulier des recours relatifs aux contrats L ensemble des recours liés aux contrats liant les militaires est ventilé de la manière suivante : Contrat liant le militaire au service En 2 En 29 Ensemble Officiers 9-2,8% 24 Sous-officiers 69 Militaires du rang - 6,7% ,2% 43 Total 24 (dont 2 indéterminés) -,9% 243 Armée de terre 4-2% ,2% Marine Armée de l'air Gendarmerie Service de santé (dont 2 indéterminé) 7 Service des essences La dénonciation ou la résiliation du contrat du fait de l autorité militaire officiers sous-officiers Recours enregistrés en 2 dans les deux sous-rubriques : «dénonciation de contrat» et «résiliation de contrat» : militaires du rang (engagés ou volontaires) Total Ensemble Armée de terre Marine Armée de l air Refus de renouvellement de contrat demandé par le militaire Service de santé Service des essences officiers Recours enregistrés en 2 relatifs à des cas de rejet de demandes de renouvellement de contrat formulées par des militaires appartenant à : Ensemble 3 5 Armée de terre 4 Marine 3 3 Armée de l air Gendarmerie Gendarmerie Service de santé 2 Service des essences sous-officiers militaires du rang (engagés ou volontaires) Total 2 (dont 2 indéterminés) (dont 2 indéterminés) Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 8

19 Cas particulier des recours relatifs aux notations Recours tendant à la révision de la notation, enregistrés en 2 28 (rappel des nombres 28) Armée de terre Marine Armée de l air Gendarmerie Service de santé Service des essences Armement Affaires pénales militaires Officiers Sous-officiers Militaires du rang (engagés ou volontaires) Total Dont 2 indéterminés Recours ventilés ci-dessus : 67 (644 en 29) Les variations les plus importantes par rapport à 29 concernent : - les officiers de la marine (+%) ; - les sous-officiers de la gendarmerie (+6%). Sur la base des effectifs réels de fin d année 2, les ratios de recours relatifs à la notation pour mille militaires sont les suivants : Ratios : nombre de recours relatifs à la notation enregistrés en 2 par millier de militaires (effectif réel fin 2) 2 (rappel des ratios 29) Officiers Sous-officiers Militaires du rang (engagés ou volontaires) Ensemble Armée de terre 3,6 3,7 3,8 4,4,9,2 2,2 2,6 Marine 3,3,7 2,8 3,3,4,9 2,5 2,6 Armée de l air,7 3,2,3,8,6,5,2,5 Gendarmerie 2,6 2,8,6,9,,3,4, Service de santé,9,9,9 2,,, 2, 2, Service des essences n.s. Armement 2,6,5 Affaires pénales militaires n.s. n.s. n.s. n.s. n.s. n.s. 2,6 n.s.,5 n.s. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 9

20 2.2. Les recours qui ne sont pas examinés en commission : les «incidents divers» et les «agréments internes» ) Incidents divers Absence de régularisation du recours () (*) Désistement sans agrément (2) (*) Forclusion (3) (*) Recours hors compétence (4) (*) Recours devenu sans objet (5) (*) 3 2 Sous-total des incidents divers ) Désistement après agrément (6) (*) Total Rappel du nombre de recours enregistrés Taux d incidents, en pourcentage des recours enregistrés : 33,6% 29,7% 33,6% 35,3% 38,9% 35,8% 26,3% ) incidents divers 9,5% 9,% 2,3% 22,% 2,9% 2,6% 5,7% 2 ) désistement après agrément 4,%,6% 3,3% 3,3% 7,% 4,2%,6% (*) Les chiffres entre parenthèses renvoient aux explications propres à chaque rubrique, qui seront données dans les paragraphes suivants Les incidents divers conduisant à la clôture prématurée du dossier de recours La notion d incidents recouvre plusieurs hypothèses définies ci-dessous. A l exception des recours hors compétence dont la proportion par rapport au nombre de recours reçus baisse, la proportion des autres incidents reste à peu près constante. () Absence de régularisation. Si un requérant ne produit pas dans le délai réglementaire la copie de l acte individuel le concernant qu il conteste, il est réputé s être désisté et son dossier est clos. Les 27 cas observés en 2 représentent 5,8 pour cent des recours enregistrés. (2) Désistement sans agrément. Un requérant peut se désister en cours d instruction et son dossier est clos. Les 8 cas observés en 2 représentent 3,8 pour cent des recours enregistrés. Le désistement sans agrément s explique souvent par la qualité des explications et motivations données par le gestionnaire dans le cadre de la procédure contradictoire, conduisant le requérant à retirer son recours dès lors qu il en appréhende mieux la justification ou qu il prend conscience de la faible probabilité d en obtenir la révision ou l annulation. (3) Forclusion. Le recours qui est envoyé à la commission des recours des militaires plus de deux mois après la notification de l acte contesté doit être rejeté, sauf relève de la forclusion pour tenir compte d une cause circonstancielle (absence du militaire, par exemple s il est en opération à l extérieur). Les 8 cas observés en 2 représentent,7 pour cent des recours enregistrés. (4) Recours hors compétence. Sont des recours hors de la compétence de la commission ou plus exactement hors du champ de l obligation de recours administratif préalable au contentieux, les recours dirigés contre des actes qui découlent de pouvoirs expressément exclus de cette procédure : le recrutement et la discipline, l application des codes des pensions d invalidité ou de retraite et celle du règlement général de la comptabilité publique. Commission des recours des militaires. Rapport annuel d activité pour 2 2

Vu la requête, enregistrée le 7 août 2014, présentée pour Mme Ali R. [ ], par la SCPA Breillat-Dieumegard-Masson ; Mme R. demande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 7 août 2014, présentée pour Mme Ali R. [ ], par la SCPA Breillat-Dieumegard-Masson ; Mme R. demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE POITIERS KG N 1402316 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme Ali R. M. Ellie Rapporteur M. Salvi Rapporteur public AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Poitiers (2 ème chambre)

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 24/10/2012 Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 07BX02490 Inédit au recueil Lebon 3ème chambre (formation à 3) Mme FLECHER-BOURJOL, président Mme Françoise LEYMONERIE, rapporteur M. VIE, commissaire

Plus en détail

Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) Complément au guide du 23 décembre 2004

Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) Complément au guide du 23 décembre 2004 Retraite Additionnelle de la Fonction Publique (RAFP) Complément au guide du 23 décembre 2004 Objet : Retraite additionnelle. Situation des fonctionnaires placés dans diverses positions. Gestion des règlements

Plus en détail

LA GESTION DU CONTENTIEUX FISCAL PAR L ADMINISTRATION MAROCAINE. Zouhair IDER Direction Générale des Impôts MAROC

LA GESTION DU CONTENTIEUX FISCAL PAR L ADMINISTRATION MAROCAINE. Zouhair IDER Direction Générale des Impôts MAROC LA GESTION DU CONTENTIEUX FISCAL PAR L ADMINISTRATION MAROCAINE Zouhair IDER Direction Générale des Impôts MAROC Le contentieux est la manifestation d approches opposant les intérêts de parties différentes

Plus en détail

Référentiels interministériels de formation

Référentiels interministériels de formation Livret 4 MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Référentiels interministériels de formation OUTILS DE LA GRH p. 2 Référentiels interministériels de formation

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

I. PRINCIPES GENERAUX BENEFICIAIRES CONDITIONS D ATTRIBUTION MONTANT DU PRÊT MOBILITÉ

I. PRINCIPES GENERAUX BENEFICIAIRES CONDITIONS D ATTRIBUTION MONTANT DU PRÊT MOBILITÉ I. PRINCIPES GENERAUX Le Prêt mobilité est destiné à accompagner l'accès au logement locatif, par l avance de tout ou partie du dépôt de garantie (caution) exigé lors de la conclusion du bail, dans le

Plus en détail

Commentaire aux Cahiers. Décision n 2011-119 QPC du 1 er avril 2011. Mme Denise R.

Commentaire aux Cahiers. Décision n 2011-119 QPC du 1 er avril 2011. Mme Denise R. Commentaire aux Cahiers Décision n 2011-119 QPC du 1 er avril 2011 Mme Denise R. Le Conseil constitutionnel a été saisi le 2 février 2011 par la Cour de cassation (chambre sociale, arrêt n 567 du 2 février

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 301 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 17 février 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à améliorer l'indemnisation des victimes de

Plus en détail

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 9 juin 2008

MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 9 juin 2008 MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 9 juin 2008 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 2163 -------- Direction du budget 2BPSS

Plus en détail

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE. CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE. CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 La réforme de la catégorie B de la fonction publique territoriale a initié un nouvel espace

Plus en détail

LE POUVOIR DISCIPLINAIRE DE L AUTORITE TERRITORIALE

LE POUVOIR DISCIPLINAIRE DE L AUTORITE TERRITORIALE LE POUVOIR DISCIPLINAIRE DE L AUTORITE TERRITORIALE 1. Rappels règlementaires sur la lettre de d information obligatoire avant toute sanction (sans saisine du conseil de discipline) sanctions du premier

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 328328 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 3ème et 8ème sous-sections réunies M. Jacques Arrighi de Casanova, président Mme Christine Allais, rapporteur M. Edouard Geffray, rapporteur

Plus en détail

Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1427527C

Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1427527C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Ministère des finances et des comptes publics Circulaire du 28 mai 2015 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents

Plus en détail

Paris, le 11 avril 2013

Paris, le 11 avril 2013 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction générale des finances publiques -------- Direction générale de l administration

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 09DA01584 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 (bis) M. Mortelecq, président M. Vladan Marjanovic, rapporteur M. Minne, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

Décision du 28 janvier 2009

Décision du 28 janvier 2009 Recours 08/35 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (2ème Section) Décision du 28 janvier 2009 Dans la présente affaire, enregistrée sous le numéro 08/35, ayant pour objet un recours introduit le 4

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013. M. Jory Orlando T.

Commentaire. Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013. M. Jory Orlando T. Commentaire Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013 M. Jory Orlando T. (Conditions d attribution d une carte de séjour mention «vie privée et familiale» au conjoint étranger d un ressortissant français)

Plus en détail

Circulaire du relative à la situation des agents originaires de Mayotte et/ou affectés à Mayotte

Circulaire du relative à la situation des agents originaires de Mayotte et/ou affectés à Mayotte MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Circulaire du relative à la situation des agents originaires de et/ou affectés à La ministre de la décentralisation et de la fonction publique

Plus en détail

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Etablissement public de coopération culturelle OPERA de Rouen-Haute- Normandie (Département de la Seine-Maritime) 076 400 401 Exercices 2004 à 2009 Jugement n 2012-016 Audience publique du 5 octobre 2012

Plus en détail

Vu loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, notamment son article 6 ;

Vu loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, notamment son article 6 ; Délibération n 2011-23 du 28 février 2011 Emploi public Indemnité attribuée aux agents affectés dans les départements d outre-mer Etat de santé Handicap- Recommandations La haute autorité a été saisie

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d'état N 274664 Publié au recueil Lebon Section du Contentieux M. Genevois, président M. Olivier Japiot, rapporteur M. Vallée, commissaire du gouvernement Lecture du mardi 18 juillet 2006 REPUBLIQUE

Plus en détail

AGENCE COMPTABLE DU LYCEE PROFESSIONNEL PIERRE DESGRANGES A ANDREZIEUX-BOUTHEON REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

AGENCE COMPTABLE DU LYCEE PROFESSIONNEL PIERRE DESGRANGES A ANDREZIEUX-BOUTHEON REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS RAPPORT N 2013-080 JUGEMENT N 2013-021 LYCEE PROFESSIONNEL PIERRE DESGRANGES (LOIRE) AUDIENCE PUBLIQUE DU 14 JUIN 2013 CODE N 042 844 001 DELIBERE DU 14 JUIN 2013 EXERCICES 2008 A 2010 LECTURE PUBLIQUE

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT REPUBLIQUE FRANÇAISE N 315441 M. S. Mme Delphine Hedary Rapporteur

CONSEIL D'ETAT REPUBLIQUE FRANÇAISE N 315441 M. S. Mme Delphine Hedary Rapporteur CONSEIL D'ETAT N 315441 REPUBLIQUE FRANÇAISE M. S. Mme Delphine Hedary Rapporteur M. Mattias Guyomar Commissaire du Gouvernement Le Conseil d'etat, (Section du contentieux, 6 ème et 1 ère sous-sections

Plus en détail

STATUT LE DETACHEMENT Circulaire 15 mars 2012

STATUT LE DETACHEMENT Circulaire 15 mars 2012 STATUT LE DETACHEMENT Circulaire 15 mars 2012 Références: - Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires, - La loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Circulaire SG/SADJPV du 1er mars 2010 relative à la présentation du principe de continuité de l aide juridictionnelle en cas d examen de la question prioritaire de constitutionnalité par le Conseil d Etat,

Plus en détail

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 13 décembre 2012 N de pourvoi: 11-19098 Publié au bulletin Cassation M. Charruault (président), président SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Potier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

Circulaire du 22 avril 2014 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1404604C

Circulaire du 22 avril 2014 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR : RDFF1404604C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation, de la réforme de l État et de la fonction publique Circulaire du 22 avril 2014 relative au chèque-vacances au bénéfice des agents de l État NOR :

Plus en détail

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 19/03/2014 15:07:58

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 19/03/2014 15:07:58 Circulaire FP n 2164 du 13 juin 2008 relative à la mise en œuvre du décret n 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l instauration d une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d achat MINISTERE

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 10 000 euros au titre des dispositions de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 10 000 euros au titre des dispositions de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N 1210804 Société IEF2I Mme Vergnaud Rapporteur M. Kauffmann Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Melun (10ème Chambre)

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 0902989 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SOCIETE CREDIT LYONNAIS AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Ouillon Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 0902989 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE SOCIETE CREDIT LYONNAIS AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Ouillon Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 0902989 SOCIETE CREDIT LYONNAIS M. Ouillon Rapporteur M. Toutain Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Montreuil

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) 5 Circulaires de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse Signalisation des circulaires du 1er janvier au 31

Plus en détail

NOTE CIRCULAIRE N 723 RELATIVE AU REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TAXE CUMULE

NOTE CIRCULAIRE N 723 RELATIVE AU REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TAXE CUMULE NOTE CIRCULAIRE N 723 RELATIVE AU REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TAXE CUMULE Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations des assises nationales sur la fiscalité tenues à Skhirat les 29 et 30 avril

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1239 du 6 octobre 2015 relatif à l aide à la réinsertion familiale et

Plus en détail

Délibération n 2010-278 du 6 décembre 2010. Règlementation Pensions d invalidité et de retraite Couples PACSés Recommandation.

Délibération n 2010-278 du 6 décembre 2010. Règlementation Pensions d invalidité et de retraite Couples PACSés Recommandation. Délibération n 2010-278 du 6 décembre 2010 Règlementation Pensions d invalidité et de retraite Couples PACSés Recommandation. La haute autorité a été saisie d une réclamation relative aux statuts d une

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNITE DE FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE 2015-2016

DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNITE DE FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE 2015-2016 DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNITE DE FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE 2015-2016 L agent doit déposer impérativement les 2 dossiers remplis, datés et signés, A L ENCRE BLEUE au service de la DIBA: DOSSIER

Plus en détail

Conférence nationale des services d'incendie et de secours Séance plénière du 1 er février 2012

Conférence nationale des services d'incendie et de secours Séance plénière du 1 er février 2012 Projet de DECRET n XXX du XXX modifiant le décret n 90-850 du 25 septembre 1990 portant dispositions communes à l ensemble des sapeurs-pompiers professionnels Publics concernés : sapeurs-pompiers professionnels

Plus en détail

Le comité médical départemental donne des avis sur les questions liées à la santé des agents.

Le comité médical départemental donne des avis sur les questions liées à la santé des agents. indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 3 Instances consultatives LE COMITE MEDICAL DEPARTEMENTAL Références : décret n 87-602 du 30 juillet 1987 (articles 2, 3, 4, 6, 7, 8, 9, 11, 15, 17, 25,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA00702 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président Mme Elydia FERNANDEZ, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ;

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ; Décision n 2013-331 QPC du 5 juillet 2013 (Société Numéricâble SAS et autre) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 29 avril 2013 par le Conseil d État (décision n 356976 du 29 avril 2013), dans les

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ÉTAT MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE. à l attention de

MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ÉTAT MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE. à l attention de MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA REFORME DE L ÉTAT MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE B7 N B9 N 2BPSS N 6BRS N / La ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l'etat, porte-parole

Plus en détail

AEFE: les recours administratifs et les recours en contentieux au Tribunal Administratif des agents

AEFE: les recours administratifs et les recours en contentieux au Tribunal Administratif des agents AEFE: les recours administratifs et les recours en contentieux au Tribunal Administratif des agents L. 78-753 du 17/07/1978 L. 2000-321 du 12/04/2000 D. 2005-1755 du 30/12/2005 Le contrat signé avec l'aefe

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

TRAITEMENTS, SOLDES ET INDEMNITÉS DES FONCTIONNAIRES

TRAITEMENTS, SOLDES ET INDEMNITÉS DES FONCTIONNAIRES N o 1014 (160 e édition) ISSN 0767-9343 Novembre 2005 1014 TRAITEMENTS SOLDES ET INDEMNITÉS DES FONCTIONNAIRES «JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE» DIRECTION DES JOURNAUX OFFICIELS RÉDACTION ET

Plus en détail

2 ) d annuler l avis à tiers détenteur émis le 6 avril 2010 par le directeur départemental des finances publiques du Val-de-Marne ;

2 ) d annuler l avis à tiers détenteur émis le 6 avril 2010 par le directeur départemental des finances publiques du Val-de-Marne ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MELUN N 1301197 Société Orfedor Mme Vergnaud Rapporteur M. Kauffmann Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Melun, (10 ème

Plus en détail

Projet de loi sur l immigration. Synthèse des principaux éléments

Projet de loi sur l immigration. Synthèse des principaux éléments 1 Projet de loi sur l immigration présenté en Conseil des ministres le 23 juillet 2014 NOR : INTX1412529L Synthèse des principaux éléments ❶ Titres de séjour Catégories de titres de séjour Le visa de long

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de Cassation Chambre commerciale Audience publique du 15 mai 2007 Rejet N de pourvoi : 06-11845 Inédit Président : M. TRICOT AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0605319 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. B. A. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Salvage Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0605319 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. B. A. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Salvage Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0605319 M. B. A. M. Salvage Rapporteur Mme Teuly-Desportes Commissaire du gouvernement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de

Plus en détail

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL Attention Les notions d inaptitude et d invalidité sont totalement indépendantes l une de l autre. Seul le médecin du travail peut se prononcer sur l

Plus en détail

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité)

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Présentation : Réunion ADS du 10 avril 2008 1 Les recours à l égard des permis (permis de construire, permis de démolir, permis d aménager)

Plus en détail

CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE ACTIVE à partir du 1 er janvier 2010

CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE ACTIVE à partir du 1 er janvier 2010 Réf. : CDG-INFO2010-6/MDE/CVD Personnes à contacter : Christine DELEBARRE Thérèse SMOLAREK Valérie TANSSORIER Date : le 25 février 2010 : 03.59.56.88.28/29 CNRACL AGE DE DEPART EN RETRAITE DES FONCTIONNAIRES

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 10DA00763 Inédit au recueil Lebon M. Nowak, président M. David Moreau, rapporteur M. Larue, rapporteur public SCP GABORIT - RUCKER & ASSOCIÉS, avocat(s) 1re chambre

Plus en détail

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour,

d'annuler la décision en date du 14 mars 2007 par laquelle le préfet de la Loire a refusé de lui délivrer un titre de séjour, TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N0702717 M. A X M. Pernot Conseiller Audience du 30 avril 2007 Lecture du 30 avril 2007 MD LA DEMANDE M. A X, de nationalité

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L E S S E N T I E L L article 76-1 de la loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée prévoit, à titre expérimental, la mise en place de l entretien

Plus en détail

STATUT LE TEMPS PARTIEL

STATUT LE TEMPS PARTIEL STATUT LE TEMPS PARTIEL Fiche statut 24 août 2012 Références: - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale - Ordonnance n 82-296 du 31

Plus en détail

COMMISSAIRE DU GOUVERNEMENT : Monsieur MARTIN-GENIER. Association pour la rééducation et l insertion des autistes (ARIA)

COMMISSAIRE DU GOUVERNEMENT : Monsieur MARTIN-GENIER. Association pour la rééducation et l insertion des autistes (ARIA) TRIBUNAL INTERREGIONAL DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE DE PARIS REPUBLIQUE FRANÇAISE CONTENTIEUX N 10.052 PRESIDENT : Monsieur LEVY RAPPORTEUR : Monsieur GOUSSOT COMMISSAIRE DU GOUVERNEMENT : Monsieur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Ordonnance n o 2006-344 du 23 mars 2006 relative aux retraites professionnelles supplémentaires NOR

Plus en détail

Circulaire du 1 er décembre 2009 CAPITAL DECES MODALITES D OCTROI AUX AYANTS DROIT DES FONCTIONNAIRES. Le Président du Centre de Gestion

Circulaire du 1 er décembre 2009 CAPITAL DECES MODALITES D OCTROI AUX AYANTS DROIT DES FONCTIONNAIRES. Le Président du Centre de Gestion Circulaire du 1 er décembre 2009 CAPITAL DECES MODALITES D OCTROI AUX AYANTS DROIT DES FONCTIONNAIRES Réf. - Loi 99-944 du 15 novembre 1999 relative au pacte civil de solidarité - Code de la sécurité sociale,

Plus en détail

Séminaire international Le contrôle des comptes des collectivités locales LA REDDITION DES COMPTES

Séminaire international Le contrôle des comptes des collectivités locales LA REDDITION DES COMPTES Séminaire international Le contrôle des comptes des collectivités locales LA REDDITION DES COMPTES Le principe La chambre régionale des comptes juge les comptes des comptables publics en charge des collectivités

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Chambre Jugement n 2012-0011 Commune de Marquette-lez-Lille Poste comptable de Saint-André-lez-Lille (59) Exercices 2008 et 2009 Audience publique du 17 avril 2012 Lecture publique du 25 mai 2012 RÉPUBLIQUE

Plus en détail

VU les observations et pièces produites par M. X, enregistrées les 12 février et 19 mars 2015 au greffe de la chambre ;

VU les observations et pièces produites par M. X, enregistrées les 12 février et 19 mars 2015 au greffe de la chambre ; RAPPORT N 2015-117 JUGEMENT N 2015-0018 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BALBIGNY TRESORERIE DE BALBIGNY AUDIENCE PUBLIQUE DU 3 JUIN 2015 CODE N 042205985 DELIBERE DU 3 JUIN 2015 EXERCICES 2008 A 2012 LECTURE

Plus en détail

Direction des Opérations Direction de la réglementation. La phase contentieuse

Direction des Opérations Direction de la réglementation. La phase contentieuse La phase contentieuse Sommaire 1. Recouvrement contentieux : la contrainte 2. Mise à jour des délégations 3. Présentation de la nouvelle application Contentieux dans AUDE 2 Procédure exclusive Conditions

Plus en détail

NOMINATION DIRECTE EN QUALITÉ D AUDITEUR DE JUSTICE

NOMINATION DIRECTE EN QUALITÉ D AUDITEUR DE JUSTICE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES NOMINATION DIRECTE EN QUALITÉ D AUDITEUR DE JUSTICE 2015 - 2 - RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES

Plus en détail

conforme à l original

conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée -------------- conforme à l original DECISION N 006/2012/ANRMP/CRS DU 22 MARS 2012 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE J. DELAF CONTESTANT

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 12 septembre 2011, présentée pour M. I., demeurant ( ), par Me Vinay ; M. I. demande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 12 septembre 2011, présentée pour M. I., demeurant ( ), par Me Vinay ; M. I. demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 1107554 M. I. M. Gobeill Rapporteur M. Domingo Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Montreuil, (9 ème chambre),

Plus en détail

Circulaire d'informations n 2015/05 du 3 février 2015 Annule et remplace la circulaire d informations n 2013/10 du 14 novembre 2013

Circulaire d'informations n 2015/05 du 3 février 2015 Annule et remplace la circulaire d informations n 2013/10 du 14 novembre 2013 Circulaire d'informations n 2015/05 du 3 février 2015 Annule et remplace la circulaire d informations n 2013/10 du 14 novembre 2013 La mise à jour de la circulaire porte sur l incidence des congés de maladie

Plus en détail

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B : LES RÉDACTEURS

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B : LES RÉDACTEURS DOCUMENTATION / CONSEIL AOUT 2012 DC2012_CIRC_REFREDACT Notice explicative RÉFORME DE LA CATÉGORIE B : LES RÉDACTEURS Références : - Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012 portant sta tut particulier du

Plus en détail

Décision n 2010-53 QPC 14 octobre 2010. Société PLOMBINOISE DE CASINO

Décision n 2010-53 QPC 14 octobre 2010. Société PLOMBINOISE DE CASINO Décision n 2010-53 QPC 14 octobre 2010 Société PLOMBINOISE DE CASINO Le Conseil constitutionnel a été saisi le 16 juillet 2010 par le Conseil d État d une question prioritaire de constitutionnalité (QPC)

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Les modifications affectant la formation professionnelle des agents publics tout au long de la vie

CIRCULAIRE CDG90. Les modifications affectant la formation professionnelle des agents publics tout au long de la vie CIRCULAIRE CDG90 20 / 07 Loi n 83-633 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires Loi n 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique La loi n 2007-148

Plus en détail

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES LES HAUTES PARTIES CONTRACTANTES, CONSIDÉRANT que, afin d'organiser la transition entre les dispositions institutionnelles des traités applicables avant

Plus en détail

Base Documentaire du Centre National de Documentation du Trésor public JURISPRUDENCE TRIBUNAL ADMINISTRATIF LYON

Base Documentaire du Centre National de Documentation du Trésor public JURISPRUDENCE TRIBUNAL ADMINISTRATIF LYON JURISPRUDENCE SOURCE JURIDICTION ADMINISTRATIVE N / DATE / PAGE / AUTEUR NATURE Jugement N s TRIBUNAL ADMINISTRATIF LYON AFFAIRE / 0601780 0603484 DATE 30/4/2008 1 ) Mme X., a saisi le tribunal administratif

Plus en détail

Les motifs de saisine de la commission de réforme

Les motifs de saisine de la commission de réforme Accueil > CDG71 > Santé au travail > Commission de réforme > Les motifs de saisine de la commission de réforme Les motifs de saisine de la commission de réforme Dernière modification le 22/07/2013 L'accident

Plus en détail

J U G E M E N T n 2 0 1 4-0013

J U G E M E N T n 2 0 1 4-0013 Troisième section Audience du 23 septembre 2014 Lecture du 17 novembre 2014 Commune de JONZAC (017029 197) Département de Charente-Maritime Exercice 2012 J U G E M E N T n 2 0 1 4-0013 R E P U B L I Q

Plus en détail

Juin. Modernisation du Marché du Travail

Juin. Modernisation du Marché du Travail Juin Modernisation du Marché du Travail 2008 les fiches argumentaires du medef Les dispositions de l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008, dont la mise en œuvre requiert un support législatif,

Plus en détail

Licenciement des agents non titulaires de droit public

Licenciement des agents non titulaires de droit public Licenciement des agents non titulaires de droit public 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 18 juillet

Plus en détail

SECURITE SOCIALE. ( Arrêt du 6 Janvier 2006 - n/ 2 - Répertoire général n/ 05/00598 )

SECURITE SOCIALE. ( Arrêt du 6 Janvier 2006 - n/ 2 - Répertoire général n/ 05/00598 ) SECURITE SOCIALE Sécurité sociale - Absence de prise en charge des soins dispensés hors de France par la C.P.A.M - Articles L 332-3 et article R 332-2 du Code de la sécurité sociale En vertu de l article

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant : COUR DES COMPTES PREMIERE CHAMBRE PREMIERE SECTION Arrêt n 53193 DIRECTION DES SERVICES FISCAUX D AIX-EN-PROVENCE RECETTE PRINCIPALE D AIX-EN-PROVENCE SUD Exercice 1999 Rapport n 2008-514-0 Audience publique

Plus en détail

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Réf. : CDG-INFO2008-18/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-20 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 17 juillet 2008 MISE A JOUR DU 27 MARS 2012 Suite à la parution

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 09MA02599 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre-formation à 3 Mme FELMY, président M. Dominique REINHORN, rapporteur M. GUIDAL, rapporteur public COIN, avocat(s)

Plus en détail

Les juridictions administratives : une gestion sensiblement améliorée

Les juridictions administratives : une gestion sensiblement améliorée 3 Les juridictions administratives : une gestion sensiblement améliorée PRESENTATION Le Conseil d Etat, à côté de sa double fonction, juridictionnelle et de conseil, a aussi pour responsabilité d administrer

Plus en détail

CENTRAGRI CENTRE DE GESTION AGRICOLE AGREE MIDI-PYRENEES. Association déclarée régie par la loi du 1er juillet 1901 - n 11837

CENTRAGRI CENTRE DE GESTION AGRICOLE AGREE MIDI-PYRENEES. Association déclarée régie par la loi du 1er juillet 1901 - n 11837 CENTRAGRI CENTRE DE GESTION AGRICOLE AGREE MIDI-PYRENEES Association déclarée régie par la loi du 1er juillet 1901 - n 11837 Décision d'agrément du 23.03.1983 Siège social à TOULOUSE - 13 avenue Jean Gonord

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL FPA 2006

RAPPORT ANNUEL FPA 2006 FPA 2006 Fonds de prévoyance de l aéronautique Caisse des dépôts - Direction des Retraites rue du vergne 33059 Bordeaux cedex : 05 56 11 36 10 www.cdc.retraites.fr RETRAITES CNAF EXERCICE 2004 1 SOMMAIRE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 350788 Publié au recueil Lebon M. Jacques Arrighi de Casanova, président M. Frédéric Dieu, rapporteur M. Nicolas Boulouis, rapporteur public SCP BORE ET SALVE DE BRUNETON ; CARBONNIER,

Plus en détail

JORF n 0148 du 26 juin 2008. Texte n 2. LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L

JORF n 0148 du 26 juin 2008. Texte n 2. LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L Le 20 janvier 2011 JORF n 0148 du 26 juin 2008 Texte n 2 LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-324 QPC du 21 juin 2013. Mme Micheline L.

Commentaire. Décision n 2013-324 QPC du 21 juin 2013. Mme Micheline L. Commentaire Décision n 2013-324 QPC du 21 juin 2013 Mme Micheline L. (Droits du conjoint survivant pour l attribution de la pension militaire d invalidité) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 8 avril

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Décret n o 2010-148 du 16 février 2010 portant application de la loi organique n o 2009-1523 du 10 décembre 2009 relative

Plus en détail

Conclusions du commissaire du gouvernement

Conclusions du commissaire du gouvernement Tribunal des Conflits n 3803 1 Conflit négatif M. B. c/ Ministre du budget, des comptes publics et de la réforme de l Etat Séance du 4 juillet 2011 Rapporteur : M. Christian Vigouroux Commissaire du gouvernement

Plus en détail

Délibération n 40 du 22 mars 2007 Portant règlement comptable et financier de l Agence française de lutte contre le dopage

Délibération n 40 du 22 mars 2007 Portant règlement comptable et financier de l Agence française de lutte contre le dopage Délibération n 40 du 22 mars 2007 Portant règlement comptable et financier de l Agence française de lutte contre le dopage L Agence française de lutte contre le dopage, Vu la loi n 2006-405 du 5 avril

Plus en détail

Les nouvelles règles de solidarité fiscale dans le cas de mariage ou de partenariat

Les nouvelles règles de solidarité fiscale dans le cas de mariage ou de partenariat Les nouvelles règles de solidarité fiscale dans le cas de mariage ou de partenariat (Article 9 de la loi de finances pour 2008 du 24 décembre 2007) DOCTRINE Le Parlement a voté dans le cadre de l article

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2013. Programme 105. «Action de la France en Europe et dans le monde»

Nomenclature d exécution 2013. Programme 105. «Action de la France en Europe et dans le monde» 2013 105 «de la France en Europe et dans le monde» Mission ministérielle : AA «extérieure de l État» Ministère : 01 «Affaires étrangères» (Version du 13/05/2013 à 09:39:35 ) Présentation détaillée avec

Plus en détail

conforme à l original

conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée -------------- conforme à l original DECISION N 020/2012/ANRMP/CRS DU 30 AOÛT 2012 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE MEDICAL PROGRESS

Plus en détail

N 10/00111 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 10/00111 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 10/00111 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme ANDRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Brigitte LAPORTE Jugement du 27 mars 2012 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEUR : M. X Nationalité

Plus en détail

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Définitions (1) Les définitions qui suivent s appliquent à la présente règle. Champ d application «demande de réparation» Sont comprises parmi les demandes de réparation

Plus en détail

VU la loi n 63-156 du 23 février 1963 portant loi de finances pour 1963 ;

VU la loi n 63-156 du 23 février 1963 portant loi de finances pour 1963 ; Ecole nationale supérieure d architecture (ENSA) de Nantes Agence comptable de l ENSA 044-202-001 Département de Loire-Atlantique Exercices : 2006 à 2010 Jugement n 2013-0011 Audience publique du 13 novembre

Plus en détail

FISCADAS PROTECTION FISCALE. Conditions Générales 10 g

FISCADAS PROTECTION FISCALE. Conditions Générales 10 g FISCADAS PROTECTION FISCALE Conditions Générales 10 g Article 1 Les définitions Sociétaire : L ENTREPRISE, personne physique ou morale (ou l ASSOCIATION), souscriptrice du contrat et désignée aux Conditions

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AUVERGNE 1 ORGANISME : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU MASSIF DU SANCY N codique : 063 019 962 Département : PUY-DE-DÔME TRESORERIE DU MONT-DORE Exercice 2008 Audience publique

Plus en détail

Délibération n 2008-92 du 5 mai 2008

Délibération n 2008-92 du 5 mai 2008 Délibération n 2008-92 du 5 mai 2008 Réglementation du service public Prestation de sécurité sociale Orientation sexuelle La haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité a été saisie

Plus en détail