BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES RAPPORTS SUR L ÉTAT DE LA COLLECTIVITÉ 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES RAPPORTS SUR L ÉTAT DE LA COLLECTIVITÉ 2013"

Transcription

1 BILAN SOCIAL 2013 COLLECTIVITÉS LOCALES DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES Collection "Diagnostics et prospectives RH" N 10 Janvier 2015 SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES RAPPORTS SUR L ÉTAT DE LA COLLECTIVITÉ 2013 COLLECTIVITÉS LOCALES DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES Téléchargeable sur Onglet «Observation emploi /RH», rubrique «Bilan Social»

2 Edito L'année 2014 a notamment été consacrée à la réalisation des Rapports sur l'état de la Collectivité Beaucoup de collectivités affiliées et non affiliées au Centre de Gestion se sont mobilisées pour l élaboration de ces rapports. Cette forte mobilisation nous a permis de bénéficier d une base représentative (taux de retour de 65% des collectivités comprenant 92 % des effectifs) et nous vous en remercions. Comme pour les précédentes campagnes, le Centre de Gestion des Pyrénées-Atlantiques a procédé à l'agrégation de l'ensemble des rapports des collectivités du département et à leur analyse par l élaboration d un Bilan Social départemental. Ainsi, par le biais de ce Bilan Social, nous vous proposons une analyse détaillée et fine des grands indicateurs sociaux du Rapport sur l Etat de la Collectivité au niveau départemental. L'exploitation de ces données sociales permet d'améliorer la connaissance de l'emploi public territorial sur notre département et d'analyser les pratiques des collectivités en matière de gestion des ressources humaines. Au-delà de l'observation, il est important de comparer et de mesurer les évolutions de certains indicateurs tels que les effectifs, les rémunérations, la formation ou encore les conditions de travail. C est pourquoi, dans le souci de vous accompagner au mieux et afin de faire du Bilan Social un véritable outil de pilotage, des fiches "Repères" sont élaborées par type de collectivités et par strate démographique. Ces fiches spécifiques vous permettront de disposer d'éléments de comparaison pertinents et de vous situer au regard des différents indicateurs analysés. Elles sont disponibles sur non site Internet, rubrique «Observation Emploi/RH». Je précise aussi que ces données nous permettent au niveau départemental de travailler et d'impulser des actions sur des problématiques ciblées (les conditions de travail, les rémunérations, l'absentéisme ). En effet, ces indicateurs amènent un éclairage indispensable pour mieux agir. Par ailleurs, tous ces rapports ont bien entendu été transmis au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale, comme le prévoit la réglementation. J'espère que cette publication et ces différents outils répondront au mieux à vos attentes et pourront vous accompagner au quotidien dans la mise en place de vos politiques de gestion des ressources humaines. Très cordialement à vous. Michel HIRIART Président du Centre de Gestion des Pyrénées-Atlantiques 2

3 Sommaire Page Contexte et méthodologie Données générales Effectifs Temps de travail Mouvements Budget et rémunérations Formation Conditions de travail 3

4 Contexte et méthodologie Contexte et objectifs Dispositions légales et règlementaires L article 33 de la loi n du 26 janvier 1984 prévoit que les collectivités locales et leurs établissements publics doivent présenter au Comité Technique, au moins tous les deux ans, un Rapport sur l Etat de la Collectivité (REC). Ce rapport doit présenter les moyens humains et budgétaires dont dispose la collectivité. Il dresse le bilan des recrutements, avancements, formations, absences, temps de travail Ces rapports sont ensuite transmis au Centre de Gestion qui agrège les données et réalise une synthèse départementale des rapports de toutes ces collectivités : le Bilan Social départemental. Objectifs du Bilan Social Le Bilan Social poursuit deux objectifs : affiner les connaissances par une photographie détaillée de l emploi public territorial ; suivre les évolutions de l emploi public au sein des collectivités (effectifs, recrutements, avancements, formations, absences, temps de travail,...). De plus, le Bilan Social permet une analyse à plusieurs niveaux : une analyse locale (au sein de la collectivité) ; une analyse départementale effectuée par le Centre de Gestion ; une analyse nationale par le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale (CSFPT) et la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL). Précisions méthodologiques Unités interrogées et période de référence Toutes les collectivités et établissements publics des Pyrénées-Atlantiques employant au moins 1 agent (fonctionnaire ou non titulaire) ont été sollicités. Un Rapport doit être réalisé par chaque collectivité. Cependant, certaines communes ont complété le REC du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur le même document que celui de la commune. Année de référence : 2013 Exploitation des données Aucune pondération ni redressement de données n ont été effectués. Lorsque des anomalies ont été détectées sur certains indicateurs, ces données n ont pas été exploitées afin de ne pas fausser les statistiques et présenter des résultats cohérents. Évolutions du Bilan Social : du fait de la réalisation de l enquête sur le handicap et l inaptitude ainsi que du Rapport Annuel sur la Santé, la Sécurité et les Conditions de Travail (RASSCT), on constate une diminution des questions concernant le handicap, la santé, la sécurité et les conditions de travail. Sources utilisées à des fins de comparaison : La réalisation des Bilans Sociaux précédents (2009 et 2011) permet en 2013 de mesurer des évolutions ou des tendances. 4

5 Données générales Taux de retour Une participation des collectivités en baisse 771 collectivités employant au moins 1 agent recensées dans le département Evolution du taux de retour 65,1 % de ces collectivités ont réalisé le rapport sur l'état de la collectivité, soit 502 collectivités BILAN SOCIAL 2013 TAUX DE RETOUR : 65,1 % Mais 92 % des fonctionnaires couverts fonctionnaires ont été comptabilisés dans les rapports des collectivités du département des Pyrénées-Atlantiques, soit plus de 92 % des fonctionnaires relevant de ces collectivités (source : données SIASP 2012) agents non titulaires sur emploi permanent recensés, dont 832 remplaçants agents non titulaires sur emploi non permanent recensés au 31/12/2013 Au 31 décembre 2013 : agents dans les collectivités des Pyrénées-Atlantiques dont occupant un emploi permanent Précisions sur les employeurs territoriaux Le Bilan Social 2013 couvre 92 % des fonctionnaires du département 7 collectivités sur 10 sont des communes Nombre de Type de collectivité collectivités ayant répondu Communes 352 Syndicats à vocation unique 59 CCAS et CIAS 33 Communautés de communes 19 Autres établissements publics 18 Syndicats à vocation multiple 11 Communautés d'agglomération 3 Caisses des écoles 2 OPHLM - ODHLM - OPAC 2 Département 1 SDIS 1 Centre de Gestion 1 Plus de la moitié des collectivités emploient moins de 5 agents 2 % emploient plus de 500 agents 4 % emploient de 100 à 499 agents 6 % emploient de 50 à 99 agents 2 % emploient de 40 à 49 agents 2 % emploient de 30 à 39 agents 3 % emploient de 20 à 29 agents 9 % emploient de 10 à 19 agents 19 % emploient de 5 à 9 agents 53 % emploient moins de 5 agents 5

6 Effectifs Concentration des effectifs 44 % des agents territoriaux employés par des collectivités de plus de 300 agents 67 % des effectifs sont concentrés dans 6 % des collectivités (collectivités employant plus de 100 agents) Les collectivités de plus de 20 agents (soit 19 % des collectivités) emploient 88 % des agents territoriaux du département des Pyrénées-Atlantiques Les collectivités de moins de 20 agents (soit 81 % des collectivités) totalisent quant à elle 12 % des agents A noter : La part des agents territoriaux employés dans des collectivités de 200 à 299 agents a augmenté de près de 6 points (10 % en % en 2013). Plus de la moitié des effectifs employés dans des communes Les Communes emploient 51,44 % des effectifs recensés, soit 4 points de moins qu en 2011 Les Communautés d Agglomération et les Communautés de Communes emploient plus de 13 % des effectifs du département Les CCAS et CIAS totalisent 12,45 % des agents territoriaux, soit 3,75 points de plus qu en 2011 ZOOM SUR LES COMMUNES : Plus de 3 agents communaux sur 8 employés par des communes de plus de habitants Répartition des agents communaux en fonction de la population de la commune 61 % des effectifs des communes sont concentrés dans des villes de plus de habitants (soit 10 communes) Les communes de moins de 500 habitants, qui représentent 62,9 % des communes du département, emploient 6 % des effectifs 6

7 Répartition statutaire des effectifs Une répartition statutaire «classique» On peut souligner une baisse de plus d 1 point de la part des fonctionnaires sur l'effectif global depuis Variation des effectifs entre 2011 et 2013 Part des agents fonctionnaires Part des agents non titulaires sur emploi permanent Part des agents non titulaires sur emploi non permanent 1,1 point 0,5 point 0,4 point Les agents non titulaires sur emploi permanent Ancienneté : 16,5 % exercent depuis 6 ans et plus 20,8 % ont une ancienneté comprise entre 3 et 6 ans 62,7 % exercent depuis moins de 3 ans A NOTER : 18,3 % des agents non titulaires sur emploi permanent sont en CDI Les agents non titulaires sur emploi non permanent (hors assistants maternels, familiaux et saisonniers ou occasionnels non présents au 31/12/2013) 54 % sont des saisonniers ou occasionnels 20 % sont employés dans le cadre d un emploi aidé dont plus de la moitié en «emploi d avenir» 6 % sont des apprentis 2 % sont des collaborateurs de cabinet agents en position statutaire particulière 269 fonctionnaires en disponibilité Agents originaires d autres structures : 118 détachés dans une collectivité du département 147 mis à disposition dont 77 originaires de la Fonction Publique d Etat 150 agents sont mis à disposition d une autre structure 63 agents bénéficient d un congé parental 59 agents sont détachés sur un emploi fonctionnel 7

8 Caractéristiques des agents sur emploi permanent Stabilisation de la répartition des effectifs selon la catégorie hiérarchique Evolution : Depuis 2009, on constate une stabilité de la répartition des effectifs entre les catégories hiérarchiques. Répartition par catégorie hiérarchique et par statut au 31/12/2013 Répartition au 31 décembre 2013 : Catégorie A 9,9 % des effectifs Catégorie B 15,7 % des effectifs Catégorie C 74,4 % des effectifs Taux d encadrement : Les collectivités locales des Pyrénées-Atlantiques présente un taux d encadrement supérieur à celui relevé au niveau national, à savoir 25,6 % des effectifs en catégories A et B, contre 23 % au niveau national (source : Rapport DGAFP - au 31/12/2012). La filière technique toujours majoritaire La filière technique est toujours la filière majoritairement représentée. Néanmoins, on note sur 4 ans une baisse de 4 points : 2009 : 52,1 % 2011 : 50,2 % 2013 : 48,2 % La filière administrative enregistre aussi une baisse de 1 point (2011 : 22,6 % 2013 : 21,6 %). Au contraire, la filière médico-sociale voit sa part s'accroître de + 2,6 points par rapport à Les 5 principaux cadres d emplois Fonctionnaire Adjoint technique 40,6 % Adjoint administratif 13,1 % Rédacteur 5,6 % Agent social 4,6 % Agent de maîtrise 4,4 % Non titulaire sur emploi permanent Adjoint technique 24,9 % Agent social 22,8 % Adjoint d'animation 7,8 % Adjoint administratif 4,7 % Auxiliaire de soins 4,7 % 8

9 La pyramide des âges Une pyramides des âges vieillissante 65 ans ou ans ans ans ans ans ans ans ans - de 25 ans Âge moyen des agents sur emploi permanent : 44,8 ans 6% 4% 2% 0 0 2% 4% 6% 8% 36 % des agents ont plus de 50 ans 8 % ont moins de 30 ans La part des agents ayant plus de 55 ans en augmentation permanente Evolution de la part des plus de 55 ans Près d 1 agent sur 5 aura atteint l âge légal de départ en retraite d'ici 2020 Le vieillissement des effectifs se confirme avec une augmentation de 1,7 point concernant la part des agents sur emploi permanent ayant plus de 55 ans. Concernant les fonctionnaires, la part des moins de 30 ans diminue légèrement (2011 : 6,11 % 2013 : 5,45 %). A l inverse, cette part des moins de 30 ans augmente chez les non titulaires sur emploi permanent (2011 : 21,65 % 2013 : 24,71 %). Les femmes sont sensiblement plus âgées que les hommes : 21,9 % de femmes ont plus de 50 ans contre 14,4 % des hommes. 9

10 Temps de travail Dans le Bilan Social, les agents intercommunaux (ceux qui effectuent plusieurs temps non complet dans plusieurs collectivités) ne sont pas identifiés. Aussi, les données relatives aux temps de travail doivent être rapportées au nombre d emplois et non au nombre physique d agents. Les temps de travail 3 contrats d agents non titulaires sur 5 à temps non complet Evolution par rapport à 2011 : Stabilité de la part des emplois de fonctionnaires à temps non complet Hausse de 5 points concernant la part des contrats d agents non titulaires à temps non complet 41 % des emplois de la filière technique sont à temps non complet. Pour les fonctionnaires : plus de 80 % des emplois à temps non complet occupés par 4 cadres d emploi : adjoints administratifs, adjoints techniques, agents sociaux et adjoints d'animation. Pour les non titulaires : 60 % des emplois à temps non complet occupés par ces 4 cadres d emplois 28 % des temps non complets sont des emplois de moins de 17 h 30 Répartition des temps non complets 55,5 % des emplois d adjoints administratifs (fonctionnaires) à temps non complet à moins de 17 h 30 24,6 % des emplois d adjoints techniques (titulaires) à temps non complet à moins de 17 h 30 Moins d 1 fonctionnaire sur 10 à temps partiel Plus d 1/4 des temps partiels sont des temps partiels de droit Les Comptes Epargne Temps (CET) Comptes Epargne Temps (CET) ont été ouverts depuis le décret du 26 août 2004 dont en Ainsi, 30 % des agents sur emploi permanent dans les collectivités des Pyrénées-Atlantiques disposent d'un Compte Epargne Temps. Part des agents ayant un CET sur l effectif de la catégorie Nombre de CET ouverts accumulés avant 2013 versés en 2013 Nombre de jours utilisés en 2013 indemnisés en 2013 utilisés au titre de la RAFP Catégorie A 54,50% Catégorie B 41,56% Catégorie C 24,97%

11 Mouvements Stabilisation du nombre d agents sur l anneé 2013 (agent sur emploi permanent) agents recrutés* Variation de l effectif global : + 2,3 % Variation de l'effectif global entre le 1/01/2013 et le 31/12/ départs d agents* En 2011, le nombre d agents sur emploi permanent enregistrait une hausse de 5,5 %, contre 2,3 % en Variation des effectifs en 2013* Effectif des fonctionnaires 0,5 % Effectif des non titulaires 14,6% Les recrutements sur emploi permanent en 2013 Près de 2/3 des arrivées* concernent des agents non titulaires 45 % des arrivées* de fonctionnaires s effectuent par recrutement direct 29 % des arrivées concernent des fonctionnaires soit un recul de 8 points par rapport à 2011 (en 2011, 37 % des arrivées concernaient des fonctionnaires) Non titulaires : 65 % des arrivées de non titulaires en 2013 liées à des remplacements 11 % des non titulaires recrutés en catégorie A contre 9 % des fonctionnaires Recrutements en 2013 (tout agent sur emploi permanent hors remplaçants) : 10 % des recrutements en catégorie A 18,5 % des recrutements en catégorie B 71,5 % des recrutements en catégorie C * Seuls les arrivées hors réintégration et les départs définitifs (retraite, démission, licenciement...) sont pris en compte 11

12 Les départs d agents sur emploi permanent en 2013 Plus de 2/3 des départs* concernent des agents non titulaires 3 départs* de fonctionnaires sur 5 liés à des départs en retraite 439 départs de fonctionnaires 943 départs de non titulaires A noter : La part des départs d agents fonctionnaires diminue : 45 % en % en 2013 La retraite est toujours le principal motif avec une hausse de 5 points par rapport à Les démissions ou licenciements augmentent d 1 point. 15 % des départs* de fonctionnaires concernent la catégorie A, alors que 9,5 % des fonctionnaires appartiennent à la catégorie A Répartition des départs (tout agent sur emploi permanent hors remplaçants) : 8,4 % en catégorie A 14,5 % en catégorie B 77,1 % en catégorie C * Seuls les départs définitifs (retraite, démission, licenciement...) sont pris en compte Les promotions (avancements et titularisations) Avancements d échelon, de grade et promotions internes 49,2 % des fonctionnaires relevant des collectivités du département ont bénéficié d'un avancement d échelon, de grade ou d'une promotion interne en avancements de grade sur 6 en catégorie C 26,9 % des fonctionnaires ont bénéficié d'un avancement d échelon 21,1 % des fonctionnaires ont bénéficié d'un avancement de grade 1,2 % des fonctionnaires ont bénéficié d'une promotion interne Nominations et titularisations 464 agents non titulaires nommés fonctionnaires stagiaires en 2013 dans le cadre de la loi du 12 mars agents stagiaires titularisés à l issue de leur stage 12

13 Budget et rémunérations R A P P E L Les éléments obligatoires de la rémunération : le traitement indiciaire, l'indemnité de résidence, le supplément familial de traitement et la nouvelle bonification indiciaire. Les éléments facultatifs de la rémunération : le régime indemnitaire est un élément facultatif et complémentaire du traitement. Chaque collectivité délibère en fonction de la législation afin de déterminer son propre régime indemnitaire. Les primes et indemnités sont liées au grade, à la filière parfois aux missions exercées ou aux résultats professionnels. Chiffres clés Dépenses de fonctionnement Charges de personnel Primes et indemnités Rémunérations des agents sur emploi non permanent Soit 31,73 % des dépenses de fonctionnement Part du régime indemnitaire 15,73 % pour les fonctionnaires 14,32 % pour les non titulaires La masse salariale (tous statuts confondus) La part des dépenses de personnel (chapitre 012) sur les dépenses de fonctionnement augmente de 0,8 point Courbe de tendance linéaire (moyenne d évolution) Dépenses de fonctionnement Charges de personnel (chapitre 012) Masse salariale en % ,83 % ,86 % ,93 % ,73% ZOOM SUR LES COMMUNES : 52,9 %, c est la part des dépenses de personnel sur les dépenses de fonctionnement dans les communes de plus de 300 agents La part des dépenses de personnel (chapitre 12) sur les dépenses de fonctionnement diffère selon la taille de la commune. Ce taux diffère aussi selon le type de collectivité : CCAS/CIAS : 72,6 % (les CCAS n ont que très peu de dépenses de fonctionnement en dehors de leur personnel) Communes : 48,2 % Moyenne départementale des communes : 48,2 % Communautés de Communes et d Agglomération : 22,5 % 13

14 Le régime indemnitaire RAPPEL : Le régime indemnitaire comprend les primes et indemnités relevant des articles 111 (maintien des avantages acquis avant la loi de 1984) et 88 de la loi du 26 janvier La NBI n est pas comptabilisée dans le régime indemnitaire. Hausse du régime indemnitaire des fonctionnaires et des non titulaires La part du régime indemnitaire (RI) sur les rémunérations annuelles brutes (le salaire brut) pour les fonctionnaires continue de progresser avec une hausse de 2,65 points par rapport à Même constat pour les agents non titulaires avec une hausse de 5,48 points depuis 2007 accentuée entre 2011 et Par rapport à 2011, cette part augmente de : 7,37 % pour les fonctionnaires 40,39 % pour les non titulaires Part du régime indemnitaire sur les rémunérations annuelles brutes Précisions : 78 % des primes et indemnités versées en 2013 relevaient de l article % de l article 111. ZOOM SUR LES COMMUNES : Une part qui augmente proportionnellement à la taille de la commune La part du régime indemnitaire (RI) sur les rémunérations annuelles brutes (le salaire brut) diffère selon la taille de la commune. Elle varie également en fonction du type de collectivités : Communes : 12,88 % Communautés de Communes : 15,97 % CCAS et CIAS : 16,53 % Communautés d'agglomération : 19,91 % La NBI (Nouvelle Bonification Indiciaire) On constate une diminution de la part des rémunérations versées relevant de la NBI : - 8,75 % par rapport à En effet, en 2013, la part des rémunérations versées relevant de la NBI représentait 0,73 % du montant total des rémunérations annuelles brutes, contre 0,8 % en

15 Formation Les agents (sur emploi permanent) et la formation 41,1 % des agents n ont suivi aucune formation 3,7 jours* de formation par an et par agent jours de formation en jours utilisés au titre du DIF Près de 2/3 des jours de formations suivis par des agents de catégorie C * Calculé à partir du nombre d agents partis en formation 86 % des agents de catégorie B sont partis en formation en ,9 % des agents sont partis en formation, soit une hausse de 11 % par rapport à 2011 Évolution de la part des agents partis en formation par rapport à 2011 : Catégorie A : Stable Catégorie B : de 30,3 % Catégorie C : de 6,1 % Baisse du nombre moyen de jours de formation par an et par agent Baisse du nombre moyen de jours de formation par an et par agent de 17 % Evolution du nombre moyen de jours de formation par an et par agent par rapport à 2011 : Catégorie A : de 24,8 % Catégorie B : de 29,4 % Catégorie C : de 20,5 % A NOTER : Hausse de la part des agents partis en formation en 2013 : de 11 % Parallèlement, une baisse du nombre moyen de jours de formation par an et par agent : de 17 % 15

16 Les types de formation Près de 3 formations sur 8 dans un but de perfectionnement La répartition entre les différents types de formation est sensiblement la même qu en Néanmoins, on peut noter une hausse de 2 points concernant les formations prévues par les statuts particuliers. A noter : En 2013, 7 % des formations sont consacrées à des formations d intégration, soit 16,6 % des formations prévues par les statuts particuliers. 48 % des jours de formation effectués par des agents de catégorie A sont consacrés à des formations de perfectionnement Les organismes et les coûts de formation Baisse de 2,5 points de la part des formations dispensées par le CNFPT En 2013, 58,6 % des formations sont réalisées par le CNFPT, contre 61,1 % en Les formations assurées par des organismes extérieurs voient leur part s accroître de 2 points par rapport à 2011 et de 5 points par rapport à Hausse de 95 % du budget moyen par agent consacré à la formation En moyenne, les collectivités consacrent : 176 par jour de formation 656 par agent parti en formation, contre 335 en Validation des acquis et bilans de compétences A noter : 23 dossiers de validation des acquis et des expériences ayant débouché sur une validation en bilans de compétences financés par les collectivités en

17 Conditions de travail Les absences au travail La maladie ordinaire, 1 ère cause d arrêt du travail Répartition des journées d absences des agents sur emploi permanent Les absences pour raisons de santé (maladie ordinaire, accident du travail, maladie professionnelle et longue maladie) continuent de progresser globalement en 2013 : 23,7 jours d absence en moyenne par an et par agent pour les fonctionnaires (1 jour de plus qu en 2011 et 2 jours de plus qu en 2009). 10,9 jours d'absence pour raisons de santé pour les agents non titulaires, contre 10,1 jours en Nombre moyen de jours d'absence pour maladie ordinaire Précisions : Taux d absentéisme Taux d'absentéisme «compressible» (maladies ordinaires et accidents de travail) Fonctionnaires 3,82 % de 2,48 % par rapport à 2011 Non titulaires 2,43 % de 2,66 % par rapport à 2011 Stabilisation du nombre moyen de jours d'absence pour maladie ordinaire Taux d'absentéisme médical (toutes absences pour motif médical) 6,53 % 3 % En 2013, jours de carence prélevés à agents soit euros retenus PRÉCISION : L article 105 de la loi de finances du 28 décembre 2011 imposait le non versement de la rémunération au titre du 1 er jour de congé de maladie pour les agents publics. Ce dispositif a été abrogé par l article de la loi de finances du 29 décembre Attention : Le nombre de jours de carence semble faible par rapport au nombre de jours d absence. Ce résultat peut s expliquer par un mauvais remplissage des données ou dans l application du dispositif. 17

18 La prévention et les risques professionnels Les accidents de travail En moyenne, 6 accidents pour 100 agents soit le même taux qu en 2011 Les agents de la filière technique toujours plus vulnérables face aux accidents de travail plus de 71 % des accidents Les actions de prévention 456 assistants et conseillers de prévention recensés jours de formation liés à la prévention Les dépenses en matière de prévention : consacrés aux formations obligatoires des agents chargés d actions de prévention consacrés à des formations dans le cadre des habilitations Budget moyen : 132 par agent permanent au 31/12/ de dépenses relatives aux interventions en matière de prévention et de sécurité consacrés à des mesures prises dans l'année pour l'amélioration des conditions de travail, soit l'ensemble des frais liés à l'amélioration des conditions d'hygiène et de prévention (autres formations, investissements, Equipements de Protection individuelle,... ) Les inaptitudes 62 demandes de reclassement dans l année 2013 suite à une inaptitude liée à un accident de travail, maladie professionnelle ou autres facteurs 37 reclassements décidés en retraites pour invalidité et 12 licenciements pour inaptitude physique 418 autres mesures individuelles prises en 2013 (temps partiel thérapeutique, aménagement d horaire, aménagement de poste, disponibilité d office pour raisons médicales ) Les situations de handicap 852 travailleurs handicapés recensés dans les collectivités, dont 68 sur emploi non permanent de marchés passés en 2013 avec des établissements protégés, soit 37,19 équivalents bénéficiaires pris en compte dans le calcul de l obligation d emploi de travailleurs handicapés 90,6 % des travailleurs handicapés sont des agents de catégorie C Le «6 %» bientôt atteint dans les collectivités des Pyrénées-Atlantiques Rappel : Seules les collectivités de plus de 20 agents équivalent temps plein sont concernées par l obligation d emploi de travailleurs handicapés à hauteur de 6 % de leurs effectifs. 18

19 L'action sociale et la protection sociale complémentaire R A P P E L L'action sociale "vise à améliorer les conditions de vie des agents publics et de leurs familles, notamment dans les domaines de la restauration, du logement, de l'enfance et des loisirs, ainsi qu'à les aider à faire face à des situations difficiles" (article 9 de la loi du 13 juillet 1983 modifiée). La protection sociale complémentaire est définie par opposition à la protection sociale obligatoire dont bénéficie chacun en application du statut de la Fonction Publique et du Code de la Sécurité Sociale. Tous les risques non couverts par la protection sociale obligatoire relèvent de la protection sociale complémentaire. Sont concernés : - le risque "santé" (mutuelle) - le risque "prévoyance" (garantie maintien de salaire) L'action sociale 125 collectivités des Pyrénées-Atlantiques ont versé des cotisations à des comités d'œuvres sociales (propres à la collectivité ou inter collectivités), soit 25 % des collectivités. 56 collectivités ont servi des prestations directement à leurs agents, soit 11 % (chèques vacances, restauration, aide à la famille, subventions pour séjours d enfants, ). La protection sociale complémentaire En 2013, ont été consacrés par les collectivités à la protection sociale complémentaire (52 % consacrés au risque santé et 48 % à la prévoyance). Précisions : 12 % des collectivités ont participé financièrement à la mutuelle santé de leurs agents pour un coût moyen de 208 par agent et par an 20 % des collectivités ont participé financièrement aux contrats de prévoyance de leurs agents pour un coût moyen de 133 par agent et par an 23 % des agents ont bénéficié d une participation de leur collectivité pour leur mutuelle santé (dont 71 % en catégorie C) et 33 % des agents ont bénéficié d une participation à leur contrat de prévoyance (dont 75 % en catégorie C). Les relations sociales Le décret du 8 novembre 2011 prévoit et encadre les possibilités de participations financières des collectivités locales à la protection sociale complémentaire de leurs agents Nombre de réunions statutaires Comités Techniques Locaux : 154 réunions Comité Technique Intercommunal (CDG) : 5 réunions Commissions Administratives Paritaires Locales : 91 réunions Commissions Administratives Paritaires (CDG) : 12 réunions Autorisations spéciales d'absence journées d'autorisations spéciales d'absence en 2013 pour l'exercice du droit syndical Grève journées de grève déclarées en 2013 soit une baisse de 44 % par rapport à

20 BILAN SOCIAL 2013 COLLECTIVITÉS LOCALES DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES Collection "Diagnostics et prospectives RH" N 10 Janvier 2015 Etude réalisée par : Observation et Analyses Sociales Direction Générale Tél. : Mail : 20 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des Pyrénées-Atlantiques Maison des Communes Cité administrative Rue Auguste Renoir CS PAU Cedex Standard : Fax : Internet :

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale détaillé Partie 1 Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale A Abandon de poste.......................................................................5849 15 Absence de service fait................................................................5850

Plus en détail

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE N 2012-28 Châlons-en-Champagne, le 17 août 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux REFORME

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 65, Rue Kepler B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX - : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 : www.cdg85.fr : maison.des.communes@cdg85.fr

Plus en détail

L INTERCOMMUNALITE ET LE TRANSFERT DES PERSONNELS

L INTERCOMMUNALITE ET LE TRANSFERT DES PERSONNELS Réf. : FICHE-INFO24/CDE Personne à contacter : Christine DEUDON et Thierry LAGRUE : 03.59.56.88.48/04 Date : le 7 mars 2013 L INTERCOMMUNALITE ET LE TRANSFERT DES PERSONNELS REFERENCES JURIDIQUES : Loi

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier de Clisson CS 82161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Site Internet : www.cdg56.fr Circulaire n 13-23

Plus en détail

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!!

c) Tous les cadres d emplois sauf certains relevant de la catégorie A+ sont concernés par ces dispositions. !!! CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 45, Boulevard des Etats-Unis B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX -! : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 " : 3614

Plus en détail

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ Circulaire n 24/2006 Cl. C 477 Colmar, le 29 juin 2006 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68000 COLMAR 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015

L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Année 2015 MA/SL/GB/GL P.S.J L'EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA Année 2015 Le droit syndical constitue l'une des garanties accordées à l'ensemble des fonctionnaires et agents non titulaires par le statut général

Plus en détail

L actualité statutaire En brèves. du 27 février au 4 mars 2012

L actualité statutaire En brèves. du 27 février au 4 mars 2012 L actualité statutaire En brèves du 27 février au 4 mars 2012 Sommaire Sommaire... 1 Ils ne sont toujours pas publiés!... 2 Disponibles sur le site... 3 Carrière... 4 Reprise des services antérieurs délais

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA MISE A DISPOSITION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Réf. : CDG-INFO2008-18/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-25-20 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 17 juillet 2008 MISE A JOUR DU 27 MARS 2012 Suite à la parution

Plus en détail

CREDIT DE TEMPS SYNDICAL (articles 12 et 13) : ASA (des articles 14 et 17) et DAS

CREDIT DE TEMPS SYNDICAL (articles 12 et 13) : ASA (des articles 14 et 17) et DAS NOTE D INFORMATION CREDIT DE TEMPS SYNDICAL (articles 12 et 13) : ASA (des articles 14 et 17) et DAS Autorisations spéciales d absence et décharges d activité de service SOURCES : Pôle : DES SERVICES ET

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS BUREAU SYNDICAL du 20 juin 2014

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS BUREAU SYNDICAL du 20 juin 2014 SMIRTOM du SAINT-AMANDOIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS BUREAU SYNDICAL du 20 juin 2014 L an deux mil quatorze, le 20 juin à neuf heures trente, le bureau syndical du SMIRTOM du Saint-Amandois

Plus en détail

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LES APPORTS DE LA LOI DE MOBILITE POUR LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE L E S S E N T I E L La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours

Plus en détail

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010)

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Le 16 octobre 2013 Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Référence :. Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique territoriale modifié par le décret

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.)

LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA LOIRE LE COMPTE EPARGNE TEMPS (C.E.T.) Références - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 modifié relatif au compte épargne temps dans la fonction

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

La validité du CET était limitée à 10 ans, courant à partir de la date où le compte comportait 20 jours.

La validité du CET était limitée à 10 ans, courant à partir de la date où le compte comportait 20 jours. LE NOUVEAU RÉGIME DU COMPTE ÉPARGNE-TEMPS Paris, le 13 décembre 2012 Pour analyser le décret relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique hospitalière, paru au Journal officiel du 8 décembre

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL SOMMAIRE LES EMPLOIS CONCERNÉS... 4 LA PROCÉDURE...

Plus en détail

La PROMOTION INTERNE NT/SG Service Carrière Mars 2010 05 63 60 16 54 INT:/base doc/carrière/fonctionnaire/promotion interne LE PRINCIPE

La PROMOTION INTERNE NT/SG Service Carrière Mars 2010 05 63 60 16 54 INT:/base doc/carrière/fonctionnaire/promotion interne LE PRINCIPE NOTE D INFORMATION La PROMOTION INTERNE NT/SG Service Carrière Mars 2010 05 63 60 16 54 INT:/base doc/carrière/fonctionnaire/promotion interne Références - Article 39 de la loi n 84-53 du 26 janvier 1984

Plus en détail

Agent de maîtrise EXAMEN PROFESSIONNEL. par voie de promotion interne

Agent de maîtrise EXAMEN PROFESSIONNEL. par voie de promotion interne Brochure réservée aux agents du cadre d emplois des adjoints techniques territoriaux EXAMEN PROFESSIONNEL Agent de maîtrise par voie de promotion interne Juillet 2014 SOMMAIRE 2 I. L EMPLOI A. Le cadre

Plus en détail

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET

ÉPARGNE TEMPS DÉCRET CIRCULAIRE DECRET LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS DÉCRET N 2004-878 DU 26 AOÛT 2004 MODIFIE CIRCULAIRE DU 31 MAI 2010 SUR LA REFORME DU CET DANS LA FONCTION PUBLIQUE DECRET 2010-531 DU 21 MAI 2010 Le compte épargne temps (CET)

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

LE REGIME INDEMNITAIRE

LE REGIME INDEMNITAIRE LE REGIME INDEMNITAIRE Janvier 2013 INDEMNITE HORAIRE POUR TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES Décrets : 2002-60 du 01-01-2004 / 2007-1630 du 19-11-2007 / 2008-199 du 27/02/2008 PRINCIPE Il appartient aux collectivités

Plus en détail

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C Décrets n 2005-1344, n 2005-1345 et n 2005-1346 du 28 octobre 2005 I REGLES DE CLASSEMENT PRINCIPE : Jusqu' à présent, les fonctionnaires stagiaires

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 L INTEGRATION DIRECTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

CIRCULAIRE CDG90 L INTEGRATION DIRECTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CIRCULAIRE CDG90 09/14 L INTEGRATION DIRECTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires (articles 13 bis, 14) ; Loi

Plus en détail

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE. CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE. CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 RÉFORME DE LA CATÉGORIE B 7 ème PARTIE CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Date d effet : 1 er août 2012 La réforme de la catégorie B de la fonction publique territoriale a initié un nouvel espace

Plus en détail

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil,

2013-29-02 Modification de la représentation des communes au sein du conseil de communauté du Sicoval Le Conseil, H a u t e - G a r o n n e République Française Liberté - Égalité - Fraternité EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL N 2013-29 du Jeudi 27 juin 2013 à 20h30 2013-29-01a Correction des

Plus en détail

Siège National : 35 Rue Jules Verne 83220 - LE PRADET

Siège National : 35 Rue Jules Verne 83220 - LE PRADET Syndicat Autonome de la Fonction Publique Territoriale Siège National : 35 Rue Jules Verne 83220 - LE PRADET Site Internet : WWW.SAFPT.ORG SAFPT NATIONAL : 35 RUE JULES VERNE - 83220 - LE PRADET SITE INTERNET

Plus en détail

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Préambule : La mise en œuvre du compte épargne-temps correspond à l application de l article 1 er du décret 2004-878

Plus en détail

Merci d'envoyer ce fichier d'échange par mel à l'adresse ('cliquable') suivante : dgcl-bilanssociaux13@interieur.gouv.fr

Merci d'envoyer ce fichier d'échange par mel à l'adresse ('cliquable') suivante : dgcl-bilanssociaux13@interieur.gouv.fr RAPPORT PRESENTÉ AU COMITE TECHNIQUE PARITAIRE SUR L'ETAT DE LA COLLECTIVITE, L'ETABLISSEMENT, LE SERVICE OU LE GROUPE DE SERVICES AU 31 DECEMBRE 2013 Merci de bien vouloir remplir ce questionnaire Excel.

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT La réglementation relative au temps de travail s applique à tous les agents des collectivités territoriales et de leurs établissements

Plus en détail

RÈGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS

RÈGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS VILLE DE ROYAN RÈGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Article 1 er : Présentation Il est institué à la Ville de ROYAN (Ville, Centre Communal d Action Sociale) un Compte Epargne-Temps conformément aux décrets

Plus en détail

Avancement de grade au titre de l année 2015

Avancement de grade au titre de l année 2015 Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 21/2014 Cl.

Plus en détail

REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL

REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL REGLEMENT DE FORMATION DU PERSONNEL COMMUNAL La formation professionnelle a pour objet de permettre aux agents d exercer de façon efficace les fonctions qui leur sont confiées en vue de la satisfaction

Plus en détail

La fin de fonctions dans l emploi fonctionnel

La fin de fonctions dans l emploi fonctionnel La fin de fonctions dans l emploi fonctionnel A l initiative de l agent page 2 A l initiative de la collectivité d origine page 2 A l initiative de la collectivité d accueil Procédure Délai page 3 Entretien

Plus en détail

La loi 83-634 du 13 juillet 1983 Titre I du Statut Général des fonctionnaires

La loi 83-634 du 13 juillet 1983 Titre I du Statut Général des fonctionnaires Avertissement Ce diaporama a pour seule vocation de sensibiliser les nouveaux élus au Statut de la Fonction Publique Territoriale. Il constitue un simple support aux réunions d informations organisées

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS L E S S E N T I E L Cette fiche présente le dispositif du compte épargne-temps (CET) tel qu il a été réformé par le décret n 2010-531 du 20 mai

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS STATUT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Références : Décret 2004-878 du 26 août 2004, modifié par le décret 2010-531 du 20 mai 2010 ; Circulaire ministérielle N10-007135-D du 31 mai 2010 (annexe 1). Les règles

Plus en détail

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B : LES RÉDACTEURS

RÉFORME DE LA CATÉGORIE B : LES RÉDACTEURS DOCUMENTATION / CONSEIL AOUT 2012 DC2012_CIRC_REFREDACT Notice explicative RÉFORME DE LA CATÉGORIE B : LES RÉDACTEURS Références : - Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012 portant sta tut particulier du

Plus en détail

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon Édito L année 2014 a constitué pour le Centre de gestion du Rhône et de la Métropole de Lyon une année forte d évolutions et de renouvellement avec en parallèle la poursuite des nombreuses activités qui

Plus en détail

L actualité statutaire En brèves. du 13 au 19 février 2012

L actualité statutaire En brèves. du 13 au 19 février 2012 L actualité statutaire En brèves du 13 au 19 février 2012 Sommaire Sommaire... 1 Ils ne sont toujours pas publiés!... 2 Disponibles sur le site... 5 Allocations chômage... 6 Allocations de chômage : cumul

Plus en détail

Le décret n 2014-78 du 29 janvier 2014 modifie l organisation des carrières en catégorie C et prévoit :

Le décret n 2014-78 du 29 janvier 2014 modifie l organisation des carrières en catégorie C et prévoit : DOCUMENTATION FEVRIER 2014 DC_2014_RECLASS_CAT_C Notice explicative LA NOUVELLE ORGANISATION DES CARRIÈRES DE LA CATÉGORIE C ET LA MODIFICATION DES ÉCHELLES DE RÉMUNÉRATION RECLASSEMENT DES FONCTIONNAIRES

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS Circulaire n 25/2010 Cl. C 4212 Colmar, le 03 août 2010 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE PROTECTION SOCIALE Note d information N 2012-22 du 6 avril 2012 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (Journal officiel

Plus en détail

La protection sociale complémentaire des agents

La protection sociale complémentaire des agents CIRCULAIRE N 2012-22 Châlons-en-Champagne, le 10 mai 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux La

Plus en détail

INDEMNITE SPECIFIQUE DE SERVICE

INDEMNITE SPECIFIQUE DE SERVICE FILIERE TECHNIQUE REGIME INDEMNITAIRE Note d information N 2009- du er janvier 2009 INDEMNITE SPECIFIQUE DE SERVICE REFERENCES Décret n 9-875 du 6 septembre 99 modifié pris pour l'application du premier

Plus en détail

ATTRIBUTION DU SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT

ATTRIBUTION DU SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITEMENT Circulaire n 43/2009 Cl. C 4315 Colmar, le 08 décembre 2009 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR CEDEX 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Compte épargne temps 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 9 mars 2010 Mise à jour du 1 er juin 2010 Références

Plus en détail

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 19/03/2014 15:07:58

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 19/03/2014 15:07:58 Circulaire FP n 2164 du 13 juin 2008 relative à la mise en œuvre du décret n 2008-539 du 6 juin 2008 relatif à l instauration d une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d achat MINISTERE

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

RÉGLEMENT FORMATION CENTRE DE GESTION DU HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

RÉGLEMENT FORMATION CENTRE DE GESTION DU HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DU HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson 68027 COLMAR Cedex - 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr RÉGLEMENT DE FORMATION Adopté par le Comité

Plus en détail

REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS

REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Comité Technique Paritaire Réunion du 28 septembre 2010 Annexe 1 REGLEMENT DU COMPTE EPARGNE-TEMPS Règles d ouverture, de fonctionnement, de gestion et de fermeture du Compte Epargne-Temps (art 10 du décret

Plus en détail

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Pré-requis à la mise en place d un tableau de bord des ressources humaines Le recueil de données a été le point de départ du diagnostic quantitatif des

Plus en détail

GUIDE PYRAMIDE DES CONDITIONS D'AVANCEMENT DE GRADE ET DE PROMOTION INTERNE

GUIDE PYRAMIDE DES CONDITIONS D'AVANCEMENT DE GRADE ET DE PROMOTION INTERNE VOS CONTACTS Marie-Christine DEVAUX Responsable de la direction «développement des carrières» Christine DEUDON 03.59.56.88.48 Sylvie TURPAIN 03.59.56.88.58 Communes de l arrondissement de : Lignes directes

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013

COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Mairie de Trèves (Rhône) 450 route des Deux Vallées 69420 TREVES COMPTE-RENDU de la SEANCE du CONSEIL MUNICIPAL du 19 DECEMBRE 2013 Le Conseil Municipal, dûment convoqué le 13 décembre 2013 s est réuni

Plus en détail

AVANCEMENT DE GRADE MISE A JOUR : Août 2012

AVANCEMENT DE GRADE MISE A JOUR : Août 2012 AVANCEMENT DE GRADE Note d'information N 2011-11 du 19 janvier 2011 AVANCEMENT DE GRADE MISE A JOUR : Août 2012 REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires,

Plus en détail

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale.

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale. COMPTE EPARGNE TEMPS Note d'information N 2010-15 du 6 septembre 2010 COMPTE EPARGNE TEMPS REFERENCE : Décret n 2010-531 du 20 mai 2010 modifiant certaines dispositions relatives au compte épargne temps

Plus en détail

LE DÉTACHEMENT AU SEIN DE LA FONCTION PUBLIQUE

LE DÉTACHEMENT AU SEIN DE LA FONCTION PUBLIQUE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 bis rue Olivier de Clisson CS 82161 56005 VANNES CEDEX Tél. : 02.97.68.16.00 Fax : 02.97.68.16.01 Site internet : www.cdg56.fr Circulaire n 13-10

Plus en détail

L AVANCEMENT DE GRADE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

L AVANCEMENT DE GRADE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 139, Rue Guillaume Fouace CS 12309 50009 SAINT-LO CEDEX 02.33.77.89.00 02.33.57.07.07 E-Mail : cdg50@cdg50.fr L AVANCEMENT DE GRADE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE JANVIER 2015 SOMMAIRE Avancement

Plus en détail

REFORME DES CADRES D EMPLOIS DE FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE B : LE NOUVEAU STATUT DES REDACTEURS TERRITORIAUX

REFORME DES CADRES D EMPLOIS DE FONCTIONNAIRES DE LA CATEGORIE B : LE NOUVEAU STATUT DES REDACTEURS TERRITORIAUX Pôle RESSOURCES HUMAINES Tél. : 03 83 67 48 19 Carrière Email : carriere@cdg54.fr Fax : 03 83 97 88 44 N/Réf. : AF/SV Affaire suivie par : Stéphanie VALDENAIRE Circulaire : n 12-03 Villers-lès-Nancy, le

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

Protection sociale et assurance des personnels territoriaux

Protection sociale et assurance des personnels territoriaux Protection sociale et assurance des personnels territoriaux R E S S O U R C La commune, employeur public, a des obligations à l'égard de ses agents en matière de protection sociale. Selon leur statut,

Plus en détail

LA MOBILITÉ ET LES PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE. Questions/réponses

LA MOBILITÉ ET LES PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE. Questions/réponses LA MOBILITÉ ET LES PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE Questions/réponses QUI EST CONCERNÉ PAR LA LOI DU 3 AOÜT 2009 RELATIVE A LA MOBILITÉ ET AUX PARCOURS PROFESSIONNELS DANS LA FONCTION

Plus en détail

Agents des collectivités de VENDEE

Agents des collectivités de VENDEE Réunion d information Agents des collectivités de VENDEE Contrat prévoyance «maintien de salaire» Le groupe SMACL, leader sur la marché de l assurance des collectivités SMACL Santé: mutuelle Régie par

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR

COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR COMPTE EPARGNE TEMPS REGLEMENT INTERIEUR Consultation du Comité Technique Paritaire : 7 décembre 2010 Délibération du Conseil municipal : 17 décembre 2010 2 I. Bénéficiaires du compte épargne temps Les

Plus en détail

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE

AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE NON TITULAIRES Note d'information N 2012-32 du 18 juin 2012 AGENTS NON TITULAIRES et LA LOI DE RESORPTION DE L'EMPLOI PRECAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-999 ANNEXE N 1 A LA DELIBERATION @BCL@6C0B642B 02/11/10 12:11:00 4 ANNEXE N o 1 : DEFINITION DES CARACTERISTIQUES D EMPLOIS MOTIF DU RECRUTEMENT NATURE DES FONCTIONS

Plus en détail

Centre de Gestion FPT 49

Centre de Gestion FPT 49 Centre de Gestion FPT 49 9 rue du Clon 49000 ANGERS Téléphone : 02 41 24 18 80 Télécopie : 02 41 24 18 99 Références : L annualisation du temps de travail CREE EN : août 2014 Messagerie : documentation@cdg49.fr

Plus en détail

LA DECLARATION DE VACANCE D'EMPLOI

LA DECLARATION DE VACANCE D'EMPLOI Fiches statut LA DECLARATION DE VACANCE D'EMPLOI 1/30/MA Direction Expertise statutaire et ressources humaines 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Accéder au site Emploi Territorial : www.emploi-territorial.fr

Plus en détail

Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Sarthe

Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Sarthe Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Sarthe Bilan d activite 2012 (extraits) Adresse : 3, rue Paul Beldant - 72014 Le Mans Cedex 2 Téléphone : 02 43 24 25 72 - Fax : 02 43 77 17

Plus en détail

I CONDITIONS D ACCÈS À LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ

I CONDITIONS D ACCÈS À LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ NOTE TECHNIQUE RELATIVE À LA CESSATION PROGRESSIVE D ACTIVITÉ ordonnance n 82-297 du 31 mars 1982 (modifiée notamment par la loi n 2003-775 du 21 Août 2003 portant réforme des retraites article 73 et le

Plus en détail

Le Président du Centre de gestion

Le Président du Centre de gestion Circulaire du 1 er juin 2010 Dernière mise à jour en janvier 2011 MODALITES D UTILISATION DU COMPTE EPARGNE-TEMPS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Réf. - Décret 2004-878 du 26 août 2004 relatif au

Plus en détail

Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH)

Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH) Circulaire du 10 novembre 2009 STATUT DES DIRECTEURS DES OFFICES PUBLICS DE L HABITAT (OPH) MODALITES DE RECRUTEMENT, DE REMUNERATION, ET DE CESSATION DE FONCTIONS Réf. : - Décret 2009-1218 du 12 octobre

Plus en détail

DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008

DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008 DISPOSITIF EN FAVEUR DU POUVOIR D ACHAT DES FONCTIONNAIRES GIPA 2008 Eric WOERTH Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique et André SANTINI Secrétaire d État chargé de la Fonction

Plus en détail

C.C.T.P. Règlement de la consultation

C.C.T.P. Règlement de la consultation MARCHE de PRESTATIONS de SERVICES ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRESDU PERSONNEL MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) 23 octobre 2014 C.C.T.P. Règlement de la consultation

Plus en détail

Centre de Gestion du Finistère

Centre de Gestion du Finistère Centre de Gestion du Finistère PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE 9 et 10 octobre 2012 SOMMAIRE 1 - Introduction 2 Présentation du groupement conjoint 3 Qu est ce que la prévoyance 4 Garanties proposées

Plus en détail

Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la collectivité qui devra définir certaines modalités.

Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la collectivité qui devra définir certaines modalités. Note : les parties surlignées en jaune relèvent du champ de décision de la qui devra définir certaines modalités. REGLEMENT DE FORMATION DU CENTRE DE GESTION DE L ALLIER Le règlement de formation définit

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE CIRCULAIRE CDG90 11/12 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations

Plus en détail

LE PILOTAGE DE LA MASSE SALARIALE. Montgermont, le 14 novembre 2006

LE PILOTAGE DE LA MASSE SALARIALE. Montgermont, le 14 novembre 2006 LE PILOTAGE DE LA MASSE SALARIALE Montgermont, le 14 novembre 2006 INTRODUCTION Quelle nécessité de maîtriser la masse salariale? 1 ère partie A - Que recouvre la notion de masse salariale? La part contrainte

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAÔNE PROMOTION INTERNE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAÔNE PROMOTION INTERNE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAÔNE PROMOTION INTERNE ANNEE 2014 1 Pôle statutaire : 03 84 97 02 44 E-mail : carassus.carrieres@cdg70.fr assistant.carrieres@cdg70.fr cattey.carrieres@cdg70.fr

Plus en détail

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique

Invalidité et incapacité permanente dans la fonction publique. Direction générale de l administration et de la fonction publique CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 mars 2011 à 9 h 30 «Inaptitude, incapacité, invalidité, pénibilité et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Invalidité

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale Filière Catégorie Administrative B Concours Rédacteur Principal 2 ème classe Mise à jour : juillet 2014 SOMMAIRE L'EMPLOI La fonction... 2 La rémunération... 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe

CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe CADRE D EMPLOIS DES RÉDACTEURS TERRITORIAUX Concours et examens d accès au grade de rédacteur principal de 2 ème classe Mise à jour : 16 janvier 2015 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Plus en détail

L actualité statutaire En brèves. Du 24 au 30 octobre 2011

L actualité statutaire En brèves. Du 24 au 30 octobre 2011 L actualité statutaire En brèves Du 24 au 30 octobre 2011 Sommaire Disponible sur le site... 2 Ils ne sont toujours pas publiés!... 3 Action sociale... 5 «Prise en charge par la collectivité d un appareil

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE CONCERNANT VOTRE CADRE D EMPLOIS

FICHE TECHNIQUE CONCERNANT VOTRE CADRE D EMPLOIS FICHE TECHNIQUE CONCERNANT VOTRE CADRE D EMPLOIS CATEGORIE C ADJOINT ADMINISTRATIF TERRITORIAL (adjoint administratif de 2 ème classe - adjoint administratif 1 ère classe - adjoint administratif principal

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION 1 SOMMAIRE LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION I. Les conditions d exercice de la formation A. Qui peut bénéficier d actions de formation?... p 3 B. Pour quels motifs

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS WWW.SAFPT.ORG COMPTE EPARGNE TEMPS EFFET : 1ER JANVIER 2010 Texte de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984, modifiée, portant dispositions statutaires applicables à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

TEMPS DE TRAVAIL COMPTE ÉPARGNE TEMPS

TEMPS DE TRAVAIL COMPTE ÉPARGNE TEMPS Circulaire C.G n 04.18 D.M du 3 novembre 2004 Mise à jour Juillet 2008 TEMPS DE TRAVAIL COMPTE ÉPARGNE TEMPS Réf. : - Décret 2004.878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique

Plus en détail

Protection sociale complémentaire

Protection sociale complémentaire Protection sociale complémentaire Convention de participation «Prévoyance» Mise à jour au 24/09/2013 La problématique étant complexe et les élus souhaitant que l accès à une garantie «prévoyance» soit

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant di spositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ;

CIRCULAIRE CDG90. Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant di spositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ; 13/1013/10 CIRCULAIRE CDG90 15/10 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant di spositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ; Décret n 2004-878 relatif

Plus en détail

Les indicateurs RH et d'activité

Les indicateurs RH et d'activité Les indicateurs RH et d'activité Boîte à outils Les indicateurs RH et tableaux de bord d'activité Pourquoi travailler sur les indicateurs? Mieux suivre et anticiper la situation sociale de votre structure

Plus en détail

L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE

L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE I - LES SOURCES DU DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE A - La Constitution et le bloc de constitutionnalité Certains grands principes du droit de la fonction publique

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail