BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES RAPPORTS SUR L ÉTAT DE LA COLLECTIVITÉ 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES RAPPORTS SUR L ÉTAT DE LA COLLECTIVITÉ 2013"

Transcription

1 BILAN SOCIAL 2013 COLLECTIVITÉS LOCALES DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES Collection "Diagnostics et prospectives RH" N 10 Janvier 2015 SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE DES RAPPORTS SUR L ÉTAT DE LA COLLECTIVITÉ 2013 COLLECTIVITÉS LOCALES DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES Téléchargeable sur Onglet «Observation emploi /RH», rubrique «Bilan Social»

2 Edito L'année 2014 a notamment été consacrée à la réalisation des Rapports sur l'état de la Collectivité Beaucoup de collectivités affiliées et non affiliées au Centre de Gestion se sont mobilisées pour l élaboration de ces rapports. Cette forte mobilisation nous a permis de bénéficier d une base représentative (taux de retour de 65% des collectivités comprenant 92 % des effectifs) et nous vous en remercions. Comme pour les précédentes campagnes, le Centre de Gestion des Pyrénées-Atlantiques a procédé à l'agrégation de l'ensemble des rapports des collectivités du département et à leur analyse par l élaboration d un Bilan Social départemental. Ainsi, par le biais de ce Bilan Social, nous vous proposons une analyse détaillée et fine des grands indicateurs sociaux du Rapport sur l Etat de la Collectivité au niveau départemental. L'exploitation de ces données sociales permet d'améliorer la connaissance de l'emploi public territorial sur notre département et d'analyser les pratiques des collectivités en matière de gestion des ressources humaines. Au-delà de l'observation, il est important de comparer et de mesurer les évolutions de certains indicateurs tels que les effectifs, les rémunérations, la formation ou encore les conditions de travail. C est pourquoi, dans le souci de vous accompagner au mieux et afin de faire du Bilan Social un véritable outil de pilotage, des fiches "Repères" sont élaborées par type de collectivités et par strate démographique. Ces fiches spécifiques vous permettront de disposer d'éléments de comparaison pertinents et de vous situer au regard des différents indicateurs analysés. Elles sont disponibles sur non site Internet, rubrique «Observation Emploi/RH». Je précise aussi que ces données nous permettent au niveau départemental de travailler et d'impulser des actions sur des problématiques ciblées (les conditions de travail, les rémunérations, l'absentéisme ). En effet, ces indicateurs amènent un éclairage indispensable pour mieux agir. Par ailleurs, tous ces rapports ont bien entendu été transmis au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale, comme le prévoit la réglementation. J'espère que cette publication et ces différents outils répondront au mieux à vos attentes et pourront vous accompagner au quotidien dans la mise en place de vos politiques de gestion des ressources humaines. Très cordialement à vous. Michel HIRIART Président du Centre de Gestion des Pyrénées-Atlantiques 2

3 Sommaire Page Contexte et méthodologie Données générales Effectifs Temps de travail Mouvements Budget et rémunérations Formation Conditions de travail 3

4 Contexte et méthodologie Contexte et objectifs Dispositions légales et règlementaires L article 33 de la loi n du 26 janvier 1984 prévoit que les collectivités locales et leurs établissements publics doivent présenter au Comité Technique, au moins tous les deux ans, un Rapport sur l Etat de la Collectivité (REC). Ce rapport doit présenter les moyens humains et budgétaires dont dispose la collectivité. Il dresse le bilan des recrutements, avancements, formations, absences, temps de travail Ces rapports sont ensuite transmis au Centre de Gestion qui agrège les données et réalise une synthèse départementale des rapports de toutes ces collectivités : le Bilan Social départemental. Objectifs du Bilan Social Le Bilan Social poursuit deux objectifs : affiner les connaissances par une photographie détaillée de l emploi public territorial ; suivre les évolutions de l emploi public au sein des collectivités (effectifs, recrutements, avancements, formations, absences, temps de travail,...). De plus, le Bilan Social permet une analyse à plusieurs niveaux : une analyse locale (au sein de la collectivité) ; une analyse départementale effectuée par le Centre de Gestion ; une analyse nationale par le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale (CSFPT) et la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL). Précisions méthodologiques Unités interrogées et période de référence Toutes les collectivités et établissements publics des Pyrénées-Atlantiques employant au moins 1 agent (fonctionnaire ou non titulaire) ont été sollicités. Un Rapport doit être réalisé par chaque collectivité. Cependant, certaines communes ont complété le REC du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur le même document que celui de la commune. Année de référence : 2013 Exploitation des données Aucune pondération ni redressement de données n ont été effectués. Lorsque des anomalies ont été détectées sur certains indicateurs, ces données n ont pas été exploitées afin de ne pas fausser les statistiques et présenter des résultats cohérents. Évolutions du Bilan Social : du fait de la réalisation de l enquête sur le handicap et l inaptitude ainsi que du Rapport Annuel sur la Santé, la Sécurité et les Conditions de Travail (RASSCT), on constate une diminution des questions concernant le handicap, la santé, la sécurité et les conditions de travail. Sources utilisées à des fins de comparaison : La réalisation des Bilans Sociaux précédents (2009 et 2011) permet en 2013 de mesurer des évolutions ou des tendances. 4

5 Données générales Taux de retour Une participation des collectivités en baisse 771 collectivités employant au moins 1 agent recensées dans le département Evolution du taux de retour 65,1 % de ces collectivités ont réalisé le rapport sur l'état de la collectivité, soit 502 collectivités BILAN SOCIAL 2013 TAUX DE RETOUR : 65,1 % Mais 92 % des fonctionnaires couverts fonctionnaires ont été comptabilisés dans les rapports des collectivités du département des Pyrénées-Atlantiques, soit plus de 92 % des fonctionnaires relevant de ces collectivités (source : données SIASP 2012) agents non titulaires sur emploi permanent recensés, dont 832 remplaçants agents non titulaires sur emploi non permanent recensés au 31/12/2013 Au 31 décembre 2013 : agents dans les collectivités des Pyrénées-Atlantiques dont occupant un emploi permanent Précisions sur les employeurs territoriaux Le Bilan Social 2013 couvre 92 % des fonctionnaires du département 7 collectivités sur 10 sont des communes Nombre de Type de collectivité collectivités ayant répondu Communes 352 Syndicats à vocation unique 59 CCAS et CIAS 33 Communautés de communes 19 Autres établissements publics 18 Syndicats à vocation multiple 11 Communautés d'agglomération 3 Caisses des écoles 2 OPHLM - ODHLM - OPAC 2 Département 1 SDIS 1 Centre de Gestion 1 Plus de la moitié des collectivités emploient moins de 5 agents 2 % emploient plus de 500 agents 4 % emploient de 100 à 499 agents 6 % emploient de 50 à 99 agents 2 % emploient de 40 à 49 agents 2 % emploient de 30 à 39 agents 3 % emploient de 20 à 29 agents 9 % emploient de 10 à 19 agents 19 % emploient de 5 à 9 agents 53 % emploient moins de 5 agents 5

6 Effectifs Concentration des effectifs 44 % des agents territoriaux employés par des collectivités de plus de 300 agents 67 % des effectifs sont concentrés dans 6 % des collectivités (collectivités employant plus de 100 agents) Les collectivités de plus de 20 agents (soit 19 % des collectivités) emploient 88 % des agents territoriaux du département des Pyrénées-Atlantiques Les collectivités de moins de 20 agents (soit 81 % des collectivités) totalisent quant à elle 12 % des agents A noter : La part des agents territoriaux employés dans des collectivités de 200 à 299 agents a augmenté de près de 6 points (10 % en % en 2013). Plus de la moitié des effectifs employés dans des communes Les Communes emploient 51,44 % des effectifs recensés, soit 4 points de moins qu en 2011 Les Communautés d Agglomération et les Communautés de Communes emploient plus de 13 % des effectifs du département Les CCAS et CIAS totalisent 12,45 % des agents territoriaux, soit 3,75 points de plus qu en 2011 ZOOM SUR LES COMMUNES : Plus de 3 agents communaux sur 8 employés par des communes de plus de habitants Répartition des agents communaux en fonction de la population de la commune 61 % des effectifs des communes sont concentrés dans des villes de plus de habitants (soit 10 communes) Les communes de moins de 500 habitants, qui représentent 62,9 % des communes du département, emploient 6 % des effectifs 6

7 Répartition statutaire des effectifs Une répartition statutaire «classique» On peut souligner une baisse de plus d 1 point de la part des fonctionnaires sur l'effectif global depuis Variation des effectifs entre 2011 et 2013 Part des agents fonctionnaires Part des agents non titulaires sur emploi permanent Part des agents non titulaires sur emploi non permanent 1,1 point 0,5 point 0,4 point Les agents non titulaires sur emploi permanent Ancienneté : 16,5 % exercent depuis 6 ans et plus 20,8 % ont une ancienneté comprise entre 3 et 6 ans 62,7 % exercent depuis moins de 3 ans A NOTER : 18,3 % des agents non titulaires sur emploi permanent sont en CDI Les agents non titulaires sur emploi non permanent (hors assistants maternels, familiaux et saisonniers ou occasionnels non présents au 31/12/2013) 54 % sont des saisonniers ou occasionnels 20 % sont employés dans le cadre d un emploi aidé dont plus de la moitié en «emploi d avenir» 6 % sont des apprentis 2 % sont des collaborateurs de cabinet agents en position statutaire particulière 269 fonctionnaires en disponibilité Agents originaires d autres structures : 118 détachés dans une collectivité du département 147 mis à disposition dont 77 originaires de la Fonction Publique d Etat 150 agents sont mis à disposition d une autre structure 63 agents bénéficient d un congé parental 59 agents sont détachés sur un emploi fonctionnel 7

8 Caractéristiques des agents sur emploi permanent Stabilisation de la répartition des effectifs selon la catégorie hiérarchique Evolution : Depuis 2009, on constate une stabilité de la répartition des effectifs entre les catégories hiérarchiques. Répartition par catégorie hiérarchique et par statut au 31/12/2013 Répartition au 31 décembre 2013 : Catégorie A 9,9 % des effectifs Catégorie B 15,7 % des effectifs Catégorie C 74,4 % des effectifs Taux d encadrement : Les collectivités locales des Pyrénées-Atlantiques présente un taux d encadrement supérieur à celui relevé au niveau national, à savoir 25,6 % des effectifs en catégories A et B, contre 23 % au niveau national (source : Rapport DGAFP - au 31/12/2012). La filière technique toujours majoritaire La filière technique est toujours la filière majoritairement représentée. Néanmoins, on note sur 4 ans une baisse de 4 points : 2009 : 52,1 % 2011 : 50,2 % 2013 : 48,2 % La filière administrative enregistre aussi une baisse de 1 point (2011 : 22,6 % 2013 : 21,6 %). Au contraire, la filière médico-sociale voit sa part s'accroître de + 2,6 points par rapport à Les 5 principaux cadres d emplois Fonctionnaire Adjoint technique 40,6 % Adjoint administratif 13,1 % Rédacteur 5,6 % Agent social 4,6 % Agent de maîtrise 4,4 % Non titulaire sur emploi permanent Adjoint technique 24,9 % Agent social 22,8 % Adjoint d'animation 7,8 % Adjoint administratif 4,7 % Auxiliaire de soins 4,7 % 8

9 La pyramide des âges Une pyramides des âges vieillissante 65 ans ou ans ans ans ans ans ans ans ans - de 25 ans Âge moyen des agents sur emploi permanent : 44,8 ans 6% 4% 2% 0 0 2% 4% 6% 8% 36 % des agents ont plus de 50 ans 8 % ont moins de 30 ans La part des agents ayant plus de 55 ans en augmentation permanente Evolution de la part des plus de 55 ans Près d 1 agent sur 5 aura atteint l âge légal de départ en retraite d'ici 2020 Le vieillissement des effectifs se confirme avec une augmentation de 1,7 point concernant la part des agents sur emploi permanent ayant plus de 55 ans. Concernant les fonctionnaires, la part des moins de 30 ans diminue légèrement (2011 : 6,11 % 2013 : 5,45 %). A l inverse, cette part des moins de 30 ans augmente chez les non titulaires sur emploi permanent (2011 : 21,65 % 2013 : 24,71 %). Les femmes sont sensiblement plus âgées que les hommes : 21,9 % de femmes ont plus de 50 ans contre 14,4 % des hommes. 9

10 Temps de travail Dans le Bilan Social, les agents intercommunaux (ceux qui effectuent plusieurs temps non complet dans plusieurs collectivités) ne sont pas identifiés. Aussi, les données relatives aux temps de travail doivent être rapportées au nombre d emplois et non au nombre physique d agents. Les temps de travail 3 contrats d agents non titulaires sur 5 à temps non complet Evolution par rapport à 2011 : Stabilité de la part des emplois de fonctionnaires à temps non complet Hausse de 5 points concernant la part des contrats d agents non titulaires à temps non complet 41 % des emplois de la filière technique sont à temps non complet. Pour les fonctionnaires : plus de 80 % des emplois à temps non complet occupés par 4 cadres d emploi : adjoints administratifs, adjoints techniques, agents sociaux et adjoints d'animation. Pour les non titulaires : 60 % des emplois à temps non complet occupés par ces 4 cadres d emplois 28 % des temps non complets sont des emplois de moins de 17 h 30 Répartition des temps non complets 55,5 % des emplois d adjoints administratifs (fonctionnaires) à temps non complet à moins de 17 h 30 24,6 % des emplois d adjoints techniques (titulaires) à temps non complet à moins de 17 h 30 Moins d 1 fonctionnaire sur 10 à temps partiel Plus d 1/4 des temps partiels sont des temps partiels de droit Les Comptes Epargne Temps (CET) Comptes Epargne Temps (CET) ont été ouverts depuis le décret du 26 août 2004 dont en Ainsi, 30 % des agents sur emploi permanent dans les collectivités des Pyrénées-Atlantiques disposent d'un Compte Epargne Temps. Part des agents ayant un CET sur l effectif de la catégorie Nombre de CET ouverts accumulés avant 2013 versés en 2013 Nombre de jours utilisés en 2013 indemnisés en 2013 utilisés au titre de la RAFP Catégorie A 54,50% Catégorie B 41,56% Catégorie C 24,97%

11 Mouvements Stabilisation du nombre d agents sur l anneé 2013 (agent sur emploi permanent) agents recrutés* Variation de l effectif global : + 2,3 % Variation de l'effectif global entre le 1/01/2013 et le 31/12/ départs d agents* En 2011, le nombre d agents sur emploi permanent enregistrait une hausse de 5,5 %, contre 2,3 % en Variation des effectifs en 2013* Effectif des fonctionnaires 0,5 % Effectif des non titulaires 14,6% Les recrutements sur emploi permanent en 2013 Près de 2/3 des arrivées* concernent des agents non titulaires 45 % des arrivées* de fonctionnaires s effectuent par recrutement direct 29 % des arrivées concernent des fonctionnaires soit un recul de 8 points par rapport à 2011 (en 2011, 37 % des arrivées concernaient des fonctionnaires) Non titulaires : 65 % des arrivées de non titulaires en 2013 liées à des remplacements 11 % des non titulaires recrutés en catégorie A contre 9 % des fonctionnaires Recrutements en 2013 (tout agent sur emploi permanent hors remplaçants) : 10 % des recrutements en catégorie A 18,5 % des recrutements en catégorie B 71,5 % des recrutements en catégorie C * Seuls les arrivées hors réintégration et les départs définitifs (retraite, démission, licenciement...) sont pris en compte 11

12 Les départs d agents sur emploi permanent en 2013 Plus de 2/3 des départs* concernent des agents non titulaires 3 départs* de fonctionnaires sur 5 liés à des départs en retraite 439 départs de fonctionnaires 943 départs de non titulaires A noter : La part des départs d agents fonctionnaires diminue : 45 % en % en 2013 La retraite est toujours le principal motif avec une hausse de 5 points par rapport à Les démissions ou licenciements augmentent d 1 point. 15 % des départs* de fonctionnaires concernent la catégorie A, alors que 9,5 % des fonctionnaires appartiennent à la catégorie A Répartition des départs (tout agent sur emploi permanent hors remplaçants) : 8,4 % en catégorie A 14,5 % en catégorie B 77,1 % en catégorie C * Seuls les départs définitifs (retraite, démission, licenciement...) sont pris en compte Les promotions (avancements et titularisations) Avancements d échelon, de grade et promotions internes 49,2 % des fonctionnaires relevant des collectivités du département ont bénéficié d'un avancement d échelon, de grade ou d'une promotion interne en avancements de grade sur 6 en catégorie C 26,9 % des fonctionnaires ont bénéficié d'un avancement d échelon 21,1 % des fonctionnaires ont bénéficié d'un avancement de grade 1,2 % des fonctionnaires ont bénéficié d'une promotion interne Nominations et titularisations 464 agents non titulaires nommés fonctionnaires stagiaires en 2013 dans le cadre de la loi du 12 mars agents stagiaires titularisés à l issue de leur stage 12

13 Budget et rémunérations R A P P E L Les éléments obligatoires de la rémunération : le traitement indiciaire, l'indemnité de résidence, le supplément familial de traitement et la nouvelle bonification indiciaire. Les éléments facultatifs de la rémunération : le régime indemnitaire est un élément facultatif et complémentaire du traitement. Chaque collectivité délibère en fonction de la législation afin de déterminer son propre régime indemnitaire. Les primes et indemnités sont liées au grade, à la filière parfois aux missions exercées ou aux résultats professionnels. Chiffres clés Dépenses de fonctionnement Charges de personnel Primes et indemnités Rémunérations des agents sur emploi non permanent Soit 31,73 % des dépenses de fonctionnement Part du régime indemnitaire 15,73 % pour les fonctionnaires 14,32 % pour les non titulaires La masse salariale (tous statuts confondus) La part des dépenses de personnel (chapitre 012) sur les dépenses de fonctionnement augmente de 0,8 point Courbe de tendance linéaire (moyenne d évolution) Dépenses de fonctionnement Charges de personnel (chapitre 012) Masse salariale en % ,83 % ,86 % ,93 % ,73% ZOOM SUR LES COMMUNES : 52,9 %, c est la part des dépenses de personnel sur les dépenses de fonctionnement dans les communes de plus de 300 agents La part des dépenses de personnel (chapitre 12) sur les dépenses de fonctionnement diffère selon la taille de la commune. Ce taux diffère aussi selon le type de collectivité : CCAS/CIAS : 72,6 % (les CCAS n ont que très peu de dépenses de fonctionnement en dehors de leur personnel) Communes : 48,2 % Moyenne départementale des communes : 48,2 % Communautés de Communes et d Agglomération : 22,5 % 13

14 Le régime indemnitaire RAPPEL : Le régime indemnitaire comprend les primes et indemnités relevant des articles 111 (maintien des avantages acquis avant la loi de 1984) et 88 de la loi du 26 janvier La NBI n est pas comptabilisée dans le régime indemnitaire. Hausse du régime indemnitaire des fonctionnaires et des non titulaires La part du régime indemnitaire (RI) sur les rémunérations annuelles brutes (le salaire brut) pour les fonctionnaires continue de progresser avec une hausse de 2,65 points par rapport à Même constat pour les agents non titulaires avec une hausse de 5,48 points depuis 2007 accentuée entre 2011 et Par rapport à 2011, cette part augmente de : 7,37 % pour les fonctionnaires 40,39 % pour les non titulaires Part du régime indemnitaire sur les rémunérations annuelles brutes Précisions : 78 % des primes et indemnités versées en 2013 relevaient de l article % de l article 111. ZOOM SUR LES COMMUNES : Une part qui augmente proportionnellement à la taille de la commune La part du régime indemnitaire (RI) sur les rémunérations annuelles brutes (le salaire brut) diffère selon la taille de la commune. Elle varie également en fonction du type de collectivités : Communes : 12,88 % Communautés de Communes : 15,97 % CCAS et CIAS : 16,53 % Communautés d'agglomération : 19,91 % La NBI (Nouvelle Bonification Indiciaire) On constate une diminution de la part des rémunérations versées relevant de la NBI : - 8,75 % par rapport à En effet, en 2013, la part des rémunérations versées relevant de la NBI représentait 0,73 % du montant total des rémunérations annuelles brutes, contre 0,8 % en

15 Formation Les agents (sur emploi permanent) et la formation 41,1 % des agents n ont suivi aucune formation 3,7 jours* de formation par an et par agent jours de formation en jours utilisés au titre du DIF Près de 2/3 des jours de formations suivis par des agents de catégorie C * Calculé à partir du nombre d agents partis en formation 86 % des agents de catégorie B sont partis en formation en ,9 % des agents sont partis en formation, soit une hausse de 11 % par rapport à 2011 Évolution de la part des agents partis en formation par rapport à 2011 : Catégorie A : Stable Catégorie B : de 30,3 % Catégorie C : de 6,1 % Baisse du nombre moyen de jours de formation par an et par agent Baisse du nombre moyen de jours de formation par an et par agent de 17 % Evolution du nombre moyen de jours de formation par an et par agent par rapport à 2011 : Catégorie A : de 24,8 % Catégorie B : de 29,4 % Catégorie C : de 20,5 % A NOTER : Hausse de la part des agents partis en formation en 2013 : de 11 % Parallèlement, une baisse du nombre moyen de jours de formation par an et par agent : de 17 % 15

16 Les types de formation Près de 3 formations sur 8 dans un but de perfectionnement La répartition entre les différents types de formation est sensiblement la même qu en Néanmoins, on peut noter une hausse de 2 points concernant les formations prévues par les statuts particuliers. A noter : En 2013, 7 % des formations sont consacrées à des formations d intégration, soit 16,6 % des formations prévues par les statuts particuliers. 48 % des jours de formation effectués par des agents de catégorie A sont consacrés à des formations de perfectionnement Les organismes et les coûts de formation Baisse de 2,5 points de la part des formations dispensées par le CNFPT En 2013, 58,6 % des formations sont réalisées par le CNFPT, contre 61,1 % en Les formations assurées par des organismes extérieurs voient leur part s accroître de 2 points par rapport à 2011 et de 5 points par rapport à Hausse de 95 % du budget moyen par agent consacré à la formation En moyenne, les collectivités consacrent : 176 par jour de formation 656 par agent parti en formation, contre 335 en Validation des acquis et bilans de compétences A noter : 23 dossiers de validation des acquis et des expériences ayant débouché sur une validation en bilans de compétences financés par les collectivités en

17 Conditions de travail Les absences au travail La maladie ordinaire, 1 ère cause d arrêt du travail Répartition des journées d absences des agents sur emploi permanent Les absences pour raisons de santé (maladie ordinaire, accident du travail, maladie professionnelle et longue maladie) continuent de progresser globalement en 2013 : 23,7 jours d absence en moyenne par an et par agent pour les fonctionnaires (1 jour de plus qu en 2011 et 2 jours de plus qu en 2009). 10,9 jours d'absence pour raisons de santé pour les agents non titulaires, contre 10,1 jours en Nombre moyen de jours d'absence pour maladie ordinaire Précisions : Taux d absentéisme Taux d'absentéisme «compressible» (maladies ordinaires et accidents de travail) Fonctionnaires 3,82 % de 2,48 % par rapport à 2011 Non titulaires 2,43 % de 2,66 % par rapport à 2011 Stabilisation du nombre moyen de jours d'absence pour maladie ordinaire Taux d'absentéisme médical (toutes absences pour motif médical) 6,53 % 3 % En 2013, jours de carence prélevés à agents soit euros retenus PRÉCISION : L article 105 de la loi de finances du 28 décembre 2011 imposait le non versement de la rémunération au titre du 1 er jour de congé de maladie pour les agents publics. Ce dispositif a été abrogé par l article de la loi de finances du 29 décembre Attention : Le nombre de jours de carence semble faible par rapport au nombre de jours d absence. Ce résultat peut s expliquer par un mauvais remplissage des données ou dans l application du dispositif. 17

18 La prévention et les risques professionnels Les accidents de travail En moyenne, 6 accidents pour 100 agents soit le même taux qu en 2011 Les agents de la filière technique toujours plus vulnérables face aux accidents de travail plus de 71 % des accidents Les actions de prévention 456 assistants et conseillers de prévention recensés jours de formation liés à la prévention Les dépenses en matière de prévention : consacrés aux formations obligatoires des agents chargés d actions de prévention consacrés à des formations dans le cadre des habilitations Budget moyen : 132 par agent permanent au 31/12/ de dépenses relatives aux interventions en matière de prévention et de sécurité consacrés à des mesures prises dans l'année pour l'amélioration des conditions de travail, soit l'ensemble des frais liés à l'amélioration des conditions d'hygiène et de prévention (autres formations, investissements, Equipements de Protection individuelle,... ) Les inaptitudes 62 demandes de reclassement dans l année 2013 suite à une inaptitude liée à un accident de travail, maladie professionnelle ou autres facteurs 37 reclassements décidés en retraites pour invalidité et 12 licenciements pour inaptitude physique 418 autres mesures individuelles prises en 2013 (temps partiel thérapeutique, aménagement d horaire, aménagement de poste, disponibilité d office pour raisons médicales ) Les situations de handicap 852 travailleurs handicapés recensés dans les collectivités, dont 68 sur emploi non permanent de marchés passés en 2013 avec des établissements protégés, soit 37,19 équivalents bénéficiaires pris en compte dans le calcul de l obligation d emploi de travailleurs handicapés 90,6 % des travailleurs handicapés sont des agents de catégorie C Le «6 %» bientôt atteint dans les collectivités des Pyrénées-Atlantiques Rappel : Seules les collectivités de plus de 20 agents équivalent temps plein sont concernées par l obligation d emploi de travailleurs handicapés à hauteur de 6 % de leurs effectifs. 18

19 L'action sociale et la protection sociale complémentaire R A P P E L L'action sociale "vise à améliorer les conditions de vie des agents publics et de leurs familles, notamment dans les domaines de la restauration, du logement, de l'enfance et des loisirs, ainsi qu'à les aider à faire face à des situations difficiles" (article 9 de la loi du 13 juillet 1983 modifiée). La protection sociale complémentaire est définie par opposition à la protection sociale obligatoire dont bénéficie chacun en application du statut de la Fonction Publique et du Code de la Sécurité Sociale. Tous les risques non couverts par la protection sociale obligatoire relèvent de la protection sociale complémentaire. Sont concernés : - le risque "santé" (mutuelle) - le risque "prévoyance" (garantie maintien de salaire) L'action sociale 125 collectivités des Pyrénées-Atlantiques ont versé des cotisations à des comités d'œuvres sociales (propres à la collectivité ou inter collectivités), soit 25 % des collectivités. 56 collectivités ont servi des prestations directement à leurs agents, soit 11 % (chèques vacances, restauration, aide à la famille, subventions pour séjours d enfants, ). La protection sociale complémentaire En 2013, ont été consacrés par les collectivités à la protection sociale complémentaire (52 % consacrés au risque santé et 48 % à la prévoyance). Précisions : 12 % des collectivités ont participé financièrement à la mutuelle santé de leurs agents pour un coût moyen de 208 par agent et par an 20 % des collectivités ont participé financièrement aux contrats de prévoyance de leurs agents pour un coût moyen de 133 par agent et par an 23 % des agents ont bénéficié d une participation de leur collectivité pour leur mutuelle santé (dont 71 % en catégorie C) et 33 % des agents ont bénéficié d une participation à leur contrat de prévoyance (dont 75 % en catégorie C). Les relations sociales Le décret du 8 novembre 2011 prévoit et encadre les possibilités de participations financières des collectivités locales à la protection sociale complémentaire de leurs agents Nombre de réunions statutaires Comités Techniques Locaux : 154 réunions Comité Technique Intercommunal (CDG) : 5 réunions Commissions Administratives Paritaires Locales : 91 réunions Commissions Administratives Paritaires (CDG) : 12 réunions Autorisations spéciales d'absence journées d'autorisations spéciales d'absence en 2013 pour l'exercice du droit syndical Grève journées de grève déclarées en 2013 soit une baisse de 44 % par rapport à

20 BILAN SOCIAL 2013 COLLECTIVITÉS LOCALES DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES Collection "Diagnostics et prospectives RH" N 10 Janvier 2015 Etude réalisée par : Observation et Analyses Sociales Direction Générale Tél. : Mail : 20 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des Pyrénées-Atlantiques Maison des Communes Cité administrative Rue Auguste Renoir CS PAU Cedex Standard : Fax : Internet :

BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DES BILANS SOCIAUX DES COLLECTIVITÉS LOCALES DE MOINS DE 50 AGENTS

BILAN SOCIAL 2013 SYNTHÈSE DES BILANS SOCIAUX DES COLLECTIVITÉS LOCALES DE MOINS DE 50 AGENTS BILAN SOCIAL 2013 COLLECTIVITÉS LOCALES DE MOINS DE 50 AGENTS Collection "Diagnostics et prospectives RH" N 9 Septembre 2014 SYNTHÈSE DES BILANS SOCIAUX DES COLLECTIVITÉS LOCALES DE MOINS DE 50 AGENTS

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2007 DES COLLECTIVITES RATTACHEES AU COMITE TECHNIQUE PARITAIRE DU CENTRE DE GESTION DE L ISERE

BILAN SOCIAL 2007 DES COLLECTIVITES RATTACHEES AU COMITE TECHNIQUE PARITAIRE DU CENTRE DE GESTION DE L ISERE BILAN SOCIAL 2007 DES COLLECTIVITES RATTACHEES AU COMITE TECHNIQUE PARITAIRE DU CENTRE DE GESTION DE L ISERE Pôle emploi - CDG 38 - le 08/08/2014 page 1/18 SOMMAIRE INTRODUCTION... Page 3 L'EMPLOI TERRITORIAL...

Plus en détail

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale détaillé Partie 1 Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale A Abandon de poste.......................................................................5849 15 Absence de service fait................................................................5850

Plus en détail

Fiche régionale Bilans sociaux 2007

Fiche régionale Bilans sociaux 2007 Fiche régionale Bilans sociaux 2007 Ile-de- > A EMPLOI Combien sont-ils : 308 485 agents 63,7% des titulaires et non titulaires sur emplois permanents sont des femmes. Répartition par statut (en %) : Titulaires

Plus en détail

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne. Bilan Social 2013

Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne. Bilan Social 2013 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne Bilan Social 2013 Rapport sur l état des collectivités (REC) en Haute-Garonne Collectivités relevant du CTP intercommunal au 31

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs BILAN SOCIAL 2011 PRESENTATION DES PRINCIPAUX ELEMENTS DU RAPPORT SUR L ETAT DES COLLECTIVITES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS EN INDRE-ET-LOIRE (affiliés et non affiliés au centre de gestion) L article 33 de

Plus en détail

Rapport sur l état de la collectivité 2013

Rapport sur l état de la collectivité 2013 Document de présentation aux membres du CTP intercommunal et du CHS 1/13 SOMMAIRE Rapport sur l état de la collectivité 2013 1 Rappel de la réglementation... 1 2 Objectif de ce rapport... 2 3 Les collectivités

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats. Manuel d utilisation

BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats. Manuel d utilisation BILAN SOCIAL 2011 Saisie globale et / ou affichage des résultats Manuel d utilisation AVANT-PROPOS Légalement, les collectivités et établissements publics territoriaux se doivent de présenter au comité

Plus en détail

Bilan social CDG 005

Bilan social CDG 005 Bilan social CDG 5 - Année 211 - Bilan Social 211 1 Effectifs Effectif au 31 décembre 211 (Tous statuts) 3 Agents en position statutaire particulière (détachement, mise à disposition, congé parental )

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011. Rapport de synthèse présenté. en Comité technique paritaire le 4 octobre 2012

BILAN SOCIAL 2011. Rapport de synthèse présenté. en Comité technique paritaire le 4 octobre 2012 CV-19.09.2012 CTP du 04.10.2012 BILAN SOCIAL 2011 Rapport de synthèse présenté en Comité technique paritaire le 4 octobre 2012 1 I-PRESENTATION DE L OBLIGATION REGLEMENTAIRE : LE BILAN SOCIAL : Le rapport

Plus en détail

Formation. Thème - Formation. Formation statutaire et professionnelle dans les ministères 7.1. Formation dans la fonction publique territoriale 7.

Formation. Thème - Formation. Formation statutaire et professionnelle dans les ministères 7.1. Formation dans la fonction publique territoriale 7. Formation Formation statutaire et professionnelle dans les ministères.1 Formation dans la fonction publique territoriale.2 Formation continue dans la fonction publique hospitalière.3 Faits et chiffres

Plus en détail

Congrès des maires. 12 juin 2014. Marie-Christine DEVAUX Direction Développement des Carrières CDG59

Congrès des maires. 12 juin 2014. Marie-Christine DEVAUX Direction Développement des Carrières CDG59 Congrès des maires 12 juin 2014 Marie-Christine DEVAUX Direction Développement des Carrières CDG59 1 1. Les textes de base Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

Université des maires Charente-Maritime Le Maire Employeur

Université des maires Charente-Maritime Le Maire Employeur Université des maires Charente-Maritime Le Maire Employeur titre CNP Assurances Cliquez pour modifier les styles du texte du Premier assureur en prévoyance, CNP Assurances conçoit et gère des contrats

Plus en détail

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS DOC. N 2 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS En vertu de la délibération n 11 du conseil municipal du 6 février 2014 1 SOMMAIRE Article 1 : objet 3_ Article 2 : bénéficiaires

Plus en détail

La mise à disposition

La mise à disposition Fiches statut Positions administratives - Activité La mise à disposition 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE

REFORME DE LA CATEGORIE B - FILIERE ADMINISTRATIVE CIRCULAIRE N 2012-28 Châlons-en-Champagne, le 17 août 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux REFORME

Plus en détail

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL

LE REGLEMENT DE LA SITUATION ADMINISTRATIVE EN FIN DE CONGE POUR LES FONCTIONNAIRES RELEVANT DE LA CNRACL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP

Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP Note relative au reclassement pour inaptitude physique à l attention des membres de la CAP REFERENCES : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

COMPTE EPARGNE TEMPS

COMPTE EPARGNE TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA VENDEE Maison des Communes 65, Rue Kepler B.P.239 85006 LA ROCHE-SUR-YON - CEDEX - : 02.51.44.50.60 : 02.51.37.00.66 : www.cdg85.fr : maison.des.communes@cdg85.fr

Plus en détail

CIG petite couronne. Maintien de salaire. Recommandé par le. CIG petite couronne. Réservé aux collectivités du. Participation financière employeur

CIG petite couronne. Maintien de salaire. Recommandé par le. CIG petite couronne. Réservé aux collectivités du. Participation financière employeur Mutuelle des agents territoriaux Convention de participation Prévoyance CIG petite couronne Participation financière employeur Recommandé par le CIG petite couronne Maintien de salaire Réservé aux collectivités

Plus en détail

Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013. 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9

Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013. 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Comité Technique Paritaire du 1 décembre 2014 BILAN SOCIAL 2013 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Tél : 05 46 27 47 00 http://www.cdg17.fr Bilan social 2013 Rapport sur l état des

Plus en détail

Pouvoir d achat Indemnité de garantie individuelle (G.I.P.A.)

Pouvoir d achat Indemnité de garantie individuelle (G.I.P.A.) REMUNERATION Note d information n 10-09 du 29 juin 2010 Pouvoir d achat Indemnité de garantie individuelle (G.I.P.A.) 2010 Références - Décret n 2008-539 du 6 juin 2008 modifié relatif à l'instauration

Plus en détail

C I R C U L A I R E 20.2012 - juillet 2012

C I R C U L A I R E 20.2012 - juillet 2012 C I R C U L A I R E 20.2012 - juillet 2012 COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Références : - loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale,

Plus en détail

Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011

Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011 Comité Technique Paritaire du 11 décembre 2012 BILAN SOCIAL 2011 85, Boulevard de la République 17076 La Rochelle Cedex 9 Tél : 05 46 27 47 00 http://www.cdg17.fr Bilan social 2011 Rapport sur l état des

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/10/MLO

Plus en détail

Agents des collectivités de VENDEE

Agents des collectivités de VENDEE Réunion d information Agents des collectivités de VENDEE Contrat prévoyance «maintien de salaire» Le groupe SMACL, leader sur la marché de l assurance des collectivités SMACL Santé: mutuelle Régie par

Plus en détail

ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES

ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES DECLARATIONS Marché d'assurances 2009 CDG-64 1 Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des

Plus en détail

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Pré-requis à la mise en place d un tableau de bord des ressources humaines Le recueil de données a été le point de départ du diagnostic quantitatif des

Plus en détail

Centre de Gestion FPT 49

Centre de Gestion FPT 49 Centre de Gestion FPT 49 9 rue du Clon 49000 ANGERS Téléphone : 02 41 24 18 80 Télécopie : 02 41 24 18 99 Références : L annualisation du temps de travail CREE EN : août 2014 Messagerie : documentation@cdg49.fr

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE PROTECTION SOCIALE Note d information N 2012-22 du 6 avril 2012 PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE REFERENCES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (Journal officiel

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 CONTROLE DE LEGALITE DES ACTES CONCERNANT LE PERSONNEL. articles L 2131-1 ; L 2131-2 ; L 2131-3 pour les communes ;

CIRCULAIRE CDG90 CONTROLE DE LEGALITE DES ACTES CONCERNANT LE PERSONNEL. articles L 2131-1 ; L 2131-2 ; L 2131-3 pour les communes ; CIRCULAIRE CDG90 17/15 CONTROLE DE LEGALITE DES ACTES CONCERNANT LE PERSONNEL Code Général des Collectivités Territoriales : articles L 2131-1 ; L 2131-2 ; L 2131-3 pour les communes ; articles L 2131-12

Plus en détail

LES COLLABORATEURS DE CABINET (Mode d emploi)

LES COLLABORATEURS DE CABINET (Mode d emploi) République française Polynésie française www.cgf.pf LES COLLABORATEURS DE CABINET (Mode d emploi) (Applicable à partir du 1 er Août 2012 à toutes les communes) SOMMAIRE I La définition du statut de collaborateur

Plus en détail

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE République française Polynésie française www.cgf.pf LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE (Mode d emploi de la FPC) SOMMAIRE I La mise en place du comité technique paritaire p. 2 A Une instance paritaire pour

Plus en détail

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010

Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Règlement pour la mise en œuvre du compte épargne temps à compter du 15 décembre 2010 Préambule : La mise en œuvre du compte épargne-temps correspond à l application de l article 1 er du décret 2004-878

Plus en détail

BILAN SOCIAL. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2013

BILAN SOCIAL. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2013 BILAN SOCIAL Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2013 Collectivités et établissements publics territoriaux relevant du Comité Technique placé auprès

Plus en détail

LES EMPLOIS ADMINISTRATIFS ET TECHNIQUES DE DIRECTION

LES EMPLOIS ADMINISTRATIFS ET TECHNIQUES DE DIRECTION Circulaire d'informations n 2008/05 du 18 février 2008 LES EMPLOIS ADMINISTRATIFS ET TECHNIQUES DE DIRECTION Références : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 NOTICE EXPLICATIVE SAISIE SUR INTERNET GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATIF BILAN SOCIAL. 1. Accès au Bilan Social...

BILAN SOCIAL 2013 NOTICE EXPLICATIVE SAISIE SUR INTERNET GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATIF BILAN SOCIAL. 1. Accès au Bilan Social... BILAN SOCIAL 2013 NOTICE EXPLICATIVE SAISIE SUR INTERNET GUIDE D'UTILISATION DE L'APPLICATIF BILAN SOCIAL 1. Accès au Bilan Social... 2 2. Menu général du Bilan Social... 2 2.1. Fenêtre COLLECTIVITE...

Plus en détail

LES BASES DU STATUT DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LES BASES DU STATUT DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE LES BASES DU STATUT DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Page 1 LA FONCTION PUBLIQUE La fonction publique de l ETAT Loi du 11 janvier 1984 La fonction publique hospitalière Loi du 09 janvier 1986 La fonction

Plus en détail

Réunion du conseil municipal du 18 décembre 2014 1

Réunion du conseil municipal du 18 décembre 2014 1 BILAN SOCIAL 2013 Le bilan social est une photographie du personnel communal (y compris le personnel du CCAS) à un moment donné, soit le 31 décembre 2013. Il apporte une vue d ensemble des caractéristiques

Plus en détail

NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012. LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012. LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012 LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Loi n 2012-347 du 12 mars 2012 Textes de référence : - Loi

Plus en détail

Fiche info Service juridique

Fiche info Service juridique Fiche info n 2/octobre 2012 Indemnités de maladie du régime spécial de sécurité sociale Références : Décret n 60-58 du 11 janvier 1960 relatif au régime de sécurité sociale des agents permanents des départements,

Plus en détail

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C Décrets n 2005-1344, n 2005-1345 et n 2005-1346 du 28 octobre 2005 I REGLES DE CLASSEMENT PRINCIPE : Jusqu' à présent, les fonctionnaires stagiaires

Plus en détail

Le congé de maladie ordinaire des agents non titulaires de droit public

Le congé de maladie ordinaire des agents non titulaires de droit public INDISPONIBILITE PHYSIQUE Note d information n 13-14 - du 17 mai 2013 Le congé de maladie ordinaire des agents non titulaires de droit public Références Décret n 88-145 du 15 février 1988. Code de la sécurité

Plus en détail

Montbéliard, le 16 mars 2012. Madame, Monsieur le Maire Madame, Monsieur le Président

Montbéliard, le 16 mars 2012. Madame, Monsieur le Maire Madame, Monsieur le Président Montbéliard, le 16 mars 2012 Madame, Monsieur le Maire Madame, Monsieur le Président Pôle carrière, retraite, action sociale Affaire suivie par : Laurent THOMAS Tel. : 03 81 99 36 36 Fax : 03 81 32 23

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR BILAN SOCIAL 2009 COLLECTIVITES / ETABLISSEMENTS AVEC CTP PROPRE

GUIDE UTILISATEUR BILAN SOCIAL 2009 COLLECTIVITES / ETABLISSEMENTS AVEC CTP PROPRE GUIDE UTILISATEUR BILAN SOCIAL 2009 COLLECTIVITES / ETABLISSEMENTS AVEC CTP PROPRE 1. Accéder au Menu Bilan social 2. Menu général du Bilan Social 3. Fenêtre COLLECTIVITE (uniquement utilisable pour la

Plus en détail

POSITIONS ADMINISTRATIVES ET RECRUTEMENT DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

POSITIONS ADMINISTRATIVES ET RECRUTEMENT DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Seynod, le 27 juin 2011 Références juridiques : NOTE d INFO n 2011-05 POSITIONS ADMINISTRATIVES ET RECRUTEMENT DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX Loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux

Plus en détail

NOTE D INFORMATION N 35

NOTE D INFORMATION N 35 Pôle RESSOURCES HUMAINES Tél. : 03 83 67 48 19 Service Carrière Email : carriere@cdg54.fr Fax : 03 83 97 88 44 NOTE D INFORMATION N 35 LE TEMPS PARTIEL REFERENCES : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS

LE COMPTE EPARGNE-TEMPS F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LE COMPTE EPARGNE-TEMPS L E S S E N T I E L Cette fiche présente le dispositif du compte épargne-temps (CET) tel qu il a été réformé par le décret n 2010-531 du 20 mai

Plus en détail

La mobilité dans la fonction publique. Réunion d information cdg69

La mobilité dans la fonction publique. Réunion d information cdg69 La mobilité dans la fonction publique Réunion d information cdg69 Préparer sa mobilité: se poser les bonnes questions Quel est mon projet professionnel? Changer d environnement professionnel Changer de

Plus en détail

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX

LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Circulaire d'informations n 2008/06 du 20 février 2008 LES CONGES ANNUELS DES AGENTS TERRITORIAUX Références : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

RÉGIME INDEMNITAIRE Indemnité Spécifique de Service (I.S.S)

RÉGIME INDEMNITAIRE Indemnité Spécifique de Service (I.S.S) Circulaire du 26 août 2004 Mise à jour juillet 2014 RÉGIME INDEMNITAIRE Indemnité Spécifique de Service (I.S.S) Réf : - Arrêté du 25 août 2003 fixant les modalités d application du décret 2003.799 - Décret

Plus en détail

ANNEXE 12 (bis) L indicateur «gestion ressources humaines»

ANNEXE 12 (bis) L indicateur «gestion ressources humaines» Le 16 juillet 2008, ANNEXE 12 (bis) L indicateur «gestion ressources humaines» Les annexes 10,11 et 12 n ont pas obligatoirement à générer une information directement dans les PAP si les ministères jugent

Plus en détail

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME

CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME SYNDICAT LA CGT DU PERSONNEL DÉPARTEMENTAL Clermont-Ferrand, le 16 décembre 2010 CAHIER REVENDICATIF DES PERSONNELS DU CONSEIL GENERAL DU PUY DE DÔME Validé par la Commission Exécutive du 7 décembre 2010

Plus en détail

Agent de maîtrise EXAMEN PROFESSIONNEL. par voie de promotion interne

Agent de maîtrise EXAMEN PROFESSIONNEL. par voie de promotion interne Brochure réservée aux agents du cadre d emplois des adjoints techniques territoriaux EXAMEN PROFESSIONNEL Agent de maîtrise par voie de promotion interne Juillet 2014 SOMMAIRE 2 I. L EMPLOI A. Le cadre

Plus en détail

BILAN SOCIAL DU CNES ANNEE 2013

BILAN SOCIAL DU CNES ANNEE 2013 BILAN SOCIAL DU CNES ANNEE 2013 Direction des Ressources Humaines, des Relations Sociales et de la Communication Interne SOMMAIRE 1 EMPLOI... 5 1.1 EFFECTIFS... 5 1.1.1 Effectifs au 31-12 (CDI & CDD)...

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Assurance des risques statutaires Contrat 2016-2019. 8 septembre 2015

Assurance des risques statutaires Contrat 2016-2019. 8 septembre 2015 Assurance des risques statutaires Contrat 2016-2019 8 septembre 2015 1 Le déroulé de la rencontre La couverture des risques statutaires L absentéisme en France La carte de visite du contrat groupe actuel

Plus en détail

Vacataires dans nos services

Vacataires dans nos services TRAVAIL AFFAIRES SOCIALES TRA AFFAIR 12, bd de Bonne Nouvelle 75010 PARIS tel : 01 44 79 31 65, 69 Fax : 01 44 79 31 72 site internet : www.sud-travail-affaires-sociales.org site intranet: www.intracom.travail.gouv.fr

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

LISTE DES DOSSIERS DOCUMENTAIRES RELATIFS A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CENTRE DE RESSOURCES DOCUMENTAIRES

LISTE DES DOSSIERS DOCUMENTAIRES RELATIFS A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CENTRE DE RESSOURCES DOCUMENTAIRES LISTE DES DOSSIERS DOCUMENTAIRES RELATIFS A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CENTRE DE RESSOURCES DOCUMENTAIRES A - GENERALITES 1. TEXTES OFFICIELS 2. COMMENTAIRES 3. LES EFFECTIFS DE LA FPT BILAN

Plus en détail

L INTERCOMMUNALITE ET LE TRANSFERT DES PERSONNELS

L INTERCOMMUNALITE ET LE TRANSFERT DES PERSONNELS Réf. : FICHE-INFO24/CDE Personne à contacter : Christine DEUDON et Thierry LAGRUE : 03.59.56.88.48/04 Date : le 7 mars 2013 L INTERCOMMUNALITE ET LE TRANSFERT DES PERSONNELS REFERENCES JURIDIQUES : Loi

Plus en détail

Fiche régionale Bilans sociaux 2005

Fiche régionale Bilans sociaux 2005 Fiche régionale Bilans sociaux 2005 Alsace > A EMPLOI Combien sont-ils : 36 035 agents 53,6% des titulaires et non titulaires sur emplois permanents sont des femmes. Répartition par statut (en %) : Titulaires

Plus en détail

Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92. L agent est titulaire de son grade pas de son poste.

Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92. L agent est titulaire de son grade pas de son poste. 1 Réponses aux agents SUD EDUCATION Réponses sur la Fonction Publique Territoriale Document élaboré par SUD Education 92 Chapitre 1 : Règles générales Les collectivités locales sont maîtresses de leur

Plus en détail

L ASSURANCE STATUTAIRE

L ASSURANCE STATUTAIRE VILLE DE TREGUNC MARCHE ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES L ASSURANCE STATUTAIRE 1 DEFINITIONS Pour l application des présentes garanties, on entend par : COLLECTIVITE SOUSCRIPTRICE :

Plus en détail

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX PRINCIPES GENERAUX La rémunération des fonctionnaires est définie par l article 20 de la loi du 13 juillet 1983 auquel se réfère l article 87 de la loi du

Plus en détail

LE BULLETIN DE PAIE DE L AGENT TITULAIRE

LE BULLETIN DE PAIE DE L AGENT TITULAIRE République française Polynésie française www.cgf.pf LE BULLETIN DE PAIE DE L AGENT TITULAIRE (Mode d emploi) (Applicable à compter du 1 er Août pour les fonctionnaires communaux) SOMMAIRE I Le traitement

Plus en détail

La PROMOTION INTERNE NT/SG Service Carrière Mars 2010 05 63 60 16 54 INT:/base doc/carrière/fonctionnaire/promotion interne LE PRINCIPE

La PROMOTION INTERNE NT/SG Service Carrière Mars 2010 05 63 60 16 54 INT:/base doc/carrière/fonctionnaire/promotion interne LE PRINCIPE NOTE D INFORMATION La PROMOTION INTERNE NT/SG Service Carrière Mars 2010 05 63 60 16 54 INT:/base doc/carrière/fonctionnaire/promotion interne Références - Article 39 de la loi n 84-53 du 26 janvier 1984

Plus en détail

La protection sociale complémentaire des agents

La protection sociale complémentaire des agents CIRCULAIRE N 2012-22 Châlons-en-Champagne, le 10 mai 2012 Le Président du Centre de Gestion à Mesdames et Messieurs les Maires Mesdames et Messieurs les Présidents d Etablissements Publics Communaux La

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011 Modalités d accès aux données collectivités. Manuel d utilisation

BILAN SOCIAL 2011 Modalités d accès aux données collectivités. Manuel d utilisation BILAN SOCIAL 2011 Modalités d accès aux données collectivités Manuel d utilisation AVANT-PROPOS Légalement, les collectivités et établissements publics territoriaux se doivent de présenter au comité technique

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DURANT LE C.F.P. VOS OBLIGATIONS VOTRE SITUATION MODALITES DE PRISE EN CHARGE

GUIDE PRATIQUE DURANT LE C.F.P. VOS OBLIGATIONS VOTRE SITUATION MODALITES DE PRISE EN CHARGE GUIDE PRATIQUE DURANT LE C.F.P. VOS OBLIGATIONS VOTRE SITUATION MODALITES DE PRISE EN CHARGE BRETAGNE 6 COURS RAPHAEL BINET CS 94332 35043 RENNES CEDEX www.anfh.fr/bretagne Contact : Laurence BOUET Tél

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion CNRACL Octobre 2014 Résumé La Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) est un régime de retraite complet

Plus en détail

RAPPORT SUR LE BILAN SOCIAL 2013 Collectivités de moins de 50 agents du Territoire de Belfort

RAPPORT SUR LE BILAN SOCIAL 2013 Collectivités de moins de 50 agents du Territoire de Belfort RAPPORT SUR LE BILAN SOCIAL 2013 Collectivités de moins de 50 agents du Territoire de Belfort 1 Avant-propos Le Bilan Social permet de faire un rapport sur l état des collectivités. C est un panel d indicateurs,

Plus en détail

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B)

Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Métiers de la fonction publique : Technicien territorial (Cat. B) Les techniciens territoriaux constituent un cadre d'emplois technique (cat. B) résultant de la fusion des cadres d emplois de technicien

Plus en détail

B i l a n s o c i a l 2 0 1 3 S a i s i r s e s d o n n é e s p a r A g i r h e II

B i l a n s o c i a l 2 0 1 3 S a i s i r s e s d o n n é e s p a r A g i r h e II B i l a n s o c i a l 2 0 1 3 S a i s i r s e s d o n n é e s p a r A g i r h e II Description générale Le Bilan social 2013 est accessible directement via internet. La procédure à suivre est simple et

Plus en détail

INDEMNISATION DES FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE

INDEMNISATION DES FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE INDEMNISATION DES FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE Extrait du guide prime 2008 de la gazette des Communes Décret n 2001-654 du 19 juillet 2001 (JO du 21 juillet 2001) ; décret n 90-437 du 28 mai 1990,

Plus en détail

COMPTE EPARGNE-TEMPS

COMPTE EPARGNE-TEMPS COMPTE EPARGNE-TEMPS n 2010-531 du 20 mai 2010, qui a modifié le décret n 2004-878 du 26 août 2004 ; on pourra également se référer à la circulaire du 31 mai 2010 présentant la réforme Par rapport à l

Plus en détail

FICHE EMPLOI : LE DETACHEMENT

FICHE EMPLOI : LE DETACHEMENT FICHE EMPLOI : LE DETACHEMENT 1. Définition Textes de référence : Article 14 al.1 et 2 de la loi n 83 634 du 13 juillet 1983 Section II de la loi n 84 53 du 26 janvier 1984 Titre 1 er du décret n 86 68

Plus en détail

BILAN SOCIAL DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE SYNTHÈSE DES DONNÉES 2007

BILAN SOCIAL DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE SYNTHÈSE DES DONNÉES 2007 L EMPLOI TERRITORIAL EN ILE-DE-FRANCE N 2/DÉCEMBRE 2009 BILAN SOCIAL DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE SYNTHÈSE DES DONNÉES 2007 Grande Couronne AVANT-PROPOS Les centres de gestion

Plus en détail

INDEMNITÉS FORFAITAIRES POUR TRAVAUX SUPPLÉMENTAIRES (IFTS) DES PROFESSEURS D'ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE CHARGÉS DE DIRECTION

INDEMNITÉS FORFAITAIRES POUR TRAVAUX SUPPLÉMENTAIRES (IFTS) DES PROFESSEURS D'ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE CHARGÉS DE DIRECTION INDEMNITÉS FORFAITAIRES POUR TRAVAUX SUPPLÉMENTAIRES (IFTS) DES PROFESSEURS D'ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE CHARGÉS DE DIRECTION Décret n 91-875 du 6 septembre 1991 modifié (JO du 7 septembre 1991); décret n

Plus en détail

AGENT DE MAITRISE. Par voie de promotion interne

AGENT DE MAITRISE. Par voie de promotion interne AGENT DE MAITRISE Par voie de promotion interne SERVICE CONCOURS ET EXAMENS 335, rue du Bois Guyot 77350 LE MEE SUR SEINE Standard Concours : 01.64.14.17.77 Fax : 01.64.14.17.14 Serveur vocal : 08.92.68.17.14

Plus en détail

OBSERVER POUR AGIR LES FAMILLES D INDICATEURS EN RESSOURCES HUMAINES, MODE D EMPLOI

OBSERVER POUR AGIR LES FAMILLES D INDICATEURS EN RESSOURCES HUMAINES, MODE D EMPLOI OBSERVER POUR AGIR LES FAMILLES D INDICATEURS EN RESSOURCES HUMAINES, MODE D EMPLOI Cet outil est issu de deux groupes de travail associant des collectivités de la petite couronne et le CIG. Intitulés

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES CONVENTION DE GESTION ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES ANNEXE PROJET ENTRE : Le Département des Deux-Sèvres, représenté par M. Eric GAUTIER, Président

Plus en détail

Fiche de présentation du CDG60

Fiche de présentation du CDG60 Fiche de présentation du CDG60 Établissement public départemental à caractère administratif, le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l Oise (Cdg60) est un établissement chargé du suivi

Plus en détail

Kisaitou pratique du SNUipp 63

Kisaitou pratique du SNUipp 63 Kisaitou pratique du SNUipp 63 Edition du 30 janvier 2015 Traitements et indemnités La rémunération des fonctionnaires Les fonctionnaires ont droit après service fait à une rémunération comprenant le traitement,

Plus en détail

Bilan social 2011. " Assurer sur tout le territoire essonnien des secours équitables et de qualité"

Bilan social 2011.  Assurer sur tout le territoire essonnien des secours équitables et de qualité Bilan social 2011 " Assurer sur tout le territoire essonnien des secours équitables et de qualité" Effectifs arrétés au 31/12/2011 Éditorial L humain au centre Pour les agents du Sdis, retrouvez l'exhaustivité

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 L INTEGRATION DIRECTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

CIRCULAIRE CDG90 L INTEGRATION DIRECTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CIRCULAIRE CDG90 09/14 L INTEGRATION DIRECTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires (articles 13 bis, 14) ; Loi

Plus en détail

BULLETIN DE PAIE. Généralités. Différentes mentions. Simplification du bulletin de paie. Exemples de bulletin de paie.

BULLETIN DE PAIE. Généralités. Différentes mentions. Simplification du bulletin de paie. Exemples de bulletin de paie. I MAJ.06-2015 SOMMAIRE A - PRINCIPES DE RÉMUNÉRATION BULLETIN DE PAIE Généralités Différentes mentions Simplification du bulletin de paie Exemples de bulletin de paie Cas particuliers A10 A10 A11 A12 A13

Plus en détail

Gestion des heures supplémentaires

Gestion des heures supplémentaires Gestion des heures supplémentaires Décret n 91-875 du 6 septembre 1991 pris pour l application de l article 88 alinéa 1 de la loi du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction

Plus en détail

LE PILOTAGE DE LA MASSE SALARIALE. Montgermont, le 14 novembre 2006

LE PILOTAGE DE LA MASSE SALARIALE. Montgermont, le 14 novembre 2006 LE PILOTAGE DE LA MASSE SALARIALE Montgermont, le 14 novembre 2006 INTRODUCTION Quelle nécessité de maîtriser la masse salariale? 1 ère partie A - Que recouvre la notion de masse salariale? La part contrainte

Plus en détail

Organisation du temps périscolaire. Précisions sur les intervenants potentiels. 1. Le recrutement statutaire direct (emploi permanent)...

Organisation du temps périscolaire. Précisions sur les intervenants potentiels. 1. Le recrutement statutaire direct (emploi permanent)... divers Note d information n 15-16 du 3 août 2015 Organisation du temps périscolaire Précisions sur les intervenants potentiels Sommaire : 1. Le recrutement statutaire direct (emploi permanent)... 1 2.

Plus en détail

Protection sociale complémentaire

Protection sociale complémentaire Protection sociale complémentaire Convention de participation «Prévoyance» Mise à jour au 24/09/2013 La problématique étant complexe et les élus souhaitant que l accès à une garantie «prévoyance» soit

Plus en détail

Questions-réponses sur les Rythmes scolaires

Questions-réponses sur les Rythmes scolaires Enfance Questions-réponses sur les Rythmes scolaires 1- Sur quel(s) grade(s) recruter des agents assurant l animation des TAP ; la mission de coordinateur TAP? Recrutement dans la filière Animation : catégorie

Plus en détail

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S

R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S R E G L E M E N T D U C O M P T E E P A R G N E T E M P S Modifié par : Loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique Décret du 20 mai 2010 modifiant

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II)

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II) NOTE D INFORMATION CV/ NT Réf. : II-13-1 et II-13-3-3 1 er septembre 2006 05 63 60 16 50 L:/CIRCULAIRES/loi financ. Sécurité sociale 06 Indemnités journalières LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT

Plus en détail

Salaire brut annuel en équivalent temps plein annualisé des personnels titulaires du secteur public en France métropolitaine

Salaire brut annuel en équivalent temps plein annualisé des personnels titulaires du secteur public en France métropolitaine Les rémunérations Salaire annuel en équivalent temps plein annualisé des personnels titulaires du secteur public en métropolitaine Les personnels enseignants : Dans le premier degré : 31 280 (dont 5,0

Plus en détail

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE

CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE CONSEQUENCES SUR LES PERSONNELS DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE A FISCALITE PROPRE L article L. 5211-41-3 du CGCT garantit que «l ensemble des personnels des EPCI

Plus en détail

ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES

ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES ASSURANCES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ALTANTIQUES DECLARATIONS Marché d'assurances 2012 CDG-64 1 Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des

Plus en détail