Senegal receives 6bn franc CFA mobile banking development fund

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Senegal receives 6bn franc CFA mobile banking development fund ---------------------- 5"

Transcription

1 Semaine 14 du 04 au 10 avril 2011 N 168 Table des matières mi-life, Mobile Microinsurance in Ghana Senegal receives 6bn franc CFA mobile banking development fund Small Business Might Be Big Business for Mobile Money Téléphonie mobile / Gestion de la fibre optique : Gabon Télécom partage avec les autres opérateurs Téléphonie mobile en Afrique : Les principaux opérateurs Téléphonie mobile Algérie : Près de 33 millions d abonnés France: Vivendi prend le contrôle total de SFR Orange lance International Airtime Hub, un service innovant de transfert de crédit de communication Orange Cameroun: L entreprise de téléphonie mobile lance «Orange S cool» France: Couper France Télécom en deux? L'Arcep est contre Centre panafricain du cinéma et de l audiovisuel de Dakar : L autre grand rêve du président sénégalais Mobile-Banking : La clé de l accroissement du taux de bancarisation au Burkina? Safaricom Announce Staff Restructuring YuCash Launch Cardless ATM Withdrawal Pay for Parking With Your Phone Starbucks Card Mobile Is a Hit: 3 Million People Pay Via Phone App In South Africa, cardless ATM withdrawals via mobile phone Infosys wants African market Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 1

2 Kenya: mobile market looks to new profit channels mmoney may be Next Big Thing in Africa Airtel Nigeria looking at data market Inwi takes 13.5% market share in first year Kenya s 3G services spur IT growth GSMA calls on Nigerian Govt to support mobile broadband East Africa addresses ICT challenges Explosion du marché des smartphones Vie et mort du Fonds de développement du service universel des télécommunications Le mégaprojet de la liaison par fibre optique transsaharienne Alger-Zinder- Abuja en examen à Niamey Glo ambitionne de devenir un acteur majeur dans les segments mobile et fibre en Afrique de l Ouest Ghana: MTN lance l assurance-vie par téléphone mobile pour les plus pauvres Comment le mobile peut révolutionner l'agriculture en Afrique Comium fragilisé par un duel entre actionnaires Le câble qui va augmenter d'un quart le débit d'internet en Afrique Tanzania bracing for Zantel 3G Télécoms : Afinis vise les 500 plus grandes entreprises d Afrique NIGERIA: Monitise simplifies Mobile Money Transfert d argent : systèmes innovants Côte d'ivoire : la solidarité se développe sur internet MTN s new submarine cable will catapult Africa into the digital age Mobile phone: How forecasts are driving investments into Nigeria Africa turns to cellphones for better health Africa turns to cellphones for better health Africa emerges as new key market for Samsung, LG Airtel Sets $25M for a Massive Network Infrastructure Growth in Salone Vivendi rachète les 44 % de SFR détenus par Vodafone Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 2

3 Telkom sells Multi-Links unit for $52m Zambia's CEC, Mauritius telco form Internet JV MTN extends its commercial partnership with CNN Rwanda's Telecommunications Regulator Revokes Rwandatel s Mobile License Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 3

4 mi-life, Mobile Microinsurance in Ghana By Camilo Tellez MTN Ghana, Hollard Insurance, Microensure, and MFS Africa have launched today an innovative mobile money insurance product called mi-life We have written previously how insurance designed to serve low-income clients is an effective tool in poverty alleviation, as it gives poor people access to adequate risk-management tools and reduces their vulnerability to falling back into poverty. Mobile money services provide significant benefits to the insurance industry, the MNO, and the customer, through: Lowering costs of collecting the premium and disbursing the claim. Providing a massive and efficient distribution platform. Improved communications with the customer (e.g. using SMS reminders, interactive menus etc.) Empowering customers to manage their insurance policies in a cost effective and accessible manner. As such, mi-life is now available through MTN s Mobile Money platform in Ghana and provides users with the opportunity to buy life insurance via their mobile phones. Users will also be able to initiate claims, queries and make premium payments using their handsets. Premium payments are deducted from the m-wallet monthly and customers receive an SMS notifying them the premium has been deducted and their insurance cover renewed. Once the premium is paid, the insurance cover lasts one month, until the next monthly premium is deducted. Jeremy Leach, Head of Microinsurance for the Hollard Insurance Group considers that in emerging markets, life insurance through mobile money is the next transformational step in the growth of mobile financial services. The launch of mi-life is a sign that global insurers are beginning to recognise the potential of the mobile channel as a mechanism to expand their markets, said Dare Okoudjou, Chief Executive, MFS Africa. For the insurance industry, this is a stepping stone in the quest for alternative delivery methods. Sophisticated products like mi-life, which ride on the rails of a mobile money platform are al- Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 4

5 so proof how mobile money can dramatically improve the lives of millions of financial consumers in lower income markets in a responsible and sustainable way. Senegal receives 6bn franc CFA mobile banking development fund Germany has allocated 6 billion franc CFA ( 9.15 million) to help in the development of a mobile banking project in Senegal. It was during a panel discussion organised by the Universite Gaston Berge (UGB), on February 24th that Berlin announced its investment to encourage the development of microfinance in rural areas. This mobile banking project should help to correct the lack of credit offers available for those living in Senegal's countryside. In an interview, Mouhamed Lamine Yade of the UGB explained to news source APS the big difference that existed between the service sector and the primary sector, as the latter only gets a tiny fraction of what the former receives in terms of credit opportunity. This is not the first time that Germany becomes a financial sector backer. In 2009, the country donated 37.4 billion franc CFA to Senegal, in order to support its microfinance projects. Jake Kendall Small Business Might Be Big Business for Mobile Money Mobile money is usually marketed as a way for workers in urban settings to send money home and support their family. But a product like mobile money, which provides a faster, safer, traceable, long distance way to pay people (that doesn't require change!) is much too fundamental to be used just for one purpose. Potential uses include supporting children away at school, paying domestic staff, contributing to group savings schemes, storing money for safe keeping while traveling, and plenty other - some "Lotharios" even use it to support their mistresses! Small business owners and entrepreneurs are also getting in on the action. On various trips over the past few months I spoke with M-PESA clients in Kenya and Tanzania, MTN Mobile Money clients in Uganda, and easypaisa clients in Pakistan. In all places, I ran into market traders, fish sellers, store owners, market middle men, etc. who use mobile money as a key part of their business. Many of them reported time and cost savings in making mobile payments, and considerable efficiency improvements in their logistics and customer service stemming from this medium. Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 5

6 The idea that MSMEs (micro, small, and medium enterprises) use mobile money should come as no surprise, since they have a lot to gain. They need to pay and be paid frequently, sometimes in (relatively) large amounts or over long distances, implying they could lower cost and save time with a cheaper and more convenient way to pay electronically. They also need to manage their working capital to get the most from it, which means turning it over as often as possible - increasing the speed of the cycle from cash to inventory to receivables and back to cash. Being able to receive payment from clients more quickly allows them to speed up the conversion of receivables to cash; similarly, being able to arrange delivery and pay over the phone increases efficiency on the other end by moving cash into inventory more quickly and with less time and cost to arrange. At the same time, because the business owner can more quickly order more supplies, they can reduce the inventory they hold and not wait to run out before ordering more (moving toward the "Just In Time" style of production practiced by many multinationals) which also speeds turnover. Despite the expectation that there might be substantial benefits and the anecdotal evidence that small scale commercial use of mobile money is wide spread, it's still a phenomenon that is not well documented or understood. Two pieces of research caught my eye recently that shed light on the usage of mobile money by MSMEs. The first is a study of MTN Mobile Money users in and around Kampala Uganda done by Ali Ndiwalana, Olga Morawczynski, and Oliver Popov in The researchers did not set out to investigate business users, but when they ask their survey respondents what (aside from airtime purchases) they were using mobile money for, they found nearly 33% of transactions were to purchase or sell goods or services, while the remaining two-thirds corresponded to money transfers. Larger formal businesses in Uganda don't accept MTN Mobile Money as a means of payment, so it's likely most of these purchases and sales transactions were conducted by entrepreneurial individuals or small businesses on one side or the other. This is a significant volume, given that Mobile Money has never been marketed in this way and speaks to the high level of need from this group. The second piece is a recent study conducted by Lennart Bångens & Björn Söderberg who interviewed 110 MSEs (just micro and small, not medium sized enterprises) in Tanzania about their usage of mobile money. The authors find that the rate of mobile money usage by business owners is much higher than national average and that many report significant benefits. The main benefit these entrepreneurs reported was increased efficiency from time saved and improved logistics. Most find mobile money much easier than banks: the locations are more accessible, customer service is better, transactions are faster, and it's much easier to sign up for an account. That said, agents often didn't have the float to meet larger transaction sizes and some reported having to visit two to three agents to get the cash or float they needed. The authors also believe that MSE's may help "diffuse" mobile money by prompting customers and suppliers to sign up - yet another reason they may be of high-value to MNOs as early adopters. The paper also recounts some case studies of MSMEs that parallel some of the anecdotes I heard on my various trips and illustrate the value of mobile money to small businesses but also the limitation. See the case of Rajabu, a flower seller who cut his time from order to delivery in half and reduced the time to be paid by customers, but sometimes needed to split payment over two days to stay under transactional limits imposed by the central bank, which used to al- Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 6

7 low only $330 per transaction instead of the current $650. In order to meet his obligations to suppliers in Kenya, he sometimes had to send money via bus. Reuben, in Tanzania, sells braided hair wholesale to salons and beauty shops and uses M-PESA to receive payment mostly from up-country customers who place orders by phone, saving a trip to Dar es Salaam. While mobile money has improved the situation over sending money by bus or by bank or paying in person, he's not always happy with quality of service and cash availability at M-PESA agents who are more used to smaller value transactions. The data and stories illustrate the potential mobile money has for increasing MSEs' efficiency and lowering costs. They also highlight the challenges MSEs face in getting the most from mobile money services due to the limits on transaction sizes, the lack of mechanisms to pay across borders, and the fact that agents don't always have enough liquidity to meet MSEs needs, among other constraints. Mobile operators would do well to pay attention to the needs of this important customer segment, and regulators should keep them in mind as well - possibly allowing for special classes of account with greater transaction limits and the ability to make more kinds of payments including cross-border and into other payment systems like banking a debit/credit card networks. Please become a NextBillion Facebook fan and follow us on Twitter. Téléphonie mobile / Gestion de la fibre optique : Gabon Télécom partage avec les autres opérateurs Écrit par Amadou Makhtar FALL Face à la problématique de l'interconnexion et à l'accès à la fibre optique SAT3, le président du Conseil de Régulation Télécommunication, Lin Mombo a, au cours d'une rencontre, dernièrement à Libreville, avec l'ensemble des opérateurs de la téléphonie mobile, rappelé que l'agence de Régulation des Télécommunications (ARTEL) veillerait à la qualité de l'interconnexion entre les différentes structures de téléphonie mobile au Gabon. A constaté Infos Gabon. Ainsi, dans la perspective de la Coupe d'afrique des Nations (CAN2012), l'opérateur de télécommunication, Gabon Télécom a perdu le monopole de la gestion de la fibre optique sur l'ensemble du territoire national, qu'il devra désormais partager avec les autres opérateurs de téléphonie mobile. Vu le volume impressionnant de données que le Gabon devra gérer durant ce grand rendez-vous du football africain qui se profile à l'horizon. Cette libéralisation a été exigée selon Lin Mombo, par l'artel, l'autorité de régulation du secteur au Gabon, car elle permettra une transmission optimale des images, avec une vitesse de réalisation assez grande. A travers ce geste, l'artel veut s'assurer de la qualité et de la performance des équipements de tous les opérateurs, et le président du conseil a insisté auprès de ces opérateurs pour que Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 7

8 soit absorbée toute la volumétrique du trafic national et international, notamment au niveau de d'internet. La fibre optique est un câble sous-marin SAT 3 qui permet de faire passer les communications (données Internet et voix...) à moindre coût par rapport au satellite. Il permet, surtout, d'obtenir une très nette fluidité dans les communications internationales, avec une vitesse plus rapide de la connexion Internet (ouverture des pages, téléchargement des fichiers...). Il a pour vocation, d'une part, de permettre aux opérateurs économiques de faire face à leurs besoins de communications et ; d'autre part, d'assurer aux utilisateurs un accès aux services Internet très haut débit et aux services de téléphonie 3G à très moindre coût. Rappelons que c'est en novembre 2010 que le Gabon a procédé au lancement de cette infrastructure, qui place ainsi le pays au rang de référence sous-régionale en matière de Technologies de l'information et de la Communication (TIC). Ce projet piloté par l'etat et financé par l'entreprise pétrolière TOTAL Gabon, par le truchement du Fonds de Provision pour Investissements diversifiés (PID), constitue un moteur essentiel pour le développement économique et social du Gabon. Notons que sous l'égide de l'autorité de régulation, le litige opposant deux opérateurs qui ont signé une convention de règlement de dette, rétablissant ainsi la fluidité du trafic, a été enterré. Source :infosgabon.com Téléphonie mobile en Afrique : Les principaux opérateurs Écrit par afriqueexpansion.com Après le monopole des entreprises publiques dans les télécommunications, la libéralisation du secteur a vu l'arrivée d'un certain nombre de groupes rompus à l'exploitation et la gestion des réseaux. Si les Européens ont été les premiers à se lancer dans l'aventure, quelques entreprises d'afrique et d'asie ont suivi et réussi à se tailler une place. Contrairement à la téléphonie fixe où les critères de proximité historique ont prévalu dans le démantèlement des services publics, le marché africain du mobile a vu l'entrée en lice d'autres joueurs. Ce sont particulièrement les sociétés suivantes qui sont en concurrence permanente sur le continent : MTN (AFRIQUE DU SUD) ORASCOM (ÉGYPTE), FRANCE TELECOM/ORANGE (FRANCE), BHARTI AIRTEL (INDE), MAROC TELECOM (MAROC), VODACOM (AFRIQUE DU SUD/ROYAUME UNI) et MILLICOM (LUXEMBOURG). Jusqu'à très récemment, ces principaux opérateurs contrôlaient à eux seuls près de 65% du marché, mais des bouleversements majeurs - fusions et acquisitions - sont venus bousculer les données. Une ruée qui se justifie par le fort potentiel de croissance des télécommunications sur le marché africain. Principaux responsables de cette échauffourée, les pays émergents, surtout l'inde, désormais présents dans les tous les coups commerciaux en Afrique. Bharti Airtel, premier opérateur en Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 8

9 téléphonie mobile de l'inde avec 125 millions d'abonnés en 2009 et 25 % de part du marché, a ainsi racheté les actifs africains du koweitien ZAIN après l'échec de sa fusion avec MTN Group et compte investir massivement pour s'assurer d'un développement conséquent de son nouveau réseau. La plus grande fusion concerne cependant le géant russe Vimpelcom qui s'est offert l'égyptien Orascom et Wind pour plus de 6,5 milliards $. Cette opération majeure implique le rachat de 51,7% d'orascom, présent dans de nombreux pays d'afrique, lui même actionnaire principal de l'opérateur italien Wind. Ne voulant pas être en marge, China Mobile - parmi les premiers opérateurs mondiaux - réfléchirait aussi à l'éventualité d'entrer dans la danse et pourrait peser lourd dans la balance si ses prétentions trouvaient un écho favorable sur le continent. On annonce déjà les entrepreneurs chinois dans quelques tractations en Afrique de l'ouest. L'argument financier oui, mais la technologie suivra-t-elle dans ce dernier cas? C'est la question qui mérite d'être posée compte tenu des multiples applications désormais indispensables aux usagers dans leurs opérations courantes. Il n'en demeure pas moins que le leader, quoique de plus en plus contesté, est le français Orange qui opère dans une quinzaine de pays et revendique près de 50 millions d'abonnés. S'il y a une forte présence des opérateurs étrangers dans cette nouvelle technologie, la montée des investissements en téléphonie mobile évolue par contre assez rapidement vers la consolidation du petit carré d'opérateurs locaux. Les économistes de l'ocde expliquent que ces opérateurs panafricains développent une très forte concurrence en termes de prix, qui bénéficie très largement aux consommateurs. Une concurrence qui prend la forme de modèles d'affaires qui mènent l'afrique à la frontière de l'innovation dans ce domaine. Il n'est donc pas impossible de voir les positions changer en termes de chiffres d'affaires et surtout plusieurs fusions s'opérer dans un marché porteur et en très forte croissance dans lequel des milliards de dollars sont en jeu. Source :afriqueexpansion.com Téléphonie mobile Algérie : Près de 33 millions d abonnés Écrit par el-annabi.com Le nombre d'abonnés à la téléphonie fixe a dépassé 3 millions, selon les données communiquées par l'autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT). Djezzy comptait 46% de parts de marché, en 2010, avec clients, en hausse par rapport à 2009, année où cet opérateur disposait de abonnés, précise Faïçal Medjahed, responsable de la communication à l'arpt. Le nombre de clients de Mobilis a subi un repli de abonnés en 2009 à en 2010, soit 28,8% de parts de marché. Nedjma comptait clients en 2010, en progres- Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 9

10 sion par rapport à 2009 (( ), soit 25,2% de parts de marché. Le taux d'utilisation de la téléphonie mobile s'est tassé en 2010, en passant de 90,30% durant cette période, à 91,68% en Près de 3 millions d'abonnés à la téléphonie fixe ont été enregistrés au 28 février Algérie Télécom, unique opérateur sur le marché, comptait à cette date abonnés au réseau filaire et au WLL (Wireless Local Loop), réseau sans fil utilisant les ondes hertziennes. Concernant le service Internet haut débit, le nombre d'abonnés à l'adsl a atteint à fin février 2011, soit un taux d'utilisation avoisinant 10%. Une dizaine de fournisseurs d'accès à Internet (providers) sont menacés de se voir retirer les autorisations d'exploitation pour défaut de paiement des redevances annuelles ou des frais de gestion des numéros, selon Zohra Derdouri, présidente de l'arpt. Pas moins de 34 autres fournisseurs avaient fait l'objet, récemment, d'un retrait définitif de leurs autorisations d'exploitation des services Internet, pour les mêmes raisons. «Ces fournisseurs n'activaient plus depuis plus de deux ans. Nous leur avons adressé des lettres de rappel par voie de presse et par huissier de justice leur enjoignant de procéder audit paiement, mais ils n'ont pas payé», a relaté Mme Derdouri. «Deux de ces fournisseurs ont pris attache avec l'arpt après le retrait de leurs autorisations et leurs recours sont en train d'être étudiés», ajoute la même responsable. Par ailleurs, la responsable de l'arpt a indiqué que la loi promulguée en août 2000 fixant les règles régissant la poste et les télécommunications constitue un «édifice solide qui a pu répondre à la majorité des contraintes d'ouverture et de régulation du marché.» Toutefois, cette responsable plaide en faveur de l'introduction de «dispositions complémentaires». «Cette loi, explique-telle, a prévu des sanctions extrêmes à l'image de la suspension ou le retrait d'une licence ou d'une autorisation, mais n'a pas prévu une situation intermédiaire permettant de remédier à des cas préjudiciables au bon fonctionnement du marché». Autre point évoqué par Mme Derdouri : les cahiers des charges encadrant l'activité des prestataires de service de la certification électronique sont sur le point d'être finalisés. La délivrance des autorisations de prestation de service de la certification électronique échoit à l'arpt. Cet organisme met le cap à présent sur la formation d'un personnel qualifié dans le domaine de la certification électronique et l'instauration d'un cadre organisationnel sur le plan de la sécurité des systèmes et des informations. Mme Derdouri a révélé que l'arpt est sur le point d'élaborer une réglementation encadrant la certification électronique qui sera présentée au gouvernement. Cet organisme prévoit également d'élaborer des mesures d'accompagnement pour intégrer la certification électronique dans le système économique ne dépendant pas seulement de l'arpt. La certification électronique permet notamment de lutter contre l'usurpation d'identité, l'interception des messages par des tiers ou encore la répudiation d'un acte de vente, de paiement ou d'échange. Amine L. Source : Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 10

11 France: Vivendi prend le contrôle total de SFR Écrit par lefigaro.fr Le groupe de Jean-Bernard Lévy débourse 7,95 milliards d'euros pour racheter les 44 % détenus par le britannique Vodafone. Le titre progresse légèrement en Bourse. Les négociations se sont accélérées depuis une semaine entre Jean-Bernard Lévy, le PDG de Vivendi, et son homologue Vittorio Colao, directeur général de Vodafone. Les deux parties sont finalement parvenues à un accord dimanche : pour 7,75 milliards d'euros plus le versement d'un dividende de 200 millions d'euros au titre du premier semestre, Vivendi met la main sur les 44 % du capital de SFR qu'il ne possédait pas encore. L'opération devrait être bouclée fin juin Cette somme valorise SFR à 17,6 milliards d'euros, soit 6,2 fois son excédent brut d'exploitation. Une valorisation conforme aux standards des transactions dans le secteur des télécoms. Ce lundi, le titre affiche une légère hausse de 0,58% à 20,63 euros. Grâce à cette opération, Vivendi contrôle enfin la totalité du deuxième opérateur télécoms français qui pèse 12,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires et compte 21 millions de clients mobiles et 5 millions de clients fixes. «C'est la première fois depuis la création de SFR en 1987 par la Générale des Eaux (ancêtre de Vivendi) que le deuxième opérateur français a un seul et unique actionnaire», souligne Jean-Bernard Lévy, le PDG de Vivendi. Toutefois, SFR et Vodafone conserveront des accords commerciaux privilégiés pendant trois ans. «Davantage présent en dehors de France» Ces accords portent sur l'itinérance des abonnés SFR en dehors de France et de ceux de Vodafone quand ils voyagent en France, ainsi que sur la gestion commune des grands clients internationaux. «Désormais SFR pourra davantage être présent en dehors de France et développer de nouveaux services pour ses clients», explique Jean-Bernard Lévy. Toutefois, SFR ne sera pas l'opérateur des participations de Vivendi à l'étranger comme Maroc Télécom ou GVT au Brésil. Pour ces opérations, «Vivendi conservera la gestion», souligne Jean-Bernard Lévy SFR occupe une place importante dans le groupe Vivendi. Durant les années de crise, en 2002 lorsque le groupe croulait sous 32 milliards d'euros de dettes, il a trouvé son salut en acquérant la majorité du capital de SFR auprès de British Telecom pour 4 milliards d'euros. Ainsi, Vivendi a pu accéder au cash-flow de sa filiale de téléphonie, ce qui lui a permis d'honorer le paiement de sa dette. Avec SFR, Maroc Telecom et GVT, Vivendi téléphonie devient clairement un groupe de télécoms. Ses activités médias : Canal +, Universal Music ou Activision Blizzard, sont désormais minoritaires. Le groupe entend toutefois utiliser les liquidités dégagées par SFR pour s'y renforcer. «Dernier avantage non négligeable pour les actionnaires de Vivendi, cette opération augmentera notre bénéfice annuel, ce qui nous permettra d'augmenter le dividende à l'horizon 2012», promet Jean-Bernard Lévy. Le dividende actuel est de 1,40 euro. Source: lefigaro.fr Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 11

12 Orange lance International Airtime Hub, un service innovant de transfert de crédit de communication Écrit par orange.com International Airtime Hub est une plateforme de transfert de crédit de communication qui permet aux opérateurs mobiles d'offrir deux nouveaux services à leurs clients : avec Airtime Transfer et Roaming Recharge, ils peuvent recharger leur compte mobile ou celui d'un proche dans de nombreux pays étrangers. cette nouvelle plateforme (hub) issue des activités opérateurs d'orange (wholesale) permet à tout client, opérateur mobile ou enseigne de distribution, d'être automatiquement connecté à l'ensemble des partenaires du hub à travers le monde. International Airtime Hub lui permet ainsi d'élargir de façon significative sa propre base clients. deux services adaptés aux besoins des utilisateurs, notamment dans les pays émergents - Roaming Recharge permet à l'utilisateur de créditer son propre compte mobile prépayé lors d'un déplacement à l'étranger, dans un contexte d'intensification de la mobilité internationale. - Airtime Transfer constitue un moyen simple et flexible d'offrir du crédit de communication à un proche résidant à l'étranger. Ce service répond à des besoins croissants en matière de transfert de crédit de communication, marché à fort potentiel qui se développe en parallèle du marché de transfert d'argent. La recharge peut s'effectuer sur internet mais aussi dans l'un des points de vente du réseau de distribution de l'opérateur, en fonction des habitudes de consommation locales. International Airtime Hub met en relation un opérateur mobile ou une enseigne de distribution qui vend un crédit de communication (sender) avec un opérateur mobile qui recharge le compte destinataire (receiver). une offre simple et sécurisée pour soutenir la croissance des opérateurs mobiles Chaque opérateur mobile connecté au hub peut réaliser des transactions multilatérales avec un grand nombre de pays, grâce à la forte implantation internationale du Groupe, notamment dans les pays émergents. Dans ces pays où la majorité des comptes mobiles sont prépayés, International Airtime Hub apporte une réponse aux attentes des opérateurs mobiles en termes d'innovation et d'opportunité de croissance. Grâce à son modèle de hub, Orange propose une offre couvrant l'ensemble des aspects liés au transfert, facturation, taux de change, service client et protection contre la fraude. L'opérateur qui se connecte à International Airtime Hub bénéficie ainsi d'une gestion et d'une tarification simplifiées pour l'ensemble de ses transactions. Pour Alexandre Pébereau, EVP Activités Opérateurs Internationaux : «International Airtime Hub constitue une formidable occasion de renforcer les échanges entre les populations des pays émergents et leurs proches installés à l'étranger. La conquête de ce type de marché à fort potentiel s'inscrit parfaitement dans notre stratégie de développement international, axe Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 12

13 stratégique du plan Conquêtes Notre capacité à développer des services innovants tels que International Airtime Hub représente un nouveau levier de croissance pour le Groupe mais aussi pour ses partenaires». Source :orange.com Orange Cameroun: L entreprise de téléphonie mobile lance «Orange S cool» Écrit par camerounlink.net La société répond aux attentes des jeunes du Cameroun à travers son tout récent produit «Orange S'cool», à l'intention des jeunes de ans. Elle a lancé ce produit innovant, ce vendredi 1er avril 2011, au siège de l'entreprise à Akwa, lors d'un point de presse du Directeur Général de Orange, Jean Bardet. On aurait pu croire qu'il s'agissait d'un poisson d'avril. Eh, bien, que non! Mais en fait d'une véritable offre aux jeunes utilisateurs de téléphone et des services de téléphonie à travers le triangle national. Selon le Dg de Orange Cameroun, les jeunes se plaignent souvent de n'être pas suffisamment «gâtés» par la compagnie de téléphonie mobile. Et ces derniers, a-t-il indiqué, sont une frange de la population assez importante qui se sert énormément du téléphone mobile et de ses diverses fonctions. «Le Cameroun est un pays d'environ 20 millions d'habitants. Sur les 20 millions, on a au moins 30% de jeunes. Et nous savons aussi que 80% de jeunes vivant dans des zones urbaines et semi-urbaines sont déjà équipés. Ils aspirent donc à l'évolution dans les offres et la société a décidé de répondre à leurs attentes», a dit Jean Bardet. C'était après avoir déclaré que ces derniers, pour communiquer, rencontrent de grosses difficultés. «Pourtant, ils veulent bien, en étudiant, rester en contact avec des copains. Ces jeunes femmes et hommes ne souhaitent qu'avoir accès aux nouveaux modes de communication, tells que les bips, les Sms, les appels chrono de courte durée, etc. Et nous avons donc remarqué que les prix d'appels actuels n'étaient plus appropriés», a ajouté le Dg de Orange Cameroun, invitant les jeunes de à se défouler sur cette nouvelle opportunité que leur donne Orange à communiquer abondamment. Orange S'cool C'est quoi Orange S'cool? C'est à cette question que le Product Manager de Orange Cameroun, Cedric Komze s'est attelé à apporter une réponse. Pour lui, il s'agit simplement d'un nouveau produit que lance Orange en faveur des jeunes scolaires et non scolaires de la tranche d'âge ans et qui leur permet de communiquer désormais de manière très abondante et de faire des économies sur le budget. Les attentes des jeunes, a-t-il rappelé, c'est par exemple le social networking, les téléchargements, la liberté de rester permanemment en contact avec leurs amis, les Sms à des prix bas, des appels illimités à des prix abordables, sur- Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 13

14 fer sur Internet, les services multimédia (MMS, vidéo, push ), l'entertainment et l'infotainment. S'adressant à la presse, le Product Manager de Orange a rappelé que la société avait déjà lancé un projet similaire en 2005 aux fins de répondre aux besoins des jeunes. C'était en 2005 avec le projet «Yo'r» qui permettaient aux jeunes de bénéficier des prix spéciaux sur les appels et les Sms les mercredis, les week-ends et les jours fériés. «En 2011, Orange Cameroun a une nouvelle vision du marché. C'est pourquoi elle lance Orange S'cool», a précisé Cédric Komze. Des tarifs cool D'après le Directeur Marketing de Orange Cameroun, Mamadou Mbengue, Orange S'cool «c'est des tarifs cool pour enjoy avec ses potes». Les jeunes de Orange S'cool peuvent désormais communiquer à des prix assez bas. 1,5F/Seconde pour les appels d'entre 5h et 14h. Ensuite, pour la tranche horaire 14h-17h, les jeunes débourseront 1,5F/Seconde et pourront communiquer gratuitement après la première minute. Mais entre 17h et 22h, les jeunes de Orange S'cool reviendront au tarif de 1,5F la seconde. Et enfin, pour ce qui est des appels vers les numéros Orange S'cool, ils ne débourseront que 1F la seconde entre 22h et 5h du matin. Quant aux appels vers les autres numéros Orange, Mamadou Mbengue indique que les tarifs applicables sont respectivement 2,5F/Seconde (5h-22H) et 1F la seconde entre 22h et 5h du matin. Et pour ce qui des appels internationaux, l'on apprend que les ans pourront communiquer 24h/24 au prix de 2,5F la seconde. S'exprimant ce vendredi 1er avril 2011, le Directeur Marketing de Orange Cameroun a par ailleurs ajouté que les jeunes bénéficient désormais de 18 SMS chaque jour et ne paieront que 50F/Sms après les 2 premiers Sms vers Orange. Les Sms vers d'autres réseaux coûtent 50frs. L'autre paire de manche en matière de communication chez les jeunes c'est de pouvoir surfer sur Internet. Et à ce niveau, Orange S'cool fait la fête sur la toile, en offrant 1heure de navigation sur Internet au prix de 300 frs Cfa, à raison de 5frs Cfa la minute. Quant à savoir comment il faut accéder à ce service, Mamadou Mbengue précise qu'il suffit de se rendre à l'agence Orange la plus proche et débourser la somme de 500 frs Cfa. Puis, après inscription, composer le #141#. Et le tour est joué! Enjoy avec Orange S'cool Alors qu'il s'adressait aux medias vendredi dernier, le Product Manager de Orange, Cédric Komze, a déclaré qu'orange S' cool peut se résumer en des mots propres à l'environnement des jeunes camerounais. Il s'agit par exemple de Nyanga, fashion, sympa, nice, magic, cool, enjoy, mooving, cute, etc. Et pour montrer que Orange S'cool est tout ce qui est fashion, nyanga, cool ou sympa, le management de l'entreprise n'a pas manqué de permettre aux jeunes étudiants de Douala de découvrir ce nouveau produit, dans un décor féérique, le George V night club. C'était dans la soirée du vendredi 1er avril Et ils étaient plusieurs dizaines à s'amuser follement grâce aux spectacles d'artistes tels que Mathématik, Dj Bobby et quelques spécialistes de la Breakdance. Ceci grâce à Orange Cameroun qui a permis aux uns et autres de découvrir Orange S'cool et de comprendre comment ça marche. Le Product Manager et le Directeur Marketing de l'entreprise s'en étaient d'ailleurs chargés lors de la célébration dudit produit. Plusieurs jeunes sont d'ailleurs repartis avec des lots. Et le reste, très contents d'avoir joint de l'entertainment à de l'infotainment. La soirée s'est achevée à 22h, question de permettre aux étudiants de rentrer à temps chez eux. Source :camerounlink.net Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 14

15 France: Couper France Télécom en deux? L'Arcep est contre Écrit par latribune.fr Le régulateur des télécoms répond fermement à l'autorité de la concurrence. Il n'estime pas nécessaire d'envisager une séparation fonctionnelle de l'opérateur historique. L'Autorité de la concurrence avait " invité" début mars le régulateur des télécoms, l'arcep, à entamer des travaux en vue d'une éventuelle mise en place de la "séparation fonctionnelle" de l'opérateur historique, entre les activités qui resteront "durablement en monopole"», comme les infrastructures de réseaux, et celles, commerciales, relevant du champ concurrentiel. Le président de l'arcep lui a fermement répondu ce vendredi matin. C'est non! Mesure lourde et complexe "Il n'y a pas de raisons, malgré l'invitation sympathique de l'autorité de la concurrence, que l'arcep envisage des travaux sur ce sujet, tant que nous estimons que les outils actuels sont efficaces" a rétorqué Jean-Ludovic Silicani, lors d'une conférence de presse au siège de l'arcep ce vendredi matin. Le régulateur n'est pas favorable à cette mesure lourde et complexe, en raison du niveau satisfaisant de concurrence dans le haut débit. La séparation fonctionnelle est un nouvel outil conféré à l'arcep par le nouvaeu cadre réglementaire européen, le Paquet Télécom, que le gouvernement est sur le point de transposer en droit français par ordonnance. Les opérateurs alternatifs, en particulier SFR et sa maisonmère Vivendi, militent pour cette séparation de France Télécom, qui profiterait de la manne tirée du réseau traditionnel de téléphonie fixe en cuivre pour investir dans la fibre par exemple. Source :latribune.fr Centre panafricain du cinéma et de l audiovisuel de Dakar : L autre grand rêve du président sénégalais Au titre des activités qui ont marqué l agenda du 28 février en ce 22è FESPACO, l on note la journée du Sénégal. Elle a été essentiellement marquée par la présentation du rêve panafricain du président sénégalais : le Centre Panafricain du Cinéma et de l Audiovisuel de Dakar. Un ambitieux projet qui s inscrit dans la continuité de la Renaissance africaine. Produire des images africaines par des Africains, pour les Africains et les publics du monde entier. Objectif principal. Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 15

16 Voilà déjà plusieur*s jours que la capitale burkinabè célèbre la 22è messe du cinéma africain. Depuis 42 ans aujourd hui. Quelle occasion plus idéale que celle du FESPACO (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou) pour présenter un autre rêve de l affirmation africaine dans le domaine du cinéma? La délégation sénégalaise a partagé le lundi 28 février à Azalaï hôtel indépendance, son rêve de réalisation d un centre panafricain du cinéma et de l audiovisuel. Le représentant du ministre burkinabè de la culture, du tourisme et de la francophonie a remercié les organisateurs pour le choix du Burkina pour présenter cet ambitieux projet. Pour la partie sénégalaise, ce choix est une marque de solidarité avec le FESPACO qui est reconnue comme la plateforme, l événement majeur incontournable des professionnels et des politiques pour la promotion du cinéma africain. Ce projet sonne comme un cadeau inestimable fait aux professionnels du cinéma et aux jeunes, un projet qui dotera l Afrique de l Ouest d une infrastructure idéale pour la formation et la production audiovisuelle. Le centre panafricain du cinéma et de l audiovisuel de Dakar est une plateforme technique et artistique de 9 hectares pouvant accueillir tous les types de tournage cinéma et audiovisuel avec les nouvelles technologies dont le cinéma numérique, au profit des professionnels du Sénégal, de l Afrique et du monde entier. Les initiateurs du projet rassurent que l ensemble des bâtiments du complexe cinématographique et audiovisuel seront construits dans le respect des normes environnementales. Ils comprendront une salle de projection numérique de 800 places modulable et polyvalente dite salle "Renaissance africaine" ; 4 auditoriums pour le mixage et le doublage en langues africaines et étrangères ; un laboratoire vidéo numérique et photo ; un espace de stockage et d archivage ; des salles de montage d images et de son ; des ateliers caméra, son, lumière et machinerie ; des salles de costumes, de construction, de peinture de décors ; un centre de formation dans les métiers de l image, du son et autres ; des bureaux ; des plateaux de tournage avec des loges et un espace cafétéria et restaurant. Rien n a été négligé. Ainsi, tout en renforçant le cadre économique du secteur, le centre panafricain du cinéma et de l audiovisuel de Dakar permettra indubitablement de réduire les coûts de production des films africains en général et sénégalais en particulier. Ce complexe constituera également pour les opérateurs africains du secteur, un important outil de travail pour relever les défis culturels et économiques. Pour le Président sénégalais Abdoulaye Wade, connu pour son attachement à la réalisation de projets d affirmation africaine, «la réalisation du Destin pour l Afrique, passera aussi par la production d images africaines conçues par des Africains, pour les Africains et les publics du monde entier. Une partie du financement du projet est déjà bouclée et il sera privilégié le partenariat publicprivé avec la présence effective de professionnels du cinéma. «Par ce centre nous allons affirmer davantage l existence du cinéma africain», rêvent déjà les professionnels du monde du 7è art présents au cocktail de présentation du projet. Vivement, que ce rêve devienne réalité pour la promotion du cinéma africain. Koundjoro Gabriel Kambou Lefaso. Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 16

17 Mobile-Banking : La clé de l accroissement du taux de bancarisation au Burkina? La BIDS-Net en collaboration avec la chambre de commerce, d industrie du Burkina et la société INOVA SA ont organisé un petit déjeuner thématique sur «mobiles et services financiers : enjeux et opportunités pour le développement du Burkina Faso» le 17 mars 2011 à l hôtel Palace à Ouagadougou. Objectif : explorer des pistes d amélioration du taux de bancarisation de la population et permettre au plus grand nombre d accéder aux services financiers. Cette rencontre parrainée par le ministre de l économie et des finances, Lucien Marie Noël Bembamba a connu la présence des décideurs politiques et des directeurs généraux des secteurs publics et privés. Avec ses 12 banques et une population de plus de 14 millions, seulement environ burkinabè disposent d un compte bancaire, soit 6,2% du potentiel. La faute à l analphabétisme, la distance entre les infrastructures financières et les principaux intéressés... Mais avec la révolution de la téléphonie mobile, la localisation et le temps est de moins en moins un obstacle. Cet outil semble être la solution, adaptée même pour les populations les plus reculées qui peuvent désormais profiter des services financiers. Pendant deux heures et demie, les participants ont échangé sur l essentiel des questions liées à l utilisation du mobile pour améliorer le taux de bancarisation et plus généralement de l inclusion financière au Burkina Faso. Ce qu il convient d appeler le m-banking est donc en marche. Il ne faut aucunement rater le train. Le gouvernement burkinabè semble l avoir bien compris avec son vaste programme de reformes visant à créer un environnement favorable au «e-business». Ce qui dénote de la volonté politique de faire du secteur des TIC un levier de croissance et de compétitivité de l économie nationale. Ce dont se réjouit Lassiné Diawara, vice-président de la chambre de commerce du Burkina qui a exprimé la reconnaissance «des milieux d affaires pout tout l intérêt que le gouvernement porte au développement du «m-business» au Burkina Faso». L environnement économique est marqué par la mondialisation et la dématérialisation croissante des transactions financières. Le secteur privé doit à son tour faire des mutations nécessaires pour maintenir ses marchés et pour conquérir de nouveaux. Le fait que cet atelier soit l initiative du secteur privé montre, si besoin en est, qu il l a bien compris et n entend pas être à la queue du peloton. Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 17

18 La démarche du «m- business» ou «mobilebusiness» allie les avantages du commerce électronique ou «e-business» à ceux des moyens de communication mobile, favorisant ainsi l accès des services financiers aux populations les plus démunies et les plus reculées. Cette mutation est incontournable au regard du nombre d utilisateurs du téléphone mobile qui est passé de en 2000 à plus de d abonnés en fin Le mobile a été bien adopté par les populations. Il pourrait donc la clé de l accroissement du taux de bancarisation. En s appuyant uniquement sur le développement des infrastructures physiques des banques, cet objectif est difficile à atteindre. «Une utilisation stratégique du mobile offre une opportunité importante à saisir. Qu il s agisse des services de paiements, d épargne, de micro-assurance, de crédits ou de transfert, le mobile se révèle être un puissant outil permettant de répondre aux besoins des populations les plus démunies tout en éliminant les contraintes de temps et de localisation de ces populations», souligne le ministre de l économie et des finances, Lucien Marie Noël Bembamba. Deux heures, c était très peu pour approfondir un sujet aussi important et aussi vaste. Mais, le fait d exposer la problématique est en soi une piste de solution. «Compte tenu de l importance de ces questions de bancarisation et l inclusion financière, le gouvernement sera attentif aux résultats des analyses et suggestions pour tirer le maximum de profits des potentiels économiques», a assuré Marie Lucien Noël Bembamba. Gaston Zongo de la BIDS-Net, Roland Kyedrebéogo des services informatiques de la Chambre de Commerce et d Industrie du Burkina, ainsi que Mahamoudou Ouédraogo, directeur général de INOVA ont présenté des communications sur le thème : «mobiles et services financiers : enjeux et opportunités pour le développement du Burkina Faso», chacun s appuyant sur les activités de sa structure. Moussa Diallo Faso-tic.net Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 18

19 Safaricom Announce Staff Restructuring Nairobi, 23 March Safaricom Ltd is on a bold journey to further accelerate its growth and purposefully cement its presence in the hearts and minds of customers. On 10 March 2011, CEO Bob Collymore presented a new organizational structure which created the customer focused Strategic Business Units (SBUs) and streamlined the supporting Corporate Centre. It is fundamentally aligned to Safaricom s strategic direction. The leaner structure presents three revenue centres: Financial Services, Enterprise and Consumer business and six function positions. After a week of talent assessments of the leaders and in consultation with the Board, Mr Collymore has today announced his new leadership team: Peter Arina - General Manager, Consumer Business Betty Mwangi-Thuo - General Manager, Financial Services Chris Tiffin CFO Joe Ogutu- Director, Resources Ivor Wekesa Director, Risk Management Nzioka Waita Director, Legal, Regulatory and External Affairs In addition to the above appointments, Pauline Warui will continue to Head Customer Service, Clare Ruto will head the Legal and Regulatory Affairs and Wangari Murugu will continue to Head Marketing. Francis Murabula will also continue with the company as Head of Procurement and Logistics, while Les Baillie will continue managing Investor Relations reporting to the CFO. The following positions remain vacant although the process to fill them has already been initiated. General Manager/Enterprise Business Technical & IT Director Director - Marketing & Customer Service Executive Business Analyst I am excited about these appointments. We have the right people with the right experiences, in the right roles who will do the right work as they champion the agenda. Mr Collymore also announced that he had accepted the decisions of John Barorot and Robert Mugo to transition out of Safaricom Ltd as they seek new opportunities. John joined Safaricom Ltd at its outset over 10 years ago and has played a pivotal role in the critical technical function. Alongside colleagues, he grew the biggest technical network in the region. Robert s stint at Safaricom has been shorter but just as impactful in the IT front. Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 19

20 Mr Collymore is wasting no time as he seeks to complete his organizational change process. As he stated: The process upon which we have embarked is absolutely necessary for our journey towards a Safaricom 2.0. We have to be obsessed about understanding and meeting the needs of our customers and delivering exceptional network quality. I firmly believe that we will exceed our promises to customers and motivate our employees through a reinvigorated organization Safaricom Ltd is on a bold journey to further accelerate its growth and purposefully cement its presence in the hearts and minds of customers. On 10 March 2011, CEO Bob Collymore presented a new organizational structure which created the customer focused Strategic Business Units (SBUs) and streamlined the supporting Corporate Centre. It is fundamentally aligned to Safaricom s strategic direction. The leaner structure presents three revenue centres: Financial Services, Enterprise and Consumer business and six function positions. After a week of talent assessments of the leaders and in consultation with the Board, Mr Collymore has today announced his new leadership team: Peter Arina - General Manager, Consumer Business Betty Mwangi-Thuo - General Manager, Financial Services Chris Tiffin CFO Joe Ogutu- Director, Resources Ivor Wekesa Director, Risk Management Nzioka Waita Director, Legal, Regulatory and External Affairs In addition to the above appointments, Pauline Warui will continue to Head Customer Service, Clare Ruto will head the Legal and Regulatory Affairs and Wangari Murugu will continue to Head Marketing. Francis Murabula will also continue with the company as Head of Procurement and Logistics, while Les Baillie will continue managing Investor Relations reporting to the CFO. The following positions remain vacant although the process to fill them has already been initiated. General Manager/Enterprise Business Technical & IT Director Director - Marketing & Customer Service Executive Business Analyst I am excited about these appointments. We have the right people with the right experiences, in the right roles who will do the right work as they champion the agenda. Performances Veille 2011 Performances MC - - Tous droits réservés 20

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

English version ***La version française suit***

English version ***La version française suit*** 1 of 5 4/26/2013 4:26 PM Subject: CRA/ARC- Reminder - Tuesday, April 30, 2013 is the deadline to file your 2012 income tax and benefit return and pay any / Rappel - Vous avez jusqu'au 30 avril 2013 pour

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

I n t e r v i e w w i t h t h e I C T e x p e r t Y o u n e s G r a r : " i n A l g e r i a, 3 G c a n c o m p e t e w i t h A D S L "

I n t e r v i e w w i t h t h e I C T e x p e r t Y o u n e s G r a r :  i n A l g e r i a, 3 G c a n c o m p e t e w i t h A D S L I n t e r v i e w w i t h t h e I C T e x p e r t Y o u n e s G r a r : " i n A l g e r i a, 3 G c a n c o m p e t e w i t h A D S L " I n t e r v i e w Y o u n e s G r a r : «e n A l g é r i e, l a 3

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Gestion des revenus. Référé par les services de la Protection de l enfance

Gestion des revenus. Référé par les services de la Protection de l enfance Gestion des revenus Référé par les services de la Protection de l enfance Qu est-ce que la gestion des revenus (Income Management)? La Gestion des revenus (Income Management) est un moyen pour vous aider

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

Tâches et Buts. Date D échéance. Tâche Buts Remarques. www.financiallywiseonheels.com

Tâches et Buts. Date D échéance. Tâche Buts Remarques. www.financiallywiseonheels.com Tâches et Buts Date D échéance Tâche Buts Remarques Objectifs Annuels Trafic Web Inscriptions Email Produits à vendre Services à vendre Suiveurs Pinterest Suiveurs Facebook Suiveurs Twitter Suiveurs YouTube

Plus en détail

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE Nom de l entreprise Votre nom Date VALEUR PRINCIPALES/CROYANCES (Devrait/Devrait pas) RAISON (Pourquoi) OBJECTIFS (- AN) (Où) BUT ( AN) (Quoi)

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Informations principales / Main information

Informations principales / Main information Fiche d Inscription Entry Form À renvoyer avant le 15 Octobre 2015 Deadline October 15th 2015 Dans quelle catégorie participez-vous? In what category do you participate? Institutionnel / Corporate Marketing

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

National Health Survey. Le Luxembourg dans le contexte international

National Health Survey. Le Luxembourg dans le contexte international National Health Survey Le Luxembourg dans le contexte international Ministère de la Santé conférence de presse du 25 février 9 Présentation de l étude 2 Fiche technique Un échantillon de 484 personnes

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

Reconnaitre la complexité de l environnement multicanal

Reconnaitre la complexité de l environnement multicanal La gestion du risque dans un environement client multicanal Rachel Hunt Head, EMEA IDC Financial Insights #IDC-FI Reconnaitre la complexité de l environnement multicanal 2 1 Les nouvelles stratégies de

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6 Atelier WaterDiss2.0: Valoriser les résultats de la recherche sur l'eau comme catalyseur de l'innovation. Paris, Pollutec, 1 er Décembre 2011 De 14h à 17h Salle 617 Objectif : L'objectif du projet WaterDiss2.0

Plus en détail

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General One of the pillars of my mandate as governor general of Canada is supporting families and children. This is just one of the reasons why my wife, Sharon, and I are delighted to extend greetings to everyone

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Name: Form: Subject Teacher: Date Given: Date to Hand in: Level: Effort: House Points: Comment: Target: Parent / Guardian Comment: Complete

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

Raising the efficiency gains of industry by ICT means

Raising the efficiency gains of industry by ICT means Raising the efficiency gains of industry by ICT means 1/44 E-Government Consortium Thales IS ATG 2/44 ICT gains are similar for governments Industry Gains Government Gains Revenue Growth Expand government

Plus en détail

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS OPPA investigated in March 2013 its members, in order to design a clear picture of the traffic on all devices, browsers and apps. One year later

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

Lions Club de Beaune 2013-2014. Des outils de communication pour les

Lions Club de Beaune 2013-2014. Des outils de communication pour les Des outils de communication pour les jeunes Autistes Une année orientée Jeunesse Rencontre de l association des Papillons Blancs de Beaune qui nous a présenté le projet développé en interne et consistant

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere La Poste choisit l'erp Open Source Compiere Redwood Shores, Calif. Compiere, Inc, leader mondial dans les progiciels de gestion Open Source annonce que La Poste, l'opérateur postal français, a choisi l'erp

Plus en détail

The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance. Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information

The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance. Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information Joseph GARACOITS - Isabelle RICHARD France Intervention

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

LONDON NOTICE No. 3565

LONDON NOTICE No. 3565 EURONEXT DERIVATIVES MARKETS LONDON NOTICE No. 3565 ISSUE DATE: 15 February 2012 EFFECTIVE DATE: 12 March 2012 FTSE 100 INDEX FUTURES CONTRACT THREE MONTH EURO (EURIBOR) INTEREST RATE FUTURES CONTRACT

Plus en détail

MONACO ECONOMIE. Clean Equity. 12 000 ex. Trimestrielle

MONACO ECONOMIE. Clean Equity. 12 000 ex. Trimestrielle MONACO ECONOMIE Clean Equity 12 000 ex Trimestrielle De mars à juin 2011 MONACO ECONOMIE Clean Equity 12 000 ex Trimestrielle De mars à juin 2011 Monaco: Despite a tough 18 months the passion is there

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form Catégories - Category Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication Interne / Internal Communication film Film

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit.

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit. Le français suit. The Ombudsman for Banking Services and Investments (OBSI) today released its complaint statistics for the fourth quarter of its 2010 fiscal year (August 1, 2010 to October 31, 2010).

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0 Date: 9/11/2015 contact@crmconsult.fr Page 1 / 10 Table des matières 1 SUGARPSHOP : SCHEMA... 3 2 PRESENTATION... 4 3 SHOPFORCE WITH SCREENSHOTS... 5 3.1 CLIENTS... 5 3.2 ORDERS... 6 4 INSTALLATION...

Plus en détail

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014)

C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28. (Assented to June 12, 2014) (Date de sanction : 12 juin 2014) C H A P T E R 28 C H A P I T R E 28 THE CONSUMER PROTECTION AMENDMENT ACT (CONTRACTS FOR DISTANCE COMMUNICATION SERVICES) LOI MODIFIANT LA LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (CONTRATS DE SERVICES DE

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

Huguette RANC Directeur, SOA et WebSphere IBM France. Cyril DHENIN Journaliste, Animateur TV4IT

Huguette RANC Directeur, SOA et WebSphere IBM France. Cyril DHENIN Journaliste, Animateur TV4IT Huguette RANC Directeur, SOA et WebSphere IBM France Cyril DHENIN Journaliste, Animateur TV4IT Un évènement décentralisé : NICE (La Gaude) BORDEAUX PARIS Session Multiplex NANTES LYON LILLE Agenda 15:30

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE DE L'IBPT CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE D'UN MODELE COLLECTING POUR LES SERVICES A VALEUR AJOUTEE ET INTERNET

CONSULTATION PUBLIQUE DE L'IBPT CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE D'UN MODELE COLLECTING POUR LES SERVICES A VALEUR AJOUTEE ET INTERNET CONSULTATION PUBLIQUE DE L'IBPT CONCERNANT LA MISE EN ŒUVRE D'UN MODELE COLLECTING POUR LES SERVICES A VALEUR AJOUTEE ET INTERNET INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS 14 MARS 2001

Plus en détail

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Miroir de presse International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Contenu 1. L Agefi, 9'510 ex., 02.03.2015 2. Market, online, 12.3.2015 3. Studyrama, online, 13.3.2015 4. Venture Magazine, online, 15.3.2015

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

A propos de ce livre Ceci est une copie numérique d un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d une bibliothèque avant d être numérisé avec précaution par Google dans le cadre d un

Plus en détail

Groupe Groupe Humanis Humanis complaint, internal réclamation, appeal mediation. recours interne médiation. Les étapes Steps : complaint réclamation

Groupe Groupe Humanis Humanis complaint, internal réclamation, appeal mediation. recours interne médiation. Les étapes Steps : complaint réclamation , société d assurance du Groupe Humanis, veille à apporter au quotidien la meilleure qualité de service à ses assurés et souscripteurs. Parce que la satisfaction clients est au cœur de nos préoccupations,

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787

Plus en détail

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world Votre entrée dans le monde des plombiers Entering a plumber world Jean-Denis Roy 9 janvier 2010 Quelle est la principale différence entre l université et le marché du travail? What is the main difference

Plus en détail

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

TABLE OF CONTENT / TABLE DES MATIERES

TABLE OF CONTENT / TABLE DES MATIERES TRRAACE : La Lettre Electronique de TRRAACE TRRAACE Electronic Newsletter N HS 26/02/ 2005 TOUTES LES RESSOURCES POUR LES RADIOS AFRICAINES ASSOCIATIVES COMMUNAUTAIRES ET EDUCATIVES TRACKING RESOURCES

Plus en détail

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com Version 2010 Manuel Utilisateur Access to M2Msoft customer support portal, mgl.m2msoft.com, 2010 release. User manual

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit.

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit. Le français suit. The Ombudsman for Banking Services and Investments (OBSI) today released its complaint statistics for the first quarter of its 2011 fiscal year (November 1, 2010 to January 31, 2011).

Plus en détail

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON. First Session of the Thirty-third Legislative Assembly

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON. First Session of the Thirty-third Legislative Assembly LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON First Session of the Thirty-third Legislative Assembly ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON Première session de la trente-troisième Assemblée législative BILL NO. 46 ACT TO AMEND

Plus en détail

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General As the father of five children and the grandfather of ten grandchildren, family is especially important to me. I am therefore very pleased to mark National Foster Family Week. Families, whatever their

Plus en détail

COLLOQUE AVIATION ET ENVIRONNEMENT, PAU 6 ET 7 FÉVRIER 2013

COLLOQUE AVIATION ET ENVIRONNEMENT, PAU 6 ET 7 FÉVRIER 2013 COLLOQUE AVIATION ET ENVIRONNEMENT, PAU 6 ET 7 FÉVRIER 2013 Le marché des équipements, des éléments d avion, des moteurs recyclés Introduction à la table ronde : Christophe Gauthierot,Directeur Général

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

PC industriels et disques associés

PC industriels et disques associés Technical Service Bulletin PRODUIT DATE CREATION DATE MODIFICATION FICHIER PC INDUSTRIEL 23/03/2010 201005 REV A PC industriels et disques associés English version follows. SF01 (du 4 au 8 janvier 2010)

Plus en détail

France 2015 - France Prospect

France 2015 - France Prospect Brochure More information from http://www.researchandmarkets.com/reports/3092804/ France 2015 - France Prospect Description: France Prospect - La solution indispensable pour votre prospection Annuaires

Plus en détail

GEIDE MSS /IGSS. The electronic document management system shared by the Luxembourg

GEIDE MSS /IGSS. The electronic document management system shared by the Luxembourg GEIDE MSS /IGSS The electronic document management system shared by the Luxembourg Social Security Ministry and IGSS Introduction: The administrative context IGSS missions Legal and international affairs

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors MLS - Local and Global Marketing Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors Teresa King Kinney CEO Miami Association of Realtors Miami Association of Realtors 40,000 Members

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

GLOBAL COMPACT EXAMPLE

GLOBAL COMPACT EXAMPLE GLOBAL COMPACT EXAMPLE Global Compact Good Practice GROUPE SEB 2004-2005 1/4 FIRM: GROUPE SEB TITLE: GROUPE SEB Purchasing Policy contributing to sustainable development GC PRINCIPLES taken into account:

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Smile Mobile Dashboard

Smile Mobile Dashboard Smile Mobile Dashboard 1. Magento Extension The iphone and Android applications require access to data from your Magento store. This data is provided through an extension, available on Magento Connect

Plus en détail

Politique relative à la formation linguistique en ligne Rosetta Stone. Rosetta Stone Online language training policy

Politique relative à la formation linguistique en ligne Rosetta Stone. Rosetta Stone Online language training policy Rosetta Stone Online language training policy 1. To increase language learning opportunities and provide improved service to families of CF personnel, this online language training is administered by the

Plus en détail

UN ENVIRONNEMENT CHINOIS EN PERPÉTUELLE MUTATION Une réglementation évolutive - Fiscalité TVA, Business Tax, récupération de TVA export - Contrôle des changes vers un assouplissement - Charges sociales

Plus en détail

Le mobile en masse: L éveil du marché marocain

Le mobile en masse: L éveil du marché marocain Le mobile en masse: L éveil du marché marocain Enjeux et perspectives de la libéralisation Casablanca, le 24 février 2005 Lara Srivastava Note: Unité des Stratégies et Politiques Union Internationale des

Plus en détail

Rare Boat Show 2011 Riva Club de France. BULLETIN D INSCRIPTION - Registration form :

Rare Boat Show 2011 Riva Club de France. BULLETIN D INSCRIPTION - Registration form : A retourner - To be retuned avant le 15 Mai 2011 - before May 15 th 2011 Rare Boat Show/Alexandre Latscha 20, avenue de la Maveria - 74000 ANNECY France. Email : info@rivaclubdefrance.com Fax : +33 (0)

Plus en détail

Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule

Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule Annonce de voyage Concerne les voyages en Suisse par les transports publics Utilisation d un véhicule privé La demande d utilisation d un véhicule privée ne doit plus être utilisée. Elle est remplacée

Plus en détail

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13

EN/FR. Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 11 March 2013 7342/13 Europaudvalget 2013 Rådsmøde 3229 - transport, tele og energi Bilag 3 Offentligt COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 11 March 2013 7342/13 TRANS 106 INFORMATION NOTE from: General Secretariat to: Council

Plus en détail

A leader I would recommend without any hesitation. Dr. François Bédard, Clinique dentaire Bédard & Villeneuve

A leader I would recommend without any hesitation. Dr. François Bédard, Clinique dentaire Bédard & Villeneuve Since the beginning, MS Solutions has been assisting us with the maintenance of our computer equipment all over Quebec. Jovany Cordiano, Roche Ltd. «Depuis les débuts, MS Solutions nous épaule dans l entretien

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Société de Banque et d Expansion

Société de Banque et d Expansion Société de Banque et d Expansion INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS AT NETSBE.FR FINDING YOUR WAY AROUND WWW.NETSBE.FR www.netsbe.fr INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS

Plus en détail