CITOYENNETÉ ET EMPIRE À ROME (IE R -III E SIÈCLE) (Manuel p.54-67)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CITOYENNETÉ ET EMPIRE À ROME (IE R -III E SIÈCLE) (Manuel p.54-67)"

Transcription

1 CITOYENNETÉ ET EMPIRE À ROME (IE R -III E SIÈCLE) (Manuel p.54-67) (Recensement des citoyens romains sur la base de l hérédité, bas relief) «civisme concret, improvisé, informel, individuel, un mélange d inégalités économiques et de solidarisme civique» Paul Veyne.

2 Source: CNED 2011

3

4

5 INTRODUCTION Venons-en maintenant à la confrontation de 2 approches très diff de la citoyenneté. Vision fermée à Athènes (petite cité) s oppose petit à petit la vision universaliste et intégratrice dans un empire de plus de 3 millions km² Citoyenneté fondée sur le principe d égalité à Athènes, déterminée par naissance et niveau de richesse à Rome. Mais conception et sens de citoyenneté sont différents, y compris dans le temps et l espace, dans l Empire Romain. Pérennité de l empire tient pour beaucoup à l octroi de la citoyenneté romaine aux peuples conquis citoyens participent de en - au pouvoir pol avec l augmentation du rôle de l empereur qui n est plus choisi par le Sénat. Les citoyens sont devenus des sujets mais bénéficient d un statut juridique et social privilégié. L extension du droit de cité (droit de participer aux prérogatives des citoyens) est une caractéristiques de la pol romaine. Comme dans toutes les cités grecques, il ne concerne que les hommes libres ayant le statut de citoyen Mais à la différence des cités grecques, Rome a étendu progressivement son droit de cité d abord aux villes italiennes, puis à un nombre de plus en plus important de notables provinciaux et enfin à l ensemble des habitants de l empire. Le droit de cité à la naissance ou par affranchissement. Mais au début de l empire, selon le statut des villes, on ne peut en détenir qu une partie les citoyens de droit latin possèdent le droit de vote, non celui d éligibilité. Le droit de cité est progressivement étendu jusqu à l édit de Caracalla en 212 qui le reconnait à tous les individus libres de l Empire. Les conditions d accès sont moins contraignantes à Rome, ce qui explique le nombre croissant de citoyens du 1 er au III siècle. La période étudiée couvre le Haut Empire (14-235), un régime «non démocratique» qui succède à la République (régime oligarchique), tout en s en réclamant (Res Publica «Chose Publique») L Empire est aussi oligarchique (Empereur + citoyen très riches) et parfois une Tyrannie La citoyenneté y est souvent accordée à de larges groupes : une ville, une province A Rome, la citoyenneté donne des droits civils mais pas de décisions PB: Comment Rome invente-t-elle, sous l Empire, la citoyenneté universelle

6 CADRE SPATIO-TEMPOREL: L EMPIRE ROMAIN SOUS LA PAX ROMANA (voir également le manuel p.55, doc 2 1 pt de + pour oubli) L Empire est alors à son extension la plus grande, Rome est sa capitale 1) Quels pays couvrent l Empire Romain à son apogée? 2) Comment est administré l Empire?

7 Les Dates L empire se forme petit à petit avec le 1 er empereur, Octave Auguste, à partir de -27, en passant par Claude (48) jusqu à Caracalla en 212 (loi sur la citoyenneté) Frise p.55 1) citez des empereurs 2) citez des dynasties 3) citez des empereurs «célèbres»= anecdote de Claude après Caligula

8 I. UNE CITOYENNETÉ OUVERTE L empereur est: le chef des armée (imperator), chef religieux (pontife), Pouvoir législatif (il fait les lois) Vous remarquez que les pouvoirs sont concentrés dans les mains d un seul homme: l Empereur. PB: Dès lors, comment expliquer ce paradoxe: comment le citoyen peut-il exister dans un Empire? A. LES DIFFÉRENTES VOIES D ACCESSION À LA CITOYENNETÉ 1) L Empire se compose: Des peuples les plus romanisés autour de la Méditerranée (Mare Nostrum) Des peuples de provinciae éloigné: Gaule, Bretagne, Germanie, Balkans Tous vivent noyés dans une seule civilisation, dont les limites sont protégées par les Légions et parfois le Limes Spatialement, l empire est divisé en Provinces sénatoriales Proconsuls, pas de légions Provinces impériales Légats + légions Sous Auguste, seuls les Italiens sont citoyens L Empire est une fédération de cités (civitas) dont les habitants libres sont citoyens de leurs cités, mais pas citoyens romains

9 2) Le millefeuille administratif romain La citoyenneté s acquiert par: la naissance de parents citoyens le droit de cité (ens des droits des citoyens romains) aux étrangers libres après 24 ans dans les troupes auxiliaires les cités de droit latin (droit concédé par Rome aux cités, uniquement pour les magistrats ayant terminer leur mandat. Mais ils ne peuvent accéder au Cursus Honorum Par affranchissement, si le maître de l esclave est citoyen (+ de 30 ans. Le fils devient citoyen) Service militaire L Armée romaine: L armée fonctionne comme une machine à diffuser cette citoyenneté et la romanité (monnaie, langue, droit, mœurs) les pérégrins la reçoivent avant mais surtout après l entrer dans les légions et dans les unités auxiliaires implantations systématiques de vétérans (colonies) bénéficiant de cette citoyenneté L armée comprend et hommes, installé aux frontières pour la défense du Limes et dans les provinces impériales surtout.

10 3) La décision impériale L octroi de la citoyenneté devait se justifier par des mérites personnels, un degré de romanisation suffisant, la maîtrise du latin. La décision émane de l Empereur envers les pérégrins (individus nés libres habitant l une des provinces de l Empire romain, mais n étant pas citoyens romains. Certains empereurs ont une pol de promotion individuelle (Claude pour le Sénat romain envers les notables gaulois), locale (Hadrien multiplie les municipes. En 192, en orient l emportent désormais les cités, les honestiores s identifient pratiquement aux citoyens romains) soit collective (Caracalla) Relevez les raisons qui conduit l empereur Titus à accorder la citoyenneté

11 B. Un monde de hiérarchie 1. Hiérarchie des cités (ne pas aborder ici) Cités d Italie: tous les hommes libres sont citoyens Cités de citoyens romains et/ou colonies: pleine citoyenneté romaine, dont les instit sont quasi similaires à l Italie. Les hab sont citoyens de l empire ET de leur cité Municipes: Les municipes ou les colonies dépendent du droit romain. Seul le Romain de Rome ou d une communauté de droit romain jouit de la pleine capacité juridique et des droits politiques.. Cités Latines de droit latin: les magistrats en fin de fonction sont les seuls citoyens= promotion civique Cités pérégrines: cités étrangères au sein de l empire, avec leurs propres instits. Les Pérégrins (étrangers) ne sont pas citoyens mais paient un tribut. Procède de transformation de tribus en cités ouvrant leur promotion au droit latin. Citez des exemples villes à statut Narbonne et Cologne, Pompéi, Lyon La citoyenneté locale est maintenue. En effet, la hiérarchie des cités (ci-dessus) se définit en fonction de leur statut juridique. 2. Hiérarchie entre citoyens et entre non citoyens et citoyens N-colas Ténèze, octobre 2013

12 Institut de la République et de l Empire Questeurs=:magistrats en charge des finances Ediles= magistrats chargés de maintenir l ordre public, de surveiller les marché et l annone, de l entretien des rues, des canalisations et des places Duumvirs= magistrats supérieurs de la cité Décurions:=magistrats subalternes

13

14 Citoyen pauvre (plébéien) de la plèbe dans les comices ne participent pas aux magistratures. Rôle pol réduit disposent de droits civils élisent les patriciens Citoyen de riches familles (patricien) occupent les magistratures dans le Cursus Honorum Ordre sénatorial réservé aux pers disposant d au moins 1 mll de sesterces Ordre équestre= (doc. 2) prééminence sociale des plus riches Auguste réduit les pouvoirs du Sénat. la citoyenneté est un privilège et s acquiert surtout par l ascension sociale Un Patricien. Statue de Barberini, 1 er siècle

15 II. ETRE CITOYEN DANS L EMPIRE ROMAIN PB: Que signifie être citoyen sous l Empire? A. DES PRIVILÈGES ET DES OBLIGATIONS (Voir tableau suivant) B. LES DÉFAUTS D UNE CITOYENNETÉ UNIVERSELLE 1) Pas d égalité devant la loi: Les honestiores bénéficient de privilèges juridiques contre évertisme. Les Humiliores constituent leurs clientèles ( ens de citoyens attachés à 1 pers public. En échange de protection matérielle et financière, le client vote et soutien son patron. (doc 3, p.62) 2) Les assemblées du peuple (Comices, perdent sous l Empire leur pouvoir législatif, judiciaire et électoral, au profit de l Empereur 3) Pacte du «pain et des jeux (Panem e circenses)» et de la Pax Romana 4) Seul pouvoir restant au citoyen: l élection des magistrats et la charge de conseiller municipal (doc 1, p. 61) 5) Etre citoyen dépend de la naissance, la fortune ou les relations. Il s agit d une citoyenneté finalement très inégalitaire qui comporte une hiérarchie entre simples citoyens, chevaliers et sénateurs et qui s organise en réseaux par le phénomène de clientélisme.

16 Condition Devoirs Englobe les droits pol (vote, éligibilité, servir dans la légion ) et civils (posséder un bien ). Être de la ville de Rome, puis être Italien (sous César et Auguste), puis être magistrat local en Gaule (à partir de Claude), puis être homme libre dans l empire (Caracalla) Homme libre né de parents citoyens légalement mariés - Payer ses impôts - participer au culte impérial, aux religions de l Etat, (pages 64-65) - répondre au recensement (militaire et fiscal) Droits - s engager dans l armée (sous la république romaine, cad avant l empire) - adopter le système des trois noms (tria nomina) - être justiciable devant les magistrats romain, droit de recours auprès de l Empereur (doc 2) - porter la toge - voter - être élu magistrat (cursus honorum) - se marier avec une romaine (conobium) - posséder et léguer un bien - Echapper au tribut Catégories de la pop Exclus de la citoyenneté Dérogation - homme libre ou affranchi (sous l empire) - avoir fait son service militaire (sous l empire) - Enfants - Esclaves, mais l affranchissement est fréquent. Ils deviennent alors citoyen (si maître citoyen), mais toujours inférieur au citoyen. Leurs enfants en revanche deviennent citoyens de plein droit - Barbares (habitants de l extérieur de l Empire) - Femmes: mineure, inférieure à l homme et sous tutelle masculine - les pérégrins (jusqu à Caracalla) - occuper une magistrature ou qu un proche en occupe une (au début) - l obtenir de l Empereur - acheter la citoyenneté - Sous l Empire, s engager dans l armée (20 ans dans les légions, 24 à 26 ans dans les légions auxiliaires)

17 III. VERS LA CITOYENNETÉ UNIVERSELLE PB: Comment et pourquoi les empereurs ont étendu la citoyenneté romaine dans leur empire? A. UNE EXTENSION PROGRESSIVE Au 1 er siècle avant JC, Rome compte 1 mll de citoyen. En -89, la cité de Rome octroi la citoyenneté à toute l Italie. Sous l Empereur Claude (41-54), on comptabilise 6 mll de citoyens, soit seulement 1/10 ème de la pop de l Empire Seule l élite (dont les magistrats) des cités de droit latin deviennent citoyens En 212, l édit de Caracalla donne la citoyenneté à tous les hommes libres de l Empire selon un processus d ouverture (à la différence d Athènes) et de romanisation (processus culturel et pol par lequel Rome intègre progressivement ses conquêtes en diffusant le mode de vie romain) Culte de l empereur comme ciment. C'est pourquoi les temples, forum, théâtre ou amphithéâtre sont les lieux de la citoyenneté romaine. Leur vocation est à la fois civile et religieuse.

18

19 HDA: «LES TABLES CLAUDIENNES» ET LA CITOYENNETÉ EN GAULE SUPPORT: REPORTAGE ARTE SUR LES TABLES CLAUDIENNES, EN BRONZE: P Pourquoi les Tables claudiennes se trouvent-elles à Lyon? Lyon est la capitale des Trois Gaules et le siège du Conseil des Trois Gaules, qui réunit les élites des 60 peuples gaulois autour du sanctuaire dédié au culte impérial. 2. Pourquoi la simple citoyenneté romaine ne suffit-elle pas aux élites gauloises? Les élites gauloises des Trois Gaules ont déjà accès à la citoyenneté romaine par l exercice des magistratures (dans le cadre de la cité), mais cette citoyenneté reste incomplète puisqu ils n ont pas la possibilité d intégrer le Sénat, et donc de faire carrière dans l administration impériale et le cursus honorum 3. Comment l Empereur Claude tente-t-il de convaincre les sénateurs de répondre favorablement à la requête gauloise? Le discours de Claude aux sénateurs expose une conception ouverte de la citoyenneté romaine qui repose sur les mérites des Gaulois et leur intégration dans l Empire. La Gaule est déjà très romanisée 4. Quelle est la réaction de l élite sénatoriale romaine face à cette innovation? Comment peut-on l expliquer? Le Sénat est hostile à la requête car il craint de voir disparaître la majorité italienne au profit de concurrents 5. Quelle a été la conséquence de cette décision pour l Empire romain? Ouverture réelle du Sénat aux provinciaux, concrétisée par les chiffres que donne le tableau 6. Quelles sont les raisons de l octroi de la citoyenneté Armée, Finance, stabilité

20 Corrigé SUPPORTS D ÉTUDE: La Table claudienne de Lyon, discours de l empereur Claude (originaire de cette ville), en 48 gravé sur des tables de bronze Il pose la question de la promotion des provinciaux dans l ordre sénatorial, une promotion individuelle, liée à la notion de mérite personnel. Au Ier siècle, l Empereur Claude (anecdote femme Messaline, Rideau) accorde aux élites des Trois Gaules (ce droit est déjà acquis pour la Gaule Narbonnaise) la possibilité d accéder au Sénat et donc aux magistratures Cette décision est signe d intégration politique des élites un siècle après la conquête de César. volonté de poursuivre une carrière dans l administration impériale et pas seulement dans le cadre de la cité. MAIS suscite des oppositions, des élites italiennes expriment de la méfianc. Annales de Tacite révèlent les résistances des sénateurs romains à cette extension de la citoyenneté. Sénèque dans Apothéose burlesque du César Claude. Sa décision s impose toutefois (question 5). Les citoyens gaulois accèdent à l intégralité des droits du citoyen romain, ils peuvent désormais entrer au Sénat et exercer les plus hautes fonctions Pour le remercier, les notables locaux ont fait graver son discours sur ces tables, puis le soutienne dans sa politique contre ses rivaux

21 Qui sont les nouveaux concernés par la citoyenneté? Quels en sont les raisons?

22 A L ÉDIT DECARACALLA EN212 (DOC.3 P. 57) 1) Quels motifs poussent l Empereur Caracalla à étendre la citoyenneté en 212? 2) Comment expliquer l hostilité des élites romaines à l édit de 212? 3) Qui accueille favorablement cet édit et pourquoi? 4) Que deviennent les droits locaux et les citoyennetés locales après l édit? Bio : né à Lyon, fils de Septime Sévère, empereur de 211 à 217. Décision: étend la citoyenneté à tous les étrangers libres de l empire (pérégrins). L édit ne s applique qu aux individus et non aux communautés et conserve les citoyennetés et les coutumes locales lorsqu elles existent. Raisons: Impôts. Eviter des passe-droits de citoyens romains se déclarant pérégrins Conscription Solidarité Religion: imposer de pratiquer le culte impérial Maladie de l Empereur: honorer les dieux simplifier les procédures en unifiant les statuts individuels rallier les provinciaux, après l assassinat de son frère Geta

23 Réactions et conséquences Hostilité des élites romaines à cause de la personnalité tyrannique de Caracalla Refus de la pression fiscale Crainte chez les patriciens, de voir leur influence reculer Les pop de l Empire célèbrent Caracalla = édification de l Arc de triomphe de Volubilis en l honneur de l Empereur Pas une mesure révolutionnaire. Dans la longue durée, apparaît comme une continuité et une rupture décisive, sur laquelle aucun empereur ne pouvait revenir. L universalisme de Rome dépasse donc la seule citoyenneté : c est une romanisation qui touche l ensemble de la population les nouveaux citoyens gardent la possibilité de se soumettre aux usages traditionnels, en option : métissage de la romanité. l armée eut de plus en plus de mal à recruter de nouveaux soldats Barbarisation de l armée.

24 UNE PROGRESSION CONTINUELLE Le tableau ci-contre souligne une hausse avec des accélérations, dues aux conquêtes, à la nécessité d avoir de nouveaux revenus, de nouvelles clientèles, et de nouveaux soldats

25 B. LA VILLE, UN FACTEUR D INTÉGRATION DANS LA ROMANISATION La romanisation est un préalable à l acquisition de la citoyenneté= intégration par la culture et non le sang Les élites locales, puis les hommes libres de l empire y voient un statut valorisant et des avantages de carrière Les villes sont la vitrine de la romanisation autour du cardus (N/S)et du décumanus (E/O) doc 1 Leptis Magna p.67 Basilique, Thermes, portiques, amphithéâtre, forum, basilique, thermes, égouts, latrines, aqueduc, rues pavées La romanisation se diffuse aussi, dans une moindre mesure, dans les campagnes. La romanisation connaît des limites: la langue latine, le droit romain, et la religion se heurtes aux particularismes des lieux reculés L identité locale des lieux demeurent Lire les doc 2 et 3, p. 57: justification des lois, avantage pour l empire

26 La romanisation, outil de diffusion de la citoyenneté : l'exemple de Lutèce La Lutèce gallo-romaine, Lutèce, une ville de province 1. Complétez le tableau suivant : Siècle de fondation de la Lutèce romaine Population approximative Distance maximale Nord-Sud (300 pieds romains = mètres), Distance maximale Est-Ouest 2. A proximité de quel célèbre jardin de Paris se trouvait le forum et quelle grande institution se trouve aujourd'hui sur le site de l'un des deux complexes thermaux? 3. Complétez la légende du plan de la cité de Lutèce à l époque romaine. 4. Quels aménagements urbains montrent que Lutèce est devenue une cité romaine? 5. Quelles pratiques sociales adoptées par les habitants de Lutèce témoignent de la romanisation de la vile? 6. Quel poids Rome accorde-t-elle à Lutèce? Comment et par qui est-elle administrée?

27 EDC Quels sont ces monuments? A quoi servent-ils Qu est-ce que l évergétisme? Forme de mécénat civique : les riches citoyens financent pour la cité la construction d édifices, des plaisirs collectifs, des fêtes civiques, des bains et spectacles. En échange= motivation sociale : le riche montre et légitime sa richesse, son attachement à sa cité et à l empire. C est une obligation morale.

28 Une autre ville de l Empire: Leptis Magna

29 Conclusion: Que reste-t-il de ces deux formes de citoyenneté? La citoyenneté athénienne : est fermée, réservée à une minorité et conçue comme un privilège les débats ne portent jamais sur son élargissement, bien au contraire. La citoyenneté romaine: est largement ouverte, conçue comme un moyen de fédérer tous les peuples de l Empire romain elle est, avec la romanisation, la condition au maintien de l unité de l Empire pendant 2 à 3 siècles Mais au début, cela concerne surtout les élites, les villes et il y a persistance de résistances (religion) ECJS: Notre citoyenneté actuelle a emprunté des éléments à ces deux formes de citoyenneté. La République Française a repris les larges pouvoirs dont dispose le citoyen athénien mais elle a choisi après plus d un siècle d hésitations au XIXème siècle une conception large de la citoyenneté, comme c était le cas à Rome.

30 EDC sur Internet : «Voyage dans la Toulouse romaine» Elèves par groupe de deux ; 1 heure pour parcourir le site et répondre aux quatre premières questions puis rédaction à la maison d un paragraphe de synthèse Carte d identité de Tolosa : Fondée au milieu du IIème siècle avant J-C, après la conquête de la province Narbonnaise par les Romains. Population approximative de habitants. Nord-Sud 1 km environ entre la Porterie au Nord (actuelle place du Capitole) et la Porte Narbonnaise (actuelle place du Salin) Est-Ouest 1 km environ entre la Porte Saint-Etienne (actuel monument aux morts) et le théâtre (au niveau de l actuel Pont Neuf) Le centre de Tolosa se trouvait à l emplacement de l actuelle place Esquirol. Plusieurs constructions dans Tolosa montrent que la cité a emprunté la culture romaine : une domus, les thermes, le théâtre, les temples dédiés aux dieux romains (à la triade capitoline au forum ; à Apollon près du théâtre ; à Jupiter auprès de la Porterie). habitants de Tolosa vont aux thermes, pratiquent désormais la religion romaine, assistent à des spectacles au théâtre et certains portent des noms romains. La romanisation est un phénomène accompagnant l extension de la citoyenneté dans l Empire romain : elle est fondamentale pour diffuser le mode de vie et la culture des Romains dans l Empire.

31 Nicolet C., Bertrand J-M, Citoyen dans l Antiquité, Documentation photographique, janvier- février 1998 Le Roux P., Le Haut Empire romain en Occident, Nouvelle histoire de l Antiquité-8, Éditions du Seuil, Points histoire février 1998 Inglebert H. (dir), Histoire de la civilisation romaine, Nouvelle Clio, PUF, Paris 2005

THEME 2 : MONDE ANTIQUE

THEME 2 : MONDE ANTIQUE 16 CHAPITRE DEUX: CITOYENNETÉ ET EMPIRE A ROME (I-III SIÈCLE AP JC). CHAPITRE DEUX : CITOYENNETÉ ET EMPIRE À ROME AU Ie - IIIe SIECLES AP J.C. INTRODUCTION CARTE DE L EMPIRE AU II AP JC. 1 / Quelle est

Plus en détail

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE III (HISTOIRE) : ROME CHAP II : L EMPIRE ROMAIN FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON Comment les empereurs ont-ils assuré-ils la stabilité et la paix de l Empire romain? Comment le modèle romain s

Plus en détail

Citoyenneté et empire à Rome Ier IIIe siècles

Citoyenneté et empire à Rome Ier IIIe siècles Citoyenneté et empire à Rome Ier IIIe siècles Rome : De la monarchie à l Empire Res publica Auguste 1 er empereur Fin de l Empire - 509-27 476 Guerre des Gaules monarchie République Empire -800-700 -600-500

Plus en détail

L Urbs, capitale de l Empire

L Urbs, capitale de l Empire L Urbs, capitale de l Empire template : le triomphe de Titus L Urbs est la capitale de l Empire romain. A quelle ville correspond l Urbs? Dans quel pays se trouve cette ville? Maquette du centre de l Urbs

Plus en détail

Par$e III : Rome. Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION. Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps?

Par$e III : Rome. Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION. Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps? Par$e III : Rome Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION Pourquoi l Empire romain a- t- il duré aussi longtemps? 1 Thème 2 L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION CAPACITÉS Connaître

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES ... ... 55 ... ... Les esclaves dans les collèges de I Occident romain... 49. Des structures traditionnelles de la vie romaine...

TABLE DES MATIÈRES ... ... 55 ... ... Les esclaves dans les collèges de I Occident romain... 49. Des structures traditionnelles de la vie romaine... TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... IX INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 Des structures traditionnelles de la vie romaine... 1 LES COLLEGIATI DU HAUT-EMPIRE DANS L HISTOIRE DU PHÉNO- MÈNE ASSOCIATIF... 3 Le collège

Plus en détail

La légende de Romulus et Rémus

La légende de Romulus et Rémus La légende de Romulus et Rémus Selon la légende, la ville de Rome a été fondée le 21 avril 753 av. J.-C. par deux jumeaux, Romulus et Remus. Le dieu Mars et Rhéa Silvia sont leurs parents. Afin d éviter

Plus en détail

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V.

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V. L EMPIRE ROMAIN étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle Détail du piédestal de la statue d Aponius Cherea (II siècle) musée archéologique de Narbonne Source : Service

Plus en détail

L Urbs capitale de l Empire

L Urbs capitale de l Empire L Urbs capitale de l Empire template : le triomphe de Titus Rome est la capitale de l Empire romain : on l appelle l Urbs. Quels sont les principaux monuments de l Urbs? Les monuments du centre de l Urbs

Plus en détail

Chapitre 3 : Citoyenneté et empire à Rome (I er -III e siècle)

Chapitre 3 : Citoyenneté et empire à Rome (I er -III e siècle) Thème II : L invention de la démocratie dans le monde antique Chapitre 3 : Citoyenneté et empire à Rome (I er -III e siècle) 4séances Objectifs de la séquence: - Confronter deux approches de la citoyenneté,

Plus en détail

Lieu : Lyon est la capitale des Trois Gaules. Ville de l'empereur Claude

Lieu : Lyon est la capitale des Trois Gaules. Ville de l'empereur Claude III- La citoyenneté, un outil de la romanisation. La romanisation : Déf p72. A. La romanisation par l extension de la citoyenneté. 1. Les Tables claudiennes Lieu : Lyon est la capitale des Trois Gaules.

Plus en détail

Bergeal, Guillot, Martinez. Trois Arcs Romains: 1)Arc de Titus: 2)Arc de Septime Sévère: 3)Arc de Constantin:

Bergeal, Guillot, Martinez. Trois Arcs Romains: 1)Arc de Titus: 2)Arc de Septime Sévère: 3)Arc de Constantin: Bergeal, Guillot, Martinez. Trois Arcs Romains: 1)Arc de Titus: 2)Arc de Septime Sévère: 3)Arc de Constantin: Arc de Triomphe romains: Introduction: Un arc de triomphe est un ouvrage d'art célébrant une

Plus en détail

Film Docu l antiquité La naissance de l empire les distractions des romains sous l empire QUESTIONS

Film Docu l antiquité La naissance de l empire les distractions des romains sous l empire QUESTIONS Séquence Loisirs et société à Rome Film Docu l antiquité La naissance de l empire les distractions des romains sous l empire QUESTIONS 1) Citez les 4 distractions principales des romains 2) Qui sont les

Plus en détail

Cours 6 ème Partie 2 : La civilisation grecque Thème 1 : au fondement de la Grèce, cités, mythes, panhellénisme

Cours 6 ème Partie 2 : La civilisation grecque Thème 1 : au fondement de la Grèce, cités, mythes, panhellénisme Cours 6 ème Partie 2 : La civilisation grecque Thème 1 : au fondement de la Grèce, cités, mythes, panhellénisme THEME 2 : LA CIVILISATION GRECQUE. CHAPITRE 1 : AU FONDEMENT DE LA GRECE : CITES ET MYTHES

Plus en détail

Sujet. Quelle politique du logement?

Sujet. Quelle politique du logement? Concours B/L 2010 ECONOMIE EPREUVE COMMUNE SUR DOSSIER : ORAL Jury : Gaël Giraud et Pierre-Cyrille Hautcœur Sujet Quelle politique du logement? Dossier documentaire Document 1 : La politique du logement

Plus en détail

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts

Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Statue d Auguste dite «de Prima Porta» Fiche de synthèse Histoire des Arts Nom : statue d Auguste dite de Prima Porta. Auteur : inconnu. Inspiration : Polyclète (sculpteur grec du Ve av. J. -C.) pour la

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

ROME : DES ORIGINES A LA FIN DE LA REPUBLIQUE

ROME : DES ORIGINES A LA FIN DE LA REPUBLIQUE CHAPITRE 11 : Histoire ROME : DES ORIGINES A LA FIN DE LA REPUBLIQUE Introduction : CARTE PAGE 77 : Les territoires contrôlés par Jules César (100 44 la République romaine en 27 avant J.-C. avant J.-C.)

Plus en détail

CANADA. 5. La loi repose sur le double principe du droit du sol et du droit du sang:

CANADA. 5. La loi repose sur le double principe du droit du sol et du droit du sang: CANADA 1. Dispositions législatives sur la nationalité a. Textes en vigueur Loi sur la citoyenneté, 1974-75-76, ch. 108, art. 1 Règlement sur la citoyenneté, 1993. b. Principes et dispositions essentiels

Plus en détail

1. Un empereur qui détient tous les pouvoirs

1. Un empereur qui détient tous les pouvoirs L Empire, l empereur, la ville et la romanisation Introduction Tous les chemins mènent à Rome!!! Phare de la Méditerranée du monde antique... Cité dominant les peuples de l'afrique du Nord, du Moyen-Orient

Plus en détail

H II 2 Citoyenneté et Empire à Rome, du I er au III e siècles après Jésus-Christ.

H II 2 Citoyenneté et Empire à Rome, du I er au III e siècles après Jésus-Christ. H II 2 Citoyenneté et Empire à Rome, du I er au III e siècles après Jésus-Christ. Du I er au III e siècles après Jésus-Christ, la ville de Rome est la capitale d un immense empire. A l intérieur de ce

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

Association de Solidatité Euro-Maroc

Association de Solidatité Euro-Maroc STATUT I. DENOMINATION & SIEGE SOCIAL L Association de solidarité Euro-Marocaine est constituée le 18 octobre 1987 conformément aux dispositions de la loi 1901. Le siège social est fixé à EVREUX 36 rue

Plus en détail

Naissance 17 novembre 9 près de Reate (Italie) Nom originel Titus Flavius Vespasianus Dynastie Flaviens Prédécesseur(s) Vitellius Successeur(s) Titus

Naissance 17 novembre 9 près de Reate (Italie) Nom originel Titus Flavius Vespasianus Dynastie Flaviens Prédécesseur(s) Vitellius Successeur(s) Titus Buste de Vespasien Naissance 17 novembre 9 près de Reate (Italie) Nom originel Titus Flavius Vespasianus Dynastie Flaviens Prédécesseur(s) Vitellius Successeur(s) Titus Père Titus Flavius Sabinus Mère

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION L EMPEREUR LA PAIX ROMAINE L URBS, CAPITALE DE L EMPIRE LA ROMANISATION

L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION L EMPEREUR LA PAIX ROMAINE L URBS, CAPITALE DE L EMPIRE LA ROMANISATION Résumé L EMPIRE : L EMPEREUR, LA VILLE, LA ROMANISATION - 100 0 100 Auguste (-27 / 14) 200 Paix romaine (Ier-IIe siècles) 300 Edit de Caracalla (212) L EMPEREUR Premier empereur Auguste détient les principaux

Plus en détail

La mutualisation des services : facteur de l intégration intercommunale?

La mutualisation des services : facteur de l intégration intercommunale? La mutualisation des services : facteur de l intégration intercommunale? F. Boulanjon, A. Choutet, J. Dezobry L. Dolique, F. Roussel-Devaux Elèves administrateurs territoriaux Promotion Robert Schuman

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

Les aides pour les sociétés civiles immobilières

Les aides pour les sociétés civiles immobilières Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Les aides pour les sociétés civiles immobilières Des conditions d attribution spécifiques Des aides financières existent pour soutenir les particuliers qui

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

II. Quels sont les aspects de la pax romana? 1. En quoi la paix romaine permet le commerce du vin gaulois?

II. Quels sont les aspects de la pax romana? 1. En quoi la paix romaine permet le commerce du vin gaulois? II. Quels sont les aspects de la pax romana? 1. En quoi la paix romaine permet le commerce du vin gaulois? 1. Doc. 4 : Quelles régions de la Gaule romaine produit du vin au IIe siècle? Doc. 4. La production

Plus en détail

Séminaire sur le statut du personnel administratif : état de la situation et enjeux dans les parlements francophones. Paris, 3-4 septembre 2013

Séminaire sur le statut du personnel administratif : état de la situation et enjeux dans les parlements francophones. Paris, 3-4 septembre 2013 Séminaire sur le statut du personnel administratif : état de la situation et enjeux dans les parlements francophones Paris, 3-4 septembre 2013 Synthèse thématique Préparé par le service de la recherche

Plus en détail

Introduction : Chapitre X. L égalité, un principe républicain

Introduction : Chapitre X. L égalité, un principe républicain Introduction : Chapitre X. L égalité, un principe républicain 1. Docs. 1 et 2 : Quels textes officiels affirment l égalité de tous? Doc. 1. L égalité Art. 1er. Les hommes naissent libres et égaux en droits.

Plus en détail

GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE

GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE INTRODUCTION : L institution judiciaire en Tunisie a réalisé, au cours des vingt dernières années, un effort de modernisation sans précédent. Cette modernisation

Plus en détail

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 1 Obligation de négocier au niveau des branches... 3 2 Durée minimale de travail... 3 2.1 Dérogations...

Plus en détail

L entretien professionnel annuel (EPA)

L entretien professionnel annuel (EPA) INSTRUCTION n 2012-43 du 21 février 2012 L entretien professionnel annuel (EPA) Emetteurs : DGA RH Direction gestion des carrières et politique de rémunération Correspondants : Marie BALLAND Isabel IBANEZ

Plus en détail

Rome et la République

Rome et la République Chap. 5 Rome et la République I. La naissance de Rome 1. L'origine de la ville a. Que dit la légende? - Doc. 5 p 79 Qui a fondé Rome selon la Légende? - Où fut fondé Rome? Et Quand? (lire p 79).... b.

Plus en détail

BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009

BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009 Sénégal BUREAU DE LA DEMOCRATIE, DES DROITS HUMAINS ET DU TRAVAIL Rapport International 2009sur la liberté religieuse 26 octobre 2009 La liberté religieuse est inscrite dans la Constitution, et les autres

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 25.11.2011 COM(2011) 832 final 2007/0229 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l'article 294, paragraphe 6, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Section 1. Facilités de service dans le cadre d une candidature à une fonction publique élective

Section 1. Facilités de service dans le cadre d une candidature à une fonction publique élective section temps de travail TITRE I : LES TITULAIRES TROISIEME PARTIE : LES AUTORISATIONS D ABSENCE TROISIEME CHAPITRE : FACILITES DE SERVICE LIEES AUX Dernière mise à jour : Juillet 2012 TEXTES APPLICABLES

Plus en détail

La Rome antique. Avec l'egypte des pharaons et les cités grecques, Rome est la troisième grande puissance méditerranéenne de l'antiquité.

La Rome antique. Avec l'egypte des pharaons et les cités grecques, Rome est la troisième grande puissance méditerranéenne de l'antiquité. La Rome antique Avec l'egypte des pharaons et les cités grecques, Rome est la troisième grande puissance méditerranéenne de l'antiquité. I/ La naissance de Rome (manuel pp. 78-79) Selon la légende, racontée

Plus en détail

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015

Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 INSTRUCTION n 2015-25 du 6 mars 2015 Lancement de la campagne Entretien Professionnel (EP) 2015 Emetteurs : Direction des Ressources humaines et des Relations sociales - Direction du Développement RH Correspondants

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 781 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 18 août 2011 PROPOSITION DE LOI relative à la création d un ordre professionnel des mandataires judiciaires à la protection

Plus en détail

Double cardo et decumanus. Topographie de Paris. lignes de niveaux dans la partie centrale de Paris. Les grandes étapes de la formation de Paris

Double cardo et decumanus. Topographie de Paris. lignes de niveaux dans la partie centrale de Paris. Les grandes étapes de la formation de Paris Topographie de Paris Les grandes étapes de la formation de Paris lignes de niveaux dans la partie centrale de Paris La carte des voies «naturelles» qui par leur tracé ont marqué la formation de Paris Lutèce

Plus en détail

L empereur romain. template : le triomphe de Titus. Marie Desmares

L empereur romain. template : le triomphe de Titus. Marie Desmares L empereur romain template : le triomphe de Titus En 27 avant J.-C., la République disparaît et Rome est désormais dirigé par un empereur. Quels sont les pouvoirs de l empereur? Etudions deux d entre eux

Plus en détail

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement ANNEXE N 3 Médiateur de la Société générale Le rapport d activité de la médiation est uniquement interne, nous n avons donc pas pu en avoir connaissance Historique du dispositif de médiation C est le 15

Plus en détail

Le mémo du délégué du personnel.

Le mémo du délégué du personnel. Le mémo du délégué du personnel. le sommaire. 1. Champ d application 2. Ses attributions et ses rôles 3. Ses moyens d action 4. Protection Légale Préambule Afin de permettre la représentation des salariés

Plus en détail

Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat

Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat I Notre organisme a) Les Statuts juridiques La Fondation Objectif Grandes Ecoles ne dispose pas de statuts propres puisqu elle est sous égide

Plus en détail

STATUTS DE LA FEDERATION FEMMES 3000

STATUTS DE LA FEDERATION FEMMES 3000 Les femmes du troisième millénaire STATUTS DE LA FEDERATION FEMMES 3000 Titre I : Dénomination - Siège - Objet Article 1. Dénomination Conformément à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août

Plus en détail

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR?

Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? Céline Masseline Coordinatrice du CLIC Repèr âge Journée de gérontologie 26 septembre 2013 VIEILLIR OU CONDUIRE : FAUT-IL CHOISIR? EN PROLOGUE Les personnes âgées qui doivent arrêter de conduire vivent

Plus en détail

A Villards d Héria. Par le Service éducatif du musée d Archéologie du Jura. Texte et organisation : Aurore Alix

A Villards d Héria. Par le Service éducatif du musée d Archéologie du Jura. Texte et organisation : Aurore Alix 3P (Parcours Patrimonial et Pédagogique) dans le Jura A Villards d Héria Par le Service éducatif du musée d Archéologie du Jura Texte et organisation : Aurore Alix Avec l aide de : M. Jacques Pitassi pour

Plus en détail

CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Position de la Fédération des Étudiant(e)s Francophones (F.E.F.) discutée puis adoptée lors des Conseils du 25 septembre

Plus en détail

LES DELEGUES SYNDICAUX

LES DELEGUES SYNDICAUX LES DELEGUES SYNDICAUX Chaque syndicat représentatif dans une entreprise ou un établissement de 50 salariés ou plus peut désigner un délégué syndical (DS). Nommé pour une durée indéterminée, le délégué

Plus en détail

Le Haut Empire (14-235 apr. J.-C.)

Le Haut Empire (14-235 apr. J.-C.) Le Haut Empire (14-235 apr. J.-C.) http://home.adm.unige.ch/~sanchezp http://mediaserver.unige.ch 2. Les dynasties du Haut Empire 1 Julio-Claudiens (14-68) Tibère : 14-37 Caligula : 37-41 Claude : 41-54

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie?

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? SITUATION PROBLEME 1: La loi de réforme des collectivités territoriales de 2010 Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? Compétences du socle commun

Plus en détail

Séquence 1 : «L union de Gyptis et de Prôtis, le mythe de la fondation de Marseille»

Séquence 1 : «L union de Gyptis et de Prôtis, le mythe de la fondation de Marseille» Vestiges de JV9 : Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 1 : «L union de Gyptis et de Prôtis, le mythe de la fondation de Marseille» Vers 600 avant J-C, des Grecs d Asie Mineure, actuellement

Plus en détail

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger

Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger DOCUMENT PROJET Caisse des Dépôts et Consignations Étude sur les fondations universitaires à l étranger Synthèse de l étude Réunion CPU du 18 juin 2009 Membre du réseau Ernst & Young Global Limited Les

Plus en détail

Géographie. Chapitre n. L organisation du territoire français

Géographie. Chapitre n. L organisation du territoire français Géographie Chapitre n. L organisation du territoire français I) L agglomération parisienne Problématiques : Comment se manifestent le poids et le rayonnement de Paris? Quels sont les contrastes territoriaux

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 juin 2006. PROPOSITION DE LOI visant à intégrer le culte musulman

Plus en détail

GRÈCE (mis à jour le 04.06.2004)

GRÈCE (mis à jour le 04.06.2004) GRÈCE (mis à jour le 04.06.2004) 1. Dispositions législatives sur la nationalité a. Textes en vigueur - Constitution de Grèce de 1975/1986 : Articles 4 1, 2 et 3, et 116 1 - Décret-Loi n 3370/1955 (Journal

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

M 412 SYSTÈME JURIDIQUE ET JUDICIAIRE DUT GEA ANNÉE SPÉCIALE

M 412 SYSTÈME JURIDIQUE ET JUDICIAIRE DUT GEA ANNÉE SPÉCIALE M 412 SYSTÈME JURIDIQUE ET JUDICIAIRE DUT GEA ANNÉE SPÉCIALE Jean-François Paulin Maître de conférences en droit privé www.jfpaulin.com / jeanfrancoispaulin@gmail.com Qu est-ce que le Droit? Le Droit est

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

Rôle et importance de la caisse de retraite pour agents et fonctionnaires de l Etat

Rôle et importance de la caisse de retraite pour agents et fonctionnaires de l Etat FORUM INTERNATIONAL DE HAUT NIVEAU SUR LA REFORME ET MODERNISATION DE L ADMINISTRATION PUBLIQUE CONGOLAISE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE SESSION VII INNOVATION STRATÉGIQUE EN MATIÈRE DE SYSTÈME DE

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis

Commentaire. Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis Commentaire Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis (Exonération de cotisation d assurance vieillesse en matière d aide à domicile) Le Conseil constitutionnel a été saisi

Plus en détail

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon

Framasoft c/o Locaux Motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon Article 1er Dénomination Statuts de l association Framasoft TITRE 1 CONSTITUTION Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

CROATIE. - Loi portant modification de la loi sur la citoyenneté croate (8 mai 1992) (Journal officiel n 28/92).

CROATIE. - Loi portant modification de la loi sur la citoyenneté croate (8 mai 1992) (Journal officiel n 28/92). CROATIE 1. Dispositions législatives sur la nationalité a. Textes en vigueur - Loi sur la citoyenneté croate (Journal officiel n 53/91): la loi sur la citoyenneté croate a été publiée et est entrée en

Plus en détail

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire Fiche d information sur les services de garde Les familles se sont rendu compte qu un accès insuffisant à des services de garde abordables et de qualité constituait un obstacle pour : trouver et garder

Plus en détail

Introduction. 1. Les racines du droit français

Introduction. 1. Les racines du droit français Introduction historique au droit (Vème XVème siècle) Introduction 1. Les racines du droit français A. L apport de Rome 1. L Empire Romain, modèle du pouvoir a. Le concept d État : la res publica b. Une

Plus en détail

Mme Hamon Mme Le Sénéchal Collège Pierre et Marie Curie CHEMILLÉ

Mme Hamon Mme Le Sénéchal Collège Pierre et Marie Curie CHEMILLÉ Mme Hamon Mme Le Sénéchal Collège Pierre et Marie Curie CHEMILLÉ I. Présentation du projet II. Objectifs pédagogiques III. Exploitations pédagogiques du voyage IV. Le programme du séjour V. Coût et financement

Plus en détail

LES SOURCES DU DROIT

LES SOURCES DU DROIT Ressources pour les enseignants et les formateurs en français juridique Fiche notion avec activités Crédit : Michel SOIGNET LES SOURCES DU DROIT 1. QU EST-CE QUE LE DROIT? Le droit est constitué de l ensemble

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

Fiche 1 Les origines de Rome

Fiche 1 Les origines de Rome L Empire romain Fiche 1 Les origines de Rome Un peu de géographie - Située dans la région du Latium - Traversée par le Tibre - D abord, petits villages latins construits sur des collines - Plaines marécageuses

Plus en détail

L empereur. template : le triomphe de Titus. Marie Desmares

L empereur. template : le triomphe de Titus. Marie Desmares L empereur template : le triomphe de Titus En 27 avant J.-C., la République disparaît et Rome est désormais dirigé par un empereur. Etudions les empereurs Octave Auguste et Trajan pour comprendre quels

Plus en détail

Guide. Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES

Guide. Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES Guide Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES Juin 212 L Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes vous propose à travers ce guide de revenir sur les différents

Plus en détail

Association des membres et amis* de l Institut Suisse de Rome (Istituto Svizzero di Roma - ISR)

Association des membres et amis* de l Institut Suisse de Rome (Istituto Svizzero di Roma - ISR) Association des membres et amis* de l Institut Suisse de Rome (Istituto Svizzero di Roma - ISR) S T A T U T S D E L A S S O C I A T I O N I. NOM, SIÈGE ET BUT Art. 1 Nom Sous le nom «Association des membres

Plus en détail

Le monde grec selon Homère. La ville dans l Antiquité le monde grec

Le monde grec selon Homère. La ville dans l Antiquité le monde grec Le monde grec selon Homère La ville dans l Antiquité le monde grec Athènes, Acropole, début 20è siècle Le synœcisme Fustel de Coulanges, La cité antique, Librairies hachette, 1929 ( 1864) «La religion

Plus en détail

Certaines personnes disent «il faut résister». D autres se demandent pourquoi ne pas laisser les Flamands scinder BHV.

Certaines personnes disent «il faut résister». D autres se demandent pourquoi ne pas laisser les Flamands scinder BHV. Note pédagogique BHV, pourquoi ce n est pas si facile? Nombreux sont les citoyens qui se demandent pourquoi les responsables politiques passent tant de temps sur BHV, alors qu il y a tant de réalités à

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

I. Deux conceptions différentes de la citoyenneté à Athènes et à Rome. A. L accès à la citoyenneté

I. Deux conceptions différentes de la citoyenneté à Athènes et à Rome. A. L accès à la citoyenneté I. Deux conceptions différentes de la citoyenneté à Athènes et à. A. L accès à la citoyenneté Athènes Les conditions pour devenir citoyen. Doc 2 p 40 Doc 1,2,3,5 p 62/63 Les exclus de la citoyenneté. Doc

Plus en détail

Les maisons de quartier : Un atout pour le développement social. Préparé par B. AZZAM

Les maisons de quartier : Un atout pour le développement social. Préparé par B. AZZAM Préparé par B. AZZAM Les principaux axes de l exposé : Pourquoi des maisons de quartier à Agadir? La mise en place des maisons de quartier; Les résultats obtenus après la mise en service des maisons de

Plus en détail

Introduction historique au droit

Introduction historique au droit Introduction historique au droit Auteurs : Marie Bassano, Professeur agrégé d histoire du droit, Ecole de droit, Université d Auvergne. Florent Garnier, Professeur agrégé d Histoire du Droit à l Université

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

CAPES/AGRÉGATION HISTOIRE/GÉOGRAPHIE

CAPES/AGRÉGATION HISTOIRE/GÉOGRAPHIE YANNICK CLAVÉ LE MONDE ROMAIN 70 AVANT J.-C. 73 APRÈS J.-C. CAPES/AGRÉGATION HISTOIRE/GÉOGRAPHIE Création graphique de la couverture : Hokus Pokus Créations Dunod, 2014 5 rue Laromiguière, 75005 Paris

Plus en détail

Voici un exemple de statuts qui peut vous servir de base pour votre association.

Voici un exemple de statuts qui peut vous servir de base pour votre association. Exemples de statuts Voici un exemple de statuts qui peut vous servir de base pour votre association. Exemple de statuts commentés En s en tenant aux termes de la loi 1901, il n y a pas de statut modèle.

Plus en détail

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT?

ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Accueil de jour de la petite enfance ET SI COMMUNES ET ENTREPRISES COLLABORAIENT? Propositions en vue d un partenariat public privé pour la mise en place de crèches et garderies Lausanne Région Août 2002

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française.

La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. Dossier de presse rédigé par : Françoise de Viron, Présidente de la Commission Education tout au Long de la Vie (ETALV) du CIUF,

Plus en détail

Chèque-habitat : le nouvel avantage fiscal lié au logement

Chèque-habitat : le nouvel avantage fiscal lié au logement Chèque-habitat : le nouvel avantage fiscal lié au logement Le Gouvernement wallon a décidé de supprimer le bonus logement. A partir du 1 er janvier 2016, cette réduction d'impôt sur le crédit hypothécaire,

Plus en détail

Présentation du China Institute

Présentation du China Institute Le think tank kindépendant d sur la Chine Présentation du China Institute Ce document est confidentiel et établi à l'intention exclusive de son destinataire. Toute diffusion de ce document ou toute publication

Plus en détail