Projets du pôle : des résultats concrets - Livret N 2. L innovation en ac tions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projets du pôle : des résultats concrets - Livret N 2. L innovation en ac tions"

Transcription

1 Projets du pôle : des résultats concrets - Livret N 2 L innovation en ac tions

2 La collaboration gagnante de l industrie et de la recherche > Foresee Des retombées pour l ensemble page 04 des acteurs de la forêt > Reconception Des gains de compétences pour conforter 08 En avril 2014, Tenerrdis publiait la première édition de son livret «L innovation en actions» consacré aux retombées concrètes de projets labellisés par le pôle. la filière hydroélectrique dans son avenir Cette deuxième édition a la même finalité et présente une nouvelle sélection de 5 projets aboutis qui illustre «l usine à produits d avenir». Elle bénéficie par ailleurs du label «10 ans des pôles de compétitivité» décerné par l État car elle témoigne du retour d expérience des travaux collaboratifs de R&D du pôle. Ces projets innovants concernent cinq filières des nouvelles technologies de l énergie : biomasse, hydraulique, efficacité énergétique dans les bâtiments, solaire, gestion des réseaux. Ils contribuent aux grands objectifs de la transition énergétique qui s attache à la fois aux économies d énergie et au développement des énergies renouvelables sur le territoire. La collaboration gagnante industrie/recherche a permis aux entreprises partenaires de renforcer leur leadership sur le marché mondial ou de se positionner sur de nouveaux marchés offrant des perspectives de croissance à moyen terme. Sommaire > Sirteri Une rénovation thermique efficace et rapide à mettre en œuvre > Solarjet Des possibilités de design infinies pour des objets autonomes en énergie > Superfacts La supraconductibilité renforcée sur les câbles de puissance

3 Foresee Objectif à l aide de données de télédétection, développer, à l échelle de la parcelle, des outils d évaluation qualitative et quantitative de la ressource forestière et de sa dynamique, estimer sa disponibilité, les conditions et coûts de sa mobilisation. Acteurs FCBA (Forêt Cellulose Bois-Construction Ameublement), IRSTEA (Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l Environnement et l Agriculture), INRA (Institut National de Recherche Agronomique), ONF (Office National des Forêts), Sintegra, IGN (Institut Géographique National) Partenaires associés : ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs), UCFF (Union de la Coopération Forestière Française) Financement Agence Nationale de la Recherche (ANR) Enjeux La demande croissante de bois énergie exige une gestion mesurée et efficace de la ressource forestière. Pour mieux la mobiliser, cela induit chez les professionnels de la filière un besoin de caractérisation et de spatialisation de la ressource forestière plus fin qu aujourd hui. Le projet Foresee (Forest Resource Estimation for Energy) s inscrit dans un contexte où les données statistiques du bois en France sont disponibles mais peu adaptées à l exploitation opérationnelle. C est en effet à l échelle d un massif forestier ou d une parcelle que les statistiques permettront de qualifier demain la ressource disponible. Coordinateur du projet Foresee, l institut technologique FCBA a mobilisé les experts académiques français de la télédétection appliquée à la foresterie pour imaginer des outils et des méthodologies basées notamment sur des relevés issus du LIDAR (light detection and ranging). Associées à de la science forestière, les technologies de la télédétection permettent d obtenir une information sur la ressource forestière compatible avec les logiciels de systèmes d information géographiques (SIG) et ouvrent ainsi la possibilité d une gestion à la parcelle. La technologie laser du LIDAR offre aussi la possibilité de créer un modèle numérique du terrain (MNT) de haute précision, de l ordre de 10 cm pour repérer les routes en zone de pente et identifier les techniques d exploitation forestière compatibles avec la topographie. Des outils SIG permettent alors de gérer et préparer en bureau les opérations de terrain pour les optimiser. 5

4 6 Foresee Les partenaires de Foresee ont recensé auprès des acteurs de la filière leurs attentes au niveau d une caractérisation de la ressource forestière afin d orienter la recherche vers la satisfaction de ces besoins. Des retombées pour l ensemble des acteurs de la forêt Les résultats de Foresee ouvrent la voie à des applications concrètes des informations provenant des données de télédétection et notamment du LIDAR. Pour certains indicateurs de gestion, telle la hauteur, cette information est de qualité au moins aussi bonne que celle provenant de relevés de terrain. Pour d autres (volume, surface terrière) la qualité des résultats est, suivant les cas, comparable ou moins bonne et des recherches supplémentaires sont nécessaires pour réduire les erreurs. Foresee montre que l acquisition de ces données trouve une valorisation directe pour tous les acteurs, publics et privés, de la filière : propriétaires et gestionnaires, coopératives et exploitants forestiers, industriels et communes forestières, CRPF, ONF, SERFOB Cette information forestière désormais livrée au niveau de la parcelle rencontre ainsi les pratiques opérationnelles des acteurs. Croissance Foresee a considérablement enrichi la production scientifique française sur la caractérisation de la ressource forestière. Par rapport à la littérature scientifique internationale, les résultats sont comparables voire meilleurs sur des peuplements homogènes (forêt des Landes) et sont prometteurs sur les peuplements mélangés et les feuillus. Le projet s est conclu par la cartographie d une zone forestière de 1200 km² du massif des Vosges. Un comparatif des outils logiciels grâce aux données du relevé terrain a validé les meilleures méthodologies développées dans le projet. Foresee fournit une pierre angulaire pour le développement de l exploitation commerciale des données de la ressource forestière en France. C est déjà le cas à l étranger, où un modèle économique s est stabilisé autour de partenariats recherche-entreprise. Perspectives Il est à prévoir que l utilisation des outils logiciels proposés par Foresee sera encouragée par la télédétection, une technologie qui tend à se diffuser. Foresee est en mesure d intégrer la forêt comme objectif de couverture LIDAR, les relevés LIDAR étant déjà utilisés par l État dans le cadre d études d aménagement. Les outils développés dans le cadre de Foresee pourraient être industrialisés avec l appui d acteurs tels que Sintegra. Ce groupe de géomètres-experts, pionnier de la lasergrammétrie LIDAR en France, a montré son intérêt pour adapter ces outils dans une prestation packagée de caractérisation de la ressource forestière pour ses clients, collectivités territoriales et aménageurs. Pour en savoir plus sur la filière biomasse, Pour en savoir flashez plus, ce code flashez ce code 8 partenaires mobilisés km² de zone forestière cartographiée 7

5 Reconception Objectif Fournir une méthodologie pour la reconception d ouvrages hydroélectriques afin d augmenter leur puissance jusqu à plus de 30 %. Acteurs Alstom Hydro, EDF-CIH (Centre d ingénierie hydraulique) et plateforme CREMHyG (Centre de recherche et d essais de machines hydrauliques de Grenoble) de Grenoble INP Financement Fonds Unique Interministériel (FUI), Conseil Régional Rhône-Alpes, Conseil Général de l Isère, Ville de Grenoble. Enjeux L hydroélectricité représente 16 % de l électricité produite dans le monde. Cependant les pays de l hémisphère nord font face au vieillissement de leur parc hydroélectrique : plus de la moitié des installations sont âgées de plus de 30 ans. Or, il est encore possible de gagner des points de rendement sur de telles installations, et ce sans toucher au génie civil. Les experts ont estimé qu en reconcevant les seules turbines, la production d électricité d origine hydraulique augmenterait de 4 TWh en France, et de 30 TWh en Europe, soit 5 % de la production totale. Le marché de la reconception (retrofit) est estimé à 1,16 milliard d euros par an. Il est justifié non seulement par l âge moyen des centrales mais également par la nécessité de renforcer la flexibilité de leur production afin de répondre plus finement à la variabilité des besoins en électricité. L ambition du projet Reconception a porté à la fois sur la réalisation d un programme de R&D et sur une attention redoublée aux besoins industriels. Il s inscrit dans un effort d adaptation des méthodologies et des instrumentations aux problématiques des modèles expérimentaux. Il donne au retrofit une valeur ajoutée supérieure, un métier d autant plus spécifique qu il exclut, dans le cas des centrales hydroélectriques, la possibilité de tout modifier. 9

6 Reconception L innovation fait battre le cœur des centrales hydroélectriques existantes. Reconception optimise les efforts de modernisation des installations et leur adaptation aux enjeux durables. 10 Des gains de compétences pour conforter la filière hydroélectrique dans son avenir À travers le projet Reconception démarré en 2008, Alstom Hydro, EDF-CIH et le CREMHyG ont étudié l influence de différents paramètres, pris isolément, sur la performance des systèmes : écoulement dans les aspirateurs, distance des axes du distributeur et de la roue d une turbine Dès qu ils étaient disponibles, les résultats ont été utilisés pour la plupart des projets dont Alstom Hydro avait la charge. L expérience acquise durant quatre ans par ce projet offre désormais à Alstom Hydro les compétences clés pour apporter rapidement des solutions adaptées aux besoins de ses clients, en particulier pour le déploiement des bases installées. Reconception a fourni un business model basé sur la construction de solutions uniques sur mesure. Alstom Hydro a créé dès 2012 un secteur dédié : Services et Reconception, qui repose sur la maintenance, les diagnostics et la fourniture des équipements. Celui-ci comprend le service, les petits et grands projets de retrofit. L entreprise s impose désormais comme un acteur majeur du marché de la réhabilitation des centrales hydroélectriques. Croissance En complément des efforts continus d Alstom Hydro en R&D, les travaux menés dans Reconception ont offert à Alstom Hydro un important avantage concurrentiel. Les équipes d Alstom Hydro ont ainsi pu remporter plusieurs projets de reconception de centrales générant un chiffre d affaires de 200 ME, dont plus de 80 % à l international, à travers l Europe et en Amérique du Nord. Le projet Reconception a permis à Alstom Hydro d engager un partenariat fructueux avec le CREMHyG. La réussite du projet s exprime aussi en termes humains : EDF a vu ses compétences s accroître dans les services centraux avec la création de huit emplois à long terme. De son côté, Alstom Hydro a renforcé ses équipes de R&D : en 7 ans, celles-ci ont vu leurs effectifs augmenter de plus de 90 %. Perspectives La plateforme technologique du CREMHyG a intensifié son activité : d autres projets FUI ont profité de la dynamique enclenchée par Reconception. Les relations se poursuivent aujourd hui avec d autres financements (Penelop, Essaimage). Une chaire d excellence industrielle dédiée aux machines hydrauliques a vu le jour, en partenariat avec Grenoble INP. Alstom Hydro projette la création d un nouveau banc d essais de turbines hydrauliques avec Grenoble INP, où deux thèses sont actuellement menées sur le sujet. Pour en savoir plus sur la filière hydraulique, flashez ce code 10 emplois créés 10 publications 1 brevet déposé 11

7 Sirteri Objectif Développer un système industriel d isolation par l intérieur des locaux tertiaires, composé de cloisons à caractéristiques d isolation ou d accumulation thermique élevées. Acteurs Sainte-Marie Constructions Isothermes (SMCI), ARaymond, CSTB de Grenoble, Laboratoire des Matériaux Organiques à Propriétés Spécifiques (LMOPS). Financement Fonds Unique Interministériel (FUI), Conseil Régional Rhône-Alpes, Conseil Général de l Isère. Enjeux À cause des gaz frigorigènes qu ils contiennent, les systèmes de climatisation classiques aggravent l effet de serre. Consommateurs d énergie électrique, ils nuisent tant au confort qu à la santé des usagers. Le projet Sirteri veut substituer à la climatisation une solution intégrée de rénovation par l intérieur des bâtiments tertiaires : bureaux, commerces, services publics, hôtels, etc. Principal marché visé : le parc des bâtiments tertiaires, qui pâtit généralement de faibles performances énergétiques. La rénovation thermique par l intérieur proposée par Sirteri suscite d autant plus d intérêt que l isolation extérieure des bâtiments de bureaux n est pas toujours possible, compte tenu de leur architecture spécifique. Faciles à installer, ces systèmes s inscrivent aussi dans une tendance ludique de l aménagement et de la reconstruction, s inspirant des cuisines dont on assemble à loisir les différents éléments. Le projet Sirteri bénéficie d un contexte porteur : la rénovation du parc de bâtiments tertiaires représente 1/4 du patrimoine immobilier bâti et 1/3 des consommations énergétiques. Le marché de la rénovation s oriente à l accélération : 80 % des bâtiments de 2050 existent déjà. 13

8 14 Sirteri Les deux entreprises industrielles de Sirteri ont pu, grâce à la collaboration avec le CSTB et le LMOPS, développer un savoir-faire pour la rénovation thermique des bâtiments. Une rénovation thermique efficace et rapide à mettre en œuvre Le système développé par Sirteri consiste en une «boîte dans la boîte», concept imaginé par les ingénieurs du CSTB Grenoble, d après le modèle des salles blanches. Les parois de cette boîte possèdent les caractéristiques d un «super-isolant» et peuvent même intégrer un matériau à changement de phase qui régule leur température. Une lame d air sépare ces cloisons de l enveloppe originelle des bâtiments. Elle assure le refroidissement et le chauffage de la pièce, garantit une ventilation et facilite enfin le passage des servitudes. À la fois modulaire et réversible, le système de Sirteri propose aussi des méthodes de fixation innovantes sans perçage pour offrir une parfaite étanchéité des cloisons. Cette méthode de rénovation offre aussi le double avantage d être rapide à mettre en œuvre et de perturber le moins possible l organisation en place. Croissance Le développement industriel de Sirteri repose sur la production par SMCI de panneaux isolants de faible épaisseur et à inertie thermique renforcée. L entreprise ARaymond produit les accessoires de liaison et de fixation grâce au système exclusif «click and go» qu elle a développé. Le CSTB s est attaché à modéliser le fonctionnement thermique et aéraulique des panneaux, le LMOPS celui des locaux. Pour ARaymond, la mise au point de ces systèmes de fixation sans perçage des cloisons et d une nouvelle solution de fixation de rupteurs de pont thermique offre un axe de diversification industrielle qui lui permet de se lancer sur de nouveaux marchés et d engager des partenariats prometteurs pour l avenir. La fabrication des panneaux avec le matériau à changement de phase par SMCI a nécessité la mise au point d une méthode d incorporation du matériau dans les parois et a permis à l entreprise de définir une stratégie complète de fabrication automatisée. Perspectives Au sein d un bâtiment administratif, le Conseil Général de l Isère a mis 3 bureaux à la disposition du projet. Des systèmes complets de «boîtes isolantes» ont pu être montés et démontés simplement, validant les gains en confort thermique et acoustique et l ingéniosité d un concept adapté aux enjeux de l économie circulaire : ces panneaux de taille standard, réutilisables et recyclables, ne nécessitent pas de casser les cloisons existantes. En visant les bâtiments tertiaires, beaucoup plus homogènes que l habitat, Sirteri facilite aussi l industrialisation de son système. La preuve de concept réalisée dans ces bureaux a conduit les partenaires à s engager dans un nouveau projet FUI. Baptisé Renov Indus, celui-ci cherche à réaliser un démonstrateur à plus grande échelle, en rénovant cette fois-ci un étage complet d un bâtiment tertiaire, devant valider le modèle économique de la solution mise en œuvre. Pour en savoir plus sur la filière efficacité énergétique dans le bâtiment, flashez ce code AVANT Division par 2,5 de la durée d inconfort 3 nouveaux produits 3 publications APRÈS 15

9 Solarjet Objectif Proposer des solutions photovoltaïques capables de rendre n importe quel objet de la vie quotidienne autonome en énergie. Acteurs Ardeje, Hutchinson et le CEA-INES. Financement Fonds Unique Interministériel (FUI), Conseil Régional Rhône-Alpes, Conseil Général de la Drôme. Enjeux Parmi les technologies solaires, la technologie silicium a démontré toute sa pertinence dans le développement de l énergie photovoltaïque, à tel point que 90 % de la production de capteurs solaires est aujourd hui réalisée à partir de silicium. Mais il existe également des cellules à base de matériaux organiques qui offrent les meilleurs gisements de réduction de coûts (même si les rendements de conversion offerts sont moindres). Cette technologie présente l avantage de satisfaire rapidement le marché de l autonomie des objets nomades et des activités outdoor, promis à une forte croissance. Un consortium réunissant les entreprises Ardeje et Hutchinson ainsi que le CEA-INES s est créé pour développer cette source d énergie à très bas coût. L idée consiste à appliquer la technologie de l impression sans contact, exploitée historiquement par la société Ardeje, pour déposer les différentes couches fonctionnelles de la cellule photovoltaïque. Par sa facilité d application, cette technologie permet de concevoir des cellules solaires organiques pouvant prendre toute forme (logo, objet, etc.) sur support rigide ou souple. 17

10 18 Solarjet La technologie jet d encre offre plusieurs avantages s ajoutant à ceux des cellules photovoltaïques : choix du design, support rigide ou souple et coûts d investissement de production allégés par rapport aux techniques d impression en rouleaux. Des possibilités de design infinies pour des objets autonomes en énergie Ce projet consacre un partenariat fructueux entre le CEA-INES et les entreprises Ardeje et Hutchinson. Dès 2005, l entreprise Ardeje avait mis au point une machine offrant la possibilité d imprimer sur des surfaces à plat comme en volume. Au savoir-faire industriel unique d Ardeje, Hutchinson a apporté son expertise de la transformation des élastomères pour le substrat des cellules photovoltaïques et leur encapsulation, permettant de renforcer considérablement leur performance et leur durée de vie. Le CEA-INES s est quant à lui attaché à la formulation des encres, à l architecture des modules ainsi qu à la caractérisation des performances des cellules. La dernière année du projet a conduit au développement de l équipement d impression permettant la mise en œuvre de cellules photovoltaïques répondant au cahier des charges fixé par le projet. Ardeje a depuis transféré sa gamme d impression de cellules photovoltaïques au sein de la start-up Dracula Technologies. Croissance Dracula Technologies a vu le jour fin Filiale à 65 % d Ardeje, elle a pour mission d exploiter l équipement d impression issu de SolarJet. Elle a réalisé en 2013 un chiffre d affaires de 150 k et emploie déjà quatre personnes à temps plein, dont un chef de projet intégration pour développer la connectique et l électronique du panneau solaire. Des preuves de concept ont été réalisées pour deux solutions distinctes issues de la même technologie, Dracula Power (technologie PV) et Dracula Lighting, pour l impression de dispositifs électroluminescents. Forte d un démonstrateur créé en partenariat avec l équipementier sportif Raidlight pour l édition 2013 du marathon des Sables, Dracula Technologies a mis sur le marché en 2014 un panneau solaire flexible de 35 grammes pour recharger les petits appareils électroniques. Dracula Technologies ambitionne à moyen terme de devenir producteur à façon de ses solutions en mode «BtoBtoC» au service de la mobilité énergétique. Perspectives SolarJet a représenté une étape clé pour lancer au niveau national une filière industrielle de production de cellules solaires organiques complète, capable à la fois de : - déposer les différentes couches de la cellule, - élaborer des formes liquides des matériaux fonctionnels, - développer un substrat, - adapter l encapsulation. Ardeje poursuit ainsi ses développements dans ce secteur au sein de nouveaux projets collaboratifs comme le projet Sfumato, qui vise le déploiement de modules photovoltaïques organiques de nouvelle génération. Partenaire du projet européen Smartblind, Ardeje adapte par ailleurs sa technologie pour le développement de futures fenêtres intelligentes. Pour en savoir plus sur la filière solaire, flashez ce code 3 brevets 1 prototype fonctionnel 1 création de start-up : Dracula Technologies 4 emplois créés 19

11 Superfacts Objectif Développer un procédé innovant pour fabriquer un fil rond pour les câbles de puissance doté des mêmes propriétés que le ruban. Acteurs Nexans France, Aperam, Institut Louis Néel et CRETA (Consortium de Recherche pour l émergence de technologies Avancées). Financement Fonds Unique Interministériel (FUI), FEDER. Enjeux La supraconductivité est la propriété, possédée par certains matériaux, de conduire le courant électrique sans résistance dans une plage donnée de température et jusqu à une valeur limite du courant. Les câbles électriques supraconducteurs ont donc des performances supérieures aux câbles traditionnels en conduisant le courant nominal avec moins de pertes et en limitant les surintensités de court-circuit. Dans un réseau de distribution d électricité, jusqu à 1 % de l énergie est perdue dans les lignes. La supraconductivité limiterait ces pertes et faciliterait l introduction de production d énergie décentralisée intermittente (solaire, éolien, etc). Au niveau mondial, cette technologie n est maîtrisée que par quelques industriels parmi lesquels Nexans, leader dans l industrie du câble. Le projet de R&D Superfacts, coordonné par ce dernier, s est attaché à développer les matériaux et les procédés pour la mise en œuvre de câbles supraconducteurs dits de 3 e génération, composés de fils ronds et non plus de rubans. Cette génération plus compacte et plus facile à installer doit accélérer la pénétration sur le marché des technologies supraconductrices. Pour ce faire, Nexans s est associé à l aciériste Aperam pour l élaboration de nouveaux matériaux supraconducteurs et avec deux instituts de recherche experts sur le dépôt des matériaux supraconducteurs : l Institut Louis Néel et le CRETA. 21

12 22 Superfacts Grâce au projet Superfacts, la supraconductivité monte en gamme avec la mise au point d une solution de câble de puissance compact intégrant des fils ronds faciles à utiliser et dotés de performances énergétiques élevées. La supraconductibilité renforcée sur les câbles de puissance Alors que les composants supraconducteurs n existaient que sous forme de ruban, le projet Superfacts s est concentré sur le développement industriel de fils supraconducteurs à section ronde. Les premiers tests ont porté sur des surfaces planes, puis convexes. Aperam a mis au point un procédé métallurgique à base de nickel texturé par épitaxie. Deux sociétés, l une allemande, l autre américaine, fabriquent désormais ce produit. Le projet a aussi permis de mettre au point plusieurs méthodes de quantification d hypertexture. La supériorité technique des câbles supraconducteurs tient aux propriétés du matériau du conducteur. Celui-ci se transforme à 200 C en un conducteur quasi parfait, capable de transporter 100 fois plus d électricité que le cuivre. Les câbles supraconducteurs développés par Nexans offrent déjà une capacité de transport d électricité 5 fois supérieure à celle des câbles en cuivre de même diamètre, avec des pertes électriques bien moindres. L introduction de fils de géométrie ronde permettra d augmenter l ampacité d un facteur 15 par rapport à celle des câbles conventionnels. Perspectives Nexans espère obtenir quelques dizaines de nouveaux câbles à installer par an à partir de Le projet de câbles composés de fils ronds se poursuit dans le projet FP7 Eurotapes. La collaboration de Nexans avec le CRETA se prolonge sur l étude des matériaux supraconducteurs, afin que l entreprise conserve son avance sur cette technologie. De nouveaux besoins ont pu être identifiés dans les transports, notamment l aviation et le naval. 30 emplois mobilisés 5 brevets 23 Croissance En le dotant d une compétence unique sur la scène internationale, Superfacts apporte à Nexans un avantage concurrentiel décisif. Le groupe ambitionne aujourd hui le marché des réseaux d infrastructures en zones urbaines. Alors que le marché du câble a tendance à se contracter légèrement en Europe, il poursuit sa croissance en Asie et en Amérique. Nexans souhaite promouvoir cette technologie sur tous les continents, dans le contexte porteur des réseaux intelligents. Après le succès de différents prototypes, la ville d Essen, en Allemagne, a déjà choisi d installer un kilomètre de ce système supraconducteur. Tests d impact de foudre simulant des tensions 7 fois supérieures à la tension nominale, tests de charge continue, tests sur la jonction de raccordement et les extrémités du câble : tous les voyants sont au vert. Le système a été plébiscité par les habitants, qui l ont jugé plus sûr, avec une tension moindre et sans rayonnement électromagnétique. Pour en savoir plus sur la filière gestion des réseaux et stockage électriques, flashez ce code 14 publications

13 Polytec 19 rue des Berges CS Grenoble Tél Crédits Photos : Alstom Hydro, Ardeje, CEA, Dracula Technologies, EDF-Conty Bruno - Astruc Lionel, FCBA, Nexans, ONF, Raidlight.

L efficacité énergétique des bâtiments Programmes PREBAT 2005-2007, HABISOL 2008-2010

L efficacité énergétique des bâtiments Programmes PREBAT 2005-2007, HABISOL 2008-2010 L efficacité énergétique des bâtiments Programmes PREBAT 2005-2007, HABISOL 2008-2010 Bilan et perspectives scientifiques Etienne Wurtz, vice-président du comité d évaluation HABISOL Rappel du contexte

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables dans le Bâtiment et l Industrie

Développement des Energies Renouvelables dans le Bâtiment et l Industrie Développement des Energies Renouvelables dans le Bâtiment et l Industrie DERBI : Accélérer l innovation Le Pôle de Compétitivité DERBI, dont le siège est situé à Perpignan en Région Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

«Vers le véhicule connecté»

«Vers le véhicule connecté» «Vers le véhicule connecté» Le cercle des idées Quimper Technopole-Cornouaille Jeudi 26 septembre 2013 Philippe COSQUER : Chargé de Projets ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 "Vers des réhabilitations à très basse consommation» Matériaux et éléments d enveloppe adaptés à la réhabilitation énergétique de l existant Plan de la présentation Les recherches

Plus en détail

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014

Schneider Electric. Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie. Schneider Electric France mai 2014 Schneider Electric Le spécialiste mondial de la gestion de l énergie Un positionnement affirmé Production et transmission Eolienne Solaire Hydraulique Carburant bio Hydrocarbure Nucléaire Gestion de l

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

EDF ENR. Le leader du solaire photovoltaïque en toitures en France. Créons ensemble le monde de demain. www.edfenr.com

EDF ENR. Le leader du solaire photovoltaïque en toitures en France. Créons ensemble le monde de demain. www.edfenr.com EDF ENR Le leader du solaire photovoltaïque Créons ensemble le monde de demain. www.edfenr.com EDF ENR poursuit sa mission pour développer une filière française Le solaire photovoltaïque, une découverte

Plus en détail

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63

CONTACT PRESSE Fondation Partenariale Grenoble INP ERDF Delphine Chenevier, 06 43 10 01 28 Alexandra Pons, 01 81 97 46 63 Signature de la convention relative à la création d une chaire industrielle d excellence ERDF sur les SMARTGRIDS, au sein de la Fondation Partenariale Grenoble INP CONTACT PRESSE Fondation Partenariale

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique Mardi 30 juin 2015 Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique «Transition énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), essor du

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

Catalogue. Formations 2016

Catalogue. Formations 2016 Catalogue Formations 2016 Notre association Association technique, le CRER concrétise une vraie dynamique de développement de l efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Le CRER est une interface

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel?

Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? Smartgrid: comment passer du démonstrateur au projet opérationnel? - Qu entendre par «Smart grids»? - Des exemples concrets de démonstrateurs - Des solutions variées pour des enjeux différents - Comment

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Centre de Ressources, d Accompagnement et de Formations pour la Construction Durable et la Performance Énergétique en Aquitaine 159 Avenue de l alouette 33700 Mérignac OFFRE DE FORMATIONS 2015 LA CDPEA

Plus en détail

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie

Solutions didactiques. Énergies renouvelables & gestion de l énergie Solutions didactiques Énergies renouvelables & gestion de l énergie Présentation Objectifs La filière des économies d énergies et des énergies renouvelables se met en place. Les entreprises et collectivités

Plus en détail

Les ponts thermiques dans la construction bois

Les ponts thermiques dans la construction bois Les ponts thermiques dans la construction bois Enjeux, impacts, solutions et perspectives Stéphanie DECKER Responsable du pôle Efficacité Energétique 14 décembre 2011, Congrès et Salon National du Bâtiment

Plus en détail

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile

LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ. Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile LES NOUVEAUX USAGES DE LA MOBILITÉ Un enjeu et une opportunité majeurs pour l industrie automobile. Position du problème Un axe très important dans les transports individuels est celui des nouveaux usages

Plus en détail

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN Rencontres CEA INDUSTRIE en région PACA N 1 La cité des énergies Cadarache K. Zunino 12/12/2012 Référence Présentation jj mmm aaaa PLAN 1. L énergie

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants

le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants un salon bâtiment bois énergies le salon du bois dans la construction, de la machine à bois et des composants Toute la filière

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

Séminaire Bâtiment Intelligent ASPROM Paris 20 mars 2012

Séminaire Bâtiment Intelligent ASPROM Paris 20 mars 2012 Olivier Fléchon Laboratoire d Energétique Bâtiment CEA-INES Séminaire Bâtiment Intelligent ASPROM Paris 20 mars 2012 RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT 20/03/2012 Auteur : Vincent JACQUES le SEIGNEUR 1 Qu est

Plus en détail

Dossier de présentation Hydr Open

Dossier de présentation Hydr Open Dossier de présentation Hydr Open Prix de l Ingénierie du futur 2015 Introduction Le projet consiste à développer une technologie libre de micro-turbine hydraulique pour l électrification rurale et de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 EQUIPEX à Perpignan et Font Romeu : un impact scientifique international - L'appel à projet "équipements d'excellence" - Le Laboratoire PROMES-CNRS - SOCRATE :

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

Details. Version 13 décembre 2007

Details. Version 13 décembre 2007 Details Version 13 décembre 2007 Details Sommaire 0.1 Définitions SYSTAIC 1.0 Système intégré 1.0.1 Chéneau avec grille et gouttière (Rd. ID001) 4 1.0.2 Faîtage toit à pente unique avec grille (Rd. ID002)

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique

David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique Efficacité énergétique des bâtiments 29 juin 2011 David DELAUNE Chef de projet réglementation thermique Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) Direction

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

Présentation de la Plateforme 08/09/2014

Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Historique Plateforme technologique nationale indépendante, moteur du développement de la filière industrielle française de l éclairage Initiée par le CEA-Leti

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans la maison classique 1. Pertes par les murs et les fenêtres

Plus en détail

LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU SERVICE DE LA FILIÈRE DES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES

LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU SERVICE DE LA FILIÈRE DES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU SERVICE DE LA FILIÈRE DES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES LES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES UN BOUILLONNEMENT MONDIAL DE TECHNOLOGIES ET UNE COMPÉTITION DANS LAQUELLE

Plus en détail

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité Concours ERDF de l innovation 2015 «Réseaux Electriques Intelligents» Thème 8 : Capteurs et objets connectés au service de l observabilité et du pilotage du réseau public de distribution d électricité

Plus en détail

Veolia Environnement présente des expériences innovantes

Veolia Environnement présente des expériences innovantes Veolia Environnement présente des expériences innovantes Citelum en Espagne : La première centrale photovoltaïque dédiée à l éclairage public (Sant Fost de Campsentelles) Un partenariat public-privé exemplaire

Plus en détail

ERDF dans les LANDES. Comités Territoriaux SYDEC 2013

ERDF dans les LANDES. Comités Territoriaux SYDEC 2013 ERDF dans les LANDES Comités Territoriaux SYDEC 2013 ERDF, un acteur au sein du marché de l électricité Activités en concurrence Principalement EDF Production Loi du 10 février 2000 Activités régulées

Plus en détail

Le partenaire de votre innovation technologique

Le partenaire de votre innovation technologique w w w.. s y n e r r v v i a i a. f. r f r Quelques chiffres Création en 2002 Association loi 1901 20 salariés 17 Ingénieurs et techniciens experts dans leurs domaines et présents dans les centres de compétences

Plus en détail

SERVICES D INGENIERIE

SERVICES D INGENIERIE SERVICES D INGENIERIE Le Centre Technique PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement, intégration produit et assistance

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Progression de 22 % de l activité Structuration industrielle et commerciale Après une année dédiée à la mise en place de sa stratégie, McPhy Energy entre en phase de développement

Plus en détail

Le stockage de l énergie dans les zones non interconnectées

Le stockage de l énergie dans les zones non interconnectées Le stockage de l énergie dans les zones non interconnectées Christian Dumbs Chef de mission Smart Grids EDF Direction des Systèmes Energétiques Insulaires 13 octobre 2015 1 La Direction des Systèmes Energétiques

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

I) Veille Technologique

I) Veille Technologique L objectif du programme solaire de la Fondation Océan Vital est de diminuer les coûts de production en axant ses travaux sur : - l approvisionnement des cellules - l amélioration du procédé d encapsulation

Plus en détail

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation La passion de l'excellence Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation Comités et séminaires RTI Phase : Initiation - Détection 1 Projets Objectif Faciliter les échanges entre les membres de NAE

Plus en détail

NEXEYA pilote le projet collaboratif ACOVAS.

NEXEYA pilote le projet collaboratif ACOVAS. Le 12 juin 2013, pilote le projet collaboratif ACOVAS. Le projet ACOVAS, porté par, a été labellisé par le pôle AEROSPACE VALLEY dans le domaine d activités Systèmes Complexes et Intégration. ACOVAS est

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet Monitoring THPE Le projet Monitoring THPE a donné lieu à l un des premiers systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments. Informations générales Localisation : Région

Plus en détail

GESTIONNAIRE DU RESEAU DE TRANSPORT D ELECTRICITE

GESTIONNAIRE DU RESEAU DE TRANSPORT D ELECTRICITE Dossier de presse Le déploiement de fibres optiques sur les lignes électriques de RTE contribue à l extension de l accès aux communications à haut débit à l ensemble des régions françaises 1 SOMMAIRE -

Plus en détail

> Chef de projets. > Les activités. Les missions. > Les qualités et compétences requises. > Les caractéristiques du métier. Le niveau de formation

> Chef de projets. > Les activités. Les missions. > Les qualités et compétences requises. > Les caractéristiques du métier. Le niveau de formation > Chef de projets Identifier les besoins et définir les objectifs, les moyens, les actions et les résultats attendus du projet en collaboration avec les autres acteurs du projet. Gérer les ressources humaines

Plus en détail

Étude sur le potentiel du stockage d énergies

Étude sur le potentiel du stockage d énergies Vendredi 14 novembre 2014 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com ENEA Consulting Identité Société de conseil indépendante de

Plus en détail

Incubateur Technologique Territorial de Corse I2TC APPEL A PROJETS

Incubateur Technologique Territorial de Corse I2TC APPEL A PROJETS Incubateur Technologique Territorial de Corse I2TC APPEL A PROJETS CREATION D ENTREPRISES DE TECHNOLOGIES INNOVANTES LIEES AUX ENERGIES NOUVELLES ET RENOUVELABLES ET AUX DISPOSITIFS DE MAITRISE DE LA DEMANDE

Plus en détail

Un producteur d électricité engagé durablement en France

Un producteur d électricité engagé durablement en France GDF SUEZ Logotype version Blanc au trait 18/11/2008 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com RÉFÉRENCE COULEUR BLANC

Plus en détail

Activités de R&D et Partenariat académique et industriel

Activités de R&D et Partenariat académique et industriel Le Centre d Excellence «Moteurs de Traction» ALSTOM TRANSPORT ORNANS Activités de R&D et Partenariat académique et industriel Didier GIROD 6 octobre 2011 Présentation Alstom Transport- Juin 2011- Page

Plus en détail

Schneider Electric et le monde de l Education

Schneider Electric et le monde de l Education Educatec Educatice 2010 Parc des Exposition, Paris Porte de Versailles (Hall 7.3) 24, 25 et 26 novembre 2010 Schneider Electric et le monde de l Education Cette année encore, Educatec - Educatice 2010

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 Hydro-Québec - 1 Plan de la présentation Production d électricité aux États-Unis, au Canada et au Québec Survol historique Bilan financier Structure d Hydro-Québec Orientations

Plus en détail

Projets du pôle : des résultats concrets - Livret N 1. L innovation en actions

Projets du pôle : des résultats concrets - Livret N 1. L innovation en actions Projets du pôle : des résultats concrets - Livret N 1 L innovation en actions De la Recherche et Développement au déploiement industriel > Harvest Des hydroliennes innovantes page 04 et vertueuses > HyCan

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

LES A'CROCs DE L'INFO le photovoltaique

LES A'CROCs DE L'INFO le photovoltaique LES A'CROCs DE L'INFO le photovoltaique Pourquoi utiliser du Silicium? Le silicium est abondant sur terre. Il représente environ 25 % en masse de l écorce terrestre, ce qui permet de le considérer comme

Plus en détail

Électrifier l avenir. Transport et distribution d électricité

Électrifier l avenir. Transport et distribution d électricité Électrifier l avenir Transport et distribution d électricité Une Conception De Réseaux Électriques Avant-Gardiste Notre expérience en énergie est équivalente à ALIMENTER 35 FOIS la ville de New York et

Plus en détail

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN ÉNERGIES PROPRES 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 MIX ÉNERGÉTIQUE 32 %, c est l objectif que s est fixé la France pour la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d énergie en 2030.

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

Fourniture d une chaudière électrogène à technologie Stirling

Fourniture d une chaudière électrogène à technologie Stirling Fourniture d une chaudière électrogène à technologie Stirling 1. RAPPEL DU PROJET 1.1. CONTEXTE GENERAL Les réseaux électriques sont soumis à une évolution sans précédent depuis leur création à la fin

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ]

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ] Aérogénérateur : Un aérogénérateur, ou une éolienne convertit l énergie du vent en énergie mécanique, elle-même transformée en électricité grâce à un générateur Plus d informations sur l aérogénérateur

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

Conférence plénière La Cité des Energies

Conférence plénière La Cité des Energies Conférence plénière La Cité des Energies L innovation au service du Bâtiment Méditerranéen et de ses occupants Pierre JOUBERT Chef de projet Cité des Energies- CEA 03/02/2014 Forum du bâtiment durable

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Innovation et valorisation industrielle : quelles informations pour quels enjeux? 21 septembre 2012

Innovation et valorisation industrielle : quelles informations pour quels enjeux? 21 septembre 2012 Innovation et valorisation industrielle : quelles informations pour quels enjeux? 21 septembre 2012 Plan 1. Pourquoi l intelligence économique? 2. Intelligence économique pour innover et valoriser 3. Comment

Plus en détail

Canadian Solar Industries Association

Canadian Solar Industries Association Comparution devant le Comité sénatorial permanent de l énergie, de l environnement et des ressources naturelles Le jeudi 29 septembre 2011 Témoins Patrick Bateman, Conseiller, politiques et recherche,

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative. Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014

Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative. Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014 Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014 Qui sommes nous? [ Une tendance forte à l Open Innovation ] «Le monde est

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Dossier de presse. Technofutur 06/02/2013. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL

Dossier de presse. Technofutur 06/02/2013. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Dossier de presse Technofutur Industrie 06/02/2013 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Des «machines multitâches» pour rendre notre industrie plus performante Technofutur Industrie

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

N 13 - ÉNERGIE, LE LABORATOIRE DE L'OUTRE-MER

N 13 - ÉNERGIE, LE LABORATOIRE DE L'OUTRE-MER N 13 - ÉNERGIE, LE LABORATOIRE DE L'OUTRE-MER INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Les smart grids. La problématique des réseaux électriques interconnectés existe depuis longtemps. Elle est loin l époque où une

Plus en détail

DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE

DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE DIVISION TECHNIQUE GÉNÉRALE L UNITÉ DE MESURE ET D EXPERTISE D EDF 04/12/2014 Copyright EDF-DTG SOMMAIRE 01 EDF-DTG : l expertise au cœur d un leader 02 DTG : un rayonnement national et international 03

Plus en détail

AMÉLIORER LA PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

AMÉLIORER LA PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE ILS OPTIMISENT LA RÉACTIVITÉ DU PARC HYDRAULIQUE LA PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE Après deux ans de tests et d essais, cinq centres régionaux d e-exploitation des sites hydroélectriques, les CREEX, ont été

Plus en détail

SOLVÉO ENERGIE, producteur d énergie verte. Contact Presse : Mia Com Sandrine BEAULIEU contact@mia-com.com +33(0) 6 23 43 65 41

SOLVÉO ENERGIE, producteur d énergie verte. Contact Presse : Mia Com Sandrine BEAULIEU contact@mia-com.com +33(0) 6 23 43 65 41 Dossier de presse - 2012 SOLVÉO ENERGIE, producteur d énergie verte. Contact Presse : Mia Com Sandrine BEAULIEU contact@mia-com.com +33(0) 6 23 43 65 41 SOMMAIRE Edito.. p.3 2 Le développement des énergies

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Nouveau complexe d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques

Nouveau complexe d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques Nouveau complexe d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques Soprasolar : vos toits ont de l énergie à revendre! Flambée des prix du pétrole, réserves de ressources fossiles limitées, rejets de

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN

LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN Dossier de presse Juin 2015 LE DEVELOPPEMENT DES PNEUS VTT MICHELIN Du laboratoire au pneu commercialisé, une chaîne d activités construite pour délivrer les meilleures performances Dossier de presse Contact

Plus en détail

LA POLITIQUE D INNOVATION CHINOISE FACE AU DÉFI DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE CAS DES INDUSTRIES PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIENNE

LA POLITIQUE D INNOVATION CHINOISE FACE AU DÉFI DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE CAS DES INDUSTRIES PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIENNE LA POLITIQUE D INNOVATION CHINOISE FACE AU DÉFI DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : LE CAS DES INDUSTRIES PHOTOVOLTAÏQUE ET ÉOLIENNE Ecole d été RRI 2013 - Belfort, 28 août 2013 Zeting Liu Clersé / Réseau de

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur

Introduction. Quelques chiffres. Répartition par secteur Introduction En Europe, le secteur «bâtiment» consomme plus du tiers de l énergie globale. De ce fait, les logements représentent le plus grand gisement d économies d énergie. Ainsi, l amélioration de

Plus en détail

Entrée en service de la plus importante centrale photovoltaïque installée sur un aéroport français

Entrée en service de la plus importante centrale photovoltaïque installée sur un aéroport français DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse Montpellier, le 13 novembre 2015 Entrée en service de la plus importante centrale photovoltaïque installée sur un aéroport français Associées depuis 2014, Energies

Plus en détail

Journée investisseurs

Journée investisseurs Journée investisseurs Le développement dans le Solaire Jean-Pierre FLORIS Les Miroirs, 15 novembre 2010 Le solaire chez Saint-Gobain I. La dynamique du marché de l énergie solaire II. Le développement

Plus en détail