Plan. Programmation par agents. Un agent mobile C est quoi?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan. Programmation par agents. Un agent mobile C est quoi?"

Transcription

1 Plan Programmation par agents Agents mobiles Exemples de code mobile Modèles à agents mobiles Principes et mise en œuvre Evaluation quantitative Agents intelligents en dehors des objectifs de ce cours 2 Un agent mobile C est quoi? Agents mobiles Il n y a pas de définition unique IEEE Spectrum April 1998 paper by Morreale 2 points de vue Système S exécute dans un environnement d exécution donné Réactif, autonome, possède un but Communiquant, mobile Apprenant, digne de confiance Utilisateur final (fera l objet de la seconde partie du cours) Assistant personnel qui peut faire des actions à la place de l utilisateur Possibilité de délégué à la demande des tâches 3 4 1

2 Principe de fonctionnement Agents et domaines de recherche 5 Coté système Ne reste pas sur la station ou il a été créé Peut se transporter (migrer) au travers du réseau vers une autre station, disparaît du site de départ après migration Peut emporter un état lors de la migration Est capable de communiquer avec d autres agents, avec les stations visitées Coté utilisateur Est autonome Peut raisonner et prendre des initiatives S adapte à un environnement changeant Systèmes répartis Architectures et protocoles pour exécuter des objets mobiles Sécurité, tolérances aux fautes, désignation Langages de programmation Code mobile, sûreté, construction syntaxique Langages pour la communication entre agents Intelligence artificielle Intelligence, raisonnement, apprentissage, coopération 6 Ce n est pas nouveau... Migration de processus Utilisé dès le début des années 1980 pour faire de la régulation de charge dans un réseau local Locus (UCLA), Sprite (UC Berkeley), Condor (Wisconsin) Un processus qui n était pas terminé pouvait continuer son exécution sur un autre site par migration : du code, des données, du tas, de la pile, des descripteurs ouverts (fichiers), du compteur ordinal Une évolution Migration des objets Permettre de coupler des objets dans des espaces virtuels différents sur différents noeuds Nécessite la mobilité du code et des données Emerald (1986) supporte la mobilité des objets avec un contrôle du programme (Univ. of Washington ) Guide (1987) supporte la mobilité autonome des objets (un objet est couplé sur le site qui l utilise) Chorus distributed system (1988) supporte la mobilité autonome des objets (un objet décide ou il doit être couplé) Toutes ces approches nécessite un système homogène 7 8 2

3 Evolution suivante... Agents mobiles Appel de procédure et mobilité du code Client Code du service + data resultats (data) Server Le code est transporté sur le site du serveur Remote Evaluation model by Stamos and Gifford (MIT ). Java (Sun Microsystems ) permet la migration du code sur des plate-formes hétérogènes Un agent mobile est un objet capable de migrer de manière autonome d un site à un autre afin d exécuter des actions décrites par son créateur Client agent (code+data) Server 1 Server 3 Server 2 Agent mobile 9 10 Exemples de code mobile Exemples de code mobile Postscript code exécuté par machine physique ou virtual reporte le travail sur différents sites SQL code exécuté par un interpréteur SQL code déplacé vers le serveur de base de données %!PS-Adobe-3.0 ggfdgf %%Title= %%EOF site A ggfdgf client requête SQL interprète SQL 11 interprète (ghostview) site B imprimante postscript 12 SGBD serveur 3

4 Exemples de code mobile Applets programme exécutable inclus dans une page HTML exécution sur le site qui télécharge la page HTML <HTML> [...] applet MV Java chargement communication Pourquoi utiliser des agents mobiles S affranchir du réseau Latence, débit Mode déconnecté Permet d encapsuler des protocoles Par un modèle de fonctionnement asynchrone et autonome qui Privilégie les interactions locales Permet l installation d interface locale spécifique Permet de s affranchir de l hétérogénéité En ayant un un modèle robuste 13 client serveur 14 Quelques exemples d applications Principes 15 Commerce électronique : suivi de salle de marché Assistant personnel : filtrage, recherche d information Collecte d information distribuées Système de workflow et système collaboratif Monitoring et notification Administration, diffusion de logiciel, mise à jour Mise en cohérence de données dupliquées Détection d intrusion Calcul parallèle Jeux sur internet 16 Agent Mobile : processus, incluant du code et des données, pouvant se déplacer entre des machines pour réaliser une tâche Agent Objet actif Objets : encapsule un état Agents : encapsule un état + exécute un comportement communique potentiellement avec d'autres agent Objet mobile se déplace en fonction de ses besoins suit parfois un itinéraire 4

5 Exemple 1 Exemple 2 Agent notificateurs/réactifs attend une information ou un événement prévient un usager ou déclenche une action exemples recherche d'emploi dans des journaux gestion d'un portefeuille d'actions notification agent 17 client serveur 18 Agents itinérants réalisant une suite d'interaction avec des serveurs privilégie les accès locaux exemple : jointure entre deux sources de données un serveur retourne une liste de noms (Hôtels) un serveur gère un annuaire téléphonique les serveur sont gérés par des institutions différentes App Service Annuaire Exemple 3 Agent d'adaptation extension des fonctions du service adaptation aux besoins spécifiques des clients exemple : compression/chiffrement de documents un client demande un document à un serveur le client passe un algorithme de compression ou de chiffrement des données le code de cet algorithme est propre au client Les fonctions d une plate-forme à agents mobiles Une plate-forme à agents permet : La création des agents L exécution des agents La migration des agents La terminaison des agents agent avec code de compression App Serveur document compressé

6 Définitions Agents unité de structuration des applications agents mobiles ou stationnaires ressources allouées (contrôlées) aux agents Places endroit que peut visiter un agent plus fin que le site On peut avoir plusieurs places sur un site Permet un contrôle d accès par place certaines places prédéfinies pour un agent home 21 Définitions Déplacement entre des places parfois notion d itinéraire permet de co-localiser des agents pour des interactions locales Interactions entre des agents co-localisés : meetings Communication synchrone Appel de méthode ou partage d objets entre des agents distants : messages Communication asynchrone directe (envoie de messages à un agent) ou indirecte (envoie de messages à une boite aux lettres 22 Définitions Contrôle d accès comme toujours, deux aspects Identification (authentification) de l agent ou de la place Description des permissions Que peut faire un agent sur cette place Que peut faire cette place sur cet agent L un doit se protéger de l autre 23 La mobilité Agents mobiles = paradigme pour la calcul distribué Code mobile : migration du code Objets mobiles : migration du code + données Processus mobiles : migration du code + données + état des threads Agents mobiles : migration du code + données + état des threads + autorités de son propriétaire Différentes mobilité en let dans le monde Java Applet : transfert du code/donnée depuis un serveur vers un client (download) Servlet : upload de code depuis un client vers un serveur Agents mobiles : pas de notion de client ou de serveur, peu effectuer plusieurs sauts. 24 6

7 Mise en œuvre de la mobilité Mise en œuvre de la mobilité Obtention du code et des données Sender Suspend Execution Serialize Agent Encode Data Receiver Resume Execution Deserialize Agent Decode Data Origin Agent Server Class Code (c) Class at Server Destination Agent Transfer Data Receive Data Class Code Class Code (b) Class at Origin (a) Class at destination 25 Network 26 Les problèmes Mobilité faible / forte 27 Mobilité hétérogénéité du code, des données et du système hypothèse sur l'environnement (imposer homogénéité) gestion par une machine virtuelle capture de l'état d'un agent délimiter l'ensemble des objets à déplacer avec l'agent capture de l'état de la pile d'exécution migration faible migration forte 28 Mobilité faible Migration du code + données Données = variables d instance Après migration l éxécution débute au début du programme Exemple : applet IEEE TSE May 98 paper by Fugetta, Picco, Vigna Thèse Sarah Bouchenak, Grenoble Mobilité forte Migration du code + données + état éxécution Données = variables d instance Execution State variables locales et variables liés aux processus/threads (pile / tas / compteur ordinal / ) Après migration l exécution continu a l endroit ou elle a été suspendue 7

8 Exemples RPC vs agents mobiles 29 Mobilité forte La fonction calcule est founie par la place Le tableau site contient les différentes places à visitée run () { For (i=0; i<n;i++) { Y := calcule (X); moveto (site[i+1]); Mobilité faible Même structure de donnée int status = 0; run () { if (status!= N) { Y := calcule (X); status++; moveto (site[i++]); CLIENT 30 RPC Un «processus demande un traitement qui est dans autre «processus» Message d appel suivi d un message de réponse La procédure appelée est locale au processus distant Client et serveur sont d accord a priori sur le protocole à utiliser Interaction et communication en continu entre le client et le serveur network SERVER Agents mobiles CLIENT Au lieu de demander un traitement, l agent est à l initiative du traitement Messages : c est généralement l agents luimême (procédure + donnée + état) Émetteur : celui qui a commencé le traitement - récepteur : celui qui poursuit le traitement Interaction en continu mais pas communication en continu network Mobile Agent SERVER Service Les problèmes - Utilisation de ressources partagées Les problèmes - Sécurité 31 référence à distance copie liaison par équivalence R avant?? après 32 attaque d'un hôte par un agent mobile confinement de l'exécution par le matériel par le logiciel authentification de l'agent pour délimiter ses droits d'accès attaque d'un agent par un hôte très difficile dans le cas général Solution dans le cadre du calcul : brouillage de code A veut faire calculer F(x) sur le site B sans révéler F à B (F linéaire) A calcule Z = S.F (S matrice inversible choisie par A) A envoie Z à B et B calcule y = Z(x) et envoie y à A A calcule S-1(y) = F(x) 8

9 Un modèle qui a de nombreux avantages Quelques plates-formes 33 Modèle d exécution asynchrone et autonome Justifié Permettre le déployement dynamique de composants d applications sur un nombre arbitraire de sites Fonctionne sur des platesformes hétérogènes Parfaitement adapté aux utilisateurs mobiles pouvant être déconnectés A justifier Réduire la consommation de la bande passante et la charge du réseau Encapsuler des protocoles Adaptabilité de l application par migration De très nombreuses applications peuvent être programmée selon ce modèle Sur Java Aglets (IBM) Odyssey (General Magic Inc.) mobile_agent.html Concordia(Mitsubishi) Projects/Concordia Voyager (Object Space) MOA (OSF/OpenGroup) Autres environnements (Tcl, Python,...) AgentTcl (Dartmouth College) Ara (Université de Kaiserslautern) Projekte/Ara Tacoma (Université de Tromsø et Cornell) 37 Aglets un projet d IBM Les sources sont ici : conçu sur Java User Interface A A A Security Manager Etude d une plate-forme Aglet Network Daemon Network 9

10 Pourquoi Java? Objectifs 40 Bénéfices Indépendant de la plate-forme Exécution sûres Chargement de classe dynamique Programmation multi-thread Persistance par sérialisation Limitations Peu de support pour le contrôle des ressources Pas de référence protégées nécessité d'un objet proxy pour protéger l'accès aux méthodes publiques Pas de support pour capturer et restaurer un contexte d exécution 41 Simplicité et extensibilité La programmation d une Aglet par un programmeur Java doit être aisée Spécifications (JAAPI) plus que plate-forme Indépendant des plates-formes Une Aglet doit pouvoir s exécuter sur n importe quelle place respectant la spécification JAAPI Standard industriel JAAPI doit devenir un standard industriel Security Une aglet non fiable ne doit pas être un risque pour la place qui l exécute Les éléments du modèles Aglet Interfaces AgletContext FutureReply MessageManager Classes Aglet AgletIdentifier AgletProxy Itinerary Message Une aglet est un objet java mobile qui peut visiter plusieurs sites. Il est autonome i.e. il s exécute dans sa propre thread Il est réactif i.e. il répond au message qu il reçoit proche du modèle d acteurs ou des JavaBean En rouge, les éléments du modèle détaillé après

11 Context Proxy Un contexte est le lieu d exécution d une aglet i.e. une place Implémenté par un objet stationnaire Founit tout ce qui est nécessaire pour exécuter de manière homogène (y compris en environnement hétérogène) une aglet Protège le système hôte contre les aglets malveillante Un site peut contenir plusieurs contextes Un proxy est le représentant d une aglet Il empêche l accès direct aux méthodes publiques de l aglet Cache la localisation de l aglet Message Itinerary Un message est un objet échangées entre aglets. Selon les besoins, il peut être utilisé de manière synchrone ou asynchrone. Le mode asynchrone permettant la coopération lache entre aglets Liste de contexte à visiter auquel est associé une liste d action Inclus le problème du routage (identification d un noeud physique à partir d une description symbolique) Fournit une abstraction pour mettre en œuvre de modèle d itinéraire non triviaux. Un gestionnaire de message permet de contrôler la concurrence des messages entrants

12 Identifier En résumé Chaque aglet possède un identifiant Unique Immuable Attribué à sa création Les abstractions Contexte : une place Aglet : un agent mobile AgletIdentifier : un identifiant unique AgletProxy : un objet d accès Message message asynchrone appel de procédure synchrone Proxy Agents Place Engine Host Resources 48 mise à jour septembre Mise en œuvre d une aglet Mise en œuvre d une aglet 50 Interface Une classe qui étend la classe Aglet Etat Un graphe d objets sérialisable Implémentation Des méthodes prédéfinies de gestion des aglets qu il faut implémenter Un modèle de programmation réactif sur une association événement réaction Listener Interface Implementation State Identifier 51 Méthode à ne pas surcharger sauf besoin spécifique Aglet.dispatch (URL url) // déplace l aglet dans la place url Aglet.deactivate (long time) // Suspend l exécution Aglet.clone () // Duplique l aglet Aglet.getAgletContext () // récupère la place courante Méthodes à surcharger (livrées vides) Aglet.onCreation (Object init) // executé lors de la création Aglet.run () // lancé lors de l arrivée sur la place Aglet.HandleMessage (Message msg) // action lors de la réception d un message Aglet.onDisposing () // action lors de la desctruction de l aglet 12

13 Ma première Aglet public class Hello extends Aglet { public void oncreation (Object init) { System.out.println ( created! ); public void run () { System.out.println ( hello! ); public boolean handlemessage (Message msg) { if (msg.samekind( sayhello )) { return false; System.out.println ( hello! ); return true; public void ondisposing () { System.out.println ( bye! ); Autres méthodes de la classe aglet Proxy et message Proxy AgletContext.getAgletProxies() AgletContext.getAgletProxy (AgletID) Un proxy peut être transmis dans un message Message Composé de deux champs : un type (String), un objet appel synchrone : AgletProxy.sendMessage (Message msg) appelsynchrone à résultat différé (asynchrone avec futur) : AgletProxy.sendAsyncMessage (Message msg) Appel asynchrone : AgletProxy.sendOnewayMessage (Message msg) Autres méthodes de la classe aglet Mobilité Un listener pour la mobilité (MobilityListener) Pas de mobilité forte du code Des événements imposées par la plate-forme agletarrived (ContextEvent ev) agletdispatched (ContextEvent ev) agletreverted (ContextEvent ev) Des réactions définies par le programmeur onarrival (MobilityEvent l) // quand l agent arrive sur une place ondispatching (MobilityEvent l) // quand l agent part d une place onreverting (MobilityEvent l) // quand l agent part d une place pour revenir à la place home Programmation de la mobilité ondispatching () onarrival () dispatch aglet retract aglet onreverting ()

14 Programmation de la mobilité class mylistener implements MobilityListener { public void ondispatching (MobilityEvent l) { System.out.println ( I am leaving! ); public void onreverting (MobilityEvent l) { System.out.println ( I am going home! ); public void onarrival (MobilityEvent l) { System.out.println ( I have arrived! ); public class MyAglet extends Aglet { public void oncreation (Object init) { MobilityListener listener = new mylistener(); addmobilitylistener(listener); 56 Autres méthodes de la classe aglet Cycle de vie, Clonage, Persistance Un listener pour chaque classe d événement Liés aux contextes contextstarted (ContextEvent ev) contextshutdown (ContextEvent ev) Cycle de vie d une aglet agletcreated (ContextEvent ev) agletcloned (ContextEvent ev) agletstatechanged (ContextEvent ev) agletdeactivated (ContextEvent ev) agletactivated (ContextEvent ev) 57 Application à Java Agents mobiles quelques justifications Avantages de Java Diffusion sur toutes les machines Mobilité du code et des objets chargement dynamique de classes (ClassLoader) sérialisation des objets Java Sécurité assurée par l'environnement confinement : pas d'adresses virtuelles contrôle d'accès aux ressources (SecurityManager)

15 Conception sur Java Expérimentation : coûts de base Sérialisation de l'état de l'agent Envoi du code et de l'état de l'agent Destruction de l'agent sur le site origine Création d'un thread sur le site destination Chargement du code de l'agent (chargeur privé) Dé-sérialisation de l'agent Exécution Objectif : mesurer les coûts des principaux mécanismes de Java rentrant dans la conception Développement d'une plate-forme minimale Environnement : Latence sur le réseau local 0.6 ms Latence sur Internet 20 ms Débit sur le réseau local 842 Ko/s Débit sur Internet 129 Ko/s Appel local de méthode Java 1 µs Appel à distance de méthode Java sur le réseau local 3,1 ms Appel à distance de méthode Java sur Internet 44 ms Evaluation des coûts Expérimentation : coûts de base Coûts des principales phases coût de Java prohibitif par rapport au réseau local acceptable par rapport à l'internet grande partie provenant du chargeur privé Coût de la migration (plate-forme minimale) Coût de la migration d'un agent minimal sur réseau local 35 ms Coût de la migration d'un agent minimal sur Internet 148 ms Coût de la migration (Aglets) 64 Sérialisation de l'agent Transfert de l'agent sur le réseau local Transfert de l'agent sur Internet Installation de l'agent avec le chargeur de Java Installation de l'agent avec un chargeur privé à l'agent 3,2 ms 8 ms 121 ms 4.3 ms 23,8 ms 65 Coût de la migration d'un Aglet minimal sur réseau local 240 ms Coût de la migration d'un Aglet minimal sur Internet 369 ms 15

16 Expérimentation : intérêt/rmi Objectif : étudier l intérêt de la technologie agents mobiles en utilisant le modèle client serveur (Java-RMI) une plate-forme minimale que nous avons réalisée une plate- forme très répandue (Aglets) Résultats visés comparaison entre le modèle client-serveur et le modèle à agents mobiles comparaison entre une plate-forme minimale et une vrai plate-forme à agents mobiles Expérimentation Trois machines réparties sur Internet en France (INRIA) en Grande-Bretagne (QMW) en Suisse (Université de Genève) Aglets Java-RMI Notre plate-forme minimale Expérimentation Capacités du réseau Connexion Latence (ms) Débit (Ko/sec) Expérimentation Comparaison aller-retour avec agent mobile et RMI Taille enregistrement : 80 octets entre France et GB France - GB GB - Suisse Suisse - France Temps en millisecondes RMI Aglets and Agent Nombre d'enregis trement

17 Expérimentation Application de jointure rpc C-A (n) + n*rpc C-B (1) > Ag C-A (0) + Ag A-B (n) + Ag B-C (2*n) Ag(n) augmente plus vite que rpc(n)... Expérimentation Application de jointure : résultats rpc (1) A A C rpc (n) C B B Expérimentation Application de compression Expérimentation Application de compression : résultats App Serveur 72 document compressé La compression est potentiellement rentable si tc + fc * S/dr + td < S/dr ce qui donne : dr < 74 Ko/s pour un fichier de 100 Ko dr < 164 Ko/s pour un fichier de 500 Ko Mais le cout d un transfert par agent augmente plus vite

18 Conclusion Conclusion agents mobile : nouveau modèle basé sur la mobilité Java fournit les outils pour le support d'agents mobiles Intéressant pour des réseaux lents ou lors de déconnexions Limites et perspectives intégration avec les autres modèles transparence de la programmation migration faible/forte utilisation de ressources partagées La plate-forme mobilet Arborescence des fichiers Mobilet `-----appli `-----hello `-----mesure `-----vente `-----system Travail à faire Mini projet Pour la semaine prochaine Avoir installé la plate-forme Avoir programmé l exemple suivant Écrire un agent mobile et mesurer le temps d un aller retour d un agent entre 2 JVMs de la même station De même mesurer le coût d un appel de procédure entre 2 JVMs de la même station implémenter l'application de commerce électronique à l'aide de la plate-forme Mobilet Identification des manques Modification de la plate-forme Mise en forme de la démonstration Justifier l'intérêt d'un tel modèle pour cette application

Agents Mobiles/Code Mobile

Agents Mobiles/Code Mobile Systèmes Répartis Agents Mobiles Agents Mobiles/Code Mobile Modèles d exécution répartie et agents mobiles Infrastructure pour les agents mobiles Expérimentations Conclusion 1 Modèles d exécution répartie

Plus en détail

Figure 1. Structure répartie

Figure 1. Structure répartie Chapitre I: Applications Réparties et Middleware 1. Définition d une application répartie Une application répartie est constituée d un ensemble de processus (d objets, d agents, d acteurs) s exécutant

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 46 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 2 - Les appels de procédure distants (Partie 1) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Messagerie asynchrone et Services Web

Messagerie asynchrone et Services Web Article Messagerie asynchrone et Services Web 1 / 10 Messagerie asynchrone et Services Web SOAP, WSDL SONT DES STANDARDS EMERGEANT DES SERVICES WEB, LES IMPLEMENTATIONS DE CEUX-CI SONT ENCORE EN COURS

Plus en détail

Conception des systèmes répartis

Conception des systèmes répartis Conception des systèmes répartis Principes et concepts Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Octobre 2012 Gérard Padiou Conception des systèmes répartis 1 / 37 plan

Plus en détail

Remote Method Invocation (RMI)

Remote Method Invocation (RMI) Remote Method Invocation (RMI) TP Réseau Université Paul Sabatier Master Informatique 1 ère Année Année 2006/2007 Plan Objectifs et Inconvénients de RMI Fonctionnement Définitions Architecture et principe

Plus en détail

RMI le langage Java XII-1 JMF

RMI le langage Java XII-1 JMF Remote Method Invocation (RMI) XII-1 Introduction RMI est un ensemble de classes permettant de manipuler des objets sur des machines distantes (objets distants) de manière similaire aux objets sur la machine

Plus en détail

Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul. Département Informatique

Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul. Département Informatique Institut Supérieure Aux Etudes Technologiques De Nabeul Département Informatique Support de Programmation Java Préparé par Mlle Imene Sghaier 2006-2007 Chapitre 1 Introduction au langage de programmation

Plus en détail

Software Engineering and Middleware A Roadmap

Software Engineering and Middleware A Roadmap Software Engineering and Middleware A Roadmap Ecrit par: Dr. Wolfgang Emmerich Présenté par : Mustapha Boushaba Cours : IFT6251 Wolfgang Emmerich Enseignant à University College London: Distributed Systems

Plus en détail

RMI. Remote Method Invocation: permet d'invoquer des méthodes d'objets distants.

RMI. Remote Method Invocation: permet d'invoquer des méthodes d'objets distants. RMI Remote Method Invocation: permet d'invoquer des méthodes d'objets distants. Méthode proche de RPC. Outils et classes qui rendent l'implantation d'appels de méthodes d'objets distants aussi simples

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. Evolution des Systèmes d Information

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. Evolution des Systèmes d Information SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 Evolution des Systèmes d Information 2 Qu est ce qu une application répartie? Il s agit d une application découpée en plusieurs unités Chaque unité peut être placée

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

Intergiciel - concepts de base

Intergiciel - concepts de base Intergiciel - concepts de base Ada Diaconescu, Laurent Pautet & Bertrand Dupouy ada.diaconescu _at_ telecom-paristech.fr Rappel : système réparti Système constitué de multiples ressources informatiques

Plus en détail

Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer Protocol) sous Débian 6

Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer Protocol) sous Débian 6 Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer Protocol) sous Débian 6 1 BERNIER François http://astronomie-astrophotographie.fr Table des matières Installation d un serveur HTTP (Hypertext Transfer

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Architectures n tiers Intergiciels à objets et services web

Architectures n tiers Intergiciels à objets et services web UMIN406 : thèmes abordés Architectures n tiers Intergiciels à objets et services web Clémentine Nebut LIRMM / Université de Montpellier 2 LIRMM Clementine.nebut@lirmm.fr 1 Distribution d objets Java RMI,.net

Plus en détail

Plan du cours. Autres modèles pour les applications réparties Introduction. Mode de travail. Introduction

Plan du cours. Autres modèles pour les applications réparties Introduction. Mode de travail. Introduction Plan du cours Autres modèles pour les applications réparties Introduction Riveill@unice.fr http://rangiroa.polytech.unice.fr Notre terrain de jeu : les systèmes répartis Un rappel : le modèle dominant

Plus en détail

Programmation par RPC et Java-RMI :

Programmation par RPC et Java-RMI : 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3.2 et JavaRMI Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de l équipe pédagogique du

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Un chat en C# Extrait de Wikipédia

Un chat en C# Extrait de Wikipédia Un chat en C# Un chat utilise un mécanisme de communication entre deux applications distantes. Il existe plusieurs solutions pour faire communiquer deux applications ; nous allons, ici, utiliser le protocole

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués

WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Thèse de Doctorat de l'université P & M Curie WEA Un Gérant d'objets Persistants pour des environnements distribués Didier Donsez Université Pierre et Marie Curie Paris VI Laboratoire de Méthodologie et

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

18 TCP Les protocoles de domaines d applications

18 TCP Les protocoles de domaines d applications 18 TCP Les protocoles de domaines d applications Objectifs 18.1 Introduction Connaître les différentes catégories d applications et de protocoles de domaines d applications. Connaître les principaux protocoles

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean.

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean. Plan du cours 2 Introduction générale : fondamentaux : les fondamentaux Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2002, modifié par Richard Grin (version 1.1, 21/11/11), avec emprunts aux supports de Maxime

Plus en détail

FORMATION PcVue. Mise en œuvre de WEBVUE. Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1. Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères

FORMATION PcVue. Mise en œuvre de WEBVUE. Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1. Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères FORMATION PcVue Mise en œuvre de WEBVUE Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1 Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères Centre ressource Génie Electrique Intervenant : Enseignant

Plus en détail

Serveurs de noms Protocoles HTTP et FTP

Serveurs de noms Protocoles HTTP et FTP Nils Schaefer Théorie des réseaux (EC3a) Serveurs de noms Protocoles HTTP et FTP Théorie des réseaux (EC3a) Séance 7 Pourquoi DNS? Internet est une structure hiérarchique et arborescente de réseaux et

Plus en détail

Gestion d une école. FABRE Maxime FOUCHE Alexis LEPOT Florian

Gestion d une école. FABRE Maxime FOUCHE Alexis LEPOT Florian Gestion d une école FABRE Maxime 2015 Sommaire Introduction... 2 I. Présentation du projet... 3 1- Lancement de l application... 3 Fonctionnalités réalisées... 4 A. Le serveur... 4 1 - Le réseau... 4 2

Plus en détail

JADE : Java Agent DEvelopment framework. Laboratoire IBISC & Départ. GEII Université & IUT d Evry nadia.abchiche@ibisc.univ-evry.

JADE : Java Agent DEvelopment framework. Laboratoire IBISC & Départ. GEII Université & IUT d Evry nadia.abchiche@ibisc.univ-evry. : Java Agent DEvelopment framework Laboratoire IBISC & Départ. GEII Université & IUT d Evry nadia.abchiche@ibisc.univ-evry.fr Introduction à la plateforme JADE 1) Modèle d agent 2) Services 3) Norme FIPA

Plus en détail

Java c est quoi? Java. Java. Java : Principe de fonctionnement 31/01/2012. 1 - Vue générale 2 - Mon premier programme 3 - Types de Programme Java

Java c est quoi? Java. Java. Java : Principe de fonctionnement 31/01/2012. 1 - Vue générale 2 - Mon premier programme 3 - Types de Programme Java 1 - Vue générale 2 - Mon premier programme 3 - Types de Programme 1 2 c est quoi? Technologie développée par SUN Microsystems lancée en 1995 Dans un des premiers papiers* sur le langage JAVA, SUN le décrit

Plus en détail

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique Services OSI Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique 59 SERVICES "APPLICATION" Architecture spécifique : ALS (Application Layer

Plus en détail

1. QCM (40 points) (1h)

1. QCM (40 points) (1h) Examen 1ère session 2012-2013 page 1 NSY 102 - AISL IPST-CNAM Intranet et Designs patterns NSY 102 Vendredi 26 Avril 2013 Durée : 3 heures Enseignants : LAFORGUE Jacques 1. QCM (40 points) (1h) Mode d'emploi

Plus en détail

NetCrunch 6. Superviser

NetCrunch 6. Superviser AdRem NetCrunch 6 Serveur de supervision réseau Avec NetCrunch, vous serez toujours informé de ce qui se passe avec vos applications, serveurs et équipements réseaux critiques. Documenter Découvrez la

Plus en détail

Mécanismes pour la migration de processus

Mécanismes pour la migration de processus Université Joseph Fourier Institut National Polytechnique de Grenoble U.F.R. Informatiques & Mathématiques Appliquées ENSIMAG I.M.A.G. DEA D INFORMATIQUE : SYSTEMES ET COMMUNICATIONS Projet présenté par

Plus en détail

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Le réseau étendu (WAN, wide area network) a connu bien peu d innovations pendant une grande partie de la dernière décennie. Alors que le reste

Plus en détail

2 Chapitre 1 Introduction

2 Chapitre 1 Introduction 1 Introduction Ce livre présente les Enterprise JavaBeans 2.0 et 1.1 qui constituent la troisième et la deuxième version de la spécification des Enterprise JavaBeans. Tout comme la plate-forme Java a révolutionné

Plus en détail

Le modèle client-serveur

Le modèle client-serveur Le modèle client-serveur Olivier Aubert 1/24 Sources http://www.info.uqam.ca/~obaid/inf4481/a01/plan.htm 2/24 Historique architecture centralisée terminaux passifs (un seul OS, systèmes propriétaires)

Plus en détail

Java et les bases de données

Java et les bases de données Michel Bonjour http://cuiwww.unige.ch/~bonjour CENTRE UNIVERSITAIRE D INFORMATIQUE UNIVERSITE DE GENEVE Plan Introduction JDBC: API SQL pour Java - JDBC, Java, ODBC, SQL - Architecture, interfaces, exemples

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki

Institut Supérieur de Gestion. Cours pour 3 ème LFIG. Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki Institut Supérieur de Gestion Cours pour 3 ème LFIG Java Enterprise Edition Introduction Bayoudhi Chaouki 1 Java EE - Objectifs Faciliter le développement de nouvelles applications à base de composants

Plus en détail

Remote Method Invocation Les classes implémentant Serializable

Remote Method Invocation Les classes implémentant Serializable Parallélisme Architecture Eric Goubault Commissariat à l Energie Atomique Saclay Classe qui implémente la méthode distante (serveur): - dont les méthodes renvoient un objet serializable - ou plus généralement

Plus en détail

Patrons de Conception (Design Patterns)

Patrons de Conception (Design Patterns) Patrons de Conception (Design Patterns) Introduction 1 Motivation Il est difficile de développer des logiciels efficaces, robustes, extensibles et réutilisables Il est essentiel de comprendre les techniques

Plus en détail

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux

Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux Réseaux et Télécommunication Interconnexion des Réseaux 1 Concevoir un réseau Faire évoluer l existant Réfléchir à toutes les couches Utiliser les services des opérateurs (sous-traitance) Assemblage de

Plus en détail

GEI 465 : Systèmes répartis

GEI 465 : Systèmes répartis Université de Sherbrooke GEI 465 : Systèmes répartis Travaux à effectuer Ahmed Khoumsi Automne 2004 Page 1 Les deux premiers travaux que vous effectuerez vous donneront, respectivement, l occasion d utiliser

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBLITÉ CONTINUE ET MOBILITÉ DES DONNÉES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

Administration réseau Introduction

Administration réseau Introduction Administration réseau Introduction A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Introduction 1 Plan 1. Introduction Organisation Contenu 2. Quelques Rappels : Internet et le modèle TCP/ Visage de l Internet Le

Plus en détail

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines)

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Module 1 : Programmer une application informatique Durée

Plus en détail

Gestion répartie de données - 1

Gestion répartie de données - 1 Gestion répartie de données - 1 Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA et IMAG-LSR) http://sardes.inrialpes.fr/~krakowia Gestion répartie de données Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

Module BDR Master d Informatique (SAR)

Module BDR Master d Informatique (SAR) Module BDR Master d Informatique (SAR) Cours 6- Bases de données réparties Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Bases de Données Réparties Définition Conception Décomposition Fragmentation horizontale et

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Laboratoire Télécom&Réseaux TP M1 2005/2006 SECURITE - IPTABLES

Laboratoire Télécom&Réseaux TP M1 2005/2006 SECURITE - IPTABLES SECURITE - IPTABLES Conception d'une zone démilitarisée (DeMilitarized Zone: DMZ) Veuillez indiquer les informations suivantes : Binômes Nom Station ou PC D. Essayed-Messaoudi Page 1 sur 9 TP 4 : Sécurité

Plus en détail

Couche application. La couche application est la plus élevée du modèle de référence.

Couche application. La couche application est la plus élevée du modèle de référence. Couche application La couche application est la plus élevée du modèle de référence. Elle est la source et la destination finale de toutes les données à transporter. Couche application La couche application

Plus en détail

Agents mobiles pour la recherche d'informations sur des réseaux hétérogènes. D.Picard & A.Revel

Agents mobiles pour la recherche d'informations sur des réseaux hétérogènes. D.Picard & A.Revel Agents mobiles pour la recherche d'informations sur des réseaux hétérogènes D.Picard & A.Revel Le code mobile......un code successivement embarqué Code Mobile Programme se déplaçant sur d autres supports

Plus en détail

Citrix XenApp 7.5 Concepts et mise en oeuvre de la virtualisation d'applications

Citrix XenApp 7.5 Concepts et mise en oeuvre de la virtualisation d'applications Virtualisation, enjeux et concepts 1. Définition et vue d'ensemble 15 1.1 Terminologie et concepts 16 1.2 Bénéfices 17 1.3 Technologies et solutions de virtualisation 19 1.3.1 Introduction 19 1.3.2 Virtualisation

Plus en détail

TP1 : Initiation à Java et Eclipse

TP1 : Initiation à Java et Eclipse TP1 : Initiation à Java et Eclipse 1 TP1 : Initiation à Java et Eclipse Systèmes d Exploitation Avancés I. Objectifs du TP Ce TP est une introduction au langage Java. Il vous permettra de comprendre les

Plus en détail

CORBA haute performance

CORBA haute performance CORBA haute performance «CORBA à 730Mb/s!» Alexandre DENIS PARIS/IRISA, Rennes Alexandre.Denis@irisa.fr Plan Motivations : concept de grille de calcul CORBA : concepts fondamentaux Vers un ORB haute performance

Plus en détail

Hébergement de site web Damien Nouvel

Hébergement de site web Damien Nouvel Hébergement de site web Plan L'hébergeur Le serveur web Apache Sites dynamiques 2 / 27 Plan L'hébergeur Le serveur web Apache Sites dynamiques 3 / 27 L'hébergeur L'hébergeur sous-traite l'architecture

Plus en détail

Java - RMI Remote Method Invocation. Java - RMI

Java - RMI Remote Method Invocation. Java - RMI Remote Method Invocation Yann Viémont Université de Versailles St-Quentin Plan 1. Introduction 2. Rappels sur les RPC 3. Le modèle objet de Java-RMI 4. Architecture générale 1. Introduction = Disponible

Plus en détail

La carte à puce. Jean-Philippe Babau

La carte à puce. Jean-Philippe Babau La carte à puce Jean-Philippe Babau Département Informatique INSA Lyon Certains éléments de cette présentation sont issus de documents Gemplus Research Group 1 Introduction Carte à puce de plus en plus

Plus en détail

Introduction. Réalisation d'une application répartie (fournissant un ou plusieurs services)

Introduction. Réalisation d'une application répartie (fournissant un ou plusieurs services) Intergiciels Introduction Réalisation d'une application répartie (fournissant un ou plusieurs services) Bas niveau : Sockets Haut niveau : Intergiciels (Middleware) Appel de procédure à distance (RPC),

Plus en détail

Architecture J2EE. Thierry Lecroq (merci à Alexandre Pauchet (INSA Rouen)) Université de Rouen FRANCE. Thierry Lecroq (Univ. Rouen) J2EE 1 / 16

Architecture J2EE. Thierry Lecroq (merci à Alexandre Pauchet (INSA Rouen)) Université de Rouen FRANCE. Thierry Lecroq (Univ. Rouen) J2EE 1 / 16 Architecture J2EE Thierry Lecroq (merci à Alexandre Pauchet (INSA Rouen)) Université de Rouen FRANCE Thierry Lecroq (Univ. Rouen) J2EE 1 / 16 Plan 1 Historique 2 Architecture J2EE 3 J2EE et applications

Plus en détail

Cette application développée en C# va récupérer un certain nombre d informations en ligne fournies par la ville de Paris :

Cette application développée en C# va récupérer un certain nombre d informations en ligne fournies par la ville de Paris : Développement d un client REST, l application Vélib 1. Présentation L application présentée permet de visualiser les disponibilités des vélos et des emplacements de parking à la disposition des parisiens

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

as Architecture des Systèmes d Information

as Architecture des Systèmes d Information Plan Plan Programmation - Introduction - Nicolas Malandain March 14, 2005 Introduction à Java 1 Introduction Présentation Caractéristiques Le langage Java 2 Types et Variables Types simples Types complexes

Plus en détail

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr . Cours intensif Java 1er cours: de C à Java Septembre 2009 Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7 Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr LANGAGES DE PROGRAMMATION Pour exécuter un algorithme sur un ordinateur il faut le

Plus en détail

La technologie Java Card TM

La technologie Java Card TM Présentation interne au CESTI La technologie Java Card TM sauveron@labri.u-bordeaux.fr http://dept-info.labri.u-bordeaux.fr/~sauveron 8 novembre 2002 Plan Qu est ce que Java Card? Historique Les avantages

Plus en détail

Cours 1 : Introduction. Langages objets. but du module. contrôle des connaissances. Pourquoi Java? présentation du module. Présentation de Java

Cours 1 : Introduction. Langages objets. but du module. contrôle des connaissances. Pourquoi Java? présentation du module. Présentation de Java Langages objets Introduction M2 Pro CCI, Informatique Emmanuel Waller, LRI, Orsay présentation du module logistique 12 blocs de 4h + 1 bloc 2h = 50h 1h15 cours, 45mn exercices table, 2h TD machine page

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité informatique

Sensibilisation à la sécurité informatique Sensibilisation à la sécurité informatique Michel Salomon IUT de Belfort-Montbéliard Département d informatique Michel Salomon Sécurité 1 / 25 Sensibilisation à la sécurité informatique Généralités et

Plus en détail

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel Java pour le Web Cours Java - F. Michel Introduction à JEE 6 (ex J2EE) Historique Qu'est-ce que JEE JEE : Java Entreprise Edition (ex J2EE) 1. Une technologie outils liés au langage Java + des spécifications

Plus en détail

Etude de cas PLM. Patrice TORGUET IRIT Université Paul Sabatier

Etude de cas PLM. Patrice TORGUET IRIT Université Paul Sabatier Etude de cas PLM Patrice TORGUET IRIT Université Paul Sabatier Plan Exemple PLM Répartition avec Sockets Répartition avec RMI Répartition avec CORBA Répartition avec JMS Répartition avec Java EE Améliorations

Plus en détail

Principes. 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA. Programmation en Corba. Stéphane Vialle

Principes. 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA. Programmation en Corba. Stéphane Vialle 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle 1 Principes 2 Architecture 3 4 Aperçu d utilisation

Plus en détail

Projet de Veille Technologique

Projet de Veille Technologique Projet de Veille Technologique Programmation carte à puce - JavaCard Ing. MZOUGHI Ines (i.mzoughi@gmail.com) Dr. MAHMOUDI Ramzi (mahmoudr@esiee.fr) TEST Sommaire Programmation JavaCard Les prérequis...

Plus en détail

Machines virtuelles. Brique ASC. Samuel Tardieu sam@rfc1149.net. Samuel Tardieu (ENST) Machines virtuelles 1 / 40

Machines virtuelles. Brique ASC. Samuel Tardieu sam@rfc1149.net. Samuel Tardieu (ENST) Machines virtuelles 1 / 40 Machines virtuelles Brique ASC Samuel Tardieu sam@rfc1149.net École Nationale Supérieure des Télécommunications Samuel Tardieu (ENST) Machines virtuelles 1 / 40 Machines virtuelles La compilation peut

Plus en détail

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION Distribution de données avec Oracle G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 1 Plan 12. Distribution de données 12.1 Génération des architectures C/S et Oracle

Plus en détail

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Les Remote Procedure Calls

Plus en détail

Application Web et J2EE

Application Web et J2EE Application Web et J2EE Servlet, JSP, Persistence, Méthodologie Pierre Gambarotto Département Informatique et Math appli ENSEEIHT Plan Introduction 1 Introduction Objectfis

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Cours 1: Java et les objets

Cours 1: Java et les objets Ressources Les interface homme-machine et le langage Java DUT première année Henri Garreta, Faculté des Sciences (Luminy) Cyril Pain-Barre & Sébastien Nedjar, IUT d Aix-Marseille (Aix) Cours 1: infodoc.iut.univ-aix.fr/~ihm/

Plus en détail

Le gestionnaire des tâches

Le gestionnaire des tâches 43-45 rue CHARLOT 75003 PARIS. Benoît HAMET FRANCE : benoit.hamet@hametbenoit.fr.st Le gestionnaire des tâches......... Le gestionnaire des tâches Sommaire Sommaire...2 Introduction...3 Les onglets et

Plus en détail

Remote Method Invocation en Java (RMI)

Remote Method Invocation en Java (RMI) Remote Method Invocation en Java (RMI) Modélisation et construction des applications réparties (Module M-4102C) J. Christian Attiogbé Fevrier 2015 J. Christian Attiogbé (Fevrier 2015) Remote Method Invocation

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com RPC Remote Procedure Call Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com Objectifs Le rôle de RPC comme middleware Positionner RPC dans le modèle OSI Développement d application

Plus en détail

Le service FTP. M.BOUABID, 04-2015 Page 1 sur 5

Le service FTP. M.BOUABID, 04-2015 Page 1 sur 5 Le service FTP 1) Présentation du protocole FTP Le File Transfer Protocol (protocole de transfert de fichiers), ou FTP, est un protocole de communication destiné à l échange informatique de fichiers sur

Plus en détail

Conception et réalisation d uned architecture tolérant les intrusions pour des serveurs Internet

Conception et réalisation d uned architecture tolérant les intrusions pour des serveurs Internet Conception et réalisation d uned architecture tolérant les intrusions pour des serveurs Internet Ayda Saidane, Yves Deswarte,, Vincent Nicomette Tolérance aux fautes et Sûreté de Fonctionnement informatique

Plus en détail

Projet Active Object

Projet Active Object Projet Active Object TAO Livrable de conception et validation Romain GAIDIER Enseignant : M. Noël PLOUZEAU, ISTIC / IRISA Pierre-François LEFRANC Master 2 Informatique parcours MIAGE Méthodes Informatiques

Plus en détail

Java DataBaseConnectivity

Java DataBaseConnectivity Java DataBaseConnectivity JDBC JDBC est une API Java (ensemble de classes et d interfaces défini par SUN et les acteurs du domaine des SGBD) permettant d accéder aux bases de données à l aide du langage

Plus en détail

Bases de données réparties

Bases de données réparties Bases de données réparties J. Akoka - I. Wattiau 1 Contexte Technologique : des solutions de communication efficace entre les machines des SGBD assurent la transparence des données réparties standardisation

Plus en détail

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7 Université Lumière Lyon 2 Faculté de Sciences Economiques et Gestion KHARKIV National University of Economic Introduction au Langage Java Master Informatique 1 ère année Julien Velcin http://mediamining.univ-lyon2.fr/velcin

Plus en détail

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Introduction à Java Matthieu Herrb CNRS-LAAS http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Mars 2014 Plan 1 Concepts 2 Éléments du langage 3 Classes et objets 4 Packages 2/28 Histoire et motivations

Plus en détail

Conception et contrôle des SMA tolérants aux fautes

Conception et contrôle des SMA tolérants aux fautes Conception et contrôle des SMA tolérants aux fautes Une plate-forme multiagents tolérante aux fautes à base de réplication Nora FACI Contexte SMA large échelle Nombre important d agents Ressources éloignées

Plus en détail

FORMATION CN01b CITRIX NETSCALER - IMPLÉMENTATION POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP OU XENAPP

FORMATION CN01b CITRIX NETSCALER - IMPLÉMENTATION POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP OU XENAPP FORMATION CN01b CITRIX NETSCALER - IMPLÉMENTATION POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP OU XENAPP Contenu de la formation CN01B CITRIX NETSCALER IMPLEMENT. POUR LES SOLUTIONS XENDESKTOP/XENAPP Page 1 sur 7 I.

Plus en détail

Systèmes répartis. Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Systèmes répartis p.1/49

Systèmes répartis. Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Systèmes répartis p.1/49 Systèmes répartis Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Systèmes répartis p.1/49 Systèmes répartis Définition très large : un système réparti est système informatique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP Version 6 Etabli par DCSI Vérifié par Validé par Destinataires Pour information Création

Plus en détail

Dis papa, c est quoi un bus logiciel réparti?

Dis papa, c est quoi un bus logiciel réparti? Dis papa, c est quoi un bus logiciel réparti? Raphael.Marvie@lifl.fr LIFL IRCICA Equipe GOAL Octobre 2006 10. Des sockets aux bus logiciels répartis 1 0. Une application répartie 2 Objectif Découvrir la

Plus en détail

Le Distributed Computing Environment de OSF

Le Distributed Computing Environment de OSF 1 sur 6 Le Distributed Computing Environment de OSF Définition L'architecture de DCE L'organisation en cellules Comment former une cellule Les RPC sous DCE Le "stub" client Le RPCRuntime Le "stub" serveur

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 4 : introduction et adressage Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence version du 18/2/2013 1/34 Cyril Pain-Barre : introduction et adressage 1/26 TCP/ l architecture d Internet

Plus en détail

ORDONNANCEMENT CONJOINT DE TÂCHES ET DE MESSAGES DANS LES RÉSEAUX TEMPS RÉELS 4. QUELQUES EXEMPLES DU DYNAMISME ACTUEL DU TEMPS RÉEL

ORDONNANCEMENT CONJOINT DE TÂCHES ET DE MESSAGES DANS LES RÉSEAUX TEMPS RÉELS 4. QUELQUES EXEMPLES DU DYNAMISME ACTUEL DU TEMPS RÉEL i LE TEMPS RÉEL 1. PRÉSENTATION DU TEMPS RÉEL 1.1. APPLICATIONS TEMPS RÉEL 1.2. CONTRAINTES DE TEMPS RÉEL 2. STRUCTURES D'ACCUEIL POUR LE TEMPS RÉEL 2.1. EXÉCUTIFS TEMPS RÉEL 2.2. RÉSEAUX LOCAUX TEMPS

Plus en détail

Gestion du serveur WHS 2011

Gestion du serveur WHS 2011 Chapitre 15 Gestion du serveur WHS 2011 Les principales commandes Windows Home Server 2011 reprend l ergonomie de Windows 7 et intègre les principales commandes de Windows Server 2008 R2. Les commandes

Plus en détail

Prototype de canal caché dans le DNS

Prototype de canal caché dans le DNS Manuscrit auteur, publié dans "Colloque Francophone sur l Ingénierie des Protocoles (CFIP), Les Arcs : France (2008)" Prototype de canal caché dans le DNS Lucas Nussbaum et Olivier Richard Laboratoire

Plus en détail