Philippe Brechbuhl. Nano Weapon. Publibook

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Philippe Brechbuhl. Nano Weapon. Publibook"

Transcription

1 Philippe Brechbuhl Nano Weapon Publibook

2 Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires PARIS France Tél. : +33 (0) IDDN.FR R.P Cet ouvrage a fait l objet d une première publication aux Éditions Publibook en 2014

3

4

5 I Quelque part au milieu de l océan pacifique Patrick se rendait tous les soirs à la pointe Ouest de l île pour regarder le soleil plonger dans l océan. C était le seul moment durant lequel il s offrait un peu de mélancolies. Le reste du temps il s efforçait de ne penser à rien. Son pire ennemi n était pas l impitoyable nature qui l entourait, mais la conscience que sa vie d homme, dit moderne, avait éveillée. Pour ce qu il avait à faire la cervelle d un oiseau suffisait. Assis sur le sable, sa longue barbe et les cheveux agités par le vent, il restait immobile un long moment en laissant son esprit errer à sa guise dans les méandres de ses souvenirs. Quelques instants avant de disparaître, l astre de feu formait parfois une sorte de grosse soucoupe volante qui semblait s éloigner à une vitesse vertigineuse. Le soir de son six-cent-cinquantième jour de solitude, le soleil lui offrit le rare spectacle qu il attendait. Après que l engin spatial eut quitté la planète, il ressentit un picotement dans les yeux, son ventre se nouer, puis une voix de femme lui murmurer à l oreille : T as vu? On aurait dit une soucoupe volante! Il avait rencontré Jenny lors d un stage de voile en Bretagne. Assise à ses côtés à la proue d un voilier, le visage fouetté par les embruns, elle avait prononcé cette phrase avant de se blottir amicalement contre lui pour se réchauffer. Après une minute qui leur sembla une éternité, 9

6 ils se regardèrent dans les yeux pour faire ce dont ils avaient envie depuis des jours. Patrick saisit rageusement une poignée de sable avant de s affaler sur la plage, le regard plongé dans les étoiles qui s allumaient une à une. À cette heure là, le sol avait la chaleur d un corps humain. Après avoir fait l amour dans les douches du port de Camaret, le couple avait passé une nuit blanche sur la plage à regarder le ciel, bien au chaud dans un duvet trop petit pour deux. T a vu celle-là? Elle bouge, murmura Jenny. C est un avion ou un satellite, rétorqua Patrick. D une main il creusait le sable chaud et de l autre il caressait la nuque de Jenny. Lorsqu arriva le moment où ils ouvrirent le duvet pour faire l amour en plein air, la peau glacée par le vent, le naufragé poussa une longue plainte. Le bruit des vagues et le cri de Martin, l oiseau qu il n avait jamais réussi à voir, le ramenèrent lentement dans le monde réel. Le dos couvert de sable et le ventre maculé des séquelles de sa rencontre avec le fantôme, il s approcha de la rive en titubant. Lorsqu il eut de l eau à hauteur de la taille, il se laissa sombrer lentement dans le monde du silence jusqu à ce que son instinct de survie le force à remonter. Le souffle court, bercé par les vagues, il aimait se prendre pour un poisson. Alors qu il avalait puis recrachait de l eau en gloussant, son attention fut subitement attirée par un objet flottant à la surface. Tout événement, même mineur, venant rompre la monotonie de son existence était une aubaine. Un sac plastique, un bidon, un morceau de bois pouvait stimuler son imagination pendant des semaines pour trouver comment utiliser l objet. C était une bouteille d huile en plastic jaune, bouchée. Il regagna la plage à la hâte pour aller chercher une épuisette. Il fit 10

7 entrer délicatement la bouteille dans le filet avant de rejoindre son quartier général à grands pas. Faite de branchages recouverts des voiles du bateau qui gisait au fond du lagon, sa cabane ressemblait à une yourte mongole. Il accrocha l épuisette à un arbre avant de jeter une brassée de bois sur un tas de braises. À la lumière des flammes, il rongea des morceaux de noix de coco pendant une heure sans quitter sa trouvaille des yeux. C était la première fois qu il trouvait de l huile de cuisine. Pas trop attaqué par le soleil, le plastique laissait supposer que la bouteille avait été jetée du bateau de guerre qu il avait aperçu trois jours plus tôt. Il allait la tester, mais il retardait l échéance comme s il redoutait le pire. Un résultat positif et adieu la remise de peine. Il se leva d un bond pour aller chercher une malle en fer rangée dans sa cabane. À l intérieur il y avait des tubes à essai de chimiste et des flacons. Après une installation rapide de son laboratoire à même le sol, il versa le peu d huile qui restait au fond de la bouteille dans un tube à essai rempli à moitié d un liquide jaune. Il agita le tout en comptant jusqu à vingt puis reposa lentement le tube sur un reposoir. Trente minutes plus tard le cri de Martin lui fit l effet d un électrochoc. Il se leva d un bon pour aller redresser un morceau de bois portant l éolienne qu il avait pu sauver du naufrage. Une lampe accrochée devant la porte de la cabane s éclaira faiblement. Il la décrocha pour l amener derrière le tube. À chaque fois que la brise en se calmant faisait chuter la luminosité de la lampe, il hurlait des insultes les plus infâmes qui soient. Une heure plus tard, il n en croyait pas ses yeux, l huile était pure. Il ne trouva pas le sommeil cette nuit-là. La dernière rafale de vent annonça la fin du chant de Martin pour faire place à l angoissant silence qui l avait terrorisé les 11

8 premiers jours. Allongé au fond de sa cabane sur une paillasse faite de feuilles séchées, Patrick ne redoutait plus de voir surgir les varans géants ou les cannibales de ses cauchemars. Ce qui le tenait éveillé était une décision qu il avait du mal à prendre. Sans cesse il déroulait le même plan. Attendre un vent favorable, ouvrir le radeau de survie, faire des provisions d eau, de fruits et de poissons séchés, puis se laisser entraîner vers à l Ouest. En théorie, aidé par le courant et le vent, il pouvait faire une moyenne d un nœud à l heure et rejoindre ainsi le monde civilisé en six ou sept jours. Le seul risque était de se faire drosser sur une barrière de corail par la forte houle du pacifique et finir en viande hachée au menu des poissons. Il avait de grandes chances malgré tout de tomber sur des pêcheurs qui le recueilleraient avant. Ce qui l angoissait, sans oser se l avouer, était de reprendre contact avec ses semblables. Au contact intime et cruel avec la nature, sa conscience du monde avait muté. Allait-il pouvoir rentrer dans la danse comme avant, rêver en cœur avec ses semblables à un avenir toujours meilleur? Il en doutait. Alors, pour se rassurer, il se disait qu un coin paumé avec des primitifs ferait l affaire pour profiter, encore quelques années, des plaisirs de la vie. Mais revenait sans cesse son désir de vengeance. Il devait absolument retourner en France. C est cet objectif qui lui avait donné le courage de relever les défis des premiers mois sur son île. Il savait que le combat était perdu d avance, que ce ne serait qu un simple baroud d honneur. Mais d un autre côté, vivre avec des fantômes qui prenaient parfois forme humaine n avait rien de très réjouissant non plus. Deux jours auparavant, il avait traversé l île à la poursuite d une femme qu il avait vue se faire bronzer sur la plage. C est en réalisant que la créature n avait laissé aucune trace de pas sur le sable, qu il admit que ce n était qu une hallucination. Encore quelques années de solitude, et il sombrerait dans une douce folie. 12

9 Un jour, heureux, au milieu d une foultitude de gens, il ferait le saut de l ange du haut d un cocotier pour voler avec les albatros. Il était encore conscient de ce risque, mais il se disait qu il serait peut-être plus heureux ainsi, hors de la réalité, dans son monde. On a vécu des années dans un rêve nous aussi hein? demanda-t-il à la minuscule photo de Jenny clouée sur un tronc d arbre. C est vrai, répondit la jeune fille. Après le Père Noël, on nous a raconté qu il y avait un gentil monsieur au ciel entouré d anges, qui avait créé le monde et qui nous surveillait pour notre bien Il fallait travailler, se développer, chercher, progresser, faire avancer la science pour construire le monde idéal, retrouver un paradis perdu Mon œil oui! C est sûr, renchérit son amie. On courrait après des fantômes nous aussi Rien que des belles histoires Des contes de fées Des belles histoires mon petit cœur. Quand on voit où cela nous a mené! Un bruit le tira de ses rêveries. C était Bob, l espèce de rat qui chaque matin venait fouiner dans les détritus répandus autour du feu. Patrick y laissait parfois une tête de poisson pour lui faire plaisir. C était le signe que le soleil allait bientôt se lever. Il devait prendre une décision, le planning de la journée en dépendait ; Sécher des poissons? Voler des œufs aux oiseaux? Glaner du bois sec? Le dilemme devint insoutenable. Une dépense de temps ou d énergie devait être utile pour sa survie. Nerveusement, il glissa une main au fond d un sac pour trouver une pièce d or : Jenny Pile je pars, face je reste, s écria-t-il d une voix tremblante, en jetant la pièce en l air en direction du tas de braises encore fumant. 13

10 La bestiole s enfuit en apercevant Patrick sortir précipitamment de sa cabane pour coller son nez sur la pièce. Jenny! C est pile! hurla-t-il. Il attendit en vain le commentaire de la jeune fille. Face je partais quand même, finit-il par avouer. Je le savais, murmura-t-elle. 14

11 II Patrick avait vu le jour à Rennes quarante-deux ans plus tôt, un premier avril. Sa mère lui expliqua plus tard qu elle avait tout fait pour éviter qu il naisse à cette date, pour éviter les plaisanteries le jour de son anniversaire. Mais le petit avait déjà des velléités d indépendance. Il quitta précipitamment le confort utérin tôt le matin. Une sage-femme Martiniquaise le posa sur le ventre de sa mère en s exclamant avec un accent créole très marqué : Et ben doux Jésus! T étais pressé de quitter la maman toi! Sa mère, proche de l évanouissement, trouva malgré tout assez de forces pour éclater de rire. Son père, caméscope en main, ému par la scène à laquelle il venait d assister, ne comprit pas sur le coup ce qu il y avait de marrant. Cette naissance joyeuse fut un bon présage. Patrick eut une petite enfance heureuse en compagnie de sa sœur cadette Marie et de son frère Stéphane le petit dernier. Son père, fonctionnaire à la DDE et sa mère, institutrice, ne manquaient ni de temps ni d argent pour offrir à leurs enfants tout ce dont ils avaient besoin. Sans les images horribles des journaux télévisés, il se serait cru dans le monde des dessins animés qui le faisait tant rêver. La seule chose qui tracassait parfois ses parents était son caractère rebelle. Doté d une maturité précoce, il ne se priva pas d exprimer ses opinions dès qu il sut construire une phrase. Sa mère pensa même un moment qu il était surdoué ou qu il avait un problème psychique. Quand il contestait une décision, cherchant toujours à 15

12 éviter des engueulades, sa mère s en sortait par une plaisanterie en prenant un accent créole : Et ben alors! Tu vas écouter la maman dis! Patrick ne comprit le sens de cet accent que bien plus tard, lorsqu il retrouva le film de sa naissance. Aucun événement dramatique ne vint ébranler le bonheur classe moyenne de la famille jusqu à la maladie du père. Patrick n avait alors que douze ans. Un cancer du rein aussi soudain qu incompréhensible. Sportif, menant une vie sans excès, soucieux de se nourrir de produits saints, il se réveilla un matin avec une douleur dans le dos et trois jours plus tard il rentrait à l hôpital. L ablation du rein malade et une chimiothérapie semblèrent donner des résultats, mais le mal avait jeté son dévolu sur la famille. Désespérée, au bord de la dépression, sa mère garda malgré tout l espoir jusqu au bout. Issue d une famille bretonne chrétienne pratiquante, elle implorait matin et soir la grâce divine à genou au pied du lit conjugal, face au crucifix accroché au mur. Avant de se rendre à l hôpital, elle emmenait ses enfants à l église pour les obliger à prier avec elle. Fasciné par toutes les machines qui entouraient le lit des malades et par les médecins qui les accueillaient toujours avec un grand sourire, Patrick était persuadé que son père allait s en sortir. Pour comprendre ce dont il souffrait, il avait demandé une encyclopédie médicale pour Noël et dès qu il le pouvait, il s éclipsait pour rôder dans les couloirs et espionner les infirmières. Un jour il se retrouva par hasard près des urgences. Dans un box de premiers soins, derrière un rideau mal tiré, il assista à la mort d un enfant de son âge qui s était fait renverser par une voiture. Face à l arrêt cardiaque du patient, un jeune médecin fit tout ce qu il put malgré les hurlements de la mère que deux aides soignantes avaient du mal à retenir. Dans la panique, personne ne fit attention à lui. Le médecin pratiqua un massage cardiaque 16

La petite fille qui voulait attraper le soleil

La petite fille qui voulait attraper le soleil La petite fille qui voulait attraper le soleil Un beau matin, une fillette fût réveillée par un drôle de petit rayon de soleil, qui rentra dans sa chambre, lui caressa la joue et vint lui chatouiller le

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook Joseph Irénée Carcany Plaine de poésie Hommage à mon village Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook Constance Larsen Le Livre à écrire Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net TABLE DES MATIERES RAIPONCE...1 RAIPONCE...2 i Auteur : Frères Grimm Catégorie : Jeunesse Conte des frères Grimm Traducteurs :

Plus en détail

L e peu de clarté qui filtrait entre la cime

L e peu de clarté qui filtrait entre la cime Louis Lymburner 1 L envoûtement L e peu de clarté qui filtrait entre la cime des arbres n était pas pour encourager Will. Il continua cependant d avancer, un peu rassuré par le chant des oiseaux. Depuis

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin.

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin. 1,2,3, consignes Instit90 (copyright) Objectifs! Mettre en œuvre des stratégies visant la compréhension de consignes ;! Gérer son activité : Anticiper et contrôler son ; Valider, invalider une proposition!

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

décidément toujours compter sur moi. Le directeur continua la visite et j allai dans mon bureau pour commencer à travailler.

décidément toujours compter sur moi. Le directeur continua la visite et j allai dans mon bureau pour commencer à travailler. L apparition Nous étions tous autour d un feu. Moi et mes amis nous nous amusions beaucoup à nous raconter des histoires et des petites anecdotes qui nous étaient arrivées. Et voilà que mon tour arriva

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Marie Godin. Les Contes de Marie. La coccinelle Mabelle, Le Bonhomme en sucre et autres histoires. Publibook

Marie Godin. Les Contes de Marie. La coccinelle Mabelle, Le Bonhomme en sucre et autres histoires. Publibook Les Contes de Marie Marie Godin Les Contes de Marie La coccinelle Mabelle, Le Bonhomme en sucre et autres histoires Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée.

26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. 26 juin Le brouillard est de plus en plus épais. Une vraie purée. L Océane est immobilisée 5, car le commandant ne veut pas risquer de heurter 6 les récifs 7. Nous ne savons plus quoi faire. Lucas et Maxime

Plus en détail

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur!

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur! LE PLAN DE MILI Mili lance un message comme on lance une bouteille à la mer. Elle s adresse à nous tous, mais plus particulièrement à ceux Des îles de la Polynésie Française Vous pouvez l aider en envoyant

Plus en détail

Depuis qu il sait lire, Adam le savant dévore tous les dictionnaires : il adore tout savoir sur tout!

Depuis qu il sait lire, Adam le savant dévore tous les dictionnaires : il adore tout savoir sur tout! Depuis qu il sait lire, Adam le savant dévore tous les dictionnaires : il adore tout savoir sur tout! Bien installé dans la machine à lire qu il s est fabriqué, Adam le savant se plonge cet après-midi-là

Plus en détail

Éva Hébert lisait le slogan affiché sur l écran

Éva Hébert lisait le slogan affiché sur l écran 1 Éva Hébert lisait le slogan affiché sur l écran de l ordinateur. «Grâce à la Clinique pour animaux en détresse, touvez l animal de compagnie idéal!» Tu as oublié le «r» à «trouvez», fit-elle remarquer

Plus en détail

Le Défi e-no Smoking

Le Défi e-no Smoking Le Défi e-no Smoking Du même auteur «Comment arrêter de fumer en travaillant», Éditions First, 1991 «5 semaines pour une vie sans tabac», Méthode audio FirstAvantage, 1992 «30 Jours pour Apprendre à fumer»,

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Pulchérie Abeme Nkoghe La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pascal Garnier L Année sabbatique Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e L ANNÉE SABBATIQUE Ils n avaient nulle part où aller, alors, ils y allèrent. Ils partirent le 28 février vers 9

Plus en détail

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit [Choisir la date] LA PETITE FILLE ET LES ALLUMETTES HANS CHRISTIAN ANDERSEN CONTES D ANDERSEN, 1876, P.157-161 TEXTE INTEGRAL Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit n était pas loin ; c était

Plus en détail

Lumière Noire 23/10 24/10

Lumière Noire 23/10 24/10 Lumière Noire 23/10 Je m appelle Loreley, j ai 22 ans. C est ici que commence mon journal. Je fais partie de ces gens qu on classe dans les populations «minoritaires». Je ne suis pas lesbienne, je ne suis

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel pour accueillir au mieux votre nouveau né prématuré J ai toujours été dans ton ventre maman, mais aujourd hui je vais voir le jour un peu

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

tait de retourner chez lui. Et maintenant, il avait faim et pas de pilule nutritive. Que faire? Où aller et où dormir? Pour Zic, le pays ne pouvait

tait de retourner chez lui. Et maintenant, il avait faim et pas de pilule nutritive. Que faire? Où aller et où dormir? Pour Zic, le pays ne pouvait 13 Zic et tim Où est encore passé Zic? La mère de Zic appuya sur un bouton et la maison se mit à pivoter doucement; ainsi, elle pouvait, d un coup d œil, visualiser le parc qui entourait la villa. Quelle

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Dans le célèbre conte populaire, il n y a pas de père. Ce n est pas un oubli. Il y a une petite fille, une mère, une grand-mère et le loup, bien sûr. Joël Pommerat laisse aux enfants la liberté

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes,

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, Texte B CM2 de M. Pivano Chapitre 1 Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, demeurait un roi qui avait été, des années auparavant, empoisonné par des huîtres.

Plus en détail

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER!

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Cette phrase est assassine parce qu elle tue le meilleur de nous-même

Plus en détail

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5)

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5) Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE (Recueil n 5) Préface Née à Waziers, petite commune du nord de la France, Marie-Hélène Coppa est l ainée d une fratrie de trois filles et a grandi dans une famille très

Plus en détail

ETH-Souliers de sable:eth-souliers de sable 24/11/06 15:15 Page 1 souliers de sable

ETH-Souliers de sable:eth-souliers de sable 24/11/06 15:15 Page 1 souliers de sable souliers de sable DU MÊME AUTEUR DANS LA COLLECTION THÉÂTRALES JEUNESSE SALVADOR (La montagne, l enfant et la mangue), 2002 L OGRELET, 2003 UNE LUNE ENTRE DEUX MAISONS, 2006 PETIT PIERRE, 2006 CHEZ D AUTRES

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique Recueil 1 Mise en page par le groupe informatique Les enfants de la terre. Les mots te prennent par la main Te conduisent sur le chemin, Tu marches dans l oubli Que tes pas effacent. Demain est ton destin,

Plus en détail

Le foyer de l Éden, un modèle

Le foyer de l Éden, un modèle Chapitre 3 Le foyer de l Éden, un modèle Le premier foyer de l homme fut préparé par Dieu Le foyer de l Éden, destiné à nos premiers parents, fut préparé par Dieu lui-même. Lorsqu il eut procuré à l homme

Plus en détail

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant.

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant. Luxe L amour se fiche du luxe. Quand on aime, on vit d amour et d eau fraîche. C est mon cas. Je n ai pas besoin qu il vienne me chercher avec une voiture décapotable au bureau, ni qu il m offre une bague

Plus en détail

Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011

Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011 Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011 Cela devait être un week-end entre copines pour fêter la fin des examens de cette première année à l université. Nous avions décidé de célébrer l évènement en campant

Plus en détail

1. Pétales de tendresse

1. Pétales de tendresse Introduction Ferme tes yeux, un instant. Je dirige ton corps sous la pluie éperdue qui nous enveloppe et nous sépare du monde. Nous n avons pas voulu les guerres, ni la pauvreté, ni la haine oppressante.

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

1 an et demi plus tard

1 an et demi plus tard 1 an et demi plus tard Alors, les filles? Vous en pensez quoi? Je me tenais bien droite sur la petite estrade au milieu de la salle d essayage, simulant un bouquet entre mes mains et souriant de toutes

Plus en détail

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire:

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire: C est l histoire d une petite fille, Noéline, et de son tonton qui vivait en Chine. Il n était pas là quand elle est née, car il escaladait une montagne sacrée. Alors, quand il est rentré, il a fallu tout

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Emmanuel Carrère. Hors d atteinte? Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Emmanuel Carrère. Hors d atteinte? Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Emmanuel Carrère Hors d atteinte? Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e 1 La baby-sitter arriva en retard, à cause, expliqua-t-elle, d un suicide qui avait interrompu le trafic du métro. Elle

Plus en détail

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre.

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Gö r l i t z La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Pouvait-il l avoir raté? Il s était pourtant caché dès

Plus en détail

Zéralda aimait beaucoup faire la cuisine. A l âge de six ans, elle savait déjà faire friture et rôti, bouilli et farce, ragoût et grillade.

Zéralda aimait beaucoup faire la cuisine. A l âge de six ans, elle savait déjà faire friture et rôti, bouilli et farce, ragoût et grillade. Il était une fois un ogre, un vrai géant, qui vivait tout seul. Comme la plupart des ogres, il avait des dents pointues, une barbe piquante, un nez énorme et un grand couteau. Il était toujours de mauvaise

Plus en détail

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse.

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. L'école buissonnière Hors les murs Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. Nous avons passé la semaine à découvrir

Plus en détail

Le Mystère de la dame des sables

Le Mystère de la dame des sables Roland Ducrocq Le Mystère de la dame des sables Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel.

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Octobre 2015 Froid Dans la forêt derrière ma maison, le feuillage est rouge

Plus en détail

11. Le grand voyage djoscar

11. Le grand voyage djoscar ~I 11. Le grand voyage djoscar Sylvie Poilleve, illustrations de Stephane Senegas ~ ~~.. ~~--' ~ "'" Du haut du grand marronnier, doucement, une feuille se met a tomber. Lentement, elle danse, virevolte

Plus en détail

Est-ce que le Père Noël existe vraiment?

Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Est-ce que le Père Noël existe vraiment? Le 24 décembre de l an 3000, le Père Noël livrait ses cadeaux de son domicile. Les lutins et les rennes n avaient plus beaucoup de travail depuis que Mère Noël

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

Marie Laberge JUILLET. Roman. Boréal

Marie Laberge JUILLET. Roman. Boréal Marie Laberge JUILLET Roman Boréal 1 Le vacarme des oiseaux, juste avant l aube dans la grisaille chargée de rose qui pesait sur la nuit, l avait déjà réveillé. Il avait passé la nuit à lutter contre l

Plus en détail

Défi lecture 2012/2013 Collèges : Carbet, Saint-Esprit, Le Diamant, Julia Nicolas, Tartenson, Aimé Césaire, Les Trois îlets.- E.

Défi lecture 2012/2013 Collèges : Carbet, Saint-Esprit, Le Diamant, Julia Nicolas, Tartenson, Aimé Césaire, Les Trois îlets.- E. Collège : Classe : Nom : Prénom : Note : Pages à22 /Pages 28 et 25 1 Dans quelle ville se déroule ce récit? Défi lecture 2012/201 2 Qui prépare le petit déjeuner de Benjamin le matin? Quel âge a Combien

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

L histoire du petit indien

L histoire du petit indien Compréhension de lecture Andrée Otte L histoire du petit indien CH.Zolotow, Le petit indien, Ed. des deux coqs d or Voici l histoire de toute une famille d Indiens : le père, la mère, le grand frère, la

Plus en détail

AZOUZ BEGAG. Salam Ouessant ROMAN ALBIN MICHEL

AZOUZ BEGAG. Salam Ouessant ROMAN ALBIN MICHEL AZOUZ BEGAG Salam Ouessant ROMAN ALBIN MICHEL Nous étions près d accoster sur Ouessant. Depuis les crêtes des falaises grises taillées en dents de requin, de vastes oiseaux guettaient l entrée au port

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon Je M appelle Roger Dumoulin Par Valérie Doyon J étais un bon petit garçon. Mes parents m ont élevé dans le East Side de New York. J étais très doué au violon. Ma mère travaillait la nuit à l hôpital alors

Plus en détail

a / à a / à A, c est le présent du verbe avoir, à la 3 ème personne du singulier. On peut le remplacer par le verbe au passé : avait.

a / à a / à A, c est le présent du verbe avoir, à la 3 ème personne du singulier. On peut le remplacer par le verbe au passé : avait. a un arbre [a] un ami mardi du chocolat une amie samedi papa avec quatre il va il y a un chat un canard â il a la classe alors un garçon avec un jardin un âne assez je m appelle un arbre maman à des arbres

Plus en détail

Les gars, allez! Je vous ramène! Allez, allez, allez. Il accélère, laissant ses amis sur le parking. Ils courent après la voiture. Martin et Al: Oh!

Les gars, allez! Je vous ramène! Allez, allez, allez. Il accélère, laissant ses amis sur le parking. Ils courent après la voiture. Martin et Al: Oh! 1. Ext. nuit. Parking boîte de nuit bord de l autoroute. Une Mercedes noire toute rutilante est garée sur un terrain vague en contrebas d une boîte de nuit. Ivres, Franck, Al et Martin, la trentaine, en

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3 Émeline Bojon Virginie Dugenet Ma débordante énergie Ma libr attitude Mon exploration Mon émerveillement Mon émerveillement Jaune. P hase d accueil, face

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

Chapitre I. Ydak l amérindienne

Chapitre I. Ydak l amérindienne Chapitre I Ydak l amérindienne Je me prénomme Ydak. Je suis une Carib. L histoire de ma vie commence le jour de l arrivée de ce Taïno, à la peau rouge comme un soleil couchant, au regard vide, déjà résigné

Plus en détail

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu.

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu. Partir : Recherche «lemmatisée». Le logiciel ne permttant pas de séparer le verbe «part», de «à part»... ou «le parti» de «parti» on a procédé manuellement au choix. 2 page 937 / 1ère partie, PARIS Je

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

LE MOMENT REVE DE LA FETE!

LE MOMENT REVE DE LA FETE! LE MOMENT REVE DE LA FETE! Texte : Jody Nyasha Warner Illustrations : Irene Angelopoulos et Christopher Felske Le COPA offre une expertise, des formations et des ressources novatrices. Le Centre ontarien

Plus en détail

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Sarahta K. BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités

Plus en détail

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route.

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. L écrivain Il se trouvait devant la porte. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. Faire demi-tour il ne le pouvait! Pourquoi?

Plus en détail

Le loup qui voyageait dans le temps

Le loup qui voyageait dans le temps Ce jour-là, Loup farfouillait dans son grenier. Il y trouvait toujours des choses extraordinaires. Comme ce vieux livre avec sa couverture dorée. Loup s empara du livre et lut le résumé : «Cher lecteur,

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail