Sécurité Informatique : Metasploit

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sécurité Informatique : Metasploit"

Transcription

1 Sécurité Informatique : Metasploit Par Brandon ROL Veille Technologique La veille technologique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à disposition commerciale (ce qui constitue la différence entre le technique et le technologique).

2 1. INTRODUCTION De nos jours les testeurs se retrouvent souvent dans le rôle d un adversaire fictif, effectuer des attaques juridiques à la demande des entreprises qui ont besoin de niveau plus élevés dans la sécurité de leurs réseau. C est pour quoi ce monde des tests de pénétration devient de plus en plus l avenir même de la sécurité réseau. 1.1 POURQUOI EFFECTUER DES TEST DE PÉNETRATION Un test d intrusion est l un des moyens les plus efficaces pour identifier les faiblesses et les insuffisances dans ces programmes. Ce test tentant de contourner les mécanismes de sécurité, en d autre terme testeur de pénétration est en mesure d identifier les façons dont un pirate pourrait être en mesure de compromettre l organisation et d endommager l organisation dans son ensemble. 1.2 METASPLOIT Par de nombreux aspects, il représente la quintessence des outils du hacker. Il est puissant, souple, gratuit et terrifiant. Metasploit était différent car c était la première fois que les hackers et les testeurs d intrusion pouvaient disposer d un véritable framework d exploitation open-source. Autrement dit, pour la première fois, tout le monde pouvait accéder, collaborer, développer et partager des exploits gratuitement. Cela signifiait également que des exploits pouvaient être développés de manière quasi industrielle. Les hackers et les testeurs

3 d intrusion pouvaient ainsi construire des exploits en fonction de leurs propres besoins. Architecture du FrameWork Metasploit : L utilisation de Metasploit consiste à : Identifier une cible Sélectionner un exploit

4 Choisir une charge Lancer l exploit lui-même. Un exploit est un morceau de code préconstruit qui est envoyé à un système distant. Ce code déclenche un comportement atypique qui permet d exécuter une charge. Une charge est également un petit morceau de code. Elle est utilisée pour effectuer une tâche, comme installer un nouveau logiciel, créer de nouveaux utilisateurs ou ouvrir des portes dérobées. Les phases de la PTES : les phases Ptes sont conçues pour définir le test de pénétration d une part et d autre part d'assurer au client un niveau normalisé d'efforts qu ils devront consacrés pour la réussite de test de pénétration. Cette norme est divisée en sept catégories avec les différents niveaux pour chacun. Pré-engagement d Interactions : Le pré-engagement d interactions est la 1ère phase qui se produisent généralement lorsque vous discuter de la portée et les modalités de l'essai de pénétration avec votre client. Il est essentiel lors de cette phase d expliquer à votre client objectifs de la mission. Collecte de renseignements : Dans la phase de collecte de renseignements, vous recueillerez des informations sur l'organisation. Toutes les informations que vous pouvez trouver sur les réseaux sociaux, Google, et je pense... Une des choses la plus importante dans cette phase est d avoir la compétence d apprendre sur la cible, comment il travail, comment il opère, comment il fonctionne et finalement comment il peut être attaqué en fin de compte.

5 Les informations que vous recueillez sur votre cible, vous donnera un aperçu sur le type de sécurité qui sont mis à place par le client. Au cours de la collecte de renseignements, vous essayez d'identifier la protection physique qui est mise à place dans l'objectif de commencer à sonder ses. Threat Modeling : La phase de threat modeling utilise les informations que vous avez acquis dans la collecte de renseignements dans le but d identifier progressivement les vulnérabilités existantes sur le système cible. Exécution de cette phase vous permettra de déterminer la méthode d'attaque la plus efficace, le type d'information que vous aurez après, et comment l'organisation pourrait être pénalisée. La modélisation des menaces (Theat Modeling) consiste à examiner aussi les organisations concurrentes tentés d'exploiter les faiblesses que un attaquant d'une concurrence pourait amener. Analyse de la vulnérabilité : Après avoir identifié les méthodes d'attaque les plus viables, il faut examiner comment vous aurez accès à la cible. Au cours de cette phase analyse de vulnérabilité, vous devez combiner les informations que vous avez tirées au cours de la phase précédente et les utiliser pour observer et voir si ces attaques pourraient être viables. Autres choses, cette phase d analyse a pour objectif de scan les ports vulnérable, d examiner les données des bannières, et bien sur comme dit cihaut d explorer à profondeur les informations recueillies au cours de la collecte de renseignements.

6 Exploitation : L'exploitation est probablement l'une des parties la plus amusante d'un test de pénétration. Mais il est souvent fait dans un style que je considérais plus tôt de Brute Force plutôt que d une précision. Il faut bien le retenir en tête : Un exploit doit être exécuté seulement que lorsque vous avez identifié la faille et que vous connaissez très bien l'exploit qui doit être éxecuter pour cette faille! sinon vous passerez 1000 ans entrain d exécuter exploit par exploit sans succèslangue tirée. Bien sûr, par fois il arrive que la protection mise à place empêche un exploit particulier de bien travailler, C est pourquoi avant de déclarer une vulnérabilité quelque part vous devrez vous rassurez que le système est bien vulnérable. Autrez passé ce principe d or comme dit précédemment vous passerez vos temps entrain exécuter aveuglément les exploits tout à priant Dieu qu il puisse vous ouvrir une session... La règle est simple faites d abord votre documentation et puis quand vous serez très bien documentés les exploits marcheront avec succès. Post exploitation : Cette phase commence après que vous aviez compromis un ou plusieurs systèmes, et que vous avez avec vous votre session Cool. Cette phase est la composante essentielle dans tout test de pénétration c'est là où vous devrez vous démarquer de la moyenne, dans l'usine des hackers. Dans la phase de Post d exploitation on vise à identifier les infrastructures essentielles, tiquer les informations les cibles et les données que la société valorise les plus et il faut tenter de les obtenir. Lorsque vous attaquez un poste, vous devriez prendre le temps afin de déterminer quels sont les différentes taches que ce poste exécute, les rôles utilisateurs, etc. Par exemple, supposons que vous compromettre un système, vous voilà sur le serveur Windows server qui joue le rôle du nom de domaine Bouche

7 cousue en tant qu'administrateur prenez votre temps, communiquer avec Active Directory? Allez voir compte qui gère le paye des employés? Acheminer tout l'argent de l'entreprise sur un compte offshore? Rigolant Supposons, par exemple, que votre client est un grand développement de logiciels Pouvez-vous lui greffer un backdoor le code source de ces appli???langue tirée Pour quoi ne pas compromettre l'ensemble des applications de ces clients? Qu'est-ce que cela nuirez l'image de sa marque de crédibilité? Enfin vous avez compris cette phase regorge les scénarios difficiles dans lesquelles vous devez prendre le temps d'apprendre quelles sont les informations à votre disposition et ensuite utiliser cette information à votre avantage. C est exactement ce qu un hacker aurait consacrent généralement pour compromettre le font du système. Cette phase s est une phase expérimentation il faut pensez comme un malveillants, s'adapter rapidement, et de compter sur votre intelligence au lieu d'automatisation outilsclin d'œil. Rapports : Le reporting est de loin l'élément le plus important d'un test de pénétration. Vous devrez utiliser les rapports pour communiquer ce que vous avez fait, comment vous l'avez fait, et, plus important, comment l'organisation doit corriger les vulnérabilités découvertes au cours le test de pénétration. Lorsque vous effectuez un test de pénétration, vous travaillez comme un hacker, pour voir les choses obscures que les organisations n arrivent pas à voir. C est pour quoi les informations que vous obtenir lors d'un test est essentielle à la réussite de mesure de sécurité que l'organisation doit mettre à place pour arrêter les futures attaques. Pour un rapport standard, divisez votre rapport dans un résumé : une présentation théorique et technique des failles trouvées. Les résultats

8 techniques seront utilisés par le client pour remédier à des failles de sécurité. Par exemple, si vous trouvez une vulnérabilité d'injection SQL pour une application Web, vous pourriez recommander que votre client désinfecter toutes les entrées utilisateur, de revoir les requêtes SQL, exécutez SQL sous le compte d'un utilisateur et activer les messages d'erreur personnalisés. Après que le client ait appliqué vos recommandations sur la correction spécifique de la vulnérabilité d'injection SQL. Posez vous cette question sont-ils vraiment protégés contre l'injection SQL? Sinon, un problème sousjacent doit être à la cause de la vulnérabilité d'injection SQL en premier lieu, il faut revoir les applications tierces s ils sont vraiment sécuriser et ainsi de suite vous continuer à diagnostic la suite pour rédiger un rapport bien calé. Types de tests de pénétration : Maintenant que vous avez une compréhension de base sur les phases de PTES, nous allons examiner les deux principaux types de tests de pénétration: visibles et invisibles. Les deux tests présents ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Test de Penetration manifeste : L'avantage principal d'un test manifeste, est que vous avez accès à des informations privilégiées et vous pouvez lancer les attaques sans crainte d être bloquée. L inconvénient potentiel ce test est que les tests manifestes ne permettent pas de tester efficacement le client. Penetration Testing Covert : Contrairement aux tests manifestes, il s agit d un test clandestin l attaquant cherche seul les infos sans contacter

9 l organisation. Il peut être long et coûteux, et surtout ce test exige plus de compétences que les tests manifestes. Aux yeux de testeurs de pénétration, ce scénario est souvent préféré parce qu'il simule plus étroitement à une véritable attaque. Scanners des Vulnérabilités : On va finir ce chapitre par les scanners de vulnérabilités. Ces sont des outils automatisés qui servent à identifier les failles dans une application x. Les scanners de vulnérabilités travaillent généralement par les empreintes digitales (fingerprinting). Mais on reproches plus à ces produits modernes de minimiser faux positifs, et malheureusement de nombreuses organisations les utiliser sans le mettre à jour pour identifier les vulnérabilités potentielles qui pourraient être exploitées par les pirates. Mais aussi il faut qu'on puisse souligner que les scanners de vulnérabilités jouer un rôle très important dans les tests de pénétration, en particulier dans le cas des essais manifeste, ce qui vous permet de lancer plusieurs attaques sans avoir à se soucier d'éviter d'être détecter. La richesse des informations des scanners de vulnérabilités peuvent être très précieuses, mais méfiez-vous de vous compter sur eux trop lourdementclin d'œil. Dans la plupart des cas, lorsque vous deviendrez de plus à plus qualifiés dans le domaine de test de pénétration, vous aurez à rarement utilisé un scanner de vulnérabilité, pour vous appuiyez sur vos connaissances et expertise afin de compromettre un système. Parce que la plupart de ces scanners dûs à leurs modes de fonctionnement sont souvent victimes des logiciels de detecteurs d'intrusion.

10 GLOSSAIRE : EXPLOIT : Un exploit est le moyen par lequel un hacker ou un testeur de pénétration prend avantage sur une faille dans un système, une application ou un service. Un attaquant utilise un exploit pour attaquer un système et le résultat de cette attaque entraîne exécution des codes de cet exploit comme son auteur (le développeur de cet exploit) l avait programmé. La majorité des Exploits exploite les failles du type :Buffer overflows (dépassement de

11 mémoire), les vulnérabilités des applications Web (telles que l'injection SQL), et les erreurs de la configuration dans les applications. PAYLOAD : Un Payload (charge utile) est le morceau du code que nous voulons que le système exécute, les payloads sont livrées par le Framework.Par exemple, reverse shell c est un payload qui crée une connexion entre la machine cible à celle de l'attaquant qui renvoie à celle-ci une invite de commande DOS Un Payload peut aussi être quelque chose aussi simple que quelques commandes à exécuter sur le système d'exploitation cible. Nessus est un scanner de vulnérabilités et qu il nous fournit une liste des faiblesses connues ou des correctifs non appliqués. Au cours de l examen de la sortie de Nessus, nous devons noter toutes les découvertes, mais en faisant plus particulièrement attention aux vulnérabilités marquées High ou Critical. Shellcode Le Shellcode est constitué un ensemble des instructions utilisées par Payload lors de l'exploitation. Shellcode est généralement écrit en assembleur dans la plupart des cas, si le shellcode est bien exécuté, une invite de commande shell ou une Meterpreter sera fourni à l attaquant. Module : Les modules sont des parties d application qu on importe et on peut utiliser dans le Framework Metasploit. Dans certains cas on est obligé soit d utiliser un exploit module: il s agit un composant logiciel pour effectuer l'attaque et parfois on utilise le module auxiliaire pour augmenter la performance des actions comme le scannage, énumération de système. Avec ce système des modules interchangeables MSF est très dynamique.

12 Listener : Un listener est un composant de Metasploit qui attend une connexion entrante sur la machine de l attaquant. Par exemple, après que la machine cible a été exploitée, elle peut appeler la machine attaquante par le biais de l Internet. C est le Listerner qui gère ces genres d affaire, le Listener entend sur la machine d'attaquant pour être contacté automatiquement sur le système exploité quand celle-ci se met en ligne.

Table des matières. Avant-propos... Préface... XIII. Remerciements...

Table des matières. Avant-propos... Préface... XIII. Remerciements... Avant-propos... XI Préface... XIII Remerciements... XV Introduction... XVII Pourquoi faire un pentest?... XVII Pourquoi Metasploit?... XVII Un bref historique de Metasploit.... XVIII À propos de ce livre...

Plus en détail

Formation en Sécurité Informatique

Formation en Sécurité Informatique Formation en Sécurité Informatique FreeWays Security Club MAIL: KHALDIMEDAMINE@GMAIL.COM Contenu 1- Comprendre le terrain 2- Metasploit 3- NeXpose a- Installation du serveur NeXpose b- IHM de la console

Plus en détail

Atelier Pivoting KHOULOUD GATTOUSSI (RT3) ASMA LAHBIB (RT3) KHAOULA BLEL (RT3) KARIMA MAALAOUI (RT3)

Atelier Pivoting KHOULOUD GATTOUSSI (RT3) ASMA LAHBIB (RT3) KHAOULA BLEL (RT3) KARIMA MAALAOUI (RT3) Atelier Pivoting KHOULOUD GATTOUSSI (RT3) ASMA LAHBIB (RT3) KHAOULA BLEL (RT3) KARIMA MAALAOUI (RT3) Table des matières 1. Présentation de l atelier... 2 2. Présentation des outils utilisés... 2 a. GNS3

Plus en détail

Les bases de Metasploit

Les bases de Metasploit 2 Les bases de Metasploit Sommaire Terminologie Les interfaces de Metasploit Utilitaires de Metasploit Metasploit Express et Metasploit Pro Quand vous travaillez avec le Metasploit Framework (MSF) pour

Plus en détail

2015 Metasploit. [Tapez le nom de l'auteur] [Tapez le nom de la société]

2015 Metasploit. [Tapez le nom de l'auteur] [Tapez le nom de la société] 2015 Metasploit [Tapez le nom de l'auteur] [Tapez le nom de la société] 15/04/2015 Pourquoi effectuer un test de pénétration? Les entreprises investissent des millions de dollars dans des programmes de

Plus en détail

CHEF ATELIER CHEF ATELIER

CHEF ATELIER CHEF ATELIER Mobile Exploitation CHEF ATELIER : MERIEM MEMMICHE (RT3) SARAH LOUSSAIEF(RT3) OUSSEMA BEN GHROBEL EMNA MANNAI (RT3) ALY MESSAOUDI (RT3) TARAK CHAABOUNI (RT3) Table des matières 1. Présentation de l atelier......

Plus en détail

SECURIDAY 2012 Pro Edition

SECURIDAY 2012 Pro Edition SECURINETS CLUB DE LA SECURITE INFORMATIQUE INSAT SECURIDAY 2012 Pro Edition [Information Gathering via Metasploit] Chef Atelier : Nihel AKREMI (RT 3) Baha Eddine BOUKHZAR(RT 2) Sana GADDOUMI (RT 4) Safa

Plus en détail

Tests d intrusions dans un cadre formel

Tests d intrusions dans un cadre formel Tests d intrusions dans un cadre formel Introduction Qu est-ce qu un test d intrusion? Tests de vulnérabilité vs Tests d intrusion Règles d engagement Cadre d un test d intrusion Tests d'intrusion - Laurent

Plus en détail

Découvrir les vulnérabilités au sein des applications Web

Découvrir les vulnérabilités au sein des applications Web Applications Web Découvrir les vulnérabilités au sein des applications Web Les vulnérabilités au sein des applications Web sont un vecteur majeur du cybercrime. En effet, selon le rapport d enquête 2012

Plus en détail

Le scan de vulnérabilité

Le scan de vulnérabilité 4 Le scan de vulnérabilité Sommaire Le scan de vulnérabilité de base Scan avec NeXpose L assistant "nouveau site" Le nouvel assistant pour les scans manuels Scan avec Nessus Scanners de vulnérabilité spécialisés

Plus en détail

L audit de sécurité des réseaux Windows avec WinReporter

L audit de sécurité des réseaux Windows avec WinReporter White Paper L audit de sécurité des réseaux Windows avec WinReporter Ce document présente comment les administrateurs réseaux et système peuvent tirer le meilleur parti de WinReporter, édité par IS Decisions,

Plus en détail

Découverte Audit Attaque

Découverte Audit Attaque D epuis l'augmentation de l'importance d'internet dans la vie quotidienne de nombreuses personnes, la sécurité des sites web reste plus que jamais une inquiétude majeure. W3AF ou Web Application Attack

Plus en détail

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Cybersécurité Pour les fournisseurs à cyber-risque faible Exigences de cybersécurité 1. Protection des actifs et configuration des systèmes Les données

Plus en détail

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation Objectif : Tout administrateur système et réseau souhaitant avoir une vision d'ensemble des problèmes de sécurité informatique et des solutions existantes dans l'environnement Linux. Prérequis : Connaissance

Plus en détail

Formations. «Hacking Edition» Certilience formation N 82 69 10164 69 - SIRET 502 380 397 00021 - APE 6202A - N TVA Intracommunautaire FR17502380397

Formations. «Hacking Edition» Certilience formation N 82 69 10164 69 - SIRET 502 380 397 00021 - APE 6202A - N TVA Intracommunautaire FR17502380397 Formations «Hacking Edition» Nos formations Réf. HAC01 35 Heures Les techniques d attaques Réf. HAC02 21 Heures Vulnérabilités réseaux et applicatives Réf. HAC03 21 Heures Sécurité des applications Web

Plus en détail

Les tests d intrusion dans les réseaux Internet, l outil Nessus

Les tests d intrusion dans les réseaux Internet, l outil Nessus CNAM Paris Département informatique Les tests d intrusion dans les réseaux Internet, l outil Nessus Examen probatoire session de Mai 2004 laurent_donge@yahoo.fr 1 Test d intrusion, l outil Nessus - Mai

Plus en détail

TEST D INTRUISION. Document Technique

TEST D INTRUISION. Document Technique Document Technique TEST D INTRUISION Préparé et présenté par AMINATA THIAM 3 ème année Sécurité de la Technologie de l Information, la Cité Collégiale Cours analyse des risques et vulnérabilités Mars 2012

Plus en détail

CHFI CHFI CISSP. Penetration t. Penetration testing. Microsoft CISCO. ical Hacker. Certified Ethical Hacker. CATALOGUE FORMATION Année 2010 / 2011

CHFI CHFI CISSP. Penetration t. Penetration testing. Microsoft CISCO. ical Hacker. Certified Ethical Hacker. CATALOGUE FORMATION Année 2010 / 2011 CATALOGUE FORMATION Année 2010 / 2011 Certified Ethical Hacker Penetration testing tified CHFI Ethical Hacker CHFI Management de la sécurité des SI ical Hacker Penetration t CISSP CISSP Ethical Hacker

Plus en détail

Le piratage: À la portée de tout le monde? 2010 Michel Cusin 1

Le piratage: À la portée de tout le monde? 2010 Michel Cusin 1 Le piratage: À la portée de tout le monde? 2010 Michel Cusin 1 Agenda de la présentation Les attaquants et leurs motivations Les différentes provenances et sortes d attaques Les étapes d une attaque Les

Plus en détail

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Formateurs: 1. Trabelsi NAJET

Plus en détail

TEST D INTRUSION : UNE SIMULATION DE HACKING POUR IDENTIFIER LES FAIBLESSES DE VOTRE SYSTÈME

TEST D INTRUSION : UNE SIMULATION DE HACKING POUR IDENTIFIER LES FAIBLESSES DE VOTRE SYSTÈME TEST D INTRUSION : UNE SIMULATION DE HACKING POUR IDENTIFIER LES FAIBLESSES DE VOTRE SYSTÈME Vo t r e s p e a k e r a u j o u r d h u i : F r a n ç o i s W e b S e c u r i t y M a n a g e r Agenda Partie

Plus en détail

Sécurité des applications Web : Réduire les risques. Sébastien PERRET sep@navixia.com NAVIXIA SA

Sécurité des applications Web : Réduire les risques. Sébastien PERRET sep@navixia.com NAVIXIA SA Sécurité des applications Web : Réduire les risques Sébastien PERRET sep@navixia.com NAVIXIA SA Basée à Ecublens, Navixia SA est une société suisse spécialisée dans le domaine de la sécurisation du système

Plus en détail

Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010

Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010 Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010 INTRODUCTION Ce cours apprend aux stagiaires comment installer, configurer et administrer SharePoint, ainsi que gérer et surveiller

Plus en détail

Scans. Introduction. Reconnaissance. Postexploitation et maintien de l accès. Scan. Exploitation

Scans. Introduction. Reconnaissance. Postexploitation et maintien de l accès. Scan. Exploitation 3 Scans Reconnaissance Postexploitation et maintien de l accès Scan Exploitation Introduction Au terme de la phase 1, vous devez avoir développé une solide compréhension de la cible et organisé dans le

Plus en détail

HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet JSSI 2010

HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet JSSI 2010 HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet JSSI 2010 Les webshells, ou comment ouvrir les portes de son réseau?

Plus en détail

Android Exploitation SECURILIGHT 2013

Android Exploitation SECURILIGHT 2013 Android Exploitation CHEF ATELIER : NEJI MOHAMED OUSSAMA (RT4) KOURAICHI SANA (RT4) BRAIKI RIHAB (RT4) MEJBRI SONIA (RT4) IDRISS IMEN (RT4) GHARBI HATEM (RT3) BEN SIDHOUM TEISSIR (MPI) Table des matières

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet Sensibilisation à la Sécurité sur Internet Cours «2» : Menaces et Cours «2» : Menaces et vulnérabilités sur Internet Plan du cours Sécurité locale du PC Sécurité du réseau Sécurité de communication Outils

Plus en détail

SECURIDAY 2012 Pro Edition

SECURIDAY 2012 Pro Edition SECURINETS CLUB DE LA SECURITE INFORMATIQUE INSAT SECURIDAY 2012 Pro Edition Exploitation des failles via METASPLOIT Chef Atelier : Med Taher BEN SALEM (RT3) Slim BOUGHENIA(Esprit) Karim BENZINA(RT4) MounaFELAH(RT3)

Plus en détail

Etudes des Honeypots

Etudes des Honeypots Etudes des Honeypots IGA 2012-2013 avec 1/21 2/21 Plan de l exposé avec avec 3/21 Plan de l exposé avec avec 4/21 Introduction sur les Définition des Honeypots Est un système de leurre et d étude qui contient

Plus en détail

Sécurité des applications Retour d'expérience

Sécurité des applications Retour d'expérience HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Netfocus Sécurité des applications Retour d'expérience Nicolas Collignon

Plus en détail

Gestion des risques importants

Gestion des risques importants étude de cas Gestion des risques importants Modélisation du risque et simulation d'attaque Société Une grande organisation financière (union nationale de crédits fédéraux) a mis en œuvre les solutions

Plus en détail

GUIDE DES BONNES. Gestion des systèmes. www.kaspersky.com/be

GUIDE DES BONNES. Gestion des systèmes. www.kaspersky.com/be GUIDE DES BONNES Pratiques www.kaspersky.com/be 2 Votre guide des BONNES pratiques en matière de gestion des systèmes. Renforcez la sécurité et réduisez la complexité de votre environnement grâce à des

Plus en détail

Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp!

Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp! Protégez votre univers L aveugle ne craint pas le serpent Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp! Attention, menace : le Trojan Bancaire Trojan.Carberp! Voici un exemple de contamination

Plus en détail

Pour se déclencher (passer à l'action), il attend en général : Pour en savoir plus sur ce sujet : Page Wikipedia consacrée à ce sujet.

Pour se déclencher (passer à l'action), il attend en général : Pour en savoir plus sur ce sujet : Page Wikipedia consacrée à ce sujet. Virus & Antivirus De nos jours, quand on débute en informatique personnelle, on est confronté dès les premières heures à ces mots "Virus" et "Antivirus", et on comprend tout de suite qu'il ne faut pas

Plus en détail

Compromettre son réseau en l auditant? R. Deraison - Tenable Network Security

Compromettre son réseau en l auditant? R. Deraison - Tenable Network Security Compromettre son réseau en l auditant? R. Deraison - Tenable Network Security Agenda But de cette présentation Injection de vulnérabilités Empecher l audit Obtention des identifiants Reverse overflow Présentation

Plus en détail

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints www.kaspersky.fr KASPERSKY FRAUD PREVENTION 1. Techniques d attaque du système bancaire en ligne L'appât du gain constitue la principale motivation de la cyber-criminalité.

Plus en détail

SHELLSHOCK. Membre : BAGHDADI Radhouane RT3 GAMMOUDI Ibtissem RT4 RAHMOUNI Mohamed RT3 BERGAOUI Halima RT4 JAAFAR Ali RT3 CHEBBI Sana RT4

SHELLSHOCK. Membre : BAGHDADI Radhouane RT3 GAMMOUDI Ibtissem RT4 RAHMOUNI Mohamed RT3 BERGAOUI Halima RT4 JAAFAR Ali RT3 CHEBBI Sana RT4 SHELLSHOCK Membre : BAGHDADI Radhouane RT3 GAMMOUDI Ibtissem RT4 RAHMOUNI Mohamed RT3 BERGAOUI Halima RT4 JAAFAR Ali RT3 CHEBBI Sana RT4 Table de matière 1. Présentation de l atelier... 2 1.1. Le SHELL...

Plus en détail

Les Attaques en Réseau sous Linux

Les Attaques en Réseau sous Linux Les Attaques en Réseau sous Linux Plan Introduction Partie 1: ARP Spoofing Partie 2: Outils de simulation. Partie 3: Démonstration de l attaque.. Partie 4: Prévention et détection de l attaque. Partie

Plus en détail

Introduction. Pourquoi faire un pentest? Pourquoi Metasploit?

Introduction. Pourquoi faire un pentest? Pourquoi Metasploit? Introduction Imaginez que dans quelque temps, dans un futur pas si lointain, un attaquant décide d attaquer les biens digitaux d une multinationale, ciblant des droits de propriété intellectuelle de plusieurs

Plus en détail

College Du Chinchon. Torniké Sidamonidzé 3C. M. Brulé

College Du Chinchon. Torniké Sidamonidzé 3C. M. Brulé College Du Chinchon Torniké Sidamonidzé 3C M. Brulé Introduction à la sécurité informatique Avec le développement de l'utilisation d'internet, il est donc essentiel de connaître les ressources de l'entreprise

Plus en détail

2 PHP est-il plus dangereux que d autres langages?

2 PHP est-il plus dangereux que d autres langages? S. G. D. S. N Agence nationale de la sécurité des systèmes d information CERTA PREMIER MINISTRE Paris, le 20 mars 2007 N o CERTA-2007-INF-002 Affaire suivie par : CERTA NOTE D INFORMATION DU CERTA Objet

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... Du droit et du piratage en 2013... XI XV

Table des matières. Avant-propos... Du droit et du piratage en 2013... XI XV Table des matières Avant-propos... Du droit et du piratage en 2013... XI XV Introduction... XIX Ce que vous trouverez dans ce livre... XIX Les plus de cette nouvelle édition... XX Un mot sur l auteur...

Plus en détail

La gestion des correctifs de sécurité avec WinReporter et RemoteExec

La gestion des correctifs de sécurité avec WinReporter et RemoteExec White Paper La gestion des correctifs de sécurité avec WinReporter et RemoteExec Ce document décrit les fonctionnalités de WinReporter et RemoteExec permettant de maintenir les systèmes Windows à jour

Plus en détail

Sécurité des bases de

Sécurité des bases de HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet CLUSIR-EST Sécurité des bases de données Louis Nyffenegger Louis Nyffenegger

Plus en détail

Remote Cookies Stealing SIWAR JENHANI (RT4) SOUHIR FARES (RT4)

Remote Cookies Stealing SIWAR JENHANI (RT4) SOUHIR FARES (RT4) Remote Cookies Stealing SIWAR JENHANI (RT4) SOUHIR FARES (RT4) Sommaire : Contenu I. Introduction:... 2 II. Présentation de l atelier :... 2 1) Attaque persistante :... 3 2) Attaque non persistante :...

Plus en détail

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Atelier : Mail Threats Formateurs:

Plus en détail

Sécurité des Postes Clients

Sécurité des Postes Clients HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Sécurité des Postes Clients Table ronde CFSSI Jeudi 29 mars 2007 Benjamin

Plus en détail

Correction des systèmes d exploitation et des applications Bulletin de sécurité des TI à l intention du gouvernement du Canada

Correction des systèmes d exploitation et des applications Bulletin de sécurité des TI à l intention du gouvernement du Canada Correction des systèmes d exploitation et des applications Bulletin de sécurité des TI à l intention du gouvernement du Canada ITSB-96 Dernière mise à jour : mars 2015 1 Introduction La correction des

Plus en détail

Comment choisir la solution de gestion des vulnérabilités qui vous convient?

Comment choisir la solution de gestion des vulnérabilités qui vous convient? Comment choisir la solution de gestion des vulnérabilités qui vous convient? Sommaire 1. Architecture 2. Sécurité 3. Evolutivité et convivialité 4. Précision/Performance 5. Découverte/Inventaire 6. Analyse

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Défense contre les menaces persistantes avancées : stratégies face à une nouvelle forme d attaques. agility made possible

Défense contre les menaces persistantes avancées : stratégies face à une nouvelle forme d attaques. agility made possible Défense contre les menaces persistantes avancées : stratégies face à une nouvelle forme d attaques agility made possible Les menaces de sécurité se métamorphosent Les dangers traditionnels auxquels les

Plus en détail

IPS : Corrélation de vulnérabilités et Prévention des menaces

IPS : Corrélation de vulnérabilités et Prévention des menaces IPS : Corrélation de vulnérabilités et Prévention des menaces SIM+IPS opensource David Bizeul & Alexis Caurette C O N N E C T I N G B U S I N E S S & T E C H N O L O G Y Définitions SIM : Security Information

Plus en détail

Sujet 2 : Interconnexion de réseaux IP (routeurs CISCO). Sujet 3 : Implémentation d un serveur VPN avec OpenVPN.

Sujet 2 : Interconnexion de réseaux IP (routeurs CISCO). Sujet 3 : Implémentation d un serveur VPN avec OpenVPN. UFC CENTRE DE BAB EZZOUAR EXEMPLES DE SUJETS POUR LE PROJET DE FIN D ETUDE OPSIE PROPOSES PAR M. NACEF (ENSEIGNANT) Sujet 1 : Management des risques par la méthode MEHARI. Type : étude, audit. MEHARI est

Plus en détail

Managed VirusScan et renforce ses services

Managed VirusScan et renforce ses services VirusScan ASaP devient Managed VirusScan et renforce ses services Protection antivirus administrée, automatique et permanente pour les postes de travail, les nomades et les serveurs de fichiers. Avec la

Plus en détail

Tech-Evenings Sécurité des applications Web Sébastien LEBRETON

Tech-Evenings Sécurité des applications Web Sébastien LEBRETON Tech-Evenings Sécurité des applications Web Sébastien LEBRETON Pourquoi revoir la sécurité des applications Web Des technologies omniprésentes Facilité de mise en œuvre et de déploiement. Commerce en ligne,

Plus en détail

S E C U R I N E T S C l u b d e l a s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e I N S A T. Metasploit

S E C U R I N E T S C l u b d e l a s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e I N S A T. Metasploit P r é s e n t a t i o n d e l a t e l i e r : Metasploit Cet atelier offre l occasion de mettre en œuvre des attaques sur des machines victime par simulation. Metasploit est une plateforme de test de pénétration

Plus en détail

Formation e-commerce Développeur Sécurité

Formation e-commerce Développeur Sécurité Page 1 sur 6 28 bd Poissonnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 contact@ecommerce-academy.fr http://www.ecommerce-academy.fr/ Formation e-commerce Développeur Sécurité Développeur indépendant ou en

Plus en détail

Les menaces informatiques

Les menaces informatiques Tout ordinateur connecté à un réseau informatique est potentiellement vulnérable à une attaque. Une «attaque» est l'exploitation d'une faille d'un système informatique (système d'exploitation, logiciel

Plus en détail

ET SI VOUS NE SAVIEZ PAS TOUT SUR LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION?

ET SI VOUS NE SAVIEZ PAS TOUT SUR LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION? F O R M A T I O N H I G H L E V E L PROGRAMME ET METHODES RUSSES ET SI VOUS NE SAVIEZ PAS TOUT SUR LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D IN? Ethical Hackers - Experts Sécurité I N F O R M AT I O N S E C U R I T Y

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2 + du produit RSA Archer egrc Platform v5.0 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre

Plus en détail

Par Mauro Israel coordinateur du Cercle de la Sécurité et des Systèmes d Information. Les frères «Térieur» : Alain et Alex

Par Mauro Israel coordinateur du Cercle de la Sécurité et des Systèmes d Information. Les frères «Térieur» : Alain et Alex Quelques tabous & totems de la sécurité revisités Par Mauro Israel coordinateur du Cercle de la Sécurité et des Systèmes d Information Les frères «Térieur» : Alain et Alex Tabou numéro 2 : Le firewall

Plus en détail

ModSecurity. Cible de sécurité CSPN Version 0.96

ModSecurity. Cible de sécurité CSPN Version 0.96 Cible de sécurité CSPN Version 0.96 TABLE DES MATIERES 1 IDENTIFICATION... 3 1.1 IDENTIFICATION DE LA CIBLE DE SECURITE... 3 1.2 IDENTIFICATION DU PRODUIT... 3 2 ARGUMENTAIRE (DESCRIPTION) DU PRODUIT...

Plus en détail

Les 10 idées fausses sur la navigation Internet

Les 10 idées fausses sur la navigation Internet Vous pensez être bien protégé sur Internet? Avec une nouvelle page infectée toutes les cinq secondes, il est quasiment impossible de disposer d'une sécurité permanente sur le Web, même en étant parfaitement

Plus en détail

Quelles sont les menaces contre le poste de travail informatisé et comment s en prémunir?

Quelles sont les menaces contre le poste de travail informatisé et comment s en prémunir? Quelles sont les menaces contre le poste de travail informatisé et comment s en prémunir? Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Tout système informatique

Plus en détail

Denial of Service Attacks JIHENE HERGLI (GL4) KHAOULA BLEL (RT4) MOHAMED MOADEB (MBDS) HADHEMI MATMATI (RT4)

Denial of Service Attacks JIHENE HERGLI (GL4) KHAOULA BLEL (RT4) MOHAMED MOADEB (MBDS) HADHEMI MATMATI (RT4) Denial of Service Attacks JIHENE HERGLI (GL4) KHAOULA BLEL (RT4) MOHAMED MOADEB (MBDS) HADHEMI MATMATI (RT4) Table des matières 1. Présentation de l atelier 2. Présentation des outils utilisés 2.1. Loic...

Plus en détail

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique : Éléments de Module II : Sécurité OS et des logiciels José M. Fernandez M-3109 340-4711 poste 5433 Module II Aperçu Semaine 5 Sécurité dans les systèmes d'exploitation (SE) Contrôle d'accès dans les SE

Plus en détail

Les infections informatiques

Les infections informatiques Initiation à la sécurité 1/ 9 Les infos contenues dans cette page proviennent du site Pegase-secure à l'adresse ci-dessous. http://www.pegase-secure.com/definition-virus.html LES VIRUS INFORMATIQUES Cette

Plus en détail

La sécurité intelligente intégrée pour protéger vos données critiques

La sécurité intelligente intégrée pour protéger vos données critiques IBM Software Livre blanc sur le leadership éclairé Avril 2013 La sécurité intelligente intégrée pour protéger vos données critiques Exploitez des informations décisionnelles afin de réduire les risques

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur. Services Informatiques aux organisations option : SLAM. Session 2014

Brevet de Technicien Supérieur. Services Informatiques aux organisations option : SLAM. Session 2014 Brevet de Technicien Supérieur Services Informatiques aux organisations option : SLAM Session 2014 Centre épreuve : CCI LAVAL 5 Boulevard de l industrie Saint Berthevin(53) Numéro de la commission (sur

Plus en détail

Sécurité dans les développements

Sécurité dans les développements HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Sécurité dans les développements Paris, 11 mai 2007 Hervé Schauer

Plus en détail

Sécurité : les principaux risques et les moyens de protection associés

Sécurité : les principaux risques et les moyens de protection associés Sécurité : les principaux risques et les moyens de protection associés Les dangers sont très nombreux et divers. De plus, ils évoluent rapidement dans le temps. Néanmoins, les principaux risques pour les

Plus en détail

Audits Sécurité. Des architectures complexes

Audits Sécurité. Des architectures complexes Audits Sécurité Des architectures complexes L avènement d Internet et le développement des applications Intranet/Extranet ont permis aux entreprises d accroître leur compétitivité par l ouverture de leurs

Plus en détail

Constat. Nicole DAUSQUE, dausque@urec.cnrs.fr CNRS/UREC

Constat. Nicole DAUSQUE, dausque@urec.cnrs.fr CNRS/UREC Utilisation de produits de simulation d intrusions Nicole DAUSQUE, dausque@urec.cnrs.fr CNRS/UREC Bon nombre des 1 250 unités du CNRS communiquent sur l Internet pour l ordinaire : messagerie électronique,

Plus en détail

Le Rôle des Hébergeurs Dans la Détection de Sites Web Compromis

Le Rôle des Hébergeurs Dans la Détection de Sites Web Compromis Le Rôle des Hébergeurs Dans la Détection de Sites Web Compromis Davide Canali, Davide Balzarotti, Aurélien Francillon Software and System Security Group EURECOM, Sophia-Antipolis *Publié à la conférence

Plus en détail

La sécurité applicative et les tests d'intrusion, beaucoup plus qu'un scan automatisé. Conférence ASIQ, mars 2014

La sécurité applicative et les tests d'intrusion, beaucoup plus qu'un scan automatisé. Conférence ASIQ, mars 2014 La sécurité applicative et les tests d'intrusion, beaucoup plus qu'un scan automatisé Conférence ASIQ, mars 2014 www.hackfest.ca AINSI, CE QUI EST D UNE IMPORTANCE SUPRÊME DANS LA GUERRE, C EST D ATTAQUER

Plus en détail

Guide des solutions Microsoft Server

Guide des solutions Microsoft Server Guide des solutions Microsoft Server Quel serveur choisir pour les petites et moyennes entreprises? Guide Partenaires Dans le monde des entreprises d aujourd hui, les PME doivent faire beaucoup de choses

Plus en détail

Metasploit. Metasploit. Hacking, sécurité et tests d intrusion avec. Référence. David Kennedy, Jim O Gorman, Devon Kearns, et Mati Aharoni

Metasploit. Metasploit. Hacking, sécurité et tests d intrusion avec. Référence. David Kennedy, Jim O Gorman, Devon Kearns, et Mati Aharoni Référence Hacking, sécurité et tests d intrusion avec Metasploit Réseaux et télécom Programmation Génie logiciel Sécurité Système d exploitation David Kennedy, Jim O Gorman, Devon Kearns, et Mati Aharoni

Plus en détail

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne La solution de référence pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Des centaines d institutions financières et des dizaines de millions

Plus en détail

Symantec Protection Suite Small Business Edition Une solution simple, efficace et compétitive pour les petites entreprises

Symantec Protection Suite Small Business Edition Une solution simple, efficace et compétitive pour les petites entreprises Une solution simple, efficace et compétitive pour les petites entreprises Présentation Symantec Protection Suite Small Business Edition est une solution de sécurité et de sauvegarde simple et compétitive.hautement

Plus en détail

LISTE DES FORMATIONS. Mai 2015

LISTE DES FORMATIONS. Mai 2015 Gestion de projet Analyse d affaires Formation Évaluation de performance +1.514.826.5534 info@lcgsolution.com www.lcgsolution.com LCG Solution se distingue par la qualité du matériel de formation, la qualité

Plus en détail

Dans le cadre de SECURIDAY 2010. Et sous le thème de Computer Forensics Investigation SECURINETS. Analyse des Malwares. Hamdi Tbourbi (RT4)

Dans le cadre de SECURIDAY 2010. Et sous le thème de Computer Forensics Investigation SECURINETS. Analyse des Malwares. Hamdi Tbourbi (RT4) Dans le cadre de SECURIDAY 2010 Et sous le thème de Computer Forensics Investigation SECURINETS Vous Présente l atelier : Analyse des Malwares Chef Atelier : Hamdi Tbourbi (RT4) Asma DHAYA (RT5) Salmen

Plus en détail

Vulnérabilités SCADA/ICS

Vulnérabilités SCADA/ICS Vulnérabilités SCADA/ICS Listing des 10 vulnérabilités les plus fréquemment rencontrées lors de missions Wilfrid BLANC - LEXSI 1 Réalisation de nombreuses missions en contexte industriel depuis 2011 Audit

Plus en détail

Bilan sur la sécurité des applications

Bilan sur la sécurité des applications Bilan sur la sécurité des applications De récents piratages ciblant les applications et systèmes d'exploitation mobiles ont compromis la sécurité d'une quantité jusque-là inégalée de données d'entreprise.

Plus en détail

CHAPITRE 3 : INTERVENTIONS SUR INCIDENTS

CHAPITRE 3 : INTERVENTIONS SUR INCIDENTS CHAPITRE 3 : INTERVENTIONS SUR INCIDENTS CINQ RECOMMANDATIONS ESSENTIELLES 1 CINQ RECOMMANDATIONS ESSENTIELLES CINQ RECOMMANDATIONS ESSENTIELLES BASÉES SUR UNE ANALYSE DES INCIDENTS OBSERVÉS En 2014, le

Plus en détail

«Firefox, Le navigateur Web le plus sûr»

«Firefox, Le navigateur Web le plus sûr» «Firefox, Le navigateur Web le plus sûr» Création et déploiement d un Rootkit pour Firefox 3.0 Nicolas Paglieri www.ni69.info 11 mai 2009 «Firefox, Le navigateur Web le plus sûr». Tels sont les propos

Plus en détail

Tutoriel sur Retina Network Security Scanner

Tutoriel sur Retina Network Security Scanner Département de Mathématiques Informatique Master 2 RIP filière «Réseaux» Cours «Sécurité des réseaux et des contenus multimédia» Responsable du module : Mr Osman SALEM Tutoriel sur Retina Network Security

Plus en détail

Symantec CyberV Assessment Service

Symantec CyberV Assessment Service Symantec CyberV Assessment Service Cyber-résilience : gagnez en visibilité Le cyber-espace, monde technologique hyperconnecté constamment en évolution, offre des opportunités inégalées de connectivité,

Plus en détail

BROCHURE D ENTREPRISE

BROCHURE D ENTREPRISE BROCHURE D ENTREPRISE Conserver la propriété de vos données En matière de gestion de la vulnérabilité, Outpost24 propose une technologie et des services de pointe qui simplifient les besoins de sécurité

Plus en détail

ISEC. Codes malveillants

ISEC. Codes malveillants ISEC s malveillants Jean Leneutre jean.leneutre@telecom-paristech.fr Bureau C234-4 Tél.: 01 45 81 78 81 INF721, 2011-12. Page 1 q malveillant («malware» ou «rogue program») Ensemble d instruction permettant

Plus en détail

SÉCURITÉ SYSTÈMES ET RÉSEAUX, NIVEAU 2

SÉCURITÉ SYSTÈMES ET RÉSEAUX, NIVEAU 2 Réseaux et Sécurité SÉCURITÉ SYSTÈMES ET RÉSEAUX, NIVEAU 2 Réf: SEA Durée : 4 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION Ce stage avancé vous permettra de mesurer le niveau de sécurité de votre système

Plus en détail

LA PROTECTION DES DONNÉES

LA PROTECTION DES DONNÉES LA PROTECTION DES DONNÉES PROTECTION DES BASES DE DONNÉES 22/11/2012, Swissôtel Métropole INTRODUCTION UNE CIBLE DE CHOIX Contient énormément de données confidentielles Rarement protégée autrement que

Plus en détail

Fiche technique: Sécurité des terminaux Symantec Endpoint Protection La nouvelle technologie antivirus de Symantec

Fiche technique: Sécurité des terminaux Symantec Endpoint Protection La nouvelle technologie antivirus de Symantec La nouvelle technologie antivirus de Symantec Présentation Protection avancée contre les menaces. Symantec Endpoint Protection associe Symantec AntiVirus à la prévention avancée des menaces pour fournir

Plus en détail

Catalogue Audit «Test Intrusion»

Catalogue Audit «Test Intrusion» Catalogue Audit «Test Intrusion» Ne plus imaginer son niveau de sécurité : Le mesurer! À CHACUN SON APPROCHE! 1. par un «Scénario» L objectif est de réaliser un scénario d attaque concret de son Système

Plus en détail

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ Aujourd'hui, les clients des banques peuvent effectuer la plupart

Plus en détail

Livre Blanc La Gestion des Actifs Informatiques. 2015 Landpark SAS. Tous droits réservés

Livre Blanc La Gestion des Actifs Informatiques. 2015 Landpark SAS. Tous droits réservés Livre Blanc La Gestion des Actifs Informatiques Table des matières Synthèse... 3 Connaître rapidement vos objectifs et l'analyse de vos besoins... 4 Connaître votre parc informatique et d'équipements avant

Plus en détail

Sécurité des réseaux Les attaques

Sécurité des réseaux Les attaques Sécurité des réseaux Les attaques A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Les attaques 1 Plan 1. Les attaques? 2. Quelques cas concrets DNS : Failles & dangers 3. honeypot A. Guermouche Cours 2 : Les attaques

Plus en détail

Kits d'exploitation: un autre regard

Kits d'exploitation: un autre regard Kits d'exploitation: un autre regard Marco Preuss Vicente Diaz Les kits d'exploitation sont des paquets contenant des programmes malveillants qui servent principalement à exécuter des attaques automatisées

Plus en détail