La sécurité applicative et les tests d'intrusion, beaucoup plus qu'un scan automatisé. Conférence ASIQ, mars 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La sécurité applicative et les tests d'intrusion, beaucoup plus qu'un scan automatisé. Conférence ASIQ, mars 2014"

Transcription

1 La sécurité applicative et les tests d'intrusion, beaucoup plus qu'un scan automatisé Conférence ASIQ, mars 2014

2

3

4 AINSI, CE QUI EST D UNE IMPORTANCE SUPRÊME DANS LA GUERRE, C EST D ATTAQUER LA STRATÉGIE DE L ENNEMI Sun Tzu

5 Index Qui suis-je Vocabulaire Types de test, avantages & inconvénients D hier à aujourd hui Statistiques Quel test choisir? L appel d offre Un bon rapport!?! Choix du fournisseur

6 Qui suis-je? Enode.ca Hackfest.ca Conseiller en architecture et analyste en sécurité Spécialiste en sécurité applicative 7 ans d expérience en sécurité Participe et crée plusieurs CTF depuis Conférencier au sein de grandes entreprises, ministères ainsi que les cégeps et universités

7 Vocabulaire

8 Vocabulaire - types de test black box Aucune information disponible si ce n est que de la cible white box Toutes les informations possibles sur la cible grey box Un mix interne Réseau interne (physiquement ou via VPN) externe Via Internet physique Physiquement entrer dans un bâtiment ingénierie sociale Test souvent inclut dans les tests d intrusion

9 Vocabulaire - Scan de vulnérabilité Activité utilisant un outil automatisé pour analyser les ports ouverts sur une machine, y définir le service en fonction et s il est potentiellement vulnérable. Souvent un rapport traduit ou directement créé par l outil automatisé est remis au client. D autres entreprises interprêtent les résultats.

10 Vocabulaire - Test d intrusion Ou encore, pentest ou test intrusif. Test principalement manuel qui consiste généralement des étapes suivantes : 1. Reconnaissance (scan 10%, analyse surface d attaque, etc.) 2. Analyse de vulnérabilité (analyse de la reconnaissance) 3. Exploitation (entre dans le réseau/serveur/client) 4. Post exploitation (GOTO 1.) 5. Rapport détaillé

11 Vocabulaire - Revue de code source Analyse du code source d une application Web, desktop ou autre à la recherche de vulnérabilité connues et des vulnérabilités logiques. Généralement effectué par un développeur de formation.

12 PLAIDER LE FAUX POUR SAVOIR LE VRAI

13 Le faux Un test d intrusion peut être non intrusif Un test d intrusion est la meilleure méthode pour découvrir des vulnérabilités Un scan de vulnérabilité est un test d intrusion Le résultat d un test d intrusion est égal de firme en firme puisqu ils utilisent des outils On peut donc toujours utiliser la même firme Nessus, Acunetix, etc. sont des outils performant pour des tests d intrusion

14 Le vrai Un test d intrusion est par définition intrusif si vous demandez un test non intrusif, on parle de scan de vulnérabilité ce qui est tout à fait différent Un scan de vulnérabilité ne survol que la surface sans tester et assurer que la vulnérabilité existe réellement. La meilleure méthode pour identifier des vulnérabilités est à la source à l aide d un cycle de développement sécuritaire (DSL) et de revues de code source

15 Le vrai Un test d intrusion dépend de la qualité de la firme, des analystes, de leur méthodologies et de leurs connaissance. La raison qu il est recommandé de changer ou d alterner de firme après quelques tests Un bon test d intrusion n est pas meilleur, ni défini par les outils utilisés Un scan de vulnérabilité oui Nessus, acunetix, etc. sont des outils pour effectuer des scans de vulnérabilités (vulnerability assessment)

16 Différences entre les types de test

17 LA DÉFINITION DES TESTS AVANTAGES & INCONVÉNIENTS

18 Scan de vulnérabilité Utilisation d un outil automatisé qui permet de vérifier les ports ouverts, le service fonctionnant sur ce port,les vulnérabilités potentielles associées à ce dit service et sa version.

19 Avantages du scan de vulnérabilité Excellent outil permettant d effectuer la gestion de vulnérabilités Différence entre deux scans Permet d avoir rapidement une vue superficielle de la sécurité de notre infrastructure

20 Inconvénients du scan de vulnérabilité À peine 20% d efficacité Couvre environ 10% des vérifications de sécurité normalement effectuées Un scan de vulnérabilité comprend énormément de faux positif 30 fois moins efficace qu un test d intrusion1 Couvre environ 20% de la sécurité d une application 1 20Security%20Statistics#Summary

21 Test d intrusion Test qui confirme et exploite les vulnérabilités découvertes dans la phase de reconnaissance (qui inclut le scan). Lorsqu une cible est exploitée, le but est de vérifier jusqu ou on peut se rendre dans les limites du contrat pour définir l impact réel d une attaque.

22 Avantages du test d intrusion Un test en white box permet de découvrir 30 fois plus de vulnérabilité qu un scan de vulnérabilité1 Couvre environ 40 a 50% des vérifications possibles lorsque le test est en blackbox 1 20Application%20Security%20Statistics#Summary

23 Inconvénients du test d intrusion Ce n est pas vraiment un inconvénient, mais cela n inclut pas l analyse de code source pour couvrir tous les types de test en mode whitebox. Peu de certification existent pour les tests d intrusion. Les certifications à choix de réponses ne démontrent aucune compétence dans le domaine des tests d intrusion versus une certification à examen technique où l ont doit pirater des serveurs et applications.

24 Revue de code source Analyse technique et logique du code source d une application pour y découvrir des problèmes de sécurité à la source

25 Avantages de la revue de code Efficacité d environ 80-90%; Couvre environ 80% de la surface d attaque de l application; Analyse à la source AVANT la mise en production; Frais 100x plus petit que d être en mode correction lorsque en Production.

26 Inconvénients de la revue de code Dépend énormément de l auditeur et de son background en programmation. Aucune certification n aide réellement à la revue de code source. Les certifications pour test d intrusion ne sont pas reliées à la revue de code source

27 QUEL TEST EST LE PLUS UTILE AUJOURD HUI?

28 Quelle approche est la plus intéressante? Scan de vulnérabilité : survol fréquent Permet d avoir une approximation des mises à jour effectuées ou non dans le parc informatique Test d intrusion (un vrai) Définir l impact réel d une attaque utilisant plusieurs vecteurs d attaque et une surface d attaque réel Revue de code source Règle 80% des problèmes à la source, réduit les coûts de 100 fois versus effectuer des corrections en environnement de Production

29 TOUT D ABORD D HIER À AUJOURD HUI

30 Crypto moderne

31 Crypto

32 IDS

33 Anti-virus

34 Firewall

35 SSL

36

37 20/30 ans d efforts en sécurité technologique et réseau, mais il y a un DÉFICIT énorme en sécurité applicative

38 Types de vulnérabilité

39 Complexité des vulnérabilités public

40 SELON VOUS OÙ DOITON INVESTIR EN SÉCURITÉ?

41 Où devrait-on investir? Scan de vulnérabilité : survol Permet d avoir une approximation des mises à jour effectuées ou non dans le parc informatique Test d intrusion (un vrai) Défini l impact réel d une attaque utilisant plusieurs vecteurs d attaque et une surface d attaque réel Revue de code source Règle 80% des problèmes à la source, réduit les coûts de 100 fois versus effectuer des corrections en environnement de Production

42 Où devrait-on investir? Revue de code source Mise en place de développement sécuritaire (DSL) Test d intrusion applicatif Versus investir en : Sécurité réseau Droits d accès Scan et pentest orienté serveur seulement

43 Définir le prix Plusieurs clients optent pour les scans de vulnérabilité. Est-ce judicieux? Exemples : 1. Prix par : IPs / page Web 2. Taux d un test d intrusion 3. Taux d une revue de code source

44 Définir le prix : Exemple scan Prix par IPs / Pages Web Ne prend pas en compte la surface d attaque La valeur est par IP au lieu d être la valeur de la surface d attaque et de chaque éléments de l infrastructure, leur cote DIC(AI), etc. Exemple: 10 IPs, 50$/IP Prix moyen ressource: 120$/heure (90-150$) Prix du test: 500$ 500/120 = ~4heures/IP Possibilité d aucune surface d attaque Rapport à effectuer (dans le ~4h/IP) - méthode pour choisir un vendeur de test d intrusion

45 Définir le prix : Exemple intrusion Qu est-ce qui est inclus dans un test d intrusion: 1. Reconnaissance Analyse de la surface d attaque Scan et analyse des services Reconnaissance et récupération d information public 2. Tests et attaques 3. Vulnérabilités découvertes 4. Exploitation et pivot à l intérieur de l entreprise 5. GoTo #1 à partir de la nouvelle zone réseau

46 Définir le prix : Exemple intrusion Prix moyen ressource: 120$/heure (90-150$) Reconnaissance = 5 à 10% du projet Scan = 5 à 10% du projet Attaque par niveau de sensibilité des systèmes et de ce qu ils permettent d accéder si compromis 1 à 3 jours : faible 3 à 5 jours : moyen 5 à 10 jour: élevé 10 à 20 : très élevé 20++ : critique Rapport = 5%

47 Définir le prix : Exemple de revue Qu est-ce qui est inclus dans une revue de code source : 1. Reconnaissance Compréhension de l application à l aide de l équipe de développeur Survol du code Analyse des interactions entre modules 2. Analyse des modules 3. Vulnérabilités découvertes 4. Décrire les vulnérabilités et les recommandations pour correction future = Documenter le rapport final 5. Si possible le tester dans un environnement de Test ou de Prod

48 Définir le prix : Exemple de revue Prix moyen ressource: 120$/heure (90-150$) Reconnaissance = 10 à 15% du projet Analyse des modules = 75% du projet Analyse par niveau de sensibilité des systèmes, modules ou sections de code 1 à 3 jours : faible 3 à 5 jours : moyen 5 à 10 jour: élevé 10 à 20 : très élevé 20++ : critique Rapport = 10%

49 Plus cher oui, mais plus efficace

50 Le danger?

51 Le danger?

52 Le danger?

53 Le danger?

54 L APPEL D OFFRE

55 À inclure dans l appel d offre de sécurité technique Définir la surface d attaque (et la limite) Définir la sensibilité des serveurs et leur données Le nombre de serveur, application et leur type Type de test Définir un timeline et les heures de test Rencontre de démarrage et remise de rapport Contact tout au long des tests Avoir une équipe prête en cas de problématique Clause contractuelle, NDA, etc. Indiquer ce que vous désirez obtenir dans le rapport Niveau de risque adapté à votre entreprise (pas le risque de Nessus ou autre logiciel) Une description adaptée Description de la probabilité (le pourquoi) Description de l impact (le pourquoi)

56 LE RAPPORT

57 Exemple de rapport Sommaire Portée / hors portée ; clause contractuelle Liste des recommandations Liste des vulnérabilités Niveau de risque Description Probabilité Impact Recommandation Annexe décrivant les étapes pour reproduire chaque vulnérabilité Timeline Définitions

58 Interprétation du rapport Effectué par un analyste en sécurité Ajustement du niveau de risque par rapport au contexte de l entreprise Priorisation Coordination avec les équipes TI ou de développement pour la correction Rencontre avec l auditeur après les tests

59 Comment choisir un fournisseur de test technique Un test est défini par la qualité, les connaissances et le talent de l équipe et non pas par les outils utilisés Expérience dans le domaine précis Revue de code, et développement sécuritaire = développeur de formation Changement de firme après 3 à 5 tests d intrusion À long terme, une même firme utilisera les mêmes recettes et mêmes trucs. Certifications? Sujet épineux, mais personnellement: Certification technique seulement (vérifier que ce ne sont pas

60 Questions à se poser Liste de question de com/alt/howtovendor.pdf

61 Offre Enode

62 Offres Enode Tests d intrusion Revue de code source Mise en place DSL (cycle de développement sécuritaire logiciel) Scan de vulnérabilité Formations sécurité applicative Présentations Accompagnement

63 ?

64 Contact Service conseils Hackfest 2014 (7&8 novembre)

TEST D INTRUSION : UNE SIMULATION DE HACKING POUR IDENTIFIER LES FAIBLESSES DE VOTRE SYSTÈME

TEST D INTRUSION : UNE SIMULATION DE HACKING POUR IDENTIFIER LES FAIBLESSES DE VOTRE SYSTÈME TEST D INTRUSION : UNE SIMULATION DE HACKING POUR IDENTIFIER LES FAIBLESSES DE VOTRE SYSTÈME Vo t r e s p e a k e r a u j o u r d h u i : F r a n ç o i s W e b S e c u r i t y M a n a g e r Agenda Partie

Plus en détail

Tests d intrusions dans un cadre formel

Tests d intrusions dans un cadre formel Tests d intrusions dans un cadre formel Introduction Qu est-ce qu un test d intrusion? Tests de vulnérabilité vs Tests d intrusion Règles d engagement Cadre d un test d intrusion Tests d'intrusion - Laurent

Plus en détail

Formations NBS SYSTEM, Copyright 2010 1/9. Plan de Formation RSSI

Formations NBS SYSTEM, Copyright 2010 1/9. Plan de Formation RSSI Formations NBS SYSTEM, Copyright 2010 1/9 Plan de Formation RSSI 2010 2011 Formations NBS SYSTEM, Copyright 2010 2/9 Formations Les formations sont constituées de différents modules managériaux et techniques

Plus en détail

Audits Sécurité. Des architectures complexes

Audits Sécurité. Des architectures complexes Audits Sécurité Des architectures complexes L avènement d Internet et le développement des applications Intranet/Extranet ont permis aux entreprises d accroître leur compétitivité par l ouverture de leurs

Plus en détail

Quel audit de Sécurité dans quel contexte?

Quel audit de Sécurité dans quel contexte? Emplacement du logo client Quel audit de Sécurité dans quel contexte? Hervé Morizot (herve.morizot@solucom.fr) 09 avril 2002 Agenda Quel audit? Selon quelle démarche et avec quels outils? Une "stratégie

Plus en détail

" Tests d intrusion» Marc Behar - Frederic Charpentier XMCO - Partners

 Tests d intrusion» Marc Behar - Frederic Charpentier XMCO - Partners " Tests d intrusion» Marc Behar - Frederic Charpentier XMCO - Partners 56 Retour d expériences Page 57 Le test d intrusion et les idées reçues Le test d intrusion et les autres solutions d audit Différents

Plus en détail

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr.

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr. Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr Alain Cocconi FAI et Data Center: des réseaux différents, problématiques identiques.

Plus en détail

Sécurité Informatique

Sécurité Informatique Sécurité : Sécurité informatique (Support de cours) R. MAHMOUDI (mahmoudr@esiee.fr) w 1 Sécurité Informatique Plan du cours - Introduction - Risques & Menaces - Vulnérabilités des réseaux - Firewall -

Plus en détail

Table Ronde. piratages, des postes nomades. Animatrice : Marie-Claude QUIDOZ. Mercredi 13 octobre 2004. Journée «réseau sans fil» 1

Table Ronde. piratages, des postes nomades. Animatrice : Marie-Claude QUIDOZ. Mercredi 13 octobre 2004. Journée «réseau sans fil» 1 Table Ronde Protection contre les «instabilités» : virus, piratages, des postes nomades Mercredi 13 octobre 2004 Animatrice : Marie-Claude QUIDOZ Journée «réseau sans fil» 1 Une architecture à base de

Plus en détail

Atelier Pivoting KHOULOUD GATTOUSSI (RT3) ASMA LAHBIB (RT3) KHAOULA BLEL (RT3) KARIMA MAALAOUI (RT3)

Atelier Pivoting KHOULOUD GATTOUSSI (RT3) ASMA LAHBIB (RT3) KHAOULA BLEL (RT3) KARIMA MAALAOUI (RT3) Atelier Pivoting KHOULOUD GATTOUSSI (RT3) ASMA LAHBIB (RT3) KHAOULA BLEL (RT3) KARIMA MAALAOUI (RT3) Table des matières 1. Présentation de l atelier... 2 2. Présentation des outils utilisés... 2 a. GNS3

Plus en détail

I V R I. dentification ulnérabilités isques nterprétation. 2003 Marc-André Léger

I V R I. dentification ulnérabilités isques nterprétation. 2003 Marc-André Léger I V R I dentification ulnérabilités isques nterprétation 2003 Marc-André Léger les vulnérabilitées 7000 6000 5000 4000 3000 2000 1000 0 2000 2001 2002 2003 2004 Vision de l organisation comme système organique

Plus en détail

Open Vulnerability Assessment System

Open Vulnerability Assessment System UFR Mathématique-Informatique Université Paris Descartes UFR Mathématique-Informatique Master 2 Informatique RIP Parcours : Réseaux Open Vulnerability Assessment System Réalisé par : Responsable de cours

Plus en détail

Catalogue Audit «Test Intrusion»

Catalogue Audit «Test Intrusion» Catalogue Audit «Test Intrusion» Ne plus imaginer son niveau de sécurité : Le mesurer! À CHACUN SON APPROCHE! 1. par un «Scénario» L objectif est de réaliser un scénario d attaque concret de son Système

Plus en détail

Fourniture. d une solution de protection. contre les programmes malicieux. (virus, vers, chevaux de Troie )

Fourniture. d une solution de protection. contre les programmes malicieux. (virus, vers, chevaux de Troie ) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Fourniture d une solution de protection contre les (virus, vers, chevaux de Troie ) Maître de l ouvrage CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES PAUL MARTINAIS

Plus en détail

SÉCURITÉ SYSTÈMES ET RÉSEAUX, NIVEAU 2

SÉCURITÉ SYSTÈMES ET RÉSEAUX, NIVEAU 2 Réseaux et Sécurité SÉCURITÉ SYSTÈMES ET RÉSEAUX, NIVEAU 2 Réf: SEA Durée : 4 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION Ce stage avancé vous permettra de mesurer le niveau de sécurité de votre système

Plus en détail

GPIH - CCTP D AUDIT D INTRUSION ET D AUDIT DE LA PLATEFORME DE SECURITE GESTION ET PRESTATIONS INFORMATIQUES POUR L HABITAT GIE - GPIH

GPIH - CCTP D AUDIT D INTRUSION ET D AUDIT DE LA PLATEFORME DE SECURITE GESTION ET PRESTATIONS INFORMATIQUES POUR L HABITAT GIE - GPIH - CCTP D AUDIT D INTRUSION ET D AUDIT DE LA PLATEFORME DE SECURITE GESTION ET PRESTATIONS INFORMATIQUES POUR L HABITAT GIE - 145-147 rue Yves Le Coz 78 000 Versailles Tél. : 01.39.24.16.66 Fax : 01.39.24.16.67

Plus en détail

Fiche descriptive de module

Fiche descriptive de module Fiche descriptive de module ST216 310 310 Prérequis Processus PEC associés spécifiques Conditions de réussite Contenu du module Date entrée en vigueur : 27.08.2012 ST200 Enseignements et exercices théoriques,

Plus en détail

La sécurité IT - Une précaution vitale pour votre entreprise

La sécurité IT - Une précaution vitale pour votre entreprise Parole d expert La sécurité IT - Une précaution vitale pour votre entreprise Philippe MONFILS - ComputerLand SLM Bruno MAIRLOT - Maehdros Une organisation conjointe avec Café Numérique Avec le soutien

Plus en détail

IPS : Corrélation de vulnérabilités et Prévention des menaces

IPS : Corrélation de vulnérabilités et Prévention des menaces IPS : Corrélation de vulnérabilités et Prévention des menaces SIM+IPS opensource David Bizeul & Alexis Caurette C O N N E C T I N G B U S I N E S S & T E C H N O L O G Y Définitions SIM : Security Information

Plus en détail

Une protection ICT optimale. Du conseil à la gestion en passant par le développement et la mise en oeuvre

Une protection ICT optimale. Du conseil à la gestion en passant par le développement et la mise en oeuvre Une protection ICT optimale Du conseil à la gestion en passant par le développement et la mise en oeuvre 1 Sommaire Cette brochure vous donne de plus amples informations sur la manière dont Telenet peut

Plus en détail

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1 Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 Problématiques de la sécurité... 1-2 Domaines de la sécurité... 1-4 Buts de la sécurité informatique... 1-6 Niveaux de sécurité... 1-7

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité

Sensibilisation à la sécurité Sensibilisation à la sécurité informatique Sébastien Delcroix Copyright CRI74 GNU Free Documentation License 1 Attentes de son système Disponibilité d'information Intégrité de ses données

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

La sécurité informatique du point de vue d un pirate. Société GRICS

La sécurité informatique du point de vue d un pirate. Société GRICS La sécurité informatique du point de vue d un pirate Par : Éric Ledoux Société GRICS Plan de la présentation Introduction Obligation légale Deux approches en sécurité Approche «corporative» Approche «pirate»

Plus en détail

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation Objectif : Tout administrateur système et réseau souhaitant avoir une vision d'ensemble des problèmes de sécurité informatique et des solutions existantes dans l'environnement Linux. Prérequis : Connaissance

Plus en détail

Sécurité informatique

Sécurité informatique Sécurité informatique Université Kasdi Merbah Ouargla Master RCS Octobre 2014 Département Informatique 1 Master RCS 1 Sécurité informatique Organisation du cours Ce cours a pour but de présenter les fondements

Plus en détail

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sommaire Fondements d une politique de sécurité Les 9 axes parallèles d une politique

Plus en détail

Gestion des incidents

Gestion des incidents Gestion des incidents Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Incidents Un incident de sécurité est une violation, ou l imminence d une violation, d une politique de sécurité p.ex., une politique de

Plus en détail

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Récapitulatif des modifications de

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Récapitulatif des modifications de Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Récapitulatif des modifications de la norme PCI DSS entre les versions 2.0 et 3.0 Novembre 2013 Introduction Ce document apporte un

Plus en détail

TEST D INTRUISION. Document Technique

TEST D INTRUISION. Document Technique Document Technique TEST D INTRUISION Préparé et présenté par AMINATA THIAM 3 ème année Sécurité de la Technologie de l Information, la Cité Collégiale Cours analyse des risques et vulnérabilités Mars 2012

Plus en détail

Linux. Sécuriser un réseau. 3 e édition. l Admin. Cahiers. Bernard Boutherin Benoit Delaunay. Collection dirigée par Nat Makarévitch

Linux. Sécuriser un réseau. 3 e édition. l Admin. Cahiers. Bernard Boutherin Benoit Delaunay. Collection dirigée par Nat Makarévitch Bernard Boutherin Benoit Delaunay Cahiers de l Admin Linux Sécuriser un réseau 3 e édition Collection dirigée par Nat Makarévitch Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2007, ISBN : 2-212-11960-7, ISBN 13 : 978-2-212-11960-2

Plus en détail

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique : Éléments de Module III : Sécurité des réseaux informatiques José M. Fernandez M-3109 340-4711 poste 5433 Où sommes-nous? Semaine 1 Intro Semaines 2, 3 et 4 Cryptographie Semaine 6, 7 Sécurité dans les

Plus en détail

Sécurité de l information : un cas réel d intrusion à l UQAM. Présentation GRICS RN2010 25 novembre 2010

Sécurité de l information : un cas réel d intrusion à l UQAM. Présentation GRICS RN2010 25 novembre 2010 Sécurité de l information : un cas réel d intrusion à l UQAM Présentation GRICS RN2010 25 novembre 2010 Plan de la présentation Mise en contexte D incident à crise de sécurité informatique L art de la

Plus en détail

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER

RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER A Demande R-3491-2002 RAPPORT EXÉCUTIF DE LA FIRME DE CONSULTANTS GARTNER HYDRO-QUÉBEC ÉVALUATION DU PROJET SIC ET RECOMMANDATIONS, 7 AOÛT 2002 Original : 2002-09-20 HQD-2, Document 1 (En liasse) Rapport

Plus en détail

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Formation A2IMP Acquisition d information sur les autres Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Idée : corréler des informations via d autres Informations de base Connaître l horodatage (date, heure) des

Plus en détail

NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP

NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP NET@XIS OFFRE DE SERVICES OFFSHORE SAP SOMMAIRE Introduction... 3 Scénarii & tendances...4 Offre de services Netaxis.8 Méthodologie... 9 Infrastructure Technique...11 Livrables...12 Management de Project...13

Plus en détail

Partie A Mise en place d un réseau local... 15 1 Comprendre les réseaux... 17

Partie A Mise en place d un réseau local... 15 1 Comprendre les réseaux... 17 Partie A Mise en place d un réseau local... 15 1 Comprendre les réseaux... 17 1.1 Qu est-ce qu un réseau informatique?... 19 1.2 À quoi sert un réseau local?... 22 1.3 La transmission de données... 28

Plus en détail

S U P E R V I S É PA R N. A B R I O U X

S U P E R V I S É PA R N. A B R I O U X Tableau de bord SSI S U P E R V I S É PA R N. A B R I O U X S. B A L S S A L. B O B E T M. H A L L O U M I J. M A N O H A R A N 1 Plan Présentation Méthodologie d élaboration Cas pratique Conclusion Nom

Plus en détail

Sécurité des réseaux Les attaques

Sécurité des réseaux Les attaques Sécurité des réseaux Les attaques A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Les attaques 1 Plan 1. Les attaques? 2. Quelques cas concrets DNS : Failles & dangers 3. honeypot A. Guermouche Cours 2 : Les attaques

Plus en détail

Exemple de scénario catastrophe technologique

Exemple de scénario catastrophe technologique Conférences SPIRAL 13/06/03 Exemple de scénario catastrophe technologique Mise en péril d une entreprise Patrick CHAMBET patrick.chambet@edelweb.fr http://www.edelweb.fr http://www.chambet.com 2003, Patrick

Plus en détail

FIIFO - les «Spécialisations» But, organisation, évaluation le processus de choix des spécialisations la liste des spécialisations

FIIFO - les «Spécialisations» But, organisation, évaluation le processus de choix des spécialisations la liste des spécialisations FIIFO - les «Spécialisations» But, organisation, évaluation le processus de choix des spécialisations la liste des spécialisations But, organisation et évaluation Acquérir des compétences scientifiques

Plus en détail

Cours. Plan. Définitions. Objectifs. Chapitre 4: Analyse de risques. Définitions et objectifs. Méthodes d analyse de risques. Méthode du NIST 8000-30

Cours. Plan. Définitions. Objectifs. Chapitre 4: Analyse de risques. Définitions et objectifs. Méthodes d analyse de risques. Méthode du NIST 8000-30 Plan Définitions et objectifs Cours Sécurité et cryptographie Chapitre 4: Analyse de risques Méthodes d analyse de risques Méthode Méhari Méthode du NIST 8000-30 Méthode Conclusion Hdhili M.H Cours sécurité

Plus en détail

Les pare-feux : concepts

Les pare-feux : concepts Les pare-feux : concepts Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (2) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /19 C'est quoi

Plus en détail

Vulnérabilités SCADA/ICS

Vulnérabilités SCADA/ICS Vulnérabilités SCADA/ICS Listing des 10 vulnérabilités les plus fréquemment rencontrées lors de missions Wilfrid BLANC - LEXSI 1 Réalisation de nombreuses missions en contexte industriel depuis 2011 Audit

Plus en détail

Projet Sécurité des SI

Projet Sécurité des SI Projet Sécurité des SI «Groupe Défense» Auteurs Candide SA Diffusion: limitée Type de document Compte rendu Projet Sécurité Destinataires P. LATU Date 14/12/09 M2 STRI Version 1.2 Introduction Sous-traitance

Plus en détail

L'infonuagique, les opportunités et les risques v.1

L'infonuagique, les opportunités et les risques v.1 L'infonuagique, les opportunités et les risques v.1 Avril 2014 Présenté au PMI 2014 Tactika inc. www.tactika.com @tactika http://ca.linkedin.com/in/tactika 1 Contenu de la conférence 1. Les concepts 2.

Plus en détail

TOP 10 DES VULNÉRABILITÉS : RETOUR SUR 5 ANS DE PENTEST

TOP 10 DES VULNÉRABILITÉS : RETOUR SUR 5 ANS DE PENTEST TOP 10 DES VULNÉRABILITÉS : RETOUR SUR 5 ANS DE PENTEST $ WHOAMI ITrust Société toulousaine Expertise en sécurité informatique Activités Service en sécurité (pentest / forensic / formation ) Editeur de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2011

DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2011 Octobre 2011 Contacts presse CYMBIOZ NOMIOS Pauline Moreau Sébastien Kher, Directeur Général 31, rue des Petits-Champs 75001 Paris 13/15 rue de l Eglise 92100 Boulogne Billancourt pauline.moreau@cymbioz.com

Plus en détail

SERVICES D INFOGERANCE SECURITE DE SYMANTEC. Fournir les informations pertinentes et opérationnelles pour la sécurité de votre entreprise

SERVICES D INFOGERANCE SECURITE DE SYMANTEC. Fournir les informations pertinentes et opérationnelles pour la sécurité de votre entreprise SERVICES D INFOGERANCE SECURITE DE SYMANTEC Fournir les informations pertinentes et opérationnelles pour la sécurité de votre entreprise L adoption d une stratégie de sécurité efficace commence par un

Plus en détail

STIDIA Présentation de la Société

STIDIA Présentation de la Société STIDIA Présentation de la Société - Brève Description et Nos Valeurs Société - Organisation et Références - Nos Produits - Nos Services - Pourquoi Choisir STIDIA? - Contacts Brève Description et Nos Valeurs

Plus en détail

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS)

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) L INITIATIVE EN CYBERSÉCURITÉ La cybercriminalité devient un facteur important pour les chefs de l information, les professionnels en TI, mais aussi pour les chefs des

Plus en détail

Rapports 2010-2014. Les chiffres des incidents rapportés au CERT.be

Rapports 2010-2014. Les chiffres des incidents rapportés au CERT.be Rapports 2010-2014 Les chiffres des incidents rapportés au CERT.be RÉSUMÉ 2010 2014 1.1 Nombre des notifications et incidents par mois: 1000 900 800 700 600 500 400 300 Notifications chez CERT.be/mois

Plus en détail

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours Cours Sécurité et cryptographie Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud Med_elhdhili@yahoo.eselhdhili@yahoo es khaled.sammoud@gmail.com Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Plus en détail

I. Premier partie Nmap. 1- Topologie: Nous allons faire un scan sur le Site de Acf 2i. C est une société où j ai effectué un stage pendant six mois.

I. Premier partie Nmap. 1- Topologie: Nous allons faire un scan sur le Site de Acf 2i. C est une société où j ai effectué un stage pendant six mois. 1 I. Premier partie Nmap Nous allons faire un scan sur le Site de Acf 2i. C est une société où j ai effectué un stage pendant six mois. 1- Topologie: 2 2- Sortie nmap Dans cette image nous voyons bien

Plus en détail

ANTI-VIRUS / PROTECTION DES POSTES DE TRAVAIL ET DES SERVEURS DE FICHIERS

ANTI-VIRUS / PROTECTION DES POSTES DE TRAVAIL ET DES SERVEURS DE FICHIERS ANTI-VIRUS / PROTECTION DES POSTES DE TRAVAIL ET DES SERVEURS DE FICHIERS Description du produit 1 : SYMANTEC ENDPOINT PROTECTION CAP SYNERGY 1 Voie Felix EBOUE 94000 CRETEIL I.1/NOM DU PRODUIT Editeur

Plus en détail

OWASP ASVS Application Security Verification Standard. Antonio Fontes Chapter Meeting - 19 octobre 2015 OWASP Geneva Chapter

OWASP ASVS Application Security Verification Standard. Antonio Fontes Chapter Meeting - 19 octobre 2015 OWASP Geneva Chapter OWASP ASVS Application Security Verification Standard Antonio Fontes Chapter Meeting - 19 octobre 2015 OWASP Geneva Chapter Bio Antonio Fontes Sécurité et protection des données dans les opérations de

Plus en détail

SECURIDAY 2012 Pro Edition

SECURIDAY 2012 Pro Edition SECURINETS CLUB DE LA SECURITE INFORMATIQUE INSAT SECURIDAY 2012 Pro Edition [Information Gathering via Metasploit] Chef Atelier : Nihel AKREMI (RT 3) Baha Eddine BOUKHZAR(RT 2) Sana GADDOUMI (RT 4) Safa

Plus en détail

Transmission des données

Transmission des données Transmission des données Stations ti d'acquisition iti (FDE/ISEO), Postes Centraux (POL'AIR, XAIR), Clients internes (Postes de consultation, astreinte,...), Clients externes (Industriels, Etat, collectivités

Plus en détail

INTÉGRATEUR RÉSEAU ET SÉCURITÉ. IT Services : «L engagement de résultat» CONSEIL AUDIT INTÉGRATION SUPPORT TECHNIQUE SERVICES MANAGÉS

INTÉGRATEUR RÉSEAU ET SÉCURITÉ. IT Services : «L engagement de résultat» CONSEIL AUDIT INTÉGRATION SUPPORT TECHNIQUE SERVICES MANAGÉS INTÉGRATEUR RÉSEAU ET SÉCURITÉ IT Services : «L engagement de résultat» CONSEIL AUDIT INTÉGRATION SUPPORT TECHNIQUE SERVICES MANAGÉS «un accompagnement à l échelle nationale.» Un acteur majeur sur le marché

Plus en détail

Génie logiciel. Concepts fondamentaux. Bruno MERMET, Université du Havre 1

Génie logiciel. Concepts fondamentaux. Bruno MERMET, Université du Havre 1 Génie logiciel Concepts fondamentaux Bruno MERMET, Université du Havre 1 Nécessité du Génie Logiciel Bruno MERMET, Université du Havre 2 Développement d un logiciel Caractéristiques souhaitées : Adéquation

Plus en détail

Bibliographie. Gestion des risques

Bibliographie. Gestion des risques Sécurité des réseaux informatiques Bernard Cousin Université de Rennes 1 Sécurité des réseaux informatiques 1 Introduction Risques Attaques, services et mécanismes Les attaques Services de sécurité Mécanismes

Plus en détail

Sécurisation en réseau

Sécurisation en réseau Déni de services Sécurisation en réseau Utilisant des bugs exemple Ping of death (Cf. RFC IP) l exploitation des protocoles TCP SYN flooding Envoi seulement le début du 3-way handshake Saturation de la

Plus en détail

Piratage Télécom : Comment se protéger?

Piratage Télécom : Comment se protéger? Piratage Télécom : Comment se protéger? Rhénatic Pôle de Compétences TIC d Alsace, créé en octobre 2006 Un réseau d une centaine d entreprises numériques alsaciennes, issus de tous les métiers des TIC

Plus en détail

Orange Business Services. Direction de la sécurité. De l utilisation de la supervision de sécurité en Cyber-Defense? JSSI 2011 Stéphane Sciacco

Orange Business Services. Direction de la sécurité. De l utilisation de la supervision de sécurité en Cyber-Defense? JSSI 2011 Stéphane Sciacco De l utilisation de la supervision de sécurité en Cyber-Defense? Orange Business Services Direction de la sécurité JSSI 2011 Stéphane Sciacco 1 Groupe France Télécom Sommaire Introduction Organisation

Plus en détail

Présentation du référentiel PCI-DSS

Présentation du référentiel PCI-DSS Présentation du référentiel PCI-DSS Hervé Hosy herve.hosy@oppida.fr 06.03.51.96.66 Page 1 Agenda Référentiel PCI-DSS Contexte Structure du référentiel Lien avec les normes ISO 270xx 2 Contexte Page 3 Contexte

Plus en détail

A vaya Global Services

A vaya Global Services A vaya Global Services L Avaya Enterprise Security Practice IP Telephony Contact Centers Unified Communication Services En raison de l intérêt croissant pour les systèmes interconnectés, on assiste à l

Plus en détail

éthique cybersécurité en entreprise

éthique cybersécurité en entreprise éthique cybersécurité en entreprise Eric Dupuis eric.dupuis@orange.com Consulting & Hacking Team - Orange Cyberdefense 2 regards de l éthique cybersécurité dans l entreprise les salariés avec des missions

Plus en détail

Protection contre les menaces Prévention

Protection contre les menaces Prévention Protection contre les menaces Prévention Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Prévention Routeurs Pare-feu Systèmes de prévention d intrusion Conclusions Jean-Marc

Plus en détail

Par Mauro Israel coordinateur du Cercle de la Sécurité et des Systèmes d Information. Les frères «Térieur» : Alain et Alex

Par Mauro Israel coordinateur du Cercle de la Sécurité et des Systèmes d Information. Les frères «Térieur» : Alain et Alex Quelques tabous & totems de la sécurité revisités Par Mauro Israel coordinateur du Cercle de la Sécurité et des Systèmes d Information Les frères «Térieur» : Alain et Alex Tabou numéro 2 : Le firewall

Plus en détail

Conditions Générales de Services WebSure

Conditions Générales de Services WebSure Conditions Générales de Services WebSure ATHENA GLOBAL SERVICES, représentant exclusif de la marque Websure ; 20, allée Louis Calmanovic, 93320 Les Pavillons Sous Bois. 1 OBJET Websure, réalise certaines

Plus en détail

Réseaux Privés Virtuels

Réseaux Privés Virtuels Réseaux Privés Virtuels Introduction Théorie Standards VPN basés sur des standards VPN non standards Nouvelles technologies, WiFi, MPLS Gestion d'un VPN, Gestion d'une PKI Introduction Organisation du

Plus en détail

Approche Méthodologique de la Gestion des vulnérabilités. Jean-Paul JOANANY - RSSI

Approche Méthodologique de la Gestion des vulnérabilités. Jean-Paul JOANANY - RSSI Approche Méthodologique de la Gestion des vulnérabilités Jean-Paul JOANANY - RSSI Generali un grand nom de l Assurance Le Groupe Generali Generali en France 60 pays 65 millions de clients 80.000 collaborateurs

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES 1. Contexte Ce document décrit les différentes fournitures et prestations à mettre en œuvre dans le cadre du remplacement de la solution de proxy et firewall actuellement

Plus en détail

Surveillance stratégique des programmes malveillants avec Nessus, PVS et LCE

Surveillance stratégique des programmes malveillants avec Nessus, PVS et LCE Surveillance stratégique des programmes malveillants avec Nessus, PVS et LCE 19 mars 2013 (Révision 3) Sommaire Présentation 3 Nessus 3 Détection des programmes malveillants... 3 Détection des réseaux

Plus en détail

1. Qu est-ce qu un VPN?

1. Qu est-ce qu un VPN? 1. Qu est-ce qu un VPN? Le VPN (Virtual Private Network), réseau privé virtuel, est une technologie permettant de communiquer à distance de manière privée, comme on le ferait au sein d un réseau privé

Plus en détail

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5

ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 ÉVOLUTION DES BONNES PRATIQUES EN SÉCURITÉ DE L INFORMATION AVEC COBIT 5 CONFÉRENCIER: MARTIN M. SAMSON, CGEIT, CISM, CRISC 6 FÉVRIER 2013 http://www.isaca quebec.ca VOLET GOUVERNANCE Ordre du jour Introduction/Objectifs;

Plus en détail

Revue de code Sécuritéou Test d Intrusion Applicatif. Quel est le plus efficace pour évaluer un niveau de sécurité applicatif?

Revue de code Sécuritéou Test d Intrusion Applicatif. Quel est le plus efficace pour évaluer un niveau de sécurité applicatif? Revue de code Sécuritéou Test d Intrusion Applicatif Quel est le plus efficace pour évaluer un niveau de sécurité applicatif? http://www.google.fr/#q=sebastien gioria Responsable de la branche Audit S.I

Plus en détail

Cours Gestion de projet

Cours Gestion de projet Cours Gestion de projet Version Date Auteur V1.6 Septembre 2007 Pascal HEYER 1 Ce document est publié sous la licence libre Creative Commons-BY-NC-SA http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/

Plus en détail

Menaces et sécurité préventive

Menaces et sécurité préventive HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Menaces et sécurité préventive Matinales Sécurité Informatique 18

Plus en détail

Gestion des risques importants

Gestion des risques importants étude de cas Gestion des risques importants Modélisation du risque et simulation d'attaque Société Une grande organisation financière (union nationale de crédits fédéraux) a mis en œuvre les solutions

Plus en détail

Sécurité informatique des PME

Sécurité informatique des PME Sécurité informatique des PME Dominique PRESENT I.U.T. de Marne la Vallée Trois principaux risques menacent la PME Aujourd hui, les pannes des systèmes d information coûtent cher aux entreprises. Exemple

Plus en détail

www.netexplorer.fr contact@netexplorer.fr

www.netexplorer.fr contact@netexplorer.fr www.netexplorer.fr 05 61 61 20 10 contact@netexplorer.fr Sommaire Sécurité applicative... 3 Authentification... 3 Chiffrement... 4 Traçabilité... 4 Audits... 5 Sécurité infrastructure... 6 Datacenters...

Plus en détail

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI 3 Système d information, une tentative de définition (1/2) Un système d information peut être défini comme l ensemble des moyens matériels,

Plus en détail

L audit de sécurité des réseaux Windows avec WinReporter

L audit de sécurité des réseaux Windows avec WinReporter White Paper L audit de sécurité des réseaux Windows avec WinReporter Ce document présente comment les administrateurs réseaux et système peuvent tirer le meilleur parti de WinReporter, édité par IS Decisions,

Plus en détail

Quelles sont, aujourd hui, les menaces pesant sur l informatique? Pietro Di Gregorio, Audit Line Partners SA

Quelles sont, aujourd hui, les menaces pesant sur l informatique? Pietro Di Gregorio, Audit Line Partners SA Quelles sont, aujourd hui, les menaces pesant sur l informatique? Pietro Di Gregorio, Audit Line Partners SA Agenda Contexte général Les menaces (Les grands classiques) Les menaces contemporaines (La mode

Plus en détail

Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing

Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing Apprivoisons le Cloud Quelques leçons de sécurité Les bénéfices d affaires du Cloud Quelques conceptions erronées sur le Cloud Computing Mythe

Plus en détail

Correction de l examen final

Correction de l examen final IFT3902 : (Gestion de projet pour le) développement, (et la) maintenance des logiciels Correction de l examen final Yann-Gaël Guéhéneuc, cours et TPs guehene@iro.umontreal.ca Salah Bouktif, démonstrations

Plus en détail

Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager

Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager Article technique Gestion des licences électroniques avec Adobe License Manager Une méthode plus efficace pour gérer vos licences logicielles Adobe Cet article technique traite des enjeux de la gestion

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un virus?

Qu'est-ce qu'un virus? Page Page 2 Qu'est-ce qu'un virus? Un virus est un programme qui a plusieurs objectifs distincts : -le principe même d un virus est de s'étendre de machine en machine (le code est dit auto-reproductible).

Plus en détail

Atelier Sécurité / OSSIR

Atelier Sécurité / OSSIR Atelier Sécurité / OSSIR Présentation Produits eeye SecureIIS Retina elorrain@eeye.com & broussel@eeye.com Sommaire Page 2 Qui sommes nous? SecureIIS Protection Web Retina Scanner de Sécurité Questions

Plus en détail

Comment choisir la solution de gestion des vulnérabilités qui vous convient?

Comment choisir la solution de gestion des vulnérabilités qui vous convient? Comment choisir la solution de gestion des vulnérabilités qui vous convient? Sommaire 1. Architecture 2. Sécurité 3. Evolutivité et convivialité 4. Précision/Performance 5. Découverte/Inventaire 6. Analyse

Plus en détail

Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information www.andsi.fr

Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information www.andsi.fr Association Nationale des Directeurs des Systèmes d Information www.andsi.fr Security Operation Center (SOC) Compte rendu de la présentation du 12 novembre 2013 Sénat En bref Par Stéphane SCIACCO, Direction

Plus en détail

Meilleures pratiques de l authentification:

Meilleures pratiques de l authentification: Meilleures pratiques de l authentification: mettre le contrôle à sa place LIVRE BLANC Avantages d un environnement d authentification totalement fiable : Permet au client de créer son propre token de données

Plus en détail

Une approche positive du filtrage applicatif Web. Didier «grk» Conchaudron Sébastien «blotus» Blot

Une approche positive du filtrage applicatif Web. Didier «grk» Conchaudron Sébastien «blotus» Blot Une approche positive du filtrage applicatif Web Didier «grk» Conchaudron Sébastien «blotus» Blot 1 Un peu de background 2 Une hécatombe Juste en 2011: Sony, RSA, Orange, MySQL.com, HBgary & 600+ autres

Plus en détail

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sécurité Firewall IDS Architecture sécurisée d un réseau Assurer le contrôle des connexions au réseau nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sommaire général Mise en oeuvre d une politique de sécurité

Plus en détail

Druais Cédric École Polytechnique de Montréal. Résumé

Druais Cédric École Polytechnique de Montréal. Résumé Étude de load balancing par un réseau de neurones de types HME (Hierarchical Mixture of s). Druais Cédric École Polytechnique de Montréal Résumé Cet article tente d introduire le principe de load balancing

Plus en détail

DOMAINES DE COMPÉTENCE

DOMAINES DE COMPÉTENCE ABBANA est une société jeune et dynamique. Intégrateurs en systèmes, réseaux et sécurité, nous fournissons à nos clients des prestations de haute qualité. Nous nous démarquons par notre réactivité, notre

Plus en détail

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité INTRANET - SECURITE 1. Intranet et Extranet 2. La Sécurité INTRANET Un intranet est un ensemble de services internet (par exemple un serveur e web) internes nes à un réseau local, c'est-à-dire accessibles

Plus en détail

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible!

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible! Être conforme à la norme PCI OUI, c est possible! Présentation Réseau Action TI 8 mai 2013 Johanne Darveau Directrice systèmes, portefeuille de projets et support applicatif Technologies de l information

Plus en détail

DÉVELOPPER DES APPLICATIONS WEB SÉCURISÉES

DÉVELOPPER DES APPLICATIONS WEB SÉCURISÉES DÉVELOPPER DES APPLICATIONS WEB SÉCURISÉES et après? 3 avril 2012 www.advens.fr Document confidentiel - Advens 2012 Etat des lieux en 2012 Augmentation de la fréquence et de la complexité des attaques

Plus en détail