Exemples en tertiaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exemples en tertiaire"

Transcription

1 Exemples en tertiaire

2

3 Tours (37) - 12 % Durée : 12 ans 33 bâtiments communaux écoles, gymnases, mairie, logements Rénovation des chaufferies : production et distribution Mise en place de chaudières à condensation Mise en place d une GTC sur l ensemble des bâtiments Désembouage et équilibrage des réseaux Calorifuge des canalisations Sensibilisation des usagers Electricité, chauffage, ECS : MWh/an Réduction de 15 % des émissions de gaz à effet de serre 12 ans. Protocole IPMVP - option C Contrat de Partenariat sur les équipements énergétiques Ville de Tours IDEX ENERGIES 1 er janvier 2007

4 Joinville-le-Pont (94) - 15,9 % Durée : 8 ans Bureaux (mairie, ateliers municipaux) Groupes scolaires, équipements sportifs (gynmnase, tribune de stade), Résidence pour personnes âgées dépendantes Travaux : Installation de robinets thermostatiques Mise en place de chaudières à condensation Renouvellement de la régulation chaufferie et intégration de GTC Désembouage Construction d une chaufferie à granulés biomasse Investissement : 845K Gaz : 3171 MWh PCS/an FOD : 1626 hl/an 232 tonnes de CO 2 évitées Bureaux : m 2 Ateliers : m 2 École : m 2 Résidence pour personnes âgées : nc Équipements sportifs : m 2 8 ans IPMVP Commune de Joinville-le-Pont DALKIA 23 mai 2012

5 Ville d Aytre (17) - 22 % Durée : 8 ans Bâtiments communaux : 5 groupes scolaires, 1 salle de spectacle, 1 club de rugby, 1 complexe sportif, 1 mairie, 1 centre technique, 1 maison de quartier, 1 bibliothèque, 1 centre socio-éducatif, 1 centre culturel Mise en place d une Gestion Technique Centralisée avec supervision permettant d assurer une conduite et un suivi des installations en temps réel Travaux d optimisation énergétique sur des sites Optimisation de température en fonction des occupations des locaux MWh/an (chauffage et ECS) Plus de 640 tonnes de CO 2 évitées sur la durée du contrat m 2 de surface chauffée 8 ans Protocole annexé au contrat VILLE D AYTRE Cofely Services 2010

6 Chassieu (69) - 12 % Durée : 10 ans 39 bâtiments communaux Chaudière à condensation, Création de circuit chauffage 100 k à réaliser sur 3 saisons 6000 MWh PCS/an Réduction de 12 % des émissions de gaz à effet de serre m 2 10 ans Protocole annexé au contrat Ville de Chassieu Dalkia France 1 er octobre 2008.

7 Ensisheim (68) - 13,5 % Durée : 11 ans Ensembles de bâtiments communaux : écoles primaires et maternelles, bureaux, musées, gymnases, piscine Mise en place de chaudières à condensation Mise en place de brûleurs modulants Mise en place de pompes à variation de vitesse kwh/an Chauffage et production d ECS Réduction de 78,5 tco 2 / an des émissions de gaz à effet de serre 23 bâtiments 11 ans Protocole annexé au contrat Ville d Ensisheim Cofely Services 1 er septembre 2010

8 Valence (26) - 6 % Durée : 8 ans Bâtiments communaux : Établissements d enseignement Établissements sportifs (piscines, patinoire, gymnase) MJC, hôtel de ville 5 chaudières à condensations 4 brûleurs Régulateur et télésurveillance Opérations de sensibilisation sur le comportement, dans l établissement d enseignement 105 k HT Travaux réalisés entre Novembre 2011 et juillet MWh PCI/an Réduction de 6 % des émissions de gaz à effet de serre 130 bâtiments 8 ans Protocole annexé au contrat Groupement de commandes VILLE DE VALENCE, VALENCE AGGLO SUD RHONE ALPES et CCAS VALENCE Dalkia France 18 juillet 2011

9 Lille (59) - 12 % Durée : 6 ans Hôtel de Ville Étude de faisabilité sur la récupération de chaleur des eaux usées Pose de 250 robinets thermostatiques Création de quatre circuits régulés Réfection du calorifugeage des canalisations de chauffage en sous-sol Mise à jour de la Gestion Technique Centralisé (G.T.C.) Équilibrage thermique des installations Sensibilisation des usagers aux gestes éco-citoyens avec fourniture d affiches, de totems et de livrets 2900 MWh 80 Tonnes de CO 2 évitées par an m 2 6 ans Protocole annexé au contrat Ville de Lille Cofely Services Juillet 2010

10 Bourgoin-Jallieu (38) - 20 % Durée : 8 ans 68 Bâtiments communaux Actions de sensibilisation des utilisateurs Equilibrage des réseaux intérieurs Chaufferie biomasse Installation de télé-relève des installations 450 k à réaliser sur 2 saisons 7100 MWh PCS/an Réduction de 21 % des émissions de gaz à effet de serre Environ m 2 8 ans Comptage de l énergie entrante Sonde de Température dans les bâtiments Ville de Bourgoin-Jallieu Dalkia France 1 er juillet 2011

11 Épinal (88) - 10 % Durée : 6 ans Bâtiments communaux : 25 écoles, 1 centre des congrès, 1 palais des sports, 1 patinoire, 6 gymnases, musée de l Image Mise en place d une Pompe à Chaleur sur nappe au musée de l image Remplacement de 15 chaudières existantes par 15 chaudières à condensation modulantes de puissance allant de 100 kw à 500 kw Investissement total : 520 k MWh /an 330 tonnes de CO 2 évitées par an 100 bâtiments d une surface totale d environ m 2 6 ans Protocole annexé au contrat VILLE D EPINAL et Communauté de Communes d EPINAL Cofely Services Agence Lorraine 2009 Informations complémentaires Raccordement de nombreux bâtiments au réseau de chaleur biomasse de la ville

12 Grasse (06) - 25 % Durée : 7 ans et 9 mois Bâtiments communaux : établissements d enseignement établissements sportifs bâtiments administratifs hôtel de ville Chaudières à condensations Régulateur et télésurveillance Solaire thermique (ECS) Chaudière bois Opérations de sensibilisation sur le comportement Travaux à réaliser en 2013 et MWh 434 tonnes de CO 2 évitées 72 bâtiments 7 ans et 9 mois IPMVP Analyse du suivi de la performance suivie par l AMO désigné par la Ville VILLE DE GRASSE Dalkia France Prise d effet au 1 er janvier 2013 Informations complémentaires Travaux à réaliser en 2013 et 2014 par DALKIA France et financés par la Ville

13 Montauban (82) - 17 % Durée : 8 ans Ensemble des bâtiments communaux : écoles, piscines, gymnases, maisons associatives, serres municipales et bureaux d administration Programme de rénovation : télégestion, chaudières à condensation, calorifugeage des productions eau chaude sanitaire 48 % du parc énergétique rénové en 5 ans. Plan de communication totems / défi 2013/2014. Suppression FOD, panneaux solaires kwh PCS / an Réduction de 949 Tonnes des émissions de gaz à effet de serre en 5 ans 107 bâtiments en exploitation 8 ans Protocole annexé au contrat VILLE DE MONTAUBAN Cofely Services 2007

14 Gargenville (78) - 30 % Durée : 12 ans 26 bâtiments dont : 1 mairie, 4 groupes scolaires (écoles primaires, maternelles, cantines), 2 salles des fêtes, 3 gymnases, 1 médiathèque,(1 stade municipal, 1 stade de rugby, tennis, 1 club omnisports, 1 église, la trésorerie, autres : foyer des anciens, relais d assistance maternelle, association Passage au gaz des 9 chaufferies fuel Remplacement des chaudières Gaz par des chaudières à condensation Installation d automates de télégestion et déploiement d une plateforme informatique de gestion des installations à distance Rénovation des productions d eau chaude sanitaire 402,570 k HT 2729 MWh/an Réduction de 39,60 % des émissions de gaz à effet de serre soit 321 tonnes CO 2 évitées/an 12 ans Protocole annexé au contrat Conception Réalisation Exploitation Maintenance COMMUNE DE GARGENVILLE DALKIA ILE DE FRANCE 1 er juillet 2012 Informations complémentaires Valorisation des CEE : MWh Cumac

15 Soissons (02) - 19 % Durée : 7 ans Bâtiments communaux : administration, ateliers, gymnases, écoles, centre social, musée, etc. Mise en place de : Chaudières à condensation Supervision 1 Chaufferie biomasse Travaux effectuées sur les années 1 et 2 du marché. Sensibilisation des usagers Semaine du Développement durable 10 GWh PCS / an Usage chauffage uniquement Réduction de 20% des émissions des gaz à effet de serre 81 bâtiments 7 ans Protocole annexé au contrat Ville de Soissons Cofely Services 2011

16 Montluçon (03) Bâtiments communaux : Établissements d enseignement Établissements sportifs (piscines, patinoire, gymnase) MJC, hôtel de ville Equilibrage des puissances installées Installation d une PAC ECS Installation d une PAC gaz Isolation de la distribution Isolation périphérique partie éclairante (pièce arrière conseil et congrès) Isolation de la tuyauterie chaufferie Mise en place d une chaufferie biomasse Mise en place d un condenseur sur chaudière Mise en place d une GTB avec remplacement régulateur Mise en place d une GTC Passage du gaz au gaz à condensation Passage du fuel au gaz à condensation Passage régulation vanne deux voies sur CTA Raccordement sur chaufferie condensation Mise en place d une production d ECS solaire Raccordement sur réseau urbain Raccordement sur réseau interconnexion Réfection distribution et bouclage ECS mitigée Remplacement des ouvrants Travaux 1750 k HT réalisés entre janvier et septembre 2010 Ville de Montluçon : MWh PCS/an Communauté d Agglomération Montluçonnaise : MWh PCS/an 94 bâtiments * Ville de Montluçon : 16,5% - Communauté d Agglomération Montluçonnaise : 26,5 % jusqu à 26,5 % * Durée : 10 ans Réduction de 17,5 % des émisions de gaz à effet de serre 10 ans IPMVP Contrat de partenariat Ville et Communauté d Agglomération de Montluçon DALKIA France Partenaire en sous traitance : Pizon Janvier 2010

17 Agglomération rouennaise - 23,7 % Durée : 15 ans Bâtiments communaux Un programme précis bâtiment par bâtiment a été défini concernant les Travaux d amélioration du bâti : remplacement vitrages isolation des planchers bas isolation par l extérieure des façades brise-soleil en façades Montant des travaux : k HT Un programme de travaux d amélioration des installations thermiques de chaque bâtiment a été défini : optimisation des régulations désembouage calorifugeage équilibrage des réseaux mise en place de robinets thermostatiques mise en place de chaudières à condensation pose de panneaux solaires Montant de stravaux : k HT Sensibilisation des occupants des bâtiments (programme DEFI) 302 kwhep/m 2 /an Réduction d environ 500 tonnes de CO 2 /an 43 bâtiments dont équipements scolaires, sportifs, culturels, cuisines, logements, serres municipales 15 ans Protocole annexé au contrat Marché Public Saint Etienne du Rouvray ( habitants) Cofely Services 2011

18 Thionville (57) - 17 % Durée : 6 ans Bâtiments communaux dont 1 centre de loisirs nautiques, 25 écoles, 10 gymnases, 1 théâtre, 1 cinéma, 1 musée Remplacement de 17 chaudières existantes de puissance allant de 150 kw à 1000 kw par des chaudières à condensation Mise en place de régulation communicante permettant la télégestion concernant 50 bâtiments) Mise en place de capteurs solaires ECS concernant le centre nautique d une surface de 70 m 2 pour une production de 50 mw/h par an Investissement total : 550 k MWh /an 675 tonnes de CO 2 évitées par an 85 bâtiments pour une surface totale d environ m 2 6 ans Protocole annexé au contrat VILLE DE THIONVILLE (57) Cofely Services 2009 Informations complémentaires Étude de raccordement de plusieurs bâtiments dont le centre de loisirs nautiques sous forme de mini réseau de chaleur Sensibilisation des écoles aux économies d énergie

19 Département de la Manche (50) - 32,2 % Durée : 15 ans 20 Collèges 3 Musées La Maison du Département 10 collèges isolés par l extérieur, m 2 Menuiseries, vitrages remplacées, fenêtres Installation de 14 chaufferies Biomasse 2 Pompes à chaleur air/eau 1 Pompe à chaleur solaire 100 % de classes équipées de ventilation double flux 100 % de l éclairage des classes remplacé, points Process de pilotage de l énergie, 24 sites entièrement télégérés Montant des travaux : k TTC Situation de base énergie primaire : MWh/an Électricité : MWh/an FOD : MWh PCI/an Gaz Naturel : MWh PCS/an Propane : MWh PCI/an Économie de CO 2 de tonnes par an : Collèges : 37 % Musée : 35,1 % Maison du Département : 24,4 % m 2 19 mois (phase travaux) plus 15 ans Protocole annexé au contrat Contrat de Partenariat de Performance Energétique Groupement d entreprises : EDF OPTIMAL SOLUTION et DALKIA FRANCE et création d une société de projet : EDDAL, ECOMANCHE Conseil Général de la Manche Groupement : Dalkia France / EDF Optimal Solutions 23 juin 2011 Informations complémentaires Portage financier par la Caisse d Épargne Provence Corse / Caisse d Epargne Normandie

20 Lille (59) - 15 % Durée : 5,5 ans Bâtiments administratifs Optimisation des paramètres de fonctionnement des équipements techniques avec remise à niveau de la GTB Mise en place de pompes à débit variable Sensibilisation des usagers Electricité, chauffage, ECS : MWh/an Réduction de 18 % des émissions de gaz à effet de serre m 2 5,5 ans Protocole IPMVP - option C Préfecture du Nord - Site SCRIVE Groupement IDEX ENERGIES / JOHNSON CONTROLS 31 août 2012

21 Région Picardie - 18 % Durée : 8 ans Lycées (salles de classe, administration, ateliers, gymnases ) Mise en place de : Chaudières à condensation Supervision 1 Chaufferie biomasse Travaux effectuées sur les années 1 et 2 du marché. Sensibilisation des usagers 80 GWh utiles / an Usage chauffage uniquement Réduction de 19 % des gaz à effet de serre m 2 sur 32 établissements 8 ans Protocole annexé au contrat Conseil Régional de Picardie Cofely Services 2010

22 Département des Hauts-de-Seine (92) - 34 % Durée : 7 ans 6 collèges Isolation par l extérieur Remplacement des luminaires Mise en place de PAC Mise en place de chaudières à condensation Mise en place d une GTC Désembouage et équilibrage des réseaux Calorifuge des canalisations Sensibilisation des usagers Consommation électrique, Chauffage et ECS : 8236 MWh/an Réduction de 45 % des émissions de gaz à effet de serre m 2 7 ans Protocole IPMVP - option C de Conception-Réalisation-Exploitation- Maintenance Conseil Général des Hauts-de-Seine Groupement IDEX ENERGIES / JOHNSON CONTROLS 1 er août 2012

23 Région Alsace - 35 % Durée : 20 ans Lycées Construction de 6 chaufferies biomasse Installation d une pompe à chaleur sur nappe Raccordement à un réseau de chaleur bas carbone Travaux sur le bâti : remplacement de menuiseries, isolations extérieure et intérieures (10 M ) Installation de 3000 m 2 de panneaux photovoltaïques Optimisation des installations de chauffage et de ventilation (gaz condensation, pompes à débit variable, équilibrage, etc.) Généralisation et amélioration des régulations Travaux d éclairage Travaux d un montant de K 190 kwh/m 2 /an Réduction de 65 % 14 lycées soit m 2 SHON 20 ans IPMVP - Option C Contrat de Partenariat Conseil régional d Alsace Cofely Services 2009

24 Saint Priest (69) - 14 % Durée : 5 ans Clinique m lits Réalisation d un diagnostic énergétique Réalisation de travaux d optimisation (reprogrammation de la GTC, mise en place d un plan de comptage complémentaire sur l énergie chauffage, mise en place d une vanne 3 voies en amont de la chaudière). Sensibilisation du personnel à une démarche éco-citoyenne Rédaction d un guide de bonnes pratiques environnementales Travaux et études avec lancement de la démarche HQE : 28 k Consommation de gaz : MWh pcs/an Consommation électrique : MWh/an NC 5 ans IPMVP Contrat privé Hôpital privé de l Est lyonnais Dalkia 15 juin 2011

25 Poitiers (38) - 24 % Durée : 20 ans Établissement de santé Production thermique à partir d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Installation d une chaufferie bois de 1,5 MW Chaufferies gaz existantes rénovées et maintenues comme moyen de secours Travaux de rénovation du bâti : isolation des combles et des planchers bas des bâtiments administratifs, services généraux et Pierre Janet Surface des combles isolées : m 2 Surface des planchers bas isolés : m 2 Installation de panneaux solaires thermiques (215 m 2 répartis sur 11 bâtiments différents) pour la production d ECS kwh/an Réduction de 1000 tonnes de CO 2 /an Mixité biomasse de 80% 13 bâtiments soit m² répartis sur 41 ha Production annuelle d eau chaude solaire : 2000 m 3 20 ans Protocole annexé au contrat Contrat de Partenariat Centre Hospitalier Henri Laborit Cofely Services 2011

26 Toulouse (31) - 15 % Durée : 25 ans 4 bâtiments de santé 1 bâtiment de logistique locaux techniques, cuisine et bureaux 1 bâtiment d hébergements Actions de sensibilisation des utilisateurs Ajustement des consignes de température de chauffage et de climatisation Programmation horaire de ventilation des bureaux et locaux communs Réduction des défauts d étanchéité de vannes sur Centrale de Traitement de l Air (CTA) Optimisation du réglage des CTA Optimisation de la récupération sur l air extrait Variation électronique de vitesse sur les pompes Chaufferie biomasse Récupération de chaleur sur les fumées des chaudières biomasse Mise en place de groupes froids avec Haute pression flottante Chauffage : MWh/an Climatisation et process froid : MWh/an Réduction de 80 % des émissions de gaz à effet de serre Bâtiments de santé : m 2 Bâtiment de logistique : m 2 Bâtiment d hébergements : m 2 25 ans IPMVP - option C Contrat de Partenariat CHU DE TOULOUSE POLE ENERGIE PURPAN DALKIA France Octobre 2011

27 Canet-en-Roussillon (66) - 20 % Durée : 12 ans Centre international de natation Arlette Franco Modification de la production-distribution ECS : Baisse de 40% des consommations ECS douches Mise en place de récupération Solaire chauffage des bassins Optimisation et sécurisation hydraulique des installations thermiques (Maillage chaufferie, cascade, mise ne série des équipements) Mise en place GTC sur ancienne chaufferie et mise en place d une régulation qualité de l air sur la CTA Bassin Remplacement de l ancienne chaudière par une chaudière de réchauffage eau bassin à corps de chauffe inox/titane très basse température modulante 87 à 572 kw (40/30 C) Montant total des travaux : 110 k kwh/an Chauffage de l ensemble du complexe sportif et des bassins Réduction de 22 % des émissions de gaz à effet de serre 2 Piscines 1 salle de musculation 1 unité de récupération 1 tribune d une capacité de 750 personnes Les bureaux du service des sports 12 ans Mise en place de compteurs d énergie Ville de Canet en Roussillon Cofely Services 2011

28 Centre aqualudique de La Loue (03) - 9 % Durée : 6 ans Centre aquatique Fourniture et mise en œuvre de 2 déchloraminateurs par ultraviolet Automatisation du cycle de filtrations Fourniture de matériel pour optimiser le dépotage des produits chimiques Fourniture et pose de variateurs de vitesse sur moteurs (CTA et circulateurs) Mise en place de sous-compteurs d énergie électrique Travaux : 188 k HT réalisés entre septembre 2012 et avril 2013 Chauffage : MWh PCS/an 7985 m² 6 ans IPMVP DSP avec Dalkia comme partenaire Communauté d Agglomération de Montluçon Dalkia France 28 juillet 2012 Informations complémentaires DSP entre Communauté d Agglomération de Montluçon et CARILIS, DALKIA contractant de CARILIS

29 Montpellier (34) - 53 % Durée : 20 ans Data centers Mise en place de la solution R-Gaïa Confinement de l air dans les allées froides Adaptation du débit d air soufflé aux besoins des serveurs (débit variable) Régulation sur l air soufflé Free-cooling optimisé avec mélange d air régulé 430 m² Puissance des serveurs : 860 kw Densité : 2000 W/m² 1250 serveurs Contrat privé IBM Montpellier Cofely Services Partenariat depuis près de 20 ans, nouveau contrat en 2010

30 Blagnac (31) - 8 % Durée : 5 ans Aéroport Gestion et maintenance technique des chaudières à eau chaude, groupes froid, système de ventilation, GTC, groupe électrogène 5 MWh/an Réduction de 8 % des émissions de gaz à effet de serre Plus de m 2 : 4 halls, boutiques, bureaux, 6 parcs autos de plus de places 5 ans Protocole annexé au contrat AÉROPORT de Toulouse Blagnac Cofely Services 2008

31 Montpellier (34) - 35 % Durée : 3 ans Aéroport + Bureaux + Bâtiments techniques. Gestion Chauffage Ventilation Climatisation, rénovation GTC (Gestion Technique Centralisée) et pilotage des équipements énergétiques 1050 MWh Réduction de 77 tonnes équivalent CO 2 Aérogare publique, Aérogare d affaires + Centre d affaires, Aérogare de fret, Cité d entreprise, Police de l air et des frontières, Services administratifs et techniques, Services de secours, Centrale électrique 3 ans Mesure et vérification réalisées par AMO S.A. AEROPORT MONTPELLIER MEDITERRANEE (MONTPELLIER-34) Cofely Services 2010

CONTRATS DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE : Quelques exemples

CONTRATS DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE : Quelques exemples CONTRATS DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE : Quelques exemples 03 avril 2013 Exemples en tertiaire Département de la Manche (50) - 32,2 % Durée : 15 ans 20 Collèges 3 Musées La Maison du Département 10 collèges

Plus en détail

Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014. Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats

Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014. Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats Journée technique COTITA Méditerranée 14 octobre 2014 Mise en œuvre de marchés à obligation de résultats Fin du précédent marché d exploitation de 8 ans, nécessité de renouvellement. Marché Classique ou

Plus en détail

» La ville de GRASSE gère 220 bâtiments communaux:

» La ville de GRASSE gère 220 bâtiments communaux: CoTITA Méditerranée Journée du 14 novembre 2013 Nouvelles solutions économiques et performantes Dans un contexte budgétaire contraint, l efficacité énergétique en bâtiment Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé.

Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Aménagement responsable et performance énergétique : la distribution, un acteur engagé. Mercredi 14 octobre 2015, 13 h 35 14 h 20 Espace Congrès: Rio de Janeiro 3 +11 TWh cumac générés depuis 2013 +100

Plus en détail

Gérer durablement son patrimoine: l exemple du Contrat de Performance Energétique (CPE) de la région Alsace. www.cofely-gdfsuez.fr

Gérer durablement son patrimoine: l exemple du Contrat de Performance Energétique (CPE) de la région Alsace. www.cofely-gdfsuez.fr Gérer durablement son patrimoine: l exemple du Contrat de Performance Energétique (CPE) de la région Alsace www.cofely-gdfsuez.fr Définition du marché de performance énergétique Une garantie de résultat

Plus en détail

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global Questure Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global 1. État des lieux : consommations totales en 2013 - non normalisées Électricité Gaz Eau kwh EURO kwh EURO m 3 EURO 2009 932 272

Plus en détail

Le CPE du Musée d Art Moderne de St Etienne

Le CPE du Musée d Art Moderne de St Etienne Le CPE du Musée d Art Moderne de St Etienne Le premier CPE de services en France avec le soutien de Premier CPE de services en France Contrat en Marché Public de Performance Energétique (MPPE) Carte d

Plus en détail

Dossier de presse. Contrat de performance énergétique des bâtiments de la Ville d Obernai. Un programme innovant mené par Écotral

Dossier de presse. Contrat de performance énergétique des bâtiments de la Ville d Obernai. Un programme innovant mené par Écotral Dossier de presse Contrat de performance énergétique des bâtiments de la Ville d Obernai Un programme innovant mené par Écotral Sommaire Le contexte : la recherche de solutions d éco-efficacité énergétique

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique (CPE) Rencontre du 01 octobre 2013

Le Contrat de Performance Energétique (CPE) Rencontre du 01 octobre 2013 Le Contrat de Performance Energétique (CPE) Rencontre du 01 octobre 2013 1-4ème rencontre internationale des PPP - Table Ronde Contrat de Performance Energétique - 13 octobre 2010 EDF Optimal Une annéesolutions

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

FICHES PROJET RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

FICHES PROJET RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Avec le soutien de FICHES PROJET RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE École des Vennes à Bourg-en-Bresse (01) Groupe scolaire Baudin à Bourg-en-Bresse (01) Groupe scolaire Robin à Bourg-en-Bresse (01) Lycée de Montgolfier

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

Matinée technique 24 novembre 2011. Régulation et Gestion Technique. Gisements et Enjeux

Matinée technique 24 novembre 2011. Régulation et Gestion Technique. Gisements et Enjeux Matinée technique 24 novembre 2011 Régulation et Gestion Technique Bâtiment Gisements et Enjeux Gisements et Enjeux - constat Communes du Pays de Rennes adhérentes au Conseil en Energie Partagé soit 49

Plus en détail

Rénovation énergétique

Rénovation énergétique Rénovation énergétique Vers des feuilles de route pragmatiques pour les logements équipés de chauffage collectif Une étude confiée par Fedene à Cardonnel Ingénierie Conférence de presse 2 avril 2014 Flora

Plus en détail

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT

CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT CAF DU RHONE (ex :CAF de LYON) BILAN DE 1998 à 2013 DU CHAUD ET DU FROID A UN COÛT OPTIMAL ET RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT 1 - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. - DESCRIPTION DU SITE. - BILAN DES MESURES DEPUIS

Plus en détail

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr

Paris, le 14 mars 2012. Contacts presse Mairie de Paris Damien Stéffan 01 42 76 49 61 service.presse@paris.fr Paris, le 14 mars 2012 Rénovation énergétique des écoles parisiennes grâce au Contrat de Partenariat et de Performance Energétique (CPPE) Visite de l école Asseline, le 14 mars 2012 Dossier de presse Contacts

Plus en détail

Filtration. Schéma de principe de la filtration

Filtration. Schéma de principe de la filtration Filtration textes : R. Gregori, service gestion des fluides Photos/S. Elmosnino panneau 1 Le traitement de l eau est une des parties techniques parmi les plus importantes pour le bon fonctionnement d une

Plus en détail

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Direction des bâtiments 24 mars 2009 Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Présentation de l'analyse énergétique du patrimoine de la Ville de Villeurbanne

Plus en détail

Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie

Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie Les Services d Efficacité Energétique et Environnementale Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE LES OFFRES RÉSIDENTIEL Amélioration énergétique neuf et rénovation 7 /m² 14 /m² R 3 m²k/w Ouvrants 30 /ouvrant Uw 1,8 w/m²k Bois - insert, poêle, foyer 600 Bois -Chaudière 4 000 Chauffage Gaz - Basse température

Plus en détail

Accompagner les collectivités vers la ville durable

Accompagner les collectivités vers la ville durable Accompagner les collectivités vers la ville durable Les Ser vices d Ef f icacité Energétique et Environnementale Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

Consommation électricité- Sénat

Consommation électricité- Sénat Politique énergétique et gestion durable au Sénat Situation au 1 er novembre 2014 L'amélioration de la performance énergétique des bâtiments est devenue un enjeu majeur. Depuis plusieurs années, le Sénat

Plus en détail

BILAN ENERGIE FONCIA

BILAN ENERGIE FONCIA BILAN ENERGIE FONCIA (Immeuble collectif) Ce document vous présente le résultat du bilan énergie réalisé sur votre immeuble. Il a pour objectif de vous faire connaître simplement le comportement énergétique

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission. AG spéciales des immeubles

Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission. AG spéciales des immeubles Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission AG spéciales des immeubles Rappel des objectifs et méthodes Pour les immeubles Faire un point du potentiel des techniques

Plus en détail

Une expérience réussie de géothermie en région Rhône-Alpes : la CAF de Lyon Bilan des neuf années de fonctionnement

Une expérience réussie de géothermie en région Rhône-Alpes : la CAF de Lyon Bilan des neuf années de fonctionnement Une expérience réussie de géothermie en région Rhône-Alpes : la CAF de Lyon Bilan des neuf années de fonctionnement José NAVETEUR (1), Christian BRUSS (2) (1) EDF Département EnerBat - BP 46-77818 Moret-sur-Loing

Plus en détail

R 7. Isolation en toiture-terrasse R 4,5 Isolation en rampants de toiture et combles aménagés R 6 18 %

R 7. Isolation en toiture-terrasse R 4,5 Isolation en rampants de toiture et combles aménagés R 6 18 % Crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable Bâtiment communaux Valoriser les travaux de rénovations énergétiques Contacts Claire-Lise Chamot Chargée de presse 04 50 81 63 61 cl-chamot@ville-thonon.fr Service Bâtiments Maxime

Plus en détail

Chauffage mixte électrique/gaz

Chauffage mixte électrique/gaz Équipement donnant droit au crédit d impôt Chaudières hybrides PAC/GAZ Chaudières hybrides PAC/GAZ Logements + de 2 ans Taux de crédit * majoré bouquet travaux Chauffage mixte électrique/gaz 15 % 23% Conditions

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie. Année 2012. Ministère de l Intérieur

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie. Année 2012. Ministère de l Intérieur Bilan des émissions de Gaz à effet de serre - des préfectures et des sous-préfectures de Basse-Normandie Année 2012 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description de

Plus en détail

LE CONTRAT DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

LE CONTRAT DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE LE CONTRAT DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE 1 INTRODUCTION Pascal ROGER Directeur de la Stratégie et des Partenariats, COFELY SERVICES Vice-président du SNEC 2 FEDENE EN CHIFFRES: 500 entreprises 70 000 salariés

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

télégestion audit sens-e SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS ÉNERGIES SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

télégestion audit sens-e SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS ÉNERGIES SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE télégestion SIMPLIFIER LA GESTION DE VOS ÉNERGIES audit sens-e SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE SOLUTIONS D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE La télégestion, clé d une stratégie énergétique de pointe En tant que

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Thomas GOETGHEBUER MATRIciel

Plus en détail

MONTPELLIER : INNOVATIONS DANS LA CONCEPTION D ECOLES BEPOS ET RÉSULTATS OBTENUS

MONTPELLIER : INNOVATIONS DANS LA CONCEPTION D ECOLES BEPOS ET RÉSULTATS OBTENUS MONTPELLIER : INNOVATIONS DANS LA CONCEPTION D ECOLES BEPOS ET RÉSULTATS OBTENUS Michel IRIGOIN Directeur Energie Moyens Techniques www.montpellier.fr ZeMed S 7/10/15 ORGANISATION À MONTPELLIER : UNE FORTE

Plus en détail

Les contrats de performance énergétique. Laurent Chanussot

Les contrats de performance énergétique. Laurent Chanussot Les contrats de performance énergétique Laurent Chanussot Objectifs ambitieux Nécessité de démarrer rapidement des actions globales Actions lourdes techniquement et financièrement En tenant compte des

Plus en détail

Travaux d amélioration de la performance énergétique du bâtiment éligibles aux prêts adossés au Livret Développement durable

Travaux d amélioration de la performance énergétique du bâtiment éligibles aux prêts adossés au Livret Développement durable Travaux d amélioration de la performance énergétique du bâtiment éligibles aux prêts adossés au Livret Développement durable (Arrêté du 4 décembre 2008 relatif aux règles d emploi des fonds collectés au

Plus en détail

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques?

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES OPTIMALES Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? Bertrand MILLS (Enerconcept) Jean-Marc JICQUEL (EDF R&D - département EnerBAT) RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES

Plus en détail

13-14 - 15 novembre 2013. Yann GIBORY : EDF Optimal Solutions Didier-Benoît DELAGE : Dalkia Nord

13-14 - 15 novembre 2013. Yann GIBORY : EDF Optimal Solutions Didier-Benoît DELAGE : Dalkia Nord 13-14 - 15 novembre 2013 Yann GIBORY : EDF Optimal Solutions Didier-Benoît DELAGE : Dalkia Nord L Association Syndicale Libre du Réseau de la Divette Objet : Gestion et entretien du réseau de chaleur Composition

Plus en détail

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 1 Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 2 Ø Présentation Ville de Mordelles Ø Présentation CYRISEA Ø Définitions Ø Intégration d une GTB : Ville de Mordelles. Ø Quels sont les enjeux d un tel

Plus en détail

Département DU MORBIHAN

Département DU MORBIHAN Département DU MORBIHAN DIRECTION GENERALE DES INFRASTRUCTURES ET DE L AMENAGEMENT. DIRECTION DES BATIMENTS MAITRISE DE L ENERGIE par la direction des bâtiments COLLEGE DE PLESCOP 22 MAI 2013 LE TERRITOIRE

Plus en détail

Bilan de l opération de Cogénération de 1999 Les Nouveaux Contrats d Energie

Bilan de l opération de Cogénération de 1999 Les Nouveaux Contrats d Energie Bilan de l opération de Cogénération de 1999 Les Nouveaux Contrats d Energie Historique de l opération cogénération Le Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Montpellier est un établissement

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Quelles solutions mettre en œuvre dans un bâtiment pour une rénovation énergétique performante

Quelles solutions mettre en œuvre dans un bâtiment pour une rénovation énergétique performante Bureau d Etudes ENR CONCEPT Votre partenaire dans la Maîtrise de l Energie et les Energies Renouvelables Club Energie 34 CCI de l Hérault - Cémater 1/12/2011 à Pézenas Les clés de la rénovation des bâtiments

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

AICVF PAC Abso. Une solution innovante pour répondre aux besoins et aux nouvelle exigences du Grenelle de l environnement.

AICVF PAC Abso. Une solution innovante pour répondre aux besoins et aux nouvelle exigences du Grenelle de l environnement. 1 AICVF PAC Abso Une solution innovante pour répondre aux besoins et aux nouvelle exigences du Grenelle de l environnement. Sommaire de la présentation GrDF qui sommes nous? Rappel du contexte règlementaire,

Plus en détail

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME Conseils - Formation Etudes - Expertises Assistance à Maitrise d ouvrage Dossier : LB OR- 45000 N. Référence : OR.201114 Votre Interlocuteur : R.DJERIDI (06 52 98 56 93) Le Cannet, le 25/06/2015 PRESENTATION

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains 1 Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains Juliette PROMELLE (GDF SUEZ) 2 ème Congrès Français des Pompes à Chaleur 10 installations instrumentées 2 Objectif : mesurer la performance de pompes

Plus en détail

PLAGE Ecoles 2009-2013 Collège St-Hubert

PLAGE Ecoles 2009-2013 Collège St-Hubert 1 Une gestion énergétique durable pour tous... Bruxelles Environnement PLAGE Ecoles 2009-2013 Collège St-Hubert Pierre URBAIN & Marc LEMYE SeGEC Secrétariat Général de l Enseignement Catholique 1 Cas d

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

La maison zéro énergie (ou énergie positive)

La maison zéro énergie (ou énergie positive) La maison zéro énergie (ou énergie positive) Maison qui consomme pas ou peu d énergie Utilise des énergies renouvelables Respectueuse de l'environnement Avantages : - Diminution du bilan carbone (moins

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire Rappel du contexte Adoption d un Plan Climat Energie Territorial en Conseil municipal

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Travaux réalisés et projets

Travaux réalisés et projets Travaux réalisés et projets Développement durable au Centre hospitalier de Rouffach Centre hospitalier de Rouffach 27 rue du 4 ème RSM BP 69-68250 Rouffach Tél : 03 89 78 70 70 - www.ch-rouffach.fr Dans

Plus en détail

FONCTIONNEMENT TECHNIQUE DU BATIMENT EDF OPTIMAL SOLUTIONS : SOLUTIONS TECHNIQUES POUR RÉDUIRE LES CONSOMMATIONS D EAU ET D ENERGIE

FONCTIONNEMENT TECHNIQUE DU BATIMENT EDF OPTIMAL SOLUTIONS : SOLUTIONS TECHNIQUES POUR RÉDUIRE LES CONSOMMATIONS D EAU ET D ENERGIE PARTIE 2 CHAPITRE 7 FONCTIONNEMENT TECHNIQUE DU BATIMENT EDF OPTIMAL SOLUTIONS : SOLUTIONS TECHNIQUES POUR RÉDUIRE LES CONSOMMATIONS D EAU ET D ENERGIE EDF OPTIMAL SOLUTIONS : L ÉNERGIE DE VOTRE PISCINE

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés

Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés Performance énergétique et environnementale un engagement à vos côtés L Ef f icacité Énergétique et Environnementale en action sommaire Pages 4-5 Vos enjeux Pages 6-7 Une offre globale Pages 8-9 Notre

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Retours d expériences le 14 mars 2012 Côte Rousse : Rénovation

Plus en détail

Quelles sont les conditions pour en bénéficier?

Quelles sont les conditions pour en bénéficier? Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2015. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même taux à tous les

Plus en détail

«Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi!

«Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi! «Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi! Vos enjeux Valoriser le patrimoine Rechercher un équilibre budgétaire Respecter le Grenelle Les obligations des copropriétés dans le cadre du Grenelle

Plus en détail

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES

vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES vendredi 21 novembre 2014 Hôtel Radio CHAMALIÈRES Pascal VALLADONT Directeur d HDL Rénovation basse consommation d un bâtiment existant : Espace Jean Jaurès à Besançon La basse énergie appliquée à la réhabilitation

Plus en détail

::: Le Crédit d impôt développement durable (CIDD)

::: Le Crédit d impôt développement durable (CIDD) n 29 Novembre 2013 BTP Ille-et-Vilaine ::: CRÉDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) ET ECO-PTZ : les changements attendus pour ::: Le Crédit d impôt développement durable (CIDD) Le projet de loi de

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Les Certificats d Economies d Energie : Outil vertueux au service de la réhabilitation des copropriétés

Les Certificats d Economies d Energie : Outil vertueux au service de la réhabilitation des copropriétés Les Certificats d Economies d Energie : Outil vertueux au service de la réhabilitation des copropriétés Sommaire Les Certificats d Economies d Energie (C.E.E) Comment utiliser les CEE dans les projets

Plus en détail

Des réponses aux défis énergétiques de demain en chauffage, rafraîchissement et ventilation. bâtiments tertiaires

Des réponses aux défis énergétiques de demain en chauffage, rafraîchissement et ventilation. bâtiments tertiaires Des réponses aux défis énergétiques de demain en chauffage, rafraîchissement et ventilation. bâtiments tertiaires 02 évolution des consommations énergétiques RT 2005 / RT 2012 (bâtiments de bureaux neufs)

Plus en détail

Présentation Energies Solidaires

Présentation Energies Solidaires Présentation SEY 78 : Réunions de proximité Jeudi 7 novembre 2013 Présentation Energies Solidaires ASSOCIATION créée en 1998 Une équipe de 8 salariés : Solidarité internationale Sensibilisation / Conseil

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Une chaudière VARINO, en version standard, module en puissance de façon autonome à partir d une consigne de température affichée sur son thermostat.

Une chaudière VARINO, en version standard, module en puissance de façon autonome à partir d une consigne de température affichée sur son thermostat. Gamme VARINO VARINO GRANDE La gamme se décline en trois versions : - les VARINO d allure verticale de 65 kw à 300 kw (huit modèles) - les VARINO GRANDE d allure horizontale de 350 kw à 600 kw (six modèles)

Plus en détail

Journée technique le mercredi 9 décembre 2015 à MONTPELLIER (34) Crédit Photo Marie-Caroline Lucat

Journée technique le mercredi 9 décembre 2015 à MONTPELLIER (34) Crédit Photo Marie-Caroline Lucat Journée technique le mercredi 9 décembre 2015 à MONTPELLIER (34) Crédit Photo Marie-Caroline Lucat Bois-énergie et cogénération de petite puissance : les atouts d une filière prometteuse Conférences (matin)

Plus en détail

Syndicat Départemental d Energie et d Equipement du Finistère. Certificats d économies d énergie : Contexte et méthodologie

Syndicat Départemental d Energie et d Equipement du Finistère. Certificats d économies d énergie : Contexte et méthodologie Certificats d économies d énergie : Contexte et méthodologie LE SDEF, ses missions Le SDEF a pour mission : Le Contrôle de la concession et de la qualité du service public en tant qu autorité concédante

Plus en détail

Modules thermiques individuels. La performance au service du confort thermique INGENIERIE

Modules thermiques individuels. La performance au service du confort thermique INGENIERIE Modules thermiques individuels La performance au service du confort thermique INGENIERIE Réseau primaire chauffage urbain Tubes pré-isolés Solutions thermiques au service du chauffage collectif EFFICAL

Plus en détail

Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace

Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace Premier Contrat de Partenariat de Performance Energétique en France. Philippe Gross, Ingénieur Etude, COFELY Services, Agence Alsace Karine Le Bourg,

Plus en détail

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS?

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? Rémy KERVADEC, ETHIS Ingénierie PEUT-ON PARLER RAISONNABLEMENT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE S'AGISSANT DE PISCINES? La piscine est un bâtiment très énergivore

Plus en détail

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014

Cofely Services et la condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Journée technique CIBE ATEE Lorraine Forbach-Farébersviller 1 er avril 2014 Condensation biomasse Journée technique CIBE ATEE Lorraine Cofely Services Le choix de la condensation biomasse Fonctionnement

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Chaudières traditionnelles

Chaudières traditionnelles Gamme Chaudières Traditionnelles et Récupérateur à condensation TOTALECO Chaudières traditionnelles ATLANTIC GUILLOT offre une large gamme de chaudières acier à équiper de brûleur gaz ou fioul pour une

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS Bâtiments communaux de la commune d ALLAIRE 56 350 ALLAIRE Ref : 12-012_ND 12/03/2013 1/18 Mise à Jour du 12/03/2013 Prise en compte d un nouveau bâtiment «Pôle

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DURABLE. Le crédit d impôt dédié au développement durable. Quelles sont les dépenses concernées par cette mesure?

DEVELOPPEMENT DURABLE. Le crédit d impôt dédié au développement durable. Quelles sont les dépenses concernées par cette mesure? CREDIT D IMPOT DEDIE AU DEVELOPPEMENT DURABLE Le crédit d impôt dédié au développement durable Avertissement : le document ci après a été rédigé pour apporter une aide aux lecteurs pour une meilleure compréhension

Plus en détail

RT 2012 et responsabilités

RT 2012 et responsabilités RT 2012 et responsabilités UDAF Valence 24/05/2012 Source :Christian Blachot Architecte Nicolas Estrangin (ADIL Information Energie) 1.MODALITÉS TECHNIQUES 24/05/2012 RT2012 et responsabilités 2 Objectifs

Plus en détail

Crédit d'impôt développement durable. Qu'est-ce que ce crédit d'impôt? Quelles sont les conditions pour en bénéficier?

Crédit d'impôt développement durable. Qu'est-ce que ce crédit d'impôt? Quelles sont les conditions pour en bénéficier? Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2015. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même taux à tous les

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

Les jeudis de l immobilier

Les jeudis de l immobilier 1 Les jeudis de l immobilier Performance énergétique des bâtiments existants Direction de l Expertise Immobilière Présentateurs : CAIRE Yoann MESSAOUDI Mustapha Juin 2012 Sommaire 2 1- Contexte et enjeux

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach

Construction d un bâtiment industriel/tertiaire plus un logement au standard passif à Schlierbach > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE ET DE CONSEIL

MISSION D ASSISTANCE ET DE CONSEIL LOGO CLient MISSION D ASSISTANCE ET DE CONSEIL AUDIT TECHNIQUE ET ENERGETIQUE BATIMENT «LE MAGNUM» Rue X à X (92) Dossier n 2011 92 076 Propriétaire : XXX Dates de visite : 15et 16 février 2012 Réalisé

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE d isolation thermique la totalité la toiture d isolation thermique s murs donnant sur l extérieur (au moins la moitié la surface

Plus en détail