Récit des Pèlerins d Emmaüs Luc 24, 13 35

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Récit des Pèlerins d Emmaüs Luc 24, 13 35"

Transcription

1 DOSSIER 5 : Temps de Pâques Récit des Pèlerins d Emmaüs Luc 24, SOMMAIRE : a) Texte de Luc 24, : récit des Pèlerins d Emmaüs b) Quelques repères bibliques c) Pistes pour une actualisation de la Parole d) Pistes pour méditer et prier à partir de ce récit (dialogue contemplatif et prière guidée) e) Pistes pédagogiques pour travailler le récit et l accueillir en se déplaçant dans différents lieux

2 Evangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 24, 13 35) 24 13i Le troisième jour après la mort de Jésus, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, 14 et ils parlaient ensemble de tout ce qui s'était passé. 15 Or, tandis qu'ils parlaient et discutaient, Jésus lui même s'approcha, et il marchait avec eux. 16 Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas. 17 Jésus leur dit : «De quoi causiez vous donc, tout en marchant?» Alors, ils s'arrêtèrent, tout tristes. 18 L'un des deux, nommé Cléophas, répondit : «Tu es bien le seul de tous ceux qui étaient à Jérusalem à ignorer les événements de ces jours ci.» 19 Il leur dit : «Quels événements?» Ils lui répondirent : «Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth : cet homme était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. 20 Les chefs des prêtres et nos dirigeants l'ont livré, ils l'ont fait condamner à mort et ils l'ont crucifié. 21 Et nous qui espérions qu'il serait le libérateur d'israël! Avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c'est arrivé. 22 A vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure, 23 et elles n'ont pas trouvé son corps ; elles sont même venues nous dire qu'elles avaient eu une apparition : des anges, qui disaient qu'il est vivant. 24 Quelques uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l'avaient dit ; mais lui, ils ne l'ont pas vu.» 25 Il leur dit alors : «Vous n'avez donc pas compris! Comme votre coeur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes! 26 Ne fallait il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire?» 27 Et, en partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur expliqua, dans toute l'écriture, ce qui le concernait. 28 Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d'aller plus loin. 29 Mais ils s'efforcèrent de le retenir : «Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse.» Il entra donc pour rester avec eux. 30 Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna. 31 Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. 32 Alors ils se dirent l'un à l'autre : «Notre coeur n'était il pas brûlant en nous, tandis qu'il nous parlait sur la route, et qu'il nous faisait comprendre les Écritures?» 33 A l'instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : 34 «C'est vrai! le Seigneur est ressuscité : il est apparu à Simon Pierre.» 35 A leur tour, ils racontaient ce qui s'était passé sur la route, et comment ils l'avaient reconnu quand il avait rompu le pain.

3 Luc 24,13 35 Les disciples d Emmaüs Quelques repères bibliques L épisode est propre à Luc. Le seul parallèle se trouve dans la finale de Marc (Mc 16,9 20) où deux versets résument l apparition aux deux marcheurs partant vers la campagne puis s en allant vers les autres leur porter la nouvelle (Mc 16,12 13). Rédigé dans son style et construit selon un procédé que l on rencontre à plusieurs reprises dans le 3 ème évangile et les Actes, que l on peut qualifier de montage en puzzle, le récit est une puissante catéchèse pascale, christologique et ecclésiale. On a remarqué depuis longtemps la construction en chiasme qui, elle, n est pas caractéristique de Luc : A v : deux disciples quittent Jérusalem B v 15 : Jésus vient et chemine avec eux C v 16 : leurs yeux sont empêchés de le reconnaître D v : ouverture du récit de Cléopas E v : mort de Jésus et espoir déçu v : Femmes au tombeau vide, résurrection annoncée par des anges, visite de disciples au tombeau, constatant l exactitude des dires des femmes E v : reproches de Jésus, référence aux prophètes sur le sens de la mort de Jésus D v : explication des Ecritures et signe de la fraction du pain C v 31a : leurs yeux s ouvrent, ils le reconnaissent B v 31b : Jésus devient invisible à leurs yeux A v : retour à Jérusalem, confirmation de la résurrection par l apparition à Simon, récit des deux disciples aux Onze. Cette disposition présente l avantage de mettre en évidence la symétrie des deux parties, la partie «négative», aux v 13 21, la partie positive aux v 25 35, le pivot du texte étant le noyau pascal des v Sans s opposer à ce schéma, le montage en puzzle nous en apprend davantage sur la pédagogie lucanienne. Dans le genre, on peut encore citer le récit de la naissance de Jésus, Lc 2 et la conversion de Paul, Ac 9. montage en puzzle : trois scènes distinctes dont les éléments et les acteurs finissent par converger et se rejoindre comme lors de la reconstitution d un puzzle. NAISSANCE DE JESUS DISCIPLES D EMMAÜS CONVERSION DE PAUL 1 naissance d un enfant anonyme, Lc 2,1 7 marche et plainte des disciples, Lc 24,13 24 chemin de Damas, Ac 9,3 9 2 annonce aux bergers, Lc 2,8 14 parole et fraction du pain, Lc 24,25 32 vision d Ananie, Ac les bergers font connaître ce qui leur a été dit de l enfant, Lc 2,15 20 retour à Jérusalem et officialisation de la résurrection, Lc 24,33 35 baptême de Saul, Ac 17 19

4 décodage explicite du lien entre les deux premières scènes à la fin de la troisième : ce procédé, constant dans les trois récits, prouve qu il s agit bien d une construction intentionnelle relevant d un même projet et donc, très probablement, d un même auteur. NAISSANCE DE JESUS DISCIPLES D EMMAÜS CONVERSION DE PAUL Lc 24,35 : Et eux de raconter ce qui s était passé en chemin, et comment ils l avaient reconnu à la fraction du pain. Lc 2,20 : les bergers s en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu ils avaient vu et entendu, en accord avec ce qui leur avait été annoncé. Ac 9,17 : Saoul, mon frère, celui qui m envoie, c est le Seigneur, ce Jésus qui t est apparu sur le chemin par où tu venais ; et c est afin que tu recouvres la vue et sois rempli de l Esprit Saint. éléments symboliques : lumière, clarté, Lc 2,9 ; Ac 9 ; cécité ou inaptitude à la reconnaissance visuelle, levée en fin d épisode, Lc 24,16.31 ; Ac 9,8.18. Ici, en dehors du lieu de la fraction du pain et de Jérusalem d où partent et vers où retournent les disciples, le tableau principal est mouvant, il s agit d une marche à la fois kilométrique et théologique. Le caractère fortement construit du récit ne dissimule nullement les éléments de tradition qui le composent. Un ancien credo : dans les propos de Cléopas, nous entendons l esquisse d un credo qui résume les faits et gestes de Jésus en une séquence décantée et structurée, jusqu au troisième jour après sa mort, v Nous tenons là l ancêtre de nos professions de foi actuelles. Ce genre de résumé apparaît encore dans les discours de Pierre à partir de la Pentecôte (Ac 2, ). La tradition pascale avec les visites au tombeau vide, v 22 24, le sens donné aux événements par l intervention de Jésus et la référence aux Ecritures, v 25 27, la fraction du pain, v 29 32, la confession de foi de l Eglise en communion avec la foi de Simon, v 33 35, montre autant d indices d une tradition déjà constituée et ordonnée. L interprétation pascale des Ecritures, rapportée ici à Jésus en personne, est un autre élément des discours de Pierre, voir Ac 2, ; 3, Dans ce dernier passage, on remarque spécialement : Dieu, lui, avait d avance annoncé par la bouche de tous les prophètes que son Messie souffrirait et c est ainsi qu il l a accompli, 3,18. Cette constance dans l argumentation indique deux choses : la première christologie est fortement scripturaire et la composition des discours placés dans la bouche de Jésus en Lc 24, , et de Pierre dans les Actes sont thématiquement identiques, ce qui suggère que Luc en est l auteur. La fraction du pain est ici un signe de reconnaissance, v Dans les Actes, la fraction est l une des caractéristiques de la nouvelle communauté chrétienne : Ac 2, Paul la pratique à Troas le premier jour de la semaine : Ac 20,7.11, et même sur le navire qui va bientôt s échouer à Malte, Ac 27,35. Pour nous en tenir à Luc, les mots sont ceux de la Cène, Lc 22,19 : ayant pris le pain, yeux levés au ciel, prononça la bénédiction, il donna. On les retrouve concentrés en un seul verset dans la multiplication des pains en Lc 9,16. A ces termes spécifiques de l Eucharistie, on peut ajouter le verbe s étendre, propre à Luc. En Lc 24,30, il est traduit par se mettre à table dans la TOB, alors qu il décrit exactement la posture des convives. Ce verbe apparaît dans la multiplication des pains, où Jésus ordonne de s étendre, Lc 9,14.15 (la TOB traduit par s installer), en Lc 7,36 où Jésus s étend dans la maison du pharisien (la TOB concède, note z, que le verbe signifie il se coucha, mais persiste dans son aseptisation : se mit à table) et en Lc 14,8 : «Quand tu es invité à des noces, ne va pas te mettre à la première place» traduit la TOB. Là encore le mot à mot est plus concret : «ne t étends pas au premier lit»! Les témoins spécifiques de la résurrection avec Simon Pierre au centre (v 33 34). Les textes ne manquent pas sous la plume de Luc : C est vous qui en êtes les témoins dit Jésus (Lc 24,48). Lors de l élection de Matthias, Pierre demande que l on désigne quelqu un parmi ceux qui ont accompagné le groupe apostolique durant toute l existence de Jésus : il faut donc que l un d entre eux devienne avec nous témoin de sa Résurrection (Ac 1,22). Mis en cause, après une prédication interdite au Temple, Pierre déclare devant le Sanhédrin : Nous sommes témoins de ces événements, nous et l Esprit Saint que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent (Ac 5,32). Discours de Pierre

5 chez Corneille : Dieu l a ressuscité le troisième jour, et il lui a donné de manifester sa présence, non pas au peuple en général, mais bien à des témoins nommés d avance par Dieu, à nous qui avons mangé avec lui et bu avec lui après sa résurrection d entre les morts (Ac 10,40 41). La place centrale de Pierre dans l attestation de la résurrection, ici désigné sous son premier nom de Simon (Lc 24,34), est à comprendre en lien avec le logion de Jésus propre à Luc : «Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous secouer dans un crible comme on fait pour le blé. Mais moi j ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas. Et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères.» (Lc 22,31 32). Ces propos sont à rapprocher d une ancienne tradition connue de Jean, portant sur la triple réhabilitation pascale de Pierre, encore appelé «Simon, fils de Jean», par Jésus (Jn 21,15 17). Le kérygme, déjà développé en mini credo, qui ouvre le développement de Paul sur la résurrection des corps en 1Co, atteste également cette première apparition à Pierre : Il est apparu à Céphas, puis au Douze (1Co 15,5). Comme on le voit, ce texte est riche à tous points de vue, dramatique et théologique. La mise en scène personnelle de Jésus suivie de sa disparition, puis de sa présence retrouvée dans la Parole, la Fraction du pain et la Confession de foi ecclésiale, rend compte, à travers l absence, des signes d un Seigneur spécialement disponible et accessible dans la célébration de l Eucharistie. Damien Noël

6 Luc 24, : LES DISCIPLES D EMMAÜS Pistes pour une actualisation de la Parole «La Bible dit elle vrai?» Qui ne s est un jour posé la question? Le récit d Emmaüs n a évidemment pas pour objectif d y répondre, mais, en raison de la limpidité de son «codage», il pourrait bien aider à la clarifier Quelle est la vérité de ce récit? Cette vérité n est pas, chacun le comprend, dans l exactitude d une correspondance entre les faits «tels qu ils se sont passés» et ce qu en raconte S. Luc : comme tout témoignage (et ce récit veut être un témoignage sur l expérience de rencontre du Ressuscité qu ont vécue un certain Cléopas et son compagnon), l épisode des disciples d Emmaüs requiert nécessairement une reconstruction des événements rapportés en vue d en faire partager le sens par les destinataires Inversement, la vérité de ce récit n est pas non plus dans la simple «leçon de vie chrétienne» que l auteur veut nous donner, au sens où, comme un romancier ou un fabuliste, Luc aurait imaginé une pure fiction qui ne reposerait sur rien dans le réel Il n y a aucune raison de mettre en doute que, après la résurrection de Jésus, deux disciples ont effectivement fait une étonnante expérience de reconnaissance de Jésus ressuscité La vérité de notre récit, puisque celui ci est de l ordre du «témoignage», requiert donc que Luc s appuie bien sur un fait réel, mais qu il le fasse en vue d en partager un sens avec les destinataires de son évangile : ceux d hier et nous aujourd hui. La réalité du fait est la condition de sa vérité, mais cette vérité réside essentiellement dans l épaisseur du sens que l évangéliste veut nous transmettre. Or que veut il nous dire? Quelque chose de tout à fait essentiel et qui nous touche directement en tant que chrétiens Nous aussi, comme les deux disciples, nous nous posons la question, aussi inévitable que vitale pour notre foi : «mais enfin! S il est vrai que Jésus est ressuscité, toujours vivant, comment se fait il que nous ne puissions pas le voir, le toucher, le prouver?» La réponse de Luc est dans la superbe «catéchèse» qu il nous fait à partir de l expérience de Cléopas et son compagnon. Elle consiste, cette réponse, à nous dire : si vous voulez que vos yeux «s ouvrent» pour pouvoir reconnaître la présence du Christ ressuscité, commencez par renoncer à vouloir le voir, le toucher, le trouver (le prouver) de manière immédiate ; apprenez, au contraire, à le reconnaître dans les signes qu il donne de sa présence. Mais quels signes, demandons nous? Ceux que l Eglise donne de lui, nous répond Luc Car quand l Eglise interprète les Ecritures en fonction de sa mort et de sa résurrection («et lui, commençant par Moïse et les Prophètes, leur interpréta dans toutes les Ecritures ce qui le concernait»), c est lui qui vous parle, comme il parlait aux disciples d Emmaüs. Quand l Eglise «prend le pain», «prononce la bénédiction», le «rompt» et le «donne», c est Lui qui continue de le faire, comme autour de la table d Emmaüs Vous voulez le reconnaître vivant? Vous voulez que vos yeux «fermés» («mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître») deviennent «ouverts» («alors leurs yeux s ouvrirent, et ils le reconnurent»), c est à dire vous désirez passer de la méconnaissance à la reconnaissance? De la non foi à la foi? Alors, renoncez à des preuves directes de lui, apprenez à lire les signes qu il donne de lui : notamment, le signe de l Ecriture qui annonce sa mort et sa résurrection, c est à dire qui révèle aux hommes la chose la plus étonnante et la plus inouïe qui soit : un Dieu qui aime les hommes à en perdre la vie ; et le signe de la «fraction du pain» (ou de l eucharistie) («ils le reconnurent à la fraction du pain»), c est à dire de la réception jusque dans votre «corps» d un tel Dieu! Alors vos yeux s ouvriront. Certes, comme pour les deux disciples, ils s ouvriront sur du «vide» («alors, leurs yeux s ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leur regard») ; mais ce vide sera désormais, pour vous comme pour eux, plein d une présence. Et vous aussi, vous retournerez vers ce que vous aviez la tentation de quitter : comme les deux disciples, qui, découragés après la mort de Jésus («et nous, qui espérions qu il serait le libérateur d Israël!»), avaient tourné le dos à «Jérusalem» (symbole de tout ce qu ils avaient vécu avec Jésus) pour revenir dans leur village d origine et vivre comme «avant», vous serez propulsés («à l instant même, ils se levèrent») sur les routes de l annonce de l Evangile et vous irez partager à d autres votre expérience de chrétiens ; expérience si joyeuse que vous aurez envie de dire, vous aussi, comme les apôtres : «nous ne pouvons pas ne pas dire ce que nous avons vu et entendu» (Ac 4,20). La «vérité» de ce récit, c est donc en nous qu elle s accomplit, lorsque, après avoir nous mêmes traversé les obscurités de la foi, nous pouvons dire, avec les disciples d Emmaüs : «Jésus, qui m as brûlé le cœur / Au carrefour des Ecritures, / Ne permets pas que leur blessure / En moi se ferme. / Tourne mes sens à l intérieur, / force mes pas à l aventure / pour que le feu de ton bonheur / A d autres prenne.» (Hymne du temps pascal) Louis Marie Chauvet

7 Luc 24, : Les disciples d Emmaüs Pour méditer et prier avec cette Parole de Dieu (1) Accueillir ce récit de Luc et prier en petit groupe, selon la proposition des 3 tours, dite dialogue contemplatif. Méthode du dialogue contemplatif But : En petits groupes, se laisser toucher par la parole de Dieu et par la parole des autres. Entrer dans une écoute, dans un dialogue, dans un merci, une action de grâces. DEROULEMENT Créer un climat de recueillement : Le Christ est là, présent. Il m accueille personnellement, il nous accueille communautairement, tout joyeux de notre rencontre. «Quand 2 ou 3 sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu de vous» Avant de relire la Parole de Dieu en petit groupe, l animateur explique aux participants comment vivre le temps de silence après l écoute de la Parole. C est ce qu on appelle une contemplation. Les participants écouteront, sans lire le texte. Puis, prenant alors le texte, dans le silence, ils sont invités à entrer dans la démarche suivante : Regarder les personnages de la scène : qui ils sont, où ils sont, ce qu ils font, ce qui se passe : ils ont un nom, un tempérament, des réactions Comme nous, aujourd hui, ils vivent l aventure d une rencontre. Entrer dans la scène, goûter la force de la rencontre. On se met à côté de tel personnage, dans la peau de tel autre, pour mieux ressentir ce qu ils ont pu ressentir devant le geste et les paroles de Jésus, pour mieux entendre ce qui se dit dans la rencontre Regarder les personnages : ce qu ils font : ces actes sont ceux de Dieu, ou de l homme (donc de moi!) à l égard de Dieu. A travers ces attitudes, je peux éprouver quelque chose de moi, de mon désir, de mes refus. Je peux aussi découvrir tout un visage de Dieu, en le touchant du doigt Peut être reconnaîtrai je dans tel ou tel geste, une attitude intérieure qui me ressemble. Me laisser toucher... Un geste, une attitude, une action, une parole me touche, fait écho en moi Je m arrête, je laisse résonner. Je prends conscience que Dieu me dit quelque chose de lui, de moi de lui à moi Je goûte ce que cela produit en moi. Puis je vais plus loin dans la parole DIALOGUE CONTEMPLATIF Ecoute du texte 5 minutes (ou davantage) de contemplation en silence : rester sur ce qui résonne, ce qui a du goût pour moi aujourd'hui. (voir pistes plus haut) Partage en 3 temps : Chaque membre du groupe est invité à partager sur la parole reçue. Pour ne pas perdre trop de temps pour démarrer, on peut demander à l un des membres de commencer, puis de continuer, chacun son tour dans l un ou l autre sens. Important : Chacun dit «JE» lors du partage Il ne s agit pas de débattre. On s écoute mutuellement et on se laisse imprégner par la parole partagée. Chacun est libre de s exprimer ou non. Si une personne ne souhaite pas s exprimer, elle fait signe à son voisin de prendre la parole. o 1er tour de partage : Qu est ce qui m a vraiment touché? Un personnage, une parole, une attitude? o 2ème tour de partage : Qu est ce qui m a touché dans ce que les autres ont partagé? Une découverte, un étonnement o 3ème tour de partage : J adresse ma prière au Seigneur : J exprime au Seigneur mon merci, ma joie, ma demande : Seigneur merci pour, Seigneur je te demande de, Seigneur aide moi à, Seigneur pardon pour On peut conclure par un Notre Père.

8 Luc 24, : Les disciples d Emmaüs Pour méditer et prier avec cette Parole de Dieu (2) Accueillir ce récit de Luc et méditer et prier en groupe, selon la proposition d une prière guidée par un animateur. Soigner le lieu, l accueil, la disposition, le climat de silence et de prière Entrer dans le Récit : l animateur raconte le récit à partir de ces lignes : C est la fin d après midi du jour de Pâques : deux hommes cheminent vers Emmaüs, tournant le dos à Jérusalem où ils ont été témoin de ce qui vient de s y passer Ils s entretiennent de ces tristes évènements ; ils partagent amertume et déception. Le Christ s approche d eux. Il les invite à parler de ce qui les fait souffrir : De quoi parliez vous? Tu es bien le seul à ne pas savoir ce qui s est passé lui répond l un d eux et le ressuscité insiste lourdement : Quoi donc? Alors ils vont faire le récit des évènements, de la manière dont ils ont retenti en eux Et Jésus les aide à faire une relecture de ce récit, en l éclairant par la Parole. Le fruit de cette relecture, c est la découverte de la fidélité du Dieu de Vie à l œuvre dans cette histoire de mort. Et, le Christ disparu, ils vont réaliser que cette découverte emplit leur cœur de joie. Alors ils retournent vers Jérusalem, vers les frères, leur annoncer la Bonne Nouvelle. Proclamer le texte Pistes pour la méditation et la prière (dites doucement par l animateur) J imagine une route qui traverse la campagne entre Jérusalem et Emmaüs : paysage sec, oliviers, collines (silence) Je demande la grâce d accueillir la Parole que le Seigneur veut me dire, aujourd hui, sur mon vécu. (silence) 1) V a : Je prends le temps de regarder ces deux hommes qui parlent et «discutent» sur la route. Ils tournent le dos à Jérusalem Leur visage est «sombre», triste. Je vois Jésus s approcher et faire route avec eux... Mais leurs yeux ne le reconnaissent pas! Je laisse résonner en moi la question de Jésus : «Quels sont donc ces propos que vous échangez en marchant». J éprouve l étonnement de ces 2 hommes. J entends : «Tu es bien le seul habitant de Jérusalem à ignorer ce qui y est arrivé ces jours ci!». Jésus insiste : «Quoi donc?» Pourquoi Jésus insiste t il ainsi? Comment ces versets résonnent ils en moi? (Silence) 2) V.19b 28 : J écoute le récit de Cléophas : «Nous espérions, nous, que c était lui qui allait délivrer Israël. Mais voici 3 jours que ces choses sont arrivées Je sens sa tristesse; son espérance déçue : ils avaient mis leur confiance et leur espoir en un homme qui n a pas sauvé Israël de la domination romaine. De plus il a été mis à mort injustement par les chefs religieux du peuple J écoute Jésus. Le ton de ses paroles. «O cœurs sans intelligence! Lents à croire les prophètes!» «Ne fallait il pas que le Christ endurât ces souffrances pour entrer dans sa gloire? «Commençant par Moïse et parcourant tous les prophètes, il leur interpréta dans toutes les Ecritures ce qui le concernait» Comment ces versets résonnent ils en moi? (silence) 3) V : Je regarde ces 3 hommes arriver à Emmaüs. Jésus qui fait semblant d aller plus loin Il ne s impose pas, et attend que les disciples choisissent librement de l inviter chez eux : «Reste avec nous car le soir tombe.» Alors, il prend le pain et le leur partage : leurs yeux s ouvrent et aussitôt il disparaît. Relisant ensuite ce qui s est passé, ils croient : «Notre cœur n était il pas tout brûlant tandis qu il nous parlait en chemin» Ils le reconnaissent aux effets que sa parole a produit en eux : paix, joie, ouverture aux autres, témoignage, et à la fraction du pain. Aussitôt ils retournent à Jérusalem et racontent ce dont ils ont été témoin. Ai je parfois expérimenté quelque chose de la présence du Ressuscité? (Silence) En terminant, je prends le temps d exprimer à Dieu, comme un ami parle à son ami, ce que ce temps de prière a fait naître en moi, sous forme d action de grâces, de demande, ou de questionnement La prière peut se terminer par un Notre Père. Après la prière, chacun peut exprimer au groupe une parole de ce qu il a vécu pendant ce temps de méditation. (CML et ML)

9 Luc 24, : Avec les disciples d Emmaüs Pistes pédagogiques (Extrait du document Fais jaillir la vie, année bleue, Unité 4 : Faire mémoire et rendre grâces) Cette démarche est proposée dans le parcours catéchétique de cette année Saint Luc et peut être proposée à toute la communauté. Elle propose de vivre une expérience chrétienne en suivant le chemin d'emmaüs. Les propositions sont assez directives, mais elles peuvent être adaptées selon les circonstances. OBJECTIFS Faire une expérience chrétienne à la suite des disciples d'emmaüs. Reconnaître que Jésus est mort et ressuscité. S'approprier l'expression des disciples : «C'est vrai! Le Seigneur est ressuscité». Matériel Une croix, éclairée d'un spot Un grand panneau Les quatre dessins du récit, agrandis (voir ci dessous) Un panneau «Emmaüs» Une Bible, CHANTS Départ : Les participants sont invités à entendre la question que les disciples ont dû se poser quand ils ont vu Jésus mourir sur la croix : Que devons nous faire? C'est l'ensemble de la rencontre qui leur permettra de répondre à cette question. DEROULEMENT Etape 1 : Départ Rassembler les participants dans une salle ; ils sont debout (prêts à partir) face à une croix éclairée par un spot. Près de la croix, on aura placé un panneau sur lequel il n'y a rien. Chanter : Au Jardin de nos cœurs, couplets 1, 2 et 3. Ce chant permettra aux participants de se rappeler de tous les événements de la Passion de Jésus, Proclamer Luc 24,1 12. Faire réagir les participants sur ce qu'ils viennent d'entendre, en insistant sur l incrédulité des Onze. Poser la question suivante, sans y répondre : Que devons nous faire si Jésus est vraiment mort? Commencer la marche sur un fond musical. Etape 2 : Sur le chemin d'emmaüs S'arrêter près d'une pancarte indiquant la direction «Emmaüs». Et proclamer Luc 24, Inviter les participants à regarder le dessin n 1 trouvé à cette première étape. Reprendre la marche toujours sur le même fond musical, en n'oubliant pas d'emporter le dessin découvert. Etape 3 : Jésus les rejoint S'arrêter près du dessin n 2. Proclamer Luc 24, Reprendre la marche en silence. Etape 4 Les Ecritures

10 S'arrêter près d'une Bible. Proclamer Luc 24, Etape 5 Le repas Entrer en silence dans l église, et aller près de l'autel (qui est bien éclairé et sur lequel se trouvent un calice et une patène). Proclamer Luc 24, Les participants regardent attentivement (en réagissant) le dessin n 3 Chanter «Viens Jésus dans nos cœurs». Continuer en lisant Luc 24,31 33a, et regarder le dessin n 4. Reprendre la marche pour retourner au point de départ. Etape 6 : Le retour Se rassembler dans la même salle que l'étape 1 près de la croix et du panneau. Proclamer Luc 24,33b 35. Poser sur le panneau les quatre dessins collectés pendant la marche. Chanter «Au Jardin de nos cœurs», couplet 5, On peut donner à chaque participant une copie des 4 dessins «Avec les disciples d'emmaüs». Ecrire sous chaque dessin le titre de l'étape du récit en s'aidant du texte de Lc 24,13 25 S arrêter sur la phrase du récit : «C'est vrai! Le Seigneur est ressuscité». La noter sur le panneau et inviter les participants à l'inscrire sur leur feuille. Demander aux participants de répondre personnellement à la question suivante : En qui crois tu? Ils écrivent leur(s) réponse(s) sur la feuille. Etape 7 : Prier Se tenir face à la croix et au panneau, proclamer le Credo.

11

12

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption Religieuses de l Assomption 17 rue de l Assomption 75016 Paris France Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption U n c h e m i n d E s p é r a n c e a v e c M a r i e www.assumpta.fr

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

La Neuvaine de l'assomption

La Neuvaine de l'assomption La Neuvaine de l'assomption 6 au 14 août 2012-15 août fête de l'assomption Après chaque journée, terminer par une dizaine de chapelet aux intentions de Marie. Confession et communions recommandés durant

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone

Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone St Thomas d Aquin Solennité de MARIE, Mère de Dieu Journée mondiale de la paix Paroisse catholique francophone 1 er janvier 2014 Entrée Peuple louez Marie Ref/ Peuple louez Marie (Ave Marie) la mère au

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7)

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) Ce cri, c est celui des prophètes, bien avant la venue du Christ, à l adresse

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Histoire de Manuel Arenas

Histoire de Manuel Arenas Histoire de Manuel Arenas Dieu est le seul Dieu vivant nous pouvons Lui faire entièrement confiance! Source : Hugh Steven, «Manuel» ( 1970 Wycliffe Bible Translators) En français : «Manuel le Totonac»

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA

SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA SYNTHÈSE DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE SUR LA FORMATION DES CATÉCHÈTES Sur 48 diocèses présents à la session, nous avons reçu les réponses de 35 diocèses. (73%) 1. Dans votre diocèse, qui propose des formations

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

13 Quelle est l église du Nouveau Testament?

13 Quelle est l église du Nouveau Testament? DU NOUVEAU TESTAMENT? 169 13 Quelle est l église du Nouveau Testament? Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres (Rm 12.5). Par

Plus en détail

Partager? En parler avec les enfants de 6-11 ans

Partager? En parler avec les enfants de 6-11 ans Ecole du dimanche Partager? En parler avec les enfants de 6-11 ans Jeunes Ateliers-débat Réflexions bibliques Culte Témoignages Actions pour tous L objectif de cette séance est de montrer aux enfants que

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229)

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) 1 Seigneur, avec toi nous irons au désert, Poussés comme toi par l Esprit (bis). Et nous mangerons la parole de Dieu Et nous choisirons notre Dieu Et nous fêterons

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

Quiétaitprésent lejourdelapentecôte?

Quiétaitprésent lejourdelapentecôte? AU CŒUR DE LA PAROLE Quiétaitprésent lejourdelapentecôte? Pour répondre à la question, l auteur nous invite à méditer sur le 1 er et le 2 eme chapitres des Actes des Apôtres. Relire l iconographie de cet

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe.

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. BOUVET Rachel ANIMATION PASTORALE mars 2004 DENAIS Mélisa GOUGER Anne-Sophie Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. Introduction : Nous avons choisi ce thème car

Plus en détail

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN KIT RITUELLIQUE N 4 DISPOSITION DES BOUGIES BOUGIE BLANCHE 1 BOUGIE NOIRE 2 BOUGIE ROUGE 3 BOUGIE MARRON 4 BOUGIE BLEUE MARINE 5 BOUGIE CELESTE 6 GRANDES BOUGIES

Plus en détail

La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption

La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption...1 Leçon 8 : L adoption (membre de la famille de Dieu)...2 Introduction...2 A. Les bases bibliques de

Plus en détail

ORIENTATIONS : Nos sens : Quels sont-ils? A QUOI SERVENT-ILS? Qu en faisons-nous?

ORIENTATIONS : Nos sens : Quels sont-ils? A QUOI SERVENT-ILS? Qu en faisons-nous? De l entrée en Printemps à la fin d année ORIENTATIONS : Nos sens : Quels sont-ils? A QUOI SERVENT-ILS? Qu en faisons-nous? Nos sens nous font découvrir la création et nous ouvrent le cœur à l Amour de

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Venez à moi vous qui peinez..., je vous procurerai le repos. Dimanche dernier, dimanche des «Pâques closes», Robert nous a

Plus en détail

3. L église naissante seul modèle de la Société de Marie

3. L église naissante seul modèle de la Société de Marie 3. L église naissante seul modèle de la Société de Marie Un lieu colinien. Bon nombre de textes le prouvent : l église naissante est une référence colinienne non seulement pour le rôle de Marie mais aussi

Plus en détail

SCRUTINS NOTES PASTORALES

SCRUTINS NOTES PASTORALES SCRUTINS NOTES PASTORALES 148 Les scrutins, que l on célèbre solennellement le dimanche, sont accomplis au moyen des exorcismes. Ils ont ce double but : faire apparaître dans le cœur de ceux qui sont appelés

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Feuille de route 2013-2016

Feuille de route 2013-2016 Archidiocèse de sherbrooke Vers un nouveau réseau de collaborations Feuille de route 2013-2016 Malgré les changements apportés, la diminution des ressources humaines et matérielles en milieu ecclésial

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Catéchèse symbolique. pour tous les âges. Oecuménisme. Initiation. Contemplation. Création. Mystagogie

Catéchèse symbolique. pour tous les âges. Oecuménisme. Initiation. Contemplation. Création. Mystagogie Catéchèse symbolique Initiation Contemplation Oecuménisme Mystagogie Création pour tous les âges Sommaire Introduction... 5 Découverte de la création par les 5 sens... 6 La création nous «parle» de notre

Plus en détail

UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL

UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL La bonne nouvelle chantée par les anges au-dessus des collines de Bethléem dans la nuit où naquit le Sauveur du monde, n était que le commencement de la manifestation de cet

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Les sacrements dans la vie de l Église

Les sacrements dans la vie de l Église Les sacrements dans la vie de l Église Père Normand Provencher, o.m.i. Université Saint-Paul Ottawa 2007 Tables des matières Introduction Présentation du document p. 3 Une vision d ensemble Le rôle et

Plus en détail

L accomplissement de son humanité

L accomplissement de son humanité Mercredi 15 août 2012 Assomption de la Vierge Marie Commentaire Père Nicolas Tarralle, assomptionniste L accomplissement de son humanité Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l enfant tressaillit

Plus en détail

QUI EST JÉSUS-CHRIST? Verset à mémoriser «Et pour vous, leur dit-il, qui suis-je? Pierre répondit : Le Christ de Dieu» (Lc 9,20)

QUI EST JÉSUS-CHRIST? Verset à mémoriser «Et pour vous, leur dit-il, qui suis-je? Pierre répondit : Le Christ de Dieu» (Lc 9,20) LEÇON 3 11 17 avril QUI EST JÉSUS-CHRIST? SABBAT APRÈS-MIDI Étude de la semaine Lc 4.16-30, 6.5, Ep 1.3-5, Lc 9.18-27, 2 P 1.16-18. Verset à mémoriser «Et pour vous, leur dit-il, qui suis-je? Pierre répondit

Plus en détail

Dieu était sur moi Une phrase qui revient comme un refrain et qui peut résumer en

Dieu était sur moi Une phrase qui revient comme un refrain et qui peut résumer en Cet Esdras vint de Babylone : c'était un scribe versé dans la loi de Moïse, donnée par l'éternel, le Dieu d'israël. Et comme la main de l'éternel, son Dieu, était sur lui, le roi lui accorda tout ce qu'il

Plus en détail

Avec la préparation à la Première Communion

Avec la préparation à la Première Communion AGENDA DES RENCONTRES DE 4 E ANNÉE DE CATÉ 2009 2010 Avec la préparation à la Première Communion ]x áâ á Äx Ñt Ç ä ätçà wxávxçwâ wâ v xä ÑÉâÜ äéâáa VxÄâ Öâ ÅtÇzx vx Ñt Ç ä äüt àxüçxääxåxçàa Ó Paroisses

Plus en détail

1. SCRUTINS. Du premier au dernier scrutin, les futurs baptisés approfondissent leur désir de salut et la découverte de tout ce qui s y oppose.

1. SCRUTINS. Du premier au dernier scrutin, les futurs baptisés approfondissent leur désir de salut et la découverte de tout ce qui s y oppose. 1. SCRUTINS NOTES PASTORALES 148 Les scrutins, que l on célèbre solennellement le dimanche, sont accomplis au moyen des exorcismes. Ils ont ce double but : faire apparaître dans le cœur de ceux qui sont

Plus en détail

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT L école Sainte-Anne a été fondée dans le souci de transmettre à nos enfants un enseignement complet intégrant l intelligence

Plus en détail

Documentation. de l Évangile Pour le foyer. Écritures...2. Conférence générale...2. Magazines...3. Musique...3. Illustrations de l Évangile...

Documentation. de l Évangile Pour le foyer. Écritures...2. Conférence générale...2. Magazines...3. Musique...3. Illustrations de l Évangile... Documentation de l Évangile Pour le foyer Écritures...2 Conférence générale...2 Magazines...3 Musique...3 Illustrations de l Évangile...3 Livres, manuels et brochures...4 Histoire familiale...6 Œuvre missionnaire...6

Plus en détail

Les différents temps de la Messe

Les différents temps de la Messe Les rites initiaux Les différents temps de la Messe 1. Se rassembler pour répondre à une invitation Peut-être entendez-vous les cloches de l église Notre Dame du Val sonner à 11 heures moins dix? Chaque

Plus en détail

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire

TRAIT D UNION. Temps de Pâques, temps de Renouveau ÉDITORIAL. Paroisse Ste Marie de Batbielle. Sommaire N 41 GRATUIT Pâques 2007 TRAIT D UNION Édito : Sommaire Temps de Pâques, temps de Renouveau Dessin : J. Véron-Durand Le Mot du Conseil Pastoral Horaires et Communications Paroisse Ste Marie de Batbielle

Plus en détail

Initiation à la méditation des Ecritures 1

Initiation à la méditation des Ecritures 1 QUI ES-TU SEIGNEUR? Initiation à la méditation des Ecritures 1 Voir et contempler le Seigneur dans les Ecritures et être transformé en la même image, par la foi en sa Parole et par son Esprit, en réponse

Plus en détail

Pourquoi Jésus vint-il sur la terre?

Pourquoi Jésus vint-il sur la terre? POURQUOI JESUS VINT-IL SUR LA TERRE? 79 8 Pourquoi Jésus vint-il sur la terre? Que diriez-vous si, alors que vous marchiez dans la rue, un journaliste vous abordait et vous disait : A votre avis, quel

Plus en détail

Cela lui fut imputé à justice. Lecture de l épître de Saint-Paul aux Romains, chapitre 3, versets 27 à 31 et chapitre 4 versets 1 à 25 :

Cela lui fut imputé à justice. Lecture de l épître de Saint-Paul aux Romains, chapitre 3, versets 27 à 31 et chapitre 4 versets 1 à 25 : Cela lui fut imputé à justice Lecture de l épître de Saint-Paul aux Romains, chapitre 3, versets 27 à 31 et chapitre 4 versets 1 à 25 : Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi?

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

La collection Sel de Vie. Livret de présentation

La collection Sel de Vie. Livret de présentation La collection Sel de Vie Livret de présentation La collection Sel de Vie Sommaire La collection Sel de Vie........................5 La proposition pour les enfants de 7-9 ans.........14 La proposition

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

LA NOUVELLE ALLIANCE

LA NOUVELLE ALLIANCE 1. Introduction Qu est-ce qu une alliance dans la Bible? LA NOUVELLE ALLIANCE 1. un contrat, un accord, un arrangement; 2. deux parties contractantes : Dieu & l homme/les hommes; 3. les deux parties contractantes

Plus en détail

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Mission sans conversion Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Que la paix de Christ soit avec vous tous et que tous, nous devenions des instruments de paix. Avec beaucoup

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU VERSET CLÉ Nous sommes simplement des serviteurs de Dieu... Chacun de nous accomplit le devoir que le Seigneur lui a confié: j ai mis la plante

Plus en détail

Fête de l'assomption de Marie

Fête de l'assomption de Marie Fête de l'assomption de Marie Homélie du 14 août 2013 (Messe de 21h00) Textes: 1 Ch. 15, 3-4.1-16; 16, 1-2 / Ps 131 / 1 Co 15, 54-57 / Lc11, 27-28 Le Pardon : Amour de Dieu pour l homme - Amour de l homme

Plus en détail

Conversion et rencontre avec Jésus Christ Emmanuel Gil

Conversion et rencontre avec Jésus Christ Emmanuel Gil Conversion et rencontre avec Jésus Christ Emmanuel Gil Je m appelle Emmanuel. A l heure où j écris ce témoignage, j ai 29 ans. Je suis né dans une famille catholique classée croyante mais non pratiquante.

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée»

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Richard Abibon «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Cette formule, on la trouve presque telle quelle dans l «Ouverture de ce recueil» qui introduit les «Ecrits» de Lacan.

Plus en détail

Le voyage de Paul ou «Tiens bon, prends ma main, tiens bon»

Le voyage de Paul ou «Tiens bon, prends ma main, tiens bon» Le voyage de Paul ou «Tiens bon, prends ma main, tiens bon» Culte 4 pattes Auteurs : À partir d un travail avec l équipe catéchétique de la paroisse du Bouclier de Strasbourg, pistes retravaillées par

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Comment Dieu s adresse-t-il à moi?

Comment Dieu s adresse-t-il à moi? Leçon 6 Comment Dieu s adresse-t-il à moi?... A vrai dire, je ne L ai jamais entendu. «Partez, partez, sortez de là! Ne touchez à rien d impur!» La voix se fait insistante ; elle a une note d autorité

Plus en détail

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière pour l année 2015 Universelle La promotion de la paix JANVIER Pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses

Plus en détail

La plupart pensent que Joseph est décédé peu avant le début du ministère public de Christ.

La plupart pensent que Joseph est décédé peu avant le début du ministère public de Christ. Introduction Lecture : Matt. 12.46-50 46 Comme Jésus parlait encore à la foule, sa mère, et ses frères se tenaient dehors et cherchaient à lui parler. 47 Quelqu un lui dit: Ta mère et tes frères se tiennent

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Célébrons le baptême de votre enfant. 30, rue François Perrin 05.55.34.17.91.

Célébrons le baptême de votre enfant. 30, rue François Perrin 05.55.34.17.91. Célébrons le baptême de votre enfant 30, rue François Perrin 05.55.34.17.91. 32 1 Psaume 33 (34): Photo de l enfant Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. Je me glorifierai

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16

Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16 1 Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16 Introduction : Pour qu une église puisse se développer harmonieusement il faut que chaque membre trouve sa place et remplisse sa fonction. Voila pourquoi

Plus en détail

AN-ANG, EN-ENG, IN-ING, ONG

AN-ANG, EN-ENG, IN-ING, ONG Séance 1 LES SONS ET LES TONS DU CHINOIS Je vais travailler sur les finales AN-ANG, EN-ENG, IN-ING et ONG. Si tu as déjà travaillé le cours de niveau 1, cette révision te sera utile et importante. AN-ANG,

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Paroisse St-Pierre de Plaisir. 4 rue Calmette, 78370 PLAISIR tél. : 01 30 55 35 08 BAPTÊME DE ... LE...

Paroisse St-Pierre de Plaisir. 4 rue Calmette, 78370 PLAISIR tél. : 01 30 55 35 08 BAPTÊME DE ... LE... Paroisse St-Pierre de Plaisir 4 rue Calmette, 78370 PLAISIR tél. : 01 30 55 35 08 BAPTÊME DE... LE... LE BAPTÊME A ÉTÉ CÉLÉBRÉ PAR :... Petit enfant, LE BAPTÊME, Sacrement de la foi pour la vie éternelle

Plus en détail

Notes de travail - Agenda Octobre 2014

Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Notes de travail - Agenda Octobre 2014 Voici l'agenda des activités intéressantes, organisées par l'aci ou par d'autres associations. Cet agenda paraît tous les deux mois, en alternance avec des Notes

Plus en détail