BULLETIN OFFICIEL. durable.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BULLETIN OFFICIEL. durable."

Transcription

1 N 6240 l8 joumada l (2ï)-3 20i4} 2496 Dahir n du 4 joumada l 1435 (6 mars 2014) portant promulgation loi cadre n portant charte nationale l environnement du développement renforcer mesures Œaiténuatîon däadaptation aux changements climatiques lune contre désertification ; décir réformes Œordre institutionnel, économique, financier culturel en matière gouvernance environnementale ; durable. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau Sa Majesté Mohammed V!) Que l on sache par présentes o puisse Dieu en élever en fortifier teneur! Que Notre Majesté Chérifi enne, défi nir engagements Plâtat, s collectivités territoria, s établissements piiiïilcs sociétés «l Etat, Pentreprise privée, s associations société civile s citoyens en matière protection Penvironnement développement durable ; établir un régime responsabilité environnementale un système contrôle environnemental. Vu Constitution, notamment ses artic 42 50, Article 2 A DÉClDÉ ce QUI SUIT ; Est promulguée sera publiée au Bullin ofiiciel, à suite du présent dahir, loi cadre n portant charte nationale Penvironnement du développement durable, telle qu'adoptée par Chambre s représentants Chambre s conseillers. Fait à Rabat, le 4joumada I I435 (6 mars 2014). Pour contreseing : l Etat, collectivités territoria, établissements publics sociétés d Etat par autres parties; intervenant dans domaines Penvironnement du a) w Principe dïntégration : consiste à adopter une approche globale, intersectorielle transversale lors. Péboration mise en œuvre s politiques, s stratégies, s programmes s pns développement dans le moyen long termes. Le Chefdu gouvernement, b) Principe territorialité ABDEL-ILAH BENKIRAN. * Les principes énoncés ci-après constituent s éléments cadrage à respecter iors l'éboration titis-c en œuvre s politiques, s stratégies, s programmes s pns d action par * Loi-Cadre n portant charte nationale Penvironnement du développement durable exige prise en considération dimension territoriale, notamment régionale, en vue d assurer une meilleure articution s mesures initiées par différents niveaux décision territoriaux favoriser mobilisation s acteurs territoriaux au profit d un développement humain, durable équilibré s territoires. c) Principe solidarité z solidarité en tant que valeur ancestrale ancrée au sein société, participe à cohésion nationale. Elle perm, dans sa triple dimension sociale, territoriale intergénérationnelle Œaugmenter capacité du pays TITRE PREMIER OBJECTIFS, PRJNClPES, DROITS ET DEVOIRS Article premier La présente loi-cadre fixe objectifs fondamentaux action l Etat en matière protection l environnement Elle a pour but : renforcer protection préservation s ressources s milieux naturels, biodiversité du patrimoine culturel, prévenir lutter contre pollutions nuisances; -» intégrer le développement durable dans politiques publiques sectoriel adopter une stratégie nationale développement durable ; harmoniser le cadre juridique national avec conventions normes internationa ayant trait à protection Penvironnement au développement durable ; à réduire vulnérabilités à favoriser une utilisation rationnelle, économe équilibrée s ressources naturel s espaces. d) Principe précaution : consiste à prendre s mesures adéquates, économiquement socialement viab acceptab, stinées à faire face à s dommages environnementaux hypothétiques graves ou irréversib, ou à s risques potentiels, même en Fabsence certitu scientifique absolue au suj s impacts réels ceux-ci. e) Principe prévention : consiste à mise en pce s outils rÿévaluation d appréciation régulière s impacts s activités susceptib porter atteinte à l'environnement, recommanr mtre en œuvre s. mesures concrètes pour supprimer ces impacts, ou du moins réduire leurs effs négatifs. q l) Principe responsabilité : signifie que toute personne, physique ou morale, publique ou privée, a Pobligation procér à réparation s dommages causés à Penvironnemit. g)- Principe participation : consiste à favoriser participation active s entreprises, s associations société civile popution dans le processus Œéboration mise en œuvre s politiques, s stratégies, s programmes s pns rifs à protection Fenvironncment au

2 N 6240 l8 joumada l 1435 (zoos-zou) î_... _l. %wî renforcer moyens lutte contre pollution l air Article 3 (Padaptation aux changements climatiques ; Toute personne a le droit : vivre «Pévoluer dans un environnement sain qualité 2497 qui favorise préservation santé, Fépanouissement culturel Putilisation durable du patrimoine s ressources qui y sont disponib ; dïiccédcr à lïnforrnntion environnementale fiable pertinente ; participer au processus prise s décisions susceptib d'avoir un impact sur l'environnement. promouvoir protection s écosystèmes marins littoraux s zones humis contre impacts s activités susceptib d en altérer ou d épuiser eaux ressources ; préserver mtre en valeur écosystèmes s zones montagne contre toutes formes dégradation leurs ressources leur qualité environnementale ; Article 4 préserver mtre en valeur s sites dïntérêt biologique écologique terrestres, littoraux marins, y encourager Toute personne, physique ou morale, publique ou privée doit s abstenir porter atteinte à Penvironnement. préserver, mtre en valeur restaurer éléments Article 5 Toute personne, physique ou morale, publique ou privée doit contribuer aux efforts individuels collectifs menés en vue protection l'environnement, promotion diffusion culture du création d aires protégées ; matériels immatériels, du patrimoine historique culturel ; sauvegarr Pesthétique le patrimoine architectural, culturel social s vil s espaces urbains ruraux préservation s espaces verts. Article 8 TITRE Il Dans le but prévenir lutter contre toutes formes pollution nuisance, s mesures légistives réglementaires DE LA PROTECTlON DE UENVIRONNEMENT sont prises. El visent : Article 6 Les ressources naturel, écosystèmes le patrimoine historique culturel sont un bien commun nation. Ils font Pobj d une protection d une mise en valeur, fondées sur une gestion intégrée durable, a travers Padoption mesures légistives, institutionnel, économiques financières ou autres ce, conformément aux objectifs principes présente loi-cadre. Article 7 réforme du régime juridique s établissements où s exerçent s activités insalubres, incommos ou dangereuses ; l établissement du cadre légistif réglementaire régissant produits dangereux organismes génétiquement modifi és; Pétablissement d un régime juridique rif aux nuisances sonores, lumineuses olfactives en vue prévenir mtre Les mesures mentionnées à l article 6 ci-ssus visent à : - promouvoir le recours aux mos d utilisation durable économe s ressources en eau, à lutte contre pollution ces ressources ainsi que l'actualisation un terme à ces nuisances ; l actualisation du cadre légistif rif aux déchs dans le but du renforcement s aspects liés à réduction s légistion sur Peau dans le but l adapter aux exigences déchs à source, à Pinstauration d un système désertification s changements climatiques ; techniques valorisation s déchs l'intégration du principe responsabilité érgie à gestion écologique s déchs dangereux ; du développement durable "aux effs conjugués assurer Féquilibre écologique forêt s écosystèmes forestiers ct biodiversité ainsi que conservation s espèces anima végéta y compris cel endémiques, rares, menacées ou en voie d extinction.en procédant notamment à Pactualisation légistion en vigueur; - promouvoir Futilisation s énergies renouveb s technologies Peffi cacité énergétique pour lutter contre toute forme gaspilge s énergies ; adopter un régime juridique particulier visant protection du sol contre toutes fonnes dégradation pollution consacrant Paffectation du sol en fonction sa vocation ; - renforcer moyens alloués à lutte contre désertification à préservation biodiversité, notamment dans zones oasiennes steppiques ; collecte sélective s déchs, à promotion s révision du cadre légistif rif aux étus d impact sur Penvironnement, dans le but notamment d y intégrer Pévaluation stratégique environnementale ; Pinstauration s règ prévention gestion s risques naturels technologiques. TITRE Il] Du DÉVELOPPEMENT DURABLE Article 9 On entend par développement durable, dans présente loi- cadre, une démarche développement qui s appuie dans sa mise en œuvre sur le caractère indissociable s dimensions économique, sociale, culturelle environnementale s activités développement qui vise à répondre aux besoins du présent sans compromtre capacité s générations futures dans ce domaine.

3 2498 N l8 joumadal 1435 ( ) Article I0 Le développement durable représente une valeur fondamentale que toutes composantes société sont appelées à intégrer dans leurs activités. Il constitue une ligne conduite exigée tous intervenants dans le processus développement économique, social, culturel environnemental du pays. w le dispositif dévaluation suivi ainsi que mesures d accompagnement prévues pour sa mise en œuvre. Article l6 Dans un déi maximum ux ans, à compter date d adoption stratégie nationale du développement durable, politiques publiques globa, sectoriel régiona en vigueur doivent être mises en cohérence avec objectifs orientations définis par celle-ci. Article l l La croissance tous secteurs activités s inscrit dans le cadre du A c eff, s efforts continus sont déployés dans le but, notamment, réduire pression sur ressources naturel utilisées, recourir aux technologies production propre favorable à Penvironnement veiller à Pamélioration continue s conditions Œaccessibilité toutes couches socia aux produits services ces secteurs activités. Article l7 Les systèmes d éducation d enseignement, programmes formation fomration professionnelle sont adaptés dans le but d y introduire principes orientations énoncés dans présente loi-cadre notamment d y créer s disciplines spécialisées en matière Œenvironnement développement durable. La culture protection Fenvironnement du Les secteurs activités rifs à Pénergie, à l'eau, aux développement durable doit être une partie intégrante s cursus savoir, savoir-faire savoir-être dispensés dans le cadre sdits systèmes programmes. tourisme, à Purbanisme, à construction au bâtiment, à L Etat, collectivités territoria, établissements Article I2 Article l8 forêts, aux pêches maritimes, à Pagriculture, aux transports, au gestion s déchs à Pindustrie en général, sont considérés comme secteurs activités disposant d une haute potentialité durabilité présentant un caractère prioritaire en termes (Pexigence respect du publics, sociétés d Etat entreprises privées encouragent financent mise en pce programmes. recherchedéveloppement au service stratégie nationale pour le A c eff, autorités gouvernementa en charge ces Ces programmes sont orientés, notamment vers Pinnovation scientifique dans domaines s technologies production propre, découverte dïnstruments ou procédés pratiques secteurs activités ainsi que établissements compétents sont tenus veiller à Padoption mesures durabilité concrètes dans leurs mos gestion leurs cyc production à diffusion à gran échelle ces mesures. collectivités territoria, efficaces favorab à préservation l environnement à Féconomie s ressources création d emplois nouveaux répondant aux besoins s métiers Penvironnement du Article l3 L Etat, établissements publics sociétés d Etat veillent à intégrer mesures inspirées du développement durable dans politiques publiques globa sectoriel qu ils éborent, en tenant compte s spécificités chaque secteur. Article 14 Dans un déi d un an, à compter date publication _ présente loi-cadre, le gouvernement adopte stratégie nationale du Uéboration cte stratégie, son évaluation sa révision font l obj coordination concertation. Article l5 La stratégie nationale du développement durable prend appui sur principes dispositions énoncés dans présente loi-cadre. Elle définit, notamment z orientations fondamenta pour Pétablissement du cadre général d éboration d une politique globale développement durable pour le pays ; principes généraux mise en œuvre vant être respectés en vue Patteinte s objectifs généraux ' spécifiques qu elle énonce ; TITRE 1V DES ENGAGEMENTS DE L ETAT, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES, DES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS, DES SOCIÉTÉS D ETAT, DES ENTREPRISES PRIVÉES, DES ASSOCIATIONS DE LA SOCIÉTÉ crvrle ET DES CITOYENS Article l9 Le gouvernement s engage, dans plus brefs déis, à : prendre mesures nécessaires en vue mise en œuvre présente loi-cadre ; mtre en conformité toutes dispositions légistives réglementaires en vigueur rives à protection Penvironnement du développement durable avec principes, objectifs règ prévus par présente loi-cadre, abroger ou actualiser, selon le cas ; garantir à popution participation à prise décision rive à Penvironnement au développement durable l'accès à Pinfonnation environnementale. Article 20 Les régions autres collectivités territoria veillent à Pintégration s principes s objectifs énoncés dans présente loi-cadre programmes respectifs. dans outils développement rifs pnification à leurs territoires

4 ' ' N 6240 l8 joumada l 1435 ( ) El s engagent à garantir à leur popution participation à prise décision inhérente à protection Penvironnement local au développement durable leurs territoires l'accès à l inforrnation environnementale locale rive à ces domaines. Les régions limitrophes autres collectivités territoria limitrophes s engagent, autant que possible, à poursuivre s politiques publiques loca intégrées coordonnées en matière localisation s équipements s infrastructures rifs à protection Penvironnement au Article 2l Les établissements publics sociétés d Etat, notamment ceux exerçant une activité industrielle commerciale entreprises privées s engagent à respecter principes objectifs prévus par présente loi-cadre. A c eff, ils veillent à : adopter mos méthos d approvisionnement, d exploitation, production gestion responsab, répondant aux exigences du développement durable ; évaluer périodiquement Pimpact Penvironnement ; leurs activités sur réduire au strict minimum effs négatifs leurs activités sur milieux écosystèmes dans quels ils sont impntés ; - contribuer à diffusion s valeurs du développement durable en exigeant leurs partenaires, notamment leurs fournisseurs, le respect l'environnement sdites valeurs ; adopter une communication transparente sur leur gestion environnementale. Article 22 Les associations société civile, œuvrant manière principale dans domaines Penvironnement du développement durable, contribuent à réalisation s objectifs prévus par présente loi-cadre. A c eff, el s'engagent à mener, soit sur leur propre initiative, soit en partenariat avec l Etat, collectivités territoria, établissements publics, sociétés d Etat entreprises privées, toute action dîntormation, sensibilisation ou proposition susceptible : encourager, à travers s actions sensibilisation d éducation, l attachement popution au respect Penvironnement, s ressources naturel, du patrimoine culturel s valeurs du développement durable ; A assurer le développement valorisation s mos pratiques éprouvés en matière gestion durable s ressources naturel au niveau s communautés loca ;» contribuer à Pamélioration continue du dispositif existant en matière participation popution à prise décision environnementale d accès à Pinformation environnementale. Article 23 Les citoyennes citoyens s engagent à : observer obligations mentionnées aux artic 4 5 précités; suivre le mo comportement consommation responsable à l égard Penvironnement s ressources naturel ; wsïmpliquer manière positive dans processus gestion s activités inhérentes à leur environnement proximité; prévenir autorités compétentes s atteintes ou dangers affectant Penvironnement tout acte ou comportement susceptible porter atteinte à Penvironnement. TITRE V DE LA GOUVERNANCE ENVIRONNEMENTALE Article 24 Le gouvernement veille à mise en pce s structures s institutions, s mécanismes s procédures nécessaires à bonne gouvernance environnementale, notamment dans domaines rifs : à mise en conformité s politiques publiques avec exigences protection Penvironnement du développement durable ; - au suivi continu quaiité l environnement aià collecte s données informations rives à l état l'environnement à Pexploitation ces données informations à leur diffusion ; au débat sur questions majeures se rapportant au venir s politiques publiques en matière protection Penvironnement Article 25 L Etat, régions, collectivités territoria, établissements publics sociétés d Etat peuvent organiser s débats publics sur Penvironnement le Ces débats, avec popution intervenants économiques sociaux concernés, se déroulent tant au niveau central que territorial. Les conclusions issues ces débats publics sont prises en compte dans politiques publiques rives à Penvironnement au Article 26 Uorganisation missions s organismes chargés protection Pamélioration Penvironnement"existants sont redéfinies en tenant compte s principes s objectifs prévus par présente loi-cadre.

5 i 2500 N joumada l 1435 ( ) Article 27 Un système d'évaluation environnementale stratégique est mis en pce. Ce système a pour obj d'apprécier conformité s politiques, s stratégies, s programmes s pns développement aux exigences protection l'environnement du développement durable prévues dans présente loi»cadre. Article 28 Des dispositions légistives réglementaires fixenr mesures d'incitations financières fisca stinées à encourager le financement s projs portant sur protection l'environnement le développement durable ainsi que le financement s programmes recherche-développement mentionnés à l'article 18 ci-ssus. Ces dispositions précisent, notamment subventions, exonérations partiel ou tota s droits douanes, taxes ou d'impôts, prêts à long tonne, crédits à intérêt réduit toutes autres mesures d'incitation que l Etat peut accorr aux secteurs d'activités répondant aux objectifs présente loi-cadre, en soumtant, toutefois, incitations accordées par l Etat au suivi, au contrôle à reddition s comptes. Article 29 Le Fonds national pour protection mise en valeur l'environnement est transformé en Fonds national l'environnement du Les ressources ce fonds sont stinées au financement s mesures d'incitations financières prévues à l'article 28 cissus ainsi qu'à l'appui s actions initiatives innovantes favorisant le développement durable l'accompagnement s entreprises. Le cadre institutionnel, missions, ressources dépenses ce fonds sont redéfinis à lumière s objectifs énoncés par présente loi-cadre. Article 30 Est institué un système fiscalité environnementale composé taxes écologiques revances imposées aux activités caractérisées par un niveau élevé pollution consommation s ressources naturel. Ces taxes revances peuvent être appliquées à tout comportement caractérisé, individuel ou collectif, portant préjudice à l'environnement enfreignant principes règ du Des dispositions légistives préciseront règ -d'organisation fonctionnement ainsi que, le mo répartition du produit dudit système entre l Etat collectivités territoria concernées. Article 3l Un système d écobel est institué. ll vise à promouvoir produits ou services ayant un impact réduit sur l'environnement ceux qui se conforment aux exigences du développement durable à fournir aux consommateurs s informations scientifiquement contrôlées au suj ces produits ou services. Article 32 L Etat, collectivités territoria, établissements publics sociétés d Etat mobilisent ressources moyens nécessaires à mise en pce d'un programme d'action sensibilisation, communication d'éducation environnementale ayant pour but promotion comportements individuels collectifs conformes aux exigences protection l'environnement du La déclinaison ce programme s'opère dans le cadre partenariat, notamment avec associations société civile l'entreprise privée. Elle tient compte autant que possible s conditions s spécificités loca fait appel aux mécanismes solidarité d'implication popution. Article 33 Les initiatives actions volontariat en faveur l'environnement du développement durable font l'obj soutien d'appui l Etat, s collectivités territoria, s établissements publics s sociétés d Etat. Ils assurent diffusion s bonnes pratiques dans le domaine du volontariat apportent leur soutien à mise en œuvre sdites pratiques. TITRE VI DES RÈGLES DE RESPONSABILITÉ ET DE CONTROLE Un régime juridique ENVIRONNEMENTAUX Article 34 responsabilité environnementale offrant un niveau élevé protection l'environnement est mis en pce. Ce régime est assorti mécanismes réparation s dommages, remise en état d'inmnisation s dégâts causés à l'environnement, aux individus aux biens notamment, garantie financière, le cas échéant. Article 35 ll est créé une police l'environnement ayant pour mission renforcer le pouvoir s administrations concernées en matière prévention, contrôle, d'inspection répression administrative.

Royaume du Maroc PROJET DE LOI-CADRE PORTANT CHARTE DE L'ENVLRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE. -Exposé des motifs-

Royaume du Maroc PROJET DE LOI-CADRE PORTANT CHARTE DE L'ENVLRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE. -Exposé des motifs- 1Ministere de l'energie, dcs Mines, de l'eau et de l'environnement Département de l'environnement 99 - I Royaume du Maroc j;, U,JI ty,111.5 44 etiss PROJET DE LOI-CADRE PORTANT CHARTE DE L'ENVLRONNEMENT

Plus en détail

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit :

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit : Loi relative au régime juridique particulier des associations de LOI n 2000-043 du 26 juillet 2000 relative au régime juridique particulier des associations de. In JO 30 Octobre 2000 N 985 L'Assemblée

Plus en détail

Dahir n 1-09-16 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 42-08 portant création de l'agence pour le développement agricole.

Dahir n 1-09-16 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 42-08 portant création de l'agence pour le développement agricole. Dahir n 1-09-16 du 22 safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n 42-08 portant création de l'agence pour le développement agricole. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Mohammed

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

CHARTE MAGHRÉBINE POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Introduction

CHARTE MAGHRÉBINE POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Introduction CHARTE MAGHRÉBINE POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Vème Session du Conseil de la Présidence de l'uma Nouakchott, 11 novembre 1992 Traduction non officielle Introduction

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

M.S.P - Direction de la réglementation et contentieux - BASE DE DONNEES. REFERENCE : B.O du 16 mars 1977, page 341

M.S.P - Direction de la réglementation et contentieux - BASE DE DONNEES. REFERENCE : B.O du 16 mars 1977, page 341 REFERENCE : B.O du 16 mars 1977, page 341 DAHIR portant loi n 1-75-168 du 25 safar 1397 (15 février 1977) relatif aux attributions du gouverneur Tel qu'il a été modifié et complété. LOUANGE A DIEU SEUL!

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

La loi NRE. Article 116

La loi NRE. Article 116 La loi NRE La loi sur les nouvelles régulations économiques fixe (art.116) l'obligation pour les sociétés française cotées sur un marché réglementé l'obligation de rendre compte dans leur rapport annuel

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

Fonds d entraide familiale conditions et procédures pour bénéficier des prestations

Fonds d entraide familiale conditions et procédures pour bénéficier des prestations Fonds d entraide familiale conditions et procédures pour bénéficier des prestations DAHIR N 1-10-191 DU 7 MOHARREM 1432 (13 DECEMBRE 2010) PORTANT PROMULGATION DE LA LOI N 41-10 FIXANT LES CONDITIONS ET

Plus en détail

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012 STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE Août 2012 Projet sectoriel Cadre réglementaire et orientations politiques Etat des lieux Amélioration de la connaissance Préservation de Valorisation de la

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD AVANT-PROPOS Établissement public, l Agence Française de Développement exerce une mission d intérêt public, principalement à l international. CHARTE D ÉTHIQUE

Plus en détail

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIERE D'AIDES D'ETAT Tableau de correspondance entre l'ancienne et la nouvelle numérotation des articles suite à l'entrée

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I Loi n 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998 portant loi d Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique 1998-2002

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITE

STRATEGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITE STRATEGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITE BILAN GENERAL 2004-2010 et RECOMMANDATIONS POUR UNE NOUVELLE STRATEGIE I. CONTEXTE La Stratégie Nationale pour la Biodiversité a été adoptée en 2004 par le gouvernement

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking»

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Cadre général : 24-25 avril 2012, Hôtel NOVOTEL -Tunis Depuis le rapport du Club de Rome sur les limites de la croissance en 1972, l opinion publique

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR

COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR RANDRIAMAHALEO Sahoby Ministère de l Environnement et des Forêts

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social E/ECE/1478/Rev.1 Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais, français, russe Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève,

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES*

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* R. GESTION DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* Le Groupe de travail des politiques de coopération en matière de et de normalisation: Reconnaissant que l atténuation du risque qui peut avoir une incidence

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

CASTRIES (STE. LUCIE) DÉCLARATION SUR LA PÊCHE ILLICITE, NON DÉCLARÉE ET NON RÉGLEMENTÉE

CASTRIES (STE. LUCIE) DÉCLARATION SUR LA PÊCHE ILLICITE, NON DÉCLARÉE ET NON RÉGLEMENTÉE CASTRIES (STE. LUCIE) DÉCLARATION SUR LA PÊCHE ILLICITE, NON DÉCLARÉE ET NON RÉGLEMENTÉE Nous, États membres du Mécanisme régional de gestion des pêches des Caraïbes, RECONNAISSONS que toute pêche illicite,

Plus en détail

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes :

d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axes et priorités Les quatre enjeux deviennent les axes de développement à la base du plan d action, auxquels s ajoutent des priorités territoriales identifiées par les parties prenantes : Axe 1 - Agir

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

GEMAPI point d actualité juridique et opérationnelle

GEMAPI point d actualité juridique et opérationnelle GEMAPI point d actualité juridique et opérationnelle Aurélia MINESCAUT Avocat associé Sébastien LOUCHE Consultant WCF du 17 juin 2015 Définition de la compétence GEMAPI Rappel de la définition législative

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS SOMMAIRE 01. 02. 03. 04. NOS PRINCIPES ÉTHIQUES DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES NOS OBJECTIFS ET ENGAGEMENTS VIS-À-VIS DE NOS PRINCIPAUX PUBLICS PROMOTION ET APPLICATION DU

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Notre approche pour les investissements en bourse

Notre approche pour les investissements en bourse TlB Notre approche pour les investissements en bourse Introduction Ce document présente la stratégie d investissement dans les entreprises cotées en bourse adoptée par Triodos Investment Management B.V.*

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES TRANSPORTS, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L EQUIPEMENT

REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES TRANSPORTS, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L EQUIPEMENT REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES TRANSPORTS, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L EQUIPEMENT Plan Sectoriel d Intégration de la Biodiversité au Ministère des Transports, des Travaux Publics et de l Equipement

Plus en détail

Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales

Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales Editorial La spécificité du groupe Caisse des Dépôts, découlant du statut d établissement public particulier de sa maison-mère

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-18 du 7 janvier 2010 portant création d une agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l

Plus en détail

29DEPARTEMENT DES VOSGES

29DEPARTEMENT DES VOSGES Direction du Développement des Activités Economiques Mission agriculture et forêt 29DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 14 décembre 2011 Programme 20: organisation

Plus en détail

Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle

Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle Préambule La quatrième conférence internationale sur la promotion de la santé : "A ère nouvelle, acteurs nouveaux : adapter la promotion

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures

Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Projet de loi «Engagement national pour l environnement» Guide «simplifié» des principales mesures Titre 1 : Bâtiments et urbanisme Chapitre 1 : amélioration de la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. Complété par l arrêté n 2333-12 du 13 juin 2012, B.O n 6084 du 20/09/2012

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. Complété par l arrêté n 2333-12 du 13 juin 2012, B.O n 6084 du 20/09/2012 Complété par l arrêté n 2333-12 du 13 juin 2012, B.O n 6084 du 20/09/2012 Référence : B.O n 5958-5 chaabane 1432 (7-7-2011) Arrêté de la ministre de la santé n 1363-11 du 12 joumada II 1432 (16 mai 2011)

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

Circulaire du 5 juin 2013

Circulaire du 5 juin 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des risques et la qualité de l environnement

Plus en détail

EVALUATION FINALE BKF/012

EVALUATION FINALE BKF/012 EVALUATION FINALE BKF/012 Projet d Appui à la Gestion participative des Ressources naturelles dans la Région des Hauts-Bassins FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre du projet Code LuxDev Burkina Faso Projet d Appui

Plus en détail

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE)

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) Décret n 97-393 du 9 juillet 1997 portant création et organisation d un établissement public à caractère administratif dénomme Agence Nationale

Plus en détail

Dahir n 1-06-15 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant promulgation de la loi n 54-05 relative à la gestion déléguée des services publics.

Dahir n 1-06-15 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant promulgation de la loi n 54-05 relative à la gestion déléguée des services publics. Dahir n 1-06-15 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006) portant promulgation de la loi n 54-05 relative à la gestion déléguée des services publics. LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de Sa Majesté Mohammed

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université Les instruments économiques de protection de l environnement Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr Sorbonne Université 1. Introduction 2 «Command and control» Cette approche s appuie sur des

Plus en détail

Programme FEDER/FSE 2014/2020 Evènement de lancement. Atelier FEDER Saint-Malo, 1 er juillet 2015

Programme FEDER/FSE 2014/2020 Evènement de lancement. Atelier FEDER Saint-Malo, 1 er juillet 2015 Programme FEDER/FSE 2014/2020 Evènement de lancement Atelier FEDER Saint-Malo, 1 er juillet 2015 1 Présentation Programme Opérationnel Un programme validé par la Commission européenne le 17 décembre 2014

Plus en détail

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU Préambule Le sport de haut niveau joue un rôle social et culturel de première importance. Conformément aux valeurs de l Olympisme énoncées dans la Charte olympique et aux

Plus en détail

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Guide pour une demande de financement 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Table des matières 1. PRÉSENTATION... 3 1.1 Le Forum jeunesse de la région de

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

Stratégie nationale en matière de cyber sécurité

Stratégie nationale en matière de cyber sécurité Stratégie nationale en matière de cyber sécurité 1 INTRODUCTION Le fonctionnement de notre société est aujourd hui étroitement lié aux infrastructures et systèmes de communication et de traitement de l

Plus en détail

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement

n 47-09 relative à l efficacité énergétique Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement Royaume du Maroc Ministère de l'energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement n 47-09 relative à l efficacité énergétique énergie, eau et environnement PREAMBULE n 47-09 relative à l efficacité énergétique

Plus en détail

Cent-troisième année N 6288 8 kaada 1435 (4 septembre 2014) ROYAUME DU MAROC BULLETIN OFFICIEL EDITION DE TRADUCTION OFFICIELLE TARIFS D ABONNEMENT

Cent-troisième année N 6288 8 kaada 1435 (4 septembre 2014) ROYAUME DU MAROC BULLETIN OFFICIEL EDITION DE TRADUCTION OFFICIELLE TARIFS D ABONNEMENT Cent-troisième année N 6288 8 kaada 1435 (4 septembre 2014) ROYAUME DU MAROC ISSN 0851-1217 BULLETIN OFFICIEL EDITION DE TRADUCTION OFFICIELLE EDITIONS Edition générale... Edition des débats de la Chambre

Plus en détail

(BON. 1930 du 21-10-1949) (BON. 2039 du 23-11-1951) Que l on sache par les présentes puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur!

(BON. 1930 du 21-10-1949) (BON. 2039 du 23-11-1951) Que l on sache par les présentes puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur! Dahir du 5 kaada 1368 (30 août 1949) relatif à la répression des infractions à la réglementation des changes, tel qu il à été modifié et complété par le dahir du 25 moharrem 1371 (27octobre 1951). LOUANGE

Plus en détail

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >,

Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, <AUTORITE DE GESTION> Version finale : Trame commune [FEDER/FSE] 2014-2020 Convention de délégation de tâches < x > Programmation 2014-2020 CADRE REGLEMENTAIRE : < FONDS >, < PROGRAMME(S) >, Entre < l

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

LA FONDATION: MISSION ET VISION

LA FONDATION: MISSION ET VISION Premier symposium régional sur la pêche artisanale en Méditerranée et en mer Noire Gestion durable de la pêche artisanale: Actions menées par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'environnement

Plus en détail

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE 1. Les investissements doivent contribuer à et être compatibles avec la réalisation progressive du droit à une alimentation suffisante et nutritive

Plus en détail

Plan d orientations stratégiques 2012-2016

Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Plan d orientations stratégiques 2012-2016 Agence Française de Développement Établissement public, l Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser

Plus en détail

(BO N 4181 DU 16.12. 1992) (BO N 4259 DU 15.6. 1994) (BO N 4482 DU 15.05. 1997) Dispositions générales. Article premier

(BO N 4181 DU 16.12. 1992) (BO N 4259 DU 15.6. 1994) (BO N 4482 DU 15.05. 1997) Dispositions générales. Article premier Loi n 13-89 relative au commerce extérieur promulguée par le dahir n 1-91-261 du 13 joumada I 1413 (9 novembre 1992), telle quelle a été modifiée et complétée par la loi n 37-93 promulguée par le dahir

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Notre approche pour les investissements en bourse

Notre approche pour les investissements en bourse blt Notre approche pour les investissements en bourse Introduction Ce document présente la troisième version de la stratégie d investissement dans les entreprises cotées en bourse adoptée par Triodos Investment

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

COMMERCE et ENVIRONNEMENT. Ouvrir la voie au développement durable

COMMERCE et ENVIRONNEMENT. Ouvrir la voie au développement durable COMMERCE et ENVIRONNEMENT Ouvrir la voie au développement durable Le saviez vous? La création de l OMC en 1995 a marqué une étape cruciale dans l histoire du commerce multilatéral, offrant de nouvelles

Plus en détail

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées :

Afin d intégrer aux mieux les enjeux auxquels le territoire est confronté, les contributions suivantes peuvent également être apportées : D A MIXTE D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DU PAYS DE BRAY Contribution à l élaboration de la stratégie régionale du futur programme opérationnel et du futur programme de développement rural de la Haute-Normandie.

Plus en détail

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Distribution : Générale C/08-00/BACK/03 ORIGINAL : ANGLAIS Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Le Conseil de la Commission de coopération environnementale renouvelle aujourd

Plus en détail

Dahir n 1-98-138 du 7 chaabane 1419 (26 novembre 1998) portant promulgation de la loi organique n 7-98 relative à la loi de finances

Dahir n 1-98-138 du 7 chaabane 1419 (26 novembre 1998) portant promulgation de la loi organique n 7-98 relative à la loi de finances 1 de 8 11/09/2010 23:29 Banque de données juridiques -> Textes généraux -> Lois organiques Titre: Dahir n 1-98-138 du 7 chaabane 1419 (26 novembre 1998) portant promulgation de la loi organique n 7-98

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT

CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS DES ADMINISTRATIONS DE L'ETAT MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat CONCOURS DE RECRUTEMENT EXTERNE/INTERNE DE SECRETAIRES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes Table des matières 1. Objet de la politique... 4 2. Cadre légal et règlementaire...

Plus en détail