STÉPHANE DUCRET OPEN WINDOW (ON THE POSSIBLE)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STÉPHANE DUCRET OPEN WINDOW (ON THE POSSIBLE)"

Transcription

1 STÉPHANE DUCRET OPEN WINDOW (ON THE POSSIBLE)

2

3

4 Fenêtre ouverte (sur les possibles) Le travail de Stéphane Ducret fait directement référence aux théories positives et dynamiques intégrant l approche fondamentale de l existentialisme développée par Jean-Paul Sartre: «l existence précède l essence». Elle est vue comme un effort complexe de la pensée, du corps et de l esprit, exigé pour atteindre une sensation quotidienne de bonheur. Il s agit d une prérogative d une importance cruciale que l écrivain et philosophe français appréhenda lorsqu il déclara que «en fait, nous sommes une liberté qui choisit, mais nous ne choisissons pas d être libres; nous sommes condamnés à la liberté.(1)» A contre courant de la pensée généralisée sur Jean-Paul Sartre (perçu comme négatif et triste), Stéphane Ducret le considère comme doté d un grand sens de l humour et pense que son approche est optimiste, puisqu elle permet à quiconque d être l unique maître, non seulement de ses actes, mais aussi de son destin. Articulée autour d un motif de planches de protection de chantiers usées et décrépies, l installation exposée en 2014 à 100plus (Zürich), à la galerie Laurent Marthaler Contemporary Art (Montreux) et à la Fonderie Kugler (Genève), rassemble une constellation de références: de l histoire de la peinture murale et de l «action painting», à la peau en tant que vecteur de sensations, en passant par le concept de construction de soi. Elle amène le public à dialoguer avec sa propre perception de la vie. Avec une variété de techniques, passant par la peinture acrylique à l aérographe/spray, la sculpture, l installation et la céramique, Stéphane Ducret explore le processus de réalisation qui mène à l eudémonisme (du grec «eudaimonia», bonheur ou bien-être). Via le procédé, l échelle, la composition et l image, le travail peint de Stéphane Ducret accentue les tensions et contradictions entre l acte de peindre, la construction de l image, ses attributs physiques, l expérience visuelle de regarder et la possibilité de pousser la peinture jusque dans les extrêmes limites des origines de ses significations. Stéphane Ducret décrit lui-même ses tableaux comme des images de vagues «souvenirs flous». Son traitement de la tension du présent, de la mémoire densifiée et du concept «d aventure», est original, nécessaire et vital. Stéphane Ducret possède un univers créatif complexe où la psychologie individuelle, le désir, la santé, la beauté et tout ce qui entoure notre recherche du bonheur, se fond dans une considération aigüe de l instant présent, du rejet des soucis, au continu sentiment d existence et d être là. Bien que le travail de Stéphane Ducret émerge d une vision profonde et complexe d un humanisme inspiré par les expériences pratiques et philosophiques d Aldous Huxley sur la qualité du conscient et le fonctionnement de la perception, l eudémonisme d Aristote et l existentialisme de Sartre parmi d autres, il est articulé de telle sorte que sa forme et son contenu connectent étroitement la pensée, le corps et l esprit, ce qui le rend ainsi immédiatement accessible. Et au lieu de simplement évoquer ces développements philosophiques et d être soumis à leurs idéologies, le travail de Stéphane Ducret se fonde de facto sur eux. En même temps évocateur et séparé de ces dynamiques, son travail est en mesure de fournir une expérimentation prospective sur eux, plutôt que d être désigné par eux. La capacité de l art de Stéphane Ducret de s exprimer sur l idéologie plutôt que de devenir l un de ses sujets, nous fait voir et percevoir celle qui l a inspiré et présuppose un décrochement, une distanciation introspective de celle-là même dont il est issu. Influencé par un un point de vue post-humaniste sur le monde, l art de Stéphane Ducret occupe une position importante en terme de préambule à des situations radicalement nouvelles pour repenser la conscience de l être. Laurent Marthaler, STÉPHANE DUCRET

5 Open Window (on the Possible) Stéphane Ducret s work directly refers to the positive and dynamic theories that include the new and fundamental «existence precedes essence» approach of existentialism, developed by Jean-Paul Sartre and seen as a complex effort of the mind, body and spirit required to achieve a day-to-day sensation of happiness. This is a crucially important prerogative that the French writer and philosopher comprehended when stating that «indeed, we are a freedom which chooses, but we do not choose to be free; we are condemned to be free.(1)» In opposition with the generalized thought on Jean-Paul Sartre, who is perceived as negative and sad, Stéphane Ducret considers him as endowed with a great sense of humor and thinks that his approach is optimistic, since it allows a person to choose how to act and what life to head to. Organized around a motif of used and decayed protection boards for construction sites, the installation «Open Window (on the Possible)» exhibited in 2014 at 100plus (Zürich), at Laurent Marthaler Contemporary Art Gallery (Montreux) and at Fonderie Kugler (Geneva) sets up a constellation of references: from the history of wall and action painting, to the skin as vector of sensations and the concept of self-construction. It engages the audience in dialogue about their perception of life. Using a variety of techniques, from acrylic airbrush/spray paint, to installation, sculpture and ceramics, Stéphane Ducret explores the process of achieving eudaimonia (Greek word for «happiness», or «human flourishing»). Through process, scale, composition, and imagery, Ducret s pictorial work accentuates the tensions and contradictions between the act of painting, the construction of a picture, its physical attributes, the visual experience of looking at it, and the possibilities of playing with and pushing open the origins of its meanings. Ducret himself describes his paintings as vague souvenir images. His handling of the present tension, dense memory and concept of «adventure», is absolutely original, necessary and vital. Stéphane Ducret enjoys a complex creative universe where individual psychology, desire, health, beauty and everything surrounding one s search for happiness, blends with an intense consideration of the very present moment, from the rejection of worries to the great feeling of existence and of being there. Although Stéphane Ducret s work emerges from a deep and complex vision of humanism inspired by Aldous Huxley s experiences and philosophical searches on the quality of conscience and the functioning of perception, Aristotle s eudaimonia («happiness» or «welfare») and Sartre s Existentialism among others, it is so well integrated that its form and content are closely connecting mind, body and spirit, and therefore directly accessible. And rather than simply manifesting in his work these philosophical inputs, and being subject to their ideologies, Stéphane Ducret s art is about them. Both descriptive and separate from these dynamics, his art is able to provide prospective experimentation on them rather than being co-opted by them. This capacity of Stéphane Ducret s art to be about ideology rather than becoming one of its subjects, makes us see and perceive the one from which it is born and presupposes a retreat, an internal distantiation from the very ideology from which it emerged. Inflected by post-humanist views of the world, Stéphane Ducret s art occupies an important position in term of its inauguration of dramatically new situations for rethinking the conscience of being. Laurent Marthaler, 2014 (1). Jean-Paul Sartre, L être et le néant, Tel Gallimard, p.530, translation: Being and Nothingness, by Hazel. E. Barnes, 1956, Washington Square Press STÉPHANE DUCRET 5

6 6 OPEN WINDOW (ON THE POSSIBLE), STUDIO INSTALLATION AT S.P.R.A.Y. STUDIOS, GENEVA, 2013 AND OPEN DOOR (ON TH

7 E POSSIBLE), OW#8, 2013, ACRYLIC SPRAY PAINT ON CANVAS, 238 X 168 CM / 94 X 66 IN

8 8 OPEN WINDOW (ON THE POSSIBLE), INSTALLATION AT GROUP EXHIBITION «DRIVE THE CHANGE» AT 100PLUS, ZÜRICH, 2014 AN

9 D PSYCHOLOGICAL LANDSCAPE, PL#13, 2014, ACRYLIC AIRBRUSH PAINT ON CANVAS, 128 X 188 CM / 50 X 74 IN

10 10 OPEN WINDOW (ON THE POSSIBLE) OR : HOW I STOPPED WORRYING AND LOVE THE PRESENT, SOLO SHOW INSTALLATION

11 AT LAURENT MARTHALER CONTEMPORARY ART, FAIRMONT LE MONTREUX PALACE, MONTREUX, 2014

12 12 OPEN WINDOW (ON THE POSSIBLE) OR : HOW I STOPPED WORRYING AND LOVE THE PRESENT, SOLO SHOW INSTALLATION

13 AT LAURENT MARTHALER CONTEMPORARY ART, FAIRMONT LE MONTREUX PALACE, MONTREUX, 2014

14 14 PSYCHOLOGICAL LANDSCAPE, PL#19, 2014, ACRYLIC AIRBRUSH PAINT ON CANVAS, 120 X 100 CM / 47 X 39 IN

15 OPEN WINDOW (ON THE POSSIBLE), OW#7, 2013, ACRYLIC SPRAY PAINT ON CANVAS, 120 X 100 CM / 47 X 39 IN 15

16 16 OPEN WINDOW (ON THE POSSIBLE), INSTALLATION AT GROUP EXHIBITION «UTOPIE PICTURALE 2» AT FONDERIE KUGLER, G

17 ENEVA, 2014, PSYCHOLOGICAL LANDSCAPE, PL#21, 2014 AND CLIMAX ELEVATION, SC#1, 2014

18 CLIMAX ELEVATION, SC#1, 2014, ACRYLIC PAINT, CARD

19 BOARD, PIGMENTS, EPOXY RESIN, WOOD, 36 X 32 X 24 CM / 14 X 12,5 X 9,5 (PEDESTAL: 128 X 50 X 50 CM / 50,5 X 19,5 X 19,5 IN) 19

20 20 PSYCHOLOGICAL LANDSCAPE, PL#18, 2014, ACRYLIC AIRBRUSH PAINT ON CANVAS, 120 X 100 CM / 47 X 39 IN

21 PSYCHOLOGICAL LANDSCAPE, PL#16, 2014, ACRYLIC AIRBRUSH PAINT ON CANVAS, 198 X 165 CM / 78 X 65 IN 21

22

23 PSYCHOLOGICAL LANDSCAPE, PL#15, 2014, ACRYLIC AIRBRUSH PAINT ON CANVAS, 168 X 238 CM / 66 X 94 IN 23

24 24 PSYCHOLOGICAL LANDSCAPE, PL#21, 2014, ACRYLIC AIRBRUSH PAINT ON CANVAS, 168 X 238 CM / 66 X 94 IN

25 PSYCHOLOGICAL LANDSCAPE, PL#22, 2014, ACRYLIC AIRBRUSH PAINT ON CANVAS, 168 X 238 CM / 66 X 94 IN 25

26

27 PSYCHIC LANDSCAPE, PL#28, 2014, ACRYLIC AIRBRUSH PAINT ON CANVAS, 208 X 188 CM / 82 X 74 IN 27

28 Vie et œuvre Stéphane Ducret est né en 1970 à Lausanne et il vit et travaille actuellement à Genève, Suisse. Il obtint le diplôme de l Ecole Supérieure d Art Visuel de Genève (désormais nommée HEAD, Haute Ecole d Art et de Design). Il a reçu la Bourse culturelle de la Fondation Leenaards, le Prix FCDAV Fonds Cantonal d art visuel, Genève et a eu son atelier en résidence à New York ( ), Porto ( ) et Buenos Aires ( ). Son travail a été exposé au Bronx Museum of the Arts, New York; au Forum d Art Contemporain, Sierre; au Montreux Jazz Festival, Montreux; à la Fundación OSDE, Buenos Aires; à la Fondation de l Hermitage, Lausanne; au Centre Nespresso, Orbe; au Centro Cultural Borges, Buenos Aires; à l Espace Arlaud, Lausanne; au Centre PasquArt, Bienne; au Musée cantonal des beaux-arts, Lausanne; à the Artists Space, New York; au Musée de Pully, Pully; à Cheminée Nord, Genève et à la Fonderie Kugler, Genève. Ses œuvres sont présentes dans les collections BCV ART Banque cantonale vaudoise, Banque Piguet Galland, CICG Centre international de conférences de Genève, AXA Assurances, Fonds cantonal d art de Genève, Fonds des arts plastiques de Lausanne, Hôpital universitaire de Genève, Musée de Pully, les Collections David Brolliet, Nicolas Torroni, Manuel Noriega et Hôtel La Cour des Augustins. Life and Work Stéphane Ducret was born in Lausanne, Switzerland, in 1970 and currently lives and works in Geneva, Switzerland. He graduated from the Ecole Supérieure d Art Visuel de Genève (now renamed HEAD, Haute Ecole d Art et de Design). He was a recipient of the Leenaards Foundation Grant Award, the FCDAV Fonds Cantonal d art visuel, Geneva Award and had his studio residence in New York ( ), Porto ( ) and Buenos Aires ( ). His work has been exhibited at the Bronx Museum of the Arts, New York; the Forum d Art Contemporain, Sierre; the Montreux Jazz Festival, Montreux; the Fundación OSDE, Buenos Aires; the Fondation de l Hermitage, Lausanne; the Centre Nespresso, Orbe; the Centro Cultural Borges, Buenos Aires, the Espace Arlaud, Lausanne; the Centre PasquArt, Bienne, the Musée cantonal des beaux-arts, Lausanne; the Artists Space, New York; and the Musée de Pully, Pully; Cheminée Nord, Geneva and the Fonderie Kugler, Geneva. Ducret s work is included in the collections of BCV ART Banque cantonale vaudoise, Banque Piguet Galland, CICG Centre international de conférences de Genève, AXA Assurances, Fonds cantonal d art de Genève, Fonds des arts plastiques de Lausanne, Hôpital universitaire de Genève, Musée de Pully and the David Brolliet, Nicolas Torroni, Manuel Noriega and Hôtel La Cour des Augustins Collections. 28 STÉPHANE DUCRET IN FRONT OF «PSYCHOLOGICAL LANDSCAPE», PL#16, PICTURE BY LAURENT MARTHALER, MON

29 TREUX, 2014

30 Exhibitions One Person Exhibitions (Selection) 2014 Open Window (on the Possible), Montreux Jazz Festival (in situ installation at the VIP lounge), by Laurent Marthaler Contemporary Art, Fairmont Le Montreux Palace, Montreux Open Window (on the Possible) or : How I Stopped Worrying and Love the Present, Laurent Marthaler Contemporary Art, Fairmont Le Montreux Palace, Montreux 2013 Stéphane Ducret + Bret Slater, annex14, Raum für aktuelle Kunst, Zürich Primeros capítulos distraídos, el mirador espacio, Buenos Aires 2012 Stéphane Ducret and Christian Stucker, curated by Murs Porteurs, Clinique De La Prairie, Montreux Gribouillis, GAS GenevArtSpace, Genève 2011 Gribouillis, ohmyghost! Gallery, Genève Red Cross Ball, Morges Garabatos, Changarrito, Buenos Aires 2010 Masterpiece Redux, Lloyds Bank, Genève 2009 Cross Platform (with Thierry Feuz), Imagenic Agency, Genève Diamonds are Forever, Galería del Paseo, Manatiales/Punta del Este 2008 Diamonds are Forever, Espace R, Genève 717 años (with Jorge Pereira), Cámara de Comercio Suizo Argentina, Buenos Aires Shiny Happy People (The Facebook Project), The Art Floor, Genève 2007 Masterpiece Redux, Galerie Synopsis m, Lausanne Galerie ARTINSPORT, Crans-Montana 2006 Around the House, la galerie etc, Genève Flamingos, FAC, Forum d Art Contemporain, Sierre Stéphane Ducret, commissaire d exposition: Catherine Othenin-Girard, Centre Nespresso, Orbe 2005 George m, Galerie Synopsis m, Lausanne 2003 Peintures, l elac (l espace lausannois d art contemporain), Lausanne 2002 Peintures, Galerie Edward Mitterrand, Genève 2001 La vie en rose, The Point, New York 2000 Freedom, The Point, New York Walls, 450 Broadway Gallery, New York 8 Walls (permanent installation), HUG Hôpitaux universitaires de Genève, Genève Group Exhibitions (Selection) 2014 S.P.R.A.Y. - PAINTING NOW, Laurent Marthaler Contemporary Art, Fairmont Le Montreux Palace, Montreux UTOPIE PICTURALE 2, Fonderie Kugler, Genève S.P.R.A.Y. - FOUR CONTEMPORARY ARTISTS, Galerie Artvera s, Genève Drive the Change, 100plus, Zürich 2013 PANTONE K 2013, Usine Kugler - Art contemporain, Genève 44e Salon des Antiquaires, Galerie Laurent Marthaler, Lausanne Usine genevoise de dégrossissage d or, Forde, Genève Geometría: Desvíos y Desmesuras, Fundación OSDE, Buenos Aires 2012 Collection d art de la BCV, Fondation de l Hermitage, Lausanne 2011 KUGLER REMIX 2011, espace kugler - Art contemporain, Genève Autour de l abstraction géométrique, Collection d art BCV, Lausanne 2010 SEXYY X MAS, Galerie ANDATA/ RITORNO & MARENDAZ, Genève Point de vue, Galerie Cheminée Nord, Genève Sweet People, Compact Space, Los Angeles Impresiones profundas y duraderas, curated by Leila Bustamante, Centro Cultural Borges, Buenos Aires Sweet People, Galerie Synopsism, Lausanne Vanitas, Hania Bailly Contemporary, Genève 2009 tendances contemporary artists in review 2008, The Art Floor, Genève 2008 arteba, Angel Guido Art Porject, Buenos Aires Galería del Paseo, Manatiales/Punta del Este (Uruguay) 2007 Le Fonds des Arts Plastiques , Espace Arlaud, Lausanne 2006 Artistes de la galerie : exposition d été, Galerie Synopsis m, Lausanne Branding, Centre PasquArt, Bienne 2005 Editions du Département arts visuels de l Ecole cantonale d art de Lausanne/ ECAL, Galerie de Multiples, Paris FleaMarket II, temporarycontemporary, London Accrochage [Vaud 2005], mcb-a Musée cantonal des beauxarts, Lausanne 2004 Accrochage [Vaud 2004], mcb-a Musée cantonal des beauxarts, Lausanne 2003 Accrochage [Vaud 2003], mcb-a Musée cantonal des beauxarts, Lausanne 30 STÉPHANE DUCRET

31 Publications Awards Collections 2012 Collection d art de la Banque Cantonale Vaudoise, Fondation de l Hermitage & BCV Le Fonds des arts plastiques de la ville de Lausanne, Lausanne Branding, catalogue, Bienne BCV ART 27, Catherine Othenin-Girard BCV ART 22, Catherine Othenin-Girard (Récapitulation), Catalogue, Galerie SFP, Genève. Acquisitions récentes du Fonds cantonal de décoration et d art visuel de l Etat de Genève, catalogue, Genève Perspectives romandes, Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne Bourse culturelle Leenaards 2003, Switzerland Prix FCDAV Fonds Cantonal d art visuel, Geneva Prix RP Les Retraites Populaires, Lausanne. AXA, Lausanne Banque cantonale vaudoise, Lausanne Banque Piguet Galland, Genève British American Tobacco, Lausanne David Brolliet, Genève CICG Centre international de conférences, Genève Alexandre Col, Geneva Renate et Daniel Cornu, Genève Jaleh Diba, Cologny Robert Fehlmann, Genève Fonds cantonal d art de Genève, Genève Fonds des arts plastiques de Lausanne, Lausanne Marina Givré, Buenos Aires HEAD, Haute Ecole d Art et de Design, Genève Hôpital universitaire de Genève, Genève Hôtel La Cour des Augustins, Genève Nespresso, Paudex/Lausanne Manuel Noriega, México City Musée de Pully, Pully Eduardo Moreno Bunge, Buenos Aires Les Retraites Populaires, Lausanne Michel Thétaz, Genève Nicolas Torroni, Genève Winterthur Assurances, Lausanne Daniel Orson Ybarra, Genève Emanuele Zanon di Valgiurata, Genève STÉPHANE DUCRET 31

32 Bibliography 2014 Gaëlle Hennet, «S.P.R.A.Y.», Sur La Terre, Mafalda Kyambel, «Stéphane Ducret», TRIBU 3, Manon Randin, «Stéphane Ducret», La tribune des Arts, Michel Bonel, «Quatre artistes suisses contemporains séduits par la technique du spray», La Tribune de Genève, Laurent Delaloye, «Stéphane Ducret», 24 Heures, Azamat Rakhimov, «Contemporary Geneva art: spray and cosmopolitism», Nashagazeta, Dominique Traversini, «Fenêtres ouvertes sur les possibles», Accrochages, Olivier Gurtner, «De l existence et de l essence», GoOut!, Anna Vaucher, «Une centaine d artistes montrent leur travail, sans hiérarchie, à l Usine Kugler», La Tribune de Genève, Elisabeth Chardon, «Des artistes voient rouge, et c est beau», Le Temps, Audrey Boner, «EXSPRAYSS YOURSELF», Go Out!, «Stéphane Ducret, Bret Slater», Kunstbulletin, Danielle Perret, «Geométricos y abstractos de hoy», Página 12, Catherine Cochard, «Darren Roshier, art et essais», Le Temps, «Darren Roshier», Genève Sur La Terre, Matthias Leonhand Lang, «Laurence Projects», overlaymag.ch, Mirta Herrero, «Exposición individual del artista suizo Stéphane Ducret en Buenos Aires», Pandorama, Martine Pavia, «Dessin et céramique», Long Life, Michel Bonel, «Stéphane Ducret: l art Michel Bonel, «Stéphane Ducret: l art comme aventure!», La tribune des Arts/ La tribune de Genève, Charlotte Lang, «Stéphane a 42 ans, suisse, a étudié les Beaux Arts à Genève. Aujourd hui il fonde sa propre galerie (www.yet projects.com) et réalise son rêve.», Punch/Radio Cité, Catherine Cochard, «Le Pays de Vaud mis en toiles», Le Temps, Laurence Chauvy, «Le Pays de Vaud mis en toiles», Le Temps, Florence Millioud Henriques, «L art vaudois s affirme «Contemporain... ou bien?», 24 Heures, «Yet Projects : Stéphane Ducret ouvre sa toute nouvelle galerie d art à Genève», coolbrandz.ch, Laurence Chauvy, «La scène vaudoise sous l angle de la BCV», Sortir.ch, Laurent Delaloye, Les Cinq meilleures, Guide TV, Mirta Herrero, Stéphane Ducret expone en Génova, Pandorama, Genève Studio So, Espaces Contemporains, Celina-Orli K., El Diamante vs Diamonds Are a Girl s Best Friend, Geneva UnderCover, Norma Dominguez, El Legado Suizo en el Bicentenario argentino, Swissinfo.ch, El d amante, CÔTE magazine, Stéphane Ducret créateur de la marque de vins argentins el d amante, LongLife, «Vanitas»: à ne pas manquer, Tout l immobilier, V.N., Vernissage de l exposition Vanitas à la galerie Charly Bailly à Genève, People & Gotha, M.B., Vanités contemporaines, La Tribune des Arts, Christel Stadelmann, Art, design et convivialité réunis en un seul lieu, Market.ch, Kathrin Harris, La forma della terra, AD Architectural Digest, Edizione Italiana, Paloma, d is for ducret-remix, Remix, David H. Brolliet, Portrait d un jeune artiste suisse, Stéphane Ducret, People & Gotha, Sascha Gianella, Severed Vision, NY Arts Magazine, Tamir, Stéphane Ducret presenta Diamonds are Forever en Punta del Este, Pandorama, Abraao Ferreira, STEPHANE DUCRET, abefabulous.blogspot.com, Norma Domínguez, Los artistas suizos que miraron al Sur, Swissinfo, Graciela Lehmann, Del Paseo, el nuevo paisaje de Manantiales, arte al día, La pop attitude à Genève, Le journal du net management, Des réveillons à effeuiller, Vacances de luxe, TADAM, Stéphane Ducret, un artiste hors du commun, blogspot.com, Marie Le Fort, Helvétique chic, ARTRAVEL, Virginie Bosc, La cour des Augustins, l hôtellerie version pop!, SwissPassions.com, Caroline Gozzi, Va chercher bonheur, La Tribune des Arts, Hoteltipp: La Cour des Augustins, wiener-online.at, Boutique Gallery Design Hôtel à Genève, hoosta.com, Gina, Artist Watch: Stéphane Ducret, BuenosAireStyle.com, sebastienremix, remix, Vimol Studer, Stéphane Ducret, TheAvenueTV, Top design hotel, Night Life, laurastar: housses de planche à repasser artistique, Le Journal de l Electro, Malaysia, It s like magic, The Star, Die Kunst des Bügelns, Schweizer Familie, Bügeln auf Kunstwerk, Textil-Revue, Elisabeth Kobi, J suis snob, Repassage artistique, L Illustré, Norma Domínguez, Stéphane Ducret, 32 STÉPHANE DUCRET

33 amalgama de arte y marketing, Swissinfo, Norma Domínguez, Me enamoré de Buenos Aires por el calor de su Gente, Swissinfo, Bügelbrett für Designliebhaber, 20 Minuten, Fonds des arts plastiques de la ville de Lausanne, Aides publiques aux artistes , Lausanne.ch, Jest, La housse de planche à repasser artistique, La Tibune de Genève, Raphaël Muriset, Pour moi, l art est une nécessité, Le Matin, Martine Thomé, L origine du monde, Le Régional, Isabelle Falconnier, Voirol et Ducret entre choc est repassage, L Hebdo, Frédéric Nejad, Un artiste vaudois griffe des housses à repasser, 20 Minutes, Magali Brouyère L art de repasser, FEMINA, Olivier Terraz, The origin of the world, TVRL: lnfo Région, Françoise Jaunin, Le Bûcheron et la souris, 24 Heures, LAURASTAR Business Mir, Le Fonds des arts plastiques & Alain Huck, Lausanne.ch, Florence Grivel, The origin of the world, Radio Espace 2: Dare-Dare, La nouvelle exposition issue de la collection d art BCV est visible sur Second Life, Actualité BCV, Laurence Rizet, VOUS - Stéphane Ducret, changement d optiques, lepetitjournal.com, L hôtel du mois, Baboo Time, VOUS - La Cour des Augustins, flirt avec l avant-gardisme, Welcome, Frédéric Nejad, YODELY.CH - la gamme s enrichit, Night Life, Barbara Moor, L art de la légèreté, EXEL, June-July, Françoise Jaunin, Œuvres d art AOC, BRANDING CATALOGUE, Françoise Jaunin, Œuvres d art AOC, 24 Heures, Flamingo bello, Femina, Stéphane Ducret et Olivier Mosset FAC, Journal de Sierre, Isabelle Bagnoud, Glamour, Journal de Sierre, Branding, kunstaspekte.de, <Branding> im Centre PasquArt, Kunstbulletin, Albertine Bourget, La Suisse, au pied!, Le Temps, FLAMINGO, Espaces contemporains, Protoplast, Protoplast at Centre PasquArt («Branding»), Protoplast, Sabrina Dalla Palma, Marqués à chaud, Espaces contemporains, vega-airlines.ch, FLAMINGO, vega-airlines, STÉPHANE DUCRET: Flamingo, charts, Pierre-André Grognuz, STÉPHANE DUCRET «Flamingo», RegArt, Sylvie Ulmann, Les tribus de la mode locale, Fémina, Fabio Bonavita, La marque «yodeli.ch» envahit le marché, GHI, Thierry Hausermann, Yodeli, Yodelo... Yodelo, Yodeli..., idpure, Gauthier Huber, «George m», une exposition de Stéphane Ducret, com. in, Jean-Blaise Besençon, De l art en marche, L Illustré, Philippe Mathonnet, Au Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne, la création vaudoise démontre sa belle tenue, Le Temps, Stéphane Ducret, als wäre es virtuell, Schweizer Illustrierte, Françoise Jaunin, Plein feux sur l art d ici, 24 Heures, Elisabeth Chardon, Comme Vaud, Genève veut faire valoir ses artistes, Le Temps, Stéphane Ducret «George m», L Agefi, Françoise Jaunin, Peinture glamour, 24 Heures, Isabelle Falconnier, Stéphane Ducret, la vie en rose version vinyle, L Hebdo, Stéphane Ducret présente «George m», Le Régional, Florence Grivel, Dare-Dare, Radio Espace 2, Françoise Jaunin, Le grand raout de l art vaudois, 24 Heures, La Fondation Leenaards décerne ses prix, La Tribune de Genève, Isabelle Martin, La Fondation Leenaards a remis ses onze prix et bourses, Le Temps, Jean Ellgass, Un demi-million pour des artistes romands, Le Matin, Jean-Louis Kuffer, Les élus de Mécène, 24 Heures, 17, Création: les lauréats de la Fondation Leenaards, Le Temps, Françoise Jaunin, Ambiance vinyle, 24 Heures, Elisabeth Chardon, A Lausanne, c est Noël pour 55 artistes, Le Temps, Françoise Jaunin, L invitation au Musée, 24 Heures, Jean Ellgass, Help L e l ac! Et l art te le rendra, 24 Heures, Galerie Edward Mitterrand, Genève sur la Terre, été Camille Labrot and Véronique Dupont, Welcome to New York! Now GO HOME, Jalouse USA, Up and Coming - Swiss Rising Stars on the New York Art Scene, Cross Currents, The Point, FringeNYC, Naozane Utada, Dream Hunter, Sorosso, Pascal Vuistiner, Beau comme un camion..., Le Nouvelliste, STÉPHANE DUCRET 33

34 Contact Stéphane Ducret 15, rue Butini 1202 Geneva Switzerland Français: English: Laurent Marthaler Contemporary Art Fairmont Le Montreux Palace Avenue Claude Nobs Montreux Switzerland

35

36

Némo Tral Dessinateur - Plasticien

Némo Tral Dessinateur - Plasticien Némo Tral Dessinateur - Plasticien www.nemo-tral.com contact@nemo-tral.com +33(0)7 61 75 52 27 Né en 1983, je vis et travaille à Paris. Diplômé de l Ecole Spéciale d Architecture en 2008, j ai une formation

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION

AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION RED CARPET/Realistic Style Collection Automne-Hiver 2013-2014 Rynshu, avec cette nouvelle collection, veut permettre à chacun de se révéler par un style qui lui

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

ICA Congress, Brisbane 2012 Thème général : Les temps qui changent. La confiance et les archives*

ICA Congress, Brisbane 2012 Thème général : Les temps qui changent. La confiance et les archives* ICA Congress, Brisbane 2012 Thème général : Les temps qui changent. La confiance et les archives* Titre : Un résumé de la pratique archivistique internationale adaptée au niveau local : manuel pratique

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 3 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 22 16 13 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to learn and write

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français Resolution proposed by the website working group Available in: English - Français EN Proposers: 31 st International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners Madrid, Spain 4 6 November 2009

Plus en détail

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 THE JOHN LYON SCHOOL MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 Section 1: Reading (20 mins) Section 2: Writing (25 mins) Important: Answer all the questions on the question paper

Plus en détail

Bienvenue. #TwitterMobile

Bienvenue. #TwitterMobile Bienvenue #TwitterMobile #TwitterMobile Mobile App Promotion Agenda Panorama MAP Etudes de Cas Q&A 86 % du temps passé sur mobile se passe dans une app SOURCE Flurry Analytics, 2014 2M+ apps dans l'app

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE

SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE SPECIAL STRATEGIC MEETING FOR A NEW INTEGRAL ALLIANCE www.integralvision.fr 28/04/12 1 LES SERVICES INTEGRAL VISION Cradle to Cradle «Avoir un impact positif» Déchet = nourriture Energie renouvelable Diversité

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a

RENÉ CHARBONNEAU. 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t i c o. c a RENÉ CHARBONNEAU C o n s u l t a t i o n e t f o r m a t i o n C o n s u l t i n g a n d T r a i n i n g 131,Bourget Montréal QC Canada H4C 2M1 514-946 - 4885 r e n. c h a r b o n n e a u @ s y m p a t

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Venez tourner aux Gobelins

Venez tourner aux Gobelins enez ourner ux obelins Le site du Mobilier national se compose de deux ensembles architecturaux distincts, disposés de chaque côté de la rue Berbier-du-Mets dont le tracé suit celui de la Bièvre recouverte

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

COPYRIGHT 2014 ALCATEL-LUCENT. ALL RIGHTS RESERVED.

COPYRIGHT 2014 ALCATEL-LUCENT. ALL RIGHTS RESERVED. FONDATION ALCATEL-LUCENT: APPORT DES ENTREPRISES DES TIC DANS LES COMMUNAUTÉS TIC & RSE un duo gagnant pour le développement entrepreneurial en Afrique Mars 2015 UN MONDE ULTRA CONNECTÉ Carte des réseaux

Plus en détail

SEMINAIRE SAS VISUAL ANALYTICS LAUSANNE, MARCH 18 : JÉRÔME BERTHIER VALERIE AMEEL

SEMINAIRE SAS VISUAL ANALYTICS LAUSANNE, MARCH 18 : JÉRÔME BERTHIER VALERIE AMEEL SEMINAIRE SAS VISUAL ANALYTICS LAUSANNE, MARCH 18 : JÉRÔME BERTHIER VALERIE AMEEL AGENDA 14:15-14:30 Bienvenue & Introduction Jérôme Berthier et Manuel Fucinos 14:30-14:45 Le concept de la Data Viz et

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

/ VIVIANNE VAN SINGER / BIOGRAPHIE / TRAVAUX / PRESSE

/ VIVIANNE VAN SINGER / BIOGRAPHIE / TRAVAUX / PRESSE / VIVIANNE VAN SINGER / BIOGRAPHIE / TRAVAUX / PRESSE / BIOGRAPHIE Viviane van Singer a fait ses études aux Beaux-Arts de Genève et enseigne aujourd hui l art contemporain à l école d art du Valais à Sierre

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Contents Windows 8.1... 2

Contents Windows 8.1... 2 Workaround: Installation of IRIS Devices on Windows 8 Contents Windows 8.1... 2 English Français Windows 8... 13 English Français Windows 8.1 1. English Before installing an I.R.I.S. Device, we need to

Plus en détail

13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING

13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING ST GEORGE S COLLEGE LANGUAGES DEPARTMENT 13+ SCHOLARSHIP EXAMINATION IN FRENCH READING AND WRITING The examination is separated into two sections. You have this answer booklet with the questions for the

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

MARGOT COLLECTION D E L A T R A D I T I O N A U D E S I G N

MARGOT COLLECTION D E L A T R A D I T I O N A U D E S I G N MARGOT COLLECTION D E L A T R A D I T I O N A U D E S I G N Nous célébrons le commencement de notre deuxième siècle en vous proposant des collections complètes de salles de bain coordonnées à nos robinetteries.

Plus en détail

MAXI SPEED-ROLL Course à boules

MAXI SPEED-ROLL Course à boules Course à boules Notice de montage 1. Posez le jeu à plat sur une table. 2. A l aide de la clé de service, dévissez les vis qui maintiennent la plaque de plexiglas et déposez la. 3. Dévissez les 4 vis fixant

Plus en détail

Fonction - Emotion. La relation Homme - Architecture

Fonction - Emotion. La relation Homme - Architecture Fonction - Emotion La relation Homme - Architecture CAREY Louise FINC-AV 24 avril 2009 Sujet Depuis la nuit des temps l homme a eu recours à l architecture pour s abriter, se protéger. Avec l évolution

Plus en détail

Lesson Plan Physical Descriptions. belle vieille grande petite grosse laide mignonne jolie. beau vieux grand petit gros laid mignon

Lesson Plan Physical Descriptions. belle vieille grande petite grosse laide mignonne jolie. beau vieux grand petit gros laid mignon Lesson Plan Physical Descriptions Objective: Students will comprehend and describe the physical appearance of others. Vocabulary: Elle est Il est Elle/Il est Elle/Il a les cheveux belle vieille grande

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Miroir de presse International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Contenu 1. L Agefi, 9'510 ex., 02.03.2015 2. Market, online, 12.3.2015 3. Studyrama, online, 13.3.2015 4. Venture Magazine, online, 15.3.2015

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

Elégance et raffinement Elegance & sophistication

Elégance et raffinement Elegance & sophistication Elégance et raffinement Elegance & sophistication La Maison Bricard Bricard, a House of excellence Quand l artisanat, dans la plus grande tradition française, s allie à l art de la création, c est la naissance

Plus en détail

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel.

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel. page: pror3 1. dont, où, lequel 2. ce dont, ce + preposition + quoi A relative pronoun introduces a clause that explains or describes a previously mentioned noun. In instances where the relative pronoun

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Perceptions de perte de confiance dans la littérature récente: des exemples

Plus en détail

JUIN 2015. Nestlé Suisse SA opte pour Kireego, la start-up vaudoise qui connecte commerçants et entreprises!

JUIN 2015. Nestlé Suisse SA opte pour Kireego, la start-up vaudoise qui connecte commerçants et entreprises! JUIN 2015 Nestlé Suisse SA opte pour Kireego, la start-up vaudoise qui connecte commerçants et entreprises! Grâce à la plateforme Kireego, Nestlé Suisse SA permet à ses milliers de colla - borateurs de

Plus en détail

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Table of Contents Français 1 1. Avant de commencer 1 2. Procéder à l'installation 2 Troubleshooting 6 Version 06.08.2011 16. Select Install the software automatically

Plus en détail

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016 CHECKLIST FOR APPLICATIONS Please read the following instructions carefully as we will not be able to deal with incomplete applications. Please check that you have included all items. You need to send

Plus en détail

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES Claude-André Guillotte Directeur, IRECUS Université de Sherbrooke Claude-Andre.Guillotte@USherbrooke.ca Karen Miner Directrice générale Co-operative

Plus en détail

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 Project No.1114 Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Level: Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 This progect compares the results of compost, chemical fertilizer and normal earth

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI 9/12/2014 Cloud & Security Sommaire Rappel court de Cloud Pour quoi cette sujet est important? Données sensibles dans le Cloud Les risques Top

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Dans une agence de location immobilière...

Dans une agence de location immobilière... > Dans une agence de location immobilière... In a property rental agency... dans, pour et depuis vocabulaire: «une location» et «une situation» Si vous voulez séjourner à Lyon, vous pouvez louer un appartement.

Plus en détail

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE JUIN 2015 BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY 2015 SERIAL QUI SUIS-JE? ESTELLE USER EXPERIENCE DESIGNER BUSINESS ANALYST BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY SERIAL.CH 2

Plus en détail

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet?

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet? page: pro10 1. quelqu'un, quelque chose 2. chacun vs. aucun 3. more indefinite pronouns A pronoun replaces a noun which has been mentioned or is obvious from context. An indefinite pronoun refers to people

Plus en détail

6 e GRAND PRIX INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE DE VEVEY

6 e GRAND PRIX INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE DE VEVEY 1/6 6 e GRAND PRIX INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE DE VEVEY Pour réaliser un projet photographique en moins d une année Délai de dépôt du descriptif d un projet inédit au 30 septembre 2007 Délibération du

Plus en détail

CONTACTS PRESSE FRANÇAISE ET INTERNATIONALE FRENCH AND INTERNATIONAL PRESS CONTACTS

CONTACTS PRESSE FRANÇAISE ET INTERNATIONALE FRENCH AND INTERNATIONAL PRESS CONTACTS DOSSIER DE PRESSE / PRESS REPORT MAI 2014 / MAY 2014 CONTACTS PRESSE FRANÇAISE ET INTERNATIONALE FRENCH AND INTERNATIONAL PRESS CONTACTS Presse audiovisuelle TV & Radio Media Presse professionnelle French

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Les montres de luxe. sur le web et les médias sociaux ANALYSE SECTORIELLE - NOVEMBRE 2013. Logiciels de veille stratégique et e-réputation

Les montres de luxe. sur le web et les médias sociaux ANALYSE SECTORIELLE - NOVEMBRE 2013. Logiciels de veille stratégique et e-réputation Logiciels de veille stratégique et e-réputation ANALYSE SECTORIELLE - NOVEMBRE 2013 Les montres de luxe sur le web et les médias sociaux Dossier réalisé par la Cellule Analyse de Digimind. www.digimind.fr

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés Me Mandessi Bell Evelyne Avocat - Consultante www.ohadalegis.com 2013. Tous droits réservés Version française du Kit, à partir de la p. 3. Sommaire p. 6. Version anglaise du Kit, à partir de la p. 110.

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015 Introduction talk Philippe Gradt Grenoble, March 6th 2015 Introduction Invention Innovation Market validation is key. 1 Introduction Invention Innovation Market validation is key How to turn a product

Plus en détail

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT Pursuant to the provisions of the Area Development Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed regulations for the orderly development of part

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

Aspects de droit anglais

Aspects de droit anglais UNIVERSITE PANTHEON-SORBONNE MASTER ETUDES JURIDIQUES COMPARATIVES EXAMEN TERMINAL ANNEE UNIVERSITAIRE 2009-2010 Tous documents autorisés Veuillez rédiger une réflexion comparative personnelle et critique

Plus en détail

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society LIONS VILLAGE of Greater Edmonton Society affichage en français Informations sur l'employeur Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society Secteur d'activité de l'employeur *: Développement

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 S-1003 S-1003 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA

BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 S-1003 S-1003 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA S-1003 S-1003 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-1003 PROJET DE LOI S-1003 An Act to authorize Industrial Alliance

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Loi sur la Semaine nationale du don de sang. National Blood Donor Week Act CODIFICATION CONSOLIDATION. S.C. 2008, c. 4 L.C. 2008, ch.

Loi sur la Semaine nationale du don de sang. National Blood Donor Week Act CODIFICATION CONSOLIDATION. S.C. 2008, c. 4 L.C. 2008, ch. CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION National Blood Donor Week Act Loi sur la Semaine nationale du don de sang S.C. 2008, c. 4 L.C. 2008, ch. 4 Current to June 9, 2015 À jour au 9 juin 2015 Published by the

Plus en détail

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS OPPA investigated in March 2013 its members, in order to design a clear picture of the traffic on all devices, browsers and apps. One year later

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Biographie. ARTY FURTADO, la nouvelle voix Electro/Pop

Biographie. ARTY FURTADO, la nouvelle voix Electro/Pop Biographie ARTY FURTADO, la nouvelle voix Electro/Pop Né le 14 juin 1998 en Suisse d une mère originaire de Guinée Bissau et d un père Russe. Touché par la grâce musicale depuis sa plus tendre enfance,

Plus en détail

Postal Imports Remission Order. Décret de remise visant les importations par la poste CONSOLIDATION CODIFICATION

Postal Imports Remission Order. Décret de remise visant les importations par la poste CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Postal Imports Remission Order Décret de remise visant les importations par la poste SI/85-181 TR/85-181 Current to September 27, 2015 À jour au 27 septembre 2015 Published

Plus en détail

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

French Extension. Written Examination. Centre Number. Student Number. Total marks 40

French Extension. Written Examination. Centre Number. Student Number. Total marks 40 Centre Number 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION Student Number French Extension Written Examination Total marks 40 General Instructions Reading time 10 minutes Working time 1 hour and 50 minutes

Plus en détail

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter?

L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? L évaluation de la qualité d un dispositif d apprentissage en ligne. Quelles traces mobiliser? Comment les interpréter? François GEORGES (LabSET ULg) Séminaire Be-ODL 18 novembre 2013 1 Plan La qualité

Plus en détail

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles 03/06/13 WHAT? QUOI? Subject Sujet The assessment of professional/vocational skills (3 hours) Bilan de compétences

Plus en détail

Guide d installation Deco Drain inc. DD200

Guide d installation Deco Drain inc. DD200 Guide d installation Deco Drain inc. DD200 Pour plus informations et pour télécharger les guides d installation en couleur, visitez notre site web. www.decodrain.com Soutien technique : Composez le : 514-946-8901

Plus en détail

Grammaire raisonnée 2 anglais : Niveau supérieur, C1 S. PERSEC, J.C. BURGUE. Editions OPHRYS.

Grammaire raisonnée 2 anglais : Niveau supérieur, C1 S. PERSEC, J.C. BURGUE. Editions OPHRYS. Voici un ensemble de recommandations pour vous permettre de préparer la rentrée prochaine. Il ne s agit pas bien sûr de tout faire mais de travailler selon vos goûts, en veillant à consolider vos connaissances

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET ATTENTION : Tout formulaire de candidature qui présentera des erreurs ou anomalies dans le remplissage des champs

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 28 CHAPTER 28 ASSENTED TO SANCTIONNÉE

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 28 CHAPTER 28 ASSENTED TO SANCTIONNÉE First Session, Forty-first Parliament, 60 Elizabeth II, 2011 Première session, quarante et unième législature, 60 Elizabeth II, 2011 STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPTER 28 CHAPITRE 28

Plus en détail