SOMMAIRE. Chapitre 1 : LA REGLEMENTATION APPLICABLE AU CHARIOT page 03 AUTOMOTEUR & A SON CONDUCTEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Chapitre 1 : LA REGLEMENTATION APPLICABLE AU CHARIOT page 03 AUTOMOTEUR & A SON CONDUCTEUR"

Transcription

1

2 SOMMAIRE Chapitre 1 : LA REGLEMENTATION APPLICABLE AU CHARIOT page 03 AUTOMOTEUR & A SON CONDUCTEUR 1. Les différentes catégories de chariots 2. Les conditions requises pour conduire et utiliser un chariot automoteur de manutention à conducteur porté 3. Les précautions à respecter pour la conduite d un chariot sur la voie publique 4. Les acteurs de la prévention 5. Les responsabilités encourues Chapitre 2 : LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS page Les dispositifs de sécurité, les organes de service d un chariot et leur fonction 2. Les risques liés à la manutention et au stockage des produits dangereux et les précautions à respecter 3. L identification des différents pictogrammes de manutention et des panneaux de circulation 4. Les principaux facteurs à l origine des accidents de chariots 5. Les visites générales périodiques 6. Le port des équipements de protection individuelle 7. Les interdictions de transport et d élévation de personnes Chapitre 3 : LA TECHNOLOGIE DES CHARIOTS AUTOMOTEURS DE page 19 MANUTENTION ET DES ACCESSOIRES DE MANUTENTION 1. Les différentes sources d énergie d un chariot et leurs précautions d emploi 2. Les principaux organes d un chariot et leur fonction respective 3. les éléments constitutifs des circuits hydrauliques et leur fonction 4. Les équipements porte-charge 5. Présentation et utilisation de la plaque de charge d un chariot 6. L identification CE 7. Les différents types de palettes utilisables Chapitre 4 : L UTILISATION DES CHARIOTS AUTOMOTEUR DE page 33 MANUTENTION A CONDUCTEUR PORTE 1. L adéquation du chariot au travail demandé 2. Les opérations et vérifications de prise de poste et de fin de poste 3. Les précautions de circulation à respecter à vide, en charge, en marche AV et AR 4. Le compte rendu à la hiérarchie des anomalies constatées 5. Les principes de gerbage et de dégerbage sur pile et sur râtelier 6. Le chargement et le déchargement d un véhicule par l arrière et depuis le sol en latéral 7. Le déplacement sur un plan incliné 8. La manutention d une charge longue R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 1

3 INTRODUCTION Ce document a été élaboré à partir d éléments puisés dans les textes législatifs ou réglementaires. Il constitue un référentiel de connaissances et savoir-faire que le conducteur devra être en mesure de mettre en œuvre pour la conduite en sécurité des chariots automoteurs de manutention de type industriel. Cette brochure ne prétend pas être exhaustive en la matière mais seulement constituer un support permettant d accompagner la formation et à l issue constituer un recueil utile dans lequel le détenteur de l autorisation de conduite pourra puiser pour y rafraîchir ses connaissances. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 2

4 Chapitre 1 LA REGLEMENTATION APPLICABLE AU CHARIOT AUTOMOTEUR ET A SON CONDUCTEUR R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 3

5 1. LES DIFFERENTES CATEGORIES DE CHARIOTS Catégorie 1 : Transpalettes à conducteurs port et préparateurs de commandes au sol (levée inférieure à 1 mètre).utilisés en intérieur pour le déplacement de palettes, la préparation de commandes et le chargement de véhicules à partir d un quai. Catégorie 2 : Chariots tracteurs et à plateau porteur de capacité inférieure à 6000 kg. Utilisés soit pour tirer un train de remorques (tracteurs) soit pour transporter des charges sur son plateau (Porteurs). Catégorie 3 : Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité inférieure ou égale à 6000 kg. Utilisés pour déplacer, transporter, élever des charges dans tous les secteurs d activités. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 4

6 Catégorie 4: Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité supérieure à 6000 kg. Utilisés pour déplacer, transporter, élever des charges importantes dans les installations portuaires et l industrie lourde. Catégorie 5 : Chariots élévateurs spéciaux ou à mat rétractable et à conduite latérale. Utilisés dans les entrepôts pour gerber des charges dans des rayonnages métalliques à voie étroites et à hauteur élevée. Nota : Chacune de ces catégories correspond à un type de CACES de la R 389. Il existe en plus un CACES de catégorie 6, il correspond à l aptitude à la conduite des chariots des catégories 1,2,3,4 et 5 mais dans un contexte hors production, il est destiné en particulier aux loueurs d équipements, aux fabricants et aux transporteurs. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 5

7 2. LES CONDITIONS REQUISES POUR CONDUIRE ET UTILISER UN CHARIOT AUTOMOTEUR DE MANUTENTION A CONDUCTEUR PORTE L article R du code du travail (décret n b du 2 décembre 1998) stipule que pour «la conduite des équipements de travail mobiles automoteurs et des équipements de travail servant au levage est réservée aux travailleurs qui ont reçu une formation suffisante et adéquate. Cette formation doit être complétée et réactualisée chaque fois que nécessaire». De plus, depuis la date de publication de cet arrêté (3/12/98) et suite à la parution de la circulaire DRT 99/7 du 15 juin 1999, les conducteurs de chariots industriels doivent être titulaire de l autorisation de conduite, délivrée par leur employeur. Pour délivrer cette autorisation, l employeur devra prendre en compte les éléments suivants : 2.5. Une formation complétée par un contrôle de connaissances et de savoir-faire de l opérateur, de validité maximale 5 ans (CACES ou attestation de contrôle) 2.6. Un examen d aptitude médicale réalisé par le médecin du travail, suivant les périodicités prévues par le Code du Travail Une connaissance des lieux, des installations et les consignes à respecter sur le ou les sites d utilisations. Circulation sur voie privée ou publique, atelier, magasin, etc. Conditions d utilisation des chariots dans certaines zones restreintes. Adéquation et adaptation de l engin aux tâches à exécuter. Conformité administrative et technique (présence de documents : notice, VGP ) Cette autorisation peut être retirée par l employeur en cas de faute professionnelle grave ou d inaptitude médicale. Age minimum pour la conduite d un chariot : le conducteur devra être âgé au minimum de 18 ans, sauf en ce qui concerne les apprentis qui pourront faire l objet d une demande de dérogation auprès de la direction du travail et de la formation professionnelle (DTFP) R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 6

8 CURSUS D OBTENTION DE L AUTORISATION DE CONDUITE Médecin du travail APTITUDE MEDICALE Périodicité fixée par le code du travail FORMATION Validité 5 ans Organisme extérieur ou Personnel qualifié au sein De l entreprise CONTROLE DES CONNAISSANCE Conforme à la recommandation R389 de la CNAMTS Organisme Testeur agrée CACES Valable dans toutes les entreprises ATTESTATION DE CONTROLE Valable seulement dans l entreprise Formateur Testeur habilité Délivrée par le chef d entreprise au vu des 3 éléments ci-dessus et après s être assuré que le conducteur a connaissance des lieux et instructions à respecter sur le site d utilisation. AUTORISATION ATTESTATION DE CONTROLE CONDUITE R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 7

9 3. LES PRECAUTIONS A RESPECTER POUR LA CONDUITE D UN CHARIOT SUR LA VOIE PUBLIQUE L arrêté du 20 novembre 1969 considère comme engins spéciaux visés par l article R.168 du code de la route, les engins automoteurs et remorques servant à l élévation ou au transport de charges et dont la vitesse ne peut excéder par construction 25 km/h. A ce titre les obligations qui en découlent sont les suivantes : 3.1.) Obligations de caractère administratif : - Pas d immatriculation - Pas de permis de conduire (si V<25km/h), permis de la catégorie au-delà - Une autorisation de conduite de l employeur - Une assurance responsabilité civile - VGP à jour - Extrait de notice engins 3.2.) Obligations concernant la construction : - obligations techniques découlant du code de la route 3.3.) Obligations concernant l éclairage et les plaques Eclairage, plaque et inscriptions, accessoires Arrêté du 19 décembre 1969 complété par l arrêté du 28 novembre 1972 et du 14 février 1985 Dispositifs applicables A l avant 2 feux de position 2 feux de croisement A l arrière 2 feux arrière 2 dispositifs réfléchissants Plaque de construction Plaque du propriétaire (12) Avertisseur (14) R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 8

10 4. LES ACTEURS DE LA PREVENTION Il existe soit au sein de l entreprise, soit à l extérieur des instances et organismes qui concourent à assurer les mesures de prévention. Ministère chargé du Travail Ministère chargé de la Sécurité Sociale Direction générale du Travail et de la formation professionnelle CTN Comité technique national Caisse nationale d Assurance Maladie des Travailleurs salariés (CNAM/TS) Direction régionale et départementale du Travail et de la formation professionnelle CTR Comité technique régional Caisse régionale d Assurance Maladie (CRAM) Bureau prévention/cotisations Organisme de contrôle technique INSPECTION DU TRAVAIL Médecine du Travail CHEF ENTREPRISE CHSCT ou délégués du personnel Agent de sécurité LE CHEF D ENTREPRISE : Il est le premier préventeur de l entreprise, il se doit d évaluer les risques, les combattre à la source, planifier la prévention, la formation et l information des salariés. LE CHSCT (Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) : Il permet d exprimer le point de vue des salariés sur la prévention des risques professionnels et l amélioration des conditions de travail dans l entreprise. LE MEDECIN DU TRAVAIL : Il agit dans un but préventif en assurant la surveillance médicale des salariés pour les préserver des risques sanitaires dans l entreprise. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 9

11 L INSPECTION DU TRAVAIL : Elle contrôle dans l entreprise l application de la législation du travail. C est un conseiller, arbitre et conciliateur des employeurs et salariés. L ORGANISME DE CONTROLE TECHNIQUE : C est un organisme accrédité à la vérification périodique de conformité des installations et équipements techniques. LA C.R.AM Service prévention : C est un organisme assureur, chargé de préconiser les mesures justifiées afin de diminuer les accidents dus au travail et aux maladies professionnelles. L ORGANISME DE FORMATION : Il apporte un service à l entreprise, afin d assurer ses obligations en matière de formation. 5. LES RESPONSABILITES Etre responsable, c est supporter les conséquences de ses actes et d y répondre devant la justice. La responsabilité civile Elle permet l indemnisation d une victime pour la réparation des dommages matériels, corporels ou moraux qu elle a subit. Cette responsabilité est couverte par une assurance obligatoire dans l entreprise. La responsabilité pénale Le tribunal estime les conséquences d actes involontaires, atténués ou aggravants, ayant entraîné des atteintes à la vie ou à l intégrité physique de personne. Il s agit de délits sanctionnés par le Code Pénal. Exemple de cas simples ARTICLES et/ou Circonstances atténuantes Circonstances aggravantes Actes involontaires Actes délibérés Homicide involontaire 3 ans de prison et/ou d amende 5 ans de prison et/ou d amende Incapacité totale de travail > à 3 mois 2 ans de prison et/ou d amende 3 ans de prison et/ou d amende Incapacité totale de travail < à 3 mois d amende 1 an de prison et/ou d amende C est celui qui est reconnu coupable, qui est sanctionné La responsabilité pénale peut être encourue par une personne morale, par exemple l entreprise. Dans ce cas, les amendes peuvent être jusqu à 5 fois supérieure. La responsabilité morale Elle n est régie par aucun texte. La personne n est pas directement concernée par l accident, mais elle aurait pu faire quelque chose pour l éviter. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 10

12 Chapitre 2 LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 11

13 1. LES DISPOSITIFS DE SECURITE, LES ORGANES DE SERVICE D UN CHARIOT ET LEUR FONCTION (Cf. schéma des principaux organes page 21) 1.1. Une clé de contact : Ou tout autre dispositif interdisant l utilisation du chariot par une personne non autorisée Dispositif d arrêt d urgence : Bouton rouge, genre «coup de poing»qui neutralise toutes les fonctions du chariot lorsqu il est enfoncé, le réarmement s effectue par une rotation et en tournant vers le haut Sécurité «homme mort» : En fait-il s agit sur le chariot de la sécurité de siège, lorsque le conducteur ne fait pas pression sur le siège le chariot s arrête Coupe circuit : Situé entre la batterie et le contact, il coupe la source électrique provenant de la batterie Frein de parking : Appeler plus communément frein de parc ou frein à main, dispositif maintenant le chariot à l arrêt y compris sur un plan incliné Dosseret de charges : Armature métallique fixée sur le tablier visant à maintenir les charges sur la palette et ainsi éviter le coincement de celles-ci entre les flexibles et les chaînes Bouclier : On le trouvera sur les chariots à conducteur debout ou sur ceux à conduite latérale. Il s agit d une protection latérale du poste de conduite Protège conducteur : Appelé plus communément arceau de sécurité. Il est obligatoire pour tous les chariots de manutention à conducteur porté dont la levée dépasse 1,80m. Il est destiné à protéger le conducteur contre la chute d objets situés en hauteur. Il doit être adapté en fonction du plus petit composant manipulé dans l entreprise Protecteur de pièces en mouvement : Il s agit d une protection grillage ou plexiglas, séparant le conducteur des organes mécaniques en mouvements : chaînes, éléments du mât, tablier Verrouillage des bras de fourches : Dispositif de verrouillage des bras de fourches sur le tablier. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 12

14 2. LES RISQUES LIES A LA MANUTENTION ET AU STOCKAGE DES PRODUITS DANGEREUX & LES PRECAUTIONS A RESPECTER 2.1. Qu est-ce qu un produit dangereux? C est un produit capable de provoquer un ou plusieurs effets suivants : intoxication, irritation, lésion, brûlure, incendie, explosion. Pour avoir des informations sur les risques chimiques et les moyens de prévention, on peut consulter : l étiquetage, les fiches de données de sécurité, le médecin du travail 2.2. Etiquetage des contenants : Les produits dangereux sont identifiables par leur étiquetage qui comporte des symboles noirs sur fond orange et des informations écrites. T -Toxique / T+ Très toxique Xn -Nocif / Xi irritant Explosif Corrosif Extrêmement Inflammable 2.3. Formation et information du personnel : Le personnel de l entreprise y compris les caristes doit recevoir une formation appropriée sur les risques liés à la manipulation, au stockage et au transport des produits dangereux Protection du personnel : Lorsque malgré les mesures de prévention collective mises en œuvre, subsiste un risque, des équipements de protection individuelle adaptée doivent être fournies aux personnels. Des installations sanitaires doivent être mises à la disposition des travailleurs en vue d assurer leur hygiène personnelle. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 13

15 3. L IDENTIFICATION DES DIFFERENTS PICTOGRAMMES DE MANUTENTION ET DES PANNEAUX DE CIRCULATION CENTRE DE GRAVITE SENS INTERDIT CHARGE POUVANT ETRE PRISE AVEC LES PINCES HAUTEUR LIMITEE SENS DU STOCKAGE SENS OBLIGATOIRE R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 14

16 FRAGILE INTERDIT AUX CHARIOTS PINCES INTERDITES ARRET A RESPECTER STOCKAGE ET RANGEMENT DES PRODUITS Certains produits peuvent réagir violemment les uns avec les autres, ils ne doivent donc pas être stockés au même endroit. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 15

17 4. LES PRINCIPAUX FACTEURS A L ORIGINE DES ACCIDENTS DE CHARIOTS Les 3 principales circonstances d accident pouvant survenir lors de l utilisation d un chariot automoteur sont : Le renversement du chariot, Le heurt de piétons, Les chutes de personnes transportées ou élevées sur les fourches. L origine en est souvent : La vitesse excessive, La circulation fourche haute, La circulation sans visibilité, La manœuvre sans vérification de la zone libre d évolution AV et AR, Le dépassement de la capacité nominale du chariot ou le positionnement incorrect de la charge sur les bras de fourches, Le transport ou l élévation de personnes, Défaut de freinage ou d immobilisation. L efficacité du freinage doit être assurée par une pression du pied du conducteur suffisante pour immobiliser le chariot dans les conditions prévues par le constructeur. La distance de freinage dépend de : L état du sol (gras, humide.) Le poids de la charge et sa stabilité La vitesse du chariot + temps de réaction du cariste L état du freinage et des pneumatiques Les allées de circulation permanente, largeur réglementaire Article R : «Les voies de circulation empruntées par les équipements de travail mobiles doivent avoir un gabarit suffisant et présenter un profil permettant leur déplacement sans risque à la vitesse prévue par la notice d instructions. Elles doivent être maintenues libres de tout obstacle.» Si un équipement de travail évolue dans une zone de travail le chef d établissement doit établir des règles de circulation adéquates et veiller à leur bonne action. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 16

18 5. LES VISITES GENERALES PERIODIQUES L arrêté du 01 mars 2004 définit les vérifications à réaliser sur les appareils de levage neufs ou d occasion lors de leur mise en service dans une entreprise. Une vérification générale périodique doit être effectuée tous les 6 mois pour les chariots élévateurs à conducteur porté et tous les ans pour les chariot à conducteur accompagnant et les accessoires de levage. Un macaron mentionnant la date de passage doit être apposé sur le chariot à un endroit visible. Cet examen, comprenant des épreuves statistiques et dynamiques, peut être réalisé soit par un organisme extérieur spécialisé, soit en interne par une personne qualifiée, désignée par le chef d entreprise. Ces visites seront consignées sur le carnet d'entretien de l'engin et au registre de sécurité de l'entreprise. Le conducteur doit s assurer qu elles sont à jour avant toute prise de poste. 6. LE PORT DES EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Le chef d entreprise doit : mettre à la disposition de ses salariés des équipements de protection individuelle appropriés conformément à l article R du code du travail. fournir aux caristes un équipement adapté à leur morphologie et aux conditions climatiques d ambiance : Chaussures de sécurité avec semelles anti- dérapantes, Casques de protection à porter dans les zones où le casque est obligatoire, Gants de manutention souples qui ne gênent pas la conduite, Vêtements qui ne s accrochent pas Lunettes, protection anti-bruit.lorsque la situation l impose. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 17

19 Protections particulières Dispositif d'absorption des gaz toxiques d'échappement, Extincteur individuel, Coupe circuit général, Sécurité homme-mort, Arrêt d'urgence 7. LES INTERDICTIONS DE TRANSPORT ET D ELEVATION DE PERSONNES Le levage de personnes avec un chariot automoteur de manutention, non conçu à cet effet, est interdit conformément à l article R du code du travail. En revanche on peut assurer le levage de personnes, avec certains chariots automoteurs tels que les tri directionnels à poste de conduite élevable ou les chariots à bras télescopiques équipés d un dispositif de levage de personnes, tel que le prévoit la circulaire DRT 99/7 du 15 juin R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 18

20 Chapitre 3 LA TECHNOLOGIE DES CHARIOTS AUTOMOTEURS DE MANUTENTION ET DES ACCESSOIRES DE MANUTENTION R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 19

21 1. LES DIFFERENTES SOURCES D ENERGIE D UN CHARIOT ET LEUR PRECAUTION D EMPLOI. Il existe plusieurs sources d énergie pour les chariots, des précautions particulières doivent être respectées lors des opérations de recomplètement de carburants ou de charge de batteries : 1.1. Remplissage en carburant des chariots thermiques : Toujours arrêter le moteur, Ne pas fumer ou s approcher d un chariot avec une flamme nue, Ne pas utiliser son téléphone portable, Effectuer cette opération aux endroits prévus, Si du carburant s est répandu en dehors du réservoir, l essuyer ou le laisser s évaporer avant de remettre le moteur en marche Utilisation des chariots à gaz de pétrole liquéfiés (GPL) : On ne doit jamais laisser le chariot stationner longtemps au soleil ou proche d une source de chaleur (four).les parois des réservoirs ou des bouteilles ne doivent jamais dépasser 50 C. L échange de bouteilles amovibles : Cette opération ne doit être faite que dans une zone spécialement affectée à cet usage, de préférence à l air libre ou dans un local bien aéré, éloigné de tout feu nu. Le moteur du chariot doit être arrêté. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 20

22 1.3. Charge de la batterie des chariots électriques : Ne pas fumer, ni allumer une flamme nue à proximité d une batterie en charge, en raison du dégagement d hydrogène. La charge des batteries doit être effectuée dans un local bien aéré. Ne pas décharger une batterie à plus de 80%. Ne pas poser d outils ou de pièces métalliques sur la batterie (risque de court circuit). Ouvrir les couvercles de batterie pendant la charge. Refaire le niveau des éléments de la batterie avec de l eau distillée ou déminéralisée en fin de charge. Ne jamais rajouter d acide. Vérifier que les cosses soient propres, bien serrées et graissées, borne + protégée avec un cache. Nettoyer et sécher le dessus de la batterie. Effectuer les opérations de vérification et de remise à niveau toujours avec des gants appropriés et des lunettes de protection (l acide sulfurique est un produit corrosif). R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 21

23 2. LES PRINCIPAUX ORGANES D UN CHARIOT ET LEUR FONCTION RESPECTIVE Galets Chaine Flexibles hydrauliques Dosseret Tablier Goupilles de blocage Mât Protège conducteur Eclairage Bouteille de gaz Ceinture de sécurité Chassis Roues motrices Fourches Vérin d inclinaison Description des éléments de commande et d indication R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 22

24 Pos Eléménts de commade ou d indication Fonction 1 Frein de parking Bloquage du véhicule à l arrêt 2 Indicateur d information et de service Indications d avertissements, des paramètres de déplacement et d élévation, indication de fausse commande et de service 3 Réglage de la colonne de direction Réglage de la colonne de direction à l inclinaison désirée 4 Interrupteur à clé La tension de batterie du véhicule est branchée ou débranchée 5 Indicateur de décharge de batterie Indication de la capacité restante de la batterie et des heures de service effectuée par le véhicule 6 Pédale de frein Freinage du véhicule 7 Pédale de marche Réglage progressif de la vitesse de marche 8 Commut. Sens de marche Branchement du sens de marche désiré 9 Soupape de commande La fourche est soulevée ou descendue Elévation/descente 10 Soupape de commande Inclinaison La fourche est inclinée vers l avant ou l arrière du mât 11 Soupape de commande Prévue pour les appareils rapportés hydrauliques 12 Hydraulique Suppl. 13 Interrupteur principal Le circuit électrique est interrompu, toutes les fonctions électriques sont débranchées et le véhicule continue de rouler jusqu à l arrêt complet 14 Touche avertisseur Déclenchement d un signal sonore 15 Réglage du poids «siège du conducteur» Réglage du poids du conducteur pour un amortissement optimal du siège 16 Indicateur de poids «siège du Le poids réglé est indiqué conducteur» 17 Blocage siège du conducteur Le siège du conducteur peut être réglé vers l avant ou l arrière 18 Réglage du dossier Le dossier du conducteur peut être 3. LES ELEMENTS CONSTITUTIFS DES CIRCUITS HYDRAULIQUES ET LEUR FONCTION 3.1. L asservissement hydraulique intervient à plusieurs niveaux : Fonction levage R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 23

25 Rôle des différents éléments constitutifs des circuits hydrauliques: Les flexibles : Ils canalisent l huile sous pression vers les différents composants hydrauliques en particulier les récepteurs. Ils se composent d un tuyau protégé par une ou plusieurs tresses métalliques, le tout protégé par une gaine. La pompe hydraulique : Appareil permettant de faire circuler des liquides sous pression. Le liquide de transmission d énergie est aspiré dans le réservoir (ou bâche) et refoulé vers le distributeur puis vers les récepteurs. La pompe peut être entraînée soit par un moteur électrique autonome soit par l énergie du moteur. Le distributeur : Il permet par une action manuelle sur les commandes d enclencher les différentes fonctions. Les récepteurs : Ils reçoivent une force motrice en vue de créer un mouvement, ici en l occurrence il s agira d énergie hydraulique générée par pompe. Les vérins hydrauliques sont des appareils qui permettent de réaliser des efforts importants le long d un axe. Il existe des récepteurs à simple effet, par exemple une poussée (action verticale de levage) et des vérins à double effets : poussée et rétractation ( action d inclinaison du mât ou de translation du tablier). Le limiteur de débit : Positionné à l embase du vérin de levage, il permet de réguler le débit du liquide hydraulique engendré par le mouvement de la charge et ainsi maîtriser la vitesse de descente du fardeau ou des dispositifs de levage à vide. Le limiteur de pression : Son rôle est de limiter la pression du circuit à une valeur compatible avec les caractéristiques du chariot. Il s agit d un tarage du circuit, cet organe est protégé par un plombage. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 24

26 Elévation, inclinaison, déplacement tablier, positionnement des fourches, serrage des Pinces. Fonction direction - La transmission hydrostatique Une pompe hydrostatique à plateau est entraînée par le moteur thermique. Elle génère une pression d huile variable, agissant sur deux moteurs hydrauliques, qui entraînent à leur tour les roues. La suppression de tous les organes mécaniques et donc de toutes les pièces d usure a permis de réduire de 70% le nombre de pièces en mouvement par rapport à une transmission classique. L ensemble compact travaille en circuit fermé. Toutes les pièces en mouvement sont entourées d huile. La transmission ne craint donc aucune fausse manœuvre ; elle est conçue pour travailler avec un minimum d entretien et dans les pires conditions au-delà de heures. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 25

27 4. LES EQUIPEMENTS PORTE-CHARGE Bras de fourches R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 26

28 Eperon R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 27

29 5. PRESENTATION & UTILISATION DE LA PLAQUE DE CHARGE D UN CHARIOT Elle est obligatoire sur les chariots automoteurs de manutention à conducteur porté. Elle fournit : les capacités pratiques de levage en fonction des conditions de la manœuvre. la capacité nominale du chariot qui représente la charge maximale que peut soulever le chariot dans des conditions dites normalisées, c est à dire hauteur de levée <3,30m et portée de 500m/m pour les chariots dont la capacité nominale est comprise entre 1T et 5T. Exemples de plaques de capacité : R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 28

30 Capacité maximale (C.N) : charge = 2000 kg - soit 2 Tonnes hauteur = 4175 mm (soit 4,175 m) distance centre gravité de la charge au talon des fourches = 500 mm (soit 50 cm) Capacités maximales d'utilisation - CMU charge = 900 kg hauteur maxi = 6725 mm (soit 6,725 m) à 500 mm (soit 50 cm) du talon des fourches R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 29

31 Exemples en utilisant la plaque ci-dessus Une charge de 1000 kg doit être levée à 6 m de hauteur, la distance maximum du centre de gravité de la charge aux talons des fourches sera de 800 mm. Le centre de gravité d'une charge de 1200 kg se situe à 900 mm du talon des fourches, l'élévation maximum sera à 5825 mm (soit 5,825 m). 6. L IDENTIFICATION CE Tout chariot de manutention doit porter, dans une position bien apparente, une plaque d'identification durable, donnant les renseignements suivants : R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 30

32 CHARIOTS THERMIQUES A) Nom du constructeur (ou de l'importateur) du chariot B) Modèle C) Numéro de série ou de fabrication et année de fabrication D) Masse à vide (1) du chariot en état de marche, sans les équipements amovibles mais avec bras de fourche dans le cas de chariots à fourche. CHARIOTS ELECTRIQUES A BATTERIE A) Nom du constructeur (ou de l'importateur) du chariot B) Modèle C) Numéro de série ou de fabrication et année de fabrication D) Masse à vide (1) du chariot en état de marche, sans les équipements amovibles mais avec bras de fourche dans le cas de chariots à fourche. E) Masse minimale et maximale autorisées pour la batterie F) Tension de la batterie La masse peut varier de plus ou moins 5 % par rapport à la valeur indiquée sur la plaque. De plus la capacité nominale doit figurer sur la plaque d identification. En fonction de l'équipement déposé sur le chariot, une nouvelle plaque de capacité doit être mise en place, déterminant les nouvelles capacités dans les différents cas de figures. NORMALISATION AFNOR FONCTIONS CAPACITES CARACTERISTIQUES F P T C G R T L Chariot automoteur à porte-à-faux C.A. porteur C.A. Tracteur C.A. cavalier Gerbeur Rétractable Translateur Transpalette Codification : - Les 2 premiers chiffres indiquent la capacité nominale en Kg (multiplié par 100) - Les 2 suivants indiquent la distance en mm, du centre de gravité de la charge aux talons des fourches (multiplié par 10) Exemple : 1050 indique 1000 Kg à 500 mm du talon des fourches E S D Z B P J A électrique essence diesel gaz bandage pneumatique jumelé accompagnant à pied Soit un chariot F EB F Chariot automoteur élévateur en porte à faux 10 Charge nominale : 1000 Kg (à 3m30) 50 Centre de gravité de la charge à 500 mm du talon des fourches E Traction électrique B Roues équipées de bandages R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 31

33 7. LES DIFFERENTS TYPES DE PALETTES UTILISABLES Palette Pool dite européenne, conforme aux normes SNCF. Interchangeable dans les pays européens. 4 entrées. DIMENSIONS 800 X 1200 CHARGES 1000 Kg 4000 Kg en gerbage Palette standard correspondant aux dimensions mais non aux normes de qualité de la palette Pool. Utilisation courante 4 entrées. DIMENSIONS 800 X X 1200 CHARGES 1000 Kg 4000 Kg en gerbage Palette perdue à jeter après usage, utilisée pour les transports à grande distance à 2 ou 4 entrées. Interchangeable dans les pays européens. 4 entrées. DIMENSIONS selon les besoins CHARGES 1000 Kg Le gerbage nécessite la pose de plancher Palette containers correspond aux normes DIN possède un cadre métallique grillagé, un plancher en bois ou en métal et 4 pieds. La partie supérieure n est pas couverte. Panneaux rabattables 4 entrées. DIMENSIONS 800 X 1200 CHARGES 1000 Kg 4000 Kg en gerbage R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 32

34 Chapitre 4 L UTILISATION DES CHARIOTS AUTOMOTEUR DE MANUTENTION A CONDUCTEUR PORTE R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 33

35 1. ADEQUATION DU CHARIOT AU TRAVAIL DEMANDE Il s agit de l opération effectuée par le cariste qui consiste à s assurer que l équipement qui est mis à sa disposition est adapté aux contraintes de la manœuvre qu il aura à effectuer, au regard de la production mais aussi de la sécurité. adaptation aux équipements et accessoires (fourches, pinces,.) adaptation à l'emploi pour lequel l'engin est conçu (plaque,.) adaptation à l'environnement de travail (chambre froide, chemin,.) Cette vérification consiste dans un premier temps à analyser les conditions de la manœuvre, l environnement dans laquelle elle doit être effectuée et ainsi déterminer les contraintes spécifiques. Par exemple : - La manœuvre s effectue sur la voie publique ou non - Nous sommes à l intérieur d un local ou non - Le poids de la charge, son gabarit et sa forme - La hauteur de levée - La distance du déplacement - La nature du sol, etc, etc Dans un deuxième temps, il faut connaître les spécificités, les aptitudes et les capacités du chariot et de ses accessoires. C est à dire : - Le type de chariot : industriel semi-industriel, de chantier - La catégorie de chariot et donc ses aptitudes (au sens de la R.389) - Est-il muni des dispositifs prévus pour circuler sur la voie publique ou non? - Sa capacité nominale et ses capacités pratiques en fonction des conditions de la manœuvre - L énergie du chariot - La longueur des fourches - La présence ou non d accessoires et leurs possibilités - Le type de mat : à hauteur libre ou non - Le poids à vide du chariot, etc, etc. Et enfin, dans un troisième temps de comparer les deux séries de données. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 34

36 2. LES OPERATIONS ET VERIFICATIONS DE PRISE ET DE FIN DE POSTE 2.1. Les vérifications de prise de poste : Avant la mise en route du chariot, un certain nombre de mesures doivent être effectuées : Se munir des équipements de protection individuelle nécessaires au travail à effectuer (appliquer les consignes de sécurité). Récupérer la clé de contact ou autre système permettant la mise en route du chariot. Prendre la mesure du site dans lequel on va intervenir et des consignes à appliquer. Consulter le carnet d entretien du chariot pour s assurer si les anomalies éventuelles ont été réparées. Effectuer les opérations de maintenance de premier niveau : Vérification de l état général Présence de tâches d huile au sol, suintements, présence de fuites de carburant. Vérification de l état des pneumatiques ou des bandages, présence des écrous sur les roues. Vérification des niveaux, huile moteur, hydraulique, batterie, liquide de refroidissement, niveau de carburant. Présence des arrêtoirs de fin de course, bon état des fourches Etat de l éclairage, fonctionnement de l avertisseur Essai de l efficacité des freins Essai de toutes les fonctions du levage R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 35

37 2.2. Les opérations de fin de poste : En plus des opérations de charge de batteries ou de plein de carburant, la fin de poste ou l arrêt de l utilisation du chariot même momentanée nécessite les précautions suivantes : Garer le chariot en un endroit prévu à cet effet et en tout état de cause en dehors des voies de circulation pour ne pas gêner les autres travailleurs. Faire reposer les bras de fourche à plat sur le sol Couper le moteur Mettre au point mort Serrer le frein de parc Enlever la clé de contact ou le dispositif équivalent Descendre du chariot face au poste de conduite sans sauter en respectant les 3 points de prise. Rendre compte des anomalies constatées au besoin par écrit sur le carnet d entretien. (voir explications détaillées au paragraphe 4.4) 3. LES PRECAUTIONS DE CIRCULATION A RESPECTER A VIDE, EN CHARGE, EN MARCHE AV & AR R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 36

38 CONSIGNES DE SECURITE POUR LA CONDUITE DE CHARIOTS ELEVATEURS DE TYPE INDUSTRIELS 1. Seuls les personnels détenteurs de l autorisation de conduite délivrée par leur employeur ont le droit d utiliser les chariots élévateurs. Le fait de prêter ou de laisser conduire un chariot par une personne non autorisée constitue une faute grave. 2. La vérification journalière du chariot par son utilisateur est obligatoire, les défectuosités constatées doivent être signalées au responsable de maintenance de l entreprise. Seul le personnel compétent est habilité à effectuer les réparations sur les engins de levage. 3. L utilisation du chariot au-delà des capacités effectives de levage est formellement interdite. 4. Tout déplacement et toute manœuvre doivent être effectués avec prudence en restant maître de son engin quelles que soient les circonstances. 5. Les déplacements en charge ou non doivent être effectués avec les fourches élevées à 15 cm du sol et inclinées vers l arrière. 6. Si vous avez l obligation de rouler avec une charge haute qui masque votre visibilité, roulez en marche arrière ou faite vous guider. 7. Prenez des précautions particulières concernant les usagers présents dans votre zone d action, anticipez leur réaction. 8. En abordant les plans inclinés en charge, vous devez avoir la charge toujours situées en amont : la montée s effectue en marche avant, la descente s effectue en marche arrière. Il est recommandé de ne jamais effectuer un demi-tour sur un plan incliné. 9. Ne prenez jamais de passagers si vous ne disposez pas de siège prévu à cet effet. 10. Il est interdit de modifier le contrepoids à l arrière du chariot, sauf en cas d échange de la batterie de traction dont le poids serait en dessous de celui autorisé. 11. Ne jamais utiliser le chariot comme plate-forme élévatrice de personnels. 12. Prenez garde dans vos déplacements à la dangerosité de certains points : état du sol, voies étroites ou encombrées, hauteurs limitées,, coupures, accès ou sortie d un local. 13. Le transport de bouteilles de gaz comprimé, liquéfié ou dissous ne peut être effectué qu à l aide d un dispositif offrant toutes les garanties contre la chute des bouteilles. 14. N actionnez jamais de levier de commande en dehors du poste de conduite. 15. Ne laissez pas votre chariot sans surveillances ans avoir arrêté le moteur. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 37

39 16. Il est interdit de rouler sur la voie publique sans dispositifs conformes au code de la route. 17. Prenez soin de vérifier l arrimage correct de la charge sur la palette avant de la soulever. 18. Quand vous avez terminé votre tâche, garez-vous hors des voies de circulation, mettez les fourches à plat sur le sol, mettez le point mort et serrez le frein à main. 19. Ne positionnez jamais le mat vers l avant lorsque les fourches sont situées en hauteur. 20. Lorsque vous êtes contraints de rouler sur des plaques de jonction, assurez quelles peuvent supporter le poids du chariot et de la charge. 21. Lorsque vous êtes amené à charge une semi-remorque, assurez vous du calage des roues de la pose de chandelles et de la solidité de la plate forme. 22. Lors des opérations de charge d un chariot électrique, il est interdit d approcher avec une flamme nue. Porter des gants et visière appropriés. Dans le cas d un remplissage d un réservoir de carburant, vous devez couper le contact, descendre de l engin et ne pas fumer. 23. Le port des équipements de protection (EPI) prescrits par l employeur et de la ceinture de sécurité est obligatoire. 4. LE COMPTE RENDU A LA HIERARCHIE DES ANOMALIES CONSTATEES. Il s agit de rendre compte pour l opérateur à son chef d équipe ou au service de maintenance des anomalies constatées dans l emploi de son équipement. Par exemple l avertisseur qui ne fonctionne pas, un freinage non opérant du frein de parc, la date de la VGP dépassée, un bras de fourche tordu, des bandages défectueux. Le but de cette mesure est la remise en état dans les meilleurs délais du matériel, afin d éviter des accidents, mais aussi concourir à maintenir la disponibilité des engins et par la même contribuer à la productivité de l entreprise. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 38

40 5. LES PRINCIPES DE GERBAGE ET DE DEGERBAGE SUR PILE ET SUR RATELIER 5.1. Stockage en rayonnage gerbage et pose 5.2. Stockage en pile gerbage et pose R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 39

41 Règles pour le gerbage, la pose, la reprise et la descente de la charge. R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 40

42 6. LE CHARGEMENT ET LE DECHARGEMENT D UN VAHICULE PAR L ARRIERE ET DEPUIS LA SOL EN LATERAL 6.1. Chargement et le déchargement d un véhicule à quai par l arrière Précautions à prendre : S assurer que le camion est freiné, calé, bien parallèle et contre le quai Vérifier que la rampe d accès au véhicule est bien positionné En cas de chargement d une semi-remorque sans son tracteur, s assurer de la pose de béquilles pour éviter tout renversement S assurer que le plancher du camion est en bon état, que la garde au sol du chariot est compatible avec le franchissement de la rampe d accès S assurer que le poids du chariot et de sa charge ne dépasse pas la charge utile du véhicule Avant de s engager dans le véhicule s assurer que la hauteur de la charge ne dépasse pas la hauteur de la caisse du véhicule S engager prudemment en s assurant de l absence de personne à l intérieur Répartir correctement le chargement et ne pas dépasser la charge utile du camion Reculer prudemment en s assurant de l absence de personne à l arrière du chariot R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 41

43 6.2. Chargement et déchargement d un véhicule depuis le sol en latéral : Précautions à prendre : Vérification du freinage et du calage du véhicule Connaître la charge utile du véhicule En cas de remorque sans son tracteur s assurer de la pose de béquilles Procéder au chargement des palettes (dans le sens de la longueur 120cm, s il s agit de palettes Europe) en commençant coté cabine et en alternant les cotés pour préserver les suspensions et tout risques de renversement du véhicule Avant du véhicule R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 42

44 7. LE DEPLACEMENT SUR UN PLAN INCLINE Précautions à respecter : S assurer que le pourcentage de pente de la rampe ne dépasse pas les possibilités du chariot Relever légèrement les fourches avant d y accéder En charge, toujours descendre un plan incliné en marche arrière (pour éviter qu en cas de freinage la charge ne glisse sur les fourches et ne tombe Au sol, pour les autres cas se déplacer en marche avant Ne jamais faire un demi-tour sur un plan incliné (risque de renversement du chariot) En cas de virage pour accéder à l entrepôt, surveiller la position des roues au sol (risque de basculement du chariot en bas du quai). 8. LA MANUTENTION D UNE CHARGE LONGUE Charge longue Portail chariot Virage en marche A/R R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 43

45 R389 Support Formation Cariste - MAJ 01/2012 page n 44

FORMATION D AGENT D ENTREPÔT avec CACES R389 catégories 1, 3 & 5

FORMATION D AGENT D ENTREPÔT avec CACES R389 catégories 1, 3 & 5 FORMATION D AGENT D ENTREPÔT avec CACES R389 catégories 1, 3 & 5 PUBLIC CONCERNE Toute personne qui veut s orienter vers le secteur Professionnel de la LOGISTIQUE pour obtenir un emploi d agent d entreposage.

Plus en détail

Séquence pédagogique intégrant l ES&ST

Séquence pédagogique intégrant l ES&ST Séquence pédagogique intégrant l ES&ST Choix de la classe: Seconde Bac Pro ( 2ans) Logistique et Transport. Matière enseignée: La conduite en sécurité de transpalettes à conducteur porté et préparateurs

Plus en détail

DOSSIER CANDIDAT POUR LA FORMATION CACES CARISTE R389

DOSSIER CANDIDAT POUR LA FORMATION CACES CARISTE R389 DOSSIER CANDIDAT POUR LA FORMATION CACES CARISTE R389 Produit par Xavier BERTIN - dossier cariste 2016 v1 1 http://www.bxconseils.com Version 2016 LE TYPE DE PLAQUE SECURITE TEST N 1 THEME 9 : «Interpréter

Plus en détail

Service hygiène et sécurité Centre de Gestion de l Orne

Service hygiène et sécurité Centre de Gestion de l Orne Service hygiène et sécurité Centre de Gestion de l Orne Ce guide a pour objectif de vous rappeler les règles générales de sécurité que vos agents doivent respecter lorsqu ils conduisent des engins. A cet

Plus en détail

Levage et Manutention de Charges Prévention des accidents

Levage et Manutention de Charges Prévention des accidents Levage et Manutention de Charges Prévention des accidents Ce document a été réalisé par une commission paritaire de la Métallurgie normande Introduction Cette présentation a pour but de sensibiliser les

Plus en détail

- Conducteurs débutants - DESCRIPTIF DES ENGINS ET CONTRAINTES MATERIELLES LIEES AU DEROULEMENT DES TESTS CACES

- Conducteurs débutants - DESCRIPTIF DES ENGINS ET CONTRAINTES MATERIELLES LIEES AU DEROULEMENT DES TESTS CACES Initiation CACES R372m CNAMTS Petits Engins de chantier (Cat. 1), Pelles Hydrauliques > 6T. (Cat. 2), Chargeuses s/ pneus > 4,5T. (Cat. 4) et Chariots de Chantier à bras télescopique (Cat. 9) - Conducteurs

Plus en détail

NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN LEV 300 FIXE MOTORISE (Notice Originale)

NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN LEV 300 FIXE MOTORISE (Notice Originale) NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN LEV 300 FIXE MOTORISE (Notice Originale) NUMERO DE SERIE MANUVIT SA Bureaux Commerciaux : BP123 89303 JOIGNY Cedex-FRANCE Tel : +33 (0)3 86 92 95 95 Fax : +33 (0)3

Plus en détail

CAP Agent d entreposage et de messagerie RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

CAP Agent d entreposage et de messagerie RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I COMPÉTENCES (SAVOIR-FAIRE) 17 I - COMPÉTENCES (SAVOIR-FAIRE) C 0. Conduire en sécurité un chariot automoteur de manutention à conducteur porté C.0.1 Choisir le matériel

Plus en détail

Notice de montage et Manuel d utilisation

Notice de montage et Manuel d utilisation Notice de montage et Manuel d utilisation Chariot porte-roue Sommaire Notice de montage : page 3 à 9 Notice d utilisation : page 10 à 16 Page 2 Vue générale Page 3 1 ère Etape Assemblage du chassis et

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS DE TRAVAIL CONCERNÉS PAR LA RÉGLEMENTATION

ÉQUIPEMENTS DE TRAVAIL CONCERNÉS PAR LA RÉGLEMENTATION Les vérifications des équipements ou catégories d équipements de travail utilisés pour le levage de charges, l élévation des postes de travail ou le transport en élévation de personnes sont prescrites

Plus en détail

Déroulement d examen du «plateau» permis BE

Déroulement d examen du «plateau» permis BE Page 1 sur 7 Déroulement d examen du «plateau» permis BE (au début de l épreuve, le moniteur détèle et place le véhicule à côté de la remorque.) Points attribués (1) 1) Contrôle de l immobilisation 2)

Plus en détail

Test CACES cariste R389

Test CACES cariste R389 Test CACES cariste R389 Référence : SSI.154 Durée conseillée : 1 jour Tarif en inter-entreprise : nous contacter Tarif en intra-entreprise : 790 HT/ jour / groupe http://www.cnfce.com/formation-test-caces-cariste-r389

Plus en détail

Rénovation du Référentiel CACES. Point sur les travaux en cours Etat d avancement Planning prévisionnel

Rénovation du Référentiel CACES. Point sur les travaux en cours Etat d avancement Planning prévisionnel Rénovation du Référentiel CACES Point sur les travaux en cours Etat d avancement Planning prévisionnel Propositions validées par la CAT-MP au printemps 2013 PAS DE RECOMMANDATION «TRONC COMMUN» AUTONOME

Plus en détail

Catalogue. des FORMATIONS

Catalogue. des FORMATIONS Catalogue des FORMATIONS Agrément Organisme de N 22600188460 Certification de qualification d organisme Testeur CACES Certificat N FR022 706 1 délivré par Bureau VÉRITAS Qualité certifiée par vos organismes

Plus en détail

CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE

CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Logo de l organisme de Formation Intitulé CACES R389 CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Public Personnel de l entreprise reconnu apte physiquement par le médecin du Travail et susceptible d être affecté

Plus en détail

NACELLE DE MANUTENTION

NACELLE DE MANUTENTION NACELLE DE MANUTENTION PREAMBULE IMPORTANT Pour l emploi de ce produit et pour prendre en considération toutes les restrictions d usage, il est important de se référer au chapitre 3 : «Conditions et limites

Plus en détail

DESCRIPTION DU VEHICULE

DESCRIPTION DU VEHICULE NOTICE DESCRIPTIVE UTILISEE POUR DES TRICYCLES ET QUADRICYCLES A MOTEUR (catégorie L5e, L6e, et L7e,) DESCRIPTION DU VEHICULE Famille... 0. GENERALITES 0.0.Constructeur : 0.1.Représentant accrédité en

Plus en détail

CONDUCTEUR DE CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Catégories 1 à 6 TEC/FCE/D2 Rév B mise à jour le 01/06/2012

CONDUCTEUR DE CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Catégories 1 à 6 TEC/FCE/D2 Rév B mise à jour le 01/06/2012 CONDUCTEUR DE CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Catégories 1 à 6 TEC/FCE/D2 Rév B mise à jour le 01/06/2012 PUBLIC Personne amenée à conduire un chariot élévateur PREREQUIS Toute personne reconnue

Plus en détail

La puissance d un grand câblier, la souplesse d un distributeur. Guide de manutention.

La puissance d un grand câblier, la souplesse d un distributeur. Guide de manutention. La puissance d un grand câblier, la souplesse d un distributeur Guide de manutention www.eleofrance.com Règle de l art de manutention de stockage et de conditionnement I. Stockage 1.1 Généralités Au stockage

Plus en détail

Pour prévenir les risques liés aux équipements de travail, il est nécessaire d agir : Les règles générales P-02. La réception P-03

Pour prévenir les risques liés aux équipements de travail, il est nécessaire d agir : Les règles générales P-02. La réception P-03 Préambule La collectivité, en tant qu employeur, doit respecter des prescriptions règlementaires de sécurité et de santé pour l'utilisation d équipements de travail (machines, appareils, outils, engins,

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F- 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM PICALU

Plus en détail

VITRINE POUR BUFFET BAR A SALADES GASTRONOMIQUE MODE D EMPLOI ET D ENTRETIEN

VITRINE POUR BUFFET BAR A SALADES GASTRONOMIQUE MODE D EMPLOI ET D ENTRETIEN VITRINE POUR BUFFET BAR A SALADES GASTRONOMIQUE MODE D EMPLOI ET D ENTRETIEN SBM3 / 125.505 SBM4 / 125.510 SBM6 / 125.520 TABLE DES MATIERES 1. BUT ET DOMAINE D APPLICATION 2. RESPONSABILITE 3. CONSIGNES

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE EMPLOI DES TRACTEURS AGRICOLES DANS LES TRAVAUX PUBLICS *

CODE DE LA ROUTE EMPLOI DES TRACTEURS AGRICOLES DANS LES TRAVAUX PUBLICS * N 95 MATERIEL n14 26/07/06 9:48 Page 1 MATERIEL N 95 - MATERIEL N 14 En ligne sur le site www.fntp.fr / Extranet le 25 juillet 2006 CODE DE LA ROUTE EMPLOI DES TRACTEURS AGRICOLES DANS LES TRAVAUX PUBLICS

Plus en détail

Le camion BENNE MÉMO SÉCURITÉ MÉTIERS DU BTP ET DU PAYSAGE

Le camion BENNE MÉMO SÉCURITÉ MÉTIERS DU BTP ET DU PAYSAGE MÉMO SÉCURITÉ MÉTIERS DU BTP ET DU PAYSAGE Le camion BENNE Prendre le temps de réfléchir à l utilisation que l on va faire de sa benne permet d en gagner beaucoup par la suite et d être plus performant.

Plus en détail

980 mm 1363 mm. 319 Pelles compactes

980 mm 1363 mm. 319 Pelles compactes 980 mm 1363 mm 319 Pelles compactes Facilité de transport Le déplacement d une mini-pelle d un chantier à un autre n a jamais été aussi simple. La mini-pelle Bobcat 319 peut être transportée sur une remorque

Plus en détail

Le TRAMWAY MULHOUSIEN

Le TRAMWAY MULHOUSIEN Le TRAMWAY MULHOUSIEN S/ch A.MEYER-S/ch Y.HIRTH 20/11/2005 SOMMAIRE 1) DESCRIPTION D UNE RAME 2) MISE EN SECURITE - Accès rame - Accès poste de conduite - Sécurisation 3) LEVAGE ET RIPAGE - Descriptif

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DE PREPARATEUR(TRICE) DE COMMANDES EN ENTREPÔT + CACES 3 5, et formation 3+ 5+(AIDM06)

TITRE PROFESSIONNEL DE PREPARATEUR(TRICE) DE COMMANDES EN ENTREPÔT + CACES 3 5, et formation 3+ 5+(AIDM06) TITRE PROFESSIONNEL DE PREPARATEUR(TRICE) DE COMMANDES EN ENTREPÔT + CACES 3 5, et formation 3+ 5+(AIDM06) PUBLIC & PREREQUIS Tout public Aptitude médicale à la conduite de chariots (médecine du travail)

Plus en détail

COLLOQUE VIA PRÉVENTION, 18 OCTOBRE LE CADENASSAGE: DU NEUF EN 2016 par Tony Venditti, M. Ing. Chargé de recherche technique, ASFETM

COLLOQUE VIA PRÉVENTION, 18 OCTOBRE LE CADENASSAGE: DU NEUF EN 2016 par Tony Venditti, M. Ing. Chargé de recherche technique, ASFETM COLLOQUE VIA PRÉVENTION, 18 OCTOBRE 2016 LE CADENASSAGE: DU NEUF EN 2016 par Tony Venditti, M. Ing. Chargé de recherche technique, ASFETM Le Cadenassage - Association sectorielle Fabrication d équipement

Plus en détail

Assistants de Prévention décembre 2013

Assistants de Prévention décembre 2013 Assistants de Prévention décembre 2013 15 domaines de Prévention des risques Sécurité incendie Electricité Gestes et postures Equipements de protection individuelle (EPI) Matières dangereuses Radioprotection

Plus en détail

Adresse de l installation :.. Date de l installation du portail :... Autres informations éventuelles sur le portail :

Adresse de l installation :.. Date de l installation du portail :... Autres informations éventuelles sur le portail : FICHE DE VALIDATION DE MOTORISATION Portail battant automatique ou par impulsion sur un lieu de travail (motorisation d un portail manuel) Tampon de l entreprise Un portail donnant un accès direct avec

Plus en détail

Secteur : 13 - Communications et documentation

Secteur : 13 - Communications et documentation Secteur : 13 - Communications et documentation 8233 Aide-générale, aide-général en imprimerie Champ d'application La personne travaille dans une imprimerie ou dans l entrepôt de celui-ci, dans un atelier

Plus en détail

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE Référence : 2.2.4.7. Durée : 3 jours Objectifs : Public : 6 personnes Pré-requis : Etre âgé de 18 ans Etre reconnu apte médicalement Moyens pédagogiques : Salle de cours Vidéoprojecteur Animation : Formateur

Plus en détail

RENSON INTERNATIONAL. Régulateur haute pression. Cuve de transfert gasoil 2500L 5000L 9000L

RENSON INTERNATIONAL. Régulateur haute pression. Cuve de transfert gasoil 2500L 5000L 9000L P a g e 1 RENSON INTERNATIONAL Régulateur haute pression Cuve de transfert gasoil 2500L 5000L 9000L MANUEL D INSTALLATION et DE MISE EN SERVICE Lire avant de procéder à l'installation et à l'emploi du

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE L ALBIGEOIS. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE L ALBIGEOIS. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE L ALBIGEOIS MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) OBJET DU MARCHE : ACQUISITION D'UNE REMORQUE PORTE

Plus en détail

L UTILISATION ET L ENTRETIEN DES ENGINS AGRICOLES

L UTILISATION ET L ENTRETIEN DES ENGINS AGRICOLES L UTILISATION ET L ENTRETIEN DES ENGINS AGRICOLES RECOMMANDATION REGIONALE 1. CHAMP D APPLICATION : Le présent texte est applicable à tous les chefs d entreprise dont le personnel est assimilé au régime

Plus en détail

NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN BLOC BOUTEILLE (Notice Originale)

NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN BLOC BOUTEILLE (Notice Originale) NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN BLOC BOUTEILLE (Notice Originale) NUMERO DE SERIE MANUVIT SA Bureaux Commerciaux : BP123 89303 JOIGNY Cedex-FRANCE Tel : +33 (0)3 86 92 95 95 Fax : +33 (0)3 86 92 95

Plus en détail

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les tracteurs agricoles

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les tracteurs agricoles Ordonnance concernant les eigences techniques requises pour les tracteurs agricoles (OETV 2) Modification du 10 juin 2005 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 19 juin 1995 concernant les

Plus en détail

Batteries plomb-acide étanches (type AGM, sans entretien)

Batteries plomb-acide étanches (type AGM, sans entretien) Batteries plomb-acide étanches (type AGM, sans entretien) Manuel utilisateur Rev01-09/2015 2 Table des matières Consignes de sécurité... 2 Précautions à prendre avant une intervention... 2 Contrôle à réception...

Plus en détail

Futur opérateur de camion porteur n ayant pas obtenu un permis classe 3

Futur opérateur de camion porteur n ayant pas obtenu un permis classe 3 Formation à Montréal et sur la Rive sud CLIENTÈLE VISÉE L avantage d un instructeur : Il vous permet d évoluer à votre rythme et à votre mesure; Plusieurs informations techniques pourront être couvertes

Plus en détail

Puissance moteur : 9,4 cv Poids de la machine : de 580 kg à 735 kg TRANSPORTEUR SUR CHENILLES KUBOTA

Puissance moteur : 9,4 cv Poids de la machine : de 580 kg à 735 kg TRANSPORTEUR SUR CHENILLES KUBOTA Puissance moteur : 9,4 cv Poids de la machine : de 580 kg à 735 kg TRANSPORTEUR SUR CHENILLES KUBOTA COMPACT, PUISSANT ET CONÇU POUR UN MEILLEUR CONFORT, LE NOUVEAU KUBOTA KC70-4 VOUS OFFRE UN GAIN DE

Plus en détail

Sécurité des machines : Process papetiers et exigences réglementaires

Sécurité des machines : Process papetiers et exigences réglementaires Page 1 Sécurité des machines : Process papetiers et exigences réglementaires JC PERROT Pôle Performance Industrielle et Durable Présentation Page 2! Les textes réglementaire " Le cadre européen # Machines

Plus en détail

Conduite en sécurité des chariots automoteurs de manutention à conducteur porté

Conduite en sécurité des chariots automoteurs de manutention à conducteur porté ED_856_COUV.qxp_856 07/01/2016 14:49 Page1 Cette brochure s adresse aux testeurs chargés de délivrer les CACES des différentes catégories de chariots automoteurs à conducteur porté ainsi qu aux formateurs

Plus en détail

NOTICE UTILISATEUR BANCHALU V2

NOTICE UTILISATEUR BANCHALU V2 A lire attentivement avant toute utilisation et à conserver NOTICE UTILISATEUR BANCHALU V2 Conforme au décret 2004-924 Stockage Réglage de la hauteur 1 Chacune des roues est équipée d un système permettant

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION

NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F- 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT PLIANT ALUMINIUM

Plus en détail

INITIATION A LA GESTION DES STOCKS

INITIATION A LA GESTION DES STOCKS 05-02 INITIATION A LA GESTION DES STOCKS Dans le cadre de leur mission, les opérateurs peuvent se voir confier la mission d organiser des stocks. Ils doivent le réaliser selon des méthodes et techniques

Plus en détail

Prévenir. des fiches de postes. les risques mécaniques : pour informer

Prévenir. des fiches de postes. les risques mécaniques : pour informer Prévenir les risques mécaniques : des fiches de postes pour informer Pour la sécurité de vos salariés, adoptez les fiches de postes! Dans le cadre de son obligation générale de sécurité, l employeur doit

Plus en détail

PALAN TIRE CÂBLE 800KG 1600KG 3200KG

PALAN TIRE CÂBLE 800KG 1600KG 3200KG PALAN TIRE CÂBLE 800KG 1600KG 3200KG NOTICE D'INSTRUCTIONS, DE MISE EN SERVICE ET D'ENTRETIEN Afin d'assurer l'amélioration de ses produits, EXO International se réserve le droit de modifier les appareils

Plus en détail

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les tracteurs agricoles (OETV 2)

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les tracteurs agricoles (OETV 2) Ordonnance concernant les eigences techniques requises pour les tracteurs agricoles (OETV 2) Modification du 10 juin 2005 Le Conseil fédéral suisse, arrête: I L'ordonnance du 19 juin 1995 1 concernant

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES. Guide des formations AFC 2016

PREVENTION DES RISQUES. Guide des formations AFC 2016 PREVENTION DES RISQUES Guide des formations AFC 2016 Norme & Sécurité PREVENTION DES RISQUES Quelles sont les formations obligatoires? Formation obligatoire Durée Règlementation Formations des membres

Plus en détail

PROGRAMME : Prévention des risques professionnels dans le spectacle

PROGRAMME : Prévention des risques professionnels dans le spectacle PROGRAMME : Prévention des risques professionnels dans le spectacle Préambule : La démarche de prévention des risques et maladies professionnels et ses enjeux : - Définitions - Les enjeux : humains, sociaux,

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CACES R390 RECYCLAGE Grues auxiliaires de chargement de véhicules

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CACES R390 RECYCLAGE Grues auxiliaires de chargement de véhicules CACES R390 RECYCLAGE Grues auxiliaires de chargement de véhicules Formation inter entreprises (Dates : nous consulter) La conduite de grues auxiliaires ne doit être confiée qu à des opérateurs dont l aptitude

Plus en détail

Futur opérateur de camion routier semi-remorque n ayant pas obtenu de permis classe 1.

Futur opérateur de camion routier semi-remorque n ayant pas obtenu de permis classe 1. Formation à Montréal et sur la Rive sud CLIENTÈLE VISÉE L avantage d un instructeur : Il vous permet d évoluer à votre rythme et à votre mesure; Plusieurs informations techniques pourront être couvertes

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION WL 900

MANUEL D UTILISATION WL 900 MANUEL D UTILISATION WL 900 1 SOMMAIRE Page Informations du Fabricant 3 Avertissements 4 Evaluation des Risques et Marquage 5 Sécurité et Moyens de Protection 6 Dispositions de Garantie 7 Dimensions et

Plus en détail

La sécurité pour tous et par tous

La sécurité pour tous et par tous La sécurité pour tous et par tous Sommaire A Le Guide Sécurité Fiche A Les préventeurs de l entreprise Fiches B : La sécurité des locaux B1: La réglementation des établissements recevant du public B2:

Plus en détail

Prior Notice d instructions.

Prior Notice d instructions. FR Prior 2000. Notice d instructions. FR. Prior 2000. Détendeurs double détente pour bouteille. Notice d instructions. 03 Prior 2000. Détendeurs double détente pour bouteille. Notice d instructions. Lire

Plus en détail

Mode d emploi Fraiseuse BF 1

Mode d emploi Fraiseuse BF 1 Mode d emploi Fraiseuse BF 1 Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant d utiliser l appareil. 1. Indications et utilisation La fraiseuse BF1 a été conçue pour un usage au laboratoire de prothèse

Plus en détail

Fiche d observation annuelle tous les ateliers

Fiche d observation annuelle tous les ateliers Page 1 Établissement :... Secteur :... Date :... Fiche d observation annuelle tous les ateliers Remplir cette fiche une fois par année, ainsi qu après des travaux majeurs dans l établissement. Remplir

Plus en détail

AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LES GRUES A TOUR

AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LES GRUES A TOUR AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LES GRUES A TOUR Recommandation adoptée par le Comité Technique National des industries du Bâtiment et des Travaux Publics (CTN B) le 11 octobre 2011 SOMMAIRE

Plus en détail

CCPQ CONDUCTEUR / CONDUCTRICE POIDS LOURD PROFIL DE QUALIFICATION 2.4. LOGISTIQUE ET TRANSPORTS

CCPQ CONDUCTEUR / CONDUCTRICE POIDS LOURD PROFIL DE QUALIFICATION 2.4. LOGISTIQUE ET TRANSPORTS CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690.85.28 Fax : 02 690.85.78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be LOGISTIQUE 2.4. LOGISTIQUE ET TRANSPORTS 2.4.1. CONDUCTEUR / CONDUCTRICE POIDS LOURD

Plus en détail

134 Matthys Quality Equipment - Oudenaardestraat B-8570 Vichte - TEL: FAX:

134 Matthys Quality Equipment - Oudenaardestraat B-8570 Vichte - TEL: FAX: LE MEILLEUR CHOIX POUR VOTRE MOTO LE BON CHOIX POUR VOTRE MOTO 8595-SM-X 135 8594-00-X 8594-LG-X 137 136 140 138 8593-LP / 8593-XL-P 8592-LP-H / 8592-LP-X 142 8593-QD-P 134 Matthys Quality Equipment -

Plus en détail

L ARRET DE TRAVAUX. Date de création du document : 13/04/2016.

L ARRET DE TRAVAUX. Date de création du document : 13/04/2016. 2016 L ARRET DE TRAVAUX Date de création du document : 13/04/2016 www.dtenc.gouv.nc SOMMAIRE Introduction...2 Quelles sont les mesures de protection en cas de danger?...2 L exercice du droit d alerte :...

Plus en détail

Facilement transportable et performante 80 VJR 105 VJR

Facilement transportable et performante 80 VJR 105 VJR Facilement transportable et performante 80 VJR 105 VJR Pour de multiples applications... Equipements standards Freinage de type négatif Blocage de différentiel Descente de secours par déverrouillage des

Plus en détail

PRODUCTIVITÉ ET PLUS ENTRETIEN

PRODUCTIVITÉ ET PLUS ENTRETIEN www.mini-jarraff.com ÉlagueuSe pour terrains Étro Grâce à son empreinte minimale et à son encombrement réduit, l élagueuse Mini-Jarraff peut se déplacer et intervenir dans des zones auxquelles seules des

Plus en détail

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES.

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. IL EST PREFERABLE QUE VOUS LE FASSIEZ SANS UTILISER VOTRE MANUEL Quelques exercices d entrainement Une seule réponse

Plus en détail

Déroulement d examen du «plateau» permis C man (BVA)

Déroulement d examen du «plateau» permis C man (BVA) SUPP-86 / Version 0/06/04 VERIFICATIONS PERMIS C - BVA Page sur 6 Déroulement d examen du «plateau» permis C man (BVA) Points attribués () A. Questions écrites (0 questions) B. Vérifications courantes

Plus en détail

B. Une course verticale élevée

B. Une course verticale élevée 17 Le travail de manutention dans les magasins-entrepôts B. Une course verticale élevée Une course verticale importante (prendre bas et déposer haut, ou l inverse) augmente la pénibilité du travail quant

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. (DECRET N 96.73 du 24/01/96) TRAVAUX EFFECTUES SUR LE SITE PAR DES ENTREPRISES EXTERIEURES I / DEFINITION DE L OPERATION

PLAN DE PREVENTION. (DECRET N 96.73 du 24/01/96) TRAVAUX EFFECTUES SUR LE SITE PAR DES ENTREPRISES EXTERIEURES I / DEFINITION DE L OPERATION PLAN DE PREVENTION (DECRET N 96.73 du 24/01/96) DATE : TRAVAUX EFFECTUES SUR LE SITE PAR DES ENTREPRISES EXTERIEURES Entreprise Utilisatrice Donneur d'ordre Nom / Prénom / Téléphone : Entreprises extérieures

Plus en détail

Disposition réglementaire

Disposition réglementaire Disposition réglementaire 35 I. GÉNÉRALITÉS 1. Disposition réglementaire : Intitulé complet : Arrêté du Gouvernement wallon du 3 avril 2003 déterminant les conditions sectorielles et intégrales relatives

Plus en détail

Fosse de visite et de réparation

Fosse de visite et de réparation Fosse de visite et de réparation Les travaux sur fosse ou à proximité vous exposent à de nombreux risques : chute de hauteur, de plain-pied ou d objet, écrasement par chute d organes mécaniques, risque

Plus en détail

Rapport de vérification générale périodique d'appareil(s) de levage

Rapport de vérification générale périodique d'appareil(s) de levage BUREAU VERITAS SA METZ 5 rue Pablo Picasso CS 20111 57365 ENNERY France Téléphone : 03 87 39 93 10 Mail : pascal.leder@fr.bureauveritas.com A l'attention de GNEMMI JOHAN MAIRIE DE METZ MAGASIN/PARC AUTO

Plus en détail

COMPACTEUR GP. Manuel d utilisation

COMPACTEUR GP. Manuel d utilisation COMPACTEUR GP Manuel d utilisation www.systemesgp.com 1-888-651-6996 Table de matières Compacteur GP... 3 Mise en garde... 3 Connaissance du compacteur... 4 Principales composantes du compacteur GP...4

Plus en détail

ANNEXE D CONDUITE PRÉVENTIVE DES CHARIOTS ÉLÉVATEURS PAR LE CENTRE DE FORMATION EN TRANSPORT DE CHARLESBOURG

ANNEXE D CONDUITE PRÉVENTIVE DES CHARIOTS ÉLÉVATEURS PAR LE CENTRE DE FORMATION EN TRANSPORT DE CHARLESBOURG RAPPORT D'ENQUÊTE Dossier d'intervention DPI4027710 Numéro du rapport RAP0209287 ANNEXE D CONDUITE PRÉVENTIVE DES CHARIOTS ÉLÉVATEURS PAR LE CENTRE DE FORMATION EN TRANSPORT DE CHARLESBOURG Usinage Beauport

Plus en détail

1/6. Liste commune. Filière forêt dérogation travaux réglementés jeunes mineurs 11/05/ Auvergne. Bac Pro Forêt 1 re et Terminale.

1/6. Liste commune. Filière forêt dérogation travaux réglementés jeunes mineurs 11/05/ Auvergne. Bac Pro Forêt 1 re et Terminale. TRAVAU RÉGLEMENTÉS ET MATÉRIELS SOUMIS À DÉROGATION Filière forêt : - - Filière des aménagements naturels : - Travaux soumis à dérogation D.4153-27 - Conduite d équipements de travail mobiles automoteurs

Plus en détail

www.active-walker.com 1 UN SOMMAIRE 1. Sommaire 2. Introduction 6. Transport et montage 7. Sécurité personnelle 3. Description du produit 4. Entretien 5. Réglage pour optimiser le confort 8. Opération

Plus en détail

LES COMMERCES DE SURFACE INFÉRIEURE À 200 M² AIDE AU CHOIX DES ÉQUIPEMENTS DE MANUTENTION

LES COMMERCES DE SURFACE INFÉRIEURE À 200 M² AIDE AU CHOIX DES ÉQUIPEMENTS DE MANUTENTION 2010 CLASSEMENT VALABLE 5 ANS MINISTÈRE CHARGÉ DU TOURISME LES COMMERCES DE SURFACE INFÉRIEURE À 200 M² AIDE AU CHOIX DES ÉQUIPEMENTS DE MANUTENTION POUR LA RÉCEPTION DES MARCHANDISES >> TOURISME Hôtellerie

Plus en détail

CACES R389 et GSI

CACES R389 et GSI Impression à partir du site https://offredeformation.npdcp.fr le 25/01/2017. Fiche formation CACES 1-3-5 R389 et gestion de stock informatisée - N : 23905 - Mise à jour : 24/11/2016 CACES 1-3-5 R389 et

Plus en détail

Olympiades Santé Sécurité

Olympiades Santé Sécurité Olympiades Santé Sécurité CONSIGNES : Sur chaque diapositive, il y 3 propositions de réponses. Vous devez entourer la(les) bonne(s) réponse(s) sur la grille papier qui vous est fournie. Il peut y avoir

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise. Référence Internet.

Sommaire détaillé. Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise. Référence Internet. Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise 1. Les acteurs au sein de l entreprise Les prérogatives des DP en santé-sécurité au travail... GST.01.1.010 17 Les

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION D UN MATERIEL ET CONSIGNES DE SECURITE LE TRACTEUR NEW HOLLAND TCE 45

NOTICE D UTILISATION D UN MATERIEL ET CONSIGNES DE SECURITE LE TRACTEUR NEW HOLLAND TCE 45 Lycée CFA Horticole et commercial de Merdrignac NOTICE D UTILISATION D UN MATERIEL ET CONSIGNES DE SECURITE LE TRACTEUR NEW HOLLAND TCE 45 QUI PEUT L UTILISER? Toute personne formée à l utilisation du

Plus en détail

Largeur minimum, Vitesse maximum

Largeur minimum, Vitesse maximum Largeur minimum, Vitesse maximum Gerbeur double palette avec plateforme PDP 200 Assistance 24 h /24 h, 7 j / 7 j Réseau international Gerbeur double palette PDP Model PDP 200 Hauteur de levée Capacité

Plus en détail

E14 - E16 Pelles compactes

E14 - E16 Pelles compactes E14 - E16 Pelles compactes Durabilité et fiabilité sont les maîtres-mots n Matériaux robustes, conception éprouvée Les pelles Bobcat E14 et E16 utilisent des matériaux ultra-résistants testés en conditions

Plus en détail

Utilisation des grues mobiles

Utilisation des grues mobiles La Sécurité sociale au service de la prévention R 383 modifiée Utilisation des grues mobiles Caisse nationale de l Assurance maladie des travailleurs salariés - Département prévention des accidents du

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Mécanicien(ne) en machines tournantes sous pression (installation maintenance)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Mécanicien(ne) en machines tournantes sous pression (installation maintenance) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Mécanicien(ne) en machines tournantes sous

Plus en détail

Prévention des Risques Professionnels

Prévention des Risques Professionnels Prévention des Risques Professionnels Recommandation n 9/2006 de la CRAM NORD-EST MANUTENTIONS D ARMATURES Studio visuel impact, Epernay (51) CHANTIER DE LA LIGNE GRANDE VITESSE EST Caisse Régionale d

Plus en détail

analyse des risques évaluation des risques suppression/réduction des risques définition des limites de la situation de travail

analyse des risques évaluation des risques suppression/réduction des risques définition des limites de la situation de travail L APPROCHE PAR LES RISQUES DEMARCHE DE MAITRISE DES RISQUES (source : INRS) LES PHASES DE LA DÉMARCHE analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION JOURNALIER

LE PLAN DE PREVENTION JOURNALIER LE PLAN DE PREVENTION JOURNALIER Rappel du décret N 92-158 du 20 février 1992 Le décret du 20 février 1992 complétant le code du travail, fixe les prescriptions particulières d hygiène et de sécurité applicables

Plus en détail

Matériels de viabilité hivernale Réglementation. Richard Cleveland CISMA, Pôle Technique Secrétaire Général Adjoint

Matériels de viabilité hivernale Réglementation. Richard Cleveland CISMA, Pôle Technique Secrétaire Général Adjoint Matériels de viabilité hivernale Réglementation Richard Cleveland CISMA, Pôle Technique Secrétaire Général Adjoint 1. Différents textes de portée réglementaire Code de la Route (CdR) Textes de portée réglementaire

Plus en détail

I.C. engineering 4 Route du Cor de Chasse Illkirch-Graffenstaden Tél. : Fax :

I.C. engineering 4 Route du Cor de Chasse Illkirch-Graffenstaden Tél. : Fax : I.C. engineering 4 Route du Cor de Chasse 67400 Illkirch-Graffenstaden Tél. : 0871 470 009 Fax : 03 90 40 31 95 e-mail : contact@ic-engineering.fr Définition d un branchement provisoire GENERALITES C est

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES MÉLANGEUSE AUTOMOTRICE TATOMA MBS- 30

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES MÉLANGEUSE AUTOMOTRICE TATOMA MBS- 30 CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES MÉLANGEUSE AUTOMOTRICE TATOMA MBS 30 DESCRIPTIF Nous vous présentons ciaprès la machine conçue et fabriquée par nos soins, la MBS30, mélangeuse automotrice de la marque TATOMA

Plus en détail

CCPQ MONTEUR / MONTEUSE DE PNEUS ALIGNEUR / ALIGNEUSE PROFIL DE QUALIFICATION

CCPQ MONTEUR / MONTEUSE DE PNEUS ALIGNEUR / ALIGNEUSE PROFIL DE QUALIFICATION CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be INDUSTRIE GARAGE MONTEUR / MONTEUSE DE PNEUS ALIGNEUR / ALIGNEUSE PROFIL

Plus en détail

Équipements de Protection Individuelle E P I AFPA-DEAT-INOIP

Équipements de Protection Individuelle E P I AFPA-DEAT-INOIP Équipements de Protection Individuelle E P I 1 Pour être efficace l EPI nécessite : De la part du responsable : La diffusion des instructions d utilisation, Le contrôle du port effectif, L entretien des

Plus en détail

Mesures professionnelles

Mesures professionnelles LP - Section BEP ME LE TITRE D HABILITATION ELECTRIQUE Dossier de formation LP - Section BEP ME 1. Généralités sur l. Pour intervenir : - sur une installation électrique, - à proximité de pièces nues sous

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT, DES TRANSPORTS, DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DU TOURISME ET DE LA MER Arrêté du 10 novembre 2004 modifiant l arrêté du 4 août

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAVAIL SÉCURITAIRE

POLITIQUE DE TRAVAIL SÉCURITAIRE Objectif La présente politique établit les règles qui devront s appliquer pour prévenir les risques liés l utilisation des pompes à béton et les mâts de distribution dans les chantiers de construction.

Plus en détail

FORMATION INITIALE A LA CONDUITE DE PLATE FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNE - PEMP (CACES )

FORMATION INITIALE A LA CONDUITE DE PLATE FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNE - PEMP (CACES ) FORMATION INITIALE A LA CONDUITE DE PLATE FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNE - PEMP (CACES ) Réf de l action : ECF L310 indice 09 OBJECTIFS Etre capable de conduire et d utiliser une PEMP dans le respect

Plus en détail

Les agrafeuses et les cloueuses pneumatiques

Les agrafeuses et les cloueuses pneumatiques Les agrafeuses et les cloueuses pneumatiques Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la construction Fréquemment utilisées sur les chantiers de construction, les agrafeuses

Plus en détail

Plan de prévention. Conformément aux articles L et R à R du Code du travail. Nom de l opération :

Plan de prévention. Conformément aux articles L et R à R du Code du travail. Nom de l opération : Plan de prévention Conformément aux articles L.4511-1 et R.4511-1 à R.4514-10 du Code du travail. Nom de l opération : Dates de début :.. / / Durée : Identification des entreprises ENTREPRISE UTILISATRICE

Plus en détail

Manuel d utilisation pour Compresseur silencieux PROMAAIR 20L

Manuel d utilisation pour Compresseur silencieux PROMAAIR 20L Manuel d utilisation pour Compresseur silencieux PROMAAIR 20L 7 bis, Impasse Denis Dulac 94700 MAISONS-ALFORT FRANCE Tél. : +33 (0)1 43 68 06 13 - Fax : +33 (0)1 43 68 66 09 Site web : www.promattex.com

Plus en détail

Ce document présente les principes généraux de prévention permettant de réaliser cette activité dans de bonnes conditions de sécurité.

Ce document présente les principes généraux de prévention permettant de réaliser cette activité dans de bonnes conditions de sécurité. Les périodes de fêtes sont souvent l occasion pour les structures publiques territoriales d agrémenter leur territoire d illuminations temporaires. Ainsi, de nombreux agents des services techniques sont

Plus en détail

Set manucure MP

Set manucure MP Set manucure MP1 935748 V1.0 20130102 AVERTISSEMENT! Pour réduire les risques d incendie, de choc électrique et de blessure des personnes, lors de l utilisation d appareils électriques, il est recommandé

Plus en détail