GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE"

Transcription

1 / Hygiène et sécurité NORMES D EXPLOITATION Réf. : Aperam Safety ST 007 Grues et équipements de levage Publication : Version : v0 Rév. : AM Safety 007 v GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE Diffusion contrôlée Nom : Élaborée par : Contrôlée par : Approuvée par : Comité d hygiène et de sécurité Ilder Camargo da Silva Philippe Darmayan (Health and Safety Committee) d Aperam GRUES ET ÉQUIPEMENTS DE LEVAGE 1.0 CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique à l ensemble des grues, y compris celles montées sur des véhicules, les équipements utilisés en tant que grues, les monte-charges et les équipements de levage et d arrimage. Elle ne s applique pas aux opérations de levage effectuées dans des mines souterraines. 2.0 GRUES 2.1 Planification Le niveau de planification requis pour chaque opération de levage est déterminé selon la catégorie du levage considéré. Catégorie de levage Levage présentant des risques élevés / inhabituels Exemples : (liste non exhaustive) Opérations de planification requises - Métal liquide - Évaluation des risques - Ensemble des opérations de - Élaborer un Plan de levage levage réalisées à l aide de portant sur les risques associés plusieurs grues ; à l opération - Levages réalisés au-dessus de - Faire participer les conducteurs de secteurs d exploitation et grue et les équipes en charge de pouvant constituer un danger l arrimage à l élaboration du plan de pour le personnel levage. Un document attestant de - Levages réalisés au-dessus de cette participation doit être conservé lignes électriques ; - Les éléments à intégrer au plan - Levages prévoyant l usage de de levage sont détaillés ci-après nacelles pour le personnel ; - Levages portant sur des charges supérieures aux valeurs maximales Hygiène et sécurité 1

2 Levages standards basés sur des procédures d exploitation standard (SOP) Levages présentant de faibles risques - Levages standard devant être réalisés à l intérieur de l usine - Levages effectués dans le cadre d opérations de maintenance régulières - Évaluation des risques - Élaborer une procédure d exploitation standard (SOP) - Évaluation des risques en milieu professionnel - Respecter des pratiques d exploitation sûres 2.2 Le plan de levage doit inclure les éléments suivants : a) Données relatives au levage : poids des équipements, poids du dispositif d arrimage, poids total, hauteur du levage, rayon du levage 1 et surface de l équipement, centre de gravité. b) Données relatives à l équipement : fabricant, modèle, taille, longueur du bras de grue, longueur de la flèche 2, dimensions totales. c) Données relatives à l arrimage : diamètre de l élingue, longueur, configuration de l élingue, capacité, type de crochet, taille et capacité de la manille. d) Proximité de lignes électriques, de dispositifs de support de tuyaux 3 et des secteurs réservés au traitement. e) Identification et contrôle des risques locaux, définition de méthodes de communication. 2.3 Exploitation a) Une procédure écrite doit être élaborée afin de s assurer que l ensemble des composants essentiels d une grue sont inspectés et correctement installés avant la mobilisation et la mise en service de celle-ci. b) Les opérateurs de grue doivent procéder à un examen de sécurité préalable à chaque quart au cours duquel la grue est utilisée. Il conviendrait de conserver le document contenant les résultats de cet examen dans la grue. Les éléments à inclure dans l examen de sécurité préalable doivent être détaillés à partir d une évaluation des risques relative à la grue. c) Il est interdit d utiliser une grue dès lors que son dispositif de sécurité est inutilisable ou défectueux. d) Les grues déplaçant des charges au-dessus de personnes doivent être dotées d alarmes audibles et visibles qui doivent être utilisées à chaque déplacement de charge. 3.0 GRUES MOBILES 3.1 Planification Le niveau de planification requis pour chaque opération de levage est déterminé selon la catégorie du levage considéré. 1 Note du traducteur : Sous réserve. 2 Note du traducteur : Sous réserve. 3 Note du traducteur : pipe rack, sous réserve. Hygiène et sécurité 2

3 Catégorie de levage Levage présentant des risques élevés / inhabituels Exemples : (liste non exhaustive) - Opérations de levage réalisées à l aide de plusieurs grues ; - Levages réalisés à l aide de grues mobiles survolant des établissements 4 ; - Levages survolant des lignes électriques ; - Levages portant sur des charges supérieures aux valeurs maximales Opérations de planification requises - Évaluation des risques - Élaborer un Plan de levage portant sur les risques associés à l opération - Faire participer les conducteurs de grue et les équipes en charge de l arrimage à l élaboration du plan de levage. Un document attestant de cette participation doit être conservé - Les éléments à intégrer au plan de levage sont détaillés ci-après Levages présentant de faibles risques - Levages effectués dans le cadre d opérations de maintenance régulières - Évaluation des risques en milieu professionnel - Respecter des pratiques d exploitation sûres 3.2 Le plan de levage doit inclure les éléments suivants : a) Données relatives au levage : poids des équipements, poids du dispositif d arrimage, poids total, hauteur du levage, rayon du levage 5 et surface de l équipement, centre de gravité. b) Données relatives à l équipement : fabricant, modèle, taille, longueur du bras de grue, longueur de la flèche, dimensions totales. c) Données relatives à l arrimage : diamètre de l élingue, longueur, configuration de l élingue, capacité, type de crochet, taille et capacité de la manille. d) Mesures relatives au levage : longueur du bras de grue, rayon du levage, capacité de l équipement, taille des plaques de calage et vitesse du vent, y compris la stabilité et la pente du sol. e) Proximité de lignes électriques, de dispositifs de support de tuyaux et de secteurs de traitement : pour utiliser des grues mobiles à proximité de lignes électriques, il est obligatoire d obtenir une autorisation définissant les zones interdites et les obligations du préposé à la surveillance. f) L identification et le contrôle des risques locaux doivent notamment être basés sur l itinéraire de la grue, la stabilité du sol, la proximité de personnes ou d équipements et la méthode de communication convenue. g) Il conviendrait si possible de doter les grues d un dispositif de mesure des charges permettant d afficher le poids de la charge dans le champ de vision de l opérateur. 3.3 Exploitation : a) Les opérateurs de grue mobile doivent procéder à un examen de sécurité préalable à chaque quart au cours duquel la grue est utilisée. Il conviendrait de conserver le document contenant les résultats de cet examen dans la grue. b) Un tableau indiquant les charges pouvant être supportées doit être affiché à un endroit visible de l opérateur ou être à la disposition de dernier à l intérieur de chaque grue mobile. 4 Note du traducteur : Interprétation sous réserve, l original manquant de clarté. 5 Note du traducteur : Sous réserve. Hygiène et sécurité 3

4 c) Le poste de contrôle réservé à l opérateur d une grue montée sur un véhicule doit être situé dans une zone protégée du balancement des charges et de la flèche de la grue. d) Les pivots 6 doivent être maintenus en place lors du déplacement des grues mobiles. e) Les opérateurs doivent garder leur ceinture de sécurité attachée. f) Il est obligatoire d utiliser des supports de calage (aussi bas et aussi larges que possible), sauf si les résultats d une évaluation des risques préconisent d autres mesures. g) Des opérations de pivotement doivent être réalisées avant les opérations de levage afin de tester la solidité des supports de calage des grues mobiles. h) Il est interdit à l opérateur d abandonner le contrôle de la grue tant qu une charge est suspendue à celle-ci. 4.0 Maintenance et inspection 5.0 Formation 4.1. Un registre des grues, des monte-charges, des pièces d arrimage et des élingues de levage (si la loi locale l impose) doit être établi Toute grue mobile amenée sur le site doit disposer d un certificat de test en cours de validité et faire l objet d une inspection de sécurité avant d être utilisée, afin de s assurer qu elle est adaptée à l usage prévu. L inspection doit au moins satisfaire aux exigences imposées par les règlements et le fabricant en ce qui concerne la fréquence des inspections et l état physique de la machine Un système doit être mis en place aux fins de l inspection, de la maintenance et de la validation des équipements de levage. Ce système devra comprendre une procédure permettant de vérifier que l équipement peut fonctionner conformément à ses spécifications de conception et d attester l intégrité des éléments suivants : a) Composants électriques et mécaniques b) Dispositifs de contrôle relatifs aux pièces essentielles des équipements de levage et d arrimage c) Câbles et ensemble des pièces de levage de la grue d) Composants structurels du monte-charge, des freins, des roues, des crochets, des dispositifs servant au verrouillage des crochets, des moufles à crochet et des rails e) Dispositifs de limitation de charge, dispositifs de sécurité, interrupteurs de fin de course et systèmes de contrôle dont doivent être dotés certains équipements comme par exemple les systèmes de freinage autonome de sécurité, un dispositif servant à arrêter la grue de type veille automatique et un disjoncteur d urgence Les inspections et les réparations dont les grues, les câbles et les équipements de levage font l objet doivent au moins respecter les spécifications du fabricant et les exigences réglementaires Il est obligatoire de conserver les documents relatifs aux inspections de maintenance et aux tests des câbles. L inspection doit mettre en évidence le moindre défaut et les éléments défectueux doivent être réparés. 6 Note du traducteur : slew pins, sous réserve. Hygiène et sécurité 4

5 5.1 Le personnel chargé d utiliser les grues, d installer ou d arrimer les charges, d émettre des signaux aux fins du contrôle des opérations de levage ou de procéder à l inspection, à la maintenance ou au test des grues, des monte-charges, des nacelles réservées au personnel et des équipements de levage ou d arrimage doit être formé et autorisé à le faire, et compétent en la matière. L attestation de formation et l autorisation doivent être conservées et une méthode doit être élaborée afin de contrôler et de maintenir les compétences des grutiers Un système doit être mis en place afin de déterminer la durée minimum d utilisation et la fréquence des utilisations et des tests de chaque catégorie de grues afin d en garantir l efficacité Une procédure formelle doit être élaborée afin d établir les règles de communication et de signalement entre l opérateur et le signaleur. 6.0 Aspects pratiques 6.1. S assurer qu aucun(e) élingue, chaîne, crochet faisant partie d un ensemble suspendu à la même grue ne peut se déplacer facilement avant d initier la moindre opération de levage ; il est impératif d éviter que des chaînes soient suspendues dans le vide en les fixant au crochet de la grue ou à l anneau par l intermédiaire duquel les élingues ou les chaînes sont suspendues au crochet de la grue. Cette précaution doit absolument être prise afin d éviter que des pièces puissent se balancer dans le vide et provoquer des blessures graves ou des décès Si une grue radiocommandée est utilisée, l opérateur n est autorisé à se déplacer, lorsqu il réalise un mouvement de grue, que lorsque l ensemble des conditions suivantes sont réunies au moment considéré : il s agit d une manœuvre de transport standard le chemin qu il souhaite emprunter est plat et exempt d obstacles il bénéficie d une bonne vue de la grue et de la charge il dispose d une vue dégagée de la zone vers laquelle la charge est déplacée il n aurait aucun problème à apercevoir immédiatement tout mouvement de personne ou de véhicule survenant sur l itinéraire de transport et serait capable de réagir immédiatement et correctement si tel était le cas une évaluation des risques a été réalisée en relation avec le type de transport considéré afin de confirmer que le déplacement de l opérateur ne pose pas de problème. (Compte tenu de ces conditions, certaines opérations, comme le transport de métal liquide et de charges lourdes par exemple, n obtiendraient pas un résultat positif à l évaluation des risques et le mouvement simultané de la grue et de son opérateur ne serait alors pas autorisé.) Dans tous les autres cas (c est-à-dire dès lors que l une des conditions précitées n est pas satisfaite) et dans le cas précis où des charges inhabituelles seraient levées et transportées à l aide de la grue, le déplacement simultané de la grue et de son opérateur ne serait pas autorisé ; en d autres termes : l opérateur de la grue demeure immobile lorsqu il déplace la charge l opérateur ne se déplace que lorsque la charge est immobile. Hygiène et sécurité 5

6 Ce type de précaution permet d éviter que des charges effectuent des déplacements incontrôlés en cas de chute ou de trébuchement de l opérateur. 6.3 Avant d initier le moindre déplacement, s'assurer que la charge peut bouger librement. Une fois que l élingue est bien fixée à la charge, il convient d appliquer certaines règles communes à toutes les élingues : Vérifier que la charge n est pas fixée au sol par des tirefonds, des brides ou des boulons : Attention : elle peut être coincée par de l oxydation ou des débris. Commencer d abord par la dégager. Pour se prémunir des à-coups, réduire progressivement le jeu de l'élingue. Mettre en marche avec précaution de manière à éviter les secousses au début du levage, et accélérer ou décélérer en douceur. Vérifier la tension de l élingue. Soulever la charge de quelques centimètres, interrompre la manœuvre puis vérifier que la charge est bien équilibrée et que son trajet est parfaitement dégagé. Nul ne doit être autorisé à grimper sur la charge ou sur sa bâche. Maintenir le personnel à distance pendant la montée, le déplacement et la descente de la charge. Le conducteur de la grue ou du monte-charge doit la surveiller en permanence tant qu elle est en mouvement. Enfin, respecter impérativement les interdictions suivantes : - Ne jamais laisser plus d une personne à la fois commander le levage ou faire signe au conducteur de la grue ou du monte-charge, sauf pour l avertir d un danger. - Ne jamais soulever la charge plus que nécessaire. - Ne jamais laisser la charge suspendue en l air. - Ne jamais travailler sous une charge suspendue, ni autoriser quiconque à le faire. En pratique, cela veut dire que la distance minimale séparant une personne de la charge doit être au moins égale à la distance entre la charge et le sol où se tient cette personne Afin de définir la taille et la configuration de l élingue nécessaire au levage d une charge donnée, il convient de bien comprendre la nuance entre «charge maximale d'utilisation» et «charge pratique de sécurité», et la façon dont sont calculées ces valeurs limites. Charge maximale théorique (Working Load Limit, WLL) La charge maximale théorique désigne la charge maximale (masse) qui peut être soulevée ou abaissée par une pièce d un équipement de levage, ou suspendue à celleci. Dans certaines normes et certains documents, la WLL est dénommée «charge maximale utile». Charge maximale d utilisation 7 (CMU, Safe Working Load) Il s agit de la masse maximale qu'il est possible de soulever, d'abaisser ou de suspendre dans des conditions de service données. Il appartient à l utilisateur de demander à une personne compétente d évaluer la CMU après que celle-ci ait pris connaissance des conditions d utilisation en question. Dans des conditions de service 7 Note du traducteur : Sous réserve. Cette expression est utilisée pour traduire Working Load Limit dans certains documents, notamment ceux de l INRS. Cependant, d un point de vue sémantique, la «charge maximale d utilisation» correspond bien à Safe Working Load. Hygiène et sécurité 6

7 normales, la CMU est identique à la WLL. Si les conditions d utilisation sont susceptibles de présenter un danger par exemple en raison de températures extrêmes, d un risque d à-coup violent, du passage des charges au-dessus de voies publiques ou piétonnes, ou encore si la charge est de nature dangereuse (acide ou métal en fusion par exemple), fixée par des tirefonds ou des brides, la personne compétente doit fixer une CMU inférieure à la WLL, cet écart dépendant du degré de risque. Hygiène et sécurité 7

VÉHICULES ET CONDUITE

VÉHICULES ET CONDUITE Hygiène et sécurité NORME D EXPLOITATION Réf. : Aperam Safety ST 006 Véhicules et conduite Publication : 15.05.2012 Version : v0 Rév. : AM Safety ST 006 - v4.2 - Rév. : 02-11-2010 VÉHICULES ET CONDUITE

Plus en détail

ZONE ARTISANALE 25320 GRANDFONTAINE Tél. : 03 81 58 46 00 Fax : 03 81 58 46 01 cablac@wanadoo.fr www.cablac.fr

ZONE ARTISANALE 25320 GRANDFONTAINE Tél. : 03 81 58 46 00 Fax : 03 81 58 46 01 cablac@wanadoo.fr www.cablac.fr NOTICE D'emploi & normes TRAVAILLER EN TOUTE sécurité AVEC CABLAC élingues câble élingues chaîne élingues textile estropes câble grelinée sangles d arrimage chaînes d amarrage ZONE ARTISANALE 25320 GRANDFONTAINE

Plus en détail

Liste de contrôle Ponts roulants

Liste de contrôle Ponts roulants La sécurité, c est réalisable. Liste de contrôle Ponts roulants Travaille-t-on en toute sécurité dans votre entreprise avec des ponts roulants? Les ponts roulants sont couramment utilisés dans l industrie

Plus en détail

Travailler avec un chariot télescopique rotatif avec fonction de levage (IS-032) Version CT-Q 2012-03-27

Travailler avec un chariot télescopique rotatif avec fonction de levage (IS-032) Version CT-Q 2012-03-27 Explication : Travailler avec un élévateur à bras télescopique Il existe plusieurs types d élévateurs télescopiques, qui peuvent aussi exercer plusieurs fonctions. Pratiquement tous les élévateurs télescopiques

Plus en détail

PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES ET CHARIOTS ÉLÉVATEURS

PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES ET CHARIOTS ÉLÉVATEURS PLATES-FORMES ÉLÉVATRICES ET CHARIOTS ÉLÉVATEURS 1. OBJET Cette procédure définit les pratiques encadrant l utilisation de nacelles élévatrices automotrices à bras articulé, de nacelles élévatrices automotrices

Plus en détail

Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole

Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole Fiche technique Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole Le levage d équipements roulants, du rez-de-chaussée aux étages supérieurs d un bâtiment avicole, que ce soit des

Plus en détail

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence.

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. 1 REGLES GENERALES 1.1 Disposition générale Le personnel est tenu de se conformer strictement

Plus en détail

Prévention et risques

Prévention et risques Page 1 sur 11 1) DEFINITIONS : Manutention : Déplacement de marchandises, de produits industriels ou d'une charge sur de courtes distances. Les actions et les moyens liés à la manutention : LEVER MAINTENIR

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Décret n o 2008-1325 du 15 décembre 2008 relatif à la sécurité des ascenseurs,

Plus en détail

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE LEVAGE

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE LEVAGE Sécurité dans les Opérations SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX H 2 5 Ingénieurs en Sécurité Industrielle TRAVAUX DE LEVAGE I DÉFINITIONS RÉGLEMENTATION... 1 1 Définitions...1 2 Réglementation...2 II MATÉRIELS

Plus en détail

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite CHARIOT ELEVATEUR Prise de poste - Munissez-vous des équipements de protection individuelle nécessaires pour le travail à effectuer : - chaussures de sécurité obligatoires - gants de protection - protections

Plus en détail

Manuel de l opérateur

Manuel de l opérateur Technical Publications 20 Z-30 20HD Z-30 Manuel de l opérateur Modèles antérieurs aux numéros 2214 First Edition, Second Printing Part No. 19052FR Table des matières Page Consignes de sécurité... 3 Contrôle

Plus en détail

Notice d utilisation - Robot de vitrage R.420 1

Notice d utilisation - Robot de vitrage R.420 1 Notice d utilisation - Robot de vitrage R.420 1 CH FR LU BE Notice d utilisation Robot de vitrage R.420 Nr. de fabrication KeM.Tech Chemin Louis Hubert 2 CH - 1213 Petit Lancy www.kemtech-ksf.com Cette

Plus en détail

7. Ponts élévateurs. 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu.

7. Ponts élévateurs. 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu. 7. Ponts élévateurs Version: 10/2012 Texte original en langue allemande 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu.lu Association

Plus en détail

1. Description. 2. Risques. 3. Législation

1. Description. 2. Risques. 3. Législation Fiche de prévention Utilisation d élingues-textiles 1. Description Une élingue est un accessoire de levage qui sert à assurer la transmission de force entre la charge et l appareil de levage. Lorsqu elles

Plus en détail

LIVRE DE BORD DE PALAN AÉRIEN Registre permanent

LIVRE DE BORD DE PALAN AÉRIEN Registre permanent LIVRE DE BORD DE PALAN AÉRIEN Registre permanent Le présent guide a pour but de vous permettre de vous conformer aux dispositions du paragraphe 210(3) du Règlement général 91-191, établi en vertu de la

Plus en détail

Notice d utilisation GERBEUR MANUEL SM 1016

Notice d utilisation GERBEUR MANUEL SM 1016 Notice d utilisation GERBEUR MANUEL SM 1016 Manuel d utilisation du gerbeur manuel 1. utilisation Le gerbeur manuel SM1016 est un outil à deux utilisations pour lever et se déplacer. Cet appareil ne produit

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur peut engendrer des risques - c est d ailleurs l un des premiers cas d accident de travail. Vous trouverez dans ce document des mesures de sécurité générales ainsi que des indications concrètes liées à

Plus en détail

CONDUCTEURS. de véhicules lourds. Connaissez-vous vos OBLIGATIONS?

CONDUCTEURS. de véhicules lourds. Connaissez-vous vos OBLIGATIONS? CONDUCTEURS de véhicules lourds Connaissez-vous vos OBLIGATIONS? 01 Lisez bien ce qui suit si >vous prenez la route avec: Un véhicule routier dont la masse nette est de plus de 3 000 kg : >> un autobus;

Plus en détail

La charge, on la partage! Colloque sur la manutention. St-Hyacinthe. 10 novembre 2010. Mot de la CSST

La charge, on la partage! Colloque sur la manutention. St-Hyacinthe. 10 novembre 2010. Mot de la CSST La charge, on la partage! Colloque sur la manutention St-Hyacinthe 10 novembre 2010 Prix_Innovation.wmv Mot de la CSST Gabrielle Landry, Directrice Direction de la Prévention-Inspection Secteur des établissements,

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des machines / matériel

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des machines / matériel Page 1 / 7 Rapport technique / domaine des machines / matériel Contenu : grue télescopique à bras rotatif à 360 Rédaction : Fabrice Forré / étudiant ETC 3 / 1700 Fribourg Date : 14 janvier 2011 Grue télescopique

Plus en détail

1. Description. 1.1. Généralités

1. Description. 1.1. Généralités 1. Description 1.1. Généralités Une plateforme sur mât(s) avec entraînement à crémaillère est un équipement de travail permettant le déplacement vertical de personnes, matériaux et équipements, pouvant

Plus en détail

Travailler avec un élévateur à nacelle automoteur (IS-005) (en ce compris: Travailler avec un élévateur à ciseaux (AV-003)) Version CT-Q 2011-06-09

Travailler avec un élévateur à nacelle automoteur (IS-005) (en ce compris: Travailler avec un élévateur à ciseaux (AV-003)) Version CT-Q 2011-06-09 Version CT-Q 0-06-09 Groupe cible Les travailleurs qui se déplacent sur un terrain d exploitation, dans des installations, entrepôts, magasins, et effectuent des travaux en hauteur à l aide d un élévateur

Plus en détail

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE

CHARIOTS ELEVATEURS A MAT RETRACTABLE Référence : 2.2.4.7. Durée : 3 jours Objectifs : Public : 6 personnes Pré-requis : Etre âgé de 18 ans Etre reconnu apte médicalement Moyens pédagogiques : Salle de cours Vidéoprojecteur Animation : Formateur

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE DÉFINITION DE VÉHICULE LOURD

PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE DÉFINITION DE VÉHICULE LOURD PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE DÉFINITION DE VÉHICULE LOURD Direction du transport routier des marchandises Sept 2009 1 Pourquoi une définition de véhicule lourd? Utilité de la définition de véhicule lourd

Plus en détail

Plateformes de travail élévatrices et portatives

Plateformes de travail élévatrices et portatives B354.1-04 Plateformes de travail élévatrices et portatives Plate-forme élévatrice de type 1 à déplacement manuel Plate-forme élévatrice de type 2 remorquable Édition française publiée en août 2004 par

Plus en détail

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation

SIEGE D EVACUATION. Manuel d'utilisation SIEGE D EVACUATION Manuel d'utilisation REHA-TRANS Siège d évacuation Evacuation d'urgence Armoire de rangement Introduction Vous avez choisi d acheter un SIEGE D EVACUATION D'URGENCE. Veuillez lire attentivement

Plus en détail

Notice d Utilisation 07761M page 1/8 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET INDICATIONS DE SECURITE.

Notice d Utilisation 07761M page 1/8 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET INDICATIONS DE SECURITE. page 1/8 PINCE DE LEVAGE POUR LE VERRE Référence ADLER SAS = 215 16N - La machine est conforme aux dispositions de la Directive de la CE sur les machines (Directive 2006/42/CE). - Elle a été construite

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Chaise élévatrice modèle HW 10

NOTICE D UTILISATION. Chaise élévatrice modèle HW 10 NOTICE D UTILISATION Chaise élévatrice modèle HW 10 Sommaire 1. Introduction 1.1 Description générale 1.2 Données techniques 1.3 Incidences sur l entourage 2. Mode d emploi 2.1 Instruments de mise en service

Plus en détail

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09 Groupe cible Les collaborateurs qui doivent travailler avec un chariot élévateur à fourche sur un terrain d exploitation, dans des installations, ateliers, magasins où les travaux présentent un certain

Plus en détail

Ceintures de sécurité

Ceintures de sécurité Ceintures de sécurité INFORMATIONS D ORDRE GENERAL Les ceintures de sécurité sont conçues pour reposer sur la structure osseuse du corps et doivent être portées le plus bas possible en travers du bassin,

Plus en détail

D 1 SAFETY CODE CODE DE SECURITE. Rev. Publication date: January 1997 EQUIPEMENTS DE LEVAGE LIFTING EQUIPMENT --- CERN

D 1 SAFETY CODE CODE DE SECURITE. Rev. Publication date: January 1997 EQUIPEMENTS DE LEVAGE LIFTING EQUIPMENT --- CERN CERN SAFETY CODE CODE DE SECURITE Edms 335726 D 1 Rev. Publication date: January 1997 EQUIPEMENTS DE LEVAGE --- LIFTING EQUIPMENT Ce code annule et remplace le Code D1 publié en 1988 This code annuls and

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME TRAVAIL EN HAUTEUR AVRIL 2013 Page 1 sur 13 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a)gestionnaire immobilier...

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION ET D ENTRETIEN V :02

MANUEL D UTILISATION ET D ENTRETIEN V :02 Vous venez d acquérir un produit fabriqué par nos ateliers nous vous remercions pour votre choix. Comme des milliers avant vous vous nous réitérez votre confiance. Nous faisons de chaque jour un challenge

Plus en détail

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur.

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur. Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur (M.B. 15.9.2005; errata: M.B. 22.8.2006) Sous-section I.- Champ d application et

Plus en détail

2. Conduite d engins en sécurité

2. Conduite d engins en sécurité 2. Conduite d engins en sécurité Edition: 08/2015 Texte original en langue française 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail: prevention@secu.lu

Plus en détail

Manuel d'utilisation

Manuel d'utilisation Manuel d'utilisation N 9130 N 2103 09/13 Rideaux et Grilles MURAX ET DENTEL ATTENTION! Pour assurer la sécurité des personnes il est très important de suivre attentivement toutes les instructions ci-dessous

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION Démenagement d objets lourds et encombrants : un outil = le monte-meubles

Plus en détail

Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 200

Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 200 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 200 Conforme à la directive européenne applicable. APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS

Plus en détail

Système de bâtiment préfabriqué Econox

Système de bâtiment préfabriqué Econox Système de bâtiment préfabriqué Econox MANUEL DE MONTAGE TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction 2. Préparation pour l installation 2.1 Outils...5 2.2 Matériel de levage...5 2.3 Équipement...5 3. Préparation

Plus en détail

Transport routier La sécurité, une responsabilité à partager

Transport routier La sécurité, une responsabilité à partager Fiche 3 Transport routier La sécurité, une responsabilité à partager En matière de sécurité, chacun a son rôle à jouer. Le producteur, le coordonnateur du transport, les transporteurs sous-traitants (brokers)

Plus en détail

FREEDOMLIFT Flexibilité inégalée, accessibilité optimale. Capacités : 5,5 T, 7 T, 9 T

FREEDOMLIFT Flexibilité inégalée, accessibilité optimale. Capacités : 5,5 T, 7 T, 9 T PONTS 2 COLONNES V.U./P.L. Flexibilité inégalée, accessibilité optimale. Capacités : 5,5 T, 7 T, 9 T Ponts élévateurs à 2 colonnes SPF 5520 5,5 T (EFA, haute flexibilité) SPF 5522 5,5 T bras télescopiques

Plus en détail

Course de boîtes à savon St-Philibert 27 juin 2015 (Huitième édition)

Course de boîtes à savon St-Philibert 27 juin 2015 (Huitième édition) Course de boîtes à savon St-Philibert 27 juin 2015 (Huitième édition) Brochure d information et formulaire d inscription. www.st-philibert.qc.ca Présenté par : Le comité municipal d organisation de la

Plus en détail

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES

PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES PARTIE A ÉNONCÉ DE PRINCIPES Partie A : Énoncé de principes A - 1 CODE CANADIEN DE SÉCURITÉ POUR LES TRANSPORTEURS ROUTIERS BUT Le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers (CCS) vise

Plus en détail

Lignes directrices en matière d inspection des APPAREILS DE LEVAGE

Lignes directrices en matière d inspection des APPAREILS DE LEVAGE Lignes directrices en matière d inspection des APPAREILS DE LEVAGE Le présent guide a pour but de vous permettre de vous conformer aux dispositions de l alinéa 211(2)a) du Règlement général 91-191, établi

Plus en détail

Politique : travail en hauteur

Politique : travail en hauteur Page 1 sur 9 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a) Chef d exploitation / Agent de projets de l ASC... 3 b) Exécutant de l ASC et sous-traitant... 4 c) Agent

Plus en détail

Bulletin Officiel du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle

Bulletin Officiel du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle Page 1 sur 8 Bulletin Officiel du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle N o 2004/7 du mardi 20 avril 2004 Hygiène et sécurité Machine Prévention Risques professionnels Journal officiel

Plus en détail

Recommandation régionale

Recommandation régionale Recommandation régionale Formation et aptitude des personnes mettant en œuvre des ponts roulants, portiques et semi-portiques à commande au sol Comité technique régional de la métallurgie (CTR01) SOMMAIRE

Plus en détail

SÉCURITÉ. Sécurité RACK GUIDE RACK. pour vous faciliter l acte de construire. Elément de Transport et de Stockage : RACK SPURGIN (ETS)

SÉCURITÉ. Sécurité RACK GUIDE RACK. pour vous faciliter l acte de construire. Elément de Transport et de Stockage : RACK SPURGIN (ETS) SÉCURITÉ GUIDE RACK pour vous faciliter l acte de construire Sécurité RACK Elément de Transport et de Stockage : RACK SPURGIN (ETS) UTILISATION DU RACK SPURGIN 1. les atouts du RACK spurgin Poteaux complémentaires

Plus en détail

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Le ministère du Travail renforce l application de la Loi sur la santé et

Plus en détail

qu une grue auxiliaire?

qu une grue auxiliaire? Effer, constructeur de la gamme de grues auxiliaires la plus complète au monde, vous présente ses produits en répondant à quelques unes des questions les plus fréquentes (F.A.Q. F.A.Q.) La gamme Effer

Plus en détail

BIENVENUE PROTOCOLE DE SECURITE OPÉRATIONS DE CHARGEMENT ET DÉCHARGEMENT CONSIGNES AVANT

BIENVENUE PROTOCOLE DE SECURITE OPÉRATIONS DE CHARGEMENT ET DÉCHARGEMENT CONSIGNES AVANT CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ 30 AVANT L OPÉRATION BIENVENUE Respecter les règles de circulation, vitesse, en vigueur sur le site, Emprunter les allées piétonnes pour accéder au poste de garde et à l

Plus en détail

TITRE Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 3 - Entretien SECTION 02 : Procédures critiques SUJET 06 : Piquage sur conduite en charge

TITRE Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 3 - Entretien SECTION 02 : Procédures critiques SUJET 06 : Piquage sur conduite en charge TITRE Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 3 - Entretien SECTION 02 : Procédures critiques SUJET 06 : OBJET ET CHAMP D'ACTION Il s agit d une méthode servant à raccorder un embranchement de conduite

Plus en détail

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA Tableau récapitulatif du régime de sanctions aux infractions du code de la route introduites par la loi 01-14, modifiée et complétée par l ordonnance n 09-03 du 19 août 2009 Contraventions 1er degré Amendes

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Point d arrimage pour élingues de levage selon la Directive Machines CE 2006/42/CE Les boucles de suspension

Plus en détail

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

Réglementation des appareils de levage

Réglementation des appareils de levage Réglementation des appareils de levage HYGIENE ET SECURITE DES TRAVAILLEURS ARRETE VIZIRIEL DU 9 SETEMBRE 1953 Déterminant les mesures particulières de sécurité relatives aux appareils de levage autres

Plus en détail

Installation, montage et démontage des grues à tour

Installation, montage et démontage des grues à tour Installation, montage et démontage des grues à tour Le déplacement des charges et du matériel utilisé sur les chantiers doit satisfaire aux exigences de sécurité en vigueur et être organisé de manière

Plus en détail

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management Sécurité antichute pour coffrage DSL60000

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management Sécurité antichute pour coffrage DSL60000 01 Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management Sécurité antichute pour coffrage DSL60000 SpanSet compétence et passion pour votre sécurité En tant que leader mondial

Plus en détail

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise

Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Circulation des véhicules ferroviaires dans l entreprise La sécurité lors des manœuvres des véhicules ferroviaires dans votre entreprise est-elle garantie?

Plus en détail

Série T modèle TES et TER

Série T modèle TES et TER 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM Série

Plus en détail

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes

Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes La sécurité, c est réalisable Liste de contrôle Chargement et déchargement des conteneurs et des bennes Connaissez-vous les dangers liés au chargement et au déchargement des bennes, conteneurs roulants

Plus en détail

FORMATION / CONSEIL / SECURITÉ

FORMATION / CONSEIL / SECURITÉ FORMATION / CONSEIL / SECURITÉ ENGINS DE CHANTIER / GRUE À TOUR / GRUE MOBILE / PEMP / CHARIOTS ÉLÈVATEURS / GRUE AUXILIAIRE / PONT ROULANT ÉLINGUEUR / TRAVAIL EN HAUTEUR / ÉCHAFAUDAGE / HABILITATION ÉLECTRIQUE

Plus en détail

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Révision A du 25/02/11 Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Sommaire : I) Introduction Page 1 II) La formation des opérateurs Page 1 III) Les conditions d exploitation 1) La constitution des charges

Plus en détail

STIGA PARK 2WD. 110 Combi Pro. 125 Combi Pro 8211-0546-03

STIGA PARK 2WD. 110 Combi Pro. 125 Combi Pro 8211-0546-03 STIGA PARK 2WD 110 Combi Pro 125 Combi Pro 8211-0546-03 1 2 2 1 3 4 5 6 7 8 C A B 2 9 10 1/3 11 12 D 13 24 Nm 3 FR FRANÇAIS 1 GÉNÉRALITÉS Ce symbole est un AVERTISSEMENT. Risque de blessure ou de dégât

Plus en détail

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI La manutention Page : 1/14 Documents de références : Aucuns Définitions : Aucunes Modifications : Ind.: Date : Nature de la modification : A 30/10/06 Création B C D E F Rédacteur : DESSOMMES C. Date :

Plus en détail

VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT

VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT VOUS DÉMÉNAGEZ? CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT DOCUMENTS NÉCESSAIRES Lorsque vous conduisez un véhicule, vous devez avoir en votre possession les documents suivants : Un permis de conduire valide de la

Plus en détail

Monte escalier à siège ou pour chaise roulante. sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond

Monte escalier à siège ou pour chaise roulante. sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 février 2006 ITM-CL 317.1 Monte escalier à siège ou pour chaise roulante sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond Prescriptions de sécurité types

Plus en détail

L ordinateur de gestion LICCON pour grues à flèche télescopique et à flèche en treillis.

L ordinateur de gestion LICCON pour grues à flèche télescopique et à flèche en treillis. L ordinateur de gestion LICCON pour grues à flèche télescopique et à flèche en treillis. Un système assurant les fonctions d information, de surveillance et d assistance à la commande. Toujours leader.

Plus en détail

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires Annexes à la règle CIPA n 22 Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires 1.1 Signaux de sécurité Forme géométrique Signification Couleur de sécurité Couleur de contraste

Plus en détail

FORMATION ET APTITUDES DES PERSONNELS METTANT EN ŒUVRE DES PONTS ROULANTS, PORTIQUES ET SEMI-PORTIQUES À COMMANDE AU SOL

FORMATION ET APTITUDES DES PERSONNELS METTANT EN ŒUVRE DES PONTS ROULANTS, PORTIQUES ET SEMI-PORTIQUES À COMMANDE AU SOL Prévention et Gestion des Risques Professionnels Sécurité Sociale Caisse régionale d assurance maladie Alsace-Moselle FORMATION ET APTITUDES DES PERSONNELS METTANT EN ŒUVRE DES PONTS ROULANTS, PORTIQUES

Plus en détail

IMPLANTER DU MOBILIER URBAIN ENTERRÉ OU SEMI ENTERRÉ À DESTINATION DE LA COLLECTE DES DÉCHETS EN HABITAT COLLECTIF

IMPLANTER DU MOBILIER URBAIN ENTERRÉ OU SEMI ENTERRÉ À DESTINATION DE LA COLLECTE DES DÉCHETS EN HABITAT COLLECTIF IMPLANTER DU MOBILIER URBAIN ENTERRÉ OU SEMI ENTERRÉ À DESTINATION DE LA COLLECTE DES DÉCHETS EN HABITAT COLLECTIF La cub 2 SOMMAIRE Procédure à suivre pour tout projet de mobiliers enterrés ou semi enterrés

Plus en détail

Palan à chaîne DCS-Pro Demag Palan à chaîne DCMS-Pro Demag. A vitesse variable

Palan à chaîne DCS-Pro Demag Palan à chaîne DCMS-Pro Demag. A vitesse variable Palan à chaîne DCS-Pro Demag Palan à chaîne DCMS-Pro Demag A vitesse variable 1 Des palans à la fois rapides et précis grâce à la variation continue de la vitesse Les palans à chaîne Demag avec variation

Plus en détail

Suivre le mouvement. Les appareils de levage et de manutention retrouvent une nouvelle jeunesse Mikael Holmberg. Déplacer

Suivre le mouvement. Les appareils de levage et de manutention retrouvent une nouvelle jeunesse Mikael Holmberg. Déplacer Suivre le mouvement Les appareils de levage et de manutention retrouvent une nouvelle jeunesse Mikael Holmberg Si 20 ans est le bel âge pour un appareil de levage, les progrès réalisés ces deux dernières

Plus en détail

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE DIRECTION QUALITE & HSE Sommaire 1. DISPOSITION GENERALES... 1 2. REGLES A OBSERVER :... 1 4. CONDUITE A TENIR SUR LES CHANTIERS OU LES INSTALLATIONS PETROLIERES.... 2 5. CONDUITE A TENIR POUR EVITER LA

Plus en détail

SWISSécurité & Formation Sàrl

SWISSécurité & Formation Sàrl Découvrez nos formations reconnues OACP Dates, inscriptions et informations Par téléphone : 021 864 42 76 Par email : admin@swissecurite.ch La formation, toujours moins onéreuse qu'un accident Chariot

Plus en détail

JORF n 149 du 30 juin 1993

JORF n 149 du 30 juin 1993 Le 11 janvier 2010 JORF n 149 du 30 juin 1993 ARRETE Arrêté du 9 juin 1993 fixant les conditions de vérification des équipements de travail utilisés pour le levage de charges, l élévation de postes de

Plus en détail

ILLUMINATIONS DE NOEL

ILLUMINATIONS DE NOEL En période de fin d année, de nombreux agents des services techniques des collectivités territoriales sont confrontés à la pose et la dépose des illuminations de Noël. Cette activité ponctuelle présente

Plus en détail

Batteries COSYS PFC automatique. Notice d utilisation

Batteries COSYS PFC automatique. Notice d utilisation Batteries COSYS PFC automatique Notice d utilisation F F Sommaire CONDITIONS DE GARANTIE 3 CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ ET D UTILISATION 4 DESCRIPTION DU SYSTÈME 5 Généralités 5 Fonction 5 Construction

Plus en détail

7. PANNEAUX DE SIGNALISATION

7. PANNEAUX DE SIGNALISATION P a n n e a u x d e s i g n a l i s a t i o n 7 7. PANNEAUX DE SIGNALISATION Un grand nombre de collisions ou quasi-collisions sont attribuables aux conducteurs qui ne respectent pas les panneaux de signalisation.

Plus en détail

BTS FED. La manutention. Auteur : J-P Bousquet

BTS FED. La manutention. Auteur : J-P Bousquet La manutention Auteur : J-P Bousquet Risques liés à la manutention, au levage, http://jeanpaul.bousquet.free.fr au stockage SOMMAIRE 1- Qu est ce que la manutention?. 2 2- Les lésions... 2 3- Comment soulever

Plus en détail

ARRETE DE MONSIEUR LE MAIRE

ARRETE DE MONSIEUR LE MAIRE ARRETE DE MONSIEUR LE MAIRE ARRETE 2008-119 Commune MEYREUIL Département BOUCHES DU RHONE Canton AIX SUD OUEST Nous, Maire de la commune de MEYREUIL, VU le Code Général des Collectivités Territoriales

Plus en détail

TITRE Manuel des Pipelines et Dépôts / Volume 1 Administration SECTION 04 : Sécurité SUJET 28 : Motoneiges, VUTT et VTT

TITRE Manuel des Pipelines et Dépôts / Volume 1 Administration SECTION 04 : Sécurité SUJET 28 : Motoneiges, VUTT et VTT TITRE Manuel des Pipelines et Dépôts / Volume 1 Administration SECTION 04 : Sécurité SUJET 28 : OBJET ET CHAMP D'ACTION La préoccupation au sujet des risques associés à l utilisation des VTT a amené l

Plus en détail

Catalogue Général 2013

Catalogue Général 2013 J C Distribution www.jcd-levage.fr Outillages mécaniques-carrosserie automobile, PL et autocars. Quartier St Philippe 07400 Alba la Romaine Tel : (+33)(0)6.87.84.46.03 Fax : (+33)(0).4.75.49.16.13 E-MAIL

Plus en détail

Chariot élévateur tout-terrain à portée variable non rotatif avec ou sans possibilité d équipements interchangeables

Chariot élévateur tout-terrain à portée variable non rotatif avec ou sans possibilité d équipements interchangeables Fiche Prévention - C3 F 09 13 Chariot élévateur tout-terrain à portée variable non rotatif avec ou sans possibilité d équipements interchangeables Le chariot élévateur tout-terrain à portée variable non

Plus en détail

Programme de prévention Service de sécurité incendie

Programme de prévention Service de sécurité incendie Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS diverses, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

Bien utiliser son échelle : généralités

Bien utiliser son échelle : généralités Bien utiliser son échelle : généralités Les échelles et escabeaux sont des moyens d'accès en hauteur. Les échafaudages sont des moyens de travailler en hauteur. La norme EN 131 n'étant pas doublée d'une

Plus en détail

Guide d intervention en cas d urgence

Guide d intervention en cas d urgence Guide d intervention en cas d urgence ILX 2013 Hybrid Préparé par Honda Canada Inc. et destiné aux services d incendie, aux services policiers, au personnel médical, et aux professionnels du remorquage.

Plus en détail

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prémurs

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prémurs Prémurs Prémur KP1 sécurisé CORRESPONDANCES Des composants sécurisés à manipuler avec précaution Jugez plutôt Un prémur KP1, longueur 6 m, hauteur 10 m = 12 petites voitures A. Boucles de levage bleues

Plus en détail

08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 470. N affaire : 03.201.102.02168.00.H

08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 470. N affaire : 03.201.102.02168.00.H 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 470 N affaire : 03.201.102.02168.00.H APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURE S ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www. alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

PNEUS FREINS ABS ESP HUILE VITESSES

PNEUS FREINS ABS ESP HUILE VITESSES 31. - LA TECHNIQUE PNEUS FREINS ABS ESP HUILE VITESSES LES PNEUS D UNE VOITURE 1. Les pneus doivent être conformes. Ce sont les pneus qui assument le contact de la voiture avec la route. Pour rouler en

Plus en détail

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT CONDUITE ET REMORQUAGE SÉCURITAIRES La conduite et le remorquage d un véhicule récréatif exigent le respect de certaines règles (arrimage, charges

Plus en détail

NOTICE D INSTRUCTIONS

NOTICE D INSTRUCTIONS NOTICE D INSTRUCTIONS TABLES ÉLÉVATRICES Capacité : 150 kg, 300 kg et 500 kg Note : Le propriétaire et l utilisateur DOIVENT prendre connaissance de cette notice avant d utiliser la table élévatrice. ATTENTION

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur - Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur La présente fiche rappelle les différentes mesures concernant la prévention des risques liés au travail en hauteur. 1. De nouvelles dispositions réglementaires

Plus en détail

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations Travaux interdits et travail en élévation Aspects réglementaires applicables en EPLE Les interdits et les dérogations Adresse du site hygiène et sécurité académique: http://www.ac-creteil.fr/hygiene-securite

Plus en détail

Série 04. La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité TOPRING

Série 04. La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité TOPRING Série La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité w w w. T O P R I N G. c o m 26 UN SYSTÈME MODULAIRE DE RAILS PNEUMATIQUES POUR LA

Plus en détail

# CEVAC HARNAIS D ÉVACUATION MANUEL D INSTRUCTIONS

# CEVAC HARNAIS D ÉVACUATION MANUEL D INSTRUCTIONS # CEVAC HARNAIS D ÉVACUATION MANUEL D INSTRUCTIONS AVERTISSEMENT: Cette notice contient des informations et des instructions spécifiques à ce produit. Ce produit est conçu pour les situations de sauvetage

Plus en détail

Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs

Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs

Plus en détail

Table et pondération des infractions

Table et pondération des infractions On trouve dans la liste qui suit tous les articles du Code de la sécurité routière (CSR) ou du Code criminel (CC) pris en considération dans l évaluation des PEVL. Ils sont regroupés en fonction des responsabilités

Plus en détail