Problèmes de condensation et d humidité des produits de fenêtrage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Problèmes de condensation et d humidité des produits de fenêtrage"

Transcription

1 Problèmes de condensation et d humidité des produits de fenêtrage Qu est-ce que la condensation? Techniques de prévention Résistance à la condensation Ombrage Rideaux et stores Bouches de chaleur et appareils de chauffage L humidité dans votre maison Tableau d humidité maximale Contrôle de l humidité relative de l air intérieur Conseils pour la réduction de l humidité Qu est-ce que la condensation? De la condensation se forme sur les fenêtres lorsque la température de surface de la vitre (vitrage), du châssis ou du cadre est inférieure à celle de l air humide qui l entoure. La vapeur d eau dans l air se change en eau liquide au contact de ces surfaces froides. La condensation se produit le plus souvent sur les bords du vitrage parce que c est l endroit où l air froid est le plus susceptible de s infiltrer. La condensation peut réduire l éclairage naturel qui entre par la fenêtre, ce qui nuit à la visibilité et peut également causer des tâches, de la moisissure et l écaillage de la peinture sur les surfaces à proximité de la fenêtre. Condensation extérieure Occasionnellement, de la condensation se formera sur la surface vitrée extérieure des fenêtres à haut rendement énergétique. Cela se produit durant les périodes de temps chaud et d humidité élevée à l heure du lever du soleil. Parce que les fenêtres à haut rendement énergétique réduisent de beaucoup les fuites de chaleur vers l extérieur (ce qui est bon durant les longues périodes de temps froid), la surface extérieure des vitres est assez froide pour que de la condensation se forme pendant une courte période. Techniques de prévention Vous pouvez utiliser les techniques suivantes pour réduire ou éliminer la condensation : Résistance à la condensation Ombrage Rideaux et stores Bouches de chaleur et appareils de chauffage

2 Résistance à la condensation Les fabricants utilisent différentes techniques pour accroître la résistance à la condensation des fenêtres. Cellesci comprennent l utilisation : d un gaz inerte entre les parois vitrées; de revêtements de verre énergétique qui accroissent la température des vitres; d intercalaires isolants qui réduisent la conduction thermique; de châssis et cadres non conducteurs. Les fenêtres Les fenêtres à haut rendement énergétique sont moins susceptibles de permettre la formation de condensation. Toutefois, leur résistance à la condensation dépend du niveau d humidité à l intérieur. Ombrage La création d ombre dans les fenêtres, au moyen de draperies ou de rideaux ou d éléments paysagers extérieurs comme des arbres, aura une incidence sur l apport en énergie solaire. Pendant les jours ensoleillés d hiver, gardez les rideaux ouverts pour laisser pénétrer le plus de chaleur possible. N oubliez pas que le type d arbre ou d arbuste que vous plantez près de vos fenêtres peut avoir une incidence sur l apport en énergie solaire en hiver. Du côté sud, choisissez des arbres à feuilles caduques et à branchage fin qui feront de l ombre en été, mais qui laisseront plus de soleil pénétrer une fois leurs feuilles tombées en automne. Rideaux et stores Les accessoires de fenêtre intérieurs comme les rideaux, les stores et les cantonnières ne doivent pas empêcher l air de circuler autour de la surface d une fenêtre. Toute restriction de la circulation d air augmentera la condensation sur la fenêtre.

3 Rideaux et Stores Bouches de chaleur et appareils de chauffage La perte de chaleur est plus grande par les fenêtres que par les murs adjacents, même si les fenêtres ont un haut rendement énergétique. C est pourquoi les fenêtres sous lesquelles se trouve une source de chaleur sont moins susceptibles d accumuler de la condensation que les autres. Lorsque le système de chauffage fonctionne, la température de l air sera plus élevée à proximité des fenêtres qu au centre de la pièce, ce qui augmentera la résistance à la condensation. Toutefois, vous devez vous assurer d empêcher l air chaud des bouches ou des plinthes de chauffage de se diriger directement sur la surface intérieure du vitrage. Les problèmes de stress thermique qui en résultent peuvent casser la vitre.

4 L humidité dans votre maison Pour un meilleur confort au cours des mois les plus froids, il est préférable de conserver une certaine humidité dans la maison. Souvent, les fenêtres, les portes et les puits de lumière qui n ont pas un bon rendement énergétique accumuleront de la condensation ou se givreront même si l humidité intérieure est à un niveau raisonnable. En plus d obscurcir la vue, cette condensation peut entraîner la formation de moisissure sur les cadres et les châssis. Avec un produit à bon rendement énergétique homologué ENERGY STAR, il faudra une humidité intérieure plus élevée pour que de la condensation se forme. En contrôlant bien l humidité dans votre maison, vous pourriez même abaisser votre thermostat sans nuire à votre niveau de confort. Parce que les niveaux d humidité sont habituellement plus élevés dans les salles de bains et les cuisines, envisagez d installer un produit approprié portant l étiquette ENERGY STAR dans ces pièces pour réduire ou éliminer la condensation dans les fenêtres. Tableau de condensation : humidité maximale avant que la condensation ne se forme dans les fenêtres Température extérieure Fenêtre standard Fenêtre à haut rendement énergétique 0 C 50 % 63 % - 10 C 38 % 50 % - 20 C 26 % 40 % - 30 C 18 % 30 % - 40 C 12 % 23 % Sachez qu un niveau d humidité intérieure élevé peut entraîner la formation de moisissures ailleurs qu aux fenêtres, aux portes et aux puits de lumière dans la maison.

5 Contrôle de l humidité relative de l air intérieur S il y a des signes d excès d humidité dans votre maison, augmentez la ventilation. Si vous n éprouvez ce problème qu une ou deux fois au cours de l hiver, vous pouvez l atténuer ou le régler en ouvrant brièvement deux fenêtres opposées ou en mettant en marche un ventilateur d évacuation d air de cuisine ou de salle de bains. Si des problèmes de condensation persistent dans votre maison, envisagez d installer un système de ventilation mécanique contrôlé. Essayez d utiliser un système muni d un dispositif de récupération de chaleur et qui contrôle l humidité relative. Conseils pour réduire l humidité Débranchez les humidificateurs fixés à votre système de chauffage ou portatifs. Assurez-vous que l évent de la sécheuse à linge est raccordé à l extérieur. Utilisez les ventilateurs d évacuation d air de cuisine et de salle de bains raccordés à l extérieur au moment de cuisiner ou de prendre un bain ou une douche. Si vous avez un vide sanitaire sous votre maison, couvrez la terre battue d une couche de polyéthylène de 0,15 mm (6 mil). Il peut être nécessaire de ventiler le vide sanitaire au cours de l été. Assurez-vous que votre sous-sol est bien drainé et protégé contre l excès de moisissure, et que les gouttières et la pente du terrain entourant la maison drainent l eau de pluie en l éloignant de la maison. Entreposez le bois de chauffage à l extérieur. Certaines maisons hermétiques ont été construites sans système de ventilation mécanique. S il y a un problème chronique d humidité, envisagez de faire installer un système de ventilateur-récupérateur de chaleur (VRC). Si votre maison est munie d un système de ventilation mécanique, assurez-vous qu il fonctionne adéquatement et qu il est en marche. Le nom et la marque ENERGY STAR est administrée au Canada par Ressources naturelles Canada, qui en fait également la promotion, et est inscrite au Canada par l Environmental Protection Agency des États-Unis.

FICHE ÉCOCON$EIL. L humidité et la condensation dans la maison. Quand écoénergie rime avec économies. Liens rapides.

FICHE ÉCOCON$EIL. L humidité et la condensation dans la maison. Quand écoénergie rime avec économies. Liens rapides. FICHE ÉCOCON$EIL Quand écoénergie rime avec économies Liens rapides Qu est-ce que la condensation? Condensation dans les fenêtres Condensation dissimulée Les causes et les solutions Régulation du taux

Plus en détail

Bienvenue dans votre logement BBC

Bienvenue dans votre logement BBC Bienvenue dans votre logement Ce guide est là pour vous aider à bien utiliser votre appartement. Conservez le précieusement, afin de pouvoir le consulter en cas de doute. SOMMAIRE les points clés L isolation

Plus en détail

Guide de l efficacité énergétique en quelques gestes

Guide de l efficacité énergétique en quelques gestes Guide de l efficacité énergétique en quelques gestes Ce guide s attarde aux deux facteurs principaux de l efficacité énergétique résidentielle : l isolation et les appareils énergivores. Il donne également

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des FICHE ÉCOCON$EIL Quand écoénergie rime avec économies Liens rapides Planifier l achat de nouvelles fenêtres Caractéristiques des fenêtres homologuées Fenêtres homologuées Dans bien des habitations yukonnaises,

Plus en détail

principes clés de votre maison Homaïa

principes clés de votre maison Homaïa principes clés de votre maison Homaïa 1 intégration des ressources naturelles Le soleil ressource naturelle capter la chaleur du soleil en hiver et s en protéger l été Le soleil source inépuisable et toujours

Plus en détail

Programme Rénoclimat Clientèle mazout ou propane

Programme Rénoclimat Clientèle mazout ou propane 1 8 286-0550 Legault-Dubois, organisme de service accrédité Tableau des aides financières Programme Clientèle mazout ou propane RENOVEZ EFFICACEMENT, C EST PAYANT! WWW.AEE.GOUV.QC.CA Agence de l efficacité

Plus en détail

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Plafonds cathédrale (si intégrés) Greniers / Plafonds plats Murs extérieurs Murs intérieurs Sous les planchers Murs

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Qu est-ce que l humidité?

Qu est-ce que l humidité? L HUMIDITÉ...utile mais parfois nuisible Qu est-ce que l humidité? L humidité peut être relative ou absolue L humidité relative : Rapport de la pression effective de la vapeur d eau à la pression maximale.

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE D APPARTEMENT

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE D APPARTEMENT CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE D APPARTEMENT CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE D APPARTEMENT Vous avez rendez-vous avec une agence ou avec le propriétaire pour une visite d appartement à vendre

Plus en détail

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils.

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. BIEN VIVRE CHEZ SOI Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. LES RÉPARATIONS LOCATIVES Conformément à la loi N 89-462 du 6 juillet

Plus en détail

Emprisonnons la chaleur 9 Le rendement de votre maison

Emprisonnons la chaleur 9 Le rendement de votre maison Emprisonnons la chaleur 9 Le rendement de votre maison 9.1 Fonctionnement et entretien du système de CVC 9.2 Eau chaude domestique 9.3 Systèmes de climatisation 9.4 Ventilation et air de combustion 9.5

Plus en détail

La conception du logement

La conception du logement La conception du logement L habitat est le premier poste d utilisation d énergie des ménages, à égalité avec les transports. Le niveaux de consommation par usage direct (chauffage, eau chaude, électricité

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR VB0106 MODÈLES 90H NOVO+ 190H NOVO+ VEUILLEZ LIRE ET CONSERVER CES INSTRUCTIONS 08001 rév. A À propos de ce guide Ce guide utilise les symboles suivants pour mettre en évidence des

Plus en détail

CONSIDÉRANT QU avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance du Conseil tenue le 4 juillet 2007;

CONSIDÉRANT QU avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance du Conseil tenue le 4 juillet 2007; RÈGLEMENT NUMÉRO 762 RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS CONSIDÉRANT QU avis de motion du présent règlement a été donné lors de la séance du Conseil tenue le 4 juillet 2007; LE 18 JUILLET

Plus en détail

NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES

NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES Septembre 2002 PRÉAMBULE L aménagement et l environnement des lieux physiques d une ressource intermédiaire doivent assurer la

Plus en détail

Qualité des environnements intérieurs. 5. Extraction localisée. 5.1 Extraction localisée de base Condition préalable

Qualité des environnements intérieurs. 5. Extraction localisée. 5.1 Extraction localisée de base Condition préalable Nombre minimal de point requis = 6; 1. Évacuation des gaz de combustion 1.1 Mesures de base pour évacuer les gaz de combustion Condition préalable Il n y a aucun appareil de combustion qui n est pas raccordé;

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES Performance des dispositifs pare soleil par Aziz Laouadi CNRC CONSTRUCTION SOLUTIONS CONSTRUCTIVES N o 77, juin 2011 Ce numéro décrit les résultats d une étude sur un certain nombre de dispositifs pare

Plus en détail

Rénovez votre maison et devenez admissible à une subvention!

Rénovez votre maison et devenez admissible à une subvention! En vigueur le 1 er janvier 2008 Rénovez votre maison et devenez admissible à une subvention! Vous voulez rendre votre maison plus efficace sur le plan énergétique? Voici comment réduire votre consommation

Plus en détail

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON

CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON CHECK-LIST POUR UNE PREMIÈRE VISITE DE MAISON 1 PREMIÈRE PRISE DE CONNAISSANCE DE LA MAISON La maison est-elle bien raccordée au réseau d assainissement? Si

Plus en détail

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / /

AIDE AU PRE-DIAGNOSTIC DES LOGEMENTS EN PRECARITE ENERGETIQUE Grille d évaluation remplie par :... date & heure : / / / Grille d évaluation remplie par :......................... date & heure : / / / Coordonnées du bénéficiaire : Nom :........................................ Prénom :................................... Adresse

Plus en détail

L éco-maison. Faibles coûts de fabrication. Basse consommation d énergie. Caractéristiques d un logement classique en 2009

L éco-maison. Faibles coûts de fabrication. Basse consommation d énergie. Caractéristiques d un logement classique en 2009 L éco-maison Faibles coûts fabrication Basse consommation d énergie Données bases : -Occupants: famille quatre membres -Surface l habitation: 100 m² -Situation géographique: g Poitou-Charentes Caractéristiques

Plus en détail

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS TVA à 5.5% : PRÉCISIONS L Administration vient de commenter l article 9 de la loi de finances pour 2014 qui abaisse le taux de TVA à 5,5 % pour les travaux d amélioration de la qualité énergétique portant

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

Efficacité énergétique

Efficacité énergétique Optimiser l'énergie Pourquoi? L'importance de l'efficacité énergétique Il en va de la responsabilité de tous d'éviter le gaspillage de l'énergie en l'utilisant intelligemment. Pourquoi? Parce que l'énergie

Plus en détail

«Check-list» visite. Par Empruntis

«Check-list» visite. Par Empruntis «Check-list» visite Par Empruntis 1 A l arrivée INTITULE Observation de la rue (bruyant, calme, résidentiel, ) Stationnement facile dans la rue Présence d une place de parking (couvert ou non) Proximité

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Avant de commencer Que vous ayez décidé de la construire vous-même ou de faire appel à un professionnel, ne vous lancez pas dans un projet de construction de véranda sans vous

Plus en détail

Votre maison. Comment bien ventiler votre maison. Figure 1 Infiltration et exfiltration de l air dans une maison

Votre maison. Comment bien ventiler votre maison. Figure 1 Infiltration et exfiltration de l air dans une maison CF 64 Les maisons au Canada sont relativement étanches, et c est le cas depuis de nombreuses années. Les maisons de ferme d autrefois présentaient peu de résistance au passage de l air. Elles étaient traversées

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca

Tableau des aides financières. Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique. aee.gouv.qc.ca MC Programme de rénovation éconergétique de l agence de l efficacité énergétique aee.gouv.qc.ca Tableau des aides financières Clientèle électricité, mazout et propane Août 2010 1 Consultez le site Internet

Plus en détail

Avez-vous assez chaud?

Avez-vous assez chaud? Saint Gobain glass comfort Avez-vous assez chaud? Une couche métallique ultra fine et invisible et la présence de gaz isolant conservent la chaleur à l'intérieur. Moins de pertes de chaleur et par conséquent

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

BBC*, suivez le guide!

BBC*, suivez le guide! BBC*, suivez le guide! Les bons réflexes à avoir dans un logement performant *Bâtiment Basse Consommation Le BBC, c est quoi? Votre logement se situe dans un Bâtiment Basse Consommation qui consomme peu

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE

BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE www.arpe-mip.com BIEN CHOISIR SON ÉCLAIRAGE NIVEAU POUR UN ÉQUIVALENT T EMEN D ÉCLAIR 4 ampoules classiques de 100 W = 560 * 1 lampe halogène de 300 W = 400 * 4 lampes basse consommation de 20 W = 128

Plus en détail

La moisissure. Causes Prévention Combattre

La moisissure. Causes Prévention Combattre La moisissure Causes Prévention Combattre Moisissure La moisissure, qu est-ce que c est? Elément écologique indissociable de notre environnement naturel. Terme générique désignant une multitude d espèces

Plus en détail

Déshumidification de piscine pour confort et bien-être

Déshumidification de piscine pour confort et bien-être Déshumidification de piscine pour confort et bien-être DESHUMIDIFICATEUR DE PISCINE HAUT DE GAMME DE CONCEPTION ELEGANTE ET FONCTIONNELLE POUR INSTALLATION DANS LA PISCINE OU DANS LE LOCAL TECHNIQUE Déshumidification

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

Ensoleillement et rayonnement calorifique

Ensoleillement et rayonnement calorifique Ensoleillement et rayonnement calorifique Ensoleillement et rayonnement calorifique Page 1 sur 5 Dangers principaux Des endroits ombragés, un habillement adéquat (coiffure) voire une crème solaire doivent

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail

La maison des Économies La maison des Économies

La maison des Économies La maison des Économies SPECIAL La maison des Économies La maison des Économies Guide des solutions Gaz de Bordeaux p o u r é c o n o m i s e r l é n e r g i e FAITES ENCORE PLUS D ÉCONOMIES ET ADOPTEZ LES BONS RÉFLEXES AVEC

Plus en détail

PROGRAMME DE SUBVENTION À LA RÉNOVATION ÉCOLOGIQUE

PROGRAMME DE SUBVENTION À LA RÉNOVATION ÉCOLOGIQUE PROGRAMME DE SUBVENTION À LA RÉNOVATION ÉCOLOGIQUE INSTALLATION D UNE CORDE À LINGE À L EXTÉRIEUR Objectif : Réduire la consommation d électricité. Consigne : Installez une corde à linge à l extérieur

Plus en détail

Les économies d énergie avec Synco

Les économies d énergie avec Synco Les économies d énergie avec Synco Conseils et astuces pour l utilisateur final *Des réponses pour les infrastructures Answers for infrastructure*. 1 2 Sommaire Situation actuelle et potentiels d économie...

Plus en détail

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat.

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Aides financières pour la rénovation sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Les aides financières accordés aux mesures individuelles réalisées sur l enveloppe du bâtiment dépendent du standard

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Programme Rénoclimat Clientèle gaz naturel

Programme Rénoclimat Clientèle gaz naturel Tableau des aides financières Rénovez efficacement, c est payant! Programme Rénoclimat Clientèle gaz naturel MAISONS UNIFAMILIALES 1, DUPLEX ET TRIPLEX QU EST-CE QUE LE PROGRAMME RÉNOCLIMAT? Rénoclimat

Plus en détail

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance

une maison économe Construire Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Construire une maison économe Réglementations thermiques : le bâti évolue vers une plus grande performance Les consommations d énergie par m 2 ont été divisées par 6 depuis 1974 : 1 re réglementation thermique

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE 27-02-2012 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie, plancher et seuils Citerne eau de pluie de 6000 litres I.2. Ossature Ossature

Plus en détail

Chauffage au mazout et au gaz

Chauffage au mazout et au gaz Chauffage au mazout et au gaz Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre un générateur d air chaud (fournaise) et une chaudière et savoir comment fonctionnent ces deux types d appareils,

Plus en détail

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel Chauffage la température Dormez couvert! 16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. Le saviez-vous? Un degré de moins vous fait économiser

Plus en détail

CREDIT DE CONSTRUCTION DE CHF 2'311'500,-- POUR LA REFECTION DE L ECOLE MONTFLEURY 2

CREDIT DE CONSTRUCTION DE CHF 2'311'500,-- POUR LA REFECTION DE L ECOLE MONTFLEURY 2 VILLE DE VERSOIX MESSAGE DU CONSEIL ADMINISTRATIF A l attention de Mesdames et Messieurs, Les Conseillères Municipales et Conseillers Municipaux MAIRIE VERSION N : Définitive FIGÉE LE : 03.06.2009 Evolution

Plus en détail

Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations

Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations Les objectifs d'apprentissage : Pour construire une maison éconergétique, il faut choisir de bons matériaux de construction et bien

Plus en détail

Emprisonnons la chaleur 8 L amélioration de l efficacité énergétique des fenêtres et des portes

Emprisonnons la chaleur 8 L amélioration de l efficacité énergétique des fenêtres et des portes Emprisonnons la chaleur 8 L amélioration de l efficacité énergétique des fenêtres et des portes 8.1 Fenêtres 8.2 Portes 8.1 FENÊTRES Plusieurs options s offrent à vous pour améliorer l efficacité énergétique

Plus en détail

Comprendre votre consommation d énergie

Comprendre votre consommation d énergie Comprendre votre consommation d énergie La consommation d'énergie annuelle d une maison (pour une famille de 3 ou 4 personnes) Chaleur 60% Eau chaude 20% Appareils ménagers et éclairage 20% Chauffage Le

Plus en détail

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre?

Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Questions pratiques: Comment éviter la condensation sur la vitre intérieur de ma fenêtre? Qu est-ce que la condensation? L air contient de la vapeur d eau en suspension. Des études spécialisées démontrent

Plus en détail

Rapport d évaluation d efficacité énergétique

Rapport d évaluation d efficacité énergétique Rapport d évaluation d efficacité énergétique 123, rue Principale Ottawa, Ontario K1Y 4X2 Numéro de dossier : 7701P00321 Année de construction : 2010 Date de l évaluation : 1 er février 2010 Nom du constructeur

Plus en détail

Isola. L arbre généalogique de la famille. Paul. Bénédicte. Mathias. Marie. énerg hic

Isola. L arbre généalogique de la famille. Paul. Bénédicte. Mathias. Marie. énerg hic Chasse au gaspi avec Paul L arbre généalogique de la famille Isola Bénédicte Mathias énerg hic Marie Dépôt légal : octobre 2009 D/2009/11802/54 Service public de Wallonie, 2009 Tous droits réservés Editeur

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

RÉNOVATION ÉCONERGÉTIQUE Études de cas

RÉNOVATION ÉCONERGÉTIQUE Études de cas RÉNOVATION ÉCONERGÉTIQUE Études de cas Octobre 2004 Numéro 5 Économies d énergie potentielles L économie d énergie globale peut atteindre les proportions indiquées ci-dessous si l on met en oeuvre toutes

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

L EVOLUTION DE L ISOLATION

L EVOLUTION DE L ISOLATION L EVOLUTION DE L ISOLATION FABRIQUÉ AU CANADA DEPUIS 1986 ICYNENE.BE, ICYNENE.EU, ICYNENE.COM MOUSSE D ISOLATION PROJETEE C EST VRAI la mousse d isolation projetée Icynene est un peu plus onéreuse que

Plus en détail

Mot d accueil. Frédéric Cuvillier Ancien Ministre Député Maire de Boulogne sur Mer Président d Habitat du Littoral

Mot d accueil. Frédéric Cuvillier Ancien Ministre Député Maire de Boulogne sur Mer Président d Habitat du Littoral Mot d accueil Frédéric Cuvillier Ancien Ministre Député Maire de Boulogne sur Mer Président d Habitat du Littoral Madame,Monsieur, L ensemble des Administrateurs et l ensemble de notre personnel se joignent

Plus en détail

Terrassement- Fondations - Egouttage

Terrassement- Fondations - Egouttage Terrassement- Fondations - Egouttage «Le terrassement débute et ne dure que quelques jours. Viennent ensuite les fondations, puis le réseau d égouttage. On peut remarquer la qualité du travail d égouttage

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC GIPSIL-AMEET (Aide au Maintien des Energies de l Eau et du Téléphone) Service Maîtrise de l Energie COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC A la demande : Motif de la demande : Date de la visite : Diagnostic réalisé

Plus en détail

Réponses techniques existantes, généralités

Réponses techniques existantes, généralités Réponses techniques existantes, généralités Les bâtiments existants peuvent être construits de manières très différentes. De ce fait, il n existe pas une unique manière de réhabiliter. Il faut agir en

Plus en détail

bioclimatique? Comment concevoir sa maison

bioclimatique? Comment concevoir sa maison Petites Machines à Habiter Projet Radiaterre de Arnaud S Comment concevoir sa maison bioclimatique? Région Ouest, climat océanique Climat venteux sans excès thermique, avec des hivers doux, des étés relativement

Plus en détail

Climatisation : accompagnement pour la demande d'autorisation

Climatisation : accompagnement pour la demande d'autorisation Climatisation : accompagnement pour la demande d'autorisation Flavio Foradini E4tech Software SA octobre 2014 Genève Strategic thinking in sustainable energy Lesosai certifications & bilans écologiques

Plus en détail

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE Des procédés durables, écologiques et à faible consommation d énergie Pierre Etoile s engage à respecter l environnement au travers de la construction de ses résidences. Terra Natura s inscrit dans cette

Plus en détail

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE A MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE 7 Boulevard Alsace Lorraine 09000 FOIX Tél : 05 34 09 24 82 Mail : contact@maisonhabitat09.fr A Des Gestes Simples pour de Grandes Economies d Energie Des gestes rusés

Plus en détail

Les systèmes de chauffage domestique

Les systèmes de chauffage domestique Les systèmes de chauffage domestique Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre chauffage autonome et chauffage central, Pouvoir identifier les différents types de systèmes de distribution

Plus en détail

Abri. Abri-Ombre-Espace-Lumière

Abri. Abri-Ombre-Espace-Lumière Abri-Ombre-Espace-Lumière Optimiser et agrandir son espace de vie en créant une ambiance intime, chaleureuse et accueillante, profiter agréablement de l extérieur de sa maison, offrir au public des espaces

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

Confort dans l habitation L isolation Le chauffage et l eau chaude sanitaire La ventilation

Confort dans l habitation L isolation Le chauffage et l eau chaude sanitaire La ventilation Sommaire Introduction Confort dans L isolation thermique Pourquoi bien isoler son habitation?? s?? financières Confort Thermique Protection environnement «Plus de confort et d'espace» Les parois non isolées,

Plus en détail

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF GUIDE TECHNIQUE CONSOMMATEURS MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF Document préparé par le Service technique et inspection de chantiers de l Association provinciale

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives Vivre sainement avec un hygromètre pour air ambiant. L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives au climat et ce en fonction de la saison et de la

Plus en détail

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Plan de l exposé État initial Démarche Calculs et variantes Résultat final Conclusion Etat initial Etat initial Villa construite

Plus en détail

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet des systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage (SRCED) et: Comment

Plus en détail

Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie?

Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie? Oh! Comment procéder pour faire des économies d énergie? L ELECTRICITE Le lave-linge Un lavage à 30 C consomme 3 fois moins d énergie qu un lavage à 90 C Les basses températures suffisent la plupart du

Plus en détail

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité

Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil A2 Aérer et éviter l humidité 1 Origine et cheminement de l humidité Définir le confort 2 1) Origine de l humidité dans l habitat: Production

Plus en détail

L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine

L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine Quelques notions d humidité L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine le degré d humidité d une pièce. La capacité de l air de contenir de la vapeur d eau

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

Réhabiliter, démolir, construire

Réhabiliter, démolir, construire Réhabiliter, démolir, construire Envirodébat Aix en Provence / Ecole nationale supérieure des Arts et Métiers le 10 décembre 2010 Pascal Gontier Architecte DPLG MAS EPFL Logements sociaux, 7 rue Desargues

Plus en détail

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg

L habitat. Habitat et santé. doit respirer. Les partenaires. DDASS du Bas-Rhin. DDE du Bas-Rhin. Centre Antipoison. Ville de Strasbourg Habitat et santé L habitat doit respirer Les partenaires DDASS du Bas-Rhin DDE du Bas-Rhin Centre Antipoison Ville de Strasbourg Service de Pneumologie des HUS A.D.I.L. CAF pour éviter d avoir cela chez

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE MESURES D EFFICACITÉ DANS LE CADRE DE RÉNOVATIONS

GUIDE D APPLICATION DE MESURES D EFFICACITÉ DANS LE CADRE DE RÉNOVATIONS GUIDE D APPLICATION DE MESURES D EFFICACITÉ DANS LE CADRE DE RÉNOVATIONS PROGRAMME RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE POUR LES MÉNAGES À FAIBLE REVENU VOLET SOCIAL À l'intention des Offices municipaux d'habitation

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail