Tom Lanoye. Troisièmes noces. roman traduit du néerlandais (Belgique) par Alain van Crugten. Éditions de la Différence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tom Lanoye. Troisièmes noces. roman traduit du néerlandais (Belgique) par Alain van Crugten. Éditions de la Différence"

Transcription

1 Tom Lanoye Troisièmes noces roman traduit du néerlandais (Belgique) par Alain van Crugten Éditions de la Différence

2 I. 1 «Vous vous mariez avec elle, vous habitez avec elle, vous vivez avec elle, mais touchez un cheveu de sa tête et je vous massacre.» L homme qui aboie cette réplique est assis en face de moi. La révélation du jour, c est qu il est un éventuel mécène. Notre rencontre dans ce café est à son initiative. Je ne l ai jamais vu de ma vie. Il est dix heures du matin. Et la lumière est moche. Vais-je lui faire confirmer et enregistrer ses dires à l arrière d un sous-bock de Maes Pils? Je n ai rien pour écrire. On peut difficilement demander un crayon à un mécène pour qu il griffonne ses propres mots. De toute façon, il ne m a pas l air d un homme qui se préoccupe des mots. Ce qui le préoccupe ici, c est son avenir. Il l a déjà dit trois fois. Ça n a pas beaucoup de sens de féliciter un type pareil pour son talent verbal. Du reste, il ne faut jamais féliciter un mécène. Sûrement pas si vous ne le connaissez que depuis une demi-heure, si dans cette demi-heure il vous a déjà proposé une chose contraire à la loi et à toutes vos envies et que, de surcroît, il vient de vous menacer. 9

3 J aurais pu raconter ça à Gaétan. Il se serait tordu. «Mais enfin, dis-lui oui, à ce type!» L homme et moi sommes les seuls clients dans ce trou perdu. Le chauffage est à peine branché, ça fait des saisons que les fenêtres n ont plus été décrassées. À l extérieur, après l heure de pointe matinale, celle des écoles et des bureaux, la ville paraît de nouveau agoniser, l asphalte brille, j entends au loin le grincement du tram du littoral, une matrone passe en vacillant sur une bécane rouillée, c est encore l aube grise ou est-ce l annonce d une nouvelle grêle et d une pluie acide? Je sens monter la nausée, je n ose même pas me regarder dans le miroir au-dessus du lambris. Ce type, je devrais lui claquer une réponse à la gueule. Je ne sais pas quoi. Toussoter apporte une solution. Toussoter, c est toujours bon. Tout ce qui peut retarder une échéance est bon. Loi de base des survivors. Je toussote deux fois. Il a plu à seaux toute la nuit, ce que cette Reine des Plages miteuse avait comme dernier petit reste de cachet s en est allé au fil de la flotte. La moitié du centre-ville est éventrée, j ai dû longer ça à pied. James Ensor aurait aimé ça, il aurait approuvé. Une véritable scène de cataclysme : des cratères carrés de béton et de ferraille en train de rouiller, des conduites d égout tortillées comme des intestins, des grues et des bulldozers en pleine action, des ouvriers portant des masques de protection, des camions brinquebalants avec des gaz d échappement au cul, noirs comme la suie Mes narines ne sentent rien. Même pas la mer du Nord. Je n ai tout de même pas quelque chose au nez? Il ne manquerait plus que ça. Le corps humain est une rangée de dominos. On en touche un et c est parti! 10

4 Ils tombent tous. Plus vite que vous ne le croyez. Je n ai même pas pu dire adieu convenablement à Gaétan. Peuton mourir avec plein de sondes dans le nez et dans le ventre, et pas un chat à côté de soi? Même l infirmière de nuit n était pas au courant. Pourtant Gaétan serrait dans la main l alarme, le cordon était même roulé autour de son poignet, son pouce était posé sur le bouton, comme pour déclencher une explosion de dynamite. On estime qu il a agonisé pendant une heure. Il n a pas pressé le bouton. On a quasiment dû lui casser les doigts pour libérer l appareil. Rigor mortis? Entêtement. C est tout Gaétan, ça. Je couvre mon mécène possible d un regard fixe. On ne peut pas toussoter tout le temps. Il s appelle Norbert. Il m a déclaré ça dès l abord, avec une solide poignée de mains, par-dessus la petite table. On était tous les deux debout, de part et d autre de ce plateau rond de marbre blanc qui était entre nous comme une soucoupe volante à la dérive. «Appelez-moi Norre, ou Bert, ou Norbert. C est vous qui choisissez.» Je me méfie des hommes qui ont trois prénoms. Même s ils m offrent de l argent. Il savait déjà de moi tout ce qu il y avait à savoir. Par le web et les rares revues professionnelles, a-t-il dit. Ce n est pas beaucoup. Pour lui c était suffisant. «Vous avez d excellentes références», avec un hochement de tête rassurant. Il a refusé de dire d où elles venaient. Le savon avec lequel on a récuré le plancher lutte encore avec l odeur de nicotine et de bière renversée d hier soir. Donc, mon odorat est revenu. Savon et vieille bière. Je dois couver quelque chose. Je regarde autour de moi. Dans un coin, le flipper clignote sans bruit, le billard est 11

5 recouvert d une housse en simili cuir bordeaux prête à exploser en slow motion, une musique douce et vénéneuse s élève, je parierais que c est Johnny Mathis. Mon bras gauche fait mal, ça fait deux semaines que mon pouce est totalement insensible. Norre ou Bert me fixe d un œil plein d attente. Même dans un dessin animé, on pourrait parler de tension en ce moment. Oui, c est bien Johnny Mathis, cette musique. Avec un timing parfait, la bonne femme décatie derrière le comptoir met en marche son moulin à café. Nous sursautons tous les deux. Le moulin trône de manière pontificale sur le comptoir. Un petit bac en plastique transparent avec des tubes qui en descendent, pleins de grains brun chocolat. Ils tombent par à-coups vers une mécanique de petites lames. Elles font un boucan de perceuse pour nains, vicieusement, à vous casser les oreilles. Je n ai pas encore eu mon shoot de caféine, les médocs me vrillent l estomac, je ne dois pas oublier de respirer correctement avec le bas-ventre, le bas-ventre! Si je me risque à fermer les yeux, je suis pris de vertige. Si ça continue, pour ne pas tomber dans les pommes, il va falloir que j attrape un sac en papier pour respirer dedans. Alors, je garde les yeux grands ouverts et je respire comme un poisson sur un étal au marché. Je suis né comme ça. J ai mis un demi-siècle à m en rendre compte. Le seul exemplaire subsistant d une espèce de poisson des mers profondes, décrite dans aucun ouvrage de référence. Ils ne peuvent pas fermer les yeux, ils se font tout de même prendre dans un filet et ramener à bord, à leur propre surprise et à celle de l équipage. Voir le soleil pour la première fois et ne même pas pouvoir cligner les paupières. Fallait que ça m arrive, à moi. «Monsieur Seebregs?» insiste Norre ou Bert. Son nom de famille est Vandessel. 12

6 Que veut-il que je réponde? Que je veux d abord tester la prunelle de ses yeux? Que je veux savoir en quel modèle elle est disponible : avec ou sans nichons? Avec ou sans conversation? L odeur des grains moulus se répand autour de nous. J aime le café frais. Pas Vandessel. Il boit du jus de tomate dans un verre haut, avec une paille jaune. Le rouge et le jaune font un bel effet de couleur sur le fond blanc du marbre. Vraiment dommage, cette lumière. Nous sommes au siècle de la mauvaise lumière. Ça semblait mieux aux siècles précédents, si on se fie à toutes les peintures. Mais ce n est sans doute pas uniquement dû aux peintres, non? C est à cause de nous. Nous sommes des trous noirs itinérants. Nous avalons toute la belle lumière autour de nous et nous la détruisons. Il y a beaucoup de choses que j ignore, mais en ce qui concerne la lumière, il ne faut pas m en conter. Et certainement pas la lumière moche. J en vois partout. Les mains de Vandessel sont rose porcin, avec trop de poils. Il tapote de l index sur le marbre. Sa bague en argent avec un diamant est grotesque. Plus déplacée qu une musique disco à un enterrement. Aux funérailles de Gaétan on a joué You Should Be Dancing des frères castrats The Bee Gees. Mon hommage. Mon complot. J avais glissé au type des pompes funèbres un CD sur lequel j avais écrit au feutre Missa solemnis. Quand il a appuyé sur la touche Play dans le silence solennel du crématorium, sa tête valait de l or. You Should Be Dancing. J ai trouvé ça puéril. Gaétan l aurait trouvé fantastique. Sa famille n y a rien trouvé de fantastique. Ils ont rouspété. Ils s attendaient à quoi? Staying Alive, des Bee Gees? Ou Sister Sledge dans We Are Family? Des deux 13

7 frères, un seul est venu me présenter ses condoléances avant la cérémonie. Des trois sœurs, aucune. Même pas la plus jeune, la petite préférée de Gaétan. Je suis parti avant qu ils ne commencent leurs speeches. La perceuse pour nains s arrête enfin. Le calme est sublime. Après tout, cette musique convient à l endroit et au moment. Il y a toujours une séquence pour laquelle telle ou telle musique cadre bien. Si Johnny Mathis va, tout va. Du moment qu on n écoute pas les paroles. Pour augmenter la tension, il faudrait maintenant couper, passer du plan général à un close-up. Vandessel, de face, lunettes d écaille noire, cheveux noirs plaqués sur le crâne, immobile, chemise blanche et cravate passe-partout. De beaux yeux derrière les gros verres. À vingt ans il devait être sexy. Je lui en donne trente-six. Le type viril, coincé par son costume. Il faudrait maintenant qu une goutte de sueur coule de son front. La balle est dans son camp. Et il y va. Il se répète. Peut-être croit-il que je n ai pas compris. Peut-être aime-t-il dire deux fois les choses essentielles. Il est vendeur d assurances ou d éléments de toiture. C est la même chose. Ou d aliments pour chats? Avec quoi fait-on du fric de nos jours? Je suis assis en face de lui, pas rasé, mon haleine pue et mon regard n est sûrement pas clair, le blanc de l œil noyé, avec de petites veines. Je n ai jamais été du matin et les pilules n ont rien fait pour arranger ça. Comment Vandessel m a-t-il imaginé hier au téléphone? En tout cas, lui, il répond à mon attente : instant replay, littéralement. Un homme qui a une mission. «Vous vous mariez avec elle, vous habitez avec elle, vous vivez avec elle, mais touchez un cheveu de sa tête et je vous massacre.» 14

8 DU MÊME AUTEUR AUX ÉDITIONS DE LA DIFFÉRENCE La Langue de ma mère, trad. par Alain van Crugten, Forteresse Europe, trad. par Alain van Crugten, Les Boîtes en carton, trad. par Alain van Crugten, Tombé du ciel, trad. par Alain van Crugten, CHEZ D AUTRES ÉDITEURS Célibat, trad. par Danielle Losman, Carnières (Belgique), Éd. Lansman, Méphisto for ever, trad. et adapt. par Alain van Crugten, Anvers, éd. SA Lanoye-Toneelhuis, Atropa La vengeance de la paix, trad. et adapt. par Alain van Crugten, Anvers, éd. SA Lanoye-Toneelhuis, Sang et Roses Le Chant de Jeanne et Gilles, suivi de Mamma Medea, trad. par Alain Van Crugten, Arles, Actes Sud, Cet ouvrage est publié avec le concours du Fonds flamand des Lettres (Vlaams Fonds voor Letteren Titre original : Het derde huwelijk. Tom Lanoye. SNELA La Différence, 30 rue Ramponeau, Paris, 2014, pour la traduction en langue française.

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre.

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Gö r l i t z La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Pouvait-il l avoir raté? Il s était pourtant caché dès

Plus en détail

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre

Jean-Marie Gleize. février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Jean-Marie Gleize février 2006 ------------------ le bruit de l eau et de la lumière inaccessible là où elle paraît se rendre Elle ne sert qu une fois. Il pleut longtemps et longtemps. J ai commencé un

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

Le complément du nom

Le complément du nom Le livre de lecture oui non Son petit livre rouge oui non Ton livre d images oui non Ce livre ancien oui non La machine à laver oui non La vieille machine oui non La grosse machine bruyante oui non La

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches I C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches imaginables, et qui fend l espace en deux, l élargissant,

Plus en détail

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen L Ange Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen (1805-1875) portrait (1836) par le peintre danois Constantin Hansen (1804-1880). «CHAQUE FOIS QU UN

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT

ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT Un rêve aventureux du détective Paul X UNE PIÈCE DE THÉÂTRE POUR LA JEUNESSE DE JEAN-PIERRE DURU PRÉSENTATION DE LA PIÈCE «ENQUÊTE AU ROYAUME DE LA NUIT» Le détective privé

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Descriptions. Descriptions. Qui suis-je? Qui suis-je? Nom :

Descriptions. Descriptions. Qui suis-je? Qui suis-je? Nom : J ai deux petits yeux ronds, noirs et bleus. J ai une bouche arrondie avec un trait noir. Je détiens une barrette en forme de feuille. Je porte un foulard en laine. J ai une petite robe et un petit voile.

Plus en détail

Cahier. de chansons. La Routine

Cahier. de chansons. La Routine Cahier de chansons La Routine C est (nom de l éducatrice) qui va raconter (Air : Fanfreluche) c est le temps du repos (Air : Sur le pont d Avignon) C est (nom de l éducatrice) qui va raconter Un beau conte

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Il était une petite fille qu on appelait le Petit Chaperon Rouge. Un jour, sa maman

Il était une petite fille qu on appelait le Petit Chaperon Rouge. Un jour, sa maman Il était une petite fille qu on appelait le Petit Chaperon Rouge. Un jour, sa maman parle au téléphone avec la grand-mère, puis dit au Petit Chaperon Rouge: Porte à ta grand-mère ce panier! 1. Maman téléphone....

Plus en détail

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction SEQUENCE LES 5 SENS COMPETENCES Découverte du monde du vivant - Découvrir les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonction (organes associés) - Observer, décrire, manipuler

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

Pour les offrandes, prenez un bol et collez autour une couronne comme pour faire une anse.

Pour les offrandes, prenez un bol et collez autour une couronne comme pour faire une anse. Section Premiers Pas 3 ème trimestre (B) Joas, l enfant roi pour le mois de Juillet Pour remplacer les cloches Vous pouvez demander à quelques personnes de récupérer des pots de yaourts. Les peindre dans

Plus en détail

Compréhension de lecture

Compréhension de lecture o Coche pour indiquer si les phrases sont es ou o Paul et Virginie sont assis sur des fauteuils très confortables. o Virginie a une robe à pois. o Paul boit un café fumant dans une tasse rouge. o Virginie

Plus en détail

Index 1/2. Thème : Santé. Concept de base. Expérience / Jeu. Théme. Parties du corps. Découvrez votre corps

Index 1/2. Thème : Santé. Concept de base. Expérience / Jeu. Théme. Parties du corps. Découvrez votre corps Index 1/2 / Jeu Théme Concept de base Parties du corps Découvrez votre corps Notre corps possède des parties visibles à l œil. Nous savons les nommer. Mais nous avons encore bien d autres parties à l intérieur

Plus en détail

Objectif : - Faire s interroger les enfants sur l utilité de l eau et sur «où trouve-t-on l eau» et son origine.

Objectif : - Faire s interroger les enfants sur l utilité de l eau et sur «où trouve-t-on l eau» et son origine. Domaine disciplinaire : Découverte du monde de la matière. 1ère séance de la séquence sur l eau. Titre de la séance : L eau dans la nature et dans la maison. Objectif : - Faire s interroger les enfants

Plus en détail

Rallye lecture CE1-CE2

Rallye lecture CE1-CE2 Rallye lecture CE1-CE2 Pour les jeunes, la littérature doit rester une source de plaisir et non une obligation scolaire. Le plus difficile est de trouver des propositions de lecture qui soient favorables

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Indications pédagogiques D1 / 35

Indications pédagogiques D1 / 35 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D1 / 35 D : REALISER UN MESSAGE A L'ECRIT Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire 3 Rédiger un message Objectif opérationnel 5 Décrire

Plus en détail

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976)

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La véritable histoire de la Belle au bois dormant (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La classe de 6 ème 1 du collège Paul Froment vous présente : La

Plus en détail

mon carnet d experiences scientifiques

mon carnet d experiences scientifiques prénom Date Fiche n 3 mon carnet d experiences scientifiques le système digestif Fiche n 3 b expérience 1: la salive Jus de citron ou vinaigre sujet De recherche : Avoir l eau à la bouche, ça existe vraiment?

Plus en détail

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne KHALED AL KHAMISSI Taxi traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne 1 Mon Dieu! Quel âge pouvait avoir ce chauffeur de taxi? Et quel âge pouvait avoir sa voiture? Je n en

Plus en détail

JOHAN THEORIN. Le Sang des pierres ROMAN TRADUIT DU SUÉDOIS PAR RÉMI CASSAIGNE ALBIN MICHEL

JOHAN THEORIN. Le Sang des pierres ROMAN TRADUIT DU SUÉDOIS PAR RÉMI CASSAIGNE ALBIN MICHEL JOHAN THEORIN Le Sang des pierres ROMAN TRADUIT DU SUÉDOIS PAR RÉMI CASSAIGNE ALBIN MICHEL Titre original : BLODLÄGE Publié en 2010 par Wahlström & Widstrand, Stockholm, Suède. Johan Theorin, 2010. Publié

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Éviter d en attraper. Savoir si on en a S en débarrasser

Éviter d en attraper. Savoir si on en a S en débarrasser Les poux Les poux Éviter d en attraper Savoir si on en a S en débarrasser C est quoi un pou? C est un insecte, brun et très petit. On peut avoir des poux quand on est adulte? Oui Les poux, ça gratte? Oui

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

Marie Darrieussecq. Zoo. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Marie Darrieussecq. Zoo. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Marie Darrieussecq Zoo Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pourquoi une truie? De toutes les questions possibles, sauf peut-être «comment ça va?», c est la question qu on m a le plus

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Unité 1 Partie 1 PARTIE 1. Le français pratique: La description physique. URB p. 107

Unité 1 Partie 1 PARTIE 1. Le français pratique: La description physique. URB p. 107 PARTIE 1 Le français pratique: La description physique CD 1, Track 1 p. 36 Activité 1. Compréhension orale Vous allez entendre une conversation entre deux jeunes Françaises. Ensuite, vous allez écouter

Plus en détail

Les chasseurs de trésors. Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle

Les chasseurs de trésors. Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiches pédagogiques 2 e cycle Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiche A* Fiche B Fiche C Fiche C Fiche D Animation du livre Une chasse aux Appréciation de l œuvre CORRIGÉ Production écrite et

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Portraits DVD UNITÉ. Vous allez apprendre à. décrire et localiser des objets. identifier quelqu un.

Portraits DVD UNITÉ. Vous allez apprendre à. décrire et localiser des objets. identifier quelqu un. UNITÉ 2 Portraits Vous allez apprendre à décrire et localiser des objets. montrer et situer des objets et des personnes. exprimer la possession. exprimer des goûts. indiquer des couleurs. demander et dire

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel

Plus en détail

CONSTAT EN COULEURS AVERTISSEMENT. Vous venez de télécharger un texte sur le site leproscenium.com.

CONSTAT EN COULEURS AVERTISSEMENT. Vous venez de télécharger un texte sur le site leproscenium.com. CONSTAT EN COULEURS AVERTISSEMENT Vous venez de télécharger un texte sur le site leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence, avant son exploitation, vous devez obtenir

Plus en détail

L aquarelle à la maternelle c est possible! 1-Créer une image personnelle

L aquarelle à la maternelle c est possible! 1-Créer une image personnelle Le joli printemps s en vient en chantant faire pousser des fleurs de toutes les couleurs. Beau prétexte pour inviter les enfants à réaliser une image personnelle ayant pour inspiration des fleurs. L aquarelle

Plus en détail

Irina Teodorescu. La malédiction du bandit moustachu

Irina Teodorescu. La malédiction du bandit moustachu Irina Teodorescu La malédiction du bandit moustachu roman GAÏA ÉDITIONS Dans l imaginaire collectif les accidents arrivent souvent la nuit. On se représente volontiers une route sinueuse dans une montagne

Plus en détail

Coups d news de Pascal Sugg

Coups d news de Pascal Sugg Good News Matière à Répliques du 8/0/5 Coups d news de Pascal Sugg Texte écrit dans le cadre de la soirée «Matière à Répliques» du samedi 8 février 05 à la Galerie Le Palladion à Toulouse autour du tableau

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

Au pays des mensonges

Au pays des mensonges ETGAR KERET Au pays des mensonges nouvelles traduites de l hébreu par Rosie Pinhas-Delpuech ACTES SUD pour Shira Soudain un coup À la porte Raconte-moi une histoire, ordonne le barbu assis sur le canapé

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait?

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? Approchez, tendez l oreille, écoutez notre petit lapin et vous saurez comment l école maternelle transforme les bébés en écoliers. C est

Plus en détail

Force et mouvement. Intro. Newton. Théorie un peu de réflexion BULLETIN SPÉCIAL N 4

Force et mouvement. Intro. Newton. Théorie un peu de réflexion BULLETIN SPÉCIAL N 4 BULLETIN SPÉCIAL N 4 Force et mouvement Théorie un peu de réflexion Intro Les forces sont partout. Un coup de pied dans un ballon, un coup de vent, un lancer de pierre Dès qu un objet accélère ou ralentit,

Plus en détail

Unité 1. Au jour le jour

Unité 1. Au jour le jour Unité 1 Au jour le jour PARTIE 1 A Le français pratique Activité 1 Les parties du corps Identifiez les parties du corps puis faites correspondre les expressions Unité 1 Partie 1 e d a 1 f 4 a Je mange

Plus en détail

Projet «Création littéraire»

Projet «Création littéraire» Projet «Création littéraire» Ce projet vise principalement à développer les compétences écrites des élèves et à stimuler chez eux la création littéraire. Il est destiné à un public adolescent francophone

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

Sortie de Résidence Compagnie Satellite Vendredi 23 mai 2014

Sortie de Résidence Compagnie Satellite Vendredi 23 mai 2014 Sortie de Résidence Compagnie Satellite Vendredi 23 mai 2014 Béziers Villa Antonine - Y a trois filles qui font des trucs bizarres devant les Arènes. Et sur les Allées. A la Villa Antonine aussi C est

Plus en détail

Dans le passage ci-dessous, retrouve et entoure au crayon de couleur rouge, tous les verbes (conjugués et non conjugués) :

Dans le passage ci-dessous, retrouve et entoure au crayon de couleur rouge, tous les verbes (conjugués et non conjugués) : La sorcière du placard aux balais partie 1 (p 1-2) La sorcière du placard aux balais partie 1 (p 1-2) Dans le passage ci-dessous, retrouve et entoure au crayon de couleur rouge, tous les verbes (conjugués

Plus en détail

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin.

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin. Réécriture Réécriture Réécriture La nouvelle fantastique Au XIX ème siècle, un genre nouveau naît et se développe : la nouvelle fantastique. La nouvelle est un récit bref, présentant des personnages peu

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE RELAXATION

LES TECHNIQUES DE RELAXATION Mieux vivre chez vous Notre engagement au quotidien LES TECHNIQUES DE RELAXATION Mars 2015 LES TECHNIQUES DE RELAXATION Introduction p.4 1. La bonne posture p.5 2. La relaxation par le souffle p.8 3.

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

Travail significatif de français 6P

Travail significatif de français 6P Etablissement primaire Payerne et environs Nom : Date : Travail significatif de français 6P L1:21 Lire de manière autonome des textes variés et développer son efficacité en lecture. Progression des apprentissages:

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales

nos coeurs sont pliés des chicanes, désirs d'enfants la lune nous écrit nos répliques idéales Depuis longtemps texty francouzština Depuis longtemps / Už dlouho paroles / text Zdenka Dobiášová et Ivana Fitznerová nos coeurs sont liés par des lianes depuis longtemps le soleil nous envoie la même

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Unité 1. Au jour le jour

Unité 1. Au jour le jour Unité 1 Au jour le jour PARTIE 1 A Le français pratique Activité 1 Les parties du corps Identifiez les parties du corps puis faites correspondre les expressions 1 4 a Je mange b Je cours 2 5 c Je joue

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer Corpus n 2 : Sujet : Dans une classe de première, vous étudierez le groupement de textes suivant dans le cadre de l objet d étude Ecriture poétique et quête du sens». Vous présenterez votre projet d ensemble

Plus en détail

Le journal de Miette Chapitre 1

Le journal de Miette Chapitre 1 Le journal de Miette Chapitre 1 Voilà, au départ ma vie était vraiment simple : je dormais sur les coussins du canapé, dans le panier de la salle de bain ou sur le lit de Louise. Ensuite je vais jusqu

Plus en détail

Parle-moi comme la pluie et laisse-moi écouter page 1

Parle-moi comme la pluie et laisse-moi écouter page 1 Compagnie http://nes.sous.x.free.fr 199 rue du Faubourg Saint-Martin ; 75010 Paris 09.53.71.77.76 nes.sous.x@gmail.com N licence entrepreneur du spectacle 7502138 SIRET : 491 505 541 000 12 / NAF : 9001

Plus en détail

Il y a quelqu un qui parle dans la chambre. Antoine entend nettement une voix d homme, enjouée. En même temps, il sent bien qu il est seul dans son

Il y a quelqu un qui parle dans la chambre. Antoine entend nettement une voix d homme, enjouée. En même temps, il sent bien qu il est seul dans son 1 Il y a quelqu un qui parle dans la chambre. Antoine entend nettement une voix d homme, enjouée. En même temps, il sent bien qu il est seul dans son lit et qu il dort. Ou plutôt qu il dormirait si cette

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

Banque d images : FRANÇOIS MORELLET [1926] Du jaune au violet, 1956Huile sur toile, 110,3 x 215,8 cm

Banque d images : FRANÇOIS MORELLET [1926] Du jaune au violet, 1956Huile sur toile, 110,3 x 215,8 cm Banque d images : THEO VAN DOESBURG [1883-1931] Peinture pure, mai 1920-7 juillet 1920Ancien titre : Décomposition ; CompositionHuile sur toile, 130 x 80,5 cm FRANÇOIS MORELLET [1926] Du jaune au violet,

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

sées, grâce à sa connaissance du chinois et son bon anglais. Elle comptait sur les pourboires pour augmenter son SMIC. Cela m a donné l idée de

sées, grâce à sa connaissance du chinois et son bon anglais. Elle comptait sur les pourboires pour augmenter son SMIC. Cela m a donné l idée de CHAPITRE I Etudiante en langues orientales à Strasbourg où j apprenais le japonais, je ne connaissais pas la capitale. Certes, j y avais effectué de fréquents séjours pendant les vacances scolaires, mais

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler?

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler? Truf viens Truf le chien Truf est un chien Truf peut être de bonne ou de mauvaise humeur. Truf peut avoir mal, il peut être malade. Truf n a pas de mains : il va prendre les choses avec ses dents ou les

Plus en détail

- Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009

- Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009 - Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009 Cadre Durée de l'atelier : 2 heures Nombre de jeunes : 7 à 26 Age des jeunes : à partir du CE1 jusqu'à la 4ème Animateur : 1 animateur

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Puis elle se savonne. Après elle se rince. D abord, Nina se déshabille. Enfin elle se sèche. Ensuite elle entre dans son bain.

Puis elle se savonne. Après elle se rince. D abord, Nina se déshabille. Enfin elle se sèche. Ensuite elle entre dans son bain. Remets les phrases dans l ordre pour reconstruire l histoire. Compréhension N 1 compréhension N 2 Associe la description à chaque enfant. Puis elle se savonne Ensuite elle entre dans son bain. Après elle

Plus en détail

4. La Saône-et-Loire et ses escargots

4. La Saône-et-Loire et ses escargots LEÇON 2 09 Découvrir la Bourgogne Nord Ouest Est Sud 1. L Yonne et son vin blanc 2. La Côte-d Or son cassis et sa moutarde 3. La Nièvre et son canal vingt 20 1. Regardez la carte de France dans votre livre:

Plus en détail

Stromae Alors on danse

Stromae Alors on danse Chanson Stromae Alors on danse Alors on danse (x 3) Qui dit études dit travail, Qui dit taf 1 te dit les thunes 2, Qui dit argent dit dépenses, Qui dit crédit dit créance 3, Qui dit dette te dit huissier

Plus en détail

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Unité 1 exercice 19 Comment tu t'appelles? Je m appelle Tu as quel âge? J'ai eu ans le mois dernier. Quelle est ton adresse? J habite Tu es dans

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

Lumières, lumières, lumières. Septembre

Lumières, lumières, lumières. Septembre Lumières, lumières, lumières Septembre Du même auteur Aux éditions Théâtrales dans la collection «passages francophones» Au bout du fil / Bashir Lazhar, 2003 Chez d autres éditeurs Théâtre : Des fraises

Plus en détail