KOUROU juillet J actualité news

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "KOUROU. 20-21-22 juillet 2008. J actualité news"

Transcription

1 4 ESA/CNES/ACTIVITÉ OPTIQUE VIDÉO/R. LIETAR, KOUROU juillet 2008 RÉUNION DES MINISTRES EUROPÉENS PH. COLLOT 1. Les séances de travail des délégations se sont déroulées au cœur du Centre spatial guyanais, port spatial de l Europe, dans la salle Jupiter aménagée pour l occasion. 3. En vignette, Valérie Pécresse, ministre de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, écoute les contributions des chefs de délégation. À sa droite, Yannick d Escatha, président du CNES. Au second plan, les conseillers de la ministre, Édouard de Pirey et François Decoster. 2. La réunion informelle des ministres en charge de l Espace a réuni, à Kourou, pendant trois jours les représentants des 27 pays de l Union européenne ainsi que les deux pays membres de l Agence spatiale européenne non membres de l UE, la Suisse et la Norvège. Étaient également présents le vice-président de la Commission européenne, le président du CNES, le directeur général de l ESA, un représentant du secrétariat général du Conseil de l Union européenne, un représentant du Parlement européen, et le directeur général d Eumetsat. Ils sont tous rassemblés devant la maquette du lanceur Ariane 5 pour la traditionnelle photo de groupe. cnesmag u JUILLET/AOÛT 2008

2 2 ESA/CNES/ACTIVITÉ OPTIQUE VIDÉO/P. BAUDON, July 2008 EN CHARGE DE L ESPACE European space ministers meeting 5 1. Delegations worked at the core of the Guiana Space Centre, Europe s spaceport, in the Jupiter control room specially prepared for the occasion. 3. Inset: Valérie Pécresse, France s Minister for Higher Education and Research, listens to the heads of each delegation, flanked by CNES President Yannick d Escatha to her right. Behind them are the minister s special advisors Edouard de Pirey and François Decoster. 2. The informal three-day meeting of ministers in charge of space brought together in Kourou the 27 EU member states and ESA members Norway and Switzerland. The European Commission Vice-President, CNES President, ESA Director General, a representative of the General Secretariat of the Council of the European Union, a representative of the European Parliament and the Eumetsat Director General were also in attendance. Everyone posed together in front of a model of Ariane 5 for the traditional group photo. JUILLET/AOÛT 2008 u cnesmag

3 ESA/CNES/ARIANESPACE SERVICE OPTIQUE VIDÉO/PH. BAUDON, L Espace au fil de l eau Ariane contée aux enfants du fleuve Il était une fois une pirogue qui remontait le fleuve Maroni pour initier les enfants scolarisés sur ses rives aux applications du spatial L histoire commence comme un conte. Et pourtant, il s agit bien d un véritable projet: «L Espace au fil du fleuve», mis en œuvre du 10 au 25 mai pour la plus grande joie des élèves du fleuve grâce au financement du CNES et au concours du rectorat de la Guyane. Après un compte à rebours de circonstance, une microfusée s élève dans le ciel d Antecum-Pata, petit village situé en haut du fleuve Maroni, en plein pays amérindien. Au sol, c est l émerveillement: à l instar de ses camarades, l enfant qui a construit la fusée laisse éclater sa joie Cette scène de liesse s est également déroulée à Elahe, Maripasoula et dans chacune des dix localités où la pirogue a fait escale. Car, de l aveu unanime des deux animateurs de Planète Sciences chargés de superviser les animations et des deux directeurs d école délégués par le rectorat pour le support pédagogique, les enfants bénéficiant du dispositif se sont tous révélés «captivés» par les ateliers auxquels ils prenaient part. Quand la fusée décolle, les différences culturelles et les appréhensions s effacent pour laisser place à la fascination. Adaptés aux niveaux des classes rencontrées et aux attentes spécifiques des enseignants, les ateliers expérimentaux consacrés au système solaire, à la télédétection ou encore à la télémédecine semblent également avoir conquis les enseignants, dotés par les animateurs d une documentation complémentaire pour leur permettre de tirer un large parti de leur intervention. «Les retours des enseignants des deux collèges et des douze écoles concernés par l opération ont tous été favorables», témoigne ainsi la directrice d Awala-Yalimapo, Évelyne Périgny, qui a participé à l aventure avec Claude- Emmanuel Baumann, directeur de l école de Mana. «Ils ont été sensibles aux vertus pédagogiques des animations qui touchent à des domaines aussi divers que les mathématiques, la physique, la géographie et le français. Nous avons été payés de mille remerciements», ajoute-t-elle. Des éloges justifiés au regard du professionnalisme dont ont fait preuve les quatre animateurs de la pirogue de cnesmag u JUILLET/AOÛT 2008

4 u Par/By SARAH DRUET-LAMY l espace. Pour «faire venir le spatial aux enfants du fleuve», comme l avait souhaité ardemment Mathilde Savreux, la chargée d éducation CNES à l origine du projet «L Espace au fil du fleuve», il aura fallu braver les remous du fleuve avec une pirogue chargée de six mètres cubes de matériel acheminé depuis Paris. Et surtout, apprendre à s adapter à la réalité spécifique de ces enfants si éloignés du monde du spatial. «Les élèves du fleuve étaient moins au fait des nouvelles technologies que les jeunes métropolitains que nous avions eu l occasion d initier aux applications du spatial dans le cadre du projet Espace dans ma ville. En revanche, ils étaient très réceptifs, ce qui a motivé notre travail», confie Michaël Guedj, animateurs de Planète Sciences. Et c est précisément là, dans l effort commun mené pour s adapter aux attentes et au vocabulaire des enfants, qu a résidé tout l intérêt de l aventure, selon Évelyne Périgny: «Grâce à notre expérience de l enseignement sur le fleuve et à la connaissance des techniques d animation des animateurs, nous avons mutuellement enrichi nos pratiques pédagogiques. Si les enfants ont appris grâce à nous, nous aussi avons appris de cette aventure humaine et scientifique.» D ores et déjà, les directeurs d école comme les animateurs se sont déclarés prêts à voguer ensemble sur les eaux du fleuve Oyapock pour la nouvelle édition de «L Espace au fil du fleuve» prévue pour 2009 Space on the water Ariane and the river children Once upon a time, four people in a dugout began a journey up the Maroni River, stopping at schools along its banks to teach children about space applications. It sounds like a fairytale, but this is a real project: funded by CNES and supported by the local education authority, L Espace au fil du fleuve (Space along the river) ran from 10 to 25 May, proving a big hit with pupils in French Guiana. s After the customary countdown, a microrocket soared into the sky above Antecum-Pata, a small village on the upper stretches of the Maroni River, deep in the American Indian heartland. Along with his classmates, the child who had built the rocket could hardly contain his excitement and wonder. This scene of jubilation was repeated in Elahe, Maripasoula and ten other ports of call. According to the two Planète Sciences activity leaders who supervised the programme and the two head teachers delegated by the education authority to provide support, each and every child at the workshops was captivated. As the rocket lifted off, cultural differences and apprehensions gave way to a shared sense of fascination. Tailored to the level of each class and the specific expectations of their teachers, the experimental workshops focused on the solar system, remote sensing and telemedicine. As impressed as their pupils, teachers were given additional Ici regroupement et concentration devant le premier lancement de fusée. Children gather round intently for their first rocket launch. ESA/CNES/ARIANESPACE SERVICE OPTIQUE VIDÉO/PH. BAUDON, 2008 ESA/CNES/ARIANESPACE SERVICE OPTIQUE VIDÉO/PH. BAUDON, 2008 materials to help them get the most out of the experience. Feedback from the teachers at the 12 schools in the operation was unanimously positive, says Évelyne Périgny, headmistress at Awala-Yalimapo, who took part with Claude-Emmanuel Baumann, headmaster at Mana. They were impressed by the educational benefits of the activities, which covered subjects as diverse as maths, physics, geography and language. They couldn t thank us enough. Such praise was a fitting tribute to the professionalism of the four-strong team. To bring space to the children along the river, the team took to the water in a dugout loaded with six cubic metres of equipment from Paris, Une pirogue a sillonné, courant mai, le Maroni pour initier les enfants à l espace. In May, a dugout made its way up the Maroni River to bring space to children. explains Mathilde Savreux, the CNES education officer who initiated the project. They also had to adapt to the level of understanding of the children, who live so far from the world of space. The river children knew much less about new technologies than their contemporaries in France, many of whom have learned about space applications through the Space in my city operation. But they were very receptive, which was a real encouragement and made our job easier, says Planète Sciences activity leader Michael Guedj. The purpose of an adventure like this is to work together to meet the expectations of the children in their own language. Our experience in teaching about the river combined with the activity leaders skills meant that we all learned something from each other and improved the way we teach, says Évelyne Périgny. While the children learned something from us, we also got a lot out of this human and scientific adventure. Head teachers and activity leaders are already looking forward to navigating the Oyapock River on the next L Espace au fil du fleuve operation, planned for JUILLET/AOÛT 2008 u cnesmag

5 8 J actualité news Lancement de Jason 2 Un direct impressionnant avec l espace 5, 4, 3, 2 Le 20 juin 2008, sur la base de la Nasa à Vandenberg en Californie, le rituel était d usage pour le compte à rebours au détail près. Et quel détail: aux exigences habituelles s ajoutait celle d un horaire contraint. Le lancement de Jason 2 devait se caler sur le passage de Jason 1, sur les traces duquel il va voler. La fenêtre de rencontre était étroite, neuf petites minutes à l échelle de l espace plus que jamais la tension était forte pour les équipes du CNES, de la Nasa, d Eumetsat et de la Noaa, partenaires du programme. Arrivé à Vandenberg le 29 avril, Jason 2 avait prouvé, lors des essais finaux, qu il était fin prêt à relever le défi. Le lanceur, une fusée Delta II, traditionnellement utilisée par la Nasa pour les missions scientifiques, l était aussi, paré pour le symbole des drapeaux américain et français. Après 55 minutes de vol, Jason 2 s est séparé du lanceur pour être mis sur orbite. Installée sur le deuxième étage de la fusée, une caméra filmait la scène et une première en Europe donnait à vivre l événement en direct. Très nettement encore, l image caméra a capté les deux panneaux solaires déployant leurs ailes avant que Jason 2 ne disparaisse dans l atmosphère. Après de chaleureuses félicitations, Yannick d Escatha, président du CNES, a rappelé les enjeux majeurs de ce lancement: «Avec Jason 2, le CNES et ses partenaires vont étendre à plus de vingt ans la durée d observation, depuis l espace, de l évolution du niveau moyen des océans. Grâce à la nouvelle technologie de poursuite en boucle ouverte embarquée, les champs d investigation de l altimétrie, vont être élargis aux eaux continentales, aux lacs et aux grands fleuves, la mettant ainsi au service de l hydrologie.» Jason-2 launch Live pictures from space s The countdown began at NASA s launch complex at Vandenberg Air Force Base, California, on 20 June Operations had to keep to an extremely tight schedule, as the launch needed to be timed just right to put the satellite in an orbit trailing directly behind Jason-1. The nine-minute rendezvous window further heightened tension for the teams from CNES, NASA, Eumetsat and NOAA, the programme partners. Jason- 2 arrived in Vandenberg on 29 April and proved throughout final tests that it was ready for the challenges ahead. The Delta 2 launcher, NASA s traditional choice for scientific missions, bore the American and French flags for the occasion. After a 55-minute flight, Jason-2 separated from the launcher. In a European first, teams on the ground were able to watch the separation in real time thanks to a camera mounted on the rocket s second stage. It also captured Jason-2 as it deployed its two solar arrays before disappearing in the atmosphere. After congratulating everyone involved, CNES President Yannick d Escatha stressed the fundamental importance of this launch: With Jason-2, CNES and its partners will extend the time series of data on mean sea level to more than 20 years. Thanks to new onboard open-loop tracking technology, altimetry s field of investigation will now include continental waters, lakes and major rivers for applications in hydrology. Jason 2 sous la coiffe de la fusée américaine Delta II. Jason-2 under its fairing atop the US Delta 2 launcher. t Corot et les exoplanètes - Lancé en mai 2006, le télescope spatial Corot vient de détecter deux nouvelles exoplanètes de type géantes gazeuses ainsi qu un objet céleste inconnu. Ces découvertes portent à quatre le nombre total de planètes extrasolaires découvertes à ce jour par le satellite développé et exploité par le CNES. Un des signaux recueillis suggère aussi l existence d une autre exoplanète, dont le rayon ferait 1,7 fois celui de la Terre. Ces découvertes ont fait l objet d une communication de l équipe scientifique de la mission Corot au symposium de l Union internationale astronomique, qui se déroulait en juin 2008 à Boston. COROT and exoplanets - Launched in May 2006, the COROT space telescope, developed and operated by CNES, has detected two new gas-giant exoplanets and an unknown celestial body, taking the total of exoplanets it has found to four. One of the signals detected by the satellite indicates the likely existence of another exoplanet with a radius 1.7 times that of Earth. These discoveries were announced in June 2008 at the International Astronomical Union symposium in Boston, USA, by the COROT science team. NASA ESO cnesmag u JUILLET/AOÛT 2008

6 T-Parc Campagne d observation au-dessus du Pacifique Le programme Thorpex (The Observing System Research and Predictability Experiment) constitue une contribution majeure à l Organisation météorologique mondiale. Il est mis en place pour atténuer les effets des catastrophes naturelles et tenter de minimiser les désastres humains et économiques. Composante de ce programme, la campagne T-Parc (Pacific Asian Regional Campaign) va déployer jusqu à l automne des moyens d observation divers et complémentaires: avions, satellites, ballons stratosphériques, radiosondages pour permettre d améliorer, à court terme, les prévisions des phénomènes météorologiques à fort impact, notamment en Asie orientale et dans la région du Pacifique occidental. Ces observations sont mises en place dans le cadre d une coopération internationale à laquelle l Amérique du Nord, l Asie et l Europe apportent leur participation. Le CNES, intervenant au titre de son expertise dans les opérations des ballons stratosphériques, organise une campagne de lâchers qui sera menée au mois d août et jusqu à la mi-septembre depuis la grande île d Hawaii. Dix-huit ballons stratosphériques ouverts (BSO) seront lancés depuis l île et quarante dropsondes seront larguées à chaque vol par la nacelle scien- CNES tifique Driftsonde développée par le Ncar (National Center of Atmospheric Research). Sur des trajectoires balayant le Pacifique d Ouest en Est, les BSO vont réaliser des vols de 3 à 4 jours. Les mesures recueillies par les différents moyens d observation seront rassemblées pour être traitées par la communauté scientifique internationale impliquée dans T-Parc. T-PARC Pacific observation campaign s The Thorpex* programme is a major contribution to the World Meteorological Organization (WMO), set up to mitigate the effects of natural disasters and seek to minimize the number of human and economic disasters. As a component of this programme, the T-PARC** campaign will deploy a range of complementary observation systems through to the autumn, including aircraft, satellites, stratospheric balloons and radiosondes. The goal is to achieve a rapid improvement in forecasting accuracy of severe weather events, particularly in East Asia and the Western Pacific. These observations are being conducted under an international partnership, with contributions from North America, Asia and Europe. CNES is providing expertise in stratospheric balloon operations and is organizing a series of releases from Big Island, Hawaii, in August and the first half of September. Some 18 zero-pressure stratospheric balloons will be launched from the island, with 40 dropsondes released during each flight by the Driftsonde science gondola, developed by NCAR***. The balloons will sweep the Pacific from west to east for three to four days. The measurements gathered by the various sensors will be collated and made available to the international scientific community involved in T-PARC. *THe Observing system Research & Predictability EXperiment **Pacific Asian Regional Campaign *** National Center for Atmospheric Research t 4 e essai réussi pour Arta- Maintenir le statut de leader d Ariane 5 sur le marché des lanceurs lourds implique de maintenir une qualité de service irréprochable. Cela passe par le programme «Accompagnement recherche et technologie Ariane» (Arta). Le 4 e essai au banc d un moteur à propergol solide (MPS) d Ariane 5 vient d avoir lieu au CSG. Kourou, jeudi 5 juin 2008 à 13h41, la mise à feu du MPS a été lancée pour 140 secondes de combustion au bout desquelles le spécimen Arta 4 (soit un étage d accélération à poudre complet) a démontré sa qualification opérationnelle par bien des aspects: en innovant (nouvelle protection thermique destinée à améliorer la dynamique interne du propulseur); en prouvant la robustesse de certains éléments (même butée flexible de la tuyère que celle utilisée sur Arta 3 en novembre 2004); en validant de nouveaux produits palliant l obsolescence de certains autres (tissus et résines, produits de dégraissage). Les industriels vont à présent pouvoir expertiser les éléments dont ils sont responsables et dépouiller plus avant les mesures. L essai Arta 5 est programmé en ARTA: successful fourth test - Ariane 5 s continued leadership in the heavy-lift launch market depends on maintaining flawless quality of service. This is the goal of the ARTA (Ariane Research and Technology Accompaniment) programme. The fourth test of the Ariane 5 MPS* solid-propellant booster has been completed on the stand at the Guiana Space Centre. On Thursday 5 June 2008 at 1:41 p.m., the MPS booster was ignited for 140 seconds. During the combustion phase, the ARTA 4 solid-fuel booster specimen met the requirements for operational qualification in every respect: innovation (new thermal protection to improve the booster s internal dynamics), robustness (the same nozzle flexible bearing as used on ARTA 3 in November 2004) and validation of new products to address obsolescence (materials and resins, degreasing chemicals). The contractors involved will now assess their elements and further analyse measurements. The ARTA 5 trial is planned for *Moteur à Propergol Solide ESA/CNES/ ARIANESPACE SERVICE OPTIQUE VIDÉO/PH. BAUDON, JUILLET/AOÛT 2008 u cnesmag

7 10 t J actualité news Glast, des rayons gamma pour éclairer la science - Dédiée à la détection des rayons gamma de haute énergie, la mission internationale Glast (Gamma-Ray Large Area Space Telescope) a été lancée avec succès le 11 juin 2008 de Cap Canaveral. Ce télescope spatial doit améliorer l observation des phénomènes les plus violents de l Univers. Grâce à un gain de sensibilité par rapport aux précédentes missions, il va permettre de découvrir plusieurs milliers de sources de rayons gamma et accroître ainsi le nombre de sources d observation. Il étudiera en détail le rayonnement gamma diffus émis par les rayons cosmiques se propageant dans la Galaxie. Glast, mission de la Nasa et de la DOE (Department of Energy), a requis des collaborations internationales, dont celles de cinq équipes françaises. Gamma rays shed light on science - Dedicated to the detection of high-energy gamma rays, the international GLAST mission (Gamma-ray Large Area Space Telescope) was successfully launched from Cape Canaveral on 11 June The GLAST space telescope will allow clearer observation of the most violent phenomena in the Universe. With higher sensitivity than previous missions, it paves the way for discovery of thousands of gamma-ray sources, thereby increasing the number of observations. It will also closely study the indirect gamma radiation produced by cosmic rays within the galaxy. GLAST is a NASA mission with the US Department of Energy involving broad international collaboration, including contributions from five French teams. Aldébaran Démonstrateur technologique et système de lancement Aldébaran, «la suivante» en arabe, est une étoile située dans la constellation du Taureau, après le groupe des Pléiades. C est aussi le nom choisi pour le projet de démonstrateur technologique et de système de lancement pour des microsatellites dont le lancement est prévu vers Conçu par le CNES en partenariat avec les instituts de l agence spatiale allemande (DLR) et de l agence espagnole (CDTI), il est en phase d avant-projet. Pour préparer l avenir, les nouvelles technologies qui équiperont les futurs lanceurs sont testées sur un système à petite échelle. L utilisation d un démonstrateur «volant» permet de reproduire les conditions environnementales et de limiter les risques pour les développements futurs. Ces innovations technologiques sont d abord identifiées, recensées, triées. Les plus pertinentes sont retenues, par exemple celles qui peuvent accroître la fiabilité des lanceurs de et leur capacité à s adapter aux besoins des clients, ou encore celles qui peuvent réduire le coût des lancements Issues des actions de recherche menées sur les lanceurs mais aussi d autres secteurs tels que l aéronautique, l automobile elles peuvent s appliquer à des thèmes aussi variés que la propulsion et les nouveaux ergols, l avionique, les matériaux, la mise en œuvre des lanceurs, les architectures d étages et de réservoirs Démonstrateur technologique, Aldébaran est aussi conçu comme un système de lancement. Il permettra de doter l Europe d un nouveau moyen pour des satellites de la classe 50 kg, 150 kg voire 300 kg, dans le cadre des applications civiles ou de sécurité/défense, pour des missions scientifiques, de démonstration en orbite ou d observation, de communication. Aldebaran Technology demonstrator and launch system s Aldebaran is a star in the Taurus constellation. Aldebaran means the follower in Arabic, as it seems to follow the Pleiades/Seven Sisters cluster across the sky. It is also the name of a technology demonstrator and microsatellite launch system project, scheduled to enter operation in Designed by CNES in partnership with DLR, the German aerospace centre, and CDTI, the Spanish government agency with responsibility for space, it is now at the preliminary project phase. To prepare the future, the new technologies that will equip tomorrow s launchers are tested on a small-scale system. Flight demonstrators make it possible to reproduce environmental conditions and limit risks for future developments. These technological innovations are first identified, listed and then shortlisted. The most promising are selected. Examples include innovations with the potential to increase launcher reliability for 2025 to 2030, offer new scope for adaptation to customer requirements and/or reduce launch costs. The result of research in the launcher sector, but also in aeronautics and automotive engineering, these advances can be applied to areas as varied as propulsion/new propellants, avionics, materials, launcher operation, launcher stage architectures and fuel tanks. Designed as a technology demonstrator, Aldebaran will also serve as an operational launch system. It will provide Europe with a new means of launching microsatellites in the 50-to-300-kg class for civil and security/defence applications, as well as for science missions, in-orbit demonstrations, observation and communications. NASA cnesmag u JUILLET/AOÛT 2008

8 Perspicace, pétillante, parisienne, Alix Girod de l Ain est une jeune femme bien dans son époque, en ballerine Repetto et en sac Vuitton. Éditorialiste à Elle, écrivain à ses heures, elle manie l humour avec dextérité dans ses billets d humeur et ses reportages glamour. Alors, aussi improbable que de trouver un caïman dans sa baignoire, elle est venue braver les brigades de la mode en enfilant K-way et casquette pour affronter la saison des pluies en Guyane et un lancement reporté. Pourtant elle ne regrette rien, voire, «elle kiffe le CNES». ALIX GIROD DE L AIN Alias Dr AGA au pays des fusées guest column Que retiendrez-vous de ce déplacement presse en Guyane? Je suis venue car j avais très envie de voir décoller une fusée (je ne connaissais même pas le mot lanceur avant ce voyage!) et de vivre une immersion dans un univers complètement exogène au mien. J en retiendrai la passion des hommes et des femmes qui participent de cette aventure. Je pensais trouver quelque chose de paternaliste que je n ai pas du tout ressenti sur place. Il y a une certaine délicatesse, beaucoup d humanité, d égards à tout point de vue Et puis dans cette forêt primitive, ancestrale, il y a Ariane qui s érige droite vers le ciel, à la pointe de la technologie, depuis un tout petit bout de France. Elle part du berceau de l humanité, pas des tours de la Défense. Et là j ai ressenti une fierté complètement cocardière! Cette expérience peut-elle être source d inspiration? Pourquoi pas. Je trouve que toutes les populations atypiques CNES/S. GODEFROY, 2008 c s u Propos recueillis par/interview by BRIGITTE THOMAS, CNES Dr AGA in rocket land Astute, bubbly and very parisienne, Alix Girod de L Ain is a young woman very much in tune with fashion, with her Repetto shoes and Vuitton handbag. Leader writer at Elle magazine, and author when the mood takes her, she effortlessly weaves humour into her regular columns and glamour reports. As improbable as a crocodile in your bathtub, she arrived in French Guiana in cagoule and cap, defying rainy season and fashion brigade to attend a launch, unfortunately delayed. But she has no regrets, saying she got a real kick out of the whole CNES thing. What will you remember most about the press trip to French Guiana? I came because I wanted to see a rocket launch I didn t even know the word launch vehicle before the trip! and just immerse myself in a world that s completely different from mine. What struck me was the passion driving the men and women in this adventure. I was expecting to find something very patriarchal, but that s not what I felt when I got here. There s a certain refinement and a lot of humanity and consideration in all respects. And then c l invité 11 JUILLET/AOÛT 2008 u cnesmag

9 12 sont intéressantes sociologiquement et anthropologiquement. Moi, qui de par ma fonction d éditorialiste exerce un métier très subjectif, de voir ces hommes qui sont dans une précision totale m a fascinée. Pourquoi ne relatez-vous jamais dans Elle des travaux de femmes scientifiques? La science renvoie à un univers trop technique pour nos lectrices. Dans Elle, les sujets connotés sérieux traitent plutôt des droits de l homme. Nous avons, par exemple, été très actifs sur l histoire des femmes voilées idem dans le soutien de Roz, le journal fait par et pour les Afghanes afin de leur offrir un accès à la lecture et à l information moderne et laïque. Sinon les autres types de sujets, notamment scientifiques ou politiques, sont abordés plutôt sous l angle humain des portraits, comme récemment pour Valérie Pécresse. Pourtant le premier papier que j ai écrit pour ce magazine portait sur les bienfaits de la peau de grenouille utilisée sous forme de médicament pour que les femmes restent belles plus longtemps: un sujet rien de plus sérieux, trouvé dans la revue du Cnrs, et parfait pour nos lectrices! Sous quel angle faudrait-il alors les présenter pour les rendre plus glamour? Il faudrait les faire parler de leur vie de femme chercheuse. Leurs horaires sont-ils compatibles ou pas avec une vie de famille? Le fait d être une femme les a-t-il handicapées à un moment donné de leur carrière? Même pour les femmes d un gouvernement, on a tendance à dire: «Merci maman de m avoir fait naître sans zizi!» Celles qui nous lisent ont envie d un bol d air et pas forcément de se retrouver. Même avec Claudie Haigneré, aussi bien en tant que spationaute que ministre, c est avant tout l exploit qui a été retenu. Nous sommes, avec les femmes scientifiques, plus dans un processus d admiration que d identification. Elles sont perçues comme des pionnières. Un souvenir spatial marquant? Challenger. Je me rappelle très bien. J allais au cinéma voir La Boum. Et en passant devant une devanture, j ai vu l explosion en direct. Ce fut un choc. D un seul coup, j ai pris conscience de la dangerosité de cette aventure. Cette fusée, qui retombait comme un feu d artifice, venait d emporter avec elle sept personnes devant nous. CNES/S. GODEFROY, 2008 you ve got this primitive ancestral forest with a little bit of France in the middle, with Ariane pointing skywards at the very cutting edge of technology. It blasts off from the cradle of humanity, not from a Paris business district. It gave me a real sense of nationalistic pride. Will this experience be a source of inspiration? Why not? I m always interested in populations that are different in some way, both from a sociological and anthropological perspective. As someone in a profession that s highly subjective, seeing people work with such exacting precision was fascinating. Why don t you ever write about women in science in the pages of Elle? Science per se is too technical for our readers. Elle does address serious subjects, but they re more to do with human rights. We ve been very active on the issue of rape victims for example, also in our support for Roz a magazine written by and for Afghan women to give them modern secular content. We approach scientific or political subjects from the human angle, typically through features like the recent one on the politician Valérie Pécresse. Actually, the first piece I wrote for Elle was about the anti-ageing properties of frog skin in the form of a cosmetic cream, based on a paper published by the CNRS national research laboratory. These are serious subjects and just what our readers want. How would you present women in science to add a touch of glamour? I would focus on their lives in the world of research. Do their hours fit with family life? Has being a woman held them back in their career? Just look at the women in the French cabinet now: I think we can finally celebrate what we are. Our readers are looking for inspiration, not necessarily a reflection of themselves. Even with Claudie Haigneré, as both astronaut and politician, it was her exploits and achievements that we focused on. Like women in science, we re looking more for admiration than identification. They re seen as pioneers. CNES/S. GODEFROY, 2008 What event in space history stands out for you? Challenger. It s etched in my memory. I was on my way to the cinema when I caught the live pictures on a TV in a shop window. It was a shock. It made me realize the potential dangers of this adventure. As the shuttle burned up in the atmosphere, it took the lives of seven people with it right in front of our eyes. cnesmag u JUILLET/AOÛT 2008

10 Pléiades Livraison imminente du modèle de vol de l instrument Le projet Pléiades constitue la nouvelle génération de systèmes d observation optique de la Terre. Le CNES est chargé du développement du système pour une mise en orbite du premier des deux satellites au tout début de l année Pléiades repose sur un système dual: son architecture et ses performances sont conçues pour satisfaire à la fois les besoins d utilisateurs civils et militaires. Combinant l acquisition simultanée d une image panchromatique et de quatre bandes couleur, il permet d obtenir à la fois des images en couleur naturelle et des images en couleur artificielle, ces dernières fournissant une bien meilleure identification des zones de végétation. Chacun des deux satellites a une capacité équivalente à environ 500 images/jour et une fauchée de 20 km. Les images sont localisées avec une précision meilleure que la dizaine de mètres. D une masse de 1000 kg, les satellites vont embarquer des technologies innovantes dans la perspective des missions futures. Le modèle de vol du premier instrument de Pléiades sera livré, par Thales Alenia Space, pour intégration sur le satellite à la fin juil- let Cet instrument représente un investissement humain et technologique considérable. Il offre des performances significativement meilleures que celles initialement spécifiées. Le franchissement de cette étape de livraison constitue un événement majeur dans le développement du satellite et ouvre la voie aux activités d intégration, puis de tests finaux, et de livraison attendue au mois d octobre Pléiades Instrument flight model delivered shortly s Pleiades is the next generation of optical Earth-observation systems. CNES is in charge of system development ahead of the launch of the first satellite in early Pleiades is a dual-use system designed to meet the requirements of both civil and military users. Combining simultaneous panchromatic image acquisition and four colour bands, it will deliver imagery in natural colour and false colour, particularly useful for identifying vegetation. The two satellites will each have a capacity of approximately 500 images/day across a 20-kilometre swath. Image location accuracy will be better than 10 metres. Weighing 1,000 kilograms, they will carry innovative technologies for future missions. Thales Alenia Space will deliver the flight model of the first Pleiades instruments for satellite integration in late July This instrument is the culmination of considerable human and technological investment, and CNES/Y. OBRENOVITCH, 2008 J actualité news Intégration à Cannes du premier instrument de Pléiades chez Thales Alenia Space. The first Pleaides instrument undergoing integration at Thales Alenia Space in Cannes. performance will significantly exceed specifications. This delivery is the first major milestone in the satellite development programme and marks the beginning of integration activities, followed by final tests and satellite delivery in October t Un Award pour François Laporte- Participation et audience internationales ont fait des colloques SpaceOps des rassemblements majeurs dans le domaine des opérations spatiales. Le prix du meilleur papier décerné dans le cadre de ce colloque récompense un contenu technique exceptionnel. Coécrit avec Eloy Sasot de la société Atos Origin, l article présenté par François Laporte sur la gestion des risques de collisions en orbite a reçu le 16 mai 2008 l Award du meilleur papier. Outre la qualité de la communication, la thématique abordée illustre bien la prise en compte par la communauté spatiale internationale de la question cruciale des risques de collisions en orbite. Le texte primé présente les résultats d un travail d équipe au sein du service Mécanique spatiale opérationnelle. D une phase probatoire mise en place en 1997, le CNES est passé à une getion opérationnelle à partir de juillet 2007 pour 14 satellites. François Laporte wins award - International attendance and high-quality papers have made SpaceOps one of the major events in the field of space operations. On 16 May 2008, François Laporte s paper on operational management of collision risks for CNES satellites, co-written with Eloy Sasot from Atos-Origin, won the Best Paper of Symposium award, which goes to a paper judged exceptional in technical content. The paper illustrates a new awareness among the international space community that this type of risk is now a crucial issue. It presents the results achieved by the team at CNES s operational orbit determination centre (COO). After 10 years of development, the centre made the transition to operational status and began managing collision risks for 14 satellites in July CNES JUILLET/AOÛT 2008 u cnesmag

11 1 2 Tremblement de terre en Chine Une mobilisation sans précédent des moyens spatiaux Le 12 mai 2008, à 14 h 28, heure locale, 6 h 28, UTC, la région du Sichuan, au sud-ouest de la Chine, était frappée par un tremblement de terre de magnitude 7,8 sur l échelle de Richter dont l épicentre était localisé à 75 km au nord-ouest de la ville de Chengdu, la capitale. Activée à 9h15 UTC par le National Disaster Reduction Center of China, la charte internationale «Espace et catastrophes majeures», dont le CNES a été, en 2000, avec l Esa, l instigateur et l un des membres fondateurs, a mobilisé les nombreux moyens spatiaux des neuf agences spatiales membres. Participant à l élan de solidarité, le CNES a mis à disposition des autorités chinoises et des agences de l ONU spécialisées dans les opérations de secours, des images issues des satellites de la filière Spot. Au fil des jours, des produits d images (images d archives et images nouvelles) livrés dans le cadre de cette Charte ont permis de localiser les zones touchées et d établir une première évaluation des impacts humains et matériels. Dès le 14 mai, les premières données étaient traitées et des états comparatifs ont pu être établis très vite. Glissements de terrain, bâtiments et routes détruits dans différentes villes la Charte a permis de réaliser rapidement un état des lieux. En ce sens, les moyens spatiaux ont parfaitement rempli l une des missions principales de la Charte, l aide à la gestion des crises, en facilitant le travail des équipes de secours. Mais face aux menaces, les données spatiales ont également joué un rôle primordial dans l établissement de cartes de suivi du désastre et de cartes de surveillance. Le 18 mai, des risques de glissements de terrain étaient relevés. Le 19 mai, les images acquises par Formosat détectaient un danger supplémentaire confirmé par les dernières images Spot acquises: les glissements de terrain bouchant les rivières étaient à l origine de fortes pressions sur les barrages, dont la rupture était à redouter. Earthquake in China 14 3 Série de trois images Formosat acquises sur la région de Beichuan, ville située non loin de l épicentre du tremblement de terre qui a frappé la région du Sichuan le 12 mai La première image (datant de mai 2006) montre le lit de la rivière deux ans avant le tremblement de terre. Les deux autres, acquises les 15 et 19 mai 2008, montrent le développement du lac à la suite des glissements de terrain qui ont bouché la rivière en aval. Sur l image du 19 mai (3), la zone habitée a disparu sous les flots. Series of three FORMOSAT-2 images of the region around the city of Beichuan, near the epicentre of the earthquake that hit Sichuan Province, China, on 12 May The first image (May 2006) shows the riverbed two years before the quake. The two others acquired on 15 and 19 May 2008 highlight the formation of the lake following the landslides that blocked the river downstream. In the 19 May image, populated areas are under water. REUTERS/FORMOSAT IMAGE, 2008 Unprecedented mobilization of space assets s On 12 May 2008 at 2:28 p.m. local time (06:28 UTC), Sichuan Province in Southwest China was hit by an earthquake measuring 7.8 on the Richter scale, with its epicentre 75 kilometres northwest of the capital Chengdu. Called into action at 09:15 UTC by the National Disaster Reduction Centre of China, the International Charter on Space and Major Disasters launched in 2000 by founder members CNES and ESA mobilized the nine member agencies and their combined satellite assets. As part of the emergency response effort, CNES made SPOT satellite imagery available to the Chinese authorities and UN emergency relief agencies. In the days that followed, new and archived imagery products were used to locate earthquake-hit areas and complete an initial assessment of the human and environmental impact. From 14 May, the first data sets were processed and comparative status maps rapidly compiled. The resources mobilized under the charter were combined to quickly review the situation, with landslides and buildings and roads destroyed in various towns. Space assets once again served to fulfil one of the charter s primary missions, supporting crisis management by facilitating the work of emergency teams on the ground. In response to ongoing threats, satellite data also played a vital role in the preparation of disaster monitoring and surveillance maps. On 18 May, landslide risks were detected. On 19 May, FORMOSAT-2 imagery revealed a new danger, confirmed by the latest SPOT data: rivers blocked by landslides had put extreme pressure on dams, making it more likely they would be breached. cnesmag u JUILLET/AOÛT 2008

12 Tango Des stations télécom mobiles pour les situations de crise La thématique GMES, initiée par la Commission européenne, est l une des priorités du CNES. Dans ce cadre, la collecte et le traitement des informations utiles, leur distribution sur le terrain ainsi que la coordination des différents acteurs nécessitent la transmission rapide de gros volumes d information. Grâce à l étendue de sa couverture et à ses débits élevés, le satellite est une excellente solution. 24 partenaires européens sont impliqués en 2006 dans le projet Tango, (satellite de télécommunications). Deux stations mobiles fournies par le CNES vont permettret aux différents acteurs de communiquer entre eux et avec le reste du monde. Une station existe déjà: le fourgon Mobidick. Dans le cadre de Tango, le CNES développe un kit de petits conteneurs héli-transportables, Recover. Manipulables par deux personnes, ils fourniront des moyens de transmission voix et données sur n importe quel terrain de crise. Des démonstrations de ces stations mobiles auront lieu en France et en Espagne d ici à la fin de l année TANGO New mobile telecom stations Initiated by the European Commission, the GMES programme (Global Monitoring for Environment & Security) is a priority for CNES. Acquisition and processing of information, distribution on the ground and coordination of crisis teams require rapid transmission of huge volumes of data. With their extensive coverage and high data-rate capacities, satellites are an excellent solution. In 2006, 24 European partners took part in the TANGO project (Telecommunications Advanced Networks for GMES Operations). Two mobile telecom stations supplied by CNES will allow teams to communicate between themselves and with the rest of the world. One station is already in operation: the Mobidick truck. Under the TANGO programme, CNES is developing a kit of small heli-transportable containers called Recover. Requiring just two people, each container can provide voice and data transmission from any crisis location around the globe. Demonstrations of these mobile stations will be held in France and Spain in the second half of this year. CNES/P. LACASSAGNE, 2008 CNES/D. DUCROS, 2008 Soyouz Un kit de sauvegarde supplémentaire pour le lanceur Soyouz 2 sera prochainement mis en orbite depuis le nouvel ensemble de lancement en cours de construction en Guyane. Dans le cadre de son règlement de sauvegarde, le Centre spatial guyanais a demandé que le lanceur soit doté d un dispositif de sécurité supplémentaire. Le Kit sauvegarde européen (KSE) va répondre à cette demande d adaptation. Dispositif développé par la société Thales Alenia Space/ETCA (Belgique) sous maîtrise d œuvre du CNES, il est constitué d une chaîne de localisation indépendante du lanceur et d un récepteur de télécommande permettant de recevoir l ordre de neutralisation depuis le sol, dans le cas où le lanceur sortirait de son couloir de vol. Ces deux chaînes sont reprises d Ariane 5 et complétées par un équipement spécifique, le Boîtier de commutation et d alimentation (BCA). Après quelques aléas administratifs liés au caractère sensible des équipements Ariane 5, ces derniers sont arrivés en Russie. Ils sont fin prêts à être réceptionnés par les équipes de la Direction des lanceurs Ariane et de TsSKB (centre de production des Soyouz), maître d œuvre du lanceur. Soyouz Committed to safety s Soyuz 2 is soon set to operate from the new launch complex under construction in French Guiana. In line with range safety regulations, the Guiana Space Centre has asked that the launcher be equipped with additional safety features. The European Safety Kit (KSE*) developed by Thales Alenia Space and ETCA of Belgium with CNES as prime contractor will meet this requirement. The KSE comprises a tracking system, independent from the launcher, and a receiver that can relay an abort command from the ground, should the vehicle deviate from its flight corridor. Originally designed for Ariane 5, these two systems also feature a specific switching and power unit (BCA**). After a few administrative complications due to the sensitive nature of Ariane 5 equipment, the systems have arrived in Russia. They are now awaiting acceptance by the CNES Launch Vehicles Directorate and the TsSKB (Soyuz production centre/prime contractor) teams. *Kit Sauvegarde Européen **Boîtier de Commutation et d Alimentation 15 JUILLET/AOÛT 2008 u cnesmag

13 16 COURRIER DES LECTEURS READERs LETTERS Isabelle, styliste, Paris De quoi sont recouvertes les visières des casques de spationaute? Le casque d un spationaute en sortie extravéhiculaire est un élément très complexe du scaphandre. Si sa majeure partie consiste en une protection thermique et une barrière infranchissable aux agressions du cosmos (rayonnement et particules énergétiques), le casque doit pouvoir laisser passer de la lumière pour que le spationaute puisse voir. Le casque est fixé au reste du scaphandre par un anneau à vis, un peu comme un bocal à son couvercle. Le matériau est du polycarbonate, une matière très résistante aux chocs, qui est traitée pour réfléchir les ultraviolets. Une casquette vient couvrir l ensemble pour limiter la pénétration de la lumière et protéger des micrométéorites sur les côtés, à l arrière et au-dessus. Caméras et projecteurs lumineux y sont fixés. Une visière pare-soleil amovible complète l ensemble. Elle est dorée pour atténuer l intensité lumineuse en cas de travail en plein soleil. À l intérieur enfin, le spationaute est équipé d une sorte de bonnet appelé Snoopy cap, auquel est fixé le système de communication. Un système de ventilation et d alimentation permet enfin au spationaute de grignoter, de boire et de «s aérer» pour tenir le coup durant les longues sorties extravéhiculaires. Sébastien Rouquette Isabelle, fashion designer, Paris What are astronauts helmet visors coated with? he helmets that astronauts wear for T extravehicular activities are a complex element of the spacesuit. The main structure provides thermal protection and an impenetrable barrier against cosmic radiation and energetic particles, while the visor allows the astronaut to see. The helmet is fixed to the spacesuit body by a screw ring, like the lid of the jar. It is made of highly shock-resistant polycarbonate and treated to NASA CETTE RUBRIQUE EST LA VÔTRE THIS IS YOUR COLUMN N hésitez pas à nous poser des questions, nous faire part de vos interrogations, de vos réactions sur l actualité spatiale ou sur vos sujets d étude. Nos spécialistes vous répondront. Drop us a line with your questions, opinions on space news or requests for information on subjects you re studying, and we ll put our experts on the case reflect ultraviolet radiation. The helmet assembly is covered by a hood to limit light penetration and shield against micrometeoroids on the top, back and sides. Cameras and lamps are attached to the helmet. It also has a removable sun visor. This has a thin gold coating to reduce light intensity during operations in full sunlight. Inside the helmet, the astronaut wears a communications carrier assembly called the Snoopy Cap. In addition, a food/drink and ventilation system allows the astronaut to eat, drink and stay aerated on extended extravehicular activities. (Sébastien Rouquette) François, technicien, Bordeaux Quelle est la vitesse réelle d une navette habitée, une fois dans l espace et en dehors de toute attraction? Mes recherches m ont indiqué qu elle allait à 10 km/s, soit à la vitesse de km/h. Est-ce exact? Une petite précision: même dans l espace, un objet n est jamais «en dehors de toute attraction». Il est toujours soumis à son poids (d ailleurs peu différent de celui au sol) et il tombe. Cette chute devrait le faire impacter sur le sol terrestre, s il n y avait pas simultanément une forte vitesse horizontale. À partir d une vitesse d environ 7800 m/s, à 200 km d altitude, le point de chute dépasse les antipodes, donc on est en orbite. Le vol habité est rarement à haute altitude : la navette va typiquement à 350 km d altitude. Or la vitesse orbitale varie fortement avec l altitude. À 350 km, elle est de l ordre de 7700 m/s, soit km/h. Plus on monte, plus la vitesse diminue. Ainsi, un satellite géostationnaire ne va qu à 3 km/s, soit km/h. Votre valeur de 10 km/s est un bon ordre de grandeur, mais un peu excessif. Il correspondrait, de fait, à une orbite beaucoup plus énergétique que celle des navettes habitées, par exemple typiquement à la vitesse d Ariane 5 au moment de l injection d un satellite commercial de communication lors de nos missions les plus fréquentes. Christophe Bonnal François, technician, Bordeaux How fast does a crewed shuttle travel once in space and away from any gravitational pull? From what I ve read, it s about 10 km/s, which equates to 36,000 km/h. Is that correct? irst, an object is never completely free F from all gravitational pull even in space. It s always subject to its own weight, which changes only slightly with altitude, and will fall back to Earth unless it also moves forward at very high speed. At an altitude of 200 km and a forward velocity of 7,800 m/s or more, the theoretical point of impact would be beyond the other side of the planet, and so the object is effectively in orbit. Crewed flights rarely reach high altitudes: the shuttle typically orbits at about 350 km. Orbital velocity varies greatly with altitude. At 350 km, orbital velocity is around 7,700 m/s (28,000 km/h). As height increases, so velocity decreases. For example, a geostationary satellite only travels at 3 km/s (10,000 km/h). Your figure of 10 km/s is in the right ballpark, but a little high. It would correspond to a much more energetic orbit than for crewed shuttles, closer perhaps to the velocity of an Ariane 5 when it orbits a commercial telecom satellite on one of our routine missions. (Christophe Bonnal) CNES/J.-P. HAIGNERÉ cnesmag u JUILLET/AOÛT 2008

14 Patrick, navigateur, Cannes Pourquoi voit-on toujours la même face de la Lune? La Lune nous montre toujours la même face. Si bien que l on pourrait croire qu elle cache quelque chose (certains l affirment encore aujourd hui). Mais le mystère de sa face cachée a disparu le jour où Luna 3, une sonde soviétique lancée en 1959, transmit vers la Terre les premières images d un sol cratérisé et désolé. La raison pour laquelle la Lune «regarde» toujours la Terre est tout simplement gravitationnelle. La Lune tourne sur elle-même en un peu plus de 27 jours, soit le même temps que pour effectuer un tour de Terre. Sa rotation est dite synchronisée avec sa révolution. Ce sont les forces de marées entre la Terre et son satellite qui ont ralenti sa course jusqu à l obtention de ce synchronisme. C est le cas pour de nombreux objets dans le système solaire. Mercure effectue une rotation et demie par révolution. Io, Europe, Ganymède et Callisto, satellites de Jupiter, sont, comme la Lune, en rotation synchrone. C est aussi le cas de Titan, satellite de Saturne, que l on connaît aujourd hui un peu mieux, depuis que la sonde européenne Huygens a exploré sa surface en Sébastien Rouquette Patrick, sailor, Cannes Why do we always see the same side of the Moon? he Moon keeps the same face turned T toward Earth at all times, leading some even today to believe it is hiding something. The mystery of the Moon s far side was solved in 1959 when the Soviet Luna 3 probe returned the first images of its cratered and desolate plains. The reason the Moon always looks at Earth is to do with gravity. The Moon spins on its own axis in just over 27 days the same time it takes to complete one orbit of Earth. Its rotation is thus said to be synchronized with its orbital period. The Moon s tidal bulge, caused by Earth s gravity, effectively slowed its spin until it matched its orbital rate. This is true for many other objects in the solar system. Mercury completes 1.5 rotations per orbit. Jupiter s four largest moons Io, Europa, Ganymede and Callisto are in synchronous rotation, like the Moon. This is also true of Saturn s moon Titan, which we now understand better since Europe s Huygens probe explored its surface in (Sébastien Rouquette) VOS QUESTIONS ET VOTRE DEMANDE D ABONNEMENT PAR MAIL : SEND IN YOUR QUESTIONS AND SUBSCRIBE TO CNESMAG BY TO: HRSC/OMÉGA/ESA/UNIVERSITÉ LIBRE DE BERLIN Récompense La médaille Cassini pour Jean-Pierre Bibring Chercheur à l Institut d astrophysique spatiale et professeur à l université de Paris XI-Orsay, Jean-Pierre Bibring a produit de nombreuses contributions sur la compréhension de l histoire de Mars, sa formation et son évolution, notamment des travaux dédiés à l histoire de l eau à la surface de la planète rouge. Le nom de Jean-Pierre Bibring est particulièrement lié à l expérience Omega à bord du satellite Mars Express de l Esa et consacrée à l étude de la minéralogie de la surface de Mars. Omega est à l origine de la première détection directe de la présence de glace d eau au pôle sud de Mars et d une nouvelle détermination des trois époques de son histoire géologique. Ces conclusions s appuient notamment sur la mise en évidence d argile, un minéral clé qui conforte l existence d une période chaude et humide où l eau liquide existait en abondance peu de temps après la formation de la planète il y a 4,6 milliards d années. Jean-Pierre Bibring a ainsi contribué à l une des avancées majeures de la science planétaire à l échelle de l Europe. Il a reçu en avril 2008 la médaille Jean-Dominique Cassini, décernée par l Union européenne de géosciences (EGU), pour sa contribution exceptionnelle au fonds de la planétologie. Ici la région de Mawrth Vallis (prise par la caméra HRSC de Mars Express) correspond aux terrains les plus anciens de Mars. La présence d eau sous forme d argile a été détectée par l instrument Oméga, réalisé sous la responsabilité de Jean-Pierre Bibring The Mawrth Vallis region (pictured by HRSC on Mars Express) resembles the most ancient terrains on Mars. The presence of water in clays was detected by the OMEGA instrument, developed under the responsibility of Jean-Pierre Bibring. Honour Cassini medal for Jean-Pierre Bibring s Jean-Pierre Bibring, a researcher at the IAS space astrophysics institute and lecturer at the University of Paris XI-Orsay, has made numerous contributions to our understanding of Mars, its formation and evolution, particularly through his work on the history of water on the planet s surface. His name is synonymous with the OMEGA surface mineralogy experiment on ESA s Mars Express satellite. OMEGA led to the first direct detection of water ice at the planet s south pole and a new determination of its three geological eras. These conclusions are based in particular on the discovery of clays a key mineral that supports the theory of a warm and humid period with an abundance of liquid water, shortly after the planet formed 4.6 billion years ago. Jean-Pierre Bibring has thus contributed to one of the major advances in planetary science in Europe. In April 2008, he won the Jean-Dominique Cassini medal, awarded by the European Geosciences Union for his exceptional contribution to planetology. CNES/P. LE DOARÉ, JUILLET/AOÛT 2008 u cnesmag

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION : 2011 Feuille 1 / 6 SUJET DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES Epreuve de Langue Vivante Etrangère : ANGLAIS SESSION 2011 Durée : 1 h 30 Coefficient : 1 Ce sujet

Plus en détail

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires

L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires L intégration socioscolaire des jeunes Québécois d origine chinoise : le rôle des écoles ethniques complémentaires Ming Sun Université de Montréal Haï Thach École Chinoise (Mandarin) de Montréal Introduction

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

Commemorating the Legacy of des pensionnats indiens

Commemorating the Legacy of des pensionnats indiens lorier o c à e Livr Colouring Book Vitrail au Parlement Stained Glass Window in Parliament commémorant les séquelles Commemorating the Legacy of des pensionnats indiens Indian Residential Schools Un vitrail

Plus en détail

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Name: Form: Subject Teacher: Date Given: Date to Hand in: Level: Effort: House Points: Comment: Target: Parent / Guardian Comment: Complete

Plus en détail

Revue de presse 2014-2015. Partenariat bilingue Alliance française de Moncton et McKenzie Language Learning Center

Revue de presse 2014-2015. Partenariat bilingue Alliance française de Moncton et McKenzie Language Learning Center Revue de presse 2014-2015 Partenariat bilingue Alliance française de Moncton et McKenzie Language Learning Center Acadie Nouvelle 30 juillet 2015 Presse quotidienne francophone CBC 31 août 2015 Emission

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 4 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 1 (for C/C+ grade) Question 2 Subject: Topic: French Speaking In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

French Three Unit Four Review

French Three Unit Four Review Name Class Period French Three Unit Four Review 1. I can discuss with other people about what to do, where to go, and when to meet (Accept or reject invitations, discuss where to go, invite someone to

Plus en détail

GCSE Bitesize Controlled Assessment

GCSE Bitesize Controlled Assessment GCSE Bitesize Controlled Assessment Model 2 (for A/A* grade) Question 3 Subject: Topic: French Writing In this document you will find practical help on how to improve your grade. Before you start working

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

The Skill of Reading French

The Skill of Reading French The Skill of Reading French By the end of this session... ALL of you will be able to recognise words A LOT of you will be able to recognise simple phrases SOME of you will be able to translate a longer

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

ALGERIAN EXPERIENCE FOR MAINSTREAMING DRR INTO SCHOOL CURRICULA. Djillali Benouar Professor & Consultant Faculty of Civil Engineering USTHB Algeria

ALGERIAN EXPERIENCE FOR MAINSTREAMING DRR INTO SCHOOL CURRICULA. Djillali Benouar Professor & Consultant Faculty of Civil Engineering USTHB Algeria ALGERIAN EXPERIENCE FOR MAINSTREAMING DRR INTO SCHOOL CURRICULA Djillali Benouar Professor & Consultant Faculty of Civil Engineering USTHB Algeria CONTENTS 1. WHY SCHOOLS 2. WHAT WE ARE DOING FOR DRR EDUCATION

Plus en détail

Miroirs avec des luminaires Illuminated Mirrors

Miroirs avec des luminaires Illuminated Mirrors Miroirs avec des luminaires Illuminated Mirrors TRIGA partners est une société tchèque importante agissant dans le domaine de traitement du verre plat. Elle s occupe du design, de l étude et du développement

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

TUESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number

TUESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number FOR OFFICIAL USE C Total 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 00 TUESDAY, MAY.30 PM.30 PM FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre Town

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DU PARTICIPANT

QUESTIONNAIRE DU PARTICIPANT QUESTIONNAIRE DU PARTICIPANT NOMS: PRÉNOM: DATE DE NAISSANCE: LIEU DE NAISSANCE: ADRESSE: TÉLÉPHONE FIXE: PORTABLE: COURRIER ÉLECTRONIQUE: PERSONNE À CONTACTER EN ESPAGNE EN CAS D URGENCE: TÉLÉPHONE EN

Plus en détail

Contents National 4 French Reading; Context: Learning

Contents National 4 French Reading; Context: Learning Contents National 4 French Reading; Context: Learning (questions extracted from General past papers) Question Topic Learning in context (Forum: should you do holidays? Solène replies) Learning in context

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

CLUB DE GYMNASTIQUE ARTISTIQUE GADBOIS. Bulletin. Hiver 2013. Newsletter. Adresse postale: 151 rue Atwater C.P. 72129 Montréal, PQ H3J 2Z6

CLUB DE GYMNASTIQUE ARTISTIQUE GADBOIS. Bulletin. Hiver 2013. Newsletter. Adresse postale: 151 rue Atwater C.P. 72129 Montréal, PQ H3J 2Z6 CLUB DE GYMNASTIQUE! Bulletin Hiver 2013 Newsletter Winter 2013 514.872.3043 info@gymgadbois.com Rappel de nos heures d ouverture au club de gym Gadbois: Semaine: 13:30-20:00 Fin de semaine: 9:00-14:00

Plus en détail

PARIS ROISSY CHARLES DE GAULLE

PARIS ROISSY CHARLES DE GAULLE GPS 2 34 1 E 49 0 46 N GPS* 2 56 56 E 49 0 12 N Votre contact / Your contact: et / and: Accueil : Cabines téléphoniques publiques Reception: Public telephone kiosks Navette Shuttle AÉROPORT DE TT CAR TRANSIT

Plus en détail

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine European Union Union Europeenne African Union Union Africaine WHY LAUNCH a Virtual Campus in AFRICA? UNESCO and the African Union: In the response to the request from the African Union (AU) Heads of State

Plus en détail

Lean approach on production lines Oct 9, 2014

Lean approach on production lines Oct 9, 2014 Oct 9, 2014 Dassault Mérignac 1 Emmanuel Théret Since sept. 2013 : Falcon 5X FAL production engineer 2011-2013 : chief project of 1st lean integration in Merignac plant 2010 : Falcon 7X FAL production

Plus en détail

Retired Rock Star Presents Programme for Schools

Retired Rock Star Presents Programme for Schools Séquence 12 Public cible 2 de, 1 e / Écouter : B1+ ; Écrire : B1 Retired Rock Star Presents Programme for Schools Le célèbre musicien du groupe Pink Floyd, Roger Waters, présente son programme pour les

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Relations Internationales International Partnerships. Projet Espagne / Valence. The Spain Project /Valence

Relations Internationales International Partnerships. Projet Espagne / Valence. The Spain Project /Valence Projet Espagne / Valence Ce projet doit permettre aux élèves de classe Terminale LGT d utiliser une langue étrangère (l espagnol) et de connaitre certains aspects culturels en vue de comprendre le fonctionnement

Plus en détail

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Florida International University Department of Modern Languages FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Class time: Monday, Tuesday, Wednesday, Thursday; 6:20 P.M. - 9:00 P.M. Instructors: Prof. Jean-Robert

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Paper Reference. Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening

Paper Reference. Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening Centre No. Candidate No. Surname Signature Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening Monday 8 November 2010 Afternoon Time: 30 minutes (+5 minutes reading time) Materials

Plus en détail

GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT

GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT Centres de Compétence Technique Informatique & Réseaux Embarqués CCT IRE WORKSHOP GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT 24th of April 2014. 9AM to 12AM. Toulouse

Plus en détail

Contents National 5 French Reading; Context: Employability

Contents National 5 French Reading; Context: Employability Contents National 5 French Reading; Context: Employability (questions extracted from Credit past papers) Question Topic Jobs (Vincent Pernaud; radio presenter) Jobs (Marie-Laure Lesage; Concierge d hôtel

Plus en détail

PONT DES CATALANS SPEED MANAGEMENT PROJECT

PONT DES CATALANS SPEED MANAGEMENT PROJECT Toulouse, 31.05.2011 PONT DES CATALANS SPEED MANAGEMENT PROJECT MID-TERM TERM EVALUATION VISIT Presentation of the team Names : Arnaud Arsuffi Audrey Traisnel City : Toulouse University : INSA Toulouse

Plus en détail

THURSDAY, 24 MAY 9.00 AM 10.40 AM. 45 marks are allocated to this paper. The value attached to each question is shown after each question.

THURSDAY, 24 MAY 9.00 AM 10.40 AM. 45 marks are allocated to this paper. The value attached to each question is shown after each question. X059//0 NATIONAL QUALIFICATIONS 0 THURSDAY, 4 MAY 9.00 AM 0.40 AM FRENCH HIGHER Reading and Directed Writing 45 marks are allocated to this paper. The value attached to each question is shown after each

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

Introduction Watch the introductory video to Français Interactif. Where are the UT students?

Introduction Watch the introductory video to Français Interactif. Where are the UT students? Introduction Watch the introductory video to Français Interactif. Where are the UT students? As you can see from this video, Français Interactif will help you explore the French language and culture by

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General

Photo: Sgt Serge Gouin, Rideau Hall Her Majesty The Queen in Right of Canada represented by the Office of the Secretary to the Governor General As the father of five children and the grandfather of ten grandchildren, family is especially important to me. I am therefore very pleased to mark National Foster Family Week. Families, whatever their

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City LIVE TWEET Innovative City 1. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin In Smart Cities, we should create a collaborative model #smartcity #icc2013 2. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin Cities like

Plus en détail

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided.

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided. FOR OFFICIAL USE C 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 008 TUESDAY, 3 MAY.0 AM.0 PM Total FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

Primary French Lesson Plans Scottish Parliament

Primary French Lesson Plans Scottish Parliament Primary French Lesson Plans Scottish Parliament These activities were created by Christine Johnston (Scottish Borders Council) and Karen Rae (Edinburgh). They are designed to encompass a variety of topics

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

GUEST AMENITY PORTFOLIO

GUEST AMENITY PORTFOLIO GUEST AMENITY PORTFOLIO Eco-green Creation Production Distribution 28 29 COSMETIC REGULATIONS & USERS SAFETY We guarantee the safety and conformity of all our cosmetic products, including their traceability.

Plus en détail

Developpement & Formation. Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager

Developpement & Formation. Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager Developpement & Formation Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager Building capability «BP Strategy, Safety People Performance» Tony Hayward, CEO BP Octobre 2007 Human resources are the most invaluable

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 2 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 23 13 15 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to write about the

Plus en détail

CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI. 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her.

CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI. 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her. CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI VOCABULAIRE Mots 1 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her. You may want to use some of the following words Paris petite

Plus en détail

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations.

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. CHAPITRE 3 Nom Date 1 Vocabulaire Mots 1 PENDANT ET APRES LES COURS 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. 1 Patrick arrive à l école à huit heures. 2 Il passe la journée

Plus en détail

Master de sociologie : double diplôme possible

Master de sociologie : double diplôme possible Master de sociologie : double diplôme possible Parcours du master «changements sociaux en Europe» en partenariat avec l Université de Vienne Version française Information générale Les étudiants s inscrivent

Plus en détail

Programme Intégré de Formation des Formateurs (PRIFF) Appel à candidature. Formation des enseignants PES- d anglais

Programme Intégré de Formation des Formateurs (PRIFF) Appel à candidature. Formation des enseignants PES- d anglais REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Programme Intégré de Formation des Formateurs (PRIFF) Appel à candidature Formation des enseignants PES- d anglais

Plus en détail

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France)

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Provence-Alpes-Côte d Azur Une Région à fortes disparités / A lot of disparities Population: 5 000 000 80% sur le littoral

Plus en détail

CANDIDATURES ARTISTES / ARTIST APPLICATION FORM : BABEL MED MUSIC 2015 BP 30025

CANDIDATURES ARTISTES / ARTIST APPLICATION FORM : BABEL MED MUSIC 2015 BP 30025 DATE LIMITE DE DEPOT : SUBMISSION DEADLINE : LES CANDIDATS SERONT INFORMES DE LA DECISION DU C TE DE PROGRAMATION A PARTIR DU : CANDIDATES WILL BE INFORMED OF THE PROGRAMATION TEAM DECISION AFTER : 14

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

NEOSSat. Near Earth Objects Surveillance Satellite. Canadian Space Agency Defense Research & Development Canada. Canadian Space Agency

NEOSSat. Near Earth Objects Surveillance Satellite. Canadian Space Agency Defense Research & Development Canada. Canadian Space Agency NEOSSat Near Earth Objects Surveillance Satellite Defense Research & NEOSSat NESS Near Earth Space Surveillance of asteroids & comets HEOSS High Earth Orbit Surveillance System and debris tracking !!!

Plus en détail

(Programme de formation pour les parents ~ Training program for parents)

(Programme de formation pour les parents ~ Training program for parents) PODUM-INFO-ACTION (PIA) La «carte routière» pour les parents, sur l éducation en langue française en Ontario A «road map» for parents, on French-language education in Ontario (Programme de formation pour

Plus en détail

APHLIS (African Postharvest Losses Information System) Système d information Africain des pertes post récolte www.aphlis.net

APHLIS (African Postharvest Losses Information System) Système d information Africain des pertes post récolte www.aphlis.net APHLIS (African Postharvest Losses Information System) Système d information Africain des pertes post récolte www.aphlis.net APHLIS - a unique service APHLIS generates estimates of quantitative postharvest

Plus en détail

Module Title: FRENCH 6

Module Title: FRENCH 6 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: FRENCH 6 Module Code: LANG 7001 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Studies

Plus en détail

Nom du candidat remy lambert. Vocabulaire et grammaire - niveau intermédiaire Date du test 25 mai 2012. Nombre de questions 28.

Nom du candidat remy lambert. Vocabulaire et grammaire - niveau intermédiaire Date du test 25 mai 2012. Nombre de questions 28. Nom du candidat remy lambert Catégorie du test 02 - Langues-Anglais Nom du test Vocabulaire et grammaire - niveau intermédiaire Date du test 25 mai 2012 Nombre de questions 28 Durée du test 18 mn Indicateurs

Plus en détail

Atelier Ace the Case Local. National. Mondial.

Atelier Ace the Case Local. National. Mondial. Atelier Ace the Case Local. National. Mondial. Des représentants de KPMG se rendront bientôt sur votre campus pour présenter l atelier et le concours du programme Ace the Case, qui se tiendront le 30 et

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

QUESTIONS AND ANSWERS / QUESTIONS ET RÉPONSES SOLICITATION NUMBER / NUMERO DE SOLICITATION: 2014067

QUESTIONS AND ANSWERS / QUESTIONS ET RÉPONSES SOLICITATION NUMBER / NUMERO DE SOLICITATION: 2014067 Fermeture pour la période de question est le 13 mai 2015 avant midi (12h00). Revised/Révisé: May 7, 2015 Q 1 QUESTIONS In Background section (page 5 of 10, Point 2) you state that The HoC and Senate currently

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

BABEL MED MUSIC 29-31 MARS / MARCH 2012 CANDIDATURES ARTISTES / ARTIST S APPLICATION FORM BABEL 2012

BABEL MED MUSIC 29-31 MARS / MARCH 2012 CANDIDATURES ARTISTES / ARTIST S APPLICATION FORM BABEL 2012 BABEL MED MUSIC 29-31 MARS / MARCH 2012 CANDIDATURES ARTISTES / ARTIST S APPLICATION FORM BABEL 2012 DATE LIMITE DE DEPOT DES CANDIDATURES SUBMISSION DEADLINE LES CANDIDATS SERONT INFORMES DE LA DECISION

Plus en détail

Thyroid Scan. To Prepare

Thyroid Scan. To Prepare Thyroid Scan A thyroid scan checks your thyroid gland for problems. The thyroid gland is located in your neck. It speeds up or slows down most body functions. You will be asked to swallow a pill that contains

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

BABEL MED MUSIC 24 > 26 MARS MARCH 2011 CANDIDATURES ARTISTES ARTIST S APPLICATION FORM FORUM DES MUSIQUES DU MONDE / WORLD MUSIC FORUM

BABEL MED MUSIC 24 > 26 MARS MARCH 2011 CANDIDATURES ARTISTES ARTIST S APPLICATION FORM FORUM DES MUSIQUES DU MONDE / WORLD MUSIC FORUM BABEL MED MUSIC FORUM DES MUSIQUES DU MONDE / WORLD MUSIC FORUM 24 > 26 MARS MARCH 2011 CANDIDATURES ARTISTES ARTIST S APPLICATION FORM CANDIDATURES ARTISTES / ARTIST S APPLICATION FORM DATE LIMITE DE

Plus en détail

EUDAT and CINES data preservation services. Workshop PREDON Stéphane Coutin 05 nov 2014

EUDAT and CINES data preservation services. Workshop PREDON Stéphane Coutin 05 nov 2014 EUDAT and CINES data preservation services Workshop PREDON Stéphane Coutin 05 nov 2014 Le CINES Basé à Montpellier (Hérault, France) EPA créé en 1999, succédant au CNUSC (Centre National Universitaire

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

For the English version of this newsletter, click here.

For the English version of this newsletter, click here. For the English version of this newsletter, click here. Les écoles des conseils scolaires de langue française de l Ontario dépassent le cap des 100 000 élèves Selon les plus récentes données du ministère

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

Objet : Feux de forêt sur le territoire de la Paix des Braves

Objet : Feux de forêt sur le territoire de la Paix des Braves Sainte-Foy, le 16 juin 2005 Monsieur Pierre Corbeil Ministre 600-0117 Cabinet du Ministre des Ressources naturelles, de la faune 5700, 4 e avenue ouest Bureau A-308 Charlesbourg (Québec) G1H 6R1 Objet

Plus en détail

Session Printemps 2015 -- Spring Session 2015 Deux endroits pour apprendre le Tango avec des spécialistes. Two places to learn Tango with specialists.

Session Printemps 2015 -- Spring Session 2015 Deux endroits pour apprendre le Tango avec des spécialistes. Two places to learn Tango with specialists. St-Laurent ----- Rive Nord Session Printemps 2015 -- Spring Session 2015 Deux endroits pour apprendre le Tango avec des spécialistes. Two places to learn Tango with specialists. Une équipe de professeurs,

Plus en détail

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI ICC International Court of Arbitration Bulletin Cour internationale d arbitrage de la CCI Extract for restricted use Extrait à tirage limité International Court of Arbitration 38, Cours Albert 1er, 75008

Plus en détail

AWICO instrument pour le bilan de compétences élargie

AWICO instrument pour le bilan de compétences élargie AWICO instrument pour le bilan de compétences élargie No. 2009 LLP-LdV-TOI-2009-164.603 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Résumé: Description:

Plus en détail

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 AINoE Abstract Interpretation Network of Excellence Patrick COUSOT (ENS, Coordinator) Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 Thématique Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 1

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la.

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la. I-12 Insurance Act 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56 under the INSURANCE ACT (O.C. 2001-344) Filed July 27, 2001 1 Section 6 of New Brunswick Regulation 85-151 under the Insurance Act is amended

Plus en détail

TUESDAY, 18 MAY 9.00 AM 10.10 AM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number

TUESDAY, 18 MAY 9.00 AM 10.10 AM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number FOR OFFICIAL USE Mark X059/0 NATIONAL QUALIFICATIONS 00 TUESDAY, 8 MAY 9.00 AM 0.0 AM FRENCH INTERMEDIATE Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre Town Forename(s)

Plus en détail

chose this school : Oui - yes Non- no Commentaires - Comments

chose this school : Oui - yes Non- no Commentaires - Comments 1) Le nom de votre établissement et la ville School Name and City: 2) Vos enfants sont scolarisés...- Your children are in. oui - yes non - no au primaire (maternelle, élémentaire) PreK or 1-5 Grade au

Plus en détail

WEDNESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number

WEDNESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number FOR OFFICIAL USE C Total 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 0 WEDNESDAY, MAY.30 PM.30 PM FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016 CHECKLIST FOR APPLICATIONS Please read the following instructions carefully as we will not be able to deal with incomplete applications. Please check that you have included all items. You need to send

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité.

plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité. plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité. plaquette 10/12/07 0:27 Page 4 Qui sommes-nous? Libertybag est un service

Plus en détail

Bienvenue à l'ecole en France Welcome to school in France

Bienvenue à l'ecole en France Welcome to school in France Bienvenue à l'ecole en France Welcome to school in France Anglais Ses objectifs / OBJECTIVES Éduquer pour vivre ensemble -> Teaching children to live together English Instruire pour comprendre aujourd

Plus en détail

LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS

LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS CONDUCT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION MEETINGS LA TENUE DES RÉUNIONS DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMÉNAGEMENT A Guideline on the Conduct of District Planning Commission Meetings Directive sur la tenue

Plus en détail

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6 Atelier WaterDiss2.0: Valoriser les résultats de la recherche sur l'eau comme catalyseur de l'innovation. Paris, Pollutec, 1 er Décembre 2011 De 14h à 17h Salle 617 Objectif : L'objectif du projet WaterDiss2.0

Plus en détail

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP A joint institute between LIRMM and NXP Un laboratoire commun LIRMM-NXP ISyTest, Institute for System Testing In the fast-moving world of integrated systems, test solutions are faced with two major issues:

Plus en détail

34, rue Duranton 75015 Paris Tél. : +33 (0)1 44 26 25 44 Fax : +33 (0)173 72 99 09 contact@objectim.fr www.objectim.fr

34, rue Duranton 75015 Paris Tél. : +33 (0)1 44 26 25 44 Fax : +33 (0)173 72 99 09 contact@objectim.fr www.objectim.fr 34, rue Duranton 75015 Paris Tél. : +33 (0)1 44 26 25 44 Fax : +33 (0)173 72 99 09 contact@objectim.fr www.objectim.fr des projets maîtrisés / the well-managed projects ANALYSER ORGANISER AGIR CONTROLER

Plus en détail

The Government of Canada invests in initiative to boost career opportunities for Saskatoon youth

The Government of Canada invests in initiative to boost career opportunities for Saskatoon youth Saskatoon: Unit 3, 844-51st St. East Saskatoon, SK S7K 5C7 Tel (306) 975-4725 Toll free (888) 844-8886 Fax (306) 975-4728 vellacott.mp@shawlink.ca HOUSE OF COMMONS CANADA Maurice Vellacott, MP Saskatoon-Wanuskewin

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail