JIMINY, Arthur Môlard - Pistes d analyse.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JIMINY, Arthur Môlard - Pistes d analyse."

Transcription

1 JIMINY, Arthur Môlard - Pistes d analyse. 1. «Un futur pas si lointain» JIMINY est un court métrage de science-fiction qui se déroule dans un univers qui ressemble beaucoup à notre société contemporaine. Ainsi, il n y a pas de costumes ou de décors délirants, de gadgets, de voitures qui volent... Bien sûr, il y a le dispositif du criquet ; mais la science-fiction transparaît au travers d une atmosphère particulière (qui rappelle Bienvenu à Gattaca) créée par la musique, le choix des couleurs et des lumières ; et l architecture de la Cité Abraxas de Ricardo Bofill et des arènes Picasso de Nuñez Yanowsky à Noisy le Grand. Scène de conduite automatique. [ ]. Avec un dispositif minimal, elle produit un maximum d effet. «Ce qu on voulait faire c était se réapproprier la pauvreté de nos moyens, en enlevant une part du décorum technologique de la science-fiction et en faisant du corps humain le gadget lui-même». Ainsi, dans ce court métrage, les êtres humains peuvent choisir de se faire implanter une puce électronique dans la nuque, à la base du cerveau. Cette puce appelée «criquet», leur donne des conseils pour prendre la meilleure décision et elle leur permet aussi de passer en "mode automatique" quand ils le souhaitent. Elle prend alors le contrôle de leur corps et les dote de certaines compétences préprogrammées. C est une science-fiction qui s inspire de la société actuelle et de ses avancées technologiques. On peut penser au roman d Orwell, 1984 ; sauf que cette fois la surveillance est interne. La technologie au fur et à mesure qu elle se perfectionne, se miniaturise, est intégrée et tend à «disparaître». Exemple de la Google glass (lunettes avec une surcouche virtuelle afin de proposer un GPS, un mode photo ). Ce court métrage débute comme un documentaire scientifique qui montre les déplacements d un rat harnaché avec tout un dispositif. Un carton nous explique ensuite que ce rat pareil à une voiture télécommandée, est le résultat d une expérience menée en A l aide d une puce implantée dans son cerveau, les scientifiques pouvaient contrôler ses mouvements à distance. Avec une portée d environ 500 mètres, le but était d utiliser ces rats dans les opérations de déminage par exemple. Cette possibilité d implanter une puce électronique dans le cerveau et son fonctionnement, font écho aux recherches menées en médecine afin de pallier les déficiences du corps humains fragile et mortel ; ainsi qu à toutes les avancées technologiques que nous utilisons au quotidien et dont nous sommes plus ou moins dépendants. 2. «Jiminy s occupe de tout!» Le personnage principal de ce court métrage, Nathanaël, est réparateur de criquet ; et lui-même utilisateur régulier de ce dispositif. Il s en sert pour se réveiller, cuisiner, s habiller, conduire, manger, faire l amour ; bref à peu près dans tous les domaines. On va suivre son cheminement et sa prise de conscience progressive quant aux conséquences de l utilisation de JIMINY. Au début, on pourrait être tenté de se dire que c est un outil technologique qui peut s avérer utile. Exemple du nœud de cravate.

2 Mais progressivement le doute, voire la peur s installent face aux implications d un tel dispositif. Dans quels cas utiliser JIMINY? D abord, c est une sorte de GPS très sophistiqué ou de majordome qui donne des conseils sur un ton plutôt bienveillant. Le criquet est connecté à un réseau avec une banque de données, qui permet des calculs de statistiques et de probabilités en fonction d une situation donnée. la scène de la cuisine. Quand les recommandations ne suffisent pas, l utilisateur passe en mode «automatique», afin que le criquet prenne le contrôle. la scène de la conduite. Nathanaël conduit les yeux fermés, car son corps devient un outil, une extension de tout ce qui fait se mouvoir la voiture ; celle-ci étant dirigée par le criquet qui a besoin des bras de Nathanaël pour tourner le volant. JIMINY ne prend pas uniquement le contrôle de la voiture ; il la contrôle à travers le contrôle de Nathanaël. JIMINY permet de se laisser guider, de ne pas se tromper, d être performant et multitâche Certaines de ses recommandations font penser à celles qui émaillent notre quotidien : «manger bouger ; évite de manger trop gras, trop sucré ou trop salé ; 5 fruits et légumes par jour ; fumer nuit gravement à la santé» lorsque Nathanaël doit choisir ou non du café, allumer une cigarette, manger des salsifis. L utilisation ou non du criquet donne lieu à des scènes teintées d ironie et d humour noir (choix «cornélien» entre fromage et dessert), notamment parce qu il se mêle de tout avec sa voix bienveillante sans rien imposer ; ou lorsqu on est face à des situations absurdes de dépendance. En effet, l utilisation du criquet n est pas sans conséquences. Lorsqu on est en mode automatique, on utilise un programme, mais on n acquiert pas la capacité qu on utilise, voire on régresse. Ainsi, Nathanaël aurait pu apprendre à faire un nœud de cravate puisqu il en met tous les jours pour son travail. Lorsqu il ne dispose plus du mode automatique, on constate qu il a des difficultés à se remettre à cuisiner par lui-même. Enfin, le dernier plan et la femme de la cantine illustrent l incapacité à choisir sans les recommandations du criquet. Société de consommation. La promotion de JIMINY est faite au travers d une publicité qui intervient à 3 reprises dans le court métrage et ponctue la prise de conscience progressive de Nathanaël. - Au début lorsque Nathanaël s habille. - A la moitié de l histoire, à la radio lorsque il fait nettoyer sa voiture. - A la fin, récitée par Oscar, l enfant autiste dont Nathanaël «répare» le criquet. [1.14] 1 ère intervention de la publicité pour la société JIMINY. Elle illustre ce que permet ce dispositif. On note un parallèle entre Nathanaël qui met sa cravate et l enfant à qui on bande les yeux pour jouer à colin-maillard. Le père joue du piano en surveillant son fils qui joue, et en travaillant sur des graphiques. «Parce qu il est rassurant de se sentir bien orienté/correction automatique. Parce qu un homme averti en vaut deux/mode automatique multifonction. Parce qu il ne faut jamais perdre de vue ce qui compte vraiment/omniscience intégrée. Votre criquet sera toujours là pour vous.» Omniscience = connaissance universelle ; on parle d omniscience divine ; ce qui rappelle Nathanaël réparateur omnipotent qui manipule les autres «pour leur bien».

3 Logo de la société JIMINY. L enfant remet son bandeau avec un grand sourire : «JIMINY s occupe de tout!» On comprend a posteriori que la publicité n est pas coupée par le passage en mode automatique de Nathanaël ; ce qui signifie que pour ce genre de tâche, le mode automatique permet d aller vraiment vite. Le mode automatique. Le criquet intervient au travers d une voix off qui donne des recommandations ; mais en mode automatique, le sujet choisit délibérément de lui donner les commandes. Dispositif : cligner des yeux et injonction «automatique», comme si on actionnait un interrupteur. Dans le court métrage, le mode automatique est couplé à la notion de reflet, dans un miroir ou un rétroviseur ; et on note la présence de surface réfléchissante tout au long de l histoire (les fenêtres, l eau du bassin, le miroir chez les parents d Oscar). Thème du double ; et peut être jeu de mot sur psyché ( à la fois miroir et activités mentales conscientes et inconscientes. D autant qu en temps normal, il y a cohabitation avec le criquet dont on entend la voix, comme celle de la conscience ou du «sur-moi»). Il y a aussi la question de l enfermement, dans une pathologie ou lors de l utilisation du criquet en mode automatique. A cet égard, on remarque qu il n y a pas réellement de profondeur de champ. L univers dans lequel évoluent les personnages est cadré, voire sur-cadré. Finalement, on peut se demander où est le sujet en mode automatique? Est-ce qu il s observe de l extérieur? Ce qui nous amène aux questions éthiques soulevées par l utilisation du criquet (personnalité, libre arbitre ). 3. «Cette tranquille petite voix que personne ne veut entendre». Dans le cadre de son travail de réparateur de criquet, Nathanaël se trouve confronté à un cas de conscience/un choix difficile, le jour où les parents d un jeune autiste lui demandent de pirater celui de leur fils... Oscar, le choix du criquet et le nom de la société JIMINY, sont une référence au film de Walt Disney imaginé à partir du texte de Carlo Collodi : Pinocchio. On note d ailleurs la présence d une figurine représentant Pinocchio sur la cheminée des parents d Oscar ; le mensonge pour avoir un «vrai» petit garçon ; et lorsque Pinocchio devient humain grâce à la Fée Bleue, elle lui dit qu il devra «écouter sa conscience pour choisir le droit chemin». En fait, Oscar est totalement à la merci de la volonté de ses parents ; et finalement ce n est pas leur fils qu ils veulent, mais une version piratée idéale, sans défaut, ni aspérité. On passe du programme pour ne pas se gratter, à la collerette, et enfin au mode automatique qui est l équivalent d une camisole chimique. On observe le même renversement des perceptions du spectateur quant au fait de posséder un criquet, et par rapport au bien-fondé de la demande des parents. A cet égard, la publicité pour JIMINY, montrant une famille, est une mise en abyme de la situation d Oscar. Colin-maillard perd tout son intérêt si on a un GPS intégré. On ne risque pas de se tromper, de dévier de la bonne route Plus de déviance, plus d erreur, mais aussi plus d humanité. Son criquet l empêche d échapper à l emprise et aux projections de ses parents ; et quand il débite la publicité pour JIMINY en mode automatique à la fin du court métrage, on dirait une poupée parlante qui ressemble aux automates inventés au XVIIIème siècle par Pierre Jacquet Droz pour remplacer sa fille disparue.

4 La métaphore du rubik s cube. Il permet de vérifier le système de sécurité du criquet d Oscar ; il est présent lors de la discussion entre Otto et Nathanaël et lors de celle sur l utilisation du mode automatique à la cantine ; mais aussi lorsque Nathanaël recommence à fumer sans écouter son criquet ; et surtout lors de l agression de Nathanaël par Otto et quand Oscar récite la publicité. Il est comme Oscar ; casse-tête impossible à résoudre parce que deux autocollants jaunes collés sur le même cube. Nathanaël «répare» le rubik s cube et Oscar. Sauf qu au final, Oscar est piraté, n est plus lui-même ; comme le rubik s cube qui n a finalement plus que des faces jaunes : on gagne à tous les coups ; comme pour colin-maillard dans la publicité. Ce qu on remarque, c est qu il y a 2 catégories de personnages dans ce court métrage : ceux qui acceptent cette technologie et ceux qui la rejettent (la femme de la cantine, Otto et Oscar). Ces personnages ont plusieurs traits en commun : des problèmes avec cette technologie, la question du piratage et une pathologie mentale (syndrome de Buridan, schizophrénie et autisme). Otto Hoffmann interpelle Nathanaël sur son travail chez JIMINY et les dysfonctionnements de «Jimbo», son criquet. Ce personnage, le prénom Nathanaël et le thème du court métrage : des humains qui deviennent des marionnettes, sont une référence à une nouvelle écrite par E. T. A. Hoffmann en 1817, L Homme au sable (les motifs des yeux, de la folie, du double ) Dans la plupart des récits de science-fiction, ce sont les êtres mécaniques qui aspirent à devenir humains ; AI intelligence artificielle, Blade Runner, L Homme bicentenaire Là, c est l inverse qui se produit lorsque le sujet passe en mode automatique. Oscar et Otto sont comme des marionnettes entre les mains expertes de Nathanaël. Le dispositif d intervention sur le criquet repose sur des éléments simples, mais très efficaces : des lunettes-microscopes et des élastiques qui rappellent les fils de marionnette. Le piratage d Oscar et la fausse réparation d Otto. Postures similaires : dans le dos du «patient» et en surplomb (la vue en plongée sur Oscar est à la fois impressionnante et drôle) ; motif de l eau (Otto est dans un bassin et Oscar dans une sorte de baignoire sarcophage). Dans les deux séquences, la mise en scène est essentielle. [9.20] Otto ou la fausse réparation. Otto a pris la perceuse (annoncée dans la scène précédente par le son qui perturbe la discussion de Nathanaël) et se la pointe sur la nuque comme un pistolet, car «Jimbo est devenu fou» (en fait c est sa folie à lui qui s exprime). Nathanaël propose une intervention. Voix du criquet : «Dites-lui la vérité. Vous le confortez dans sa folie.» Retour du thème musical. Soulagement d Otto. La fontaine se met en route. L eau joue un rôle symbolique comme dans la scène avec Oscar. On pense au baptême (eau qui purifie, qui libère ; baptême vient du grec «plonger» ; symbolique du vêtement blanc ; imposition des mains). La réparation pourrait alors être synonyme de renaissance. Nathanaël est lui aussi touché par ce motif de l eau : celle qui frappe le pare-brise de sa voiture lorsqu il la fait nettoyer (là encore il est très enfermé) et les vitres chez les parents d Oscar après l agression par Otto. [11.06] Piratage Oscar. Scène où intervient une autre voix de criquet. Retour du thème musical ; Nathanaël est une sorte de chef d orchestre scientifique, puisque ses manipulations et la musique sont coordonnées. Voix du criquet d Oscar signale l impossibilité de mettre la sécurité et d arrêter le criquet en raison d une intrusion. Voix du criquet de Nathanaël lui signifie qu il va échouer et tuer Oscar ; mais là encore il ne s agit que d une recommandation. Voix du criquet d Oscar : «Mode automatique activé». Oscar : «J ai un peu froid». Thème musical de boite à musique enfantine.

5 Cette scène confirme et accentue le lien qui unit Oscar au rubik s cube, car le carrelage à petits carreaux bleus fait clairement penser aux petits cubes qui composent le casse-tête. La posture du réparateur tout puissant s inverse finalement lorsqu Otto braque sa perceuse sur la nuque de Nathanaël et détruit/vole son criquet. De retour chez les parents d Oscar, Nathanaël prend conscience qu ils l ont manipulé pour arriver à leurs fins. La scène finale met en parallèle Nathanaël privé de son criquet et Otto qui veut conduire en mode automatique. Cette scène fait aussi écho au début du court métrage lorsque Nathanaël conduit en mode automatique. On peut supposer qu Otto a échoué : pas de proposition du criquet (incompatible avec schizophrénie) ; bruits de l accident hors champ qui coïncident avec la section de la cravate à l aide d une paire de ciseaux (qui peut aussi être symboliquement lié au fait que Nathanaël est débarrassé de son criquet). Le court métrage fait une boucle sur lui-même avec la dernière scène dans la cuisine et le choix dans le placard, sauf que cette fois la fin est ouverte et le regard de Nathanaël s arrête entre les deux bocaux. Saura-t-il faire des choix ou sera-t-il victime du syndrome de Buridan? Il a évolué et changé de posture au fil du court métrage. Lorsqu on compare son apparence physique au début et à la fin, on peut aussi noter que les personnages dépourvus de criquet sont beaucoup plus organiques, moins lisses ; autrement dit, plus humains. Finalement, l utilisation ou non du criquet pose la question de la liberté et de l aliénation ; ainsi que celle du choix et du libre arbitre.

La Famille Tenenbaum

La Famille Tenenbaum La Famille Tenenbaum Dans la déjà riche carrière de Wes Anderson, «La Famille Tenenbaum» semble le film qui met en scène les thèmes récurrents et les obsessions de son auteur, à savoir la famille et les

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur Rétrospective Le Secret Vincere, de Marco Bellochio Italie 2009 1h59 - Couleur Fiche pédagogique réalisée par Sébastien Farouelle Scénario : Marco Bellocchio, Daniela Ceselli Image : Daniele Ciprì Montage

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise Un film de Elizabeth RICHARD 4 rue Parmentier 94130 NOGENT

Plus en détail

Gare à vous! FRANÇAIS 10 e année. Cours appliqué FRA2P

Gare à vous! FRANÇAIS 10 e année. Cours appliqué FRA2P COLLECTION Gare à vous! FASCICULE 3 FRANÇAIS 10 e année Cours appliqué FRA2P Sommaire Vue d ensemble ÉTAPE 1 Le vrai et l imaginaire Lire des reportages et des légendes V o l e t 1.1 Reportages Bloc A

Plus en détail

Le dispositif conçu pour inciter les enfants, adolescents et leurs parents à profiter des rendez-vous de prévention dentaire proposés par l Assurance

Le dispositif conçu pour inciter les enfants, adolescents et leurs parents à profiter des rendez-vous de prévention dentaire proposés par l Assurance Le dispositif conçu pour inciter les enfants, adolescents et leurs parents à profiter des rendez-vous de prévention dentaire proposés par l Assurance Maladie 1 L objectif de la campagne : INCITER A ALLER

Plus en détail

La caméra Embarquée et subjective

La caméra Embarquée et subjective La caméra Embarquée et subjective La caméra embarquée et subjective L utilisation de la caméra subjective permet une très forte identification du spectateur aux personnages et par conséquent des sensations

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

Stromae Alors on danse

Stromae Alors on danse Chanson Stromae Alors on danse Alors on danse (x 3) Qui dit études dit travail, Qui dit taf 1 te dit les thunes 2, Qui dit argent dit dépenses, Qui dit crédit dit créance 3, Qui dit dette te dit huissier

Plus en détail

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 :

LE Module 04 : SOMMEIL Module 04 : Module 04 : le sommeil Module 04 : le sommeil Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Problèmes de sommeil courants Les médicaments et le sommeil Conseils provenant de familles sur les

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

PREMIERE SEANCE DE NOTRE PROJET ARTISTIQUE ET CULTUREL (PAC)

PREMIERE SEANCE DE NOTRE PROJET ARTISTIQUE ET CULTUREL (PAC) PREMIERE SEANCE DE NOTRE PROJET ARTISTIQUE ET CULTUREL (PAC) La personne qui nous parle du film que nous allons visionner s'appelle Stéphanie.Nous discutons des images de notre quotidien et de leur ordre

Plus en détail

Exo7. Probabilité conditionnelle. Exercices : Martine Quinio

Exo7. Probabilité conditionnelle. Exercices : Martine Quinio Exercices : Martine Quinio Exo7 Probabilité conditionnelle Exercice 1 Dans la salle des profs 60% sont des femmes ; une femme sur trois porte des lunettes et un homme sur deux porte des lunettes : quelle

Plus en détail

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse.

Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. L'école buissonnière Hors les murs Sur la presqu île de la Garoupe, Les étudiants de la classe de Gisèle ont goûté aux plaisirs minuscules d une sortie lumineuse. Nous avons passé la semaine à découvrir

Plus en détail

La Reine des fourmis a disparu

La Reine des fourmis a disparu La Reine des fourmis a disparu Séance 1 : Découverte de la couverture. Montrer l album sans rien dire. La couverture est cachée par 12 petits cartons sur lesquels sont proposés des indices. Chaque indice

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Compréhension de lecture

Compréhension de lecture o Coche pour indiquer si les phrases sont es ou o Paul et Virginie sont assis sur des fauteuils très confortables. o Virginie a une robe à pois. o Paul boit un café fumant dans une tasse rouge. o Virginie

Plus en détail

Gros-pois & Petit-point. Fiches d activités

Gros-pois & Petit-point. Fiches d activités Gros-pois & Petit-point Fiches d activités Du livre au film Les aventures de «Gros-pois et Petit-point» ont d abord vu le jour en Suède sous forme de livre avant d être adaptées au cinéma. Compare les

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

Les engrenages d une éolienne

Les engrenages d une éolienne De nombreux objets et mécanismes comportent des engrenages ou des poulies. Identifie, dans l illustration ci-contre, les machines ou les objets qui, selon toi, sont munis d un système de poulies ou d engrenages.

Plus en détail

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2010-2011 Cours de Daniel Cornelis

Plus en détail

Animer un atelier sur l oral

Animer un atelier sur l oral Accompagnement personnalisé Lycée Le Castel-Dijon Élaboré par Sarah Camus (comédienne) et Anne Gagnepain-Bélorgey (prof maths/sciences) contact : sara_camus@yahoo.fr Animer un atelier sur l oral Introduction

Plus en détail

Manger des épinards c est bien, conduire une voiture c est mieux. Eline Schumacher

Manger des épinards c est bien, conduire une voiture c est mieux. Eline Schumacher Dossier de diffusion Manger des épinards c est bien, conduire une voiture c est mieux. Eline Schumacher Cie Féconde Cie F.A.C.T Calendrier 26 27 28 mars 2015 Festival XS - Théâtre National de Bruxelles

Plus en détail

Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème )

Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème ) Séance d éducation aux médias dans un chapitre sur le conte traditionnel (en classe de 6 ème ) Titre : Comme le Petit Chaperon Rouge de Perrault, apprenons à nous méfier des apparences... Pré requis de

Plus en détail

I/ Qu est-ce que l aphasie? French

I/ Qu est-ce que l aphasie? French I/ Qu est-ce que l aphasie? French Vous avez, vraisemblablement, récemment eu à faire à l aphasie et ce, pour la première fois. L aphasie appelle d emblée quelques questions comme : qu est-ce que l aphasie,

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi?

CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? CAFDES Communication Communiquer, c est quoi? Communiquer, c est parler v En Grèce antique, Rome, la communication était synonyme d éloquence Ø Le talent de communicateur était assimilé à l art de bien

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Relations Commerciales Chapitre 3 Créer des contacts

Relations Commerciales Chapitre 3 Créer des contacts Un prospect est un client potentiel. Lorsque l on contacte le prospect, il faut opter pour un angle d attaque (prétexte fondé pour prise de contact), montrer que l on ai renseigné sur l annonceur et lui

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DIABÈTE?

QU EST-CE QUE LE DIABÈTE? QU EST-CE QUE LE DIABÈTE? Guide pour mieux comprendre votre diabète de type 2 foie pancréas COMMENT FONCTIONNE LE CORPS Dans ce dépliant, quand nous disons sucre dans le sang (glucose), nous parlons du

Plus en détail

Engagement dans l action dans un esprit de coopération et de solidarité

Engagement dans l action dans un esprit de coopération et de solidarité Activité : Guerre et paix Période : Contemporaine Techniques : Modelage, peinture, dessin (logiciel Lopart) Cycle : 3 e But du projet de la ligne du temps virtuelle Se renseigner sur les réalisations plastiques

Plus en détail

stages d ete Tél. : 04.224.60.30 - Fax : 04.252.90.21 161, rue Chantraine - 4420 Saint-Nicolas E-mail : culture.stnicolas@saint-nicolas.

stages d ete Tél. : 04.224.60.30 - Fax : 04.252.90.21 161, rue Chantraine - 4420 Saint-Nicolas E-mail : culture.stnicolas@saint-nicolas. 2015 stages d ete Une organisation du Centre Culturel de Saint-Nicolas et de l Echevinat de la Culture et de l Environnement de la Commune de Saint-Nicolas en collaboration avec l a.s.b.l. PARI : s o f

Plus en détail

Formation Coaching N 2

Formation Coaching N 2 Formation Coaching N 2 Jouir de sa vie Eveil Spirituel La respiration consciente - Expulsion des souffles résiduels - Outil de Libération émotionnelle - Augmenter l oxygène au cerveau - Augmenter son énergie

Plus en détail

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image Degré : 4P «Sous l océan» Buts Donner une intention précise à son œuvre Distinguer les couleurs chaudes des couleurs froides Appliquer les couleurs en fonction de son intention Associer un sentiment ou

Plus en détail

FICHE ENSEIGNANT. Objectif. Objectif spécifique

FICHE ENSEIGNANT. Objectif. Objectif spécifique 1 ACTIVITÉ Domaines Langue française Éducation humaine (vivre ensemble) Objectif Sensibiliser aux effets du marketing sur nos achats. Objectif spécifique Sensibiliser à une consommation avertie. Compétences

Plus en détail

exprimer une émotion

exprimer une émotion exprimer une émotion 1. EXPRIMER UNE EMOTION 113 1.1. Jeu de kim 1.2. Jeu de memory 2. EXPRIMER UNE SENSATION 114 2.1. Mimes 3. IMAGES / MOTS DES EMOTIONS 115 4. IMAGES / BOBOS DANS LA COUR 117 Trace écrite

Plus en détail

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION Compétence : Découvrir les parties du corps et les 5 sens. Leurs caractéristiques et leurs fonctions. Finalité : Préparer

Plus en détail

Couleur, ombre et lumière

Couleur, ombre et lumière Travaux pratiques de peinture Couleur, ombre et lumière atelier du 12 avril 2013 Animé par Luis Clemente, Maurice Lopès et Jean Pierre Pons Sommaire 1. LA COULEUR DE LA LUMIÈRE... 2 2. LA COULEUR DE LA

Plus en détail

Les différentes positions dans la relation

Les différentes positions dans la relation 1 Les différentes positions dans la relation 1. L interaction humaine dans la vision de la communication du groupe Palo Alto Dans la vision de l interaction humaine, la première propriété de la communication

Plus en détail

La lumière et les ombres.

La lumière et les ombres. La lumière et les ombres. La lumière et les ombres. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : La notion de source lumineuse : recensement de tout ce qui «produit» de la lumière. Séance n 2 : Propagation rectiligne

Plus en détail

S amuser avec le sens des mots

S amuser avec le sens des mots Visionnez les capsules de Jean-Michel expliquant les règles du jeu! Aussi disponible au www.gladius.ca/prive-de-sens S amuser avec le sens des mots Le jeu Privé de sens est une adaptation du jeu télévisé

Plus en détail

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS création janvier 2016 SAISON 2015 2016 texte Magali Mougel / mise en scène Johanny Bert Vee Speers THÉÂTRE POUR FILLES, GARÇONS, FEMMES ET HOMMES DÈS 7 ANS DURÉE 1 HEURE

Plus en détail

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF)

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Activités clés NIVEAU : PS/MS Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Compétences Construire les premiers nombres dans leur aspect cardinal Construire des collections équipotentes Situation

Plus en détail

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy

COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy XTRA LARGE Junior! COMPAGNIE IRENE K. Spectacle de danse de 40 minutes adapté pour les enfants de 7 à 11 ans Sélection 2011 aux Rencontres Théâtre Jeune Public de Huy 27 ancienne Route de Malmedy - 4700

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3 JANVIER 2008 LIRE C EST GRANDIR DOSSIER PÉDAGOGIQUE SÉLECTION DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Sommaire Gabrielle Vincent 2 Résumé 2 AXES D ÉTUDE : 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe - Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur Biographe Le Docteur une personne énigmatique à bien des égards. Peu de personne ont pu le voir, l approcher ou même voyager avec lui. Et s il

Plus en détail

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album.

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Objectifs spécifiques : - Observation des illustrations de la 1 ère de couverture et mise en évidence de l inversion des valeurs (loup gentil et cochons méchants).

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Intégration était le maître mot de la loi de 75, scolarisation est ce lui

Plus en détail

S organiser autrement

S organiser autrement S organiser autrement Dominique Tibéri enseignant en cycle 3 et formateur à l IUFM Nancy (54) propose ici une alternative à la préparation de classe telle qu elle est demandée par l Institution. Préparer

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

01 - BRIGITTE, Battez-vous

01 - BRIGITTE, Battez-vous Paroles et musique : Aurélie Maggiori, Sylvie Hoarau 3eme Bureau Copyright Control PAROLES Faites-vous la guerre pour me faire la cour* Soyez gangsters, soyez voyous 1 Toi mon tout, mon loubard 2 Tu serais

Plus en détail

Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique vocale

Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique vocale Notice d emploi Réf. : VOM000484 Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique vocale 1313 11 Vers.28-10-2010 Introduction Visualisation des boutons Merci d avoir fait l acquisition de ce système

Plus en détail

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Trouver sa mission dans la vie sous l inspiration de l Esprit saint Catéchèse 1 1 Les talents et les dons de l Esprit se découvrent souvent dans ce qui passionne les jeunes Accueil et chant Tu seras lumière

Plus en détail

Activités pour le début de l année scolaire

Activités pour le début de l année scolaire Activités pour le début de l année scolaire A. Dans une classe primaire. 1. Les photos : Le premier jour de la nouvelle classe, prenez une photo individuelle de chaque élève et plusieurs de la classe ensemble.

Plus en détail

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire Mythes et musique. Quelques éléments de compréhension Cette séquence intervient en fin d année scolaire et permet une transversalité avec les cours d histoire et de français. Elle revient sur deux mythes

Plus en détail

Rencontre de Malades Jeunes

Rencontre de Malades Jeunes Rencontre de Malades Jeunes 4 février 2010 - Paris Florence Pasquier Déclaration d intérêts article L. 4113-13 du Code de la Santé Publique : liens avec la majorité des laboratoires ayant des molécules

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Ce questionnaire a pour but de mieux connaître les difficultés auxquelles sont confrontés dans leur famille les enfants

Plus en détail

www.cyberactionjeunesse.ca

www.cyberactionjeunesse.ca www.cyberactionjeunesse.ca CyberAction Jeunesse Canada 2011 Présentation de l organisme Projet pilote Prévention (approche en amont) Mission Objectif CyberAction Jeunesse Canada 2011 Plan de la présentation

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

4. Vivre et bouger dans l espace du dessin

4. Vivre et bouger dans l espace du dessin 4. Vivre et bouger dans l espace du dessin Thématique_ Intitulé Exercices _ Développements _ Objectifs Références artistiques Etre présent, participer, vivre dans l espace du dessin : utiliser l espace

Plus en détail

FSLIMWR DETECTEUR DOUBLE TECHNOLOGIE A RIDEAU POUR L EXTERIEUR AVEC LOGEMENT EMETTEUR GENERIQUE. Manuel d installation et d utilisation.

FSLIMWR DETECTEUR DOUBLE TECHNOLOGIE A RIDEAU POUR L EXTERIEUR AVEC LOGEMENT EMETTEUR GENERIQUE. Manuel d installation et d utilisation. FSLIMWR DETECTEUR DOUBLE TECHNOLOGIE A RIDEAU POUR L EXTERIEUR AVEC LOGEMENT EMETTEUR GENERIQUE Manuel d installation et d utilisation Version 1 Ce dispositif électronique est conforme aux conditions requise

Plus en détail

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION Programme d éducation et de motivation à l hygiène pour les patients en psychiatrie Cécile GABRIEL-BORDENAVE C.H. St Egrève (38) Problèmes d hygiène corporelle

Plus en détail

Hala Boudjemaa. Conduite (B) L essentiel pour réussir l épreuve pratique et conduire en toute sécurité. Publibook

Hala Boudjemaa. Conduite (B) L essentiel pour réussir l épreuve pratique et conduire en toute sécurité. Publibook Hala Boudjemaa Conduite (B) L essentiel pour réussir l épreuve pratique et conduire en toute sécurité Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http ://www.publibook.com

Plus en détail

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 Introduction Afin de traiter les notions d Espace privé-

Plus en détail

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR Les années Primaire et Collège : 7-14 ans Le seul baromètre en France qui vous apporte des données actualisées tous les 6 mois avec : o une analyse nourrie de l'expertise

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON -

PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON - PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON - ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- - 1

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

Illusion & Réalité dans KOR

Illusion & Réalité dans KOR Illusion & Réalité dans KOR (Caméra Photographie Pouvoir) 1- La photographie dans KOR : Je me suis toujours demandée quel était le sens de la photographie qui revient très souvent aussi bien dans la série

Plus en détail

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI»

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» 1. Qu est ce que la normalité adoptive? a. Discrimination Il est nécessaire de les

Plus en détail

Autoportraits photographiques. Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre)

Autoportraits photographiques. Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre) Autoportraits photographiques Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre) 1-pratique photographique : en se montrant jouer sur les notions propres à la photographie

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

La tablette tactile à l éducation préscolaire

La tablette tactile à l éducation préscolaire La tablette tactile à l éducation préscolaire Formation ipad au préscolaire Avril 2013 Claudine Perreault, conseillère pédagogique Trucs et astuces pour intégrer la tablette tactile en classe 1. Toujours

Plus en détail

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE?

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE? Module sur l utilisation de la vidéo en classe de français langue étrangère JEAN-MICHEL DUCROT Coordinateur de programmes pédagogiques à Alep-Syrie. Responsable du Centre de Documentation Pédagogique d'alep,

Plus en détail

Mika : Elle me dit. Paroles et musique : Mika/Doriand Universal Music France. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Note. Liste des activités

Mika : Elle me dit. Paroles et musique : Mika/Doriand Universal Music France. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Note. Liste des activités Mika : Paroles et musique : Mika/Doriand Universal Music France Thèmes La famille, relations enfants/parents. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner des ordres. Faire des reproches. Rapporter des propos.

Plus en détail

Guide des intelligences multiples

Guide des intelligences multiples Guide des intelligences multiples A n n e x e 1 2 Intelligences Verbale et linguistique Logicomathématique Spatiale et visuelle Musicale et rythmique Corporelle et kinesthésique Interpersonnelle Intrapersonnelle

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Tahir Belhadi Marine Boussat. Réalité Augmentée

Tahir Belhadi Marine Boussat. Réalité Augmentée Tahir Belhadi Marine Boussat Réalité Augmentée Année Scolaire 2013-2014 Sommaire Introduction 1 Définition 1.1 Explications 1.2 Principe 2 Création et Matériel requis 2.1 Différents logiciels 2.2 Equipement

Plus en détail

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS

DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS DOSSIER 1 AMÉNAGER LA CLASSE DES TOUT-PETITS L agencement des espaces de la classe de tout-petits et de l école Les espaces et les équipements de l école sont conçus pour être au service des apprentissages

Plus en détail

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 HISTOIRE DES ARTS - 3e LES JOUEURS DE SKAT 1 : IDENTIFICATION : Artiste : Otto DIX (Allemagne, 1891-1969) Titre : Les

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

SEQUENCE : Expression corporelle

SEQUENCE : Expression corporelle SEQUENCE : Expression corporelle Compétence : Découvrir son corps pour s exprimer grâce à lui Objectifs : - Créer une dynamique de classe, travailler en groupe, ou au contraire, canaliser son énergie -

Plus en détail

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens»

Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Sommaire du dossier d exploitation «Le Palais des 5 sens» Page 1 : Page de garde Page 2 : Sommaire du dossier Page 3 : Nos organes de sens Page 4 : Les 5 sens Page 5 : Nos 5 sens Page 6 : Le vocabulaire

Plus en détail

Fiche N 5-2B : La couleur : application aux filtres

Fiche N 5-2B : La couleur : application aux filtres Les filtres 3 questions (-exemples) auxquelles cette fiche va essayer de répondre : Question 1 Que va-t-il se passer si j utilise un filtre bleu dans une zone qui est d autre part éclairée par un autre

Plus en détail