de quoi demain sera-t-il fait?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "de quoi demain sera-t-il fait?"

Transcription

1 de quoi demain sera-t-il fait? Plus que jamais la mise en perspective, la prospective réapparaissent comme une approche nécessaire. La «France en 2030», «Innovation 2030» ne sont que quelques unes des manifestations de cette nouvelle approche. Il faut bien reconnaître que le paysage que nous entrevoyons en début des années 2010 est sensiblement différent de celui que nous avions sous les yeux en début des années Pour autant, étions nous capables à cette époque d entrevoir ce qui allait venir dans les dix ans suivants? Certains répondent à cette interrogation par l affirmatif tout en nuançant : oui nous étions capables mais nous n avons pas su ou pu le faire. Nous étions capables parce que la révolution numérique que nous croyions voir, en fait n est pas une révolution. Mais nous n avons pas su ou pu le faire parce que l illusion de progrès incessant du à cette révolution numérique nous en a dispensé. Et pourtant! paradoxe de Rober Solow (Prix Nobel d Economie 1987) : «You can see the computer age everywhere except in the productivity statistics». en ramenant les progrès des technologies numériques aux seuls gains de productivité, toute une partie de l économie numérique et de la société numérique a été mise de côté, puisque l économie du «gratuit» fait partie de ce nouveau paysage. les révolutions industrielles précédentes (1 ère révolution industrielle : la machine à vapeur ; 2 ième révolution industrielle : l électricité ; 3 ième révolution industrielle : le moteur à combustion interne) se sont toutes caractérisées par un changement radical sur le plan énergétique, multipliant les capacités humaines. Rien de tout cela avec la révolution numérique. Tout au plus peut-on attendre la transition énergétique qui verra une contribution massive des TIC. des changements profonds dans les usages tiennent également une place importante. Sont-ils la cause ou la conséquence des changements profonds dans les comportements individuels ou sociaux 1? Les prédictions pour 2014 (et au delà) qui sont publiées et qui seront présentées dans le ZOOM n 51 Spécial 2014 tiendra compte de cette double dimension. Apparaîtront des prévisions pour et des approches prospectives pour le plus long terme. Le pôle Images & réseaux, b<>com, le plan «Réalité Augmentée», les schémas directeurs régionaux,... sont tous à cette image. Ils ont désormais un champ de vision allongé dans le temps, ils obligent donc à une démarche plus prospective, une approche plus stratégique. Les premiers signaux faibles de ruptures prochaines apparaissent dans le radar des technologies numériques, de l économie numérique et surtout de la société numérique 2. On peut y voir notamment : La massification des produits et des services (produits grand public consumer electronic -, médias de masse, ). Les coûts de conceptions, de production (certains d entre eux tout au moins) et de reproduction étant considérablement abaissés, des nouveaux entrants, des 1 Les ruptures peuvent provenir de l entrée en résonnance de deux ou plusieurs évolutions, qui n auraient pas été capables prises individuellement d être autre chose que de simples évolutions. Il est probable qu évolutions dans les comportements individuels et sociaux et changements dans les usages soient un cas possible d entrée en résonnance. 2 Selon une étude récente de la Direction du Trésor, le cœur du numérique représente un peu plus de 5% du PIB (le marché des technologies et des solutions numériques), l économie numérique 12% du PIB (le marché des industries qui ont intégré le numérique dans leurs produits et/ou services industries créatives & culturelles par exemple -), la société numérique 60% du PIB (les industries et services qui ont intégré le numérique dans leurs processus), portant ainsi la part de l économie nationale impactée par le numérique à 77% du PIB. Dans les pays avancés, 25 à 30% de la croissance du PIB serait ainsi dus à la numérisation.

2 nouveaux modèles économiques sont alors possibles, créant à leur tour la possibilité de nouveaux usages, de nouvelles expériences utilisateur. Simultanément à la massification, on assiste à une poussée de l individualisation, de la personnalisation des interactions. L interactivité : à l économie de l attention se substitue l économie de la contribution. Chaque consommateur devient producteur, participe à l élaboration des futurs produits ou services, des recommandations, des avis 3. A cette massification multiple (nombre croissant d acteurs, nécessitant chacun plus d informations pour interagir avec d autres acteurs) correspond une croissance considérable des besoins en ressources spectre hertzien, bande passante, débit, stockage, traitement,...-. Face à ces besoins considérables la pénurie guette, jusqu au point de mettre en doute les capacités intrinsèques de croissance de ces ressources 4. Cette même pénurie est déjà sensible au niveau des contenus numériques, des droits d accès à ces contenus, entraînant à son tour des migrations vers la production de contenus d acteurs de l économie numérique dont (i) ce n est pas le métier, tels les opérateurs de services de télécommunications, (ii) qui se voient réduire leurs perspectives de distribution ou de monétisation faute de contenus attirant l audience. Raccourcissement des cycles de lancement: chaque produit, chaque service voit ses nouvelles versions mises en place, diffusées à un rythme accéléré (certains jeux font l objet de mises à jour hebdomadaires). Ce raccourcissement des cycles de lancement se traduit par un raccourcissement des cycles de développement, voire des cycles de vie et/ou par une augmentation du nombre de cycles simultanés. L une des conséquences indirectes de ce paradigme est de privilégier les cycles courts, le court terme, au détriment de la prospective et des perspectives sur le moyen long terme. Autre conséquence indirecte, alors que la qualité était la manière de bien produire (bon processus) le bon produit, l intérêt se porte maintenant plus sur le processus que sur le produit il peut changer, être amendé, modifier, abandonné très rapidement beaucoup plus rapidement que l outil de production lui-même -. L usage est privilégié, la possession amoindrie. L ère du partage (autre forme de la contribution) devient possible, elle constitue le «fonds de commerce» des réseaux sociaux. Les approches «multicanaux» se généralisent. Les différents acteurs d une chaîne de la valeur allant à la rencontre des autres, on verra se généraliser les approches «multi-écrans» dans la vidéo et l audiovisuel (TV connectée), Web-to-Store, Store-to-Web, ROPO 5. Cette même tendance verra le rapprochement de la grande distribution et de l e-commerce (ainsi que du m-commerce), comme avait eu lieu il y a quelques années un rapprochement entre la grande distribution et la banque (le crédit), l assurance, la téléphonie mobile 6, Selon les résultats publiés dans l étude «Digital Universe» chaque utilisateur d Internet produit annuellement directement 1,2Go d informations, son «ombre portée» atteignant plus de 4 fois ce volume (données générées ou récoltées par des applications ou des services Web sur un utilisateur, lors des interactions. 4 Le rythme de croissance des besoins en capacité de stockage et de traitement dépasserait les progrès possibles attendus de la loi de Moore. Autrement dit la «singularité» ne serait plus possible singularité où la capacité de traitement numérique «mondiale» dépasserait en nombre et en capacité celle des humains. 5 Research Online, Purchase Offline 6 Aujourd hui la grande distribution met en vente des tablettes tactiles en marque distributeur

3 En matière de prévisions, tous les signaux sont bons. Le problème vient généralement de croyances hétéroclites ou les chats noirs sont maléfiques en Occident et prolifiques en Asie. Par ailleurs toutes les prévisions n ont pas vocation à se réaliser. En paraphrasant une maxime célèbre :«les prévisions n engagent que ceux qui les lisent». Quelques unes des prévisions prédictions émanant des cabinets d analyse et d études les plus connus (JWT, IDC, Gartner, Microsoft Advertising, Amy Webb, ABI Research, emarketer,...).

4 1. IMMERSIVE EXPERIENCES: Entertainment, narratives and brand experiences will become more immersive and altogether more enveloping in a bid to capture consumers imagination and attention. 2. DO YOU SPEAK VISUAL? We re shifting to a visual vocabulary that relies on photos, emoticons, video snippets and other imagery, largely supplanting the need for text. Visual is a new lingo that needs to be mastered. 3. THE AGE OF IMPATIENCE: With the mainstreaming of the on-demand economy and our always-on culture, consumer expectations for speed and ease are rising exponentially. As businesses respond in kind, making the availability of their products and services more instant, impatience and impulsiveness will only continue to increase. 4. MOBILE AS A GATEWAY TO OPPORTUNITY: In emerging markets, the mobile device is coming to represent a gateway to opportunity helping people change their lives by giving them access to financial systems, new business tools, better health care, education and more. 5. TELEPATHIC TECHNOLOGY: Thanks to the rise of brain-computer interfaces and emotion recognition technology, brands are getting more adept at understanding consumers minds and moods, and reacting accordingly in a very personalized way. 6. THE END OF ANONYMITY: Thanks to an array of new technologies and a growing drive to collect personal data, it s becoming nearly impossible to remain unobserved and untracked by corporations and governments. As anonymity becomes more elusive, expect pushback from consumers and a growing paranoia around technologies and services that affect privacy. 7. RAGING AGAINST THE MACHINE: As we move further into the digital age, we re starting to both fear and resent technology, fretting about what s been lost in our embrace of unprecedented change. We ll put a higher value on all things that feel essentially human and seriously question (while not entirely resisting) technology s siren call. 8. REMIXING TRADITION: With social norms quickly changing and a new anything-goes attitude, people are mashing up cherished traditions with decidedly new ideas, creating their own recipes for what feels right. 9. PROUDLY IMPERFECT : Imperfection and even outright ugliness the quirky, the messy and the flawed are taking on new appeal in a world that s become neatly polished and curate. Imperfection provides an unfiltered, all too human version of reality that reflects all the diversity that s seen in everyday life.

5 10. MINDFUL LIVING : Consumers are developing a quasi-zen desire to experience everything in a more present, conscious way. Once the domain of the spiritual set, mindful living is filtering into the mainstream, with more people drawn to the idea of shutting out distractions and focusing on the moment. 1. Emerging markets will return to double-digit growth of 10%, driving nearly $740B or 35% of worldwide IT revenues and, for the first time, more than 60% of worldwide IT spending growth. 2. Worldwide IT spending will grow 5% year over year to $2.1 trillion in Within the 3rd Platform, value will start to migrate up the stack, from infrastructure as a service (IaaS) to platform as a service (PaaS) and from generic PaaS to data optimized PaaS. 4. The mobile device onslaught will continue in 2014 with sales of tablets growing by 18% and smartphones by 12%. 5. Cloud spending, including cloud services and the technology to enable these services, will surge by 25% in 2014, reaching over $100B. 6. Spending on big data technologies and services will grow by 30% in 2014, surpassing $14 billion as demand for big data analytics skills continues to outstrip supply. 7. Social technologies will become increasingly integrated into existing enterprise applications over the next months. 8. Datacenters represent the physical foundation underneath the cloud, and are thus a crucial component of the 3rd Platform. 9. The 3rd Platform will deliver the next generation of competitive advantage apps and services that will significantly disrupt market leaders in virtually every industry. 10. The 3rd Platform will continue to expand beyond smartphones, tablets, and PCs in 2014 to the Internet of Things (IoT). IDC Predicts 2014 Will Be a Year of Escalation, Consolidation, and Innovation as the Transition to IT s 3rd Platform Accelerates

6 1. Mobile Device Diversity and Management: Gartner suggests that now through 2018, a variety of devices, user contexts, and interaction paradigms will make everything everywhere strategies unachievable. 2. Mobile Apps and Applications: Gartner predicts that through 2014, improved JavaScript performance will begin to push HTML5 and the browser as a mainstream enterprise application development environment. As a consequence, it was suggested that developers focus on expanding user interface models including richer voice and video that can connect people in new and different ways. 3. The Internet of Everything: The Internet is expanding into enterprise assets and consumer items such as cars and televisions. 4. Hybrid Cloud and IT as Service Broker: Gartner suggests that bringing together personal clouds and external private cloud services is essential. Enterprises should design private cloud services with a hybrid future in mind and make sure future integration/interoperability is possible. 5. Cloud/Client Architecture: As the power and capability of many mobile devices increases, the increased demand on networks, the cost of networks, and the need to manage bandwidth use creates incentives, in some cases, to minimize the cloud application computing and storage footprint, and to exploit the intelligence and storage of the client device. 6. The Era of Personal Cloud: The push for more personal cloud technologies will lead to a shift toward services and away from devices. The type of device one has will be less important, as the personal cloud takes over some of the role that the device has traditionally had with multiple devices accessing the personal cloud. 7. Software Defined Anything: Software-defined anything ((SDx)) is defined by improved standards for infrastructure programmability and data center interoperability driven by automation inherent to cloud computing, DevOps and fast infrastructure provisioning. 8. Web-Scale IT: Large cloud services providers such as Amazon, Google, Salesforce.com, and the like are re-inventing the way in which IT services can be delivered. Gartner points out that the capabilities of these companies exceed the scale in terms of sheer size to also include scale as it pertains to speed and agility. 9. Smart Machines: Gartner suggests that the the smart machine era will be the most disruptive in the history of IT. These will include the proliferation of contextually aware, intelligent personal assistants smart advisors (e.g., IBM, Watson) advanced global industrial systems autonomous vehicles D Printing: The growth of 3-D printers is projected to be 75 percent in the coming year, and 200 percent in

7

8 Microsoft Advertising avec IPG Mediabrand et The Future Laboratory, les huit tendances qui définissent les opportunités digitales pour les marques en Etude en ligne conduite auprès de internautes dans 8 pays : Allemagne, Brésil, Chine, Etats-Unis, République Tchèque, Royaume Uni, Russie et Suède (soit environ personnes par pays). 1. L hyperconnexion maîtrisée L époque de la connexion permanente est révolue. L internaute souhaite une hyperconnexion maîtrisée pour être plus efficace tout en se réservant des temps choisis pour sa vie privée. Il est devenu crucial pour les marques d identifier les moments les plus propices pour communiquer efficacement et susciter l engagement. 2. Améliorer la réalité Les nouvelles technologies permettent aujourd hui de prolonger dans la vie réelle le monde digital en intégrant les différents sens, que ce soit le toucher, l ouïe, l odorat. Les consommateurs vont attendre de plus en plus de dispositifs de réalité augmentée, proposant des expériences immersives multi-sensorielles uniques.

9 3. A la recherche de l inattendu Les nouvelles technologies ont repoussé les limites de la création et permettent de proposer de nouvelles expériences. Le consommateur en est conscient et attend aujourd hui d être séduit par les marques à l aide de concepts innovants, de contenus et de formats inattendus mais pertinents, qui sauront susciter son engagement. 4. La valorisation des données Le consommateur a compris la valeur et l intérêt que représentent ses données personnelles pour les annonceurs. Il attend donc des marques qu elles valorisent la transmission de ses données, soit par la proposition d un produit ou d un service pertinent, qui correspond à ses attentes, soit par l envoi de bons de réductions ou de cadeaux.

10 5. Mieux se connaître Le consommateur est de plus en plus attentif à ses données physiologiques (poids, calories consommées, heures de sommeil, rythme cardiaque ) pour améliorer son hygiène de vie. Les marques, notamment du secteur Hygiène et Beauté, peuvent l accompagner en proposant services et conseils pour exploiter au mieux ces données. 6. Le Droit à l anonymat Disposé à transmettre ses données, le consommateur souhaite cependant maîtriser leur archivage ainsi que l utilisation qui en est faite par les marques. Il s engagera plus facilement auprès de marques qui protègent ses données et en simplifient la gestion et la suppression en ligne.

11 7. La culture du code De plus en plus d individus s intéressent aux nouvelles technologies et au développement informatique, s appropriant les services existants pour les personnaliser selon leurs propres besoins. Les annonceurs vont devoir apprendre à ouvrir leurs dispositifs digitaux et offrir la possibilité à chaque client de créer ses propres interfaces et services. 8. Les réseaux personnels On assiste à la montée en puissance de réseaux sociaux spécifiques, localisés et répondant à des centres d intérêts ou des thématiques précises. Les marques vont devoir accompagner leurs utilisateurs sur ces réseaux sociaux de niche à travers des dispositifs dédiés, privilégiant l individu à l audience.

12 Amy Webb est un auteur américain, entrepreneur et stratège numérique et PDG de Webbmedia group. Elle est aussi le co -fondateur de Spark Camp, qui est un rassemblement trimestriel qui rassemble des professionnels des médias et de la technologie. 1- L informatique prédictive C est la révolution des fonctionnalités d anticipation. Le search ne répond qu aux questions qu on pose. Désormais sont proposées des informations contextualisées, non demandées mais pertinentes. Ces nouvelles fonctionnalités devancent les 10 prochaines secondes de votre processus mental à partir de vos toutes dernières actions en ligne. 2- Les assistants personnels intelligents, personnalisés Ces assistants -- marché de 400 millions de dollars par an - sont évidemment utiles pour les journalistes. Mais il est aussi facile d imaginer des médias innovants vouloir intercaler dans ces informations personnelles (agendas notamment) des contenus pertinents (géolocalisés, contextualisés ) sur les personnes, les lieux, les situations à venir. Voire des scénarios. 3- Les vidéos personnalisées Comme les blogs, il y a 10 ans! Il y aura tellement de contenus vidéos l an prochain, qu il sera crucial de se différencier, de personnaliser l expérience vidéo, voire de viser «l infotainment». Même si un journal comme le Washington Post a décroché, cette année, un Emmy Award, tout le monde ne deviendra pas une télé! 4- Les MOOCS

13 Les MOOCS ne sont pas nouveaux. Les partenariats avec des MOOCS le sont. Ils offrent de nouveaux moyens de distribuer des contenus. Utilisez ce que vous savez faire et mettez le en forme différemment. Ils permettent d'atteindre de nouvelles audiences. 5- Les commentaires (mais réinventés) Aujourd hui, les commentaires n apportent pas de valeur ajoutée et ils distraient votre audience. Comme à un cocktail : vous souhaitez parler aux gens que vous connaissez ou à des gens nouveaux mais fascinants! 6- Plate-forme vs. éditeur En tant que média d informations, vous devez choisir. Vous ne pouvez pas être les deux car l intersection entre les deux positions crée beaucoup trop de problèmes: 7- L informatique sans écran Vous allez utiliser de nombreux ordinateurs l an prochain. Mais ils n auront pas nécessairement l interface d accès à laquelle vous êtes habitué. Il vous faudra sortir des cadres classiques de publication et vous familiariser avec ces nouvelles technos pour créer de nouvelles formes narratives. 8- Les données Elles vont devenir d usage grand public en Nous n avons jamais autant produit et partagé de données. Ceux qui peuvent les traiter le font. Mais chacun devrait plonger sous le capot et se salir les mains! Oubliez l HTML! Chaque journaliste devrait avoir les connaissances de base en traitement et interprétation de données. L intérêt est de sonder et pouvoir utiliser les données en temps réel pour obtenir un contexte. 9- Les drones Plus que des indications géographiques, les drones permettent de voir des choses que l on ne voyait pas jusqu ici. Ils peuvent aider à suivre des mouvements, des modifications d environnements, à trouver et reconnaître des visages. 10- Les terminaux, le hardware Les nouveaux bracelets, montres et capteurs connectés, terminaux open source, voire stylos imprimantes 3D, vont continuer à aider l audience à contribuer aux missions des journalistes et à participer.

14 https://www.abiresearch.com/pages/connected-world-tomorrow-predictions-2014-and-2015/ Le rapport complet ABI Research est dans l Espace Collaboratif ZOOM.

15 Tel est le titre d un article récent d emarketer, qui consacre définitivement le e-commerce et le m-commerce comme étant des formes de commerce qu il faudra prendre en compte. Encore que cette affirmation ne reflète pas une tendance nouvelle rencontrée cette année, la délocalisation du e-commerce (lorsque le produit est en rupture de stock sur le plan local, le client va sur les sites de e-commerce «voisins» de la même enseigne). Autre tendance relevée par emarketer : la prédominance asiatique dès 2014, où l e-commerce dans cette région devra prépondérante en dépassant les Etats Unis avec un rythme de croissance de 22,1% par an entre 2013 et En 2016 l e-commerce atteindra 1,859T$ (1859 milliards de dollars). C est très probablement dans ce secteur d activité que les ruptures seront les plus sensibles, en intégrant celles relatives à la publicité, à la réalité augmentée, aux nouveaux interfaces, à la distribution physique impression à la demande, y compris impression 3D -, au paiement,...

16 1- LA LIBERTÉ DU NET MENACÉE? La sécurité des données personnelles devient un enjeu mondial face aux intrusions révélées par l affaire Prism. Comment réguler la liberté de l Internet face aux géants mondiaux du secteur et aux États? 2- GARE À L E-COLÈRE DE L E-CITOYEN! Dépassés, les syndicats ou les partis politiques? Entre les «Pigeons», les «bonnets» multicolores et autres volatiles, les oppositions s expriment désormais sur les réseaux sociaux. 3- LA FIN DE LA PROPRIÉTÉ? Société du «share», de l automobile à la maison partagée : la propriété change de nature, se dématérialise, ou se déstructure dans le temps. Partager plus pour consommer plus, ou mieux? 4- SUR-MESURE ET ME.COM Voyages sur mesure, mode du «selfie» (on se prend en photo soi-même), imprimantes 3D, tout cela dessine monde où individualisme rime avec ultrapersonnalisation. 5- TOUJOURS MIEUX ET PLUS VITE La tendance est à l ultra. Ultramobilité,avec la 4G en 2014 et bientôt la 5G, prévue pour Ultra-haute définition avec la 4K, la prochaine révolution des téléviseurs. Jusqu où ira la technologie? 6- ANTICIPER FACE À L IMPRÉVISIBLE La crise a montré le poids de l imprévisible. Pour s en prémunir, les entreprises veulent anticiper et s en remettent au big data pour élaborer des modèles marketing de plus en plus sophistiqués. Un monde à la «Minority report». 7- TOUT CONTRÔLER À DISTANCE Le rêve démiurge de l homo-modernicus prend forme : de la voiture qui roule toute seule (Google Car, Tesla), à la domotique avec la maison connectée et le développement de l Internet des objets en passant par l arrivée des Google Glass et autres montres intelligentes (smartwatch). Mode ou mouvement de fond?

17 8- ÉNERGIE : L ÈRE DE LA SOBRIÉTÉ Économies d énergie, voitures électriques et autres solutions pour dépenser moins et mieux dans un contexte de croissance faible, de rareté des ressources et de pouvoir d achat qui stagne. La «chasse au gaspi» reprend vie à l ère digitale. 9- DES PÉTAOCTETS DE DONNÉES Dans le nouveau monde connecté, on veut pouvoir stocker de façon sécurisée. Le cloud data sera, avec l explosion du nombre de données, la prochaine révolution de l informatique. Avec des enjeux économiques colossaux. 10- TRAVAILLER PLUS, OU MIEUX? Le chômage de masse rouvre le débat sur le travail dans une société numérique où la course à la productivité domine. La révolution digitale change la donne avec de nouvelles formes de management collaboratif. C est l heure du travail VIVRE LONGTEMPSEN BONNE SANTÉ Modes du fitness, du bio, lutte contre l obésité, développement de la silver économie et de l e-santé. Entre vieillissement et défi alimentaire mondial, comment adapter nos modes de vie? Va-t-on finir par vaincre la mort? 12- L ÉPOQUE DU ROBOTCÈNE Robotisation et numérisation d usines 4.0, la machine prend de plus en plus la place de l homme. Avec des risques pour l emploi, mais de vraies opportunités pour réinventer l industrie. 13- VIVRE UNE VILLE CONNECTÉE Smart city, c est le mot de l année à l approche des municipales de mars Services publics numériques, e-administration, transports collectifs autonomes : la ville intelligente et connectée est pour demain. 14- DU TEMPS, POUR QUOI FAIRE? Le développement du paiement mobile à distance avec un smartphone, les puces connectées, la mode du drive pour faire ses courses, le développement de nouveaux services de conciergerie, etc. Une nouvelle société de services se met en place avec des business innovants. L enjeu, gagner du temps, mais pour quoi faire?

Bigdata et Web sémantique. les données + l intelligence= la solution

Bigdata et Web sémantique. les données + l intelligence= la solution Bigdata et Web sémantique les données + l intelligence= la solution 131214 1 big data et Web sémantique deux notions bien différentes et pourtant... (sable et silicium). «bigdata» ce n est pas que des

Plus en détail

SEcurité et Internet Des Objets : le laboratoire SEIDO

SEcurité et Internet Des Objets : le laboratoire SEIDO SEcurité et Internet Des Objets : le laboratoire SEIDO Gérard Memmi, Chef du Département Informatique et Réseaux Télécom ParisTech Philippe Forestier, Chef de projet EDF R&D AGENDA 1. INTERNET OF THINGS

Plus en détail

BIG DATA : une vraie révolution industrielle (1) Les fortes évolutions liées à la digitalisation

BIG DATA : une vraie révolution industrielle (1) Les fortes évolutions liées à la digitalisation BIG DATA : une vraie révolution industrielle (1) Les fortes évolutions liées à la digitalisation - définition - étapes - impacts La révolution en cours du big data - essai de définition - acteurs - priorités

Plus en détail

Les cinq grandes vérités sur l économie des applications

Les cinq grandes vérités sur l économie des applications Les cinq grandes vérités sur l économie des applications Bienvenue dans l économie des applications. Une révolution est en marche. Désormais, les clients interagissent avec les entreprises par l intermédiaire

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. #ConnectedCommerce Global Survey 2015

COMMUNIQUE DE PRESSE. #ConnectedCommerce Global Survey 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE #ConnectedCommerce Global Survey 2015 Les attentes du consommateur connecté 2015 : Expérience multi-screen, Social Shopping et Personnalisation Bruxelles, 23 April 2015 L étude mondiale

Plus en détail

Transition numérique & transition énergétique

Transition numérique & transition énergétique Transition numérique & transition énergétique Mutation des chaînes de la valeur Jean Claude FRAVAL Prospectiviste @ IMAGES & RESEAUX 151007 veille.technologique@orange.fr veille.technologqiue@orange.fr

Plus en détail

La stratégie Cloud de Microsoft

La stratégie Cloud de Microsoft La stratégie Cloud de Microsoft Evènement GOSIS 27 MAI 2011 Edouard Payenneville Arnaud Putegnat MICROSOFT FRANCE Agenda Microsoft et le cloud IT as a Service Le cloud avec nos partenaires Pourquoi choisir

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Introduction. Pourquoi cette conférence? 2010 netinall, All Rights Reserved

Introduction. Pourquoi cette conférence? 2010 netinall, All Rights Reserved Publicité et Vidéo sur Internet (1 partie) L Echangeur Paris Le 9 février2010 Introduction Pourquoi cette conférence? 2 Introduction Agenda 9:30 : La vidéo sur Internet 9:30 : L état du marché 10:45 :

Plus en détail

L Art d être Numérique. Thierry Pierre Directeur Business Development SAP France

L Art d être Numérique. Thierry Pierre Directeur Business Development SAP France L Art d être Numérique Thierry Pierre Directeur Business Development SAP France La Transformation Numérique «Plus largement, l impact potentiel des technologies numériques disruptives (cloud, impression

Plus en détail

Huguette RANC Directeur, SOA et WebSphere IBM France. Cyril DHENIN Journaliste, Animateur TV4IT

Huguette RANC Directeur, SOA et WebSphere IBM France. Cyril DHENIN Journaliste, Animateur TV4IT Huguette RANC Directeur, SOA et WebSphere IBM France Cyril DHENIN Journaliste, Animateur TV4IT Un évènement décentralisé : NICE (La Gaude) BORDEAUX PARIS Session Multiplex NANTES LYON LILLE Agenda 15:30

Plus en détail

Architecture client riche Evolution ou révolution? Thomas Coustenoble IBM Lotus Market Manager

Architecture client riche Evolution ou révolution? Thomas Coustenoble IBM Lotus Market Manager Architecture client riche Evolution ou révolution? Thomas Coustenoble IBM Lotus Market Manager IBM Workplace : permettre aux personnes de communiquer, de partager l information, quel que soit le terminal

Plus en détail

GESTE COMMISSION Petites Annonces 10 Septembre 2014

GESTE COMMISSION Petites Annonces 10 Septembre 2014 GESTE COMMISSION Petites Annonces 10 Septembre 2014 BENOÎT GILLIOCQ -SALES ACCOUNT MANAGER SYLVAIN ROUZERE -CONSULTANT WEBANALYTICSSENIOR 2 AGENDA GESTE COMMISSION PETITES ANNONCES 10 SEPTEMBRE 2014 Rapide

Plus en détail

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787

Plus en détail

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS OPPA investigated in March 2013 its members, in order to design a clear picture of the traffic on all devices, browsers and apps. One year later

Plus en détail

Lions Club de Beaune 2013-2014. Des outils de communication pour les

Lions Club de Beaune 2013-2014. Des outils de communication pour les Des outils de communication pour les jeunes Autistes Une année orientée Jeunesse Rencontre de l association des Papillons Blancs de Beaune qui nous a présenté le projet développé en interne et consistant

Plus en détail

PEUT-ON FAIRE CONFIANCE À GOOGLE? PEUT-ON SE FIER AUX PROPOS TENUS PAR GOOGLE? ET SI OUI, LESQUELS?

PEUT-ON FAIRE CONFIANCE À GOOGLE? PEUT-ON SE FIER AUX PROPOS TENUS PAR GOOGLE? ET SI OUI, LESQUELS? PEUT-ON FAIRE CONFIANCE À GOOGLE? PEUT-ON SE FIER AUX PROPOS TENUS PAR GOOGLE? ET SI OUI, LESQUELS? IL Y A QUELQUES MOIS, GOOGLE A BLOGGÉ AU SUJET DES «PRINCIPES QUI NOUS GUIDENT DEPUIS LE DÉBUT.» LES

Plus en détail

Le cloud conçu pour votre organisation.

Le cloud conçu pour votre organisation. Le cloud conçu pour votre organisation. C est le Cloud Microsoft. Chaque organisation est unique. De la santé à la grande distribution, de l industrie à la finance - il n y a pas deux organisations qui

Plus en détail

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com , des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com Thales, leader mondial des hautes technologies Systèmes de transport, Espace, Avionique, Opérations aériennes, Défense terrestre,

Plus en détail

VMware : De la Virtualisation. au Cloud Computing

VMware : De la Virtualisation. au Cloud Computing VMware : De la Virtualisation. au Cloud Computing Tunis, le 12 Décembre 2012 Jamal Belhachemi BDM South EMEA 2010 VMware, Inc. Tous droits réservés. 2010 #1 dans les priorités des Directeurs Informatiques

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

Communications unifiées?

Communications unifiées? Communication Unifiée UC² 1 Communications unifiées? Définition Intégration de fonctions (présence, messagerie instantanée, email, messagerie unifiée, téléphonie, conférences web, audio et vidéo ) délivrée

Plus en détail

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us

Les infrastructures des municipalités s effondrent partout au Canada. Canada s cities and towns are crumbling around us SKILLED TRADES PLATFORM 2015 PLATEFORME DES MÉTIERS SPÉCIALISÉS 2015 Canada s cities and towns are crumbling around us Canada needs a comprehensive integrated infrastructure program that will eliminate

Plus en détail

The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance. Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information

The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance. Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information Joseph GARACOITS - Isabelle RICHARD France Intervention

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

Communication Unifiée UC². 2008 IBM Corporation

Communication Unifiée UC². 2008 IBM Corporation Communication Unifiée UC² 1 2008 IBM Corporation Communications unifiées? Définition d IBM Intégration de fonctions (présence, messagerie instantanée, email, messagerie unifiée, téléphonie, conférences

Plus en détail

Comment concevoir et réaliser des applications mobiles combinant l'iot et le cognitif? Erwan Maréchal

Comment concevoir et réaliser des applications mobiles combinant l'iot et le cognitif? Erwan Maréchal IBM 2015 App Days Amphithéatre Blaise Pascal Comment concevoir et réaliser des applications mobiles combinant l'iot et le cognitif? Erwan Maréchal Appli Single Page : le concept du «Single Page App» Qu

Plus en détail

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux»

«Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» «Le Web participatif et les contenus créés par les utilisateurs : Web 2.0, wikis et réseaux sociaux» Le partage des contenus sur Internet : mythes et réalités L Association des services internet communautaires

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

CONVERSATION PRISM THE VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX. Visio-conférence de Brian SOLIS

CONVERSATION PRISM THE VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX. Visio-conférence de Brian SOLIS THE CONVERSATION PRISM VISION PROSPECTIVE DES RESEAUX SOCIAUX Visio-conférence de Brian SOLIS Votre entreprise a besoin d aide pour définir sa stratégie digitale? Se présentant lui-même comme un geek,

Plus en détail

Copyright 2013, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved.

Copyright 2013, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved. 1 Moderniser votre back office Finance Oracle Finance Cloud Guy Aguera, Deloitte Partner Valérie Vinges, Oracle Sales Consultant 2 Safe Harbor Statement The following is intended to outline our general

Plus en détail

SCC / QUANTUM Kickoff 2015 Data Protection Best Practices

SCC / QUANTUM Kickoff 2015 Data Protection Best Practices SCC / QUANTUM Kickoff 2015 Data Protection Best Practices Stéphane Estevez QUANTUM Senior Product Marketing Manager EMEA Luc Vandergooten SCC Responsable Technique Data Protection Vers de nouveaux horizons

Plus en détail

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City LIVE TWEET Innovative City 1. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin In Smart Cities, we should create a collaborative model #smartcity #icc2013 2. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin Cities like

Plus en détail

vendredi 9 novembre 12 @rsoundi

vendredi 9 novembre 12 @rsoundi @rsoundi INTRODUCTION @rsoundi INTRODUCTION Quelles sont les bonnes pratiques à suivre? @rsoundi INTRODUCTION Quelles sont les bonnes pratiques à suivre? Pourquoi Le Figaro adopte le Responsive Design?

Plus en détail

Evolution stratégique du cloud computing

Evolution stratégique du cloud computing Evolution stratégique du cloud computing Etat des lieux et tendances 2010-2013 www.idc.com Bruno TEYTON Directeur Consulting IDC France Copyright 2010 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized.

Plus en détail

LES TRAJECTOIRES DIGITALES

LES TRAJECTOIRES DIGITALES LES TRAJECTOIRES DIGITALES DE @CROISSANCEPLUS TRAJECTOIRE #3 STRATEGIE DE SERVICES ET OBJETS CONNECTÉS CE QUI A CHANGÉ : Les objets connectés et intelligents sont l industrie de demain, et un levier de

Plus en détail

Orientations stratégiques IBM Software. Philippe Bournhonesque Stratégie Software France

Orientations stratégiques IBM Software. Philippe Bournhonesque Stratégie Software France Orientations stratégiques IBM Software Philippe Bournhonesque Stratégie Software France Des clients désireux de changer 98% des CEOs envisagent des changements de leurs business models 3X de la difficulté

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

QlikView et Google Big Query : Une réponse simple, rapide et peu coûteuse aux analyses Big Data

QlikView et Google Big Query : Une réponse simple, rapide et peu coûteuse aux analyses Big Data QlikView et Google Big Query : Une réponse simple, rapide et peu coûteuse aux analyses Big Data Qui sommes-nous? Société de stratégie et de consulting IT spécialisée en ebusiness, Cloud Computing, Business

Plus en détail

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors

Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors MLS - Local and Global Marketing Marketing Régional et Mondial Copyright 2015 Miami Association of Realtors Teresa King Kinney CEO Miami Association of Realtors Miami Association of Realtors 40,000 Members

Plus en détail

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive Service management Transforming the IT organization and driving it across the enterprise Carlo Purassanta Integrated Technology Services Executive IBM Global CEO Study L entreprise du futur The study Core

Plus en détail

SQUASH AND THE 2020 OLYMPIC AND PARALYMPIC GAMES I WOULD HAPPILY TRADE ALL MY SIX WORLD TITLES FOR OLYMPIC GOLD NICOL DAVID

SQUASH AND THE 2020 OLYMPIC AND PARALYMPIC GAMES I WOULD HAPPILY TRADE ALL MY SIX WORLD TITLES FOR OLYMPIC GOLD NICOL DAVID SQUASH AND THE 2020 OLYMPIC AND PARALYMPIC GAMES I WOULD HAPPILY TRADE ALL MY SIX WORLD TITLES FOR OLYMPIC GOLD NICOL DAVID J ÉCHANGERAIS SANS HÉSITER MES SIX TITRES MONDIAUX CONTRE UNE SEULE MÉDAILLE

Plus en détail

état et perspectives

état et perspectives La Normalisation de l informatique en Nuage «Cloud Computing» état et perspectives Séminaire Aristote: L'interopérabilit rabilité dans le Cloud Ecole Polytechnique 23/03/2011 Jamil CHAWKI Orange Labs Networks

Plus en détail

Monétisation des données

Monétisation des données Monétisation des données Gagnez de l'argent avec le Big Data & les Smart Analytics Sylvain Pavlowski Senior Vice President of European Sales Information Builders 1 Le digital réinvente l ensemble des processus

Plus en détail

Les Fablabs et l émergence de nouveaux modèles Economiques et Sociaux. Regards Croisés sur L entreprise 2015

Les Fablabs et l émergence de nouveaux modèles Economiques et Sociaux. Regards Croisés sur L entreprise 2015 Les Fablabs et l émergence de nouveaux modèles Economiques et Sociaux Regards Croisés sur L entreprise 2015 The collaborative economy is defined as initiatives based on horizontal networks and participation

Plus en détail

XSORIES WEYE FEYE FAQ

XSORIES WEYE FEYE FAQ XSORIES WEYE FEYE FAQ ENGLISH FRANCAIS WEYE FEYE FAQ ENGLISH 1. COMPATIBILITY Weye Feye is compatible with the following cameras: CANON EOS 5DmII EOS 5DmIII EOS 6D EOS 7D EOS 40D EOS 50D EOS 60D EOS 70D

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN

ERA-Net Call Smart Cities. CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN ERA-Net Call Smart Cities CREM, Martigny, 4 décembre 2014 Andreas Eckmanns, Responsable de la recherche, Office Fédéral de l énergie OFEN Une Smart City, c est quoi? «Une Smart City offre à ses habitants

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

Directions Marketing : réussir vos challenges stratégiques et opérationnels d aujourd hui

Directions Marketing : réussir vos challenges stratégiques et opérationnels d aujourd hui Directions Marketing : réussir vos challenges stratégiques et opérationnels d aujourd hui Transformation et maturité digitale de l entreprise : quelles avancées? Quels leviers pour gagner en performance?

Plus en détail

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI ICC International Court of Arbitration Bulletin Cour internationale d arbitrage de la CCI Extract for restricted use Extrait à tirage limité International Court of Arbitration 38, Cours Albert 1er, 75008

Plus en détail

Innovative BI with SAP Jean-Michel JURBERT D. de Marché BI, HANA, BIG DATA _ SAP France

Innovative BI with SAP Jean-Michel JURBERT D. de Marché BI, HANA, BIG DATA _ SAP France Innovative BI with SAP Jean-Michel JURBERT D. de Marché BI, HANA, BIG DATA _ SAP France 2013 SAP AG. All rights reserved. Customer 1 Rôles et Attentes Instantanéité BIG DATA Users IT Real Time SAP HANA

Plus en détail

How To connect to TonVPN Max / Comment se connecter à TonVPN Max

How To connect to TonVPN Max / Comment se connecter à TonVPN Max How To connect to TonVPN Max / Comment se connecter à TonVPN Max Note : you need to run all those steps as an administrator or somebody having admin rights on the system. (most of the time root, or using

Plus en détail

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Darren Cooper Information Management Consultant, IBM Software Group 1st December, 2011 Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Information

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

Un nouveau cycle pour Avanquest

Un nouveau cycle pour Avanquest Un nouveau cycle pour Avanquest Paris, Le 16 décembre 2013 www.avanquest-group.com CONFIDENTIEL - NE PAS DIFFUSER Un nouveau cycle pour Avanquest 16 Decembre 2013 1 30 ans d expertise, 3 mutations réussies

Plus en détail

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis Cloud Computing: de la technologie à l usage final Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis ADOPTION DU CLOUD COMPUTING Craintes, moteurs, attentes et

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

UC² : Le poste de travail du futur (disponible aujourd hui)

UC² : Le poste de travail du futur (disponible aujourd hui) UC² : Le poste de travail du futur (disponible aujourd hui) Vincent Perrin IT Specialist, Lotus SWG Jean-Jacques Chung IT Architect, IBM Integrated Communications Services Pierre Fleischmann Offering Manager,

Plus en détail

Audio and Web Conferencing services. Orange Business Services. Web Conferencing

Audio and Web Conferencing services. Orange Business Services. Web Conferencing Audio and Web Conferencing services Orange Business Services Web Conferencing web conferencing completely integrated audio and web services conference availability 24hrs/7days up to 100 participants complete

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Against the government s intention to increase the royalties paid by mining companies.

Against the government s intention to increase the royalties paid by mining companies. PRESS RELEASE For immediate release Regional mobilization Against the government s intention to increase the royalties paid by mining companies. Rouyn-Noranda, March 13, 2013- Since the decisions to be

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Le Cercle du Marketing Prédictif. Back to basics, Twitter, Facebook, Social Networks, Text Mining Est-ce suffisant en période de crise?

Le Cercle du Marketing Prédictif. Back to basics, Twitter, Facebook, Social Networks, Text Mining Est-ce suffisant en période de crise? Le Cercle du Marketing Prédictif Back to basics, Twitter, Facebook, Social Networks, Text Mining Est-ce suffisant en période de crise? Peut-on faire rimer innovation et rentabilité? 16 Juin 2009 Christine

Plus en détail

AVOB sélectionné par Ovum

AVOB sélectionné par Ovum AVOB sélectionné par Ovum Sources : Ovum ovum.com «Selecting a PC Power Management Solution Vendor» L essentiel sur l étude Ovum AVOB sélectionné par Ovum 1 L entreprise britannique OVUM est un cabinet

Plus en détail

Future TV Stratégies 2020

Future TV Stratégies 2020 Future TV Stratégies 2020 M10212 - Juillet 2010 Market & Data Report www.idate-research.com Gilles Fontaine Directeur Général Adjoint g.fontaine@idate.org Florence Le Borgne Directrice de la Business Unit

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques.

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. L essor des technologies sociales, mobiles et cloud a créé un monde de données en perpétuelle croissance. Comment tirer le meilleur parti

Plus en détail

UN ENVIRONNEMENT CHINOIS EN PERPÉTUELLE MUTATION Une réglementation évolutive - Fiscalité TVA, Business Tax, récupération de TVA export - Contrôle des changes vers un assouplissement - Charges sociales

Plus en détail

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France setting the scene: perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges 11dec 14 mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France 1 questions The volume, variety and complexity of research data require

Plus en détail

Centre d excellence GIS Intégrer la dimension géographique au cœur de votre SI

Centre d excellence GIS Intégrer la dimension géographique au cœur de votre SI Centre d excellence GIS Intégrer la dimension géographique au cœur de votre SI Cantine Numérique, Open coffee Brest le 6 novembre 2013 David Talabardon david.talabardon@capgemini.com 06 83 58 05 51 Les

Plus en détail

Quelle révolution digitale? Assises du Marketing Les Echos Stéphane Marcel, TNS Sofres Septembre 2010

Quelle révolution digitale? Assises du Marketing Les Echos Stéphane Marcel, TNS Sofres Septembre 2010 Quelle révolution digitale? Assises du Marketing Les Echos Stéphane Marcel, TNS Sofres Septembre 2010 Notre vision de la «révolution digitale» Changement de nature de relation entre les marques et (certains)

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

INTERNET GATEWAY QUICK START

INTERNET GATEWAY QUICK START INTERNET GATEWAY QUICK START Model CIGBU Thank you for purchasing a Chamberlain Internet Gateway enabled with MyQ technology. Once you have created your account and add your MyQ devices, you will be able

Plus en détail

IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation

IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation 1 IT au service de l entreprenariat: la croissance par l innovation Intervenants : Coura FALL Directrice Marketing, Orange Business Services Khardiata Ndiaye DIACK Coordonnatrice des 2 programmes - Directrice

Plus en détail

La «maison intelligente» Un lieu de vie. Stephane Henry - ST Microelectronics

La «maison intelligente» Un lieu de vie. Stephane Henry - ST Microelectronics La «maison intelligente» Un lieu de vie Stephane Henry - ST Microelectronics La domotique La domotique est aujourd hui utilisée pour : Objectif attendu La gestion du chauffage Reduire le cout Les systèmes

Plus en détail

Technical Capability in SANRAL. Les compétences et capacités techniques du SANRAL. Solutions. Les solutions

Technical Capability in SANRAL. Les compétences et capacités techniques du SANRAL. Solutions. Les solutions Technical Capability in SANRAL Les compétences et capacités techniques du SANRAL Solutions Les solutions 2 3 2007 SANRAL 2007 SANRAL Continuous change Integrated, systemic solutions Global focus Multiple

Plus en détail

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE JUIN 2015 BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY 2015 SERIAL QUI SUIS-JE? ESTELLE USER EXPERIENCE DESIGNER BUSINESS ANALYST BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY SERIAL.CH 2

Plus en détail

ONLINE TIAMA CATALOGS USER GUIDE

ONLINE TIAMA CATALOGS USER GUIDE ONLINE TIAMA CATALOGS USER GUIDE Home page / Accueil 3 4 5 Ref. Description Description Home page Accueil Catalog access Accès catalogue Advanced search Recherche avancée Shopping basket Panier Log off

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

SMARC La révolution des usages et des technologies : Quels impacts sur votre Stratégie Digitale. Mardi, le 21 avril 2015 SMARC G16

SMARC La révolution des usages et des technologies : Quels impacts sur votre Stratégie Digitale. Mardi, le 21 avril 2015 SMARC G16 SMARC La révolution des usages et des technologies : Quels impacts sur votre Stratégie Digitale Mardi, le 21 avril 2015 SMARC G16 Avant, la relation entre le Client et la Marque était simple Depuis, les

Plus en détail

ABOUT US our philosophy

ABOUT US our philosophy ABOUT US our philosophy Lorem Ipsum established fact that and web page editors now readable content of a page when looking at its layout. Content here, making it look like readable English the point of

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

DevOps / SmartCloud Orchestrator. Dominique Lacassagne Cloud Architect

DevOps / SmartCloud Orchestrator. Dominique Lacassagne Cloud Architect DevOps / SmartCloud Orchestrator Dominique Lacassagne Cloud Architect DevOps / SmartCloud Orchestrator ( SCO ) Introduction: where does SCO fit in the DevOps story? A quick review of SCO main features

Plus en détail

Economie de l information

Economie de l information Economie de l information Alain BUSSON busson@hec.fr 26/11/2012 CAP DIGITAL - Think Tank Transmedia 1 CONCEPTS CLEFS 26/11/2012 CAP DIGITAL - Think Tank Transmedia 2 Définition et propriétés Tout ce qui

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

TELUS Solutions d affaires

TELUS Solutions d affaires TELUS Solutions d affaires Tendances et innovations technologiques 2015 a Louis Bouchard Membre de l équipe TELUS 22 janvier 2015 1 Tendances et innovations Contexte 2 Tendances et innovations Table des

Plus en détail

Le Web, l'entreprise et le consommateur. Françoise Soulié Fogelman francoise@kxen.com

Le Web, l'entreprise et le consommateur. Françoise Soulié Fogelman francoise@kxen.com Le Web, l'entreprise et le consommateur Françoise Soulié Fogelman francoise@kxen.com Forum "Quel futur pour le Web" Lyon, mardi 21 septembre 2010 THE DATA MINING AUTOMATION COMPANY TM Agenda Le Web un

Plus en détail

BI SWISS FORUM (ecom / SITB)

BI SWISS FORUM (ecom / SITB) 2015 04 21 - GENEVA BI SWISS FORUM (ecom / SITB) LE BIG DATA A L ASSAUT DES ZONES DE CONFORT TECH ET BUSINESS WWW.CROSS-SYSTEMS.CH GROUPE MICROPOLE 1100 COLLABORATEURS DONT 130 EN SUISSE +800 CLIENTS 27

Plus en détail