C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES"

Transcription

1 GENERALITES : C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES Alors que les procédés de moulage sable imposent, chaque fois, la destruction du moule pour récupérer la pièce coulée. Les moules permanents (métalliques), permettent d obtenir avec le même moule, une série de pièces aux formes et dimensions identiques. Il n est par contre pas possible, sauf rares exceptions, de mouler que des matériaux ayant un point de fusion relativement bas, tel que : - Aluminium - Alliage d aluminium (Alpax, A-U8S...) - Alliage cuivreux (Laiton, Bronze, Cupro-aluminium ) - Alliage de Zinc (Zamack, Kayem ) C1 : Coulée à la pression atmosphérique ou moulage par gravité : Le métal en fusion est coulé directement dans le moule appelé coquille. Celle-ci est composée de deux ou plusieurs parties solidement assemblées pendant la coulée du métal, qui remplit les cavités sous l effet de son propre poids. C1-1 : Constitution d une coquille : Le corps : Composé le plus souvent d une semelle portant deux chapes, séparées par des joints verticaux aux surfaces finement striées tirages d air (évents). Il comprend, outre la forme en creux de la pièce à réaliser, les canaux de coulée et les masselottes. Les noyaux : Ils coulissent dans le corps afin d assurer l extraction de la pièce. Ceux de forme sensiblement cylindrique sont appelés broches ou poignards, d autre permettent d obtenir des formes extérieures compliquées. Des noyaux en sable sont parfois utilisés, notamment dans le cas de parties non démoulables.

2 C1-2 : Utilisation des coquilles : Préalablement chauffées à C (selon le matériau coulé), afin d éviter que le métal ne se fige trop rapidement. Elles sont généralement placées sur une table inclinable pour : - introduction tranquille du métal par basculement. - Redressement en fin de remplissage. Nota : Le chauffage doit parfois être poursuivi pendant la coulée par brûleurs ou rampe à gaz. C1-3 : Caractéristiques du procédé : - Aspect : Bon état de surface. - Tolérances : ± 0,25 (sur dimensions inférieures à 25mm). - Diamètres minima des trous venant par broches : 4mm. - Séries minimales de 10 3 pièces pour amortissement outillage (possibilités 40*10 3 moulages). - Cadences : Fonction des épaisseurs et dimensions pièces, du processus : o Coquilles manuelles ou mécanisées pour séries moyennes. o Coquilles automatisées pour grande séries

3 C2 : Le moulage sous pression : Le moulage sous pression est dit on le plus court chemin de la matière première à la pièce finie. Il permet d obtenir des pièces de formes et dimensions précises, en refoulant le métal liquide ou pateux dans le moule sur une machine à mouler spéciale. La solidification se réalise par refroidissement dans l empreinte du moule, par circulation d eau. Il existe deux types de machines à mouler sous pression. C2-1 : Machine à chambre chaude : L injection se fait par air comprimé ou plus généralement par piston. Celui-ci plonge directement dans le creuset contenant le métal liquide et le refoule dans le moule. Pressions d injection de l ordre de 20 à 150 bars Possibilité de 50 à 150 injections/heure selon le volume de la pièce.

4 C2-2 : Machine à chambre froide : Le creuset est indépendant de la machine. L alliage est versé dans le cylindre d injection à la louche ou par un doseur spécial (machine automatisées). Moins rapide que les précédentes, Ces machines sont surtout utilisées pour le moulage des alliages d aluminium ou cuivreux dont le point de fusion est trop élevé pour les machines à chambres chaudes. Pressions d injection de l ordre de 400 à 1600 bars Remarque : Ces machines comportent toujours, quelque soit leur type, un dispositif d ouverture et de fermeture du moule, avec serrage énergique au moment de l injection. C2-3 : Le moule : Constitué de deux blocs, L un fixe l autre mobile, il comprend outre l empreint de la pièce à mouler, les éjecteurs et les canaux de refroidissement. Il est façonné en acier spécial traité (au CD, V, CW ), afin de résister aux fortes pressions de moulage et aux chocs thermiques répétés. Un moule bien étudié peut permettre de mouler : - 2*105 à 1*106 pièces en alliages de zinc ou de magnésium. - 75*103 à 125*103 pièces en alliage d aluminium. - 25*103 à 75*103 pièces en alliage cuivreux. C2-4 : Caractéristiques du moulage sous pression : - Alliages coulés sensiblement les mêmes qu en moulage Coquille. - Tolérances : ± 0,05 mm sur dimensions 25 mm. - Aspect des pièces excellent. - Réduction ou suppression totale de l usinage. - Poids des pièces coulées : 20 Kg.

5

6 C3 : Modalités communes aux procédés de moulage sous pression : C3-1 : Poteyage : Il consiste à protéger les parties du moule en contact avec le métal liquide, par une mince pellicule d enduit, afin : - D éviter le collage des pièces et faciliter ainsi l éjection. - D éviter l oxydation des parois du moule. - De réduire l intensité des échanges thermiques. Le poteyage est à blanc (à base de chaux), ou noir (à base de graphite). C3-2 : Les insertions : Ce sont des éléments métalliques, insérés dans le moule avant la coulée, qui permettent : - D assurer une plus grande résistance aux pièces o Ex : Axe acier, bague bronze. - Réaliser des conduits que l on ne peut noyauter (tube). Ces insertions sont solidement ancrées dans la masse par l intermédiaire de gorges ou moletage. C4 : Moulage par centrifugation : Procédé de coulée dynamique d alliages ferreux dans des moules acier, ou la force centrifuge crée par la rotation du moule est substituée à la pesanteur. Cette force, qui peut atteindre selon les besoins, plusieurs dizaines de fois la pesanteur, permet d obtenir : - Une très grande homogénéité et une cristallisation très régulières. - Une texture de solidification très fine (basse température de coulée). Très efficace, ce procédé est utilisé pour le moulage de pièces de forme simples, telles que galets roulement, roues, tubes (monoblocs ou bimétal), chemises de cylindres automobile, etc.

Moulage. Objectifs. Connaître les différents procédés de moulage 1-1

Moulage. Objectifs. Connaître les différents procédés de moulage 1-1 Moulage Objectifs Connaître les différents procédés de moulage 1-1 1. Généralités sur la mise en forme 1-2 2. Définitions Le Moulage : reproduire un objet au moyen d un moule. Le mot moulage définit aussi

Plus en détail

Orientation professionnelle Mécanicien fonderie

Orientation professionnelle Mécanicien fonderie Orientation professionnelle Mécanicien fonderie 1. Date: 1-7 2. Matière / Classe : Technologie, 2 ème année de formation 3. Thèmes des séquences de cours : 1. Vue d'ensemble 2. Moulage basse pression 3.

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE PROCEDES D ELABORATION

DOSSIER TECHNIQUE PROCEDES D ELABORATION DOSSIER TECHNIQUE PROCEDES D ELABORATION Bac Microtechniques page 1 sur 13 SOMMAIRE 1- GENERALITES 2- CISAILLAGE 2-1 Méthodes classiques de cisaillage 2-2 Effort de cisaillage 3- POINÇONNAGE ET DECOUPAGE

Plus en détail

Cours MP-1a : MOULAGE

Cours MP-1a : MOULAGE Cours MP-1a : MOULAGE Ce chapitre vise à l'acquisition des savoir-faire : M O U L A G E Mettre en place des simulations d obtention de pièces brutes par fonderie et injection plastique (S4222) Choisir

Plus en détail

Éléments de fabrication mécanique

Éléments de fabrication mécanique GPA-210 Éléments de fabrication mécanique PLAN DE COURS (HIVER 2015) 1-08/01 C01 - Lecture de dessins selon les normes ISO-ANSI (rappel) 2-15/01 C02 - Tolérances dimensionnelles 3-22/01 C03 - Tolérances

Plus en détail

Mini-fondeuse sous vide & surpression MC50

Mini-fondeuse sous vide & surpression MC50 Mini-fondeuse sous vide & surpression MC50 Cette petite fondeuse destinée à la fabrication de bijoux et aux fontes de précision pour tout domaine d activité, rassemble toutes les conditions pour obtenir

Plus en détail

2015-02-11. Éléments de fabrication mécanique. Obtention des bruts - Plan. Introduction

2015-02-11. Éléments de fabrication mécanique. Obtention des bruts - Plan. Introduction GPA-210 Éléments de fabrication mécanique PLAN DE COURS (HIVER 2015) 1-08/01 C01 - Lecture de dessins selon les normes ISO-ANSI (rappel) 2-15/01 C02 - Tolérances dimensionnelles 3-22/01 C03 - Tolérances

Plus en détail

CENTRE D INTÉRÊT : PROCEDE DE FONDERIE. Problématique. Simulation du procédé d obtention d une aube de réacteur du mirage 2000

CENTRE D INTÉRÊT : PROCEDE DE FONDERIE. Problématique. Simulation du procédé d obtention d une aube de réacteur du mirage 2000 STI2D ITEC TP 5 Durée : 2h CENTRE D INTÉRÊT : PROCEDE DE FONDERIE Problématique Simulation du procédé d obtention d une aube de réacteur du mirage 2000 Objectifs de l activité Mettre en œuvre un logiciel

Plus en détail

S.BENSAADA F O N D E R I E E T S O U D A G E

S.BENSAADA F O N D E R I E E T S O U D A G E S.BENSAADA F O N D E R I E E T S O U D A G E AVANT-PROPOS En technologie le moulage et le soudage prennent une place très importante, car beaucoup de produits industriels sont élaborés grâce à ces deux

Plus en détail

Le Moulage à la Cire Perdue

Le Moulage à la Cire Perdue LeMoulageàlaCirePerdue 1 Procédé Ce procédé de moulage, s applique à tous les types de pièces mécaniques, des petites aux grandes dimensions, de quelques grammes à des pièces allant jusqu à 25 Kg, de formes

Plus en détail

Introduction aux procédés de fabrication. Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

Introduction aux procédés de fabrication. Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Introduction aux procédés de fabrication Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr 1 Rappel : Conseils pour la modélisation

Plus en détail

PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES

PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES Mise a jour le:18/03/2007 LE MOULAGE Histoire Il y a environ 250 000 ans, l'homme fit la découverte du feu. Il s'agissait d'un pas significatif dans le développement

Plus en détail

Partie II : le moulage

Partie II : le moulage Partie II : le moulage Les procédés de moulage sont souvent préférés à d autres procédés de fabrication pour les raisons suivantes : ils peuvent produire des formes complexes avec des cavités internes

Plus en détail

E4 : ETUDE DE PREINDUSTRIALISATION

E4 : ETUDE DE PREINDUSTRIALISATION SESSION 2010 IPE4EPR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR INDUSTRIALISATION DES PRODUITS MECANIQUES E4 : ETUDE DE PREINDUSTRIALISATION DOSSIER RESSOURCE Contenu du dossier: 8 documents dont un format A3 ORS

Plus en détail

SCHILTZ norms F0741 RESISTANCE CHAUFFANTE TUBULAIRE A ENROULER

SCHILTZ norms F0741 RESISTANCE CHAUFFANTE TUBULAIRE A ENROULER RESISTANCE CHAUFFANTE TUBULAIRE A ENROULER Ø d = 4 mm LBI TUH. C est un élément chauffant comprimé à haute charge et de petite section, permettant une puissance élevée dans un volume restreint. Son aptitude

Plus en détail

V-Process Vertical LE PLUS COURT CHEMIN DE LA MATIERE A LA FONCTION. www.giroudfonderie.com

V-Process Vertical LE PLUS COURT CHEMIN DE LA MATIERE A LA FONCTION. www.giroudfonderie.com LE PLUS COURT CHEMIN DE LA MATIERE A LA FONCTION Présentation de l outillage (Plaque modèle) Un outillage est composé de 2 plaques modèles, comportant un ou plusieurs modèles, un bassin de coulée, une

Plus en détail

3. LE MOULAGE a. La nature des métaux et alliages :

3. LE MOULAGE a. La nature des métaux et alliages : 3. LE MOULAGE 3.1. Généralités Les organes et pièces constituants les machines et appareils proviennent de sources diverses de fabrication telles que le forgeage, l usinage, l estampage, la fonderie, etc.

Plus en détail

Annexe I. Référentiels du diplôme

Annexe I. Référentiels du diplôme Annexe I Référentiels du diplôme - 3 - Annexe I a Référentiel des activités professionnelles - 4 - 1. Présentation du champ d activité du titulaire du CAP des Métiers de la fonderie Analyse et définition

Plus en détail

4. LES PROCEDES D'OBTENTION PAR DEFORMATION PLASTIQUE

4. LES PROCEDES D'OBTENTION PAR DEFORMATION PLASTIQUE 4. LES PROCEDES D'OBTENTION PAR DEFORMATION PLASTIQUE - laminage - forgeage libre - matriçage/estampage - emboutissage - extrusion filage - Tréfilage 4.1 Laminage longs). Laminoir. Barres de section constante,

Plus en détail

LES MOULES D INJECTION TP

LES MOULES D INJECTION TP Niveau : 2 nde et/ou 1 ère Baccalauréat Professionnel Plasturgie Date : 1 er trimestre 2008 Durée : Intitulé de la séquence: Condition : Salle : Ressources : Pré-requis : 6 heures Classe entière Salle

Plus en détail

PROCEDES Dossier ressources

PROCEDES Dossier ressources 1 Le moulage Mise en formes des matériaux métalliques Le moulage permet d obtenir des pièces complexes en coulant du métal en fusion dans un moule. Mais il existe aussi d autres types de moulages. Par

Plus en détail

Conception pièces et outillages en injection

Conception pièces et outillages en injection Conception pièces et outillages en injection Personnes concernées Techniciens, ingénieurs, responsables bureau d études, chefs de projet, dessinateur, agent de méthodes, concepteur de pièces devant faire

Plus en détail

OBTENTION DES PIECES BRUTES

OBTENTION DES PIECES BRUTES A. Le moulage A.I.Moulage au sable OBTENTION DES PIECES BRUTES La pièce à obtenir le modèle en bois C) l empreinte supérieure en Sable D) l empreinte inférieure F) système de remplissage et d alimentation

Plus en détail

Dossier ressources d injection plastique Pour l étude de l écrou du Piton Basculant

Dossier ressources d injection plastique Pour l étude de l écrou du Piton Basculant Etude rhéologique de l écrou. Ecrou non modifié Situation du point injection latérale avec l écoulement de la matière En bout (étude 1) Sur le cylindre (étude 2) Les températures d injection matière dans

Plus en détail

Fonderie Aluminium Fonderie Alliage Cuivreux Usinage

Fonderie Aluminium Fonderie Alliage Cuivreux Usinage Fonderie Aluminium Fonderie Alliage Cuivreux Usinage ZAE Croix St Georges 16500 CONFOLENS Mail : commercial@socometa.com Tél : 05.45.84.11.22 PRESENTATION GENERALE (Historique) (Société Confolentaise de

Plus en détail

Fonderie. Présentation de la réalisation de préformes par moulage.

Fonderie. Présentation de la réalisation de préformes par moulage. Fonderie Présentation de la réalisation de préformes par moulage. 1 Moulage, autrefois Grèce ancienne, vers 450 av. J.C. Travail du fer au Moyen-Age, Angleterre vers 1543 2 Moulage Références de la présentation

Plus en détail

Injection des thermoplastiques :

Injection des thermoplastiques : Introduction Depuis bien longtemps au niveau de l industrie, on utilisait les matériaux organiques basés essentiellement sur la chimie du carbone, pour la construction des pièces dans plusieurs domaines

Plus en détail

HeatLine. Systèmes de chauffage industriel

HeatLine. Systèmes de chauffage industriel HeatLine Systèmes de chauffage industriel HeatLine à haut rendement HeatLine est la famille de systèmes EFD Induction conçus pour les applications de fusion et de forge. La gamme complète des systèmes

Plus en détail

QCM5 - P H Y S I Q U E

QCM5 - P H Y S I Q U E QCM5 - P H Y S I Q U E 1. Une pression de 3 bars équivaut à : (Pa : Pascal) a. 300 Pa b. 3000 Pa c. 30000 Pa d. 300000 Pa 2. La pression atmosphérique vaut : a. 25 bars b. 1 bar c. 10 bars d. 100 bars

Plus en détail

3.2 Types de sables : Plusieurs types de sables de moulage : sable silico-argileux (traditionnellement utilisé en fonderie) sable siliceux agglomérés

3.2 Types de sables : Plusieurs types de sables de moulage : sable silico-argileux (traditionnellement utilisé en fonderie) sable siliceux agglomérés A-CHAIRI Cours SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Classe : No m : PROCEDES DE MOULAGE Date :.. 1. Mise en situation : La fonderie est l'un des procédés de formage des métaux qui consiste à couler

Plus en détail

Procédés d obtention de pièces mécaniques TD

Procédés d obtention de pièces mécaniques TD Procédés d obtention de pièces mécaniques TD Procédés d obtention de pièces décrits dans ce cours : - Moulage - Soudage - Tournage / fraisage - Forgeage / cisaillage / poinçonnage - Pliage / emboutissage

Plus en détail

SOLIDIFICATION GENERALITES

SOLIDIFICATION GENERALITES Cours Matériaux 2005 SOLIDIFICATION GENERALITES Jean-Marc HAUDIN CEMEF PLAN 1. INTRODUCTION 2. LES MATERIAUX DE DEPART 3. DESCRIPTION DE PROCEDES TYPES 4. PROBLEMES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Simulation 3D des Procédés d Injection des Polymères

Simulation 3D des Procédés d Injection des Polymères Simulation 3D des Procédés d Injection des Polymères SIGMA France Page N 1 Le monde de SIGMA SIGMA est filiale à 100% MAGMA GmbH, Aachen SIGMA Engineering GmbH, Aachen (Siège Social: Ventes, Engineering,

Plus en détail

Catalogue des Pièces de rechange FARMAN 2013. Catalogue Pièces Détachées Convoyeurs FARMAN

Catalogue des Pièces de rechange FARMAN 2013. Catalogue Pièces Détachées Convoyeurs FARMAN Catalogue des Pièces de rechange FARMAN 2013 Catalogue Pièces Détachées Convoyeurs FARMAN Pièces de rechange FARMAN Votre contact: Z.I. Joseph CUGNOT Mme Perroux 17, Rue Nicolas APPERT Tél: +33/(0)2.47.77.10.34

Plus en détail

Machine pour la fabrication de fromages à pâte filée

Machine pour la fabrication de fromages à pâte filée Machine pour la fabrication de fromages à pâte filée Article Quantité Description Option 1.1 1 MACHINE FILEUSE FORMATRICE Machine principale 1.2 1 1.3 1 1.4 1 1.5 1 1.6 1 GROUPE DE RÉCUPERATION DU PETIT-

Plus en détail

Les fonderies avec leurs produits high-tech ont de bonnes perspectives d avenir

Les fonderies avec leurs produits high-tech ont de bonnes perspectives d avenir Article professionnel no 1 : NEWCAST Les fonderies Les fonderies avec leurs produits high-tech ont de bonnes perspectives d avenir NEWCAST 2015 salon international spécialisé dans Ies produits de moulage

Plus en détail

Concours général de FONDERIE - Sujet 2013 - Page 1 sur 13

Concours général de FONDERIE - Sujet 2013 - Page 1 sur 13 Concours général de FONDERIE - Sujet 2013 - Page 1 sur 13 REMARQUE IMPORTANTE : Ce document est réservé au questionnement, il peut être utilisé comme brouillon. Les réponses devront être recopiées sur

Plus en détail

D'un simple coup d'oeil: Caractéristiques techniques de la MC15. 44 cm. 40 cm. Idéale pour des fontes uniques et des petites séries

D'un simple coup d'oeil: Caractéristiques techniques de la MC15. 44 cm. 40 cm. Idéale pour des fontes uniques et des petites séries D'un simple coup d'oeil: Idéale pour des fontes uniques et des petites séries Besoin infime en matière l'équivalent d'un dé à coudre Un générateur de 3,5 kw autorisant une montée de température pour les

Plus en détail

Utilisation des courbes Pvt THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT

Utilisation des courbes Pvt THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT page:1 Les changements d état que subissent les polymères lors de leur transformation sont régis par les lois de la thermodynamique Exemple : Action ou procédé thermodynamique

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

Architecture moteur. Distribution. La distribution. Présentation générale Analyse fonctionnelle Types de distribution. Architecture.

Architecture moteur. Distribution. La distribution. Présentation générale Analyse fonctionnelle Types de distribution. Architecture. Architecture moteur La distribution Distribution Présentation générale Analyse fonctionnelle Types de distribution Architecture Dimensionnement Distribution variable Autres systèmes Exemples Octobre 2007

Plus en détail

JOURNEES TECHNIQUES DU PEP 6 Octobre 2011

JOURNEES TECHNIQUES DU PEP 6 Octobre 2011 JOURNEES TECHNIQUES DU PEP 6 Octobre 2011 Injection multi-matières BILLION en chiffres Les procédés multi-matières Les solutions multi-injection BILLION La multi-injection 100% électrique Alexandre GIROUD

Plus en détail

Cintreuse hydraulique. électrique. Cintreuse hydraulique. manuelle. Cintrage. 2402-2408 Cintreuse hydraulique

Cintreuse hydraulique. électrique. Cintreuse hydraulique. manuelle. Cintrage. 2402-2408 Cintreuse hydraulique Cintreuse arbalète Cintreuse d établi Cintreuse électroportative Cintreuse hydraulique Pince à cintrer Ressort à cintrer Accessoires cintrage 69 2402-2408 Cintreuse hydraulique Cintreuse hydraulique électrique

Plus en détail

structure Matière T de moulage en C

structure Matière T de moulage en C LA REGULATION DE TEMPERATURE DES OUTILLAGES EN INJECTION Les objectifs de formation d'après le référentiel de formation du BTS Etre capable de définir la ou les fonctions des périphériques. A partir d'un

Plus en détail

Etude et conception des parties actives d un moule d injection plastique sur une presse Babyplast 610

Etude et conception des parties actives d un moule d injection plastique sur une presse Babyplast 610 Objectif de l activité : Concevoir les parties actives à partir d une carcasse standard adapté à la presse à injecter Babyplast 610 de marque Alecop. A- Cahiers des charges On désire réaliser le moulage

Plus en détail

L injection plastique

L injection plastique L injection plastique I. Généralité L injection plastique est un procédé de mise en œuvre des thermoplastiques Il consiste à ramollir la matière plastique pour l amener en phase plastique, à l injecter

Plus en détail

Scanner 3D. Handyscan 3D Revscan : Imprimante 3D. Dimension Elite : Matériels du Laboratoire de prototypage AIP-Priméca - EC Lille

Scanner 3D. Handyscan 3D Revscan : Imprimante 3D. Dimension Elite : Matériels du Laboratoire de prototypage AIP-Priméca - EC Lille Scanner 3D Handyscan 3D Revscan : Logiciel d acquisition Xrcam Logiciel de rétro ingénierie Geomagic Studio (Capture, Wrap, Shape, Fashion) Imprimante 3D Dimension Elite : Fiche technique : Volume de fabrication

Plus en détail

Un métier pas comme les autres. DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES. 20 Exemples Des solutions individuelles.

Un métier pas comme les autres. DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES. 20 Exemples Des solutions individuelles. 8 DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES 20 Exemples Des solutions individuelles Un métier pas comme les autres. DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES Pièces techniques Des solutions individuelles Caissespalettes Bacs pour

Plus en détail

Eléments mobiles du moteur Moteur 1/9

Eléments mobiles du moteur Moteur 1/9 Eléments mobiles du moteur Moteur 1/9 I Diagnostic des anomalies - Perte de compression ( par les segment ou par le piston ). - Consommation d huile ( remontée d huile dans la chambre ). - Bruits de fonctionnement

Plus en détail

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Page 1 sur 6 Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Introduction Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le

Plus en détail

TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE DE L AUTOMOBILE L INJECTION DIESEL

TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE DE L AUTOMOBILE L INJECTION DIESEL Leçon2 : EQUIPEMENT D INJECTION Objectifs spécifiques : A la fin de cette leçon, l élève sera capable de : - Identifier les principaux éléments de l équipement d injection du moteur DIESEL, - Décrire le

Plus en détail

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Qu est-ce que la mousse à bitume? Bitume chaud Eau Air Chambre d expansion avec buse

Plus en détail

Projets OPM FONDERIE

Projets OPM FONDERIE Projets OPM FONDERIE Mai 2016 Juin 2016 Durée : 30 heures Exposés : 20 minutes par groupe CR : 16 Juin 2016 Objectifs généraux Mener à terme une étude, dans le domaine de la fabrication, aussi bien au

Plus en détail

Excellence in Minimum Quantity Lubrication. www.wouters-tecnolub.com

Excellence in Minimum Quantity Lubrication. www.wouters-tecnolub.com Excellence in Minimum Quantity Lubrication www.wouters-tecnolub.com 1926 La société Wouters-Tecnolub Depuis 1926, Wouters SA est spécialisée dans la fabrication de pièces mécaniques pour l'industrie du

Plus en détail

E1-1/2 LES PROCÉDÉS INDUSTRIELS LES MÉTAUX. Quels sont les procédés utilisés dans l industrie? Le formage des métaux

E1-1/2 LES PROCÉDÉS INDUSTRIELS LES MÉTAUX. Quels sont les procédés utilisés dans l industrie? Le formage des métaux LES MÉTAUX Donner les procédés correspondants aux définitions ci-dessous : E1-1/2 Le métal se déforme à froid sous l action d une force. Procédé de fabrication de pièces consistant à chauffer une poudre

Plus en détail

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte KLIMAT Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte Mark possède une série de centrales de traitement d air qui peuvent être utilisées dans

Plus en détail

Réaliser ses CIRES GAUFREES GAUFRIER

Réaliser ses CIRES GAUFREES GAUFRIER GAUFRIER 1 Quel intérêt pour l apiculteur de réutiliser ses propres cires : L origine des cires est connue, c est économique (matériel Asapistra en prêt) Comment procéder : La cire d'abeille (notamment

Plus en détail

Journées UdPPC 2007. 26 29 Octobre Paris QUELQUES JOUETS SCIENTIFIQUES

Journées UdPPC 2007. 26 29 Octobre Paris QUELQUES JOUETS SCIENTIFIQUES Journées UdPPC 2007 26 29 Octobre Paris QUELQUES JOUETS SCIENTIFIQUES 2 I. Le chariot chinois «Cinématique du solide et du contact, roulement sans glissement» Le chariot chinois («south pointing chariot»)

Plus en détail

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux Assemblage des métaux La fonction principale d un assemblage est de transmettre correctement des efforts qui peuvent être très importants et qui sont le plus généralement statiques ou quasi-statiques (actions

Plus en détail

Hoval EnerVal G (1000-6000) Accumulateurs tampon d énergie

Hoval EnerVal G (1000-6000) Accumulateurs tampon d énergie Accumulateurs tampon d énergie Description (1000) en acier pour l intégration hydraulique avec pompes à chaleur et installations solaires. 8 manchons de raccordement Rp 3 3 manchons de raccordement Rp

Plus en détail

INJECTION PLASTIQUE. Lycée Jules Haag. Auteur : Linher Jerome

INJECTION PLASTIQUE. Lycée Jules Haag. Auteur : Linher Jerome INJECTION PLASTIQUE Lycée Jules Haag Auteur : Linher Jerome YCEE GENERALITES 4 INTRODUCTION 4 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT 4 DESCRIPTION DU CYCLE DE MOULAGE 4 TYPE DE FERMETURE PRESSE 6 FERMETURE MECANIQUE

Plus en détail

MISE EN FORME DES MATERIAUX

MISE EN FORME DES MATERIAUX MISE EN FORME DES MATERIAUX 1 Forgeage industriel Estampage Matriçage Extrusion Laminage Emboutissage Forge libre Procédé de mise en forme d un matériau afin de produire des pièces mécaniques ébauchées

Plus en détail

A09 TN03. Mise en forme des matériaux à partir de l état liquide

A09 TN03. Mise en forme des matériaux à partir de l état liquide 1 Généralités Il existe deux principaux types de moulage 1. Le moulage en moule non permanent, avec: Modèle permanent Modèle non permanent 2. Le moulage en moule permanent et sans modèle. 2 Le type de

Plus en détail

Injection Métallique Fascicule. Pablo Klemm - Jean-Charles Gasche - Shahine Ramdjee EPFL, 2012

Injection Métallique Fascicule. Pablo Klemm - Jean-Charles Gasche - Shahine Ramdjee EPFL, 2012 Injection Métallique Fascicule Pablo Klemm - Jean-Charles Gasche - Shahine Ramdjee EPFL, 2012 I. Intro Description Générale - L'injection des métaux, que l on retrouve aussi sous les noms fonderie sous

Plus en détail

MÉDICAL AUTOMOBILE AÉRONAUTIQUE INDUSTRIE MEDICAL COUPAGE FIN CÉRAMIQUE USINAGE INJECTION PLASTIQUE EMBOUTISS

MÉDICAL AUTOMOBILE AÉRONAUTIQUE INDUSTRIE MEDICAL COUPAGE FIN CÉRAMIQUE USINAGE INJECTION PLASTIQUE EMBOUTISS Ensemble Optimisons vos compétences Devenons partenaires de vos développements mécaniques MÉDICAL AUTOMOBILE AÉRONAUTIQUE INDUSTRIE MEDICAL COUPAGE FIN CÉRAMIQUE USINAGE INJECTION PLASTIQUE EMBOUTISS Le

Plus en détail

Lauréat aux Trophées de la Performance 2008

Lauréat aux Trophées de la Performance 2008 Dossier de presse SATIN ROAD - Page 1 sur 5 - MAJ 02/12/2009 CONTACT PRESSE Caroline TERRAL Assistante Communication Marketing Tél : 04.67.87.67.87 Fax : 04.67.87.67.81 Mail : cterral@profils-systemes.com

Plus en détail

Formul-IN Formation multimédia à l Injection sous pression

Formul-IN Formation multimédia à l Injection sous pression Formul-IN Formation multimédia à l Injection sous pression Analyse de contenu «Les défauts de l injection sous pression» - Les défauts : origines et paramètres de réglages susceptibles d y remédier - Unité

Plus en détail

ATELIERS DU CAOUTCHOUC INDUSTRIEL

ATELIERS DU CAOUTCHOUC INDUSTRIEL Conception, fabrication de toutes pièces techniques en caoutchouc ISO 9001 ISO 9001 ISO 9001 ISO 9001 Caoutchouc, Rubber, Caucho, Gummi, ゴム... ATELIERS DU CAOUTCHOUC INDUSTRIEL Fondée en 1958, la société

Plus en détail

Lycée Hector-Guimard 23 rue Claude-Veyron la Guillotière Lyon 7e Dossier IM69001566 réalisé en 2011

Lycée Hector-Guimard 23 rue Claude-Veyron la Guillotière Lyon 7e Dossier IM69001566 réalisé en 2011 Cinq machines à fondre dites fours, sept machines à mouler dites coquilleuses automatisées et machines de moulage sous pression, deux machines à décaper dites sableuses et box à sableuses Lycée Hector-Guimard

Plus en détail

GRANE Acier pour outils et moules

GRANE Acier pour outils et moules D ONNEES TECHNIQUES GRANE Acier pour outils et moules Partout où l on fabrique des outils Partout où l on se sert d outils Cette information est basée sur l état actuel de nos connaissances et est destinée

Plus en détail

Passage de la Poste 3 2 B 7700 Mouscron Belgium. Tel. + 32.56.48 18 80 Fax + 32.56.48 18 88 info@ice-trade.com www.ice-trade.com

Passage de la Poste 3 2 B 7700 Mouscron Belgium. Tel. + 32.56.48 18 80 Fax + 32.56.48 18 88 info@ice-trade.com www.ice-trade.com ICE-Trade sa Passage de la Poste 3 2 B 7700 Mouscron Belgium Tambours ICE-Trade Exécution de l axe / flasques Bague de serrage conique C est le seul système qui permet de remplacer l axe si l arbre est

Plus en détail

Les propriétés des matériaux

Les propriétés des matériaux 1.Les matériaux 1 Acier C14 Identifier les propriétés physiques et chimiques des matériaux 2 Aluminium 3 Cuivre 4 PVC 5 Bois 2.Le classement : reclassez dans le tableau ci-dessous les 5 matériaux, en reportant

Plus en détail

PROCÉDÉS DE TRANSFORMATION DE LA MATIÈRE 3/3

PROCÉDÉS DE TRANSFORMATION DE LA MATIÈRE 3/3 1. Principales matières plastiques MATIÈRES DE BASE INTERMÉDIAIRES PLASTIQUES CHARBON ÉTHYLÈNE ÉTHYLBENZÈNE STYRÈNE POLYÉTHYLÈNE PÉTROLE BENZÈNE ANHYDRIDE MALÉIQUE GLYCOL NATUREL POLYESTER PRÉPOLYMÈRE

Plus en détail

Instruction de montage Raccord CASAFLEX DUO DN 20 - DN 50 (PN 16)

Instruction de montage Raccord CASAFLEX DUO DN 20 - DN 50 (PN 16) CASAFLEX Instruction de montage Raccord CASAFLEX DUO DN 20 - DN 50 (PN 16) 7 6 5 4 3 2 1 1 Flasque de pression 2 Bague d appui 3 Manchon d appui 4 Joint graphite 5 Embout d extrémité 6 Bride conique 7

Plus en détail

Eddy Cloutier ing. PA LEED, PCMV

Eddy Cloutier ing. PA LEED, PCMV Récupération de chaleur Les technologies et leurs applications CONGRÈS DE L AGPI 2009 Eddy Cloutier ing. PA LEED, PCMV Plan de match! Introduction Les 3R de l énergie d un bâtiment Où l énergie s enfuit-elle?

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Plaque matrice pour la pelletisation de plastiques

Plaque matrice pour la pelletisation de plastiques Plaque matrice pour la pelletisation de plastiques Canaux chauffants intérieurs et surface coupante en métal dur Drs. Ing. J. D Düring et Ing. R. J. Jochems, Groep B.V. Intro La polymérisation de l'éthylène

Plus en détail

LA OUATE DE CELLULOSE

LA OUATE DE CELLULOSE L isolation écologique Economie de chauffage Sans danger pour la santé Classement au feu LA OUATE DE CELLULOSE pour combles perdus, planchers et murs Fabrication française www.ouatedecellulose-cedmat.fr

Plus en détail

Transferts thermiques 1

Transferts thermiques 1 Transferts thermiques Introduction. Modes de transmission de la chaleur Conduction thermique. Loi de Fourier. Conductivité thermique Resistance thermique. Coefficient de transfert thermique La convection.

Plus en détail

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs série R Ø 32 à 125 mm La technologie SOPRA appliquée au vérin rotatif permet d atteindre un niveau élevé de précision et de fiabilité parfaitement

Plus en détail

CI 6 PPM PRODUITS PROCÉDÉS MATÉRIAUX ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES. INTRODUCTION DE LA CHAÎNE NUMÉRIQUE.

CI 6 PPM PRODUITS PROCÉDÉS MATÉRIAUX ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES. INTRODUCTION DE LA CHAÎNE NUMÉRIQUE. Sciences Industrielles CI 6 PPM PRODUITS PROCÉDÉS MATÉRIAUX ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES. INTRODUCTION DE LA CHAÎNE NUMÉRIQUE. CHAPITRE 4 PROCÉDÉ DE MOULAGE CONCEPTION DES PIÈCES MOULÉES Noyau pour

Plus en détail

Usinage. Premium+. Machine à usiner les blocs. Usinage lubrifié Support pour 3 blocs. Caractéristiques techniques. Propriétés

Usinage. Premium+. Machine à usiner les blocs. Usinage lubrifié Support pour 3 blocs. Caractéristiques techniques. Propriétés Premium+. Machine à usiner les blocs Usiner lubrifié Support pour 3 blocs env. 451 x 360 x 471 mm env. 50 kg 4 axes 80 X 60 X 40 mm lubrifié des vitro-céramiques et composites Robustesse : fonte d acier

Plus en détail

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Exercice 1 - Influence du chemin de transformation. Une mole de

Plus en détail

Economies de temps et d argent grâce à l appareil de

Economies de temps et d argent grâce à l appareil de Economies de temps et d argent grâce à l appareil de chauffage par induction simatherm Avec une production dépassant les 50 000 appareils, la société simatec ag située à Wangen an der Aare, en Suisse,

Plus en détail

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST

CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST CHAUDRONNERIE PLASTIQUE ET FINITION SOUDURE / ASSEMBLAGE / CONTRÔLE 3D - TEST Soudures et solutions complètes de finition > Ensemble de technologies complémentaires permettant de répondre aux problématiques

Plus en détail

Fiche de Connaissances Injection Innovation Technologique et Eco Conception

Fiche de Connaissances Injection Innovation Technologique et Eco Conception Fiche de Connaissances Injection Innovation Technologique et Eco Conception La qualité d un objet injecté dépend de trois critères : 1. La conception des formes de la pièce. 2. La conception et la qualité

Plus en détail

Centreur fin cylindrique pour la fabrication de moules. Le développement

Centreur fin cylindrique pour la fabrication de moules. Le développement Le développement Centreur fin cylindrique pour la fabrication de moules Avantages Durabilité: pour la production de grandes séries Sans jeu pour un alignement précis du moule Temps de cycle plus courts

Plus en détail

Série G Quand résistance signifie performance...

Série G Quand résistance signifie performance... Série G Quand résistance signifie performance... Pompes doseuses à membrane mécanique simples et robustes Pompes doseuses Série G Trois modèles de pompes doseuses, compactes et légères (de 7 à 40 kg),

Plus en détail

Roll N Blow Technologie

Roll N Blow Technologie Technologie Roll N Blow Agami conçoit et développe des lignes de production de bouteilles plastiques de contenance 100 à 500 ml. Les lignes Agami sont basées sur sa technologie innovante de thermoformage

Plus en détail

BOILERS + TAMPONS pour PAC CATALOGUE 2013

BOILERS + TAMPONS pour PAC CATALOGUE 2013 BOILERS + TAMPONS pour PAC CATALOGUE 2013 Sommaire Chauffe-eau électrique émaillé 200-1000 litres acier inox V4A 200-2000 litres 1 2 Chauffe-eau à serpentin émaillé 150-1000 litres acier inox V4A 200-2000

Plus en détail

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit :

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit : Mesure de température Définitions : L élévation de la température dans une matière est l agitation des électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit

Plus en détail

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué?

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué? Page 1/7 QUELS MATÉRIAUX COMPOSENT UN OBJET TECHNIQUE? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

LE CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT DÉFINITION :

LE CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT DÉFINITION : Page 1 sur 7 LE CIRCUIT DE REFROIDISSEMENT DÉFINITION : Circuit fermé dans le but d'évacuer des calories créées sous forme de chaleur. Le plus souvent, il s agit d eau avec un additif permettant d augmenter

Plus en détail

VERINS D APPUI. Programme général. Pression de fonctionnement jusqu à 500 bars. simple et double effet. 5 types d implantation différents

VERINS D APPUI. Programme général. Pression de fonctionnement jusqu à 500 bars. simple et double effet. 5 types d implantation différents Programme général VRINS D PPUI Pression de fonctionnement jusqu à simple et double effet 5 types d implantation différents Charge maximale de 6 jusqu à 102 kn Course du piston maximale de 6 jusqu à mm

Plus en détail

Dosage et mélange de mono et bi-composants Chauffage par induction Activation et nettoyage de surface par plasma atmosphérique

Dosage et mélange de mono et bi-composants Chauffage par induction Activation et nettoyage de surface par plasma atmosphérique Dosage et mélange de mono et bi-composants Chauffage par induction Activation et nettoyage de surface par plasma atmosphérique Leader dans les techniques de production «Nos exigences et vos défis nous

Plus en détail

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 Mise en situation PRESENTATION DU MECANISME La sérigraphie est une technique pour le marquage des pièces plastiques.

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

0674-0009A : MAGIC Temper. Document technique. MAGIC Temper

0674-0009A : MAGIC Temper. Document technique. MAGIC Temper Document technique STATICE MAGIC Temper Tempérez facilement vos : Masses de chocolats Couvertures Pralinés Ganaches Le tempérage sur marbre devient redondant (plus de nettoyages pour éviter les contaminations

Plus en détail

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique

Diagnostic De Performance ÉnergÉtique ELÉMENTS DE THERMIQUE Diagnostic De Performance ÉnergÉtique Mesurer la performance énergétique La conduction La conduction est un transfert de chaleur entre solides. L exemple plaque électrique. La plaque

Plus en détail

Pièces forgées et moulées pour les marchés de l énergie et de l industrie

Pièces forgées et moulées pour les marchés de l énergie et de l industrie Pièces forgées et moulées pour les marchés de l énergie et de l industrie 1 2 3 4 5 1) pièces de robinetterie et de pompe 2) pièces pour les fours de sidérurgie 3) pièces pour le marché de la défense 4)

Plus en détail