Chapitre 1: Les métaux et leurs utilisations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1: Les métaux et leurs utilisations"

Transcription

1 Chapitre 1: Les métaux et leurs utilisations

2 1. Depuis quand utilise-t-on les métaux? 1) Le seul métal qui existe à l état natif est l or. 2) Les métaux obtenus à partir de minerais sont l argent, le cuivre, le fer, le zinc et l aluminium. 3) L aluminium et le zinc ne sont pas des métaux «anciens» car leurs extractions sont relativement récentes: 1000 ans après J-C pour le zinc. 4) Le métal dont la découverte est la plus récente est l aluminium: en 1825.

3 1. Depuis quand utilise-t-on les métaux? ( suite ) 5) Les métaux les plus au moins abondants dans l écorce terrestre sont l aluminium, le fer, le zinc, le cuivre, l argent et l or. L or et l argent sont précieux car rares sur Terre.

4 II. Les métaux «vieillissent-ils» de la même façon dans l air ambiant? 1) Les métaux «neufs» ont un aspect brillant. 2) En contact longtemps avec l air, les métaux s altèrent et perdent de leur brillance. 3) L or est un métal inerte car il ne s altère pas au contact de l air.

5 III. Les métaux ont-ils le même comportement face à un aimant? 1) Le seul métal attiré par un aimant est le fer.

6 IV. Les métaux sont-ils plus ou moins denses? Métal Masse en g Volume en cm 3 Masse de 1 cm 3 Fer 7,8 Zinc 7, ,8 7,2 Aluminium 2,7 Cuivre 8,9 Argent 12 1, Or 66 0,36 2,7 8,9 10,5 18,3

7 IV. Les métaux sont-ils plus ou moins denses? 2) Les métaux du plus dense au moins dense sont l or, l argent, le cuivre, le fer, le zinc et l aluminium.

8 Aluminiu m V. Quelles sont les principales utilisations des différents métaux? Métal Cuivre Caractéristiques Domaines d utilisation Or Argent Zinc Fer

9 V. Quelles sont les principales utilisations des différents métaux? Métal Cuivre Or Argent Zinc Caractéristiques Très bon conducteur électrique, malléable Inaltérable Bon réflecteur de la lumière, très bon conducteur électrique, faible résistance mécanique Peu sensible à l oxydation Domaines d utilisation Câblage, plomberie Bijouterie, technologie de pointe Bijouterie, électronique, Miroiterie Secteur du bâtiment, industrie automobile Fer Bon marché, rouille facilement, bonne propriétés mécaniques Bâtiment, industrie sidérurgique

10 2) Le fer est le métal le plus utilisé car il est bon marché. En 2006, 1245 millions de tonnes de fer sont produits. Le principal défaut du fer est qu il rouille facilement si il n est pas protégé.

11 Quel est le nom de chaque métal?

12 On expose à l'air humide les six métaux précédents

13 On approche un aimant des six métaux précédents

14 La densité des métaux La densité d'un métal (et plus généralement d'un matériau) est le rapport entre la masse d'un volume de cette matière et la masse d'un même volume d'eau. C'est un nombre sans dimension (sans unité). La densité de l'eau est de 1. La densité correspond à la masse volumique (masse sur volume) quand celle-ci est exprimée en grammes par centimètre cube.

15 Chapitre 1: Les métaux et leurs utilisations Objectifs: Connaître les métaux les plus couramment utilisés. Reconnaître, par des tests qualitatifs simples, quelques métaux usuels.

16 I/ Les métaux les plus couramment utilisés L or, l argent, le fer, le cuivre sont des métaux dits «anciens», contrairement à l aluminium et le zinc. On peut distinguer l or et le cuivre par leur couleur respective jaune et jaune-rouge. Les métaux existent naturellement à l état natif et dans les minerais. Seul l or n existe qu à l état natif. Du fait de leur rareté, l or et l argent sont des métaux précieux.

17 II/ Altérabilité des métaux dans l air ambiant Les métaux subissent la corrosion et se recouvrent d une pellicule d oxyde. Seul l or est inaltérable. Le fer subit une forte corrosion destructive: on dit qu il rouille ( dépôt marron ), il faut donc le protéger. Le cuivre se recouvre d un dépôt vert. L argent noircit. L aluminium, bien qu il subisse la corrosion, ne nécessite pas de protection.

18 III/ Le comportement des métaux vis-à-vis d un aimant Le fer pur ou contenu dans un alliage est le seul à être attiré par un aimant. La récupération des métaux ferreux se réalise donc à l aide d aimants.

19 IV/ Des métaux plus ou moins denses Le métal le plus dense est l or, le moins dense est l aluminium. Cette caractéristique permet de distinguer les métaux et de les choisir pour remplir une fonction.

20 Métal Densité Aluminium 2,7 Zinc 7,2 Fer 7,8 Cuivre 8,9 Argent 10,5 Or 19,3

21 V/ Quelles sont les principales utilisations des différents métaux? Métal Caractéristiques Domaines d utilisation

22 V/ Quelles sont les principales utilisations des différents métaux? Métal Cuivre Caractéristiques Très bon conducteur électrique, malléable Domaines d utilisation Câblage, plomberie

23 V/ Quelles sont les principales utilisations des différents métaux? Métal Cuivre Or Caractéristiques Très bon conducteur électrique, malléable Inaltérable Domaines d utilisation Câblage, plomberie Bijouterie, technologie de pointe

24 V/ Quelles sont les principales utilisations des différents métaux? Métal Cuivre Or Argent Caractéristiques Très bon conducteur électrique, malléable Inaltérable Bon réflecteur de la lumière, très bon conducteur électrique, faible résistance mécanique Domaines d utilisation Câblage, plomberie Bijouterie, technologie de pointe Bijouterie, électronique, Miroiterie

25 V/ Quelles sont les principales utilisations des différents métaux? Métal Cuivre Or Argent Zinc Caractéristiques Très bon conducteur électrique, malléable Inaltérable Bon réflecteur de la lumière, très bon conducteur électrique, faible résistance mécanique Peu sensible à l oxydation Domaines d utilisation Câblage, plomberie Bijouterie, technologie de pointe Bijouterie, électronique, Miroiterie Secteur du bâtiment, industrie automobile

26 V/ Quelles sont les principales utilisations des différents métaux? Métal Cuivre Or Argent Zinc Caractéristiques Très bon conducteur électrique, malléable Inaltérable Bon réflecteur de la lumière, très bon conducteur électrique, faible résistance mécanique Peu sensible à l oxydation Domaines d utilisation Câblage, plomberie Bijouterie, technologie de pointe Bijouterie, électronique, Miroiterie Secteur du bâtiment, industrie automobile Fer Bon marché, rouille facilement, bonne propriétés mécaniques Bâtiment, industrie sidérurgique

27 Métal Cuivre Or Argent Zinc Caractéristiques Très bon conducteur électrique, malléable Inaltérable Bon réflecteur de la lumière, très bon conducteur électrique, faible résistance mécanique Peu sensible à l oxydation Domaines d utilisation Câblage, plomberie Bijouterie, technologie de pointe Bijouterie, électronique, Miroiterie Secteur du bâtiment, industrie automobile Fer Aluminium Bon marché, rouille facilement, bonne propriétés mécaniques Peu dense, inaltérable Bâtiment, industrie sidérurgique Bâtiment, transports, emballage

Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome.

Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome. Chap1 : La conduction électrique et les constituants de l atome. Items Connaissances Acquis Les métaux les plus couramment utilisés. Les solides conducteurs électriques. Les solutions aqueuses conductrices.

Plus en détail

Quel matériau choisir pour réaliser le support dérive de l aéroglisseur? -.. -.. -..

Quel matériau choisir pour réaliser le support dérive de l aéroglisseur? -.. -.. -.. DOC 1/4 Le support de dérive permet de fixer les ailerons en position verticale sur l aéroglisseur. Observez-le et indiquez les opérations à effectuer pour fabriquer cet objet technique. -.. -.. -.. NOM

Plus en détail

COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a

COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a PRESENTATION Description : Peinture très résistante à base de résines polyuréthanes en phase solvant, bi-composants. D'aspect tendu, satiné

Plus en détail

Protection anti-acide pour pierres naturelles

Protection anti-acide pour pierres naturelles Protection anti-acide pour pierres naturelles traitement nanotechnologique anti-graffi tis traitement nanotechnologique spécifi que pour métal Protection anti-acide pour pierres naturelles la surface à

Plus en détail

THEME : SANTE. Sujet N 6

THEME : SANTE. Sujet N 6 THEME : SANTE Sujet N 6 Exercice n 1 : Question de cours Qu'est ce que la période d'un phénomène périodique? Exercice n 2 : Manger le bon poisson Le chat aime le poisson mais préfère les rouges. S'il vise

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

Ensemble de galvanisation

Ensemble de galvanisation Conrad sur INTERNET www.conrad.com 2. Zingage de métaux multicolores On obtient par le zingage de métaux multicolores (par exemple cuivre, laiton) de beaux revêtements décoratifs. On obtient des surfaces

Plus en détail

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES GENERALITES : C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES Alors que les procédés de moulage sable imposent, chaque fois, la destruction du moule pour récupérer la pièce coulée. Les moules permanents (métalliques),

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU DESIGN ET DES ARTS APPLIQUES SESSION 2013 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186

Plus en détail

Test de vieillissement des métaux dans les carburants SP98 et E85

Test de vieillissement des métaux dans les carburants SP98 et E85 Laboratoire agréé CIR par le Ministère de la Recherche Stéphane BOUCHOT Frédéric POTENCIER 230 rue d'alger, BP 189 59054 ROUBAIX Cedex Tel./Fax : 03 20 80 99 06 e-mail : bouchot.stephane@adinov.fr A l'attention

Plus en détail

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué?

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué? Page 1/7 QUELS MATÉRIAUX COMPOSENT UN OBJET TECHNIQUE? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

Séquence 3. Les métaux et la conduction électrique. 1 Quatre métaux très utilisés : le fer, le cuivre, le zinc et l aluminium 2 L or et l argent

Séquence 3. Les métaux et la conduction électrique. 1 Quatre métaux très utilisés : le fer, le cuivre, le zinc et l aluminium 2 L or et l argent Sommaire Les métaux et la conduction électrique Séance 1 Quels métaux y a-t-il dans les objets de la vie quotidienne? 1 Quatre métaux très utilisés : le fer, le cuivre, le zinc et l aluminium 2 L or et

Plus en détail

Dans le dessin à gauche, rajouter en couleurs (rouge et noir) les fils pour que les deux lampes soient branchées en dérivation.

Dans le dessin à gauche, rajouter en couleurs (rouge et noir) les fils pour que les deux lampes soient branchées en dérivation. NOM : PHYSIQUE CLASSE : Qu estce qu un courtcircuit? Dans le dessin à gauche, rajouter en couleurs (rouge et noir) les fils pour que les deux lampes soient branchées en dérivation. Pourquoi un courtcircuit

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

BUSINESS GROUP PROFILE L ALUMINIUM AUJOURD HUI. O. CHABANET 27 septembre 2007

BUSINESS GROUP PROFILE L ALUMINIUM AUJOURD HUI. O. CHABANET 27 septembre 2007 BUSINESS GROUP PROFILE L ALUMINIUM AUJOURD HUI O. CHABANET 27 septembre 2007 Plan de l exposé 1. Présentation générale du groupe Alcan 2. Petite histoire de l aluminium 3. L aluminium De la bauxite à l

Plus en détail

NOS PROCÉDÉS DE TRAITEMENT DES SURFACES

NOS PROCÉDÉS DE TRAITEMENT DES SURFACES NOS PROCÉDÉS DE TRAITEMENT DES SURFACES SERVICES ET LIVRAISONS QUALITÉ Afin d assurer un transport de votre marchandise rapide et non onéreux, nous nous chargeons nous-mêmes de la livraison. Nous disposons

Plus en détail

Couvertures métalliques

Couvertures métalliques FICHE TECHNIQUE Couvertures métalliques 2 4 5 CONNAÎTRE > Les métaux utilisés > Compatibilité des matériaux > Mise en œuvre > Supports > Ventilation REGARDER > L état de la couverture > L état des supports

Plus en détail

BALAIS Moteur (charbons)

BALAIS Moteur (charbons) BALAIS Moteur (charbons) 1/ Rôle a) Pour les machines électriques comportant des bagues (alternateur moteur asynchrone) : moteur universel Les balais doivent maintenir un contact constant avec la bague

Plus en détail

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux

Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux FICHE 28 Travailler Réglementation relative à la gestion des déchets des métaux ferreux et non ferreux On divise les métaux en deux catégories : les ferreux et les non ferreux. Les métaux ferreux, ou ferrailles,

Plus en détail

! " #$%&' ( )! par Pierre BERTHIER *++,! - "#$%#' ) ) %23$ ( 22. 4 %5 "6 7 6 %..%'

!  #$%&' ( )! par Pierre BERTHIER *++,! - #$%#' ) ) %23$ ( 22. 4 %5 6 7 6 %..%' Page 2 " #$%&' ( ) par Pierre BERTHIER *++, - "#$%#' ) "&. / ' "-%01' ) ) ) ) %23$ ( 22. 4 %5 "6 7 6 %..%' Objectifs Identifier ce matériau Étudier ses propriétés Étudier la méthode de production Étudier

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2015 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté

Plus en détail

Colloque COMES 16.10.2012 Philippe Tuzzolino Directeur Environnement Groupe

Colloque COMES 16.10.2012 Philippe Tuzzolino Directeur Environnement Groupe Métaux stratégiques : L approche pour Orange Colloque COMES 16.10.2012 Philippe Tuzzolino Directeur Environnement Groupe Présentation du projet Porteurs Dirigé par Philippe Tuzzolino, QRSE avec Orange

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Récupération de chaleur dans un brûleur sur four industriel

FICHE EXPLICATIVE Récupération de chaleur dans un brûleur sur four industriel Certificats d économies d énergie Fiche explicative n 86 FICHE EPLICATIVE Récupération de chaleur dans un brûleur sur four industriel Fiches d opérations standardisées concernées : IND-UT-118 Cette fiche

Plus en détail

FICHE 8: NETTOYER UN OBJET METALLIQUE ET TRAITER LA CORROSION

FICHE 8: NETTOYER UN OBJET METALLIQUE ET TRAITER LA CORROSION FICHE 8: NETTOYER UN OBJET METALLIQUE ET TRAITER LA CORROSION 1. La corrosion, principal acteur de dégradation d un objet métallique La corrosion est une altération produite par réaction chimique entre

Plus en détail

LES MATERIAUX ET REVETEMENTS

LES MATERIAUX ET REVETEMENTS www.acimhydro.fr LES MATERIAUX ET REVETEMENTS 1- GENERALITES La norme ISO 8044 définit la corrosion comme suit : La corrosion est une interaction physico-chimique entre un métal et son environnement entraînant

Plus en détail

Les différentes sources de l électricité.

Les différentes sources de l électricité. Les différentes sources de l électricité. Complète la légende puis colorie la centrale électrique avec les bonnes couleurs : orange énergie éolienne (vent) jaune énergie photovoltaïque ou solaire (lumière)

Plus en détail

CORROSION PAR EFFET PILE

CORROSION PAR EFFET PILE ARTHROPLASTIES PROTHETIQUES DEFAILLANCE PHYSIQUE DES IMPLANTS CORROSION PAR EFFET PILE A. AARON GECO 2010 MODES DE DEFAILLANCE D UN IMPLANT ARTICULAIRE METALLIQUE La fatigue L usure et adhésion La corrosion

Plus en détail

APPLICATION RULES Fication mecanique de l étancheite

APPLICATION RULES Fication mecanique de l étancheite APPLICATION RULES Fication mecanique de l étancheite AR-09 APPLICATION RULES 1.1 GENERALITES Avec un complexe d étanchéité fixé mécaniquement, on peut considérer trois familles de techniques : A. Les panneaux

Plus en détail

Nc-Coat pour Applications Industrielles

Nc-Coat pour Applications Industrielles Nc-Coat pour Applications Industrielles HYDRIDE DE POLYURETHANE NANOSTRUCTURE TRANSPARENT HAUTE BRILLANCE Nc-Coat est une revêtement industriel unique dans le marché mondial pour améliorer, restaurer et

Plus en détail

Comment est fabriqué un câble électrique?

Comment est fabriqué un câble électrique? Comment est fabriqué un câble électrique? TOP CABLE Bienvenus à TOP CABLE. Nous sommes l un des plus importants fabricants de câbles électriques au monde. VIDEOBLOG Dans ce vidéo-blog, nous allons vous

Plus en détail

MÉTAUX ARCHITECTURAUX NATURELS VICWEST POUR LES TOITURES ET LES FAÇADES

MÉTAUX ARCHITECTURAUX NATURELS VICWEST POUR LES TOITURES ET LES FAÇADES MÉTAUX ARCHITECTURAUX NATURELS VICWEST POUR LES TOITURES ET LES FAÇADES Pour des bâtiments qui se remarquent, les métaux de Vicwest sont de précieux alliés. Chez Vicwest, nous comprenons que vous êtes

Plus en détail

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 L usage d'une calculatrice EST autorisé Ce sujet comporte trois exercices (l exercice de spécialité figurant sur une feuille séparée). Chaque

Plus en détail

Ville ou campagne: récupération de matières premières.

Ville ou campagne: récupération de matières premières. Ville ou campagne: récupération de matières premières. Leading in erecycling Tout nous revient. les objets photovoltaïques les batteries et accus les lampes et systèmes d éclairage les appareils terminaux

Plus en détail

Article professionnel No 2 : METEC 2015 (économie) Des perspectives très prometteuses pour les métaux :

Article professionnel No 2 : METEC 2015 (économie) Des perspectives très prometteuses pour les métaux : Article professionnel No 2 : METEC 2015 (économie) Des perspectives très prometteuses pour les métaux : Plus de 3.500 différentes sortes d acier à travers le monde Le cuivre est demandé dans la construction

Plus en détail

Couleurs et décors. D infinies possibilités. Une entreprise du Groupe Schenker Storen

Couleurs et décors. D infinies possibilités. Une entreprise du Groupe Schenker Storen Couleurs et décors D infinies possibilités Une entreprise du Groupe Schenker Storen 4 000 couleurs D infinies possibilités Les couleurs jouent un rôle particulier dans l univers des volets. Ces dernières

Plus en détail

PEINTURE BATIMENT PEINTURE INDUSTRIELLE PEINTURE FAÇADE PEINTURE ANTI-CORROSION PEINTURE DÉCORATION TRAITEMENT DU BOIS

PEINTURE BATIMENT PEINTURE INDUSTRIELLE PEINTURE FAÇADE PEINTURE ANTI-CORROSION PEINTURE DÉCORATION TRAITEMENT DU BOIS PEURE BATIMENT PEURE INDUSTRIELLE PEURE FAÇADE PEURE ANTI-CORROSION PEURE DÉCORATION TRAITEMENT DU BOIS INDEX TRAITEMENTS de FOND TRAITEMENTS de FOND PROTEC PRIM O...1 PROTEC FIX O...1 PROTEC PRIM S...1

Plus en détail

no Visible visiblement mieux, la beauté d'un parquet huilé Sans entretien Totalement invisible Facilement réparable Séchage rapide

no Visible visiblement mieux, la beauté d'un parquet huilé Sans entretien Totalement invisible Facilement réparable Séchage rapide visiblement mieux, la beauté d'un parquet huilé + PUR 1010 HPC-5007 Sans entretien il faut le voir pour le croire!! Traitement définitif, nettoyage simple à l'eau claire Totalement invisible Conserve exactement

Plus en détail

Quelques expériences sur la corrosion du fer

Quelques expériences sur la corrosion du fer Quelques expériences sur la corrosion du fer TP réalisé en stage «le laboratoire se l approprier et y enseigner» par Mme Lindrec et Mrs Leroux et Tanavelle. L objectif est de tester et réaliser quelques

Plus en détail

COMMENT CALCULER ET PREVOIR LES PERTES THERMIQUES D UN LOCAL?

COMMENT CALCULER ET PREVOIR LES PERTES THERMIQUES D UN LOCAL? COMMENT CALCULER ET PREVOIR LES PERTES THERMIQUES D UN LOCAL? Un problème important dans le bâtiment est celui de l'isolation thermique. De nombreuses déperditions ayant lieu, il est important de les limiter

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 Résistance mécanique C18 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES N 2 Résistance mécanique C24 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES

Plus en détail

Le circuit électrique

Le circuit électrique BULLETIN SPÉCIAL N 2 Le circuit électrique Théorie un peu de réflexion Intro L électricité est une source d énergie. Une énergie que l on peut facilement transformer en mouvement, lumière ou chaleur. L

Plus en détail

Système de drainage de toiture Lindab

Système de drainage de toiture Lindab Lindab Rainline TM Système de drainage de toiture Lindab Une solution claire comme de l eau 2 Le système plein de couleurs Le système de drainage de toiture Lindab Rainline est disponible en huit coloris

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

Protection et identification des réseaux

Protection et identification des réseaux Protection et identification des réseaux Présenté par: Mme Liette Belzile Le 7 novembre 2011, CERIU Infra 2011 Québec Produit Plaque Protection Mécanique PLYFORT HR 2 Fonctions Protection Identification

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE PRODUIT

FICHE TECHNIQUE PRODUIT BRICAFEU Sélection La Référence Cimaj. Pour le chauffage ou la cuisson. Longueur : 25 cm ; Ø 7.8 cm Conditionnement des bûches Carton de 15 bûches Poids indicatif du carton 18.5 Kg Conditionnement des

Plus en détail

MIROIRS DE SURVEILLANCE

MIROIRS DE SURVEILLANCE Miroirs de surveillance L'évitement d'accidents est la clé pour de la sécurité au lieu de travail Si vous voulez éviter des accidents au lieu de travail, l'utilisation de miroirs de surveillance est très

Plus en détail

La paroi est plus performante quand ELLE est doublée d un pare-vapeur. Caractéristiques techniques et recommandations de mise en œuvre.

La paroi est plus performante quand ELLE est doublée d un pare-vapeur. Caractéristiques techniques et recommandations de mise en œuvre. La paroi est plus performante quand ELLE est doublée d un pare-vapeur Pare-Vapeur ACTIS Caractéristiques techniques et recommandations de mise en œuvre TOITURES Murs Plafonds 2 généralités Les défauts

Plus en détail

COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Descriptifs Dimensions Câblage Montage

COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Descriptifs Dimensions Câblage Montage COMPOSANTS DE SECURITE AMGARD : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Descriptifs Dimensions Câblage Montage Tête à broche (Référence = AUTO) : DIMENSIONS Tête à poignée (Référence = AM) : DIMENSIONS Broche (Référence

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

GAMME AMGARD AUTOLOK AUTOLOK

GAMME AMGARD AUTOLOK AUTOLOK GAMME AMGARD Photos non contractuelles Autolok Le dispositifs d interverrouillage a été conçus pour protéger les machines ayant des conditions complémentaires d accès (inertie, température, pression ou

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Sais-tu travailler en toute sécurité?

Sais-tu travailler en toute sécurité? Sais-tu travailler en toute sécurité? Tu dois savoir manipuler le matériel en toute sécurité au laboratoire de chimie. Tu as appris et mis en pratique des techniques et des consignes de sécurité dans d

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité.

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité. LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L électricité. L électricité cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L'électricité. PROGRESSION GENERALE Séance n 1

Plus en détail

Rapport explicatif sur la modification de l OTD concernant l élimination des résidus de broyage (RBA)

Rapport explicatif sur la modification de l OTD concernant l élimination des résidus de broyage (RBA) Rapport explicatif sur la modification de l OTD concernant l élimination des résidus de broyage (RBA) 1. Situation initiale Chaque année, en Suisse, 240 000 véhicules environ sont retirés de la circulation.

Plus en détail

Terminale BEP Construction et topographie

Terminale BEP Construction et topographie Terminale BEP Construction et topographie Epreuve : MATHÉMATIQUES - SCIENCES PHYSIQUES Mathématiques Exercice I, II, III Note :... / 10 Durée : 2 heures Sciences Physiques Exercice IV, V, VI et VII Note

Plus en détail

NOTICE D INSTRUCTIONS KIT DE MARQUAGE INTEN SIF 15 VOLTS 10AMPS

NOTICE D INSTRUCTIONS KIT DE MARQUAGE INTEN SIF 15 VOLTS 10AMPS NOTICE D INSTRUCTIONS KIT DE MARQUAGE INTEN SIF 15 VOLTS 10AMPS 1 COMMENT MARQUER EN UTILISANT LA PLAQUE A LA MASSE 1 Pour préparer le stencil, tapez simplement, écrivez ou dessinez un message. Assurez-vous

Plus en détail

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe

Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Les indicateurs de développement durable de l industrie de l aluminium en Europe Faits et chiffres clés 2012 Notre engagement pour une croissance durable Note au lecteur L Association européenne de l aluminium

Plus en détail

SYSTÈME TOITURE CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. TECHNIQUE DURALEX. www.duralex-peintures.com

SYSTÈME TOITURE CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. TECHNIQUE DURALEX. www.duralex-peintures.com SYSTÈME TOITURE TECHNIQUE DURALEX CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. www.duralex-peintures.com SYSTÈME LES PEINTURES DE TOITURE SERVENT À : - Décorer : redonne une nouvelle jeunesse

Plus en détail

Les fours paraboliques

Les fours paraboliques Les fours paraboliques Ils consistent en des disques concaves qui focalisent la lumière sur le fond du pot. L avantage est que la nourriture est cuite à peu près aussi vite que sur un feu habituel. L inconvénient

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

(Mém. A - 19 du 3 février 2006, p. 478; Dir. 2004/42/CE) Texte coordonné au 20 avril 2011 Version applicable à partir du 24 avril 2011

(Mém. A - 19 du 3 février 2006, p. 478; Dir. 2004/42/CE) Texte coordonné au 20 avril 2011 Version applicable à partir du 24 avril 2011 ATMOSPHÈRE 1. Dispositions générales 1 Règlement grand-ducal du 25 janvier 6 relatif à la réduction des émissions de composés organiques volatils dues à l utilisation de solvants organiques dans certains

Plus en détail

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure IR Temp 210 Thermomètre infrarouge Contenu 1. Spécifications...26 2. Touches et affichages...28 3. Utilisation...30 4. Entretien...31 5. Elimination des piles et de l appareil...31 6. Tableau de facteur

Plus en détail

Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs

Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs Page 1 sur 6 Fiche technique 05/15 Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs Extérieur et intérieur Peinture pour tableaux noirs universelle aqueuse pour de multiples supports Description générale

Plus en détail

Description du matériau

Description du matériau Laque ultra-brillante Hydro-PU-Tec Hochglanzlack 2084 à base d'eau, peu odorante, Qualité Premium, pour l'extérieur et l'intérieur Propriétés Laque ultra-brillante Premium à base d'eau, peu odorante, élaborée

Plus en détail

Figure 1 Figure 2. Figure 3. Figure 4. ALUMINIUM ET ALLIAGES.doc http://joho.monsite.orange.fr/ 1

Figure 1 Figure 2. Figure 3. Figure 4. ALUMINIUM ET ALLIAGES.doc http://joho.monsite.orange.fr/ 1 NM : ALUMINIUM ET ALLIAGES PJ Fabriqués industriellement depuis 886 à partir des bauxites (Al 2 3, Al(H) 3 ) et de la cryolithe, ces métaux sont les plus utilisés juste après les fontes et les aciers.

Plus en détail

10,5x15 cm 10,5x21 cm 15x21 cm 21x29,7 cm Carrée Dos carré-collé

10,5x15 cm 10,5x21 cm 15x21 cm 21x29,7 cm Carrée Dos carré-collé 10,5x15 cm 10,5x21 cm 15x21 cm 21x29,7 cm Carrée Dos carré-collé B R O C H U R E 10 x 15 cm BROCHURE 120 BROCHURE 10,5 x 15 cm Un format de poche adapté à votre contenu 10,5 x 15 cm fermé / 21 x 15 cm

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

LE «CUBE» de PEKIN TECHNOLOGIE. 1 - Pourquoi le Cube est-il un bâtiment «design»? Il est à la fois esthétique et fonctionnel

LE «CUBE» de PEKIN TECHNOLOGIE. 1 - Pourquoi le Cube est-il un bâtiment «design»? Il est à la fois esthétique et fonctionnel Piscine olympique «Le Cube», Beijing 2008 TECHNOLOGIE LE «CUBE» de PEKIN 1 - Pourquoi le Cube est-il un bâtiment «design»? Il est à la fois esthétique et fonctionnel 2 - Pourquoi l'intégralité de la structure

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2014

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2014 ÉPREUVE :PHYSIQUE -CHIMIE EPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Durée : 2 heures Coefficient: 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186

Plus en détail

LA CONSTRUCTION EN ALLIAGE D ALUMINIUM

LA CONSTRUCTION EN ALLIAGE D ALUMINIUM LA CONSTRUCTION EN ALLIAGE D ALUMINIUM Le premier bateau de mer en aluminium, un yacht à moteur de 12m, le Mignon, aurait été construit en France en 1891. En Angleterre en 1931, un yacht à moteur de 55

Plus en détail

Notions sur les différentes Chaudières au sol

Notions sur les différentes Chaudières au sol TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Chaudières au sol Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différentes Chaudières au sol On donne : Un dossier ressource définissant

Plus en détail

RÉPARATION DE CONNECTEURS ET DE FILS

RÉPARATION DE CONNECTEURS ET DE FILS Diagnostic et réparation des systèmes électriques 67 l interrupteur ou le circuit alimentant ce dernier qui est trop résistif. Vérifiez la chute de tension aux bornes de l interrupteur. Si vous mesurez

Plus en détail

Isolation périphérique de façade

Isolation périphérique de façade Plâtre Isolation périphérique de façade D une pratique peu usitée, voire marginale, il y a quelques décennies, l isolation périphérique de façade crépie (WDVS ou ITE) est devenue monnaie courante de nos

Plus en détail

BROCHURE 10,5 x 15 cm

BROCHURE 10,5 x 15 cm 10,5x15 cm 10,5x21 cm 15x21 cm 21x29,7 cm Carrée Dos carré-collé inkprintshop B R O C H U R E Brochure 10 x 15 cm BROCHURE 120 BROCHURE 10,5 x 15 cm Un format de poche adapté à votre contenu 10,5 x 15

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

La formulation du FRIOGEL NEO est exempte de Borax, additif classé Toxique selon la 30 ème ATP européenne (Adaptation to Technical Progress)

La formulation du FRIOGEL NEO est exempte de Borax, additif classé Toxique selon la 30 ème ATP européenne (Adaptation to Technical Progress) Le, à base de Mono Propylène Glycol et d'inhibiteurs de corrosion, est un fluide caloporteur antigel concentré particulièrement étudié pour les circuits des installations frigorifiques travaillant à basse

Plus en détail

Collier 25408 1600 Clou 25400 0490 Bague 25404 0500 Existe : Doré

Collier 25408 1600 Clou 25400 0490 Bague 25404 0500 Existe : Doré 25408 1600 25400 0490 25404 0500 Doré 2 25468 1500 25460 0600 25468 1500 - Doré : Noir / noir pailleté Blanc pailleté - Argent : Noir / noir pailleté Blanc pailleté Fuchsia / orange / vert Rouge 25538

Plus en détail

SCIENCES EN MA M T A ER E N R EL E L L E L

SCIENCES EN MA M T A ER E N R EL E L L E L SCIENCES EN MATERNELLE Le coin eau en petite section Jeux libres au début.. avec des récipients variés Progressivement, mais sans hâte, l enseignant proposera consignes plus précises et contraintes : -Comparer:

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

12 bonnes raisons d utiliser le cuivre et choisir KME

12 bonnes raisons d utiliser le cuivre et choisir KME KME France SAS 11, bis rue de l hôtel de ville 92411 Courbevoie Cedex FRANCE Tél : +33 (0)1 47 89 68 68 Fax : +33 (0)1 46 67 12 12 KME Group S.p.A. Via dei Barucci, 2 50127 - Firenze ITALY Tel. +39 055-44111

Plus en détail

PARCOURS DE VISITE CAHIER 4 DE L ANIMATEUR PARCOURS CENTRE DE TRI

PARCOURS DE VISITE CAHIER 4 DE L ANIMATEUR PARCOURS CENTRE DE TRI PARCOURS DE VISITE CAHIER 4 DE L ANIMATEUR PARCOURS CENTRE DE TRI Atelier d OZ septembre 2014 1 Le centre de tri Parcours de visite 2 Le parcours de visite du centre de tri débute par deux panneaux La

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1/9 Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1 Intérêt La teneur en matière sèche des tubercules (constituée essentiellement d amidon) est un facteur important qui détermine en partie la tenue à la

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Peintures en poudre LIFCOAT (époxy, polyester et époxy/polyester)

FICHE TECHNIQUE. Peintures en poudre LIFCOAT (époxy, polyester et époxy/polyester) FICHE TECHNIQUE Peintures en poudre LIFCOAT (époxy, polyester et époxy/polyester) A. DESCRIPTION GENERALE DES PEINTURES EN POUDRE «LIFCOAT» Les peintures en poudre de la marque «LIFCOAT» voient leurs origines

Plus en détail

Tuyaux en plastique à diamètre extérieur calibré

Tuyaux en plastique à diamètre extérieur calibré Tuyaux en plastique à diamètre extérieur calibré Ne pas utiliser pour les nouvelles conceptions -U- Modèle de fin de série PUN-E Tuyaux en plastique à diamètre extérieur calibré Récapitulatif Version Type

Plus en détail

pro-part Ficha técnica Applications recommandées Matériaux Supports

pro-part Ficha técnica Applications recommandées Matériaux Supports Ficha técnica pro-part Profilé décoratif pour revêtements céramiques, permet de remplacer la traditionnelle frise décorative en céramique. Convient à la finition des angles et des transitions entre carreaux

Plus en détail

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma,

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, 1 1. Savoir-faire du module 3 S informer Modéliser Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, Utiliser un modèle Élaborer un modèle Sélectionner des données Choisir,

Plus en détail

Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude

Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Traitement de l'eau - Annexe 1-1/8 Directives concernant le traitement de l'eau des installations de chauffage à eau chaude Comme il n existe pas d eau pure pour le transfert thermique, il faut veiller

Plus en détail

Revêtements de toiture élastomères blancs. La possibilité de réduire vos coûts énergétiques tout en prolongeant la durée de service de votre toit

Revêtements de toiture élastomères blancs. La possibilité de réduire vos coûts énergétiques tout en prolongeant la durée de service de votre toit Revêtements de toiture élastomères blancs La possibilité de réduire vos coûts énergétiques tout en prolongeant la durée de service de votre toit LA QUALITÉ POLYGLASS Polyglass s est engagé à fournir des

Plus en détail

IMPRESSION PERSONNALISÉE SPÉCIAL. 012.250.250 012.260.270 www.rajapack.be FAITES-VOUS REMARQUER EN 24H! AVEC DES EMBALLAGES À VOTRE IMAGE!

IMPRESSION PERSONNALISÉE SPÉCIAL. 012.250.250 012.260.270 www.rajapack.be FAITES-VOUS REMARQUER EN 24H! AVEC DES EMBALLAGES À VOTRE IMAGE! SPÉCIAL IMPRESSION PERSONNALISÉE FAITES-VOUS REMARQUER AVEC DES EMBALLAGES À VOTRE IMAGE! PETITES ET GRANDES QUANTITÉS DEVIS EN 24H! 012.250.250 012.260.270 www.rajapack.be SUR MESURE IMPRIMÉES! Nous vous

Plus en détail

Industriel et lumineux

Industriel et lumineux Nuances de métal Industriel et lumineux Résolument dans l air du temps, cet enduit lisse métallisé trouve sa source dans le style industriel et l architecture contemporaine. Ses nuances de métal jouent

Plus en détail

Nettoyer mes pièces de monnaie.

Nettoyer mes pièces de monnaie. Nettoyer mes pièces de monnaie. Le temps fait perdre du brillant à toute chose. Les pièces de monnaie, anciennes ou récentes, se ternissent quel que soit leur métal. Il ne faut surtout pas vouloir restaurer

Plus en détail

Le + du thermolaquage :

Le + du thermolaquage : Le thermolaquage est un procédé de traitement de surface qui consiste à recouvrir une pièce métallique, préalablement traitée, de peinture (généralement en poudre), puis de passer le tout au four. Le +

Plus en détail

Coquilles manufacturées

Coquilles manufacturées Coquilles manufacturées Coquilles 835 et 800 23 Coquilles Protect 1000 S et Protect 1000 S Alu 25 Coquilles 850 27 21 Coquilles manufacturées Coquilles 835 et 800 COQUILLES 835 Coquille en laine de roche

Plus en détail

Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC. Présenté à:

Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC. Présenté à: Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC Présenté à: 5 e rencontre municipale de l énergie 9-10 avril 2015 L enjeu Les halocarbures Utilisés en réfrigération

Plus en détail