Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques."

Transcription

1 Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe

2 Avec le soutien de :

3 Les déchets urbains, nos matières premières d aujourd hui et de demain Exemples d innovations technologiques appliquées aux déchets métalliques Liège, 23 avril 2013 Dr P-F Bareel

4 Les déchets urbains, des gisements de ressources secondaires Statistiques Véhicules en circulation Europe : 180 millions USA : 130 millions Japon : 75 millions Véhicules hors d usage par an Europe : 10 à 12 millions USA : 9 à 11 millions Japon : 5 millions

5 Les déchets urbains, des gisements de ressources secondaires Composition VHU DEEE (cat. 2) Ferreux % 68,5 38 Non ferreux % 8,5 28 Plastiques % 16,5 19 Verre % 2,5 4 Bois % - 1 Fluides % 2,0 - Autres % 2,0 10 Objectifs européens % 95 (2015) 50 à 90

6 Les déchets urbains, des gisements de ressources secondaires Fluides, pneus, batteries, airbags, catalyseurs, etc. RB Légers (fluff) Démantèlement Broyage Aspiration air Séparation magnétique Tri RB Lourds Presse /cisaille

7 Les déchets urbains, des gisements de ressources secondaires Dépollution - démantèlement - broyage

8 Les résidus de broyage, des minerais de matières valorisables Input 100% Broyeur 77 % ferreux RB Lourds RB Légers UE 27 : 10 Mt de ressources renouvelées chaque année

9 Présentation de la société PME créée en décembre 2002 Activité : Traitement et valorisation des résidus de broyage Localisation : - Chatelet : t/an de RB Légers (2002) - Obourg : t/an de RB Lourds (2009) t/an de plastiques (2012) Travailleurs : 62 Equipe R&D : 7

10 Les résidus de broyage, une mine d idées Structure R&D Interne Equipe R&D (7) Laboratoire R&D Infrastructure pilote (7000 m²) Veille scientifique : congrès, articles, événements Propriété intellectuelle (IP) Externe Collaboration : ULg, UCL, CerTech, CRM, etc. Dépôts de projets : WG, UE

11 Les résidus de broyage, une mine de métaux De 200 mm à moins de 50 µm

12 Les résidus de broyage, une mine de fer De la rouille à un minerai secondaire de fer

13 COMET TRAITEMENTS Les résidus de broyage, une mine de plastiques D un mélange hétérogène à des fractions pures PE/PP/ABS/PS

14 Les résidus de broyage, un gisement de sables Production d un sable propre valorisé comme matériau de construction

15 77 % ferreux Entrée 100% Broyeurs Résidus de broyage Comet Traitements 16,3 % récupérés Résidus 1,2 % Ferreux 3,8 % Non-ferreux 3,8 % Plastiques 5,2 % Minéraux 2,3 % Oxydes de fer Résidus ultimes 6,7 % Valorisation : 93,3 % (2012)

16 Plan Marshall Projet PHOENIX

17 PHOENIX : Craquage catalytique des résidus ultimes Développement d un procédé intégré, à basse température et basses émissions permettant la valorisation des résidus organiques de broyage.

18 PHOENIX : Concept CerTech Craquage catalytique U Lg Slegten Traitement CHAR RB CHAR Carbone CRM Valorisation carbone T C Carburant T C Récupération énergétique e - Biolix ULg Metaux Cendres Concentré Pb Cathodes Zn/Cu COMET TRAITEMENTS SA Budget : 7,2 M Soutien financier de la RW : 4,3 M

19 COMET TRAITEMENTS Construction de l unité pilote Démarrage en juin 2013

20 Perspectives Bilan matière: 80% récupérés Bilan énergétique: 76% récupérés Hydrocarbures Procédé Phoenix Electricité Carbone Cendres Eau Métaux Carbone Chaleur

21 Perspectives 77 % ferreux Entrée 100% Broyeurs Résidus de broyage 1,2 % Ferreux 3,8 % Non-ferreux Comet Traitements 16,3 % récupérés résidus 3,8 % Plastiques 5,2 % Minéraux 2,3 % Oxydes de fer PHOENIX Résidus ultimes 2,2 % + 4,5 % Récupération: 97,8 % (2015)

22 Nouveaux défis Récupération des métaux mineurs (BIOLIX) Recyclage de panneaux photovoltaïques hors d usage (projet SOLARCYCLE) Recyclage des nouveaux véhicules : hybrides, électriques, véhicules légers, etc. Recyclage des nouveaux matériaux : bio-plastiques, composites, alliages, etc. Production de matériaux semi-finis : alliages titrés, nanopoudres de métaux, pigments, etc. Valorisation des résultats R&D à l étranger

23 BIOLIX Project

24 Biolix : Bio-lixiviation de concentrés poly-métalliques Première application industrielle (4000 t/an) financée par l EU (50%, EACI - Eco- Innovation)

25 ²

DOSSIER DE PRESSE COMET Traitements

DOSSIER DE PRESSE COMET Traitements DOSSIER DE PRESSE COMET Traitements Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Projet Phoenix - Une magnifique vitrine technologique pour la Wallonie Transformer votre vieille auto en

Plus en détail

Potentiel de valorisation d un déchet en filière métallurgique

Potentiel de valorisation d un déchet en filière métallurgique Potentiel de valorisation d un déchet en filière métallurgique CRM: Centre de Recherches Métallurgiques ASBL établie en Belgique Créée en 1948 par l industrie sidérurgique belge Certifiée ISO 17025 et

Plus en détail

Dossier de presse. Votre voiture transformée en carburants

Dossier de presse. Votre voiture transformée en carburants Dossier de presse Votre voiture transformée en carburants Valorisation des résidus ultimes issus du broyage des véhicules hors d usage et des déchets d équipements électriques et électroniques Tel cet

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

Introduction. Les matériaux de l automobile :

Introduction. Les matériaux de l automobile : p 1 L éco-conception et le recyclage du véhicule automobile Philippe ROLLAND, Responsable Homologation Recyclage RENAULT SAS-Direction de l Ingénierie des Matériaux 78288 GUYANCOURT Introduction... 1 Les

Plus en détail

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES www.sita.fr UN PARTENAIRE EXPERT POUR OPTIMISER LA GESTION DE VOS DEEE SITA DEEE a été créée

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

LES INSTALLATIONS FIXES. pierres naturelles sables et graviers recyclage

LES INSTALLATIONS FIXES. pierres naturelles sables et graviers recyclage LES INSTALLATIONS FIXES pierres naturelles sables et graviers recyclage Les installations fixes une ingénierie «Made in Autriche» Franz Wageneder ne pouvait pas imaginer en 1950, lorsqu il construisit

Plus en détail

Point de Contact National. Assurer l approvisionnement en matières premières non énergétiques et non agricoles

Point de Contact National. Assurer l approvisionnement en matières premières non énergétiques et non agricoles Point de Contact National Assurer l approvisionnement en matières premières non énergétiques et non agricoles Répartition du sujet selon les thématiques 1 Calls Waste Water Inno. Low carbon, ressource

Plus en détail

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation > Les nuances de carbure à grain ultra-fin se caractérisent par une dureté très élevée et une excellente résistance à l usure. Elles sont utilisées à la fabrication d outils de fraisage et de forets pour

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise. Juillet 2004

La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise. Juillet 2004 La gestion des véhicules hors d usage en Région bruxelloise Juillet 2004 1 Contexte (1) Directive 2000/53/CE + Décision européenne des déchets 2000/532/CE: le VHU non dépollué est un déchet dangereux le

Plus en détail

Le respect de l environnement

Le respect de l environnement Le respect de l environnement 1 L entreprise familiale Galliker en harmonie avec son temps Depuis 1918 à travers quatre générations l entreprise Galliker a appris à endosser ses responsabilités. La rapidité

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE Répondre à des problématiques industrielles en génie des procédés et environnement en s appuyant sur les compétences de laboratoires académiques

Plus en détail

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements

Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements Utilisation historique de nanomatériaux en pneus et possibilités de nouveaux développements 7 juin 2012 Francis Peters Bien qu il n y ait pas de nano particules dans les usines qui produisent les mélanges

Plus en détail

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Avec des PTR jusqu à 26 tonnes, le Volvo FE hybride réunit tous les atouts pour la collecte des ordures et la distribution. Le moteur électrique

Plus en détail

Dossier d Installation Classée

Dossier d Installation Classée Dossier d Installation Classée Demande d autorisation d exercer de nouvelles activités dans le cadre d une régularisation CENTRE DE DEPOLLUTION, DE DEMONTAGE ET DE CONPACTAGE DE VEHICULES HORS D USAGES

Plus en détail

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2014, toutes options Séries détaillées 2006 à 2015, Option Filières Présentation des prix de la reprise Page 1 Contenu du document La «Reprise des Matériaux»

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE Welcome to the creative dimension GARANTIE 10 ans à la rencontre de DEUX UNIVERS S appuyant sur le savoir-faire de la société SAUNIER-PLUMAZ, spécialiste des traitements décoratifs de surface depuis plus

Plus en détail

Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE...1 2 ELEMENTS TECHNIQUES...2 2.1 PRINCIPALES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES... 2 2.2 ELEMENTS

Plus en détail

Équipements électriques et électroniques

Équipements électriques et électroniques Réglementation Organisation Marché Collecte Traitement Comparaison Perspectives européenne Données 213 Équipements électriques et électroniques Collection Repères Un DEEE est un déchet d équipement électrique

Plus en détail

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets

Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Ecoval : Solution économique et écologique pour le traitement de déchets Présentation d Ecoval Maroc 2 Sommaire Présentation d Ecoval Maroc Perception du Marché de déchets Objectifs de la plateforme Ecoval

Plus en détail

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est)

Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) GUIDE DES DÉCHETS Version initiale : Franck BOELHY (QSE Région Nord Est) Référence : 10QSE1103 mise à jour Novembre 2010 PRÉAMBULE L aspect gestion des déchets, (Papier, Cartons, Cartouches d encres, Piles,

Plus en détail

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation

Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Quels matériaux biosourcés pour l automobile d aujourd hui et celle de demain? Dr Stéphane DELALANDE Direction des Matériaux et Procédés Innovation Plan Introduction Les challenges de l industrie automobile

Plus en détail

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils

AUDIT. Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils Code: FTS 0413 070 Description: Nouveau programme de fauteuils INSTALLATION ET ACCESIBILITE INSTALLATION ET ACCESIBILITE - PIED LATERAUX ACTIU fabrique 2 références; une pour installation sur sols droites

Plus en détail

DERICHEBOURG Réunion des analystes. 26 mai 2014

DERICHEBOURG Réunion des analystes. 26 mai 2014 DERICHEBOURG Réunion des analystes 26 mai 2014 LEADING BY NATURE GROUPE DERICHEBOURG / MULTISERVICES / ENVIRONNEMENT Organigramme au 31 mars 2014 44,88% 2,39% 1,87% Derichebourg Environnement Derichebourg

Plus en détail

PRODUITS - Téléphone portable

PRODUITS - Téléphone portable PRODUITS - Téléphone portable Saturday, December 13, 2014 http://eco3e.eu/produits/telephone-portable/ Table des matières 1. Définition du produit 1.1 Composition d un téléphone portable seconde génération

Plus en détail

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières

Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières Prix de reprise des matériaux Prix annuels 2006 à 2012, toutes options Séries détaillées 2006 à 2013, Option Filières Présentation des prix de la reprise Page 1 Contenu du document La «Reprise des Matériaux»

Plus en détail

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques.

Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Parole d experts Quand les métaux arrivent en ville. Enjeux et stratégies pour les matières premières critiques. Panel d experts autour de Prof. Eric PIRARD, ULg - GeMMe Avec le soutien de : GeMMe Génie

Plus en détail

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure

IR Temp 210. Thermomètre infrarouge. Des techniques sur mesure IR Temp 210 Thermomètre infrarouge Contenu 1. Spécifications...26 2. Touches et affichages...28 3. Utilisation...30 4. Entretien...31 5. Elimination des piles et de l appareil...31 6. Tableau de facteur

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T.

L isolation toiture 29/04/2013 ISOLATION TOITURE ISOLATION TOITURE LE POURQUOI!... ISOLATION TOITURE L écran de sous toiture (E.S.T. L énergie la moins chère est celle non consommée Plan de la présentation L isolation toiture Soirée d information 23 avril 2013 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Quelques notions techniques. La prime

Plus en détail

VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE

VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE VAL ESTUAIRE UNE PLATE-FORME UNIQUE POUR LA VALORISATION DES DÉCHETS EN NORMANDIE SITA, LEADER DE LA VALORISATION DES DÉCHETS SEPTEMBRE 2014 DOSSIERDEPRESSE contact PRESSE Caroline QUILLERÉ Directrice

Plus en détail

LE DÉMONTAGE ET LE RECYCLAGE AUTOMOBILE

LE DÉMONTAGE ET LE RECYCLAGE AUTOMOBILE Autof cus Les études de l Observatoire de l ANFA PORTRAIT SECTORIEL N 59 AVRIL 2015 LE DÉMONTAGE ET LE RECYCLAGE AUTOMOBILE Les centres de véhicules hors d usage (VHU) agréés Parmi les 1 630 centres VHU

Plus en détail

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS)

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS) Si vous réalisez également des activités de démontage des voitures ou des travaux sur la carrosserie, reportez-vous également aux fiches correspondantes. 1 Les déchets Les déchets issus de votre activité

Plus en détail

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques Préparer l avenir énergétique Dans un contexte

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

Rapport explicatif sur la modification de l OTD concernant l élimination des résidus de broyage (RBA)

Rapport explicatif sur la modification de l OTD concernant l élimination des résidus de broyage (RBA) Rapport explicatif sur la modification de l OTD concernant l élimination des résidus de broyage (RBA) 1. Situation initiale Chaque année, en Suisse, 240 000 véhicules environ sont retirés de la circulation.

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010

1 Clean Tuesday 03-2010 26/03/2010 1 Clean Tuesday 03-2010 Un jeune homme israélien de 16 ans, découvre, presque par hasard, les effets de différents alliages sur l air utilisée dans les moteurs à combustion. Deux années de recherche et

Plus en détail

Introduction générale aux nanomatériaux

Introduction générale aux nanomatériaux Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of

Plus en détail

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances?

www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? www.hdgdev.com Eco matériaux Quelles performances, quelles assurances? 1 Contexte L effet de serre un phénomène naturel Contexte Le changement climatique en chiffres 2 Contexte Contexte Le climat en 2100

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables

Analyse du cycle de vie. pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Analyse du cycle de vie pour 9 voies de valorisation des pneus usagés non réutilisables Objectifs de l étude L Analyse du Cycle de Vie des PUNR* revêt trois objectifs principaux Apprécier l intérêt environnemental

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE FILIERE DE RECUPERATION ET DE RECYCLAGE DES ETUIS ET DOUILLES DE FUSILS DE CHASSE EN LORRAINE DOSSIER TECHNIQUE

MISE EN PLACE D UNE FILIERE DE RECUPERATION ET DE RECYCLAGE DES ETUIS ET DOUILLES DE FUSILS DE CHASSE EN LORRAINE DOSSIER TECHNIQUE MISE EN PLACE D UNE FILIERE DE RECUPERATION ET DE RECYCLAGE DES ETUIS ET DOUILLES DE FUSILS DE CHASSE EN LORRAINE DOSSIER TECHNIQUE Introduction : A l heure ou la recherche d un développement durable est

Plus en détail

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE

SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE SÉRIES SM Cribles CRIBLES À TROMMELS SM 414 SM 414 K SM 518 SM 620 SM 620 K SM 720 CRIBLE À ÉTOILES SM 1200 WE CARE CRIBLES SÉRIE SM CRIBLES À TROMMELS POUR UN CRIBLAGE OPTIMAL CRIBLES À TROMMELS Le trommel

Plus en détail

COMMISSION DE SUIVI DE SITE

COMMISSION DE SUIVI DE SITE COMMISSION DE SUIVI DE SITE Centre de traitement multi filière SYCTOM IVRY Paris XIII Centre de tri et déchèterie exploités par SITA IDF SOMMAIRE Bassins versants Présentation du Centre de tri Bilan d

Plus en détail

Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d énergie

Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d énergie Matières plastiques: efficacité aux cours du cycle de vie Seulement ~ 5% de l huile brute extraite est transformée en matières plastiques -~ 80% sont utilisées directement pour la mise à disposition d

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

ABattReLife. Automotive Battery Recycling and 2nd Life

ABattReLife. Automotive Battery Recycling and 2nd Life ABattReLife Automotive Battery Recycling and 2nd Life Sophie RICHET, PSA Peugeot Citroën 15 Avril 2015 1 Consortium Paris, 15 janvier 2014 2 Objectifdu projet L objectif du projet ABattReLife est d étudier

Plus en détail

EW/U/07 CoGeTher - domaine 3 thermo-matériaux. UCL - IMAP CRM ULg PHYTHEMA UCL - LEI

EW/U/07 CoGeTher - domaine 3 thermo-matériaux. UCL - IMAP CRM ULg PHYTHEMA UCL - LEI EW/U/07 CoGeTher - domaine 3 thermo-matériaux UCL - IMAP CRM ULg PHYTHEMA UCL - LEI CoGeTher : Développement de nouvelles structures multimatériaux et conception d un générateur thermoélectrique pour la

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENSEIGNEMENTS TECHNOLOGIQUES TRANSVERSAUX Coefficient 8 Durée 4 heures Aucun document autorisé Calculatrice

Plus en détail

Diesel. Véhicules légers, suivez le bon itinéraire! DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE

Diesel. Véhicules légers, suivez le bon itinéraire! DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE Diesel Véhicules légers, suivez le bon itinéraire! DÉCOUVREZ LA SOLUTION ADBLUE Sommaire # 02 L ESSENTIEL Qu est-ce qu AdBlue?.... 3 À quoi ça sert?.... 4 Comment ça marche?.... 5 ADBLUE EN PRATIQUE Quelles

Plus en détail

Une entreprise innovante

Une entreprise innovante Une entreprise innovante Morphosis est une société spécialisée dans l extraction des métaux rares et précieux issus des déchets informatiques, électroniques et Telecom. Nous faisons d une obligation réglementaire

Plus en détail

DEEE. Votre contribution Développement Durable SICTOM DES MONTS DU FOREZ (43)

DEEE. Votre contribution Développement Durable SICTOM DES MONTS DU FOREZ (43) DEEE Votre contribution Développement Durable Edition Collectivités Territoriales 2014 ÉDITO Nature et collectivités, une histoire durable C est grâce à vos efforts qu Eco-systèmes a collecté plus de

Plus en détail

www.sita.fr INNOVANTES POUR LA VALORISATION DE VOS DÉCHETS 20 000 collaborateurs à votre service

www.sita.fr INNOVANTES POUR LA VALORISATION DE VOS DÉCHETS 20 000 collaborateurs à votre service www.sita.fr DES SOLUTIONS INNOVANTES POUR LA VALORISATION DE VOS DÉCHETS 20 000 collaborateurs à votre service SITA : PARTENAIRE DE LA VALORISATION DE VOS DÉCHETS SITA, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, est

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Graisses MULTIS COMPLEX. La haute technologie au service d environnements industriels extrêmes

Graisses MULTIS COMPLEX. La haute technologie au service d environnements industriels extrêmes Graisses La haute technologie au service d environnements industriels extrêmes , le haut de gamme des graisses multi-fonctions n SHD Graisses synthétiques PAO Températures très basses à fortes Vitesses

Plus en détail

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération

Panorama de branche. Industries et commerce de la récupération Panorama de branche Industries et commerce de la récupération Industries et commerce de la récupération Avant-propos méthodologique La partie «données économiques» prend en compte l ensemble du secteur

Plus en détail

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés

Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction. produits certifiés Gamme de produits écologiques certifiés, distribuée par Multifonction produits certifiés Une nouvelle marque de produits éco-conçus et responsables Fabrication 100% française Une vraie fabrication française

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

FORMULAIRE ETUDE THERMIQUE ET DEVIS GRATUIT

FORMULAIRE ETUDE THERMIQUE ET DEVIS GRATUIT MERCI DE RÉPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES : Vos coordonnées personnelles : Les coordonnées du chantier : Société : Nom : Prénom : Rue : Code postal : Ville : Téléphone : Adresse email : Fax : Type de Construction

Plus en détail

UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage

UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage UTILISATION DES SÉDIMENTS VALORISÉS : exemple de la plate-forme expérimentale SOLINDUS pour le pré-traitement des produits de dragage Dr H. Bréquel, Responsable département Recherche 1 1 /20 CONTEXTE ET

Plus en détail

Guide pratique du compostage

Guide pratique du compostage Guide pratique du compostage sommaire Le compostage un processus naturel et économique 3 Les modes de compostage 4 Réaliser son compost 6 Bien réussir son compost 8 3 Le compostage un processus naturel

Plus en détail

MASCOU LIQUIDES CATALOGUE 2014 LIQUIDES DE COUPE ET DE PERÇAGE DE QUALITÉ SUPÉRIEURE!

MASCOU LIQUIDES CATALOGUE 2014 LIQUIDES DE COUPE ET DE PERÇAGE DE QUALITÉ SUPÉRIEURE! CATALOGUE 2014 MASCOU LIQUIDES LIQUIDES DE COUPE ET DE PERÇAGE DE QUALITÉ SUPÉRIEURE! À l exception des produits et, fabriqués en Allemagne MASCOU-CUT LIQUIDE DE COUPE SEMI-SYNTHÉTIQUE ET BIOSTABLE La

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

PLAN D ASSURANCE QUALITE

PLAN D ASSURANCE QUALITE PLAN D ASSURANCE QUALITE Site de Balan : Site de Château-Gaillard : Route départementale 84b RD 77 Les Millettes 01360 BALAN 01500 CHATEAU-GAILLARD Tél : 04 72 25 44 37 Tél : 04 74 38 14 04 Création le

Plus en détail

CYCLABAT. Création de filières industrielles de recyclage pour la construction et réalisation d un démonstrateur 6 juin 2013

CYCLABAT. Création de filières industrielles de recyclage pour la construction et réalisation d un démonstrateur 6 juin 2013 Proposition initiée par BERTIN et NOBATEK associés à OUATECO et EGERIS Construction CYCLABAT Création de filières industrielles de recyclage pour la construction et réalisation d un démonstrateur 6 juin

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DU DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER NEGOMETAL ROMANS-SUR-ISÈRE (26) Fait à Aix-en-Provence, Le 10 Août 2012 et modifié le 30 Septembre 2013 KALIÈS KASE 11.031- V3 PRÉSENTATION

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

FIABILITÉ PERFORMANCE

FIABILITÉ PERFORMANCE FIABILITÉ PERFORMANCE www. magotteaux. com STRATEGIEDESIGN 09/2006 En 1950, MAGOTTEAUX développe et commercialise les premiers boulets coulés au chrome dans sa fonderie de Vaux (Belgique). Aujourd hui,

Plus en détail

SOMMAIRE Présentation de la société La situation avant la mise en place de la démarche environnementale La mise en place de la démarche environnementale Politique environnementale Sensibilisation et communication

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT Une entreprise de Bayer et LANXESS UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Maîtriser la consommation d eau

Maîtriser la consommation d eau Maîtriser la consommation d eau S assurer après utilisation que le robinet d eau est bien fermé. Signaler aux agents les éventuelles fuite d eau dans les sanitaires. Un robinet doté d un «mousseur» permet

Plus en détail

LISTE RÉCAPITULATIVE MATÉRIAUX ABRASIFS ET APPLICATIONS

LISTE RÉCAPITULATIVE MATÉRIAUX ABRASIFS ET APPLICATIONS 56 LISTE RÉCAPITULATIVE MATÉRIAUX ABRASIFS ET APPLICATIONS 57 58 VUE D ENSEMBLE UTILISATION DU TABLEAU Dans ce chapitre, nous vous présentons tous les matériaux abrasifs de base avec leur caractéristiques.

Plus en détail

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES PRESENTATION Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES Organisé avec France Volontaires 24/05/2014 1 ORGANISATION DE LA JOURNEE 10H30 // 11H00 // 11H30 // Accueil et arrivée des participants

Plus en détail

par Siemens Une infrastructure Intégrée Eric Maroiller 22 Octobre 2010 Siemens AG, 2010

par Siemens Une infrastructure Intégrée Eric Maroiller 22 Octobre 2010 Siemens AG, 2010 L Electromobilité par Siemens Une infrastructure Intégrée pour l électromobilité de demain Eric Maroiller 22 Octobre 2010 Siemens AG, 2010 Le réseau électrique change Page 2 October 2010 E D SGA-EM, Electromobility

Plus en détail

TOTAL EXCELLIUM DIESEL l assurance d une consommation maîtrisée

TOTAL EXCELLIUM DIESEL l assurance d une consommation maîtrisée TOTAL EXCELLIUM DIESEL l assurance d une consommation maîtrisée COnCEnTRÉ DE TECHnOLOGiE Maîtrisez vos consommations grâce au concentré de technologie TOTAL EXCELLIUM DIESEL ) ) Une meilleure protection

Plus en détail

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur 1 Le Fonds JEREMIE PACA : l histoire La Région PACA s est dotée d outils majeurs de soutien aux entreprises, mais sa gamme ne permettait pas de faire face aux

Plus en détail

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION

VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION 1 VERS DE NOUVELLES FILIÈRES DE VALORISATION DE DÉCHETS A DESTINATION DE LA CONSTRUCTION Partenaires Centre technologique Construction et Aménagement Durable Centre technologique Industrie Energie Process

Plus en détail

Partie C1 «Déchets de boues et autres déchets organiques non dangereux produits en 2008»

Partie C1 «Déchets de boues et autres déchets organiques non dangereux produits en 2008» - Centre de tri ou déchèterie : catégorie à utiliser seulement si la destination finale n'est pas connue. Il s'agit en pratique d'une étape intermédiaire de collecte des déchets. Cette catégorie comprend

Plus en détail

REVUE DU 3 ÈME TRIMESTRE 2013

REVUE DU 3 ÈME TRIMESTRE 2013 Communiqué de presse Information réglementée 24 octobre 2013-07:30 CET CP-2013-42-R REVUE DU 3 ÈME TRIMESTRE 2013 Faits marquants Les revenus sont restés stables en comparaison avec ceux de la même période

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

L ACV dans les projets de recherche :

L ACV dans les projets de recherche : L ACV dans les projets de recherche : - Les fondamentaux de l éco-conception - Les démarches, les outils - L ACV dans les projets de recherche - Exemples de projets européens Présentation ACV 6 Septembre

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Infraction Explication Réglementation

Infraction Explication Réglementation Infraction Explication Réglementation Permis/agrément Le centre de démantèlement, de dépollution et de récupération de pièces de VHU n'a pas de permis d'environnement Le centre de destruction de VHU n'a

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail